Vous êtes sur la page 1sur 13

LYCEE Maliha Hamidou Devoir Surveillé N° 1

Niveau 3 LPH
Dimanche 08 / 10 / 2017 Durée 1 heure
«1 er Trimestre »

Texte :
C’est en tant que combattants ou travailleurs, que les Algériens ont participé à la première guerre
mondiale. Jusqu’en 1912, leur recrutement militaire s’était fait par engagement.
La masse des Algériens restait hostile à la conscription ; des jeunes refusaient de se présenter devant
les conseils de révision, à Ain Touta par exemple, vingt cinq seulement répondirent sur quatre cents
appelés. Dans de nombreuses villes, particulièrement dans l’Oranie, à Tlemcen, Remchi, Nedroma, des
manifestations eurent lieu. Les mozabites installés dans le nord rejoignirent le Mzab pour échapper à la
conscription. L’administration réprima sévèrement les manifestants.
Il y eut au total 173.019 Algériens mobilisés sur la durée de la guerre, soit 3,7% de la population dont
120.000 à 125 000 combattirent sur les différents fronts : 25.000 d’entre eux furent tués et plus de 25.000
blessés. Du côté des Français européens d’Algérie, 73.000 furent mobilisés et 13.000 tués.
Au début de la guerre, il y avait 13.300 travailleurs en France. Le développement des usines de guerre,
la pénurie d’ouvriers, le manque de bras pour creuser les tranchées de seconde ligne nécessitaient
l’utilisation de la main d’oeuvre coloniale. Recrutement par l’administration et recrutement privé
amènent en France de nombreux travailleurs Algériens. Il y en eut durant toute la guerre plus de 109.000.
Le recrutement des travailleurs rencontra des réticences dans de nombreuses régions mais surtout
l’opposition des colons désirant se réserver une main d’oeuvre à bon marché. Ainsi, pour les divers
besoins de la guerre, le pouvoir colonial a pu prélever prés de 300.000 Algériens.
Loyalisme ou résistance, la question doit être posée. Il y eut certes de nombreux soldats algériens
pour combattre dans l’armée française, mais aussi des résistances et des désertions. Dans l’armée, les
Algériens n’étaient pas traités comme les Français. Ils faisaient l’objet d’une surveillance continuelle, leur
correspondance était contrôlée, on se méfiait des « officiers indigènes », et la discrimination joua dans
l’octroi de permissions, d’où des manifestations et même des désertions. Les ouvriers quant à eux furent
encadrés et employés surtout dans les fonderies, les cartoucheries, les parcs d’artilleries, les usines de
produits chimiques…
Mahfoud KADDACHE « L’Algérie des Algériens, de la préhistoire à 1954 »
EDIF 2000, Année de parution : 2003.
QUESTIONS
1. L’auteur de ce texte est-il :
a. écrivain ?
b. politicien ?
c. historien ?
 Choisissez la bonne réponse.
2. L’auteur se manifeste-t-il dans le texte? Justifiez votre réponse.
3. De quelle guerre est-il question ?
4. Relevez du texte 4 mots ou expressions appartenant au champ lexical de « guerre ».
5. Pourquoi les colons français ne voulaient pas que les Algériens participent à la guerre ?
 Justifiez votre réponse par une phrase du texte.
6. Certains passages du texte montrent que les Algériens n’étaient pas aimés par les Français.
Relevez un de ces passages.
7. Qui sont les « officiers indigènes » ?
8. « Il y en eut durant toute la guerre plus de 109.000. »
« 25.000 d’entre eux furent tués. »
 À qui renvoie chacun des pronoms soulignés ?
9. A votre avis pourquoi  L’auteur a écrit ce texte?
Compte rendu du devoir surveillé n° 1du « 1 er Trimestre »

Objectifs de la séance :

 Evaluer le travail des élèves.

1. L’auteur est un historien. (1.5 pt)

2. L’auteur ne se manifeste pas dans le texte, il est objectif. Justification : Absence de


l’auteur (absence des pronoms personnels de première personne "je" et "nous" et
absence de l'opinion.) (2.5 pts)

3. Il est question de la première guerre mondiale. (2 pts)

4. Le champ lexical : (2 pts)


Combattants / guerre mondiale / recrutement militaire / engagement / conscription /
conseil de révision / appelés / mobilisés / la durée de la guerre / combattirent sur les
différents fronts/tués / usines de guerre / les tranchées de seconde ligne / soldats /
combattre / désertions / officiers indigènes / permissions / fonderies / cartoucheries /
parcs d’artillerie / usines de produits chimiques.

5. Les colons français ne voulaient pas que les Algériens participent à la guerre car ces
derniers travaillaient pour eux pour de faibles salaires.
 Phrase : «…l’opposition des colons désirant se réserver une main d’œuvre à bon
marché.» (3 pts)

6. Passage: « Dans l’armée, les Algériens n’étaient pas traités comme les Français.» (2 pts)

7. Les « officiers indigènes » sont les Algériens ayant un grade d’officier dans l’armée
française. (2 pts)

8. Les pronoms : (2 pts)


 En Les travailleurs algériens en France.
 Eux Les Algériens.

9. L’auteur a écrit ce texte pour informer le lecteur tout en donnant des explications sur des
événements historiques durant la première guerre mondiale et sur la participation des
combattants ou des travailleurs algériens et leur sacrifice pendant cette guerre. (3 pts)

LYCEE Maliha Hamidou Niveau 3 GE


Dimanche 08 / 10 / 2017 Devoir Surveillé N° 1
Durée 1 heure
«1 er Trimestre »

Texte:
50e Anniversaire Des Manifestations Du 11 Décembre 1960
Le tournant décisif
Un événement majeur, un tournant décisif de la guerre de Libération nationale.
Preuve de leur impact considérable, les manifestations populaires du 11 Décembre 1960,
imposantes et étendues à plusieurs régions d’Algérie (Alger, Oran, Constantine, Annaba,
Sidi Bel Abbès, Chlef, Blida, Béjaïa, Tipasa…) ont, une semaine après, convaincu
l’Assemblée générale des Nations Unies de voter la fameuse résolution reconnaissant au
peuple algérien son droit «à la libre détermination et à l’indépendance». Intervenant au
lendemain de la visite du général de Gaulle en Algérie, dans un climat quasi
insurrectionnel (grève générale et manifestation pro-Algérie française) entretenu,
notamment par le Front de l’Algérie française (FAF), les manifestants pacifiques algériens
avaient fermement rejeté le credo de «Algérie française» et scandaient : «Vive l’Algérie» ;
«Algérie algérienne» ; «Algérie musulmane» ; «Vive Ferhat Abbas».

Cent trois martyrs et des centaines de blessés seront dénombrés parmi les
manifestants, sauvagement réprimés par les forces coloniales.

Couverts par toute la presse internationale, les événements du 11 Décembre 1960 ont
eu un écho considérable et constituent, d’après Daho Djerbal, historien et directeur de la
revue Naqd, un «tournant historique» pour l’Algérie et confirmaient la crédibilité du FLN
et de l’ALN comme uniques «représentants» légitimes de la nation et du peuple algérien.
L’explosion populaire, spontanée à ses débuts avant qu’elle ne soit encadrée par le FLN, a
aussi contribué au sauvetage de la Révolution minée par les divisions, asphyxiée par la
politique du général de Gaulle, prônant d’un côté la «paix des braves» et de l’autre
l’intensification des grandes opérations militaires dans les maquis. Une bouffée d’oxygène
pour le mouvement de résistance algérien qui vivait, en ces temps-là, ses heures les plus
incertaines et les plus sombres. «Sur le plan intérieur, les troupes françaises étaient
partout, particulièrement dans les montagnes, emplacement de l’Armée de libération
nationale affaiblie par le plan Challe (série de grandes opérations menées par l’armée
française de 1959 à 1961, …). L’armée française avait donc repris le contrôle des maquis et
avait une position dominante. Les manifestations ont obligé l’état-major français à décider
de contrôler les villes, devenues une menace. Ce qui a redonné vie à l’ALN et lui a redonné
des forces». Presque deux mois après cette prodigieuse mobilisation des masses
algériennes, le 8 février 1961, tombe le verdict du référendum pour l’autodétermination,
largement en faveur de l’option d’indépendance portée de bout en bout par un «seul
héros, le peuple».
Mohand Aziri, forum.setif.info
Questions

1- L'auteur de ce texte est un:


- Politicien - Journaliste - Educateur
 Recopiez la bonne réponse

2-A quelle date précise « jour, mois et année » a été écrit ce document ?

3- « L’armée française a réagi avec violence contre les manifestants »


 Relevez du texte une expression du même sens.

4- Selon l’auteur, les manifestants ont réussi à médiatiser la cause algérienne dans le monde.
 Relevez du texte une phrase qui le montre.

5- D'après le texte, quelle est la conséquence la très importante de ces manifestations?

6- Classez les expressions données ci-dessous dans le tableau suivant:


Les manifestants pacifiques/ répression sauvage/ Contrôle des maquis/ mobilisation des
masses.
Les Algériens L’armée française

7- "Le tournant décisif"


 Cette expression signifie:
- Un point de changement.
- Un point de retour.
- Un point d'arrivée.
 Recopiez la bonne réponse.

8- A quels éléments du texte renvoient les pronoms soulignés dans le texte?

9- A votre avis pourquoi  L’auteur a écrit ce texte?

Compte rendu du devoir surveillé n° 1du « 1 er Trimestre »


Objectifs de la séance :

 Evaluer le travail des élèves.

1. L'auteur de ce texte est : un journaliste (2 pts)

2. La date précise : 10 /11 Décembre 2010 (2 pts)

3. Une expression du même sens: (2 pts)


 " Sauvagement réprimés par les forces coloniales."

4. Une phrase qui montre que les manifestants ont réussi à médiatiser la cause
algérienne dans le monde. (2 pts)
 « Couverts par toute la presse internationale, les événements du 11 Décembre
1960 ont eu un écho considérable et constituent, d’après Daho Djerbal, historien
et directeur de la revue Naqd, un «tournant historique» pour l’Algérie »

5. La conséquence la très importante de ces manifestations : (2 pts)


 « Les manifestations populaires du 11 Décembre 1960 ont convaincu l’Assemblée
générale des Nations Unies de voter la fameuse résolution reconnaissant au
peuple algérien son droit à la libre détermination et à l’indépendance »

6. Classer les expressions : (3 pts)


Les Algériens L’armée française
 Les manifestants pacifiques  Contrôle des maquis
 mobilisation des masses  répression sauvage

7. "Le tournant décisif", Cette expression signifie :


 Un point de changement. (2 pts)

8. Les pronoms soulignés renvoient :


 « leur » : les manifestations populaires du 11 Décembre 1960
 « lui » : l’ALN (Armée de libération Nationale) (1.5 pt)
 « Ses » : le mouvement de résistance algérien

9. L’auteur a écrit ce texte pour informer le lecteur tout en donnant des explications sur
des événements historiques durant la guerre de l’Algérie, sur la participation des
Algériens et leurs manifestations et rendre hommage aux masses algériennes.
(3.5pts)

LYCEE Maliha Hamidou Niveau 1 L2


Dimanche 08 / 10 / 2017 Durée 1 heure
Devoir Surveillé N° 1
«1 er Trimestre »

Sans eau, plus d'air; plus de vie. Notre bonne vieille terre pourrait connaître le
sort des autres planètes: aucune âme qui vive par manque d'eau. Seules des tempêtes de
sable...
On a longtemps cru que l'eau était abondante, gratuite et inépuisable. Erreur!
L'eau est rare. On a beaucoup déboisé, beaucoup construit. Conséquence: le « cycle
naturel » de l'eau a été bouleversé. L'eau douce suit le même cycle: évaporation de
l'eau de mer, formation de nuages, pluies... La consommati on en eau augmente
vite et la situati on se dégrade. L'eau potable se raréfi e. D'un côté, aggravée
par la sécheresse et les inondati ons, la polluti on augmente. De l'autre,
l'irrigati on pompe de plus en plus d'eau. L'agriculture consomme 70% de l'eau
utilisée dans le monde (90% dans les pays en développement).
L'eau pompée, ou dérivée à des fins d'irrigation, est gaspillée à 60% car les deux tiers
de cette eau s'évaporent avant d'entrer dans le sol. Les rivières sont à la fois source
d'eau potable et poubelle. Elles s'asphyxient malgré leur pouvoir autonettoyant, elles ne
peuvent plus résister à l'assaut des déchets.

Selon l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé), la moitié de la


population mondiale souffre de maladies liées à l'eau. Avec six millions de morts chaque
année, elles constituent une des premières causes de mortalité dans le Tiers-Monde. La
diarrhée à elle seule tue 4 millions d'enfants.
L'eau est dangereuse pour l'homme dès qu'elle contient des polluants, même en dose
réduite.
Si l'on ne fait rien, un homme sur trois manquera d'eau dans 35 ans. Il faut
donc modifier nos attitudes. Les Nations Unies ont institué la journée mondiale de l'eau,
célébrée tous les 22 mars. L'idée selon laquelle le pollueur doit payer commence à se
répandre dans les milieux industriels. De même, l'augmentation du prix de l'eau semble un
bon moyen de freiner sa consommation et d'enclencher une prise de conscience.

Mais au fait, qu'attendons-nous pour apprendre les gestes qui nous sauveront de la
pénurie d'eau? Comme par exemple, laver sa voiture avec de l'eau de vaisselle. Ce
sont toujours les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

In revue « Phosphore », Juin 1995


Questions
1. Répondez par « vrai »  ou « faux »
 L’auteur de ce texte :
a. Donne les raisons du manque d’eau.
b. Donne les causes de la pollution.
c. Sensibilise les lecteurs au problème du manque d’eau.
d. Propose des solutions.

2. Relevez dans le texte quatre « 04 » facteurs qui rendent l’eau rare.

3. « L’eau peut être nocive pour la santé de l’homme ».


 Relevez dans le texte la phrase qui le montre.

4. « On a beaucoup déboisé » cette expression signifie :


a- On a beaucoup planté.
b- On a beaucoup arraché.
c- On a beaucoup arrosé.
 Recopiez la bonne réponse

5. a- « L’idée selon laquelle le pollueur doit payer commence à se répandre dans les milieux industriels ».
b- « L’augmentation du prix de l’eau pour freiner sa consommation abusive ».
 Ces deux phrases représentent-elles :
a. Les conséquences de la lutte pour la préservation de l’eau.
b. Les mesures prises pour la préservation de l’eau.
 Recopiez la bonne réponse.
6. « L’eau était abondante ».
 Retrouvez dans le texte le contraire du mot souligné.

7. « Elles s'asphyxient malgré leur pouvoir autonettoyant »


« Elles constituent une des premières causes de mortalité »
« On a longtemps cru que l'eau était abondante »
 A quels éléments du texte renvoient les pronoms soulignés ?

8. « l’agriculture consomme 70% de l’eau utilisée dans le monde ».


 Réécrivez la phrase ci-dessus à la forme passive.

9. « Ce sont toujours les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ».
 Réécrivez l’énoncé ci-dessus en mettant les mots qui sont au pluriel au singulier.

10. En deux ou trois lignes, en vous aidant du texte, expliquez le cycle de l’eau.

Compte rendu du devoir surveillé n° 1du « 1 er Trimestre »


Objectifs de la séance :

 Evaluer le travail des élèves.

1. (2 pts)
a. Donne les raisons du manque d’eau. (Vrai)
b. Donne les causes de la pollution. (Faux)
c. Sensibilise les lecteurs au problème du manque d’eau. (Vrai)
d. Propose des solutions. (vrai)

2. Les quatre facteurs sont : (2 pts)


 La construction ; le déboisement ; la sécheresse ; les inondations ; la pollution ; l’irrigation ;
le gaspillage.

3. La phrase qui montre que l’eau peut être nocive pour la santé de l’homme est : (2 pts)
 L'eau est dangereuse pour l'homme dès qu'elle contient des polluants ;
 La moiti é de la populati on mondiale souffre de maladies liées à l'eau.

4. On a beaucoup arraché. (1.5 pt)

5. Ces deux phrases représentent : les mesures prises pour la préservation de l’eau. (2 pts)

6. Abondante rare (1.5 pt)

7. (1.5 pt)
 Leur Les rivières
 Elles Maladies
 On Etres humains.

8. La forme passive : (2 pts)


 70 % de l’eau utilisée dans le monde est consommée par l’agriculture.

9. « C’est toujours le petit ruisseau qui fait la grande rivière » (2.5 pts)

10. (3 pts)
«  Sous l'effet de la chaleur du soleil, l'eau des mers, des fleuves et des lacs s'évapore et
devient de la vapeur d'eau qui forme les nuages.
Les nuages sont poussés par le vent. Lorsqu'ils traversent des régions froides, la vapeur d'eau
se condense. Elle retombe sur le sol, sous forme de pluie, de neige ou de grêle.
L'eau ainsi retombée ruisselle sur le sol ou s'infiltre dans le sous-sol. Elle vient grossir les
fleuves, qui eux-mêmes retournent à la mer et le cycle recommence ».
Lycée Maliha Hamidou Niveau 1AS ST2
Devoir Surveillé N°1 
Jeudi 05 / 10 / 2017 Durée 1 heure
er
« 1 Trimestre »
Texte :
La désertification est la transformation des terres fertiles en déserts. Ce phénomène, qui touche
tous les continents, gagne environ 10 millions d’hectares par an.

Les changements climatiques peuvent favoriser la sécheresse, mais la désertification résulte avant
tout des activités des hommes. Les principales causes de la désertification sont :
 Le déboisement ou déforestation : il s’agit de l’abattage d’arbres en grand nombre,
ce qui fragilise les sols qui ne sont plus maintenus par les racines des arbres ;
 Le surpâturage : quand le bétail est concentré dans un espace restreint, il piétine sans
cesse le même sol, faisant progressivement disparaître les espèces végétales ;
 La surexploitation des terres : la réduction des périodes de jachère (mise au repos de
la terre), afin d’accroître la production agricole, provoque l’épuisement des sols.
Ces phénomènes se traduisent par une érosion souvent irréversible : la végétation disparait et le
désert s’installe.

Les conséquences de la désertification sont très graves, puisqu’elle entraîne une disparition des
terres à cultiver, donc une diminution des productions agricoles. Ainsi, dans les années 1960 au Sahel
(une région d’Afrique), le surpâturage conjugué à une période de grande sécheresse ont provoqué
une famine sans précédent.

Si le phénomène de la désertification se poursuit, il n’y aura un jour plus assez de terres


cultivables, donc de nourriture, pour nourrir l’ensemble de la population mondiale.

Microsoft ® Encarta ® 2009


QUESTIONS

1. Quel est le mot clé du texte ? Relevez quatre mots ou expressions appartenant au même
champ lexical.
2. Relevez la phrase qui définit ce mot clé.
3. Complétez le tableau suivant :
Désertification
Causes Conséquences
 
 
 

4. Qui est le premier responsable de la désertification ?


5. « En se poursuivant la désertification engendrera une famine sans précédent »
 Relevez du texte le passage qui exprime la même idée.
6. Trouvez dans le texte un terme qui a le même sens que « fertiles »
7. « La lutte contre les causes naturelles de la sécheresse est difficile »
 Réécrivez la phrase ci-dessus en utilisant la construction impersonnelle.
8. En se basant sur les causes et les conséquences de la désertification vues dans le texte, expliquez
en deux lignes les moyens de lutte contre ce phénomène.
Compte rendu du devoir surveillé n° 1du « 1 er Trimestre »

Objectifs de la séance :

 Evaluer le travail des élèves.

1. le mot clé du texte est la désertification ; Les quatre mots ou expressions appartenant au même
champ lexical : désert ; déforestation ; abattage d’arbres ; érosion … (3.5 pts)

2. La définition : (2 pts)
« La désertification est la transformation des terres fertiles en déserts »

3. Le tableau : (4.5 pts)

Désertification
Causes Conséquences
 Le déboisement ou déforestation  Disparition des terres cultivables
 Le surpâturage  Diminution des productions agricoles
 La surexploitation des terres  Une famine.

4. le premier responsable de la désertification  est l’homme. (1.5 pt)

5. Le passage est : (2 pts)


« Si le phénomène de la désertification se poursuit, il n’y aura un jour plus assez de terres
cultivables, donc de nourriture, pour nourrir l’ensemble de la population mondiale ».

6. Fertiles = cultivables (1.5 pt)

7. La tournure impersonnelle : (2 pts)


« Il est difficile de lutter contre les causes naturelles de la sécheresse »

8. La lutte contre les causes naturelles de la sécheresse est difficile on peut enrayer l’avance des
déserts en entretenant les oasis, en détournant certains fleuves ou encore en construisant
des barrages pour irriguer les régions les plus arides et il est aussi nécessaire de changer les
méthodes de culture et d’élevage qui n’épuisent pas le sol et en sauvegardant les forêts . (3
pts)
LYCEE MALIHA HAMIDOU Niveau 1 ST3
Jeudi 05 / 10 / 2017 Devoir Surveillé N°1
« 1erTrimestre » Durée : 2 heures

TEXTE :
L'homme est devenu depuis longtemps, l'espèce dominante de notre planète. Au fur et à mesure que ses
besoins se développaient, il a appris à utiliser les animaux pour des usages de plus en plus variés. Mais
aujourd'hui, ses activités constituent une menace, directe ou indirecte, pour une grande partie de la faune
sauvage.

Les hommes chassent et pêchent depuis des centaines de milliers d'années. Depuis l'apparition de
l'agriculture, il y a environ 10 000 ans, la chasse a été peu à peu remplacée par l'élevage. Mais pour certains
peuples comme les pygmées d'Afrique équatoriale, ou les Inuits du Grand Nord, elle reste la principale activité
de subsistance.

Dans certains pays d'Afrique, on chasse des animaux sauvages (antilopes, singes, etc.) pour alimenter les
marchés locaux en "viande de brousse". Lorsque cette chasse touche des espèces menacées (comme le
chimpanzé, le gorille, etc.) cette activité met gravement en péril la survie de ces espèces.

De nombreux animaux vivent encore à l'état sauvage et ne pourront jamais être domestiqués par l'homme.
Cela ne signifie pas pourtant que l'activité de celui-ci n'a aucun impact sur leur vie. De très nombreuses
espèces sont aujourd'hui en danger, principalement à cause des activités humaines; plus de 7 000 espèces
d'animaux (et à peu près autant de plantes) sont inscrites sur la liste rouge des espèces de l'Union mondiale
pour la nature. Parallèlement, de nombreuses autres espèces se sont déjà éteintes (le pigeon migrateur
d'Amérique du nord en 1914, le loup de Tasmanie en 1936, le phoque moine des Caraïbes peu après 1950, etc.)

Les principales causes de ces disparitions sont la destruction des milieux naturels due à la déforestation (qui
détruit non seulement les plantes et les arbres, mais aussi les habitats des animaux), et la chasse intensive; la
population et le réchauffement climatique joue un rôle de plus en plus important. Le prélèvement dans la
nature d'animaux sauvages pour le marché des animaux de compagnie est également en facteur.

Revue "Pour la science"


Faune: ensemble des animaux d'un espace géographique.

Questions

I. COMPREHENSION DE L’ECRIT  : (13 pts)

1. Parmi les idées suivantes, choisissez celle qui peut être l’idée générale du texte :

a. Les animaux domestiques et sauvages ;


b. La faune sauvage en danger ;
c. Les animaux sauvages d'Afrique.

2. "Cette activité met gravement en péril la survie de ces espèces."


 Relevez du texte une expression qui a le même sens que l'expression soulignée.
3. "Les principales causes de ces disparitions sont la destruction des milieux naturels due à la
déforestation."
L'expression soulignée veut dire:
a. aidée par la déforestation.
b. Laissée par la déforestation.
c. Causée par la déforestation.
 Recopiez la bonne réponse.

4. Complétez le tableau ci-dessous par les 6 éléments suivants:


Réglementation de la chasse – destruction des milieux naturels des animaux –
pollution – réchauffement climatique – interdiction du commerce des animaux – chasse
intensive.
Causes de la disparition de certaines espèces Mesures prises pour leur protection

5. Certaines espèces animales risquent de disparaitre pour toujours ………………de nombreuses


organisations tentent de les préserver.
 Reliez les deux propositions par l'un des articulateurs suivants: A cause de – c'est
pourquoi – parce que.

6. Dites à qui ou à quoi renvoient les pronoms soulignés dans le texte.

7. “De nombreux accords internationaux ont protégé ces espèces “


 Transformez la phrase ci-dessus à la voix passive.

8. Complétez l'énoncé ci-dessous par les mots pris du texte :


Une … partie de la faune sauvage est menacée par les différentes … de l'homme. Des
animaux comme le chimpanzé, le gorille, l'antilope sont en voie de … . Ceci pousse certaines
… de défense de la … comme le WWF à faire tout pour les …

9. Dites en deux ou trois lignes comment peut-on protéger ces espèces animales?
Compte rendu du devoir surveillé n° 1du « 1 er Trimestre »

Objectifs de la séance :

 Evaluer le travail des élèves.

1. l’idée générale : b- La faune sauvage en danger. (2 pts)

2. En péril: en danger. (2 pts)

3. Due à la déforestation: causée par la déforestation. (2 pts)

4. Le tableau : (3 pts)

Causes de la disparition de certaines espèces Mesures prises pour leur protection


 destruction des milieux naturels des animaux  Réglementation de la chasse
 réchauffement climatique  interdiction du commerce des animaux
 pollution
 chasse intensive.

5. Certaines espèces animales risquent de disparaitre pour toujours c’est pourquoi de nombreuses
organisations tentent de les préserver. (1.5 pt)

6. Les pronoms : (1.5 pt)


Elle La chasse
Celui-ci L’homme
Leur De nombreux animaux

7. La forme passive : ces espèces ont été protégées par de nombreux accords internationaux. (2 pts)
8. Complétion de l’énoncé: (3 pts)

«  Une grande partie de la faune sauvage est menacée par les différentes activités de l'homme. Des
animaux comme le chimpanzé, le gorille, l'antilope sont en voie de disparition. Ceci pousse certaines
organisations de défense de la nature comme le WWF à faire tout pour les préserver».

9. On peut protéger ces espèces animales en réglementant la chasse intensive de ces espèces, en interdisant le
commerce et en créant des associations pour les préserver. (3 pts)