Vous êtes sur la page 1sur 2

Ecole Nationale d’Architecture de Fès Année Universitaire 2019–2020

1ère année – Semestre 2 Enseignant : K. Benmlih

Séance du Mardi 24-03-2020

Géométrie dans l’espace


CORRIGÉ – Fiche de TD n◦ 1 – Exercices 3; 4; 5

Exercice 3 Considérons la figure 1.3.


Soient les deux points A ∈ C(0, R) et A′ ∈ C ′ (0′ , 2R) d’un même côté par rapport à la droite (OO′ ) tels que (OA)
et (O′ A′ ) sont perpendiculaires à la droite (OO′ ).
Comme OA ̸= O′ A′ , la droite (AA′ ) n’est pas parallèle à (OO′ ) et donc la coupe en un point qu’on appellera Ω.
ΩO′ A′ O ′
Selon le théorème de Thales, on a = = 2 et par suite ΩO′ = 2ΩO.
ΩO AO −−→ −→
De plus, les points Ω, O et O′ sont alignés et O ∈ [Ω, O′ ]. Donc on peut écrire vectoriellement : ΩO′ = 2ΩO.
Cette relation vectorielle exprime que hΩ,2 (O) = O′ . Comme le rayon de C ′ est le double de celui de C, on conclut
que C ′ (0′ , 2R) est l’image de C(0, R) par l’homthétie de centre Ω et de rapport 2.

Exercice 4 Voir figure 1.4.


1. Comme AD = CD, AB = CB et AH = CH, cela veut dire respectivement que les points D, B et H appartiennent
à la médiatrice du segment [AC] et par conséquent ils sont alignés.
2. Le point C est commun à 3 triangles équilatéraux AHC, EBC et F DC.
Considérons la rotation r := rC, −π , on peut donc écrire : r(H) = A(1) ; r(B) = E (2) ; r(D) = F (3) .
3

Sachant que les points H, B et D sont alignés, et que les rotations conservent l’alignement (l’image d’une droite est
une droite), les images A, E et F sont également alignés.
3. Comme les rotations sont des isométries, les deux relations (2) et (3) entrainent : BD = EF . Pour conclure, il
suffit de remarquer que BD = AC (digonales du même carré).
−−→ −−→ −→ −−→ −−→ −→
4. Remarquons d’abord que (GE, GO) = (F A, DH) = −(DH, F A).
Selon les deux relations (3) et (1) ci-dessus, et en utilisant un corollaire fondamental pour les rotations (voir cours),
−−→ −→
on déduit que (DH, F A) = angle de la rotation = −π 3 .
−−→ −−→ π
Conclusion (GE, GO) = 3 .

Exercice 5 Voir figure 1.5.


Dans tout l’exercice, h désigne l’homothétie de centre A et de rapport 2.
1. On sait que l’image par une homothétie h d’un cercle Γ est un cercle Γ′ et que si O′ est le centre de Γ′ , on a
O′ = h(O). Ceci veut dire que O′ = D, puisque O est le milieu du segment [AD]. Donc Γ′ = C(D, 2R).
2. Comme B et C sont par hypothèse les milieux de [AB ′ ] et [AC ′ ] respectivement on peut écrire : h(B) = B ′ (4)
et
′ (5)
h(C) = C . Puisque B et C sont sur Γ, ceci implique que B et C sont sur le cercle Γ , autrement dit DB = DC ′ .
′ ′ ′ ′

Donc le triangle DB ′ C ′ est isocèle en D et par suite toute hauteur est également médiatrice du segment opposé. On
en déduit que (DK) est la médiatrice du segment [B ′ C ′ ].
3. Selon les relations (4) et (5), on déduit que h([BC]) = [B ′ C ′ ]. Comme les homothéties conservent les milieux, h(I)
est exactement le milieu de [B ′ C ′ ], c-à-d hA,2 (I) = K.
On en conclut que les points A, I et K sont alignés.