Vous êtes sur la page 1sur 52

LE MENSUEL DE L’INRS POUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DÉCONSTRUCTION
Désamianter
avec un train
d’avance
N° 814 MARS 2020 – 6 €

n DOSSIER n UNE JOURNÉE AVEC n EN ENTREPRISE n RETOUR SUR


Les métiers Une animatrice prévention Déconstruction. Le zonage Atex
de la propreté des risques professionnels Un casse en toute sécurité

TS0814P001OK.indd 1 18/02/2020 12:44


SOMMAIRE
© Gaël Kerbaol/INRS/2020

10
26
© Guillaume J. Plisson pour l'INRS/2020
© Claude Almodovar pour l'INRS/2019

12
04 ACTUALITÉS DOSSIER 12
n Hôpital
Des journées de prévention LES MÉTIERS
pour bien sensibiliser le personnel
DE LA PROPRETÉ
n Risques psychosociaux
Des outils existent pour une meilleure évaluation 13. Un secteur engagé

n Comité social et économique 15. Mobiliser toutes les compétences


Une réforme qui suscite l’inquiétude 18. « Nous ne sommes plus
des élus invisibles »
n Classification et étiquetage des mélanges 20. Une corbeille suspendue
chimiques contre les TMS
L’Europe doit faire mieux respecter
21. « Valoriser les collaborateurs »
ses règles
22. Ces mains qui remettent
les rames à neuf
24. Télescoper les chutes de hauteur
10 LE GRAND ENTRETIEN
« On n’a jamais été aussi attendus
par les entreprises »
Michel Niezborala, coordonnateur
médico-technique de l’Association
26 UNE JOURNÉE AVEC
de santé au travail interentreprise
et de l'artisanat (Astia). Une animatrice prévention
des risques professionnels

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P002003.indd 2 18/02/2020 12:52


© Claude Almodovar pour l'INRS/2019
36

© Fabrice Dimier pour l'INRS/2019


© Gaël Kerbaol/INRS/2019

28 40
28 EN IMAGES
Déconstruction
Désamianter avec un train d’avance Revue mensuelle publiée par l’Institut national de recherche
et de sécurité (INRS) pour la prévention des accidents du travail
et des maladies professionnelles
65, boulevard Richard-Lenoir – 75011 Paris

36 EN ENTREPRISE Tél. : 01 40 44 30 00. Fax : 01 40 44 30 41


Dépôt légal 1950-9005. ISSN 0373-1944
www.inrs.fr
36. Risque chimique
Une imagination sans fin Abonnez-vous : www.travail-et-securite.fr
38. Bâtiment Photo de couverture : Gaël Kerbaol/2019
Des logements étudiants s’offrent E-mail rédaction : ts@inrs.fr
Prix au numéro : 6 €
un lifting Abonnement annuel (France métropolitaine) : 58 €
Directeur de la publication : Stéphane Pimbert
40. Déconstruction Rédactrice en chef : Delphine Vaudoux
Un casse en toute sécurité Assistante : Bahija Augenstein, 01 40 44 30 40
Secrétaire de rédaction : Alexis Carlier
42. Carrosserie Rédacteurs : Grégory Brasseur, Katia Delaval, Damien Larroque,
Des conditions de travail remises à neuf Céline Ravallec
Ont collaboré à ce numéro : Claude Almodovar, Philippe Castano,
Patrick Delapierre, Fabrice Dimier, Guillaume J. Plisson
Maquettiste : Amélie Lemaire
Reporter-photographe : Gaël Kerbaol
Iconographe : Nadia Bouda
44 SERVICES Chargée de fabrication : Sandrine Voulyzé
Documents officiels : assistance juridique, 01 40 44 30 00
Abonnements-diffusion : 01 40 94 22 22
n Retour sur
Photogravure : Key Graphic
Impression : Maury
n À la loupe
Ce journal est imprimé par une imprimerie certifiée Imprim’vert®,
n Extraits du Journal officiel avec des encres à base d’huile végétale sur papier issu
de forêts gérées durablement.
n Questions-réponses

TS0814P002003.indd 3 18/02/2020 13:13


ACTUALITÉS

HÔPITAL

Des journées de prévention


pour bien sensibiliser le personnel
Deux journées de prévention des accidents du travail se sont déroulées au sein de l’hôpital
parisien Saint-Joseph mi-janvier. L’occasion de présenter au personnel de nouveaux
matériels, de nouvelles approches, et de l’associer à l’engagement de l’établissement
pour prévenir les risques professionnels.

LE GROUPE hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) des techniques de défense issues de l’aïkido. « Cela
organisait les 15 et 16 janvier derniers la deuxième édition repose grandement sur l’observation des patients et
de ses journées de prévention des accidents du travail, sur des techniques d’esquive », décrit Yamina Khodja,
sur son site parisien. Ces deux journées ont été l’occa- référente TMS et secrétaire du CHSCT, elle-même
sion de sensibiliser le personnel de l’établissement à la monitrice d’aïkido. Des vidéos et des mises en situation
prévention de certains risques professionnels et de lui sensibilisaient le personnel à cette approche. Initiée au
faire découvrir et tester de nouveaux matériels. Quatre service des urgences il y a quatre ans, la formation
grandes thématiques étaient au programme : les acci- dure sept heures, à raison d’une séance de 45 minutes
dents d’exposition au sang (AES), les troubles muscu- par semaine. Suite au bilan positif de cette première
losquelettiques (TMS), l’exposition aux violences externes expérience, cette action commence à être mise en
(patients, familles, visiteurs), enfin le risque routier, ciblant place dans d’autres services.
plus particulièrement les déplacements en deux-roues.
Pour chacun de ces sujets, des ateliers ont permis au L’hôpital
personnel de s’informer, de découvrir des innovations, Saint-Joseph
de tester des équipements ou des outils. a su mettre en place
des mesures
En matière de prévention du risque d’AES, première de prévention
cause d’accidents dans l’établissement, un fournis- des TMS qui lui
seur de lunettes de protection présentait ses diffé- permettent d’en
rents modèles. L’établissement fait en effet réaliser diminuer le nombre
© Patrick Delapierre pour l’INRS/2020

au point de passer
depuis l’été 2019 des lunettes sécurisées sur monture
sous celui
classique avec correction visuelle mono ou multifo- des accidents liés
cale, adaptées à la vue de chacun. Tout le personnel au sang.
du bloc – des chirurgiens aux agents techniques – en
est équipé, soit 140 personnes depuis fin 2019.
« Elles ont été rapidement acceptées, c’est positif pour
toute l’équipe », commente le Dr Vincent de Parades,
chef du service proctologie, un des premiers à avoir
adopté ces lunettes de protection. Si un budget
conséquent doit être engagé, la direction de l’établis-
sement encourage le déploiement de cet EPI aux dif- Enfin, cet événement a été l’occasion pour le directeur
férentes catégories de personnel. Sur le même sujet, de l’établissement de remettre deux prix, l’un au pôle
chaque service a exposé un poster présentant les cardioneurovasculaire métabolique et l’autre au ser-
modifications de ses pratiques professionnelles ayant vice ORL, les plus vertueux en 2019 en matière de sinis-
contribué à une meilleure gestion du risque d’AES. tralité et ayant fait preuve d’un engagement de leur
encadrement, notamment par l’animation de minutes
Observer, anticiper et esquiver de sécurité. « Au total, autour de 1 000 minutes de
Côté prévention des TMS, qui, dans ce secteur d’acti- sécurité ont été organisées en 2019 sur tout l’établisse-
vité, demeurent le risque principal, un lit médicalisé ment », précise Jean-Philippe Sabathé, responsable
équipé d’une assistance motorisée était en démons- du département de la prévention des risques profes-
tration pour que le personnel le teste. Une roue moto- sionnels au GHPSJ.
risée intégrée supprime en effet les efforts physiques Ces deux journées, qui ont comptabilisé 200 visites,
lors du transport des patients alités. Des pieds à per- ont ainsi illustré la dynamique de l’établissement en
fusion électriques, à hauteur variable, supprimant les matière de prévention des risques professionnels.
manutentions de poches de lavages, étaient égale- L’hôpital marque aussi son engagement depuis une
ment présentés. Ce dispositif, introduit l’année der- dizaine d’années pour la réduction des risques et la
nière au bloc opératoire, réduit largement les manu- promotion auprès de toutes ses équipes d’une
tentions et commence à être déployé dans d’autres culture de prévention pérenne, résultat de l’engage-
services. ment de sa direction, de l’encadrement, et de tout le
L’atelier consacré à la gestion des violences présentait personnel sur ces sujets. n C. R.

04 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P004009.indd 4 18/02/2020 13:02


RISQUES PSYCHOSOCIAUX MÉDECINE PRÉVENTIVE

Des outils existent La mutualistation


plutôt que
pour une meilleure évaluation la pénurie
Un service de médecine
de prévention mutualisé est
LES RPS (risques psychosociaux), tout le questions que suscite le sujet, l’INRS diffu- en cours d’expérimentation
monde en parle. Mais trop peu encore sera le 19 mars prochain à 11 h sur son site le dans l’Orne. Ouvert à l’initiative
savent vraiment comment les identifier et webinaire « Outil faire le point RPS – de la préfecture de région
à Alençon, il vise à pallier les
les évaluer. Conditions de travail altérées, Comment évaluer les facteurs de RPS
carences de personnel en
pression commerciale, surcharge de travail, dans les petites entreprises » animé par un médecine préventive, chargée
harcèlement, organisation du travail défail- expert de l’institut. n A. C. de suivre les agents des
lante… les facteurs qui peuvent conduire à Plus de renseignements sur www.inrs.fr/RPS fonctions publique, territoriale
l’apparition de ce phénomène sont mul- et d’État. Environ 2 700 agents
tiples. Tous les secteurs d’activité et toutes du département sont concernés.
les entreprises, quelle que soit leur taille, Une extension est prévue courant
sont concernés. Et tous les salariés sont 2020 dans le Calvados et l’Eure,
susceptibles de l’être. Si le problème est en 2021 en Seine-Maritime
grandissant il n’en est pas pour autant une puis, en 2022, dans la Manche.
fatalité.
Afin d’aider les entreprises dans la mise en
place de démarches adaptées, l’INRS a SENIORS
créé plusieurs outils méthodologiques La taux d’emploi
pratiques et ciblés. « Faire le point RPS »,
destiné aux petites entreprises, « Évaluer reste faible
les facteurs de risques psychosociaux : La mission Bellon-Soussan-
l’outil RPS-DU », pour les structures de plus Meriaux a rendu le 14 janvier
au Premier ministre son rapport
© Éva Minem/INRS/2019

50 salariés, plus un ensemble d’affiches,


sur le maintien en emploi des
de dépliants et de brochures sont à la dis-
seniors. Bien qu’en progression,
position de tous sur le site de l’organisme le taux moyen d’emploi des
de prévention des risques professionnels. seniors en France, avec 52 % des
Et pour compléter son offre et permettre 55-64 ans, est inférieur à la
de répondre à un grand nombre de moyenne de l’Union européenne,
à 59 %. Ce document établit cinq
axes de travail et 38 propositions
pour repenser l’emploi des
seniors. Parmi les pistes
suggérées : favoriser les accords
ÉVÉNEMENT

UN RENDEZ-VOUS SUR LES RISQUES ROUTIERS


AU TRAVAIL
© Fabrice Dimier pour l’INRS/2017

L’équipe de Travail & Sécurité vous proposera bientôt une nouvelle table ronde
en ligne « Les Rendez-vous de Travail & Sécurité ». Prévue pour le 7 avril prochain
à 11 h, cette table ronde diffusée sur le site de la revue, www.travail-et-securite.fr,
sera consacrée aux risques routiers au travail et viendra compléter le dossier
sur le même sujet qui paraîtra dans le numéro de Travail & Sécurité daté d’avril 2020.
Elle réunira deux experts en prévention et donnera la parole à des représentants
d’entreprises ayant déjà réfléchi à la mise en place de démarches pour limiter
le risque routier lors de déplacements professionnels au sein de leur structure.

sur la prévention et la pénibilité


en abaissant les seuils
> Inscrivez-vous ! déclenchant l’obligation
Vous pouvez, dès à présent, de négocier un accord de
poser des questions et vous prévention de la pénibilité
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

inscrire pour ne pas et en rendant obligatoires les


manquer ce rendez-vous sur aménagements de fin de
les risques routiers : carrière, renforcer les formations
à mi-carrière, ou encore faciliter
www.inrs-rendezvous-ts.fr
l’accès à la retraite progressive.
Le rapport complet est à retrouver sur :
www.travail-emploi.gouv.fr/

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 05

TS0814P004009.indd 5 18/02/2020 14:21


ACTUALITÉS

COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE

Une réforme qui suscite


l’inquiétude des élus
Dans une étude Ifop pour Syndex, cabinet d’expertise
MONDE au service des représentants des salariés, les élus interrogés
ESPAGNE font part de leurs inquiétudes liées à la création du comité
En 2019, 27 343 cas de maladies social et économique (CSE), mais restent déterminés.
professionnelles ont été déclarés.
Cela représente une hausse
de 13,5 % par rapport à 2018. UNE MAJORITÉ des représentants du per- inquiets avec la nouvelle instance, ils sont
Les femmes sont davantage sonnel perçoivent un changement dans toutefois 58 % à rester déterminés face à
concernées que les hommes leur situation depuis le passage au comité une direction jugée peu ouverte au dia-
(14 146 cas contre 13 197) pour social et économique (CSE)… et s’en logue dans les négociations (52 %). Dans le
la 2e année consécutive. inquiètent ! C’est ce qui ressort de la deu- cadre des négociations relatives au pas-
Les agents physiques sont la xième enquête Ifop pour Syndex, cabinet sage au CSE, ils estiment à 52 % qu’il y a eu
principale cause des maladies d’expertise au service des représentants un manque d’ouverture de la direction au
déclarées (85 % en 2019) des salariés et des organisations syndi- dialogue. Un renouvellement significatif
composées à 80 % de troubles
cales, réalisée en octobre et novembre des équipes est noté avec deux tiers des
musculosquelettiques. À l’inverse,
2019 auprès d’un échantillon de 812 élus équipes composées d’anciens et de nou-
les cas de cancers professionnels
déclarés constituent une infime du personnel en France, provenant en veaux élus, mais le pessimisme reste
minorité avec 0,2 %, majorité d’entreprises de 50 salariés et majoritaire (55 %) vis-à-vis de l’avenir du
soit 63 cas. La centrale syndicale plus. dialogue social dans l’entreprise.
CCOO pointe le sous- La mise en place du CSE amène les élus à Pour mieux appréhender le rôle de repré-
enregistrement du caractère estimer davantage que l’an passé qu’ils sentant du personnel, une exigence gran-
professionnel des maladies par les sont perdants dans l’exercice de leurs dissante de formations s’exprime : forma-
services publics de santé. Pour les fonctions de représentants du personnel. tions liées à la maîtrise du fonctionnement
cancers notamment, les estimations Ils évoquent notamment la réduction des du CSE ainsi qu’à la santé, la sécurité et
se situent autour de 10 000 heures de délégation et un investisse- aux conditions de travail. « Depuis la
nouveaux cas par an. ment personnel accru. Ils craignent en fusion des instances, ces questions
premier lieu une perte de leur capacité arrivent souvent au terme de réunions
IRLANDE d’action et un affaiblissement de leur fleuves d’une journée entière où ni les élus
Selon les chiffres publiés par poids face à celui de la direction. Une ni la direction ne tiennent la distance et
la Health and Safety Authority moins bonne prise en compte des enjeux qui finissent par être bâclées », évoque
(HSA), les décès liés au travail de santé au travail, un accroissement de François Quatrevaux, délégué CFDT du
ont augmenté de 18 %, passant de l’investissement en temps et une diminu- groupe Ramsay. Or deux tiers des élus
39 en 2018 à 46 en 2019. Le secteur
tion des moyens alloués aux représen- placent ces sujets en tête de leurs priori-
de l’agriculture reste le plus
tants du personnel sont signalés. tés, avant même les choix stratégiques et
dangereux avec 18 décès.
S’ils sont 65 % à se dire globalement les enjeux économiques. n G. B.
Celui de la construction affiche
une hausse de 140 % (12 décès
en 2019, contre 5 en 2018).
Sont majoritairement concernées ENQUÊTE
les entreprises de moins
de 10 employés et les travailleurs L’accès à la formation professionnelle
indépendants. Les chutes de reste lacunaire et disparate
hauteur en étaient la principale 52 % des salariés déclarent avoir suivi une formation au cours des 24 derniers
cause. Par ailleurs, les statistiques mois. C’est ce que révèle une enquête réalisée par BVA pour la société de conseil
provisoires de la HSA montrent RH BPI group auprès d’un échantillon de salariés et récemment publiée.
que le taux d’accidents de la route Les bénéficiaires étaient plus souvent des jeunes de 18-24 ans (59 %) ou de 25-34 ans
a considérablement augmenté, (60 %). Les 50 ans et plus sont ceux qui ont le moins fréquemment déclaré avoir
passant de 3,5 à environ 8,2 suivi une formation sur cette période (45 %). Les salariés formés se retrouvent
pour 100 000 personnes principalement chez les cadres (63 % contre uniquement 31 % des ouvriers)
employées. Comme l’a déclaré et dans le secteur privé (63 % vs 48 % pour les salariés du secteur public).
le Dr McGuinness, directrice C’est dans les entreprises de 1 000 salariés et plus que le plus grand nombre
de la HSA : « La plupart des décès de salariés ont été formés (59 %). Autre enseignement de l’enquête, l’impact
sont évitables. Le fait de mettre de ces formations sur la qualité de vie au travail : pour 53 % des personnes formées
la vie des gens en danger dans interrogées, celles-ci leur ont apporté une plus grande efficacité professionnelle
la course pour terminer un travail et pour 47 %, une confiance accrue dans leurs compétences. En revanche, en termes
ou économiser de l’argent doit de reconnaissance et d’évolution, seuls 18 % des salariés formés considèrent
cesser. Des vies en dépendent. » qu’elles ont eu un impact positif.

06 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P004009.indd 6 18/02/2020 13:12


L’IMAGE DU MOIS
Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), plage de la Courance.
Réseau de transport d’électricité a été chargé par l’État
de réaliser le raccordement des parcs éoliens offshore
français dont celui de Saint-Nazaire qui comptera
80 éoliennes. Responsable du chantier d’atterrage,
Eiffage travaux maritimes et fluviaux termine les travaux
d’excavation pour la réalisation de la tranchée qui
accueillera les câbles maritimes et terrestres, ainsi que
leurs chambres de jonction. Des palplanches ont été
installées sur 230 m afin de tenir les sols et sécuriser
les opérations qui ne peuvent avoir lieu que lorsque
les conditions météorologiques sont favorables.

© Patrick Delapierre pour l’INRS/2020

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 07

TS0814P004009.indd 7 18/02/2020 13:12


ACTUALITÉS

AGENDA CLASSIFICATION ET ÉTIQUETAGE DES MÉLANGES CHIMIQUES


> HAMMAMET (Tunisie),
du 25 au 27 mars 2020 L’Europe doit faire mieux
4e Congrès francophone
sur les troubles
musculosquelettiques
respecter ses règles
Ce congrès, auquel l’INRS Une instance européenne a mené un projet sur le respect
participe, sera l’occasion de
découvrir les dernières avancées
de la classification et de l’étiquetage des mélanges chimiques
scientifiques sur les TMS, de au titre du règlement CLP. Les conclusions pointent
débattre avec les chercheurs
et les praticiens en charge
des non-conformités importantes.
de ces questions, et de faire
partager les pratiques, les Les règles de classification et d’étique- déclarés sont mal classifiés, entraînant
expériences et les compétences.
tage des mélanges fixées par le règle- potentiellement un étiquetage incorrect et
Il a notamment pour objectifs de :
ment CLP sont-elles suivies ? C’est la des conseils d’utilisation inadaptés.
• faciliter la coordination
institutionnelle des travaux
question sur laquelle s’est penché le Du côté des cancérogènes, mutagènes,
menés et de nouvelles formes de Forum européen d’échange d’informa- reprotoxiques (CMR), pour 9 % des subs-
coopération ; tions sur la mise en œuvre, dit le Forum tances contrôlées, la classification et
• encourager l’émergence de (REF-6). Dans ce cadre, 3 391 mélanges l’étiquetage harmonisés européens ne
nouvelles thématiques ainsi que (produits de lavage et de nettoyage, sont pas utilisés. Les biocides ne sont pas
les approches interdisciplinaires produits biocides, revêtements, pein- en reste puisque 7 % de ceux qui ont été
et transversales ; tures, diluants et décapants à peinture, contrôlés n’ont pas d’autorisation valable
• donner l’occasion aux jeunes adhésifs, parfums d’ambiance et pro- concernant leur mise sur le marché et leur
chercheurs de présenter leurs
duits assainisseurs d’air) ont été passés utilisation (règlement n° 528/2012 du
travaux de recherche ;
au crible et 1 620 entreprises (fabricants, 22 mai 2012).
• envisager des stratégies de
prévention des TMS adaptées
importateurs, utilisateurs en aval et dis- Il ressort de ces chiffres que, pour empê-
aux spécificités des pays tributeurs) inspectées dans 28 pays. cher la diffusion d’informations incor-
émergents. Les résultats montrent que 45 % des rectes dans les fiches de données de
Pour tout renseignement entreprises ne respectent pas au moins sécurité et les étiquettes, les fabricants,
et inscription : https:// une des obligations du réglement CLP et les importateurs tout comme les utilisa-
congresfrancophone-tms- que 44 % des mélanges déclarés ne sont teurs en aval doivent redoubler d’efforts
tunisie2020.com/ pas conformes d’une manière ou d’une sur la classification des mélanges. n D. L.
autre. En outre, 17 % des mélanges Rapport complet sur https://echa.europa.eu (en anglais).
> DOUAI,
du 26 au 28 mai 2020
Preventica Nord France LES PARUTIONS INRS
Depuis sa création, le salon n Nettoyage des locaux de travail. n Fabrication additive ou impression 3D
Preventica s’est imposé comme Que faire ? utilisant les poudres métalliques
un rendez-vous important pour Afin d’éviter notamment le En plus des risques classiques
les acteurs impliqués dans la développement des micro-organismes associés à toute activité industrielle,
prévention des risques et autres nuisibles, il est nécessaire la fabrication additive utilisant
professionnels. Outre la présence
de limiter l’accumulation de poussière, des poudres métalliques comporte
de nombreux exposants, le salon des risques spécifiques liés aux produits
de traces d’aliments, de souillures en
propose un programme mis en œuvre ou générés.
particulièrement riche. tout genre, etc. en assurant un entretien
régulier des locaux. Ce document Les opérations annexes, comme
180 conférences permettront
présente les principes de mise en la préparation et la récupération
d’aborder une grande variété
des poudres, la récupération
de thèmes liés à la santé propreté des locaux professionnels
et la finition des objets fabriqués,
et à la sécurité au travail : qui ne disposent pas de procédure
la maintenance sont plus exposantes
risque chimique, risques réglementaire, ni de « bonnes
que la fabrication proprement dite.
psychosociaux, troubles pratiques » imposant des niveaux
musculosquelettiques, bruit, Pour la majorité des poudres
de propreté, comme c’est le cas par métalliques, le risque chimique
évaluation des risques…
exemple dans les milieux de soins et s’accompagne également du risque
Les experts de l’INRS
pharmaceutiques, en agroalimentaire, d’incendie et d’explosion.
interviendront notamment
sur les nouveautés dans l’offre électronique... Ces principes de base Les principales solutions de prévention
RPS, la prévention du risque s’appliquent aux techniques, aux visent à limiter l’exposition par le travail
d’explosion, l’habilitation produits et aux mesures de prévention en circuit fermé, par le captage
électrique, la robotique des risques. Ils doivent être respectés des polluants et par l’organisation
collaborative et les TMS afin d’effectuer le nettoyage de façon du travail.
et les exosquelettes. efficace et en toute sécurité. ED 144 (mise à jour). Disponible
Pour tout renseignement : ED 6347 (nouveauté) uniquement en format électronique.
www.preventica.com
Les brochures sont à consulter et à télécharger sur www.inrs.fr ou à demander,
lorsqu’elles existent en format papier, aux caisses régionales (Carsat, Cramif et CGSS).

08 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P004009.indd 8 18/02/2020 13:12


Pour un
environnement de travail
SAIN et SÉCURISÉ

2020
NORD
FRANCE
26>28 MAI
Parc Expo de Douai

LYON
29 SEP>01 OCT
Eurexpo

preventica.com
travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 09

TS0814P004009.indd 9 14/02/2020 16:28


LE GRAND ENTRETIEN

« On n’a jamais été aussi


attendus par les entreprises »
DR MICHEL NIEZBORALA

© Gaël Kerbaol/INRS/2020
Le Dr Michel Niezborala est coordonnateur médico-technique de l’Association
de santé au travail interentreprise et de l'artisanat (Astia), à Toulouse. Il revient
sur les premières années de pleine application de la loi Travail d’août 2016
et les moyens donnés aux services de santé au travail pour satisfaire
à leurs obligations en termes d’actions en milieu de travail.

Travail & Sécurité. Quelles sont les activités de Je suis pour ma part en charge de la prospective, de
l’Association de santé au travail interentreprise la stratégie et des relations extérieures, et d’un pôle
et de l'artisanat (Astia) de Toulouse ? expert récemment créé.
Dr Michel Niezborala. Il s’agit d’un service de santé au
travail interentreprise agréé tous secteurs d’activité, y Qu’est-ce que la loi El Khomri en 2016 a changé
compris le bâtiment, qui couvre la moitié nord du dans la pratique des services de santé au travail ?
département de la Haute-Garonne. Nous sommes Dr M. N. 2016 nous a libérés ! Auparavant, la visite
240, au service de 19 000 adhérents, soit 250 000 d’embauche représentait deux tiers de l’activité cli-
salariés. Au sein de cet organisme, j’exerce l’activité nique du médecin du travail. Les examens initiaux
de coordonnateur médico-technique, un rôle que je peuvent désormais être assurés par les infirmiers.
partage avec le Dr Nadège Terlaud. Nous manageons S’ajoutaient à cela les visites de reprise ou occasion-
n Propos recueillis
ensemble des équipes pluridisciplinaires, à l’exception par Grégory nelles, qui ne cessent d’augmenter, alors que nous
des médecins du travail. Pour ma consœur, il s’agit de Brasseur et sommes confrontés à un non-renouvellement des
piloter au quotidien les ressources pluridisciplinaires. Céline Ravallec effectifs médicaux. Nous étions dans une situation où

10 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P010011.indd 10 18/02/2020 13:18


il était impossible de satisfaire à l’ensemble de nos des pathologies à une culture populationnelle de pré-
obligations. La loi El Khomri nous a mis en capacité de vention des risques.
tenir des actions réglementaires en termes de suivis et
de refaire des actions en milieu de travail, dans une Justement, lorsqu’il a fallu repenser le
logique de « faire faire » par les entreprises. fonctionnement du service, comment avez-vous
hiérarchisé les priorités ?
Concrètement, comment s’est réorganisée votre Dr M. N. Au départ, notre système n’était pas en mesure
activité ? de produire des indicateurs. Nous avons donc conçu le
Dr M. N. Nous avons entrepris de nombreuses démarches projet de service à partir de l’expérience des équipes et
explicatives auprès des employeurs, qu'il faut convaincre des données nationales et locales d’accidents du travail
les premiers. Il faut aller à leur rencontre, identifier leurs et maladies professionnelles. C’est en train de changer :
représentations et leurs attentes. Ces dernières années, nous développons des outils qui nous permettront de
nous avons organisé des matinales employeurs, qui
REPÈRES diagnostiquer les besoins. En 2018, nous avons signé le
sont des séances de sensibilisation collective sur des Médecin du travail, Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens qui nous
thèmes variés (conduites addictives, risque chimique, épidémiologiste lie à la Direccte, la Carsat et l’OPPBTP. Les thématiques
risque routier, risques psychosociaux, intérim…). Nous Depuis 2015. retenues ciblent les secteurs à forte sinistralité : services
sommes présents dans les salons professionnels et Coordonnateur à la personne et BTP, mais également les risques liés à
certains événements toulousains. Nous informons les médico-technique, l’utilisation des CMR (cancérogènes, mutagènes, toxiques
salariés qu’en cas de problème d’adaptation au poste à l’Astia pour la reproduction) dans l’aéronautique et la préven-
de travail, ils peuvent nous solliciter indépendamment tion de la désinsertion professionnelle. Un groupe Ehpad
2010-2015. Médecin
de la sacro-sainte visite obligatoire. Les actions de inspecteur du
a travaillé à partir du dispositif Mesocap mis en place
prévention primaire en entreprise sont plus nombreuses. travail, Direccte par la Carsat Centre-Val-de-Loire, l’Aract et plusieurs
Nous avons constaté une forte progression de la créa- Midi-Pyrénées et services de santé au travail. Il s’agit de réunir de trois à
tion de fiches d’entreprise, que l’employeur peut s’ap- professeur associé cinq établissements auxquels la démarche a été pré-
proprier et qui l’aident dans la réalisation de son docu- en médecine du sentée et qui vont réaliser eux-mêmes un diagnostic,
ment unique. Ces fiches constituent la porte d’entrée travail à l’Université explorant tous les aspects liés aux conditions de travail.
pour les équipes pluridisciplinaires pour initier des actions Toulouse III à partir La dynamique de groupe joue un rôle capital. Récemment,
de prévention. Nous sommes passés de 30 % de fiches de 2011 nous avons acquis l’outil « mon diagnostic prévention »,
réalisées en 2016 à 50 % l’année dernière, ce qui couvre 1996-2010. Médecin développé par l’AST Grand-Lyon. Un outil de collabora-
88 % des salariés. Les petites entreprises restent les du travail et tion et de partage entre l’entreprise et le service de santé
plus difficiles à atteindre. épidémiologiste au travail destiné aux petites entreprises, qui constituent
à l’AMST, dont une cible prioritaire. Il est très intéressant de partager
En interne, quels moyens ont été mobilisés pour il est médecin entre services ce type d’aide au recueil d’informations.
mener à bien ces nouvelles missions ? coordonnateur Concernant la prévention de la désinsertion profession-
de 2002 à 2008
Dr M. N. C’est un changement de culture qui s’inscrit nelle, nous participons à la démarche Ioda (Inaptitudes
avant de devenir
dans la durée. Les médecins du travail, notamment les en Occitanie, diagnostics et analyse), qui consiste à
consultant en santé
plus anciens, ont été formés à la réalisation d’actes de au travail recueillir des informations sur les situations au travail don-
suivi individuels et de relation individuelle à l’entreprise. nant lieu à une inaptitude prononcée dans chaque ser-
Longtemps, la logique était de repérer les personnes 1993-1996. vice de santé au travail interentreprise de la région. L’enjeu
Assistant hospitalier
qui allaient mal pour ensuite entrer dans l’entreprise. En est d’agir en amont pour prévenir les situations risquant
universitaire
arrivant dans des situations détériorées, où les crispa- de conduire à l’inaptitude.
au CHU de
tions étaient nombreuses, beaucoup d’énergie était Besançon, se forme
dépensée pour trop peu de résultats. Aujourd’hui, la en épidémiologie En 2017, vous avez également lancé un dispositif
prévention primaire et l’évaluation des risques priment. et aborde d'accompagnement du dirigeant d'entreprise en
Nous devons monter des dispositifs qui ont vocation à la recherche souffrance…
mobiliser l’entreprise et à être transférables. C’est pour- Dr M. N. Pour sensibiliser l’employeur – je pense notam-
1988-1993. Médecin
quoi nous avons créé en 2018 un pôle expert. Composé ment aux petits artisans qui connaissent parfois des
du travail à l’ACMS
de trois ergonomes, une toxicologue et un ingénieur en région parisienne
situations très difficiles –, il faut d’abord s’adresser à lui.
applications, il développe des dispositifs que nos équipes S’il se sent vulnérable sur la question des RPS, il pourra
déclinent ensuite. Il leur sert d’appui pour qu’elles montent entendre que ses salariés le sont également. Chaque
en compétences sur la conduite de projets. année, 180 chefs d’entreprise se suicident et 1 500 entre-
prises entrent en procédure collective. Le dispositif Adele
Estimez-vous que les attentes des entreprises ont (Accompagnement du dirigeant d’entreprise en limite
évolué ? d’épuisement) propose deux axes. Un accompagne-
Dr M. N. Je crois que nous n’avons jamais été aussi atten- ment pluridisciplinaire Astia de l'employeur pour identifier
dus, notamment avec les questionnements qui ont surgi des solutions sur les aspects psychologiques, sociaux
autour des troubles musculosquelettiques, des risques et organisationnels, et également, en urgence, la pos-
psychosociaux (RPS), des addictions ou encore de la sibilité d’être vu par un médecin du travail du service qui
gestion des inaptitudes en lien avec le prolongement évaluera l’état psychologique du dirigeant et proposera
des carrières. Même si l’on garde une image négative une prise en charge adaptée. Un dispositif Adele 2 a été
auprès de certains employeurs, il y a, de mon point de développé fin 2018, à la demande du tribunal de com-
vue, une opportunité extraordinaire si nous réussissons merce de Toulouse, pour proposer un accompagnement
le virage culturel qui consiste, sans dénigrer l’approche opérationnel des employeurs en procédure de redres-
clinique, à passer d’une culture individuelle de gestion sement ou liquidation. n

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 11

TS0814P010011.indd 11 19/02/2020 10:51


DOSSIER n Réalisé par Grégory Brasseur
avec Katia Delaval
et Céline Ravallec

Les métiers
de la propreté

13. Un secteur engagé


15. Mobiliser toutes les compétences
18. « Nous ne sommes plus invisibles »
20. Une corbeille suspendue contre les TMS
21. « Valoriser les collaborateurs »
22. Ces mains qui remettent les rames à neuf
24. Téléscoper les chutes de hauteur

© Guillaume J. Plisson pour l’INRS/2020

12 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012.indd 12 18/02/2020 15:07


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

Établir une culture prévention dans les entreprises : c'est l’ambition affichée
de la branche propreté, déjà investie depuis dix ans, en lien avec l’Assurance maladie-
risques professionnels, sur la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS).
Formations-action, améliorations techniques, démarches concertées avec le client…
des actions sont menées sur tous les fronts.

Un secteur engagé
PLUS DE 12 000 entreprises, dont spécifiques, comme l’industrie ou
80 % ont moins de 10 salariés. 15 mil- la santé, et nécessitent un savoir-
liards d’euros de chiffre d’affaires, faire partagé avec le client. C’est
520 000 salariés, 12 000 créations aussi l’une des particularités du
d’emploi par an en France… Les métier : on travaille chez l’autre,
chiffres donnent le vertige. « La dans des lieux qui ont souvent été
propreté est un secteur qui recrute. conçus sans appréhender le tra-
Nous avons 6 000 jeunes en for- vail réel et les besoins des agents
mation initiale dont près de la moitié de propreté. Il est donc nécessaire
© Guillaume J. Plisson pour l’INRS/2020

dans nos propres CFA », indique que le client prenne en compte les
Philippe Jouanny, président de la activités de nettoyage, ainsi que
Fédération des entreprises de pro- la coactivité, pour mieux évaluer
preté (FEP). Pour autant, attirer de et prévenir les risques. À cet effet,
nouveaux talents reste un enjeu. un plan de prévention concerté
Le métier souffre d’un déficit entre le client et l’entreprise pres-
d’image. Alors même que, d’après tataire doit être établi.
un sondage réalisé pour la fédé-
ration, en partenariat avec BVA, Dix ans de mobilisation
les Français voient la propreté contre les TMS
comme le critère le plus indispen- Les métiers de la propreté sont
sable sur le lieu de travail et comme des métiers physiques. « Aux La moitié des dizaine de majors pour une mul-
un facteur de performance. sollicitations biomécaniques salariés du secteur titude de petites –, des degrés
ont plus de 45 ans.
« La branche offre des perspectives s’ajoutent des contraintes liées de maturité variables sur le sujet
Pour répondre aux
de carrière, dans un domaine où notamment aux caractéristiques enjeux de l’emploi et de notre spécificité de sec-
le savoir-être est tout aussi essen- de l’environnement ou à l’organi- et séduire les jeunes, teur à transfert conventionnel de
tiel que le savoir-faire », complète sation du travail », explique Laurent la branche propreté personnel, il fallait mobiliser avec
Philippe Jouanny. Le secteur de la Kerangueven, ergonome à l’INRS. déploie une politique un discours commun », pour-
volontariste
propreté emploie une majorité de Les salariés sont en contact avec de formation suit Vincent Fischer, président du
femmes (66 %). 83 % des contrats des produits chimiques, la pous- et de certification. Syndicat patronal des entreprises
sont en CDI. L’âge moyen est de sière, dans des espaces de travail de nettoyage région Rhône-Alpes
46 ans. 32 % des salariés sont de plus ou moins grands, souvent en (Spenra). Le programme national
nationalité étrangère. 61 % à temps horaires décalés. « Les troubles de prévention a donné lieu à l’éla-
partiel. Et un tiers travaillent dans musculosquelettiques (TMS) repré- boration de deux guides, l’un des-
LE CHIFFRE
plusieurs entreprises. L’article 7 de sentent 96 % des maladies profes- tiné aux donneurs d’ordres, l’autre
la convention collective natio- sionnelles reconnues du secteur, aux concepteurs de bâtiments 2.
nale des entreprises de propreté même si l'on ne dénombre que Il s’est également appuyé sur un

700
garantit par ailleurs aux salariés 1 281 cas pour 520 000 emplois. dispositif de formation-action bâti
affectés sur un marché la conti- C’est pourquoi, dès 2010, nous en lien avec la Caisse nationale
nuité du contrat de travail : en cas avons lancé un programme natio- d’assurance maladie et l’INRS.
de changement de prestataire nal de prévention des TMS », rap- entreprises Il vise à sensibiliser et former
par une société cliente, ils peuvent pelle Betty Vadeboin, chef de pro- engagées dans tous les acteurs de l’entreprise,
conserver leur poste en n’étant jet prévention et santé au travail la démarche de du dirigeant – qui doit porter la
plus salariés de la société sortante, au Fare Propreté 1, en charge de prévention des démarche – aux chefs d’équipe
mais de la société entrante. la mise en œuvre de la politique TMS de la branche et à l’agent de propreté. Le tout
Les interventions dans les bureaux santé et sécurité au travail de la propreté depuis ayant pour objectif de favoriser
représentent 40 % du chiffre branche. 2010, soit plus de la construction d’un plan d’ac-
d’affaires du secteur. D’autres « Compte tenu de la grande 200 000 salariés tion pérenne de prévention des
ont lieu dans des domaines très disparité des entreprises – une concernés. TMS au sein des établissements. >>>

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 13

TS0814P012025.indd 13 18/02/2020 13:23


DOSSIER

L’Assurance maladie-risques pro-


fessionnels propose des subven-
tions pour permettre aux chefs
d’entreprise d’investir et protéger
leurs salariés. Propreté +, une aide
financière destinée aux entre-
prises de moins de 50 salariés,
peut par exemple financer des

© Gaël Kerbaol/INRS/2019
matériels manuels, des équipe-
ments mécanisés ou des presta-
tions de formation.

Vers une approche


globale des risques
Les entreprises de propreté
ciblées par le programme natio-
nal de prévention TMS Pros ont Forte de son En 2015, une étude d’impact a été Parmi les évolutions souhaitées
expérience dans
pu être accompagnées dans le domaine de la
réalisée par la branche auprès des figure la promotion du travail en
l’identification et la connaissance prévention des TMS, dirigeants et des APTMS formés. journée et en continu. Si seuls
des risques, notamment avec le la branche propreté Elle a montré que la démarche 5 % des salariés du secteur sont
dispositif de formation-action. s’est orientée vers suscite une véritable adhésion. concernés par le travail de nuit,
une stratégie plus
« Avec l’Inhni, organisme de for- En revanche, il est nécessaire de 70 % des prestations ont lieu en
globale visant
mation de la branche, et les orga- à installer une culture laisser du temps à l’APTMS pour décalé. Il y a dix ans, lorsque des
nismes habilités pour dispenser les de prévention dans mettre en œuvre ses fonctions, initiatives ont été engagées à la
certificats de qualification profes- les entreprises. notamment dans les TPE/PME, suite de signatures de chartes
sionnelle du secteur, nous avons qui disposent rarement des res- par la FEP Ouest avec les collec-
formé 9 000 acteurs prévention sources en interne pour avoir un tivités territoriales et les Maisons
secours propreté (APS Propreté), poste dédié. « Dans la continuité, de l’emploi, ce chiffre s’élevait
salariés et chefs d’équipe, et plus un module animateur prévention à plus de 80 %. Parmi les freins,
de 700 animateurs prévention propreté est désormais proposé. Il citons les habitudes des clients,
des TMS (APTMS) », précise Betty est basé sur une approche globale qui conçoivent parfois mal l’inter-
Vadeboin. Ces derniers ont voca- de la santé et sécurité au travail, vention des agents en présence
tion à animer et mettre en œuvre au-delà du seul prisme des TMS. de leurs collaborateurs, ou des
une démarche de prévention en Une offre de formation à distance salariés eux-mêmes.
mode projet, basée sur une ana- est également en préparation pour « Le travail continu en journée per-
lyse de l’activité réelle des salariés les petites entreprises », ajoute met de réduire la fragmentation
intervenant sur les sites. Betty Vadeboin. de l’activité et le travail isolé et
d’accéder aux transports en com-
Horaires décalés : mun », souligne Vincent Fischer.
une réalité Sa mise en place nécessite com-
La branche a mis en place un munication et concertation entre
PAROLE D’EXPERT
référentiel de bonnes pratiques le client et le prestataire autour
Laurent Kerangueven, ergonome à l’INRS et propose de nombreux outils des enjeux de garantie d’une pro-
sur son site internet. Notamment preté en continu, d’amélioration
« L’origine multifactorielle des TMS impose de s’inscrire pour l’aide à l’établissement du des conditions de vie des agents,
dans une démarche structurée impliquant l’analyse
document unique, l’évaluation du de meilleure connaissance des
globale de la situation de travail, menée de façon
risque chimique des produits uti- attentes des occupants, d’adap-
participative et pluridisciplinaire avec l’ensemble des
acteurs : salariés, encadrement, représentants du lisés, ou le diagnostic des bonnes tation de l’activité aux besoins,
personnel, ressources extérieures (caisses régionales, pratiques de management de la de valorisation du travail. Si le
services de santé au travail…). La méthode d’analyse santé et la sécurité au travail. Des changement demande parfois
de la charge physique de travail (décrite dans la fiches d’évaluation font le point sur du temps, les expérimentations
brochure INRS ED 6161) peut aider les entreprises du les principaux risques rencontrés : menées convergent pour dire
secteur et propose de suivre cinq indicateurs pour TMS, risque chimique, risques psy- que les bénéfices sont nombreux.
définir ensuite les priorités d’action de prévention : chosociaux, risque routier, chute Côté entreprises comme côté
• les efforts physiques (port de charges, manutentions de plain-pied, chute de hauteur, salariés. n G. B.
manuelles…) ;
risque électrique, risque thermique
• le dimensionnement du poste (postures, circulations, 1. Créé en 1995 par la FEP, le Fare Propreté
espace…) ;
et sonore ou encore risque de est le fonds d’innovation qui a pour objectif

• les caractéristiques temporelles (travail répétitif, coup, coupure et piqûre. Il s’agit d’accompagner et soutenir le développement
économique et social des entreprises
cadences, récupération…) ; désormais de faciliter l’appropria- de propreté.
• les caractéristiques de l’environnement (ambiance tion de méthodes et d’installer une
2. Guide de recommandations et de
physique, vibration, utilisation d’aides techniques…) ; culture prévention dans les entre- sensibilisation face aux TMS : donneurs
• l’organisation (objectifs de production, autonomie, prises, afin qu’elles s’inscrivent d'ordres et Guide de recommandations
entraide…). » et de sensibilisation face aux TMS :
dans une démarche d’améliora- concepteurs de bâtiments. Disponibles
tion continue. sur www.monde-proprete.com.

14 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 14 19/02/2020 16:22


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

Mobiliser toutes les compétences


Pour les entreprises GSF Mercure et Atalian, la prévention des troubles musculosquelettiques
(TMS) dans le secteur de la propreté passe par un travail de coopération étroit avec le client.
Des projets pilotes, portés par un animateur prévention TMS (APTMS), en lien avec les acteurs
concernés et l’entreprise d’accueil, sont menés. Avec, à la clé, des perspectives de déploiement.

DEUX CAMIONS sont affectés quo- propose un vrai projet d’étude


tidiennement à une prestation de sur les conditions de travail,
collecte des déchets à l’Hôpital Évelyne Thomas, déjà pleinement
Lyon Sud, un site de 80 hectares. consciente des risques, s’engage
70 points de collecte, au sein des sans hésiter à ses côtés.
unités ou au pied des bâtiments.
1 620 tonnes de déchets à enlever Une démarche collective
annuellement – dont 1 500 tonnes et coordonnée
de déchets ménagers et des Dasri 1. « Je suis venue observer les agents
Pour cette prestation, qui lui a été dans leur activité pour relever leurs
confiée en 2017, GSF Mercure difficultés au quotidien. Ils ont été
déploie une équipe. Sa mission : impliqués et ont participé à la
regrouper les déchets sur une réflexion sur les conditions de tra-
plate-forme extérieure et les répar- vail », explique Manon Ros, coor-
tir dans deux compacteurs (cartons dinatrice qualité, sécurité et envi-
et déchets ménagers), les Dasri ronnement (QSE) et animatrice de
étant déposés sur une aire grillagée prévention des TMS (APTMS) chez
et pris en charge par une autre GSF Mercure. Les points critiques
société. relevés font l’objet de proposi-
« Une connaissance du site et de tions, présentées au client, avec

© Guillaume J. Plisson pour l’INRS/2019


son fonctionnement est requise, lequel un plan d’action est établi.
et la continuité de service indis- « On a supprimé la casquette du
pensable : les déchets ne peuvent hayon supérieur du camion, qu’il
stagner dans les unités », souligne faillait lever et baisser sans arrêt,
Évelyne Thomas, cadre supérieur au prix d’efforts les bras en l’air.
de santé, responsable propreté Un vrai soulagement ! », témoigne
environnement aux Hospices Smaïne Mohamadi. N’étant pas
civils de Lyon. « Il y a beaucoup imposée par la réglementation et
de passage. Des gens malades, les bacs étant fermés (donc pro-
fatigués, des familles… Je le tégés de la pluie), cette casquette
répète aux gars : c’est à vous de était superflue.
faire attention », insiste Smaïne Les sols de la plate-forme d’ac- Les améliorations Lyon ont intégré les contraintes
Mohamadi, le chef d’équipe. Le cueil des déchets, abîmés et apportées, tant sur liées à l’activité du prestataire
les camions que sur
travail est physique : il faut pous- en pente, ont été restaurés… en dès sa conception, anticipant les
la future plate-forme
ser des bacs, les mettre dans les attendant mieux. Car une nou- extérieure, sont questions d’accès, les manœuvres
camions, charger le compac- velle plate-forme sera inaugurée inspirées de l’activité avec le camion, les manutentions
teur… Alors lorsque GSF Mercure en 2020. « Les Hospices civils de réelle des salariés. des bacs… », souligne Marjorie

LA PROPRETÉ SE MOBILISE EN RHÔNE-ALPES


En lien avec les actions impulsées par la branche en œuvre des actions ainsi que pérennité de celles-ci.
professionnelle, la Carsat Rhône-Alpes propose La démarche prévoit également des échanges entre pairs,
aux entreprises une démarche coordonnée intégrant pour partager et démultiplier les bonnes pratiques au sein
le programme de prévention des TMS. Celle-ci s’appuie de la profession. Le forum régional « Santé et sécurité au
sur le dispositif de formation-action APTMS associant travail – Propreté », qui s’est tenu le 21 novembre à Saint-
des consultants référencés par la branche professionnelle Priest, dans le Rhône, a été l’occasion de présenter
et reconnus par l’Assurance maladie-risques professionnels ce dispositif intégré en présence des parties prenantes
et l’INRS. En complément, des temps en entreprises sont mobilisées : entreprises, services de santé au travail,
proposés : prédiagnostic et accompagnement à la mise Carsat, consultants et fournisseurs…

>>>

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 15

TS0814P012025.indd 15 18/02/2020 13:42


DOSSIER

Poupet-Renaud, contrôleur de
sécurité à la Carsat Rhône-Alpes « La propreté arrive en bout
et coordonnatrice du programme de course dans la conception »
TMS Pros 2 pour GSF Mercure. Les C’est une PME à taille humaine. 300 collaborateurs pour 180 ETP.
bacs Dasri étant trop imposants À Brignais, à côté de Lyon, Rhonis est une société d’hygiène,
et les salariés les jugeant peu propreté et services associés qui travaille pour l’industrie comme
pratiques dans les ascenseurs, ils pour le tertiaire. « L’entreprise est intégrée à un groupe qui dispose
d’une expertise sur l’ensemble des métiers liés à la gestion
ont été remplacés par de petits des bâtiments. Cette culture générale est un véritable atout car
contenants. la propreté arrive souvent en bout de course dans la conception
Sur la plate-forme, un laveur- des bâtiments », regrette Philippe Galera, directeur général
retourneur de bac a été installé. de Rhoni Group. Récemment, pour le marché de la nouvelle
« La désinfection des bacs est caserne de pompiers Lyon-Confluence, Rhonis a été écoutée,
une tâche très physique. Mais dès la conception, sur ses besoins : taux d’occupation du bâtiment,
stockages, arrivées d’eau… Mais c’est encore exceptionnel.
l’emplacement du retourneur- « Dans le métier, nous avons des enjeux de bien-être au travail,
laveur n’est pas pratique. La de recrutement, de fidélisation. Nous mutualisons les temps
pression de l’eau est trop faible. de travail et organisons les interventions de façon à avoir
On perd du temps », regrette le des mobilités cohérentes et une fidélité des salariés sur site
chef d’équipe. Message reçu : sur très appréciée du donneur d’ordres », reprend-il. L’entreprise
y gagne aussi sur la formation et la logistique d’approvisionnement
la nouvelle plate-forme, son posi-
des matières premières. Elle s’appuie sur des partenaires : la maison
tionnement sera plus stratégique. de l’emploi et de la formation de Lyon, au fait des particularités
Et l’amélioration de l’efficacité du locales ; la Fédération des entreprises de propreté (FEP), qui a établi
À la conception
dispositif est à l’étude. de la caserne des bonnes pratiques nationales ; la Carsat, qui l’accompagne
« La charge de travail augmen- de pompiers Lyon- sur la santé et la sécurité au travail – l’entreprise a par exemple
tant, nous avons, à la demande Confluence, bénéficié d’une aide financière pour équiper les véhicules : grillage
arrière, arrimage du matériel… ; les fournisseurs, impliqués sur la
de Smaïne, ajouté une personne les besoins inhérents
à l’activité de recherche d’outils ergonomiques ou encore la dilution des produits.
à temps plein, complète Sylvain Rien n’est acheté au hasard. Les équipements sont testés dans
nettoyage des locaux
Truffet, chef d’établissement ont été pris en les centres des fournisseurs agréés, puis sur site.
GSF Mercure. Les tournées ont considération.

été réorganisées, en lien avec


le client, pour éviter que des
déchets stagnent dans les ser-
vices qui ferment le vendredi à
16 h et ne rouvrent que le lundi. »
« Nous regardons le prestataire
comme un partenaire qui nous
aide dans la réalisation de nos
missions. Ce dialogue permanent
garantit la sécurité des agents et
le maintien d’une prestation de
qualité », atteste Évelyne Thomas.
© Guillaume J. Plisson pour l’INRS/2020

Tester, ajuster…
À q u e l q u e s k i l o m è t re s , à
Vénissieux, un autre géant du
secteur, Atalian, a, lui aussi, noué
un partenariat solide avec un
client, Bosch Rexroth, pour amé-
liorer les conditions de travail de
ses agents. « Travaillant avec

CAPITALISER POUR LES PROJETS FUTURS


« Il est important que les remarques partent du terrain, dont Manon Ros. Toutes deux ont été formées APTMS.
de ceux qui réalisent le travail. On ne peut pas avancer sans « Nous voudrions que nos inspecteurs, à qui se réfèrent
les équipes et chefs d’équipe. L’hôpital fonctionne comme directement les chefs d’équipe, soient également formés
une petite ville et nous n’avions pas d’autre chantier à cette APTMS », poursuit-il. Du temps leur a été octroyé en ce sens.
échelle », explique Sylvain Truffet, chef d’établissement chez En charge des objectifs commerciaux, l’inspecteur maîtrise
GSF Mercure. Pour lui, l’action menée avec l’Hôpital Lyon Sud le site, manage les équipes et a une vision panoramique sur
pourra servir pour d’autres marchés, avec des structures l’activité. La volonté est de mettre en place ce binôme
du même type. Au niveau régional, GSF Mercure a deux à double compétence (terrain et prévention) pour mener
coordonnatrices qualité sécurité environnement, des actions coordonnées et enrichir le retour d’expérience.

16 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 16 18/02/2020 13:46


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

la Carsat sur le projet TMS Pros, collaboratif, détaille Georges


nous recherchions des sites où Pascalon, responsable mainte-
étudier le travail de nos agents, nance des bâtiments et instal-
en étant accompagnés du client, lations générales chez Bosch
avec lequel nous avons des acti- Rexroth. Nos salariés disposent,
vités connexes », explique Karine sur leur bureau, d’un bac papier,
Guillaume, directrice d’agence qu’ils vident à leur convenance
Atalian. C’est Renée Rolland, for- dans un collecteur dans le cou-
matrice interne Atalian et APTMS, loir. Pour les autres déchets,
qui s'est investie dans la mission. nous avons conservé une pou-

© Guillaume J. Plisson pour l’INRS/2019


Renée Rolland est une pas- belle non plus individuelle mais
sionnée. D’abord, elle est allée par îlot de bureaux. » À l’usage,
rencontrer une salariée volon- le juste compromis sur le nombre
taire, affectée au nettoyage des de poubelles et de collecteurs à
bureaux, pour lui présenter l’utilité prévoir devrait être trouvé. Avant
de la démarche et lui soumettre un déploiement plus large.
un questionnaire. Puis elles ont pris Côté Atalian, Malika Djebbour,
rendez-vous pour la filmer pen- c h ef d ’é q u i p e n’a q u e d e
dant son travail. bons retours. « On gagne du
Avec une baguette magique, que temps pour mieux nettoyer les
changerait-elle ? Deux choses : bureaux », confirme Danielle
la difficulté de passer les portes À l’occasion Rhône-Alpes, responsable du Garcia, agent d’entretien. Tous
avec le chariot et la collecte des d’un réaménagement projet propreté. Il fallait en déter- les deux jours, les collectes de
déchets. « Depuis quinze ans, on de ses bureaux, miner les causes racines, débattre papier dans le couloir sont réali-
des zones tests
fait des jolies poubelles partout, de l’organisation, faire des propo- sées par l’équipe « des garçons »
pour améliorer
volumineuses, individuelles… et la collecte des déchets sitions. » Les choix ont été finali- qui se charge aussi des déchets
surtout pas pratiques ! L’agent a ont été mises sés avec les salariés. Utiliser par de l’atelier. « Nous nous sommes
l’impression de passer son temps en place. exemple des chariots plus petits. lancés avec un client allié, estime
Raphaël Vente, responsable QSE
et méthode Sud-Est chez Atalian.
On y gagne en performance glo-
bale en apportant une presta-
Nous regardons le prestataire comme tion plus intelligente, orientée
vers la réponse aux besoins du
un partenaire et ce dialogue permanent client. » Un premier pas qui, pour
garantit la sécurité des agents et le maintien Karine Guillaume, ouvre une voie :
« Si nous proposons à d’autres
d’une prestation de qualité. clients une solution qui a fait ses
preuves – y compris du côté de
l’entreprise qui nous accueille – et
réduit la pénibilité de nos agents
à les vider. En regardant son film, Concernant la collecte, Bosch sur des tâches répétitives du ter-
la salariée a pris du recul », com- Rexroth a profité du réaména- tiaire, nous ne rencontrerons pas
mente Renée Rolland. Puis tout le gement de ses bureaux pour de levée de boucliers. ». n G. B.
monde s’est retrouvé autour de la concevoir une zone test. « Nous 1. Déchets d’activités de soins à risques
table. « Des espaces de discussion avons informé nos équipes des infectieux.
ont été mis en place avec le client contraintes pour les agents de 2. TMS Pros est un programme national
sur ce qui peut faire tension dans propreté et indiqué que nous de prévention de l’Assurance maladie-
risques professionnels pour accompagner
le travail, complète Maud Artaud, mettrions en place une col- les entreprises ayant une sinistralité
ingénieure-conseil à la Carsat lecte sélective avec apport avérée sur le risque de TMS.

FORCE DE PROPOSITION MARCHER ENSEMBLE


Chez Atalian, la région Rhône-Alpes est pilote pour la « Il faut faire les choses collectivement, les partager,
construction d’un modèle qui s’appuie sur la complémentarité estime Philippe Galera, directeur général de Rhoni
des formateurs internes et des équipes QSE. « Il faut désormais Group. La FEP nous y incite de plus en plus.
développer le travail sur l’amont et intégrer les bureaux d’études Dans le programme d’accompagnement proposé
et les achats, estime François-Xavier Manginot, coordinateur par la Carsat, il y a également la volonté d’alléger
QSE chez Atalian. Les remontées de terrain et les expériences la partie administrative du contrat de prévention
menées par exemple avec l'entreprise Bosch Rexroth doivent et d'en réduire les délais. C’est très important
leur donner la possibilité d’être proactifs, de proposer pour une PME car la lourdeur administrative
des solutions de prévention dès le départ. » est parfois un motif de découragement. »

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 17

TS0814P012025.indd 17 18/02/2020 13:47


DOSSIER

POURQUOI des prestations de pro-


preté devraient-elles forcément être
réalisées en horaires décalés, tôt le
matin et tard le soir ? « J’ai connu
ça par le passé. C’est extrêmement
contraignant. J’avais une longue
pause en milieu de journée. Depuis
que je travaille pour Abc
et, c’est 6 heures-14 heures tous les
jours, du lundi au vendredi. C’est bien
mieux, surtout avec un enfant. »
Comme beaucoup de ses collègues,
Carole Le Mignon ne reviendrait en
arrière pour rien au monde. Installée
à Saint-Jacques-de-la Lande, en
Ille-et-Vilaine, Abc net est une PME
d’une cinquantaine de salariés, un
peu atypique.
Spécialisée dans le nettoyage

« Nous ne sommes
de bureaux, de copropriétés, de
cabinets d’avocats ou encore de
cabinets médicaux, elle a fait de

plus invisibles »
la mise en place du travail en jour-
née et en continu une condition
sine qua non et l’un des symboles
de son engagement RSE (respon-
sabilité sociétale des entreprises).
Quitte à refuser certains marchés.
Car parfois encore, il faut affronter Implantée aux portes de Rennes, à Saint-Jacques-de-la-Lande,
le scepticisme et les idées reçues. Abc net revendique son engagement en faveur du travail
« Pour fournir une prestation de
en journée et en continu. Une organisation qui profite à l’ensemble
qualité, les salariés doivent se sen-
tir bien », estime Yannick Foliard, des parties prenantes, contribue à la reconnaissance des agents
gérant et créateur de l’entreprise. de propreté, lesquels bénéficient de meilleures conditions de travail
En 1997, lorsqu’il fonde Abc net, il n’a et voient leur vie familiale et sociale facilitée.
pas 30 ans, peu d’expérience mais
sait déjà que la valeur humaine
sera au centre de son projet. Cela
passera par un souci permanent pour enfiler sa tenue, chaque leur convenance. La possibilité leur
de l’amélioration des conditions binôme prépare et charge ce est laissée de revenir sur le site, où
de travail, la lutte contre le tra- dont il a besoin dans son véhicule ils disposent de salles de pause,
vail fragmenté et le temps partiel et récupère les clés correspondant d’une cuisine, mais également
subi. Des points qui participent à à sa tournée. « Nous tenions à ce d’une borne de jeux d’arcade et
l’attractivité de l’entreprise. point de rendez-vous quotidien, d’un flipper.
un lieu d’échange pour que les Abc net gère environ 450 chan-
Un véritable lien salariés se connaissent et forment tiers, tous situés dans un rayon
avec les clients un collectif », explique Christian de 15 kilomètres. Parmi ses clients,
Un peu avant 6 heures, toutes les Lamour, le directeur d’exploita- beaucoup d’associations et de
équipes se retrouvent à l'entreprise. tion. Dans la matinée, les salariés structures partageant des valeurs
Après un passage aux vestiaires prendront une heure de pause, à sociales fortes. Depuis plus de

ACCUEIL RENFORCÉ
Début 2019, Abc net a formé trois tuteurs. La veille de son le reçoit pour un point d’étonnement. « On fait le bilan
arrivée, chaque nouvel embauché, à qui l’on a remis de la journée, explique-t-elle. L’opération est répétée
le règlement intérieur et un livret d’accueil, reçoit un SMS à une semaine, puis à un mois. Nous accueillons énormément
de l’un des tuteurs. Le jour J, celui-ci l’accueille, de personnes qui n’ont pas d’expérience professionnelle
avec son binôme, pour faire un point d’une quinzaine dans le domaine. Elles viennent souvent vers nous pour
de minutes et l’accompagner sur les premiers chantiers. les horaires de travail, en continu et en journée,
Un accompagnement renouvelé régulièrement pendant ce qui est rare dans la profession. Cet accueil vise aussi
la semaine. Après la première journée de travail, Pauline à ce qu’elles ne se sentent pas perdues. »
Le Costaouec, chargée de mission ressources humaines,

18 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 18 18/02/2020 13:50


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

dix ans, la Fédération des entre- que cela pose problème. « Ce Cela évite de tirer les bacs pleins
prises de propreté de l’Ouest discours sur les conditions de vie du parking à la rue.
(FEP Ouest) se mobilise, avec les et le bien-être des collaborateurs Depuis des années, les agents de
donneurs d’ordres publics et privés, correspondait aux valeurs de service utilisent des franges micro-
en faveur du développement des l’entreprise d’insertion que nous fibres pré-imprégnées, adap-
prestations en journée, perçues sommes », évoque Pascal Milleville, tables sur des balais légers. Ainsi, il
comme un facteur-clé de progrès directeur général du site. n’est plus nécessaire de porter des
pour toutes les parties prenantes. seaux remplis d’eau, notamment
Avec le recul, Abc net n’y voit que Des investissements dans les escaliers. Les gestes sont
des avantages. réguliers moins contraignants. L’essorage
« Nous ne sommes plus invisibles. « Outre cet engagement en faveur ne s’impose plus. L’entreprise uti-
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

Je considère que les agents sont du travail en journée, l’entreprise lise des produits écolabellisés,
les ambassadeurs de l’entreprise, est très autonome sur le volet santé concentrés, dont la dilution est
affirme Yannick Foliard. Voir le et sécurité au travail, que ce soit en préparée à l'entreprise. Elle a mis
client, c’est lui donner la possibilité matière de formation et d’accueil, en place une procédure d’accueil
de nous dire qu’il a renversé un peu de prévention du risque routier, des nouveaux embauchés s’ap-
de café derrière le meuble et de d’aménagement des véhicules, ou puyant sur des guides de bonnes
nous demander directement de de son engagement dans la lutte pratiques pour ses trois activi-
passer un coup d’éponge. Cela contre les troubles musculosque- tés principales : le nettoyage des
Le travail
en continu crée du lien. » La communication lettiques (TMS), constate Éric Jean, bureaux, le nettoyage des sani-
et en journée est ne se fait plus uniquement par le contrôleur de sécurité à la Carsat taires et l’entretien des parties
un facteur biais d’un cahier de liaison, dans Bretagne. Elle a beaucoup investi communes d’immeubles.
d’attractivité pour lequel sont consignées les diffé- en matériel. Nous l’avons notam- D’après un sondage réalisé par la
l’entreprise.
rentes tâches et les remarques ment soutenue et accompagnée branche en partenariat avec BVA,
éventuelles. « Sans interruption par le biais d’aides financières. » la propreté sur le lieu de travail est
dans la journée, on reste dans une Ce fut le cas pour la mise en place la première des priorités, aux yeux
bonne énergie de travail. Et puis le de rampes en aluminium ou celle des français. « La profession souffre
relationnel fait du bien. S’il faut rec- d’un hayon élévateur pour faciliter pourtant d’un déficit d’image,
tifier quelque chose, on peut être le chargement-déchargement du déplore Yannick Foliard. Notre phi-
réactif. Si le client est satisfait, il gros matériel dans les camions. losophie et les engagements de
nous le dit. On sait pour qui on tra- Quatre remorqueurs pour la manu- l’entreprise sont aussi là : recréer de
vaille. C’est bien plus valorisant », tention des poubelles de copro- l’envie autour de ce métier qui est
estime Nathalie Rommelaire- priété ont également été achetés. rythmé, vivant, riche… » n G. B.
Blanchet, une agent de service.
En face, les retours sont également
très positifs. « On travaille depuis
2008 avec le Fongecif. Au début,
REPÈRES le directeur nous a expliqué qu’il y
> ABC NET avait de la moquette partout, que
emploie 60 personnes l’aspirateur allait gêner les sala-
pour 46 ETP. riés au téléphone. Avec du maté-
> L’ÂGE MOYEN riel silencieux, une organisation
des salariés est de discutée en concertation, nous
37 ans. 75 % sont sommes parvenus à un mode de
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

des femmes. fonctionnement qui satisfait tout le


> 35 % ont plus de
monde », reprend Yannick Foliard.
cinq ans d’ancienneté, Même son de cloche du côté du
45 % entre un Relais, à Acigné, où les deux sala-
et cinq ans et 20 % riés d’Abc net passent l’autola-
moins d’un an. veuse en milieu de matinée, sans

COUP DE BALAI SUR LES TMS


« J’ai suivi la formation d’animateur de prévention TMS actions de prévention. « Il y a eu des choses tout bêtes,
(APTMS) en 2014, se souvient Thierry Houal, responsable touchant à l’organisation, qui ont été modifiées, comme
communication de l’entreprise. Ce dispositif nous l'emplacement des poubelles, évoque-t-il. Parfois, la prise
a permis d’avoir une vision globale de la prévention de conscience s’est traduite par la recherche de matériel
des TMS, qui a été intégrée au quotidien. » C’est à partir plus adapté. » « Nous assurons une veille permanente,
de là que toute l’activité de l’entreprise a été décortiquée insiste Yannick Foliard. Nos fournisseurs sont aussi des
sous le prisme des TMS. Des analyses de chantier ont été partenaires qui nous font tester de nouveaux équipements.
menées, avec les agents de propreté. Elles ont permis, Mais nous sommes aussi très exigeants et à l’affût de tout
sur la base des contraintes observées, de proposer des ce qui peut aider les collaborateurs dans leur travail. »

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 19

TS0814P012025.indd 19 14/02/2020 12:39


DOSSIER

Une corbeille suspendue


contre les TMS
Confronté à des maladies professionnelles chez ses salariés chargés « On préfère parler de corbeille
plutôt que de poubelle car elle
du ménage, le groupe de nettoyage Labrenne a réalisé en interne est conçue pour la récupération
un modèle de corbeille à papier suspendue pour leur éviter des papiers », souligne Nathalie
d’avoir trop à se pencher. Après des essais au siège, le déploiement Leblanc, responsable santé du
groupe Labrenne et personne-
commence auprès des entreprises clientes. ressource formée en interne dans
le cadre de TMS Pros. Des essais
syndrome du canal carpien. Avec ont eu lieu entre 2017 et début 2019
un fort taux d’absentéisme et des pour recueillir les avis et impres-
taux de cotisation en hausse, l’en- sions des utilisateurs. Présentes
treprise doit réagir. Elle est alors dans quasiment tous les bureaux
© Philippe Castano pour l’INRS/2019

intégrée dans le programme natio- au siège, ces corbeilles sont


nal TMS Pros 1. « Les observations visiblement bien adoptées par
in situ ont montré que les femmes les salariés. « Je préfère l’avoir
de ménage se penchent trois ou de façon déportée, car mon
quatre fois pour vider une poubelle bureau est déjà bien encombré »,
de bureau », décrit Pascal Poiron, témoigne une salariée qui l’a ins-
contrôleur de sécurité à la Cramif. tallée sur une étagère, à portée de
Cette situation de travail, identifiée main. Pour peaufiner l’idée, un sup-
comme la plus problématique pour port en bois réalisé en partenariat
le dos, est donc ciblée en priorité. avec un lycée technique voisin est
PARCE QU’ON n’est jamais mieux Les corbeilles d’ailleurs actuellement à l’essai.
servi que par soi-même, l’entreprise suspendues évitent Analyser l’activité Un déploiement dans les entre-
aux personnes
EDS, filiale du groupe Labrenne En interne, des réflexions se prises clientes est parallèlement
chargées du ménage
spécialisée dans le nettoyage ter- de se pencher lancent alors pour développer un mené depuis mi-2019. « On ren-
tiaire, réfléchit en interne à des continuellement nouveau type de corbeille. « Ce contre des résistances car cela
aménagements pour prévenir pour vider qui importe, c’est que les cor- change les habitudes, il y a les
l’apparition de troubles musculo- les poubelles. beilles soient surélevées et non inévitables blocages face à la
squelettiques et de lombalgies au sol, insiste-t-il. Peu importe sur nouveauté, commente Nathalie
auprès de son personnel de terrain. quoi elles reposent, le tout est que Leblanc. Et l’on fait parfois face à
Basée à Gennevilliers, dans les le support n’apporte pas de nou- des problèmes liés à la configura-
Hauts-de-Seine, l’entreprise velles contraintes de nettoyage tion du mobilier pour accrocher la
compte 1 700 salariés et intervient ou de manutentions. » Le respon- corbeille. » Les corbeilles suspen-
dans des bureaux d’entreprises sur sable des achats, Duarte Nune, dues s’avèrent bénéfiques pour les
toute l’Île-de-France. et le cogérant, Philippe Caussin, agents en termes de postures de
En 2013 a lieu une première ren- portent le projet, avec le soutien travail, et l’entreprise a désormais
contre avec la Cramif. À l’époque, la de la Cramif et du médecin du un rôle pédagogique à tenir auprès
situation n’est pas florissante, avec travail. À partir de l’analyse du de ses clients pour les convaincre
des accidents du travail nombreux travail, plusieurs versions sont éla- de leur intérêt afin qu’elles soient
(douleurs au dos, chutes), ainsi que borées avant d’aboutir à l’actuelle déployées à grande échelle. n C. R.
des maladies, principalement le corbeille à papier suspendue. 1. Voir note de bas de page, page 17.

D’AUTRES RISQUES PROFESSIONNELS


PRIS EN COMPTE
© Philippe Castano pour l’INRS/2019

L’emploi des produits chimiques a également fait l’objet de réflexions au sein du groupe
Labrenne. Deux constats ont été faits à la suite de l’observation des situations de travail :
les transports et manutentions de bidons de produits pouvant atteindre jusqu’à 5 litres étaient
contraignants, et leur conditionnement engendrait une surconsommation de produits ménagers.
La solution est passée par l’achat de capsules prédosées. Ces capsules contiennent la quantité
exacte du produit nécessaire par rapport au volume d’eau utilisé. Elles se percent lors du vissage
sur le flacon, suppriment le contact direct avec les produits ménagers, sont beaucoup plus
légères et recyclables une fois utilisées.

20 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 20 14/02/2020 12:39


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

Avec plus de 44 000 collaborateurs et 180 implantations en France, le groupe Onet est un
acteur important du secteur de la propreté. Annabelle Berenguer, directrice qualité, sécurité
et environnement (QSE) du réseau services Onet, évoque la politique déployée en santé et sécurité.

« Valoriser les collaborateurs »


En quoi consiste la démarche prévenir l’apparition des accidents (TMS) à l’analyse ergonomique des
Piloter Onet en prévention et situations dangereuses. Cela postes. Ils réalisent au moins deux
(Pop), lancée en 2015 ? passe par des causeries, des flash analyses de postes par an. Nous
Annabelle Berenguer. 3 Cette infos, l’envoi de documents sur la REPÈRES échangeons avec les Carsat, dans
initiative a vocation à installer dura- santé et la sécurité avec le bulletin le cadre du programme national de
blement une culture santé et de paie. Dans nos métiers, le res- > ONET PROPRETÉ prévention TMS Pros. Des équipe-
et services dispose de
sécurité́ au sein du groupe. Nous ponsable de secteur n’est pas tou- ments (balais télescopiques légers,
plus d’une centaine
avons créé un rendez-vous annuel jours à proximité du collaborateur sabres sur perche pour le dessus des
de collaborateurs QSE
et, pour l’édition 2019, proposé aux qui réalise la prestation... Nous avons répartis sur le réseau, armoires…) sont régulièrement testés
collaborateurs un concours d’af- instauré cette année des entretiens à la direction centrale par nos équipes.
fiches. Plus de 200 projets nous sont de retour après arrêt de travail pour ou en régions ainsi Il y a deux ans, nous avons lancé
parvenus et les trois meilleurs seront que le salarié fasse le point avec que sur les sites pour des produits biotechnologiques
récompensés. Les collaborateurs à son directeur d’agence. Des visites lesquels sont réalisées associés à une solution logistique.
l’origine de la démarche participe- comportementales de sécurité per- des prestations Des centrales de dilution sont
ront à un escape game sur la pré- mettent également à un encadrant spécifiques : chantiers implantées dans nos agences ou
vention, construit à partir d’un scé- d’observer le collaborateur sur le ferroviaires, milieux chez nos clients. Ainsi, nous avons
industriels sensibles,
nario adapté à nos métiers. Plus terrain. 4 500 ont ainsi été conduites défini un standard avec des produits
entreprises
largement, les douze meilleurs pro- en 2019, avec à l’issue un temps écoresponsables, sans danger, sans
agroalimentaires…
jets seront utilisés lors d’actions de d’échange sur les points positifs et odeur. Début 2020, nous sommes à
communication afin de valoriser le les situations à risque détectées. 75 % de déploiement chez nos clients
travail des collaborateurs et leurs L’idée est de créer du lien et surtout et visons les 95 %, en réfléchissant à
idées. pas de sanctionner. Chaque visite des solutions adaptées pour le sec-
donne lieu à un plan d’actions. Nous teur médical ou certaines industries.
Par quels autres moyens déployons également les fiches Enfin, nous encourageons les inter-
faites-vous vivre la prévention alertes, grâce auxquelles les colla- ventions de nos agents en journée.
au quotidien ? borateurs peuvent signaler d’éven- Ce changement de modèle ren-
A. B. 3 Nous pouvons compter sur tuels dysfonctionnements auprès force l’efficacité et permet de repo-
un engagement fort de la direction. de leur encadrement ou de la struc- sitionner la prestation. Celle-ci
Onet s’est donné l’ambition de ture QSE de l’agence. s'accompagne de l’utilisation d’ou-
réduire significativement le taux de tils connectés (détecteurs de
fréquence, soit le nombre d’acci- Vous menez également des consommables, sanitaires connec-
dents de travail avec arrêt par mil- actions plus larges, vis-à-vis tés qui laissent au client le soin de
NOTES
lion d’heures travaillées. Nous avons de risques majeurs… signaler un besoin d’intervention…).
certifié une quarantaine d’agences A. B. 3 Oui, avec le Fare Propreté 1 1. Le Fare Propreté Les flux sont optimisés et le colla-
est le fonds d’innovation
selon le référentiel Mase (Manuel et l’Institut national de l’hygiène et qui a pour objectif
borateur prépare son chariot en
d’amélioration sécurité des entre- du nettoyage industriel, nous avons d’accompagner et de fonction du besoin, sans charge
soutenir le développement
prises), qui repose sur la mise en formé des animateurs de prévention économique et social
inutile. Tout le monde y gagne. n
place d’une organisation visant à des troubles musculosquelettiques des entreprises de propreté. Propos recueillis par G. B.

FORMATION UN STANDARD POUR L’ENTRETIEN


Onet learn est une application déployée auprès des Des armoires fermées « Dilumob » contiennent les produits
collaborateurs. Des vidéos courtes visant à les d’entretien concentrés et la station de dilution. Cette solution,
accompagner dès leur arrivée dans l’entreprise sont mises basée sur l’utilisation de produits qui préservent la santé des
à disposition. Il s’agit de parcours de formation animés, occupants et des agents, a été pensée pour simplifier le quotidien
sans paroles, utilisant l’image pour promouvoir les bonnes des chefs d’équipes. Ceux-ci réalisent les dilutions adaptées aux
pratiques. 156 nationalités sont représentées au sein besoins du site et mettent en place les flacons réutilisables
du groupe. Plus d’une centaine de vidéos sont aujourd’hui sur les chariots. Ainsi, l’entreprise a également réduit de 30 %
disponibles, les encadrants étant chargés de relayer la consommation de plastiques liée à l’activité. Sur les cinq
l’information auprès des agents afin d’ouvrir le dialogue. prochaines années, 2 millions de bouteilles seront économisées.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 21

TS0814P012025.indd 21 18/02/2020 14:03


DOSSIER

Ces mains qui remettent


les rames à neuf
Elles représentent la branche ferroviaire d’Onet. Les équipes d’Onet Propreté
et Services du technicentre de Châtillon, dans le département des Hauts-de-Seine,
assurent le nettoyage des TGV circulant sur l’axe Atlantique. Des interventions
sur site, mais également en gare de Paris Montparnasse et en circulation.

« C’EST ICI que l’on travaille, mais


nous ne sommes pas vraiment chez
nous. » La caractéristique majeure
des interventions menées par l’en-
treprise Onet Propreté et Services,
au technicentre de Châtillon, dans
les Hauts-de-Seine, tient en un
mot : coactivité. Tous les trois jours,
en moyenne, les TGV circulant sur
l’axe Atlantique font escale sur le
site et sont nettoyés par ce pres-
tataire de la SNCF. Le technicentre,
où sont également réalisées
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

diverses prestations de mainte-


nance, est propriété de l’entreprise
ferroviaire. Elle seule est décision-
naire quant aux aménagements
et à la planification des interven-
tions pour la centaine de rames
concernées.
Un entretien court – environ une
heure pour 16 agents mobilisés – sont réalisées à la demande du répartie entre trois équipes, pré-
REPÈRES doit rendre la rame exploitable client. D’autres équipes d'Onet cise Jessica Le Goff, responsable
> CHARGÉE (lavage des vitres, tablettes, Propreté et Services assurent le qualité, sécurité et environnement
du nettoyage des TGV sièges, sanitaires…), tandis qu’une nettoyage des trains en gare de (QSE) de l’agence Onet Propreté
circulant sur l’axe opération approfondie – deux Paris Montparnasse et à bord des et Services Châtillon. L’entreprise
Atlantique, l’agence heures à 25 personnes – consiste trains en circulation. ferroviaire nous donne une visibi-
Onet Propreté et à la remettre dans son état lité de la charge de travail la veille
Services Châtillon
d’origine. Moquettes shampooi- Un lien indispensable pour le lendemain et nous adap-
regroupe
nées, elle doit être impeccable avec le donneur d’ordres tons les effectifs, avec des intéri-
200 personnes
au technicentre
du sol au plafond. Pour la par- « Notre personnel sur le techni- maires quand c’est nécessaire. Si
de Châtillon, tie extérieure, les TGV passent centre travaille en 3 x 8 sans rou- nous n’avons pas la main sur les
85 en gare de Paris à la « machine à laver », mais lement. En période normale, on infrastructures, nous veillons à faire
Montparnasse des opérations ponctuelles reçoit jusqu’à 20 rames par vaca- connaître nos besoins, le plus tôt
et 40 en circulation. (façade avant, retrait des tags…) tion, avec une prise en charge possible. » Car quand les choses

ORGANISATION LE CONTACT AVEC LES USAGERS


La direction QSE régionale Les agents de propreté intervenant dans les trains en circulation sont exposés à des risques
d’Onet définit des objectifs spécifiques liés à la présence de voyageurs. Incivilités, menaces, agressions verbales
annuels en santé et sécurité ou physiques… Ils peuvent être mal accueillis ou même sollicités pour réaliser des tâches
au travail. Elle met notamment qui ne relèvent pas de leurs attributions. Avec l’organisme de formation et de conseil
à disposition des outils de du secteur hygiène, propreté, environnement (Inhni), ils sont formés pour appliquer
gestion tels qu’un logiciel pour les bon gestes : quelles sont les règles de comportement à adopter face aux usagers
le suivi et l’analyse des pour entretenir de bonnes relations, comment se positionner et réagir face à un voyageur
accidents du travail.
mécontent ou qui exige une intervention ne relevant pas des aptitudes de l’agent,
quelle attitude adopter pour éviter qu’une situation ne s’envenime, etc.

22 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 22 14/02/2020 12:39


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

ne sont pas pensées en amont, toutes les hauteurs de câbles sur le « On a malgré tout du bon maté-
faire avancer un sujet nécessite site. Lors du nettoyage de la face riel. Les produits d’entretien n’ont
du temps et de la persévérance. avant des trains, deux types de plus d’odeur », reconnaissent les
La gestion de la coactivité est une perches sont utilisées : en métal, deux femmes. L’entreprise utilise
préoccupation quotidienne. « Sur gainées et alimentées en eau, des produits concentrés homolo-
le site, il y a des caténaires sous ou en bois. Une dimension maxi- gués par le service propreté de la
haute tension, des TGV en mou- male de la perche de 2 mètres société ferroviaire, et sans danger.
vement, les agents traversent les ou 3 mètres est fixée suivant la « Les contraintes pour notre acti-
voies avec du matériel », reprend zone d’intervention. Par ailleurs, vité n’ont pas été suffisamment
la responsable QSE. Évidemment, au moins un mètre doit être laissé anticipées lors de la conception
des procédures sont définies entre le point d’accès le plus haut des nouvelles rames, regrette
dans le plan de prévention obli- et la caténaire. Tous les agents Jessica Le Goff. Pour autant, la
gatoire établi avec le client, en réalisant la prestation sont formés directrice propreté du client sur
vue de prévenir les risques iden- au risque électrique ferroviaire. Pour les travaux l’axe Atlantique est attentive et ne
tifiés. Néanmoins, certains sujets sous caténaires, une prend pas uniquement une pos-
restent scrutés de près. C’est le Des changements dimension maximale ture de donneur d’ordres. Il y a un
de la perche est définie
cas du risque de chute lors des inattendus souci commun d’amélioration des
et des consignes
montées ou descentes des rames. Concernant l’intérieur de la rame, d’intervention conditions d’intervention. » n G. B.
En 2018, deux accidents – heureu- l’arrivée des TGV low cost et haut sont établies. 1. Voir note de bas de page, page 17.
sement sans gravité – sont surve- de gamme a changé un peu la
nus. Jessica Le Goff s’est rappro- donne. En ne facilitant pas for-
chée des services QSE du donneur cément le travail. « Il n’y a plus
d’ordres, pour en faire l’analyse. de poubelles individuelles. On
Dans le même temps, alors qu’elle retrouve des déchets cachés
est ciblée dans le cadre du pro- partout, collés sous les tablettes,
gramme TMS Pros 1 de l’Assurance coincés entre le siège et la cloi-
maladie-risques professionnels, son », signale Aoua Keita, chef
l’entreprise de propreté reçoit la d’équipe. Les voyageurs font
visite du contrôleur de sécurité parfois preuve d’une inventivité…
de la Cramif. Le risque de chute désarmante ! Une poubelle par
est à nouveau relevé et la Cramif compartiment, c’est trop peu.
adresse un courrier à la société L’entreprise en a informé la société
ferroviaire, pour que soient mises de transport. Il faut par ailleurs
en place des mesures de protec- renforcer leur visibilité.
tion collective. « Ensemble, nous Autre point sensible : le retour-
avons travaillé sur un prototype de nement des sièges. « Ils doivent
garde-corps pour les voies suréle- toujours être dans le sens de la
vées sur fosse, indique Jessica Le marche en première. Pour nous,
Goff. L’implantation, la hauteur et c’est plus de travail », reprend la
la distance à la fosse, pour ne pas salariée. « Sur les nouvelles rames
gêner le travail, ont été discutées haut de gamme, le pied de siège
avec les équipes. » noir laqué est très salissant. Il faut
Pour prévenir le risque de dépla- systématiquement se baisser
cement des rames, des boîtiers pour le nettoyer. Quant aux TGV
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

de protection sont présents : low cost, ils roulent plus longtemps


chaque intervenant insère une clé avant de venir sur site et arrivent
afin d’isoler la voie et de bloquer très encrassés », ajoute Aminata
numériquement le départ du train. Barry, une autre chef d’équipe. Le
Pour les travaux sous caténaires, le temps réservé à la prestation, lui,
client a lancé une étude et mesuré est resté le même.

ESSAIS
En 2019, à la suite d’une proposition de la Cramif, des essais ont été menés avec une solution
alternative et écologique de nettoyage de certaines surfaces textiles à la vapeur sèche, afin
de limiter la fatigue, les gestes répétitifs et l’utilisation de produits chimiques. L’appareil diffuse
la vapeur à une température et une pression idéales, si bien que l’agent n’a qu’à passer un coup
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

de chiffon, sans frotter. Si du côté de l’entreprise Onet Propreté et Services, la solution était jugée
pertinente, la société ferroviaire ne l’a pas retenue, par crainte de dégrader l’ignifugation des
matériaux. Les recherches menées conjointement par le client et le prestataire restent néanmoins
nombreuses. Actuellement, une solution de produits enzymatiques en capsule est par exemple
à l’étude pour l’entretien des sanitaires. Elle permettrait de réduire les manutentions et de faciliter
le travail des agents, notamment ceux intervenant dans les trains en circulation.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 23

TS0814P012025.indd 23 18/02/2020 14:05


DOSSIER

Allo Nettoyage teste une nouvelle solution pour laver les vitres en hauteur sans risque
de chutes. La Carsat Nord-Est a participé financièrement à l’achat de ce système
qui s’avère bénéfique également dans la prévention du risque chimique et des troubles
musculosquelettiques.

Télescoper les chutes de hauteur


« JE SUIS IMPRESSIONNÉ par le terre ferme. Il utilise une perche semblent aller au-delà : absence
système », reconnaît Francis Monnet télescopique en fibre de carbone, de produits chimiques, réduction
dans un sourire. L’agent de service reliée par un tuyau à un système des gestes répétitifs et des ports
qualifié chez Allo Nettoyage est en de filtration d’eau embarqué dans de charges. « C’est la première fois
train de tester une nouvelle façon une camionnette. que la Carsat Nord-Est finance ce
de laver les vitres. À l’entrée du L’entreprise familiale Allo Net- type d’équipement, dans le cadre
palais des sports Jean-Weille, à Les perches toyage emploie 160 salariés d’un contrat de prévention signé
Nancy, les plus imposantes se permettent d’accéder qui interviennent sur de nom- avec l’entreprise en 2019 », explique
sans efforts et depuis
trouvent à cinq mètres de haut, le sol à toutes les vitres
breux chantiers de nettoyage et Ilizabete Magalhaes-Antoine,
mais Francis Monnet accomplit sa et évitent les risques d’entretien dans le Grand-Est. contrôleur de sécurité à la Carsat
tâche les pieds bien ancrés sur la de chutes de hauteur. Principalement dans des locaux Nord-Est.
professionnels. Quatre salariés Francis Monnet est le premier
procèdent au lavage des vitres. agent de l’entreprise à tester
« Pour les vitres hautes, nous uti- l’équipement. Le fournisseur du
lisons des nacelles afin d’assurer système embarqué l’a formé à son
la sécurité des salariés, explique utilisation et à sa maintenance. Il
Julien Gutfreund, directeur d’Allo suffit de remplir la réserve avec de

Même sans produit chimique,


le résultat est bon.

Nettoyage. Et quand, pour des rai- l’eau du robinet à l’aide d’un tuyau,
sons d’accessibilité, ce n’est pas ce qui évite de porter des seaux
possible, nous sous-traitons cette et des bidons d’eau. « Il y a des
activité à des cordistes. » filtres et du sable à changer régu-
Certains chantiers de lavage de lièrement dans la camionnette »,
vitres de l’entreprise peuvent se explique-t-il. L’eau passe par cinq
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

situer très haut. C’est pour limiter filtres, elle est donc très pure. « On
le risque de chutes de hauteur que s’affranchit ainsi de l’utilisation de
le directeur de l’entreprise s’est produits nettoyants, qui sont sou-
intéressé à une nouvelle solution vent des irritants, c’est donc un
de nettoyage des vitres depuis le plus pour la protection de la santé
sol. Les bénéfices pour les salariés de nos salariés, apprécie Julien

LIMITER L’EXPOSITION AUX PRODUITS CHIMIQUES


Afin d’éviter le contact cutané des agents d’entretien se fait automatiquement lors de l’utilisation du produit.
avec le produit chimique concentré, Allo Nettoyage Celui-ci est vaporisé sous forme de mousse et ne produit
s’est mis il y a six mois à utiliser des mini-centrales pas d’aérosols, ce qui permet aussi d’éviter l’exposition
de dilution. Elles se présentent comme des pulvérisateurs des salariés aux produits par voie respiratoire. « Les
avec un réservoir d’eau, rempli par le salarié, mini-centrales limitent aussi le port par les agents
et une cartouche de produit concentré, jetable. des bidons de 5 l de produits concentrés », note Julien
Elles existent pour des désinfectants, des détartrants, Gutfreund.
des nettoyants pour les vitres et les surfaces…
Cela évite aussi les erreurs de dilution car le dosage

24 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P012025.indd 24 14/02/2020 12:39


LES MÉTIERS
DE LA PROPRETÉ

Gutfreund. Et cela nous permet de la charge de travail sur l’année », jusqu’à 10 m, qui pulvérise de l’eau
répondre à des appels d’offres de anticipe-t-il. Cette activité connaît à la demande par simple pression
chantiers de nettoyage de plus en en effet un pic à la belle saison. d’un bouton. « L’ensemble fonc-
plus exigeants sur les aspects envi- Pour les vitres les plus hautes, les tionne vraiment bien, on devrait
ronnementaux. » « Même sans pro- salariés peuvent enfiler un har- peut-être aussi l’essayer pour les
duit chimique, le résultat est bon », nais qui supporte la perche et vitres à hauteur d’homme », sug-
constate l’agent. stabilise leurs gestes. L’entreprise gère Francis Monnet. Il formera
« J’ai beaucoup moins de gestes a également investi dans des ensuite les trois autres laveurs de
à faire », apprécie Francis Monnet. lunettes avec miroirs : « En regar- vitres à ce nouveau système, ainsi
Un seul passage suffit pour net- dant en face on voit en l’air et on que d’autres agents qui souhaite-
toyer les vitres contre trois par la n’a pas besoin de pencher la tête raient s’ouvrir à cette activité.
méthode classique : un premier en arrière : une belle trouvaille ça « La méthode classique de net-
pour le lavage, un second avec aussi », témoigne Francis Monnet. toyage de vitres exige une cer-
la raclette et enfin le passage
d’une lingette, avec la nécessité, Le véhicule dont
entre chaque étape, de changer disposent les agents
permet de chauffer
l’embout. Moins de mouvements l’eau jusqu’à 60° C.
répétitifs du poignet et du bras, et Le système
donc moins de risques de troubles d’approvisionnement
musculosquelettiques (TMS), tout en eau est doté de
deux sorties afin que
comme un gain de temps.
les salariés puissent
continuer à travailler
Un système flexible en binôme comme ils
« Nous avons déjà acheté trois en ont l’habitude.

© Gaël Kerbaol/INRS/2019
perches de 3 m, 8 m et 15 m. Elles
pèsent entre 900 g et 2,4 kg, pré-
cise le directeur d’Allo Nettoyage.
Et nous allons sûrement investir
dans celle de 20 m. » Cela per-
mettra de limiter le recours aux
cordistes. Grâce à ce système, et
à son tuyau de 100 m enroulable, à
peu près tous les chantiers de net- « Il est possible aussi de mettre une taine technique pour ne pas lais-
toyage de vitres seront désormais caméra au bout de la perche pour ser de traces de produit nettoyant.
accessibles. Et ce sans nécessiter le éviter d’avoir à lever la tête, ajoute Cela ne semble pas être le cas
recours à une nacelle, que l’entre- Julien Gutfreund. On le testera avec l’eau pure », indique Julien
prise doit louer sera également. peut-être. » Gutfreund. « Il existe beaucoup de
« Limiter le recours à ces engins Après avoir fini les vitres exté- matériel innovant dans les métiers
facilitera l’organisation du travail au rieures, l’agent s’attaque aux du nettoyage, note le chef d’entre-
sein de l’entreprise », estime Julien encadrements et aux bardages. prise. Nous en testons dans toutes
Gutfreund. « Ça fonctionne aussi », se réjouit-il. les activités de l’entreprise, afin de
Grâce aux deux arrivées d’eau, « Nous allons acquérir une brosse répondre aux enjeux importants en
les salariés peuvent continuer à spécifique, qui épouse la forme des santé au travail de notre secteur »,
travailler en binôme comme ils en bardages », ajoute le chef d’entre- souligne-t-il. Chaque chantier de
ont l’habitude. Le système peut prise. Pour nettoyer la face inté- nettoyage présente ses spécifi-
aussi chauffer l’eau jusqu’à 60 °C. rieure des vitres, Francis Monnet cités : les solutions pour améliorer
« Nous n’avons pas encore testé enfile un sac à dos, contenant un les conditions de travail ne sont
cette option, mais elle pourrait per- réservoir d’eau de 5 l qu’il a rempli donc pas toujours les mêmes,
mettre de nettoyer les vitres même d’eau purifiée dans le camion. Il le mais s’adaptent aux besoins des
en hiver… et ainsi de mieux répartir raccorde à une perche, extensible agents d’entretien. n K. D.

ALLO NETTOYAGE
n Allo nettoyage est une entreprise familiale, créée en 1997. Elle compte aujourd’hui
160 salariés. Ses chantiers s’étendent à toute la région Grand Est : nettoyage
et entretien de vitres, de moquettes et tapis, de sols et de surfaces de travail.
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

n La société d’entretien est également spécialisée dans le bionettoyage dans


le milieu médical. Elle intervient dans des pôles de santé, des cabinets médicaux
ou encore des pharmacies.
n Certains chantiers de nettoyage de vitres traités par Allo nettoyage atteignent
plusieurs dizaines de mètres.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 25

TS0814P012025.indd 25 14/02/2020 12:40


UNE JOURNÉE AVEC

Une animatrice prévention


des risques professionnels
Au Centre gérontologique départemental de Marseille, Catherine Di Cristo
est sur tous les fronts. Animatrice prévention des risques professionnels,
elle assure les formations actions dans les différentes unités de l’établissement,
participe à la refonte du document unique et s’implique dans le déploiement
de la prévention des risques liés à l’activité physique.

9 h 15 Ce matin, Catherine Di Cristo, anima-


trice prévention des risques professionnels au sein du
son poste actuel est créé, tandis qu’elle poursuit en
parallèle les formations à l’Ifas. « C’est compliqué
Centre gérontologique départemental (CGD), a ren- d’entraîner les hôpitaux dans une démarche de pré-
dez-vous dans l’unité de soins de longue durée pour vention mais le directeur, très actif à la fédération des
dispenser une formation action sur les draps de glisse. hôpitaux de France, était convaincu de la nécessité
Implanté dans le quartier Montolivet à Marseille, dans d’agir en formation initiale comme en formation conti-
les Bouches-du-Rhône, le CGD couvre l’ensemble des nue pour améliorer les conditions de travail et la pré-
besoins de prise en charge des 600 personnes âgées vention des accidents », témoigne Alain Brunel,
pensionnaires de l’établissement. « La dame a peu ingénieur-conseil à la Carsat Sud-Est.

10 h « Regardez ces deux modèles et dites-


moi ce que vous en pensez. » Au bureau, Catherine
étudie avec Anaïs Raggiri et Audrey Cedioli, deux
aides-soignantes, les plaquettes fournisseurs, en vue
du renouvellement des chariots. « Sur celui-ci, les
poignées sont plus hautes, c’est bien. Et les paniers
permettront de stocker les protections et d’éviter
qu’elles ne tombent par terre », note Audrey. « Faites
bien attention aux roues », fait remarquer Catherine.
« La référente en prévention est quelqu’un du métier.
Elle est identifiée et reconnue par tous, ce qui permet
© Claude Almodovar pour l'INRS/2019

une grande facilité d’échange », souligne Frédéric


Grégoire, directeur des ressources humaines. « Avant
l’achat du matériel, je demanderai que vous puissiez
le tester dans le service », indique Catherine. Les deux
jeunes femmes acquiescent. « Pourrait-on refaire un
point sur l’utilisation du guidon de transfert ? »,
demande Audrey. Anticipant la perte d’autonomie
d’une patiente, elle s’interroge sur l’aide technique la
mieux adaptée. Les messages passent.

d’autonomie, ça devient compliqué de la redresser Le travail de


dans le lit », confie à l'animatrice prévention Anaïs l'animatrice
prévention des
Raggiri, une aide-soignante. « Vous avez quatre draps
risques professionnels
de glisse dans le service, laissez-les dans la chambre consiste entre autres
des résidents pour lesquels vous en avez besoin. S’ils à dispenser des
sont au bout du couloir, vous ne les utiliserez pas », formations tant en
© Claude Almodovar pour l'INRS/2019

termes de bonnes
suggère Catherine, en la conseillant sur la mobilisation
pratiques qu'en
à laquelle elle procède. Arrivée en 2010 en tant qu’infir- termes de choix des
mière formatrice à l’Institut de formation d’aides-soi- aides techniques.
gnants (Ifas), Catherine avait déjà une formation
d’acteur Prap (prévention des risques liés à l’activité
physique). En 2016, elle suit, avec la responsable du
service des ressources humaines, la formation Hapa
(hébergement et accueil des personnes âgées) et
devient formatrice d’acteur Prap. C’est par la suite que

26 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P026027.indd 26 14/02/2020 12:33


© Claude Almodovar pour l'INRS/2019

© Claude Almodovar pour l'INRS/2019


10 h 30 « Entre, Cathy. Je t’attendais. »
La fin de matinée est consacrée au projet de refonte
Catherine Di Cristo
intervient à la fois
conviction. D’où l’idée d’un projet expérimental,
lancé en 2019, qui permettra aux nouveaux diplômés
devant des élèves en
du document unique, sur lequel Catherine travaille formation acteur Prap
de se prévaloir, en plus, d’une attestation d’acteur
dans le bureau de Sylvie Péri, cadre DRH. « Nous y et au sein de l'Ehpad Prap. « Leur préoccupation première est le bien-être
consacrons une demi-journée par semaine, évoque sur la gestion des du résident. Pour une fois, on dit aux étudiants que
cette dernière. Le document unique actuel n’est pas risques liés à l'activité l’on va s’intéresser à eux, en expliquant que tout le
et sur l'information
suffisamment communicant. Notre assurance nous monde y gagne », témoigne Jeanne Richardet, infir-
des salariés sur
a proposé un outil informatique qui permet d’en éla- les risques chimiques. mière et formatrice à l’Ifas.
borer une version plus adaptée à l’établissement. Le CGD s’est doté de quatre formateurs d’acteurs
Dans le logiciel, nous avons enregistré nos bâti- Prap. La veille, les élèves ont eu une présentation du
ments, services et spécificités. L’objectif est de petit matériel. Un fournisseur intervient cet après-
mettre le document unique à jour pour l’ensemble
du CGD, mais également de faire des extractions La mise à jour du
par unité et par métier. » Un véritable travail de document unique fait
l'objet d'un travail
fourmi. « Certains services doivent gérer des patients
commun avec
désorientés, avec des problématiques de vio- le service des
lences », évoque Catherine. L’idée est de fournir à ressources humaines.
chaque nouveau cadre un accès au document
unique de son secteur, puis d’aller en parler. « Il faut
plus d’interactivité, renforcer le dialogue avec les
unités », s’accordent les deux femmes. Le projet a
© Claude Almodovar pour l'INRS/2019

reçu l’aval de la direction et sera bientôt exposé aux


représentants du personnel et au médecin du
travail.

14 h Après le déjeuner, Catherine rejoint


l’Ehpad. « Il y a quelque temps, nous avons eu une
fuite sur un bidon dans les réserves de produits d’en-
tretien. Avec le directeur des services économique REPÈRES
et technique, nous avons fait le tour de l’établisse-
ment. Le rangement a été revu, des bacs de réten- > D’UNE CAPACITÉ midi pour des démonstrations de chaise de douche,
d’accueil de 600 lits
tion achetés. » Nouvelle étape : la mise en place des de fauteuil de douche, de verticalisateur. « Avez-
et places, le Centre
affiches de prévention de l’INRS sur les neuf picto- vous déjà vu ce matériel lors de vos stages ? », leur
gérontologique
grammes de danger. Elles ont été commandées et départemental (CGD)
demande Catherine. « Le CGD s’inscrit dans une
plastifiées. Se chargeant de les installer, Catherine intervient dans démarche institutionnelle globale, en formation ini-
refait le point sur le risque chimique avec les équipes. le secteur du soin, tiale et continue, en lien avec l’organisation géné-
de la prévention, rale, l’équipement des chambres et la mise à

15 h 30 Catherine intervient devant une


vingtaine d’élèves qui suivent leur seconde journée
de l’accompagnement,
de la recherche
et de l’enseignement.
disposition d’aides techniques », souligne Sylviane
Ceccaldi, directeur des instituts de formation Ifas et
Ifsi et du centre de formation. « Il faut que les jeunes
de formation acteur Prap. « Le centre héberge un La structure héberge aides-soignants puissent véhiculer les messages de
un Ifsi et un Ifas.
Ifas et un Ifsi (Institut de formation en soins infirmiers). prévention dans leurs futurs services, indique
Le CGD est également
En matière de mobilisation des personnes, on parle Catherine. Ils auront par exemple en tête que l’utili-
présent dans le
de l’intégration des aides techniques de façon glo- maintien à domicile,
sation d’une aide technique adaptée au besoin
bale dans l’activité, de façon que le professionnel ne via des équipes n’est jamais une perte de temps et qu’elle profite à
porte plus. C’est un bouleversement de la pratique mobiles, et dans tous. Qu’il ne faut pas attendre de se blesser pour
et une nouvelle philosophie qu’il faut introduire en l’hébergement se préserver… » n
formation initiale », affirme Catherine avec des personnes âgées. Grégory Brasseur

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 27

TS0814P026027.indd 27 14/02/2020 12:33


EN IMAGES

SPÉCIALISÉE dans le désamiantage de véhicules ferroviaires,


la société Wig France Entreprises a progressivement
réorganisé son site de Dommary-Baroncourt pour que
le process suive un principe de marche en avant, depuis
la prise en charge des véhicules jusqu'à leur restitution.

DÉCONSTRUCTION

Désamianter avec u
28 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P028029_new.indd 28 18/02/2020 15:26


un train d’avance
travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 29

TS0814P028029_new.indd 29 18/02/2020 15:27


EN IMAGES
1. AVANT LEUR PRISE EN CHARGE,
les véhicules sont stockés en extérieur
sur les voies ferrées. Un repérage
des matériaux contenant de l’amiante
est réalisé par un diagnostiqueur
avant le début du démantèlement.
600 voitures doivent être traitées
en quatre ans et demi sur le site
de Dommary-Baroncourt.

2. LE CURAGE VERT consiste


à retirer les grandes pièces intérieures :
sièges, barres, parois… Les véhicules,
datant, pour les plus anciens,
des années 1970 et n’ayant pas été
pensés pour être démontés,
des outils spécifiques doivent
parfois être conçus pour faciliter
les opérations de démontage.

« ÇA Y EST, le sablage redémarre, en 2 x 8. « Avant, les opérateurs (liquides de refroidissement, huiles,


c’est reparti jusqu’au mois d’août ! » étaient polyvalents, mais nous avons batteries…) par une entreprise
Au premier soufflement provenant fait le choix de les mettre chacun cotraitante, Ecore. Wig France
de l’intérieur du hall de sablage, sur un poste, explique Axel de Nadaï, Entreprises entreprend alors le
Maxime Chaudron, chef de chantier, le chef de site. Les équipes se sont curage vert. Tous les éléments inté-
identifie à l’oreille la reprise de l’acti- composées selon les vœux de cha- rieurs (sièges, parois, barres…) sont
vité. En ce début janvier, après l’arrêt cun et en veillant à avoir des per- retirés. Cette étape fait l’objet d’un
de production de fin d’année qui a sonnes de différents gabarits : tri pour revaloriser les divers maté-
été l’occasion d’un nettoyage inté- grands, petits, moyens, certains spé- riaux récupérés. Vient ensuite le
gral des installations, le travail cialistes des sous-caisses, d’autres curage rouge, avec dépose d’autres
reprend chez Wig France Entreprises. des parois, d’autres encore des toits. pièces techniques : câbles élec-
Le site de Dommary-Baroncourt, L’organisation s’est faite très triques et chemins de câbles, néons,
dans la Meuse, réalise la déconstruc- naturellement. » revêtement de sol, laine de verre…
tion et le désamiantage de véhicules Le process suit un phasage rigou- Même si l’amiante n’est pas déposé
ferroviaires en fin de vie – ou réfor- reux. Après être arrivés sur le site par à cette étape, ces opérations cor-
més – ou de pièces en rénovation. voie ferrée et avoir fait l’objet d'un respondent à des interventions en
Le site emploie une trentaine de repérage avant travaux 1, les véhi- sous-section 4 (interventions sur des
salariés qui fonctionnent par équipes cules sont préalablement purgés matériaux ou appareils susceptibles

30 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P028035.indd 30 14/02/2020 12:32


3

3. LORS DU CURAGE ROUGE,


les pièces techniques restantes
sont déposées : câbles électriques,
néons, chemins de câbles,
revêtements de sol… Les
opérateurs peuvent être exposés
à des matériaux contenant de
l'amiante, d'où leur équipement
étanche.

4. LES OPÉRATIONS DE CURAGE


sont l’occasion d’un tri de toutes
les pièces extraites des véhicules.
Certains équipements industriels
ou mobiliers récupérés (moteur
thermique ou électrique, four,
chaudière, vanne, pompe,
menuiserie…) peuvent faire l’objet
4 d’un traitement dans l’une des
salles blanches du site.

de libérer des fibres d'amiante), car l’Insonastic. Son retrait doit donc d’une granulométrie allant de 1 à
les opérateurs peuvent être exposés suivre des procédures très spéci- 3 mm de diamètre en moyenne.
à des matériaux contenant de fiques. Le véhicule passe alors en Environ 3,5 tonnes de déchets, dont
l’amiante. C’est pourquoi, durant zone de sablage via la zone d’ap- 500 kg d’Insonastic, sont récupé-
cette phase, ils travaillent en com- proche. Un hall spécialement conçu rées après le sablage d’une voiture.
binaisons étanches et scotchées, pour l’opération de traitement a été Le sable contaminé est conditionné
avec des masques à ventilation construit et mis en service en 2017. dans des sacs en double embal-
assistée. Tout autour de la zone de Deux ou trois opérateurs y réalisent lage étanches, avant d’être trans-
travail, des drapeaux rouges le sablage complet de l’intérieur et féré dans des big bags qui partiront
signalent la nature de l’activité. À de l’extérieur du véhicule. Équipés ensuite en centre d’enfouissement.
la fin de chaque vacation, les opé- de combinaisons étanches aux Au terme de cette opération, le
rateurs sortent par l’installation de poussières et travaillant avec des véhicule passe dans le hall de res-
décontamination du personnel. protections respiratoires à adduc- titution. Là, des mesures de l’air
Au terme du curage rouge, ce qu’il tion d’air, ils projettent à grande ambiant doivent confirmer l’ab-
reste de la voiture est appelé « chau- vitesse du sable pour décaper les sence de fibres d’amiante avant
n Par Céline Ravallec.
dron ». Sur la carrosserie métallique parois. Les sables utilisés sont des la sortie du véhicule. Ce dernier est
Photos : Gaël intérieure demeure un revêtement produits déclassés de fonderies ensuite repris en charge par l’entre-
Kerbaol bitumineux contenant de l’amiante, recyclés, broyés, séchés, vitrifiés, prise cotraitante pour être soit >>>

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 31

TS0814P028035.indd 31 18/02/2020 14:30


EN IMAGES

détruit soit rénové pour une Elle est conçue pour accueillir deux existante et des dimensions, ça n’a
seconde vie. voitures simultanément. » pas été possible », commente
« Une telle organisation de marche Stéphane Noël. Tout le process a
Marche en avant en avant dans cette activité est alors été repensé. L’occasion de
Tout ce process présente ici la par- notable », souligne Christelle Cunin, réfléchir en amont à l’organisation
ticularité d’être réalisé de façon contrôleur de sécurité à la Carsat du flux et au dimensionnement des
linéaire. Le site traversant a en effet Nord-Est. Car le site n’a pas toujours locaux.
été conçu spécialement pour suivre été configuré ainsi. Lorsque l’entre- « Nous ne voulions pas d’une orga-
le principe de marche en avant : prise en a pris possession en 2015, nisation comme sur notre site histo-
curage vert, curage rouge, hall d’ap- un seul bâtiment existait. Une autre rique de Toul, où le matériel fait des
proche, hall de sablage où a lieu le société y réalisait précédemment allers-retours durant le process »,
retrait de l’amiante, hall de restitu- les mêmes tâches, mais avait cessé poursuit-il. L’entreprise étant tribu-
tion. Il est calqué sur le fonctionne- son activité en 2011. « Nous pensions taire de l’obtention ou du renouvel-
ment des sites industriels classiques. maintenir le bâtiment existant lement des marchés auprès de ses
« C’est la première installation fran- comme hall de sablage, en lui ajou- clients, réaliser des investissements
çaise traversante de cette dimension, tant côté entrée le hall d’approche financiers conséquents sans visibilité
assure Stéphane Noël, le directeur et côté sortie le hall de restitution. à long terme peut s’avérer un pari
travaux industrie chez Wig France. Mais du fait de la configuration risqué. Elle a néanmoins mis en

32 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P028035.indd 32 14/02/2020 12:33


5. LE BÂTIMENT pour le curage vert
et le curage rouge a été construit en 2019
pour apporter un meilleur confort de
travail aux salariés, en les protégeant
notamment des intempéries.

6. LORS DU CURAGE rouge,


les déchets récoltés qui contiennent
potentiellement ou de façon sûre
de l’amiante sont emballés dans des sacs
étanches doublés, avant d’être transférés
dans des big bags.

7. LES OPÉRATEURS s’équipent


de combinaisons étanches aux poussières
et travaillent sous masques de protection
respiratoire pour les opérations de curage
6 rouge et de sablage. En sortie de ces
zones de travail, ils passent par les
installations de décontamination
(sas cinq compartiments). Le site connaît
peu de turn-over du fait des bonnes
conditions de travail et des indemnités
journalières de grand déplacement
dont bénéficient les salariés.

œuvre un plan de construction en blanche de 100 m2 équipée d’un pont exposés aux intempéries », décrit
trois phases sur le site pour réorga- roulant a également vu le jour à le directeur travaux industrie. Cette
niser l’activité dans les meilleures cette occasion. La deuxième phase phase de travaux a aussi permis
conditions possibles. Montant : 5 mil- a permis la construction du bâtiment la création d’un parking à l’entrée
lions d’euros. Si le bâtiment initial des curages – vert et rouge – mis du site, ainsi que le déplacement
existe toujours, il est désormais divisé en service en septembre 2019, d’une du réfectoire vers l’entrée : les
en deux parties, le hall de restitution deuxième salle blanche indépen- mesures de bruit réalisées par le
et une salle blanche. dante de 120 m2 ainsi que du dallage service de santé au travail avaient
La première phase des travaux a béton des circulations extérieures, montré à l’intérieur des niveaux
donc vu la construction des trois halls pour les piétons et pour les sonores pouvant dépasser parfois
de la phase de désamiantage pro- véhicules. les 60 dB(A), quand le sablage était
prement dite : approche, sablage, en cours (nuisances provenant des
restitution. Avec trois extracteurs Trois phases de travaux extracteurs et de l’activité de
d’air en zone d’approche et « Le bâtiment de curage n’apporte sablage). Pour le confort des sala-
22 extracteurs en zone de sablage, rien pour la production. C’est un riés durant leurs pauses, il a donc
l’installation a été spécialement cali- investissement pour le confort des été décidé d’éloigner l’espace de
brée pour le traitement des matériels opérateurs, qui n’interviennent plus restauration.
de grande longueur. Une salle en extérieur et ainsi ne sont plus Enfin la troisième phase de travaux, >>>

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 33

TS0814P028035.indd 33 14/02/2020 12:33


EN IMAGES

8. UNE VOITURE MESURE


25 mètres de long et 2,5 mètres
de large. Le hall de sablage peut
en contenir deux. Le sablage est
toujours réalisé suivant le même
ordre : sols, parois, plafonds.
Cela prend entre huit et dix heures
en moyenne pour traiter une
voiture, par vacations de 2 h.
Autour de 3,5 tonnes de sable par
voiture, dont environ 500 kg de
déchets contenant de l’amiante,
sont récupérées après une
opération de sablage.
Le sable contenant de l’amiante
étant devenu un déchet,
il est ensuite traité comme tel,
et part en centre d’enfouissement.

Une formation
dédiée développée
Comme il n’existe pas de
formation technique propre
aux métiers de désamiantage,
une formation de 231 heures
a été élaborée conjointement
par Wig France Entreprises,
Amiante&Co, Pôle Emploi,
la région Grand-Est,
Constructys et le Centre
de formation Raymond-Bard
de Faulquemont, en Moselle.
Ce cursus enseigne les savoir-
faire théoriques, pratiques
et réglementaires nécessaires
aux opérations de
désamiantage, allant au-delà
du seul risque amiante.
Il est validé par l’obtention
d’un certificat de qualification
professionnelle (CQP). Douze
personnes ont été diplômées
au terme de la première session
en décembre 2019. 8

qui se termine tout juste, est consa- constants en matière de recherche nécessaire sollicitent fortement les
crée à la construction d’une troi- et développement, que ce soit sur membres supérieurs. L’entreprise
sième salle blanche de 300 m2 équi- les solutions de désamiantage ou projette également d’acquérir une
pée d’un pont roulant de 10 tonnes. sur la prise en compte des condi- centrale d’aspiration afin de sup-
« Les trois salles blanches et l’unité tions de travail », remarque Christelle primer les manutentions liées à l’éva-
de traitement des voitures sont Cunin. Outre les recherches sur les cuation des tonnes de sable une
conçues avec un système aérau- procédés techniques, comme envi- fois le sablage terminé. « Nous sol-
lique indépendant, ce qui permet sager la robotisation de certaines licitons tous les acteurs qui peuvent
à chacune d’être autonome, y com- phases de désamiantage, l’entre- nous apporter des solutions ou nous
pris pour la décontamination avec prise se penche actuellement sur éviter des erreurs : service de santé
des installations distinctes, explique le développement d’exosquelettes au travail, Carsat, Dreal, INRS… »,
Anita Romero-Hariot, experte d’as- pour assister les désamianteurs explique Cécile Colire, responsable
sistance-conseil à l’INRS. Cette lorsqu’ils manipulent les lances de QHSE et responsable technique
organisation permet de plus d’éviter sablage. amiante.
le croisement des flux de matériels À la sortie des buses, la vitesse de Et les différents risques liés à l’acti-
contaminés-décontaminés et des projection du sable est de 900 km/h vité ne sont pas laissés de côté. « Nos
personnes de chaque équipe. » sur les 20 premiers centimètres. Le responsables essaient vraiment de
« L’entreprise réalise des efforts poids des lances plus la pression prévoir le maximum en amont. On

34 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P028035.indd 34 18/02/2020 14:57


9. CHAQUE MOIS, l’entreprise
utilise environ 40 tonnes de sable.
L’approvisionnement se fait actuellement
manuellement. Des réflexions sont en cours
pour automatiser ce poste et supprimer
les ports de charge encore nécessaires,
grâce à des trémies en hauteur
et des tables élévatrices.

10. UNE FOIS LES TRAINS intégralement


désamiantés, ils sont pris en charge par
l’entreprise cotraitante Ecore. Ceux qui sont
en fin de vie terminent leur parcours sous
la mâchoire de cette cisaille. Il faut environ
7 jours entre la prise en charge d’une voiture
et son découpage.

10

met à notre disposition tous les équi­ Chaudron. L’encombrement des pour qu’ils puissent se loger à proxi-
pements dont on a besoin, explique pièces est en revanche plus mité et n’aient pas à faire l’aller-
Chris, un opérateur en zone de problématique. » retour domicile-travail chaque jour.
curage vert. Selon les modèles de L'activité peut aussi amener les opé- « Nous faisons régulièrement l’objet
voitures à curer, on a parfois besoin rateurs à être confrontés à la pré- d’audits externes, et l’une de nos
d’outils de démontage particuliers. sence d'aiguilles ou de seringues grandes fiertés est d’avoir été qua­
Dès qu’on en fait la demande, on souillées. Pour prévenir le risque bio- lifiés en conclusion de l’un d’eux
les obtient. » Certains outils doivent logique, le port de gants anti-piqûres “d’entreprise qui place l’humain au
même être créés parfois. « Car les est obligatoire. En cas d’accident, cœur de ses préoccupations” »,
trains ne sont pas faits pour être un protocole de prise en charge a conclut Cécile Colire. n
démontés, il faut parfois forcer. » Les été conçu avec le médecin du tra- 1. Le repérage avant travaux de matériaux
manutentions manuelles lors des vail, donnant lieu à une consultation contenant de l’amiante est réalisé par
un diagnostiqueur avant le début du
opérations de curage ? « Ça n’est DIAPORAMA médicale prioritaire. Le risque routier
démantèlement, selon la norme NF F01­020
pas vraiment un souci. Il n’y a pas SONORE fait également l’objet d’une prise en (octobre 2019) « Identification des matériaux
de véritable risque car il n’y a rien de Retrouvez compte particulière : du fait de l'iso- et produits contenant de l'amiante dans
le matériel roulant ferroviaire ­ Mission
lourd à l’intérieur des trains, puisqu’ils la vidéo sur lement du site, tous les salariés et méthodologie ». L’arrêté du 13 novembre 2019
ont été conçus avec la préoccu­ www.travail- habitent loin et bénéficient d'une relatif au repérage de l'amiante

pation du poids, répond Maxime et-securite.fr indemnité de grand déplacement


avant certaines opérations réalisées
dans les matériels roulants ferroviaires

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 35

TS0814P028035.indd 35 14/02/2020 12:33


EN ENTREPRISE

RISQUE CHIMIQUE

Une imagination sans fin


L’entreprise Wizzcom réalise des étiquettes 3D, à base FICHE D’IDENTITÉ
de résine. Lors de son déménagement, elle a bénéficié
n NOM : Wizzcom,
des conseils de la Carsat Languedoc-Roussillon nom commercial : Sÿnia
pour réduire les risques professionnels. Les résultats n ACTIVITÉ : doming
sont là et devraient être confirmés par des analyses. (fabrication d’étiquettes
en volume)
n LIEU : Laverune (Hérault)
n EFFECTIF : 14 salariés
DOMING… peu de gens locaux, les trois étapes ont lieu
connaissent cet anglicisme et dans des ateliers distincts, aux
pourtant, tout le monde a déjà vu risques spécifiques.
ces étiquettes autocollantes en
volume, formées d’un petit dôme. Un outil sur roulettes
La société Wizzcom en fabrique maison
plusieurs centaines de millions par Dans le premier espace de travail,
an, sous la marque Sÿnia. Pour de grandes bobines de matières
faire face à sa croissance, elle a plastiques – miroir, or ou blanc – L’essentiel
emménagé dans de nouveaux Malgré les moyens sont stockées. Elles seront impri-
locaux il y a deux ans, avec l’aide conséquents investis mées de motifs – fleurs, logos, > POUR FAIRE FACE
de la Carsat Languedoc-Roussil- par l’entreprise pour marques en tous genres – puis à sa progression d’activité,
lon pour réduire l’exposition aux la ventilation
prédécoupées pour former des l’entreprise Wizzcom
et le renouvellement a déménagé en 2018.
risques professionnels. de l’air, le masque autocollants. Ici, le bruit représente
Elle a suivi les conseils
« En 2005, je suis entré chez à adduction d’air de l’avis de tous une véritable
de la Carsat Languedoc-
Wizzcom comme stagiaire », est porté tant que source de fatigue. Les opérateurs Roussillon pour aménager
explique sans détour Sylvain le centre de mesures devant manipuler sans cesse ces
physiques de la Carsat ses nouveaux locaux
Maillard, l’actuel dirigeant de l’en- n’a pas effectué de
grandes bobines, l’encoffrement en tenant compte
treprise. En tant que commercial, mesures. Ici, la salle s’avère quasiment impossible. de la prévention
cela va de soi. En 2014, il reprend des petites séries. Chacun a donc été équipé de des risques professionnels.
la société alors qu’elle dépose le
bilan. « J’avais beaucoup démar-
ché, rencontré des futurs clients.
Je savais qu’il y avait du potentiel
autour du doming », insiste le
dirigeant.
En 2014, ils étaient 7 salariés et la
société était implantée à Saint-
Jean-de-Védas, dans l’Hérault. En
quatre ans, Sylvain Maillard double
le nombre de salariés. Et envisage
de déménager : « Sur les conseils
du service de santé au travail,
j’avais déjà pris contact avec la
Carsat Languedoc-Roussillon.
Lorsque j’ai trouvé de nouveaux
locaux à quelques kilomètres de
là, à Laverune, en 2018, je me suis
© Claude Almodovar pour l’INRS/2019

appuyé sur ses conseils pour les


équiper d’une aspiration à la
source. »
Trois étapes sont indispensables
pour réaliser ces étiquettes 3D :
l’impression et le prédécoupage
des autocollants ; puis le dépôt de
résine ; et enfin le contrôle qualité.
Dans les 1 000 m2 des nouveaux

36 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P036037.indd 36 18/02/2020 14:39


bouchons d’oreilles moulés. « Nous de la prévention » et une aide finan- parfums. Les plus grands noms de
allons aussi installer des panneaux cière pour l’installation d’un système la parfumerie sont présents. « 11 %
en plexiglass pour isoler un peu les d’extraction de vapeurs et mur de nos étiquettes 3D sont aussi
imprimantes », explique le aspirant, ainsi qu’un chauffage et olfactives, explique le dirigeant.
dirigeant. une climatisation. De plus, les pro- C’est un peu notre secret… » Même
Plusieurs fois par jour, les opérateurs duits chimiques sont stockés dans si ce ne sont que des parfums,
sont amenés à changer les bobines. un local spécifique, sur des bacs Alexis Capone estime qu’il lui sera
« Elles sont lourdes, pas loin de de rétention, dans les bidons ali- toujours nécessaire de porter un
18 kg », souligne une opératrice. mentant directement les machines. masque à adduction d’air pour
Denis Garcia, l’un des salariés, a Cela limite les déplacements, d’au- réaliser les étiquettes olfactives :
mis au point un outil sur roulettes
qui permet de les déplacer et de
les positionner à la bonne hauteur
pour les charger sur les
imprimantes.
Les deux pièces suivantes sont
consacrées à la dépose et au
séchage de la résine. La première
salle est destinée aux petites séries.
Une machine s’avance sur les rou-
leaux imprimés d’autocollants pré-
découpés et dépose des points de
résine. « La résine est constituée d’un
isocyanate et de polyol, explique
Sylvain Maillard. L’isocyanate est un
irritant et un allergisant, c’est pour
cette raison que nous avons fait inter-
venir la Carsat. » Dans les anciens
locaux, le masque à adduction d’air
© Claude Almodovar pour l’INRS

était obligatoire pour les opérateurs


travaillant au doming. Dans les nou-
veaux locaux, ils en portent encore.
« Nous allons faire des mesures, avec
le Centre de mesures physiques, pour
savoir si ces équipements sont encore
nécessaires, précise Johann Meissel,
contrôleur de sécurité à la Carsat
Languedoc-Roussillon. Car cette
entreprise a mis en place des moyens
conséquents pour la ventilation et Dans la deuxième tant que l’entreprise a aussi acheté « L’odeur peut vite devenir entê-
le renouvellement de l’air. » salle de doming, le des lève-fûts. tante. » « Au moment de la récu-
kraken, machine
Dans la deuxième salle de doming, Une chaussette au plafond traverse pération des solvants usagés, ou
industrielle en forme
le kraken 1 occupe quasiment tout de pieuvre qui occupe toute la pièce pour apporter de lorsqu’ils doivent enlever la résine
l’espace. Le kraken, c’est cette quasiment tout l’air neuf. Les plaques d’autocollants quand on change de client, ils
machine industrielle en forme de l’espace, réalise une avancent sur un carrousel : une peuvent aussi augmenter la puis-
pieuvre qui permet une aspiration aspiration à la source machine dépose les points de sance de l’aspiration permanente »,
lors de la dépose de la
à la source lors de la dépose de la résine et du séchage. résine qui s’étalent – et remplissent constate avec satisfaction le
résine et du séchage. « Dans les l’espace imparti – sous l’effet de contrôleur de sécurité.
précédents locaux, il n’y avait pas la chaleur en passant dans des Dernière salle, celle où sont réali-
d’aspiration, souligne le contrôleur fours. À chaque étape, une aspi- sées les opérations de contrôle
de sécurité. Nous avons réalisé des ration à la source est reliée à une qualité et de logistique, une table,
constats sur place puis présenté aspiration centralisée. « C’est au des sièges et une balance plus
une série de préconisations pour séchage qu’il y a des émanations ergonomiques ont été achetés…
faire progresser cette entreprise de produits chimiques, explique L’entreprise cherche sans cesse à
dans la prévention des risques Alexis Capone, responsable du améliorer les conditions de travail
professionnels. » doming. Mais depuis que nous de ses salariés et à faire face à sa
sommes dans ces nouveaux locaux, croissance. En 2019, son chiffre
Une chaussette avec ce système d’aspiration, on d’affaires a progressé de 35 % et
au plafond ne sent plus rien. » La Carsat doit Sylvain Maillard ne compte pas
Des préconisations qui s’accom- réaliser sous peu des analyses qui s’arrêter là : « Le doming n’a de
pagnent d’un contrat de prévention pourraient confirmer ou non l’ab- limite que l’imagination. » n
avec la Carsat Languedoc- sence de produits nocifs. Delphine Vaudoux
Roussillon. Celui-ci prévoit la for- Sur le côté, des petits bidons 1. En référence aux créatures fantastiques
mation du dirigeant aux « bases contiennent des concentrés de des légendes scandinaves.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 37

TS0814P036037.indd 37 14/02/2020 12:29


EN ENTREPRISE

BÂTIMENT FICHE D’IDENTITÉ

Des logements étudiants n OBJET : chantier de


réhabilitation de quatre
bâtiments d’habitation

s’offrent un lifting n

n
LIEU : Rennes
(Ille-et-Villaine)
EFFECTIF ACTUEL :
35 salariés
n EFFECTIF EN PIC :
Les 950 logements étudiants du campus de Beaulieu, 75 salariés
n DURÉE : quatre ans, un an
à Rennes, sont en cours de rénovation et de transformation. par bâtiment
Ce chantier d’ampleur, réalisé bâtiment par bâtiment n MAÎTRE D’OUVRAGE :
et programmé sur plusieurs années, bénéficie d’une Crous Bretagne

coordination sécurité et protection de la santé (SPS) n ENTREPRISE GÉNÉRALE :


Bouygues Bâtiment
impliquée très tôt dans sa conception. Une organisation Grand-Ouest
qui a permis de mettre en place une mutualisation des
moyens de travail en hauteur et de manutention mécanisée.

LE CAMPUS UNIVERSITAIRE de patrimoine au Crous, maître d’ou-


Beaulieu, à Rennes, accueille vrage du chantier. La construction
ch aq u e an n é e q u e lq u e d’un nouveau bâtiment de
10 000 étudiants et en loge plus 265 logements est par ailleurs en
de 2 000. Si la plupart de ces cours à proximité. »
scientifiques en herbe sont encore Sur ce chantier, la maîtrise d’ou-
loin des 30 printemps, les vrage a désigné le coordonnateur
constructions datent, elles, pour la SPS dès la phase avant-projet
plupart, des années 1960. C’est le sommaire, en mai 2018. « C’est rare
cas de quatre bâtiments d’habi- d’être sollicité autant en amont d’un
tation, composés de deux ailes de projet, témoigne Christophe
quatre étages, dont la rénovation Herbreteau, coordonnateur SPS
a été prévue au rythme de un par chez BTP Consultants. C’est pour-
année scolaire afin que les étu- tant là qu’on peut apporter beau-
diants n’aient pas à déménager coup en termes de prévention des
en cours d’année. Pour chacun risques professionnels. » Le coor-
des édifices, les façades seront donnateur SPS, l’architecte, le
refaites, l’isolation optimisée et maître d’ouvrage et la Carsat
l’intérieur des bâtiments réamé- Bretagne ont ainsi pu discuter
nagé. « Le projet consiste à trans- ensemble des mesures de préven-
former les 950 logements tion des risques professionnels à
actuels – des chambres avec toi- mettre en place en tenant compte
lettes et/ou salles de bain, toutes d’un contexte architectural
de 9 m2 – en 750 nouveaux loge- contraint, notamment des acrotères
ments, d’une surface comprise en béton minces.
entre 9 et 18 m2, détaille Pascal « Nos préconisations en prévention
Guergnon, directeur du service des risques professionnels ont été

L’essentiel
> UN CHANTIER de plusieurs années pour la transformation
de 950 logements étudiants est en cours sur le campus de Beaulieu
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

à Rennes.

> DES MOYENS de prévention mutualisés ont été mis en place


sur le chantier.

> ILS CONCERNENT la prévention des chutes de hauteur


et des TMS.

38 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P038039.indd 38 14/02/2020 12:28


suivies », apprécie Franck Bourien, quasiment jusqu’à la fin des tra- chantier », explique Camille Abadie,
contrôleur de sécurité à la Carsat vaux, les ascenseurs du bâtiment chargée de prévention chez
Bretagne. Cela a abouti à la mise ne seront mis en service qu’à la Bouygues Bâtiment Grand-Ouest.
en place de moyens partagés, livraison du chantier. Les lifts ont « Vu la configuration du chantier,
notamment les deux lifts de chan- pour fonction d’approvisionner les c’était plus sécurisé qu’un quai de
tier et l’échafaudage de pied, qui étages, de limiter le port de charge déchargement du fait que personne
concourent à l’amélioration des et de réduire la fatigue et les risques ne doit plus monter sur le camion
conditions de travail des compa- de chute dans les escaliers. Et ils pour décharger », note Ugo Le
gnons. « Ce n’était pas prévu dans réduisent le temps de manutention. Maout. Les futures cuisines com-
le projet initial, mais nous l’avons « En ce qui concerne les manuten- munes, une par étage et par aile,
inclus dans l’appel d’offres », précise tions, la prévention des risques pro- sont utilisées comme zones tampon.
Bertrand Aubry, architecte de fessionnels va souvent de pair avec Elles évitent le stockage autour du
l’agence Archipole. C’est Bouygues la performance économique du bâtiment, ce qui facilite la circula-
Bâtiment Grand-Ouest, entreprise chantier », estime Franck Bourien. tion au sein du chantier, dont l’es-
générale sur ce chantier, qui gère pace est limité.
tout ce qui concerne ces équipe- Puis le matériel est réparti à proxi-
ments, du devis à leur retrait, en mité de l’endroit où il va être installé.
LE CHIFFRE
passant par leur entretien et leur Les portes, les canalisations, les
bonne utilisation. « L'entreprise avait panneaux de doublage sont déjà

17
bien intégré nos exigences de sécu- sur place pour les compagnons des
rité », souligne Christophe lots techniques d’aménagement
Herbreteau. entreprises intérieur qui vont bientôt prendre
participent au chantier. le relais des électriciens. Pour les
Garde-corps en toiture
Les travaux de rénovation du pre-
mier bâtiment ont débuté en juillet
2019 et mobilisent 17 entreprises.
Y sont prévues 235 chambres, dont
8 adaptées aux personnes à mobi-
lité réduite, et des espaces com-
muns de détente et de restauration.
Depuis le début des travaux et pour
La désignation du
une durée de deux mois et demi, coordonnateur SPS
un échafaudage de pied ceinture dès la phase avant-
le bâtiment. Il permet d’accéder à projet sommaire
toutes les façades, tout en garan- a permis la mise
en place de moyens
tissant la protection contre les
partagés, notamment
chutes de hauteur des compa-
© Gaël Kerbaol/INRS/2019

les deux lifts


gnons en toiture – maçons, étan- de chantier
cheurs et compagnons de lots et l’échafaudage
techniques. de pied, qui
concourent
L’équipement de travail fait en effet à l’amélioration des
office de garde-corps en rive de conditions de travail
toiture, en attendant la pose des des compagnons.
protections collectives pour les
interventions ultérieures sur
ouvrage. « L’échafaudage rend les Le chef de chantier a été formé à manutentions dans les étages,
situations de travail plus stables la bonne utilisation de cet équipe- chaque entreprise utilise en général
qu’avec les nacelles, surtout dans ment de travail et déploie sa prise son propre matériel, des transpa-
les zones de terrain en pente en main auprès des futurs utilisa- lettes le plus souvent. Les anciennes
comme ici », ajoute Franck Bourien. teurs. « Nous avons établi un plan- cloisons intérieures ont été détruites
« Le chef de chantier effectue un ning en fonction des livraisons pré- et les nouvelles n’ont pas encore
contrôle visuel tous les jours, il s’as- vues. En dehors de ces moments, été posées, ce qui permet une
sure notamment de la présence des le personnel formé peut aussi s’en bonne circulation. « Pour les chan-
garde-corps », indique Ugo Le servir pour se déplacer », précise tiers de rénovation des trois autres
Maout, ingénieur travaux chez Ugo Le Maout. bâtiments qui ont une configuration
Bouygues Bâtiment Grand-Ouest. similaire, nous réfléchissons à pro-
Un travail d’inspection pour lequel Mutualiser davantage poser un transpalette électrique
il a reçu une formation spéci- Les livraisons sont amenées depuis par étage aux entreprises qui inter-
fique. les camions jusqu’au lift par des viennent dans le bâtiment », indique
Un lift de chantier a également été chariots télescopiques. « Nous Ugo Le Maout. Un pas de plus vers
installé pour chaque aile, pour le avons prévu ces engins lorsque nous la mutualisation des moyens de
bénéfice de tous les cotraitants et avons élaboré notre plan de manu- prévention. n
sous-traitants. Chacun restera tentions, lors de la préparation du Katia Delaval

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 39

TS0814P038039.indd 39 18/02/2020 14:42


EN ENTREPRISE

DÉCONSTRUCTION FICHE D’IDENTITÉ

Un casse n CHANTIER
de déconstruction
des bâtiments du Crédit

en toute sécurité foncier de France


n

n
LIEU : Laval (Mayenne)
MAÎTRE D’OUVRAGE :
ville de Laval
n TITULAIRE du lot n° 3 :
Sogea
n SOUS-TRAITANT
pour la déconstruction-
démolition-sciage :
RM Sciage, 12 salariés.
Tout son matériel est
électrique et commandé
à distance.

© Fabrice Dimier pour l’INRS/2019


L’essentiel
> LA VILLE de Laval
a racheté des bâtiments
du Crédit foncier de France
pour les transformer
en espaces dédiés
à la culture. L’entreprise
en charge du lot n° 3,
Sogea, a confié la
Ça n’est pas tous les jours que l’on s’attaque à une salle déconstruction et la
démolition à RM Sciage.
des coffres-forts en toute impunité. Et pourtant,
c’est bien ce qu’il s’est passé, à Laval, en Mayenne, > RM SCIAGE
n’intervient qu’avec
au mois de décembre dernier. Un chantier réalisé des engins électriques
à l’aide d’engins électriques commandés à distance, et commandés à distance.
Ils présentent l’énorme
compacts et particulièrement puissants, plus onéreux avantage d’éloigner
mais aux avantages considérables. l’opérateur des risques.

« POUR MON ENTREPRISE, c’est l’architecture de la fin des années des renforts métalliques. » Sogea
un chantier exceptionnel, lance 1930. Des façades style art déco a confié ces tâches, ainsi que la
Ugo Ramella, dirigeant de RM et, à l’intérieur, quelques restes de création d’ouvertures dans les
Sciage. Le plus beau à ce jour. » mosaïques de cette époque qu’il murs, à RM Sciage. Au total, ce sont
Le chantier en question, situé faudra conserver. Le tout devant environ 700 tonnes de ferrailles et
dans le quartier Bel-Air, à Laval, être transformé, pour 2021, en un béton qui devront être évacuées
en Mayenne, consiste à vaste ensemble dédié à la du chantier.
déconstruire et démolir une musique, à la danse et au théâtre. À l’intérieur, le clou du chantier est
grande partie de l’intérieur des « C’est un chantier qui a débuté le lieu qui fut un jour le mieux gardé
anciens bâtiments du Crédit fon- en novembre 2019, explique du bâtiment, la salle des coffres.
cier de France. Une banque. Dont Stéphane Morlot, chef de chantier Elle est impressionnante : pas loin
une immense salle des coffres. chez Sogea Réhabilitation Le de 1 300 m2, sur près de 10 m de
Hors du commun à plus d’un titre, Mans, titulaire du lot n° 3 : gros haut. Trois étages et des dizaines
ce chantier a été réalisé à l’aide œuvre, charpente métallique, et des dizaines de coffres-forts,
de matériel électrique com- étanchéité couverture, menuiseries qui renfermaient notamment des
mandé à distance. extérieures. Dans un premier bons au porteur, sont les témoins
Le bâtiment est imposant – temps, nous devons déconstruire, d’un passé révolu. Maintenant, il
6 300 m2 –, avec le charme de démolir, curer et mettre en place s’agit de découper les passerelles

40 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P040041.indd 40 18/02/2020 14:46


qui permettaient d’y accéder, un musculosquelettiques et de l’expo- Le scieur s’attelle désormais à la
peu à l’image des coursives des sition aux vibrations, et du fait de porte blindée. Il discute avec Ugo
prisons, de même que les coffres la commande déportée, la limi- Ramella pour trouver le meilleur
et la porte d’entrée blindée, puis tation des risques de chutes d’ob- mode opératoire, avant d’inciser
de déposer ces éléments qui jets et de gravats sur l’opérateur. le pourtour de la porte particuliè-
devront être triés... « De plus, nous sommes dans une rement résistante, puis de retirer
région où le secteur agroalimen- et déposer chaque élément à terre.
Plus cher, taire est très présent, explique Éric « Il faut un peu de temps pour
mais électrique Liger. Or il est interdit d’intervenir savoir bien se servir de cet engin »,
Pour accéder à cette salle située dans ce secteur avec des pelles remarque Jimmy Quivogne. « C’est
en rez-de-jardin, il a fallu créer thermiques. Ça joue aussi. » un peu dommage : dans ce métier,
une rampe et une ouverture afin Sur le chantier, Jimmy Quivogne, il n’y a pas vraiment de cursus pour
de faire passer des engins de taille un scieur, s’équipe. Il fixe à sa taille l’apprendre, remarque le dirigeant
modeste. « Nous avons répondu la ceinture comprenant le boîtier de l’entreprise. Il y a juste un CQP
à l’appel d’offres en mettant en de la commande déportée. « Ça scieur-carotteur (NDLR : certificat
avant le fait que nous allions inter- n’est pas trop lourd, dit-il. Et telle- de qualification professionnelle)
venir avec des engins électriques ment pratique ! » Le robot se que j’ai fait passer à deux per-
commandés à distance », explique déplace sur chenilles. Une fois cor- sonnes de mon entreprise. J’espère
Ugo Ramella. « Ici, c’est encore bien que d’autres le passeront,
assez rare de voir ce type d’engins mais ça demande du temps : un
LE CHIFFRE
sur les chantiers, surtout sur un an en alternance. Pour une petite
chantier de cette ampleur, sou- entreprise comme la mienne, ça

700 tonnes
ligne Éric Liger, contrôleur de n’est pas anodin, surtout quand
sécurité à la Carsat Pays-de-la- on décroche des gros chantiers
Loire. Ces machines sont à la fois comme celui-ci. »
plus puissantes et plus compactes de ferrailles et béton devront être évacuées
que les engins thermiques... et du chantier. Solutions techniques
elles éloignent les opérateurs des et organisationnelles
risques. » Le scieur change maintenant l’outil
RM Sciage est une société qui a rectement positionné, il est stabilisé du robot. Cela se fait en quelques
été créée il y a seize ans par Ugo sur ses quatre pieds et peut s’atta- minutes. Il a désormais attelé un
Ramella. Elle compte douze sala- quer aux coffres-forts, grâce à l’outil brise-roche hydraulique pour per-
riés. Depuis plus de dix ans, le diri- en forme de pince dont il est forer le béton des murs de la salle
geant n’investit que dans du maté- équipé. « Je suis loin de la machine, des coffres. Pour déplacer les
riel électrique et commandé à explique le scieur. Ma seule déchets, ils feront venir dans les
distance. « C’est un vrai choix. C’est contrainte est que je dois voir la prochains jours une pelle de taille
vrai que c’est beaucoup plus oné- pince pour travailler. Là, je suis à plus modeste. Mais toujours élec-
reux, reconnaît-il. De l’ordre de trois quelques mètres à côté du robot : trique. RM Sciage a remporté
fois plus cher que l’équivalent en c’est parfait. » « On remarque que l’appel d’offres « alors qu’ils
thermique. Mais je trouve que ses l’engin en lui-même est très peu n’étaient certainement pas les
avantages sont considérables. » bruyant, note Éric Liger. En revanche, moins chers, insiste le contrôleur
Il cite la réduction des nuisances les éléments en métal des coffres de sécurité. Mais c’est important
sonores, l’absence d’émission de font beaucoup de bruit lorsqu’ils de souligner que les solutions tech-
gaz d’échappement, la réduction tombent au sol. » D’où les protec- niques et organisationnelles
des risques de troubles tions auditives obligatoires. comptent aussi dans l’attribution
des marchés ».
Les avantages Après en avoir terminé avec les
des engins électriques coffres-forts, le robot commencera
à commande déportée
la destruction structurelle de dix
sont multiples :
réduction des poteaux de 800 mm x 800 mm de
nuisances sonores, la salle des coffres. « Si on avait
absence de gaz fait le choix du thermique, il aurait
d’échappement, fallu des engins énormes pour arri-
réduction des risques
de troubles ver à la puissance nécessaire,
musculosquelettiques remarque Stéphane Morlot.
et de l’exposition aux L’électrique a vraiment beaucoup
© Fabrice Dimier pour l’INRS/2019

vibrations, et limitation d’atouts. » D’ailleurs, l’entreprise


des risques de chutes
RM Sciage a bénéficié d’une aide
d’objets et de gravats
sur l’opérateur. financière de la Carsat pour l’achat
d’un robot de déconstruction élec-
trique, ainsi que pour des forma-
tions en prévention liées à cette
activité. n
Delphine Vaudoux

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 41

TS0814P040041.indd 41 18/02/2020 14:47


EN ENTREPRISE

FICHE D’IDENTITÉ Propriétaires de deux carrosseries à la périphérie de Vannes,


dans le Morbihan, Éric et Véronique Blaise ont conçu
n NOM : carrosseries
Kerthomas et Jouannic leurs établissements de façon à donner de bonnes
n LIEU : Ploeren (Morbihan) conditions de travail à leurs équipes. Une volonté
n ACTIVITÉ : carrosserie de prévention qui les a amenés notamment à acquérir
et mécanique
n EFFECTIFS : 18 salariés
des torches de soudage aspirantes, dispositifs encore
dont 4 apprentis peu répandus dans ce secteur d’activité.
n C.A. : 750 000 euros
annuels pour Kerthomas
et 1,6 million d’euros CARROSSERIE

Des conditions
pour Jouannic

de travail remises à neuf


L’essentiel
> À L’OCCASION
de la conception-
rénovation des bâtiments
qui accueillent
les carrosseries Jouannic
et de Kerthomas,
les conditions de travail
des salariés se sont
améliorées, avec
le soutien technique

© Patrick Delapierre pour l’INRS/2019


et financier de la Carsat
Bretagne.

> L’INSTALLATION
de torches aspirantes,
qui sont loin d’avoir été
adoptées dans ce secteur
d’activité, a justifié
la remise de la distinction
« Inn Situ » par la Carsat.

IL EST LOIN le temps où Éric Blaise de retenir les compétences, estime Grâce à la vitesse fait qu’il est à l’époque locataire de
a décidé de s’installer à son compte Véronique Blaise. Si les gars sont du flux d’air des postes son fonds de commerce. Le temps
de préparation avec
pour reprendre la carrosserie de contents de venir le matin, on a de aspiration par le sol, d’obtenir l’accord du propriétaire
Kerthomas à côté de Vannes dans bons atouts en main pour les faire le captage pour effectuer des travaux d’instal-
le Morbihan. On est alors en 2004 rester. » « Et du point de vue du pré- des poussières lation d’un système de captage des
et, à l’époque, avec quinze ans venteur que je suis, même si par la de polissage polluants, les devis des fabricants
résiduelles – l'outil
d’expérience dans le métier, l’entre- suite ils changent d’entreprise, c’est ne sont plus valables. « Ça a été un
est équipé d'une
preneur est seul pour faire tourner une bonne chose, ajoute Jean-Louis aspiration à la déclencheur, affirme le dirigeant. Si
son affaire. Aujourd’hui, avec sa Dupont, contrôleur de sécurité à la source – est régulier nous voulions être efficaces en pré-
femme Véronique, il gère deux enti- Carsat Bretagne. Car ils deviennent et efficace vention, il nous fallait être maîtres
tés : les carrosseries de Kerthomas promoteurs des solutions de pré- sur toute la surface chez nous. » Une volonté qui se
de travail.
et Jouannic. Elles comptent au total vention dont ils ont bénéficié. » Mais concrétise en 2012, avec l’acquisition
18 salariés, dont quatre apprentis, avant toute chose, si Éric Blaise a quasi simultanée de la carrosserie
qui interviennent sur plus de souhaité faire évoluer les conditions Jouannic et des locaux d’un maga-
2 000 véhicules par an. L’une des de travail dans ses entreprises, c’est sin de location de matériel de tra-
raisons de ce succès est certaine- parce qu’il en avait assez de travailler vaux pour accueillir l’activité de
ment à chercher du côté des à genoux, dans le froid, et de respirer Kerthomas.
conditions de travail. des poussières de ponçage et des « Le timing était parfait puisqu’en
« Dans la carrosserie, il est complexe solvants. arrivant dès le début des projets,
de recruter. Et parfois encore plus Sa première initiative se heurte au nous avons pu aller plus loin que ce

42 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P042043.indd 42 18/02/2020 14:57


© Patrick Delapierre pour l’INRS/2019
qu’avaient imaginé dans un premier avec aspiration par le sol se Si les torches des pièces est un modèle avec grille
temps M. et Mme Blaise, souligne chargent de capter les polluants. aspirantes sont de protection pour empêcher qu’un
répandues dans
Jean-Louis Dupont. Par exemple, Chacune des solutions a ses avan- élément expulsé sous la pression
l’industrie pour
j’ai conseillé d’opter pour une isola- tages et ses inconvénients. La pre- le soudage, il n’en blesse quelqu’un. Le démonte-
tion thermo-acoustique plutôt mière permet de faire de la peinture va pas de même amortisseur, actionné à l’aide d’une
qu’uniquement thermique. » Une en se tenant assez près de la grille pour les garages. pédale, est lui aussi doté d’une grille
option qui donne des résultats qui d’aspiration mais elle perd en effi- Ce seraient les seuls qui exclut tout risque de voir le ressort
établissements
enchantent les cogérants, tout cacité lorsque l’on s’en éloigne. À de Bretagne ainsi
se détendre inopinément et heurter
comme leurs salariés. « On peut l’inverse, la vitesse du flux d’air de équipés. l’opérateur.
s’entendre, même lorsqu’on utilise la seconde n’autorise pas à y Pour sa part, le lève-roue mobile sur
des outils bruyants. Et cela autorise peindre, mais son efficacité sur les batterie supprime les ports de
à mettre de la musique sans que ça poussières de polissage est régulière charge en offrant la possibilité de
tourne au brouhaha, s’enthousiasme sur toute la surface où l’on gare les déposer ou de remonter, sans avoir
Denis Blaise, carrossier et frère d’Éric. voitures à réparer. à les porter, les pneus des véhicules
Les anciens ateliers où le bruit était « Dans l’industrie, les torches aspi- installés sur le démonte-pneu ou les
permanent nous laissaient lessivés rantes pour le soudage sont ponts. « Et la fontaine de dégrais-
en fin de journée. » aujourd’hui répandues. Il n’en va pas sage biologique qui utilise des bac-
de même chez les carrossiers, téries plutôt que des solvants est
Des cabines de peinture explique Jean-Louis Dupont. vraiment efficace, ajoute Christian
différentes D’ailleurs, à ma connaissance, ce Bertin, un mécanicien. Un carbura-
Dans les nouveaux locaux qui teur bien encrassé en ressort comme
abritent la carrosserie de Kerthomas, neuf. Il faut quand même porter des
LE CHIFFRE
l’éclairage naturel a été favorisé. gants, mais c’est mieux que de se
Les toitures sont équipées de puits remplir les poumons de produits
de lumière tandis que les portes et
les murs sont vitrés. « Avoir une vue
sur l’extérieur est bon pour le moral »,
2 000 véhicules réparés par an.
chimiques. »
Les deux établissements ont béné-
ficié d’aides financières de la Carsat
souligne Véronique Blaise. Côté Bretagne, ce qui leur a permis de
équipements de travail, tous les sont les deux seules carrosseries à mettre en place les bonnes pra-
postes bénéficient d’un pont de s’être équipées de la sorte en tiques promues par la Caisse. Cette
carrossier supprimant le travail à Bretagne ! » Le matériel semble dernière a d’ailleurs récompensé la
genoux et favorisant le travail à convaincre les salariés, si l’on en croit démarche en lui décernant le prix
hauteur. Si les carrosseries sont cha- Franck Gillet, un soudeur : « Il faut un Inn Situ qui encourage les entreprises
cune équipées de deux cabines de temps d’adaptation, c’est sûr ! La engagées dans la prévention des
peinture ventilées, les postes dits torche est plus lourde, mais on n’en accidents du travail et des maladies
de préparation où sont effectuées prend plus plein le nez comme professionnelles. De quoi conforter
les opérations de ponçage avant. » Éric et Véronique qui prévoient déjà
diffèrent. L’essentiel des travaux de méca- d’autres améliorations, destinées
Dans la première, ce sont des nique se faisant sur le site Jouannic, notamment aux labos de prépa-
cabines à ventilation horizontale, son atelier dédié a bénéficié de ration des peintures, et l’agrandis-
dites cabines ouvertes, qui aspirent l’achat de différents équipements sement de l’espace dédié à la répa-
les poussières, alors que chez qui facilitent le travail du mécanicien. ration mécanique. n
Jouannic, des aires de préparation La presse qui permet de désolidariser Damien Larroque

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 43

TS0814P042043.indd 43 18/02/2020 14:58


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE
EXTRAITS DU JO
QUESTIONS-RÉPONSES Le zonage Atex
En réalisant le zonage ou le plan de zone Atex, l’employeur va délimiter
et hiérarchiser les zones où peuvent se former des atmosphères explosives.
Ce travail permettra par la suite de choisir le matériel, électrique
et non-électrique, afin qu’il soit en adéquation avec le type de zone
et qu’il ne constitue pas une source d’inflammation potentielle.

ATEX, POUR « ATMOSPHÈRE EXPLOSIVE par suite des conditions « Ce zonage a pour objectif de signaler la présence d’un produit
locales et opérationnelles ». Les risques d’explosion sont présents combustible dans l’atmosphère de travail à des concentrations
dans de nombreux secteurs d’activité et lieux de travail. Sans même où il est susceptible d’exploser, précise Benoît Sallé, ingénieur
que soient mis en œuvre des éléments particulièrement dangereux chimiste à l’INRS. Il est souvent figuré sur un plan en deux dimen-
et parfois dans des situations que ne soupçonnerait pas le non- sions, mais il faut bien avoir conscience qu’une zone Atex consti-
initié. Conformément à l’article R. 4227-50 du Code du travail, c’est tue un volume en trois dimensions. La matérialisation de ce volume
à l’employeur qu’il revient de délimiter les zones à risques d’explo- nécessite la réalisation d’un plan en hauteur et en coupe. »
sion, dites zones Atex, afin, d’une part, d’en identifier l’étendue et, Ce zonage doit être réalisé par un intervenant compétent interne
d’autre part, de mettre en place un matériel adapté et des mesures ou externe. L’INRS et certaines organisations professionnelles
de prévention appropriées : procédures spécifiques de travail, proposent une documentation conséquente sur le sujet. Elle per-
captage des émissions à la source, signalisation… Plus largement, met à l’entreprise de procéder de façon autonome. Cependant,
les obligations de l’employeur relatives à la prévention des explo- se faire accompagner par un prestataire spécialisé peut être
sions sur le lieu de travail sont inscrites dans le Code du travail aux opportun en cas de doute ou sur des cas atypiques.
articles R. 4216-31 et R. 4227-42 à R. 4227-54. Trois niveaux de classement de zones Atex sont définis en fonc-
Dans ce cadre, il lui faut évaluer le risque d’explosion et formaliser tion de la fréquence et de la durée de présence d’une atmo-
son analyse au travers du document relatif à la protection contre sphère explosive. En zone 0 (pour les gaz, vapeurs et brouillards)
ou zone 20 (pour les poussières), l’atmosphère explosive est pré-
sente en permanence ou pendant de longues périodes en fonc-
tionnement normal des installations. C’est par exemple le cas à
l’intérieur des réservoirs, des canalisations, des récipients ayant
contenu des substances inflammables.
En zone 1 (gaz, vapeurs et brouillards) et zone 21 (poussières), l’at-
mosphère explosive est présente occasionnellement lors du fonc-
tionnement normal des installations. Il peut s’agir de la trémie de
chargement manuel d’un pulvérulent combustible ou de la zone
© Gaël Kerbaol/INRS/2016

entourant un robinet de purge d’un réseau de liquide inflammable.


Enfin, en zone 2 (gaz, vapeurs et brouillards) ou zone 22 (poussières),
l’atmosphère explosive est présente accidentellement, en cas de
dysfonctionnement ou pendant de courtes durées. Exemples : le
volume au-dessus d’une soupape de surpression d’un réseau de
gaz inflammable, le volume à proximité d’une bride susceptible de
fuir, le volume en aval d’un filtre à manches…
Les locaux ou emplacements susceptibles de présenter une ou
plusieurs zones Atex sont signalés à l’aide du pictogramme réglementaire. « Comme tout ce qui relève de l’évaluation des risques, le zonage
doit être actualisé annuellement, rappelle Florian Marc, ingénieur
chimiste à l’INRS. Il peut également évoluer lors de changements
les explosions (DRPCE), intégré en annexe du document unique. Ce dans les produits utilisés, les équipements, l’organisation ou les
travail, complémentaire à celui – plus global – d’évaluation des procédés de travail. » En zone 0 ou 20, il convient d’utiliser du
risques chimiques, passe par l’inventaire des produits combus- matériel de catégorie 1. En zone 1 ou 21 du matériel de catégorie
tibles utilisés ou générés, l’analyse des procédés et des installa- 2 (ou 1). En zone 2 ou 22 du matériel de catégorie 3 (ou 2 ou 1). Ces
tions présentes sur le site (réacteur, cuve, silo, broyeur, circuit de catégories correspondent aux niveaux de sécurité exigés et les
dépoussiérage…), la réalisation du zonage Atex ou encore l’identi- matériels doivent être identifiés par un marquage spécifique. n
fication des sources d’inflammation potentielles. Grégory Brasseur
La définition des zones Atex sur les lieux de travail s’appuie sur 1. Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la protection des travailleurs susceptibles d’être
une analyse fine du processus de production. Un emplacement exposés à une atmosphère explosive.

devant faire l’objet d’un zonage est « un emplacement où il est


probable qu’une atmosphère explosive puisse se présenter en
quantités telles que des précautions spéciales sont nécessaires
En savoir plus
en vue de protéger la sécurité et la santé des travailleurs concer- n MISE EN ŒUVRE de la réglementation relative
nés 1 ». aux atmosphères explosives (Atex), ED 945, INRS.
Les différentes phases d’exploitation et les dysfonctionnements n INCENDIE et explosion sur le lieu de travail, ED 4702, INRS.
techniques et organisationnels pouvant survenir au cours de ces À télécharger sur www.inrs.fr
phases sont à prendre en compte lors de cette détermination.

44 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P044.indd 44 18/02/2020 12:16


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE

Blanchisserie-teinturerie
EXTRAITS DU JO
QUESTIONS-RÉPONSES

de détail
Cette activité comprend le blanchissage, le nettoyage à sec, le par sa collègue, l’hôtesse a actionné l’arrêt d’urgence de la machine et
repassage, etc., de tous les articles d’habillement et de matières fermé le pressing. Elle a néanmoins inhalé des vapeurs de perchloro-
textiles, effectués pour le compte de particuliers, les activités des éthylène et perdu connaissance alors qu’elle évacuait la galerie com-
blanchisseries de détail, les services des laveries automatiques en merciale. Cinq autres personnes ont été intoxiquées par ces vapeurs.
libre-service, la fourniture, par les blanchisseries de détail, de Le personnel des pressings peut également être exposé au risque
linge, de vêtements de travail et d’articles similaires. routier lors des tournées de ramassage et de livraison de linge.
Ce secteur se différencie de la moyenne des activités par une La mise en conformité des machines, la protection matérielle ou
proportion moindre d’accidents liés à la manutention manuelle immatérielle des zones dangereuses créées par des organes en
(45 % au lieu de 51 %) et une proportion plus importante de chutes mouvement représentent les fondements de la prévention du
de plain-pied (18 % au lieu de 16 %) et de chutes de hauteur (14 % au risque machine (voir le dossier INRS sur le sujet www.inrs.fr/risques/
lieu de 12 %). La manutention mécanique représente 5 % des acci- mecaniques/prevention-du-risque.html).
dents et le risque machine 4 %. Pour prévenir les risques d’inhalation de solvants, la ventilation
mécanique de l’atelier permet d’éliminer les vapeurs résiduelles
pendant le fonctionnement ou d’évacuer les vapeurs nocives en
cas d’émission accidentelle. Les détecteurs spécifiques servent
d’alerte en cas d’anomalie de composition de l’air ambiant.
L’usage du perchloroéthylène dans les pressings cessera d’ici 2022,
afin de limiter son impact sur la santé humaine et l’environnement.
Des produits de substitution existent.
Concernant le risque électrique, toutes les masses métalliques
© Fabrice Dimier pour l’INRS/2018

des machines doivent être reliées électriquement à la terre. Les


installations électriques doivent être vérifiées par un organisme
agréé par le ministère du Travail. (lire. Électricité : 10 règles élémen-
taires de sécurité, brochure INRS ED 6344).
Les maladies professionnelles sont en hausse de 6,4 % en 2017
avec 83 nouveaux cas recensés. Les troubles musculosquelet-
tiques sont en tête avec 95 % des cas. Dans ce secteur, deux
affections professionnelles sont provoquées par les hydrocar-
bures aliphatiques halogénés (tableau 12), une affection est
- Les accidents de machines recensés dans la base de données engendrée par les solvants organiques liquides à usage pro-
Epicea impliquent des calandreuses ou des plieuses de draps ou fessionnel (tableau 84) et un cas est reconnu hors tableau (ali-
de vêtements. néa 4). n
• Un repasseur-livreur qualifié utilisait une calandreuse pour repasser Claire Tissot
des taies d’oreillers. Il s’est brûlé la main droite après avoir approché
les rouleaux chauds de l’appareil. Les parties chaudes de la calandreuse
NAF 9601B - Blanchisserie-teinturerie de détail
(80 °C) étaient accessibles. Relevant du CTN F (bois, ameublement, papier-carton, textile, vêtement,
• Une étudiante a été embauchée pendant les vacances scolaires. Son cuirs et peaux, pierres et terres à feux) pour 95 % des salariés
travail consistait à disposer des chemises sur une machine conçue
pour effectuer leur pliage. Lors du placement d’un col de chemise, NAF 9610B % du total Tous NAF
machine en marche, son doigt a été pincé dans le presseur à col. Nombre de salariés 10 513 0,05 18 939 650
- Les salariés de cette activité peuvent être exposés également Nombre d’établissements 4 468 0,2 2 204 481
au risque électrique comme cette repasseuse qui utilisait une AT en premier règlement 247 0,04 632 918
table de repassage.
Dont AT avec 4 jours d’arrêt 221 0,04 572 798
• Le cordon d’alimentation du fer étant trop long, il s’accrochait au coin
métallique de la table à repasser. L’opératrice a tiré sur le fer, entraînant Nouvelles IP 18 0,05 33 204
une dégradation du recouvrement textile et de l’isolant plastique de Décès 0 0 530
deux des quatre conducteurs d’alimentation. La salariée a été électrisée. Journées perdues 17 856 0,04 41 718 338
L’installation électrique avait été refaite mais n’avait pas de sectionneurs
Indice de fréquence 23,5 33,4
à fusibles. La table de repassage était en excellent état.
- Plusieurs accidents concernent l’inhalation de vapeurs toxiques Taux de fréquence 15,9 20,9
ou de solvants. Taux de gravité 1,2 1,4
• Une hôtesse d’accueil travaille dans un pressing de nettoyage à sec Indice de gravité 13,9 11,6
implanté dans une galerie commerciale d’hypermarché. La machine
Maladies professionnelles 83 0,2 42 731
de nettoyage à sec est en cycle de séchage des vêtements, distillateur
en fonctionnement pour la régénération du solvant sale. La trappe du (Statistiques Cnam 2017). Les taux et indice de fréquence, basés sur un nombre
d’accidents, traduisent le degré d’exposition des salariés aux risques. Les taux
distillateur, mal fermée après le nettoyage effectué en début de poste, et indice de gravité, basés sur un nombre de journées perdues, traduisent l’impact
a dû se déverrouiller libérant environ 15 l de solvant à 140 °C. Alertée de la sinistralité sur la productivité.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 45

TS0814P044045.indd 45 14/02/2020 12:25


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE
EXTRAITS DU JO
Documents officiels
QUESTIONS-RÉPONSES EXTRAITS DE TEXTES parus du 1er au 31 janvier 2020

Santé et sécurité au travail


PRÉVENTION /GÉNÉRALITÉS • à l’établissement du règlement intérieur ;
• à la mise à disposition d’un local de restauration ;
ACCIDENTS DU TRAVAIL/ • au cas dans lequel l’employeur peut assurer lui-même la fonc-
MALADIES PROFESSIONNELLES tion de conseiller à la prévention hyperbare.

■ Tarification LIEUX DE TRAVAIL


Arrêté du 17 décembre 2019 modifiant l’arrêté du 16 décembre
1999 modifié et fixant pour l’année 2020 le taux de cotisation des ■ Conception
entreprises du bâtiment et des travaux publics à l’Organisme Ordonnance n° 2020-71 du 29 janvier 2020 relative à la réécriture
professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics des règles de construction et recodifiant le livre Ier du Code de
ainsi que le salaire de référence de la contribution due au titre la construction et de l’habitation.
de l’emploi de travailleurs temporaires. Ministère chargé des Collectivités territoriales. Journal officiel du 31 janvier
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 5 janvier 2020, texte n° 11 2020, texte n° 62 (www.legifrance.gouv.fr – 54 p.).
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.).
Cette ordonnance (Essoc II) habilite le gouvernement à prendre
Le taux de cotisation, pour l’année 2020, des entreprises affiliées des mesures visant à faciliter la réalisation des projets de
à l’O rganisme professionnel de prévention du bâtiment et des construction. Elle vise deux objectifs :
travaux publics (OPPBTP) est fixé à 0,11 % du montant des salaires • d’une part, permettre au maître d’ouvrage de bâtiments de
versés par l’employeur, y compris le montant des indemnités de satisfaire à ses obligations en matière de construction s’il
congés payés pour lesquelles une cotisation est perçue par les apporte la preuve qu’il parvient, par les moyens qu’il entend
caisses de congés payés instituées dans la branche. Par ailleurs, mettre en œuvre, à des résultats équivalents à ceux découlant
le taux de la contribution due au titre de l’emploi de travailleurs de l’application des normes de référence ;
temporaires auxquels les entreprises adhérentes font appel est • d’autre part, simplifier le corpus réglementaire en y inscrivant
fixé à 0,11 % du salaire horaire de référence, fixé à 12,92 euros, y les résultats à atteindre, en plus des moyens pour y parvenir
compris l’indemnité compensatrice de congés payés. et adopter une rédaction des règles de construction permet-
tant de distinguer clairement les « règles de construction » des
DROIT DU TRAVAIL autres dispositions plus générales qui offrent un cadre admi-
nistratif à l’ensemble de l’acte de construire.
■ Seuils d’effectif À cette fin, les objectifs généraux des règles de construction sont
Décret n° 2019-1586 du 31 décembre 2019 relatif aux seuils d’effectif. identifiés par l’ordonnance qui renvoie au pouvoir réglementaire
Ministère chargé de l’Économie. Journal officiel du 1er janvier 2020, texte la définition des résultats minimaux à atteindre.
n° 31 (www.legifrance.gouv.fr – 3 p.).
Les dispositions de l’ordonnance entreront en vigueur à une
Ce décret précise les modalités de décompte des effectifs date fixée par décret en Conseil d’État, et au plus tard le 1er juil-
salariés fixées par l’article L. 130-1 du Code de la Sécurité let 2021. À cette même date, l’ordonnance Essoc I n° 2018-937
sociale, créé par l’article 11 de la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 du 30 octobre 2018 visant à faciliter la réalisation de projets de
relative à la croissance et la transformation des entreprises construction et à favoriser l’innovation, sera abrogée. Toutefois,
(dite « loi pacte »). Cet article prévoit que l’effectif annuel de elle demeurera applicable aux opérations de construction ou
l’employeur, y compris lorsque l’entreprise compte plusieurs de rénovation de bâtiments pour lesquelles une attestation de
établissements, correspond à la moyenne du nombre de per- solution d’effet équivalent a été délivrée avant la date d’entrée
sonnes employées au cours de chacun des mois de l’année en vigueur de l’ordonnance Essoc II.
civile précédente (pour plus de précisions, consulter le bulletin
d’actualités juridiques de mai 2019, pp. 7 à 9). ■ Contrats d’apprentissage
L’article R. 310-1 du Code de la Sécurité sociale est modifié afin et de professionnalisation
de préciser que pour la détermination de l’effectif mentionné Arrêté du 22 janvier 2020 relatif au modèle de convention prévu
à l’article L. 130-1 du même code, les mois au cours desquels aux articles R. 6222-67 et R. 6325-34 du Code du travail.
aucun salarié n’est employé ne sont pas pris en compte pour
établir cette moyenne. Arrêté du 22 janvier 2020 relatif au modèle de convention prévu
Le décret précise également que seuls les titulaires d’un contrat aux articles R. 6222-66 et R. 6325-33 du Code du travail.
de travail et les salariés non statutaires et non titulaires pouvant Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 31 janvier 2020, textes n° 34
bénéficier de l’allocation chômage sont comptabilisés dans et 35 (www.legifrance.gouv.fr - respectivement 12 et 10 p.).
l’effectif. Ainsi, les mandataires sociaux n’entrent plus dans le
calcul de l’effectif. Ces deux arrêtés fixent les modèles de conventions qui peuvent
Par ailleurs, ce texte modifie les seuils d’effectif relatifs notam- être signées, en cas de mobilité dans ou hors de l’Union euro-
ment : péenne entre le titulaire d’un contrat d’apprentissage ou d’un

46 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P046049.indd 46 14/02/2020 12:24


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE
EXTRAITS DU JO
QUESTIONS-RÉPONSES

contrat de professionnalisation et ses représentants légaux pour Par décision du 24 juillet 2019 (Bulletin d’actualités juridiques
un mineur, l’employeur en France, l’employeur à l’étranger, le de juillet-août 2019, page 29), le Conseil d’État a annulé l’ar-
centre de formation en France et, le cas échéant, le centre rêté du 25 juillet 2016 définissant les critères de certification
de formation à l’étranger. des compétences des personnes physiques opérateurs de
repérage, d’évaluation périodique de l’état de conservation
des matériaux et des produits contenant de l’amiante, et
ORGANISATION / SANTÉ AU TRAVAIL d’examen visuel après travaux dans les immeubles bâtis et
les critères d’accréditation des organismes de certification du
CHSCT/CSE seul fait qu’il rendait obligatoire une norme internationale non
accessible gratuitement sur le site de l’Association française
■ Experts agréés de normalisation (Afnor).
Arrêté du 19 décembre 2019 portant agrément des experts Dans la continuité de cette décision, le juge des référés du
auxquels le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de Conseil d’État, dans une ordonnance du 27 août 2019, a pro-
travail ou le comité social et économique peuvent faire appel. noncé la suspension des articles 4 et 13 de l’arrêté interminis-
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 5 janvier 2020, texte n° 12 tériel du 16 juillet 2019 relatif au repérage de l’amiante avant
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). certaines opérations réalisées dans les immeubles bâtis (bul-
letin d’actualités juridiques de juillet-août 2019, pages 18-19)
en ce qu’ils faisaient référence aux dispositions de l’article 2
RISQUES BIOLOGIQUES ET CHIMIQUES de l’arrêté du 25 juillet 2016 annulé pour poser l’obligation de
confier les missions de repérage de l’amiante avant travaux
RISQUE BIOLOGIQUE portant sur les immeubles bâtis aux opérateurs de repérage
titulaires d’une certification avec mention.
■ Vaccination
Décret n° 2020-28 du 14 janvier 2020 relatif à l’obligation vac- L’arrêté du 8 novembre 2019 relatif aux compétences des
cinale contre la fièvre typhoïde des personnes exerçant une personnes physiques opérateurs de repérage, d’évaluation
activité professionnelle dans un laboratoire de biologie médicale. périodique de l’état de conservation des matériaux et des
Ministère chargé de la Santé. Journal officiel du 16 janvier 2020, texte produits contenant de l’amiante, et d’examen visuel après
n° 16 (www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). travaux dans les immeubles bâtis (bulletin d’actualités juri-
diques de novembre 2019, pages 11-12), pris en remplacement
Ce décret suspend cette l’obligation vaccinale des personnes de l’arrêté du 25 juillet 2016 annulé, maintient les dispositifs de
qui exercent une activité professionnelle dans un laboratoire de certification avec mention ou sans mention prévus par l’arrêté
biologie médicale compte tenu de l’évolution de la situation épi- du 25 juillet 2016.
démiologique et des connaissances médicales et scientifiques.
L’arrêté du 23 janvier 2020 modifie celui du 16 juillet 2019 de
RISQUE CHIMIQUE manière à renvoyer aux dispositions de l’arrêté du 8 novembre
2019 relatives à la certification avec mention et à prévoir une
■ Amiante période transitoire d’entrée en vigueur des dispositions exigeant
Arrêté du 26 décembre 2019 modifiant l’arrêté du 1er octobre de confier les missions de repérage de l’amiante avant travaux
2019 relatif aux modalités de réalisation des analyses de maté- portant sur les immeubles bâtis à des opérateurs de repérage
riaux et produits susceptibles de contenir de l’amiante, aux titulaires d’une certification avec mention, conformément à l’or-
conditions de compétences du personnel et d’accréditation donnance du juge des référés du Conseil d’État du 27 août 2019.
des organismes procédant à ces analyses.
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 1er janvier 2020, texte Circulaire Cnam/DRP CIR-1/2020 du 6 janvier 2020 relative à la
n° 39 (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.). revalorisation au 1er janvier 2020 des allocations de cessation
anticipée d’activité.
Cet arrêté supprime une légende maintenue par erreur au Caisse nationale d’assurance maladie (www.mediam.ext.cnamts.fr/
logigramme synthétisant les étapes de détection et d’identi- cgi-ameli/aurweb/ACIRCC/MULTI - 2 p.).
fication d’amiante naturellement présent dans les matériaux
bruts, prévu au III de l’annexe I de l’arrêté du 1er octobre 2019 Cette circulaire diffuse les coefficients de revalorisation pour
relatif aux modalités de réalisation des analyses de matériaux la prise en compte des salaires dans le cadre de l’allocation
et produits susceptibles de contenir de l’amiante, aux condi- de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante,
tions de compétences du personnel et d’accréditation des pour les années 1950 à 2020.
organismes procédant à ces analyses.
Arrêté du 23 décembre 2019 modifiant et complétant la liste
Arrêté du 23 janvier 2020 modifiant l’arrêté du 16 juillet 2019 des établissements de fabrication, flocage et calorifugeage à
relatif au repérage de l’amiante avant certaines opérations l’amiante susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation
réalisées dans les immeubles bâtis. anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 30 janvier 2020, texte Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 11
n° 24 (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.). (www.legifrance.gouv.fr – 1 p.).

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 47

TS0814P046049.indd 47 14/02/2020 12:24


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE
EXTRAITS DU JO
QUESTIONS-RÉPONSES

Arrêté du 23 décembre 2019 modifiant la liste des établissements Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant la liste des établissements
et des métiers de la construction et de la réparation navales et des métiers de la construction et de la réparation navales
susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée
d’activité des travailleurs de l’amiante. d’activité des travailleurs de l’amiante.
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 12 Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 21
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). (www.legifrance.gouv.fr – 1 p.).

Arrêté du 23 décembre 2019 modifiant la liste des établissements Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant et complétant la liste des
et des métiers de la construction et de la réparation navales établissements de fabrication, flocage et calorifugeage à
susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée l’amiante, susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation
d’activité des travailleurs de l’amiante. anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 13 Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 14 janvier 2020, texte n° 9
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.).

Arrêté du 23 décembre 2019 modifiant la liste des établissements ■ Biocides


et des métiers de la construction et de la réparation navales Décision d’exécution (UE) 2020/27 de la Commission du 13 jan-
susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée vier 2020 reportant la date d’expiration de l’approbation du
d’activité des travailleurs de l’amiante. propiconazole en vue de son utilisation dans les produits
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 14 biocides du type 8.
(www.legifrance.gouv.fr – 2 p.). Commission européenne. Journal officiel de l’Union européenne
n° L 008 du 14 janvier 2020 – pp. 39-40.
Arrêté du 23 décembre 2019 modifiant et complétant la liste
des établissements de fabrication, flocage et calorifugeage à Cette décision reporte la date d’expiration de l’approbation
l’amiante susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation du propiconazole en vue de son utilisation dans les produits
anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante. biocides du type 8 au 31 mars 2021.
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 15
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). Arrêté du 5 décembre 2019 portant abrogation de l’arrêté du
14 juin 2010 pris en application de l’article 7 du décret n° 2009-
Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant et complétant la liste des 1685 du 30 décembre 2009 fixant les conditions d’utilisation
établissements de fabrication, flocage et calorifugeage à des fumigants à base d’acide cyanhydrique comme produits
l’amiante, susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation mentionnés à l’article L. 522-1 du Code de l’environnement.
anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante. Ministère chargé de l’Environnement. Journal officiel du 12 janvier 2020,
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 16 texte n° 3 (www.legifrance.gouv.fr – 1 p.).
(www.legifrance.gouv.fr – 2 p.).
■ Étiquetage
Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant la liste des établissements de Règlement délégué (UE) 2020/11 de la Commission du 29 octobre
fabrication, flocage et calorifugeage à l’amiante, susceptibles 2019 modifiant le règlement (CE) n° 1272/2008 du Parlement
d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité des européen et du Conseil relatif à la classification, à l’étiquetage
travailleurs de l’amiante. et à l’emballage des substances et des mélanges en ce qui
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 17 concerne les informations relatives à la réponse à apporter
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). en cas d’urgence sanitaire.
Commission européenne. Journal officiel de l’Union européenne
Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant la liste des établissements n° L 006 du 10 janvier 2020 – pp. 8-14.
et des métiers de la construction et de la réparation navales
susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée Le règlement CE n° 1272/2008 du Parlement européen et
d’activité des travailleurs de l’amiante. du Conseil du 16 décembre 2008 relatif à la classification,
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 18 à l’étiquetage et à l’emballage des substances et des
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). mélanges, modifiant et abrogeant les directives 67/548/CEE et
1999/45/CE et modifiant le règlement (CE) n° 1907/2006 a été
Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant et complétant la liste des éta- modifié par le règlement (UE) 2017/542 de la Commission du
blissements et des métiers de la construction et de la réparation 22 mars 2017. Cette modification ajoute une annexe au règle-
navales susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation ment CE n° 1272/2008 relative à la communication d’infor-
anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante. mations relatives aux informations harmonisées concernant
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 19 la réponse à apporter en cas d’urgence sanitaire. Plus pré-
(www.legifrance.gouv.fr – 1 p.). cisément, il était prévu qu’à partir du 1er janvier 2020 et de
manière progressive, l’étiquette d’un mélange dangereux
Arrêté du 7 janvier 2020 modifiant et complétant la liste des éta- devrait inclure un identifiant unique de formulation. Des pro-
blissements et des métiers de la construction et de la réparation positions rédactionnelles ont été formulées et des difficultés
navales susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation ont été soulevées, notamment :
anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante. • les effets de la variabilité élevée dans la composition du
Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 11 janvier 2020, texte n° 20 mélange en raison de l’origine naturelle des composants ;
(www.legifrance.gouv.fr – 2 p.). • la difficulté de connaître la composition exacte des produits

48 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P046049.indd 48 14/02/2020 12:24


SERVICES
RETOUR SUR…
À LA LOUPE
EXTRAITS DU JO
QUESTIONS-RÉPONSES

dans les cas impliquant des chaînes d’approvisionnement Ministère chargé du Travail. Journal officiel du 7 janvier 2020, texte n° 10
complexes ; (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.).
• l’incidence de fournisseurs multiples de composants du
mélange présentant les mêmes propriétés techniques et Cet arrêté recense les organismes agréés pour effectuer des
les mêmes dangers. relevés photométriques sur les lieux de travail tels que définis
En conséquence, le règlement (UE) 2020/11 reporte la première par l’arrêté du 23 octobre 1984 relatif aux relevés photomé-
date de mise en conformité du 1er janvier 2020 au 1er janvier triques sur les lieux de travail et aux conditions d’agrément des
2021 afin de laisser suffisamment de temps pour mettre au personnes et organismes pouvant procéder à ces contrôles. Il
point les solutions et apporter les modifications nécessaires précise également la date jusqu’à laquelle chaque agrément
aux nouvelles règles. Ce report ne remet pas en cause la est valable.
nécessité pour les États membres de faire en sorte que leurs
systèmes soient opérationnels en temps utile avant le 1er jan- Il entre en vigueur le 1er janvier 2020 et abroge l’arrêté du
vier 2021, afin de laisser aux importateurs et aux utilisateurs en 20 décembre 2018 portant agrément d’organismes habilités
aval suffisamment de temps pour préparer leurs déclarations à effectuer des relevés photométriques sur les lieux de travail.
avant cette date.
■ Équipements sous pression
■ Phytosanitaires Arrêté du 24 décembre 2019 portant interdiction de mise sur le
Note de service DGER/SDPFE/2020-22 du 14/01/2020 relative marché de bouteilles de gaz métalliques contenant de l’hélium.
à la mise en œuvre des modalités d’accès aux certificats indi- Ministère chargé de l’Environnement. Journal officiel du 1er janvier 2020,
viduels produits phytopharmaceutiques par les organismes texte n° 19 (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.).
de formation habilités prévues à l’article R. 254-14 du Code
rural et de la pêche maritime. Arrêté du 24 décembre 2019 portant interdiction de mise sur le
Ministère chargé de l’Agriculture. Bulletin officiel du ministère chargé marché de bouteilles de gaz métalliques contenant de l’hélium.
de l’Agriculture et de l’Alimentation n° 3 du 16 janvier 2020 – 7 p. Ministère chargé de l’Environnement. Journal officiel du 3 janvier 2020,
texte n° 7 (www.legifrance.gouv.fr – 2 p.).
Cette note de service a pour objet de compléter et de modi-
fier la note de service DGER/SDPFE/2019-745 du 29 octobre Décision BSERR n° 19-195 du 2 décembre 2019 modifiant la
2019. Elle apporte notamment des informations complé- décision BSEI n° 14-082 du 31 juillet 2014 relative à la reconnais-
mentaires au cahier des charges organisationnel de mise sance d’un cahier technique professionnel relatif aux récipients
en œuvre des modalités d’accès aux certificats individuels munis d’adsorbant pour la déshydratation de l’alcool éthylique.
des produits phytopharmaceutiques par les organismes de Ministère chargé de l’Environnement. Bulletin officiel du ministère
formation habilités prévus à l’article R. 254-14 du Code rural chargé de la Transition écologique et solidaire – 3 p.
et de la pêche maritime (CRPM).
Décision BSERR n° 20-004 du 8 janvier 2020 modifiant la déci-
■ Reach sion BSEI n° 08-063 du 4 mars 2008 relative au contrôle en
Résumé des décisions de la Commission européenne relatives service des réservoirs de stockage de gaz de pétrole liquéfiés
aux autorisations de mise sur le marché en vue de l’utilisation dit « moyen et gros vrac ».
et/ou aux autorisations d’utilisation de substances énumérées Ministère chargé de l’Environnement. Bulletin officiel du ministère
à l’annexe XIV du règlement (CE) n° 1907/2006 du Parlement chargé de la Transition écologique et solidaire – 3 p.
européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’éva-
luation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que Décision BSERR n° 20-005 du 7 janvier 2020 modifiant la déci-
les restrictions applicables à ces substances (Reach). sion BSEI n° 05-95 du 1er avril 2005 relative à la reconnaissance
Commission européenne. Journal officiel de l’Union européenne, d’un cahier technique professionnel.
n° C 016 du 17 janvier 2020 – p. 3. Ministère chargé de l’Environnement. Bulletin officiel du ministère
chargé de la Transition écologique et solidaire – 3 p.
Ce document signale une décision du 10 janvier 2020 auto-
risant plusieurs sociétés à utiliser du trioxyde de chrome ■ Protection individuelle
(n° CE 215-607-8 ; n° CAS: 1333-82-0), jusqu’au 10 janvier 2032, Arrêté du 22 janvier 2020 portant abrogation de l’arrêté du
pour une utilisation dans la formulation industrielle d’une solu- 7 avril 1999 fixant le guide national de référence relatif aux
tion de trioxyde de chrome à moins de 0,1 % masse/masse appareils respiratoires isolants.
pour la passivation de la feuille de cuivre utilisée dans la fabri- Ministère chargé de l’Intérieur. Journal officiel du 25 janvier 2020, texte
cation de batteries lithium-ion pour véhicules à moteur. n° 28 (www.legifrance.gouv.fr – 1 p.).

Ce texte abroge un arrêté du 7 avril 1999 qui fixait, dans son


RISQUES MÉCANIQUES ET PHYSIQUES annexe, le guide national de référence relatif aux règles d’uti-
lisation et la procédure opérationnelle liée au port des appa-
RISQUE PHYSIQUE reils respiratoires isolants par les sapeurs-pompiers.

■ Éclairage
Arrêté du 20 décembre 2019 portant agrément d’organismes
habilités à effectuer des relevés photométriques sur les lieux
de travail pouvant être prescrits par l’inspecteur du travail.

travail & sécurité – n° 814 – mars 2020 49

TS0814P046049.indd 49 14/02/2020 12:24


SERVICES
RETOUR SUR…
LES THÈMES DES QUESTIONS présentées ici sont extraits des assistances assurées par les experts
À LA LOUPE de l’INRS. Les réponses apportées sont données à titre indicatif et ont pour objectif de fournir des éléments
EXTRAITS DU JO d’information. Elles ne pourraient, en aucun cas, être considérées comme des textes de référence.
QUESTIONS-RÉPONSES

CSE et représentants de proximité


Est-il possible d’obtenir un délai supplémentaire
pour la mise en place d’un comité social et économique (CSE) ?

RÉPONSE Depuis le 1er janvier 2020, toute entre- ministère chargé du Travail pour lui demander que
prise dont l’effectif atteint au moins 11 salariés pen- les instances représentatives du personnel (IRP), en
dant 12 mois consécutifs doit obligatoirement avoir place dans les entreprises n’ayant pas respecté
mis en place un CSE. Toutefois, dans plusieurs cas l’obligation de mise en place du CSE, puissent per-
de figure, une entreprise pourrait se trouver dépour- durer après le 1er janvier 2020 et jusqu’à l’organisa-
vue de CSE à compter de cette date, notamment tion des élections. Muriel Pénicaud a écarté cette
si l’employeur n’a pas mis en œuvre d’élections ou idée soulignant dans un discours que la loi avait
si un procès-verbal de carence établi par l’em- prévu un délai important pour la mise en place
ployeur constate l’absence de mise en place du CSE (presque deux ans et demi puisque le CSE a été créé
(faute de candidats par exemple), ou encore si les par les ordonnances Macron de 2017). Elle a égale-
élections du CSE ont été annulées à la suite d’une ment confirmé que l’absence de CSE au 1er janvier
contestation. Fin octobre 2019, quatre syndicats de 2020 constituait un délit d’entrave si elle résultait de
salariés (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC) ont écrit au l’absence d’élections organisées par l’employeur. n

Qu’est-ce qu’un représentant de proximité ?

RÉPONSE Les représentants de proximité sont traduisent, dans certains cas, par une centralisa-
soit des membres du comité social et économique tion excessive de cette représentation au niveau
(CSE), soit des personnes non membres mais qui de l’entreprise ».
ont été désignées par celui-ci pour une durée qui La mise en place des représentants de proximité
prend fin avec celle du mandat des membres élus n’étant pas obligatoire, le Code du travail ne pré-
du comité. En fonction de l’organisation mise en voit aucune disposition spécifique applicable en
place dans l’entreprise et de son effectif, les ques- l’absence d’accord. L’accord d’entreprise qui les
tions relatives à la sécurité peuvent être soit prises institue doit donc être le plus complet possible afin
en charge par le comité social et économique, soit qu’ils puissent pleinement se saisir de leurs attri-
par la commission santé sécurité et conditions de butions. Celui-ci doit notamment définir :
travail (CSSCT), soit par des représentants de • le nombre de représentants de proximité ;
proximité. • leurs attributions, notamment en matière de
À noter qu’ils ont été créés avec les ordonnances santé, sécurité et conditions de travail ;
Macron du 22 septembre 2017, « afin d’éviter que la • les modalités de leur désignation ;
fusion des institutions représentatives du personnel • leurs modalités de fonctionnement, notamment
au sein d’une instance unique (le comité social et le nombre d’heures de délégation dont ils béné-
économique) et l’unification du périmètre de la ficient, pour l’exercice de leurs attributions
représentation du personnel qui en découle ne se (art. L. 2313-7 du Code du travail). n

Je dirige une entreprise de 123 salariés qui a deux sites.


Dois-je mettre en place des représentants de proximité ?

RÉPONSE Dans la mesure où la réglementation de relais sur le terrain et faciliter la remontée d’infor-
n’impose pas la mise en place de représentants de mations afin d’apporter des éléments utiles aux élus
proximité dans l’entreprise, il appartient aux acteurs du CSE dans l’exercice de leurs prérogatives. n
de celle-ci d’adapter la représentation du person-
nel à leurs besoins propres. Dans les entreprises
En savoir plus
comptant un effectif important, il peut paraître
opportun de désigner des représentants de proxi- n www.inrs.fr/demarche/representants-proximite/
mité en dehors des membres élus du comité. Les conditions-mise-place-missions.html
représentants de proximité pourront jouer un rôle

50 travail & sécurité – n° 814 – mars 2020

TS0814P050.indd 50 18/02/2020 14:58


L’Institut national de recherche et de sécurité
pour la prévention des accidents du travail
et des maladies professionnelles est une
association déclarée sans but lucratif.

UN ACTEUR DU DISPOSITIF DE PRÉVENTION EN FRANCE


L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail
et des maladies professionnelles (INRS) est une association loi 1901, créée en 1947 sous l’égide
de la Cnam, administrée par un Conseil paritaire (employeurs et salariés).
De l’acquisition de connaissances jusqu'à leur diffusion, en passant par leur transformation
en solutions pratiques, l’Institut met à profit ses ressources pluridisciplinaires pour diffuser
une culture de prévention dans les entreprises et proposer des outils adaptés à la diversité
des risques professionnels.
L’action de l’INRS s’articule autour de quatre missions complémentaires : études et recherche,
assistance, formation, information.
L’INRS, c’est aujourd’hui 580 collaborateurs répartis sur deux sites : à Paris (209 personnes)
et en Lorraine (371 personnes). L’INRS est financé par la Sécurité sociale-Accidents du travail/
risques professionnels.

MEMBRES ACTIFS DE L’ASSOCIATION CONSEIL D'ADMINISTRATION


n Confédération générale du travail (CGT) n Président : Renaud Buronfosse
n Confédération française démocratique n Vice-Président : Ronald Schouller
du travail (CFDT) n Secrétaire : Bernard Salengro
n Confédération générale du travail-force n Trésorier : Pierre-Yves Montéléon
ouvrière (CGT-FO)
n Secrétaire adjoint : Daniel Boguet
n Confédération française des travailleurs
n Trésorier adjoint : Pierre Thillaud
chrétiens (CFTC)
n Confédération française de l’encadrement-
Confédération générale des cadres n ADMINISTRATEURS TITULAIRES
(CFE-CGC) Myriam Armengaud • Nathalie Buet •
n Mouvement des entreprises de France Dominique Boscher • Alain Delaunay •
(Medef) Serge Gonzales • Edwina Lamoureux •
Richard Langlet • Marie-Hélène Leroy •
n Confédération des petites et moyennes
José Lubrano • Carole Panozzo •
entreprises (CPME)
Daniel Pétigny
n Union des entreprises de proximité (U2P)

n ADMINISTRATEURS SUPPLÉANTS
Dominique Burgess • Philippe Debouzy •
Émilie Cantrin • Christian Expert • Johnny
Favre • Franck Gambelli • Christophe Godard •
Catherine Landais • Mohand Meziani •
Jean-Baptiste Moustié • Katia Philippe •
Monique Rabussier • Maxime Raulet •
Betty Vadeboin

Retrouvez toutes les information sur www.inrs.fr

TS0814P051.indd 51 14/02/2020 12:39


Le 7 avril 2020 à 11 h

LE RISQUE ROUTIER
LORS DES DÉPLACEMENTS
PROFESSIONNELS
Vous et vos équipes conduisez dans le cadre de votre travail.
Comment prévenir les risques routiers en mission ?

Travail & Sécurité propose une nouvelle table ronde en ligne.


Des experts en prévention et des entreprises
répondront à vos questions.

POSEZ VOS QUESTIONS DÈS À PRÉSENT

SUIVEZ L’ÉMISSION EN DIRECT


OU EN REPLAY
© Gael Kerbaol/INRS/2020

Inscription sur : inrs-rendezvous-ts.fr


TS0814P052.indd 52 18/02/2020 12:26

Vous aimerez peut-être aussi