Vous êtes sur la page 1sur 2

QCM

1. Les connaissances actuelles sur le domaine continental permettent de dire que :


a)  La croûte est en équilibre isostatique sur l’asthénosphère
b) ✘
 La lithosphère est en équilibre isostatique sur l’asthénosphère
c)  Le manteau supérieur seul est en équilibre sur l’asthénosphère

Justification :
La croûte et le manteau supérieur forment un ensemble cohérent sur le plan mécanique : la
lithosphère. C’est donc la totalité de la lithosphère qui est en équilibre isostatique sur l’asthénosphère.

2. La croûte océanique est globalement :


a)  Plus âgée que la croûte continentale
b) ✘
 Plus jeune que la croûte continentale
c)  Du même âge que la croûte continentale

Justification :
La croûte océanique la plus âgée a seulement 200 Ma environ alors qu’on trouve parfois en domaine
continental des roches de plus de 4000 Ma.

3. Une faille inverse est un indice tectonique :


a) ✘
 D’un raccourcissement
b)  D’un étirement
c)  D’une marge passive

Justification :
Une faille inverse se produit en contexte de convergence et est la conséquence d’un raccourcissement
et d’un épaississement des structures. Ce sont les failles normales qui traduisent un étirement et
qu’on peut trouver dans les marges passives.
Question de cours :
Quelques éléments de correction (d’après programme) :

Intro : la lithosphère est en équilibre (isostasie) sur l'asthénosphère. Les différences d'altitude
moyenne entre les continents et les océans s'expliquent par des différences crustales. Le manteau
supérieur est identique et formé de péridotites. On cherche à comparer les deux types de
lithosphères.

I. Caractéristiques de la lithosphère continentale


 La croûte continentale est principalement formée de roches voisines du granite (dont gneiss).
 Sa densité en d’environ 2,7
 Son épaisseur normale est d’environ 30 km mais peut atteindre jusqu’à 80 km au niveau des
plus hauts reliefs.
 En effet, au relief positif qu'est la chaîne de montagnes, répond, en profondeur, une
importante racine crustale.
 L'épaisseur de la croûte résulte d'un épaississement lié à un raccourcissement et un
empilement.
 On en trouve des indices tectoniques (plis, failles, nappes) et des indices pétrographiques
(métamorphisme, traces de fusion partielle).
 L’âge de la CC, déterminé par radiochronologie peut atteindre plus de 4 Ga
II. Caractéristiques de la lithosphère océanique
 La croûte océanique est formée de basaltes et de gabbros
 Son épaisseur est d’environ 6 à 7 km seulement
 Sa densité est proche de 3 (variable en fonction de l’âge)
 Les principales structures tectoniques visibles sont des failles normales témoins d’une
extension.
Schéma bilan : Lithosphère continentale

0 – 6 km Sédiments

Lithosphère océanique

Sédiments 0 – 3 km
Basaltes Croûte Gneiss
6 – 7 km Croûte
30 – 80 km
Gabbros océanique continentale
d = 2,8 à 3+
d = 2,7
Granite
40 – 80 km
Péridotites (manteau sup.)
d = 3,3

Valeurs chiffrées et échelle approximées 80 – 150 km


(Toutes les valeurs ne sont pas indispensables) d = 3,3 Péridotites (manteau sup.)

Vous aimerez peut-être aussi