Vous êtes sur la page 1sur 3

Objet du cas n°4 : Comment on va organiser la consolidation.

Enoncé :

A un détient 70 % des titres des B, on a d'abord le bilan de A et B et la balance des comptes


consolidés de groupe, les flux centralisées en provenance des deux entités A et B.

On vous demande dans le travail à faire de procéder à la consolidation de comptes A et B, au


titre de l'exercice N en utilisant les deux modes par les soldes et par les flux.

Le premier mode à savoir par soldes : nous l’avons déjà vu dans les applications précédentes.

Le principe est d’utiliser les soldes.

Nous avons par exemple le compte Terrain nu :

2311 Terrains nus

SD au 01/01/2019* : 10 000 000, total D (ACQUISITIONS) : 9 000 000 ; total C (Cessions) :


6 000 000 => SD au 31/12/2019 = 13 000 000

*cela correspond au SD du 31/12/2018

Selon le mode par les flux, nous utilisons comme base de données la balance consolidée de
l’année N-1, on le complète par les flux de tous les comptes.

Cela veut dire qu’on a un service chez A qui va suivre les flux et les centraliser, Idem pour B.

Seuls les grands groupes peuvent pratiquer le mode par les flux car cela nécessite une
organisation onéreuse. En effet, le groupe doit collecter les informations et ensuite centraliser
les flux et ensuite déposer les informations chez la consolidante ; ce qui nécessite un suivi tout
au long de l'exercice comptable, des moyens humains, matériels et des logiciels...

Les petits groupes utilisent généralement le mode par soldes (ce que nous utiliserons dans
notre cours) : Ça veut dire qu’on se base sur les informations de clôture. Le mode par les
soldes peut être facilement externalisé (mis en œuvre par des cabinets comptables).

Mode par les flux :

On constate :

- les informations (de la consolidation) de l'année dernière centralisées dans la balance N-1 ;

- les flux en provenance de A : hausse nette de 2000 pour des immobilisations corporelles (ça
veut dire que les acquisitions (hausse) sont supérieures aux cessions (baisse) ; Pour les stocks,
les sorties étaient supérieures aux entrés : diminution nette de stock, etc.

- les flux en provenance de B

On commence d’abord par solder les résultats N-1, car on doit constater des nouveaux
résultats pour l’année N.
Les résultats passent en réserves.

 Règle : Tout résultat qui n’est pas distribué passe en réserves

1198 Résultats consolidés 710


1158 Réserves consolidés 710
1481 Intérêts minoritaires résultats 90
148 Intérêts minoritaires réserves 90

Ensuite, on va constater les flux en provenance des deux sociétés A et B.

La centralisation comptable des flux :

Immobilisations corporelles 2000


Clients 100
Stocks 200
Emprunt 1000
Dettes fournisseur 500
Résultat consolidé (1) 400

Centralisation des flux en provenance de A


Immobilisations corporelles 200
Stocks 100
Emprunt 200
Résultat net (2) 100

Centralisation des flux en provenance de B


Résultat net 100
Résultat consolidé 70
Intérêt minoritaires résultats 30

Partage de résultat de B entre le groupe et IM

(1) Dans le cas de la société mère, le résultat total (100%) est consolidé.

(2) le résultat de B est réparti entre le groupe et les minoritaires.


30 = 100 – (70% 100)
 Nouveau résultat consolidé = 400 + 70 = 470
La balance l’exercice N :

Numéro intitulés Solde début de Mouvement Soldes fin de


de l’exercice de l’exercice l’exercice
comptes N
D C D C D C
1111 Capital - 15 000 - - - 15 000

1158 Réserves consolidés - 3 280 - 710 - 3990

1198 Résultats consolidé - 710 710 470 - 470

14881 - 720 - 90 - 810


IM réserves
14882 - 90 90 30 - 30
IM résultats
14

23
31

411

342

51

TOTAL