Vous êtes sur la page 1sur 42

resp nsable

/Assurance­vie...

CAHIER SPÉCIAL 
Retraite/
En collaboration avec

monde meilleur
Engagez-vous pour un
Champion
un jour,
champion

Les stars de la tech sont­elles vertes ?
toujours ?
Par François
Monnier,
directeur
de la rédaction

LES N
otre enquête est con-
sacrée cette fois au

VALEURS
champion de la tech.
Les jeunes rêvent de travailler
trans-
dans ces entreprises qui
inves-
forment le monde. Les
des
tisseurs sont ravis d’avoir

TECHNOiSdes
por-
actions technologiques en
tefeuille, car elles progressent
fortement en Bourse.
Mais ces champions respec-
(envi-
tent-ils les critères ESG
x, sociaux et de
ronnementau
gouvernance) ?

sont-elles auss
star de
Il est possible d’être une

STARS
la croissance sans toujours
limiter
faire ce qu’il faut pour
bras-
les émissions de CO2 en
sant des milliards de données
ou sans respecter la protection
vie privée ? Nous
de notre
avec
avons mené l’enquête

L’ESG
de
notre partenaire, l’agence
Vigeo
notation extrafinancière
Eiris, du groupe Moody’s.
Bonne lecture !
- FMONNIER@INV ESTIR.FR

SOMMAIRE
DE

?
Des progrès à faire en matière
de vie privée et de gouvernance
Sopra Steria Group, Orange,
P. 2­3
Microsoft, les champions........
Pour la planète, la transition
numérique n’a rien de virtuel
Services informatiques, équipe­
ment technologique et télécom­
P. 4­5
munications, GAFAMN..........
Technologie
P. 6
Décryptage, Banques..............
P. 7
Interview Neoen....................
P. 8
Notre cote ESG ......................

le faible nombre de
telles infrastructures avec
D’autre part, les conduc-
véhicules en circulation. des véhicules à
teurs ont encore peur d’acheter

Hype
nombre de stations,
hydrogène en raison du faible
Pour s’attaquer à ce

pour lutter
ce qui crée un cercle vicieux.
en partenariat avec Air

Des taxis à hydrogène l’air


problème, Hype a été créé
le leader industriel français de l’hydro-
Liquide,
une demande suffi-
gène. La flotte de taxi garantit

contre la pollution de
pour les stations d’Air Liquide en région
sante
parisienne.
Hype compte 130 taxis
Cinq ans après sa création,
fait la plus grande flotte
de la Fondation Solar Impulse opérant à Paris, ce qui en
Par Bertrand Piccard, président au monde. L’entreprise a
de voitures à hydrogène
monde, principalement teà600véhiculesà
ment sur les routes dans le annoncéqu’elle porteraitsaflot
de miser sur cette nou- et Toyota. Le premier est irus

C
marché. Mathieu a décidé fabriquées par Hyundai ifin2020.Etmêmesilecoronav
ela ne fait aucun doute,
nous devons lancé Hype lors de la des véhicules haut hydrogèned’icbousculé le calendrier initial, l’ambi-
velle technologie, et a qu’ils entrent dans le segment a légèrement
décarboner le secteur
des transports.
COP 21 : la première flotte
de taxis 100 % hydro- rend plus chers que la la transition du sec-
bateaux, de gamme, ce qui les tion reste inchangée : favoriser
Tout doit y passer : avions, Toute- gène. moyenne. teur vers la neutralité carbone,
avec pour objectif
trains, bus, camions et voitures. l’hydrogène ? Ces en mettant en commun taxis/VTC pour les jeux
nière dont lemonde Alors, pourquoi avoir choisi Hype résout ce problème « zéro émission pour les
fois,ilexisteun débatsurlama véhicules ont un grand avantage
sur leurs homolo- conducteurs. Grâce à ».
certitude : les véhicules : d’abord, ils peuvent
les véhicules de plusieurs Olympiques de Paris en 2024 ont
va relever ce défi. J’ai une gues électriques à batterie voitures, l’entreprise en circulation, les taxis Hype
– plus connus sous en moins de cinq l’utilisation intensive des Depuis leur mise
électriques à pile à combustible être ravitaillés en carburant plupart des experts pen- sur les routes
e–jouerontun rôle génère des bénéfices. La accumulé 4 millions de kilomètres
lenomdevéhiculesàhydrogèn une autonomie supé- prix des véhicules et de l’émission d’environ
mobilité propre, entre
minutes. Ils ont également
En décembre der- sent également que les parisiennes, évitant ainsi
crucial dans l’avenir de la rieure, jusqu’à 500 kilomètres. au fur et à mesure du ceàsonimpact
l’hydrogène vont baisser 2tonnesd’oxyded’azote(NOx).Grâ
record en roulant près odèleéconomique
autres solutions. de pollution et nier, j’avais même établi un développement de l’industrie. positifsurlapollutionetàsonm « Solar Impulse
Pour faire face aux problèmes Gardies a décidé de 800 kilomètres dans
un véhicule à hydrogène l’adoption des FCEV : le label
Un autre problème a ralenti pertinent, la société a reçu
Mathieu caractéristiques font On en compte 432 dans le » en mai 2019, et fait donc
partie
d’embouteillages à Paris, avec un seul plein. Ces deux les stations d’hydrogène. Solution
taxis électriques dans la idéale pour les taxis. Japon et en Californie.
Efficient
solutions pour protéger
de lancer une société de de l’hydrogène une solution monde, dont la plupart au de mon portfolio de 1.000
En 2015, alors que de ont aussi des inconvé- sont coûteuses et les
capitale française en 2009. Cependant, ces véhicules Les stations d’hydrogène t de manière rentable.
avec des véhicules élec- adoption–environ à investir dans de l’environnemen
nombreux premiers tests nientsquiexpliquentleurlente industriels sont encore réticents
avaient échoué, les pre- roulent actuelle-
triques à batterie (BEV) 16.500 véhicules à hydrogène
sont arrivés sur le
miers véhicules à hydrogène

LE JOURNAL DES FINANCES REJOIGNEZ­NOUS SUR INVESTIR.FR N° 2441 DU 17 OCTOBRE 2020 — 4,60 €

BREXIT, CORONA
CORONAVIRUS... LVMH gagne 
15 milliards 
COMMENT d’euros de 
capitalisation 

la BOURSE
en une séance !
Le chiffre 
apprend à d’affaires 
trimestriel du 

VIVRE AVEC ?
groupe s’avère 
bien supérieur 
aux attentes
Le titre bondit de 
7,3  % vendredi et 
permet au Cac 40 
de bien terminer 
la semaine       
LIRE PAGES 10 ET I DE COTE

WORLDLINE
« Ingenico n’est 
 © Getty Images.

LIRE PAGES 2, 4 ET 5
qu’une étape »
Gilles Grapinet, président du conseil 
d’administration et directeur général 
PAGE 16

ALSTOM UNIBAIL FDJ


Fiscalité Effet de taille
Avec Bombardier, le groupe est prêt 
pour la bataille mondiale 
Contestation
Des actionnaires et anciens diri­
geants s’opposent au projet d’aug­
Effet de rareté
Les jeux paient, la croissance 
est de retour, et les perspectives 
du rail et les puissants flux  mentation de capital et proposent  sont beaucoup plus sûres 
TAXER  d’investissement qui s’annoncent. de revendre les centres commer­ que dans nombre de secteurs. 
LES ÉPARGNANTS  PAGE 12 ciaux aux Etats­Unis. PAGE 11 PAGE 9

FRANÇAIS En € En €
40,53
r Les ménages français 
aisés ont épargné 
50
45
40
+14 %
Le titre a rebondi jeudi,
32
28
24
35 en réaction à l’entrée 20 34,85
46,6 milliards d’euros  30 au capital de Xavier Niel 16
pendant le confinement Oct. 2019 Oct. 2020
et de Léon Bressler
Nov. 2019 Oct. 2020 LES VALEURS
À L’INTERNATIONAL
QUI DICTENT LA TENDANCE
EUROPE
Le Conseil européen tente vainement 
d’arracher un accord avec le Royaume­Uni Apple
Le groupe de Cupertino a enfin lancé ses 

J
usqu’à la dernière Le Conseil européen a accordé un délai sup-
minute, les auto- plémentaire de deux semaines aux négocia-
nouveaux iPhone 12. Les quatre appareils 
rités européen- teurs pour poursuivre les discussions. Peine correspondent aux attentes des investis­
nes auront bataillé perdue pour Boris Johnson, seurs, car ils disposent notamment des 
pour arracher à Lon- qui prétend qu’il est fonctionnalités pour la 5G.
dres un accord sur la temps de se préparer

r L’ancien président 
relation future entre
le Royaume-Uni et le
Vieux Continent.
Le Premier ministre,
à un hard Brexit.
Tous les sujets ont
bloqué, pas seule-
ment les plus épineux
ASML
Le fabricant d’équipements pour l’indus­
François Hollande veut  Boris Johnson, n’a pas comme la pêche, la trie des semi­conducteurs a publié 
imposer davantage  cédé. Il a même accusé gouvernance ou les des résultats meilleurs qu’attendu pour 
l’Europe d’avoir refusé questions de concurrence
les dividendes distribués le troisième trimestre et des perspectives 
de négocier véritable- équitable, selon l’Elysée.
LIRE PAGE 7
ment. LIRE PAGE 6
supérieures aux attentes pour 2020. 
Mais les indications pour 2021 ont un peu 
déçu. PAGE 17
FRANCE : 4,60 € ­ SUISSE : 8,80 CHF ­ BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 5,10 € ­ DOM : 6,20 € ­ MAROC : 57 DH ­ TOM : 1.550 XPF ­ ZONE CFA : 4.600 CFA ­ ANDORRE : 5,10 € ­ ÎLE MAURICE : 6,80 € ­ IMPRIMÉ EN FRANCE
02 / STRATÉGIE Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

Le chiffre de la semaine
Variations de la semaine

CAC 40
INVESTIR 10GV
4.935,86
117,90
– 0,22 %
– 1,13 %
– 0,304 %
Le taux indicatif publié par la Banque de France de l’OAT,
Unibail-rod.-west.

210
140
41,22
+ fortes hausses CAC 40

UNIBAIL-ROD.-WEST.
LVMH
+ 22,6 %
+ 5,0 %
+ fortes baisses CAC 40

AXA
VEOLIA ENV.
– 6,5 %
– 5,5 %
DOW JONES 28.781,07 + 0,68 % l’obligation du Trésor français, à 10 ans, a atteint cette  70 RENAULT + 4,8 % TOTAL – 5,0 %
NASDAQ 11.756,28 + 1,52 % semaine son plus bas niveau depuis le 11 mars, veille de la  0 HERMES INT. + 3,7 % CREDIT AGRICOLE – 4,3 %
NIKKEI 23.410,63 – 0,89 % pire séance de l’histoire du Cac 40. 2015 16 17 18 19 2020 PEUGEOT + 3,2 % ESSILORLUXOTTICA – 4,2 %

 Les pistes d’investissement 
Par François Monnier,
directeur de la rédaction

avec des plans d’économies et des cessions. Enfin, la

Un antidote à la Covid
croissance annuelle du bénéfice net par action de
2019 à 2022 est estimée entre 9 % et 10 %. Elle est
parmi les plus élevées du secteur, après avoir été long-
temps l’une des plus mauvaises.
Le leader mondial de l’optique, EssilorLuxottica, est la
  Refuge    Les  valeurs  de  santé  sont  particulièrement  recherchées  par  les  valeur de santé la plus dépendante du cycle économi-
que, même si ses revenus liés aux prescriptions médi-
investisseurs  depuis  l’éclatement  de  la  crise  sanitaire.  La  pandémie  a  fait  ressortir  cales atteignent près de 70 %. Le confinement a
retardé le changement de lunettes. Il faudra donc
leurs  atouts.  La  Bourse  s’adapte  en  misant  sur  ce  secteur. attendre 2022 pour que le bénéfice net par action
dépasse celui de 2019.
Au sein des valeurs moyennes, sans aller jusque vers

Q
uand la santé va, tout va. Justement, en ce Emmanuel Macron évoque au mieux jusqu’à l’été pro- Aujourd’hui, Sartorius Stedim Biotech capitalise des titres risqués comme les biotechs, nous recom-
moment, ce n’est pas la grande forme avec chain. Cette pandémie, c’est un « méga-Brexit dur », 29 milliards d’euros et vaut plus en Bourse que des mandons Pharmagest Interactive. Avec 168 millions
la deuxième vague de la pandémie. Les car elle tue ! Elle tue physiquement les personnes fra- sociétés du Cac 40, comme Orange ou STMicroelec- de chiffre d’affaires attendu, c’est le numéro un de
Etats sont contraints d’augmenter les giles, mais aussi économiquement les entreprises. Une tronics. Le groupe est même valorisé un tiers de plus l’informatisation des officines. Son logiciel de gestion
mesures barrières en instaurant des confi- vague de faillites est inévitable, car les Etats ne peu- que Crédit Agricole, par exemple. Les investisseurs détient 45 % du marché français des pharmacies. Le
nements locaux, des limitations de la circulation et des vent indéfiniment porter à bout de bras les acteurs apprécient chez Sartorius Stedim Biotech sa crois- Ségur de la santé peut accélérer sa croissance grâce au
couvre-feux. Des mesures qui protègent les popula- économiques. Cela devient trop lourd. sance organique de 15 % par an depuis cinq ans et des plan massif d’investissement pour les établissements
tions, mais qui peuvent aussi enrayer la reprise écono- Dans cet environnement compliqué, les valeurs de perspectives tout aussi intéressantes. Cette star de la publics. Sa stratégie de diversification vers les Ehpad,
mique. Dans cet environnement sanitaire dégradé, le santé tirent leur épingle du jeu. Alors que le Cac 40 santé est incontournable dans son domaine, avec une les maisons de santé et les hôpitaux publics devrait
Cac 40 ne peut pas partir à l’assaut des 6.000 points, perd 19 % depuis le début de l’année, les actions de ce part de marché de plus de 30 %. Elle fabrique des équi- être payante. Dans quelques années, il réalisera autant
bien que les banques centrales injectent massivement secteur ont bondi en moyenne de 41 % (+ 113 % avec les pements de production pour les médicaments biologi- d’activité dans ce domaine qu’avec les pharmacies,
des liquidités pour soutenir notre économie. Il est cer- penny stocks à moins de 1 € l’action) et les plus grandes ques, comme les vaccins, et intervient dans la filtration alors qu’aujourd’hui c’est cinq fois moins.
tain que l’annonce d’un vaccin provoquerait un rally appartenant au SRD ont pris 15 % ! et la conservation de ces médicaments vivants. Lors- La Bourse s’est adaptée à la crise sanitaire en préfé-
boursier. En attendant, nous devons nous habituer à Désormais, il faut compter sur les acteurs de la santé qu’un laboratoire enregistre un médicament, le pro- rant clairement les secteurs de la santé et de la tech au
vivre avec le coronavirus. en Bourse. Je recommande, d’ailleurs, d’en détenir cessus de production de ce dernier fait partie du détriment des entreprises cycliques et value.
La Bourse a une capacité d’adaptation hors norme, on entre 10 % et 15 % dans les dossier d’enregistrement, si - FMONNIER@INVESTIR.FR
ne le souligne jamais assez. Depuis le 23 juin 2016, date portefeuilles. Ils sont deve- bien que Sartorius travaille
du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à nus de véritables poids « Sartorius Stedim  avec le laboratoire en ques-
l’Union européenne, les marchés vivent avec l’épée de lourds de la cote parisienne, tion jusqu’à la fin de la vie de la
Damoclès d’un Brexit dur. Cela fait donc quatre ans, et car leur modèle économique Biotech, BioMérieux et  molécule ! Ce qui génère SAISON ATTENDUE
rien n’est encore résolu, puisque la date limite du ne dépend pas des cycles. Eurofins Scientific sont  d’importants revenus récur- DES TRIMESTRIELS
15 octobre, fixée par le populiste Boris Johnson, a été
repoussée une nouvelle fois, ce qui n’a pas empêché le
Autrement dit, la récession a
peu d’impact sur leurs reve-
devenus plus gros,  rents.
Autre exemple, Eurofins 01 - Un fort rebond
Cac 40 de prendre 18 % depuis juin 2016, et l’indice nus. Ensuite, ces entreprises boursièrement, qu’un  Scientific, avec ses 13 mil- De l’espoir Après les déboires du 
deuxième trimestre, l’activité de cet été 
européen Stoxx 600, qui intègre des valeurs britanni-
ques, 13 % ! Nous sommes bien partis pour vivre avec
bénéficient d’un regain
d’activité avec les tests et la
quart des entreprises  liards de capitalisation, vaut
plus que Carrefour, Bouy- devrait montrer des signes de reprise. Aux 
ce virus venu de Chine encore plusieurs trimestres : recherche d’un vaccin. appartenant au Cac 40 » gues ou Société Générale, Etats­Unis, le chiffre d’affaires trimestriel 
trois acteurs également pré- est attendu en hausse de 5,3 % au sein du 
Les valeurs de santé sont devenues incontournables sents au Cac 40. Grâce aux tests Covid et à ses S&P 500, limitant le recul sur l’ensemble de 
800 laboratoires d’analyses répartis dans 47 pays, son l’année à 4,6 %.
Cours arrêtés au 15-10-2020 en clôture excédent brut d’exploitation a bondi de 24 % au pre- 02 - LVMH s’envole
mier semestre. De la performance Cette semaine, l’excel­
Dernier exemple, BioMérieux est également devenu lente publication trimestrielle du numéro 
+ 41 % un champion, avec ses 17 milliards de capitalisation.
Mais nous recommandons désormais des prises de
un mondial du luxe a provoqué une forte 
hausse du titre, si bien que l’action est dans 
bénéfices sur ce titre, car la valorisation devient élevée. le vert depuis le début de l’année.
+ 15 % * Au sein même du Cac 40, on compte deux valeurs de
santé : Sanofi et EssilorLuxottica, qui figurent parmi 03 - D’autres réactions 
Cac 40 nos valeurs favorites de l’Investir 10. Le premier est le attendues
Grandes valeurs Toutes les valeurs de santé leader du vaccin contre la grippe. Le laboratoire Calendrier Pas moins de 15 entreprises 
– 19 % de santé à la Bourse de Paris
hors penny stocks
devrait donc profiter du développement des campa-
gnes de vaccination en cours. Ses revenus pourraient
du Cac 40 présenteront leurs comptes la 
semaine prochaine, et 9 autres la semaine 
(dont le cours est inférieur à 1€) doubler dans ce domaine. Sanofi travaille aussi à met- suivante.
* Gain moyen.
tre au point un vaccin contre la Covid-19. La nouvelle
direction a mis en place une restructuration profonde

Arbitrages
Notre changement
de conseil
Capitalisation Chiffre d’affaires 2020 PER 2021 Performance depuis le
Société (mnémo) Conseil â Objectif
(en M€) (en M€) (en nombre de fois) début de l’année Covivio Hotels
Vente partielle
SANOFI (SAN) 106.594 37.700 12,5 – 5,5 % ACHETER â 110 € Conseil précédent : acheter,
19-10-2007
ESSILORLUXOTTICA (EL) 50.788 14.950 26,9 – 14,7 % ACHETER â 145 €

SARTORIUS STEDIM BIOTECH (DIM) 28.539 1.840 70,4 109,6 % ACHETER â 350 €

BIOMÉRIEUX (BIM) 16.263 2.930 48,9 73,2 % VENTE PARTIELLE

EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) 13.251 5.010 27,8 40,8 % ACHETER â 800 €

IPSEN (IPN) 6.512 2.730 10,8 – 1,6 % ACHETER â 110 €

ORPEA (ORP) 5.823 3.907 21,2 – 21,2 % ACHETER â 115 €

KORIAN (KORI) 2.257 3.835 13,3 – 29,7 % ACHETER â 35 €

RAMSAY GÉNÉRALE DE SANTÉ (GDS) 1.987 4.321 16,4 7,1 % RESTER À L’ÉCART

VIRBAC (VIRP) 1.802 942 30 – 9,9 % ACHETER â 240 €


Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
STRATÉGIE / 03
Les valeurs qui font l’unanimité.  Ce tableau regroupe les valeurs pour lesquelles Investir, le consensus des analystes et l’analyse graphique affichent un conseil identique.
Valeurs à l’achat 26 Soitec 5 Valeo 2 Bureau Veritas S Accor S Vilmorin & Cie Valeurs à la vente 16 Vallourec
Nombre de semaines
de conseils unanimes à l’achat
22 Trigano 4 Fnac Darty 1 ALD Automotive S Arkema
(S=valeur ne faisant plus 21 Bolloré 3 Alten 1 Seb S Gecina
l’unanimité) 16 GTT 3 Eurofins Scientific 1 Virbac S Iliad
16 Sopra Steria Group 3 FFP S Ipsos
13 Somfy 3 Spie S Rothschild & Co
6 Scor 3 Teleperformance S Vicat

Les indiscrétions
Les analystes 
aiment ON A REPÉRÉ POUR VOUS

L’ORÉAL On murmure  Des rendements obligataires de 1 % à 4 % 


l Attire tous les regards
Beaucoup de réactions
que… Gagner. Peter De Coensel, directeur de la  Le portefeuille équilibré offre quant à lui un exposé à 67 % aux emprunts d’Etat en mon-
cette semaine, avant et après 
l’annonce, très attendue et 
A l’affût gestion obligataire chez Degroof Petercam 
AM, estime qu’un portefeuille obligataire peut 
rendement de 2,1 % et il est véritablement
diversifié au niveau mondial : 37 % en euros,
naie locale des marchés émergents. Sa pon-
dération en obligations européennes à haut
sans surprise, de l’arrivée en  Des fonds de private equity regar­ dégager des performances intéressantes.  25 % en dollars et 38 % en devises émergen- rendement est de 17 % et celle en emprunts
mai prochain à la direction du  dent le dossier SMCP. « Aucun « Voyons alors quelles seraient les perfor- tes et d’autres marchés développés. Dans ce d’Etat des marchés développés de 16 %. » En 
groupe de Nicolas Hieronimus,  industriel ne ferait d’acquisition mances de trois portefeuilles, dont les hori- portefeuille, 20 % sont alloués aux emprunts conclusion, gagner de 1 % à 4 % sur les mar­
actuellement directeur général  dans le textile », nous confie un fin zons d’investissement vont de 6,5 à 7,5 ans et d’Etat en monnaie locale des marchés émer- chés obligataires est encore possible. - P. E. 
adjoint, en remplacement de  connaisseur du secteur. Qui  qui sont diversifiés. Le plus défensif affiche un gents et 14 % aux obligations européennes à
Jean­Paul Agon. Bernstein et  pourrait être intéressé ? Pour­ gain de 1,1 %. Il est investi à 76 % en euros, haut rendement. Pour le portefeuille dynami- Retrouvez tous les jours cette rubrique 
Bank of America ont ainsi  quoi pas le chinois Fosun, nous  12 % en dollars et 12 % dans d’autres devises. que, sa performance s’élève à 3,8 %. Il est dans la Newsletter Privilège
entamé et repris la couverture  répond­il. Ce conglomérat est 
de L’Oréal cette semaine, res­ actionnaire du Club Med. Ou alors 
pectivement à « surperfor­ le fonds stratégique du Qatar ? 
mance » et à « achat ». Ils visent  L’américain VF Corporation  Les gérants vendent  CASINO Compte tenu des autres évolu­ VALLOUREC
un objectif de cours de 340 € et 
de 315 €. Quelques jours aupa­
(Vans, The North Face, Timber­
land) désire acquérir une marque 
à découvert l L’un des sept fonds à la
vente sur l’action du distri­
tions déclarées à l’AMF, les posi­
tions cumulées de ces opérateurs  l Sur huit fonds vendeurs,
quatre ont légèrement
ravant, Goldman Sachs était  européenne, mais le positionne­ buteur a accru sa position.  ne représentent toutefois plus  accru leurs expositions. Ils jouent 
passé de « neutre » à « achat »  ment de SMCP ne semble pas  Ensemble, ces intervenants sont  que 5,89 % du capital  désormais sur 8,37 % du capital 
sur le dossier avec un prix cible  correspondre à sa stratégie. baissiers sur 8,51 % du capital  (– 0,34 point). du groupe parapétrolier 
fortement réévalué de 250 € à  En partenariat avec (+ 0,28 point). (+ 0,35 point).
330 €. Enfin, JP Morgan reste à 
Pub et musique ICADE
CGG PEUGEOT
« surpondérer », avec un objec­
l La foncière de bureaux
tif à 310 €. Les analystes voient 
aussi d’un très bon œil les 
La filiale d’AudioValley, Target­
spot, régie publicitaire pour 
 
Nous analysons ici l’évolution l La société parapétro­
lière doit faire face à un
fait son apparition sur la
liste des titres « shortés ». Un  l Douze fonds sont ven­
deurs pour 8,96 % du 
investissements de L’Oréal  radios digitales présente aux  des positions courtes (short), sixième fonds misant sur une  fonds a déclaré une position  capital du constructeur automo­
dans le numérique, notamment  Etats­Unis et déjà sous contrat  c’est­à­dire vendeuses. baisse de son titre en Bourse.  baissière sur 0,5 % de son capital. bile (– 0,23 point).
avec Modiface, qui permet  avec Deezer, pourrait aider Spo­
d’essayer virtuellement des  tify à mieux monétiser son 
rouges à lèvre ou des colora­ audience. La régie interne du 
tions. Le titre gagne 9 % depuis  leader mondial du streaming 
75% Rendement
le début de l’année et plus de  musical obtient 300 millions  exonéré net
50 % sur trois ans. d’euros de recettes avec 500 per­ d'impôt d'impôts
sonnes, ce qui n’est pas optimal. sur succession Ne tardez pas
jusqu'à à nous rejoindre
car nous avons
300KE déjà
Ils aiment  Part à 4599€ 120 sociétaires...
moins
ET SI VOUS INVESTISSIEZ DANS UN VIGNOBLE RARE ET NATUREL ?
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
GETLINK
l Oui ma « Générale » !
Jefferies est passé à 
« acheter », contre « conserver »  l On ne voit pas le bout
Kepler Cheuvreux a 
auparavant, sur la banque  dégradé l’entreprise qui gère le 
française. Le prix cible a été  tunnel sous la Manche, Getlink, 
revu à la hausse de 16 € à  à « conserver » contre « achat ». 
17,60 €. Les analystes parta­ Le cours cible a également été 
gent les mêmes observations  abaissé, à 12,50 €, alors qu’il 
que Frédéric Oudéa, le direc­ s’élevait auparavant à 14 €. Les 
teur général de Société Géné­ analystes considèrent que la 
rale, selon qui « la valorisation reprise du trafic est plus lente 
actuelle de la SocGen n’a aucun que prévu. Ils jugent aussi que la  à 2 heures Sans concurrence
sens ». Lui comme Jefferies  nouvelle installation, qui doit  sud ouest de Paris. sur 200 km de diamètre.
anticipent une levée prochaine  améliorer les échanges d’électri­ Tous les ingrédients sont réunis afin d'établir un cru d'exception.
de l’interdiction de verser des  cité entre la France et la Grande­ La base remarquable. Un raisin riche en sucre aux arômes puissants, un vignoble préservé malgré les aléas
dividendes par la Banque cen­ Bretagne, ElecLink, a pris  climatique (gel, sécheresse), une récolte de haute qualité favorisée par de petit rendements. Les initiateurs du
trale européenne. L’établisse­ beaucoup de retard, bien qu’une  projet ont d'emblée visé le très haut de gamme, calquant leur process de vinification sur les vins "haute couture"
ment américain s’attend à ce  phase test commence dans les  avec comme objectif de parvenir à terme à des vins à forte densité aromatique, très élaborés dans une finalité
qu’il s’élève à 1 € par action. Il  prochains jours. Kepler Cheu­
premium et donc rare. Rien n'est laissé au hasard, jusqu'au futur conditionnement dans des flacons d'exception et
estime aussi que la hausse des  vreux a ainsi divisé par deux le 
revenus dans la banque de  chiffre d’affaires prévu pour 
caisses en bois.
détail ainsi que le plan d’écono­ 2022, à 50 millions d’euros. Le 
mies devraient jouer en faveur  courtier craint ainsi que l’entre­ Quelques places sont encore a pourvoir pour les derniers societaires desirant un placement dote d'un
du titre. L’action perd 62 %  prise ne verse pas de dividende  grand sens et veritablement devenu une valeur refuge ... surtout par les temps qui courent!
environ depuis janvier. (lire aussi p. 4 et 5).
Un GFV c'est une structure qui permet l'ouverture du capital à des passionnés, amateurs de grands vins, de préserva­
tion du territoire et de savoir-faire, désireux de s'impliquer dans l'économie réelle avec une visibilité permanente.Les
investisseurs se retrouvent à suivre la vie du vignoble mais également du patrimoine immobilier attenant. Ce place­
LE TWEET DE LA SEMAINE ment est donc très concret et judicieux. Toutes origines professionnelles s'y côtoient. Professeurs en
STANFORD UNIVERSITY médecines , artisans, militaires, agriculteurs, dirigeants, juristes, financiers... ou même encore prêtre ou énarque ! ...
@Stanford « Le comité du Prix Nobel
n’arrivait pas à joindre Paul
Milgrom pour lui annoncer qu’il Pour tout renseignement : cavo-belmar@orange.fr - 07 77 08 94 51
avait gagné. Alors son co­lauréat 
et voisin, Robert Wilson, est 
allé frapper à sa porte au  TION &. ALORJSATION OTOURISTIQUE

CAVO
CIENTRE&

milieu de la nuit. »
La scène a été filmée par la caméra sur la 
sonnette du Prix Nobel d’économie 2020 
Cf) t llŒ'Cll}Al)
Vente. réservation. visite.
Paul Milgrom. C’est donc Robert Wilson  L'EXPERT DE VOS ÉVÉNEMENTS
que l’on voit sur la photo. « L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération » https://www.chateau-belmar-evenementiel.fr/
04 / ÉVÉNEMENT Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

Brexit dur : qui sera le  p
  Négociations    L’hypothèse  du  no-deal  n’inquiète  pas  la  Bourse,  qui  a  appris  à  vivre  avec  ce  risque.  Un  no-deal  «          coopér
Depuis  quatre  ans,  les  grands  groupes  ont  pu  se  préparer  au  choc  du  divorce.  Néanmoins,  certains  secteurs  souffri  ront  plus
RISQUES -A côté de la récession permis à l’Europe de se ressouder Les entreprises plus ou moins exposées au no-deal
économique et de la chute des autour d’un plan de relance massif
bénéfices causées par la pandé- de 750 milliards commun aux
A Achat Peu exposées Moyennement exposées
mie, un Brexit dur peut-il être un vingt-sept pays. Le risque d’éclate-
motif supplémentaire d’inquié- ment n’existe plus. Or c’était l’effet A.S
Achat
tude pour les investisseurs ? La contagion qui effrayait le plus les spéculatif
question est d’actualité depuis marchés au début du Brexit. Une C Conserver
que Boris Johnson, le Premier mauvaise nouvelle pourrait toute-
A ATOS
ministre britannique, a prévenu fois provoquer un bref mouvement E Ecart A ALSTOM V AURES TECHNOLOGIES
qu’il était prêt pour un no-deal si de mauvaise humeur et ajouter de Vente
V
aucun accord commercial n’était la volatilité », ajoute-t-il. A BASTIDE
trouvé avec l’Union. EUROFINS A CAPGEMINI A SAINT- GOB
A
On est en droit de se demander si UN RISQUE DE BAISSE  SCIENTIFIC
c’est un risque majeur ou une DE COMPÉTITIVITÉ A BUREAU VERITAS A SOPRA STERIA
nouvelle péripétie dans les dis- Pour Ana Boata, « il y a une possi- E GUERBET
cussions. Il est en effet indispen- bilité que les sociétés européennes E REXEL
E GETLINK A STMICROELECTRONIC
sable d’encadrer les relations soient moins compétitives que les A COFACE
C SUEZ
futures des deux blocs, une fois la entreprises britanniques, compte E TECHNIPFMC
sortie officielle du Royaume-Uni tenu du recul de la devise et des
de l’Europe entrée en vigueur, à la potentielles évolutions du régime A COVIVIO UNIBAIL-RODAMCO-
A.S
fin de 2020. fiscal ». WESTFIELD A VEOLIA
Si la France ne sera sans doute
CHUTE DE LA LIVRE  pas trop affectée par la séparation E EDF
Fort VETOQUINOL VIRBAC
rd
ET DU FOOTSIE A A
(le Benelux est le plus exposé),
o
Or Londres et Bruxelles certains secteurs ou entreprises impact
s acc
bataillent depuis si longtemps, spécifiques pourraient être péna-
it san
ex
avec force coups de poker et lisés par le divorce.
rebondissements, que les mar- En février 2019, Oddo BHF avait
Faible n Br
chés financiers ne réagissent plus réalisé une étude très complète
impact àu
aux annonces, même spectaculai- sur le sujet. A l’époque, plusieurs
s i tion
po
res, de l’un ou l’autre camp. Ils ont branches étaient en première
fini par intégrer ce risque : ligne : l’automobile, l’aéronauti-
d ’ex A ALTEN C DEVOTEAM
ues
l’indice de la Bourse de Londres que-défense, le transport (Get-
q
Ris
affiche une contre-performance link, compagnies aériennes), les A.S BOIRON
record face au baromètre euro- banques et les services informati- A EIFFAGE A MICHELIN
péen, le Stoxx Europe 600, et la ques. Ses conclusions sont tou-
livre a déjà chuté de 17 % depuis le jours valides (lire l’entretien ci-
A.S KORIAN
résultat du référendum du 24 juin contre), même si les entreprises A CARREFOUR A SOLUTIONS 30 V RENAULT A VINCI
2016. ont pu s’organiser pour mieux
En outre, un vent de pragma- résister ou ont vu basculer leur A LNA SANTÉ
tisme commence à souffler. « Des destin. Par exemple, Peugeot n’est
deux côtés, il y a une volonté d’obte- plus la même entreprise qu’il y a A.S ERAMET
nir un accord. L’enjeu est beaucoup un an et demi. Avec Fiat Chrysler A ORPEA
trop important pour risquer un no- (pas d’usine outre-Manche), le
deal. Si la transition est plus longue, nouveau géant souffrira moins.
tant mieux pour l’Europe », expli- Dans cette enquête, nous avons
que Ana Boata, directrice de la donc développé plus en détail les
recherche macroéconomique secteurs et les sociétés risquant
chez Euler Hermes. d’être les plus touchés. Ne figu-
rent pas le tourisme, déjà terrible- UN CHOC ÉCONOMIQUE ne seront pas créées par rapport aux niveaux de 2019. Dans ce cas, 
ment frappé par la crise du les exportations de biens auront été réduites de 11 %. L’étude émet 
UNE EUROPE SOUDÉE 
« GRÂCE » À LA PANDÉMIE
coronavirus, ni l’agroalimentaire, Plus de 130 milliards de livres  l’hypothèse d’une augmentation moyenne des tarifs douaniers de 
également concerné par le 3 % appliqués aux biens et services exportés vers l’Union euro­
Frédéric Rollin, conseiller en Brexit. perdues chaque année péenne. Evidemment, les secteurs exportateurs manufacturiers les 
stratégie d’investissement chez Mais un Pernod Ricard, numéro plus affectés seront la technologie (– 3,2 %), l’automobile (– 2,4 %), 
Le Royaume­Uni et l’Union européenne se relèveront de leur  la santé (– 1,3 %) et la consommation (– 1,1 %).
Pictet AM, est du même avis. La deux du whisky écossais, sera plu-
divorce. Mais celui­ci sera extrêmement coûteux, quelle que soit  « Le montant total de cette perte de PIB, de 134 milliards de livres
pandémie a changé la donne. Elle tôt avantagé, en tant que produc-
la forme qu’il prendra. Une séparation à l’amiable, avec un  sterling chaque année, est supérieur au budget total du National
a provoqué une récession et a fra- teur de scotch et de gin, par un
accord de libre­échange entre les deux régions, conduirait à une  Health Service [l’organisme de santé publique britannique] en 2018-
gilisé les places boursières. « Il affaiblissement de la livre.
perte durable de 67 milliards de livres par an, soit une contrac­ 2019 », soulignent les auteurs de l’étude. Il était, en effet, de 129 mil­
existe un sentiment que les pour- Autre domaine à en bénéficier,
tion annuelle du PIB britannique de 3,1 %, selon une étude  liards à cette époque pour la seule Angleterre. L’Ecosse et le pays de 
parlers se tiendront jusqu’à la der- selon Oddo, les services de télé-
publiée par le cabinet d’avocats Baker McKenzie, avec l’expertise  Galles pèsent seulement quelque 10 milliards supplémentaires. Ce 
nière minute pour finalement communications : ils profite-
de la société Oxford Economics. Le calcul est simple, le Brexit  montant est à comparer aux promesses du « brexiteur » Boris John­
aboutir », explique-t-il, précisant raient de la fin des accords de
version soft réduirait les exportations britanniques vers le Vieux  son, aujourd’hui Premier ministre. En pleine campagne du Brexit, il 
que, depuis la frayeur des pre- roaming avec le Royaume-Uni.
Continent de plus de 6 % annuels par rapport à leur niveau de  promettrait aux électeurs de pouvoir renforcer leur assurance­santé 
miers jours après le référendum, Même son de cloche rassurant du
l’an passé. avec les sommes versées à l’Europe. Celles­ci se montaient pourtant 
où chacun se demandait quel côté des spécialistes de l’eau et
Sans accord, le fameux hard Brexit, la chute serait encore plus  à seulement 16,4 milliards d’euros (en 2018) ! En net des investisse­
serait le prochain pays à partir de des déchets, pour qui il ne devrait
rude. Le PIB se contracterait de 3,9 % supplémentaires au cours  ments versés par l’Europe, l’effort britannique n’était que de 
l’Union après la Grande-Breta- pas y avoir de conséquences
de la même période, soit 84 milliards de livres de richesses qui  9,8 milliards d’euros ! — P. W.
gne, un événement majeur s’est directes fortes. La santé sera éga-
produit : « La crise de la Covid-19 a lement épargnée. - SYLVIE AUBERT

L’AVIS DE L’EXPERT La Bourse semble ne pas se préoccuper du Brexit dur.  Début 2019, la grande majorité des exportateurs  que celles envisagées début 2019, dans les scénarios de 


Comment l’expliquez­vous ? anglais (par le ferry ou par le tunnel) n’étaient pas  Brexit dur.
Le Brexit dur est noyé  La Bourse a déjà largement pris en compte le Brexit.  prêts. Aujourd’hui, seuls 10 % se déclarent non prépa­ Quels seraient les secteurs et les entreprises les plus 
La livre a baissé et le Footsie est à un point bas en  rés. De même, les grandes entreprises ont eu le temps  touchés, selon vous ?
dans la crise sanitaire comparaison avec l’indice Stoxx Europe 600. Les  de prendre des mesures. Ainsi, la différence entre un  Oddo avait réalisé, il y a un an et demi, une étude très 
échéances sur ce dossier brûlant ont plusieurs fois été  deal et un no­deal s’est réduite par rapport au tout  poussée à partir d’une hypothèse de Brexit dur. Ses 
repoussées et les négociations se sont poursuivies, ce  début des négociations. En outre, il y a des chances  conclusions sont encore valables aujourd’hui. Du côté 
SYLVAIN GOYON/  qui a permis de prendre de nombreuses décisions. La  qu’émerge un no­deal « coopératif », c’est­à­dire moins  du Royaume­Uni, qui importe 60 % de ses besoins en 
CHEF DE LA STRATÉGIE D’ODDO BHF SECURITIES
partie la plus complexe est celle qui touche l’Irlande du  brutal, plus constructif, avec par exemple de la sou­ biens intermédiaires, ce serait la chimie et l’automo­
Nord. Les chances d’un accord d’ici à la fin de l’année  plesse sur les échanges dans les six premiers mois. Si la  bile surtout qui seraient pénalisées. La France serait 
sont, à mon avis, de 50/50. En cas de no­deal, l’Union  Bourse ne prend pas en compte le Brexit dur, c’est aussi  globalement moins touchée. Certains secteurs sont 
va appliquer les pleins tarifs aux exportations britan­ parce qu’il est noyé dans la crise sanitaire. Les écono­ néanmoins plus exposés que d’autres, comme l’auto­
niques. Tout ce qui viendra de l’Union sera imposé à  mistes ont du mal à chiffrer son seul impact, compte  mobile et les équipementiers, l’aéronautique­défense, 
3,5 %. C’est donc le Royaume­Uni qui souffrira le plus. tenu des effets dévastateurs de la Covid­19 sur la  l’aérien et les banques. Sans oublier Getlink dans les 
La crise de la Covid­19 a­t­elle changé la donne ? conjoncture et les entreprises. Il n’y a pas de raison de  concessions.
Beaucoup de choses ont changé depuis un an et demi.  penser que les conséquences aujourd’hui seront pires  -PROPOS RECUEILLIS PAR S. A.
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
ÉVÉNEMENT / 05

  plus touché ?
  coopératif  »  paraît  le  scénario  le  plus  probable,  alors  que  les  discussions  entre  Londres  et  Bruxelles  se  poursuivent. 
ont  plus  que  d’autres,  comme  les  transports  ou  l’automobile.  Un  boursier  averti  en  vaut  deux.  Nous  faisons  le  point.

Transports
mal et évolue toujours 30 % au- citoyenneté, qui dépend de la pro-
dessous de ses plus-hauts niveaux priété et du lieu principal d’acti-
exposées Fortement exposées annuels. vité, est cruciale. Bien que
L’aérien fait également entendre Bruxelles soit disposé à négocier
sa voix. En grande souffrance à cette disposition, elle pourrait
E AIRBUS
Un supplément de  cause de la pandémie de la
Covid-19, les acteurs du secteur,
affecter la capacité d’IAG ou
d’EasyJet à offrir certains vols

OGIES
E FAURECIA volatilité dont les cours de Bourse ont été
massacrés, redoutent qu’à cela ne
dans l’UE. La compagnie low cost a
indiqué qu’elle pourrait prendre
s’ajoute une volatilité de la livre des mesures pour modifier la
A PEUGEOT
CRISE -Sauve-qui-peut ! A l’appro- absolue au rail au nom de son effi- sterling, qui pèserait sur les prix structure de son capital, en sus-
GOBAIN che des dates fatidiques, les cacité énergétique. Getlink, dont des billets, et une baisse des pendant par exemple les droits de
E PLASTIC OMNIUM acteurs du transport se battent le fonds activiste détient 0,75 %, en liaisons. vote de certains actionnaires.
SOCIÉTÉ pour leur survie des deux côtés de aurait bien besoin. Le défi du Brexit reste « élevé », a Chez Air France-KLM, le discours
E la Manche. La Bourse accompa- Depuis le début de l’année, la mai- déploré Ryanair, qui dispose d’un reste inchangé, nous affirme une
GÉNERALE
ROELECTRONICS
gne le mouvement par un supplé- son mère d’Eurotunnel doit com- statut de compagnie de l’Union porte-parole : le groupe est « en
ment de volatilité autour des poser avec une baisse de 42 % de européenne. Il espère qu’un ter- mesure de maintenir ses opérations
A VALEO valeurs concernées. Une illustra- son trafic passagers, pour la part rain d’entente sera trouvé pour et activités industrielles générale-
tion des tensions croissantes : du transport de véhicules sur maintenir la libre circulation des ment non affectées et fluides. Les
l’appel du hedge fund Oceanwood navettes ferroviaires, et de 68 % du personnes et le marché dérégle- questions douanières et logistiques
Capital lancé aux gouvernements trafic Eurostar, tandis que le fret se menté entre le Royaume-Uni et devront cependant être suivies de
européens pour donner la priorité replie de 15 %. Le titre s’en remet l’Irlande. La question de la près ».- C. P. ET E. V.

A.S ACCOR

Automobile
sur les ventes et la production. Il que sur les risques que représen-
AIR FRANCE- n’en reste pas moins que les cons- terait un Brexit dur pour son
A.S
KLM tructeurs japonais, BMW (via usine d’Ellesmere Port. Il a décidé
Mini), Jaguar Land Rover et Peu- de stopper les investissements en
geot SA, à travers Opel-Vauxhall, attendant de connaître la teneur
DASSAULT
EAM
A
AVIATION La chute a déjà  possèdent des usines dans le pays
(deux pour PSA). Le Royaume-
de l’accord entre Bruxelles et
Londres. Cette usine produit la
DLSI
A.S

A GROUP CRIT
commencé Uni est un pays important pour le
groupe français, depuis le rachat
Vauxhall Astra, dont le nouveau
modèle doit arriver sur le marché
ELIN à General Motors d’Opel-Vaux- en 2022, et le choix des sites de
hall. A travers ses différentes mar- production doit être pris rapide-
PEUGEOT LE PLUS EXPOSÉ -Même Au niveau de la production, le ques, il y détient une part de ment.
A.S NATIXIS s’il a chuté de 12,2 % entre 2015 Royaume-Uni pointe au cin- marché de 13,3 % (sur les neuf Plus généralement, un divorce
A VINCI
(dernière année avant le fameux quième rang en Europe, avec premiers mois de l’année) et y brutal entre l’Europe et le Royau-
référendum du 23 juin) et 2019, le 1,36 million de voitures fabri- réalise 11 % de ses immatricula- me-Uni aurait un effet négatif à
A SAFRAN marché britannique reste le quées (– 18 % depuis 2015), tions en Europe. A titre de com- travers la dépréciation de la livre,
deuxième plus important en dépassé par la République tchè- paraison, le groupe Renault ne le rétablissement de droits de
Europe, juste devant la France, que, mais il reste à la deuxième contrôle que 3,9 % du marché bri- douanes et les problèmes logisti-
A THALES avec 2,3 millions de voitures com- place pour les véhicules haut de tannique. ques qu’il générerait. Bien sûr, les
mercialisées l’an dernier. Sur les gamme. Ce déclin généralisé A plusieurs reprises, Carlos Tava- équipementiers qui fournissent
neuf premiers mois de 2020, il a montre que le Brexit a déjà fait res, le patron du groupe PSA, a les constructeurs seraient tou-
encore plongé de 33 %. sentir ses effets par anticipation averti le gouvernement britanni- chés par ricochet. - R. L. B.

Aéro-défense Banques japonaises (Nomura) ou suisses


(UBS). D’autres établissements
ayant seulement une clientèle
leur clientèle. Par exemple, cela
a concerné 400 personnes pour
BNP Paribas et une centaine
Une incertitude dans  de particuliers expatriés en
France (Lloyds, Barclays,
pour Société Générale.
Mais, selon un analyste finan-

une crise historique Montée du risque sur  Coutts…) n’estiment pas qu’une


implantation serait rentable. Ils
cier, la conséquence principale
du Brexit pour les banques fran-

des PME fragilisées ont prévenu leurs clients que


leurs comptes seraient fermés
çaises sera la « montée du coût du
risque, en raison des effets du
PRODUCTION  -Le mot Brexit n’a reste « préoccupé par un potentiel et leur carte de crédit annulée ralentissement économique sur la
pas été prononcé une seule fois no-deal en décembre 2020 », que s’ils ne justifiaient pas d’une santé des PME clientes de leurs
lors des derniers résultats des « les futures relations entre l’Europe PASSEPORT  - Les banques pré- dans un pays de l’UE et y créer adresse au Royaume-Uni. réseaux ». Société Générale sem-
sociétés du secteur. Il faut dire que, et le Royaume-Uni ont une impor- sentes à Londres pour y servir une filiale dotée des agréments Les banques françaises, présen- ble la plus concernée. Au pre-
depuis 2016, Airbus, Safran et Tha- tance critique pour Airbus et ses une clientèle domiciliée dans nécessaires. Ainsi, Bank of Ame- tes des deux côtés de la Manche mier semestre, ses revenus
les se sont largement exprimés sur employés » et qu’il continue de s’y l’Union européenne vont perdre rica Merrill Lynch s’est installé avec leurs activités de marché et provenaient à 34,7 % de son acti-
les risques liés à un Brexit dur, préparer de façon responsable. La leurs passeports les autorisant à dès novembre 2019 à Paris. Mais de financement auprès des vité de banque de détail (retail
principale source d’inquiétude presse se faisait ainsi l’écho de pos- fournir des produits et des ser- beaucoup ont préféré l’Allema- grandes entreprises (corporate banking) en France, contre
d’Airbus en Europe jusqu’à… l’arri- sibles suppressions d’emplois plus vices. Cela concerne beaucoup gne, qu’elles soient américaines banking), ont simplement trans- 17,1 % pour Crédit Agricole SA
vée de la Covid-19 et la crise histo- importantes au Royaume-Uni les banques américaines, qui (Goldman Sachs, JPMorgan, féré quelques équipes de Lon- (hors caisses régionales) et 13 %
rique du secteur. qu’en France ou en Allemagne, doivent transférer des effectifs Morgan Stanley, Citigroup), dres vers l’Union pour y suivre pour BNP Paribas. - J.­L. C.
L’avionneur disposait, fin 2019, de non pas à cause du Brexit, mais de
25 sites outre-Manche représen- l’arrêt du chômage partiel.
tant 13.500 salariés (10 % des effec- Thales, lui, dispose de 9 sites et

SSII
tifs totaux) et 110.000 chez ses 6.500 salariés au Royaume-Uni. Uni, d’après les données trats britanniques sont liés au
fournisseurs. Présent dans l’aéro- Comme pour les autres groupes, le recueillies par FactSet. A ce secteur public, a priori plus rési-
nautique civile, pour la fabrication retour d’une frontière pourrait titre, elles sont largement lient que le secteur privé.
des ailes des avions, et dans peser sur ses activités. En atten- dépassées par Sopra Steria Par ailleurs, ces contrats sont,
l’espace, Airbus réalisait presque dant, il continue de gagner des Group, qui a hérité de la forte dans une proportion très élevée,
6 milliards d’euros de chiffre
d’affaires. Il est le plus gros groupe
contrats avec la Royal Navy, et c’est
Gemalto qui fabrique les nou-
Une exposition relative présence de Steria outre-Man-
che. Le groupe y compte
pluriannuels et ne peuvent être
arrêtés brutalement. Enfin, une
d’aéronautique et premier expor- veaux passeports britanniques, en aujourd’hui pour près de 20 % société du secteur, Sword
tateur du secteur là-bas. L’avion- circulation depuis mars. Quant à de ses revenus. Il a même fait Group, pourrait même profiter
neur avait estimé que le retour des Safran, il employait l’an dernier RÉSILIENCE -Le secteur des ser- Défense britannique. En août, l’acquisition, tout juste avant la du départ du Royaume-Uni de
droits de douane, de visa ou la 4.200 personnes sur 12 sites, dans vices informatiques s’est depuis c’était au tour d’Atos de signer crise, début mars, d’une société l’Union européenne. Elle a, en
nécessité de refaire certifier ses les nacelles, les sièges et la mainte- longtemps enraciné outre-Man- un contrat de quatre ans avec de conseil spécialisée dans effet, un contrat avec la DG
fournisseurs sortis de la tutelle de nance. Le motoriste est aussi che. En juin dernier encore, l’Université d’Oxford pour la l’expérience utilisateur et le Customs de l’Union européenne
l’EASA (Agence européenne de la impliqué dans des partenariats Capgemini, déjà fournisseur fourniture d’un nouveau super- design ergonomique. Sans être destiné à gérer les douanes intra
sécurité aérienne) pourrait lui public-privé dans la recherche sur stratégique de l’administration calculateur de dernière généra- totalement épargnées par les et extracommunautaires. Plus le
coûter des milliards, mais c’était l’avion du futur. Reste à voir quelles fiscale britannique, annonçait la tion. Les deux sociétés du effets du Brexit, toutes ces Brexit sera complexe, plus les
avant la baisse de 40 % de ses seront les conséquences de la crise signature d’un contrat de cinq Cac 40 réalisent respective- sociétés françaises ont néan- revenus du contrat seront étof-
cadences de production. Le sanitaire sur ces activités, peut- ans pour la gestion du centre de ment 10,3 % et 12,7 % de leur moins un atout commun : une fés. Elémentaire, mon cher
groupe indique toutefois qu’il être avant celles du Brexit. - D. T. services IT du ministère de la chiffre d’affaires au Royaume- grande majorité de leurs con- Watson.- C. M.
06 / ÉCONOMIE-POLITIQUE Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

Variations sur la semaine
Le chiffre de la semaine

3.316
Taux d’intérêt à 10 ans Matières premières Devises €/$
FRANCE – , / , – , , 1,1732
ALLEMAGNE – , PÉTROLE (BRENT) / CH , – , ,
ROYAUME-UNI , , – , / , + , ,
France Les départs à l’étranger de contribuables aisés continuent de reculer. 
ÉTATS-UNIS , Ils n’auraient été que 3.316 en 2018 contre un plus­haut de 4.326 en 2015. ONCE D’OR /¥ , – , ,
JAPON , . , – , / YUAN , 2015 16 17 18 19 2020

Brexit  : deux semaines pour essayer 
d’arracher un accord peu vraisemblable
  Europe    Le  Conseil  européen  et  le  gouvernement  britannique  n’ont  pas  réussi  à  s’entendre  sur  la  relation 
future  entre  l’Europe  et  le  Royaume­Uni.  Un  divorce  brutal,  le  hard  Brexit,  devient  très  plausible.

L
’Europe vit-elle ses der- de temps supplémentaire dès compromis. Une position dénon- de relance européen crée tou-
n i e r s j o u r s ava n t lors qu’un accord serait conclu. cée par le négociateur britanni- jours certaines tensions entre les ZOOM SUR...
l’annonce d’un hard D’ailleurs, Michel Barnier, le que, David Frost. Vendredi, le membres de l’Union. Le tradi-
Brexit ou, au contraire, négociateur en chef européen, Premier ministre britannique tionnel dîner, qui se tient le jeudi Double dip en Europe ?
est-il possible d’espérer que la est disposé à se rendre à Londres répliquait sèchement que soir, était d’ailleurs consacré à la
raison l’entende dans les pro- ce week-end et la semaine pro- l’Union européenne avait refusé relance « verte ». La France vient de prendre de nouvelles dispositions de lutte 
chaines semaines avant le 1er chaine. Les chefs d’Etat et de de négocier sérieusement et qu’il contre la pandémie de Covid­19. Le couvre­feu est évidemment la 
janvier 2021, date fatidique à gouvernement ont d’ailleurs fallait se préparer à une sortie L’ENTOURAGE DE  mesure phare, la plus contraignante, en tout cas, pour les 
laquelle le Royaume-Uni aura accordé deux semaines supplé- sans accord en janvier. VLADIMIR POUTINE CIBLÉ consommateurs. La plus rude aussi pour certains secteurs 
recouvré sa liberté ? Difficile de mentaires aux négociateurs Les positions avaient pourtant La lancinante question du com- comme la restauration. L’Hexagone n’est pas le seul pays à durcir 
répondre à cette question. Et pour arriver à une entente. évolué – pas assez – durant les portement turc dans les eaux les règles en Europe, au point que certains économistes s’inquiè­
pour cause : la réponse dépend Dès jeudi soir, à l’issue de la pre- négociations sur certains sujets européennes était aussi sur la tent de la pérennité du rebond de l’activité économique. Faut­il 
pour beaucoup de la personna- mière journée du Conseil euro- (protection sociale, transports), table. Le Conseil a réitéré son craindre un double dip en Europe ? Ce n’est pas impossible à la 
lité d’un seul homme, le Premier péen, l’Europe avait dénoncé le mais elles bloquaient surtout sur soutien à la Grèce et à Chypre. Il vue de l’étude publiée par l’équipe d’Euler Hermes, qui a revu à la
ministre, Boris Johnson, qu’on comportement rigide du Royau- les droits de pêche, la gouver- a aussi réaffirmé « sa volonté de baisse sa prévision de croissance pour trois pays : la France, 
sait tourmenté. me-Uni. Pour le Conseil, Londres nance (quels mécanismes de ne pas céder aux provocations de la l’Espagne et les Pays­Bas. L’ajustement est violent : le quatrième 
L’Europe a bataillé jusqu’au der- était à l’origine du blocage des règlement de litiges commer- Turquie, tout en prônant la pour- trimestre connaîtrait une contraction du PIB de respectivement 
nier moment du Conseil euro- négociations, et il estimait que ciaux) et la concurrence. « En suite d’un dialogue avec Ankara », 1,1 % (prévision initiale de + 1 %), de 1,3% (prévision initiale de 
péen des chefs d’Etat et de Boris Johnson devait faire des aucun cas nos pêcheurs ne sau- a affirmé Emmanuel Macron à + 1,4 %) et de 1 % (prévision initiale de + 0,5 %).
gouvernement tenu jeudi et ven- raient être les sacrifiés de ce l’issue du Conseil européen. Les
dredi. La date butoir du 15 octo- Brexit », avait prévenu, jeudi, Vingt-Sept ont ainsi déploré la
bre avait été fixée par Boris le président, Emmanuel décision de la Turquie de ren- gojine, surnommé “le Chef de Pou- fédéral de sécurité, Alexandre
Johnson. Macron, avant même le som- voyer un navire de prospection tine” », a rapporté l’AFP. Bortnikov, et un vice-ministre de
Du côté européen, on pointait « En aucun cas met. Le chef de l’Etat français de gaz naturel dans une zone Le chef adjoint de l’administra- la Défense chargé des arme-
effectivement le temps néces-
saire à faire adopter par le Parle-
nos pêcheurs ne  a ensuite précisé, vendredi,
que les négociations avaient
controversée de la Méditerranée
orientale. Des sanctions écono-
tion présidentielle, Sergueï
Kirienko, l’un de ses subordon-
ments, Alexeï Krivoroutchko,
sont accusés d’être impliqués
ment et par les Parlements sauraient être en fait achoppé sur tous les miques ne sont toujours pas à nés, Andreï Iarine, chef de la dans l’empoisonnement de
nationaux un éventuel accord
encadrant la relation future
les sacrifiés de  sujets. Une manière de diluer
la responsabilité française.
l’ordre du jour.
L’Union européenne a, en revan-
direction des affaires intérieures,
le vice-ministre de la Défense,
l’opposant russe Alexeï Navalny,
qui n’aurait « été possible qu’avec
entre le Royaume-Uni et l’UE. ce Brexit » Le Conseil européen n’avait che, sanctionné plusieurs pro- Pavel Popov, un représentant le consentement de l’administra-
Mais une solution juridique peut Emmanuel Macron, président de la pas que le Brexit à son ordre ches du président russe, dont spécial du président, Sergueï tion présidentielle », juge l’Union.
être trouvée pour laisser un peu République française du jour. La question du plan l ’« homme d’affaires Evgueni Pri- Meniaïlo, le directeur du service - PHILIPPE WENGER

Un Conseil européen à l’écoute du monde

Boris Johnson
Premier ministre
du Royaume-Uni
Vladimir Poutine
Président
Donald Trump de la Fédération
Président de Russie
des Etats-Unis
Ursula von
der Leyen
Préésidente de
la Commissioon
européenne

Emmanuel Macron
Président de Angela Merkel
la République Chancelière
française fédérale
d’Allemagne Recep Tayyip Erdogan
Président de la République
de Turquie

MONDE « Encouragés par ces évolutions Homin Lee, stratège de la


positives, les responsables politi- société Lombard Odier, dans
Une reprise longue et pénible pour le FMI ques chinois se penchent désor-
mais sur la stratégie de long
une note de recherche adressée
à sa clientèle privée. Dans les
terme. La cinquième séance plé- autres économies émergentes,
nière du comité central du Parti le constat est loin d’être identi-

C
omme prévu, le FMI a en juin dernier. Le deuxième communiste chinois [du 26 au que. Les pays exportateurs de
révisé à la hausse ses trimestre a, en effet, été moins Un rebond «timide» 29 octobre], qui doit définir un pétrole sont très affectés. Et que
prévisions de crois- dramatique que prévu, surtout Prévisions de croissance du FMI, en % nouveau plan économique quin- dire des pays, comme l’Argen-
sance économique, dans les pays développés, grâce 2020 2021 + 8,2
quennal (2021-2025), est l’occa- tine, en pleine renégociation de
+ 7,2
mardi, à l’occasion de ses réu- aux plans de relance massifs et + 5,2 + 5,2 +6 + 5,2 + 5,9 sion idéale de le faire. Cette leur dette.
+ 4,2
nions d’automne avec la Banque aux aides aux ménages (chô- + 3,1 + 2,3 + 1,9 assemblée fera probablement écho Enfin, le rebond mondial prévu
mondiale. Tout n’est pas rose mage partiel). A noter la perfor- à la décision prise par le Congrès l’an prochain sera plus faible
pour autant. Le Fonds estime mance de la Chine, dont le PIB national du peuple en mars der- qu’espéré (+ 5,2 % contre + 5,4 %
qu’au-delà de 2020 l’expansion n’aura cessé de croître, même - 4,4 - 4,3 - 5,3 nier d’abaisser, voire de supprimer annoncé en juin). L’expansion
-6
sera durablement affectée par la faiblement. Un bémol toute- - 8,3
- 9,8
les objectifs de croissance explici- ralentira ensuite vers un 3,5 % à
- 10,6 - 9,8
crise. fois : un taux de croissance infé- - 12,8 tes et de se concentrer sur une moyen terme. La perte cumulée
Selon ses experts, le recul du rieur à 3 % est considéré pour Monde Etats- Zone Allemagne France Italie Espagne Royaume- Japon Chine
reprise durable (…), sur la qualité de PIB atteindrait 28.000 mil-
PIB mondial sera limité à 4,4 % l’économie chinoise comme Unis euro Uni
de la croissance et sur l’indépen- liards de dollars de 2020 à 2025 !
cette année contre 5,2 % estimé une récession. dance technologique », explique - P. W.
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
ÉCONOMIE-POLITIQUE / 07

Les « riches » épargnants ne seront pas 
taxés par Bercy… pour l’instant
  Fiscalité    L’ancien  président  socialiste  François  Hollande  a  demandé  une  augmentation  de  la  fiscalité  sur  les 
dividendes  des  entreprises.  Le  gouvernement  refuse,  malgré  une  hausse  de  l’épargne  des  plus  aisés.

F
rançais Hollande – on le Sur le retour – du moins dans les l’ouverture, lundi, des débats sur seiller le Premier ministre. Les plus aisés épargnent au contraire des plus défavorisés
sait depuis sa campagne librairies et dans les studios de le projet de loi de finances pour Mais cette épargne est, comme Epargne, indice 1 avant le confinements
présidentielle de 2012 – télévision –, l’ancien président 2021. Bruno Le Maire a aussi rap- souvent, inéquitablement répar- 1er décile (10 % des Français les plus pauvres) 2e décile
n’aime pas les riches. semble avoir un nouveau pro- pelé que le gouvernement s’était tie. Ce sont les ménages les plus 10e décile (10 % des Français les plus riches) 9e décile
1,04
Il avait, pour se faire élire et attirer blème, mais cette fois-ci avec les engagé à n’appliquer « aucune aisés qui en captent l’essentiel.
à lui les électeurs de Jean-Luc épargnants les plus aisés. Il a, en augmentation d’impôt, aucun nou- Les 20 % de Français ayant les
Mélenchon, pris l’engagement de effet, affirmé dimanche 11 octo- vel impôt ». revenus les plus élevés ont ainsi 1,02
taxer les revenus des salariés per- bre, devant le Grand Jury mis de côté la bagatelle de 32 mil-
cevant plus de 1 million d’euros. RTL-Le Figaro-LCI, que, dans le TOUJOURS LA PANDÉMIE… liards d’euros, soit 69 % du total. 1
Le leader insoumis, lui, avait cons- contexte de la crise sanitaire, Ce retour de flamme de la volonté A l’inverse, les 20 % les moins
truit sa campagne sur le thème : l’Etat devrait mettre en place d’imposer une taxation renforcée favorisés ont dû renforcer leur 0,98
« au-dessus de 1 million de revenus, je « une contribution exceptionnelle de l’épargne intervient dans un endettement pour survivre (de
prends tout » ! sur les très hauts revenus tirés des contexte où une partie des Fran- 2 milliards d’euros). 0,96
Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août
La promesse socialiste a été tenue, dividendes ». Le ministre de çais confinés n’a pu dépenser tous Si les plus pauvres ont retrouvé Source : exploitation des données de Crédit Mutuel Alliance Fédérale.
jusqu’à ce que le Conseil constitu- l’Economie, des Finances et de la ses revenus. leur niveau de consommation
tionnel invalide la loi, en 2013. Relance, Bruno Le Maire, s’y est Le surcroît d’épargne, de mars à – bien que faible – d’avant la crise, sirs, la restauration ou les voyages contre la pandémie, comme le
La taxe a alors été changée en un formellement opposé. « Je refuse- fin août, a été ainsi estimé à pres- c’est parce que la part d’achats de sont plus largement consommés couvre-feu. Résultat, les dépenses
prélèvement versé par les entre- rai toute taxation de l’épargne des que 50 milliards d’euros, selon une produits courants (alimentation, par les plus aisés. Or, ces secteurs du dixième décile sont toujours
prises avant d’être définitivement Français », a-t-il déclaré devant étude du Conseil d’analyse écono- transports, etc.) pèse lourd dans d’activité sont encore très affectés inférieures à leur niveau d’avant le
supprimée. l’Assemblée nationale, lors de mique, organisme chargé de con- leur panier. En revanche, les loi- par les mesures prises pour lutter confinement.- P. W.

TAXE GAFA

Pas d’accord en vue

E
chec ! La taxation des les experts du château de
activités numériques des la Muette.
multinationales, les Gafa
pour Google, Apple, CONFLITS FISCAUX 
Facebook et Amazon, est une nou- ET COMMERCIAUX
velle fois repoussée aux calendes Au contraire, l’absence d’accord
grecques. Les ministres des Finan- international devrait conduire à la
ces du G20 n’ont pas réussi à se multiplication de démarches natio-
mettre d’accord, mercredi, sur le nales, avec un accroissement de la
projet dévoilé, lundi, par l’OCDE. fiscalité et des conflits commer-
Pourtant, tous ces pays avaient ciaux. Pour le coup, leurs consé-
participé aux travaux préparatoi- quences économiques seraient
res de l’organisation. plus élevées, jusqu’à 1 % du PIB
Les représentants des Etats-Unis mondial, estime l’institution. Elle
ont été les premiers à bloquer. espère toujours un accord à la fin
La proximité de l’élection prési- du premier semestre 2021. Le
dentielle ne simplifiait pas la tâche. ministre français de l’Economie,
Les géants du Web sont essentiel- des Finances et de la Relance,
lement américains, même s’ils ne Bruno Le Maire, estime qu’il est
sont pas les seuls. En revanche, temps d’arrêter de rêver et prône
l’idée d’une taxation minimale des une taxe européenne. « Je me félicite
bénéfices des entreprises dans le que la présidente de la Commission,
monde – le second pilier de la Ursula von der Leyen, ait demandé de
réforme fiscale proposée – était travailler sur le sujet au premier
plus appréciée par Washington. semestre de l’année prochaine.
L’Europe doit donner l’exemple afin
CENT MILLIARDS  que ces géants du numérique soient
DE DOLLARS effectivement taxés », a-t-il assuré. La
Les Etats devront ainsi tirer un volonté de Bercy est que l’Europe
trait sur 100 milliards de dollars se dote d’un impôt, similaire à celui
de recettes fiscales potentielles. qui a été mis en place dans l’Hexa-
Le principe d’imposition actuel, gone. La France avait en effet
fondé sur la présence de l’entre- déclenché l’ire de Donald Trump
prise dans un territoire, aurait en décidant unilatéralement d’une
été abandonné pour lui préférer telle taxe. Mi-décembre, un
le chiffre d’affaires numérique. acompte au titre de l’impôt 2020
La seconde proposition de sera d’ailleurs bien prélevé, avant le
l’OCDE, l’instauration d’un taux solde au printemps 2021. Tant pis
minimal d’imposition des béné- pour les mesures de rétorsion amé-
fices (de 12 % à 13 %), est aussi ricaines, notamment sur les impor-
dans les placards. L’impact néga- tations de produits français. D’ici là,
tif sur l’économie mondiale le pouvoir aura certainement
aurait pourtant été très faible, changé à Washington et les discus-
pas plus de 0,1 % du PIB, jugent sions seront moins stériles. - P. W.

L’impact sur les recettes de la fiscalité numérique proposée


par l’OCDE
En % des recettes de l’impôt sur les sociétés (min.-max.)
Gains ou pertes dus…
… à une nouvelle répartition des droits à taxer … à la création d’une taxe d’imposition
4 entre Etats 4 minimale sur les bénéfices

3 3

2 2

1 1

0 0

-1 -1
Pays à Pays à Pays à Pays à Pays à Pays à
hauts revenus revenus moyens bas revenus hauts revenus* revenus moyens bas revenus
* Hors Etats-Unis et la réforme Gilti mise en place. « Les Echos » / Source : OCDE.
08 / INVESTIR 10 Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

L’International en hausse de 18 % !
A
u cours d’une semaine compliquée sur le sélection affiche désormais une hausse de 18 % Gold se sont adjugé respectivement 5,9 % et 2,1 %. NOS ARBITRAGES
terrain boursier, en raison du durcisse- cette année, alors que le Cac 40 chute de 19,1 % et Par ailleurs, Amazon.com a bondi de 5,1 % et La composition des quatre sélections demeure 
ment des mesures sanitaires destinées à que le MSCI World des pays développés progresse Microsoft a avancé de 4,7 %. Les gains sur ces qua- inchangée. La moitié des valeurs présentes 
freiner la pandémie, des négociations de seulement 3,3 %. tre titres sont désormais très élevés (entre + 68 % et dans les Investir 10 a fait son entrée cette année, 
autour du Brexit et du report du plan de relance Cette semaine, les investisseurs ont à nouveau pri- + 114 %) en l’espace de quelques trimestres, mais ce qui signifie que la composition a été 
américain, les indices ont accusé le coup. vilégié les mines d’or et les valeurs technologiques ces valeurs sont encore loin d’avoir épuisé leur profondément remaniée pour tenir compte 
Mais l’Investir 10 International a continué sur sa américaines. Deux secteurs bien représentés dans potentiel d’appréciation. Je les conserve dans de l’évolution de l’environnement économique 
lancée en gagnant 1,9 % d’un jeudi à l’autre. La cette sélection. Agnico Eagle Mines et Barrick l’Investir 10. - FRANÇOIS MONNIER et boursier.

GRANDES VALEURS VALEURS MOYENNES
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE
CAC 40 NOTRE SÉLECTION CAC 40 CAC SMALL NOTRE SÉLECTION CAC SMALL
NOTRE 600
+ 36 % SÉLECTION – 1,7 % – 1,5 % + 134,1 % NOTRE – 0,2 % – 1,8 %
SÉLECTION
CAC 40 AVEC DIV. + 214 % CAC SMALL AVEC DIV.
VARIATIONS EN 2020 400 + 484,7 % VARIATIONS EN 2020
+ 142,5 % + 230,6 %
NOTRE SÉLECTION CAC 40 NOTRE SÉLECTION CAC SMALL
200
– 13,1 % – 19,1 % – 3,8 % – 14,6 %
0
Le titre du numéro un mondial des verres optiques,  FDJ a bondi cette semaine après la publication de 
EssilorLuxottica, a manqué de soutien cette semaine  chiffres d’activités pour le troisième trimestre attes­

et est repassé dans le rouge depuis son entrée dans la  – 200
tant du retour de la croissance pour le spécialiste des 
2004 07 09 11 13 15 17 2020 sélection il y a plus d’un an.  2004 07 09 11 13 15 17 2020 jeux et des paris.
VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION
MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2021  2020 (15­10­20) (SEMAINE) MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2021  2020 (15­10­20) (SEMAINE)
L'ENTRÉE EST. EST. L’ENTRÉE EST. EST.
AIR LIQUIDE ALBIOMA
6­3­06 + 726 % 16 € 170 € 29 % 24,8 2 % 132,20 € – 0,8 % 9­12­19 + 87 % 24,75 € 54 € 17 % 26,6 1,7 % 46,35 € – 0,3 %
AI ABIO
ALSTOM EDENRED
14­9­20 – 12 % 45,95 € 58 € 43 % 18,8 1,2 % 40,53 € 0 % 10­2­20 – 17 % 49,28 € 50 € 23 % 31 2,1 % 40,81 € – 2,8 %
ALO EDEN
ARKEMA FDJ
AKE
1er­6­20 + 16 % 79,90 €  115 € 24 % 18,1 1,8 % 93 € – 1,8 %
FDJ
25­5­20 + 21 % 28,76 € 42 € 21 % 22,9 2,6 % 34,85 € Þ + 9,1 %
BUREAU VERITAS KORIAN
20­5­19 – 8 % 21,31 € 25 € 28 % 21,3 2,9 % 19,59 € – 2,3 % 24­12­18 – 8 % 29,68 € 35 € 29 % 13,3 2,2 % 27,22 € – 0,7 %
BVI KORI
DASSAULT SYSTÈMES NEXITY
DSY
30­3­20 + 19 % 132,20 € 185 € 18 % 37,1 0,5 % 156,90 € – 1 %
NXI
8­6­20 – 21 % 31,90 € 35 € 38 % 8,9 4,3 % 25,30 € à – 7,1 %
ESSILORLUXOTTICA SARTORIUS STEDIM BIOT.
29­7­19 – 3 % 119,35 € 145 € 25 % 26,9 1,3 % 115,80 € – 4,3 % 11­5­20 + 34 % 230,26 € 370 € 20 % 70,4 0,2 % 309,60 € + 2,8 %
EL DIM
SAINT­GOBAIN SEB
6­1­20 + 1 % 36 € 43 € 18 % 14,8 2,9 % 36,49 € – 1,6 % 16­3­20 + 53 % 97,27 € 180 € 21 % 18,6 1,5 % 149,10 € + 1,8 %
SGO SK
SCHNEIDER ELECTRIC SOITEC
2­12­19 + 25 % 86,50 € 125 € 15 % 21,5 2,4 % 108,50 € + 1 % 20­7­20 + 23 % 104,20 € 155 € 21 % 27,5 0 % 128,30 € – 0,9 %
SU SOI
TELEPERFORMANCE VALEO
TEP
20­7­20 + 12 % 240,40 € 310 € 15 % 29,3 0,9 % 269,80 € Þ + 2 % FR
14­9­20 – 10 % 29,87 € 35 € 30 % 20,6 0 % 26,94 € – 3,1 %
VEOLIA ENVIRONNEMENT WORLDLINE
VIE
18­6­18 – 2 % 17,96 € 24 € 36 % 14,3 2,8 % 17,60 € à – 7 % WLN
12­3­18 + 63 % 43,34 € 93 € 32 % 34,5 0 % 70,64 € – 0,5 %

RENDEMENT INTERNATIONAL
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS SUR LA SEMAINE
NOTRE SÉLECTION CAC 40 MSCI WORLD NOTRE SÉLECTION MSCI WORLD
CAC 40
NOTRE 400
+ 36 % SÉLECTION – 1,7 % – 1,5 % + 135,1 % NOTRE + 1,9 % + 0,4 %
SÉLECTION
+ 350,1 % 300 MSCI AVEC DIV.
CAC 40 AVEC DIV.
VARIATIONS EN 2020 + 372,9 % VARIATIONS EN 2020
+ 142,5 % + 262,5 %
NOTRE SÉLECTION CAC 40 200 NOTRE SÉLECTION MSCI WORLD

– 19,3 % – 19,1 % 100 + 18 % + 3,3 %


Vinci a annoncé que le trafic de passagers de Vinci  0 Les ministres des Finances du G20 ont échoué à se 
Airports a chuté de 79,1 % sur un an, au troisième  mettre d’accord et à approuver les travaux techniques 
– trimestre, un léger mieux par rapport au printemps,  – 100 de l’OCDE sur la taxe Gafa, en raison du blocage amé­
2004 07 09 11 13 15 17 2020 mais un recul de 67,9  % depuis le 1er janvier. 2004 07 09 11 13 15 17 2020 ricain. Amazon est concerné en premier lieu.

VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION VALEUR DATE PERF. PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL PER RDT COURS VARIATION
MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2021  2020 (15­10­20) (SEMAINE) MNÉMO D’ENTRÉE DEPUIS REVIENT 2021  2020 (15­10­20) (SEMAINE)
L’ENTRÉE EST. EST. L’ENTRÉE EST. EST.
ABC ARBITRAGE AGNICO EAGLE MINES
ABCA
12­2­18 + 18 % 6,30 € 8,50 € 15 % 21,7 5,4 % 7,41 € Þ + 2,8 % CA0084741085 Non PEA
10­12­18 + 111 % 33,51 € 134 CAD 22 % 32,3 0,7 % 109,58 CAD Þ + 5,9 %
AMUNDI AMAZON
20­7­20 – 17 % 72,40 € 80 € 34 % 12,3 3,7 % 59,80 € – 4,7 % 13­1­20 + 68 % 1.698,67 € 4.000 $ 20 % 90,2 0 % 3.338,65 $ + 5,1 %
AMUN US0231351067 Non PEA
DANONE ASML
30­3­20 0 % 55,02 € 65 € 18 % 16,1 3,8 % 55,20 € + 0,4 % 5­10­20 + 3 % 320,25 € 390 € 19 % 33,2 0,8 % 329,10 € + 2,1 %
BN NL0010273215
ENGIE BARRICK GOLD
5­10­20 + 1 % 11,51 € 15 € 29 % 11,3 4,7 % 11,63 € – 4,2 % 22­10­18 + 114 % 11,05 € 50 CAD 36 % 18,6 1 % 36,68 CAD + 2,1 %
ENGI CA0679011084 Non PEA
GTT BERKSHIRE HATHAWAY
11­11­19 + 2 % 82,95 € 100 € 19 % 18,9 4,7 % 84,35 € + 2,6 % 7­12­15 + 45 % 124,94 € 250 $ 18 % 20 0 % 211,65 $ – 1,2 %
GTT US846707026 Non PEA
IMERYS EDP
NK
3­4­20 + 34 % 22 € 43 € 46 % 10 5,8 % 29,46 € à – 6,5 % PTEDP0AM0009
24­1­20 + 11 % 4,03 € 5,20 € 16 % 19,5 4,2 % 4,48 € + 2 %
MICHELIN MEDTRONIC
13­1­20 – 16 % 108,80 € 120 € 32 % 11,3 2,2 % 91,02 € – 2,1 % 18­2­20 – 10 % 102,59 € 140 $ 30 % 29,3 2 % 107,52 $ + 0,2 %
ML IE00BTN1Y115
PERNOD RICARD MICROSOFT
30­3­20 + 7 % 128,82 € 175 € 27 % 22,6 2,1 % 138,05 € + 0,8 % 15­4­19 + 78 % 105,26 € 265 $ 21 % 30,6 1 % 219,66 $ + 4,7 %
RI US5949181045 Non PEA
SANOFI NESTLÉ
9­1­17 + 30 % 65,31 € 110 € 30 % 12,5 3,9 % 84,67 € – 0,7 % 12­3­18 + 70 % 58,76 € 130 FS 21 % 25,7 2,5 % 107 FS – 0,3 %
SAN CH0038863350 Non PEA
VINCI SAP AG
DG
3­8­15 + 49 % 48,35 € 100 € 39 % 14,1 2,5 % 71,84 € – 5,8 %
DE0007164600
2­5­17 + 48 % 88,32 € 165 € 26 % 21,6 1,3 % 130,56 € à – 1,3 %

Parmi les 900 valeurs de la cote, Investir-Le Journal des Finances vous présente ici ses 40 préférées, regroupées en quatre sélections de 10 valeurs. Les arbitrages ont lieu dans les vraies conditions du marché et sont réalisés de façon 


hebdomadaire avec exécution sur la base des cours de clôture du lundi.
Valeur entrante | Valeur sortante | Þ Plus forte hausse de la semaine l  à Plus forte baisse de la semaine
Il est possible d’acheter :
r la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous les codes mnémo : I10GS et Isin : FR0011630474. Les frais de gestion annuels sont de 1,5 %, et Investir en perçoit la moitié.
r le fonds Investir PEA Palatine, un fonds qui s’inspire des quatre sélections Investir 10, sous le code Isin : FR0013284114. Les frais de gestion annuels sont de 1,8 % et Investir en perçoit 1,05 %.

é c iale Investir 10 Pour profiter de cette offre exclusive,


contactez vite le service client :
Sp ÉS
f re
Of BON
N dès le vendredi
A
pour améliorer vos gains ! PAR MAIL

PAR TÉLÉPHONE
serviceclients@investir.fr
01 55 56 70 67
ACTIONS Retrouvez chaque jour
en direct nos commentaires
et analyses
sur investir.fr

 Le conseil 
 de la semaine 
 d’Investir 
 FDJ  L’AVIS DU GÉRANT
SUR CETTE VALEUR

Par Emmanuel Violet L’argent du jeu paie,  Un taux de rendement 


de plus de 3 % en 2021
même pendant la crise RENAUD RAMETTE, GÉRANT DE PROMEPAR AVENIR DIVIDENDE

Q
ue faire pendant la pan- La Covid-19 digérée en un été, ce valeur en portefeuille tient à la Nous avons acheté FDJ, lors de sa mise sur le marché, à 
démie de Covid-19 ? FDJ n’est pas à la portée de tous les qualité de la gestion. Grâce un 19,90 €. Nous avons pris quelques bénéfices à 31,50 €, en juin, car 
En €
Parmi les options, de nou- secteurs d’activité. Et peu d’entre- plan d’économies de 80 millions le potentiel de hausse nous semblait réduit à court terme. Mais 
veau en voie de raréfac- prises sont capables de donner d’euros, le groupe devrait parve- nous restons acheteurs du titre pour le long terme. Notre opinion a 
30
tion avec le couvre-feu, le jeu autant d’assurance sur leurs pers- nir à faire progresser légèrement été confortée par les publications des résultats semestriels en 
reste l’une des favorites des pectives dans le contexte actuel sa rentabilité brute d’exploita- juillet et de ceux du troisième trimestre cette semaine. Ces der­
Français. Et FDJ, le principal opé- 25 de navigation à vue face à la pan- tion, alors que, malgré le rattra- niers nous ont rassurés sur la reprise de l’activité et la rentabilité 
rateur de jeux d’argent et de 34,85 démie. page en cours, l’année se conclura du groupe. Ainsi, la société anticipe sur l’exercice 2020 une marge 
hasard dans l’Hexagone, en béné- 20 sur un repli d’environ 7 % du chif- d’Ebitda de 21 %. Cette bonne performance est attribuable au plan 
ficie. Les résultats du troisième UN EFFET DE RARETÉ fre d’affaires. d’économies de coût de 80 millions d’euros, avec notamment une 
trimestre de l’ex-Française des 15 Le titre va donc continuer de très forte baisse des dépenses de marketing au troisième trimes­
jeux, fraîchement publiés, mar- bénéficier d’un effet de rareté. La NOTRE CONSEIL tre. Les atouts du titre sont au nombre de trois. Tout d’abord, la 
Nov. 2019 Oct. 2020
l
quent un retour à la croissance, vraie incertitude, avec FDJ, c’est ACHETER : nous restons société a démontré son caractère défensif, avec une activité 
avec une progression des mises peut-être le TRJ du mois, com- favorables au titre, posi­ résiliente et en croissance, en particulier dans le domaine des paris 
de 6 %, à 4,4 milliards d’euros. toute une série de manifestations prenez : le « taux de restitution au tionné en force sur un secteur  sportifs en ligne, le digital représentant désormais 9 % du chiffre 
Le titre s’en est senti pousser des sportives, a eu un impact fort sur joueur ». Cette part des gains à structurellement porteur. Il sub­ d’affaires. Ensuite, la situation financière est excellente, puisque 
ailes, jusqu’à s’envoler vers un son activité. Le chiffre d’affaires prélever sur le chiffre d’affaires siste un potentiel de hausse pour  les dirigeants anticipent une trésorerie nette de plusieurs centai­
plus-haut historique. Certes, le du groupe s’inscrivait en repli de pour le rendre aux parieurs prendre en compte un rendement  nes de millions pour la fin de l’année. Enfin, le groupe a confirmé sa 
gestionnaire du Loto et autres 15 % à fin juin. Mais « le troisième gagnants est soumise aux capri- supérieur à 2,5 % et une valorisa­ politique de distribution de dividende, avec à la clé un taux de 
jeux de pari n’est pas insensible à trimestre a confirmé la bonne dyna- ces du hasard. Mais, grâce aux lois tion inférieure à 25 fois les bénéfi­ rendement estimé à plus de 3 % pour 2021 sur les niveaux de cours 
la crise sanitaire. La période du mique enregistrée depuis et une de la statistique, les écarts sont ces attendus en 2021.  actuels. Certes, avec un ratio VE/Ebitda 2021 à près de 11 fois, le 
confinement, qui s’est traduite reprise de nos activités à des vite rabotés, et, sur le long terme, Objectif : 42 € (FDJ). titre peut paraître cher, puisqu’il offre une prime de 9 % par rap­
par de nombreuses fermetures de niveaux comparables à ceux de le taux annuel est voisin de 68 %. Prochain rendez­vous : le  port à ses comparables italien et grec. Elle se justifie par une 
points de vente et l’annulation de 2019 », indique la direction. La deuxième raison de mettre la 12 février, résultats 2020. meilleure résistance de l’activité. Même si une pause serait logi­
que, nous avons un objectif à moyen terme proche de 40 € pour 
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT cette belle valeur de fonds de portefeuille.
COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE
COURS AU 15­10­20 :  34,85 €
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  5 %
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ
l SOLIDITÉ DU BILAN
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  12 %
INTÉRÊT BOURSIER
l RENDEMENT
DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0,92 €
« La société a démontré 
VARIATION 52 SEMAINES :
2020 :
l VOLATILITÉ
 78,72 %
 46,27 %
ÉVOL. 2020 :
l BNPA
 ­ 5 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :
l CONSENSUS DES ANALYSTES
 2,95 € RDT 2019 : 1,1 % 
l VALORISATION ESTIMÉE
 RDT 2020 : 2,6 %
son caractère défensif, 
BÊTA 52 S. :
EXTRÊMES 52 S. :
0,7 FOIS
 35,81 € / 18,30 €
ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :
ÉVOL. 2020 :
 ­ 9 %
 43 %
A   43 % 
C    57 % 
V     0 %
PER 2020 :
PER 2021 :
 34,9 FOIS
 22,9 FOIS avec une activité résiliente 
NOTE ESG : 66  (1/49) ; ENVIRONNEMENT : 65 ; SOCIAL : 69 ; GOUVERNANCE : 62 et en croissance »
Les données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) sont fournies par Vigeo Eiris et sont soumises aux conditions décrites sur le site Internet de Vigeo 
Eiris (http://vigeo­eiris.com/fr/politique­de­confidentialite­mentions­legales/). Note sur 100 (classement sectoriel en Europe).

PHARMACIE-SANTÉ
 Virbac et Vetoquinol  Deux valeurs qui ont du chien
L
es deux laboratoires vétéri- des marges en 2020. La direction, 2021 de 24 fois pour Virbac (de 
D’excellentes performances Des parcours contrastés
naires indépendants à capi- connue pour sa prudence, n’a pas taille deux fois supérieure à son 
Evolution du chiffre d’affaires En base 100
tal familial Virbac et souhaité donner de perspectives concurrent) et de 22 fois pour 
En publié A perimètre et changes constants 227,86
Vetoquinol, respectivement chiffrées pour l’exercice, malgré Vetoquinol. Elles reflètent les 
numéro six et numéro neuf mon- Acquisition Virbac Vetoquinol la belle progression de 9,4 % des perspectives de croissance des 
Cession de de Drontal
dial derrière les géants de la santé Sentinel et Profonder facturations (à 310,6 millions deux sociétés sur un marché 
animale (Zoetis, Boehringer + 14,3 % d’euros) sur neuf mois. porteur (tiré par l’augmentation 
+ 12,7 %
Ingelheim, Elanco…), ont affiché + 11,1 % Vetoquinol, qui affichait une tré- de la consommation de viande et 
une belle dynamique de leurs + 9,4 % + 8,5 % sorerie nette de 90 millions au par celle du nombre des animaux 
+ 6,8 %
ventes. Bien au-dessus des atten- 30 juin, va pouvoir maintenir un de compagnie) et peu touché par 
+ 3,3 %
tes, elle traduit la résilience du + 0,9 % ratio de dette nette rapporté à la crise sanitaire. Les deux acteurs 
secteur de la santé animale. La l’Ebitda inférieur à 1, un niveau de la santé animale disposent 
au 30-9-2020 T3 2020 au 30-9-2020 T3 2020 122,27
période a été marquée par une (9 mois) (9 mois) très convenable après le finance- chacun d’une structure financière 
importante cession pour Virbac 2015 16 17 18 19 2020 ment de la plus grosse acquisition solide et de capacités d’acquisi­
et par une grosse acquisition pour de son histoire. L’action gagnait tions importantes après leurs 
Vetoquinol. La croissance a été très forte en tenant compte de la cession de segment des Animaux de compa- 4 %, vendredi à midi.- A. B. opérations de cession et d’acquisi­
Inde, où le groupe a gagné des Sentinel. La marge opérationnelle gnie s’est montré plus dynamique tion. Objectifs : 250 € (VIRP), 
VIRBAC : OBJECTIFS  parts de marché, ainsi qu’en est attendue entre 13 % et 15 % que celui des Animaux d’élevage. NOS CONSEILS 100 € (VETO).
ANNUELS RELEVÉS
Avec un chiffre d’affaires en pro-
Chine. Aux Etats-Unis et en
Europe, les ventes se sont égale-
(contre 12 % à 13 % annoncé pré-
cédemment), grâce à l’effet
A périmètre et change constants,
la performance reste remarqua- l ACHETER : les valorisations
des deux sociétés sont
Prochain rendez­vous : le 19 jan­
vier (Virbac) et le 23 janvier (Veto­
gression de 0,9 % au troisième tri- ment bien comportées. Le seg- volume mais aussi à l’optimisation ble (+ 12,7 %) et bien au-dessus des généreuses sur la base d’un PER  quinol) : chiffre d’affaires annuel.
mestre, masquant une forte ment Animaux de compagnie, des coûts. Les investisseurs ont prévisions des analystes.
hausse (+ 11 % à périmètre et pénalisé par le confinement, au applaudi ; le titre s’est envolé de Toutes les zones géographiques CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
change constants), le laboratoire printemps, a rebondi au troisième 6,8 %, jeudi, jour de la publication, ont participé à la croissance, en COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
vétérinaire a déjoué tous les pro- trimestre, soutenu par les anti- se plaçant en tête du SBF 120. tête la région Asie-Pacifique, en l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
nostics. Malgré un effet devises parasitaires, l’alimentation et la hausse de 29 % au troisième tri- COURS AU 15­10­20 :  213 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  2 %
VETOQUINOL : UNE CROIS­ VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 7,79 % ÉVOL. 2020 :  STABLE
très défavorable de 6 points et dermatologie. Celui des Animaux mestre. 2020 :  ­ 9,94 % l BNPA
l’impact négatif de la cession de la de rente a été porté surtout par le SANCE IMPRESSIONNANTE Le groupe a continué de profiter l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  14 %
BÊTA 52 S. : 0,7 FOIS ÉVOL. 2020 :  35 %
gamme américaine Sentinel pour secteur des ruminants. Seule Le laboratoire franc-comtois a de la montée en puissance de sa EXTRÊMES 52 S. :  250 € / 132,20 €
400 millions de dollars, la perfor- l’activité d’aquaculture au Chili est créé la surprise. Il a affiché un gamme de produits dits « essen-
mance se situe bien au-dessus des ressortie en léger retrait. La direc- rythme de croissance impression- tiels » (+ 14 % à périmètre CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
prévisions du consensus, qui tion table désormais, pour 2020, nant de 14,3 % au troisième tri- inchangé), les plus rentables, dont l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 8 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  2,50 €
tablait sur des reculs de respecti- sur une progression des factura- mestre. Celui-ci a été soutenu par elle maîtrise totalement la chaîne DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  60 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : 1,2 %
vement 10,8 % et 0,2 %. tions qui devrait se situer dans l’intégration, en août, des vermi- de valeur, et qui ont vocation à l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
A   67 %  PER 2020 :  26,3 FOIS
Au 30 septembre, sur neuf mois, une fourchette de 0 % à 3 % (con- fuges pour chiens et chats Dron- être commercialisés sur tous ses C   33 %  PER 2021 :  30 FOIS
les facturations sont ressorties en tre – 3 % à 0 % initialement anti- tal et Profender, rachetés pour marchés dans le monde. Ce qui V     0 %

hausse de 2,4 %, à 714 millions. cipé), à devises constantes et en 140 millions à Elanco. De fait, le augure une amélioration sensible NOTE ESG : 33(20/58) ; ENVIRONNEMENT : 23 ; SOCIAL : 38 ; GOUVERNANCE : 36
10 / ACTIONS Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

LUXE-BIENS DE CONSOMMATION La division Mode & maroquinerie a renoué avec la croissance


Evolution du chiffre d’affaires* au 3e trimestre
 LVMH   La capitalisation bondit de 15 Mds€ en  Vins &
+ 12 %
Parfums & Montres & Distribution
une séance après un été rassurant spiritueux
—3% Mode &
cosmétiques joaillerie (Sephora, DFS…)

maroquinerie

P — 14%
remier des acteurs fran- fre d’affaires hors effet devises LVMH vés des touristes internatio- — 16 %
En €
çais du luxe à présenter, et périmètre a limité son repli à naux cet été, les consom- Groupe
jeudi soir, son chiffre 7 %, après un décrochage de 38 400 mateurs locaux ont compensé LVMH — 29%
d’affaires à fin septembre,
LVMH a placé la barre haut
% au deuxième trimestre,
quand les ateliers et l’essentiel
350
en partie leur absence, aux
Etats-Unis et dans une moindre
* A devises et -7 %
périmètre constants.
pour les suivants, la semaine des magasins du groupe étaient 300 mesure en Europe, où Alle-
prochaine. Vendredi, la pre- fermés, ainsi que les bars, res- 250 mands et Italiens se sont révé-
403
mière valeur du Cac 40 s’est taurants et aéroports où se 200 lés de bons clients. Chine, l’autre grand marché du favorables. LVMH, cependant,
octroyé 7,3 % (plus de 15 Mds€ dégustent et s’achètent les pro- 150 cognac, « la situation est un peu compte « renforcer encore en
de capitalisation), assurant duits de LVMH. LE VS D’HENNESSY  plus complexe », a indiqué le 2020 son avance sur le marché
100 TRÈS DEMANDÉ
aussi le rebond de l’indice et « Nos marques ont montré une directeur financier. Toutefois, mondial du luxe ». De quoi espé-
celui des autres industriels du bonne résilience, en particulier 2015 16 17 18 19 2020 Le marché américain, où l’acti- au début du mois, « le festival de rer que le conseil d’administra-
secteur en Europe. nos marques phares », s’est féli- vité a reculé de seulement 4 % la mi-automne n’a pas été excep- tion prévu d’ici à la fin du mois
Sur une planète toujours privée cité Chris Hollis, le directeur de au troisième trimestre, a béné- tionnel, mais il a été assez bon ». décide de verser le traditionnel
de transport aérien et de voya- la communication financière, 24 % au premier semestre. « ficié d’un autre phénomène. La Mode & maroquinerie et les acompte sur dividende de
geurs au long cours, les factura- lors de la réunion téléphoni- C’est une performance vraiment Les cognacs Hennessy, tirés par Vins & spiritueux, les deux divi- décembre. - C. L. C.
tions de LVMH ont encore que. Les investisseurs ont été extraordinaire », s’est même la qualité VS, font l’objet d’une sions les plus profitables du
baissé au troisième trimestre, impressionnés par le rythme exclamée l’analyste d’UBS. forte demande aux Etats-Unis numéro un mondial du luxe, NOTRE CONSEIL

l
mais moins que redouté par les du retour à la croissance de la Selon Jean-Jacques Guiony, le que LVMH attribue aux aides sont aussi celles qui ont le CONSENSUS : LVMH étant
analystes. division Mode & maroquinerie, directeur financier, les ventes financières accordées aux mieux tiré leur épingle du jeu propriétaire d’Investir, nous
la plus surveillée pour ses mar- de Louis Vuitton sont reparties ménages. « La tendance a été durant l’été. Le groupe, pour ne donnons pas de conseil sur la 
MARQUES PHARES ques Louis Vuitton (à l’évolu- à la hausse auprès de la clien- très forte au troisième trimes- autant, ne s’avance pas à don- valeur. Sur les 27 recommanda­
Sur neuf mois, les ventes du tion en général similaire à celle tèle chinoise, comme en témoi- tre », a souligné Jean-Jacques ner de prévisions pour l’année, tions d’analystes réunis par le 
groupe ont reculé de 21 % (à du pôle) et Dior. Son chiffre gne d’ailleurs la progression de Guiony. qui va rester marquée par la consensus FactSet, 19 sont positi­
données publiées et compara- d’affaires a rebondi de 12 % (en 13 % de l’activité en Asie (hors Au cours de la période, les fac- disparition des flux touristi- ves et 6 neutres (MC).
bles), à 30,3 milliards d’euros. comparable) au troisième tri- Japon) au troisième trimestre. turations de cette division ont ques et par des parités moné- Prochain rendez­vous : fin jan­
Sur les trois mois d’été, le chif- mestre, après une baisse de Sur les autres continents, pri- diminué de seulement 3 %. En taires devenues moins vier, résultats 2020.

CHIFFRE D’AFFAIRES TRIMESTRIEL
l LES RÉSULTATS RÉSULTAT NET 2020 EST. EN M€ (VAR.) :
CHIFFRE D’AFFAIRES 3E TRIMESTRE 2020  4.500 (– 37,2 %)
EN M€ : 11.955 l LA VALORISATION
VARIATION PUBLIÉE ; COMPARABLE :
– 10,2  % ; – 7  % BNPA 2019 ; 2020 EST. EN € : 8,91 ; 14,26
PER 2019 ; 2020 (NOMBRE DE FOIS) :
l LES PRÉVISIONS 48,5 ; 30,3
CHIFFRE D’AFFAIRES 2020 EST. EN M€  COURS VENDREDI 16 À 12H30 EN € 
(VAR.) : (EXTRÊMES 52 SEMAINES) :
46.500 (– 13,4 %) 432,05 € (439,05­278,70)

MÉDIAS-PUBLICITÉ
 Publicis  Du potentiel, 
mais à moyen terme

L
e groupe de communica-
Bonne résistance
tion publicitaire a publié, aux Etats-Unis
mercredi soir, un revenu
trimestriel de 2,3 milliards Evolution des revenus à périmètre
et choix constants
d’euros. La baisse à périmètre et
taux de change constants, de – 3,4 %
Amériques
5,6 %, s’est révélée moins forte du Nord
qu’attendu par les analystes – 5,9 % Asie-Pacifique
(–8,9 %). Comme le plan d’éco- Moyen-Orient,
– 11,5 % Afrique
nomies de coût de 500 millions
est en bonne voie, et pourrait – 14,1 % Europe
Photos @Yann Audic @Abacapress

même être dépassé, Publicis vise – 15,4 % Amérique Latine


pour l’ensemble de l’année une
marge opérationnelle courante
un peu supérieure à 14,3 % (con- se révèle donc opportun à
tre 17,3 % en 2019). l’heure où le combat s’engage
Arthur Sadoun, président du pour l’Open Web, par opposi-
APOLLINE DE MALHERBE directoire, estime que ce n’est tion aux Walled Garden des

6H /8H30 - APOLLINE MATIN pas en abaissant la marge que la géants du Web, comme Face-

LE GRAND
croissance sera relancée, mais book et Alphabet, « qui prennent
DeBonneville-Orlandini

en offrant des services à valeur 70 % des investissements publici-


ajoutée. Pour le dirigeant, il s’agit taires avec 30 % de l’audience », a
d’aider les entreprises clientes regretté Arthur Sadoun. Les
dans leur transformation numé- entreprises ne peuvent pas
rique pour compenser en partie construire leurs relations
l’activité perdue en raison de la clients à travers ces univers fer-

SHOW DE L’INFO
crise sanitaire. Les coupes de més qui ne donnent pas directe-
budgets touchent en particulier ment accès aux données de
le secteur de la grande consom- ciblage. Epsilon commence à
mation. s’internationaliser et vient, par
La baisse organique des reve- exemple, de remporter la stra-
nus s’est limitée à 3 % en Améri- tégie data de Renault. - J.­L. C.
q u e d u No r d ( 6 2 , 1 % d e
l’activité), avec même une stabi- NOTRE CONSEIL
LA MATINALE RADIO/TV/DIGITALE lité pour Epsilon. Cette nou-
velle filiale aide les entreprises l RESTER À L’ÉCART : la
stratégie conduite paraît
à gérer et à enrichir les données bien adaptée. Mais retrouver de la 
qu’elles détiennent sur leurs croissance prendra du temps sur 
clients (data first party) pour un marché déprimé (PUB).
mieux les utiliser lors des cam- Prochain rendez­vous : début 
pagnes publicitaires. Son rachat février, résultats annuels.

CHIFFRE D’AFFAIRES TRIMESTRIEL
l LES RÉSULTATS l LA VALORISATION
CHIFFRE D’AFFAIRES 3E TRIMESTRE 2020  BNPA 2019 ; 2020 EST. EN € : 
EN M€ : 3,55 ; 3,30
2.343 PER 2019 ; 2020 (NOMBRE DE FOIS) :
VARIATION PUBLIÉE ; COMPARABLE : 8,5 ; 9,1
– 9,1 % ; – 5,6 % COURS EN € (EXTRÊMES 52 SEMAINES) :
ÉCOUTEZ RMC PARTOUT TOUT LE TEMPS l LES PRÉVISIONS 30 (20,94 ; 43,70)
CHIFFRE D’AFFAIRES 2020 EST. EN M€ (VAR.) :
9.670 (– 1,3 %)
RÉSULTAT NET 2020 EST. EN M€ (VAR.) :
780 (– 7,3 %)
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
ACTIONS / 11
MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION SERVICES AUX ENTREPRISES
 Saint­Gobain  La rénovation   Elior  Victime du télétravail, 
énergétique, réservoir d’innovation le groupe est délaissé par le marché

I L
l y aurait encore sur le terri- isolés et les autres, dont les acti- consacrés à la rénovation éner- es temps sont durs pour tous de l’évolution de la relation des sala- activités d’Elior France dédiées aux
toire français quelque 5 mil- vités quotidiennes sont handica- gétique à destination des parti- les opérateurs de restaura- riés au travail, avec, par exemple, une entreprises. »- M. B.
lions de « passoires pées par l’inconfort, et les culiers et 4 milliards à celle des tion collective. En Bourse, augmentation pérenne du télétra-
thermiques » et, au total, 8 mil- budgets, grevés par le gaspillage bâtiments publics. Il faut aussi Elior est le plus sanctionné : le titre vail, estimée à plus de deux jours par NOTRE CONSEIL

l
lions de logements trop « énergi- énergétique. Pourtant, on reste prendre en compte les différents a perdu plus de 70 % de sa valeur semaine, contre moins d’un jour il y a ACHAT SPECULATIF : le titre
vores ». C’est une aubaine lorsque très au-dessous des ambitions volets rénovation que devrait depuis le début de l’année. Le un an, a pointé Elior. Par ailleurs, la se retrouve autour de ses
l’on figure, comme Saint-Gobain, affichées par les pouvoirs produire le Ségur de la santé. groupe, qui opère en France mais réduction d’activité de nombreux plus­bas depuis le retour en Bourse 
parmi les acteurs majeurs du publics au cours des dernières Le caractère global du dispositif, aussi en Italie, en Espagne, en clients, allant jusqu’à des fermetures d’Elior en 2014. Pourtant, le groupe 
marché des matériaux de cons- années, avec seulement non limité à l’isolation thermi- Inde, aux Etats-Unis et au de sites, a un impact économique est moins exposé au segment Entre­
truction, tant comme produc- 100.000 logements rénovés, que, est également favorable au Royaume-Uni, a d’abord souffert, direct, immédiat et durable sur les prises que Sodexo et Compass. Il est 
teur, dans l’isolation, les enduits trois fois moins que prévu. groupe, concerné dans pratique- bien sûr, des mois de confinement : aussi le plus présent dans les écoles, 
ou le vitrage, que comme distri- ment tous ses métiers. La moitié écoles, universités, entreprises... Elior Group marché plus résistant. Les analystes 
COUP DE POUCE DÉCISIF En €
buteur, à travers les huit cents de ses ventes proviendrait direc- Les cantines se sont vidées bruta- de Kepler Cheuvreux, qui intègrent 
sites de l’enseigne Point P. C’est là où le plan de relance du tement de la rénovation au sens lement. L’impact sur les comptes a 25 une baisse structurelle du chiffre 
Les motivations sont bien pré- gouvernement intervient. Il large. Autre atout : la traduction été à la mesure du choc : au troi- d’affaires Entreprises par rapport à 
20
sentes pour que ce grand chan- pourrait apporter un coup de rapide des incitations gouverne- sième trimestre de l’exercice 2019- la situation pré­Covid­19 de 20 %, ne 
tier se déclenche enfin : en pouce décisif à une grande vague mentales en chiffre d’affaires 2020 (clos fin septembre), le 15 3,63 voient pas de risque d’augmentation 
améliorant l’efficacité énergéti- de rénovation. Saint-Gobain a pour l’industrie, puisque les chiffre d’affaires a chuté de plus de 10
de capital à court terme. Elior affi­
que, on contribue à la lutte con- tout à y gagner. Dans les mesures chantiers de rénovation, dispen- 46 %, à 672 millions d’euros. Le chait une liquidité disponible de plus 
tre le changement climatique et prévues, 6 milliards d’euros au sés de démarches juridiques marché Entreprises a été le plus 5 de 700 millions d’euros au 30 juin. 
l’on réduit les inégalités entre moins concernent directement complexes, peuvent être mis en touché (– 62 %), devant l’Ensei- 0 Objectif : 5 € (ELIOR).
ceux qui bénéficient de loge- ses activités. En effet, 2 milliards œuvre sans délai. - E. V.  gnement (– 54 %). La branche Prochain rendez­vous : le 
2015 16 17 18 19 2020
ments, de bureaux, d’écoles bien d’euros sur deux ans vont être Santé a mieux résisté (– 8 %). Lors 25 novembre, résultats annuels.
NOTRE CONSEIL de sa publication de fin juillet,

l
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT ACHETER : Saint­Gobain Elior comptait sur une accéléra- CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE est désormais bien posi­ tion de l’activité dans les restau- COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ tionné comme spécialiste de  rants d’entreprise à partir de l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
COURS AU 15­10­20 :  36,49 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  3 % l’habitat durable, adapté aux  septembre, après la pause estivale. COURS AU 15­10­20 :  3,63 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 6 %
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 3,75 % ÉVOL. 2020 :  ­ 15 % VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 69,18 % ÉVOL. 2020 :  ­ 13 %
2020 :  0 % l BNPA nouveaux cahiers des charges  Mais le boom du télétravail a 2020 :  ­ 72,31 % l BNPA
l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  1 % environnementaux. Toujours un  rebattu les cartes du déjeuner et, l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 21 %
BÊTA 52 S. :  1,4 FOIS ÉVOL. 2020 :  ­ 28 % BÊTA 52 S. : 1,4 FOIS ÉVOL. 2020 :
EXTRÊMES 52 S. :  39,57 € / 16,41 € potentiel de hausse, avec le ris­ en septembre, le groupe a dû EXTRÊMES 52 S. :  13,83 € / 3,36 €
que, commun aux valeurs indus­ annoncer une réorganisation de ce
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER trielles, de la menace Covid sur  pôle en France, prévoyant la sup- CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l’activité à court terme. pression de 1.888 postes. « Dans le l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  53 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  1,07 € DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  34 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  35,65 € RDT 2019 : 3,8 %   RDT 2020 : 2,9 % Objectif : 43 € (SGO). tertiaire comme dans l’industrie, les DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  9,45 € RDT 2019 : 8,0 %   RDT 2020 : NUL
l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE Prochain rendez­vous : le  volumes quotidiens connaissent l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
A   53 %  PER 2020 :  19,7 FOIS A   53 %  PER 2020 :  NS
C   41 %  PER 2021 :  14,8 FOIS
29 octobre pour le chiffre d’affai­ depuis de longs mois des baisses C   37 %  PER 2021 :  12,9 FOIS
V     6 %  res des neuf premiers mois importantes et de fortes fluctuations, V   10 % 
NOTE ESG : 50  (3/26) ; ENVIRONNEMENT : 54 ; SOCIAL : 47 ; GOUVERNANCE : 57 de 2020. principalement liées à l’accélération NOTE ESG : 47  (7/49) ; ENVIRONNEMENT : 32 ; SOCIAL : 41 ; GOUVERNANCE : 49

IMMOBILIER
 Unibail­Rodamco­Westfield  Des 
actionnaires contestent la stratégie 10 TRUCS ET ASTUCES
POUR BIEN COMPRENDRE
L ’ L’action de la foncière de
centres commerciaux a
rebondi de 14,1 %, jeudi,
mais reste en baisse de 80 % par
rapport au cours de 224,10 € ins-
que d’avoir racheté pour 25 mil-
liards de dollars Westfield, qui n’en
vaut pas plus de 14 ». « Nous vou-
lons sauver Unibail. Ne pas agir
serait coupable », ajoute le célèbre
tisseurs minoritaires au niveau de
certains centres emblématiques
français semble envisagée. Déjà, la
cession de l’immeuble Shift à Issy-
les-Moulineaux, loué à Nestlé
LES PRODUITS DE BOURSE
crit le 11 décembre 2017, avant entrepreneur. depuis début 2019, a été annoncée
l’annonce de l’acquisition de Outre une augmentation de capi- lundi, pour 620 millions. Unibail
Westfield. Cette amorce de tal de 3,5 milliards d’euros avec prendra en charge les deux ans de
redressement est liée à la contes- DPS (pour une capitalisation franchises de loyers restantes (47
tation de la stratégie par un con- boursière actuelle de 5,5 mil- millions). On peut aussi s’attendre
sortium d’investisseurs à la tête liards), le plan actuel d’Unibail à une cession, pour 200 millions,
de 4,1 % du capital. (« Reset »), présenté le 17 septem- du siège social parisien, puisque
Il s’agit de deux personnalités, bre, inclut 4 milliards d’euros de l’état-major va s’installer dans la
Xavier Niel, le président d’Iliad cessions d’actifs, moitié bureaux, tour Trinity de la Défense, livrée
(Free), et Léon Bressler, qui fut le moitié centres commerciaux. mais non louée. - J.­L. C.
patron d’Unibail de 1992 à 2006. Outre la vente possible du centre
Guillaume Poitrinal, qui lui avait Aupark de Bratislava (Slovaquie) NOTRE CONSEIL

l
succédé avant de passer le relais à pour 450 millions, l’entrée d’inves- ACHAT SPÉCULATIF : avec
Christophe Cuvillier, en 2013, une dette nette de 40 % des
approuve leur démarche actifs, une baisse de 25 % de leur 
d’actionnaires actifs. Avec leur Unibail-Rodamco-Westfield valeur estimée impliquerait une 
En €
plan alternatif baptisé « Refocus », chute de 42 % de l’actif net, soit 
ils entendent s’opposer au projet 250 84 € au lieu de 145,50 € fin juin.  
d’augmentation de capital mas- Même dans cette hypothèse, la 
200
sive à l’ordre du jour de l’assem- décote boursière est exagérée. 
blée générale du 10 novembre, 150
41,26 D’autant que les opposants pour­
proposant plutôt de revendre les 100
raient poursuivre leurs achats 
actifs américains de Westfield avant l’AG du 10 novembre. 
d’ici deux à trois ans pour recen- 50 Objectif : 50 € (URW).
trer le groupe sur l’Europe. Ces 0 Prochain rendez­vous : le 
opposants reconnaissent que « le 1er novembre, résultats trimes­
2015 16 17 18 19 2020

4
niveau élevé d’endettement doit être triels.
2
9H30 ÉVÉNEMENT DIGITAL
MERCREDI

corrigé, mais que cet objectif peut 0


être réalisé progressivement, car la CRITÈRES D’INVESTISSEMENT 2
société n’est soumise à aucune con- 0 Information et inscription :
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
trainte de liquidité à court ou moyen l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ NOV 10H30 bit.ly/websocge
terme ». L’implantation aux Etats- COURS AU 15­10­20 :  41,26 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  18 %
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 69,36 % ÉVOL. 2020 :  ­ 16 %
Unis est jugée fragile, face à un 2020 :  ­ 70,66 % l BNPA
leader cinq fois plus gros, Simon l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  4 %
BÊTA 52 S. :  1,5 FOIS ÉVOL. 2020 :  ­ 26 %
Property, et « les synergies poten- EXTRÊMES 52 S. :  145,20 € / 29,08 €
tielles étaient négligeables concer-
nant la commercialisation de CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER En partenariat avec Organisé par
surfaces ». l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  NS DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  4 €
Interviewé par le journal Les DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  175,85 € RDT 2019 : 13,1 %   RDT 2020 : 9,7 %
Echos, Xavier Niel estime qu’Uni- l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
A   20 %  PER 2020 :  4,4 FOIS
bail est « une très belle société d’ori- C   35 %   PER 2021 :  3,6 FOIS
gine française qui va dans le mur ». V   45 % 

Selon lui, « c’est une erreur stratégi- NOTE ESG : 69  (2/86) ; ENVIRONNEMENT : 72 ; SOCIAL : 62 ; GOUVERNANCE : 77


12 / ÉTUDE Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

 Alstom  porté par la vague 
des investissements dans le rail
  Potentiel    Le  rachat  de  Bombardier  Transport  place  le  groupe  en  ordre  de  bataille  pour  bénéficier  des 
grands  plans  de  relance  favorables  au  ferroviaire  un  peu  partout  dans  le  monde.

U
n train peut en cacher et aérien au regard de l’énergie Des marchés porteurs où l'effet de taille peut donner l'avantage
un autre… Oublié, le finale consommée par passager ».
rapprochement de L’optimisme est renforcé par la Chiffres d’affaires de 2018 Taux de croissance annuel moyen du trafic Quelques grands programmes
2019 avec Siemens : vague, en train de gonfler, des En Mds€ passager monde, par catégories (2008-2018) d’investissements à travers le monde
c’est finalement Bombardier qui plans de soutien à l’économie qui Base 100 en 2008 En Mds€
propulsera Alstom dans la cour vont se déverser par centaines CRCC +5%
26
des très grands du ferroviaire. de milliards, et dans des propor- (Chine) Plan
Calendrier parfait : le rachat de tions généreuses sur le rail. « Ces Urbain 86 d’investissement
Intercités Allemagne lié au deal vert
Bombardier Transport, la bran- mesures de relance se caractéri- Alstom- Fret + 3,6 %
che Rail du canadien, intervient sent par l’attention portée à l’envi- Bombardier 15,3 De Ligne à grande
dans un marché où les prix bais- ronnement, voire spécifiquement à (France-Canada) 12,7 vitesse Dallas
sent, pour cause de pandémie, la mobilité durable et au secteur Etats-Unis à 16 Houston
mais où les perspectives sont à la ferroviaire », note l’Unife, l’asso-
Siemens
hausse, grâce à la vague d’inves- ciation professionnelle du sec- 8 De HS2 ligne à
(Allemagne)
tissements en train de se lever à teur en Europe, dans sa dernière Grande- 38 grande vitesse
travers le monde et à la perspec- étude. Bretagne à 49
tive d’une reprise rapide du trafic. En France, le plan de 100 mil- Wabtec/GE + 0,7 %
Concernant le marché, la pandé- liards consacre 4,7 milliards au (Etats-Unis)
5,5
Mise à niveau du
mie a généré des questions exis- ferroviaire, 1,2 milliard au système de
11,5
tentielles : va-t-on continuer de se transport urbain, et 2 milliards Italie gestion du trafic
déplacer massivement à travers à l’hydrogène vert. En Allema- Hitachi
la planète ? Identifiée par le géo- gne, la Deutsche Bahn reçoit 4,7
(Japon) Ligne à
graphe Michel Lussault comme 5,5 milliards d’aides. Encore 2008 .09 .10 .11 .12 .13 .14 .15 .16 .17 2018 18,6 grande vitesse
l’un des piliers centraux de notre plus inattendu, aux Etats-Unis, Source : Bloomberg. Sources : Eurostat, statistiques nationales, rapports annuels, Alstom.
Russie de Kazan
« nouveau monde », la mobilité ne l’Investment Company Act
disparaîtrait que dans le cas d’un accorde 60 milliards de dollars
effondrement général. On n’en à Amtrak (le réseau de trans- CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
est pas là, mais toutes les indus- port ferroviaire), soit un budget
tries ne sont pas logées à la même multiplié par 3. En termes de COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
enseigne. facturations, l’Unife prévoit sur COURS AU 15­10­20 :  40,53 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  4 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 35 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0,50 €
Le transport aérien, coûteux le marché dit « accessible » aux VARIATION 52 SEMAINES :  7,25 % ÉVOL. 2020 :  ­ 6 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  16,95 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : 1,2 %
2020 :  ­ 4,03 % l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
pour l’environnement, mal Européens, c’est-à-dire princi- l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  17 % A   60 %  PER 2020 :  20,3 FOIS
adapté aux nouvelles exigences palement hors Chine, Corée et BÊTA 52 S. : 0,8 FOIS ÉVOL. 2020 :  ­ 5 % C   40 %  PER 2021 :  18,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :  50,64 € / 29,73 € V     0 %
d’hygiène, est profondément Japon, un retour à la croissance,
remis en question, et personne après un creux en V, dès 2021. NOTE ESG : 51  (3/55) ; ENVIRONNEMENT : 51 ; SOCIAL : 51 ; GOUVERNANCE : 51
ne s’aventure à y prédire un Ce marché de 120 milliards
retour à la normale avant 2026. d’euros environ devrait afficher que le Brexit pourrait ouvrir devenue un facteur clé de diffé- menté la renégociation. Mais,
C’est presque l’inverse dans le une solide croissance annuelle « Une attention  une brèche : CRRC multiplie renciation concurrentielle. Sur le estime UBS, les synergies de
rail. Bien sûr, les métros sont de 2,3 % au cours des cinq pro- portée à la mobilité  les propositions dans le cadre plan financier, l’opération est 400 millions d’euros devraient
moins bondés qu’avant la crise, et chaines années. du programme de ligne à jugée « relutive » ; elle devrait jouer à plein dans les quatre ans
il y a de la place dans les trains. durable et au  grande vitesse britannique avoir un effet positif sur le béné- et alimenter une hausse d’un
Mais l’accident de 2020 devrait BOMBARDIER 
AU JUSTE PRIX
secteur  HS2 (pour high speed). Mais, fice par action, même en étant quart du bénéfice par action du
être oublié, en termes de trafic
passagers, d’ici à 2022 ou à 2023. Reste à juger de la capacité du
ferroviaire » avec 15,5 milliards d’euros de
vente (estimation 2019),
financée en partie en titres.
En effet, le prix a été revu à la
groupe à cet horizon.
- EMMANUEL VIOLET
nouvel attelage franco-cana- Etude Unife sur le marché mondial Alstom-Bombardier devrait baisse : il diminue de 300 mil-
LA MOBILITÉ « PROPRE »  du rail, octobre 2020
dien à tirer tous les avantages parvenir à tirer les fruits de lions d’euros, pour tomber dans NOTRE CONSEIL
EN PLEINE CROISSANCE
l
de cette aubaine. Certes, A plus l’effet de taille, à savoir une une fourchette de 5,5 à 5,9 mil- ACHETER : des fondamen­
L’atout comparatif du rail est B n’est pas encore égal à C. concentration de moyens dans la liards d’euros, sans que soient taux très solides dans le rail
d’être pertinent vis-à-vis des Comprenez : Alstom, augmenté en Amérique latine, en Asie, au recherche et développement, remises en question les perspec- et un effet positif de l’opération 
contraintes du changement cli- de Bombardier, reste encore Moyen-Orient, en Afrique ou en avec des exigences toujours tives de redressement de Bombardier, dont il faut cepen­
matique, sur tous les usages : loin de CRRC, le chinois Europe de l’Est. La menace est croissantes dans le domaine de la Bombardier, affecté au premier dant surveiller la bonne conclu­
fret, transport urbain ou interci- numéro un mondial. beaucoup plus diffuse en Europe signalisation et de la mainte- semestre par les effets des mesu- sion au premier trimestre 2021, 
tés. L’AIE (Agence internatio- Avec ses 25 milliards d’euros de de l’Ouest, 46 % du marché nance (près de 50 % du marché), res anti-Covid 19. justifient l’optimisme sur le titre. 
nale de l’énergie) estime que les chiffre d’affaires, le géant est « accessible » d’Alstom, où, sans une offre globale et mondiale Quelques surprises trouvées Objectif : 58 € (ALO).
transports ferroviaires sont en encore presque deux fois plus l’avoir gravé dans le marbre, le pour la clientèle, et un réservoir dans les placards – usines en Prochain  rendez­vous :  le 
moyenne « près de 12 fois plus gros qu’Alstom-Bombardier. Cela consensus politique écarte la d’ingénieurs dans un univers où sous-investissement, contrats à 29 octobre, AG extraordinaire pour
efficaces que les transports routier reste un handicap concurrentiel Chine des appels d’offres. Encore la pénurie des compétences est faible marge, etc. – ont aussi ali- entériner l’opération Bombardier.

ANALYSE DU SECTEUR VALORISATION


La planète a besoin de biens d’équipement Le géant ferroviaire sur 
les rails
E
t si les biens d’équipe­ Covid-19. Ainsi, le plan de années à venir. Nexans, dans les
Paré à décorréler
ment  faisaient  mieux relance de 100 milliards d’euros câbles, et Mersen, également Rien qu’en Europe, un quart du plan de relance s’orientera vers 
Alstom
que  la  technologie  ? annoncé en septembre par le positionné sur les marchés du la mobilité durable. 
Biens d’équipement
C’est une question un peu sacri- gouvernement français est lar- développement durable (éner- Alstom est bien positionné face à ce flux. Les nouveaux con­
lège que pose Barron’s, le célè- gement orienté vers la transi- 45,22 € gie solaire, véhicules électri- trats espérés tomberont dans l’escarcelle d’un groupe aug­
bre m ag az i n e f i n an c ier tion énergétique. Même ques…), restent attrayants, mais menté de Bombardier, avec 400 millions d’euros de synergies 
américain, mais qui mérite tendance au niveau européen, avec plus d’incertitudes sur les en perspective. Autant de bonnes nouvelles pour le bénéfice 
d’être posée pour les années à où le fait d’avoir mis de côté perspectives à court terme. par action. A environ 20 fois les résultats 2020­2021, le titre 
venir. La planète est loin d’avoir l’objectif des 3 % de déficit pour -E. V. reste bon marché parmi les champions français des biens 
fini de « s’équiper ». Les besoins se concentrer uniquement sur d’équipement. E. V.
explosent pour sécuriser la nou- un retour de l’activité au niveau 41,53 € NOTRE AVIS SECTEUR
velle organisation générée par d’avant-crise est un facteur éga- ATOUT : les plans de relance  Cap sur 2022
l’économie numérique. Il faut lement positif. 2015 17 18 19 2020 orientés vers l’offre à travers le 
automatiser, entretenir, sécuri- monde, la priorité redonnée à  Exercice clos le 31/03 2019­20 2020­21(e) 2021­22 (e)
ser. Des investissements colos- DYNAMIQUE VERTUEUSE  dances en tant que spécialiste l’économie verte.
CHIFFRE D'AFFAIRES EN 
saux seront, par exemple, Cela ne doit pas empêcher d’être des automatismes industriels et RISQUE : les sautes d’activité  MILLIONS D’EUROS 8.200 7.700 8.300
nécessaires pour réorganiser le sélectif. Alstom reste l’un de nos de la gestion de l’énergie. imprévisibles liées à l’évolution  RÉSULTAT OPÉRATIONNEL 630 600 650
système énergétique mondial. favoris. Son double profil – qua- Legrand bénéficie également de de la pandémie. AJUSTE EN MILLIONS D’EUROS
Le tout dans un cadre très serré lité financière et bonnes pers- vents porteurs. L’activité de l FAVORITE : Schneider. De  MARGE OPÉRATIONNELLE EN % 7,6 7,8 7,8
de neutralité carbone à l’hori- pectives de marché, encore l’équipementier électrique pro- nombreux métiers du groupe  RÉSULTAT NET PART DU GROUPE  467 285 480
zon 2050. De plus, des centaines renforcées par le new deal euro- fite de la lutte contre le réchauf- sont susceptibles de surfer sur  EN MILLIONS D’EUROS
de milliards d’euros et de dollars péen en faveur de la mobilité fement climatique. Il vend la vague environnementale. BÉNÉFICE NET PAR ACTION EN EUROS 2,10 2 2,16
sont prêts à se déverser sur le durable – nous donne la convic- également des systèmes et des l À ÉVITER : Rexel. Le distribu­ RATIO COURS/BÉNÉFICE 19,3 20,2 18,7
secteur dans le cadre des plans tion que le titre possède encore savoir-faire stratégiques dans la teur offre peu de visibilité pour  COURS LE 15­10­2020 : 40,53 EUROS ; CB : 9,2 MDS € ; FP :3,3 MDS€ ; TR2SORERIE 
NETTE : 1?2 MDS € ; DIVIDENDE  : 0,50 ; RENDEMENT : 1,2  % ; MNÉMO : ALO.
de soutien à l’économie votés un potentiel de hausse. Schnei- sécurité ou la protection des ins- les prochains mois ; rien ne 
dans l’urgence pour contrer les der est également très bien tallations industrielles, sur des presse pour revenir sur ce
effets de la pandémie de placé pour tirer parti de ces ten- marchés porteurs pour les dossier.
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
VALEURS MOYENNES / 13

 Le coup de cœur 
 1000Mercis  LA VALEUR À DÉCOUVRIR

 Biophytis   Début des 
Des atouts sur le marché  essais dans la Covid
Par Jean­Luc Champetier
de la publicité  Cette biotech spécialisée dans les maladies liées au vieillis­
sement pourrait connaître une seconde vie. Sa technologie basée 

numérique sur une molécule dérivée d’une plante médicinale agit sur le 
système rénine­angiotensine, qui a un rôle majeur dans la régula­
tion des fonctions musculaire et respiratoire. Sarconeos, son 
produit déjà développé dans la sarcopénie (dégénérescence 
musculaire chez les personnes âgées), stimule la fonction respira­

L
e chiffre d’affaires de la heureusement les reins solides tes, la suppression annoncée des 1000Mercis a aussi accès à toire, que le coronavirus perturbe en inhibant une enzyme  clé 
société de marketing pour passer une période difficile, cookies par Google pose pro- l’ensemble des données de tran- (ECA­2) de ce système.  
numérique a reculé de avec une trésorerie nette de blème, car ces petits logiciels saction de Carrefour en France ! Biophytis a ainsi annoncé, en juillet, le lancement de l’étude clini­
23 %, à 26,1 millions d’euros, au 8,9 millions pour 44,2 millions de observant la navigation des Comme l’indique Thibaut que  internationale Cova  de phase II/III,  évaluant Sarconeos  dans 
premier semestre. Compte tenu fonds propres. internautes permettent de Munier, codirecteur général, le traitement de l’insuffisance respiratoire liée au Covid. Le premier 
des frais fixes, son résultat Surtout, la société ne manque mesurer l’efficacité des campa- elles sont particulièrement pré- malade américain vient d’être recruté sur un total de 310 patients 
d’exploitation a plongé dans le pas d’atouts à moyen terme. Cer- gnes (par exemple, le taux de cieuses lorsqu’elles sont croisées prévus, sachant qu’un comité d’experts se positionnera en fin 
rouge (– 2,9 millions). Yseulys conversion des bannières sur les avec les bases de données des d’année sur la poursuite des essais (sur la base de 50 patients). Il 
Costes, la PDG, a expliqué sites d’e-commerce). Mais annonceurs, « ce que seul un tiers donnera au deuxième trimestre 2021 son potentiel feu vert pour 
qu’après les effets du confine- 1000Mercis 1000Mercis propose des solu- de confiance indépendant comme les terminer, si les résultats préliminaires sur 180 patients  sont 
En €
ment, « le scénario d’une reprise en tions alternatives et dispose de 1000Mercis peut réaliser ». convaincants. De fait, la société pourrait décrocher une approba­
K se dessine ». Les clients des sec- données plus précieuses que cel- tion conditionnelle, dans un an, dans l’hypothèse favorable. 
teurs les plus touchés par la crise les, fragiles et éphémères, prove- NOTRE CONSEIL Dans l’indication de la sarcopénie, Biophytis devrait présenter, au 

l
(commerces, transports, tou- nant des cookies. Sa base de ACHETER : le cours est premier semestre 2021, des données d’efficacité (phase IIb) sur 
risme, restauration…), par exem- données E-mail Attitude fédère proche de ses plus­bas plus d’une centaine de patients, avec comme critère principal un 
16
ple Air France-KLM et ADP, qui les informations, notamment les historiques. La seule valeur comp­ retour de mobilité. La biotech, qui avait une situation de trésorerie 
avaient apporté 40 % des revenus e-mails, sur les clients de 70 mar- table de l’immeuble parisien   tendue en début d’année, a levé 30 millions en cumulé en 2020 et 
l’an dernier, réduisent leurs ques partenaires, soit 10 millions représente 12,60 € par action. dispose d’un an de visibilité. Les étapes suivantes de développe­
investissements publicitaires. d’internautes. Lorsque cette base Objectif : 19 € (ALMIL). ment, notamment celle de l’industrialisation pour Sarconeos dans 
D’autres, comme Sanofi et Ipsen, est louée, les revenus sont parta- Prochain rendez­vous : le 3 mars  la Covid, induiraient un changement d’échelle pour Biophytis. 
2015 16 17 18 19 2020
sont plus offensifs. 1000Mercis a gés avec les partenaires. 2021, revenus annuels. - A. B.

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT NOTRE CONSEIL

l
ACHAT SPÉCULATIF : malgré un doublement depuis
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT janvier, le titre a chuté de 80 % en deux ans, pénalisé 
COURS AU 15­10­20 :  16 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  7 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 11 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0 par l’échec de l’introduction au Nasdaq, en 2019. Les annonces 
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 20 % ÉVOL. 2020 :  ­ 21 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  16,59 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : NUL cliniques majeures attendues à court terme pourraient doper 
2020 :  ­ 28,89 % l BNPA l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 24 % THIBAUT MUNIER :                                       21,6% PER 2020 :  NS cette penny stock. Objectif : 1 € (ALBPS).
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  505 ÉVOL. 2020 : NS PER 2021 :  NS
EXTRÊMES 52 S. :  26 € / 13,90 €
PEA­PME

TOURISME-TRANSPORTS PÉTROLE
 Catana  Coup de frein à la   La Française de l’Energie  Vers 
croissance mais pas d’écueil une déconnexion des cours du gaz

L L
a publication du chiffre mandes représente 60 millions cités dans un marché attentiste », a petite entreprise de Lor- Antoine Forcinal, le directeur stables à, respectivement,
d’affaires annuel (exercice d’euros et « sauve » déjà l’exercice ajoute David Etien. La prudence a raine, qui valorise le gaz pré- général délégué. Ainsi, à l’issue de 7,85 millions et 1 million d’euros
clos le 31 août) apporte la en cours. « Nous devrions construire aussi poussé le groupe à prendre sent dans les veines de l’exercice clos fin juin 2020, le chif- (hors éléments exceptionnels de
preuve de la pertinence du autour de 200 bateaux cette année, un prêt garanti par l’Etat de 17 mil- charbon, vendu directement à fre d’affaires et l’excédent brut 2018-2019). Les projets en cours,
modèle de Catana, flexible, réac- car nous voulons préserver nos capa- lions, afin de sécuriser les besoins Total Direct Energie ou sous d’exploitation sont restés quasi notamment celui de Béthune,
tif et solide. Le fabricant de cata- de financement à moyen terme. forme d’électricité verte à EDF et à vont permettre au groupe de
marans, qui était sur une Catana Group L’entreprise était jusqu’ici en posi- l’Etat belge, n’est pas complète- Francaise Energie réduire sa dépendance au marché
tendance de progression de chif- En € tion de trésorerie nette et elle ne ment immunisée contre la crise En € libre du gaz, car il va faire passer de
fre d’affaires de 35 % avant la crise 2,10 veut pas d’un ratio de dettes trop sanitaire. Certes, LFDE n’est pas 66 % à 73 % la part de ses factura-
4 25
de la Covid-19, a finalement affi- élevé. - S. A. directement affectée, car elle tions issues de tarifs réglementés.
ché une croissance de près de 6 % 3 bénéficie d’un statut d’entreprise 20 14,90 Le groupe, qui a pu générer un
de ses ventes en 2019-2020, à NOTRE CONSEIL prioritaire, ce qui lui a permis de cash-flow opérationnel de

l
81,9 millions. « Grâce à la mobilisa- 2 ACHETER : le groupe est poursuivre ses activités, mais la 15 767.000 € sur l’exercice 2019-2020,
tion de nos équipes, nous avons pu solide. Le voilier permet de chute des cours du gaz naturel n’a a négocié divers emprunts à hau-
1 10
livrer les commandes durant l’été, s’extraire de la pandémie, et c’est un  pas été sans conséquence. « Grâce teur de 7,1 millions, portant la dette
alors que toutes nos usines étaient 0 gros atout. Objectif : 2,80 € (CATG). à nos performances opérationnelles, 5 nette à 15,8 millions. Cela va lui
fermées pendant le confinement », Prochain rendez­vous : le  nous avons pu produire plus, mais permettre de poursuivre sereine-
explique David Etien, le directeur 2015 16 17 18 19 2020 14 décembre, résultats annuels. nous avons moins gagné », déplore 2016 17 18 19 2020 ment ses investissements (6 mil-
financier. Il se montre serein pour lions à court terme). L’objectif de
l’avenir. CRITÈRES D’INVESTISSEMENT CRITÈRES D’INVESTISSEMENT produire 49,5 mégawatts (MW) au
Certes, la dynamique du marché total (soit 37,5 MW de plus
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
mondial des catamarans a été l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ qu’aujourd’hui) a été repoussé
stoppée net par la pandémie COURS AU 15­10­20 :  2,10 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  32 % COURS AU 15­10­20 :  14,90 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  NS d’un an, soit à fin 2022. - S. A.
(baisse du volume d’affaires de VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 20,75 % ÉVOL. 2020 :  ­ 2 % VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 5,40 % ÉVOL. 2020 :  26 %
2020 :  ­ 51,50 % l BNPA 2020 :  ­ 20,11 % l BNPA
l’ordre de 30 %), mais la société a l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  NS l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  NS NOTRE CONSEIL

l
continué d’investir dans de nou- VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  140.163 ÉVOL. 2020 :  ­ 6 % VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  2.122 ÉVOL. 2020 :  ­ 53 % ACHETER : le titre a baissé
EXTRÊMES 52 S. :  4,49 € / 1,70 € EXTRÊMES 52 S. :  20,90 € / 12,30 €
veaux modèles : deux en 2020 de 19 % depuis notre précé­
(Bali 4.8 et Bali Catspace) et trois dent conseil du 22 janvier, en ligne 
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
en 2021, de quoi séduire les l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT avec le recul du Cac 40. Nous main­
loueurs (deux tiers des ventes). DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 18 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0 DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  52 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0 tenons notre conseil pour jouer la 
Comme les grands salons ont été DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  0,93 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : NUL DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  10 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : NUL montée en puissance en 2021 et en 
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
annulés, Catana organise ses pro- LA FAMILLE :                                                      29 % PER 2020 :  10,9 FOIS GINKGO HOLDINGS LTD :                          11,13% PER 2020 :  NS 2022. Objectif : 20 € (LFDE).
pres présentations privées pour AUTRES ACTIONNAIRES PER 2021 :  21,3 FOIS PER 2021 :  26 FOIS Prochain rendez­vous : le 19 octo­
OLIVIER PONCIN :                                            25 %
ses clients. Ainsi, le carnet de com- TOCQUEVILLE FINANCE :                         2,06 % PEA­PME bre, chiffre d’affaires trimestriel.

EUROPCAR MOBILITY GROUP ESKER OL GROUPE HIGHCO HAULOTTE GROUP

l RESTER À L’ÉCART : en pleine
restructuration financière, le l ACHETER : dopées par les activi­
tés Saas, les facturations du l RESTER À L’ÉCART : après un
exercice 2019­2020 dans le rouge l ACHETER : le recul des revenus a
été limité au troisième trimes­ l RESTER À L’ÉCART : la crise
sanitaire continue de provoquer
loueur de véhicules a reçu la majorité  spécialiste de la digitalisation des  en raison des conséquences très négati­ tre (– 2,1 %, à 21,8 millions d’euros,  des dégâts dans l’industrie des chariots 
requise des porteurs d’obligations. Un  processus métiers ont augmenté de 7 %  ves du confinement sur les comptes, le  après – 21,6 % au deuxième). Le groupe  élévateurs. Dans un contexte de ralen­
mandataire ad hoc et/ou un concilia­ au troisième trimestre, et même de  groupe lyonnais anticipe une nouvelle  a relevé son objectif de marge opéra­ tissement généralisé, Haulotte Group a 
teur pourra être nommé sans que la  10 % à changes constants. Le groupe  année difficile. La faible valorisation ne  tionnelle, attendue désormais à plus de  vu son chiffre d’affaires encore reculer 
procédure soit assimilée à un défaut. multiplie les contrats commerciaux. suffit pas à séduire les investisseurs. 12 % au lieu de 10 %. de 23 % au troisième trimestre.
14 / VALEURS MOYENNES Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

HOLDINGS IMMOBILIER
 Altamir  Soutenu par sa forte   Covivio Hotels  Loyers variables 
exposition au secteur technologique et locataires fragilisés

C C
ontrairement à la plupart de son portefeuille. Le groupe ficié de la hausse des ventes de ette foncière, à la tête d’un en échange de quatre à cinq ans de Les actionnaires doivent avoir
de ses confrères du capital- souligne ainsi que « l’augmenta- solutions d’assainissement, mais patrimoine hôtelier de durée ferme supplémentaire, sans conscience qu’ils risquent de
investissement coté, Alta- tion de la valorisation des sociétés a souffert du recul de l’activité de 5,7 milliards d’euros, est modification du calcul des loyers. devoir souscrire à une augmenta-
mir affiche une belle progression [de ce secteur] reflète de très bon- fourniture d’ingrédients pour le frappée de plein fouet par la crise Tout compte fait, au premier tion de capital à bas prix, selon la
en Bourse depuis le début de nes performances opérationnelles vin. SK FireSafety Group, leader sanitaire, car les loyers versés par semestre, les revenus ont chuté de durée de la crise. Fin juin, la dette
l’année. Le holding, qui investit à et la hausse des multiples : Expereo dans le domaine de la sécurité les exploitants sont pour moitié 48,3 % à périmètre constant, à se limitait à 38,3 % des actifs. Mais,
travers et avec les fonds gérés par (+ 20,7 millions d’euros), Thought- incendie en Europe, a dû annuler variables (48 % en 2019), selon le 71,7 millions d’euros, et le résultat si leur valeur théorique était
Apax Partners SAS et Apax Par- Works (+ 11,5 millions) et Bip des interventions de mainte- chiffre d’affaires ou les résultats. net récurrent a plongé de 68,1 %, à dépréciée de 25 %, le taux d’endet-
tners LLP, a publié un actif net (+ 4,5 millions), notamment, ont nance en raison de la fermeture Pire, Intercontinental, locataire 32,3 millions. tement monterait à 51 %.
réévalué au 30 juin de 27,55 € par bénéficié d’une demande soutenue des sites chez certains de ses de 12 établissements au Et l’actif net réévalué plongerait
action. En incluant le dividende en matière de transformation digi- clients. Cette ligne a été cédée Royaume-Uni, fermés durant huit de 40,5 %, de 22,73 € fin juin à
de 0,66 €, cet indicateur de la tale, de solutions “managées” début octobre. mois cette année, a fait jouer une Covivio Hotels Saca 13,50 €. Dans cette hypothèse, le
En €
valeur de son portefeuille, qui d’accès au cloud ou de cybersécu- S’agissant des sociétés du secteur clause de sous-performance 11,90 cours actuel n’offre qu’une décote
comprend 57 participations, dont rité ». de la consommation (25 %), majeure. Des loyers que l’on limitée.
25
50 non cotées, s’est inscrit en pro- Alain Afflelou (optique et aide croyait fixes ne sont plus versés ! - J.­L. C.
gression de 1,6 % par rapport à fin PARCOURS CONTRASTÉS auditive) et Thom Group (distri- Comme Covivio peut menacer de
20
2019 et de 16,5 % par rapport à fin Les participations appartenant bution de bijoux) ont redémarré changer d’enseigne, une négocia- NOTRE CONSEIL

l
mars. au secteur des Services (22 % du leur activité avec la fin du confi- tion devrait intervenir l’an VENTE PARTIELLE : mieux
La forte exposition d’Altamir au portefeuille) ont connu des par- nement. Pour sa part, « Snacks prochain. 15 vaut s’alléger, quitte à se
secteur Technologies, médias et cours plus contrastés. Le fournis- Développement a […] vu sa valori- Pour l’heure, 95 % des 407 hôtels renforcer plus tard en cas d’aug­
télécoms explique une bonne seur d’ingrédients et de services sation croître significativement ont rouvert, mais les taux d’occu- 10 mentation de capital (COVH).
partie de ces performances. Les pour les boissons et les produits (+ 10,5 millions d’euros), en raison pation sont très faibles pour les Prochain rendez­vous : mi­février 
2015 16 17 18 19 2020
TMT concentrent en effet 48 % alimentaires AEB Group a béné- d’une forte progression de la établissements haut de gamme (un 2021, résultats annuels.
demande sur ses principaux mar- tiers du parc) dans les grandes vil-
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT chés », ajoute Altamir. les, qui dépendent d’une clientèle CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
- M. B. d’affaires essentiellement euro-
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ péenne. Dominique Ozanne, le l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
COURS AU 15­10­20 :  19,10 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) : NS NOTRE CONSEIL directeur général délégué, COURS AU 15­10­20 :  11,90 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  18 %
VARIATION 52 SEMAINES :  14,99 % ÉVOL. 2020 :  NS VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 57,50 % ÉVOL. 2020 :  ­ 46 %
l
l BNPA
RESTER À L’ÉCART : le regrette que, « contrairement au cas l BNPA
2020 :  14,71 % 2020 :  ­ 58,25 %
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  24 % bilan reste solide, avec  de la Chine et des Etats-Unis, traver- l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 2 %
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  1.582 ÉVOL. 2020 :  ­ 92 % une trésorerie nette de 25 millions  ser les frontières intérieures en VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  46.718 ÉVOL. 2020 :  ­ 28 %
EXTRÊMES 52 S. :  20,65 € / 13,55 € EXTRÊMES 52 S. :  30 € / 11,85 €
d’euros contre 79 millions fin  Europe est compliqué ». Il ne cache
2019. Toutefois, la décote de l’ANR  pas qu’il va falloir « faire le dos rond
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT par rapport au cours, de l’ordre de  pendant quelque temps, du fait des l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  NS DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0,66 € 30 %, ne nous paraît pas suffi­ loyers variables ». Mais, ajoute le DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  NS DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  1 €
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  32,14 € RDT 2019 : 3,5 %   RDT 2020 : 3,5 % sante pour nous positionner (LTA). dirigeant, « les hôteliers estiment DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : NS RDT 2019 : 13 %   RDT 2020 : 8,4 %
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
LE PRÉSIDENT : PER 2020 :  36,7 FOIS Prochain rendez­vous :  que la crise est conjoncturelle ». Pour COVIVIO :                                                          42,1 % PER 2020 :  9,6 FOIS
MAURICE TCHENIO :                                64,96 % PER 2021 :  36,7 FOIS le 5 novembre, ANR au  preuve, les négociations ont abouti PER 2021 :  8,5 FOIS
30 septembre. à deux ou trois mois de franchise

SERVICES AUX ENTREPRISES

COMMENT INVESTIR DE FAÇON


 McPhy Energy  Une levée de fonds 
RESPONSABLE AVEC LES ETF ?
massive, mais sans les particuliers

M
cPhy a frappé fort et vite, industriels ont fait leur entrée, au (9 milliards d’euros), la France et
sans laisser le temps aux prix d’un « investissement stratégi- l’Espagne (7 et 8,9 milliards).
actionnaires individuels que » de 15 millions pour Technip De quoi encourager les ambitions
de sortir leur chéquier. Dans la Energies et de 30 millions pour de McPhy, dont le directeur géné-
nuit de mardi à mercredi, le fabri- l’américain Chart Industries, pré- ral, Laurent Carme, nous expli-
cant d’équipements pour la pro- senté comme l’un des principaux quait en septembre que « le marché
duction d’hydrogène a levé fabricants au monde d’« équipe- décolle, mais tout l’enjeu pour la
180 millions d’euros auprès ments de liquéfaction et de cryogé- filière réside dans des projets d’équi-
d’investisseurs institutionnels, de nie, destinés aux marchés de pements de plus de 100 MW », à des-
ses deux premiers actionnaires et l’énergie et des gaz industriels, dont tination de l’industrie et des
de deux industriels reconnus. l’hydrogène ». transports (trains, bus). Le chan-
Cette opération éclair s’est réali- Nous y voilà : si McPhy a pu lever gement d’échelle vise à rendre
sée sans droits préférentiels de une telle somme, c’est que l’hydro- compétitif l’hydrogène vert par
souscription (DPS), ce qui a laissé gène vert, produit à partir d’éner- rapport au « gris », par un abaisse-
nos lecteurs sur le bord de la route, gies d’origine renouvelable, a le ment du coût des machines de
comme lors de l’augmentation de vent en poupe depuis les annonces nouvelle génération.- C. L. C.
capital effectuée deux semaines de plans massifs en faveur de cette
plus tôt par Bio-UV Group. nouvelle filière par l’Allemagne NOTRE CONSEIL

l ACHETER À TITRE SPÉCU­
DÉCOTE DE 8,6 % LATIF : l’action, dont le prix
Cette exclusion est d’autant plus Mcphy Energy avait été multiplié par 8 entre le 
En €
regrettable que la levée de fonds 1er janvier et l’opération, a à peu 
de McPhy est d’une tout autre 30 24,70 près tenu, une fois le montant de 
ampleur, pour une société au chif- 25 cette dernière connu. Les plans 
fre d’affaires estimé autour de gouvernementaux à dix ans en 
20
15,5 millions cette année. faveur de l’hydrogène vert consti­
La société de l’Isère a annoncé 15 tuent un fort soutien, mais la 
mardi soir, après Bourse, son 10 société est encore petite et très 
intention de lever 150 millions 5 déficitaire. 
d’euros. Au petit matin, c’est donc 0 Objectif : 530 € (MCPHY).
180 millions que McPhy a encais- Prochain rendez­vous : le 26 jan­
2015 16 17 18 19 2020
sés, l’offre ayant été souscrite vier, chiffre d’affaires 2020.
« plusieurs fois ». Sa capitalisation

3 ÉVÉNEMENT DIGITAL
2 16H30 boursière frôlait 460 millions CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
MARDI

0 avant le lancement de l’augmenta-


2 COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
0 Information et inscription tion de capital. Son succès a per- l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
mis toutefois d’éviter une décote
NOV 17H30 bit.ly/webinaretfbnp et une dilution excessives pour les
COURS AU 15­10­20 :
VARIATION 52 SEMAINES :
 24,70 €
 636,21 %
ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :
ÉVOL. 2020 :
 15 %
 36 %
2020 :  564,87 % l BNPA
exclus de l’opération. Celle-ci s’est l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  NS
effectuée au prix de 23,50 €, soit VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  415.000 ÉVOL. 2020 : NS
EXTRÊMES 52 S. :  32,50 € / 2,76 €
8,6 % en deçà du cours coté mardi.
En partenariat avec Organisé par Le nombre d’actions a ainsi aug-
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
menté de 38 %. l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
EDF, l’actionnaire de référence DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 61 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0
(21 %), s’était engagé à souscrire DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  0,96 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : NUL
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
pour 6 millions d’euros, au côté de EDF :                                                                      21,2% PER 2020 :  NS
Bpifrance (déjà au capital, lui PER 2021 :  NS
aussi) pour 8 millions. Deux PEA­PME
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
VALEURS MOYENNES / 15
PRODUITS DE BASE PHARMACIE-SANTÉ
 PSB Industries  Le recentrage sur   LNA Santé  L’acquisition de 
le pôle Luxe et Beauté se poursuit Clinique Développement est signée

A L
près avoir vendu son pôle trie, à l’exception d’un site améri- Cette annonce intervient alors e groupe de maisons de groupe a montré, comme ses NOTRE CONSEIL

l
spécialisé dans l’emballage cain et d’un site français. Le que PSB Industries a dû procéder retraite a signé le protocole grands concurrents, une bonne ACHETER : le groupe 
pour l’agroalimentaire et périmètre concerné représente à d’importantes dépréciations d’acquisition du groupe Cli- résistance, avec un recul limité de concrétise son ambitieux
mis en Bourse son activité de chi- environ 60 millions d’euros de d’actifs incorporels du pôle Santé nique Développement. Le rachat 2,9 % de son Ebitda, affecté par des plan de développement 
mie de spécialités, le fabricant chiffre d’affaires et un déficit opé- et Industrie (16,6 millions) au pre- de cet opérateur sanitaire privé surcoûts liés à la crise sanitaire. La et son profil reste défensif. 
d’emballage poursuit son recen- rationnel de 0,9 million d’euros. Il mier semestre, du fait de la chute normand, qui exploite sept éta- direction vise une croissance Objectif : 62 € (LIA). 
trage autour du pôle Luxe et couvre cinq sites industriels en de la demande des secteurs auto- blissements (830 lits) et propose organique de 2,8 % en 2020, pro-
Beauté. PSB Industries négocie la France, au Mexique et en Pologne, mobile et aéronautique. Au aussi une offre de chirurgie de spé- che de celle du premier semestre, Prochain rendez­vous :
cession au groupe Clayens NP de et un centre de R&D en France, 30 juin, pour un chiffre d’affaires cialités, constitue la plus grosse et une remontée des taux d’occu- le 3 novembre, chiffre d’affaires 
son pôle plasturgie Santé & Indus- soit près de 700 collaborateurs. en baisse de 29 % à données com- opération de LNA. Le chiffre pation autour de 90 %. - A. B. du troisième trimestre.
parables, à 100 millions d’euros, le d’affaires acquis représente
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT groupe avait ainsi publié un résul- 76,6 millions d’euros, soit près de CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
tat opérationnel déficitaire de plus 16 % de ses revenus. Comparé à
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ de 24 millions. Focalisé sur le pilo- Korian, qui a dû, pour s’adjoindre l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
COURS AU 15­10­20 :  15,45 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 11 % tage de ses coûts pour réduire son 2,5 % de croissance en acquérant COURS AU 15­10­20 :  45,35 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  4 %
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 20,77 % ÉVOL. 2020 :  ­ 21 % point mort, PSB n’a pas formulé de Inicea, lancer une augmentation VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 5,22 % ÉVOL. 2020 :  3 %
2020 :  ­ 25 % l BNPA 2020 :  ­ 8,48 % l BNPA
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 7 % prévisions pour 2020. - M. B. de capital, LNA semble capable de l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 3 %
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  645 ÉVOL. 2020 : NS financer son opération par la VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  6.095 ÉVOL. 2020 :  ­ 50 %
EXTRÊMES 52 S. :  21 € / 13,85 € EXTRÊMES 52 S. :  53 € / 31,75 €
NOTRE CONSEIL dette. Ni le montant ni le mode de

l
RESTER À L’ÉCART : la financement n’ont toutefois été
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT visibilité est trop faible,  divulgués. Sa trésorerie s’élevait à l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  10 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0 y compris sur le marché des  130 millions à fin juin et son levier DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  133 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0,45 €
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  41,49 € RDT 2019 : NUL   RDT 2020 : NUL cosmétiques, pour modifier  de dette nette (hors immobilier) DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  23 € RDT 2019 : 0,9 %   RDT 2020 : 1 %
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
FAMILLE ENTREMONT  :                           25,2 % PER 2020 :  NS notre conseil (PSB). rapportée à l’Ebitda s’établissait à DIRIG. ET FONDATEURS :                            49 % PER 2020 :  41,2 FOIS
PER 2021 :  NS Prochain rendez­vous : le  1,5 fois pour des covenants de PER 2021 :  15,6 FOIS
PEA­PME 5 novembre, ventes trimestrielles. 4,2 fois. Au premier semestre, le

ALIMENTATION
 Vilmorin & Cie  Le  COMPTE-RENDU

nouvel exercice bien 
parti grâce au colza
P
our sa première présenta-
tion de comptes annuels, Vilmorin & Cie
En €
le nouveau directeur
financier, Olivier Falut, a reçu une 80
douche froide. L’action a décro-
70
ché de 5,6 %, jeudi, malgré des
résultats au 30 juin conformes 60 45,50
aux attentes des analystes et peu 50
perturbés par la crise sanitaire.
Le chiffre d’affaires a augmenté de 40
3,2 %, à 1,4 milliard d’euros. La 30
marge opérationnelle s’est effri-
2015 16 17 18 19 2020
tée, de 8 % à 7,8 %. Le bénéfice opé-
rationnel a dû absorber plusieurs Navya, leader français des systèmes de conduite autonome Oncodesign : l’entreprise biopharmaceutique spécialisée
éléments défavorables, dont un général délégué, concernant la Avec des perspectives de croissance très favorables, le
en médecine de précision orientée vers la découverte de
mix produit négatif pour les pota- croissance interne de plus de 3 % développement du marché des véhicules autonomes est
nouvelles thérapies
gères, qui ont vendu davantage de visée pour les potagères et les soutenu par des tendances structurelles : coût décroissant de la Oncodesign vise à apporter des solutions thérapeutiques
semences de légumes destinés à grandes cultures. En effet, le pre- mobilité, nouvelle économie du partage et de l’usage, souhait de aux patients pour lesquels il n’existe actuellement
désengorger les centres villes, réduction de la pollution et de la aucune option de traitement. Fort d’une expérience unique
l’industrie de la conserve, « aux mier trimestre ( juillet-septem- consommation énergétique. acquise auprès de plus de 800 clients, dont les plus grandes
marges plus faibles », selon Olivier bre) « est de bonne qualité. Nous Au sein de ce marché, Navya fournit et met en service des
entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une
Falut. L’« effet Trump », qui a com- sommes sur une très forte dynami- plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale,
systèmes de conduite autonome pour le transport de passagers
pharmacologie, bioanalyse réglementaire et imagerie médicale
pliqué le transit par les Etats-Unis que de croissance pour le colza », a et de biens, sur des trajets limités -premier et dernier kilomètre-,
de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier,
de semences produites en Chine ajouté le patron de Vilmorin. dans un environnement maîtrisé. Navya Driver®, le logiciel de
très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique
conduite autonome développé par les équipes R&D de Navya,
pour le Mexique, a également Cependant, « quitte à être jugé fri- et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée
permet au véhicule de percevoir, décider et agir en fonction de
aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un
pesé. Cette complication est leux sur les prévisions de bénéfice l’environnement. Il donne au véhicule son intelligence et lui permet
marché estimé à plus de 65 milliards de dollars d’ici 2027 et près de
réglée, le Mexique est désormais opérationnel », il attend une de se déplacer en totale autonomie, sans conducteur à bord.
25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique,
approvisionné depuis la France. marge « proche de 8 % » cette Après 6 années d’expérimentations et plus de 200 déploiements la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs
dans 22 pays, la solution mise au point par Navya repose sur un molécules d’intérêts à fort potentiel thérapeutique, en oncologie
Enfin, des stocks de semences trai- année. - C. L. C. ensemble de logiciels internes capables de mettre en œuvre des et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes
tées par un fongicide aujourd’hui algorithmes de conduite, analysant les données recueillies en pharmaceutiques tels que Servier.
proscrit ont été dépréciés. NOTRE CONSEIL temps réel par une architecture de capteurs. Le Groupe a récemment mis en place une nouvelle organisation

l
Le bénéfice net est ressorti en ACHETER : un relèvement autour de trois Business Units (BU), aux objectifs indépendants :
Un développement commercial axé sur la concession de
baisse de 10,5 %, à 66,2 millions, des prévisions ne semble licences de technologie logicielle BU Service : accélérer le développement de la vente des
compte tenu de produits excep- pas exclu si le bon début d’année se  contrats de services intégrés et long terme pour une croissance
La stratégie d’expansion de Navya est d’élargir son activité sur
tionnels dégagés l’exercice précé- confirme par la suite. L’entrée de  du chiffre d’affaires Service et de l’EBITDA,
de nouveaux marchés prêts à être automatisés. Navya agissant
dent. A données courantes, il Bpifrance au capital, pour 5,7 %,  comme un fournisseur de logiciels de conduite autonome dans le BU Biotech : développer des produits du portefeuille
cadre d’un modèle de licence, offrant des économies d’exploitation thérapeutique et diagnostic en partenariat et licensing
aurait augmenté de plus de 12 %. par transfert de titres détenus par  substantielles aux partenaires. Le logiciel Navya Driver® est ainsi BU Intelligence Artificielle : soutenir le développement de la
Le dividende proposé en décem- Limagrain, est aussi un bon signal.  intégré à bord de solutions de mobilités tierces qui disposent « Drug Discovery » de demain en assurant la recherche de
bre est, lui, raboté de 26 %, à 1 €. Enfin, l’action décote de 14 % par  d’ores et déjà d’une base roulante. cibles thérapeutiques nouvelles en Oncologie
Le mauvais accueil réservé à la rapport à l’actif net au 30 juin.  Avec une solide position de trésorerie à fin août 2020, Navya va
publication peut s’expliquer par Objectif : 56 € (RIN). poursuivre ses investissements en R&D en vue d’atteindre à court En 2019, le Groupe réalise un chiffre d’affaires de 26,9 M€ (+34%
terme l’autonomie complète de niveau 4 pour l’ensemble de ses vs. 2018) et des revenus d’exploitation à 39,5 M€. Oncodesign
les objectifs 2020-2021. « Nous Prochain rendez­vous : le  plateformes. L’atteinte du niveau 4 d’autonomie signifie que la enregistre un résultat net positif de 1,6 M€ avec un an d’avance
sommes prudents », a reconnu 2 novembre, chiffre d’affaires  navette circule sans opérateur à bord, dans un environnement sur ses objectifs, tout en maintenant d’importants efforts
Daniel Jacquemond, le directeur du premier trimestre. déterminé et un parcours prédéfini, avec un centre de supervision d’investissements en R&D.
débarqué pouvant reprendre le contrôle du véhicule en temps réel,
si besoin.
CRITÈRES D’INVESTISSEMENT De nouvelles avancées technologiques seront progressivement
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE déployées sur le terrain dans le cadre d’expérimentations telles
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ que les navettes et les tracteurs logistiques.
COURS AU 15­10­20 :  45,50 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  STABLE
VARIATION 52 SEMAINES :  ­ 5,21 % ÉVOL. 2020 :  3 %
2020 :  ­ 5,70 % l BNPA
l LIQUIDITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 9 % www.navya.tech/fr | navya@newcap.eu www.oncodesign.com/fr | oncodesign@newcap.eu
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :  7.019 ÉVOL. 2020 :  18 %
EXTRÊMES 52 S. :  52,40 € / 34,25 €

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  76 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  1,20 €
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  53,02 € RDT 2019 : 2,2 %   RDT 2020 : 2,6 % VOUS INFORMER
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR l VALORISATION ESTIMÉE
LIMAGRAIN :                                                74,02 % @InvestirFr
PER 2020 :  13,4 FOIS
PER 2021 :  12,3 FOIS
16 / INTERVIEW Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

Gilles Grapinet,  SON PARCOURS
Informatique et paiements sont les maîtres mots, depuis longtemps déjà, pour ce 
président du conseil  diplômé de Sciences po et énarque de 57 ans. Natif d’Aix­en­Provence, Gilles Grapinet 
d’administration et  commence par l’Inspection des impôts, où on lui doit la mise en place de l’e­administration 
fiscale. En 2003, il est nommé conseiller économique et financier du Premier ministre puis 
directeur général directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, où il rencontre Thierry  Retrouvez l'intégralité
Breton. En 2007, il prend en charge la stratégie et l’activité Services de paiement de Crédit  de l'entretien
Agricole. Il rejoint ensuite Atos, fin 2008, où il est premier directeur général adjoint chargé 
des fonctions globales jusqu’en février 2019. Il devient directeur général de Worldline en 
sur investir.fr
2013 puis président du conseil d’administration en novembre 2019.

« Post-Covid, le potentiel devant


nous est très important »
 WORLDLINE  LA QUESTION
QUI DÉRANGE
« Cette opération  Les investisseurs tablent sur une cession des 

nous permettra 
terminaux d’Ingenico. Ont­ils raison ?

Nous n’avons encore rien décidé, mais nous 
d’écrire une  engagerons, dès la clôture de l’opération, 
une revue stratégique pour regarder les 

nouvelle page  meilleures options pour l’avenir de ce métier
important et ses synergies avec le reste du 

dans l’industrie  groupe. On pense souvent qu’un terminal de 
paiement n’est qu’un équipement matériel, 
mais sa valeur ajoutée vient essentiellement 
européenne […],  des logiciels très sécurisés qui le font fonc­
tionner et qui sont en évolution profonde, 

mais Ingenico  avec l’adoption croissante d’Android et, 
demain, leur migration vers le cloud, trans­

n’est qu’une  formations qui permettent d’imaginer de 
nombreux nouveaux services. Nous allons 

étape » donc étudier cette question sans tabou au 
regard de l’agenda stratégique d’ensemble 
du groupe.

Worldline
Il reste donc du marché à conquérir pour Worldline…
En €
- Les trois premiers acteurs européens, Worldline-
100
70,64 Ingenico, Nexi-SIA et Nets, détiennent largement
moins de 50 % du traitement des transactions. Après
50 seulement dix ans de consolidation, le potentiel est
16,10 encore élevé.
Aux Etats-Unis, plus avancés, les trois leaders repré-
0 sentent près de 80 % du marché. Ce mouvement his-
2015 16 17 18 19 2020
torique se produit aussi en Europe, conséquence
logique de la création de l’euro. En plus, les besoins
des commerçants ont changé avec l’internationali-
  Opération    A  l’occasion  de  l’offre  de  rachat  de  Worldline  sur  Ingenico,  le  PDG  du  sation et l’e-commerce, sans compter l’accélération
technologique et la multiplication des marques et
leader  européen  des  services  de  paiements  électroniques  confirme  ses  ambitions.  des moyens de paiement…
Par leurs volumes croissants dans un métier
d’échelle se globalisant, les pure players produisent

O
ù en est le rachat d’Ingenico ?  sûre, le mouvement de consolidation du marché tégie. Le mouvement s’accélère dans une seule et innovent plus efficacement que chaque banque
- Nous sommes parfaitement en ligne européen est lancé et accélère, et nous continuerons direction : depuis dix ans, les actifs de paiement ban- isolément. Le mouvement structurel de déconsoli-
avec notre calendrier. Depuis l’annonce d’y participer. caires sont régulièrement cédés à des spécialistes dation des actifs de paiement reflète cette réalité
de l’opération, le 3 février dernier, toutes Justement, comment voyez­vous la fusion de SIA et  comme nous et Nexi-SIA appartenait d’ailleurs industrielle.
les étapes ont été franchies, main dans la main avec de Nexi ? Un nouveau challenger ou la disparition  encore aux banques italiennes il y a peu. Mais la con- Quelle devrait être la croissance organique du nou­
les équipes d’Ingenico, malgré la crise sanitaire. d’une cible possible ?  solidation n’a pas encore eu lieu dans nombre veau groupe en rythme de croisière ?
Cela illustre le bien-fondé stratégique de cette opé- - La consolidation de l’industrie en Europe ne peut d’autres pays européens, comme la Suède, l’Espa- - Historiquement, la croissance des volumes de
ration amicale et c’est une chance d’avoir pu l’annon- être le fait d’un seul et cette annonce valide surtout, gne, la France, le Portugal ou la Grèce. Ce train ne paiement électronique n’a cessé d’accélérer depuis
cer avant la crise sanitaire, car nous sortirons encore et une fois de plus, notre thèse centrale et notre stra- s’arrêtera pas. 2000, de 5 % jusqu’à 8 % par an en deux décennies. A
plus forts de la crise à deux, grâce à notre très forte terme, cela devrait même être supérieur, car la pan-
complémentarité, aux économies d’échelle, aux démie semble accélérer la tendance : il a fallu trois
synergies. L’offre publique vit ses derniers jours, ans pour observer l’adoption par les ménages du
mais, tout en respectant la réglementation, nous LE POINT DE VUE D'INVESTIR sans-contact entre 20 € et 30 €, mais on est passés à
avons très soigneusement préparé l’intégration et 50 € en quelques semaines. Ensuite, l’e-commerce
nous sommes vraiment impatients de mener notre
vie commune.
L’avenir s’écrit à deux, ou plus affiche une dynamique très supérieure à 10 %. Enfin,
la réglementation européenne est très innovante,
Le rachat d’Ingenico est­il une finalité ou une étape ? notamment la DSP2 ou le paiement instantané, ce
- Cette opération nous permettra d’écrire une nou- Rien n’a fait dévier Worldline  sanitaire, ne peut que séduire. européen est chargé et ne  qui tirera aussi la croissance.
velle page dans l’industrie européenne des paie- de ses objectifs, même pas une  D’autant que si Worldline,  s’arrêtera pas là.  Avant, nous ambitionnions un rythme de 7 % à 8 %
ments en créant une entreprise européenne de rang crise sanitaire et économique  ex­filiale d’Atos, y a mis le prix  -dtillaux@investir.fr de croissance annuelle, mais, Ingenico étant plus
mondial. Mais Ingenico n’est qu’une étape, c’est mondiale. Le leader européen  (7,8 milliards d’euros) et la  présent que nous dans l’e-commerce, ce rythme de
pour cela que nous devons conserver des marges de des services de paiement  forme, il l’a fait intelligemment  NOTRE CONSEIL croissance devrait s’accélérer à terme, car nous
manœuvre financières. Les modalités de paiement,
81 % en actions et 19 % en cash, sont conçues pour
électroniques s’est lancé, de 
façon amicale, à l’assaut d’Inge­
(81 % en titres, 19 % en cash) 
afin de conserver des marges  l ACHETER : nous atten­
drons la réalisation
aurons environ 700 millions de chiffre d’affaires
dans cette seule activité après l’acquisition. Par
que le groupe ne soit pas surendetté. nico en février dernier et est en  de manœuvre pour continuer à  officielle de l’opération pour  ailleurs, Ingenico nous donnera accès à l’Allemagne,
En rythme de croisière, nous souhaitons limiter passe de réussir à créer le  participer activement à la  adapter nos estimations au  qui affiche un faible taux de pénétration des paie-
notre endettement net à 2,5 fois l’Ebitda, ce qui nous numéro quatre mondial.  consolidation du secteur. Son  nouvel ensemble, mais le  ments électroniques. Post-Covid, le potentiel devant
assure d’être noté Investment Grade par les agen- La première partie de l’offre  historique d’acquisition dénote  positionnement et la solidité  nous est très important.
ces. Worldline a par ailleurs une forte capacité à se – elle pourrait être rouverte   un savoir­faire reconnu en  des deux sociétés permettent  Pour quel niveau de rentabilité ?
désendetter. Nous avons d’ores et déjà la possibilité quelques jours – s’est achevée  matière d’intégration qu’il  de rester acheteur. Le titre fait  - Nous devrions réaliser d’importantes économies
de réaliser des opérations de petite ou de moyenne cette semaine et l’on ne connaît  devrait encore mettre en appli­ partie de notre sélection  d’échelle. Nous visons, au minimum, 250 millions
taille, en dehors de la création de sociétés commu- pas encore les résultats de  cation avec Ingenico. Le sort  Investir 10. d’euros de synergies, un montant à rapporter à un
nes du type de celle de Payone avec Sparkassen-Fi- l’OPA. Le mariage de deux stars  des terminaux de paiement,  Objectif : 93 € (WLN). Ebitda pro forma 2019 de 1.200 millions pour la nou-
nanzgruppe. D’ici dix-huit à vingt-quatre mois, nous de la cote, affichant croissance  activité historique d’Ingenico,  Prochain rendez­vous : publi­ velle entité. Nous marions deux entreprises solides
aurons de nouveau la capacité de réaliser des opéra- et rentabilité, dans un secteur  doit encore être tranché. Mais  cation du chiffre d’affaires  qui vont s’améliorer avec les synergies. Lors de la
tions de plusieurs milliards, sans augmentation de tiré par des tendances de fond  le PDG de Worldline est clair :  du troisième trimestre, prise de contrôle, nous aurons déjà défini l’organisa-
capital. encore renforcées par la crise  l’agenda stratégique du leader  le 29 octobre. tion et les équipes managériales du nouveau groupe,
Worldline a des fondamentaux solides et un très bon ce qui permettra d’entrer en exécution dès le closing.
historique en matière d’acquisition. Une chose est  PROPOS RECUEILLIS PAR F. M. ET D. T.
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
INTERNATIONAL / 17
Amérique du Nord + fortes variations du DJ Europe + fortes variations Stoxx50 Reste du monde

DOW JONES + 0,68 % CATERPILLAR + 7,10 % DJ STOXX 600 – 0,69 % LVMH +5 % NIKKEI – 0,89 %

S&P 500 + 0,70 % INTEL + 3,20 % DAX 30 – 1,07 % L’OREAL + 3,20 % SHANGAI COMP. + 1,96 %

NASDAQ COMP. + 1,35 % VISA – 2,60 % FTSE 100 – 1,51 % INTESA SAN PAOLO – 7,30 % BOVESPA + 1,01 %

TSX COMPOSITE – 0,39 % SALESFORCE.COM – 2,40 % SMI – 0,92 % AXA – 6,50 % RTS – 2,84 %
Variations sur la semaine

Les banques américaines en forme
  Finance    Les  activités  de  trading  se  sont  révélées  lucratives  au  troisième  trimestre.  Les  provisions  pour 
risques  ont  souvent  reculé,  après  l’effort  constaté  fin  juin.

A
ux Etats-Unis, les banques ont annoncé ainsi que des introductions en Bourse. C’est Sachs (GS), elle a gagné presque deux fois plus que Citigroup (C) a reculé de 34,3 %, à 3,2 milliards.
cette semaine, dans l’ensemble, des JPMorgan (JPM) qui a obtenu le résultat le plus l’an passé, soit 3,6 milliards (+ 92,7 %) et une renta- L’activité d’émission de cartes de crédit expose
résultats trimestriels de bonne facture, élevé, soit 9,4 milliards de dollars (+ 4 %). Cela cor- bilité de 18,6 %. Mais ses lucratives activités de tra- l’établissement à la montée du chômage. Quant à
supérieurs aux attentes. La faiblesse des respond à une rentabilité annualisée sur fonds pro- ding sont risquées, et le cours est à peine supérieur Wells Fargo (WFC), ses résultats ont chuté de
taux a, certes, réduit leur marge d’intérêt. Mais les pres tangibles de 19 %. L’action cote logiquement à l’actif net (215,54 $). Pour sa part, Morgan Stanley 55,9 %, à 2 milliards, à la suite de provisions pour
provisions pour risques ont été orientées plutôt à 59 % au-dessus de l’actif net tangible par action (MS) a accru ses profits de 25 %, à 2,7 milliards, soit restructurations et litiges. Les six banques sont
la baisse, même si l’absence de consensus sur de (63,93 $ fin septembre). Vient ensuite Bank of une rentabilité de 15 %, et cote 14,6 % au-dessus de solides, avec des ratios de solvabilité allant de
nouvelles aides publiques fait craindre une remon- America (BAC), plus orientée banque de détail, son actif net (44,81 $). Les deux autres grandes 11,4 % pour Wells Fargo à 17,3 % pour Morgan Stan-
tée. Surtout, les banques ont réussi à arrondir leurs avec un bénéfice de 4,9 milliards (– 15,5 %) et une banques présentent une décote, de 39,4 % pour ley. Néanmoins, la Fed leur a interdit les rachats
profits de trading et ont bénéficié d’une activité rentabilité de 10,2 %, justifiant une prime de 19 % Citigroup (71,95 $ par action d’actif net tangible) et d’actions et elles ne peuvent augmenter leur divi-
soutenue sur le front des fusions et acquisitions, sur l’actif net de 20,23 $. Quant à Goldman de 28,8 % pour Wells Fargo (32,23 $). Le résultat de dende. - J.­L. C.

ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE un chiffre qui devrait être de 4,5 dances de fond, tels que la 5G, pourrait être relevée en cours
milliards d’euros cette année, ce l’intelligence artificielle, les ordi- d’année, et les 20 % sont « sans
 ASML Holding  Une meilleure  qui représenterait donc 5,4 mil-
liards l’an prochain.
nateurs de haute performance,
demeurent […] » et même « ren-
risque ». - D. T.

année 2020 en prévision La société ne communique pas


sur le nombre exact de machines
forcent [sa] confiance dans [sa]
croissance future à 2025 ». ASML
NOTRE CONSEIL

l
ACHETER : malgré des
qu’elle entend produire et livrer a, en outre, confirmé continuer ratios un peu tendus, les
en 2021, mais les analystes finan- de se préparer pour 45 à 50 performances sont belles, l’his­

M
ieux en 2020, moins Veldhoven table sur un chiffre ciers tablaient, eux, plutôt sur 45 machines livrables en 2021, au toire reste à part. Nous ne som­
risqué en 2021, et tou- ASML Holding d’affaires compris entre 3,6 et 3,8 à 50 équipements (à comparer cas où certains clients, que le mes pas à l’abri d’une bonne 
En €
jours une trajectoire milliards d’euros, avec une aux 35 prévus cette année), soit bureau d’Oddo BHF comprend surprise. 
de croissance appréciable atten- 350 329,10 marge brute d’environ 50 %. Les 6,4 milliards de revenus. En comme étant Intel, qui ont Objectif : 390 € (ASML).
due d’ici à 2025. Le fabricant de 300 facturations annuelles devraient outre, la rentabilité pourrait annulé des commandes chan- Prochain rendez­vous : le 
machines pour l’industrie des ainsi se situer entre 13,3 et 13,5 souffrir d’une hausse des coûts gent d’avis. 13 novembre, paiement du divi­
250
semi-conducteurs a réalisé, au milliards, soit une croissance de développement. Autrement dit, la prévision 2021 dende intérimaire de 1,20 €.
troisième trimestre, un chiffre 200 minimale de 12,7 % pour ASML reconnaît « un certain
d’affaires de 4 milliards d’euros, 150 l’ensemble de l’exercice par rap- nombre d’éléments qui détermine- CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
avec une marge brute de 47,5 %. 100 port à 2019. « Nos prévisions sont, ront le degré de croissance et
Le premier était supérieur aux en conséquence, confirmées pour d’incertitudes. En premier lieu, COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
50 l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
attentes, la seconde s’est inscrite l’année », a estimé la société. l’environnement macroéconomi- COURS AU 15­10­20 :  329,10 € ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  20 %
2015 16 17 18 19 2020 ÉVOL. 2020 :  13 %
au milieu de la fourchette des que, parce que personne ne peut VARIATION 52 SEMAINES :  35,32 %
RELÈVEMENT POTENTIEL 2020 :  24,80 % l BNPA
prévisions. prévoir l’impact économique mon- l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  21 %
Le groupe néerlandais a livré 10 liée à la Covid-19 au cours du der- Pour 2021, elle espère une pro- dial de la Covid-19, ni comment elle BÊTA 52 S. :  1,2 FOIS ÉVOL. 2020 :  24 %
de ses nouvelles machines litho- nier trimestre ». Elle a enregistré gression un peu moindre (dans le affectera les marchés finaux que EXTRÊMES 52 S. :  355,50 € / 177,52 €
graphiques EUV (Extrem Ultra- 2,9 milliards de commandes net- bas de la fourchette, de 10 % à nous servons. Il y a également
CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
Violet) et a reconnu le chiffre tes sur les trois derniers mois, 20 %), une estimation qui l’environnement géopolitique, l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT
d’affaires correspondant à qua- dont 595 millions pour quatre s’appuie sur une hausse d’environ notamment le conflit Etats-Unis- DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 3 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  2,50 €
DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  29,18 € RDT 2019 : 0,7 %   RDT 2020 : 0,8 %
tre machines supplémentaires, machines EUV et un carnet de 20 % des facturations pour les Chine, qui crée une incertitude l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
en raison d’un décalage. La 6,2 milliards d’euros pour les machines EUV. Mais cette prévi- supplémentaire ». Le groupe A   58 %  PER 2020 :  43 FOIS
C   36 %  PER 2021 :  33,2 FOIS
société indique n’avoir rencon- machines EUV. Pour le qua- sion a déçu les investisseurs. estime cependant que « les V   6 %   
tré « aucune perturbation majeure trième trimestre, la société de Cette hausse de 20 % s’applique à moteurs de croissance et les ten-

La cote du Stoxx 50 déchiffrée de A à Z,  ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE


6 valeurs passées au crible (de AB Inbev à ASML Holding)  Apple  Ils ont tout pour plaire, 
Ci­dessous la publication des données clés des valeurs de l’Indice européen Stoxx 50, hors actions françaises, que 
vous retrouvez chaque semaine dans le cahier Cote. Les données par action (cours, dividende, BNPA) sont fournies 
dans la devise de cotation (euro, livre ou franc suisse). En revanche, les données globales (chiffre d’affaires, béné­
consommateurs et investisseurs
fice, capitalisation) le sont en euros afin de faciliter la comparaison entre les différentes sociétés.

I
)

le)
)
ier d ier d STIM locale

ls sont quatre, seront propo- tront de lancer un « supercycle » bandes de fréquences, dont des
locale
ON Asem. 2 sem. cale)

)
ier d ier d STIM locale

e loca
estim (en M é
estim (en M é

eil
eil

é (en €)
é (e n € )

M€)
M€)

st.
es
t.
es

leur ié
leur ié

net 020 est019 estim


net 020 est019 estim

cons
cons

a va odif
a va odif
evise
VAR tion 52 us-bas 5 (devise lo

nair e titr
nair e titr

e
e

sés entre 699 $ et 1.099 $, et de renouvellement des termi- ondes millimétriques. De quoi
(devis
Dern du dern 2020 E é (devise
Dern du dern 2020 Eé (devise

ivide ivide É
ivide ivide É

2020
2020

ON Asem. 2 sem.

)
)

nseil ous avo uleur


nseil ous avo uleur
est. (d

ve r s d e
ve r s d e

sur l ns m
sur l ns m

2021 imé
2021 imé

O
O

Con e cha 2-18 mo RS


RS

éden t de
ction Nbr
éden t de
ction Nbr

2021 STIM est.


Béné fice net A 2020/ M€)
Béné fice net A 2020/ M€)

avaient tout ce qu’il fallait. Le naux. concurrencer le fabricant chinois


é
é

n
n

es
es

NÉM
NÉM

ELLE
ELLE

préc gemen is
seil change mois

DateDEMEN 20 estim

Datentiel à 1 DE COU
/CA
Datentiel à 1 DE COU
A

2
2

o
o

Variahaut/P LÔTURE
DateDEMEN 20 estim
Variahaut/P LÔTURE

PER 2020 E PA 2020


PER 2020 EST PA 2020

VAR tion 52 us-bas 5


préc men

B é n é ce C É (en
C

ux a (M€) -
ux a n (M€) -

PoteBJECTIF ESTIR
PoteBJECTIF ESTIR
B é n é s a n ce C I M É (e n

n o t r u e q u e nt d e c
notr ue que nt de c
/

indiq angem CTION


indiq angem CTION

( l e c R É DA I R E
( l e c É DA I R E

titre Apple a gagné plus de 6 % Huawei, leader des terminaux 5G.


est. É
DE M
DE M

t
t

/ VE
/ VE

NNU
NNU

nde
nde

2-18
2021 IMÉ

SUPER­ 5G
A
A

2
2

T
T

V
V

N
N

lundi 12 octobre, veille de la con- Les opérateurs américains se


n
n
n
est.

e
T
T

Crois020 EST

REN ende 20
MétieUR - CO
MétieUR - CO

Crois019 EST

REN ende 20

DE LOMMEN
DE L MMEN

Plus RS DE C
l
Plus RS DE C
l

PER ction - B
Prin alisatio
PER ion - B
Prin alisatio

‘ O SEIL IN
‘ O SEIL IN

férence de présentation des nou- Surtout, outre les appareils photo, sont d’ailleurs empressés de lan-
n
fice
fice

IATI
IATI

cipa
R
cipa

e co
e co

seil
a
t

d
d

Capit r
Capit r

A
A

s
O

a
a

h
h

E
E

Divid
s
s

-
-

Divid

ANC/
ANC/

CON
CON

CA 2
CA 2

CO U
CO U

LE C
LE C

VAL
VAL

Pay
Pay

Con

veaux iPhone de la firme de le processeur, la qualité et la taille cer des offres incluant le nouvel
SOCIÉTÉ COURS ACTIVITÉ DIVIDENDE VALO. COMMENTAIRE CONSEIL Cupertino. de l’écran, le point attendu cette iPhone, comptant sur celui-ci
Les investisseurs ont, notam- fois-ci était la possibilité pour ces pour accélérer l’adoption la 5G, et
AB INBEV ­ ABI 46,77 38500 1,20 31,57 Le marché mondial de la bière reste  E 
Brasserie 84,34 / 29,02 ­ 19 % 2,6 % 1,77 déprimé par la fermeture des bars sur  ment, apprécié la gamme de prix appareils de se connecter aux de prouver que ça fonctionne.
79.201 ­ 1.693.242.156  ­ 44,26 % 3000 9­6­2020 26,4 certains marchés et l'annulation de  06/02/201 de la nouvelle famille d’iPhone 12, réseaux 5G, notamment aux Autre nouveauté, les accessoires
Stichting Anheuser Busch In. (39,16 %) ­ 35,67 % 5200 0,56 (A) 15,2 nombreux grands événements. Les  9
Eugénie Patri Sébastien (7,8 %) 4,08 volumes vendus par le groupe ont reculé V laissant penser que le groupe Etats-Unis. Et c’est le cas. Ils ne sont plus vendus avec le télé-
de 17 % au deuxième trimestre. américain séduira un plus large embarquent des composants per- phone, pour des raisons environ-
ABB ­ ABBN 24,18 22450 0,80 6,66 Le spécialiste des technologies de  E  spectre de consommateurs, ce mettant de capter les fréquences nementales, selon le groupe. Les
Biens d'équipement électricité 24,73 / 14,11 ­ 14 % 3,3 % 0,67 l'énergie et de l'automation doit  qui soutiendra ses ventes, et que de la 4G et de la 5G, y compris composants sont, en outre, fabri-
49.042 ­ 2.168.148.264  + 28,75 % 982 30­03­2020 36,1 réanimer son potentiel, après des 
Investor AB: 10,48 % + 3,47 % 1356 0,74  années de résultats décevants et  tous les apports techniques sur outre-Atlantique, où les opéra- qués pour la première fois avec
Cevian Capital AB : 5,23 % 2,23 d'acquisitions mal menées. Il pourrait  ces nouveaux produits permet- teurs s’appuient sur deux types de des terres rares recyclées, métaux
bénéficier de la réorganisation de son 
management au cours de l'été. dont l’essentiel des réserves se
ADIDAS ­ ADS 277 19980 1,90 33,01 Adidas a subi une baisse de 35 % de ses  A  330 CRITÈRES D’INVESTISSEMENT trouve en Chine. L’iPhone 12 est
Equipement sportif 317,45 / 162,20 ­ 2 % 0,7 % 2,26 ventes au deuxième trimestre, limitant  16 % presque une déclaration de guerre
55.515 ­ 200.416.186  ­ 3,35 % 450 10­5­2019 NS la casse grâce au boom de l’e­commerce. 07/10/2020 PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
World Investors : 3 % ­ 4,42 % 1710 1,18  32,3 Il table sur un retour au bénéfice  E COMPORTEMENT DE L’ACTION américaine à la Chine à lui tout
Southeastern Asset Mgmt : 3 % 2,70 opérationnel au troisième trimestre. l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
COURS AU 15­10­20 :  120,71 $ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  6 % seul. - D. T.
ADYEN ­ ADYEN 1644,50 650 0 28,69 Le néerlandais est la fusée du secteur et  E  VARIATION 52 SEMAINES :  + 107 % ÉVOL. 2020 :  ­ 10 %
Paiements électroniques 1742 / 591,40 + 31 % nul 7,56 la plus forte valorisation. Ses 
49.841 ­ 30.307.594  + 155,20 % 236 ... NS facturations ont bondi de 27 %, au  15/10/2020 2020 : + 65 % l BNPA
Jennison Associated (5,64 %) + 124,97 % 390   NS premier semestre, le résultat  A l VOLATILITÉ ÉVOL. MOYENNE (2016­2019) :  ­ 29 % NOTRE CONSEIL

l
Schuijff Arnout Diederik (4,53 %) 73,99 opérationnel, de 12% alors qu'il se  BÊTA 52 S. : 1,12 ÉVOL. 2020 :  ­ 7 % VENTE PARTIELLE : les
structure (266 embauches sur 6 mois). EXTRÊMES 52 S. :  515,14 $ / 103,10 $ ratios de valorisation supé­
ALLIANZ ­ ALV 162,24 142000 10,30 179,73 Oddo BHF estime solide le résultat  E 
Assurance 232,60 / 117,10 ­ 0 % 6,3 % 15,13 opérationnel de 4,9 milliards d'euros, en rieurs à 30 fois les résultats atten­
67.682 ­ 417.172.859  ­ 24,19 % 6400 7­5­2020 10,7 baisse de 20,5 %, publié au titre du  03/06/2020 CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
Vanguard (3 %) ­ 25,71 % 8000 5,37  8,6 premier semestre, après une charge de  V l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT dus pour 2019­2020 (exercice clos 
Norges Bank (3 %) NS 1,2 milliard liée à la crise sanitaire. DETTE NETTE / FONDS PROPRES :  ­ 108 % DIVIDENDE 2020 ESTIMÉ :  0,68 $ en septembre) et 2020­2021 nous 
ASML HOLDING ­ ASML 329,10 13325 2,50 29,18 Après un bon troisième trimestre, le  A  390 DERNIER ACTIF NET PAR ACTION :  5,22 $ RDT 2019 : 2,5 %   RDT 2020 : 0,6 %
Fabricant de semi­conducteurs 355,50 / 177,52 + 13 % 0,8 % 7,65 consensus a relevé ses attentes sur les  19 % l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE paraissent élevés (AAPL).
140.085 ­ 425.659.704  + 35,32 % 3170 24­04­2020 43,0 résultats du fabricant d'équipements  01/10/2020 A   90 %  PER 2020 :  43,6 FOIS Prochain rendez­vous : le 29 octo­
Capital Res. & Man. ( 9,72 %) + 24,80 % 4100 0,89  33,2 pour 2020 et baissé légèrement celles  AB C    10 %  PER 2021 :  36,7 FOIS
10,48 pour 2021, qui sont toutefois un  V     0 % bre, publication des résultats 
minimum.
annuels 2019­2020.
18 / TOUT SAVOIR POUR LES PROCHAINES SÉANCES Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020

Agenda / Semaine du 19 au 23 octobre 2020 r Netgem. Chiffre d’affaires du 
troisième trimestre.
r Aures Technologies. Chiffre 
d’affaires du troisième trimestre 
SOCIÉTÉS
r Soitec. Chiffre d’affaires du  PUBLICATIONS
(après Bourse).
CONVOCATION D'ASSEMBLÉE
LUNDI r Travelers Companies (DJ).  troisième trimestre (après Bourse). r Biomérieux. Chiffre d’affaires  r ADP. Chiffre d’affaires du 
19 r Gaussin. AGE à 14 heures,  Résultats du troisième trimestre. r TechnipFMC. Résultats du  du troisième trimestre. troisième trimestre.
11, Rue du 47e­Régiment­d’Artille­ r UBS. Résultats du troisième  troisième trimestre. r Bureau Veritas. Chiffre d’affai­ r Air Liquide. Chiffre d’affaires 
ÉCONOMIE rie, 70400 Héricourt. trimestre. r Visiativ. Chiffre d’affaires du  res du troisième trimestre (après  du troisième trimestre.
r Japon. Balance commerciale  troisième trimestre (après Bourse).  Bourse). r Altran Technologies. Chiffre 
CONVOCATION D'ASSEMBLÉE r Voltalia. Chiffre d’affaires du  r Dassault Systèmes. Résultats  d’affaires du troisième trimestre.
de septembre (1 h 50). MARDI
r Netgem. AGO à 10 heures (huis  troisième trimestre (après Bourse). du troisième trimestre. r Carmila. Chiffre d’affaires du 
r Chine 20 clos), 10, avenue de l’Arche,  r Edenred. Chiffre d’affaires du 
– Croissance du PIB au troisième  INTERNATIONALES
troisième trimestre (après 
trimestre (4 heures). 92419 Courbevoie Cedex troisième trimestre. Bourse).
ÉCONOMIE r Akzo Nobel. Résultats du  r Elis. Chiffre d’affaires du troi­
– Production industrielle et ven­ r Japon. Commandes de machi­ r Faurecia. Chiffre d’affaires du 
troisième trimestre. sième trimestre (après Bourse).
tes au détail de septembre  nes­outils de septembre (8 heures). troisième trimestre. 
MERCREDI r Colgate­Palmolive. Résultats  r Focus Home. Chiffre d’affaires 
(4 heures). r Allemagne. Prix à la produc­ r Klépierre. Chiffre d’affaires du 
r Banque mondiale. Discours  tion de septembre (8 heures).
21 du deuxième trimestre. du premier semestre 2020­2021. troisième trimestre (après 
r Ericsson. Résultats du troi­ r Genkyotex. Chiffre d’affaires du 
d’ouverture de Christine Lagarde  r Zone euro. Balance courante  Bourse).
ÉCONOMIE sième trimestre. troisième trimestre (après Bourse).
sur la politique monétaire. de d’août (10 heures). r Randstad. Résultats du troi­ r Nanobiotix. Chiffre d’affaires 
r Zone euro r Japon. Enquête d’octobre sur  r Guerbet. Chiffre d’affaires du 
r Etats­Unis. Mises en chantier  sième trimestre. troisième trimestre (après Bourse).
du troisième trimestre.
– Production dans le secteur de la  et permis de construire de sep­ les conditions d’octroi de crédits  r Renault. Chiffre d’affaires du 
bancaires (0 h 50). r Tesla. Résultats du troisième  r Hermès International. Chiffre 
construction du mois d’août  tembre (14 h 30). troisième trimestre.
r Royaume­Uni trimestre. d’affaires du troisième trimestre.
(11 heures). r SES­Imagotag. Chiffre d’affai­
SOCIÉTÉS – Inflation de septembre (8 heures). r Verizon Communications (DJ).  r Icade. Chiffre d’affaires du 
– Contraction du PIB et de  res du troisième trimestre.
– Prix à la production en septem­ Résultats du troisième trimestre. troisième trimestre.
l’emploi au deuxième trimestre  PUBLICATIONS
(11 heures). bre (8 heures). CONVOCATION D'ASSEMBLÉE r ID Logistics Group. Chiffre 
r Adocia. Chiffre d’affaires du  INTERNATIONALE
r Etats­Unis. Indice NAHB de la  – Situation budgétaire de l’Etat de  r ESI Group. AGE à 16 heures  d’affaires du troisième trimestre 
troisième trimestre.
(après Bourse). r American Express (DJ). Résul­
confiance des promoteurs d’octo­ r Bolloré. Résultats du troisième  septembre (8 heures). (huis clos), 100­102, avenue  tats du troisième trimestre.
bre (16 heures). r Etats­Unis Suffren, 75015 Paris. r Ipsen. Chiffre d’affaires du 
trimestre. r Barclays. Résultats du troi­
– Stocks hebdomadaires de  troisième trimestre.
r Poxel. Chiffre d’affaires du  sième trimestre.
SOCIÉTÉS pétrole du département de  JEUDI r Ipsos. Chiffre d’affaires du 
troisième trimestre. r Daimler. Résultats du troi­
r Rémy Cointreau. Chiffre  l’Energie (16 h 30). 22 troisième trimestre (après Bourse).
PUBLICATIONS – Publication du Livre beige de la  r Kering. Chiffre d’affaires du  sième trimestre.
d’affaires du premier semestre 
r Danone. Chiffre d’affaires du  troisième trimestre (après Bourse). r Electrolux. Résultats du troi­
2020­2021. Réserve fédérale américaine  ÉCONOMIE r L’Oréal. Chiffre d’affaires du 
troisième trimestre. (20 heures). r Allemagne. Indice de la con­ sième trimestre.
r Sartorius Stedim Biotech. 
r Getlink. Chiffre d’affaires du  Résultats du troisième trimestre. fiance des consommateurs de 
troisième trimestre (après Bourse). r Goodyear. Résultats du troi­
troisième trimestre, et trafic du  SOCIÉTÉS r Michelin. Chiffre d’affaires du  sième trimestre.
r Sidetrade. Chiffre d’affaires du  novembre (8 heures).
mois de septembre. troisième trimestre (après Bourse).
troisième trimestre (après Bourse). r France
r La Française de l’Energie.  PUBLICATIONS r Pernod Ricard. Chiffre d’affai­ CONVOCATION D'ASSEMBLÉE
r Somfy. Chiffre d’affaires du  – Indicateur du climat des affaires 
Chiffre d’affaires du premier  r Amplitude Surgical. Chiffre  et de retournement conjoncturel 
res du premier trimestre 2020­ r Eurasia Groupe. AGO à 
troisième trimestre (après Bourse).
trimestre 2020­2021 (après  d’affaires du troisième trimestre  2021. 11 heures, 72, rue de la Haie­Coq 
r Vinci. Chiffre d’affaires du troi­ du mois d’octobre (8 h 45).
Bourse). (après Bourse). r Plastic Omnium. Chiffre  93300 Aubervilliers.
sième trimestre (après Bourse).  – Enquête mensuelle de conjonc­
r Mauna Kea Technologies.  r Axway Software. Chiffre  d’affaires du troisième trimestre.
r Vivendi. Chiffre d’affaires du  ture dans l’industrie, le com­
Chiffre d’affaires du troisième  d’affaires du troisième trimestre  r Schneider Electric. Chiffre 
troisième trimestre (après Bourse). merce et les services du mois 
trimestre (après Bourse). (après Bourse). d’affaires du troisième trimestre.
d’octobre (8 h 45). 
r Mercialys. Chiffre d’affaires du  INTERNATIONALES r Fnac Darty. Chiffre d’affaires  r Stef. Chiffre d’affaires du troi­
– Enquête trimestrielle de con­
troisième trimestre. r Lockheed Martin. Résultats du  du troisième trimestre (après  sième trimestre.
joncture dans l’industrie réalisée 
troisième trimestre. Bourse). r STMicroelectronics. Résultats 
en octobre (8 h 45).
INTERNATIONALES
r Manpowergroup. Résultats du  r Infotel. Chiffre d’affaires du  du troisième trimestre.
r Zone euro
r Halliburton. Résultats du  troisième trimestre. r Thales. Chiffre d’affaires du 
troisième trimestre.
troisième trimestre.
r Le Bélier. Chiffre d’affaires du 
– Estimations de la dette et du 
troisième trimestre. Agenda des dividendes
r Netflix. Résultats du troisième  déficit publics du deuxième tri­
r IBM. Résultats du troisième  trimestre. troisième trimestre (après Bourse). r Verimatrix. Chiffre d’affaires 
mestre 2020 et de l’année 2019  Société Montant Date*
trimestre.  r Philip Morris International.  r Linedata Services. Chiffre  du troisième trimestre (après 
(11 heures).
r Logitech. Résultats du  Résultats du troisième trimestre. d’affaires du troisième trimestre. Bourse). AUBAY 0,33 € 6­11­20
– Indice de la confiance des con­
deuxième trimestre. r Procter & Gamble (DJ). Résul­ r Lisi. Chiffre d’affaires du troi­ sommateurs du mois d’octobre  INTERNATIONALES
sième trimestre (après Bourse). TFF GROUP 0,35 € 6­11­20
tats du premier trimestre.  (16 heures).
r American Airlines. Résultats 
r Etats­Unis. 
du troisième trimestre. POUJOULAT 0,40 € 12­11­20
– Nouvelles inscriptions hebdo­
15 publications de chiffre d’affaires du troisième trimestre au Cac 40… r AT&T. Résultats du troisième 
madaires au chômage pour la 
trimestre. EUTELSAT COMM. 0,89 € 20­11­20
semaine achevée le 17 octobre 
DATE SOCIÉTÉ INDICATEURS À SUIVRE r Coca Cola (DJ). Résultats du  * IL S’AGIT DE LA DATE DE DÉTACHEMENT DU
Le pôle Eau, en particulier, sera sous surveillance après la contraction de (14 h 30).
19­10­2020 Danone troisième trimestre. DIVIDENDE, QUI, EN PRINCIPE, EST
28 % des ventes au deuxième trimestre, ce qui avait déçu le marché. – Ventes de logements anciens de  ANTÉRIEURE DE DEUX JOURS DE BOURSE À LA
r Intel. Résultats du troisième  DATE DE VERSEMENT OU DE MISE EN PAIEMENT
20­10­2020 Le pôle concession devrait avoir encore souffert. On guettera aussi des  septembre (16 heures).
Vinci trimestre. DE CE DIVIDENDE. (A) = ACOMPTE. (S) = SOLDE.
(après Bourse) informations sur la possible reprise de certaines activités de l’espagnol ACS. ­ Indices composites du Confer­ (T) = TRIMESTRIEL.
VALEUR FAISANT PARTIE DE L’INVESTIR 10.
20­10­2020 La croissance d’Universal Music sera scrutée. Tencent envisagerait de  ence Board de septembre 
Vivendi (16 heures).
(après Bourse) monter d’ici fin 2020 de 10 à 20 % du capital de cette filiale.
– Enquête manufacturière de la 
VENDREDI
22­10­2020 Atos
Le groupe avait très bien limité les dégâts au deuxième trimestre. 
Réserve fédérale de Kansas City  23 Opérations en cours
La croissance pourrait être de retour au troisième trimestre.
du mois d’août (17 heures).
Dassault  On suivra l’évolution de la marge opérationnelle qui avait légèrement  ÉCONOMIE
22­10­2020 – Dernier débat présidentiel entre  OFFRES PUBLIQUES
Systèmes (1) baissé au premier semestre. La société vise plus de 29,3 % sur l’année. r Japon
Donald Trump et Joe Biden à 
Hermès  Après la chute de 41 % de l’activité sur avril­juin, la reprise en Chine sera – Inflation de septembre (1 h 30). r Antalis (Euronext). OPA simpli­
22­10­2020 Nashville.
International scrutée de près, ainsi que la résistance des clientèles locales.   – Indices PMI Jibun instantané des  fiée à 0,90 € par action, du 15­10 
22­10­2020  Le marché va guetter les signes de reprise chez Gucci, dont le chiffre  directeurs des achats des secteurs  au 28­10.
Kering
(après Bourse) d’affaires a plongé de 45 % au deuxième trimestre, surtout en Asie.  manufacturier et non manufactu­ Notre conseil : apporter à l’offre
22­10­2020  L’Oréal avait indiqué cet été avoir renoué avec la croissance en juillet.  rier du mois d’octobre (2 h 30). r ECA (Euronext). OPA simplifiée à 
L’Oréal
(après Bourse) A voir, donc, si la tendance s’est confirmée, notamment grâce à la Chine. r Zone euro. Indices PMI Markit  28€ par action, du 16­10 au 29­10.
22­10­2020  On regardera l’évolution des volumes alors que, en juillet, le groupe  IHS instantané des directeurs des  Notre conseil : apporter à l’offre
Michelin
(après Bourse) s’était montré  prudent sur l’évolution du marché du pneu en 2020. achats des secteurs manufactu­ r IntegraGen (Euronext Growth). 
Pernod  On surveillera l’ampleur de la reprise amorcée en juin pour Martell en  rier et non manufacturier du mois  OPA à 2,20 € par action, du 17­9 
22­10­2020 d’octobre (10 heures).
Ricard (2) Chine et la consommation hors domicile aux Etats­Unis et en Europe. au 21­10.
Schneider  Après avoir favorablement surpris au premier semestre, le groupe  r Royaume­Uni Notre conseil : apporter à l’offre 
22­10­2020 – Indice Gfk de la confiance des 
Electric devrait confirmer sa bonne résistance dans un contexte difficile. rMediawan (Euronext). OPA à
STMicroelectonics Le fabricant de semi­conducteurs a relevé en début de mois ses  consommateurs du mois d’octobre. 12 € par action et 0,65 € par BSAR 
22­10­2020 – Ventes au détail de septembre 
(1) prévisions de ventes. Le marché attend de connaître la rentabilité. réouverte du 9­10 au 22­10.
Plus que les chiffres trimestriels mêmes, on surveillera les  SOCIÉTÉS (8 heures).
Notre conseil : apporter à l’offre
22­10­2020 Thales r­ Indices PMI Markit IHS CIPS 
commentaires sur les grandes tendances aéro et défense. PUBLICATIONS r Medicrea International (Euro­
instantané des directeurs des 
Les facturations n’avaient que légèrement baissé (– 3,2 % en comparable) next Growth). OPA à 7 € par 
23­10­2020 Air Liquide r Abionyx. Chiffre d’affaires du  achats des secteurs manufactu­
au premier semestre. Elles devraient à nouveau être en croissance. rier et non manufacturier du mois  action du 2­10 au 5­11.
troisième trimestre.
Après le plongeon du début d’année, la baisse des ventes devrait être  r Accor. Chiffre d’affaires du  d’octobre (10 h 30). Notre conseil : apporter à l’offre
23­10­2020 Renault
plus contenue. On espère aussi des indications sur l’évolution du cash.  troisième trimestre. r Etats­Unis. Indices PMI Markit 
AUGMENTATION DE CAPITAL
r Alès Groupe. Chiffre d’affaires  des directeurs des achats des 
du troisième trimestre.  secteurs manufacturier et non  r Korian (Euronext). 4 actions 
... et 7 publications du chiffre d’affaires du troisième trimestre au Next 20 r Atos. Chiffre d’affaires du  manufacturier du mois d’octobre  nouvelles à 18,10 € par action 
DATE SOCIÉTÉ INDICATEURS À SUIVRE troisième trimestre.  (15 h 45).  pour 15 DPS, du 14­10 au 26­10.
Oddo BHF s’attend à ce que la direction renonce à son objectif d’Ebitda 
19­10­2020 Getlink
pour 2020 de 350 millions d’euros.
                  
Sartorius (1)  Le groupe ayant relevé ses objectifs en juillet, il ne devrait pas y avoir de                              Travail exécuté par une équipe
20­10­2020
Stedim Biotech surprise. Croissance et marge d’Ebitda est.  autour de +28% et de 30%.                      d’ouvriers syndiqués
Au delà des comptes qui seront mauvais, on attend des informations sur  Tirage du samedi  17 ocobre 2020 : 69.511 exemplaires
21­10­2020 TechnipFMC (1) Président de la SAS Investir Publications 
la future scission et sur le nouveau patron de Technip Energies et directeur de la publication : Pierre Louette Investir-Le Journal des Finances est une publication 
Très exposé à la crise sanitaire, le groupe hôtelier annoncera des  Hebdomadaire édité par Investir Publications, société anonyme  du Groupe Les Echos
22­10­2020 Accor Principal associé : Ufipar (LVMH)
chiffres très dégradés. Une restructuration ou un éventuel mariage.  au capital de 4.177.350 €.
Commission paritaire : n° 0921K79929­ISSN 2115­0354  Président­directeur général : Pierre Louette. 
22­10­2020 Bureau  On attend davantage de visibilité sur 2020. La direction devrait préciser  Directrice générale pôle Les Echos : Bérénice Lajouanie. 
 10 boulevard de Grenelle  CS 10817 75738 Paris Cedex 15.
‘APRÈS BOURSE) Veritas lequel des trois scénarios présentés cet été est le plus probable. Directeur de la rédaction : François Monnier Directeur délégué : Bernard Villeneuve.
Parmi les points à surveiller, l’évolution de l’activité au Brésil et l’impact  FABRICATION
22­10­2020 Edenred Impression : L’Imprimerie (Tremblay), Midi Print (Gallargues). 
Notre publication adhère à FIDEO, association d’auto­discipline ayant pour but de favoriser la 
de la devise brésilienne sur les comptes d’Edenred. Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100 %. Ce journal est 
transparence de l’information financière. Retrouvez toutes les informations sur cette 
association sur le site www.fideo­france.org. Retrouvez également toutes les informations sur 
Les ventes des commerçants locataires retiendront l’attention, car  imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro Fl/37/002. 
23­10­2020 Klépierre Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier. les conditions de production et diffusion de nos recommandations d’investissement sur notre 
l’évolution de la valeur des centres commerciaux en dépend. site : www.monjournalfinancier.fr/recommandations_financieres
Sauf précision contraire, les recommandations sont actualisées au moment du bouclage, 
(1) Résultats du troisième trimestre. (2) Chiffre d’affaires du premier trimestre 2020­2021 le vendredi précédent la publication.
Investir, le Journal des Finances / N° 2441 /  17 octobre 2020
DÉCRYPTAGE / 19

Bien connaître les différents ordres 
de Bourse pour gagner plus
 Trading  La prudence recommande de passer des ordres à cours limité, et non pas au prix du marché.  Ils permet­
tent aussi aux investisseurs de profiter de la volatilité pour obtenir de meilleurs prix d’achat et de vente. 

?
01 prioritaire sur tous les autres, ne
LEXIQUE
Ceux à éviter permet pas de maîtriser le prix Ordre à cours limité : l’investisseur fixe un prix maximal à 
auquel il sera exécuté. Il est très l’achat ou un prix minimal à la vente, quitte à ce que l’ordre 
Risques Source de stress, la vola- risqué, surtout pour une petite ne soit pas exécuté, ou seulement partiellement. 
tilité offre aussi des opportuni- valeur faisant l’objet de faibles
tés. Les traders en herbe, comme volumes de transactions, dont le Ordre au marché : il est prioritaire mais ne permet pas de 
les boursiers avertis, ont intérêt cours peut varier très fortement maîtriser le prix. L’ordre « à la meilleure limite » n’est guère 
à connaître et à utiliser toute la sans raison fondamentale. recommandé non plus.
palette disponible d’ordres de L’ordre « à la meilleure limite »
Bourse, des plus simples aux n’est guère recommandé non Ordres à seuil de déclenchement : ils permettent d’acheter 
plus sophistiqués, pour acheter plus. Il y sera répondu au si un seuil est franchi à la hausse, pour prendre le train en 
ou renforcer une position un meilleur prix proposé au marche, ou de vendre si un seuil est franchi à la baisse, pour 
peu plus bas puis l’alléger ou la moment de sa transmission limiter la casse. 
vendre un peu plus haut. Il ne (visible dans le carnet d’ordres Les ordres à plage de déclenchement comportent en plus 
faut pas hésiter à « travailler » avec parfois un temps de retard) une limite, pour ne pas acheter trop cher ou vendre trop 
ainsi une ligne d’actions pré- ou au prochain fixing si la valeur bas, une fois le premier seuil franchi. 
sente pour le long terme en fond n’est pas cotée en continu.
de portefeuille, pour optimiser S’il n’est exécuté que partielle- Ordres suiveurs : ils sont utilisés à la vente pour bénéficier 
son prix de revient moyen. Afin ment, en raison d’une contre- d’un effet cliquet. Le seuil de déclenchement, par exemple 
d’éviter toute mauvaise surprise, partie insuffisante en quantité, il moins 5 %, s’ajuste à la hausse à mesure que l’action monte. 
deux types d’ordres sont a priori sera automatiquement trans- Une plus­value chaque jour plus importante sera ainsi pro­
à proscrire. formé, pour le solde, en ordre tégée.
L’ordre « au marché », certes limité à ce prix.

02 positionnent au dernier 03 Il existe aussi des ordres de


Fixer des limites moment, car les ordres sont Effet cliquet avec  vente « suiveurs », dont le seuil
ÉCLAIRAGE
Retournement L’ordre « à cours
horodatés, et les plus anciens,
exécutés en premier.
les ordres suiveurs de déclenchement s’ajuste à la
hausse à mesure que l’action
Ordres sous condition 
limité » est le plus souvent uti- Les ordres « à seuil de déclen- Souplesse Les ordres « à plage de monte. Cet effet cliquet protège ou liés entre eux
lisé, car il permet une parfaite chement » sont plus sophisti- déclenchement » sont moins ris- une plus-value de plus en plus
maîtrise du prix. Laisser « traî- qués. Ils sont destinés à prendre qués que ceux à simple seuil de importante. Par exemple, pour Programmation Les ordres conditionnels sont proposés par 
ner », pour la journée ou jusqu’à le train en marche ou à limiter la déclenchement. Ils permettent un titre qui cote 100 €, un ordre certains courtiers. Ils se déclenchent en fonction d’une condi­
la fin du mois, un ordre d’achat à casse. Le prix sera fixé au-dessus de fixer un second seuil pour ne suiveur à moins 5 % peut être tion programmée.
un prix un peu inférieur au der- du cours pour un ordre d’achat pas risquer d’acheter trop cher transmis. La vente interviendra Il est ainsi possible d’acheter telle ou telle action seulement si 
nier cours permet de bénéficier ou au-dessous pour un ordre de ou de vendre trop bas lorsque le alors si le cours se replie à 95 €. l’indice Cac 40 ou un autre indicateur (le pétrole, une devise…) 
d’un repli temporaire. vente. premier seuil déclencheur est Mais, s’il monte à 102 €, le nou- atteint un certain niveau. Il existe même des ordres liés entre 
Pour un ordre de vente, la limite Les tenants de l’analyse graphi- franchi. Par exemple, pour une veau seuil de déclenchement eux.
sera fixée un peu au-dessus des que pourront ainsi acheter si action qui cote 10 €, l’épargnant sera relevé le lendemain à Par exemple, l’opérateur veut acheter à 20 € puis vendre avec 
dernières transactions consta- une résistance est franchie ou pourra acheter si la résistance 96,90 € (102 € moins 5 %), au lieu une limite minimale de 22 € pour prendre ses profits, ou ven­
tées, pour profiter d’un pic éphé- vendre si un support est cassé. identifiée à 10,50 € est franchie, de 95 €, et ainsi de suite. Une dre en cas de baisse à 19 € pour limiter sa perte. En pareil cas, 
mère. L’investisseur évitera ainsi L’inconvénient, c’est que, lors- mais sans payer plus de 11 €. façon astucieuse de se protéger si l’ordre initial n’est pas totalement exécuté, les autres ordres 
de devoir surveiller le marché en que ces ordres sont activés, ils se Inversement, l’opérateur pourra contre les retournements de qui lui sont liés sont annulés automatiquement.
permanence. Et il sera priori- transforment en ordres « au vendre si le support à 9,50 € est tendance, qui peuvent être bru-
taire par rapport à ceux qui se marché », sans limite de prix. enfoncé, mais pas à moins de 9 €. taux. -J.­L. C.

INVESTIR RÉPOND À VOS QUESTIONS

VALEURS  saction sur les Bourses étrangè- OUVRIR UN PEL UNITED TECHNOLOGIES ORDRES STOP


AMÉRICAINES  res, notamment allemande,
Contre mes 100 actions United Technologies, Je possède 1.995 actions Volta-
largement supérieurs au maxi- Est-il intéressant de placer des
AU PEA mum légal de 0,5 %. Qu’en liquidités sur un plan d’épargne j’ai obtenu 100 Raytheon, mais aussi 100 lia. Je voulais passer un ordre de
Dans votre Investir 10 Interna- pensez-vous ? C. P., par mail logement ? S. B., par téléphone
tional, vous indiquez que Med-
Carrier et 50 Otis avec un prélèvement fiscal vente à seuil de déclenchement
(stop loss). Mais mon courtier
tronic n’est pas éligible au PEA. INVESTIR – Votre broker se  INVESTIR – Oui, car son taux de  de 30 %. Est-ce normal ? M. A., par mail n’a accepté que 3 ordres, chacun
Pourtant, son siège est à Dublin. trompe. Le décret no 2020­95 du  rémunération est de 1 %, soit  sur 304 actions, me laissant
C. P., par mail 5 février, applicable depuis le  0,7 % après application du prélè­ dans l’impossibilité de me proté-
INVESTIR – La distribution d’actions Otis et Carrier, 
1er juillet, indique que ce plafond  vement forfaitaire unique de  ger. Que faire ? J.­F. B., par mail
INVESTIR – Vous avez raison, et  de 0,5 % peut être dépassé uni­ 30 %. Son taux brut est figé. Celui  avant la fusion avec Raytheon, a été considérée 
nous allons corriger. Certaines  quement pour les ordres passés  du livret A et du LDDS est moins  par le fisc comme un revenu imposable,  INVESTIR – L’ordre de vente à 
sociétés cotées aux Etats­Unis  sur des Bourses situées hors de  élevé (0,5 % net) et susceptible  seuil de déclenchement n’est pas 
sont en effet éligibles au PEA, car  l’Union européenne ou de  d’être modifié. Toutefois, le PEL  même s’il ne s’agissait pas de dividendes en  une protection sûre ! Car, une fois 
leur siège social est dans l’Union  l’Espace économique européen.  doit être conservé au moins deux  numéraire. En pareil cas, il arrive qu’un accord  le seuil franchi, il peut être exé­
européenne. C’est le cas de Med­ Ce même décret, résultante de la  ans. Sinon, c’est le taux du compte  cuté à n’importe quel prix. Nous 
tronic (matériels médicaux), qui a  loi Pacte, limite les frais d’ouver­ d’épargne logement (CEL) qui  soit négocié avec les services fiscaux,  avons contacté votre courtier, qui 
son siège à Dublin. La capitale  ture d’un PEA à 10 €. s’applique, soit seulement 0,25 %  pour des scissions intervenant en France, pas  explique que, pour des valeurs 
irlandaise est aussi le siège  Les droits de garde ou de tenue de  brut et 0,175 % net. Pendant ces  peu liquides, des limitations sont 
d’autres groupes d’origine améri­ compte sont plafonnés à 0,4 %  deux années, il faut verser au  aux Etats­Unis. fixées en fonction des volumes 
caine, comme Accenture et Eaton  (avec une majoration possible de  moins 540 € par an (45 € par  moyens de transactions. Il s’agit là 
Corp., concurrents de, respective­ 5 € maximum par ligne). Enfin, les  mois), dont au moins 225 € de  de protéger les clients. En revan­
ment, Capgemini et Schneider  frais de transfert ou de clôture du  versement initial. Le plafond  che, cet intermédiaire assure que 
Electric. PEA ne peuvent aller au­delà  des versements est de 61.200 €,  les ordres à plage de déclenche­
de 15 € par ligne, avec un plafond  plus élevé que celui du livret A  ment ne posent pas de problème 
de 150 €.  (22.950 €) et du LDDS (12.000 €).  (lire nos explications ci-dessus).
FRAIS PLAFONNÉS  Cette modification du Code moné­
POUR UN PEA taire et financier est un avantage 
supplémentaire accordé au PEA 
Mon courtier m’applique, au sein par rapport au compte­titres 
de mon PEA, des frais de tran- ordinaire.
INDEX

1  1000Mercis  13
A ADP  13
Agnico Eagle Mines  8
Air France­KLM  5, 13
Airbus  PP4
Alphabet  10, PP3, PP4
Alstom  12
Altamir  14
Alten  PP4
Amazon  7, 8, PP3, PP4
Apple  7, 17, PP3, PP4
ASML Holding  17

Le panorama de nos conseils B


Atos  PP2, PP4, PP6
AudioValley  3
Bank of America  17
Barclays  5
Barrick Gold  8
BioMérieux  2
Biophytis   13
Le  conseil  de  la  semaine Le  coup  de  cœur La  valeur  à  découvrir Bio­UV Group  14
BMW  5
BNP Paribas  5
Boehringer Ingelheim  9
En €
FDJ En €
1000MERCIS En €
BIOPHYTIS Bouygues  2
34,85 Cette société souffre sur La biotech spécialisée C Capgemini  5, PP2, PP4
35 3 Carrefour  2
Peu de secteurs le marché de la dans les maladies du
30 16 2
Casino  3
donnent autant publicité numérique. vieillissement s’attaque Catana  13
25 d’assurance sur  Son cours est au plus 0,39 aussi au Covid­19.
1 CGG  3
20 leurs perspectives.  bas, alors qu’elle ne Les prochains mois Citigroup  5
15 L’effet rareté joue  manque manifestement 0 seront riches en Club Med  3
en faveur du titre.  Oct. 2019 Oct. 2020 pas d’atouts pour Oct. 2019 Oct. 2020
annonces cliniques Covivio Hotels  14
Nov. 2019 Oct. 2020 Crédit Agricole  2, 5
PAGE 9 rebondir.  PAGE 13 majeures. PAGE 13
D Danone  20, PP6
Dassault Systèmes  PP4
E Edenred  PP6
EDF  13, 14
Elanco  9
ACHETER VENDRE Elior  11
OU RESTER À L’ÉCART Esker  13
ALSTOM des deux prochaines années. P. 13 En € 81,8 En € En €
EssilorLuxottica  2, 8
Le marché du ferroviaire est por­ LNA SANTÉ 19,10 Eurofins scientific  2, 20
80 20 45 Europcar Mobility Group  13
teur. L’acquisition de Bombardier La  société  vient  d’effectuer  une  40
70 F Facebook  7, 10, PP3, PP4
Transport  va  faire  du  groupe grosse acquisition sans avoir fait  35 30,00
60 FDJ  8, 9
l’incontestable  numéro  deux  du appel au marché. Elle tient bien 15
30 Fosun  3
sec teur.  Des  synergies  de face à la crise. P. 15 50 25 G Gemalto  5
400 millions sont attendues. P. 12 MCPHY ENERGY 40 10 20 General Motors  5
ASML HOLDING  Zéro pointé pour le groupe, qui a
Oct. 2019 Oct. 2020
Getlink  3, 4, 5
Oct. 2019 Oct. 2020 Oct. 2019 Oct. 2020
Les  performances  du  groupe levé des fonds à la vitesse de l’éclair Goldman Sachs  5, 17
néerlandais restent belles. P. 17 aux dépens des actionnaires mino­ Google  13, PP3
CATANA ritaires  (sans  DPS).  L’hydrogène  VETOQUINOL ALTAMIR PUBLICIS H Haulotte Group  13
HighCo  13
Le carnet de commandes du cons­ vert est porteur. (Spéculatif.) P. 14 Le laboratoire vétérinaire a enre­ La  société  est  financièrement La stratégie, qui consiste à enri­
I Icade  3
tructeur  de  catamarans  sauve SAINT­GOBAIN gistré  une  très  belle  croissance solide, mais sa décote vis­à­vis de chir les services proposés plutôt Iliad  PP3, PP5
l’exercice en cours. P. 13 Le groupe est bien placé pour profi­ durant l’été. P. 9 l’ANR ne paraît pas assez élevée  qu’à rogner sur les marges, paraît Ingenico  16
ELIOR  ter  de  la  rénovation  énergétique  VILMORIN pour un achat. P. 14 pertinente. Mais le marché publi­ Ipsen  13
Le  groupe  souffre  de  l’essor  du des logements et bâtiments. P. 11 Les  prévisions  prudentes  ont APPLE  citaire est durablement déprimé. J JPMorgan  5, 17
télétravail en entreprise, mais il y UNIBAIL­RODAMCO­ pesé.  Mais  une  révision  à  la La firme de Cupertino a présenté P. 10 K Kering  PP2
est moins exposé que ses concur­ WESTFIELD hausse n’est pas exclue à l’avenir. sa  nouvelle  gamme  d’iPhone Korian  15
rents. (Spéculatif.) P. 11 La stratégie de la foncière se voit  L’entrée au capital de Bpifrance compatibles avec la 5G, mais le L L’Oréal  3, 20, XIV de Cote
La Française de l’Energie  13
LA FRANÇAISE DE L’ÉNERGIE contestée  par  deux  actionnaires,  est aussi un bon signal. P. 15 groupe est bien valorisé. P. 17 MAIS AUSSI…
Lloyds  5
Pour  jouer  la  montée  en  puis­ dont Xavier Niel, le patron de Free.  VIRBAC COVIVIO HOTELS AB  Inbev,  ABB,  Adyen,  Allianz,  LNA Santé  15
sance de la production au cours P. 11 Le spécialiste de la santé animale Cette foncière hôtelière est dure­ ECA,  Europcar  Mobility  Group, LVMH  2, 10
a relevé ses objectifs. P. 9 ment frappée par la crise de la Haulotte Group, OL Groupe, Rexel, M Manutan Intl  20
En € En € Covid­19, du fait de loyers varia­ SMTPC,  Société  Française  de McPhy Energy  14
20 bles.  Cette  situation  risque  de Casino, Sodifrance, Soditech Ingé­ Mersen  12
140
120 MAIS AUSSI… durer. P. 14 nierie,  Sofibus,  Sogeclair,  Spir Microsoft  8, PP3, PP4
14,90 100 Adidas,  Danone,  Esker,  Eurofins PSB INDUSTRIES Communication,  ST  Dupont, Morgan Stanley  5
15 80 Scientific,  HighCo,  Manutan, Le groupe poursuit ses cessions Supersonic Imagine. N Neoen  PP6
60 41,26 Netflix  PP3, PP4
40 Schneider Electric, Worldline. d’actifs  en  vue  d’un  recentrage
Nexans  12
10 20 sur  le  pôle  Luxe  et  beauté.  La Nomura  5
Oct. 2019 Oct. 2020
société souffre en ce moment, et O OL groupe  13
Oct. 2019 Oct. 2020
la visibilité est réduite. P. 15 Orange  2, PP3, PP5
P Pernod Ricard  4
Peugeot  3, 4, 5
Pharmagest Interactive  2
Le top de la  Le flop Suivi de nos conseils PSB Industries  15
Publicis  10
semaine R Rexel  12
Ryanair  5
S Safran  4
EUROFINS SCIENTIFIC DANONE (53,48  € À 17 HEURES L’ORÉAL ECA MANUTAN INTL Saint­Gobain  11
(695,6 € ; ERF) VENDREDI ; BN) (284,70 € ; OR) (24,30 € ; ECASA) (54,2 ; MAN) Sanofi  2, 13
Le leader mondial de la bioanalyse a  Le  groupe  alimentaire  baissait Le groupe a précisé mercredi le  Le spécialiste des robots sous­marin  Excellente surprise à l’issue du der­ Sartorius Stedim Biotech  2
émis un nouveau prêt Schuldschein  encore un peu plus vendredi, per­ processus qui va conduire à la suc­ et des drones a lancé, le 16 octobre  nier trimestre de l’exercice à fin  Schneider  12
de 350 millions d’euros offrant un taux dant près de 30 % depuis le début cession  du  PDG  Jean­Paul  Agon  son offre publique d’achat simplifié  septembre. Le groupe de distribu­ Séché  PP6
SMCP  3
d’intérêt de 1,78  %. Il va permettre de  de l’année à la suite d’un article (64 ans). A compter du 1er mai 2021, visant ses propres actions, à 28 € par tion d’équipement de bureau a affi­
SMTPC  X de Cote
refinancer les prêts Schuldschein à  publié sur challenge.fr évoquant le ce  dernier  conservera  la  prési­ action.  L’opération  doit  durer  ché une croissance de 3,8 % sur  Société Francaise de Casinos  X
échéance de juillet 2022 et de prolon­ départ de Cécile Cabanis, la direc­ dence, mais la direction générale  14 jours (donc jusqu’au 29 octobre).  trois mois, à 219 millions, ce qui est  de Cote
ger leur durée. L’opération a été un  trice générale en charge des finan­ reviendra, sans surprise, à Nicolas  Elle  porte  sur  un  maximum  de  remarquable dans l’environnement Société générale  2, 3, 5
succès, la demande a été deux fois  ces.  Cette  dernière  quitterait Hieronimus (56 ans), depuis plus de 875.000 actions ECA, représentant actuel de crise sanitaire. Aussi, sur  Sodifrance  X de Cote
supérieure à l’offre. Par ailleurs il sera  Danone sur fonds de dissensions 30 ans chez L’Oréal dont il a dirigé  9,96 % du capital actuel. Elle s’ins­ les  douze  mois,  les  facturations Soditech Ingénierie  X de Cote
proposé une division par 10 des  avec le PDG Emmanuel Faber qui  notamment la division Luxe. C’est  crit dans le cadre de son programme sont  restées  quasi  stables  à  Sofibus  X de Cote
actions lors de l’AGE du 16 novembre,  prépare un vaste plan de réorgani­ par  une  même  dissociation  des  de rachat d’actions voté à l’AG et sur­ 779,7 millions d’euros. Vendredi, à Sogeclair  X de Cote
Soitec  PP5
ce  qui  va  améliorer  la  liquidité.  sation. mandats de président et directeur  tout dans le projet de fusion avec sa  l’annonce de ces bons chiffres, le 
Sopra Steria Group  5, PP2
L’action gagne près de 45 % depuis le  général que Jean­Paul Agon avait maison­mère Groupe Gorgé. titre grimpait de 7 % à la mi­séance. Spir Communication  X de Cote
début de l’année. NOTRE CONSEIL pris la suite de Lindsay Owen Jones. ST Dupont  X de Cote

l ACHETER : on peut tenter NOTRE CONSEIL NOTRE CONSEIL Stentys  X de Cote


NOTRE CONSEIL des achats en attendant le NOTRE CONSEIL
l APPORTER : nous avions
l ACHETER : la société est STMicroelectronics  2, PP2, PP5

l ACHETER : le groupe surfe chiffre d’affaires à neuf mois du 
l CONSERVER : garder la conseillé de prendre ses très bien gérée. Le titre Supersonic Imagine  X de Cote
sur la crise sanitaire et offre groupe. la publication a été avan­ valeur, le chiffre d’affaires à bénéfices sur le titre. Le prix pro­ n’est pas cher, à moins de 11 fois  Sword Group  5
de belles perspectives de dévelop­ cée du 20 au 19 octobre et pour­ fin septembre est publié le  posé est supérieur au cours actuel,  les résultats à septembre 2021. T Teleperformance  XIV de Cote
Thales  4
pement. Objectif : 830 €. rait être l’occasion d’annonces. 22 octobre. Objectif : 320 €. on apportera. Objectif : 68 €.
Total  13
U UBS  5
En € En € En € En € En € Unibail­Rodamco­Westfield  11
695,6
300
284,7 32 70 V Vallourec  3
700 80
75 54,2 Vetoquinol  9
600 28 24,3 VF Corporation  3
70
500 65 55,20 250 24 50 Vilmorin & Cie  15
60 Vinci  8
400 20
55 Virbac  9
300 50 200 16 30 Worldline  16, PP2, PP5
W
Oct. 2019 Oct. 2020 Oct. 2019 Oct. 2020 Oct. 2019 Oct. 2020 Oct. 2019 Oct. 2020 Oct. 2019 Oct. 2020 Z Zoetis  9

Les folios annotés «  PP » renvoient 
au 3e cahier
La rétro de la semaine
Valeurs du SRD et du Cac 40 Valeurs d'Euronext (hors SRD classique) Valeurs d'Alternext Principaux changements d'objectif de cours
LES PLUS FORTES HAUSSES LES PLUS FORTES BAISSES LES PLUS FORTES HAUSSES LES PLUS FORTES BAISSES LES PLUS FORTES HAUSSES LES PLUS FORTES BAISSES ACHETER / ACHAT SPECULATIF ANCIEN NOUVEAU
UNIBAIL­RODAMCO 22,6% VALLOUREC ­13,9% GENOMIC VISION (P) 70,0% LE TANNEUR & CIE ­23,6% AMOEBA 51,9% CYBERGUN ­38,8% DANONE 68 65
CHRISTIAN DIOR 11,0% CGG ­10,9% NAVYA 34,4% TECHNICOLOR ­20,0% EUROMEDIS GROUPE 35,5% NEOVACS ­22,7% EUROFINS SCIENTIFIC 800 830
GENERAL ELECTRIC 7,6% ELIOR ­10,2% ORAPI 33,9% LYSOGENE ­20,0% THERADIAG 33,5% CROSSJECT ­19,6% FDJ 38 42
LVMH 5,0% JCDECAUX ­9,1% BONE THERAPEUTICS 31,5% VERNEUIL FINANCE ­18,9% EUROPLASMA 30,8% BIOPHYTIS ­18,0% INTERPARFUMS 52 50
RENAULT 4,8% VILMORIN & CIE ­8,8% CAFOM 26,3% CFI ­16,4% MR. BRICOLAGE 27,5% BD MULTIMÉDIA ­15,3% SARTORIUS STEDIM BIOTECH 350 370
CASINO 4,6% AKKA TECHNOLOGIES ­8,8% ATARI 22,5% GROUPE PARTOUCHE ­12,0% GROUPIMO 22,9% PHARNEXT ­15,0% SEB 170 180
FNAC DARTY 4,2% COVIVIO ­8,7% ANTALIS INT. 19,6% FONCIÈRE VOLTA ­11,4% TTI ­ TRAVEL TECHNO. 22,8% ENENSYS TECHNOLOGIES ­14,1% VILMORIN & CIE 60 56
VIRBAC 240 250

 Cours de clôture à 17h35   du  vendredi 16 octobre

Cac 40 sur la semaine – 0,22 %

LA COTE
5.000 4.935,86

4.950

4.900

4.850

4.800
Oct. 12 13 14 15 16
 COTATIONS ET CONSEILS SUR  INVESTIR.FR  N°  2441  DU  17
COTATIONS ET CONSEILS SUR INVESTIR.FR N° 2441 DU 17 OCTOBRE 2020

Le couvre­feu plombe l’ambiance ZOOM SUR 2 INDICES


CAC 40
La  multiplication,  en  Europe,  des  restrictions  pour  ralentir  la  propagation  du  virus  risque
PER, bénéfices, rendements
de  freiner  la  fragile  reprise.  Les  bons  chiffres  de  LVMH  ont  soutenu  la  tendance  vendredi. Année PER Variation Rendement
(nombre de fois) des bénéfices

L
2019 15,6 ­ 2,2  % 3,3  %
2020 (e) 28 ­ 48,3  % 2,6  %
es nouvelles restrictions LE CAC 40 SUR UN AN trimestrielles de résultats vient de
2021 (e) 16,9 65,6  % 3,1  %
drastiques de circulation commencer avec les établissements
annoncées par Emmanuel – 17,4 % depuis le début de l'année, – 13,4 % sur 1 an 16.10.2020 financiers. Les plus attendues sont bien Extrêmes annuels (en clôture)
Macron ont douché les sûr les Gafa (Google, Apple, Facebook, Année Plus haut (Date) Plus bas (Date)
4.935,86
investisseurs. Après quel- Amazon), qui rendront leur copie la 2018 5.640,10 (22­5) 4.598,61 (27­12)
ques belles séances qui avaient permis 6.000 dernière semaine d’octobre. Dans 2019 6.037,39 (27­12) 4.611,49 (3­1)
2020 6.111,24 (19­2) 3.754,84 (18­3)
au Cac 40 de remonter vers la four- l’ensemble, le consensus FactSet attend
5.500 5.500
chette haute du couloir 4.700-5.100, un recul d’environ 21 % des bénéfices
l’indice a brutalement repiqué du nez. 5.000 des sociétés du S&P 500 au troisième Dow Jones
Déjà fragile, la reprise économique trimestre (après une chute de 31,7 % au
4.500 4.500 PER, bénéfices, rendements
enclenchée, une fois levé le confine- deuxième). Sur douze mois, les profits
Année PER Variation Rendement
ment, risque d’être mise à mal par cette 4.000 4.000 devraient fléchir de 18,3 %, avant un (nombre de fois) des bénéfices
deuxième vague de l’épidémie. La rebond de 25,4 % en 2021. 2019 17,8 ­9,3  % 2,5  %
France n’est pas la seule à serrer la vis + 3,06 + 1,23 + 4,00 + 2,70 + 5,12 + 3,42 + 2,76 En France, les publications débutent 2020 (e) 25,1 ­ 20,7  % 2,1  %
en Europe. Les Pays-Bas et la Grande- avec une bonne nouvelle, LVMH ayant 2021 (e) 19,3 30,3  % 2,2  %
Bretagne sont aussi à la manœuvre annoncé des chiffres supérieurs aux
pour essayer de ralentir la propagation attentes (lire p. 10). Enfin, les tensions Extrêmes annuels (en clôture)
de la Covid-19. entre Washington et Pékin restent en Année Plus haut (Date) Plus bas (Date)
– 2,87 – 8,55 – 17,21 – 3,09 – 2,91 2018 26.828,39 (26­1) 23.644,19 (24­12)
Autre préoccupation des boursiers, le arrière-plan. La fintech chinoise Ant 2019 28.645,20 (27­12) 22.686,20 (3­1)
NOV. DEC. JAN. FEV. MAR. AVR. MAI JUIN JUI. AOU. SEP. OCT.
deuxième plan de relance budgétaire Group (division financière d’Alibaba) 2020 29.551,42 (12­2) 18.591,93 (23­3)
américain tarde à être promulgué. Les pourrait être ajoutée à la liste noire des
démocrates et les républicains ne par- ciblé. Donald Trump, qui est en pleine déclaré, jeudi, qu’il était prêt à en rele- sociétés qui ne sont pas les bienvenues
viennent pas à s’entendre, ces derniers campagne électorale et a déjà changé ver le montant. Toujours aux Etats- aux Etats-Unis. LE MARCHÉ À SUIVRE…
réclamant un plan plus modeste et plus d’avis plusieurs fois sur ce sujet, a Unis, le bal des publications - S. A.
Londres à la traîne
LVMH dope la cote vendredi et sauve la semaine  – 0,22 % sur la semaine Il ne fait pas bon opérer en Bourse dans un environne­
ment politique dégradé. La place britannique a accusé 
cette semaine la plus mauvaise des performances parmi 
les grands marchés européens, avec une baisse de 
Vend.9 Lundi 12 Mardi 13 Mercredi 14 Jeudi 15 Vendredi 16 1,49 % de l’indice FTSE 100, qui perd 21,42 % depuis le 
4.946,81 Après un gain hebdomadaire  Une mauvaise nouvelle venue des  La Bourse de Paris est demeurée  Les places boursières ont vu rouge  L’indice a nettement rebondi et a  début de l’année. Seul l’iBex 35, à Madrid, fait pire. La 
en clôture de 2,5 %, le Cac 40 entame la  Etat­Unis a plombé l’ambiance :  quasi stable malgré l’ouverture  et le Cac 40 a plongé. L’aggrava­ renoué avec les 4.900 points, à la  probabilité croissante d’un no-deal à l’issue des négocia­
semaine du bon pied et se rappro­ Johnson & Johnson a suspendu  dans le rouge de Wall Street. La  tion de la crise sanitaire, qui  faveur de performances trimes­ tions sur le Brexit avec Bruxelles et la gestion aléatoire 
che des 5.000 points.  ses essais sur un candidat vaccin.  séance a été dominée par les  pousse à intensifier les restric­ trielles meilleures que prévu de 
Les investisseurs ont salué  Le FMI a, de son côté, révisé à la  craintes sanitaires. Les investis­ tions, et l’absence de vote du  plusieurs ténors de la cote euro­ de la pandémie par le Premier ministre Boris Johnson 
un assouplissement des changes  baisse ses estimations de PIB  seurs attendaient les décisions du  deuxième plan de soutien budgé­ péenne. Pfizer a aussi évoqué une  ont contribué à cette contre­performance. Mais la com­
en Chine et espèrent le vote du  mondial pour 2021, à + 5,2 %  président de la République pour  taire aux Etats­Unis ont plombé le  autorisation d’urgence possible  position du FTSE 100 joue aussi en sa défaveur. Deux de 
programme américain de soutien. contre + 5,4 % auparavant.  limiter la propagation du virus. moral des investisseurs. pour un candidat vaccin. ses poids lourds, les pétroliers BP et Royal Dutch Shell, 
ont fondu respectivement de 56 % et de 59 % depuis le 
Variation + 0,66 % – 0,64 % – 0,12 % – 2,11 % + 2,03 % 1er janvier, tandis que la banque HSBC a plongé de 49 %. 
Ouverture 4.952,47 4.976,28 4.956,69 4.873,03 4.904,10 Petit lot de consolation, Burberry (hors indice) a bondi 
de 3,2 % vendredi, dans le sillage de LVMH. C. L. C.
Clôture 4.979,29 4.947,61 4.941,66 4.837,42 4.935,86
+ HAUT 4.998,51 VOLUME : 4.976,58 VOLUME : 4.965,32 VOLUME : 4.881,31 VOLUME : 4.957,60 VOLUME : Certificat Investir 10 Grandes valeurs
+ BAS 4.944,00 2,5 MDS€ 4.928,64 2,6 MDS€ 4.928,43 2,4 MDS€ 4.808,58 3,5 MDS€ 4.875,76 3,9 MDS€ Mnémo : I10GS ­ ISIN : FR0011630474
UNIBAIL-RODAMCO. UNIBAIL-RODAMCO. , RENAULT , UNIBAIL-RODAMCO. , LVMH , Cours en clôture  Variation 
Indice
TELEPERFORMANCE , WORLDLINE , ARCELORMITTAL , SAFRAN , PEUGEOT , du 16­10­2020 semaine
SOC GENERALE , ORANGE , BOUYGUES , CARREFOUR , RENAULT , INVESTIR 10 GV 117,90 ­ 1,13 %
TOTAL – , CREDIT AGRICOLE – , KERING – , LEGRAND – , VIVENDI – , Var. depuis  Indice  Extrêmes 2020
AIRBUS – , SOC GENERALE – , WORLDLINE – , ATOS – , ORANGE – ,  fin 2019 29­11­13   Plus­haut                          Plus­bas 
SAFRAN – , BNP PARIBAS – , AIRBUS – , AXA – , DANONE – , 142,80 81,20
­ 12,26 % 103,33
Korian (hors Cac 40, + 4,8 %) Le  Natixis (hors Cac 40) L’action a  Airbus L’action a encore cédé du  Crédit Agricole La banque verte  LVMH Les résultats du troisième  (20­2­20) (19­3­20)
titre continue de se redresser. Il avait cédé près de 7 %. La détente des  terrain et terminé lanterne rouge  et l’italien Banco BPM discutent en  trimestre ont agréablement 
chuté à l’annonce de la recapitalisa­ rendements obligataires a pesé  du Cac 40. Delta Air Lines a  vue d’un éventuel rapprochement. surpris. La performance de la  Investir PEA Palatine
tion début octobre et ne cesse de  sur le secteur bancaire. annoncé le report de 5 milliards  Unibail­Rodamco­Westfield Un  mode et de la maroquinerie a   ISIN : FR0013284114
regagner du terrain depuis. Unibail­Rodamco­Westfield Le  de dollars de commandes.  consortium d’investisseurs mené  permis de compenser le recul des 
Société Générale La valeur a été  plan prévu de cessions d’actifs de  Bouygues Exane BNP Paribas a  par Xavier Niel et Léon Bressler a  autres divisions. Cours en clôture  Indice Variation 
du 14­10­2020 semaine
très chahutée ces derniers mois.  4 milliards a bien démarré avec la  réitéré sa recommandation  appelé au rejet de la future  Peugeot Le marché automobile 
INVESTIR PEA PALATINE 99,40 + 0,89 %
Jefferies considère que c’est une  vente annoncée d’un immeuble de  « surperformance » et vise un  réorganisation, qui inclut une  européen est reparti à la hausse 
Var. depuis Indice  Extrêmes 2020
opportunité et a relevé son avis à  bureaux sur la base d’un prix de  objectif de cours de 38 €. JP Mor­ augmentation de capital de  en septembre (+ 3,1 %), tiré par  fin 2019 20­3­18  Plus­haut                           Plus­bas 
« achat ».  13.135 € du mètre carré. gan attend 41 €.  3,5 milliards d’euros. l’Italie et l’Allemagne.
111,99 73,07
­ 6,02 % 98,74 (19­2­20) (16­3­20)

Les indicateurs clés du SRD et du Cac 40

PER 2020 (estimé) VE/CA 2020(estimé) ACTIF NET/COURS  PLUS FORTS RENDEMENTS 2020 (e) EVOLUTION DES C. A. 2020 (e) EVOLUTION DES BNPA 2020 (e)


LES PLUS FORTS (EN NB DE FOIS) LES PLUS FORTS (EN NB DE FOIS) LES PLUS FORTES SURCOTES MERCIALYS 21,3% LES PLUS FORTES PROGRESSIONS LES PLUS FORTES PROGRESSIONS
VOLTALIA 94,3 COVIVIO HOTELS 25,58 DASSAULT SYSTÈMES 707,9% KLÉPIERRE 16,2% VOLTALIA 59,6% VOLTALIA 320,0%
ELIS 78,6 ARGAN 25,29 BIOMÉRIEUX 695,4% CARMILA 13,9% ARGAN 34,7% ID LOGISTICS 94,4%
REMY COINTREAU 76,4 GECINA 24,61 SOITEC 692,0% EUTELSAT COMMUNICATIONS 11,2% EURONEXT 27,4% RAMSAY GEN. SANTÉ 52,5%
EURAZEO 67,1 COVIVIO 23,42 EURONEXT 632,4% UNIBAIL­RODAMCO 9,7% RAMSAY GEN. SANTÉ 27,0% EURONEXT 44,1%
NATIXIS 65,1 FONCIÈRE LYONNAISE 22,87 KERING 624,2% AXA 9,4% DASSAULT SYSTÈMES 12,4% VIRBAC 30,0%
LES PLUS FAIBLES (EN NB DE FOIS) LES PLUS FAIBLES (EN NB DE FOIS) LES PLUS FORTES DECOTES TOTAL 9,4% LES PLUS FORTES BAISSES LES PLUS FORTES BAISSES
MERCIALYS 3,7 PEUGEOT SA 0,11 UNIBAIL­RODAMCO ­76,6% ICADE 8,8% TIKEHAU CAPITAL ­49,2% NATIXIS ­94,7%
UNIBAIL­RODAMCO 4,4 RENAULT 0,12 CARMILA ­72,2% CNP ASSURANCES 8,4% TOTAL ­35,1% ILIAD ­86,2%
KLÉPIERRE 5,1 BURELLE 0,12 NATIXIS ­66,4% ALTAREA 8,3% SAFRAN ­34,1% WENDEL ­84,0%
CARMILA 5,5 CASINO 0,19 CRÉDIT AGRICOLE ­66,3% SCOR 7,5% SCHLUMBERGER ­31,5% ELIS ­78,5%
CNP ASSURANCES 5,6 CARREFOUR 0,20 CASINO ­65,4% BNP PARIBAS 7,3% DASSAULT AVIATION ­30,8% SCHLUMBERGER ­78,5%
P.II COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 16 OCTOBRE Investir, le Journal des Finances / 2441 / 17 octobre 2020

LA COTE  / CAC 40
Le tour du Cac en 40 fiches : retrouvez ici chaque semaine l’essentiel de l’actualité des poids lourds de la cote, les principales données 
financières ainsi que les estimations, conseils et objectifs de cours de la rédaction d’Investir.
Changement de conseil
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
AIR LIQUIDE ­ AI FR0000120073 le CAC / Rang 5,4 % / 5e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 21.200 M€ Dividende 2019 2,70
170 euros
GAZ INDUSTRIELS ET MÉDICAUX 138 AIR LIQUIDE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­3% Dividende 2020 est. 2,70
Le groupe vient de signer un contrat de  ACHETER 
Variation + 0,94 % + 13,76 % fourniture de gaz en Pologne (40 millions  Potentiel +26%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 2.242 M€ Rendement 2020 est. 2 %
128 Plus haut 135,90 143,90 d'investissement) avec l'un des premiers  Conseil précédent (date) C (15/07/2004)
63.840 M€    BLACKROCK  (4,96%) 134,80 Résultat net 2020 est. 2.340 M€ Dernier dividende versé
Plus bas 131,20 94,86 producteurs mondiaux de cuivre et d'argent. Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   NATIXIS AM  (2%) 118 Résultat net 2021 est. 2.520 M€ Date : 11­5­20 Montant : 2.7 (T) ■■■■■

473.589.447    CREDIT SUISSE  (2%)  Cours semaine précédente 133,55 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
108 Capital échangé semaine 0,8 % Tendance graphique Consensus des analystes
Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 4,87 4,94 5,32 La société a prouvé par le passé sa capacité à 
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 132,20 Endet. net/Fonds propres 64% Evol. an. BNPA 11 % 1 % 8 % bien traverser les crises. Elle a de plus en plus le NEUTRE  Acheter  59 %
98

+ 6,81 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 3e trim. le 23­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
39.87
+ 238 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
27,7
3,48
27,3
3,59
25,3
3,42
profil d'une valeur verte grâce à sa présence 
dans l'hydrogène.
Résistances  144/148
Supports  129,5/124,5
Conserver  36 %
Vendre  4 %

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL


AIRBUS ­ AIR NL0000235190 le CAC / Rang 3,4 % / 10e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 48.500 M€ Dividende 2019 0
Semaine difficile pour l'avionneur. La tension est ECART
CONSTRUCTEUR AÉRONAUTIQUE 130 AIRBUS BR RG SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­31% Dividende 2020 est. 0
Variation ­ 3,65 % ­ 46,08 % montée entre l'Europe et les Etats­Unis après le  Potentiel
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 1.362 M€ Rendement 2020 est. nul
Plus haut 67,58 139,40 feu vert de l'OMC pour l'imposition de taxes sur  Conseil précédent (date) VP (25/03/2020)
50.447 M€    SOGEPA  ( 11,1%) 100 Résultat net 2020 est. ­2250 M€ Dernier dividende versé
64,34 Plus bas 59,87 48,12 les produits américains. Opportunité Sécurité
NBRE DE TITRES   GSBV  (11,1%) Résultat net 2021 est. 250 M€ Date : 15­4­19 Montant : 1.4 (T) ■■■■■

784.064.748    SEPI  ( 4,2%)  70 Cours semaine précédente 66,78 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
Capital échangé semaine 1,5 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 6,07 ­2,87 0,32 Le groupe a estimé trop limitée la visibilité pour  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 40 Cours compensation 61,79 Endet. net/Fonds propres ­209% Evol. an. BNPA 16 % NS NS publier de nouvelles prévisions annuelles mais  NEUTRE  Acheter  74 %

­ 50,69 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 29­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
7.62
+ 744 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
10,6
0,54
NS
1,05
NS
0,91
s'est fixé comme objectif de ne pas consommer  Résistances  68,6/74
de cash au second semestre. Supports  57,9/48,2
Conserver  13 %
Vendre  13 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
ALSTOM ­ ALO FR0010220475 le CAC / Rang 0,8 % / 33e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 7.700 M€ Dividende 2019 0
58 euros
INFRASTR. ÉNERGIE, FERROVIAIRE 50 ALSTOM SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­6% Dividende 2020 est. 0,50
Le titre fait moins bien que le marché cette  ACHETER 
Variation + 1,69 % + 7,53 % semaine, bien que mieux protégé que d'autres  Potentiel +40%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 467 M€ Rendement 2020 est. 1,2 %
45 acteurs du transport des perturbations 
9.399 M€    BOUYGUES  (28,3%) Plus haut 41,86 50,64 Résultat net 2020 est. 285 M€ Dernier dividende versé Conseil précédent (date) E (18/05/2018)
Plus bas 40,35 29,73 promises par le regain de la pandémie. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   STATE STREET CORP.  (2,87%) 40
41,43 Résultat net 2021 est. 480 M€ Date : 15­7­19 Montant : 5.5 (T) ■■■■

226.869.762    AVIVA  (2,3%)  Cours semaine précédente 40,74 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
35
Capital échangé semaine 1,8 % Clôture de l'exercice 31­03­2020 BNPA 2,10 2 2,16 Après la mauvaise surprise des résultats de  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 30 Cours compensation 40,53 Endet. net/Fonds propres ­35% Evol. an. BNPA 6 % ­ 5 % 8 % Bombardier, Alstom a renégocié le prix de  BAISSE  Acheter  60 %

­ 1,89 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
AG extraordinaire le 29­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
16.95
+ 144 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
19,7
1
20,7
1,07
19,2 l'opération qui pourrait aller jusqu'à 5,3 milliards
d'euros contre 5,8 à 6,2 milliards.
Résistances  44,3/46,5
Supports  39,8/37,6  
Conserver  40 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL
ARCELORMITTAL* ­ MT LU1598757687 le CAC / Rang 0,6 % / 37e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 49.541 M€ Dividende 2019 0
Après sa forte hausse liée à l'annonce, fin  ECART
SIDÉRURGISTE 16 ARCELORMITTAL RG SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­21% Dividende 2020 est. 0,18
Variation + 0,74 % ­ 6,63 % septembre, de la vente d'ArcelorMittal USA, le  Potentiel
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 ­2192 M€ Rendement 2020 est. 1,5 %
13 12,22 Plus haut 12,31 17,24 Résultat net 2020 est. ­1560 M€ Dernier dividende versé
titre du sidérurgiste a marqué une pause cette  Conseil précédent (date) V (01/08/2014)
13.472 M€    FAMILLE MITTAL  (37,4%)
Plus bas 11,61 5,98 semaine. Opportunité Sécurité
NBRE DE TITRES     10 Résultat net 2021 est. 917 M€ Date : 16­5­19 Montant : 0.15 (T) ■■

1.102.809.772       Cours semaine précédente 12,13 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
7
Capital échangé semaine 3,3 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA ­0,54 ­1,53 0,90 La cession d'ArcelorMittal USA va permettre de  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 4 Cours compensation 0 Endet. net/Fonds propres 24% Evol. an. BNPA NS NS NS se rapprocher de l'objectif de 7 milliards de  NEUTRE  Acheter  84 %

­ 21,90 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats 3e trimestre, le 5­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
33.70
­ 64 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
NS
0,35
NS
0,41
13,6
0,37
dollars de dette nette. Concernant la reprise de 
l'activité, la visibilité est faible.
Résistances  13,2/14,3
Supports  10,2/8,3  
Conserver  16 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
ATOS ­ ATO FR0000051732 le CAC / Rang 0,7 % / 36e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 11.300 M€ Dividende 2019 0
90 euros
CONSEIL, INFOGÉRANCE 80 ATOS SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­2% Dividende 2020 est. 1,40
La séance de jeudi, plombée par les informations ACHETER 
Variation ­ 3,15 % + 2,27 % relatives à la crise sanitaire, a été particulière­ Potentiel +32%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 834 M€ Rendement 2020 est. 2 %
70 ment dure pour Atos, dont le titre a cédé 4,4% ce Conseil précédent (date)
7.519 M€    ADMINISTRATEURS  (1,1%) Plus haut 71,68 82,46 Résultat net 2020 est. 740 M€ Dernier dividende versé VP (27/05/2014)
jour­là.
NBRE DE TITRES   SALARIÉS   60 68,36 Plus bas 67,22 43,26 Résultat net 2021 est. 810 M€ Date : 03­5­19 Montant : 1.7 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■

109.993.166       Cours semaine précédente 70,58 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
50
Capital échangé semaine 1,8 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 7,58 6,73 7,36 Le groupe vise une évolution organique du  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 40 Cours compensation 67,40 Endet. net/Fonds propres 26% Evol. an. BNPA ­ 9 % ­ 11 % 9 % chiffre d'affaires comprise entre ­2% et ­4% et  NEUTRE  Acheter  67 %

­ 8,02 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
61.49
+ 11 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois) 0,80
9 10,2
0,67
9,3
0,62
un taux de marge opérationnelle de 9 % à 9,5 % Résistances  72,1/75,4
du chiffre d'affaires. Supports  64,8/59,6  
Conserver  33 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
AXA ­ CS FR0000120628 le CAC / Rang 3,2 % / 12e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 96.000 M Dividende 2019 0,73
21 euros
ASSURANCE 25 AXA SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­7% Dividende 2020 est. 1,43
Axa a cédé ses activités vie et épargne,  ACHETER 
Variation ­ 6,46 % ­ 36,24 % dommages et retraite, en Pologne, République  Potentiel +39%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 3.857 M Rendement 2020 est. 9,4 %
Tchèque et Slovaquie, à l'autrichien UNIQA 
36.629 M    AXA FRANCE ASSURANCE  (14,1%) 20 15,15 Plus haut 16,42 25,62 Résultat net 2020 est. 4.500 M Dernier dividende versé
Insurance pour un 1 milliard d'euros.
Conseil précédent (date) AB (16/12/2015)
NBRE DE TITRES   SALARIÉS  (5,7%) Plus bas 14,88 11,84 Résultat net 2021 est. 6.200 M Date : 07­7­20 Montant : 0.73 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■

2.417.765.657       15 Cours semaine précédente 16,20 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
Capital échangé semaine 1,7 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 2,76 1,86 2,56 Axa a comptabilisé au 1er semestre un coût des  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 10 Cours compensation 15,19 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 9 % ­ 33 % 38 % sinistres liés à la crise sanitaire de 1,2 Md  NEUTRE  Acheter  83 %

­ 39,67 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Indicateurs d'activité à 9 mois le 3­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
26.60
­ 43 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
5,5
NS
8,1
NS
5,9
NS
d'euros. Le titre est peu cher et offre du 
rendement.
Résistances  16/16,7
Supports  14,7/13,7
Conserver  13 %
Vendre  4 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
BNP PARIBAS ­ BNP FR0000131104 le CAC / Rang 3,6 % / 9e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 44.100 M€ Dividende 2019 0
45 euros
BANQUE 51 BNP PARIBAS A SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­1% Dividende 2020 est. 2,36 Le groupe a vendu à Sberbank sa participation 
ACHETER 
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Variation ­ 3,64 % ­ 31,84 % Résultat net 2019 8.173 M€ Rendement 2020 est. 7,3 % de 20,8% au capital de Cetelem Bank, spécialiste Potentiel +40%
44
40.250 M€    ETAT BELGE­SFPI  (7,74%) 32,21 Plus haut 33,94 54,22 Résultat net 2020 est. 5.900 M€ Dernier dividende versé du financement automobile en Russie. Conseil précédent (date) AS (10/11/2016)
NBRE DE TITRES   SALARIÉS  (4%) 37 Plus bas 31,13 24,51 Résultat net 2021 est. 6.200 M€ Date : 29­5­19 Montant : 3.02 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■

1.249.798.561       Cours semaine précédente 33,42 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
30
Capital échangé semaine 1,6 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 6,55 4,72 4,96 BNP Paribas affiche un solide ratio de fonds  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 23 Cours compensation 31,67 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 14 % ­ 28 % 5 % propres de 12,4% fin juin 2020. NEUTRE  Acheter  82 %

­ 39,04 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats 3e trim., le 3­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
79.07
­ 59 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
4,9
NS
6,8
NS
6,5
NS
Résistances  34,6/38
Supports  28,9/26,2
Conserver  9 %
Vendre  9 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
BOUYGUES ­ EN FR0000120503 le CAC / Rang 0,6 % / 38e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 33.860 M Dividende 2019 1,70
40 euros
BTP, MÉDIAS, TÉLÉPHONIE MOBILE 40 BOUYGUES SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­11% Dividende 2020 est. 1,70 ACHETER 
JP Morgan relève son objectif de cours de 37 à 41 Potentiel
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 35
30,73 Variation + 0,23 % ­ 20,98 % Résultat net 2019 1.184 M Rendement 2020 est. 5,5 % +30%
Plus haut 31,76 41,32 euros. Le titre résiste bien sur la semaine. Conseil précédent (date) V (13/05/2016)
11.697 M    SCDM  (21%) Résultat net 2020 est. 540 M Dernier dividende versé
NBRE DE TITRES   SALARIÉS  (17,6%) 30 Plus bas 30,12 22,27 Résultat net 2021 est. 1.060 M Date : 09­9­20 Montant : 1.7 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité ■ ■ ■■■

380.644.860       Cours semaine précédente 30,66 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
25
Capital échangé semaine 1,3 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 3,12 1,50 2,75 Les résultats du premier trimestre se sont soldés Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 20 Cours compensation 30,63 Endet. net/Fonds propres 19% Evol. an. BNPA 11 % ­ 52 % 83 % par des pertes bien plus marquées que celles de NEUTRE  Acheter  47 %

­ 18,88 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats neuf mois, le 19­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
27.40
+ 12 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
9,8
0,37
20,5
0,46
11,2
0,43
la même période de 2019, même si l'hiver est 
toujours délicat dans ce secteur.
Résistances  33,7/35,1
Supports  27,5/23,9  
Conserver  53 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
CAPGEMINI ­ CAP FR0000125338 le CAC / Rang 1,4 % / 24e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 15.815 M€ Dividende 2019 1,35
138 euros
CONSEIL, INFOGÉRANCE 120 CAPGEMINI SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 12% Dividende 2020 est. 1,75
Mauvaise semaine en Bourse pour Capgemini.  ACHETER 
Variation ­ 3,28 % ­ 0,50 % L'action est autour de l'équilibre depuis le début Potentiel +26%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 100
Résultat net 2019 1.063 M€ Rendement 2020 est. 1,6 %
Plus haut 114,25 121,65 de l'année, ce qui reste toutefois largement  Conseil précédent (date) VP (28/04/2015)
18.504 M€    INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS  (83,6%) Résultat net 2020 est. 1.070 M€ Dernier dividende versé
80
109,20 Plus bas 108,05 51,78 Résultat net 2021 est. 1.250 M€ Date : 03­6­20 Montant : 1.35 (T)
mieux que le Cac 40. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■
NBRE DE TITRES   ACTIONNAIRES INDIVIDUELS  (11,2%)
169.449.699    ADMINISTRATEURS ET SALARIÉS  (4,8%) Cours semaine précédente 112,90 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
60
Capital échangé semaine 1,1 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 6,27 6,31 7,38 Capgemini vise sur l'année une croissance  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 40 Cours compensation 109 Endet. net/Fonds propres 7% Evol. an. BNPA 11 % 1 % 17 % comprise entre 12,5 et 14% et une contraction de NEUTRE  Acheter  65 %

+ 0,28 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 27­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
49.71
+ 120 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
17,4
1,35
17,3
1,48
14,8
1,32
la marge opérationnelle comprise entre 0,6 et  Résistances  115/122
0,9% par rapport aux 12,3% de 2019. Supports  102,5/96  
Conserver  35 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
CARREFOUR ­ CA FR0000120172 le CAC / Rang 0,8 % / 31e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 71.200 M Dividende 2019 0,23
17 euros
DISTRIBUTION ALIMENTAIRE 16,1 CARREFOUR SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­2% Dividende 2020 est. 0,46
La maison de finance Jefferies attend de  ACHETER 
Variation + 1,30 % ­ 9,67 % relativement bons chiffres à l'occasion de la  Potentiel +21%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 15,1 14,06 Résultat net 2019 1.129 M Rendement 2020 est. 3,3 %
Plus haut 14,20 16,92 présentation des comptes du troisième  Conseil précédent (date) AB (10/06/2011)
11.492 M    FAMILLE MOULIN  (9,86%) Résultat net 2020 est. 1.200 M Dernier dividende versé
14,1 Plus bas 13,70 12,10 trimestre par le groupe de distribution Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   ABILIO DINIZ  (7,44%) Résultat net 2021 est. 1.090 M Date : 08­6­20 Montant : 0.23 (T) ■■■■

817.623.840    GROUPE ARNAULT  (5,34%) Cours semaine précédente 13,88 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
13,1
Capital échangé semaine 1,4 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 1,19 1,24 1,38 La stratégie est orientée vers le numérique, la  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 12,1 Cours compensation 14,03 Endet. net/Fonds propres 22% Evol. an. BNPA 9 % 4 % 11 % transition alimentaire pour tous et la RSE. Le  NEUTRE  Acheter  85 %

­ 5,99 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
CA 3e trimestre, fin octobre
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
12.47
+ 13 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
11,8
0,19
11,3
0,20
10,2
0,20
groupe a montré sa résilience et sa solidarité 
durant la crise sanitaire.
Résistances  14,9/15,5
Supports  13,1/12,6  
Conserver  15 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
CRÉDIT AGRICOLE ­ ACA FR0000045072 le CAC / Rang 0,9 % / 30e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 20.100 M€ Dividende 2019 0
11 euros
BANQUE 15,0 CREDIT AGRICOLE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 0% Dividende 2020 est. 0,49
Selon la presse italienne, des discussions  ACHETER 
Variation ­ 4,25 % ­ 36,91 % seraient engagées avec la banque Banco BPM,  Potentiel +50%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 12,5
Résultat net 2019 4.844 M€ Rendement 2020 est. 6,6 %
Plus haut 7,78 13,80 en vue de son rachat. Un partenariat existe déjà Conseil précédent (date) E (16/03/2020)
21.185 M€    SAS RUE DE LA BOÉTIE  (55,9%) Résultat net 2020 est. 2.800 M€ Dernier dividende versé
10,0 7,34 Plus bas 7,12 5,70 dans le crédit à la consommation (Agos. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   SALARIÉS  (4,7%) Résultat net 2021 est. 3.200 M€ Date : 24­5­19 Montant : 0.69 (T) ■■■■

2.884.688.712       Cours semaine précédente 7,67 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
7,5
Capital échangé semaine 1 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 1,68 0,97 1,11 La banque vise un rendement des fonds propres Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 5 Cours compensation 7,25 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 10 % ­ 42 % 14 % tangibles supérieur à 11 % en 2022, contre 12,7  NEUTRE  Acheter  73 %

­ 43,18 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 4­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
21.81
­ 66 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
4,4
NS
7,6
NS
6,6
NS
% en 2018 et en 2019. Résistances 
Supports 
8,1/9
6,4/6  
Conserver  27 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
DANONE ­ BN FR0000120644 le CAC / Rang 3,7 % / 8e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 24.250 M Dividende 2019 2,10
65 euros
ALIMENTATION 74 DANONE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­4% Dividende 2020 est. 2,10
L'action a baissé encore un peu plus vendredi à  ACHETER 
Variation ­ 4,03 % ­ 32,60 % la suite d'un article publié sur le site Internet de  Potentiel +22%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 68
Résultat net 2019 1.929 M Rendement 2020 est. 3,9 %
Plus haut 55,88 79,22 Challenges, évoquant le départ de la directrice  Conseil précédent (date) E (25/03/2020)
36.597 M    GROUPE MFS  (12,8%) Résultat net 2020 est. 2.100 M Dernier dividende versé
62
53,30 Plus bas 53,26 50,26 Résultat net 2021 est. 2.350 M Date : 14­7­20 Montant : 2.1 (T)
financière Cécile Cabanis. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■
NBRE DE TITRES   FIRST EAGLE INV.  (2,3%)
686.629.600    GROUPE SOFINA & HENEX  (2,2%) Cours semaine précédente 55,54 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
56
Capital échangé semaine 1,3 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 3,67 3,06 3,42 Le groupe n'a pas accompagné ses comptes  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 50 Cours compensation 55,20 Endet. net/Fonds propres 71% Evol. an. BNPA 9 % ­ 17 % 12 % semestriels de nouveaux objectifs pour  NEUTRE  Acheter  60 %

­ 27,88 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 9 mois le 19­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
25.10
+ 112 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
14,5
1,94
17,4
2,05
15,6
2
l'exercice, mais il estime qu'une amélioration 
séquentielle sera visible au second semestre.
Résistances  58,5/60,9
Supports  53,9/50,3
Conserver  27 %
Vendre  13 %
COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 16 OCTOBRE Investir, le Journal des Finances / 2441 /  17 octobre 2020
P.III
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
DASSAULT SYSTÈMES ­ DSY FR0000130650 le CAC / Rang 1,8 % / 19e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 4.560 M€ Dividende 2019 0,70
185 euros
EDITEUR DE LOGICIELS 160 DASSAULT SYSTEMES
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 12% Dividende 2020 est. 0,73
A l'approche de la publication trimestrielle, le  ACHETER 
Variation ­ 1,21 % + 13,71 % titre Dassault Systèmes a peu varié, conservant  Potentiel +16%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 960 M€ Rendement 2020 est. 0,5 %
Plus haut 162,70 164,15 une large avance par rapport au Cac 40 depuis le Conseil précédent (date) E (01/02/2018)
42.082 M€    GPE M. DASSAULT  (40,9 %) 140 Résultat net 2020 est. 970 M€ Dernier dividende versé
début de l'année.
NBRE DE TITRES   CHARLES EDELSTENNE  (6 %) 158,85 Plus bas 156,05 105 Résultat net 2021 est. 1.120 M€ Date : 28­5­20 Montant : 0.7 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■■

264.919.418    BERNARD CHARLÈS  (1,3%) Cours semaine précédente 160,80 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
120
Capital échangé semaine 0,5 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 3,62 3,66 4,23 Le groupe est confiant pour l'ensemble de  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 156,90 Endet. net/Fonds propres 51% Evol. an. BNPA 18 % 1 % 15 % l'année 2020 et ses ambitions dans les sciences  NEUTRE  Acheter  42 %
100

+ 8,39 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
19.66
+ 708 %
PER (nbre de fois) 43,9
VE/CA (nbre de fois) 11,03
43,4
9,71
37,6
8,69
de la vie ouvrent de belles perspectives. Résistances  164/170
Supports  149/142
Conserver  33 %
Vendre  25 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
ENGIE ­ ENGI FR0010208488 le CAC / Rang 1,8 % / 17e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 57.500 M Dividende 2019 0
15 euros
FOURNITURE ÉLECTRICITÉ ET GAZ 16 ENGIE
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­4% Dividende 2020 est. 0,55
Deutsche Bank a repris mercredi le suivi de la  ACHETER 
Variation ­ 3,29 % ­ 21,76 % valeur par une recommandation de conserver,  Potentiel +28%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 984 M Rendement 2020 est. 4,7 %
14 Plus haut 12,30 16,80 que le bureau d'analyse a assortie d'un objectif  Conseil précédent (date) E (02/09/2020)
28.590 M    ETAT FRANÇAIS  (23,64 %) Résultat net 2020 est. 1.700 M Dernier dividende versé
11,74 Plus bas 11,58 8,63 Résultat net 2021 est. 2.500 M Date : 21­5­19 Montant : 0.8 (T)
de cours de 13 euros. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■
NBRE DE TITRES   BLACKROCK  (5,02%) 12
2.435.285.011    SALARIÉS  (3,22%)  Cours semaine précédente 12,14 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
10 Capital échangé semaine 1 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 1,11 0,70 1,03 Engie a donné fin juillet de nouveaux objectifs  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 11,63 Endet. net/Fonds propres 68% Evol. an. BNPA 10 % ­ 37 % 47 % annuels. Le groupe table désormais sur un  NEUTRE  Acheter  73 %
8

­ 18,47 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats à 9 mois le 13­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
13.59
­ 14 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
10,6
0,91
16,8
0,95
11,4
0,91
Ebitda de 9 à 9,2 milliards et sur un bénéfice net
récurrent de 1,7 à 1,9 milliard.
Résistances  13,2/14
Supports  10,9/9,7  
Conserver  27 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
ESSILORLUXOTTICA ­ EL FR0000121667 le CAC / Rang 3,2 % / 13e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 14.950 M€ Dividende 2019 0
145 euros
FABRICATION DE VERRES OPTIQUES 140 ESSILORLUXOTT
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­14% Dividende 2020 est. 1,50
L'action qui avait entamé un rebond depuis fin  ACHETER 
Variation ­ 4,20 % ­ 14,73 % septembre, soutenue par des recommandations  Potentiel +25%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 1.938 M€ Rendement 2020 est. 1,3 %
51.051 M€    DELFIN  (38,9%)
116,40 Plus haut 122 145 Résultat net 2020 est. 935 M€ Dernier dividende versé
d'analyste, a fait l'objet de prises de bénéfices dans Conseil précédent (date) E (11/07/2019)
120 le contexte des craintes liées à la crise sanitaire.
NBRE DE TITRES   SALARIÉS  (4,9%) Plus bas 114,70 86,76 Résultat net 2021 est. 1.897 M€ Date : 21­5­19 Montant : 2.04 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■ ■ ■■■

438.586.653       Cours semaine précédente 121,50 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
100
Capital échangé semaine 0,6 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 4,43 2,13 4,30 L'objectif d'une hausse de 3,5 % à 5 % de  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 115,80 Endet. net/Fonds propres 12% Evol. an. BNPA 8 % ­ 52 % 102 % l'activité, à changes constants, et d'une  NEUTRE  Acheter  56 %
80

­ 14,29 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 3e trim., le 3­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
80.30
+ 45 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
26,3
3,17
54,6
3,60
27,1
3,19
croissance de l'Ebitda de 0,7 à 1 fois les ventes a  Résistances  126/131
été abandonné du fait de la crise. Supports  113/103,5
Conserver  39 %
Vendre  6 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
HERMÈS INTERNATIONAL ­ RMS FR0000052292 le CAC / Rang 2,1 % / 16e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 6.000 M Dividende 2019 4,55
850 euros
LUXE 800 HERMES INTL
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­13% Dividende 2020 est. 4,55
Tractée par la publication trimestrielle de LVMH, CONSERVER
Variation + 3,73 % + 25,28 % l'action Hermès a franchi vendredi, pour la  Potentiel +8%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 1.528 M Rendement 2020 est. 0,6 %
Plus haut 806,60 806,60 première fois, le seuil de 800 euros et progresse Conseil précédent (date) A (20/07/2012)
83.400 M    GROUPE FAMILIAL  (66,7 %) 700 Résultat net 2020 est. 1.100 M Dernier dividende versé
Plus bas 762 516 de 20% depuis le 1er janvier. Opportunité ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES     Résultat net 2021 est. 1.500 M Date : 28­4­20 Montant : 3.05 (S) ■■■■■

105.569.412       600 790,00 Cours semaine précédente 761,60 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
Capital échangé semaine 0,3 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 14,47 10,42 14,21 La maison de luxe s'est déclarée fin juillet  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 772 Endet. net/Fonds propres ­66% Evol. an. BNPA 13 % ­ 28 % 36 % incapable d'estimer l'évolution de ses ventes des NEUTRE  Acheter  10 %
500

+ 18,58 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 9 mois le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
62.21
+ 1170 %
PER (nbre de fois) 54,6
VE/CA (nbre de fois) 11,48 13,28
75,8 55,6
11,38
prochains mois, même si la quasi­totalité de ses Résistances  788/819
magasins avait rouvert. Supports  746/716
Conserver  63 %
Vendre  26 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
KERING ­ KER FR0000121485 le CAC / Rang 3,3 % / 11e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 13.000 M€ Dividende 2019 8
650 euros
DISTRIBUTION, LUXE 600 KERING
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­18% Dividende 2020 est. 8
La valeur a profité vendredi de l'annonce, par  CONSERVER
Variation + 1,31 % + 22,27 % LVMH, d'un chiffre d'affaires supérieur aux  Potentiel +10%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 2.309 M€ Rendement 2020 est. 1,4 %
Plus haut 595,50 614,90 attentes au troisième trimestre. Kering talonne  Conseil précédent (date) VP (20/06/2013)
74.429 M€    GROUPE ARTEMIS  (40,97%) 500 Résultat net 2020 est. 1.700 M€ Dernier dividende versé
Plus bas 563,70 348,55 Total en termes de capitalisation. Opportunité ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES     Résultat net 2021 est. 2.900 M€ Date : 23­6­20 Montant : 4.5 (S) ■■■■

126.279.322       400 589,40 Cours semaine précédente 581,80 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 25,43 13,46 22,96 La direction s'est dite dans l'impossibilité  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 566,70 Endet. net/Fonds propres 27% Evol. an. BNPA 14 % ­ 47 % 71 % d'établir une prévision fiable de ses ventes au  ND  Acheter  58 %
300

+ 0,72 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 9 mois le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
81.39
+ 624 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
23,2
4,86
43,8
6,02
25,7
5,08
second semestre, précisant toutefois qu'il ne 
compensera pas la baisse d'activité au 30 juin.
Résistances  615/680
Supports  537/512
Conserver  31 %
Vendre  12 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
L'ORÉAL ­ OR FR0000120321 le CAC / Rang 6,2 % / 4e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 27.900 M Dividende 2019 3,85
320 euros
COSMÉTIQUES ET COIFFURE 300 L'OREAL
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­7% Dividende 2020 est. 4
La succession du PDG a été officialisé mercredi,  CONSERVER
Variation + 3,19 % + 18,74 % sans surprise. A partir du 1er mai, Nicolas  Potentiel +10%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 3.750 M Rendement 2020 est. 1,4 %
275 Plus haut 293,70 297,20 Hieronimus assurera la direction générale et  Conseil précédent (date) A (30/08/2012)
163.009 M    FAM. BETTENCOURT  (33,27%) Résultat net 2020 est. 4.000 M Dernier dividende versé
Plus bas 281,20 196 Jean­Paul Agon conservera la présidence. Opportunité ■ ■ ■ Sécurité
  NESTLÉ  (23,27%) Résultat net 2021 est. 4.450 M Date : 03­7­20 Montant : 3.85 (T) ■■■■■
NBRE DE TITRES 250 291,40 Cours semaine précédente 282,40
559.400.917       BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
225 Capital échangé semaine 0,4 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 7,80 7,15 7,96 Le patron de L'Oréal s'est dit fin juillet déterminé Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 284,70 Endet. net/Fonds propres ­8% Evol. an. BNPA 10 % ­ 8 % 11 % à ce que l'entreprise renoue avec la croissance  NEUTRE  Acheter  44 %
200

+ 10,38 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 9 mois le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
52.71
+ 453 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
37,4
5,38
40,8
5,77
36,6
5,33
au second semestre et surperforme le marché  Résistances  300/330
mondial de la beauté. Supports  260,9/239
Conserver  26 %
Vendre  30 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
LEGRAND ­ LR FR0010307819 le CAC / Rang 1,6 % / 22e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 6.000 M€ Dividende 2019 1,34
85 euros
EQUIPEMENTIER ÉLECTRIQUE 80 LEGRAND
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­9% Dividende 2020 est. 1,45
A perspectives inchangées, le titre tend à  ACHETER 
Variation ­ 0,26 % + 0,87 % redescendre de son piédestal, objet de prises de Potentiel +22%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES 69,64 Résultat net 2019 835 M€ Rendement 2020 est. 2,1 %
Plus haut 71,66 77,94 bénéfices logiques après le parcours des  Conseil précédent (date) E (17/02/2020)
18.625 M€    MFS INVEST. MANAGT  (10,88 %) 70 Résultat net 2020 est. 735 M€ Dernier dividende versé
Plus bas 68,38 45,91 dernières semaines. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   MORGAN STANLEY IM  (4,97 %) Résultat net 2021 est. 900 M€ Date : 01­6­20 Montant : 1.34 (T) ■■■■■

267.447.746    DIRIGEANTS ET SALARIÉS  (4 %) Cours semaine précédente 69,82 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
60
Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 3,12 2,75 3,36 Le groupe est positionné sur des marchés  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 68,38 Endet. net/Fonds propres 60% Evol. an. BNPA 8 % ­ 12 % 22 % porteurs ce qui le met relativement à l'abri de la NEUTRE  Acheter  26 %
50

­ 4,13 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats 3e trim. le 5­11­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
15.53
+ 348 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
22,3
3,19
25,3
3,52
20,7
3,10
crise. Pour autant, il peut y avoir des soucis 
d'approvisionnement mais maîtrisés.
Résistances  72,5/74,5
Supports  67/63,5
Conserver  37 %
Vendre  37 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
LVMH ­ MC FR0000121014 le CAC / Rang 9,6 % / 1e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 46.500 M Dividende 2019 4,80
Le chiffre d'affaires du troisième trimestre, en  NEUTRE
LUXE 440 LVMH
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­13% Dividende 2020 est. 4,80
Variation + 5,03 % + 14,41 % recul de 7% seulement, a été salué en Bourse  Potentiel
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 7.171 M Rendement 2020 est. 1,1 %
400 Plus haut 435,75 439,05 vendredi, l'action bondissant de plus de 7%. Les Conseil précédent (date)  (07/02/2002)
218.358 M    GPE ARNAULT  (47,35 %) Résultat net 2020 est. 4.500 M Dernier dividende versé
Plus bas 399,95 278,70 ventes de Vuitton ont progressé de 12%. Opportunité Sécurité
NBRE DE TITRES     360 Résultat net 2021 est. 7.200 M Date : 07­7­20 Montant : 2.6 (S)
     Cours semaine précédente 411,90 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
504.757.339 
320
432,60 Capital échangé semaine 0,5 % Tendance graphique Consensus des analystes
Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 14,19 8,91 14,26 Le groupe ne donne jamais de prévisions 
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 403 Endet. net/Fonds propres 16% Evol. an. BNPA 12 % ­ 37 % 60 % chiffrées pour l'année entière, mais il compte  ND  Acheter  70 %
280

+ 4,44 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats 2020 fin janvier
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
72.39
+ 498 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
30,5
4,18
48,6
4,87
30,3
4,24
renforcer encore son avance sur le marché 
mondial du luxe.
Résistances  439/450
Supports  390/363
Conserver  15 %
Vendre  15 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
MICHELIN ­ ML FR0000121261 le CAC / Rang 1,5 % / 23e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 20.500 M€ Dividende 2019 2
120 euros
PNEUMATIQUES 110 MICHELIN N SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­15% Dividende 2020 est. 2 Le groupe est l'objet, avec d'autres pneumati­
ACHETER 
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Variation + 0,75 % ­ 11,20 % Résultat net 2019 1.751 M€ Rendement 2020 est. 2,1 % ciens, d'une enquête de la concurrence des  Potentiel +28%
16.728 M€  100 93,64 Plus haut 94,72 119,50 Résultat net 2020 est. 800 M€ Dernier dividende versé autorités indiennes. Conseil précédent (date) AB (24/05/2019)
  FRANKLIN RESSOURCES  (10,3%)
NBRE DE TITRES   CAPITAL RESEARCH M  (9,5%) Plus bas 89,96 68 Résultat net 2021 est. 1.440 M€ Date : 01­7­20 Montant : 2 (T) Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■■
90
178.641.341    BLACKROCK  (5,1%)  Cours semaine précédente 92,94 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
80 Capital échangé semaine 1,4 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 9,69 4,48 8,06 De par le poids des pneus de rechange dans ses  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 91,02 Endet. net/Fonds propres 39% Evol. an. BNPA 3 % ­ 54 % 80 % ventes et grâce à sa forte activité dans les pneus NEUTRE  Acheter  82 %
70

­ 14,17 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 3e trim. le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
74.04
+ 26 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
9,7
0,91
20,9
1,07
11,6
0,99
de spécialité, Michelin est la plus défensive des 
valeurs automobiles.
Résistances  98/102
Supports  90/87  
Conserver  18 %
Vendre  0 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
ORANGE ­ ORA FR0000133308 le CAC / Rang 1,7 % / 21e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 42.000 M Dividende 2019 0,50
13 euros
OPÉRATEUR TÉLÉCOMS 14 ORANGE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 ­1% Dividende 2020 est. 0,67
Le tire a évolué à l'opposé du marché parisien  ACHETER 
Variation + 0,72 % ­ 36,13 % résistant bien jusqu'à jeudi puis fléchissant à  Potentiel +37%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 3.006 M Rendement 2020 est. 7 %
Plus haut 9,77 15,38 l'opposé du rebond du Cac vendredi pour finir  Conseil précédent (date) AB (29/04/2014)
25.281 M    ETAT  (13,39%) 12 Résultat net 2020 est. 2.555 M Dernier dividende versé
Plus bas 9,40 8,63 sur une nouvelle semaine décevante. Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
NBRE DE TITRES   BPIFRANCE  (9,56%) Résultat net 2021 est. 2.850 M Date : 02­6­20 Montant : 0.2 (S) ■■■
9,50 Cours semaine précédente 9,44 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
2.660.056.599    SALARIÉS  (5,37%)  10
Capital échangé semaine 1,5 % Clôture de l'exercice 31­12­2020 BNPA 1,02 0,95 1,07 Malgré la crise, Orange pense ne pas dévier  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 9,61 Endet. net/Fonds propres 74% Evol. an. BNPA 40 % ­ 7 % 13 % significativement de ses objectifs, légère hausse NEUTRE  Acheter  74 %
8

­ 27,56 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Résultats 3è trim. 29­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
11.93
­ 20 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
9,3
1,20
10
1,21
8,9
1,20
de l'ebitdaal et trésorerie disponible organique 
de plus de 2,3 milliards d'euros.
Résistances  10,2/10,5
Supports  9/8,6
Conserver  22 %
Vendre  4 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
PERNOD RICARD ­ RI FR0000120693 le CAC / Rang 2,5 % / 15e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 8.500 M€ Dividende 2019 2,66
175 euros
VINS ET SPIRITUEUX 170 PERNOD RICARD SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2020 1% Dividende 2020 est. 2,90
LVMH a annoncé une forte demande pour les  ACHETER 
Variation + 2,42 % ­ 15,07 % cognacs Hennessy aux Etats­Unis au troisième  Potentiel +24%
CAPITALISATION LES ACTIONNAIRES Résultat net 2019 350 M€ Rendement 2020 est. 2 %
37.056 M€    SOC. PAUL RICARD  (15,56 %)
141,50 Plus haut 142,05 171,70 Résultat net 2020 est. 1.450 M€ Dernier dividende versé
trimestre, ce dont a bénéficié aussi l'action  Conseil précédent (date) VP (01/09/2016)
150 Pernod Ricard vendredi.
NBRE DE TITRES   MFS INVEST. MANAG.  (9,06%) Plus bas 137,20 112,25 Résultat net 2021 est. 1.600 M€ Date : 08­7­20 Montant : 1.18 (A) Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité ■■■■

261.876.560    GBL  (7,49%)  Cours semaine précédente 138,15 BILAN VALORISATION 2019 2020(e) 2021 (e) ANALYSE DU CONSEIL
130
Capital échangé semaine 1,2 % Clôture de l'exercice 30­06­2020 BNPA 5,42 5,54 6,11 Le groupe n'a pas donné d'objectifs pour  Tendance graphique Consensus des analystes
VARIATION DEPUIS LE 31­12­2019 Cours compensation 138,05 Endet. net/Fonds propres 59% Evol. an. BNPA ­ 14 % 2 % 10 % l'exercice débuté le 1er juillet.Il sera encore  NEUTRE  Acheter  46 %
110

­ 11,23 % 1er JANVIER 2020 16 OCTOBRE 2020


PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 1er trim le 22­10­20
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
52.63
+ 169 %
PER (nbre de fois)
VE/CA (nbre de fois)
26,1
5,38
25,5
5,35
23,2
5,05
marqué par la résistance de la consommation à 
domicile et les difficultés du duty free.
Résistances  146/151
Supports  131/125
Conserver  50 %
Vendre  4 %
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES DE LA SEMAINE CONSEIL TTF
PEUGEOT SA ­ UG FR0000121501 le CAC / Rang 0,8 % / 32e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2020 est. 59.750 M Dividende 2019 0