Vous êtes sur la page 1sur 10

Corrigé TD4

CRB D’OFFRE ET DE DMD :


1) Pq la crb de dmd individuelle est ↘ par rap au prix du bien considéré ?
Pcq si ↘ de prix, ↗ des qtt dmdées (loi de la dmd).
Pq la crb de dmd globlale (du mrché) est ↘ par rap au prix du bien considéré ?
Crb de dmd de marché = somme des dmd individuelles => elle est logiquement ↘ églmt.

2) Pq la crb d’offre individuelle est ↗ par rap au prix du bien considéré ?


Pcq + le prix de vente est élevé, + les entr ont intérêt à produire une qtt importante de
biens (pcq les profits seront + élevées). Cela est notamment dû aux coûts marginaux
croissants de la prod (à partir d’une certaine qtt, + on produit, + la dernière unité produite
a un coût de production élevé) => une ↗ du prix de vente du bien rend rentable un nv de
prod supérieur.
Pq la crb d’offre globlale (du mrché) est ↗ par rap au prix du bien considéré ?
Crb de d’offre de marché = somme des offres individuelles => elle est logiquement ↗
églmt.

3) Pq l’éq du marché s’établit à l’intersection des crb d’offre et de dmd ?


Car il s’agit du seul prix permettant d’égaliser les qtt offertes avc les qtt dmdées.
L’équilibre s’établit nécessairement en ce point car il existe des forces de rappel qui
ramènent systématiquement le marché à cette situation :
- Si p>p* : offre > dmd => les entr ↘ leur prix pr ne pas se retrouver avc des invendus
et on revient au prix p*
- Si p<p* : dmd > offre => les entr ↗ leur prix pr pvr satisfaire tte la dmd et on revient
à p*.

4) Que signifie un déplacement vers la droite de la courbe de demande ?


Une ↗ de la dmd à prix égal par rap à la situation antérieure.
ATT : s’il y a juste une variation du prix du bien, alors il n’y pas de déplacement de la crb
de dmd  on se déplace simplement sur cette courbe de demande (qui ne bouge pas)
=> la crb ne se déplace que s’il y a variation de la dmd.
Pour étudier l’impact sur l’équilibre de marché, on peut faire la représentation
graphique.

5) Des crb parfaitement élastiques représente des situations dans lesquelles une très faible
variation de prix engendrera une forte variation des qtt dmdées ou offertes => crb
quasiment horizontales.
A l’inverse, des courbes parfaitement inélastiques représente des situations dans
lesquelles une grande variation de prix n’a que très peu d’impact sur la variation des qtt
dmdées ou offertes => crb quasiment verticales.

1
6) Ds quel cas un déplacement de la courbe de dmd se traduira à l’équilibre surtout par
une variation de la quantité ? Par une variation du prix ?
Un déplacement de la courbe de demande se traduira à l’équilibre surtout par une
variation de la quantité si l’offre est très élastique (horizontale) et surtout par une
variation du prix si l’offre est très inélastique (verticale).

7) Ds quel cas un déplacement de la courbe d’offre se traduira à l’équilibre surtout par


une variation de la quantité ? Par une variation du prix ?
Un déplacement de la courbe d’offre se traduira à l’équilibre surtout par une variation de
la quantité si la demande est très élastique (horizontale) et surtout par une variation du
prix si la demande est très inélastique (verticale).

8) Relation entre la volonté d’acheter des consommateurs, la crb de dmd et le surplus des
consommateurs ?
La crb de dmd représente la volonté agrégée d’acheter de ts les consommateurs pr tt
prix. Un pt de la crb de dmd donne le prix maximum (= prix de réserve) qu’un
consommateur est prêt à payer pour obtenir les qtt correspondantes. Le surplus du
consommateur est une mesure de la satisfaction du consommateur = différence entre
prix de réserve et prix d’équilibre (prix que le consommateur a réellement payé) pr ttes
les qtt achetées.

2
9) Relation entre les coûts supportés par les vendeurs, la crb d’offre et le surplus du
producteur ?
La crb d’offre des vendeurs est déterminée par les coûts qu’ils supportent, plus
précisément les coûts marginaux de prod. Le vendeur a intérêt à produire tant que le
prix est supérieur au Cm de production (si p<Cm, il perd de l’argent) => il ↗ sa prod qd le
prix est plus élevé car il y aura plus d’unité de bien pour lesquels p>Cm. Le surplus du
producteur est la différence entre le prix de vente des biens et la courbe d’offre, pr ttes
les unités vendues (=> différence entre le prix et le Cm pour chaque unité vendues). Il
mesure la satisfaction des producteurs et correspond en fait à la notion de profit
(recettes – coûts).

Déplacement de la courbe de demande

1) Lorsque le prix du pain augmente, comment se déplace la courbe de demande de


pain ? Pourquoi ?
Pas de déplacement (car on n’indique pas dans quel contexte ce prix ↗). On se
déplace simplement le long de la courbe de demande qui donne les quantités
demandées en fonction du prix de vente.

2) Lorsque le prix du beurre augmente, comment se déplace la courbe de demande de


pain ? Pourquoi ?
Hypothèse : le beurre est un bien complémentaire du pain. Si le prix du beurre
augmente, on va diminuer sa consommation de beurre et donc réduire sa demande
de pain. Donc déplacement vers la gauche de la courbe de demande de pain.

3) Lorsque le prix des biscottes augmente, comment se déplace la courbe de demande


de pain ? Pourquoi ?
Hypothèse : les biscottes et le pain sont des biens substituables. Si le prix des
biscottes ↗ on va diminuer sa consommation de biscottes et les remplacer par du
pain d’où une augmentation de la demande de pain => déplacement vers la droite de
la crb de dmd.

4) Des rumeurs de présence de composants toxiques dans les farines utilisées pour
fabriquer le pain se répandent. Comment se déplace la courbe de demande ?
Pourquoi ?
Les rumeurs constituent une pub négative qui va ↘ la dmd de pain à prix constant =>
déplacement vers la gauche de la crb de dmd.

5) Les boulangeries utilisent désormais une farine importée beaucoup moins cher et
de meilleure qualité. Comment se déplace la courbe de demande ?
Pas d’effet sur la courbe de demande mais déplacement vers la droite de la courbe
d’offre (diminution des coûts de production). Exception : Si la nouvelle farine permet
de produire un pain de meilleure qualité (meilleur goût par exemple), alors la

3
demande peut augmenter pour un prix donné et donc, dans ce cas, déplacement vers
la droite.

6) De quoi va dépendre l'évolution de la dmd de pain lrsq le revenu des conso chute
brutalement ? Quelle hypothèse vous parait la plus plausible ?
Si la chute du revenu est faible : ↘ de la dmd de pain.
Si elle très brutale : la dmd de pain pt ↗, les ménages remplaçant ts les anciens
aliments par du pain à cause de leurs très faibles revenus.

Construction et propriétés de la courbe de demande

1) Sarah est prête à payer jusqu'à 3 euros pour manger un hamburger, puis jusqu'à 2
euros pour en manger un deuxième et enfin jusqu'à 1 euro pour en manger un
troisième. Construisez la courbe de demande individuelle de Sarah pour les
hamburgers.
Il suffit de tracer la courbe à partir des point (1 ; 3), (2 ; 2) et (3 ; 1) avc Q en abscisse
et p en ordonnée.

2) Antoine est prêt à payer jusqu'à 4 euros pour manger un hamburger, puis jusqu'à
2,50€ pr en manger un deuxième et enfin jusqu'à 0,50€ pr en manger un troisième.
Construisez la courbe de demande individuelle d'Antoine pour les hamburgers.
Il suffit de tracer la courbe à partir des point (1 ; 4), (2 ; 2,5) et (3 ; 0,5) avc Q en
abscisse et p en ordonnée.

3) Soit une ville où vivent 20 clones de Sarah et 10 clones d’Antoine. Etablissez un


tableau des ventes de hamburgers pr chq nv de prix, puis construisez la crb de dmd
de marché pr les hamburgers dans cette ville.

p 4€ 3€ 2,5€ 2€ 1€ 0,5€
Q 1*10 = 10 10 + 1*20 30 + 1*10 40 + 1*20 60 + 30 = 80 + 10 =
= 30 = 40 = 60 80 90

4) Une pizzéria ouvre dans la ville. Les clones d'Antoine n'aiment pas les pizzas mais
les clones de Sarah adorent ça. A cause du phénomène de substitution, leur
disposition à payer pour les hamburgers chute de moitié. Quelle est la nouvelle crb
de dmd de marché pour les hamburgers ?
Déplacement vers la gauche de la demande qui est divisée par 2 pour tout prix
donné.

Elasticité de la demande, typologie des biens et dépense totale

4
1) L’avantage principal de l’élasticité de la dmd par rap à la dérivée (pente) est que sa
valeur ne dépend pas des unités de mesures (l’unité des quantités demandées par
exemple). A noter, que l’élasticité est une notion ponctuelle, c’est-à-dire que sa
valeur peut être différente en fonction du niveau des prix (par exemple, sa valeur
sera différente pour un même bien si le prix de marché est de 5 euros ou 40 euros).

2) Cmt varie la dépense totale (DT= p*q) en fct des caractéristiques de l’élasticité-
directe ?
Si le prix d’un bien ↗, DT ↘ si l’élasticité-directe de la dmd est > à 1 en valeur
absolue.
Si le prix d’un bien ↗, DT ↗ si l’élasticité-directe de la dmd est < à 1 en valeur
absolue.
Si le prix d’un bien ↘, DT ↗ l’élasticité-directe de la dmd est > à 1 en valeur absolue.
Si le prix d’un bien ↘, DT ↘ si l’élasticité-directe de la dmd est < à 1 en valeur
absolue.

3) Cmt varie la dépense totale en fct des caractéristiques de la dmd et du prix ?


Si la ↘ de la dmd est plus forte que la ↗ de prix, DT ↘ (l’effet qtt l’emporte sur l’effet
prix).
Si la ↘ de la dmd compense exactement la ↗ de prix, DT reste cste (les 2 effets se
compensent).
Si la ↘ de la dmd est trop faible pr compenser la ↗ de prix, DT ↗ (l’effet prix
l’emporte sur l’effet qtt).

Déplacement de la courbe d’offre

1) ↗ du prix du facteur travail  ↘ de l’offre pr un prix donné => déplacement de la


crb d’offre vers la gauche.
2) ↘ des coûts de prod grâce à une nvelle technologie  ↗ de l’offre pr un prix donné
=> déplacement de la crb d’offre vers la droite.
3) Si nouvelles lois contraignantes sur les normes d'hygiène et de sécurité votées : ↗
des coûts de prod  ↘ de l’offre pr un prix donné => déplacement de la crb d’offre
vers la gauche.
4) Si rumeurs négatives : pas d’impact, c’est la crb de dmd qui va se déplacer vers la
gauche (si un facteur n’a pas d’impact sur les coûts de prod, alors la crb d’offre ne
bouge pas).

Le bénéfice de l’échange : la notion de surplus

1) Un produit donné a un coût de production tout compris de 10€. Un consommateur


donné que l'on appellera Jean-Michel est prêt à payer jusqu'à 20€ pour l'acquérir.
Dans quel intervalle sera compris le prix et pourquoi ? Quel sera le surplus total ?

5
Le surplus total change-t-il quand le prix varie ? Comment le prix affecte-t-il les
surplus individuels.
Le prix sera compris entre 10€ et 20€. En dessous, ce n’est pas rentable pr l’entr de
le produire. Au-dessus, il n’y aura personne pour l’acheter.
Surplus total = surplus du conso + surplus du producteur mais qd il n’y a qu’une
unité de bien vendu, surplus total = prix de réserve – prix minimum de vente pr le
vendeur = 20 – 10 = 10.
On voit bien avec cette formule que le prix n’a pas d’impact sur le surplus total (qui
ne dépend que du prix de réserve et du prix minimum de vente)  donc pas
d’impact du prix de vente sur le surplus total. Par contre, le prix de vente va
modifier la répartition entre surplus du consommateur et surplus du producteur.
Plus le prix est élevé, plus le surplus du consommateur est faible et celui du
producteur élevé (et vice versa).
Exemple :
Si p =10 alors le surplus du producteur est nul (10-10) et celui du consommateur est de 10
(20-10).
Si p =15 alors le surplus du producteur est de 5 (15-10) et celui du consommateur est de 5
(20-15)
Si p=20 alors le surplus du consommateur est nul (20-20) et celui du producteur est de 10
(20-10).
Dans tous les cas, la somme des deux surplus fait 10 (donc le surplus total est toujours de
10).

Si le prix maximum que le consommateur est prêt à payer est < prix minimum de vente du
producteur. Pas d’échange possible car

Exercices

Exo 1

1) Il faut juste représenter points dans un graphique (q,p) et les relier.


2) p=3 et Q= 140 (toujours donner prix et quantité lorsque l’on vous demande
l’équilibre).
3) La demande est excédentaire (D<O) pour tout prix inférieurs au prix d’équilibre, donc
p=2ou p=1 par exemple. Dans ce cas, les entreprises augmenteront leurs prix pour
servir toute la demande  cette hausse de prix va diminuer la demande et
augmenter l’offre jusqu’à ce que D=O (et on sera à p=3).
4) L’offre est excédentaire (O<D) pour tout prix supérieurs au prix d’équilibre, donc p=4
ou p=5 par exemple. Dans ce cas, les entreprises baisseront leurs prix pour éviter

6
d’avoir des invendus  cette baisse de prix va augmenter la demande et réduire
l’offre jusqu’à ce que D=O (et on sera à p=3).

Les mécanismes décrit dans les questions 3 et 4 correspondent à la loi de l’offre et la


demande et constituent les forces de rappel qui ramène systématiquement le marché à
l’équilibre.

Exo 2

1) Il faut juste représenter points dans un graphique (q,p) et les relier.


2) O=D quand p = 50 et Qo = Qd = 120
3) Un prix plancher est un prix minimum imposé sur un marché (le salaire minimum par
exemple), un prix plafond est un prix maximum imposé sur un marché (l’encadrement
des loyers par exemple).
Du coup, un prix plancher aura un impact si il est plus haut que le prix d’équilibre donc si
pc>p*. Sinon, aucun effet car le prix plancher n’est pas une contrainte quand le prix
d’équilibre lui est supérieur.
Symétriquement, un prix plafond aura un impact si il est plus faible que le prix d’équilibre
donc si pp<p*. Sinon, aucun effet car le prix plafond n’est pas une contrainte quand le prix
d’équilibre lui est inférieur. Si le prix plafond pour louer un appartement est de 1000 euros
et que celui-ci est loué à 800 euros, alors il ne se passe rien.
Du coup, dans l’exercice : aucun effet du prix plancher puisque 7<50.
4) La quantité offerte pour un prix donné est divisé par 2. On refait le tableau en divisant
systématiquement l’offre par 2.

Prix Quantités Quantités offertes


demandées
10 200 0
20 180 15
30 160 30
40 140 50
50 120 60
60 100 70
70 80 80
80 60 85
90 40 90

7
On déterminer l’équilibre en cherchant dans le tableau le prix qui égalise offre et
demande. On trouve p=70 et q=80.
L’offre diminue donc déplacement vers la gauche de la courbe d’offre. La demande n’est
pas impactée directement (car le nombre d’usine ne change pas la quantité demandée
pour un prix donné) donc pas de déplacement de la courbe de demande. En faisant le
graphique, on retrouve : hausse du prix et baisse des quantités.

5) La courbe de demande ne bouge toujours pas. La courbe d’offre va progressivement se


décaler vers la droite (à mesure que la production re-augmente) jusqu’à revenir à sa
position initiale. On reviendra à l’équilibre précédent donc les prix vont diminuer et les
quantités augmenter.

Exo 3

1) On a une fonction de demande Q = 12- p. Dans un repère (q,p), il faut exprimer p en


fonction de q pour obtenir l’équation de la droite. D’où : p = 12 – Q. Pour tracer,
vous pouvez chercher p quand q=0 (ça donne p=12 donc vous pointez 12 sur l’axe des
ordonnées) et q quand p=0 (d’où q=12 que vous reportez sur l’axe des abscisses)
2) Non, car la courbe de demande représente la quantité demandée pour chaque prix.
On se déplacera donc simplement le long de la courbe de demande. Quand p=4 on a
q = 8 et quand p=3 on a q=9.
3) Accroissement de la demande  translation vers la droite de la courbe de demande.
4) Le changement de prix est un effet induit par la hausse de la demande. En
décomposé, on a : Hausse de la demande (déplacement vers la droite de la courbe de
demande)  les consommateurs sont prêt à payer plus pour la même quantité donc
le prix augmente l’augmentation du prix fait augmenter les quantités échangés 
On finit avec un prix et des quantités échangées plus importantes.

8
Exo 4

∆q
q −10 ∆ p −10
1) e q , p = =¿−0.15= → = =66.6 %
∆p ∆p p −0.15
p p

L’élasticité de -0.15 signifie que la demande diminue de 0.15% qd le prix augmente de 1%.

 Il ft avoir une augmentation du prix de 66.6% pour que la demande diminue de


10%. On peut aussi donner cette augmentation de prix en valeur :

∆p
=66.6 % → ∆ p=66.6 % × p
p

Or p = 6 =>∆ p=66.6 % × 6=4 => une ↗ de prix de 4 euros entrainera une ↘ de la dmd de
10%.

1) Si l’élasticité est de 1 en valeur absolue et que rien n’est préciser alors on a e = -1.
Recettes = dépenses => si e=-1, alors les recettes resteront constantes car la dérivée
de celle-ci par les prix sera égale à 0.

Exo 5

dq p p
1) On a QD= 2000 - 4p et on sait que e q , p = × =q ' ( p)×
dp q q
On dérive q par p : ce qui donne QD’(p) = -4. Pour p=10, on détermine Q D en remplaçant dans
la fonction de demande => QD = 2000 – 4*10 = 1960.

Il suffit de tout remplacer maintenant dans la formule : eq,p = -4*10/1960 = -0.02. L’élasticité
directe est de -0.02 ce qui signifie que, lorsque p=10, la demande diminuera de 0.02% si le
prix augmente de 1%
2) Même chose avec p = 30
La dérivée de la demande par p n’est pas impactée par le changement de prix donc sa valeur
ne change pas. On cherche q pour p=30 : QD = 2000 – 4*30 = 1880.

On remplace dans la formule : eq,p = -4*30/1880 = -0.06 => lrsq p=30, la dmd ↘ de 0.06% si
le prix augmente de 1%.

Exo 6

1) On a x = -13x -8py + 10 pz + 360.

9
Remarque : le signe devant le prix de chaque bien renseigne déjà sur la relation entre le bien
x et les autres biens. Si le signe est positif alors les biens sont substituables (si le prix de z
augmente alors la consommation de x augmente), s’il est négatif, alors les biens sont
complémentaires (si le prix de y augmente, alors la consommation de x diminue).
a) On remplace px, py et pz par les valeurs données dans l’énoncé et en utilisant la
fonction de demande de x, on trouve : x=154
b) Exprimez x comme une fonction de py
Il suffit de remplacer uniquement px et pz par leur valeur. On trouve : x = -8py + 274
Du coup dx/dpy = x’(py) = -8.
On remplace dans la formule de l’élasticité croisée et on trouve : ex,py = -8*15/154 =
-0.78 (py=15 est donné dans l’énoncé)
 La dmd du bien x diminue de 0.78% lorsque le prix de y augmente de 1%.
Comme l’élasticité croisée est négative, on peut dire que x et y sont
complémentaires.
Exprimez x comme une fonction de pz
On remplace px et py par leur valeur dans x et on trouve : x = 10pz –46
D’où dx/dpz = x’(pz) = 10.
On remplace dans la formule de l’élasticité croisée et on trouve : ex,pz = 10*20/154 =
1.29.
 La dmd du bien x augmente de 1.29% lorsque le prix du bien z augmente de 1%.
c) Comme l’élasticité croisée est positive, on peut dire x et z sont substituables.

Exo 7

a) ↘ des coûts de prod = ↗ de l’offre pour un prix donné = décalage vers la droite de la
courbe d’offre.
b) La baisse du coût de production profite clairement au consommateur.

10