Vous êtes sur la page 1sur 2

Centre Hospitalier de Gonesse

Guide d’utilisation des antalgiques pour enfant


Organisation de la Prise en Charge du patient Document n° : OPC.PEC.DOL.FT02/1
Prise En Charge / Douleur Date d'application : Juin 2010

Prévenir la douleur induite par les soins : Règles des trois paliers de l’OMS
Anticiper, et prévoir les mesures préventives possibles, qui peuvent pour les douleurs nociceptives Palier II : douleur modérée à intense (4 à 7/10)
s’associer entre elles selon geste et situation :
G30% pour le nourrisson < 3mois ◗ Codéine
EMLA® patch (peu de CI), MEOPA (enfant coopérant), La posologie est de 2 à 4mg/kg/24h en 4 à 6 prises
Hypnovel® (0.3mg/kg IR) nalbuphine® (0.3mg/kg IR 30 mn avant Palier I : douleur d'intensité légère à modérée (≤4/10)
Codenfan® AMM >1 an (en sirop), la posologie est de
geste) distraction, relaxation, hypnose… 0.5 à 1mg/kg/prise, maxi 6mg/kg/j
◗ Paracétamol dose habituelle : 15mg / kg / 6h
Expression de la douleur chez l’enfant - Forme orale : 15mg/kg/6h (60mg/kg/j)
- Spécialités associant paracétamol et codéine
La douleur aiguë ou nociceptive est liée à un excès de - Voie IV : 15mg/kg toutes les 6heures, soit 60mg/kg/j ;
Efferalgan codéine® :AMM 15kg, 3 ans : 500 mg de paracétamol +
nociception en cas de destruction, compression, inflammation des nouveaux-nés de moins de 10 jours de vie et
30mg de codéine (cps sécables
tissus (traumatisme, acte chirurgical, cancer, gestes douloureux…). prématurés de moins de 10 jours d’âge corrigé :
effervescents au goût pamplemousse)
Les manifestations de la douleur chez l’enfant sont bi-phasiques: " demi dose, soit 7,5mg/kg/injection
parlantes » à la phase aiguë, mais plus insidieuses avec une atonie - Voie rectale : 90mg / kg / j (absorption aléatoire)
- Présentations associés au paracétamol
psychomotrice si la douleur se prolonge. Les signes se modifient Paracétamol-dextropropoxyphène 1 à 2 gél toutes les 4 à 6 heures,
d’autant plus rapidement que l’enfant est petit. ◗ Acide acétyl salicylique : il est très peu utilisé
dose maxi 6 gél / j (Diantalvic®)
- Voie orale : 50 à 80mg/ kg / j, en 3 à 4 prises
◗ Tramadol
Démarche diagnostique : AMM >3 ans en gouttes, >12 ans pour la forme LP,
Ecouter, interroger, examiner ◗ AINS : intérêt s’il existe une composante inflammatoire à la
>15ans pour les cps à libération immédiate,
douleur : nécessite un état d’hydratation correct
12 ans quand associé au paracétamol.
Evaluer l’intensité de la douleur… •Acide Niflumique : suppo sécable 400mg (AMM > 6
Posologie : 3 à 5mg / kg / j sans dépasser 8mg/kg / j en 3 ou 4
Il faut entrer en contact avec l’enfant, créer une relation mois), per os gel 250mg (AMM >12ans), dose : 40mg/kg/jour en
prises
de confiance et prendre le temps de l’observer. 2 prises, dose max 1200mg/jour
Utiliser des échelles adaptées à l’âge, la situation… • Ibuprofène : AMM >3mois Advil® ou Nureflex®
Formes immédiates 50 à 100 mg toutes les 4 à
◗ Auto-évaluation > 4 ans sirop,dose : 20 à 30mg/kg/j en 3 ou 4 prises
6 heures, sans dépasser 400mg/ j
Echelle des jetons / algocubes ( 4-6a), FPS-R (>4a), EVA(>6a), EN • Naproxène : AMM >15 ans (ou >25kg si polyarthrite
/ EVS(>12a) juvénile) dose : 10 mg/kg/j en 2 ou 3 prises
- Formes LP 100 mg matin et soir, maxi 200 mg matin et soir
NB : entre 4 et 6 ans 25% des enfants choisissent des seuils Apranax® (cps 550 mg) Topalgic® suspension 1 gtte = 2.5mg
extrêmes • Kétoprofène : AMM >15 ans
Contramal® LP et Topalgic® LP à 100 mg
◗ Hétéro-évaluation ou échelle comportementale Profénid®, forme IV : 2 à 3mg / kg / j en 2 à 3 perfusions de 30 Tramadol® 50 mg en gél et cps effervescents
◗4 ans ou si enfant non communiquant, ou si l’autoévaluation n'est mn.
pas comprise. - Association paracétamol 325 mg - tramadol 37,5mg
◗ Anti-spasmodiques
Recommandations d’après l’ANAES 2000 Ixprim®, Zaldiar®
• Phloroglucinol : AMM ≥ 24mois Spasfon® cp 80mg,
NFCS jusqu’à 18 mois (seuil 1/4)
suppo 150mg, IV 4ml/40mg, posologie 6mg/kg/j en 2-4 prises Formes injectables AMM >12 ans
EDIN nouveau-né (seuil 5/15)
( Trimébutine : AMM tout âge Contramal®,Topalgic®, Zamudol® 100 mg
Amiel-Tison inversée 1 mois à 3 ans (seuil 5/20)
Débridat® suspension 4.8mg/ml, posologie : 5 à 10 mg/kg/j en
OPS à partir de 2 mois (seuil 3/10)
2-3 prises - Traitement d’attaque
CHEOPS 1 à 6 ans (seuil 6/13)
(Tiémonium : AMM ( 30mois )Viscéralgine® , : posologie 50 à 100 mg en IVL (2 ou 3 minutes) puis
DEGR pour la douleur prolongée, 2 à 6 ans (seuil 10/40)
6mg/kg/j. CP 50 mg 50 mg toutes les 10 à 20 minutes, sans dépasser
HEDEN (DEGR simplifiée) (seuil 3/10)
EVENDOL : 0 à 7 ans, douleur aigue prolongée (seuil 4/15) 250mg la 1re heure, puis ultérieurement :
50 à 100 mg en IVL sur 2 ou 3 minutes,
NB : à tout moment on peut faire une hétéro-évaluation par un tiers toutes les 4 à 6 heures, sans dépasser 600mg/ jour
avec une échelle d’auto-évaluation.
… et réévaluer pour adapter le traitement
Les traitements symptomatiques doivent être envisagés d’emblée.
Centre Hospitalier de Gonesse
Guide d’utilisation des antalgiques pour enfant
Organisation de la Prise en Charge du patient Document n° : OPC.PEC.DOL.FT02/1
Prise En Charge / Douleur Date d'application : Juin 2010

◗Palier III : douleur intense (≥7/10) ◗ Passage d'un palier N au palier N+1
Nalbuphine : AMM 18mois
Règles de passage
Très utilisée en pédiatrie associée à un palier I
Si la douleur résiste à la dose maximale du palier (x)
- Voie IVL
pendant les premières heures après vérification de :
En 15 à 30 minutes à la dose de 0,2mg/ kg toutes
- bonne observance du traitement
les 4 à 6 heures
- Voie IV continue
Dose de charge de 0,2mg / kg puis démarrer immédiatement le
- prescription des co-antalgiques
- absence de signe de douleurs neuropathiques Aide mémoire
◗ Conversion palier II vers palier III
débit continu à la dose 1,2mg / kg / jour
- Voie rectale
Dose de 0,3 à 0,4mg/ kg, 15 min avant un geste douloureux
6cp de paracétamol codéine ou
6cp de dextropropoxyphène paracétamol pour l'utilisation
= environ 30mg de morphine orale

des antalgiques
30mg de codéine = 5mg de morphine
Morphine
◗ Conversion dans le palier III
◗Voie orale AMM à 6mois à la posologie de 0,3 à
1mg de morphine orale = 1/2mg de morphine SC
0,5mg/ kg en dose de charge, puis 0,2mg / kg toutes
= 1/3 de mg de morphine IV

dans les douleurs


les 4 heures. Si enfant douloureux après 2 ou
3 prises, augmenter chaque prise de moitié.
Titration
Quand la douleur est stable et la dose journalière trouvée,
TDose de charge 50 à 100µg/kg et réinjections 25µg/kg
remplacer chez l’enfant > 6 mois par une morphine

aiguës nociceptives
toutes les 5 à 7minutes, jusqu’à EVA < 30, EVS douleur
d’action prolongée LP en 2 prises quotidiennes.
faible, EDIN < 5, OPS < 3 ou niveau de sédation S2
Interdoses possibles en cas de douleur : 1/6 de la
dose quotidienne totale prévue (4 à 6 maxi / jour).
Effets indésirables des morphiniques
Le pic d’action de la morphine LI est de 45 minutes
◗Constipation
et de la forme LP est de 2 heures à 4 heures.
A prévenir systématiquement par règles diététiques, laxatifs
- Morphine orale LI
osmotiques ou stimulants et lavements si besoin
Actiskénan ® ≥ 6 mois (gel 5, 10, 20 mg)
◗ Nausées, vomissements, somnolence transitoire
Oramorph® ≥ 6 mois (flacon 20mg/ml 1 goutte=1.25mg, dose
10mg/5 ml)
- Morphine LP
Nausées et vomissements dus soit aux opioïdes, soit à
la constipation.
Pas de traitement préventif pour les nausées, prescrire des
Chez l’enfant
Skénan® ≥6 mois (10, 30, 60 mg)
antiémétiques Zophren® ou Droleptan® (5mg pour 100mg de
morphine ds pompe PCA)
◗Voie IV AMM dès la naissance. PCA en mode continu
◗ Bradypnée sévère, sédation
ou/et en mode bolus selon le type de douleur
La somnolence est le premier signe de surdosage en
- Chez les grands
morphinique chez l’enfant.
Bolus seuls : débuter 20 micro-grammes/kg/7mn (max 6mg/bolus)
Si bradypnée < 10/minute chez le grand enfant et
avec limite 1h (max 6 bolus) puis réévaluer pour réadapter le
< 15/minute chez le petit enfant : Naloxone 10µg/kg
traitement. En cas de douleur importante associer initialement un Validé par le CLUD
en titrant jusqu’à FR > 10 ou > 15 /minute
débit continu de 5 à 20 micro-grammes/kg/h
◗ Autres, rares
- Chez l'enfant de moins de 3 mois : le principe est la
- Rétention d'urine
réduction des doses de moitié. Document élaboré en collaboration avec le
- Hallucinations, confusion
Débit continu 10micro-grammes/kg/h à réadapter Dr Chantal WOOD,
- Dysphorie, cauchemars
en fonction de l’efficacité et la tolérance. Possibilité
- Prurit =Nalbuphine® en continu (1/10 de la dose antalgique) UETD Hôpital Robert Debré, GHU Nord
de faire des bolus infirmiers de 10micro-grammes/kg
- Dépression respiratoire
en cas de douleurs survenant malgré le débit continu.
- Myoclonies