Vous êtes sur la page 1sur 39

ENP d’ORAN Département de FPST

1ère année FPST


Chimie I
ENP d’ORAN Département des FPST
1ère année FPST

Chimie I : Structure de la Matière

Chapitre I : Généralités
Chapitre II : Les principaux constituants de la matière
Chapitre III : Structure électronique de l’atome
Chapitre IV : Structure électronique de la molécule – Liaison
chimique
ENP d’ORAN Département des FPST
1ère année FPST
Chimie I
La matière est tout ce qui compose un corps ou un objet ayant une
réalité physique.

Elle est de nature discontinue composée d'entités microscopiques


appelées atomes et molécules.

Exemple : l'air, l'eau, le sable, le bois et les organismes vivants


sont des exemples de matière.

La chaleur et la lumière sont des formes d’énergie.


4
Une propriété physique est une caractéristique de la matière en
l'absence de tout changement de sa composition. Elle modifie la
matière à l'échelle macroscopique.

Exemple :

À 0°C l’eau est à l’état solide, elle devient liquide une fois on
augmente la température.
5
Une propriété chimique est une caractéristique de le matière et
qui a pour conséquence une modification de sa composition
chimique suite à une réorganisation des atomes.

Exemple :

Par combustion, le butane gazeux se transforme en CO2 et H2O.

CH4 (g) + 2O2 (g) CO2 (g) + 2 H2O (l)

6
Cette modification chimique, appelé aussi réaction chimique, se
fait à l'échelle microscopique mais les effets résultant sont
souvent observables à l'échelle macroscopique.

Réaction chimique

Est une transformation présentée en indiquant les réactifs à


gauche et les produits à droite, les deux entités sont séparées par
une flèche.

H2O + CO2 H2CO3 7


Au cours d'une réaction chimique, aucun atome ne se «crée», ni
ne se « détruit » de sorte que la masse totale ne change pas, c’est
le principe de la loi de conservation de la masse, qui a été énoncée
par Antoine Lavoisier:" Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se
transforme".

CH4 (g) + 2 O2 (g) CO2 (g) + 2 H2O (l)


16,00 g 64,00 g 44,00 g 36,00 g
80,00 g 80,00 g
8
Les trois principaux états physique de la matière sont :

solide,

liquide ,

gazeux.

9
Un solide est rigide ; il a un volume et une forme fixe.

Un liquide a un volume fixe mais aucune forme précise ; il prend la


forme de son contenant.

Un gaz n’a ni volume ni forme fixe ; il prend le volume et la forme


de son contenant.

10
La composition d'un échantillon de matière désigne le type
d'atomes en présence (aspect qualitatif) et les proportions
relatives de ces atomes (aspect quantitatif).

Exemple :

La molécule H2O, est constituée d‘H et d‘O : composition


qualitative.

La molécule H2O comporte 1 atome d‘O et 2 atomes d‘H:


composition quantitative. 11
Matière

Corps purs (C P) Mélanges

Corps simples (C S) Corps composés(C C) Homogènes Hétérogènes

Élémentaires Moléculaires Mélanges gazeux Solutions

Liquides Solides 12
 Un C P est une substance dont la composition est constante.
 Les corps purs existent sous forme de corps simples et corps composés.

 C S élémentaire est une substance qu'on ne peut pas séparer en


substances plus élémentaires. Ex: Zn, Co, Fe…
 C S moléculaire est formé des atomes qui sont liés par des liaisons
covalentes et forment des molécules. Ex : H2, N2, O2,…

C P C est une substance formée de 2 atomes ou plus, de nature différente.


Ex : H2O, CO2,…

13
 Mélange est une association de deux ou plusieurs C P simples ou
composés, qui n’interagissent pas chimiquement entre eux. Ex: bois, sol,...
 La caractéristique principale d’un mélange est sa composition variable

Mélange homogène est un système dont la composition et les propriétés


sont identiques en tout point même à l’échelle moléculaire, il ne comporte
qu’une seule phase. Ex : l’eau sucrée ou salée ou alcoolisée, l’air…

Mélange homogène gazeux


Compte tenu de leur caractère dilué, tous les gaz forment toujours des
mélanges homogènes, dont l’air est un exemple.
14
Solutions
Dans un mélange homogène de 2 ou plusieurs composants, un composant
est minoritaire par rapport à l'autre, le mélange est appelé solution.
Le solvant est le composant majoritaire.
Le soluté est le composant minoritaire, c’est toute substance dissoute dans
le solvant.

Solutions solides ; les plus utilisées sont les alliages. Ex: or de bijouterie,
aciers,...
Solutions liquides ; sont obtenues par dissolution d’une espèce chimique
dans un liquide.

Un mélange hétérogène; est un mélange dont les propriétés ne sont pas
identiques en tout point au sein de celui-ci. Ex : le sable et d'eau, le sang, ...
15
La dilution

 La dilution est de préparer une solution diluée (fille) à partir d'une autre
solution plus concentrée, appelée solution "mère".

 Puisque nmère = nfille on peut poser l'équation suivante :

Cmère x Vmère = Cfille x Vfille 16


La solubilité

 La mesure de la capacité d’une substance à se dissoudre en une autre est


appelée solubilité. Elle est exprimée en mol.L—1 et g.L—1.

 On parle de saturation d’une solution quand le soluté introduit ne peut


plus se dissoudre c’est la limite de solubilité.

17
Pour compter un grand nombre d’entités chimiques (atomes, ions
ou molécules), il est pratique de les regrouper en paquets.

18
Chaque paquet contient le même type d’entités chimiques.

Chaque paquet contient le même nombre d’entités.

Ce nombre correspond à une mole d’entités chimiques.

Une mole est une des unités de base de SI elle représente la quantité de
matière qui contient 6,022.1023 entités chimiques identiques.

6,022.1023 mol—1est le nombre d’Avogadro , noté NA.

Grandeur Symbole Unité Symbole de l’unité


Quant de matière n mole mol
19
A- Calcul de nombre d’entités chimiques Quantité de
matière (mol)

N = n . NA
Nombre Constante
d’entités d’Avogadro =
chimiques 6,022. 1023 mol–1

B- Calcul de la masse d’une quantité de matière

m=n.M Masse molaire


Masse de
(g.mol–1)
l’échantillon (g)

Quantité de
matière (mol) 20
C-Calcul du volume d’une quantité de matière

Quantité de
matière (mol)

V = n.Vm
Volume de
Volume molaire
l’échantillon (L)
(L.mol–1)

21
 La concentration molaire d’une espèce chimique dans une solution est la
quantité de matière de cette espèce par litre de solution.

 Pour une espèce "i" elle se note C ou [ i ], elle exprimée par mol.L–1.
Quantité de
Concentration matière du soluté
molaire (mol.L–1) « i » (mol)

Volume final de la
solution (L) 22
 La molalité d’un constituant "i" est la quantité de matière de "i" par une
masse d’1 kg du solvant. Son unité est mol.kg – 1.

 Elle est notée mi mais pour ne pas la confondre avec la masse on utilise
une autre notation bi proposée par l’IUPAC.
Quantité de
matière du soluté
i (mol)

Molalité (mol.kg-1) Masse du


solvant (kg) 23
 Soit un mélange contenant "i" composés dans le même état physique.

 La fraction massique (wi) du composé "i" au sein du mélange s’exprime


par la relation suivante :

 Sachant que dans un mélange:

24
 La fraction molaire (x) d’un composé "i" au sein d’un mélange contenant
"i" composés s’exprime par rapport à sa quantité de matière.

 Dans un mélange:

25
 La concentration massique (pondérale), notée Cm, ou appelée aussi titre
massique (T) correspond à la masse de soluté dissous dans un litre de
solution.

 Elle s’exprime en grammes par litre (g.L–1).


Masse du soluté « i » (g)

Concentration
massique (g.L–1)

Volume final de
la solution (L) 26
 La normalité (N) est définie comme le nombre d’équivalent-gramme de
soluté par litre de solution.

 mi est la masse du soluté.

 V est le volume du solution.

 L’équivalent-gramme est une notion qu’on applique aux réactions acido-


basique et redox.
27
 Dans chaque cas l’équivalent-gramme se définit respectivement, comme
suit :

Ou

 Il existe une relation entre la normalité et molarité :

N = C . valence
28
Application :
 Quelle est la normalité d’une solution de 1,87 g de Ba(OH)2 dans 3 litres de
d’eau ?

Sachant que :

 l’équivalent-gramme de Ba(OH)2

 La valence de Ba(OH)2 = 2 ; car c’est une dibase qui va libérer 2 ions hydroxyle
( OH−). Ainsi :

29
La masse volumique

 La masse volumique (ρ) correspond à la masse de la solution par unité de


volume. Cette grandeur s’exprime en g.L–1 ou en kg.m–3.

La densité

 La densité (d) d’une solution s’exprime comme le rapport de (ρ) de cette


solution et celle de l’eau. La densité est donc une grandeur sans
dimension.
30
 La concentration molaire de la solution commerciale se calcule à partir de la
densité et le pourcentage massique.

Le pourcentage massique

 Il est utilisé pour décrire la composition d’un mélange. Il correspond à la


masse du soluté contenue dans 100 g de solution.

La concentration molaire de la solution commerciale

31
 Les atomes sont les premiers corpuscules différenciés de la
matière.

 Ils sont constitués de particules subatomiques : noyau formé de


nucléons (protons et neutrons), et d’un nuage électronique formé
d’électrons (noyau ≈ 1 fm = 1.10–15 m et nuage ≈ 1 Å = 1. 10–10 m).

32
 C’est l’entité la plus importante, il s’agit d’un édifice constitué d’atomes liés
entre eux par des liaisons chimiques.

 À l’heur actuelle, il existe 118 éléments chimiques qui sont ordonnés dans
la classification périodique élaborée par Mendeleïev.

 Malgré ce nombre limité d’atomes, on connaît actuellement des centaines


de millions de molécules constituées de deux à plusieurs centaines de
milliers d’atomes.

33
 Comme l'atome est extrêmement petit, il est très difficile d'en mesurer
la masse, pour simplifier la tâche; une référence a été choisie.

 Cette référence est l'isotope de carbone 12 (12C) pur, auquel on assigne


exactement une masse de 12 unités de masse atomique (12 uma).

 Une unité "uma" (1/12) de la masse réelle d'un atome de 12C,


qui est estimée par mesure spectroscopique et équivalente à
1,660.10–27 kg = 1 uma.

34
Exemple:

 La masse d’ un atome d’1H = 1 x uma = 1,660 · 10–27 kg.

 La masse d’ un atome de 12C= 12 x uma = 19,92 · 10–27 kg.

 Bien que la masse d'un 12C soit exactement de 12,00 uma, pour obtenir
la masse d'un échantillon de C naturel, il faut évidemment tenir compte
de la proportion massique des isotopes.

 Les proportions isotopiques sont généralement exprimées en


pourcentages massiques.
35
 On trouve dans la nature, 98,892 % d'atomes de C (12), 1,108 % d'atomes de
carbone (13) et une très petite proportion de carbone(14).

 La masse atomique (m) du C est donc la moyenne pondérée des masses


atomiques de chacun des isotopes.

Exemple: Calcul de la masse atomique moyenne du C

 Contribution du 12C: 0,98892 x 12 uma = 11,87 uma.

 Contribution du 13C: 0,01108 x 13 uma = 0,1440 uma. On néglige la contribution


du 14C.

 La masse atomique moyenne d'un atome de carbone :

m = 11,87 + 0,1440 = 12,01 uma.

 Ceci explique pourquoi les masses atomiques ne sont pas des nombres entiers.
36
 C’est la masse de 6,022 × 1023 atomes identiques soit 1 mole
d’atomes. Par définition, la masse molaire de l’isotope 12C est
rigoureusement égale à 12 g.mol−1.

 Aujourd’hui, les masses molaires atomiques sont proches des valeurs


entières. Un écart substantiel à une valeur entière indique
généralement la présence notable d’isotopes dans l’élément.

 Ex: le chlore dont la masse atomique molaire est approximativement


égale à 35,5 g.mol−1 indique la présence de 35Cl et 37Cl.
37
 Par définition, elle est égale à la masse de 6,022 × 1023 molécules
identiques.

 Elle se calcule simplement à partir des masses molaires atomiques


(notées MX) pour un atome X dont la masse atomique est notée mX.

 Prenons l’exemple d’H2O qui contient 1 atome d’O et 2 tomes d’H. Sa


masse molaire est:

MH2O = NA (mH2O) = NA (mO + 2 mH)

= MO + 2 MH = 16 + 2 × 1 = 18 g.mol−1.
38
 Il s’agit du volume occupé par NA molécules d’une substance.

 En pratique, le volume molaire ne présente pas un grand intérêt


pour les liquides ou pour les solides. En revanche, les gaz possèdent
une propriété particulière; dans les mêmes conditions de
température et de pression, tous les gaz parfaits possèdent le même
volume molaire.

 À 0°C et sous une pression de 1,013 × 105 Pa (conditions normales),


ce volume est égal à 22,4 L.mol—1.
39