Vous êtes sur la page 1sur 9

2ème bac PC Physique nucléaire Année scolaire

G.S.N 2020/2021
Décroissance radioactive
Tabrequet Par : EL FADIL

Savoirs et savoir-faires
A
Connaître la signification du symbole Z X et donner la composition du noyau correspondant.
• Reconnaître les isotopes d'un élément chimique.
• Reconnaître les domaines de stabilité et d'instabilité des noyaux sur le diagramme (N,Z).
• Exploiter le diagramme (N,Z).
• Connaitre la définition d’un noyau radioactif.
-
• Connaître et exploiter les deux lois de conservation. Définir les radioactivités α; β ; β+; et
l'émission 𝛾.
• Ecrire l'équation d'une réaction nucléaire en appliquant les deux lois de conservation.
• Reconnaître le type de radioactivité à partir de l'équation d'une réaction nucléaire.
• Connaître et exploiter la loi de décroissance radioactive et exploiter sa courbe correspondante.
• Savoir que 1Bq est égal à une désintégration par seconde.
• Connaître la définition de la constante de temps  et la demi-vie t1/2.
• Exploiter les relations entre  , λ et t1/2 .
• Utiliser l’équation aux dimensions pour déterminer les unités de λ et  .

Radioactivité et décroissance radioactive


• Déterminer le radioélément convenable pour dater un événement donné
1-Symbole de noyau, nucléide, isotope

a) Symbole de l’atome et de noyau

- Le symbole d’un noyau atomique est :


A
Z X
X : Symbole de l’élément chimique , déterminé
par la valeur de Z. A: Nombre de masse ( nombre de nucléons)
Z : Nombre de charge ou Numéro atomique
( nombre de protons)
N : Le nombre de neutrons est : N = A - Z

206
Exemple : donner la structure de noyau de 82 Pb : le noyau contient …….. protons et ………………. neutrons
b) Un nucléide : est un ensemble des noyaux ayant le même nombre Z et le
A
même nombre de protons de symbole Z X
c) Un isotope :
Des noyaux isotopes sont des noyaux possédant le même nombre de
protons Z (ils appartiennent donc au même élément chimique) mais des
nombres de nucléons A différents (ils ne différent que par leur
nombre de neutrons). Exemple : 206 208
82 Pb et 82 Pb :

Isotopes de l’oxygène et leurs abondance naturelle : ces nucléides sont deux


isotopes du plomb Pb.

1
Remarque :
Les deux nucléides 126C et 146C , bien qu’isotopes, ne possèdent pas les mêmes propriétés. En effet le
carbone 12 est un nucléide stable alors que le carbone 14 est un nucléide instable: il peut se
désintégrer spontanément pour se transformer en un autre noyau.

A
d) Densité des noyaux atomiques : pour un noyau Z X on calcule la masse volumique ;
1
r  ro A 3 et ro  1,2.10 15 m

e) Les noyaux radioactifs (instables)


Un noyau radioactif (appelé noyau père) peut se transformer spontanément en un noyau plus stable
(appelé noyau fils), avec émission d’une ou plusieurs particules ou d’un rayonnement (onde
électromagnétique).

f) Le diagramme (N, Z) de Segré –stabilité des noyaux.


Le diagramme de Segré contient tous les noyaux stables et les noyaux
radioactifs (instables) existants répartis de la façon suivante: le nombre
de neutrons N en abscisse et le nombre de protons Z en ordonnée: c'est
le diagramme (N, Z)
 La zone centrale rouge s'appelle la vallée de stabilité et
comprend les noyaux stables
 Pour les nucléides de Z  𝟐𝟎 : la vallée de stabilité se
situe au voisinage du premier médiateur ( Z= 𝑵), c.-à-d. on a : ( Z= 𝑵)
pour les noyaux stables légers.
 Pour les nucléides de Z>𝟐𝟎 : la vallée de stabilité se déplace au-
dessus du premier médiateur quand la valeur de augmente, c.-à-
d. on a : 𝑵 pour les noyaux stables.
 Pour les nucléides de Z> 𝟖𝟑 : sont instables.

2-La radioactivité

2
3o les différentes désintégrations nucléaires

a) La radioactivité 

Equation de désintégration : ZA X  ZA''Y  24He


D’après les lois de conservation (Soddy) : A=A’+4 et

Z=Z’+2 d’où : A’=A-4 et Z’=Z-2 enfin :

Exemples :
209
-le bismuth 83 Bi est radioactif  , écrire son équation de désintégration.
- 144
5 Nd (Néodyme) est radioactif  , écrire son équation de désintégration

Remarque : Les noyaux très lourds (Z et N très grands) ont un excédent de


nucléons. Pour se rapprocher de la vallée de stabilité, il émet une particule  ,
constituée de deux protons et deux neutrons (noyau d’hélium : 24 He ).

b) La radioactivité 
Définition :
 La radioactivité β– est une transformation nucléaire au cours de
laquelle le noyau père radioactif se scinde en un noyau fils plus stable
o 
et une particule appelée particule β– : l’électron symbolisé par 1 e ou
o
simplement 1 e .

 L’équation générale d’une transformation nucléaire de type β – est :

 Mécanisme de la désintégration : un neutron se transforme en un proton et un électron selon


l’équation phénoménologique suivante : 0 n1 p  1 e
1 1 o

 Dans le diagramme de Segré le noyau fils s’approche de la vallée de stabilité.

 Exemple : 209
83 Bi est radioactif β– , écrire son équation de désintégration

c) La radioactivité  
 Définition : La radioactivité β + est une transformation nucléaire au cours
de laquelle le noyau père radioactif se scinde en un noyau fils plus stable et une particule plus petite et
o o
chargée positivement : le positon (ou positron) symbolisé par 1 e ou simplement 1 e .
 Un positon a une masse égale à celle de l’électron et une charge électrique égale à la charge
élémentaire + e.
 Cette radioactivité est caractéristique des noyaux ayant trop de protons, mais elle existe que pour
les noyaux artificiels. Ces noyaux se désintègrent en émettant une particule chargée +e, appelée
positon ou positron, encore appelé antiélectron
 Equation de désintégration : ………………………………………………………………….

3
 Exemple : 30
15 Ph est radioactif β+ , écrire son équation de désintégration : ………..

 Mécanisme de la désintégration β+: un proton se transforme en un neutron et un positon selon

l’équation phénoménologique suivante :


1
1 p01n 1oe

32 32
 Le phosphore 15 Ph , radioactif, se désintègre en soufre 16 S , identifier le type de radioactivité du
phosphore 32.

d) Le rayonnement 
A la suite d’une radioactivité  ou β, le noyau fils produit est souvent dans un état excite Y*
(renfermant un excès d’énergie). Il se désexcitera en une ou plusieurs étapes en émettant un rayonnement
électromagnétique γ (de même type que la lumière) par l’intermédiaire de photons de très grande énergie
: les photons Eγ.

Equation de désintégration :

Remarque :
 Les rayons α: peuvent être arrêtés par une feuille de papier.
 Les rayons β: peuvent être arrêtés par une plaque d'aluminium.
 Les rayons γ : peuvent être arrêtés par un mur de béton ou de plomb

Familles radioactives :
Une famille radioactive est une suite de nucléides descendant d'un même noyau, le noyau père, par une suite
de désintégrations successives jusqu'à l'obtention d'un noyau stable. Il n'y a que quatre familles :

4
3- Décroissance radioactive
3.1. Loi de décroissance radioactive
II est impossible de prédire l'instant précis auquel un noyau radioactif se désintégrera. En revanche, on
connaît la probabilité de désintégration de ce noyau par unité de temps.
Pendant la durée Δt, le nombre de noyaux radioactifs présents dans un échantillon varie de la quantité ΔN
telle que :
  : cons tan teradioactive( s 1 )

ΔN = – ΔN(t)Δt > 0  N : nombre.de.noyaux.radioactif s.à.l ' ins tan t.t  0 constante de désintégration
t : durée.de.dé sin tégration.en. sec onde

La constante de désintégration radioactive est caractéristique d'un noyau donné. Elle ne dépend ni de ses
conditions physiques et chimiques, ni de son âge.
«La radioactivité est un phénomène spontané aléatoire, on ne peut pas prévoir l'instant de la
désintégration».
L'équation différentielle vérifiée par N s'obtient en considérant un intervalle de temps dt très petit :
dN  t
  .dt par intégration de la relation, on aboutit à : N (t )  N o e , loi de décroissance radioactif
N
N(t) : Le nombre de noyaux radioactifs présents à l'instant t dans l’échantillon radioactif, N0 : nombre de
noyaux radioactifs initialement présents.

3.2. Temps de demi-vie et constante de temps


Le temps de demi-vie t1/2 d'un noyau radioactif est la durée au bout de laquelle la moitié des noyaux
radioactifs initialement présents dans l'échantillon se sont désintégrés.
La demi-vie t1/2 est aussi la durée au bout de laquelle l'activité initiale ao de l'échantillon est divisée par 2.
Détermination graphique de t1/2 :

Donner l’expression de t1/2 en fonction de  :

constante de temps τ : On appelle constante de temps τ l'inverse de la constante de désintégration  :


1  t
  avec τ en seconde (s). On peut alors écrire, d'après la définition de la demi-vie : N (t )  N o e

Détermination graphique de τ :
Démonstration :

5
4-Activité d’un échantillon radioactif,a(t)
 Définition : On appelle activité a, d'un échantillon radioactif, le nombre de désintégrations qu'il produit
 dN
par seconde, a  .
dt

L'activité a s’exprime en becquerels (Bq) :1Bq correspond à une désintégration par


seconde.(1dés/s)
L'appareil de mesure de l'activité est appelé : appareil de Geiger

 t
 Variation de a en fonction du temps : établir la relation a (t )  ao e

 Déduire les variation de m en fonction du temps :

5-Comment dater un événement grâce à la radioactivité ?


La radioactivité de certains éléments chimiques qui se trouvent dans les fossiles sédimentaires ou dans les
roches permet de déterminer leur âge de la manière suivante :
i. En mesurant l'activité a(t) de l'échantillon que l'on souhaite dater et l'activité ao d'un échantillon vivant
de même nature.
 t
ii. En utilisant la relation : a (t )  ao e . Déterminer l’expression de la date t.

Datation par carbonne 14 :


La datation au carbone 14 est aussi une méthode de datation
radioactive basée sur la mesure de l'activité du carbone 14 contenu
dans de la matière organique dont on souhaite connaître l'âge depuis sa
mort.

exemple : Des archéologues ont trouvé une statue en bois dont


l’activité est 135 Bq .Sachant que l’activité d’un morceau de bois
contemporain de même masse et de même type de bois dont est faite
la statue est 165 Bq .
Déterminer en ans l'âge approximatif de la statue de bois.
Données : Demi-vie du carbone 14 : t1/2=5570 ans.

6
Applications :
1) compléter les équation de désintégration suivantes :

2)

3)

4)

5)

6)

7
7)

8)

9)

10)

8
9