Vous êtes sur la page 1sur 19

3G – UMTS

2nde partie

HSPA (HSDPA et HSPUA)


(3G+) (3.5 G)

HSDPA (REL5) : High Speed Downlink Packet Access


HSUPA (REL6) : High Speed Uplink Packet Access
HSPA = HSDPA+HSUPA
HSPA + (REL7/8/9)

Objectifs :
augmenter les débits (des usagers (« throughput ») et de la cellule)
réduire les délais (« latency ») (en particulier pour les transferts avec TCP mais aussi
pour VoIP
augmenter l’efficacité spectrale (bit/s/Hz) de la cellule

Les approches techniques sont différentes dans le DL(Downlink) et le UP(Uplink). Dans le DL, canal
haut débit partagé entre utilisateurs :HS-DSCH .Dans le UL, canal DCH dédié « amélioré » , il est
d’ailleurs aussi connu sous le E-DCH (Evolved DCH)

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 1/19


HSDPA

Principes
-WCDMA développé initialement avec des canaux dédiés DCH (bon pour les contraintes de
QoS mais pas de multiplexage statistique ) et un canal partagé (FACH/RACH) mais à faible
vitesse
-HSDPA ( pour le downlink) : canal partagé entre plusieurs utilisateurs : une partie des
codes d’étalement et de la puissance disponible dans la cellule est partagée entre plusieurs
utilisateurs ; le partage de ces ressources se fait sur une base temporelle et est dynamique
en tenant compte à la fois du débit et des priorités des services demandés par l’utilisateur
mais aussi des conditions instantanées du canal radio.

Donc, approche très différente du W-CDMA basique (R99) où pour un canal DCH par
exemple, la puissance est ajustée en fonction des conditions du canal radio. Ici on ne joue
pas sur la puissance mais on attribue les débits du canal partagés par petits intervalles de
temps aux terminaux qui sont dans les meilleures conditions radio instantanées (« fast link
adaptation ») (voir Fig. HSPA 1 ). Cette approche repose sur le fait que pour la plupart des
services données en paquets, l’usager ne note pas les variations rapides de débits. En
conséquence on exploite les variations rapides dans le canal plutôt que tenter de les corriger
ou de les supprimer. Cela d’obteneir unusage plus efficacité du réseau cellulaire.

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 2/19


Qualité du
signal
(mesurée par
CQI :
« Channel
Quality Info »)
Usager 1

Usager 2

Temps

Haut –débit
pour : Usager 1 Usager 2 Usager 1 Usager 2 Usager 1

Usager 1
HSPA –Fig 1
Usager 2

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 3/19


Mécanismes pour HSDPA
• un ensemble de codes (15 max), parmi les 16 codes disponibles avec un facteur
d’étalement de 16 (SF16) , (voir exemple HSPA Fig.2) sont réservés pour un canal de
données (TCH) commun : le HS-DSCH (High Speed- Downlink Shared Channel)
• le nombre de codes alloués au canal HS-DSCH est configurable ; il peut aussi être
changé de temps en temps par le RNC (si la demande pour des canaux dédiés varie
fortement)
• l’intervalle de temps de la trame TTI passe de 10 ms à 2 ms (=> permet de réduire le
délai) et d’augmenter l’efficacité du multiplexage statistique
• un mécanisme de retransmission et de correction d’erreurs rapide (« Fast Hybrid
ARQ with soft-combining») (comme en EDGE) , implanté dans le terminal et dans la
BS (et non dans le contrôleur) pour rapidité.
• un ordonnanceur (« schéduler ») gère l’allocation des ressources aux différents
usagers.

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 4/19


HSDPA : exemple 8 codes (SF=16) utilisés par le
canal HS-DSCH (pratiquement 5,10 ou 15 )

(1,1,1,1, 1,1,1,1)
(1,1,1,1)

(1,1) (1,1,1,1,-1,-1,-1,-1)

(1,1,-1,-1)

(1)
(1,-1,1,-1)

(1,-1) (1,-1,-1,1)

SF= SF= SF= SF= SF=


1 2 4 8 16

HSPA-Fig. 2
Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 5/19
Ordonnanceur(schéduleur)

pour chaque TTI , un schéduleur, implanté dans la BS (node B) pour raison de rapidité , doit
déterminer qui sont les utilisateurs et leur débit respectif (voir HSPA fig.3)
pour le débit, le schéduleur tient compte des conditions du canal radio des utilisateurs mais aussi
des priorités de service (e.g. streaming >> best effort)
il adapte le débit utile via les codes et selon les conditions radios du mobile(« fast link-
adaptation ») via :
o la modulation (plus de débits/symbole) (e.g. QAM=> 16-QAM)
o le schéma de codage du canal (1/4/, 2/4 , …,) i.e. la proportion n/4 de bits alloués au signal,
(les autres étant pour le codage du canal (contrôle d’erreur)

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 6/19


Codes

Temps

TTI = 2
ms
Usager 1 Usager 2 Usager 3 Usager 4
Exemple d’allocation de débits par le schéduleur : (ici , 8 codes et 4 usagers) .
Le partage en codes par TTI est limité à 4 usagers . HSPA-Fig. 3
Le nombre de codes alloués au HSDPA est en pratique de 5, 10 ou 15.

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 7/19


la puissance allouée au canal commun et donc le débit total peut être ajustée en fonction de la puissance
disponible laissée par canaux dédiés et les autres canaux communs (voir. HSPA- Fig.4). Ceci permet donc
d’exploiter au mieux la capacité globale de la cellule.
=> convient pour de services avec des tolérances temporelles moins exigeantes (best effort, Web browsing,
file tranfert) . Cela n’exclut pas VoIP mais il faut en tenir compte au niveau des priorités du scheduleur.

HS-DSCH

Puissance
totale de la
cellule

DCH

Common / control channels

HSPA-Fig. 4
Temps

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 8/19


Impact sur l’architecture 3G pour introduire le HSDPA.

• surtout changement dans la BS et essentiellement du SW. Le RNC ne change pratiquement pas


et garde le contrôle du HO.
• nécessite un nouveau MAC (hs-MAC)
• outre le canal de données HS-DSCH (High Speed- Downlink Shared CHannel), il y a des nouveaux
canaux de contrôle :
o canaux de contrôles DOWN : pour chaque TTI, la BS envoie des informations sur l’allocation
et l’accès au canal de données des différents usagers (TTI et codes alloués ), sur le
mécanisme de « Fast Hybrid ARQ »,…)
o canal de contrôle UP pour envoyer à la BS les demandes de retransmissions et les
mesures sur la qualité du canal de données DSCH (Channel Quality Info :CQI) . la période
de retransmission est de 4 ms.

• basculement vers un DCH si passage vers une cellule non-équipée en HSPA (le débit peut
évidemment varier) : essentiel pour le déploiement dans le réseau.

• Il n’y a pas de soft-HO car le scheduling est géré au niveau de la BS.

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 9/19


HSDPA : catégories de mobiles

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 10/19


HSUPA ( High Speed Uplink Packet Access)

Canal DCH évolué (eDCH) pour lequel on applique des mécanismes identiques au HS-DSCH :
• TTI court: 2ms
• Fast hybrid ARQ
• ordonnancement rapide au niveau du node B
• modulation : Dual BPSK

Les différences avec le downlink :


• le canal n’est pas partagé car nécessité de maintenir un contrôle de puissance sur le
mobile et de pouvoir faire des soft-HO’s (en HSDPA pas nécessaire car le principe est
d’adapter le débit aux conditions du canal)
• l’ordonnancement dans la BS (node B) est plus élémentaire (dans le up, contrôle de n
sources : point-multipoint .Dans le down, contrôle d’un point- multipoint ) .Il peut être
court-circuité pour des applications rapides comme VoIP

Comme pour le HSDPA, Il y a diverses classes de HSUPA pour les mobiles ; les débits vont
de :0,73 Mbit/s à 5,76 Mbit/s
Pour atteindre le débit maximum (5,76 Mbit/s), on alloue 2 codes SF4 et 1 code SF2 ; le TTI
est de 2ms

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 11/19


HSPA + ( REL. 7)

1. Pour HSDPA, Augmentation des performances des récepteurs des mobiles basé sur la diversité en
réception et sur les égaliseurs (e.g. MMSE)
2. modulation => 64 QAM (pour petite cellule et « in-door »)
3. mise en oeuvre de techniques de multi-antennes : MIMO (Multiple Input Multiple Output)
4. Continuous Packet Connectivity (CPC)
principe du « allways on” (maintien de la connexion logique, voir GPRS) avec réduction du temps de
basculement d’un mobile pour passer de l’état inactif à actif.
dans le uplink , la capacité est limitée par le volume des interférences Pour un DCH, on émet
constamment le canal de contrôle DPCCH même quand le mobile n’a pas de données à émettre.
Avec le CPC, le canal de contrôle est émis de manière intermittente en même temps que le canal de
données, lorsqu’il y a des données à émettre.Lorsqu’il n’y a pas de données à émettre , on émet
de temps en en temps (pour assurer la synchronisation et le contrôle de puissance .Convient en
particulier à VoIP qui émet de très petits paquets de données de manière régulière et donc
overhead de signalisation ou à des services sporadiques comme la consultation de pages WEB.

source :

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 12/19


source :

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 13/19


PERFORMANCES HSPA
Débits
( ! débits PEAK et dans les conditions les + favorables)

REL DOWN (Mbit/s) UP (Mbit/s)


REL 5 14 0,4
REL 6 14 5,7
REL 7 28 (1) 11
REL 8 42 (2) 11
(1) avec 2x 2 MIMO et 16 QAM
(2) avec 2x 2 MIMO et 64 QAM
2. Temps de transfert (« latency ») : important pour VoIP
( ! beaucoup de définitions et d’interprétations dans la littérature ; dépend de l’application : transfert de fichier
VoIP,..)
(en principe le temps de transfert inclut : air-interface + RAN jusqu’à l’ interface Iu)
(il s’agit d’ordres de grandeur )

GPRS 700 ms
EDGE 300 ms
WCDMA 200 ms/100 ms
HSDPA 120 /70 ms
HSUPA 70 / 50 ms
EDGE + 70 ms (objectif)
LTE 10/ 5 ms (objectif)

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 14/19


VoIP over Cellular (1)

Filières voix WCDMA-R99

1 voix Codec AMR DCH CS


(ou autre)

2 voix Codec AMR paquet DCH PS


(ou autre)

conclusion : la VoIP n’offre aucun avantage sur l’interface radio

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 15/19


VoIP over Cellular (2)

Filières voix HSPA

1 voix Codec AMR DCH CS


(ou autre)

2 voix Codec AMR CSoHSPA CS


(ou autre)

3 voix Codec AMR VoIPoHSPA PS/IMS

2 CSoHSPA : la voix sur CS utilise le canal HSPA comme un « bearer »

Avec les 2 modes CSoHSPA et VoIPoHSPA, les opérateurs peuvent migrer !!! VoIP
progressivement vers le « al-IP » en répartissant la charge « voix » sur le CS ou le PS avec à IMS

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 16/19


VoIP over Cellular (3)

source :

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 17/19


VoIP over Cellular (4)

HS-DSCH HS-DSCH CS

2
voix
1
VoIP
DCH

DCH
Common / control channels Common / control channels

migration

principe de la migration de la voix pour les réseaux : la voix passe sur


HSPA (CS ou VoIP). HSPA est + efficace que DCH ; il y a donc aussi
plus de ressources libérées pour les données .

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 18/19


Source :

Public Networks (H-504) HSPA Edition 2.5 (1/10) Page 19/19