Vous êtes sur la page 1sur 36

Definition 

; lorsque les trois tensions ne sont pas identique et


ne sont pas décalées dun angle de 120 degré les unes par
rapport aux autres on parlera de déséquilibre du systéme
triphasé en tension
Un réseau electrqiue triphasé equilibré alimentant
unrécepteur eectrique tripahasé non equilibré conduit a des
déséquilibre de tension dus a la circulation de courants non
amplitude et/ou
equilibré dans les impédances de réseau
ne sont pas déphasées les unes des autres de 120°.

I.3.8 Déséquilibre de tension : Un récepteur électrique


triphasé, qui n'est pas équilibré et que l'on alimente
par un réseau triphasé équilibré conduit à des
déséquilibres de tension dus à la circulation de
courants non équilibrés dans les impédances du réseau
(figure I.7). Ceci est fréquent pour les V Figure I.6:
Exemple de cas de surtensions transitoires. Chapitre I :
profils de la tension sur le réseau et techniques
d’amélioration de la stabilité. 11 récepteurs
monophasés basse tension. Mais cela peut également
être engendré, à des tensions plus élevées, par des
machines à souder, des fours à arc ou par la traction
ferroviaire [20]. Un système triphasé est déséquilibré
lorsque les trois tensions ne sont pas égales en I.3.8

IV.3.1.1 Régulation de la tension : Le régulateur de tension (nommé l’AVR : Automatic Voltage


Regulator) a une influence directe sur la puissance électrique développée par la machine. Au niveau
des groupes de production, un régulateur primaire de tension agit sur la tension d’excitation
commandant le courant du rotor de la machine de façon à asservir la tension du stator à une valeur
de consigne fixée a priori. Dans le cas de fort perturbation, l’AVR peut améliorer la stabilité du réseau
électrique juste après l’apparition d’un défaut et avant son élimination, l’AVR peut empêcher la perte
de synchronisme. Ceci peut être expliqué comme suit: Chapitre IV : Simulation et analyse des
résultats 90 Lors d’un défaut, la tension à la sortie du générateur diminue. Une erreur de la
régulation ∆V force le régulateur de tension à augmenter le courant d’excitation du générateur.
Cependant le courant d’excitation ne peut pas changer immédiatement à cause des constantes de
temps du générateur, de l’excitation et du gain du régulateur. Pour examiner l’effet du régulateur sur
la stabilité du réseau électrique, nous supposons que le système présenter sur la figure (II.1), un
court-circuit triphasé se produit à une distance L2, d’où ∆Xf = 0. Nous avons vu que pour un court-
circuit dont la durée vaut 200 ms, le système sans régulation est instable (fig.II.6). L’effet du
régulateur de tension présenté sur la figure (IV.2) : L’effet du régulateur de tension est d’augmenter
le courant d’excitation, par conséquent de la tension d’excitation E’, Cette augmentation de la
tension d’excitation a deux effets positifs : lorsque E’ augmente, la puissance d’accélération et aussi
l’aire d’accélération A1 diminue. à l’instant de l’élimination du défaut, la caractéristique P = f (δ)
s’accroît, donc la puissance de décélération et aussi l’aire de décélération A2 augmentent figure
(IV.2). Dans cet exemple le rotor arrive au maximum de l’angle interne au point 6, lorsque l’aire de
décélération A2 est égale à l’aire d’accélération A1

Introduction :

Les déséquilibres de tension sont l’un des problèmes DE Power Quality les


plus courants dans les réseaux électriques triphasés. Souvent négligés, ils
peuvent endommager gravement les équipements électriques et électroniques.
Un déséquilibre de tension peut se produire en tout point du système de
distribution électrique triphasé, lorsqu’une phase est excessivement chargée avec
une valeur de tension inférieure à celle des autres phases.
Dans un système triphasé, la variation de tension maximale entre les phases doit
être inférieure à 2%, sinon des dommages importants aux équipements
électroniques et électriques peuvent se produire, en particulier aux
transformateurs et moteurs triphasés

 déséquilibre de tension, est un problème affectant les réseaux triphasés, elle


peut endommager gravement l’équipement, mais elle est souvent négligée.
Il arrive souvent que dans un système électrique triphasé, les utilisateurs, qui
doivent être répartis de la même manière sur chaque phase, soient chargés sur
les phases d’une manière différente, générant ainsi des déséquilibres de tension.

les consequance ;

Les équipements tels que les transformateurs et les moteurs triphasés alimentés
par un système triphasé avec asymétries, et donc avec des déséquilibres de
tension, pourraient être soumis aux problèmes suivants:
 Surchauffe
 Bruit anormal
 Vibrations excessives
 Défaillance prématurée

Par exemple, un déséquilibre de tension de 2,3% sur un moteur 400V se traduit


par un déséquilibre de courant de près de 18%, provoquant une élévation de
température de 30°C.

Solution :

Pour résoudre ce problème récurrent de Power Quality dans les réseaux


triphasés, IREM propose une large gamme de stabilisateurs de tension,
spécialement conçus, pour détecter et compenser les déséquilibres de tension
automatiquement et indépendamment sur chaque phase.
Le résultat est un réseau rééquilibré, sans asymétries, qui permet aux utilisateurs
de travailler dans les conditions d’alimentation nominale.
Grâce à l’utilisation d’un stabilisateur de la série IREM Y, les équipements
électriques et électroniques triphasés, sensibles aux déséquilibres de tension, en
plus de bénéficier d’une meilleure efficacité et d’une durée de vie plus longue
seront préservés de l’apparition de défauts liés aux asymétries de phase.

I.3.9 Déséquilibre de tension

Un récepteur électrique triphasé, qui n'est pas équilibré et que l'on alimente
par un Réseau triphasé équilibré conduit à des déséquilibres de tension
dus à la circulation de courants non équilibrés dans les impédances du
réseau (figure I.8). Ceci est fréquent pour les récepteurs monophasés
basse tension. Mais cela peut également être engendré, à des tensions
plus élevées, par des machines à souder, des fours à arc ou par la traction
ferroviaire [20].

Un système triphasé est déséquilibré lorsque les trois tensions ne sont pas
égales en amplitude et/ou ne sont pas déphasées les unes des autres de
120°.

In troduction ou conclusion ;
Le bon équilibre d’un système triphasé tient à des tensions de phase
égales. En cas d’inégalité, c’est-à-dire en cas de différence de tensions
entre les phases, un déséquilibre de tensions s’instaure et peut engendrer
de nombreux dommages.

Introduction

Dans une installation alimentée par les trois phases (et le neutre), le
courant électrique est réparti sur les trois fils électriques de phase.

Dans une installation électrique 60A triphasée, on aura 20A par phase.

Le souci, c’est qu’on va devoir trouver un certain équilibre pour que, en


fonctionnement nominal, le courant électrique dans chaque phase ne
dépasse pas la charge maximale.

Sinon, c’est la disjonction générale car le courant demandé sur une


phase est trop important.
insi, dans un tableau électrique triphasé, on ne pourra pas mettre tous
les gros consommateurs d’électricité sur une seule phase, les lumières
sur une autre phase et les prises électriques sur une dernière.

Il faut “mélanger” les alimentations des différents circuits sur chaque


phase pour ne pas créer de déséquilibre de tension.

Comment détecter et diagnostiquer un


déséquilibre de tension en triphasé?

Qu’est ce qui se passe quand on a un déséquilibre de


tension sur un tableau électrique triphasé?

Les circuits électriques monophasés en cause:


Le triphasé est utilisé par des machines spécifiques et c’est pour cela
qu’on le retrouve encore sur des anciennes installations.

Pour les alimentations spécifiques triphasées, les trois phases sont


envoyées au niveau des machines qui utilisent le courant de manière
équilibrée.

Mais alors, d’ou vient le problème?

Le déséquilibre se situe alors au niveau des circuits monophasés qui


sont alimentés par une seule phase (et le neutre pour avoir une
différence de potentiel électrique de 230V).

Les appareils électriques monophasés vont “tirer” une certaine valeur


de courant électrique sur la phase sur laquelle ils sont branchés.

Et si on branche tous les appareils sur une seule phase, ou les gros
consommateurs d’électricité sur une seule phase, on risque d’arriver
vite à la limite de courant qui peut être distribué.
Une coupure générale au niveau du disjoncteur de
branchement triphasé:
Concrètement, le déséquilibre de tension provoque une coupure
générale au niveau du disjoncteur d’abonné (le disjoncteur de
branchement). En effet, la valeur du courant nominal sur une phase est
dépassée.

C’est techniquement une surcharge sur une des phases qui est vue
comme un défaut par le disjoncteur de branchement.
Le disjoncteur de branchement triphasé déclenche en cas de déséquilibre de tension triphasé et de
surconsommation sur une des phases

Effectivement, ce dernier est un disjoncteur différentiel magnéto-


thermique. Il est équipé des mêmes fonction de protection que les
disjoncteurs installés dans le tableau électrique. Le disjoncteur de
branchement électrique protège contre les surcharges et les court-
circuits électriques. Il y a également une protection différentielle mais
qui n’intervient pas dans le problème de déséquilibre de tension en
triphasé.

Au final, c’est donc toute l’alimentation électrique de l’habitation qui est


impactée en cas de mauvaise équilibrage de phase.

Comment être sûr du déséquilibre de tension?

Déterminer le type de défaut:


Avant de crier “au loup!”, ou plutôt “au déséquilibre!”, il faut être sûr que la panne soit bien due à un
déséquilibre.

En effet, il se peut que le disjoncteur de branchement déclenche à cause d’une fuite de courant à la terre.
Effectivement, comme je l’ai indiqué ci dessus, le disjoncteur de branchement est un disjoncteur différentiel.

Si le tableau est équipé d’un (ou plusieurs) interrupteur différentiel 30mA, ce dernier doit déclencher en temps
normal avant le disjoncteur principal. Dans ce cas, la fuite de courant à la terre est facilement identifiable. Un
interrupteur différentiel n’a pas d’action en cas de déséquilibre de tension.

Au final, si le disjoncteur principal déclenche et que vous avez un doute pour identifier une fuite de courant à la
terre, il faut procéder de la façon suivante.

 Positionner le disjoncteur de branchement général à 0 / OFF.


 Mettez tous les disjoncteurs divisionnaires à 0 / OFF.
 Si il y a des interrupteurs différentiels, laissez les sur 1 / ON.
 Positionner le disjoncteur de branchement général à 1 / ON.
 Remontez les disjoncteurs 1 par 1 en mettant le disjoncteur précédemment activé à 0. Il faut un seul
disjoncteur activé pour effectuer ce test.
o Si un déclenchement du disjoncteur de branchement intervient, c’est qu’il ne s’agit pas
d’un déséquilibre de tension mais d’une fuite de courant à la terre.
o Si il n’y a pas de déclenchement du disjoncteur général, c’est probablement un
problème de mauvais équilibre du tableau électrique triphasé.
Avant d’envisager un déséquilibre de tension sur un tableau électrique triphasé, il faut s’assurer que
le problème ne vienne pas d’une fuite de courant à la terre qui fait déclencher le différentiel

Faire une mesure à la pince ampèremétrique:


Il existe un outil qui permet de s’assurer du déséquilibre de tension dans un tableau électrique triphasé.
Il s’agit de la pince ampèremétrique.

C’est un outil de mesure qui permet de visualiser la valeur de courant qui traverse un fil électrique à un instant
donné.

En utilisant une pince ampèremètre sur chaque phase qui alimente le tableau électrique, on peut mesurer les
consommations et voir si le tableau électrique triphasé est équilibré.
La pince ampèremétrique permet de mesurer le courant qui traverse chaque phase du tableau
électrique et d’analyser le déséquilibre de tension
Solution : Comment résoudre un problème de déséquilibre de tension
en triphasé?
La première des idées qui vient à l’esprit quand on est face à un déséquilibre de tension sur un tableau
triphasé, c’est de vouloir refaire le coffret électrique complètement.

C’est une bonne idée, d’autant plus si le tableau électrique est question est vétuste et non équipé de
différentiel.

Parfois, le tableau électrique est dans un tel état qu’il faut aussi tout revoir.
Ce tableau électrique triphasé mérite une réfaction complète

Dans ce cas de figure, on peut repartir de zéro et faire un équilibrage complet. J’ai à ce titre réaliser une
méthode complète disponible ici pour équilibrer un tableau électrique en triphasé.

Mais pour ceux qui voudrait seulement retrouver un équilibre, voici quelques notions générales pour vous aider.

Intervenir de manière temporaire pour un dépannage électrique causé par un


déséquilibre de tension en triphasé:
Vous n’avez peut être pas l’âme d’un bricoleur et vous ne voulez peut être pas aller loin dans la résolution du
problème pour le confier à un électricien professionnel.

Mais en attendant l’intervention, vous cherchez peut être à résoudre temporairement ce problème de
déséquilibre de tension triphasée.

La méthode est semblable à celle utilisée pour un premier diagnostic de panne électrique.

 Tout d’abord, il faut d’abord mettre tous les disjoncteurs divisionnaires sur OFF.
Rangée de tableau électrique en position OFF

 Dans un second temps, il faut remettre le disjoncteur de branchement général sur 1 ou ON.
 Il faut ensuite remonter les circuits non spécialisés 1 par 1: les éclairages et les prises de courant.
Normalement, ces circuits ne consomment pas beaucoup et vous devriez avoir une installation déjà
fonctionnelle pour les besoins de base.
 Enfin, il faut remonter les circuits qui consomment (lave linge, sèche linge) de manière progressive. Si
la disjonction causée par le déséquilibre revient, il faut remettre certains disjoncteurs sur OFF pour
ré-équilibrer la consommation électrique.

Faire le bilan de la distribution des phases et identifier les problèmes:


La première chose à faire quand on est face à un problème de tableau électrique triphasé mal équilibré, c’est de
faire un état des lieux de l’existant.

Effectivement, on ne peut pas mettre les mains dans le cambouis (ou dans la filasse pour le cas du tableau
électrique) sans savoir à quoi on touche.

Il faut donc identifier quels sont les circuits qui fonctionnent sur chaque phase.

Pour ce faire, il y a deux méthodes.

Préalable: travailler en sécurité et hors tension:


Dans tous les cas, il faut travailler hors tension au niveau du tableau électrique.
Pour travailler hors tension, il faut couper l’alimentation au disjoncteur de branchement général

Vérifiez donc à l’aide d’un VAT (pour vérificateur d’absence de tension) que vous êtes bien hors tension quand
vous intervenez au niveau du tableau électrique.
Faire une identification visuelle:
Pour un tableau électrique triphasé simple et bien câblé, on peut, hors tension, procéder à une identification
visuelle.

Cette dernière se fait en tirant légèrement sur chaque fil d’alimentation pour voir quels sont les circuits
alimentés par chaque phase. Ils proviennent  directement du disjoncteur de branchement ou plus souvent du
bornier du tableau électrique .

Mais pour être très honnête, c’est une méthode qui n’est pas sûre à 100%. Elle ne peut pas s’appliquer à
beaucoup de tableaux électriques triphasés, sauf si ces derniers sont vraiment bien câblés.

Exemple de tableau électrique triphasé dans lequel l’identification visuelle n’est pas évidente

Faire une identification physique afin d’identifier les circuits alimentés par les trois phases:
La méthode la plus efficace reste la méthode physique.

Cette dernière consiste à réaliser des mesures de tension pour identifier quelle phase alimente quel circuit
monophasé.

Voici la méthode générale que j’utilise:

Identification des circuits alimentés par la phase 1:

1. Il faut dans un premier temps mettre tous les disjoncteurs électriques sur la position OFF ou 0. Les
interrupteurs différentiels restent quand à eux sur la position 1 ou ON.
2. Dans un deuxième temps, il faut mettre le disjoncteur de branchement sur la position 0 ou OFF. A
ce stade, au niveau du tableau électrique, il ne doit plus y avoir de tension. Il ne doit plus y avoir de
tension au niveau des bornes aval du disjoncteur de branchement. Un test avec un VAT doit être
fait pour s’en assurer.
3. La troisième étape consiste à débrancher le premier fil de phase sous le disjoncteur de
branchement, la phase numéro 1. Attention à bien débrancher la première phase et non le neutre
au risque de créer une rupture de neutre.
4. Il faut maintenant remettre le disjoncteur de branchement sur la position 1 ou ON.
5. Maintenant, il faut faire une mesure de tension au niveau des bornes amont (phase et neutre) de
tous les disjoncteurs monophasés. Ceux qui auront une tension de 0V entre la phase et le neutre
sont connectés à la phase 1 qui a été débranchée. Il faut alors noter les circuits concernés.
6. Ensuite, il faut à nouveau mettre le disjoncteur de branchement sur la position 0 ou OFF, et vérifier
l’absence de tension en sortie du disjoncteur de branchement.

Identification des circuits électriques monophasés alimentés par la phase 2:

1. La phase n°1 doit être re-connectée, et c’est au tour de la phase n°2 d’être déconnectée. On
recommence le point n°5 afin d’identifier les circuits alimentés par la phase 2 qui n’auront pas de
tension au niveau des bornes amont des disjoncteurs. Il est possible d’identifier les circuits
monophasés alimentés par la phase 2.
2. Une fois de plus, il faut mettre le disjoncteur de branchement sur la position 0 ou OFF, et vérifier
par sécurité l’absence de tension en sortie du disjoncteur de branchement.

Identification des circuits alimentés par la phase 3:

1. La phase n°2 doit être re-connectée, et c’est au tour de la phase n°3 d’être déconnectée. On
recommence le point n°5 afin d’identifier les circuits alimentés par la troisième phase. Ces circuits
n’auront pas de tension au niveau des bornes en amont des disjoncteurs. On peut alors identifier les
circuits monophasés alimentés par la phase 3.
2. Pour la dernière fois il faut mettre le disjoncteur général sur 0 ou OFF et reconnecter la phase 3
pour remettre l’installation électrique en service.

Faire les modifications pour résoudre le déséquilibre de tension:


Une fois l’identification des différents circuits alimentés par chaque phase, il faut résoudre le problème de
déséquilibre de tension.

J’ai établi une méthode très précise dans mon guide pour équilibrer le tableau électrique triphasé et voici un
résumé rapide avec plusieurs règles:

 Il faut répartir les circuits spécialisés sur chaque phase de manière équitable. Si vous avez 5 circuits
dédiés (Machine à laver, lave linge, sèche linge, lave vaisselle, congélateur), il faudra en répartir
quatre sur deux phases et un autre sur la phase restante.
 Les chauffages électriques doivent être répartis de manière identique aux circuits spécialisés.
 Il faut prendre en compte l’utilisation des circuits (jour ou nuit) des gros consommateurs.
 Les circuits prises et éclairages sont également répartis uniformément sur chaque phase.
En utilisant le bilan d’équilibrage initial, on peut corriger le tir et résoudre le problème de déséquilibre de
tension dans le tableau électrique triphasé.

Conclusion :

Conclusion:
Un déséquilibre de tension en triphasé peut faire peur au premier abord, mais trouve toujours sa solution.

Bien souvent, il est issu d’un rajout fait après la création du tableau. C’est d’ailleurs une piste à suivre pour
résoudre le problème de mauvais équilibrage.

Comme je vous l’ai expliqué dans cet article, il faut être avant tout méthodique pour évaluer l’architecture du
tableau électrique triphasé dans un un premier temps.
Ensuite, et uniquement une fois que l’état des lieux est réalisé, on peut intervenir pour faire un équilibrage des
phases et revenir à une situation normale.

Introduction :

Transitoires et déséquilibre de tension


19 Jan 2021 | Moteurs, variateurs, pompes, compresseurs

Parmi les problèmes d'électricité qui touchent fréquemment les installations industrielles, on peut citer les baisses et pics
de tension, les harmoniques, les transitoires et les déséquilibres de tension et de courant.
Dans un système triphasé équilibré, les tensions de phase doivent être égales ou quasiment égales. Le déséquilibre est
une mesure de l'inégalité des tensions de phase. Un déséquilibre de tension est la mesure des différences de tension
entre les phases d'un système triphasé. Il dégrade les performances et raccourcit la durée de vie des moteurs triphasés.

L'impact des transitoires sur les moteurs peut être lourd. L'isolement des enroulements du moteur peut se détériorer, ce
qui peut entraîner une défaillance précoce et coûteuse du moteur et des temps d'arrêt imprévus

Cuase ;

Quelles sont les raisons d'un déséquilibre de tension ?


Un système triphasé déséquilibré peut provoquer une dégradation des performances ou une panne prématurée des
moteurs triphasés ou de toute autre charge triphasée pour les raisons suivantes :

 Contraintes mécaniques sur les moteurs du fait d'une sortie de couple inférieure à la normale
 Courant supérieur à la normale sur les moteurs et les redresseurs triphasés
 Courant déséquilibré circulant dans les conducteurs neutres des systèmes en étoile triphasés

Un déséquilibre de tension aux bornes du moteur provoque un déséquilibre de courant élevé, qui peut être six à dix fois
plus important que le déséquilibre de tension. Des courants déséquilibrés mènent à une pulsation du couple moteur, à
une augmentation des vibrations et des contraintes mécaniques, à une augmentation des pertes et à une surchauffe du
moteur. Les déséquilibres de tension et de courant peuvent également indiquer des problèmes de maintenance comme
des connexions desserrées et des contacts usés.

Un déséquilibre peut se produire à n'importe quel point du système de distribution. Les charges devraient être divisées
également entre chaque phase d'un panneau de contrôle. Si une phase devient trop chargée par rapport aux autres, la
tension sera inférieure sur cette phase. Les transformateurs et moteurs triphasés alimentés à partir de ce panneau
peuvent chauffer, être anormalement bruyants, trop vibrer et même subir une défaillance prématurée.

Calcule de séséquilibre

Calcul du déséquilibre de tension


Le calcul qui permet de mettre en évidence un déséquilibre de tension est simple. Il s'agit du pourcentage de
déséquilibre qui peut être utilisé pour déterminer les étapes suivantes de dépannage des problèmes de moteur. Le
calcul s'effectue en trois étapes :

1. Déterminer la moyenne de tension ou de courant


2. Calculer l'écart maximal de tension ou de courant
3. Diviser l'écart maximal par la moyenne de tension ou de courant, puis multiplier par 100. % de déséquilibre =
(écart max. de V ou I / moy. de V ou I) x 100

Un calcul manuel de déséquilibre consiste à déterminer à un instant donné un déséquilibre de tension ou de courant. Un
analyseur de moteur, comme le Fluke 438-II, affichera les déséquilibres de tension et de courant en temps réel, y
compris toute variation du déséquilibre.

Defintion :

Déséquilibres de tension Dans un réseau triphasé, on a idéalement des amplitudes égales de la


tension et du courant respectivement sur chacune des trois phases et un angle de phase de 120
degrés. Lorsque les tensions présentent une différence d’amplitude et/ou en déphasage fig I.5,
il y a déséquilibre et cela peut causer des problèmes pour les équipements triphasés branchés
au réseau [6].

Definition :
II.3.5. Déséquilibre de tension Un récepteur électrique triphasé, qui n’est pas équilibré et que
l’on alimente par un réseau triphasé équilibré conduit à des déséquilibres de tension dus à la
circulation de courants non équilibrés dans les impédances du réseau (figure II.8). Ceci est
fréquent pour les réceptrices monophasées basses tensions de puissances différentes. Mais
cela peut également être engendré, à des tensions plus élevées, par des machines à souder, des
fours à arc ou par la traction ferroviaire. Un système triphasé est déséquilibré lorsque les trois
tensions ne sont pas égales en amplitude et/ou ne sont pas déphasées les unes des autres de
120° [11]

Tout :

Qu’est-ce qu’un déséquilibre de tension et de courant ? Dans un réseau triphasé, on a


idéalement des amplitudes égales de la tension et du courant respectivement sur chacune des
trois phases et un angle de phase de 120 degrés. Lorsque les tensions ou les courants
présentent une différence d’amplitude, il y a déséquilibre et cela peut causer des problèmes
pour les équipements triphasés branchés sur le réseau (voir Figure 1). L’impact le plus courant
du déséquilibre est la surchauffe des équipements et, par conséquent, la dégradation de
l’isolation électrique et la réduction de la durée de vie. Figure 1 :

Forme d’onde illustrant un déséquilibre de tension 800 600 400 200 0 -200 -400 -600 -800
Amplitude (volts) Temps (cycles) Vab Vbc Vca

D’où proviennent les déséquilibres de tension et de courant ?

Les déséquilibres de tension et de courant surviennent habituellement en présence d’un


déséquilibre des charges. En effet, toute charge triphasée doit appeler un courant identique sur
chaque phase. Quant aux charges monophasées branchées sur un réseau triphasé, on doit les
répartir le plus uniformément possible entre les trois phases. De plus, certains déséquilibres de
tension résultent de l’exploitation et de la nature des équipements du réseau électrique.

En quoi les déséquilibres de tension me concernent-ils ?

Les déséquilibres de tension influent sur tous les équipements triphasés et en particulier sur
les moteurs, car ceux-ci subissent alors un couple de freinage indésirable qui se traduit par
une surchauffe. Tout déséquilibre de tension supérieur à 2 % entraîne une surchauffe des
équipements, ce qui oblige à surdimensionner ceux-ci pour compenser cette surchauffe et
éviter une dégradation prématurée. Il n’y a pas de norme quant au seuil admissible de
déséquilibre de tension sur les réseaux électriques, mais le réseau d’Hydro-Québec présente
généralement un déséquilibre de tension de 2 % ou moins, bien qu’il puisse, dans certains cas,
atteindre 3 %.

Comment protéger mes équipements contre les déséquilibres de tension?

Il faut s’assurer que les charges internes sont bien équilibrées et que les équipements sont
dotés de protections adéquates. Comment détecter un problème de déséquilibre de tension?
Voici comment obtenir une bonne approximation du déséquilibre dans un réseau: 1. Mesurer
les trois tensions phase-phase. 2. Calculer la tension moyenne. 3. Déterminer la tension qui
présente le plus grand écart par rapport à la moyenne. 4. Calculer le rapport entre cet écart et
la tension moyenne. Si le rapport est supérieur à 2 %, il est recommandé d’intervenir à
l’interne ou de consulter Hydro-Québec. Exemple 1. Tensions mesurées : Vab = 600 V ; Vbc
= 630 V ; Vca = 570 V 2. Vmoyenne = 600 V 3. ΔV = 630 V – 600 V = 30 V 4.
Vdéséquilibre = (30 V ÷ 600 V) × 100 = 5 % (déséquilibre très élevé)

Comment immuniser mes équipements et mes procédés contre les déséquilibres de tension?

Habituellement, les charges n’ont besoin que d’une protection contre les déséquilibres de
courant. On recommande un dispositif de protection qui intervient dans un délai de 10
secondes minimum lorsqu’un déséquilibre de courant de 12 % ou plus est détecté, ce qui est
suffisant pour la très grande majorité des charges telles que les moteurs.

Conclusion : Une bonne répartition des charges et un réglage judicieux des protections contre
les déséquilibres de courant permettent une exploitation optimale. Il est également
recommandé de vérifier en continu la tension pour détecter toute dégradation du réseau et
ainsi préserver la durée de vie des équipements

Introduction

Introduction
Générale
Un réseau électrique est un ensemble
d’infrastructures énergétiques, qui
transporte
l’énergie du lieu de production aux
consommateurs. Afin d’assurer la stabilité
du ré-
seau électrique, ce dernier doit garantir la
gestion dynamique de l’ensemble
production,
transport et consommation. Le réseau
électrique a été construit et dimensionné
pour
transporter l’énergie électrique produite par
les centres de production jusqu’aux centres
de consommation les plus éloignés. Son
rôle est pour garantir un approvisionnement
sûr
et économique de l’énergie.
L’énergie électrique, principalement
produite et distribuée sous forme de
tensions
triphasées sinusoïdales, permet de fournir la
puissance électrique nécessaire aux dif-
férentes charges sur le réseau électrique.
Les paramètres caractéristiques de ce réseau
sont la fréquence, l’amplitude, la symétrie
du système triphasé et la forme d’onde de
la tension. Cette dernière doit être
sinusoïdale. Cependant, lorsque la forme
d’onde de
la tension n’est plus sinusoïdale, on
rencontre des perturbations qui peuvent
affecter
le bon fonctionnement de nombreux
équipements et de charges raccordés sur le
réseau
électrique. La qualité de cette énergie
dépend de celle de la tension aux points de
rac-
cordement.La qualité de l’énergie devient
une des priorités majeures qui concernent
tous les acteurs en présence, qu’ils soient
gestionnaires de réseaux, consommateur ou
producteurs. Pratiquement, la totalité des
équipements électriques exigent une énergie
électrique de bonne qualité
Chapitre 1
Déséquilibre du
réseau
1.1 Introduction
La qualité de l’énergie est un vaste concept
qui recouvre à la fois la continuité de
la fourniture électrique, la qualité de l’onde
de tension et la qualité des courants. Les
facteurs qui sont susceptibles d’affecter la
qualité de l’énergie sont :
• La variation de fréquence.
• Les fluctuations de tension.
• Les creux de tension.
• Les courants ou tensions harmoniques.
• Le déséquilibre.
On s’intéressera dans notre travail au
dernier facteur qui est le déséquilibre.

Chapitre 1
Déséquilibre du
réseau
1.1 Introduction
La qualité de l’énergie est un vaste concept
qui recouvre à la fois la continuité de
la fourniture électrique, la qualité de l’onde
de tension et la qualité des courants. Les
facteurs qui sont susceptibles d’affecter la
qualité de l’énergie sont :
• La variation de fréquence.
• Les fluctuations de tension.
• Les creux de tension.
• Les courants ou tensions harmoniques.
• Le déséquilibre.
On s’intéressera dans notre travail au
dernier facteur qui est le déséquilibre.
1.2 Origine du déséquilibre
Trois grandeurs de même nature et de
même pulsation forment un système
triphasé
équilibré lorsqu’elles ont la même
amplitude et lorsqu’elles sont déphasées de
±120.
Lorsque les grandeurs ne vérifient pas ces
conditions de phase et d’amplitude, on parle
d’un système triphasé déséquilibré [1−3].
Dans un réseau triphasé, on a idéalement
des fréquences et amplitudes égales de la
tension et du courant sur chacune des trois
phases avec un déphasage de 120 degrés
l’une par rapport à l’autre. Les déséquilibres
de tension et de courant surviennent ha-
bituellement en présence d’un déséquilibre
des charges. Un récepteur triphasé qui n’est
pas équilibré et que l’on alimente par un
réseau triphasé équilibré conduit à des dés-
équilibres de tension dus à la circulation de
courants non équilibrés dans les impédances
du réseau [2][4].
CHAPITRE 1. DÉSÉQUILIBRE DU RÉSEAU

Figure 1.1 – Schéma d’un réseau triphasé


avec des récepteurs déséquilibré alimenté
par une source triphasée de tension
Figure 1.2 – Courbes des tensions
triphasées déséquilibrées
Le niveau de déséquilibre est lié à la fois à
la puissance et la localisation des charges
perturbatrices, et à la puissance de court-
circuit du réseau amont. Le bouclage des
réseaux, favorable à l’obtention d’une
puissance de court-circuit élevée, permet de
di-
minuer le degré de déséquilibre. Les
déséquilibres de tension engendrent des
compo-
santes inverses de courant, qui provoquent
des couples de freinage parasites et des
échauffements dans les moteurs à courant
alternatif. Ils peuvent également perturber
le fonctionnement des dispositifs à
thyristors à commande de phase [3−5].
Le déséquilibre peut causer des problèmes
pour les équipements triphasés branchés
sur le réseau. En effet, toute charge
triphasée doit appeler un courant identique
sur
chaque phase. Quant aux charges
monophasées branchées sur un réseau
triphasé, on
doit les répartir le plus uniformément
possible entre les trois phases [2][6
Conséquence du déséquilibre
Le fonctionnement d’une charge en
présence de déséquilibre, de tension ou de
cou-
rant, entraîne l’apparition des composantes
directe, inverse, homopolaire et des compo-
santes harmoniques non caractéristiques.
Les déséquilibres de tension influent sur
tous
4
CHAPITRE 1. DÉSÉQUILIBRE DU RÉSEAU

les équipements triphasés et en particulier


sur les moteurs, car ceux-ci subissent alors
un couple de freinage indésirable due au
champ magnétique induit qui est
proportion-
nel aux amplitudes des composantes
directes et inverses. Mais le sens de rotation
de la
composante directe du champ est opposé au
sens de rotation de la composante inverse.
Par conséquent, cela peut provoquer
l’échauffement et la dégradation au niveau
des en-
roulements statoriques et rotoriques,
entraînant ainsi un vieillissement thermique
plus
rapide de la machine. En effet, Tout
déséquilibre de tension supérieur à 2%
entraîne
une surchauffe des équipements, ce qui
oblige à surdimensionné ceux-ci pour
compenser
cette surchauffe et éviter une dégradation
prématurée [1][7−9].
Les effets des composantes inverses sur les
moteurs, perturbe le fonctionnement
des dispositifs à thyristors à commande de
phase. L’effet du déséquilibre homopolaire
introduit l’échauffement du conducteur
neutre, lorsque le diamètre du conducteur
est
trop faible, il peut engendrer une rupture du
conducteur [7][10].

La régulation de la tension
dans le réseau élec-
trique
La tension et la fréquence sont des
paramètres très importants pour
l’exploitation
d’un système électrique. Ces deux
grandeurs sont les indicateurs du bon
fonctionnement
et de la bonne exploitation du réseau.
Sachant que la tension est un paramètre
local,
qui change d’un nœud à un autre, donc la
plage de variation de la tension doit être
limité en chaque point [10][11].
La variation de la puissance active
consommée sur le réseau est inévitable et
elle
dépendant de plusieurs facteurs comme la
période de la journée, les saisons ou encore
les secteurs de consommations (tertiaires,
industriels ou résidentiels). Non seulement
les
charges consomment de la puissance active,
mais aussi elles consomment une certaine
quantité de puissance réactive plus ou
moins importante. Cependant, le transit de
la
puissance réactive n’est pas sans effet. Au
contraire, les lignes ont un caractère plus
inductif que résistif, et donc le transit de la
puissance réactive induit de forte chute de
tension. De plus, le fait de faire transiter de
la puissance réactive dans une ligne
diminue
la puissance active maximale transmissible.
Un déficit en puissance réactif engendrerait
une forte chute de tension. Ainsi, cela
influencera sur la stabilité du réseau
électrique
[12−14].
On trouve dans la littérature, différentes
dispositifs de réglage de la puissance réac-
tive permettant de conserver la tension dans
les limites admissibles telle que :

Conclusion
On a introduit la notion du déséquilibre qui
apparait si les conditions de phase et
d’amplitude ne sont pas vérifie. Il est
généralement dû à une charge déséquilibré,
et qui
conduit à la surchauffe et la dégradation des
équipements raccordé au réseau.
Une bonne répartition des charges et un
réglage judicieux des protections contre les
déséquilibres de courant permettent une
exploitation optimale. Il est également
recom-
mandé de vérifier en continu la tension pour
détecter toute dégradation du réseau et
ainsi préserver la durée de vie des
équipements.
Grâce à la maturité de l’électronique de
puissance, de nouvelles structures de com-
pensateurs apparaissent et rendent la gestion
de l’énergie beaucoup plus souple

Déséquilibre du courant et de tension 1.4.1 Origines du déséquilibre Les réseaux électriques sont
généralement triphasés, ils alimentent des récepteurs triphasés, mais aussi beaucoup de récepteurs
monophasés. Un récepteur triphasé qui n'est pas équilibré et que 1' on alimente par un réseau
triphasé équilibré conduit à des déséquilibres de tension dus à la circulation de courants non
équilibrés dans les impédances du réseau. Ceci est fréquent pour les réceptrices monophasées
basses tensions. Mais cela peut également être engendré, à des tensions plus élevées, par des
machines à souder, des fours à arc [50] ou par la traction ferroviaire. La tension inverse (ou
homopolaire) est provoquée par les chutes de tension le long des impédances du réseau dues aux
courants inverses (ou homopolaire) produits par les charges déséquilibrées qui conduisent à des
courants non identiques sur les trois phases (charges BT connectées entre phase et neutre, charges
monophasées ou biphasées MT telles que machines à souder et fours à induction). Les défauts
monophasés ou biphasés provoquent des déséquilibres jusqu'au fonctionnement des protections [1].
En outre, le déséquilibre du système triphasé s'observe lorsque les trois tensions ne sont pas égales
en amplitude et/ou déphasées de 120° les unes par rapport aux autres. En fait, les déséquilibres de
tension sont généralement d'origine de deux causes principales, soit les asymétries d'impédance des
lignes du réseau et soit les déséquilibres de charge. Ces Reproduced with permission of the copyright
owner. Further reproduction prohibited without permission. 22 déséquilibres de tension engendrent
des composantes inverses de courant qui provoquent principalement des couples de freinage
parasites et des échauffements dans les moteurs à courant alternatif. Cependant, la quantification du
phénomène fait appel à la décomposition de la composante fondamentale selon les composantes
symétriques de Fortescue. On caractérise les asymétries d'amplitude et de déphasage des tensions
triphasées en régime permanent par deux indices, soient : le degré de déséquilibre inverse et le
degré de déséquilibre homopolaire : • Le degré de déséquilibre de tension inverse est défini, suivant
la méthode des composantes symétriques, comme étant le rapport existant entre le module de la
composante inverse du fondamental de la tension et celui de la composante directe : /).U. = uli 1 uld
V-V La formule approchée suivante peut aussi être utilisée: /).U; =max 1 V moy moy v; +Vz +V3 Avec,
Vi représente la tension de la phase i et Vmoy = 3 • Le degré de déséquilibre de tension homopolaire
est défini comme étant le rapport du module de la composante homopolaire fondamentale de la
tension et celui de la composante directe : /).Uo = Ulo uld 1.4.2 Conséquences du déséquilibre Il est
très intéressant d'aborder le problème du déséquilibre par type d'équipement. Le déséquilibre d'une
installation triphasée peut entraîner aussi le dysfonctionnement des appareils basses tensions
connectés sur la même installation [1][2]. Toutefois, le fonctionnement d'une charge en présence de
déséquilibre, de tension ou de courant, entraîne l'apparition de composantes harmoniques non
caractéristiques, notamment des harmoniques de rang multiple de 3, qui modifient le passage à zéro
des tensions et peuvent perturber la synchronisation de 1' allumage des thyristors. Dans le domaine
des Reproduced with permission of the copyright owner. Further reproduction prohibited without
permission. 23 protections contre les risques électriques, ce type de perturbation est également
gênant, car les déséquilibres de courant limitent l'utilisation du montage de Nicholson (mise en
commun de quatre transformateurs de courant) pour détecter des courants résiduels dus à un
défaut d'isolement [16]. Ainsi, la composante inverse due au déséquilibre peut conduire à des
couples de freinages parasites et des pertes supplémentaires sur les machines tournantes à cause du
champ tournant en sens inverse créé par cette composante. Par conséquent, cela peut provoquer
l'échauffement et la dégradation prématurée des machines. En effet, la réactance inverse d'une
machine asynchrone est équivalente à sa réactance pendant la phase de démarrage. Le taux de
déséquilibre en courant sera donc plusieurs fois celui de la tension d'alimentation. Les courants de
phase peuvent alors différer considérablement. Ce qui accroît 1' échauffement des phases
parcourues par le courant le plus élevé et par suite réduit la durée de vie de la machine. Outre les
effets des composantes inverses sur les moteurs, le déséquilibre des tensions triphasées perturbe le
fonctionnement des dispositifs à thyristors à commande de phase. Concernant l'effet du déséquilibre
homopolaire, il faut signaler le risque d'échauffement du conducteur neutre dans un réseau BT qui,
lorsque le conducteur est d'un diamètre trop faible, peut provoquer une rupture du conducteur ou
un incendie