Vous êtes sur la page 1sur 4

Retraitements d’homogénéisation et d’harmonisation

Il s’agit de rendre les opérations homogènes au niveau d’un groupe. C’est-à-dire essayer d’avoir
la même comptabilité entre la mère et la filiale.

Exemple : une société mère qui utilise la méthode d’amortissement constant, alors que la filiale
utilise le mode dégressif  on doit harmoniser (la filiale doit changer sa méthode pour s’aligner
avec la mère).
NB : toute entreprise voulant consolider ses comptes doit respecter le référentiel comptable des
IAS/IFRS.

Harmonisation

Des méthodes Du référentiel comptable

Des opérations fiscales

Exemple 1 : Amortissements (Durée d’amortissement)

La société F, détenue à hauteur de 60% par M, amortit ses constructions sur 15 ans au lieu de
30 ans.
Taux de contrôle = 60%  La méthode de consolidation : Intégration globale.
Le tableau d’amortissement se présente comme suit (en K) :

Amortissement
Valeur brute
01/01/N Dotation 31/12/N
6000 2200 400* 2600

*6000/15

Pour harmoniser avec la mère :


 La dotation annuelle d’amortissement des constructions de la filiale doit être égale à
6000/30 = 200
 Le cumul d’amortissement doit être égal à 2600/2 = 1300

Page 1|4
Journal de consolidation :
2832 Amortissements des constructions 1300
1198 Réserves consolidées 455.4
14882 Intérêts minoritaires réserves 303.6
1158 Résultat consolidé 82.8
14881 Intérêts minoritaires – Résultat 55.2
67.. Dette d’impôt différé 403 (1)
616 Impôt sur les résultats 62 (2)
8800 Résultat après impôts 138
61932 DEA des constructions 200
(1)
1300*31%
(2) 200*31%

Impact sur le résultat Impact sur l'impôt

Augmentation de Diminution de
Augmentation Diminution
charge charge

Dette d'impôt Créance


Résultat Résultat
différé d'impôt différé

Exemple 2 : Les stocks

NB : Dans le cas où on a un holding qui n’a aucune activité de


production ou de commercialisation, c’est-à-dire qu’il ne dispose pas
de stocks, il est également obligé de préparer un manuel de procédure
de la consolidation pour déterminer les méthodes qu’il va adopter pour
ses filiales.

La société F, filiale à hauteur de 70%, utilise la méthode FIFO, alors que le groupe utilise le
CMUP. Les stocks sont évalués comme suit (en K) :

FIFO CMUP Rectifications à faire

N 3630 3960 +330

N-1 2925 3135 +210

Variation de stock 705 (Créditeur) 825 (Créditeur) 120 (Créditeur)

Page 2|4
3111 Stocks de Marchandises 330
1198 Réserves consolidées 101.43
14882 Intérêts minoritaires réserves 43.47
1158 Résultat consolidé 57,96
14881 Intérêts minoritaires – Résultat 24.84
67.. Dette d’impôt différé 102.3

616 Impôt sur les résultats 37.2


8800 Résultat après impôts 82.8
6114 Variation de stocks 120

Exemple 3 : Provisions

F est détenue à hauteur de 70% par M, elle a constitué une provision pour dépréciation des
clients de 3% du montant du compte client qui ne correspond à aucune dépréciation particulière.
Les provisions ne sont pas déduites fiscalement.

Montant de la Montant de la
Dotation de l’exercice Reprise de l’exercice
provision en 01/01/N provision au 31/12/N
(en K) (en K)
(en K) (en K)

726 885 726 885

NB : l’impact sur l’impôt est égal à 0 car dans ce cas la dotation n’était pas déduite fiscalement.

Nous avons ici une diminution de la charge de 885k et une diminution du produit de 726k, donc
la diminution de la charge > diminution du produit  Augmentation du résultat.

3942 Provision pour dépréciation CCR 885


1198 Réserves consolidées 508.2
14882 Intérêts minoritaires réserves 217.8
1158 Résultat consolidé 111.3
14881 Intérêts minoritaires – Résultat 47.7

7196 REP pour dépréciation de l’actif circulant 726


8800 Résultat après impôts 159
61964 DEP pour dépréciation de l’actif circulant 885

Page 3|4
Exemple 4 : Subventions d’investissement

NB : Selon les IAS/IFRS, la subvention d’investissement doit être constatée dès le départ dans les
produits.
F, détenue à hauteur de 55% par M, a enregistré dans ses comptes une subvention
d’investissement comme suit :

Solde du compte de la Quote-part des Solde du compte de la


Subventions reçues
subvention en 01/01/N subventions intégrées subvention au 31/12/N
dans l’exercice (en K)
(en K) dans le CPC (en K) (en K)

1210 1000 690 1520

TAF :
 Faites une lecture sur le traitement de la subvention d’investissement par les normes
internationales (quelle est la différence entre les IAS/IFRS et le référentiel marocain ?)
 Quelles sont les écritures à passer dans ce cas ?

Page 4|4