Vous êtes sur la page 1sur 2

LE SAINT- ESPRIT EST INDISPENSABLE DANS L’EVANGELISATION

 http://l.evangile.sauve.overblog.com/
 Évangéliser, c’est apporter à tout être humain perdu la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ.
 Pour accomplir une tâche si vaste et si difficile, la présence et l’assistance du Saint-Esprit sont
indispensables.
Le Seigneur Jésus dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire ». Il faut l’intervention efficace de l’Esprit Saint
de Dieu.
 Voyons en quoi l’action de l’Esprit est tellement indispensable.
1 Le Saint-Esprit convainc de péché. Dieu a promis de parler au cœur et à la conscience de tout être humain
Nous, nous agissons de l’extérieur; Il le fait, Lui, de l’intérieur.
Jésus promet que l’Esprit consolateur convaincra le monde en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne
croient pas en Lui (Jean 16. 8-9).
 2 Seul, le Saint-Esprit régénère. « C’est l’Esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien » (Jean 6. 63).
 Le fait de parler, convaincre, encourager, et évangéliser ne produit jamais le miracle de la résurrection
spirituelle. Seul le Saint-Esprit produit, en chaque individu qui croit, la Nouvelle Naissance sans laquelle nul ne
peut entrer dans le Royaume de Dieu.
 3 Le Saint-Esprit baptise, en ajoutant le croyant à l’Église. Le Seigneur Jésus ajoute chaque jour à l’Église
ceux qui sont sauvés (Actes 2. 47). Tous les croyants en Jésus ont été « baptisés dans un seul Esprit pour former
un seul corps » (1 Corinthiens 12. 13).
 4 Le don du Saint-Esprit est accordé à toute personne régénérée.
5 Le Saint-Esprit enrôle chaque croyant au service du Seigneur.
En réalité l’Esprit-Saint fait de nous tous des témoins de Jésus-Christ (Actes 1. 8). Nous sommes en effet un
sacerdoce royal, un peuple acquis, afin que nous annoncions les vertus de Celui qui nous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière (1 Pierre 2. 9).
Paul s’écriait : « Malheur à moi, si je n’annonce pas l’Évangile ! » (1 Corinthiens 9. 16). Nous devons inculquer
cette nécessité à tous ceux que nous amenons au Christ. Avec eux, soyons pénétrés de la joie ineffable et
glorieuse qu’il y a de servir Jésus le Roi des rois.
Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un Esprit de force, d’amour et de sagesse (2 Timothée
1. 7).
 6 Le Saint-Esprit qualifie tous les membres du corps de Christ pour une tâche particulière.
L’œuvre de Dieu est extrêmement difficile et redoutable. Nous n’avons en nous-mêmes aucune capacité.
Mais, déclare Paul, notre capacité vient de Dieu. C’est Lui qui nous rend capables d’être ministres de la nouvelle
alliance de l’Esprit.
 A chacun de ceux qu’Il a « baptisés » dans le corps de Christ, le Saint-Esprit accorde un don spirituel (1
Corinthiens 12. 7-11).
7 Le Saint-Esprit dirige toute la stratégie missionnaire. Le « Consolateur », qui doit nous conduire dans toute
la vérité, ne le fait pas seulement sur le plan de la doctrine ; Il désire nous mener en tout sur le chemin de la
volonté divine. Il révèle à l’Église ses plans pour l’œuvre de conquête, et tient fermement dans sa main ses
serviteurs dociles.
 8 Le Saint-Esprit aide l’évangéliste à délivrer son message. Parlant, non pas de prédication, mais de
témoignage en temps de persécution, le Seigneur disait à ses disciples : « Quand on vous livrera, ne vous
inquiétez ni de la manière dont vous parlerez, ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné
à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous » (Matthieu 10.
19-20).
L’évangéliste, comme tout témoin du Christ, a besoin d’être disponible et toujours prêt à laisser l’Esprit
compléter son message, s’il le faut.
 9 La prière par le Saint-Esprit est le moteur de l’évangélisation. Nous oublions constamment que « nous
n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les esprits méchants dans les lieux célestes
Ephésiens 6, 12).
Nous voulons bien proclamer le message de l’Évangile et chercher à persuader les incrédules, mais nous ne
savons pas d’abord « lier l’homme fort » pour pouvoir ensuite lui arracher ses victimes. (Matthieu 12. 29).
Nous ayant exhortés à « prendre l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu », Paul ajoute : « Faites en tout
temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. ..Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand
j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile pour lequel je suis
ambassadeur dans les chaînes, et que j’en parle avec assurance, comme je dois en parler » (Éphésiens 6. 17-
20).
 L’intercession en faveur des évangélistes, des combattants pour l’œuvre de Dieu, voilà ce que nous
voulons apprendre toujours mieux.
Une intense préparation du terrain par la prière, un soutien de l’effort donné, un arrosage de la semence
jetée, feront reculer l’adversaire et produiront des fruits abondants.
 10 La démonstration d’Esprit et de puissance. « Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ,
comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: soyez réconciliés avec Dieu!» (2
Corinthiens 5. 20-21).
Il écrit aux Thessaloniciens : « Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus, notre Évangile
ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine
persuasion » (1 Thessaloniciens 1. 5).
Voilà ce que nous souhaitons ardemment pour tous nos efforts de prédications et d’évangélisation.
 C’est alors que, par la foi au Seigneur et la plénitude du Saint-Esprit, des fleuves d’eau vive couleront du
sein de chacun d’entre nous.
Ce jour-là, nous n’aurons pas seulement une campagne d’évangélisation, mais un réveil de l’Église et une
résurrection d’âmes perdues dans leur péché.
Car « ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées»
(Zacharie 4. 6).

Vous aimerez peut-être aussi