Vous êtes sur la page 1sur 31

1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Une fois les opérations enregistrées, il convient de dresser les comptes
et établir les états de synthèse (compte de produits et de charges, bilan,
tableau de financement…). Ces états de synthèse sont appelés en
comptabilité nationales des « comptes d’analyse ».

Ils servent à décrire l'activité économique des différents secteurs


institutionnels en distinguant les trois principales fonctions
économiques : production, répartition et accumulation.

Chapitre V: les comptes d’analyse

Section I- Les comptes des secteurs institutionnels

Section II- Présentation détaillée des comptes d’analyse


des différents secteurs institutionnels

Section III- Le compte des branches

Section IV : Le compte d’équilibre de biens et services

1
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section I- Les comptes des secteurs institutionnels
Quatre comptes séquencés sont proposés par le système marocain de
comptabilité nationale : le compte production, le compte revenu et
dépense, le compte de capital et le compte financier (ou de
financement).
I. Le compte de production
Le compte de production est le premier compte d’analyse dans le SMCN.
Il explique la création de richesse (valeur ajoutée) dans chaque secteur
institutionnel ainsi que sa répartition entre le facteur travail
(rémunérations salariales), le facteur capital (l’excédent brut
d’exploitation) et l’Etat (impôts liés à la production).

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section I- Les comptes des secteurs institutionnels
I- Le compte de production

Le solde dégagé est l'excédent brut d'exploitation (EBE) qui indique le


disponible pour l’entreprise après avoir payé les salaires et les impôts
liés à la production. C’est justement ce solde là qui fera l’objet de
répartition dans le compte de revenu et dépense.

2
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


II. Le compte de revenu et dépense
Après avoir calculé l’EBE d’un secteur institutionnel donné, le comptable
national s’intéressera à mesurer deux autres grandeurs :
 le revenu disponible brut (RDB) qui exprime ce qui reste au secteur
institutionnel de l’EBE augmenté des autres transferts courants reçus
après avoir payé les engagements envers les salariés, les actionnaires,
les créanciers, l’Etat… Ce revenu est donc disponible pour la CF et
l'épargne est brut car n’intègre pas la consommation du capital fixe ;

 l’épargne qui indique le revenu disponible après avoir affecté une


partie du RDB à la consommation finale.

3
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


III. Le compte de Capital
Après avoir analysé les deux fonctions de production et de répartition, le
compte de capital s’attèle à étudier la fonction d'accumulation du
patrimoine physique non financier de chaque secteur institutionnel (SI).

Par accumulation du patrimoine physique, il faut entendre les


investissements faits (formation brute du capital fixe, variation de
stock…) par le secteur grâce à son épargne brute augmentée des
transferts de capitaux reçus.
Ce compte permet de dégager soit une capacité de financement (CPF),
soit un besoin de financement (BF).

Chapitre V: les comptes d’analyse

4
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse

IV. Le compte financier


Le compte financier présente la particularité d’exprimer des « variations
nettes de créances » et des « variations nettes d’engagements ».

Le compte financier s’intéresse donc à donner une image de la manière


dont le patrimoine financier des secteurs institutionnels a évolué durant
l’année.

Chapitre V: les comptes d’analyse

5
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section II- Présentation détaillée des comptes d’analyse des
différents secteurs institutionnels
Nous avons présenté globalement les comptes des secteurs institutionnels sans
tenir compte des spécificités de chacun entre eux. Ces particularités concernent
aussi bien les emplois que les ressources. A titre d’exemple, les SQSNF n’ont pas
de consommation finale, les institutions financières ont la PISB (production
imputée des services bancaires)…
I. Les comptes d’analyse des SQSNF
1. Le compte de production des SQSNF
Le compte de production des SQSNF ne présente pas de différences majeures
avec le compte global déjà étudié. Les impôts à prendre en compte n’incluent
pas la taxe sur la valeur ajoutée car la TVA est neutre (supportée par le
consommateur final) et n’impacte pas l’EBE.

Chapitre V: les comptes d’analyse


1. Le compte de production des SQSNF
Emplois Ressources

• Consommation intermédiaire • Production


Valeur ajoutée brute (VAB)

• Valeur ajoutée brute (VAB)

• Rémunérations salariales • Subventions d’exploitations reçues

• Impôts liés à la production (hors TVA)

Excédent brut d'exploitation (EBE)

TOTAL TOTAL

6
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des SQSNF
Emplois Ressources
Impôts sur le revenu et le patrimoine Excédent brut d'exploitation (EBE)
Revenus de la terre et des actifs incorporels Revenus de la terre et des actifs incorporels
versés reçus
Intérêts versés Intérêts reçus
Dividendes distribués Dividendes reçus
Revenus prélevés par les chefs de QS Revenus apportés par les chefs de QS
Primes nettes d'assurance dommage Indemnités d'assurance dommage
Prestations sociales directes Cotisations sociales fictives
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB)
Epargne brute Revenu disponible brut (RDB)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des SQSNF
Emplois Ressources
FBCF Epargne brute
Variation des stocks Subventions d’investissement
reçues
Achats nets de terrains
Achats nets d'actifs incorporels
Impôts en capital versés Transferts en capital reçus des SIR
Autres transferts en capital Transferts en capital reçus du
versés au RDM et aux SIR RDM
Capacité de financement Besoin de financement
TOTAL TOTAL

7
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des SQSNF
Le compte financier des SQSNF est similaire à celui présenté
précédemment, avec deux remarques particulières :
 il faudra supprimer la ligne des règlements internationaux ;
 la ligne monnaie nationale est toujours un emploi pour les SQSNF et
ne peut en aucun constituer une ressource (les SQSNF ne peuvent pas
créer de la monnaie et tout solde négatif veut dire qu’ils ont
emprunté).

Chapitre V: les comptes d’analyse


Exercice 1:
Vous disposez des renseignements suivants sur les opérations effectuées
par les SQSNF d’une économie fictive au titre de l’année N :
 La production totale de biens et services (PT) : 8000
 La CI : 3600
 La FBCF : 900
 Les rémunérations salariales totales versées : 1500
 Les impôts liés à la production : 200
 Les autres transferts courants versés : 40

8
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


 Les transferts en capital reçus : 50
 Les intérêts reçus : 60
 Les subventions d'exploitation reçues : 20
 Les dividendes reçus : 210
 Les intérêts versés : 130
 Les primes d’assurance versées : 70
 Les indemnités d’assurance reçues : 45
 Les achats de terrains : 400
 Les crédits à court terme des SQSNF ont augmenté de 300
 Les emprunts à moyen et long terme des SQSNF ont augmenté de 155

Chapitre V: les comptes d’analyse


 L’excédent de trésorerie (après les emprunts) a été placé comme suit :
25% en achats d’obligations
30% en achats d’actions
5% déposés en caisse
Le reste en achats de titres à court terme

Travail à faire :
 Etablir les comptes d’analyse de ce secteur institutionnel (SQSNF)

9
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Correction:
1. Le compte de production des SQSNF
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire 3 600 • Production 8 000
Valeur ajoutée brute (VAB) 4 400
• Valeur ajoutée brute (VAB) 4 400
• Rémunérations salariales 1 500 • Subventions d’exploitations reçues 20
• Impôts liés à la production (hors 200
TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE) 2 720
TOTAL 12 420 TOTAL 12 420

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des SQSNF
Emplois Ressources
Impôts sur le revenu et le patrimoine Excédent brut d'exploitation (EBE) 2 720
Revenus de la terre et des actifs incorporels Revenus de la terre et des actifs
versés incorporels reçus
Intérêts versés 130 Intérêts reçus 60
Dividendes distribués Dividendes reçus 210
Revenus prélevés par les chefs de QS Revenus apportés par les chefs de QS
Primes nettes d'assurance dommage 70 Indemnités d'assurance dommage 45
Prestations sociales directes Cotisations sociales fictives
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR 40 Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB) 2795
Epargne brute 2 795 Revenu disponible brut (RDB) 2795
TOTAL 5830 TOTAL 5830

10
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des SQSNF
Emplois Ressources
FBCF 900 Epargne brute 2795
Variation des stocks Subventions d’investissement
reçues
Achats nets de terrains 400
Achats nets d'actifs incorporels
Impôts en capital versés Transferts en capital reçus des SIR 50
Autres transferts en capital Transferts en capital reçus du
versés au RDM et aux SIR RDM
Capacité de financement 1545 Besoin de financement
TOTAL 2845 TOTAL 2845

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des SQSNF
V° des V° des
créances engagements
100  Monnaie nationale
800  Dépôts non monétaires et titres à court terme
500  Obligations et bons à moyen et long terme.
600  Actions et autres participations
 Crédits à court terme 300
 Crédits à moyen et long terme 155
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement 1545
Solde des créances
2000 TOTAL 2000

11
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


II. Les comptes d’analyse des administrations publiques
1. Le compte de production des administrations publiques
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire • Ventes (P°) de services non
marchands
• Production de services marchands
Valeur ajoutée brute (VAB)
• Valeur ajoutée brute (VAB)
• Rémunérations salariales • Subventions d’exploitations reçues
• Impôts liés à la production (sauf
TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des administrations publiques
Emplois Ressources
Excédent brut d'exploitation (EBE)
Impôts liés à la production
Subventions d’exploitations versées Impôts sur le revenu et le patrimoine
Revenus de la terre et des actifs incorporels versés Revenus de la terre et des actifs incorporels reçus
Intérêts versés Intérêts reçus
Dividendes reçus
Primes nettes d'assurance dommage Indemnités d'assurance dommage
Prestations sociales directes Cotisations sociales fictives
Prestations de la sécurité sociale Cotisations sociales effectives
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB)
Consommation finale
Epargne brute Revenu disponible brut (RDB)
TOTAL TOTAL

12
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des administrations publiques
Emplois Ressources
FBCF Epargne brute
Variation des stocks Impôts en capital reçus
Achats nets de terrains

Achats nets d'actifs incorporels

Impôts en capital versés


Autres transferts en capital versés au Transferts en capital reçus du RDM
RDM et aux SIR Autres transferts en capital reçus

Capacité de financement Besoin de financement


TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des administrations publiques
Emplois Ressources
x  Monnaie nationale
 Dépôts non monétaires et titres à court terme
 Obligations et bons à moyen et long terme.
 Actions et autres participations
 Crédits à court terme
 Crédits à moyen et long terme
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement
Solde des créances et engagements

13
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Exercice 2:
Le comptable national d’une économie fictive vous soumet les
opérations suivantes effectuées par le secteur des administrations
publiques :
 La production non - marchande : 3000
 La production marchande : 2000
 La CI : 2300
 La FBCF : 300
 Les rémunérations salariales totales versées : 600
 La consommation finale : 700

Chapitre V: les comptes d’analyse


 Les impôts liés à la production reçus : 450
 Les impôts en capital reçus : 80
 Les autres transferts courants versés : 60
 Les transferts en capital reçus : 40
 Les subventions d'exploitation versées : 50
 Les intérêts versés : 100
 Les intérêts reçus : 60
 Les primes d’assurance versées : 80
 Les indemnités d’assurance reçues : 30

14
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


 Les achats de terrains : 300
 Les cessions de terrains : 500
 Les nouveaux bons de trésor à court terme émis : 300
 Les bons de trésor à court terme remboursés : 120
 Les emprunts à long terme auprès du FMI ont augmenté de 150
 L’excédent de trésorerie (après les emprunts et les bons de trésor) a
été placé comme suit :
 95% placés en achats de titres à court terme à l’international
 5% déposés en caisse
Travail à faire : Dresser les comptes d’analyse du secteur institutionnel
des AP

Chapitre V: les comptes d’analyse


Correction exercice 2:
1. Le compte de production des administrations publiques
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire 2300 • Ventes de services non marchands 3000
• Production de services marchands 2000
Valeur ajoutée brute (VAB) 2700
• Valeur ajoutée brute (VAB) 2700
• Rémunérations salariales 600 • Subventions d’exploitations reçues
• Impôts liés à la production (sauf
TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE) 2100
TOTAL 7700 TOTAL 7700

15
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des administrations publiques
Emplois Ressources
Excédent brut d'exploitation (EBE) 2100
Impôts liés à la production 450
Subventions d’exploitations versées 50 Impôts sur le revenu et le patrimoine
Revenus de la terre et des actifs incorporels versés Revenus de la terre et des actifs incorporels reçus
Intérêts versés 100 Intérêts reçus 60
Dividendes reçus
Primes nettes d'assurance dommage 80 Indemnités d'assurance dommage 30
Prestations sociales directes Cotisations sociales fictives
Prestations de la sécurité sociale Cotisations sociales effectives
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR 60 Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB) 2350
Consommation finale 700
Epargne brute 1650 Revenu disponible brut (RDB) 2350
TOTAL 4990 TOTAL 4990

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des administrations publiques
Emplois Ressources
FBCF 300 Epargne brute 1650
Variation des stocks Impôts en capital reçus 80
Achats nets de terrains -200
(300-
500)
Achats nets d'actifs incorporels

Impôts en capital versés


Autres transferts en capital versés au Transferts en capital reçus du RDM
RDM et aux SIR Autres transferts en capital reçus 40

Capacité de financement 1670 Besoin de financement

16
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des administrations publiques
Emplois Ressources
100  Monnaie nationale
1900  Dépôts non monétaires et titres à court terme 180 (300-120)
 Obligations et bons à moyen et long terme.
 Actions et autres participations
 Crédits à court terme
 Crédits à moyen et long terme 150
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement 1670
2000 Solde des créances et engagements 2000

Chapitre V: les comptes d’analyse


III. Les comptes d’analyse des institutions de crédit (IC)
1. Le compte de production des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire • Production des services non financiers
• PISB (P° Imputée des Services
Bancaires)
Valeur ajoutée brute (VAB)
• Valeur ajoutée brute (VAB)
• Rémunérations salariales • Subventions d’exploitations reçues
• Impôts liés à la production (sauf TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE)
TOTAL TOTAL

17
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
Ajustement des services bancaires imputés (PISB) Excédent brut d'exploitation (EBE)
Impôts sur le revenu et le patrimoine
Revenus de la terre et des actifs incorporels versés Revenus de la terre et des actifs incorporels reçus
Intérêts versés Intérêts reçus
Dividendes distribués Dividendes reçus
Primes nettes d'assurance dommage Indemnités d'assurance dommage
Prestations sociales directes Cotisations sociales imputée
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB)
Epargne brute Revenu disponible brut (RDB)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
FBCF Epargne brute
Variation des stocks Subventions d’investissement reçues
Achats nets de terrains

Achats nets d'actifs incorporels


Impôts en capital versés Transferts en capital reçus des SIR
Autres transferts en capital versés au Transferts en capital reçus du RDM
RDM et aux SIR
Capacité de financement
TOTAL TOTAL

18
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des institutions de crédit (IC)
Variation des Variation des
créances engagements
 Or financier et devises
 Monnaie nationale
 Dépôts non monétaires et titres à court terme
 Obligations et bons à moyen et long terme.
 Actions et autres participations
 Crédits à court terme
 Crédits à moyen et long terme
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement
Solde des créances et engagements

Chapitre V: les comptes d’analyse


Exercice 3:
Vous disposez des renseignements suivants sur les opérations effectuées
par les institutions de crédit au titre de l’année N :
 Intérêts reçus : 4500
 Intérêts versés : 1 800
 Production des services marchands : 1 000
 Dividendes reçus : 700
 Primes nettes d’assurance payées : 400
 Indemnités d’assurance dommage : 300
 Transferts courants reçus des SIR: 650

19
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


 Consommation Intermédiaire: 1 800
 Subvention d’exploitation reçue: 800
 Rémunération salariales: 1 000
 TVA : 500
 Dividendes versés: 300
 Transfert courants versés au RDM: 500
 FBCF: 1200
 Revenus de la terre et des actifs incorporels reçus: 3050
 L’excédent de trésorerie a été placé comme suit :
 30% en achats d’obligations
 25% en achats d’actions
 5% déposés en caisse
 Le reste en achats de titres à court terme
Travail à faire : Etablir les comptes d’analyse de ce secteur institutionnel (IC)

Chapitre V: les comptes d’analyse


Correction de l’exercice 3:
1. Le compte de production des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire 1800 • Production des services non financiers 1000
• PISB (P° Imputée des Services Bancaires) 3400
= (intérêts et dividendes reçus – intérêts
versés)
Valeur ajoutée brute (VAB) 2600
• Valeur ajoutée brute (VAB) 2600
• Rémunérations salariales 1000 • Subventions d’exploitations reçues 800
• Impôts liés à la production (sauf 500
TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE) 1900

20
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
Ajustement des services bancaires imputés (PISB) 3400 Excédent brut d'exploitation (EBE) 1900
Impôts sur le revenu et le patrimoine
Revenus de la terre et des actifs incorporels versés Revenus de la terre et des actifs incorporels 3050
reçus
Intérêts versés 1800 Intérêts reçus 4500
Dividendes distribués 300 Dividendes reçus 700
Primes nettes d'assurance dommage 400 Indemnités d'assurance dommage 300
Prestations sociales directes Cotisations sociales imputée
Transferts courants versés au RDM 500 Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR 650
Revenu disponible brut (RDB) 4700
Epargne brute 4700 Revenu disponible brut (RDB) 4700
TOTAL 15800 TOTAL 15800

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des institutions de crédit (IC)
Emplois Ressources
FBCF 1200 Epargne brute 4700
Variation des stocks Subventions d’investissement reçues
Achats nets de terrains

Achats nets d'actifs incorporels


Impôts en capital versés Transferts en capital reçus des SIR
Autres transferts en capital versés au Transferts en capital reçus du RDM
RDM et aux SIR
Capacité de financement 3500 Besoin de financement
TOTAL 4700 TOTAL 4700

21
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des institutions de crédit (IC)
Variation des Variation des
créances engagements
 Or financier et devises
175  Monnaie nationale
1400  Dépôts non monétaires et titres à court terme
1050  Obligations et bons à moyen et long terme.
875  Actions et autres participations
 Crédits à court terme
 Crédits à moyen et long terme
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement 3500
3500 Solde des créances et engagements 3500

Chapitre V: les comptes d’analyse


IV. Les comptes d’analyse des Stés d’assurance et de caisse de retraite
1. Le compte de production des Stés d’assurance et de caisse de retraite
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire (y • Production de biens et services marchands
compris les commissions versées aux (y compris la production des mutuelles et
intermédiaires d’assurance) des intermédiaires d’assurance).
Valeur ajoutée brute (VAB)
• Valeur ajoutée brute (VAB)
• Rémunérations salariales • Subventions d’exploitations reçues
• Impôts liés à la production (y compris
le fonds de garantie automobile et le
fonds d’accidents de travail)
Excédent brut d'exploitation (EBE)
TOTAL TOTAL

22
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des Stés d’assurance et de
caisse de retraite

La particularité du compte revenu et dépense des compagnies


d’assurance est d’intégrer les primes nettes d’assurance ainsi
que les cotisations sociales effectives comme ressources, et
d’intégrer les indemnités d’assurance ainsi que les prestations
sociales comme emplois.
Ceci est compréhensible car c’est le cœur même du métier des
compagnies d’assurance.

Chapitre V: les comptes d’analyse


Emplois Ressources
Impôts sur le revenu et le patrimoine Excédent brut d'exploitation (EBE)

Indemnités d’assurance dommage Primes nettes d’assurance dommage


Revenus de la terre et des actifs Revenus de la terre et des actifs incorporels
incorporels versés reçus
Intérêts versés Intérêts reçus
Dividendes distribués Dividendes reçus
Primes nettes d'assurance dommage Indemnités d'assurance dommage
Prestations sociales directes Cotisations sociales fictives
Prestations de la sécurité sociale Cotisations sociales effectives
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB)
Epargne brute Revenu disponible brut (RDB)
TOTAL TOTAL

23
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des Stés d’assurance et de caisse de retraite
Emplois Ressources
FBCF Epargne brute
Variation des stocks Subventions d’investissement reçues
Achats nets de terrains

Achats nets d'actifs incorporels


Impôts en capital versés Transferts en capital reçus des SIR
Autres transferts en capital versés au Transferts en capital reçus du RDM
RDM et aux SIR
Capacité de financement Besoin de financement
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des Stés d’assurance et de caisse de retraite
Variation des créances V° des engagements
• Devises
• Monnaie nationale
• Dépôts non monétaires et titres à court terme
• Obligations et bons à moyen et long terme.
• Actions et autres participations
• Crédits à court terme
• Crédits à moyen et long terme
• Réserves primes et réserves sinistres X

• Réserves mathématiques X

• Droits des assurés sur les réserves techniques assurance-vie X

• Autres créances et engagements


Capacité (besoin) de financement
Solde des créances et engagements

24
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


V. Les comptes d’analyse des ménages
1. Le compte de production des ménages
Le compte production des ménages s’apparente en tous points à celui
des administrations publiques.
Emplois Ressources
• Consommation intermédiaire • Production des services non marchands
• Production de services marchands
Valeur ajoutée brute (VAB)
• Valeur ajoutée brute (VAB)
• Rémunérations salariales • Subventions d’exploitations reçues
• Impôts liés à la production (sauf TVA)
Excédent brut d'exploitation (EBE)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des ménages

Le compte revenu et dépense des ménages se distingue par :


 Les rémunérations salariales sont des ressources pour les
ménages ;
 Les prestations sociales (de la sécurité sociale et directes)
constituent des ressources pour les ménages ;
 Les cotisations sociales (effectives, fictives et des salariés) sont
des emplois pour les ménages ;
 Les ménages ne versent pas de dividendes.

25
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de revenu et dépense des ménages
Emplois Ressources
Impôts sur le revenu et le patrimoine Excédent brut d'exploitation (EBE)
Rémunérations des salariés résidents
Revenus de la terre et des actifs incorporels versés Revenus de la terre et des actifs incorporels reçus
Intérêts versés Intérêts reçus
Cotisations sociales des salariés Dividendes reçus
Primes nettes d'assurance dommage Indemnités d'assurance dommage
Cotisations sociales fictives Prestations de la sécurité sociale
Cotisations sociales effectives Prestations sociales directes
Transferts courants versés au RDM Transferts courants reçus du RDM
Autres transferts courants versés aux SIR Autres transferts courants reçus des SIR
Revenu disponible brut (RDB)
Consommation finale
Epargne brute Revenu disponible brut (RDB)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte de capital des ménages
La seule particularité pour les ménages, c’est qu’ils ne versent
pas d’impôts en capital.
Emplois Ressources
FBCF Epargne brute
Variation des stocks Subventions d’investissement reçues
Achats nets de terrains Transferts en capital reçus des SIR
Achats nets d'actifs incorporels Transferts en capital reçus du RDM
Autres transferts en capital versés au
RDM et aux SIR
Capacité de financement Besoin de financement
TOTAL TOTAL

26
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


4. Le compte financier des ménages
Variation des Variation des
créances engagements
x  Devises
x  Monnaie nationale
x  Dépôts non monétaires et titres à court terme
x  Obligations et bons à moyen et long terme.
x  Actions et autres participations
 Crédits à court terme
 Crédits à moyen et long terme
x  Droits des assurés sur les réserves techniques assurance-vie
 Autres créances et engagements
Capacité (besoin) de financement
Solde des créances et engagements

Chapitre V: les comptes d’analyse


V. Les comptes d’analyse du reste du monde (RDM)
A la différence des autres secteurs institutionnels, les comptes du RDM
ne retracent pas l’ensemble de l’activité des unités économiques
concernées, mais s’intéressent uniquement aux opérations impliquant
une unité résidente et une unité non-résidente.
Autrement dit, dans le cadre d’une économie donnée, si une transaction
est faite entre deux unités non-résidentes, elle ne fera pas l’objet
d’enregistrement par la comptabilité nationale de ladite économie.
C’est ainsi qu’on recense trois comptes d’analyse pour le RDM : le
compte des opérations courantes, le compte de capital et le compte
financier.

27
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


V. Les comptes d’analyse du reste du monde (RDM)
1. Le compte des opérations courantes du reste du monde (RDM)
Le compte des opérations courantes consolide, en quelque
sorte, les opérations de deux comptes : compte de production et
compte de revenu et dépense. Les importations de ce SI
pourraient être assimilées ainsi à une production, et les
exportations à une consommation intermédiaire.

Chapitre V: les comptes d’analyse


V. Les comptes d’analyse du reste du monde (RDM)
1. Le compte des opérations courantes du reste du monde (RDM)
Emplois Ressources
Exportation de biens et services Importation de biens et services
Consommation finale des non-résidents Consommation finale des résidents dans
sur le TEN le RDM
Achats nets de terrains Rémunération des salariés non résidents
par les résidents
Revenus de la Propriété et de l’E/se reçus Revenus de la Propriété et de l’E/se
du RDM versés au RDM
Transferts courants reçus du RDM Transferts courants versés au RDM
Solde des opérations courantes avec le
RDM
TOTAL TOTAL

28
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


2. Le compte de capital du reste du monde
Emplois Ressources
Achats nets de terrains Solde des opérations courantes
avec le RDM
Achats nets d'actifs incorporels
Transferts en capital reçus du RDM Transferts en capital versés au
RDM
Capacité de financement du RDM
(besoin de financement de la
nation)
TOTAL TOTAL

Chapitre V: les comptes d’analyse


3. Le compte financier du reste du monde
On se contente ici de reprendre le solde des créances ou des
engagements qui correspondent à une capacité de financement ou à un
besoin de financement.

Car, on ne peut identifier en quoi les non-résidents placeraient leurs


excédents ou comment ils combleraient leurs déficits.
Capacité de financement du
RDM
Solde des engagements Solde des créances

29
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section II- Les comptes des branches
La consolidation des comptes d’analyse peut se faire par branche
d’activités en analysant leurs flux dans les comptes de production et
d’exploitation.
Ainsi, le compte de production par branche enregistre la production de
la branche augmentée des transferts éventuels de produits similaires
des autres branches. En déduisant les consommations intermédiaires,
on obtient la valeur ajoutée brute de la branche.
La VAB ainsi calculée est reportée en ressources du compte
d’exploitation et correspond à l’activité de producteurs résidents et non
aux revenus de facteurs des résidents.

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section III- Le compte d’équilibre de biens et services
On entend par compte d’équilibre de biens et services, un compte par
lequel on établit une égalité entre les ressources en produits et les
emplois en produits. La logique est simple : tous les produits existants
à l’échelle d’une économie donnée ont cinq emplois :
La consommation intermédiaire, la consommation finale, la formation
brute du capital fixe, la variation de stock et les exportations (X).
Par produits existants, il faut comprendre les biens et services produits
localement plus les biens et services importés (M). On peut exprimer
cette égalité en volume comme suit :
P+M = CI + CF + FBCF + VS + X

30
1/13/2021

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section III- Le compte d’équilibre de biens et services
En valeur, cette égalité ne peut se vérifier que moyennant les
ajustements :
 étant donné que les ressources (production et importations)
sont exprimées en prix départ usine (PDU) et les emplois sont
exprimés en prix d’acquisition, il y a lieu d’ajouter les droits et
taxes à l’importation ainsi que les marges commerciales aux
ressources pour comparer ce qui est comparable ;

Chapitre V: les comptes d’analyse


Section III- Le compte d’équilibre de biens et services

 la production et les importations sont exprimés en hors taxe


(HT) alors que certains emplois (consommation finale des
ménages, …) sont évalués en TTC (toutes taxes comprises), il y
a lieu d’ajouter la TVA aux ressources.

P+M+DTI+MC+TVA = CI + CF + FBCF + VS + X

31

Vous aimerez peut-être aussi