Vous êtes sur la page 1sur 2

Theme 3 : Le management organisationnel

Chapitre 1 : Quel processus de structuration ? Comment gérer la structure ?

I•Les strutures classiques

Pour Henry Mintzberg la structure de l’entreprise est la somme totale des moyens
pour diviser le travail en tâches distinctes et pour assurer la coordination
nécéssaire entre ces tâches. Stucutre nécéssaire pour permettre à l’entreprise
d’atteindre ses objectifs et de réaliser de façon organisée les activités
indispensables à son fonctionnement.

Pour Igor Ansoff la structure permet de préciser : la répartition des tâches, de


l’autorité, des pouvoirs, les relations des différentes services entre eux.

Les critères de structuration : (pour struturer l’organisation plusieurs paramètres


doivent être étudiés avant de choisir une structure).

•Spécialisation : spécialisation définition de tâches et domaines de compétences.


Elle définit comment est opéré le découpage des activités de l’orgznisation. Soit
ici en fonction ( production, RH, R&D, commercial) horizontale qui divise une tâche
en tâches élémentaires ou verticale qui est la séparation entre la conception d,une
tâche et se réalisation. Ou par marché de part la clientèle, zone géographique,
produit, DAS.

•Décentralisation : confier pouvoir de décision et responsabilités aux niveaux


hiérarchiques inférieurs à ceux proche de l’action. Décentralisation ≠ délègation.
On distingue la décentralisation horizontale il s’agit d’une démarche collective
qui favorise le dialogue de part les réunions ce qui est adaptée aux situations
incertaines. Et la décentralisation verticale s’agit de l’accord entre le supérieur
et collaborateurs sur les objectifs fixé. Les collaborateurs déterminent les moyens
nécéssaires.

•Formalisation : degré de formalisme que l’on retrouve dans une entreprise (règles
et procédures pour chaque démarches = haut niveau de formalisme) et (coutumes et
traditions = bas niveau de formalisme).

•Coordination : lorsque la tâche globale a été décomposée en éléments distribués


sur un ensemble d’acteurs, il faut veiller à ce que la production soit cohérente en
terme de contenu et de délais de réalisation.

Processsus de coordination :

•Ajustement mutuel

•Supervision des tâches : superieur donne des ordres et controles si les tâches ont
été correctement éffectuées.

•Standardisation par procédés de travail :

•Standardisation des résultats :

•Standardisation des qualifications :

•Standardisation des normes:

Typologie de Chandler

Il enonce une structure simple et solaire qui est centrée sur le dirigeant-
entrepreneur de l’organisation.

Vous aimerez peut-être aussi