Vous êtes sur la page 1sur 8

Orientation lacanienne III, 5.

Pourquoi Freud a-t-il eu besoin de


Moïse ? comme Lacan se le demandait
dans son Séminaire de l'Envers de la
UN EFFORT DE POÉSIE psychanalyse.
C'est un fait historique : Freud a fait
de Moïse, de sa mort, de la religion
Jacques-Alain Miller monothéiste, de sa survivance, de sa
persistance, le contenu de ce que
Dix-huitième séance du Cours Lacan appelle son « dernier
message ».
(mercredi 4 juin 2003) Certes, on fait la part à ce propos de
la conjoncture historique où Freud a
envoyé ce message, à savoir à un
XVIII moment — et il a d'ailleurs attendu
d'être à Londres pour l’envoyer ce
message, il a attendu d'avoir quitté
Vienne —, il l’a envoyé au moment où
les idéaux scientistes — les siens,
issus des Lumières, sous modification
romantique, ces idéaux qui
Je vais vous dire à quoi j'ai pensé, promettaient un avenir de rationalité et
là, depuis une heure un quart, coincé de tolérance dont lui-même s'était fait le
dans les embouteillages. porteur, ils imprègnent sa réflexion, son
J'ai pensé que ce Cours était ouvrage antérieur de l'Avenir d’une
certainement pour moi, sans que je le illusion —, au moment où ces idéaux se
sache, un rite, au moins par ce trait que révélaient pour n'être que des
quand je suis pris dans son semblants.
mouvement, qui commence bien Cette révélation qui s'est imposée
entendu avant que je ne paraisse aux contemporains et qui se répercute
devant vous, il est clair que je ne fais depuis plus d'un demi-siècle, sans
pas attention à la réalité extérieure. Et doute, soigneusement préservée dans
que, ayant entendu à huit heures ce un certain nombre de lieux de mémoire
matin que des grèves se poursuivaient dont la visite est recommandée, voire
dans les transports, ça a glissé comme obligée dans certaines conjonctures,
l'eau sur les plumes d'un canard. Je comme la présente, cette révélation
n'en ai pas tiré la conséquence n'en a pas moins été oubliée, comme si
naturelle, parce que je suis pris dans ce qui s'est manifesté de la résurgence
l'automaton que comporte cette d'une barbarie — comme on dit : « d'un
pratique, un automaton qui implique ce autre temps » —, comme si cette
que Freud appelle un « déni de la résurgence devait être la dernière avant
réalité extérieure ». Je suis tombé la fin de l'Histoire, comme la porte
dedans. d'entrée vers la fin de l'Histoire.
Et quand j'aurai fini ce speech — Le message de Freud est donc resté
j'emploie le mot anglais puisque chez un mémento étrange qu'il a légué à la
les Américains on ne fait pas des postérité, sans doute d'abord à ceux qui
conférences au-delà de 50 minutes : prenaient le relais de sa découverte et
nous y sommes —, quand j’aurai fini, de sa pratique, pour qu'il se sache que
j'aurai à réfléchir un peu à ce que nous restons liés à la religion. Il y a
comporte ce qui vient de m’advenir : de quelque chose de la religion qui ne
m'apercevoir que ce Cours est pour moi cesse pas de s'écrire.
ritualisé. Ça ne peut pas durer comme Et aujourd'hui, comment le
ça. méconnaître, aujourd'hui où la
La dernière fois, je m'étais arrêté sur croyance religieuse se déverse dans la
la question qui paraît saugrenue mais politique, et de façon multiple. On
qui ne l’est pas : Pourquoi Moïse ? pourrait prophétiser que ça n'est qu'un

185
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 186

début. Là, elle inspire des sacrifices choses. C'est un nom propre. C'est
inouïs, des sacrifices terroristes qui quelqu'un. C'est un homme, et c'est
hantent la planète, qui bouleversent les même ce que Freud a fait figurer au
échanges internationaux, qui ont des titre de son livre quand il écrit
conséquences économiques curieusement L'homme Moïse et la
palpables ; et puis, ici, en France, d'une religion monothéiste.
façon pour l'instant plus comique, la Un homme. Un homme, c’est la
religion revendique une place inédite référence de la vieille question de
dans l'espace commun, dans la sphère Diogène errant dans la Cité avec sa
publique, disons même dans la lanterne, et répondant, quand on
République. l’interrogeait sur la finalité de sa
Tous les jours, on peut lire dans la promenade : « Je cherche un
presse le ton sur lequel un syndicat homme. » Ça a donné lieu à des
interconfessionnel revendique un mode commentaires infinis. Un homme qui en
de présence nouveau. Ah ! ils y sont soit un, un homme du genre de ce que,
tous ! La semaine dernière à la queue dit-on, Napoléon avait reconnu en
leu leu, les papistes appuient les Goethe, et qu'il avait salué d’un :
musulmans, qui s'entendent avec les « Monsieur Goethe, vous êtes un
juifs, et puis, derniers à l'appel, les homme. »
protestants aussi, jusqu'alors les plus Il y a des références plus précises.
laïcs de tous, qui réclament un droit au Sans doute, dit-il « l'homme », parce
signifiant, d'arborer par le vêtement. Ça que c'est ainsi que Moïse est désigné
touche à l'image du corps : modifier dans la Bible, dans le seul passage, dit-
l'image des corps dans l'espace on, Exode, qui témoigne de son
commun. égyptianité. C'est une phrase qui dit :
La République ne sait pas quoi faire « En outre, l'homme qui était Moïse
de ces revendications où là se réalise était très grand au pays d’Égypte. »
un merveilleux œcuménisme C'est une référence que signale un
vestimentaire. J'ai dit que, pour l’heure, érudit, professeur d'égyptologie à
c'était plutôt chez nous de l'ordre du Heidelberg, dans son ouvrage, Moïse
comique. l'Égyptien, très récemment paru, en
Donc, évidemment, on est poussé à 2001, dans une collection sur laquelle
se retourner vers l’illusion de Freud qui veille l'érudition jésuite — c'est comme
avait pu croire que la religion n'avait ça ! —, ouvrage recommandable et fort
que l'avenir d’une illusion à l'âge de la amical à l'endroit de Freud, parce que
science, et qu'elle était promise à en effet ils ont fini par s'apercevoir que
s'effacer, à lasser ce qu'il appelait le Moïse de Freud, comme le disait
« l’intérêt des hommes », Interessen. Lacan d’un mot, est
Il n'avait pas l'idée qu'elle serait « christocentrique », il conduit tout droit
réfutée parce qu'il avait fort bien isolé au Christ, dont le Moïse assassiné est
l’élément qui dans la religion est non comme une préfiguration.
seulement indémontrable mais J'ai apprécié que cet érudit, tout en
irréfutable, et il avait l'idée que la libido apportant cette référence biblique, plus
se retirerait de ce qu'il y a d'irréfutable avant dans son ouvrage, discrètement,
dans la religion. souligne que Freud emploie aussi cette
Alors, pourquoi Freud a-t-il eu expression « l'homme Moïse » tout
besoin de Moïse ? Il a déjà eu besoin simplement parce que c'est un grand
de Moïse, in extremis, on peut le homme. Et Freud a eu besoin d'un
supposer, pour corriger sa prophétie de grand homme pour rendre raison de la
l'Avenir d’une illusion. C'est sur le fond religion monothéiste. Il a eu besoin d'un
de l'Avenir d’une illusion, 1927, qu'il grand homme pour rendre raison de la
lâche, depuis Londres, son message primauté du Dieu Un. Encore un pas de
mosaïque, et qui semble dire la souveraineté du signifiant Un.
précisément : Cette illusion a un avenir. Ce qui se débat dans cet
Alors, qui est Moïse ? Bien des invraisemblable message ultime de
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 187

Freud, si décalé, qui a toujours été reçu peu dire que de dire qu'il relève du
avec réserve, dans la psychanalyse discours du maître. On peut dire que
même, sans compter les sarcasmes c'est là — quand on entend un de ses
que lui voue bien naturellement la porte-paroles, un converti récent, au
tradition. Nous l'avons encore entendu moins un qui a fait retour, il n'y a pas si
pour certains, il y a peu : l’agacement, longtemps —, c'est là qu'on voit que, en
le dégoût, l'irritation, l’hostilité profonde, effet, le monothéisme condense la
haineuse, portés à l'endroit de Freud force, l'insistance du signifiant-maître,
par les représentants de la tradition et que le monothéisme traduit, exprime,
orthodoxe dont il s'est détaché. C'est perpétue la fixation qui attache les
depuis longtemps, simplement on n'a parlêtres au signifiant Un.
pas l'habitude de l'entendre. C'est sur cette voie, dans laquelle
C'est un fait aussi d'aujourd'hui que Lacan s'est engagé, au moment où il
ça vienne à nos oreilles, et qu’on pouvait sembler qu'il y avait autre
s'aperçoive sur quel ton on parle chose qui s'imposait de l'actualité —
désormais au nom d’une religion son actualité, 1968, la subversion —, à
monothéiste. Il faut dire merci du quoi il a apporté la réponse de ses
souvenir qu'on nous apporte là au quatre discours. Il a porté une pointe
présent, quand ça n'est pas ouaté singulièrement sur ce Moïse et sur
comme d'habitude par le savoir-vivre, la l’ensemble où il s'inscrit chez Freud, on
courtoisie et le christocentrisme. peut dire entre Totem et tabou et
Ça m’a fait beaucoup réfléchir ce l’Avenir d’une illusion.
ton-là. Ça fait penser que dans pas Sur cette voie sur laquelle Lacan
longtemps pour parler de la s'est engagé, autre chose se dévoile
psychanalyse, il va falloir prendre un derrière le Dieu Un, et qui n’est pas
ton un peu comme je prends là, du l'homme, qui n'est pas l'homme Moïse
genre que nous aussi nous avons du titre.
quelque chose à défendre et à attaquer Ce qui se dévoile à Lacan et ce qu'il
chez ces garçons-là, comme ils disent, communique, c'est bien plutôt : La
comme un dit — un bon ami à moi. femme et la religion monothéiste. C'est
Ce dont il est question dans le là : la pointe qui commence à
Moïse, quand on le voit par le prisme s'esquisser dans l'Envers de la
lacanien, c'est qu’aucun « Dieu est psychanalyse au fond porte dans le
mort » ne saurait délivrer l’espèce des Séminaire Encore.
êtres parlants du pouvoir qu’a sur elle Ça m'a été rendu présent,
le signifiant Un. inopinément, à l’occasion de cette
Lacan en a posé la question, dans la conférence, dans le cadre de l’École de
même veine, un peu plus tard dans son la Cause freudienne. J'ai tendu la main
Séminaire Encore : « D’où vient le vers l'épouse du porte-parole, que je
signifiant Un ? D’où vient le signifiant- connaissais il y a bien longtemps :
maître comme tel ? » « Chez nous, les hommes ne touchent
Si on déchiffre le titre du Moïse et pas les femmes. »
l'intention de Freud de cette façon, J'aurais dû le savoir. Il est vrai qu’il y
alors il n'est pas excessif de dire qu’au a des degrés dans l'orthodoxie. Mais là,
Moïse de Freud Lacan a répondu par il est clair que ça avait l'évidence d’une
son invention du discours du maître question résolue.
dont il a fait l'envers de la Freud, lui, s'en était tenu à l’homme.
psychanalyse. Moïse est un grand homme, une
C'est précisément dans ce personnalité exceptionnelle. Et la
Séminaire que lui-même réévalue la personnalité, Freud y tient puisque,
lecture qu'il avait pu faire de cet dans son Avenir d’une illusion, il n'a
ouvrage dans son Éthique de la que sarcasmes pour les abstractions de
psychanalyse. la divinité, pour les dieux épurés au
Le monothéisme, le culte de l’Un, et filtre de la science et que l'objecteur,
de sa toute-puissance, c'est encore trop qu'il invente, lui propose de lui servir un
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 188

Dieu absolument pas incompatible avec pour Freud, pris dans cette logique du
la science, mais qui permettra aux deux grand homme, cette thèse exige de
d'avancer tranquillement. Freud dit : situer comme opératoire l'influence
Celui-là, il n’intéressera personne, et d'individus exemplaires. Ce sont eux
puis c'est un faux Dieu parce qu’on n’y qui sont les véhicules de l'interdit. Ce
reconnaît pas la personnalité n'est pas simplement par la répétition,
exceptionnelle du Dieu de la tradition. par la pression sociale que s'accomplit
Donc, la personnalité, c’est ça qu'il l’inculcation de la norme du
baptise du nom de Moïse, et qu’il est renoncement. Pour Freud, il faut
pris dans la quête du grand homme. quelqu'un, il faut quelqu'un qui paie de
J'ai eu l'occasion au début de cette sa personne.
année de souligner à quel point la On peut dire, me semble-t-il :
quête du grand homme avait été l'interdit, pour Freud, fonctionne sur
pressante à l'âge de la science, dans la l'identification.
mesure même où les effets Corrélativement, il y a chez Freud un
homogénéisants du discours de la certain mépris pour les masses. Du
science appellent l'exception. C'est ce point de vue psychique, il les considère
dont Lacan a donné la formule comme inertes, comme n’arrivant pas
simplifiante, en ajustant son « pour tout au renoncement pulsionnel s'il n’y a pas
X phi de X» avec « il faut néanmoins quelqu'un ; quelqu'un, c'est-à-dire pas
qu'il en existe un, au moins un, qui soit simplement un sujet mais bien une
différent, qui ne soit pas pareil que les personne, une personnalité, un
autres ». parlêtre, c'est-à-dire un vivant. Il faut un
vivant.
∀x . ΦX . 3x . ΦX D'ailleurs, c'est le présupposé pour
qu'il puisse y avoir ce qu'il appelle
« meurtre ». Pour qu'il puisse y avoir
À partir du moment où, par meurtre, il faut bien que soit impliqué
nécessité, tous sont pareils, il en faut dans l'affaire un vivant.
un qui se rencontre qui soit autre, et Là, il a mis le doigt sur ce qui, il faut
c'est toujours marqué de la contingence bien dire, est aujourd'hui un
de la figure sous laquelle il apparaît. extraordinaire signifiant-maître de la
Comme je l'ai dit au début de religion : la vie.
l'année, celui qui a isolé le « grand Bon. Alors là, je vais sauter tout ça
homme », qui a fait naître le culte du [passant quelques feuillets].
grand homme à l’âge de la science, Pour justifier que j'ai fait du culte du
c’est cet Anglais génial, réactionnaire, grand homme un phénomène
romantique, Carlyle, qui les a tous d'époque, je voulais marquer comment,
infectés de la maladie du grand dans les mêmes années 30, un
homme. exemple parmi d'autres, un Bergson lui-
Et à sa façon, Freud en est marqué. même dans l'articulation qu'il propose,
Cette logique du grand homme est et que je vous passe, de la société
avouée chez Freud, avouée en toutes close et de la société ouverte, de
lettres dans l'Avenir d’une illusion. On l'instinct social et de l'ouverture
peut dire que la thèse fondamentale de mystique à la nature et à l'humanité,
Freud sur la civilisation — comme on tout est bâti sur ce binarisme dans
traduisait jusqu'à présent Kultur ; l'ouvrage qu'il affiche, Les deux sources
maintenant, dans les traductions de la Morale et de la Religion.
récentes qu’on nous propose, on traduit Ça m'a donné l'occasion de le lire
« culture » —, sa thèse fondamentale enfin. À vrai dire, ça m’était tombé des
sur la civilisation, sur la culture, selon mains dans ma classe de philosophie.
laquelle toute culture s’édifie sur la J'ai retrouvé l’exemplaire. Je ne m’étais
contrainte et le renoncement pulsionnel pas contenté d'un condensé de manuel.
— que nous traduisons : s’édifie sur un Lu à côté de Freud, ça devenait très
sacrifice de jouissance —, cette thèse, intéressant de voir comment, en effet,
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 189

pour le philosophe, ce qui apparaît exceptionnels en lesquels cette morale


l’essentiel de la socialisation du sujet, s'incarnait. Avant les saints du
c'est l'habitude. christianisme, l’humanité avait connu
D'ailleurs, il cherche un au-delà de la les sages de la Grèce, les prophètes
sociologie — semble-t-il, c'est comme d'Israël, […] rendus bouddhisme et
ça que je déchiffre le livre —, il cherche d’autres encore. C’est à eux que l’on
un au-delà de la sociologie, et tout ce s’est toujours reporté pour avoir cette
qu'il apprend de Durkheim — ça, c’est moralité complète, qu’on ferait mieux
une lecture que j'avais faite d'appeler absolue. Tandis que la
soigneusement, les Formes première — la morale de la société
élémentaires de la vie religieuse —, close, morale sociale —, la première
tout ce qu'il apprend de Durkheim, il le est d'autant plus pure et plus parfaite
place dans le cadre de la société close, qu’elle se ramène mieux à des formules
pour ouvrir une transcendance. Mais impersonnelles. » Ça, c'est contre Kant,
pour lui, la socialisation, ça s'effectue contre l'impératif catégorique kantien : Il
par l'habitude. n’y a personne ou tout le monde a
Lui ne parle pas de « civilisation », il disparu. Là, il y a un « Kant avec
parle de « société », de la société Bergson », si vous voulez, il y a Kant
comme un système d'habitude, au fond corrigé par le supplément d’âme.
équivalent à l'instinct. Un des grands « La seconde, la morale complète,
personnage des Deux sources de la pour être pleinement elle-même, doit
Morale et de la Religion, c'est la fourmi s'incarner dans une personnalité
qui revient périodiquement. Il y a toute privilégiée qui devient un exemple. La
une dimension de l'existence sociale généralité de l’une tient à l'universelle
qu’il considère, en effet, analogue à ce acceptation d’une loi, celle de l'autre à
qui se produit dans les organisations la commune imitation d'un modèle. »
sociales animales. C’est sa référence. Puis un développement, quelques
Et, avec toutes les modulations, les lignes, sur le charisme propre du grand
tempéraments qu'il peut introduire, il homme. Il prend les saints, à quoi —
finit par parler d’« instinct social », d'un sans doute dans un autre sens et
instinct social qui est analogue à la d'une façon ironique —, à quoi Lacan
grégarité animale. s'est référé, concernant le
L'orientation de Durkheim — si c'est psychanalyste : « Pourquoi les saints
à lui qu'on peut imputer ça, en tout cas ont-ils ainsi des imitateurs ? Pourquoi
sa relecture par Bergson —, on peut les grands hommes de bien ont-ils
dire qu'elle a continué d’imprégner une entraîné derrière eux des foules ? »
sociologie qui préfère comme opérateur Pas seulement les grands hommes de
l'habitude au sacrifice. bien, il écrit ça en 1932. « Ils ne
Vous prenez le livre de Bergson et demandent rien, et pourtant ils
celui de Freud : ça éclate tout de suite. obtiennent. Ils n’ont pas besoin
L'habitude, précisément, n'a pas de d'exhorter, ils n’ont qu’à exister. Leur
fonction chez Freud, alors qu'elle est le existence est un appel. Tandis que
pivot de la conception que Bergson l’obligation naturelle est pression, est
peut avoir de la société. poussée, dans la morale complète et
Ça ne rend que d'autant plus parfaite, il y a un appel. »
remarquable qu’on y trouve ce passage Et, en effet, par ce biais,
sur les grands hommes, qui sont ceux curieusement Bergson est entraîné
qui peuvent, au sein de la société dans le même mouvement
close, faire entrevoir l’au-delà, l’au-delà christocentrique que Freud. C'est-à-dire
de ce qu'il appelle la « morale que l'ouvrage célèbre la morale de
complète », la morale qui n’est plus l'Évangile, l’incomparable personnalité
celle de l'habitude et du devoir de Jésus, et fait du Sermon sur la
impersonnel, mais celle de l’effusion, montagne l'expression la plus pure de
naturelle et humanitaire : « De tout cette morale de l'arrachement. On vous
temps, dit-il, ont surgi des hommes dit, et moi je vous dis autre chose, je
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 190

vous dis : Laissez ça derrière vous, et compris avec la passe, c'est le réveil.
portez-vous vers l'humanité par un élan Narcotique religieux / réveil
d'amour. psychanalytique.
Dans Freud, dans l’Avenir d’une Alors, évidemment, c’est une idée de
illusion, on trouve d'une façon moins la science qui est tout à fait distincte de
pathétique une évocation d'époque, celle que Freud met en œuvre et qui
une évocation carlyllienne : « Seule évidemment est datée, au point que
l’influence d’individus exemplaires, que dans toute une partie de l'Avenir d’une
les masses reconnaissent comme leur illusion Freud ne parle pas tant en
meneur, peut les amener à des analyste. Lui-même le dit ailleurs : « Ce
prestations de travail et à des que j'évoque ici, d'autres l’ont dit depuis
renonciations dont dépend l'existence longtemps. » Il y a même une partie
de la culture. » entière — la sixième, je crois — qui est
Et puis, encore un autre passage. Je faite du point de vue épistémologique
laisse aussi tout ça [passant quelques des Lumières.
feuillets]. Il est déjà 15.30. L'idée de la science, chez Freud,
Il est certain que ce que Lacan fait c’est bien plutôt de l'esprit scientifique,
entendre à propos de l'avenir de la de la rationalité comme telle. Il croit, il
religion est d'une teneur tout à fait entend le progrès de ce qu'il appelle —
distincte, quand il s'exprime en 1974 à on traduit d'habitude : la « voix de la
Rome, au moment où il proférait sa raison », mais c’est la voix de l’intellect,
conférence dite La Troisième, sa Stimme des Intellekts —, il croit à
troisième grande conférence de Rome. l'avancée du savoir. Et ce qu'il appelle
C’est, d'un côté, une reprise « science », c'est une puissance
radicalisée du motif freudien de l'Avenir d'élucidation, d’éveil et
d’une illusion, sous la forme : ou l'une d’assagissement. C'est-à-dire que,
ou l'autre, ou la psychanalyse ou la dans les textes de Freud, la science a
religion. Si la religion triomphe, c'est le une figure pacificatrice.
signe que la psychanalyse a échoué. Et est complètement absent de chez
C'est extrait d'une interview qui a été à Freud, au contraire, tout ce qui est de
l’époque publiée, que j'ai établie. l'ordre de la technique, de la
Mais c’est pour ajouter, et là c’est production, de l'infini de la recherche et
dans la veine du Moïse, si l'on peut de ce que, au contraire, Lacan
dire : le triomphe de la religion est le soulignera : la frénésie propre à la
plus probable. science.
Ça suppose, en effet, une définition C'est là qu’on mesure ce qui a
en quelque sorte affaiblie de la religion tourné, en une cinquantaine d’années,
monothéiste. Mais c'est une définition de Freud à Lacan. Ça n'est pas le
qui est réflexivement affaiblie dans la même regard sur la science.
religion même. Ça suppose de la définir Ce que Lacan peut isoler, laisser
à partir du sens, et simultanément de entendre, et déjà dans son Éthique de
définir la psychanalyse comme la psychanalyse, c'est que le lieu propre
l'extraction du sujet hors du sens. de la science la met en relation avec la
Ça comporte que le sens, c'est ce pulsion de mort.
narcotique dont Freud parle à propos La pointe de son Éthique de la
de la religion dans l'Avenir d’une psychanalyse porte là-dessus. Il ne dit
illusion, qui est l'écho du fameux pas « pulsion », il dit « désir ». Mais
« Opium du peuple » de Marx. c'est de ça qu’il s’agit : « Le désir, dit-il,
D'ailleurs, l'Avenir d’une illusion comme a été partout, anesthésié, endormi,
le Malaise dans la civilisation sont les domestiqué, trahi, et il n’y a qu'une
ouvrages sources de ce qui se seule activité humaine où le désir a pu
développera à un moment comme le trouver refuge et se donner libre cours.
freudo-marxisme. C'est le narcotique. Il s'est réfugié — dit-il, dans ses termes
Et, au contraire, ce que Lacan un de l'époque — dans la passion de
temps a essayé de construire, y savoir. »
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 191

La science aveugle est animée là sur les questions de la laïcité, un


d'un désir qui est laissé libre et qui va, merveilleux concert de toutes ces
conformément à sa structure, dira-t-il autorités religieuses dont on se dit
plus tard, qui va à la destruction. qu'elles doivent bien s'entendre
Disons que la destruction, c'est la quelque part pour se faire des échos
promesse même que comporte le aussi merveilleux, jusqu'à dire : « Mais
cogito cartésien, c'est la promesse finalement la laïcité, c'est une religion
même que comporte le S barré, c'est-à- comme les autres » !
dire la destruction. Précisément c’est parce qu'il se
C'est à cette aune-là qu'on peut révèle en effet que le discours de la
jauger Freud. Il voit dans la science une science a partie liée avec la pulsion de
protection, la promesse d’un avenir mort, que la religion se campe dans la
pacifique, là où nous sommes bien position de la défense inconditionnelle
placés déjà pour vérifier ce qui du vivant, de la vie en l'homme, comme
s'accomplit dans le discours de la gardienne de la vie, faisant de la vie un
science de production d’angoisse. Et absolu ; et ça s’étend jusqu'à la
Lacan dans cette interview souligne, en protection de la nature humaine.
passant, que Freud ne parle jamais de Ce que nous vivons maintenant, ce
la position du savant. que nous n'avons même plus à
C'est vrai que quand il s'agit de la déchiffrer mais à recevoir, ça se range
religion, il met bien en question la tout seul dans nos petites cases. C'est
position du prêtre, mais le savant bien dans cette direction que Lacan
comme sujet, c’est tabou pour lui. C'est nous avait tourné le regard — comme
pourquoi Lacan s’amuse, lui, au Nietzsche pouvait dire : « le désert
contraire, à souligner ce qui croît » —, Lacan faisait bien voir que le
apparaissait déjà à l’époque d’angoisse réel s’étend par la science. La science
des savants et spécialement des a commencé par respecter la nature
biologistes, en évoquant le fait que, à puisqu’elle mettait toute sa passion à
cultiver des bactéries comme ça, on en découvrir les lois ; les lois, c'est-à-
pourrait bien finir par en relâcher dire : de quelle façon la nature tourne
quelques-unes capables de nettoyer le rond — et toujours à l’heure, pas prise
vivant de toute la planète. dans les embouteillages — et capable
Mais ça, c'est la promesse du cogito, de donner les formules de ce tourner
d'un cogito coupé de l'Autre, coupé de rond.
la tradition, coupé de la vie. C’est ce Mais après avoir donné ces lois, la
que comporte la table rase de l'esprit science a permis d'agir, de « maîtriser »
scientifique. Et coupé de la vie, dans la et de « posséder » comme disait
mesure où le sujet de la science Descartes.
comme sujet du signifiant est déjà mort. Et dans cette production, il faut bien
Alors, il y a eu la menace nucléaire. dire qu'elle a détraqué la nature. Ça
Et aujourd'hui, on en est sensible pour donne naissance à beaucoup de
tout le monde, et déjà présente dans le mouvements, y compris sociaux et
champ politique, la menace politiques. C'est là qu’après avoir
biotechnologique, rendue d'autant plus découvert les lois de nature, elle s'est
maintenant imminente par le mise à la détraquer. Et c’est ça que
merveilleux décryptage du génome Lacan appelle le réel : ce qui ne
humain, la pratique du clonage, etc. marche pas.
C'est là qu'on voit que, loin d'être C’est ça aussi qui donne son avenir
effacée par la science, la religion, et à la religion par le sens. À savoir :
même le syndicat des religions en mettre des barrières — mettre des
cours de formation, c’est tous les jours barrières au clonage, à l'exploitation
qu’on voit que ça progresse… On des cellules humaines —, mettre des
pouvait dire comme Lacan : barrières et inscrire la science dans un
L’« œcuménie », c’est pour les pauvres progrès tempéré. On assiste à un
d'esprit. Il y a un merveilleux concert là merveilleux effort, une nouvelle
J.-A. MILLER, Un effort de poésie - Cours n°18 04/06/2003 - 192

jeunesse de la religion, dans son effort


de noyer le réel par le sens.
La psychanalyse là n'est pas un
narcotique, et c'est pas non plus le bon
sens. C’est d'abord d'accueillir le réel,
le réel nouveau, le réel qui est la
production du discours de la science,
qui n’a plus rien à voir avec la nature et,
si j’osais lui donner ce titre, parodiant
Heidegger, je dirais que l'analyste se
fait « berger du réel ».

Bon, j’essaierai pour la prochaine


fois de vous donner une leçon
complète, qui sera la dernière ; et je
viendrai en moto, si je peux.

Fin du Cours XVIII de Jacques-Alain


Miller du 4 juin 2003.