Vous êtes sur la page 1sur 23

FOUZIR Mohammed

Amine

12 10 18 32

1
: du 10 /03/2016 au 10/04 /2016 

. Stage au sein de la banque populaire


. Réalisateur  : FOUZIR Mohammed
Amine
. Période  : Du 10/03/2016 AU
10/06/2016
. AGENCE  : FAR . Settat
. Adresse  : MELK WARDA, AVENUE
DES FAR, Numéro 442. Settat
.Téléphone  : 05 23 72 94 20

2
Je tiens à remercier infiniment nos formateurs qui nous avons assuré une formation solide et
efficace afin que nous soyons à la hauteur.

D'ailleurs, nous tenons aussi à remercier ma famille qui veuille pour nous assurer les
conditions les plus favorables durant nos deux années de formation.

Je remercie également tous les autres personnels de la société banque populaire sans la
moindre exception pour leurs efforts et leur collaboration durant la période du stage.

Je tien aussi remercier très vivement le corps administratif du succursale CHAOUIA pour
leur fort soutien. Un mot que j’adresse à toute personne qui m’a soutenue tout au long de
mon stage au sein de l’agence LES FAR

J'adresse mes vifs remerciements à :

MR . AIT ALI ABRAHIM  : Directeur d’agence

MR. ESSABRI NABIL  : agent commercial

Mme. LAMAOUI NAIMA  : responsable administrative

Salaheddin : agent de sécurité

3
Introduction……………………………………………………………6

Chapitre 1 : Groupe banque populaire (GBP)………………………7

1)présentaion du group………………………………………………8

2)le crédit populaire de maroc……………………………………….8

3) shéma simplifié d’organigramme du GBP………………………..8

Partie 1 : Comité directeur…………………………………………...9

Partie 2 : LA Banque Centrale Populaire (BCP)…………………9_10

Partie 3 : Les Banques Populaires Réginales (BPR)………………..10

Partie 4 : Les succursales ………………………………………10_14

Chapitre 2 : Agence LES FAR ………………………………….....12

1) Présetation de l’agence………………………………………...13

2) Organigramme de l’agence……………………………………13

2.1. Chéf d’agence……………………………………………..13

4
2.2.responsable administratif………………………………….14

2.2.1. Les comptes bancaires……………………………….15

 Les types des copmtes………………………………..15

 Les conditions d’ouverture d’un compte…………15_16

 Les formalitées d’ouverture d’un compte…………….16

 La mutation d’un compte …………………………….16

2.2.2.La délivrance du Chéquié , Carte guichet et Carne..16_17

 Chéquier et carte guichet……………………………….17

 Carnet…………………………………………………..17

2.2.3. journée comptable …………………………………….17

2.3 Agent commerciale…………………………………………17

 Les opérations les plus distingués par l’agent commerciale…


17-18-19

 Les instruments de paiement………………………19_20

 Les troid situation réalisées par l’agent commerciale…20

Conclusion………………………………………………………………..21

5
Ce rapport retrace le déroulement de mon stage d’application au sein de la Banque
Populaire, dans laquelle je me suis engagée durant une période allant du 10 Mars au 10 Avril
2016.

L’utilité de ce stage est envisagée selon deux optiques :


 Compléter d’une certaine manière les connaissances académiques acquises lors des trois
années d’études et particulièrement la dernière;
 Avoir un contact direct avec le milieu professionnel.

Mon stage a été effectué au sein de la banque populaire Settat, dont le siège est à EL
JADIDA . La banque populaire bénéficie d’une bonne image institutionnelle grâce à sa
contribution à l’essor économique, social et culturel de notre pays. Sa stratégie de
développement lui a permis de conquérir une place de leader dans le système bancaire
national.

6
Groupe
Banque
populaire
7
1/ Présentation du GBP  :

La Banque Populaire existe depuis 1926 au Maroc, crée à l'époque sur le modèle Français
institué par le dahir du 25 mai 1926, portant sur l'organisation du crédit au petit et moyen
commerce et industrie, et ce par la création des sociétés à capital variable dite « Banque
Populaire ».

2  /Le crédit populaire du Maroc  :

Coopératif constitué de la Banque Centrale Populaire (BCP) d'une part et de 11 Banques


Populaires Régionales (BPR) dont le capital est détenu par près de 437 940 clients
actionnaires appelés "sociétaires" d'autre part. Sa mission est de favoriser notamment
l'activité Le Crédit Populaire du Maroc (CPM) est un groupement des banques à caractère et
le développement de toute entreprise moyenne ou petite, artisanale, industrielle ou de service
par la distribution de crédits, à court, moyen et long terme. Le CPM contribue à la
mobilisation de l'épargne, à son utilisation au niveau des régions où elle est collectée et à la
promotion des activités bancaires au niveau régional.

3  /Schéma simplifié d’Organigramme du groupe banque populaire 

Banque centrale populaire


société anonyme

Banques populaires régionalles

8
Siége Siége Siége

coopératifs
succursale succursale

Agence 1 Agence 2

PARTIE 1  : Comité Directeur (CD)


Organe suprême de l'institution, le comité directeur est constitué de :

 Cinq Présidents des conseils des Banques Populaires Régionales.


 Cinq représentants du conseil de la Banque Centrale Populaire.

Il exerce un contrôle administratif, technique et financier de l'organisation et la gestion de la


Banque Centrale Populaire et de chaque Banque Populaire Régionale. Il représente collectivement les
organismes du Crédit Populaire pour faire valoir leurs droits et intérêts communs.

Ainsi, le Comité Directeur a pour attributions principales de :

 Décider après accord des Banques Populaires Régionales concernées, le transfert partiel entre
elles de leur actif et passif.
 Ratifier les décisions d'ouverture, de fermeture ou de transfert dans la même localité, tant au
Maroc qu'à l'étranger, de filiales, de succursales, d'agences, de guichets …

PARTIE 2  : La banque centrale populaire (bcp)


La Banque Centrale Populaire (BCP) est un établissement de crédit, sous forme de société
anonyme à Conseil d’Administration. Elle est cotée en bourse depuis le 8 juillet 2004.

9
Sa mission
La BCP, qui assure un rôle central au sein du Groupe, est investie de deux missions
principales :
 Etablissement de crédit habilité à réaliser toutes les opérations bancaires.
 Organisme central bancaire des BPR.
A ce titre, elle coordonne la politique financière du Groupe, assure le refinancement des BPR
et la gestion de leurs excédents de trésorerie ainsi que les services d’intérêt commun pour le
compte de ses organismes.

PARTIE 3:Les banques populaires régionales(bpr)


Les Banques Populaires Régionales (BPR), Banques de proximité, actuellement au nombre
de 10 constituent le socle du Crédit Populaire du Maroc.
leur mission
Etablissements de crédit habilités à effectuer toutes les opérations de banque dans leurs
circonscriptions territoriales respectives, les BPR ont pour mission de contribuer au
développement de leur région par la diversité des produits qu’elles offrent, le financement de
l’investissement et la bancarisation de l’économie.
Elles constituent le levier du Crédit Populaire du Maroc dans la collecte de l’épargne au
niveau régional, sa mobilisation et son utilisation dans la région où elle est collectée.
Leur organisation
Les Banques Populaires sont organisées sous la forme coopérative à capital variable, à
Directoire et à Conseil de Surveillance.
Leur mode d’organisation unique au sein du système bancaire leur permet d’approcher
différemment leurs clients, puisque ces derniers se trouvent également être les détenteurs du
capital, formant ainsi ce que l’on appelle « le sociétariat ».
Outre le fait qu’ils bénéficient des différents services bancaires, les clients sociétaires
participent également à la vie sociale de leur banque (Participation aux Assemblées
Générales, possibilité de siéger au Conseil de Surveillance).

PARTIE 4  : Les succursales :


Au vu de son positionnement au sein de la Banque Populaire Régionale(BPR), en tant que niveau
hiérarchique intermédiaire entre un sous-réseau d'agences et le siège, la succursale apparaît comme
un centre d'animation commerciale et d'appui technique au réseau afin de :

10
 Rechercher l'amélioration continue de la réactivité commerciale de son réseau.
 Rehausser et maintenir le niveau de qualité des prestations offertes par le réseau de
distribution.
C'est pour ces raisons que des aménagements sont apportés à l'organisation actuelle de la
succursale, s'inscrivant ainsi dans la continuité des actions de normalisation, du mode de
fonctionnement de la BPR.

Rattachée hiérarchiquement au président du directoire de la Banque Populaire régionale, la


succursale a pour principales missions :

 L'appui commercial aux agences relevant de son autorité.


 Le pilotage et le management du sous-réseau.
 L'assistance technique au réseau notamment pour l'étude et la mise en place des crédits.
 Le support aux dites agences dans le recouvrement à l'amiable des créances en souffrance.
 L'apport de la technicité et les expertises nécessaires dans le cas où l'une de ses agences n'en
dispose pas (cas des dossiers crédits).

La succursale est alors organisée autour :

 D'une entité « animation commerciale ».


 D'une entité « conseil et appui technique au réseau » constitué d'experts polyvalents
(cautions, garanties, bancassurance et monétique) ; de chargés de recouvrement, et des
aspects administratifs.
 D'une entité back-office.

11
12
Agence les
FAR
1  /présentation de l’agence  :

Chaque banque populaire régionale a plusieurs agences qui ont un seul siège qui est
indépendant des autres régions ; tous ces sièges ont une banque centrale .

L’agence FAR crée en 2012 , est comptée parmi le réseau de la banque populaire à Settat.

L’agence FAR est un point de vente , de distribution, collecte de fonds ainsi que la
commercialisation des produits bancaires .

2/Organigramme de l’agence FAR  :

Chef d’agence

(MR.AIT ALI Abderrahim)

Agent commercial Responsable administratif

(MR.ESSABRI Nabil) (Mme. LAMAOUI Naima)

13
2.1/ le chef d'agence  :

Sa responsabilité concerne le volet commercial, surtout la recherche des nouvelles relations


commerciales, et superviser toutes les opérations en plus de la constitution des dossiers
crédits

Le chef de l'agence se charge aussi des taches suivantes :

 Accueil de la clientèle

 Affecter, à chaque employé, le rôle qu'il doit jouer au sein de l'agence. Contrôler le
travail de chaque employé.

 Développer les relations avec les clients et établir des contacts avec de nouveaux
clients.

 Donner l'accord á l'octroi des crédits, si les crédits relèvent de sa compétence.

 Commercialisation des produits sur le terrain

Il est responsable de tous les actes se déroulant dans l'agence.

2  .2/ Responsable administratif :

C'est le poste le plus dynamique dans l'agence. Il contrôle toutes les opérations de
caisse et il est la référence pour les agents commerciaux. La liste de ces fonctions est
loin d'être exhaustive. Parmi ses principales taches on trouve :

supervision des opérations de guichet

 Contrôle les opérations initiées au niveau du guichet (opérations de caisse, incidents


liés au fonctionnement des comptes de la clientèle : oppositions...)

 Authentifier les opérations courantes conformément à la réglementation en vigueur.

Réalisation des travaux de back-office

 Procéder au rapprochement des supports des opérations avec les supports de contrôle ;

14
 S'assurer au quotidien du traitement des anomalies et des incidents (rejets fil de l'eau,
anomalies des comptes internes, incidents relatifs aux moyens de paiement...) .

 S'assure de la sécurité comptable, administrative et informatique (gestion des caisses,


arrêté de journée comptable, contrôles inopinés de la caisse, situations comptables,
délivrance d'attestations, classement des documents, conservation des valeurs et des
moyens de paiement non retirés, travaux de sauvegarde...)

Gestion des moyens techniques et logistiques au niveau de l'agence

 Assurer de la gestion optimale et sécurisée des stocks (imprimés, fourniture de bureau,


formules de chèques de banques, chèques de guichet, bons de caisse...)

 Déclarer et suivre la résolution des incidents informatiques ;

 Veiller en concertation avec le responsable d'agence au respect des procédures


relatives a la sécurité des personnes et des biens (alarme, gestion des clés, accès à
l'agence en dehors de l'horaire normal....)

parmit les priorités d'un responsable administratif , les opérations concernant :

2.2.1/ les comptes bancaires :

Types des comptes :

 Compte sur carnet : un compte d’épargne sans obligation de bloquer son argent
,aussi c’est un compte rémunéré sur la base d’un taux d’intérêt fixé par BANK EL
MAGHRIB. Le montant déposé ne doit pas dépasser la somme de 400000

 Compte sur chèque :compte ouvert aux personnes physiques ou morales pour


leurs besoins personnels. Leurs soldes doivent toujours être créditeurs. Un compte
chèque sert aux transactions et opérations financières les plus ordinaires de la vie  :
virement du salaire et encaissement de paiements, prélèvement automatique des
factures, réalisation de virements externes.

 Chaque compte est désigné par un RIB (relevé d’identité bancaire)


composé comme suite :

117 170 21111 xxxxxxx xxx x Xx


Code code générique radical plural clé Rib

15
banque agence

Le générique désigne le genre de compte :

 21111  : Comptes pour particuliers ou personnes physiques.


 21211 : Comptes pour personnes morales ou exerçant une activité commerciale.
 21330 : Comptes d’épargne ou sur compte carnet.
 21150 : Comptes réservés au personnel de la banque.
 21140 : Compte réservés au marocain du monde (MDM).
 21340 : Compte sur carnet réservés au MDM.
 21216 : Comptes réservés aux artisans.
 21117 : Comptes réservés aux fonctionnaires de l'état de sécurité et de défense
(Policiers, militaires, membres de la protection civile...).

 21150 : Comptes réservés au personnel de la banque.

Les conditions d’ouverture d’un copmte :

 les conditions générales d'ouverture d'un compte :

Le client doit être majeur après cette image de marque l'ouverture du compte est reliée
à un versement initial ou à la domiciliation du salaire. Aussi, il existe une chance pour
les aveugles et les analphabètes. Seulement, pour les premiers, il faut la présence d'une
tierce personne avec lui pour l'ouverture du compte et les différentes opérations de
retrait

 les conditions relatives à l'identité :

Avant d'ouvrir un compte, il faut s'assurer de l'identité du client qui varie selon la
fonction des personnes concernées : physique ou morale.

Personnes physiques : leur identité est déterminée par la carte d'identité nationale
pour les marocains résident au Maroc, ou la carte de séjour et CIN pour les MRE

Les commerçants sont tenus de présenter en plus un extrait de registre de commerce


et la patente ; les étrangers doivent présenter une carte de séjour valide.

Personnes morales : Chaque société a des pièces à produire pour l'ouverture de


comptes. Le registre de commerce et la patente.

16
Les formalités d’ouverture d’un compte :

 le carton de spécimen de signature :

Il porte l'identification du client ainsi que les modèles de signature qui sont une base
de contrôle pour les retraits, cette signature peut être conjointe comme le cas des
associés titulaires d'un seul compte, il faut la présence de la signature de tous les
associés, ou une réciproque d'un seul associé.

 la demande d'ouverture d'un compte :

La demande est sous forme d'un imprimé à remplir 

mutation d’un compte :

La mutation d'un compte est la transmission d'un compte D'une agence à une
autre.

2.2.2 La délivrance du chéquier , carte guichet et le carnet  :

 Chéquier et carte guichet : après la demande d’un chéquier par un client ,le


responsable administratif remplit un récépissé et l’envoie au siège . après certain
période ce dernier envoie le chéquier à l’agence .ce processus concerne aussi la
carte guichet .

 Le carnet :Cette demande est immédiate, il suffit de remplir le carnet dés que le


client a l'envie d'avoir un compte sur carnet.

2.2.3 La journée comptable : collecter les informations concernant les flux


monétaires du jour au sien de l’agence ,les regrouper selon un système bancaire et les
envoie à la BPR

2  .3/L’ agent commercial:

Les opérations de caisse concernent essentiellement les retraits, les versements de fond
et les opérations de devises.

Les oprération les plus distingués par un agent commerciale sont  

 01) Ouverture de caisse (O.V.C) :

17
Au début de chaque journée, le guichetier ouvre la caisse par la transaction O .V. C
(ouvertures de caisse) et compare les billets et les pièces existant avec les montants
figurés 0au systéme

 2) Le verssement (V.E.R) :

Le versement (V. E. R), C’est le dépôt d’une somme d’argent dans le compte d’un
client. Ce versement peut être soit versé par le client lui-même ou par une tierce
personne.

 VER01 : le cas où le versement est effectué par le titulaire de compte.


 VER02 : le cas où le versement est effectué par une tierce personne.

 3) Le versement déplacé (V. R. D) :

Le versement déplacé est effectué par le titulaire du compte où une tierce


personne, à condition que ce compte soit géré par une autre agence de la même
banque.

 VRD01 : le cas où le versement est effectué par le titulaire de compte.


 VRD02 : le cas où le versement est effectué par une tierce personne.

 4) Le virement (R.O.V) :

Un virement bancaire consiste à transférer de l’argent d’un compte bancaire à un


autre

Les mécanismes de virement sont :

-Virement entre deux comptes fonctionnant dans la même banque (virement direct)

-Virement entre deux comptes fonctionnant des deux banques différentes (virement


indirect)

 5) Règlement des mises a dispositions :

Cette opération a lieu lorsque le client demande à sa banque de mettre à la disposition


du bénéficiaire une somme d’argent

 MDN : mettre une somme d’argent à la disposition d’un bénéficiaire résidant


au maroc.

18
 RMD : règlement du mise à disposition par délivrance du montant au
bénéficiaire.

 MAD : réglage d’un montant du compte bancaire à la disposition d’une


autre personne.

 CSH : mette un montant à la disposition d’un bénéficiaire résidant à l’étrange.

 6) le retrait (R.E.T) :

Toute sortie de fonds demandée par un client local (le tireur ) et constaté par le
débit de son compte et qui peut être sur présentation de chèque ou par une tierce
personne(un bénéficiaire).

L'opérateur doit : vérifier la signature, la date, le N° de compte, la date de valeur, le


N° de chèque, nom du tireur, ,le montant en chiffres et en le ttres et la signature du
bénéficiaire.

RET01 : retrait par le titulaire de compte


RET02 : retrait par une tierce personne
RET03 : retrait sans chèque (on prélève une commission de 11 dh)

 7) retrait déplacé (R.T.D) :

 Le retrait d'argent hors place pour les clients n'appartenant pas à l'agence, dans ce
cas la prise de quelques précautions s'impose.

Faris d’opération : 22 DH

 8) Chaab icash :

A ppliqué au cas d’un client n'appartenant pas à l’agence et ne porte pas un


chèque.

Chaabi cash consiste a facilite le retrait de font par un client au niveau de toutes les
agences banque populaire au Maroc.

Frais d’opération : 33 DH

 9) Achat de devise :

19
CCD : achat de devis d’un client non local par un cout normal.

GCD : achat de devis d’un client local (MRE) par un cout spécial.

10) remise de chèque :

Dépôt de chèque par le client auprès de sa banque ou de son établissement de


paiement pour porter le montant du chèque au crédit de son compte (encaissement).

Le client de l’agence remet un chèque BP ou tiré sur les confrères, cette dernière
procède à sa numérisation pour qu’il soit ensuite saisi au niveau du CTN (Centre de
Traitement National).

L’agence est appelée à faire un suivi rigoureux de cette valeur jusqu’à ce qu’elle soit
encaissée sur le compte du client.

 Pour les chéques tirés sur la méme agence ou sur d’autres agences de la
BPR , la date de valeur est J+1.
 Pour les chéques tirés sur des banque d’autres villes ,la de valeure est J+2.

Les instruments de paiements  :

1)Les chéques  : les types de chéques utilisés sont les suivant :

 Le chèque au porteur : versé à toute personne qui a remis ce chèque


 Le chèque barré : Ce chèque ne peut être versé que dans un compte et ne peut
en aucun cas être encaissé en espèce.
 Le chèque non endossable : ne peut être versé que pour celui dont le nom
figure sur ce chèque bénéficiaire.
 Le chèque certifié et chèque de banque : Sont des chèques non endossables et
portant le nom du bénéficiaire, garantie par la banque.
 Chéque de banque  : sa durée de validitée : année et une semaine
 Chéque certifié : sa durée de validité : 20 jours

Pour être valide, un chèque doit comporter 6 mentions obligatoires : Le montant en


chiffre et en lettre, le nom du tireur et du bénéficiaire, la signature, la date et le lieu.

20
1)La lettre de change  :

L'effet est un moyen de paiement qui n'est opérationnel qu'après une échéance
précisée.

Il obéit aux mêmes règles de validité que le chèque en y ajoutant le nom du


bénéficiaire et la date d'échéance. Tous les effets remis par les clients sont scannés et
envoyé au Centre de Traitement National (CTN) pour une compensation par LE
Systéme Interboncaire Marcain de Télécompensation (SIMT).

  Les 3 situations réalisées par l’aget commerciale:

1) situation GAB : à réalisé chaque 24 heurs à 14 :00h aprés l’arrét du GAB au but
de faire une révision des sorties,des entrées et du totale disponible.
2) situation CAISSE  : vérification des montants entreé et sorties au cour du 24
heurs précédentes.
3)Situation devise : vérification des opération de change au cours du 24 heurs
précédentes .

Le stage que j’ai effectué au sein de la Banque Populaire de Berrechid m’a permis de mettre
en épreuve les connaissances que j’ai acquises tout au long de mes études et d’acquérir une
bonne expérience pour ma future vie professionnelle.

Bien sûr que ce stage qualifié d'initiation n'acquiert pas une qualité beaucoup plus
professionnelle, et les travaux que j'avais à effectuer étaient simples (simulation de crédit,
consultation de l’historique d’un compte bancaire, renseignement de la clientèle, …etc.).

21
Néanmoins, il m'a offert de multiples occasions pour satisfaire ma curiosité de participer aux
tâches courantes de la vie professionnelle, vivre des situations pratiques et développer mon
sens de responsabilité suite à une forte intégration dans les services de la société et une
collecte intensive des informations.
De plus, ce que j'ai pu tirer de ce premier contact professionnel est que la Banque
Populaire œuvre actuellement pour le renforcement d'un esprit de partenariat, d'une politique
de régionalisation, et pour une amélioration des outils de gestion malgré les contraintes
mercatiques, et la concurrence des produits des établissements et organismes financiers
régionaux.
En fin de compte, j’en profite de l’occasion pour manifester un intérêt tout particulier
à l’importance de l’esprit de groupe et du climat social à la réalisation des objectifs
stratégiques de l’entreprise.

22
23

Vous aimerez peut-être aussi