Vous êtes sur la page 1sur 6

THE PEACE COURT OF KINSHASA N'DJILI IS SITTING THERE IN CIVIL MATTERS

AND GRACIOUSLY DELIVERED THE FOLLOWING JUDGMENT: ************************

RPG 8657 FIRST PAGE

PUBLIC HEARING ON SEPTEMBER 3 TWO THOUSAND TWENTY.--------------------

IN QUESTION : Miss KALONGA KALONGA Aristide, residing on Kiala Avenue


n°19, Lokari district in the commune of Masina in Kinshasa;-------------

= APPLICANT=

By its request of 28 August 2020 addressed to the President of this court in these
terms;---------------------------------------------------------------------------------

Kinshasa, the 28/08/2020

To Mrs. the President of the Court of


Peace of Kinshasa/N'djili
in Kinshasa/N'djili

“Subject: Application for a suppletive judgment


of birth certificate

"Madam President,

"It is my honour to come to your authority to ask what the purpose of which is set out
above in my
favour;------------------------------------------------------------------------------------------------

"Indeed, I was born in Kinshasa on 25/05/2001, from the union of Mr KALONGA


KONGOLO Serge and Mrs KASONGO OWALE Henriette; that at the time of this birth
the residence of the parents was on Kiala n°19, district Lokari in the commune of
Masina.----------------------------------------------------------------------------------

"that by ignorance of the law, this birth was never declared before the competent civil
status officer. ------------------------------------------------------------------------------------
With that, in order to make up for this defect, I ask you to believe, Madam President, in
the assurance of my perfect consideration.
---------------------------------------------------------------

"The applicant
Sé/.KALONGA KALONGA Aristride
"==================================================================

La cause ainsi régulière inscrite au rôle civil et gracieuse du Tribunal de céans sous
RPG 8657, fut fixée et appelée à l’audience publique du 03/09/2020 au cours de
laquelle le requérant comparut en personne non assisté de conseil et le Tribunal se
déclara saisi sur requête ;----------------------------------------------------------------------------

Vu l’instruction de la cause faite à cette audience ;-----------------------------------------------

Oui, le requérant en ses conclusions verbales, plaise au Tribunal d’accorder le bénéfice


intégral de sa enquête introductive d’instance ;…………………………….

***//***

RPG 8657 DEUXIEME FEUILLET

Le Ministère Public représenté par Monsieur VAMPEKE MBOUCHON substitut du


procureur près le Tribunal de Paix de Kinshasa/N’djili avis verbal émis sur le banc,
tendant à ce qu’il plaise au Tribunal de faire droit à la requête sous examen ;
…………………………………………………………………………………….…….

Sur ce, Tribunal déclara les débats clos, prit la cause en délibérée et à l’audience du
03/09/2020 prononça publiquement le jugement suivant :………………………………..

=/=JUGEMENT=/=

Attendu que par sa requête du 28/08/2020 adressée au Président du Tribunal de Paix


de Kinshasa/N’djili, Mademoiselle KALONGA KALONGA Aristide, résidant sur l’avenue
Kiala n°19, Quartier Lokari dans la commune de Masina, sollicite du Tribunal de céans
un jugement supplétif d’acte de naissance en sa faveur ;---------------------------------------

Que par la procédure suivie est régulière ;--------------------------------------------------------

Attendu qu’il ressort des termes de la requête et des éléments recueillis à l’audience,
que la nommée KALONGA KALONGA Aristide est né à Kinshasa, le 25/05/2001, de
l’union de Monsieur KALONGA KONGOLO Serge et de Madame KASONGO OWALE
Henriette ; qu’au moment de la naissance les parents résidaient sur l’avenue Kiala n°19,
quartier Lokari dans la commune de Masina à Kinshasa ;-------------------------------------

Attendu qu’en droit, l’article 106 du code de la famille dispose que le défaut d’acte
d’état-civil peut être suppléé par un par jugement rendu par le Tribunal de Paix ou pour
Enfants selon le cas, sur simple requête présentée au Tribunal du lieu où l’acte aurait dû
être dressé ;----------------------------------------------------------------------------------------------

Attendu qu’en droit, l’article 116 du même code précise que toute naissance survenue
sur le territoire de la République doit être déclarée à l’Officier de l’Etat-civil du lieu de la
résidence du père ou de la mère dans les quatre-vingt-dix jours qui suivent la
naissance ;

Que dans le cas sous examen, le Tribunal relève que la nommée KALONGA KALONGA
Aristide est née à Kinshasa, le 25/05/2001, de l’union de Monsieur KALONGA
KONGOLO Serge et de Madame KASONGO OWALE Henriette ; qu’au moment de la
naissance les parents résidaient sur l’avenue Kiala n°19, quartier Lokari dans la
commune de Masina à Kinshasa ;-------------------------------------

Que de ce qui précède, le Tribunal de Paix recevra la requête de Mademoiselle


KALONGA KALONGA Aristide et la déclara
fondée ;--------------------------------------------------------

Qu’en outre, il dira que le dispositif du présent jugement sera transcrit sur le registre de
l’état-civil de la commune de Masina.-----------------------------------------------------------------

***//***
RPG 8657 TROISIEME FEUILLET

PAR CES MOTIFS

Le Tribunal, ----------------------------------------------------------------------------------

Statuant publiquement et sur requête ;………………………………………..

Vu la loi organique n°13/011-B du 11 Avril 2013 portant organisation,


fonctionnement et compétences des juridictions de l’ordre judicaire ; --------------------------

Vu le code de procédure civile ; ----------------------------------------------

Vu la loi n°016/008 du 15 Juillet 2016 modifiant et complétant la loi n°87-


er
010 du 1 Aôut 1987 portant code de la famille spécialement en ses articles 106 alinéa
1 et 116 alinéa 1 ; -------------------------------------------------------------------------------------

Le Ministère Public entendu : -------------------------------------------------

Reçoit la requête et la dit fondée ; ------------------------------------------

Dit que Mademoiselle KALONGA KALONGA Aristide est née à Kinshasa,


le 25/05/2001, de l’union de Monsieur KALONGA KONGOLO Serge et de Madame
KASONGO OWALE Henriette ; qu’au moment de la naissance les parents résidaient sur
l’avenue Kiala n°19, quartier Lokari dans la commune de Masina à Kinshasa ;--------------

Ordonne à l’Officier de l’Etat-civil de la commune de Masina de transcrire


le dispositif du présent jugement dans le registre y afférent et de dresser l’acte de
naissance en faveur de l’intéressé ; -----------------------------------------------------------------

Met le frais de la présente instance à charge du requérant ; --------------------

Ainsi jugé et prononcé par le Tribunal de Paix de Kinshasa/N’djili en son


audience publique du 20/08/2020 à la quelle a siégé le Magistrat MULANDU MBEMBA,
Président de chambre, avec le concours de Monsieur VAMPEKE MBOUCHON,
Officier du Ministère Public et l’assistance de NSONA Euphrasie, Greffier du siège. -----

Le Greffier Le Président de Chambre


Sé/. Sé/.
Pour copier, certifiée conforme
Kinshasa, le 20/08/2020
Le Greffier Titulaire
MBIYAVANGA KIMBUETE Elisabeth.
République démocratique du Congo
POUVOIR JUDICAIRE

Tribunal de Paix de Kinshasa/N’DJILI

ACTE DE SIGNIFICATION D’UN JUGEMENT

L’an deux mille vingt, le 03e jour du mois de septembre ;


A la requête de Mademoiselle KALONGA KALONGA Aristide, résidant sur l’avenue
Kiala n°19, Quartier LOKARI dans la commune de Masina à Kinshasa ;

Je soussigné Junior MWANANZILA Huissier Judicaire du tribunal de


Grande Instance de Kinshasa /N’djili ;
AI SIGNIFIE A :
- Monsieur le Chef du Parquet près le Tribunal de Paix de Kinshasa/N’djili ;
- L’officier de l’Etat-civil de la commune de Masina à Kinshasa ;

L’expédition conforme du jugement rendu par le Tribunal de Paix de


Kinshasa/N’djili en date du 03/09/2020 y séant et siégeant en matière civile et
gracieuse sous le RPG 8657 ;
Déclarant que la présente signification se faisant pour information et direction à
telles fins de droit ;
Et pour que le signifiés n’en prétextent l’ignorance, je leur ai laissé copie de mon
présent exploit, et celle de l’expédition conforme du jugement sus-vantée ;
1) Etant à : son Office
Et y parlant à : Mr KAKHUBA MAFUTA, secrétaire, Ainsi déclaré ;

2) Etant à : son Office


Et y parlant à : Mme MUSANDA-Félicité, préposé de l’Etat-civil ;
Ainsi déclaré
Dont acte coût……FC L’Huissier
Pour réception
République démocratique du Congo
POUVOIR JUDICAIRE

Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/N’djili


« Cabinet du divisionnaire »

CERTIFICAT DE NON APPEL N°1220/CAB-DIV/TGI-NDJ/2020

Je soussigné MUTEBA NGOY François, Greffier Divisionnaire du Tribunal


de Grande Instance de Kinshasa/N’djili, certifie qu’au jour de la délivrance du présent
certificat, il n’a pas été enregistré un appel contre le jugement rendu publiquement sur
requête à l’égard de la requérante Mademoiselle KALONGA KALONGA Aristide, par le
Tribunal de Paix de Kinshasa/N’Djili, en date du 03/09/2020, siégeant en matière civile
et gracieuse au premier degré sous RPG 8657 ;

En cause : Mademoiselle KALONGA KALONGA Aristide, résidant sur l’avenue Kiala


n°19, quartier Lokari dans la commune de Masina à Kinshasa ;

Ce jugement a été signifié aux Procureur près le Tribunal de Paix de


Kinshasa/N’djili et l’Officier de l’état-civil de la Commune de Masina par le Ministère de
l’Huissier Judiciaire, Junior MWANANZILA, du Tribunal de Grande Instance de
Kinshasa/N’djili, en date du 03/09/2020.

Fait à Kinshasa, le 20/11/2020

Le Greffier Divisionnaire

MUTEBA NGOY François

Chef de Division