Vous êtes sur la page 1sur 1

TROUVER UN ORTHODONTISTE CERTIFIÉ AU QUÉBEC Inscrire la ville ou code postal  Accès orthodontiste

orthodontie

Accueil  Anatomie et nomenclature dentaire

ANATOMIE ET NOMENCLATURE DENTAIRE


Imprimer  Partager cette page sur   

(17 votes, moyenne: 3,76 sur 5)

TROUVER LE BON ORTHODONTISTE

Ville ou code postal Trouver un·e orthodontiste

Information - COVID-19

TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR L’ANATOMIE DE LA DENT ET LA NOMENCLATURE DENTAIRE


Cet article provient d’une publication de l’Ordre des dentistes du Québec sur la santé buccodentaire. Découvrir l’anatomie de la dent. Réf. et  ©  Ordre des dentistes du Québec

AGRANDISSEMENT D’UNE DENT À L’EXTRÊME, JUSQU’AU NIVEAU ATOMIQUE!


Bien que l’émail soit reconnu comme le tissu le plus dur du corps humain et, malgré qu’il ait l’apparence d’être lisse et non poreux, une évaluation au microscope électronique nous
donne une perception toute autre de ce tissu. Cette vidéo exceptionnelle montre comment l’émail, composé d’éléments minuscules appelés prismes, a en fait une surface très
irrégulière lorsque grossie des milliers et des millions de fois. Des cellules spéciales ne produisent de l’émail qu’une seule fois lorsque les dents sont formées et il ne peut pas être
remplacé une fois qu’il devient usé ou endommagé.

Regardez cette vidéo pour en savoir plus (narration en anglais), mais… les images parlent d’elles-mêmes!

NOMENCLATURE DENTAIRE – NUMÉROTATION DES DENTS


Afin de s’y retrouver lors de communications entre dentistes et personnel dentaire, nous utilisons un système qui permet d’identifier précisément chaque dent à l’aide d’un numéro.
Ceci permet d’éviter toute confusion et minimiser les chances d’erreur dans les communications écrite ou verbales.

Plus d’information sur la numérotation des dents et quadrants.

➡Pour en savoir plus sur l’éruption dentaire normale et des anomalies qui peuvent y être associées.

SYSTÈME DE LA FÉDÉRATION DENTAIRE


INTERNATIONALE
Le système le plus utilisé est le système de la Fédération Dentaire
Internationale (FDI) et c’est celui que nous utilisons au Québec, au Canada et
qui est utilisé dans la plupart des pays d’Europe.

Chaque dent est représentée par un nombre à 2 chiffres. Chaque arcade


(supérieure et inférieure) contient 8 dents permanentes numérotées du centre
vers l’arrière de 1 à 8 pour la dentition adulte.

Chaque arcade est sous-divisée en 2 quadrants ou demi arcades, un droit et un


gauche, indiqué par le premier chiffre. Le quadrant supérieur droit est le #1, et
le gauche est le #2. L’arcade inférieure comprend les quadrants #3 (en bas à
gauche) et #4 (en bas à droite).

Les dents du quadrant #1 sont numérotées avec un nombre débutant par “1”
suivi du chiffre identifiant la dent (1 à 8). Les dents du quadrant #2 débutent par
un “2” et ainsi de suite pour chaque quadrant. Ainsi pour le quadrant 1 les
dents permanentes (définitives) sont numérotées de 11 à 18, pour le quadrant
2 de 21 à 28, de 31 à 38 pour le quadrant 3 et de 41 à 48 pour le quadrant 4.

Pour les dents temporaire (primaires ou “dents de lait”), le même système


s’applique mais il n’y a que 5 dents plutôt que 8 par quadrant et le  premier
chiffre de la numérotation des dents est 5, 6, 7 et 8. Quadrant 1; dents 51 à 55,
quadrant 2; dents 61 à 65, quadrant 3; dents 71 à 75 et le quadrant 4; dents 81
à 85.

En dentition mixte (lorsqu’il y a des dents permanente ET des dents primaires


en bouche pendant la période de transition) les deux systèmes sont utilisés
conjointement. Ainsi dans le quadrant 1 la dent 16 est derrière la dent 55 et 54
et à l’avant il peut y avoir en bouche les dents #11, 12, 53 et 54.

Chaque quadrant contient 8 dents permanentes qui sont numérotées de la


manière suivante :

Incisives : supérieures droites (11, 12), supérieures gauches (21, 22),


inférieures gauches (31, 32) et inférieures droites (41, 42) (pour un total
de 8 incisives).
Canines : supérieure droite (13), supérieure gauche (23), inférieure
gauche (33) et inférieure droite (43) (4 canines).
Prémolaires : supérieures droites (14, 15), supérieures gauches (24, 25),
inférieures gauches (34, 35) et inférieures droites (44, 45) (il y a 8
prémolaires).
Molaires : supérieures droites (16, 17), supérieures gauches (26, 27),
inférieures gauches (36, 37) et inférieures droites (46, 47).
Dents de sagesse (troisièmes molaires) : supérieure droite (18),
supérieure gauche (28), inférieure gauche (38) et inférieure droite (48) (il
y a 12 molaires).
(Illustration ci-haut reproduite et modifiée avec permission de
l’auteur.)
A noter que “Droite” et “Gauche” réfèrent à la droite et la gauche du
patient lorsque nous le regardons de face.

EXEMPLE DE CAS CLINIQUE - SYSTÈME DE LA FÉDÉRATION DENTAIRE INTERNATIONALE #9398

SURFACES DES DENTS


De plus, chaque dent comporte plusieurs surfaces :

Labiale : surface du côté des lèvres pour les dents antérieures (incisives et canines).
Buccale : surface du côté des joues pour les dents postérieures (prémolaires et molaires). Ceci correspond à la surface labiale des dents antérieures et est souvent utilisé
comme synonyme.
Linguale : surface du côté de la langue pour toutes les dents (antérieures et postérieures).
Occlusale : surface masticatoire des dents postérieures.
Incisive : bord tranchant des dents incisives (le bout de la dent qui incise).
Mésiale : surface interproximale (entre les dents adjacentes) située le plus près de la ligne médiane.
Distale : surface interproximale (entre les dents adjacentes) située le plus loin de la ligne médiane.

LIGNES MÉDIANES
Ligne médiane dentaire : ligne imaginaire entre les deux incisives centrales. Il y
a une ligne médiane supérieure et inférieure.
Il existe aussi une ligne médiane faciale. Idéalement si toutes les dents sont
présentes et bien alignées et que le visage est symétrique, les lignes médianes
dentaires et faciales seront alignées.
➡ Pour en savoir plus sur les lignes médianes et les asymétries en orthodontie.

SYSTÈME DE NUMÉROTATION DENTAIRE


UNIVERSELLE (ÉTATS-UNIS)
Ce système de numérotation, utilisé principalement aux États-Unis, commence
par numéroter les dents à partir de 1 à la partie supérieure droite (troisième
molaire) et termine à la mâchoire inférieure droite avec la dent #32 (troisième
molaire).

Ainsi, notre dent #18 est la dent #1 pour les Américains, la dent #11 est leur
dent #9, notre dent #26 est leur #14, notre #38 leur #19, notre #31 leur #24,
notre #48 leur #32, etc.

Vous pouvez imaginer la confusion potentielle si seulement les numéros de


dents sont utilisés pour communiquer entre des dentistes utilisant des
systèmes différents. C’est pourquoi la description de la dentition dans les
ordonnances de travail dentaire (extractions, réparations, chirurgies, etc.) est
souvent accompagnée d’un diagramme dentaire (odontogramme) illustrant lui
aussi à quelles dents on réfère.

EXEMPLE DE CAS CLINIQUE - ILLUSTRATION DES DIFFÉRENTES PARTIES ET COMPOSANTES


D’UNE DENT (INCISIVE INFÉRIEURE) ET DU PARODONTE (OS ALVÉOLAIRE ET GENCIVE) #9412

Illustration des différentes parties et composantes d’une dent (incisive inférieure) et du parodonte (os alvéolaire et gencive).

POSER UNE QUESTION OU LAISSER UN COMMENTAIRE

Nom * Écrivez votre commentaire ou votre question *

Courriel *

Téléphone

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Laisser un commentaire

eloizin wisner dit : 16 février 2018

Je vous saluez et profite de vous félicité pour les informations. J’en ai pas une question mais plutôt une demande, j’aimerais bien voir une image sur la ligne
médiane faciale.

Dr Jules Lemay dit : 4 mars 2018

➡ Pour en savoir plus sur les lignes médianes et les asymétries en orthodontie.

Justin Kakura Abekani dit : 21 février 2018

la description et la dénomination des surfaces des dents.

Dr Jules Lemay dit : 21 février 2018

Tout y est ici…

Ben dit : 19 janvier 2019

Bonsoir
J’aimerais connaître les causes d’une rétraction de la machoire supérieure chez un enfant de 6ans.
A noter que les incisives supérieures n’ont pas été changées pour le moment contrairement aux incisives centrales inférieures.
Concernant les incisives centrales supérieures, on a l’impression qu’elles sont devenues plus petites.
Les nouvelles dents ne sont pas encore apparues

Dr Jules Lemay dit : 22 janvier 2019

Sous toutes réserves, il s’agit la plupart du temps d’une déficience maxillaire qui est d’origine génétique ou héréditaire la plupart du temps.
Ceci est typique des malocclusions de type classes III causées par un maxillaire supérieur rétrusif.

Ben dit : 19 janvier 2019

Merci

Suivez-nous Nos solutions Éduquez-vous avec Bücco


 Découvrir notre solution pour les orthodontistes
   Entrez votre courriel M'abonner
 Visitez le guide sur la dentisterie

 Trouver un·e orthodontiste dans votre région

© 2021 Bücco, Trouver un orthodontiste certifié au Québec Politique de confidentialité Politique de vie privée