Vous êtes sur la page 1sur 43

MG_ GU_01_04

GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 1 sur 43

GUIDED’ELABORATION
GUIDE D’ELABORATION
DUCAHIER
DU CAHIERDES
DESPRESCRIPTIONS
PRESCRIPTIONSSPECIALES
SPECIALES
DESMARCHES
DES MARCHESD’ETUDES
D’ETUDES

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 2 sur 43

Introduction

Dans le cadre de la normalisation des procédures de passation et d’exécution des marchés


passés par TMSPA pour plus de transparence et de simplification des procédures, le
Département des Achats et Marchés, et à l’instar des pratiques de la Trésorerie Générale du
Royaume, a engagé un processus de standardisation des documents contractuels des marchés
passés par TMSPA. C’est ainsi qu’elle a procédé à la préparation d’un guide d’élaboration du
cahier des prescriptions spéciales – études.

Trois objectifs majeurs sont poursuivis à travers cette initiative :

- Mettre à la disposition des gestionnaires un document type pouvant servir de référence


pour l’élaboration de leurs cahiers des prescriptions spéciales ;

- Normaliser les pratiques et les procédures de passation et d’exécution des marchés


publics ;

- Permettre aux entreprises soumissionnaires d’apprécier plus facilement ce à quoi elles


s’engagent, de se concentrer sur l’étude des spécifications techniques et d’améliorer
leurs offres.

Le guide se présente sous la forme d’un CPS type qui comporte les principales dispositions
que tout CPS doit prévoir, assorties de présentations introductives qui en précisent l’objet, les
références réglementaires et la teneur.

Il est à préciser que le guide d’élaboration du CPS études proposé est établi sur la base du
mode de passation de référence à savoir l’appel d’offres. Des aménagements doivent être
apportés au présent guide pour prendre en compte les particularités du mode de passation
retenu.

Il est à préciser également que la rédaction des dispositions relatives aux spécifications
techniques est du seul ressort du maître d’ouvrage vu qu’elles sont fonction de l’objet du
marché et qu’elles ne peuvent de ce fait faire l’objet de normalisation.

Il est à préciser enfin que le CPS type proposé constitue une référence de rédaction qui peut
être enrichie ou complétée dans le respect de la réglementation régissant les marchés publics.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 3 sur 43

APPEL D’OFFRES N° . . . . . _ . . . _. . . . . .

RELATIF A…………………………………………..
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 4 sur 43

SOMMAIRE

PRÉAMBULE DU CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPÉCIALES


CHAPITRE PREMIER : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIÉRES
ARTICLE 1: OBJET DU MARCHE
ARTICLE 2: CONSISTANCE DES ETUDES
ARTICLE 3 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE
ARTICLE 4 : RÉFÉRENCE AUX TEXTES GÉNÉRAUX ET SPÉCIAUX APPLICABLES AU MARCHÉ
ARTICLE 5 : VALIDITÉ ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHÉ
ARTICLE 6 : PIÈCES MISES À LA DISPOSITION DU PRESTATAIRE
ARTICLE 7 : PRÉSENTATION DE DOCUMENTS
ARTICLE 8 : DELAIS DE VALIDATION DES DOCUMENTS PAR LE MAÎTRE D’OUVRAGE
ARTICLE 9 : PERSONNE CHARGÉE DU SUIVI DE L'EXÉCUTION DU MARCHÉ
ARTICLE 10 : ELECTION DU DOMICILE DU PRESTATAIRE
ARTICLE 11: NANTISSEMENT
ARTICLE 12 : SOUS-TRAITANCE
ARTICLE 13 : DÉLAI D’EXÉCUTION OU DATE D’ACHÈVEMENT
ARTICLE 14 : NATURE DES PRIX
ARTICLE 15 : RÉVISION DES PRIX
ARTICLE 16 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT DÉFINITIF
ARTICLE 17: RETENUE DE GARANTIE
ARTICLE 18 : ASSURANCES - RESPONSABILITE
ARTICLE 19 : ARRET DES ETUDES
ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT
ARTICLE 21 : RÉCEPTION PROVISOIRE
ARTICLE 22 : DÉLAI DE GARANTIE
ARTICLE 23 : MODALITÉS DE RÈGLEMENT 
ARTICLE 24 : LES AVANCES :

ARTICLE 25 : PÉNALITÉS POUR RETARD


ARTICLE 26 : RETENUE À LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ÉTRANGERS NON RÉSIDENTS AU
MAROC
ARTICLE 27 : RÉCEPTION DÉFINITIVE
ARTICLE 28: RÉSILIATION DU MARCHE
ARTICLE 29 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION
ARTICLE 30: PROTECTION DE LA MAIN D’ŒUVRE, CONDITIONS DE TRAVAIL, IMMIGRATION AU MAROC
ARTICLE 31: MESURES DE SECURITÉ
ARTICLE 32 : RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET LITIGES
ARTICLE 33 RESPONSABILITE SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE
ARTICLE 34 : CLAUSES QSE (QUALITÉ SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT) ET SÛRETÉ 
ARTICLE 35 : SECRET, SECURITE ET CONFIDENTIALITE DES DONNEES
CHAPITRE II : TERMES DE RÉFERENCES
BORDEREAU DES PRIX – DÉTAIL ESTIMATIF

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 5 sur 43

PRÉAMBULE DU CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPÉCIALES

Teneur du préambule 
Le préambule doit comporter les indications suivantes :
- Le mode de passation (appel d’offres …) ;
- Renseignements sur les parties contractantes (les noms et qualités
des signataires agissant au nom du maître d’ouvrage et du
cocontractant).
Trois cas de figures peuvent se présenter, le cocontractant peut être
une personne morale, une personne physique ou un groupement.

Proposition de rédaction

Marché passé par … (mode de passation)……

ENTRE

1- AGENCE SPECIALE TANGER MEDITERRANEE, par abréviation « TMSA » société


anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital social de 3 622 079 100.00 dirhams,
immatriculée au registre du commerce de Tanger sous le numéro 19 263, dont le siège social est situé
à route de Rabat, BP 1144 Tanger, représentée par son Président du Directoire ou son délégataire ;
désignée ci-après par le « Maître d’ouvrage »;TANGER MED PORT AUTHORITY, par
abréviation « TMPA » société anonyme à conseil d’administration au capital social de 1.250.000.000
dirhams convertibles, immatriculée au registre du commerce de Tanger sous le numéro 43815, dont le
siège social est situé à la Zone Franche de Ksar El Majaz, Oued R’Mel, Commune Anjra, PROVINCE
FAHS-ANJRA, représentée par son Directeur Général; désignée ci-après par le « Maître d’ouvrage » ;

D'UNE PART
ET

1. Cas d’une personne morale

M. ……………………………………………………………………qualité
…………………………..……………………………….
Agissant au nom et pour le compte de………………………………………………….en vertu
des pouvoirs qui lui sont conférés.
Au capital social ………………………………………………….. Patente n°
………………………………………….…..
Registre de commerce de …………………………………………..Sous le
n°………………………..……………….
Affilié à la CNSS sous n°
………………………………………………………………………………..………………….
…….
Faisant élection de domicile au
……………………………………………………………………………...................

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 6 sur 43

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………
Compte bancaire n° (RIB sur 24 positions)
……………………………………………………..ouvert auprès
de………………………………………………………………………………………………
………………………………………..…..
Désigné ci-après par le terme « prestataire ».
D’AUTRE PART

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 7 sur 43

2. cas de personne physique


M.
…………………………………………………………………………………………………
……………………………..…………….
Agissant en son nom et pour son propre compte.
Registre de commerce de …………………………………………..Sous le
n°………………………………………..
Patente n° ………………………………………….… Affilié à la CNSS sous n°
………………………………………..
Faisant élection de domicile au
……………………………………………………………………………...................
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………
Compte bancaire n°(RIB sur 24 positions)
…………………………………………………………………………..…..
ouvert auprès
de………………………………………………………………………………………………
……………….…….

Désigné ci-après par le terme « prestataire ».


D’AUTRE PART

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

3. cas d’un groupement


Dans ce cas, il y a lieu de rappeler les références de la
convention du groupement, la nature dudit groupement, et qu’il
faut préciser les identités et les références de l’ensemble des
membres du groupement.

Les membres du groupement soussignés constitués aux termes de la convention


…………………………………………………………………(les références de la convention)
………………………….. :

- Membre 1 :
M. ……………………………………………………………………qualité
…………………………..……………………………….
Agissant au nom et pour le compte de………………………………………………….en vertu
des pouvoirs qui lui sont conférés.
Au capital social ………………………………………………….. Patente n°
………………………………………….…..
Registre de commerce de …………………………………………..Sous le
n°…………………………………………
Affilié à la CNSS sous n° ………………………………………………………………..
…………………………………….….

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 8 sur 43

Faisant élection de domicile au


……………………………………………………………………………...................
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………
Compte bancaire n°(RIB sur 24 positions)…………………………………………………….
…………………………
ouvert auprès
de………………………………………………………………………………………………
……………………..
- Membre 2 :
……………………………………………………………………………………
…………………..
(Servir les renseignements le concernant)
- ……………………………………………………………………………………
………………………………………….
- ……………………………………………………………………………………
………………………………………….
- Membre n :
……………………………………………………………………………………
…………………….

Nous nous obligeons (conjointement ou solidairement, selon la nature du groupement) ayant


M………………………………………………………………………………..… (prénom,
nom et qualité) en tant que mandataire du groupement et coordonnateur de l’exécution de
l’étude, ayant un compte bancaire commun sous n° 
(RIB sur 24 positions)........…..
…………………………………………………………………………………………………
……
ouvert auprès
…………………………………………………………………………………………………
………………………..

Désigné ci-après par le terme « prestataire ».


D’AUTRE PART
IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 9 sur 43

CHAPITRE PREMIER : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIÉRES

ARTICLE 1: OBJET DU MARCHE

Teneur de l’article
Cet article précise la nature et l’étendue des études et le lieu de leur
réalisation.

Proposition de rédaction

Le présent marché a pour objet la réalisation des prestations relatives à.............................


………………………………………………………………à…. (lieu)…………………….
……………………………..………………

*******

ARTICLE 2: CONSISTANCE DES ETUDES

Teneur de l’article 
La consistance des études est une description succincte des prestations
objet du marché. La description précise, détaillée et complète des ces
prestations (parties, phases et missions) est à prévoir au niveau des
termes de références et du bordereau des prix.
Lorsqu’il s’agit d’un marché en lot unique, cet article donne des
informations suffisantes et sommaires sur la consistance des
composantes formant le lot en question.
Eventuellement, le lot peut être reparti en tranches.
Lorsqu’il s’agit d’un marché alloti, où les études sont à réaliser en
plusieurs lots, cet article doit détailler, de façon claire et précise, la
consistance et la description de chaque lot en indiquant clairement
l’intitulé et le numéro attribué audit lot.

Proposition de rédaction

1- cas de lot unique

Les prestations à réaliser au titre du présent marché consistent en ce qui suit :


- …………………… ………………………………………………………………
………………………………………. ;
- ………………….. ………………………………………………………………
……………..………………………….;
- ……………………………………………………………………………………
………………………………………… ;

2- cas de plusieurs lots 

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 10 sur 43

Les prestations à réaliser au titre du présent marché font l’objet de ……………………… lots
consistant en ce qui suit :
Lot .1 :
…………………………………………………………………………………………………
……………………………………
- ……………………………………………………………………………………
……………………………………..…;
- ……………………………………………………………………………………
……………………..………..……….;
- ……………………………………………………………………………………
…………………………………….….
Lot .2:
…………………………………………………………………………………………………
…………………....……………..
- ……………………………………………………………………………………
……………………………………….;
- ……………………………………………………………………………………
……………………………….………;
Lot .n:
…………………………………………………………………………………………………
……………..……………………
- ……………………………………………………………………………………
…………………………………………;
- ……………………………………………………………………………………
…………………………..…………….;

*******

ARTICLE 3 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE

Teneur de l’article
Comme en dispose l’article 4 du CCAG-EMO, cet article énumère les
documents constitutifs opposables aux parties contractantes. Ils sont
présentés dans un ordre de priorité défini par l’article 4 précité.
L’ordre de priorité dans l’énumération de ces documents doit être
respecté. Ceci dans la mesure où en cas de contradiction ou de
différence, ces documents prévalent dans l’ordre où ils sont énumérés.

Proposition de rédaction

Les documents constitutifs du marché sont ceux énumérés ci-après :

1. L’acte d’engagement ;
2. Le présent Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS) ;
3. Le bordereau des prix (lorsque le marché est à prix unitaires) ;
4. Le détail estimatif pour les marchés à prix unitaires (le cas échéant);

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 11 sur 43

5. La décomposition du montant global pour les marchés à prix global et/ou le sous-détail des
prix le cas échéant;
6. L’offre technique (lorsqu’elle est exigée ;
7. Les plans, notes de calcul, mémoire technique d'exécution (le cas échéant) ;
8. Le cahier des prescriptions communes (lorsque le CPC se rapportant à l’objet du marché
existe);
9. Le cahier des clauses administratives générales applicable aux marchés de services portant
sur les prestations d’études et de maîtrise d’œuvre.

En cas de contradiction ou de différence entre les documents constitutifs du marché, ceux-ci


prévalent dans l’ordre où ils sont énumérés ci-dessus.

*******

ARTICLE 4 : RÉFÉRENCE AUX TEXTES GÉNÉRAUX ET SPÉCIAUX


APPLICABLES AU MARCHÉ
Teneur de l’article
Cet article doit comporter les références des textes législatifs et
réglementaires applicables au marché.
Les textes auxquels il est fait référence dans cet article doivent avoir un
lien direct avec l’objet du marché.

Proposition de rédaction
Le titulaire du marché est soumis aux dispositions des textes suivants :

A- Textes généraux
 Dahir N° 1-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) portant promulgation
de la loi 112-13 relative au nantissement des marchés publics ;
 Le dahir n° 1-03-194 du 14 Rajeb 1424 (11 septembre 2003) portant
promulgation de la loi n°65-99 relative au code du travail ;
 Le décret n° 2.01.2332 du 22 rabii I 1423 (4 juin 2002) approuvant le cahier des
clauses administratives générales applicables aux marchés de services portant sur
les prestations d’études et de maîtrise d’œuvre passés pour le compte de l’Etat ;
 Tous les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi, les salaires de la
main d’œuvre particulièrement le Décret n° 2-14-343 du 24 juin 2014 portant
revalorisation du salaire minimum dans l’industrie, le commerce, les professions
libérales et l’agriculture.

(Cette liste est donnée à titre indicatif et elle doit être modifiée et complétée en fonction de
la nature des études objet du marché).

Tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de signature du marché.


Ainsi que tous les textes relatifs à la conformité légale et réglementaire ayant trait à l’aspect
environnemental en vigueur à la date de la signature du contrat, demeurent applicables. 

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 12 sur 43

Le prestataire devra se procurer ces documents s’il ne les possède pas et ne pourra en aucun
cas exciper de l’ignorance de ceux-ci et se dérober aux obligations qui y sont contenues.
*******

ARTICLE 5 : VALIDITÉ ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU


MARCHÉ

Teneur de l’article
Cet article précise que, ne sont valables, définitifs et exécutoires
qu'après la notification de leur approbation par l'autorité compétente.
L’approbation du marché doit nécessairement intervenir avant tout
commencement d’exécution des prestations d’études. 
Le délai maximum de notification de l’approbation est de 90 jours
prenant cours à la date de remise des plis ou à compter de la date de
signature du marché par l’attributaire lorsqu’il est négocié.

Proposition de rédaction
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après notification de son
approbation par l’autorité compétente.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement de réalisation. Cette
approbation sera notifiée dans un délai maximum de 90 jours à compter de la date limite de
remise des plis. (Ou de la signature du marché s’il s’agit d’un marché négocié)
******

ARTICLE 6 : PIÈCES MISES À LA DISPOSITION DU PRESTATAIRE

Teneur de l’article
Cet article précise la liste et les conditions de la remise des pièces
constitutives du marché au prestataire conformément aux dispositions
de l’article 11 du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction 

Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le maître d’ouvrage remet


gratuitement au titulaire, contre décharge, un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte
d’engagement, du cahier de prescriptions spéciales et des pièces expressément désignées
comme constitutives du marché à l’exception du cahier des prescriptions communes
applicable et du cahier des clauses administratives générales relatif aux prestations d’études et
de maîtrises d’œuvre .

Le maitre d’ouvrage remet également, au titulaire les pièces suivantes :


- ……………………………………………………………………………………
……………………………………… ;

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 13 sur 43

- ……………………………………………………………………………………
……………………………………… ;
- ……………………………………………………………………………………
………………………………………. ;

Le maître d’ouvrage ne peut délivrer ces documents qu’après constitution du cautionnement


définitif, le cas échéant.

*******

ARTICLE 7: PRÉSENTATION DE DOCUMENTS

Teneur de l’article
Cet article indique le contenu, le nombre d’exemplaires des rapports,
mémoires…que le titulaire doit établir au cours de l’exécution de la
prestation. Il précise également les délais de leur établissement. Pour
les marchés exécutés en parties ou phases, le titulaire doit établir les
rapports, documents ou produits pour chacune de ces phases ou parties
sauf si le CPS en prévoit autrement.

Proposition de rédaction

Les documents relatifs à …………………………..seront fournis, sur support papier et sur


CD, au format ……………….pour les pièces écrites, et sous forme de plans aux échelles
ou………………….. Indiquées par le maître d’ouvrage.
Ces documents seront établis en ……………………………………exemplaires, Ils seront
livrés au maître d’ouvrage dans un délai de
……………………………………………………………………………………….

*******

ARTICLE 8 : DELAI DE VALIDATION DES DOCUMENTS PAR LE MAÎTRE


D’OUVRAGE

Teneur de l’article
Cet article précise les modalités de vérification et d’approbation des
rapports présentés par le titulaire. Il doit également fixer les délais
dont le maître d’ouvrage dispose en vue de l’approbation de ces
documents. A défaut du respect de ce délai, l’exécution du marché sera
ajournée et ce conformément aux dispositions de l’article 47 du CCAG-
EMO.

Proposition de rédaction

Le maître d'ouvrage s'engage à procéder par écrit à l'acceptation des documents concernant
………………………, ou à faire ses observations éventuelles au prestataire dans les

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 14 sur 43

conditions prévues par l’article 47 du CCAG- EMO. Si le délai prévu pour l'approbation de
chaque phase est dépassé, un délai supplémentaire s'ajoutera au délai prévu au planning des
études....

*******

ARTICLE 9 : PERSONNE CHARGÉE DU SUIVI DE L'EXÉCUTION DU MARCHÉ

Teneur de l’article
Cet article précise que le maître d'ouvrage peut confier à un
fonctionnaire, la mission de suivi de l'exécution du marché, lorsque ce
suivi est justifié par l’importance et la complexité dudit marché.
Il doit définir, expressément, les tâches dévolues par le maître
d'ouvrage à cette personne et les actes qu’elle est habilitée à prendre
pour assurer sa mission. Ces tâches et actes ne peuvent couvrir les
attributions dévolues aux ordonnateurs et aux sous ordonnateurs.
L'acte désignant la personne chargée du suivi de l'exécution du marché
doit être notifié au prestataire.

Proposition de rédaction
Le suivi de l’exécution du marché est confié à un fonctionnaire désigné par le maître
d’ouvrage.
Le nom ou la qualité de cette personne sera notifié au prestataire.
Les tâches confiées à cette personne et les actes qu’elle est habilitée à prendre sont :
- ………………………………………………………………………………………
……………………..…………….. ;
- ………………………………………………………………………………………
………………………..………….. ;
- ………………………………………………………………………………………
………………….………………… ;
- ………………………………………………………………………………………
……………………………………. .

*******

ARTICLE 10 : ELECTION DU DOMICILE DU PRESTATAIRE

Teneur de l’article
Cet article précise l’adresse du prestataire à laquelle seront notifiées
toutes les correspondances, conformément aux stipulations de l’article
17 du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 15 sur 43

A défaut d’avoir élu domicile au niveau de l’acte d’engagement, toutes les correspondances
relatives au présent marché sont valablement adressées au domicile élu par le prestataire qui
est indiqué dans le préambule du présent marché.
En cas de changement de domicile, le prestataire est tenu d'en aviser le maître d'ouvrage dans
un délai de 15 jours suivant ce changement.

*******

ARTICLE 11 : NANTISSEMENT

Teneur de l’article 
Cet article est destiné à informer le titulaire du marché sur la qualité
des autorités chargées de la gestion et de l’exécution du nantissement
en application des dispositions du dahir du 28 août 1948 relatif au
nantissement des marchés publics.
Les frais de timbre et d’enregistrement de l’exemplaire unique remis
au prestataire sont à la charge de ce dernier.

Proposition de rédaction 
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions
du Dahir N° 1-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi 112-
13 relative au nantissement des marchés publics ;, étant précisé que :
1°) la liquidation des sommes dues par TMSPA, en exécution du présent marché sera opérée
par les soins de la Direction Administrative et Financière ;
2°) le fonctionnaire, chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au bénéficiaire des
nantissements ou subrogations les renseignements et états prévus à l'article 7 du Dahir N° 1-
15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi 112-13 relative au
nantissement des marchés publics , est le Directeur Administratif et Financier.
3°) les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Directeur Administratif et
Financier, seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent
marché.
Le maître d'ouvrage délivre sans frais, au prestataire, sur sa demande et contre récépissé, un
exemplaire spécial du marché portant la mention " exemplaire unique" et destiné à former
titre conformément aux dispositions du Dahir N° 1-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février
2015) portant promulgation de la loi 112-13 relative au nantissement des marchés publics ;
Les frais de timbre de l’original du marché et de l’exemplaire unique remis au prestataire sont
à la charge de ce dernier.

*******

ARTICLE 12 : SOUS-TRAITANCE

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 16 sur 43

Teneur de l’article 
Cet article a pour objet de rappeler les conditions de la sous-traitance.
Il permet au maître d’ouvrage de fixer le montant maximum susceptible
d’être sous-traité, sachant que ledit montant ne peut en aucun cas
excéder 50% du montant total du marché.
Cet article énumère également les prestations qui ne peuvent faire
l’objet de sous-traitance.

Proposition de rédaction
Si le prestataire envisage de sous-traiter une partie du marché, il doit requérir l’accord
préalable du maître d’ouvrage auquel il est notifié la nature des prestations et l’identité, la
raison ou la dénomination sociale et l’adresse des sous-traitants et une copie conforme du
contrat de la sous-traitance.
La sous-traitance ne peut en aucun cas dépasser cinquante pour cent (50%) du montant du
marché.
Les prestations énumérées ci-après ne peuvent faire l’objet de sous-traitance :
- …………………………………………………………………………………
………………………………………. ;
- …………………………………………………………………………………
…………………………………….. ..;
- …………………………………………………………………………………
……………………..………………. .;

*******

ARTICLE 13 : DÉLAI D’EXECUTION OU DATE D’ACHÈVEMENT

Teneur de l’article
Cet article doit, en vertu de l’article 7 du CCAG-EMO, préciser le
délai d’exécution ou la date d’achèvement des études objet du marché.
Le délai d’exécution doit être exprimé en jours ou en mois comme en
dispose ledit article.
Cet article peut fixer éventuellement, la date d’achèvement de parties
de prestations ou la réalisation d’une ou plusieurs parties.
Le délai d’exécution des études ainsi fixé s’applique à l’achèvement de
toutes les prestations prévues incombant au titulaire.

Proposition de rédaction

1. Cas de délai d’exécution global ou date d’achèvement


Le prestataire devra réaliser les études désignées en objet dans un délai de …………………
(en jours ou en mois). (ou le prestataire devra achever les études désignées en objet à la date de
(jour)/………….(mois)/………….. (année).)

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 17 sur 43

Le délai de la réalisation court à partir de la date prévue par l’ordre de service prescrivant le
commencement de la réalisation des études.
Ce délai s’applique à l’achèvement de toutes les prestations incombant au titulaire.
2. Cas de délai d’exécution global assorti de délais partiels
Le délai d’exécution global du présent marché ou d’achèvement des études est fixé à …….
……………………….(en jours ou en mois).
Toutefois, les délais partiels d’exécution des études relatifs aux phases ou parties sont fixés
comme suit :
1. le délai d’exécution de la phase n°……………………………relatif
à…………………………….. est fixé
à……………………………………………………………………….. (ou
au…………./………/………….)
2. le délai d’exécution de la phase n°…………………………relatif
à……………………….……….. est fixé
à………………………………………………………………………... (ou
au…………./………/………….)
3. le délai d’exécution n de la phase °……………………relatif
à…………………………..……….. est fixé
à………………………………………………………………………... (ou
au…………./………/………….)

Le délai global et les délais partiels d’exécution courent à partir du lendemain de la date de
notification de ou des ordres de service prescrivant le commencement de la réalisation des
études y afférentes ou de la date prévue par lesdits ordres de services.

*******

ARTICLE 14 : NATURE DES PRIX

Teneur de l’article
Cet article précise si le marché est passé à prix unitaires, à prix global
ou à prix mixtes, conformément aux dispositions de l’article 34 du
CCAG-EMO.

Proposition de rédaction 
1. Cas du marché à prix unitaires
Le présent marché est à prix unitaires.
Les sommes dues au titulaire du marché sont calculées par application des prix unitaires
portés au bordereau des prix ou bordereau des prix détail estimatif, le cas échéant, joint au
présent cahier des prescriptions spéciales, aux quantités réellement exécutées conformément
au marché.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des
prestations y compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer au

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 18 sur 43

prestataire une marge pour bénéfice et risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui
sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

2. Cas du marché à prix global 


Le présent marché est à prix global.
Le prix est établi et calculé sur la base de la décomposition du montant global annexée au
présent cahier des prescriptions spéciales.
Le prix global couvre et rémunère l’ensemble des prestations qui font l’objet du marché et
telles qu’elles doivent être exécutées conformément à ce dernier et ce quelles que soient les
quantités réellement exécutées.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des
études y compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer au
prestataire une marge pour bénéfice et risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui
sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

3. Cas du marché à prix mixtes 


Le présent marché est à prix mixtes.
Les prestations du présent marché seront rémunérées en partie sur la base de prix unitaires et
en partie sur la base d’un prix global.
Les prix du marché unitaires sont ceux prévus au bordereau des prix détail estimatif annexé au
présent cahier des prescriptions spéciales.
Ils rémunèrent les prestations les concernant par application de ces prix unitaires aux quantités
réellement exécutées conformément au marché.
Les études à exécuter sur la base des prix globaux sont celles prévues au bordereau des prix
détail estimatif annexé au présent cahier des prescriptions spéciales.
Ils sont établis et calculés sur la base de la décomposition des montants globaux annexées au
présent cahier des prescriptions spéciales. Chacun de ces prix globaux couvre et rémunère
l’ensemble de la prestation qui le concerne.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des
études y compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer au
prestataire une marge pour bénéfice et risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui
sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

*******

ARTICLE 15 : RÉVISION DES PRIX

Teneur de l’article
Cet article précise si le marché est passé à prix ferme ou à prix
révisable ainsi que les modalités de révision éventuelles conformément
aux dispositions de l’article 35 du CCAG-EMO.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 19 sur 43

Il doit prévoir, selon le cas, la (ou les) formule (s) de la révision des
prix et ce conformément à l’arrêté du premier ministre n° 3.14.08 du 10
mars 2008 fixant les règles et les conditions de révision des prix des
marchés de travaux, ou services portant sur les prestations d’études
passés pour le compte de l'Etat.
La formule globale de révision des prix proposée au niveau de cet
article est donnée à titre indicatif.
Il y a lieu de noter que les prix du marché peuvent être actualisés si le
taux de la taxe sur la valeur ajoutée est modifié postérieurement à la
date limite de remise des offres. 
Il est à rappeler que la révision des prix est appliquée sans que
l’attributaire ait besoin de présenter une demande spéciale.

Proposition de rédaction
1. pour les marchés à prix fermes 
Les prix du marché sont fermes et non révisables.
Toutefois, ces prix peuvent être révisés si l’approbation du marché n’a pas été notifiée à
l’attributaire dans les délais fixés par l’article 5 du présent cahier des prescriptions spéciales et
que l’attributaire maintient son offre.
Dans ce cas, le prix du marché sera révisé par application de la formule suivante :

P = Po [k +a (I/Io)] où
P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
Po : le montant initial hors taxe de cette même prestation ;
K : est la partie fixe;
K, a, b, c ... sont des coefficients invariables;
P/Po : étant le coefficient de révision des prix ;
Io : est la valeur de l’index global relatif à la prestation considérée au mois qui suit la date de
l'expiration du délai prévu pour la notification de l'approbation des marchés passés à prix fermes qui
deviennent révisables
I : est la valeur de l’index global du mois de la date de l'exigibilité de la révision.

2. pour les marchés à prix révisables


Si pendant le délai contractuel, des variations sont constatées dans la valeur des index de
références, les prix du marché sont révisés par application de la formule ci-dessous.
P = Po [k +a (I/Io)] où
P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
Po : le montant initial hors taxe de cette même prestation ;
K : est la partie fixe;
k, a, b, c ... sont des coefficients invariables;
P/Po : étant le coefficient de révision des prix ;
Io : est la valeur de l’index global relatif à la prestation considérée au mois :
* de la date limite de remise des offres;
* de la date de la signature du marché par l'attributaire lorsque ce dernier est négocié;
I : est la valeur de l’index du mois de la date de l'exigibilité de la révision.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 20 sur 43

La révision des prix sera appliquée aux études qui restent à réaliser à partir de la date de
variation des index constatée par les décisions prises à cet effet par le ministre chargé de
l’équipement.

*******

ARTICLE 16 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT


DÉFINITIF

Teneur de l’article
En application de l’article 12 du CCAG-EMO, trois formulations
peuvent être envisagées pour la rédaction de cet article selon que le
cautionnement provisoire et le cautionnement définitif sont tous les
deux exigés, ne sont pas exigés ou seulement le cautionnement définitif
est exigé.
Lorsque le cautionnement provisoire n’est pas exigé et que le
prestataire ne constitue pas le cautionnement définitif dans le délai, il y
a lieu de prévoir au niveau de cet article l’application d’une pénalité
dont le taux ne peut excéder 1 % du montant initial du marché.
Il y a lieu de rappeler que le cautionnement provisoire ne doit pas être
exprimé en pourcentage et que, le cautionnement définitif est fixé à 3%
du montant initial du marché, sauf si le maître d’ouvrage en décide
autrement.
Il y a lieu de rappeler également que les cautionnements provisoire et
définitif peuvent être remplacés par une caution personnelle et
solidaire.

Proposition de rédaction
1. Cas où le cautionnement provisoire et le cautionnement définitif sont exigés
Le montant du cautionnement provisoire est fixé à …………………………………. (en
chiffres) ……….. (en lettres) dirhams.
Le montant du cautionnement définitif est fixé à ……………………………….. pour cent
(…….%) du montant initial du marché.
Si le prestataire ne réalise pas le cautionnement définitif dans un délai de 30 jours à compter
de la date de la notification de l’approbation du présent marché, le montant du cautionnement
provisoire fixé ci-dessus reste acquis à l’Etat.
Le cautionnement définitif sera restitué ou la caution qui le remplace est libérée à la suite
d’une mainlevée délivrée par le maître d’ouvrage dans un délai maximum de trois mois
suivant la date de la réception définitive des études.

2. Cas où le cautionnement provisoire n’est pas exigé


Il n’est pas prévu de cautionnement provisoire.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 21 sur 43

Le montant du cautionnement définitif est fixé à ………………………………pour cent


(……%) du montant initial du marché.
Si le prestataire ne réalise pas le cautionnement définitif dans un délai de 30 jours à compter
de la date de la notification de l’approbation du présent marché, il lui sera appliqué une
pénalité fixée à……………….……..pour cent (……%) du montant initial du marché
conformément aux dispositions du paragraphe 3 de l’article 15 du CCAG-EMO.

3. Cas où ni le cautionnement provisoire ni le cautionnement définitif ne sont


exigés
Il n’est prévu ni cautionnement provisoire ni cautionnement définitif au tire du présent
marché.
*******

ARTICLE 17: RETENUE DE GARANTIE

Teneur de l’article
Pour assurer la bonne exécution des études, outre le cautionnement
définitif, une retenue de garantie peut être prélevée sur les acomptes
payés au prestataire conformément aux articles 13 et 40 du CCAG-
EMO.
Le taux de prélèvement est fixé à 10% de chaque acompte jusqu’à
l’atteinte de la limite de 7% du montant du marché augmenté le cas
échéant des montants des avenants.
Il peut être substitué à la retenue de garantie une caution personnelle
et solidaire dans les conditions fixées par l’article 14 du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction
 Cas où la retenue de garantie est prévue
Une retenue de garantie sera prélevée sur les acomptes. Elle est égale à dix pour cent (10 %)
du montant de chaque acompte.
Elle cessera de croître lorsqu'elle atteindra ………………………………………….pour cent
(……%) du montant initial du marché augmenté le cas échéant, du montant des avenants.
La retenue de garantie peut être remplacée, à la demande du prestataire, par une caution
personnelle et solidaire constituée dans les conditions prévues par la réglementation en
vigueur.
La retenue de garantie est restituée ou la caution qui la remplace est libérée à la suite d’une
mainlevée délivrée par le maître d’ouvrage dans un délai maximum de trois mois suivant la
date de la réception définitive des études.
 Cas où la retenue de garantie n’est pas prévue
Aucune retenue de garantie ne sera prélevée sur les acomptes payés au prestataire.

*******

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 22 sur 43

ARTICLE 18 : ASSURANCES - RESPONSABILITE

Teneur de l’article
Cet article dispose que le titulaire doit produire et adresser au maître
d’ouvrage les polices d’assurance, qu’il doit souscrire pour couvrir les
risques inhérents à l’exécution du marché, en vertu de l’article 20 du
CCAG-EMO, tel qu’il a été modifié et complété .
Le maître d’ouvrage doit veiller à ce que le prestataire produise les
polices d’assurances avant la notification de l’ordre de service de
commencement des études.

Proposition de rédaction
Le prestataire doit adresser au maître d’ouvrage, avant tout commencement des études, les
attestations des polices d’assurance qu’il doit souscrire et qui doivent couvrir les risques
inhérents à l’exécution du marché et ce, conformément aux dispositions de l’article 20 du
CCAG-EMO, tel qu’il a été modifié et complété.

*******

ARTICLE 19 : ARRÊT DES ÉTUDES


Teneur de l’article
Cet article vise à informer le titulaire sur la possibilité d’arrêter les
études en cours de leur exécution, tout en fixant les modalités
d’intervention de cet arrêt conformément aux dispositions de l’article
28 du CCAG-EMO. Deux possibilités se présentent à ce niveau, selon
que le marché est scindé en phases ou non.
Dans ces conditions, le maître d’ouvrage procède immédiatement à la
résiliation du marché, sans que le titulaire ne puisse prétendre à
aucune indemnité.
Proposition de rédaction

1- Cas d’un marché ne comportant pas de phases 

Le maître d’ouvrage a la possibilité d’arrêter l’étude lorsque les dépenses atteignent ……..….
% du montant du marché ou/et ………….….du délai global du marché.

Dans ce cas, le marché est automatiquement résilié et le titulaire ne peut prétendre à aucune
indemnité.

2- Cas d’un marché scindé en phases 

Le maître d’ouvrage a la possibilité d’arrêter l’étude au terme de …………………………….


……..

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 23 sur 43

Dans ce cas, le marché est automatiquement résilié et le titulaire ne peut prétendre à aucune
indemnité.

*******

ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT

Teneur de l’article 
Cet article précise que le titulaire du marché doit acquitter le droit
d’enregistrement et de timbre pour l’exemplaire original qui sera remis
au comptable pour paiement en application de l’article 6 du CCAG--
EMO.

Proposition de rédaction
Le prestataire doit acquitter les droits auxquels peuvent donner lieu le timbre et
l'enregistrement du marché, tels que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur.

*******

ARTICLE 21 : RÉCEPTION PROVISOIRE

Teneur de l’article
En vertu des articles 47, 48 et 49 du CCAG-EMO, cet article précise
les conditions de la réception provisoire des prestations et de la
vérification de leur conformité avec l’ensemble des obligations du
marché.
Il est à noter que la réception provisoire n’est prévue que si le marché
comporte un délai de garantie technique tel que prévu par l’article 48
du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction
A l’achèvement des études et en application de l’article 47 du CCAG-EMO, le maître
d’ouvrage s’assure en présence du prestataire de la conformité des études aux spécifications
techniques du marché et prononcera la réception provisoire.
Cette réception sera sanctionnée par l’établissement d’un procès verbal de réception
provisoire.
S’il constate que les études présentent des insuffisances ou des défauts ou ne sont pas
conformes aux spécifications du marché, le prestataire procédera aux réparations et
rectifications nécessaires conformément aux règles de l’art. A défaut, la réception ne sera pas
prononcée, et le délai d’exécution ne sera pas prorogé pour autant.

*******

ARTICLE 22 : DÉLAI DE GARANTIE

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 24 sur 43

Teneur de l’article 
Cet article précise le délai des garanties contractuelles tel que prévu
par l’article 48 du CCAG-EMO. Ce délai qui s’étend entre la date de la
réception provisoire et celle de la réception définitive, est d’une année.
Toutefois, le maître d’ouvrage peut prévoir au niveau de cet article un
autre délai.

Proposition de rédaction 
Le délai de garantie est fixé à ……………………………………………..… à compter de la
date de la réception provisoire.
Pendant le délai de garantie, le prestataire sera tenu de procéder aux rectifications qui lui
seraient demandées en cas d’anomalies ou imperfections constatées et de remédier à
l’ensemble des imperfections ou anomalies sans pour autant que ces études supplémentaires
puissent donner lieu à paiement.

*******

ARTICLE 23 : MODALITÉS DE RÈGLEMENT

Teneur de l’article
Cet article doit définir avec précision les modalités de règlement des
sommes dues au prestataire selon que les prestations sont exécutées en
parties ou phases ou non, et ce conformément aux dispositions de
l’article 37 et 38 du CCAG-EMO.

Aussi, et conformément aux dispositions de La mesure par la loi de


Finances 2016, notamment l’article 145-VIII du Code général des
impôts qui dispose que : «Les contribuables sont tenus de mentionner
l'identifiant commun de l’entreprise sur les factures ou les documents
tenant lieu qu’ils délivrent à leurs clients ainsi que sur toutes les
déclarations fiscales prévues par le présent code».
A cet effet, l’inscription de l’ICE sur les factures et les déclarations
fiscales s’avère obligatoire

Proposition de rédaction
Le règlement des prestations réalisées sera effectué sur la base de décompte établit par le
maître d’ouvrage en application des prix du bordereau des prix – détail estimatif aux quantités
réellement exécutées, déduction faite de la retenue de garantie, le cas échéant.
Le montant de chaque décompte est réglé au prestataire après réception par le maître
d’ouvrage des prestations objet du marché.
Seules sont réglées les prestations prescrites par le présent cahier des prescriptions spéciales
ou par ordre de service notifié par le maître d’ouvrage.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 25 sur 43

Sur ordre du maître d’ouvrage, les sommes dues à l’entrepreneur seront versées dans son
compte bancaire indiqué en préambule du présent marché.

Le maître d’ouvrage s’acquittera des sommes dues dans un délai de 60 jours fin de mois à
compter de la date du dépôt au bureau d’ordre du maître d’ouvrage des factures
accompagnées obligatoirement des attachements ou situations dûment visés par le maître
d’ouvrage.

Conformément à la Loi des Finances 2016, et en vertu de la disposition introduite au


niveau de l’articles 145-VIII du Code Général des Impôts, le Titulaire (en tant que
contribuable) est tenu de mentionner l’Identifiant Commun de l’Entreprise « ICE » sur les
Factures ou les documents en tenant lieu ainsi que sur toutes les déclarations fiscales
prévues par le Code Général des Impôts « CGI »

*******

ARTICLE 24 : AVANCES

Teneur de l’article
Deux formulations peuvent être envisagées pour la rédaction de cet article
selon qu’il est prévu ou non l’octroi de versements à titre d’avances aux
titulaires des marchés passés pat TMPATMSA et ce en vertu des dispositions
du Décret N° 2-14-272 du 14 Rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux avances
en matière de marchés publics.
Dans les cas courants des marchés, il est recommandé d'adopter la première
formulation.

Proposition de rédaction
 Cas où les versements au titre d’avance ne sont pas prévus 
Le présent marché ne prévoit pas de versements à titre d’avances dans le cadre du présent marché.

 Cas où les versements au titre d’avance sont prévus pour les marchés inférieur ou égale
à 8.300.000,00 DHS Hors taxes

En vertu des dispositions du Décret N° 2-14-272 du 14 Rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux avances
en matière de marchés publics, L’avance s’entend des sommes que le maître d’ouvrage verse au profit
du titulaire du présent marché pour assurer le financement des dépenses engagées en vue de
l’exécution des prestations objets du présent marché.

Toutefois, l’avance ne peut être octroyée au titulaire du marché pour la part du marché qui fait l’objet
de sous-traitance.

Le montant de l’avance est fixé à 10% du montant du marché Hors Taxes. la révision des prix n’est
pas prise en compte dans le calcul du montant de l’avance.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 26 sur 43

«  Conformément aux dispositions de l’article 6 du Décret N° 2-14-272, le maitre d’ouvrage


est tenu de fixer les taux et les conditions de versement et de remboursement de l’avance.
Ces taux et ces conditions ne peuvent en aucun cas être modifiés par avenant. »

Le titulaire du marché est tenu de constituer préalablement à l’octroi de l’avance, une caution
personnelle et solidaire s’engageant avec lui à rembourser la totalité du montant des avances
consenties par le maître d’ouvrage.
La caution personnelle et solidaire doit être choisie parmi les établissements agréés à cet effet
conformément à la législation en vigueur.

Le remboursement du montant de l’avance est effectué par déduction sur les acomptes dus au titulaire
du marché.

Le remboursement du montant total de l’avance doit, en tout état de cause, être effectué lorsque le
montant des prestations exécutées par le titulaire du marché atteint 80 % du montant Hors Taxes des
prestations qui lui sont confiées au titre dudit marché.

 Cas où les versements au titre d’avance sont prévus pour les marchés Supérieur à
8.300.000,00 DHS Hors taxes

En vertu des dispositions du Décret N° 2-14-272 du 14 Rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux avances
en matière de marchés publics, L’avance s’entend des sommes que le maître d’ouvrage verse au profit
du titulaire du présent marché pour assurer le financement des dépenses engagées en vue de
l’exécution des prestations objets du présent marché.

Toutefois, l’avance ne peut être octroyée au titulaire du marché pour la part du marché qui fait l’objet
de sous-traitance.

 Le montant de l’avance est fixé à 10% du montant du marché Hors taxes (HT), pour le montant du
marché inférieur ou égal à 8.300.000 dirhams Hors Taxes (HT).

Pour la partie du montant du même marché supérieure à 8.300.000 dirhams Hors Taxes (HT), le taux
de l’avance est fixé à 5% de ce montant, sans toutefois que le montant total de l’avance au titre d’un
marché ne puisse dépasser vingt millions (20.000.000) de dirhams

La révision des prix n’est pas prise en compte dans le calcul du montant de l’avance.

«  Conformément aux dispositions de l’article 6 du Décret N° 2-14-272, le maitre d’ouvrage


est tenu de fixer les taux et les conditions de versement et de remboursement de l’avance.
Ces taux et ces conditions ne peuvent en aucun cas être modifiés par avenant. »

Le titulaire du marché est tenu de constituer préalablement à l’octroi de l’avance, une caution
personnelle et solidaire s’engageant avec lui à rembourser la totalité du montant des avances
consenties par le maître d’ouvrage.
La caution personnelle et solidaire doit être choisie parmi les établissements agréés à cet effet
conformément à la législation en vigueur.

Le remboursement du montant de l’avance est effectué par déduction sur les acomptes dus au titulaire
du marché.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 27 sur 43

Le remboursement du montant total de l’avance doit, en tout état de cause, être effectué lorsque le
montant des prestations exécutées par le titulaire du marché atteint 80 % du montant Hors Taxes des
prestations qui lui sont confiées au titre dudit marché

ARTICLE 25 : PÉNALITÉS POUR RETARD

Teneur de l’article
Cet article précise les modalités d’application des pénalités pour
retard dans l’achèvement des études conformément aux dispositions de
l’article 42 du CCAG-EMO.
Il fixe le montant du prélèvement en fraction de millième du montant du
marché par jour et ce dans la limite de 10% dudit montant. Quand ce
plafond est atteint le maître d’ouvrage est en droit de prendre les
mesures coercitives prévues à l’article 42 du CCAG-EMO.
Lorsque le marché comporte des tranches ou parties assorties de délais
d’exécution partiels, il faut prévoir des pénalités pour retard pour
chaque tranche ou partie de l’étude.

Proposition de rédaction 
A défaut d'avoir terminé les études dans les délais prescrits (ou à la date d’achèvement prescrite
lorsque le marché fixe ladite date ), il sera appliqué au prestataire une pénalité par jour calendaire
de retard de ….. ‰ (………….…pour mille) du montant du marché modifié ou complété
éventuellement par les avenants.
Cette pénalité sera appliquée de plein droit et sans mise en demeure sur toutes les sommes
dues au prestataire.
L’application de ces pénalités ne libère en rien le prestataire de l’ensemble des autres
obligations et responsabilités qu’il aura souscrites au titre du présent marché.
Toutefois, le montant cumulé de ces pénalités est plafonné à …………………. pour cent
(…….%) du montant du marché modifié ou complété éventuellement par des avenants.
Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l’autorité compétente est en droit de résilier le
marché après mise en demeure préalable et sans préjudice de l'application des mesures
coercitives prévues par l'article 42 du CCAG-EMO.

*******

ARTICLE 26 : RETENUE À LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES


ÉTRANGERS NON RÉSIDENTS AU MAROC

Teneur de l’article
Cet article est à prévoir si le marché est attribué à un prestataire
étranger non résident au Maroc.
Les montants dus au prestataire font l’objet d’une retenue à la source
au titre de l’IS ou de l’IR sur les montants hors TVA des études
réalisées au Maroc.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 28 sur 43

Proposition de rédaction
Une retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu, le cas
échéant, fixée au taux de dix pour cent (10 %), sera prélevée sur le montant hors taxe sur la
valeur ajoutée des études réalisées au Maroc dans le cadre du présent marché.

*******

ARTICLE 27 : RÉCEPTION DÉFINITIVE

Teneur de l’article
La réception définitive est prononcée, conformément aux dispositions
de l’article 49 du CCAG-EMO, à la fin du délai de garantie, elle
marque la fin de l'exécution du marché. Elle est prononcée un (1) an
après la date de la réception provisoire, sauf si le CPS en dispose
autrement.
Lorsqu’il n’est pas prévu de délai de garantie, la réception définitive
est prononcée en même temps que la réception provisoire.

Proposition de rédaction

Conformément aux stipulations de l’article 49 du CCAG-EMO et après expiration du délai de


garantie, il sera procédé à la réception définitive et après que le maître d’ouvrage se soit
assuré que les anomalies ou les imperfections éventuelles ont été réparées par le prestataire.

*******

ARTICLE 28 : RÉSILIATION DU MARCHE

Teneur de l’article
Cet article précise les cas de résiliation du marché conformément à
l’article 24 du décret du 5 février 2007 relatif aux marchés de l’Etat et
les articles 27 à 33 et 52 du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction
La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par le
CCAG-EMO et notamment ses articles 27 à 33 et 52.
La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile ou pénale
qui pourrait être intentée au titulaire du marché en raison de ses fautes ou infractions.
Si des actes frauduleux, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des
manquements graves aux engagements pris ont été relevés à la charge du prestataire, l’autorité
compétente, sans préjudice des poursuites judiciaires et des sanctions dont le prestataire est
passible, peut par décision motivée, l'exclure temporairement ou définitivement de la
participation aux marchés lancés par ses soins.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 29 sur 43

*******

ARTICLE 29 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION

Teneur de l’article
Cet article porte sur l’obligation pour le prestataire de ne pas recourir
à des actes de corruption ou de pratiques illicites dans la soumission et
l’exécution du marché.
Il précise également que d’une manière générale, les différents
intervenants doivent s’abstenir de se livrer à des pratiques de
corruption et de fraude dans la gestion du marché.

Proposition de rédaction
Les intervenants dans les procédures de passation des marchés doivent tenir une indépendance
vis-à-vis des concurrents et n’accepter de leur part aucun avantage ni gratification et doivent
s’abstenir d’entretenir avec eux toute relation de nature à compromettre leur objectivité, leur
impartialité et leur indépendance.

le prestataires ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de
fraude ou de corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les
différentes procédures de passation, de gestion et d’exécution du marché.

Le prestataire ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des
dons ou des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché
et lors des étapes de son exécution.

Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution
du présent marché.

Si des actes frauduleux, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des
Manquements graves aux engagements pris ont été relevés à la charge du prestataire,
l’autorité compétente, sans préjudice des poursuites judiciaires et des sanctions dont le
prestataire est passible, peut par décision motivée, l'exclure temporairement ou définitivement
de la participation aux marchés de son administration.

S’il établit que l’entrepreneur s’est livré à la corruption, la fraude, la collusion, la coercition
ou l’obstruction au cours de l’attribution ou l’exécution du marché, le maître d’ouvrage peut,
après le lui avoir notifié, résilier le marché et lui enjoindre de quitter le site, et les dispositions
de l’article de la Résiliation s’appliqueront dans les mêmes conditions.

le maître d’ouvrage a pour principe, dans le cadre des marchés qu’il passe, de demander aux
emprunteurs (y compris les bénéficiaires de ses financements) ainsi qu’aux concurrents et
leurs agents (déclarés ou non), sous-traitants, sous-consultants, prestataires de services ou
fournisseurs ainsi que leur personnel, d’observer, lors de la passation et de l’exécution de ces
marchés, les normes d’éthique les plus élevées. En vertu de ce principe, le Maitre d’ouvrage :

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 30 sur 43

(a) aux fins d’application de la présente disposition, définit comme suit les termes
suivants :
(i) est coupable de « corruption » quiconque offre, donne, sollicite ou accepte,
directement ou indirectement, quelque chose de valeur en vue d’influencer
indûment l’action d’une autre partie;
(ii) se livre à des « manœuvres frauduleuses » quiconque agit ou s’abstient
d’agir, ou dénature des faits, induit en erreur délibérément ou par imprudence
ou cherche à induire en erreur une partie afin d’en tirer un avantage financier
ou autre, ou de se soustraire à une obligation ;
(iii) se livrent à des « manœuvres collusoires » des parties qui s’entendent afin
d’atteindre un objectif illicite, notamment en influençant indûment les actions
d’autres parties ;
(iv) se livre à des « manœuvres coercitives » quiconque qui nuit ou porte
préjudice, ou menace de nuire ou de porter préjudice directement ou
indirectement à une partie ou à ses biens en vue d’influencer indûment les
actions de ladite partie ;
(v) se livre à des « manœuvres obstructives » :
(v.1) quiconque détruit, falsifie, altère ou dissimule délibérément des
éléments de preuve sur lesquels se fonde une enquête ou de faire des
fausses déclarations aux enquêteurs afin d’entraver une enquête sur des
accusations liées à des faits de corruption, de fraude, de coercition ou de
collusion ; et/ou bien menace, harcèle ou intimide une personne dans le but
de l’empêcher de révéler des informations relatives à cette enquête ou de
l’empêcher de poursuite l’enquête ou
(v.2) celui qui entrave délibérément l’exercice de l’autorité compétente de
son droit d’examen et de vérification.

(b) rejettera la proposition d’attribution du marché si elle établit que le concurrent auquel il est
recommandé d’attribuer le marché ou un des membres de son personnel ou ses agents,
sous-consultants, sous-traitants, prestataires de services, fournisseurs et/ou leurs
employés, est coupable, directement ou indirectement, de corruption ou s’est livré à des
manœuvres frauduleuses, collusoires, coercitives ou obstructives en vue de l’obtention
de ce marché ;
(c) sanctionnera l’entreprise ou le fournisseur, à tout moment, conformément aux procédures
de sanctions en vigueur de l’autorité compétente, y compris en le/la déclarant
publiquement, soit indéfiniment soit pour une période déterminée, exclu i) de tout
processus d’attribution des contrats financés par la banque ; et ii) de toute possibilité
d’être retenu comme sous-traitant, fournisseur, ou prestataire de services d’une
entreprise qui est par ailleurs susceptible de se voir attribuer un marché lancé par le
maitre d’ouvrage ;
(e) pourra exiger aux concurrents, et à leurs agents, membres du personnel, sous-consultants,
sous-traitants, prestataires de services ou fournisseurs, d’autoriser l’autorité compétente
à examiner tous leurs comptes, registres et autres documents relatifs à la soumission des
offres et à l’exécution du marché, et à les soumettre pour vérification à des auditeurs
désignés par l’autorité compétente.

*******

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 31 sur 43

ARTICLE 30 : PROTECTION DE LA MAIN D’ŒUVRE, CONDITIONS DE


TRAVAIL IMMIGRATION AU MAROC

Teneur de l’article
Le présent article précise les formalités de recrutement et de paiement
des employés en application des dispositions de l’article 19 du CCAG-
EMO.

Proposition de rédaction

Les formalités de recrutement et de paiement des employés sont celles prévues par les
dispositions de l’article19 du CCAG-EMO.

*******

ARTICLE 31 : MESURES DE SECURITÉ

Teneur de l’article
Cet article fait obligation au prestataire d’assurer les mesures de
sécurité comme en dispose l’article 24 du CCAG-EMO, et doit faire
ressortir en particulier celles devant être rigoureusement respectées
compte tenu de l’objet du marché.

Proposition de rédaction
Le prestataire s’engage à respecter les mesures de sécurité conformément aux dispositions de
l’article 24 du CCAG-EMO. Il doit en particulier observer les mesures suivantes :
- ………………………………………………………………………………………………
…………………………………………. ;
- ………………………………………………………………………………………………
………………………………………… .;
- ………………………………………………………………………………………………
………………………………………… .;

*******

ARTICLE 32 : RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET LITIGES

Teneur de l’article
Cet article prévoit la procédure à suivre pour le règlement des
différends et litiges qui surviennent pendant l’exécution du marché telle
que prévue aux articles 52, 53 et 55 du CCAG-EMO.

Proposition de rédaction 

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 32 sur 43

Si, en cours d’exécution du marché, des désaccords surgissent avec le titulaire, les parties
s’engagent à régler ceux-ci dans le cadre des stipulations des articles 52, 53 et 55 du CCAG-
EMO.
Les litiges éventuels entre le maître d’ouvrage et le prestataire sont soumis au Tribunal
Administratif de Rabataux tribunaux compétents.
*******

ARTICLE 33 : RESPONSABILITE SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE

Proposition de rédaction 

L’entreprise s’engage et exige de ses éventuels sous-traitants qu’ils s’engagent à observer les
normes nationales et internationales en matière de protection de l’environnement et de droit
du travail, en cohérence avec les lois et règlements applicables au Maroc, dont les
conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et les
conventions internationales en matière d’environnement.
Par ailleurs, l’entreprise et ses éventuels sous-traitants doivent respecter les dispositions
suivantes :

1‐ Préservation des ressources en eau :

L’entrepreneur prendra les mesures nécessaires pour que les rejets de carburant et d’huile en
provenance des véhicules se font d’une manière acceptable et sans nuire à l’environnement.
A cet effet, L’entrepreneur s’engage à récupérer dans des futs étanches et ne présentant pas de
signes extérieurs de corrosions toutes les huiles et graisses.
L’entrepreneur s’engage à effectuer un stockage adéquat des carburants, lubrifiants et autres
produits.
L’entreposage des fûts sur les lieux devra se faire dans des conditions respectant
l’environnement et de préférence sur des palettes avec couverture par des bâches
imperméables.
L’entrepreneur s’engage à une bonne manutention des véhicules et engins et évitera tout
déversement de carburant lors de ravitaillement des engins et s’engage à acheminer les huiles
et graisses récupérées vers les points de traitement spécifique. L’entrepreneur devra effectuer
une collecte et traitement des eaux usées et des déchets avant leur restitution à la nature.

2‐ Préservation de la qualité de l’air :

L’entrepreneur doit prendre les mesures nécessaires pour éviter les émissions de poussières et
des vibrations causées par les activités des chantiers.
Ainsi, l’entrepreneur s’engage à :
•mettre en œuvre de bonnes techniques de chantier, telles que l’arrosage des pistes et
zones de stockage des matériaux ;
• respecter des limitations de vitesse en vigueur des véhicules sur les routes desservant
les
Chantiers ;

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 33 sur 43

• utilisation de véhicules et engins de chantier respectant les normes


environnementales en termes d’émission des gaz d’échappement ;
• limiter les activités nocturnes de construction.

3‐ Réduction des effets sonores :

L’entrepreneur prendra les mesures nécessaires pour réduire le niveau de bruit au niveau des
sites causé par les activités des chantiers, et s’engage à mettre en place de bonnes techniques
de chantier :
• Utilisation du matériel de construction à moteur diesel équipé de silencieux ;
• Orientation des équipements bruyants au loin des habitations, si possible.

ARTICLE 34 : CLAUSES QSE (QUALITÉ SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT) ET


SÛRETÉ :

Proposition de rédaction 

En particulier, TMPA dispose d’un Système de Management Intégré QSE (Qualité, Sécurité
et Environnement) avec lequel elle gère l’ensemble des activités liées aux processus Accueil
du navire, Accueil des Passagers et Accueil du Fret, Elle dispose également d’un Plan de
Sûreté déclinant l’ensemble des mesures de sûreté à mettre en œuvre afin de se conformer aux
dispositions du Code ISPS (le Code International pour la Sûreté des Ports et des Installations
Portuaires). De ce fait, le titulaire du marché devra s’engager à respecter les exigences ci-
dessous :

1 Qualité :
Le titulaire du marché est tenu à respecter les exigences du système de management qualité en
vigueur, lors de l’exécution de ses prestations et établir le reporting nécessaire afin de garantir
une meilleure surveillance de la performance des prestations et déceler les non-conformités
éventuelles.

2 Santé Sécurité au travail :


Le titulaire du marché devra respecter les dispositions du code de travail relatives à l’hygiène
et à la sécurité et devra établir une évaluation des risques professionnels et définir un plan de
prévention et ce conformément au système QSE du maitre d’ouvrage y compris la formation
du personnel.

3 Environnement :
Le titulaire du marché devra respecter la politique environnementale du Maitre d’ouvrage
ainsi que toutes les réglementations de l’environnement en vigueur.
A ce sujet il devra procéder à une analyse environnementale et réglementaire afin d’identifier
les aspects environnementaux liés à ses activités et d’évaluer leurs impacts sur
l’environnement, et ce conformément aux procédures internes du Maitre d’Ouvrage.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 34 sur 43

Après l’évaluation précitée ; le titulaire du marché devra entreprendre les mesures nécessaires
à la maitrises des impacts des aspects environnementaux retenus et à la surveillance de leur
évolutions.
Il devra aussi sensibiliser son personnel au sujet de l’environnement et de communiquer par
rapport à ses actions visant la protection de l’environnement.

4 Sûreté :

Le Port Tanger Med et ses Installations Portuaires sont mis en conformité ISPS, et par
conséquent le titulaire du marché devra respecter les mesures de sûreté suivantes :
 Désigner un correspondant sûreté pour s’occuper de l’établissement des demandes de
circulation des personnes et des véhicules et pour sensibiliser le personnel sur les
mesures de sûreté à respecter ;
 Fournir les documents exigés pour la constitution du dossier administratif sûreté de
l’entité ;
 Restituer le titre de circulation permanent au Bureau des Formalité d’accès moyennant
un accusé de restitution en cas de départ d’un élément de son personnel ou dès la
cessation de ses prestations dans la zone portuaire.

4. Avantage sociaux
 Transport du personnel
Le titulaire devra assurer le transport du personnel de leur domicile jusqu’au poste de
relève.
 Autres avantages sociaux
Le titulaire s’engage à appliquer une politique sociale et à faire bénéficier son
personnel affecté au site de primes pour fêtes religieuses et événements spéciaux
« naissance, décès, opération chirurgicale.. »
Le titulaire doit faire bénéficier son personnel d’une assurance maladie
complémentaire.

ARTICLE 35 : SECRET, SECURITE ET CONFIDENTIALITE DES DONNEES

Afin de garantir le secret, la sécurité et la confidentialité des données, le prestataire s’engage


à :
 prendre toutes précautions utiles, afin de préserver la sécurité des données, notamment
empêcher qu’elles ne soient déformées, endommagées et empêcher tout accès qui ne
serait pas préalablement autorisé par TMPATMSA  ;
 ne traiter les données que dans le cadre des instructions et de l’autorisation reçues de
TMPATMSA ;
 ne traiter les informations qu’entièrement et exclusivement en son sein et dans le cadre
du présent contrat ;
 s’assurer de la licéité des traitements réalisés dans le cadre de la mission confiée ;

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 35 sur 43

 ne pas recourir aux services d’un sous-traitant, sauf à ce que ce dernier soit
préalablement et expressément habilité par TMPATMSA et agisse sous sa
responsabilité et le contrôle du prestataire, dans le cadre d’un contrat soumis à la
validation préalable de TMPATMSA et permettant d’assurer le respect des
obligations souscrites par le prestataire ;
 respecter son obligation de secret, de sécurité et de confidentialité, à l’occasion de
toute opération de maintenance et de télémaintenance, réalisée au sein des locaux du
prestataire ou de toute société intervenant dans le cadre du traitement ;
 prendre toutes mesures de sécurité, notamment matérielle et logique, pour assurer la
conservation et l’intégrité des données traitées ;
 prendre toutes mesures permettant d’empêcher toute utilisation détournée,
malveillante ou frauduleuse des données traitées ;
 procéder, en fin de contrat, à la destruction des données, fichiers informatisés ou
manuels, figurant sur tout support.

Par ailleurs, le prestataire s’interdit :


 de divulguer, sous quelque forme que ce soit, tout ou partie des informations
contenues dans des fichiers informatisés ou manuels, ou figurant sur tout support
transmis par TMPATMSA ou concernant les informations recueillies au cours de
l’exécution des prestations relatives au présent contrat ;
 d’utiliser les supports ou documents qui lui ont été confiés, par quelque moyen ou
finalité que ce soit, pour son compte ou pour le compte de tiers, à des fins
professionnelles, personnelles ou privées autres que celles définies au présent contrat,
tout ou partie des informations contenues sur lesdits supports ou recueillies par elle au
cours de l’exécution des prestations relatives au présent contrat ;
 de prendre copie ou stocker, quelles qu’en soient la forme et la finalité, tout ou partie
des informations contenues sur les supports ou documents qui lui ont été confiés ou
recueillies par elle au cours de l’exécution du présent contrat.

Le prestataire s’engage :
 à première demande de TMPATMSA à apporter la preuve qu’il dispose des moyens
organisationnels, techniques et financiers permettant de garantir le respect et
l’effectivité de l’obligation de secret, de confidentialité et de sécurité résultant du
contrat ;
 à coopérer avec TMPATMSA dans toutes circonstances mettant en jeu l’obligation de
secret, de confidentialité et de sécurité ;
 à permettre la réalisation par TMPATMSA ou toute personne mandatée par cette
dernière et sous réserve que les vérificateurs ne soient pas des concurrents directs du
prestataire, de toute vérification lui paraissant utile de l’exécution des obligations par

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 36 sur 43

le prestataire. Le prestataire s’engage à coopérer de bonne foi et sans réserve avec les
vérificateurs dès lors qu’il sera avisé de la réalisation d’un audit ;
 à mettre en œuvre à ses frais et sans délai toutes mesures correctives soulignées dans
le rapport de vérification.

Le prestataire reconnaît :
 qu’en cas de non-respect des obligations souscrites dans le cadre du présent contrat, sa
responsabilité pourra être engagée pénalement ;
 qu’il pourra être tenu responsable envers TMPATMSA des dommages qui seraient
causés par suite d’un manquement aux obligations résultant du présent contrat, ainsi
qu’au versement de réparations du préjudice subi 
 que TMPATMSA pourra prononcer la résiliation immédiate du contrat de prestation
de services, sans indemnité en faveur du prestataire, en cas de non-respect du secret,
de la confidentialité et de la sécurité des données.

Le prestataire s’engage à signer par ses soins ainsi que par son personnel respectivement
de la charte Fournisseur et de la lettre de reconnaissance de responsabilité d’accès à
l’information portées en annexe et ce dès la signature du contrat.

Le Fournisseur autorise TMSA à conserver ses données personnelles à des fins de  gestion des
consultations et des appels d’offres, référencement des fournisseurs, et de gestion des
évaluations des Fournisseurs.  

A cette fin, TMSA s’engage à n’utiliser lesdites données que pour la finalité de
susmentionnée et à les traiter avec la diligence requise dans le respect des dispositions de la
Loi n°09-08 et les textes pris pour son application. En effet, l’usage est exclusivement interne
et éventuellement par les auditeurs publics (Cours des comptes, Inspection générale des
finances,..), ou privés (Commissaires au comptes , auditeurs de certification etc…).

En particulier, TMPA traitera ces données de manière loyale, licite, confidentielle, sécurisée,
adéquate, pertinent et non excessive au regard de ladite finalité. « Ce traitement a été autorisé
par la CNDP sous le numéro……………………………………….. »

Le Fournisseur dispose à tout moment d’un droit individuel d’accès ainsi que d’un droit
d’information complémentaire, de rectification des données le concernant et, le cas échéant,
d’opposition au traitement de ses données ou à leur transmission par TMSA à des tiers. Il peut
exercer ses droits en envoyant

 un courrier électronique à l’adresse : conformite0908@tmsa.ma

ou

 un courrier avec accusé de réception à l’adresse suivante :

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 37 sur 43

Responsable des Achats–


Direction Maintenance et Achats.
Tanger Med Port Authority - TMPA, ZF KSAR ALMAJAZ,
OUED RMEL, Commune FAHS ANJAR –
TANGER.
n effet, ce droit est matérialisé en soulignant les mentions citées ci-après :

 Le nom du responsable de traitement : le responsable désigné par le maitre d’ouvrage


et notifié au titulaire par Ordre de service
 La nature des données collectées : tout information en relation directe avec
l’exécution du présent contrat
 Les destinataires des données : tous les services en relation directe avec l’exécution
du présent contrat
 La finalité d'un tel traitement tel que prévue de la présente délibération :
 Gestion des Consultations et des Appels d’Offres
 Referencement des Fournisseurs
 Gestion des Evaluations des Fournisseurs

Et pour toute demande :

Conformément à la loi n°09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et


d’opposition que vous pouvez exercer à l’adresse suivante : conformite0908@tmsa.ma

Le numéro de l'autorisation délivrée par la CNDP : XXXXXXXXX

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 38 sur 43

CHAPITRE II : TERMES DE RÉFERENCES

Cette partie du cahier des prescriptions spéciales précise les aspects et


spécifications techniques du marché. Elle reprend en détail la consistance des
études objet du marché.
Le maître d’ouvrage dispose de la libre appréciation des dispositions à
prescrire au niveau de cette partie.
Aux termes de cet article le marché doit répondre à la nature et à l’étendue
des besoins du maître d’ouvrage. Ces besoins doivent être déterminés aussi
exactement que possible, notamment en ce qui concerne les spécifications
techniques. Leur détermination doit respecter les normes marocaines
homologuées ou à défaut les normes internationales.
Une définition claire des besoins permet aux concurrents de présenter des
offres compétitives reposant sur une connaissance parfaite de la prestation
objet du marché. Une telle définition ne manquera pas d’avoir un impact
positif sur le coût de la commande, et permet par conséquent de prévenir des
divergences quant à la consistance de la prestation et préviendra également
des contentieux avec toutes les implications éventuelles à la fois sur le délai de
la réalisation du marché ainsi que le coût global de gestion du marché.

CLAUSES ENVIRONNEMENTALES

Outre les dispositions techniques citées ci-dessus, le maître d’ouvrage est tenu
de prendre en compte le développement durable lors de la détermination des
besoins.

Ainsi, le maître d’ouvrage, lors de la fixation des exigences dans ses marchés,
il peut recourir à :

1- L’INSERTION DES CLAUSES ENVIRONNEMENTALES AU NIVEAU


DES SPECIFICATIONS TECHNIQUES :

+ Pour définir les exigences en matière de qualité environnementale des


matériaux et produits mis en œuvre, le maitre d’ouvrage peut :
+ S’appuyer sur des spécifications techniques existantes telles les normes
+ Formuler lui-même ses spécifications techniques en termes de :
- De performances – Objectifs Quantitatifs
- D’exigences fonctionnelles- Objectifs Qualitatifs

2- INSERTION DE CLAUSES ENVIRONNEMENTALES AU NIVEAU DES


CONDITIONS D’EXECUTION :

Le maître d’ouvrage peut intégrer des considérations environnementales dans


les conditions d’exécution des marchés.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 39 sur 43

Ainsi, le titulaire est tenu de respecter toutes les clauses d’exécution des
marchés.

Exemples :
+ Livraison des marchandises dans des conteneurs réutilisables
+ Stocker dans des conditions spécifiques les produits sensibles ou dangereux
+ Se faire livrer les éléments de constructions à la bonne taille pour éviter les
découpe sur place ;

3- INSERTIONS DES CLAUSES ENVIRONNEMENTALES AU NIVEAU


DE LMA SELECTION DES CANDIDATURES :

Le maitre d’ouvrage se réserve le droit d’examiner le savoir-faire des candidats


en matière de gestion environnementales à travers de l’appréciation de leurs
capacités professionnelles et techniques.

Exemples :
+ Il peut être demandé au niveau du règlement de la consultation la liste des
références du candidat en précisant celle qui ont été effectuées dans le cadre de
la démarche qualité environnementale
+ Il peut être demandé aux candidats de fournir des certificats de qualité ;

4- INSERTION DE CLAUSES ENVIRONNEMENTALES AU NIVEAU DU


CRITERE DE CHOIX DES OFFRES :

Ces clauses doivent être rédigées en tenant compte des critères qui doivent être
établit en fonction des exigences spécifiés lors de la définition des besoins.

Deux critères peuvent favoriser la prise en considération de l’aspect


environnemental :

Les performances en matière de protection de l’environnement  :

Ce critère vise à valoriser les offres dont les performances environnementales


vont au-delà du respect des exigences environnementales décrites dans le
cahier des charges

La qualité environnementale peut être jugée au regard des réponses apportée à


un questionnaire relatif aux aspects environnementaux

Le caractère particulièrement innovant de l’offre  :

Les matériaux, produits et procédés d’exécution ou de construction favorables


à l’environnement peuvent avoir un caractère innovant. Par conséquent, ce
critère permet de tenir compte des solutions en faveur d’une meilleure
protection et mise en valeur de l’environnement.

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 40 sur 43

Ces critères doivent être explicitement mentionnés au niveau du règlement de


la consultation.

5- RECOURS AUX VARIANTES :

Le recours aux variantes est un autre moyen pour tenir compte de l’aspect
protection de l’environnement qui permet de bénéficier d’éventuelles
propositions innovantes par le maitre d’ouvrage.

6- CONFORMITE LEGALE ET REGLEMENTAIRE :

En tout état de cause, et au niveau des textes réglementaires applicables aux


marchés, il convient de signaler que « tous les textes relatifs à la conformité
légales et réglementaires ayant trait à l’aspect environnemental en vigueur à la
date de la signature du contrat, demeurent applicables. »

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 41 sur 43

BORDEREAU DES PRIX – DÉTAIL ESTIMATIF

Le bordereau des prix et le détail estimatif peuvent constituer un document


unique ;
Le bordereau des prix détail estimatif doit, au moment de sa remise aux
soumissionnaires, comporter le n° du prix, la désignation des études à réaliser,
leur unité de mesure et leurs quantités.
Le bordereau des prix détail estimatif doit faire ressortir les prix unitaires des
articles en chiffres et en lettres. Lorsqu’un même prix est indiqué en chiffres et
en lettres et qu’il existe une différence entre ces deux modes d’expression, le
prix indiqué en toutes lettres fait foi.
En cas de discordance entre les indications de prix de ces différents
documents, ceux libellés en toutes lettres du bordereau des prix ou de la
décomposition, le cas échéant, sont tenus pour bons pour établir le montant
réel de l’acte d’engagement.
Le bordereau des prix et le détail estimatif, une fois servi par les
soumissionnaires doit être arrêté et signé par leurs soins.
Il est à noter que le maître d’ouvrage devra remettre séparément le cahier des
prescriptions spéciales (partie clauses administratives et prescriptions
techniques) et le bordereau des prix détail estimatif au soumissionnaire. Ce
dernier devra retourner au maître d’ouvrage ledit CPS dûment signé et daté
dans l’enveloppe comportant le dossier administratif. Quant au bordereau des
prix détail estimatif, une fois servi, arrêté et signé par le soumissionnaire fera
partie, avec l’acte d’engagement, de son offre financière.
Après l’attribution du marché, le maître d’ouvrage est tenu de présenter en un
seul et unique document relié contenant des pages numérotées en une série
ininterrompue le CPS et le bordereau des prix détail estimatif.
Une fois signé par les deux parties, le CPS constitue le projet de marché à
soumettre par l’ordonnateur ou le sous ordonnateur pour visa au service du
contrôle de régularité.

DERNIÈRE PAGE

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 42 sur 43

MARCHÉ N°…………./………/……………….

OBJET :
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………..

Montant du marché: (en chiffres et en


lettres) : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . .

Dressé par : Lu et accepté par :


(L’entrepreneur)

A . . . . . . . . . . . , le ……/……./………… A . . . . . . . . . . . , le ……/……./…………

Vu et Vérifié par : Présenté par :

A . . . . . . . . . . . , le ……/……./………… A . . . . . . . . . . . , le ……/……./…………

Approuvé par :

A . . . . . . . . . . . , le ……/……./…………

32
MG_ GU_01_04
GUIDE D’ELABORATION
19/04/2017
DU CPS
DES MARCHES D’ETUDES Page 43 sur 43

32