Vous êtes sur la page 1sur 5

Leçon 5.

20 expressions avec des animaux


© http://www.francaisavecpierre.com/

EXERCICE 1
Complète les expressions avec le nom de l'animal correct.

Avoir le ................
Poser un ................à quelqu'un
C'est ................, il est ................!
C'est ................ment bien !
Parler français comme une ................espagnole
Revenir à ses ................
Passer/sauter du ................à ................
Être une ................mouillée
Quand les ................auront des dents
Mettre la ................à l'oreille
Chercher des ................à quelqu'un
S'ennuyer comme un ................mort
Bavard comme une ................
Muet comme une ................
Myope comme une ................
Rire comme une ................
Donner sa langue au ................
Il n'y a pas un ................
Avoir un mal de ................
Donner de la confiture aux ................

1
CORRECTION
Avoir le cafard
Poser un lapin à quelqu'un
C'est bête, il est bête !
C'est vachement bien !
Parler français comme une vache espagnole
Revenir à ses moutons
Passer/sauter du coq à l'âne
Être une poule mouillée
Quand les poules auront des dents
Mettre la puce à l'oreille
Chercher des poux à quelqu'un
S'ennuyer comme un rat mort
Bavard comme une pie
Muet comme une carpe
Myope comme une taupe
Rire comme une baleine
Donner sa langue au chat
Il n'y a pas un chat
Avoir un mal de chien
Donner de la confiture aux cochons

EXERCICE 2
Serais-tu capable d'expliquer oralement et à l'écrit ces expressions ?

2
TRANSCRIPTION
Bonjour donc aujourd’hui, on va faire une vidéo à deux, avec Noemi, ma femme.
Salut Noemi ! Ça va Pierre ? Oui et toi ? Très bien !
Et on va parler de 20 expressions françaises avec des animaux parce qu’il y en a beaucoup, hein ?
Ouais, c’est vrai qu’il y en a vraiment beaucoup ! Alors j’en ai noté plusieurs. Ouais, alors vas-y !
J’en ai deux, on les a déjà expliquées sur Facebook mais bon, on peut en parler rapidement. D’accord.
C’est “avoir le cafard”. D’accord, donc, c’est que je l’ai mise sur Facebook.
Si tu ne me suis pas encore sur Facebook, je te conseille de me suivre puisque t’auras plein d’expressions comme par
exemple “avoir le cafard”. Alors “avoir le cafard”, alors un cafard déjà c’est quoi ? C’est ces petites bêtes horribles
que, il y a dans les maisons, souvent dans les pays chauds, vous savez ces bêtes noires là qui sont un peu
dégueulasses et alors en français, on dit “avoir le cafard” quand on est un peu triste, quand on a le blues, quand on
est un petit peu déprimé, on dit “ah, j’ai le cafard !”. Eh ouais ! Ouais. Et la 2e, c’était “poser un lapin à quelqu’un”.
Ah oui, c’est vrai, je la… on l’avait mise sur Facebook il y a un moment aussi.
Donc, “poser un lapin à quelqu’un”, ben, c’est quand, par exemple, vous avez un rendez-vous avec quelqu’un et vous
n’y allez pas alors vous dites que vous avez posé un lapin à cette personne.
D’accord ? Donc par exemple : “Ah ! Il est pas venu au rendez-vous, il m’a posé un lapin”.
J’ai jamais compris pourquoi c’est avec un lapin ! Je sais pas exactement pourquoi on pose un lapin mais c’est
comme ça.
Alors dis-moi, qu’est-ce que t’as noté ? Alors ensuite, il y en a une que tu dis tout le temps.
Ouais ? C’est “c’est bête” ou “il est bête”. Ouais, alors en parlant de bête, une bête c’est un animal, d’accord ? En
général petit. Alors “c’est bête” ça veut dire “Oh, c’est dommage !”.
Voilà, c’est bête. Ou alors “il est bête” en parlant d’un personne alors là c’est “il est stupide”.
D’accord ? Donc, voilà ! Alors une autre que j’entends tout le temps en France c’est “c’est vachement bien !”. Ouais,
c’est vrai, souvent c’est les enfants qui l’utilisent mais en fait tout le monde l’utilise, moi, je l’utilise beaucoup, mes
élèves me le disent d’ailleurs !
“C’est vachement bien !” ça vient de “vache”, une vache, meuuuh, une vache et “vachement bien” ça veut dire “c’est
très bien” en fait, tout simplement. D’accord. Et en parlant de vache, il paraît qu’il y en a une… que c’est “parler
comme une vache espagnole” ? Oui, on dit “parler français comme une vache espagnole” ! Alors effectivement, il y a
une expression , puisque l’Espagne c’est à côté de la France, ça doit venir de là. Quand quelqu’un parle très mal
français, un étranger, on dit qu’il parle français comme une vache espagnole. Je me souviens une finale de Roland
Garros où Nadal ou, je ne sais pas si c’était Nadal, qui dit : “Jé vais essayer dé parler français mais comme j’ai parle
comme une vache espagnole, excusez-moi…” donc, c’était assez sympathique.
D’accord. Ensuite, il y en a une, j’ai entendu ta mère l’autre jour, c’est “revenir à ses moutons”.
Euh, revenir… Ah oui, oui ! T’as entendu ma mère dire cette expression ? Oui ! Ouais, ça ne m’étonne pas, ouais !
“Revenir à ses moutons”. Ouais, alors ça c’est par exemple quand vous parlez et vous faites une parenthèse dans
votre discours : “et à propos et tatatatata…” et puis vous vous éloignez un peu et vous voulez revenir au sujet
principal, vous dites : “Ah, revenons à nos moutons” et vous reprenez le sujet principal. On l’utilise très souvent.
D’accord. Alors ensuite : “passer ou sauter du coq à l’âne”. Ouais, “passer du coq” donc le coq : cocorico, “à l’âne” hi
han, hi han, c’est… En fait “passer du coq à l’âne” ça veut dire que vous passez d’un sujet à l’autre sans aucune
transition et ça n’a rien à voir et vous dites “Ah, je passe du coq à l’âne” et vous parlez d’autre chose qui n’a rien à
voir. D’accord. Bon et en parlant de coq, eh ben, j’en ai noté deux avec des poules. Ah les poules, oui, les poules
c’est, la poule : cot cot codec ! Alors il y en a une, tu dis d’ailleurs souvent c’est “être une poule mouillée”.
“Être une poule mouillée” oui une poule qui est humide, qui a de l’eau, je ne sais pas d’où vient l’expression
mais “être une poule mouillée” on l’utilise oui, ça veut dire quelqu’un qui est une poule mouillée, c’est

3
quelqu’un qui a très souvent peur, qui est peureux, qui n’est pas très courageux, voilà, on dit “tu es une poule
mouillée”.
D’accord, et ensuite : “quand les poules auront des dents”.
Ah oui, quand les poules auront des dents, d’accord. Alors ça c’est quand quelque chose ne va jamais arriver
ou ça va arriver vraiment tellement tard, on dit : “oui, oui, on le fera quand les poules auront des dents” c’est-à-dire,
jamais.
D’accord. Alors maintenant avec des toutes petites bêtes : “mettre la puce à l’oreille”. OK, “mettre la puce…” alors
une puce hein, c’est cet animal qu’ont les animaux, les chiens souvent ou les chats et ça les démange, ils se grattent
parce qu’ils ont ces petites bêtes dans les poils. Donc, “mettre la puce à l’oreille” c’est quand… C’est plus compliqué
à expliquer…
Quand, par exemple, quelqu’un… Quand, en fait, vous vous êtes rendu compte de quelque chose grâce à un indice
qu’à donné quelqu’un quand il a parlé, par exemple, ou quand il s’est passé quelque chose, vous dites : “Ah, oui, j’ai
compris parce que ceci m’a mis la puce à l’oreille”.
Je ne sais pas, imaginons un enfant qui a mangé tout le chocolat et alors vous dites “qui a mangé le chocolat ? Je ne
sais pas”.
Et puis, vous voyez l’enfant, il a toute la bouche pleine de chocolat.
“Oui, quand je l’ai vu avec la bouche pleine de chocolat, ça m’a mis la puce à l’oreille”.
Et effectivement, c’était lui qui avait mangé le, le chocolat.
D’accord. Et “chercher des poux à quelqu’un”. Ouais alors les poux c’est les, c’est comme les puces mais dans les
cheveux.
C’est ce qu’on les enfants souvent à l’école, ils ont des poux dans les cheveux, ça démange.
Alors “chercher des poux à quelqu’un” ça veut dire chercher des ennuis à quelqu’un, l’embêter quoi le… chercher
des embrouilles, des ennuis…
Tu vas pas venir me chercher des poux alors ? Non, je ne vais pas venir te chercher des poux ! J’espère bien !
Ensuite, j’en ai noté quelques-unes, ce sont des comparaisons. Ouais, il y en a beaucoup.
“S’ennuyer comme un rat mort”. Ouais, quand on s’ennuie, quand on s’emmerde en langage familier, on dit
s’ennuyer comme un rat, un rat hein, mort voilà !
D’accord. Ah et ça c’est bien toi hein : “bavard comme une pie” !
Oui alors quelqu’un de bavard c’est quelqu’un qui parle beaucoup et on dit “bavard comme une pie”,
voilà, une pie c’est cet oiseau qu’on voit dans les villes souvent qui est assez grand, qui est noir et blanc et qui parle
beaucoup. Oui.
Et maintenant le contraire : “muet comme une carpe”. OK, alors “muet comme une carpe”, muet donc c’est quand
on parle pas du tout, donc, muet comme une carpe, une carpe c’est un poisson en fait donc les poissons en général,
ils ne parlent pas beaucoup et puis la carpe, elle sort la bouche de l’eau comme ça et du coup on dirait que, elle est
comme ça, elle est muette quoi, elle parle pas.
D’accord et “myope comme une taupe”. Ouais alors myope c’est quand on y voit pas, on voit pas de loin, quand on y
voit mal et puis les taupes c’est ces animaux avec de la fourrure qui vivent sous la terre, vous savez, donc,
évidemment, ils vivent sous la terre, ils font des galeries donc ils, ils voient très mal.
D’accord. Et ensuite, il y en a une qui me fait bien rire c’est “rire comme une baleine”.
“Rire comme une baleine”. Oui alors, je ne sais pas pourquoi on dit “comme une baleine” mais on dit en français
effectivement “rire comme une baleine”.
D’accord. Bon et maintenant, deux expressions, j’ai notées, avec des chats parce que j’adore les chats : “donner sa
langue au chat”.
Qu’est-ce que ça veut dire ? “Donner sa langue au chat”. Alors “donner sa langue au chat” c’est une expression
qu’on utilise souvent…
Les enfants en fait, c’est plutôt les enfants mais bon, c’est très connu. C’est quand vous… Si tu fais une devinette à
un enfant : “Ah, tu sais comment s’appelle… ?” Alors il dit : “Ah, non, non, non…je donne ma langue au chat.”
Ça veut dire “je ne sais pas, j’abandonne”. Et alors, il dit ” Ah, tu donnes ta langue au chat, bon, je te le dis alors”.
4
D’accord et “il n’y a pas un chat”. Ouais, ça, ça s’utilise beaucoup, par exemple, quand il n’y a personne, vous allez
dans la rue et tout à coup, il n’y a personne, vous dites : “il n’y a pas un chat”. Ah, d’accord.
Bon et puisqu’on a parlé des chats, une avec des chiens : “avoir un mal de chien”. Ouais, très utilisée aussi.
“Avoir un mal de chien” c’est quand… C’est pas quand vous avez mal mais c’est quand vous avez eu de la difficulté à
faire quelque chose, par exemple : “Ouh ! Je t’ai réparé ton logiciel informatique mais j’ai eu un mal de chien à
trouver la solution” par exemple.
Bon, et une petite dernière : “donner de la confiture aux cochons”. Alors les cochons “groin ! groin !” les cochons.
Ouais “donner de la confiture aux cochons” ben ça veut dire donner quelque chose de très précieux à quelqu’un qui
ne sait pas l’apprécier, quoi.
On l’utilise beaucoup aussi. Ouais, c’est vachement bien, hein ?
Ouais, c’était super, c’était vachement bien… Et j’espère que grâce à cette vidéo, vous n’allez pas parler comme une
vache espagnole !
Hein ! Parce que grâce à “Français avec Pierre”, on ne peut plus parler comme une vache espagnole !
Mais ça m’a donné un mal de chien de la faire ! Bon mais reviens à tes moutons…
Au revoir ! Salut ! Au revoir ! Et ne nous posez pas un lapin à la prochaine vidéo ! Salut !
© http://www.francaisavecpierre.com/

Vous aimerez peut-être aussi