Vous êtes sur la page 1sur 8

Etude de cas 5ème année/ ENSAM

Introduction à la Santé et Sécurité au Travail


Etude de cas pédagogique
Mise en situation

Vous êtes recruté en tant qu'ingénieur à SIOB, une société PME de fabrication du bois. Au cours de
votre premier mois de recrutement, un ​accident de travail a failli survenir à cause du sol encombré, c’était un
incident. On vous raconte après qu’un accident s’est produit il y a quelques mois sur la toupie1, c’était un
accident avec incapacité temporaire​ (IT).
Afin d’assurer ​la santé et la sécurité au travail des employés sous ta responsabilité (opérateurs,
travailleurs temporaires, personnel détaché par un fournisseur, des visiteurs et de toute autre personne
présente sur le lieu de travail), vous avez parlé au directeur de la PME de l'obligation de mettre en place une
démarche SST​. En effet, le chef d’entreprise est le premier responsable de la sécurité de ses salariés. En
conséquence, c’est à lui qu’il appartient de définir les mesures de prévention appropriées selon le code de
travail2.

Activité 1 : ​Notions de base


Que veut dire “un accident avec incapacités temporaires” (IT)? existe-t-il d’autres types
d’accidents? lesquels ?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
Quels sont les objectifs que vous avez fixés pour votre démarche SST?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
En cherchant un petit peu sur ​les risques SST qui existent dans l’industrie de bois, vous avez trouvé
que la majorité des ​risques professionnels étaient liés aux: 1/Équipements de travail : risques mécaniques
(lors de l’usinage, de l’entretien et de la maintenance des machines fixes et outils portatifs); 2​ /​Manutentions
manuelles : les principaux facteurs de risques de ​lombalgies3 et de ​TMS sont le poids des pièces à manipuler,
les distances à parcourir, la répétitivité du port de charges ce qui nécessite une étude ​ergonomique​.
Vous étiez plus surpris de savoir que les poussières de bois, quelles qu’elles soient, (aussi bien que les
produits de traitement du bois: colles, vernis, peintures, liants, hydrocarbures polycycliques aromatiques,
plomb, silice... etc.), sont susceptibles de provoquer des ​maladies professionnelles à court terme et des
cancers, des dizaines d’années après l’​exposition​. Et vous et les autres salariés y êtes exposés.

C’est quoi un risque professionnel ?

1
Une toupie est une machine-outil d'usinage du bois. Elle sert à profiler des sections de bois.
2
Lien du code de travail marocain: http://adala.justice.gov.ma/production/legislation/fr/Nouveautes/code%20du%20travail.pdf
3
Lombalgie est une douleur située au niveau des vertèbres lombaires.

Ibtissam EL HASSANI 1/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
Les travailleurs du bois sont-ils exposés à d’autres risques professionnels ?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
C’est quoi une maladie professionnelle ? ergonomie ? et TMS ?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
Vous avez aussi trouvé qu’il y a d’autres ​risques industriels (ou environnementaux) notamment
l’incendie et l’explosion : risques associés à l’empoussièrement, au manque d’entretien des équipements ou à
l’installation électrique.
C’est quoi un risque industriel ?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
Quels sont les types des risques environnementaux en général d’une activité industrielle ?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

Activité 2 : Des principes généraux, des valeurs et des bonnes pratiques


Vous étiez toujours à la recherche d’une démarche pratique qui vous permettra de mettre en place un
système de prévention des risques professionnels. Vous avez trouvé, dans le site de l’INRS4, qu’une telle

4
L'INRS Institut Nationale de Recherche et de Sécurité est un organisme de référence dans les domaines de la santé au travail et
de la prévention des risques professionnels. inrs.fr

Ibtissam EL HASSANI 2/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

démarche doit être guidée par ​les 9 principes généraux de prévention5, ​3 valeurs essentielles et ​8 bonnes
pratiques​.

Guidé(e) par les vidéos exposées en cours, donner un exemple de chacun des 9 principes de la
prévention des risques dans le cadre de l’industrie du bois.
1. Éviter les risques​: ​………………………………………………………………………...………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
2. Évaluer les risques:………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
3. Combattre les risques à la source:……………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
4. Adapter le travail à l'Homme:………………………...………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
5. Tenir compte de l'évolution de la technique:………………………...…………………...…...…
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins:…………………………………...…...…
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
7. Planifier la prévention:………………………...…...…...……………………………………...…
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
8. Donner la priorité aux mesures de protection collective:………………………………...…...…
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
9. Donner les instructions appropriées aux salariés:……………………..………………...…...…
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
Tous ces éléments constituent le socle d’une culture de prévention qui doit être largement partagée au sein
de l’entreprise.
Rechercher sur le même site ​les ​3 valeurs essentielles​ et ​8 bonnes pratiques​.
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

5
La loi française sur le bien-être au travail requiert que l’employeur assure la sécurité et la santé des travailleurs dans tous les
aspects liés au travail en mettant en œuvre ces principes généraux de la prévention.

Ibtissam EL HASSANI 3/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

Activité 3 : SOBANE
Vous avez trouvé plusieurs méthodes d'analyse des risques classées en deux catégories :
Les méthodes d'analyse du processus par les experts:
● Des méthodes Kinney, AMDEC, Hazop… pour les facteurs de risques plutôt relatifs aux aspects de
sécurité ;
● De OREGE, OWAS, RULA…pour l’étude et la quantification des risques de troubles MTS;
● De FIFARIM, NIOSH…pour l’étude des risques de lésions lombaires lors du port de charge;
● Du PMV-PPD, WBGT, PHS…pour l’étude des problèmes liés au travail en ambiances chaudes;
● Du VT, WOCCQ, Karasek…pour l’étude d’une situation de travail en ce qui concerne le stress
professionnel...etc.
Les méthodes "participatives" et dites "globales": parce qu'elles ont l'ambition d'aborder l'ensemble ou la
majorité des facteurs de risques de sécurité, de santé et de bien-être de la situation de travail.:
● La méthode des Profils de poste qui connut diverses déclinaisons (LEST, ANACT, AVISEM, St
Roch, SIRTES aussi connue sous le nom de méthode Renault…);
● L'outil développé par la KULeuven "Construire, Façonner la Qualité de Travail"désigné par "CFQT".
● Le guide de concertation Déparis qui constitue le premier niveau de Dépistage de la stratégie
SOBANE;
Vous avez enfin trouvé que c’est mieux d’utiliser à ce niveau là une approche globale, ​participative et
opérationnelle et vous avez opté pour la stratégie6 SOBANE de gestion des risques professionnels. Elle a été
développée pour aider à mettre en place une gestion dynamique, participative et efficace des risques. Elle
comporte quatre niveaux d'intervention: Screening (dépistage), OBservation, Analyse et Expertise.

6
Il s’agit bien d’une stratégie, en ce sens qu’elle fait intervenir des outils, des méthodes, des moyens de plus en plus spécialisés, au
fur et à mesur des besoins. A chaque niveau, des solutions d’amélioration des conditions de travail sont recherchées et le recours
au niveau suivant n’est nécessaire que si, malgré les améliorations apportées, la situation reste inacceptable.

Ibtissam EL HASSANI 4/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

Aux premiers niveaux, ​Dépistage ​et ​Observation​, la stratégie s’appuie, par une approche participative, sur la
connaissance que les travailleurs concernés ont de leur situation de travail. Ceux-ci sont amenés à réfléchir
sur les problèmes vécus et à envisager des solutions pour les résoudre.
Si nécessaire, les problèmes plus difficiles à apprécier et à résoudre sont approfondis avec l'aide et la
collaboration de spécialistes, les conseillers en prévention. Ils apportent leurs connaissances techniques et
scientifiques et leur expérience du terrain, complétant la connaissance pratique de la situation de travail des
travailleurs. Ce sont les niveaux d'​Analyse​ et d'​Expertise​ de SOBANE.

Remplir le tableau suivant.

Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4


Dépistage Observation Analyse Expertise

Quand ?

Comment ?

Coût ?

Par qui ?

Compétence

Activité 4 : ​Dépistage - les guides Déparis


Vous avez alors décidé de suivre cette stratégie en commençant bien sûr par le premier niveau dépistage.
Vous avez trouvé que SOBANE propose un ensemble de guides ​Déparis qui permettent le ​Dépistage
participatif​ des risques et correspond au niveau “Dépistage” de la stratégie SOBANE.
Ces guides accompagnent la réunion dépistage: une réunion de deux heures avec les travailleurs, où
l'ensemble des problèmes liés à une situation de travail est abordé et discuté en vue de déterminer ce qui peut
être fait pour améliorer la situation dans l’​immédiat​, et d'identifier les problèmes plus difficiles à résoudre.

Ibtissam EL HASSANI 5/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

Les différentes rubriques du guide Déparis permettent de conduire la réunion et de guider la discussion.
Vous avez remarqué que Déparis propose un guide général "Mère", mais aussi 30 guides Déparis "Filles"
adaptés à différents secteurs d'activité. Le contenu de ces rubriques a été adapté pour de nombreux secteurs
d'activité et métiers.
1. Le secteur de la construction 10. L'industrie du bois 21. Les imprimeries
2. Le secteur tertiaire 11. Les entreprises électriques 22. Les supermarchés
3. Le secteur des soins de santé 12. Le secteur alimentation 23. Les salons de coiffure
4. Le secteur de l'aide à domicile 13. Les cafétérias - restaurants 24. Les salons d'esthétique
5. L'enseignement 14. Les garages 25. Les maisons de repos
6. Les laboratoires (chimie et 15. Les boulangeries 26. Le métier de cordiste
biologie) 16. Les boucheries 27. Le métier de femme de chambre
7. Le télétravail à domicile 17. La logistique 28. Le métier de jardinier
8. Les call centres 18. Le secteur du nettoyage 29. Le métier d'intervenant de
9. Les entreprises de travail 19. Les crèches garde (domaine technique)
adapté 20. Les agences bancaires 30. Les centres récréatifs et spor
tifs

Vous avez alors télécharger le guide déparis qui correspond à votre secteur d’activité : L'industrie du bois.
Ce guide sert à organiser la discussion du groupe. Vous avez trouvé qu’il y a 18 rubriques abordant 18
facettes de la ​situation de travail​.
Quelles sont ces facettes ?
………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
………
3. Les accidents de travail 4. Les risques électriques et
1. Les locaux et zones de travail Qui peut faire quoi de concret et d’incendie
Qui peut faire quoi de concret et quand concernant Qui peut faire quoi de concret et
quand concernant · Les vêtements de travail et quand concernant
· Les ateliers, bureaux et zones de Équipements de protection individuelle Les risques électriques
travail (EPI) · L’installation électrique générale
· Les voies de circulation · Les chutes de hauteur · Le matériel
· Les accès aux zones de travail · Les chutes de plain-pied · L’équipement
· L’encombrement · Les chutes ou projections Le risque incendie et explosions
· Les espaces de rangement d'objets · Les matières inflammables ou
· L’entretien technique et ménager · Les risques mécaniques explosives
· Les déchets · Les procédures en cas d’accident · Les sources
· Les sols · Les analyses des accidents du · Les moyens de lutte
· Les locaux sociaux travail · Le compartimentage des locaux,
· Les issues de secours · Les premiers soins escaliers
· L’équipe d'intervention interne
· Les consignes en cas d'incendie
· La signalisation
2. L'organisation du travail
Qui peut faire quoi de concret et
quand concernant
· L'organisation du travail 5. Les commandes et signaux
· Les circonstances de travail Qui peut faire quoi de concret et
· L’approvisionnement des postes quand concernant
· L’indépendance avec les postes · Les ordres de travail
voisins · Les signaux et les commandes
· Les interactions et · Leur localisation
communications · Leurs caractéristiques
· Les moyens de communication · La force

Ibtissam EL HASSANI 6/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

6. Le matériel de travail, les 10. Le bruit 14. L’autonomie et les


outils, les machines Qui peut faire quoi de concret et responsabilités individuelles
Qui peut faire quoi de concret et quand concernant Qui peut faire quoi de concret et
quand concernant · Dans les ateliers quand concernant
· Le matériel, outils et machines ² La facilité pour se parler · Les ordres et attentes
· Adéquats ² Les EPI · Le degré d'initiative
· L'entretien · Dans les bureaux · L'autonomie
· Les dimensions et formes ² Pas d’inconfort ou de distractions · La liberté de contact
· Adaptés au travailleur et · L’emplacement des postes de · Le niveau d'attention
sécurisés travail · Les décisions
· La formation des travailleurs · Les moyens de communication · Les responsabilités
· Les machines ou installations · Les erreurs
bruyantes
7. Les positions de travail · Les trous, orifices
Qui peut faire quoi de concret et 15. Le contenu du travail
quand concernant Qui peut faire quoi de concret et
· La répétition des mêmes gestes 11. L’hygiène atmosphérique quand concernant
· Les positions de travail Qui peut faire quoi de concret et · L'intérêt du travail
· Les hauteurs de travail quand concernant · Les compétences
· Le travail assis ou assis/debout · Les risques chimiques et · Les informations et la formation
· Si en position debout biologiques · La charge émotionnelle
· Les aides · La formation
· Les procédures
· L’étiquetage 16. Les contraintes de temps
8. Les efforts et les · Les stocks Qui peut faire quoi de concret et
manutentions · Les poussières, copeaux, huiles, quand concernant
Qui peut faire quoi de concret et vapeurs… · Les horaires et le programme de
quand concernant · Les déchets chimiques et travail
· Les gestes et efforts biologiques · Le rythme de travail
· Les efforts des mains · La signalisation · L'autonomie du groupe
· Les charges · Les protections collectives · Les interruptions dans le travail
² Légères et équilibrées · Les EPI · Les pauses
² Confortables à saisir · Le personnel à risque aggravé
² À bonne hauteur · Les vaccinations
² Pas de torsion ou inclinaison du tronc · L’hygiène 17. Les relations de travail au sein
² Portées seulement sur de courtes · Le renouvellement de l’air du personnel et avec la hiérarchie
distances · Les fumeurs Qui peut faire quoi de concret et
· Les aides mécaniques quand concernant
· La formation · Les communications pendant le
· La fatigue en fin de journée 12. Les ambiances thermiques travail
Qui peut faire quoi de concret et · La répartition du travail
quand concernant · L'entraide entre travailleurs
9. L'éclairage · La température · La concertation pour le travail
Qui peut faire quoi de concret et · L’humidité · La hiérarchie
quand concernant · Pas de courants d'air · Les relations avec la hiérarchie
· L’éclairage dans les locaux et du · Les sources de froid, chaleur ou · Les suggestions et critiques des
travail lui-même humidité travailleurs
· La lumière du jour et la vue à · Les vêtements de travail · Les évaluations
l’extérieur · Les vêtements de protection
· Pas d’ombres sur le travail · Les boissons
· Pas de reflet ni éblouissement 18. L'environnement psychosocial
· L'uniformité de l’éclairage Qui peut faire quoi de concret et
· Les luminaires 13. Les vibrations quand concernant
· Le travail sur écran d’ordinateur Qui peut faire quoi de concret et · Les promotions
quand concernant · Les discriminations
· Les engins de transport · L'emploi
· Les machines vibrantes · Les salaires
· Les outils, mèches, disques · Le conseil d’entreprise et le
· La formation CPPT
· Les problèmes psychosociaux
· Les conditions de vie en
entreprise

Ibtissam EL HASSANI 7/8


Etude de cas 5ème année/ ENSAM

Qui réalise le dépistage? comment ?


…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Activités 5: Réalisation du Déparis


Voir l’étude Déparis de l’industrie du bois sur le dossier drive.
Points à retenir:
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
Vous avez pu mettre en place un ensemble de solutions immédiates.
Les problèmes non résolus lors du niveau 1, Dépistage, seront discutés de manière plus approfondie à l’étape
OBservation pour identifier des solutions a priori moins évidentes.
Quels sont les types de risques présentés par la méthode Sobane dans les étapes Observation Analyse
Expertise?
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

Ibtissam EL HASSANI 8/8