Vous êtes sur la page 1sur 12

1-Les déchets :

Un déchet est le résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation


destiné à l'abandon.
Le producteur en est responsable jusqu’à l’élimination finale du déchet.
Exemple : déchets de peinture, déchets d’emballages
1.1 Les catégories des déchets :
• les déchets dangereux :
De par leur toxicité et leur nocivité, ces déchets peuvent avoir des répercussions sur
l’environnement et/ou la santé des personnes (ils peuvent être explosifs, nocifs,
cancérogènes…).

Exemple: déchets de produits solvantés , présence d’hydrocarbures donc possibilité


de pollution ou risque d’inflammation…

• les déchets non dangereux :


Ce sont des déchets qui pourraient nuire à l’environnement à moyen terme compte
tenu du temps nécessaire à leur dégradation (30 ans pour les plastiques),

ces déchets seront gênants de par leur présente et engendreront des impacts.

Exemple : cartons, emballages métalliques ou plastiques non souillés, palettes …


• les déchets inertes :
Ils sont assimilables à de la matière minérale. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent
pas, ne sont pas biodégradables et n’ont pas d’effet sur l’environnement ou la santé de
l’homme.

Exemple : Les bétons, les tuiles et céramiques, les briques, les déchets de verre, les
terres non polluées et sans mélange …

Compostage 1
2. Traitement des déchets en générale :

Gisement Réduction à la source

COLLECTE TRADITIONNELLE COLLECTE SELECTIVE


déchets non triés à la source déchets triés à la source

TMB
Emballages - journaux Déchets
encombrants, DMS,
organiques
DEEE,…
INCINERAT
ION
TRI
CO-
INCINERATION
STOCKAGE RECYCLAGE COMPOSTAGE METHANIS
ATION

2.1 Traitement biologique


Le traitement biologique permet de transformer les matières fermentescibles en un
produit plus et susceptible d’être utilisés en tant qu’amendement organique ou support de
culture.
Ainsi il existe deux modes de dégradation de la matière organique :
- le compostage, qui s’effectue en présence d’oxygène (aérobiose) ;
- la méthanisation pour laquelle l’oxygène est absent (anaérobiose). [1]

Compostage 2
3. Le compostage

3.1 Définition :
➢ Le compostage est un procédé biologique de conversion et de valorisation des
matières organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine
biologique...) dans des conditions contrôlées, en présence de l'oxygène de l'air en un
compost, produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau et riche en composés
humiques.
➢ Le compost est recyclé comme paillis ou terreau pour l’agriculture ou le jardinage. Il y
a un très large éventail de méthodes de compostage et de fermentation qui varient en
complexité, du simple tas de compost de végétaux à une cuve automatisée de
fermentation de déchets domestiques divers.
On distingue deux grandes familles de traitement:
• Compostage lente: après les brouillages,les déchets mélanges sont regroupes sous forme
d’andains qui sont retournes régulièrement.
• Compostage accéléré : par insufflation d’andains ou brasage permanent les déchets [2].

3.2 Pourquoi composter:


Réduisez l’enfouissement: Les matières organiques représentent plus d’un tiers des
matériaux envoyés aux sites d’enfouissement. Dans un processus de transformation des
matières organiques à l’échelle industrielle, par exemple, un grand nombre de résidus
organiques peuvent être ainsi valorisés Notons les plus courant

coquilles d’œuf, filtres à café et sachets de thé, herbe, liège, litière d’animaux, os de viande ou
de poisson ….. tous les résidus alimentaires (cuits ou crus)

Réduisez les gaz à effet de serre:

les sites d’enfouissement comptent pour environ 38% du total des émissions de méthane au
Canada. Les matières organiques enfouies dans ces sites sont la cause principale de cette
production de gaz

Récupérez des matériaux de valeur. Le compostage produit du compost, un ingrédient


unique et d’importance majeure pour la santé et la productivité des sols.

Réduire les besoins en eau: En améliorant la structure du sol à travers l’utilisation de


compost, l’eau est préservée et maintenue à la disposition des plantes

Compostage 3
Réduire les besoins en pesticides. Le compost peut aider à supprimer les maladies des
plantes.

Économisez de l’argent. Grâce au compostage domestique, vous pouvez transformer vos


résidus organiques en un amendement riche pour le sol sans dépenser un sou [3]

3- 4- Les grands principes du compostage :


Il ya 10 conseils pour le compostage
• Conseil 1: Choix de l’emplacement
• Conseil 2: Quelles matières sont compostables?
• Conseil 3:Préparation de l'emplacement
• Conseil 4:tas de compost ou composteur?
• Conseil5: Broyage et mélange des matières organiques
• Conseil 6: additifs pour le compostage
• Conseil7: Éviter la dessiccation et l’humidité excessive
• Conseil 8:Retournement
• Conseil 9: Tamisage et stockage du compost
• Conseil 10: Utilisation du compost dans le jardin

*Produit générée :
En résumé, tous les compostages sont basés sur ce principe:

Matière Organique+Micro organismes + O2 CO2+H2O + Produit Oxydé+Chaleur

Alors les produit générée:

• Compost (Produit Oxydé)


• Vapeur d’eau (H2O)
• CO2

Compostage 4
5. Schéma de procédés de compostage :

6. les étapes :

6.1 Tri :
Le tri permet de séparer, dans un flux de déchets hétérogènes, les déchets compostables , des
déchets non compostables.

Compostage 5
6.2 Broyage :

• Les déchets peuvent être broyés grossièrement avant d’être mis en andain. Le broyage
augmente le rapport surface/masse et favorise ainsi l’activité des micro-organismes. Le
broyage sur les déchets des ménages en mélange est déconseillé (risque de broyer du
verre, des plastiques, des piles,…). Le broyage est conseillé dans la mesure où la qualité
du tri garantit l’absence d’éléments indésirables (présence uniquement de matière
organique fermentescible). Par ailleurs la présence de verre dans le produit à broyer
conduit à une usure prématurée des broyeurs.

6.3 Mise en andain :

La fraction fermentescible des déchets triés est mise en andain pour permettre la
fermentation et la maturation de la matière. Des andains circulaires ou en longueur (de
plus grande taille) peuvent être constitués. La réalisation d’andains en longueur permet
une économie de l’espace disponible. Cependant, pour des unités de faibles capacités, la
mise en andains circulaires peut être suffisante, au regard des tonnages traités. Un andain
doit regrouper des déchets triés durant un maximum de 2 ou 3 jours. Lors de la mise en
andain, l’humidité doit être contrôlée et, si nécessaire, un apport d’eau doit être réalisé
par arrosage.

Compostage 6
6.4 La fermentation :

• Caractérises par un augmentation de température au cours de la lequel la matière


organique est dégradé.
• La phase de fermentation chaude est la première phase du compostage. Au cours de cette
phase, la matière organique la plus facilement biodégradable est convertie en dioxyde de
carbone et eau, sous l’action des micro-organismes présents initialement dans les
déchets. Cette activité se caractérise par une forte montée en température (d’où le terme
de fermentation chaude), une perte en humidité et une consommation élevée en oxygène.

6.5 La maturation :

• Lors de la seconde phase du cycle de compostage dite de maturation, la matière


organique subit une lente transformation conduisant à sa stabilisation chimique et
biologique. Réalisée également sous la forme d’andains, la maturation du compost ne

demande ni de retournement de la matière (aération passive suffisante, car besoin

• d’aération moins élevé que la phase de fermentation), ni d’arrosage, au cours de la


période nécessaire préconisée pour la stabilisation.

• 6.6 Criblage :

Le criblage de la matière a lieu généralement en fin de maturation du compost. Il a pour


objet de retirer les éléments grossiers non compostables qui n’ont pu être éliminés par le
tri après réception des déchets sur la plateforme. Les refus de criblage sont
principalement constitués d’éléments inertes (gravats, pierres, cailloux, et morceaux de
verres cassés), de morceaux de charbon, de particules de bois non biodégradées et de

Compostage 7
plastiques durs et souples. Les tailles de mailles utilisées varient de 10 mm à 30 mm et
dépend du futur usage du compost. Le choix de la maille influence le rendement
massique : plus la maille est grande plus le rendement est important. La maille influence
aussi la qualité du compost mais dépend du contexte local (notamment nature des
déchets et climat).

6.7 Conditionnement et stockage :

• Le compost doit être stocké sur une aire abritée et ventilée afin de préserver le produit.
Une longue durée de stockage peut avoir pour incidence une diminution des teneurs en
matières organiques et en éléments nutritifs du compost, surtout si le stockage ne se fait
pas sous abri

• Le stockage et la vente du compost peuvent se faire en vrac ou en sac. La vente en vrac


permet de diminuer les coûts mais nécessite d’adapter la commercialisation en
conséquence. [4]

Compostage 8
7. L’entreposage des matières
▪ Les matières vertes

Dans la cuisine Dans le jardin Dans la maison

✓ Les épluchures ou les ✓ Tontes de gazon, ✓ Bouquets de fleurs


fruits et légumes crus feuilles fraîches, et plantes
ou cuits. rameaux de tailles de d’intérieur.
✓ Les restes de repas printemps broyés, ✓ Cheveux, poils,
d’origine végétale : mauvaises herbes plumes.
riz, pâtes. non montées en
✓ Les sachets de thé, de graine.
tisane

▪ Les matières brunes

Dans le jardin Dans la maison

✓ Fanes de pommes de terre et detomates si ✓ Restes de repas, le marc de café,


elles ne sont pas touchéespar le mildiou. coquilles d’oeufs écrasées, les
✓ Feuilles mortes. agrumes et les bananes si non traitées
✓ Sciure ou copeaux de bois non traités. (à mettre au milieu du tas) coques de
✓ Paille et foin, rameaux de tailles d’automne noisettes et de noix, journal, rouleaux
broyés. de papier hygiénique, cartons.

▪ Les interdits
✓ Les restes d’animaux ✓ Les tailles de thuyas et cupressus
✓ Les papiers imprimés ✓ Les couches culottes
✓ La chaux ✓ Les pansements
✓ Les excréments ✓ Les plastiques
✓ Les coquilles d’huîtres ✓ Les noyaux [5]

Compostage 9
8 . Les avantages et l’inconvénients du compostage :
A. Les Avantages du compost
1- Un produit hygiénisé
✓ Destruction des germes pathogènes et desgraines d’adventices
✓ Diminution des risques sanitaires pour les animaux
✓ Diminution des risques de contamination des eaux par ruissellement
✓ Diminution des problèmes d’appétence
2- Un produit homogène et émietté
✓ Echauffement, retournement et transformation chimique
✓ Facilité et régularité d’épandage, bonne répartition de l’émiettement
✓ Faible dose d’apport possible
✓ Diminution du salissement des parcelles
3- Une bonne valorisation sur prairies
✓ Matière organique stable réorganisée par lesmicro-organismes
✓ Amélioration de l’humification
✓ Couverture des besoins en P et K pour une prairie pâturée et fauchée
✓ Economie d’azote minéral
4- Une organisation du travail plus souple
✓ Une utilisation facilitée par l’hygiénisation et la désodorisation
✓ Diminution de la masse à transporter
✓ Augmentation de la surface épandable
✓ Allongement des périodes d’épandage
✓ Pâturage des animaux sur la prairierapidement après épandage
B- les Inconvénients du compost
1- Une technique à acquérir
✓ Nécessite un produit de départ adapté(suffisamment pailleux et humide, taux
deMS<50%)
✓ Nécessite du matériel pour les différentes étapes de fabrication et l’épandage
✓ Nécessite un lieu de stockage Protection du tas nécessaire en cas de fortes pluies
✓ Epandage rapide après fabrication ou couverture du tas après refroidissement
2-Valorisation d’azote à long-terme
✓ Absence d’azote minéral
✓ Peu d’effets directs de l’azote et faibleminéralisation les premières années
✓ Minéralisation de l’azote variable en fonctiondes conditions pédoclimatiques [6]
Compostage 10
✓ 9. Problèmes et solutions : [5]
D’un point de vue technique, des solutions pour des systèmes à la fois adaptés au
contexte local et plus productifs doivent être proposées. Dans ce sens, la Plateforme Re-
Sources propose en 2015 la réalisation d’une action pilote pour optimiser les techniques de
compostage intitulée « mesure de la performance et évaluation de la mécanisation des
procédés » sur plusieurs unités de compostage. Les conclusions de cette action pilote seront
disponibles dès 2017.

Le tableau suivant résume les problèmes les plus fréquents rencontrés lors du
compostage et indique les causes probables et solutions qui peuvent y remédier.

Compostage 11
Compostage 12

Vous aimerez peut-être aussi