Vous êtes sur la page 1sur 18

La méthanisation

Guenfoud Hakima 2016/2017


Le plan de travail
Traitement Les déchets
introduction Définition Définition de la
biologique des concernés/non
du déchet méthanisation
déchets concernés
solides

Conditions Les mécanismes


Procédé de la Les équipements Intérêt
nécessaires pour de la
la méthanisation méthanisation principaux environnemental
méthanisation
Introduction
La méthanisation est le processus de digestion
anaérobie qui se déroule naturellement
dans les milieux où l’on trouve de la
matière organique en absence d’oxygène.
Le traitement de déchets par méthanisation
remonte à la fin du 19e siècle en Inde.
Historiquement, les fermenteurs
méthanogènes étaient plutôt destinés à traiter
des effluents liquides et le développement de
procédés pour le traitement de solides et de
déchets secs ne date que des années 1980
Comparée à la combustion ou à la gazéification,
la méthanisation de la fraction
organique des déchets urbains et ménagers
permet de récupérer plus d’énergie .
Définition
des
déchets
Traitement biologique des déchets
Le traitement biologique présente de nombreux avantages, à
savoir: réduction du volume des déchets, stabilisation des
déchets, destruction des pathogènes et valorisation énergétique
par la production de biogaz. Selon leur qualité, les produits finis
du traitement biologique peuvent être recyclés en engrais ou
pour l’amélioration du sol

traitement mécanique-
biologique
Le compostage La méthanisation
La méthanisation, ou
digestion en anaérobie, est
un processus basé sur la
dégradation
de la matière organique par
Définition de la des micro-organismes en
absence d'oxygène et de
méthanisation lumière dans
des cuves hermétiques
(digesteurs) en milieu sec
ou liquide. Cette
transformation de la
matière à donne les
produits résultant de la
dégradation et peuvent
être classés en
deux catégories, le biogaz et
le digestat.
Les déchets concernés Les déchets non concernés

Les résidus de culture Les matières


inorganiques

Les cultures dédiées Les matières contenant


des substances
dangereuses
Les co-substrats

Les déchets ligneux


Les déjections
animales
La dilution Une proportion volumique de 1/1à 1/3

paramètre primordial pour la


L’anaérobiose production biogaz.

La température comprise entre 10°c et 65°c


Conditions nécessaires
pour la méthanisation

Le pH le pH fluctue entre 6,50 à 8,0

se faire manuellement,
L’agitation mécaniquement ou par
simple recirculation du gaz

L’humidité L’humidité minimale doit être de 60 % à 70 %,


Les équipements principaux
 des équipements de séparation des impuretés en amont
 le mélangeur/malaxeur
 le digesteur
 un système de brassage mécanique
 les systèmes d'extraction et de pressage
 le système de traitement, stockage et valorisation du biogaz
Qu’est-ce-qu’un digesteur ?
Le digesteur est une cuve étanche dans laquelle un
ensemble de substrats séjourne
environ 30 à 50 jours afin de subir une digestion. Il existe
différentes technologies, mais la
plus courante dans le domaine agricole est l’infiniment
mélangé ou voie liquide Le digesteur est une cuve
cylindrique souvent en béton dont la face interne est par
courue un réseau de chaleur permettant de fixer la
température adéquate pour le processus de
méthanisation et dont la face externe est recouverte
d’un isolant thermique.
Un système de brassage permet d’éviter à la fois la
formation de croûte en surface qui empêche un bon
dégazage et la sédimentation des matières en
suspension. Une géomembrane spéciale est placée sur la
cuve afin de stocker le biogaz produit.
Procédé à voie humide : lorsque la teneur en matière sèche
(digestat) est inférieure à 15%. Ce type de procédé est
utilisé pour le traitement des boues ou des lisiers.

Procédé à voie sèche : lorsque la teneur en


matière sèche se situe entre 15 et 40%

Type de
digesteur Les procédés continus : l’alimentation et la vidange du
digesteur se font en permanence
avec une quantité entrante égale à celle sortante.

Les procédés discontinus, dits « batch » : les


digesteurs sont remplis puis vidés lorsque la
production de biogaz chute ou devient nulle.

Les procédés semi-continus : le digesteur est rempli


progressivement par petites charges successives réparties dans le
temps. La vidange est réalisée lorsque le volume utile du digesteur est
atteint et que la production de biogaz n’est plus suffisante.
Le biogaz est un gaz
Après une période de 30 à 50 majoritairement constitué de
jours de digestion, le résidu de la méthane. Le pouvoir calorifique
méthanisation (appelé digestat) d’un mètre cube de biogaz est de
contient de la matière organique l’ordre de 6 kWh, ce qui représente
non dégradable (lignine…), des environ 0,6 L de fioul.
matières minérales
Composition du biogaz
(azote, phosphore, potasse…) et
de l’eau.
Avant d’être épandu dans les
champs durant les périodes
appropriées, le digestat est
stocké dans une cuve qui est le
plus souvent recouverte d’une
géomembrane.
Les
Les avantages
inconvénients
La méthanisation est une
excellente solution de
traitement de déchets, or
un projet méthanisation
doit être réfléchi ;
l’investissement financier
et le temps de travail
pendant la
phase de fonctionnement
sont importants dès le
départ.
Les référence
• Essam ALMANSOUR, « Bilans énergétiques et environnementaux de filières
biogaz Approche par filière-type », these de doctorat, 2011
• Jin Bai ZHANG, « PROCEDE DE TRAITEMENT ANAEROBIE DES BOUES ET DE
VALORISATION DU BIOGAZ », these de doctorat, 2011
• Aymen ZEGNOUNI, « Développement d’un modèle dynamique sous matlab
pour un processus anaérobie de traitement des eaux », these de magister ;
2010
• ALI MOUSSA MOINDZE, « CONTRIBUTION A LAJUSTIFICATION DE LA
VALORISATION ENERGETIQUE ET AGRONOMIQUE DES ORDURES MENAGERES
», these de DEA, 2003
• Guitoun Wafa, « Etude sur la biométhanisation des déchets organiques.
Contribution expérimentale », these de master,2015
• Julien BOLLON, « Etude des mécanismes physiques et de leur influence sur
la cinétique de méthanisation en voie sèche : essais expérimentaux et
modélisation » thèse de doctorat, 2012
• Alain Damien ; « GUIDE DU TRAITEMENT DES DÉCHETS, Réglementation et
choix des procédés » ;
•Bardou Clément ;Durrmann Vincent ; Haddad Maria ; Phung Nam Duong, «
Méthanisation et Biomasse : quelles solutions pour quelles nuisances »

Vous aimerez peut-être aussi