Vous êtes sur la page 1sur 2

 

1-Définition du Supply Chain Management

On appelle SCM (Supply Chain Management, ou en français GCL, gestion de la chaîne


logistique) les outils et méthodes visant à améliorer et automatiser l'approvisionnement en
réduisant les stocks et les délais de livraison. On parle ainsi de travail en "flux tendu" pour
caractériser la limitation au minimum des stocks dans toute la chaîne de production

2- La différence entre la logistique et le Supply Chain Management

La logistique représentait traditionnellement l'activité allant de la mise à disposition des


produits finis par l'usine ou le négociant jusqu'à la livraison au client. Elle s'est désormais
fondue dans le concept de Supply Chain Management ou SCM dont l'objectif est
d'optimiser la gestion des flux physiques et des flux d'information le long de la chaîne
logistique depuis le fournisseur du fournisseur jusqu'au client du client.

La « Supply Chain » n'est pas une fonction de l'entreprise, ce n'est pas non plus un service
achetable à un prestataire de service, ce n'est pas un module informatique, c'est en fait une
démarche de fonctionnement qui vise à assurer une gestion et une synchronisation de
l’ensemble des processus qui permet à un ou plusieurs systèmes clients / fournisseurs de
prendre en compte et de répondre aux attentes des clients finaux (du fournisseur du
fournisseur au client du client).

3- Enjeux de la Supply Chain

Tout le mérite de la Supply Chain est de garantir au producteur et au distributeur la qualité,


c’est-à-dire la conformité du produit ou service avec ce qui figure au cahier des charges, ce
qui donne à l’entreprise un avantage concurrentiel. 

Généralement les trois paramètres : qualité, productivité, sécurité, et dorénavant la sûreté,


dépendants les uns des autres, et pourraient expliquer l'importance stratégique de la Supply
Chain pour de nombreuses entreprises

4-Les outils de gestion de la chaîne logistique

Le Supply Chain Management recèle bon nombre d’outils développés par les entreprises
dans différents domaines allant de la planification jusqu’à la gestion de l’information :

 De la planification (MRP, JIT, DRP,....).


 De la fabrication (OPT, CRP, Kanban,...).
 De l'optimisation des stocks (Méthode endogène (analyse d'historiques) ou exogène
(approche étude de marché)...).
 Du transport et d'entreposage (RFID, Tracking,...).
 De la gestion de l'information (ERP, CRM, SRM, PLM, EDI,...).
 De la qualité (TQM,...).
5- La gestion des stocks

’Objectif de la fonction « gestion des stocks » est d’assurer la disponibilité des références
considérées sur un horizon donné tout en minimisant les coûts encourus

Le juste à temps (JAT)

Méthode de gestion selon laquelle les produits, composants et matières doivent parvenir à
l’endroit où l’on en a besoin au moment où l’on en a besoin et dans les quantités dont on a
besoin.

En théorie : Disparition des stocks c'est-à-dire « Zéro stock ».

On ne lance la production que pour satisfaire une commande-client déjà enregistrée (produit
fini) ou pour être directement intégré dans une unité de produit fini (composants) = gestion de
stocks à flux tirés.