Vous êtes sur la page 1sur 12

Chapitre 3 :

Spécification des
sources

Chapitre 3 : Spécification des sources

Dr. A.HARHOUZ

2019/2020
Table des
matières
I - Spécification des sources 3

1. Source indépendante ................................................................................................................................... 3


1.1. Sources continues et alternatives ......................................................................................................................................... 3
1.2. Spécifications temporelles de la forme sinusoïdale (SIN) ................................................................................................. 4
1.3. Spécifications temporelles de la forme sinusoïdale modulée en fréquence (SFFM) .................................................... 6
1.4. Spécifications temporelles de la forme impulsionnelle (PULSE) ..................................................................................... 7
1.5. Spécifications temporelles de la forme exponentielle (EXP) ............................................................................................ 8
1.6. Spécifications temporelles de la forme linéaire par morceaux (PWL) ............................................................................. 9

2. Sources dépendantes .................................................................................................................................. 9


2.1. Sources dépendantes linéaires ........................................................................................................................................... 10
2.2. Sources dépendantes non linéaires ................................................................................................................................... 11
Spécification des sources

Spécification des
sources I

Source indépendante 3
Sources dépendantes 9

En raison de leur présence dans les circuits électriques, on est appelé à déclarer des sources de
tension et de courant dans les programme de simulation de circuits électriques. PSPICE dispose de
deux types de source : les sources indépendantes (courant ou tension) et les sources commandées
(courant ou tension). Dans ce chapitre nous verrions la façon de spécifier ces différentes sources.

1. Source indépendante
I source de courant, V source de tension

Symboles des sources indépendantes de tension (a-e) et de courant (f-i).

1.1. Sources continues et alternatives

Les formats généraux pour décrire une source de tension ou de courant sont respectivement:

Syntaxe :

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs >

+[[DC] <valeur>][AC <amplitude> [phase]][spécifications de transitoire]

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs >

+[[DC] <valeur>] [AC <amplitude> [phase]]

3
+ [spécifications de transitoire]

Où :

N1 et N2 sont les nœuds positifs et négatifs de la source.

DC valeur : la valeur de la composante continue

AC amplitude phase : l'amplitude et la phase de la composante alternative

Exemple
1 Ibias 13 0 2.3mA
2 Vbias 13 0 2.3mV
3 VACphs 2 3 AC .001 90
4

- 1 : est une source de courant continue nommée Ibias de 2.3mA placée entre les nœuds 13 et 0.

- 2: est une source de tension continue nommée Vbias de 2.3mV placée entre les nœuds 13 et 0.

- 3 : est une source de tension alternative nommée VACphs d'une composante AC , une amplitude de
0.001 V et une phase π/2 placée entre les nœuds 2 et 2.

1.2. Spécifications temporelles de la forme sinusoïdale (SIN)

Les formats généraux pour décrire une source sinusoïdale de tension ou de courant sont
respectivement:

Syntaxe :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[SIN (Voff Vampl freq td df phase)]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs >

+[SIN (Voff Vampl freq td df phase)]

où:

Voff : valeur de la composante continue

Vampl :amplitude de la composante alternative

freq : fréquence en Hz

td : délai d'apparition du signal (0 par défaut)

df : coefficient d'amortissement (0 par défaut)

phase : phase (0 par défaut)

4
me sinusoïdale

Exemple
1 Vsin 1 0 SIN(0.5V, 1V, 100meg, 10n)

La ligne de donnée décrit une source de tension sinusoïdale nommée Vsin placé entre les nœuds 1 et
0 avec une amplitude de 1V, de fréquence de 100MHz , un délai d'apparition de 10ns et valeur de la
composante continue Voff =0.5V ( df= phase=0).

exemple sins

source sinusoïdale à fréquence variable

Dans plusieurs analyses de circuits, la réponse en fréquence du circuit présente de l'intérêt. En effet, la
réponse fréquentielle indique l'amplitude et la phase de la tension de chaque nœud du circuit, ainsi que
l'amplitude et la phase du courant de chaque branche du circuit en fonction de fréquence. pour
procéder à ce genre d'analyse, il est nécessaire de spécifier une source sinusoïdale (AC) en utilisant la
commande .AC afin de spécifier la plage de balayage de fréquences visées (fréquence de début, pas
d'incrémentation de la fréquence, fréquence d'arrêt )

syntaxe d'une source sinusoïdale (AC) :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs >

+[AC < ACAMP > < ACPHSE >]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs >

+[AC < ACAMP > < ACPHSE >]

où:

ACAMP : amplitude (lorsque la valeur de ACAMP n'est pas spécifiée, le programme lui donne la valeur
1 par défaut)

5
ACPHSE : phase : phase en degrés (0 par défaut)

1.3. Spécifications temporelles de la forme sinusoïdale modulée en fréquence (SFFM)

Les formats généraux pour décrire une source, modulée en fréquence, de tension ou de courant sont
respectivement:

Syntaxe :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+ [SFFM(Voff Vampl freq mod fs)]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[SFFM (Voff Vampl freq mod fs)]

Où :

Voff : Offset value, valeur moyenne

Vampl : Amplitude, amplitude

freq : Carrier frequency, fréquence de la porteuse

mod : Modulation index, index de modulation (0 par défaut)

fm : Modulation frequency, fréquence de modulation

le signal SFFM est décrivé par l'expression suivante :

v(t) = Voff + Vampl*[sin(2π*freq*t + mod*sin(2π*fm*t))]

forme sinus modulée

Exemple
1 VsinFM 6 1 SFFM(0V, 4V, 20k, 10, 5k)

La ligne de donnée décrit une source de tension modulée en fréquence nommée VsinFM placée entre
les nœuds 6 et 1, sa forme est représentée dans la figure ci-dessous.

6
exemple sinus modulée

1.4. Spécifications temporelles de la forme impulsionnelle (PULSE)

Les formats généraux pour décrire une source d'impulsion de tension ou de courant sont
respectivement :

Syntaxe :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+ [PULSE (V1 V2 td tr tf pw per)]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[PULSE (V1 V2 td tr tf pw per)]

où:

V1 : tension ou courant de repos

V2 : Tension ou courant d'impulsion

td : Delay Time, temps de retard

tr : Rise Time, temps de montée (>0!)

tf : Fall Time, temps de descente (>0!)

pw : Pulse Width, largeur de l'impulsion

per : Period, période

la forme impulsionnelle

Exemple
1 Vp 5 0 PULSE(1V, 2V, 5ns, 15ns, 15ns, 10ns, 50ns)

7
La ligne de donnée décrit une source de tension d'impulsion (carrée) nommée Vp placée entre les
nœuds 5 et 0 avec une tension ou courant de repos 1V, une tension d'impulsion de 2V, un temps de
montée temps de descente de 15ns , de largeur de 10ns, un temps de descente de 15ns, et une
période de 50ns .

exemple : pulse

1.5. Spécifications temporelles de la forme exponentielle (EXP)

Les formats généraux pour décrire une source, de forme exponentielle, de tension ou de courant sont
respectivement:

Syntaxe :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[EXP (V1 V2 td1 tc1 td2 tc2)]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[EXP (V1 V2 td1 tc1 td2 tc2)]

Où :

V1: Valeur initiale 1ère phase

V2: Valeur asymptotique 1ère phase

td1: Délai initial

τ1 : Constante de temps 1ère phase

td2: Délai avant 2ème phase

τ2: Constante de temps 2ème phase

la forme exponentielle

8
Exemple
1 Vexpo 9 6 EXP (1 5 2n 2n 20n 10n)

La ligne de donnée décrit une source de tension définie par segments nommée Vexpo placée entre les
nœuds 9 et 6, sa forme est représentée dans la figure ci-dessous.

Exemple de forme exponentielle

1.6. Spécifications temporelles de la forme linéaire par morceaux (PWL)

Les formats généraux pour décrire une source, linéaire par morceaux., de tension ou de courant sont
respectivement:

Syntaxe :

V<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[PWL( t0 v0 t1 v1 t2 v2 . . . tn vn )]

I<nom> < N1 nœuds positifs > < N2 nœuds négatifs>

+[PWL( t0 v0 t1 v1 t2 v2 . . . tn vn )]

Chaque couple de valeurs (ti; vi) indique qu'à l'instant ti la tension ou le courant de

la source vaut vi (en volt ou Ampère). Les valeurs intermédiaires sont détermines par

interpolation linéaire entre les valeurs limites

Forme PML

2. Sources dépendantes

9
Symboles des sources commandées de tension (a, b) et de courant (c, d).

2.1. Sources dépendantes linéaires

Comme leur nom l'indique, les sources de tension ou de courant commandées délivrent une grandeur
qui dépend d'une ou de plusieurs autres grandeurs présentes dans le circuit. On appelle source
commandée linéaire, une source dont le signal est proportionnel à une seule autre grandeur. On
distingue alors :

E : Source linéaire de Tension Commandée en Tension (STCT)→ Gain en tension G (s.u)


G : Source linéaire de Courant Commandée en Tension (SCCT)→ Transconductance gm (A/V)
H : Source linéaire de Tension Commandée en Courant (STCC)→ Trans-résistance R (Ω)
F : Source linéaire de Courant Commandée en Courant (SCCC)→ Gain en courant Gi (s.u)

Syntaxe :

E<nom> < N1 > < N2 > < NC+ > < NC- > [Val-gain]

G<nom> < N1 > < N2 > < NC+ > < NC- > [Val-gm]

H<nom> < N1 > < N2 > < NC+ > < NC- > [Val-R]

F<nom> < N1 > < N2 > < NC+ > < NC- > [Val-Gi ]

Où :

N+ et N- sont les nœuds de la source de tension dépendante.

NC+ et NC- correspondent respectivement aux nœuds positifs et négatifs de l'élément de commande.

Val-gain est le Gain en tension (sans unité).

Val-gm est la Transconductance (A/V)

Val-R est la Trans-résistance (Ω)

Val-Gi est le Gain en courant (sans unité)

Exemple
1 E1 1 0 1 0 1meg
2 Hlin 6 9 1 0 1.2k

- 1- une source de tension nommée E1 connectée entre les bornes 1 et 0 dont la tension de contrôle

10
est V = V1 – V0 où le gain en tension est G= 1×10 6

-2- une source de tension nommée Hlin connectée entre les bornes 6 et 9 dont le courant de contrôle
est celui qui traverse la source de tension V = V1 – V0 où la Trans-résistance

R= 1 ,2kΩ

Remarque
Remarque :

Si l'élément de commande n'est pas une source de tension (une résistance, par exemple), il faut
ajouter une source de tension ayant une valeur de tension nulle dans la branche de commande
étudiée. Le courant de commande aura alors la même intensité que le courant qui circule à travers
cette source de tension et l'élément de commande en question.

2.2. Sources dépendantes non linéaires

la spécification de sources dépendantes linéaires sous PSPICE prévoit la spécification de sources


dépendantes non linéaires, Le format général pour décrire une source non linéaire est donné comme:
Source N+ N- POLY(dim) <Entrée> < Coefficients >

Dans cet énoncé, le paramètre Source représente une des quatre sources dépendantes ( E, F, G et H).

Le paramètre dim désigne la dimension du polynôme et le paramètre Coefficients désigne les


coefficients du polynôme en ordre croissant.

Dans le cas des sources commandées par des courants, le nombre de paires ou de noms Entrée doit
être égal à la valeur du paramètre dim.

Par conséquent, pour POLY(1), on doit indiquer une paire d'entrée ou un nom et pour POLY(2), deux
paires d'entrée ou deux noms.

Les coefficients apparaissent en ordre croissant.

Syntaxe :

E<nom>, G<nom>, H<nom> ou F<nom> < N1 > < N2 > POLY(1) < NC+ > < NC- >

+< Coefficients>

E<nom>, G<nom>, H<nom> ou F<nom> < N1 > < N2 > POLY(2) < NC+ > < NC- >

+< NC'+ > < NC'- >< Coefficients>

NC+ et NC- correspondent respectivement aux nœuds positifs et négatifs du 1er élément de
commande.

NC'+ et NC'- correspondent respectivement aux nœuds positifs et négatifs du 2ème élément de
commande.

POLY(1) permet de réaliser une source commandée unidimensionnelle (i.e. ne dépendant que d'une
seule grandeur courant ou tension X) suivant une loi polynomiale tel que :

11
I' ou V' = C0 + C1×X + C2×X² ... + Cn×Xn.

POLY(2) permet de réaliser une source commandée bidimensionnelle d'ordre 2 (i.e. dépendant de
deux grandeurs (X et Y) appartenant au circuit simulé) suivant la loi suivante :

I' ou V' = C0+C1×X+C2×Y +C3×X2+ C4×XY+C5×Y2.

Exemple
1 Gpoly 4 0 POLY(1) V1 V3 2.1 0.3 0 4.0

Source de courant nommée Gpoly connectée entre les bornes 4 et 0 dont la tension de contrôle est V =
V1 – V3 avec une loi de commande : I' = 2.1(A/V) ×V0(V) +0.3×V + 0×V + 4×V².

Les coefficients 2.1 0.3 0 4.0 représentent des transconductance gm (A/V).

Remarque
- La spécification des polynômes de dimension supérieure à 1 s'avère beaucoup plus complexe. Voici
un exemple à partir d'un polynôme de dimension 2 et d'ordre 3 :

I' ou V'=c0+c1x+c2y+c3x2+c4xy+c5y2+c6x3+c7x2y+c8xy2+c9y3.

- Dans le cas d'une source contrôlée par courant, si l'élément de commande n'est pas une source de
tension, il faut alors placer une source de tension avec une valeur de tension égale à zéro dans la
branche de commande (comme dans le cas d'une source dépendante linéaire). Le courant de
commande devient le courant qui traverse cette source de tension et l'élément de commande en
question.

- Il est important de noter que le nombre d'éléments de commande (NC+ NC-) (NC'+ NC'-) ... soit égal
à la valeur du paramètre dim. Ainsi, les coefficients non spécifiés prennent une valeur par défaut de
zéro.

12