Vous êtes sur la page 1sur 48

TEXTE PUBLIÉ POUR PROMOUVOIR LA RÉalisation DES OBJECTIFS DE LA DÉCLARATION ET DU PROGRAMME D'ACTION DE BEIJING

Décembre 2007

Les femmes, l'égalité des sexes


et le sport

Edwina Sandys

NATIONS UNIES
Division de la promotion de la femme
Département des affaires économiques et sociales
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Les femmes, peut avoir des incidences positives sur


la santé pendant l’enfance et réduire
le risque de maladies chroniques plus

l’égalité des sexes tard dans la vie.


S’agissant des femmes plus âgées,

et le sport
la participation au sport et à une activité
physique peut contribuer à prévenir les
maladies cardiovasculaires, auxquelles
sont imputables un tiers des décès des
femmes dans le monde et près de la
obstacles, fondés sur la discrimination moitié des décès de femmes de plus
Introduction de 50 ans dans les pays en développe‑
entre les sexes. On les a souvent consi‑
dérées comme étant trop faibles pour ment5. L’activité physique aide égale‑
« Le cyclisme : c’est ce qui a les activités sportives, en particulier les ment à réduire les effets de l’ostéopo‑
fait le plus dans le monde pour sports d’endurance, tels que les mara‑ rose, qui frappe davantage les femmes
l’émancipation des femmes. » thons, l’haltérophilie et le cyclisme et que les hommes6. Avoir une activité
~ Susan B. Anthony, suffragette, 1896 l’on a souvent fait valoir dans le passé physique aide à prévenir et/ou à traiter
que le sport était nocif pour la santé d’autres maladies chroniques et dégé‑
La participation des femmes au sport a
des femmes, en particulier en matière nératives associées au vieillissement,
une longue histoire. Cette histoire, mar‑ telles que le diabète de type 2, l’hyper‑
de procréation. En 1896, le baron Pierre
quée par la division et la discrimination, tension, l’arthrite, l’ostéoporose et les
de Coubertin, fondateur des olympia‑
est aussi illustrée par les succès écla‑ des modernes, a déclaré : « Quelle que anomalies cardiovasculaires. Cela aide
tants des athlètes féminines et par des soit l’endurance d’une sportive, son également à contrôler le poids et contri‑
progrès considérables aux fins de l’éga‑ organisme n’est pas conçu pour subir bue à la formation des os, des muscles
lité entre les sexes et l’autonomisation certains chocs 2. » Ces stéréotypes ont et des articulations et à leur maintien
des femmes et des jeunes filles. alimenté une discrimination sexiste en en bon état. L’activité physique peut
Au nombre des athlètes ayant à matière d’éducation physique et de réduire le nombre de chutes parmi les
leur palmarès des succès remarqua‑ sports de loisir et de compétition, ainsi femmes âgées.
bles, on peut citer : Helene Madison que dans les organisations et les mé‑ L’activité physique joue également
(États‑Unis), première femme à nager dias sportifs. un rôle important dans la vie des fem‑
le 100 yards nage libre en une minute mes âgées en permettant de prolonger
aux Jeux olympiques de 1932; Ma‑ leur indépendance. On estime qu’une
ria‑Teresa de Filippis (Italie), première Les avantages de grande partie du déclin physique que
femme à participer à une course auto‑ l’éducation physique et l’on supposait être une conséquence
mobile européenne du niveau « Grand du sport pour les femmes inévitable du vieillissement résulte en
Prix » en 1958; Nawal El Moutawakel et les jeunes filles fait de l’inactivité. L’exercice physique,
(Maroc), première femme d’un pays is‑ si nul ne peut garantir qu’il prolongera
Bien qu’un grand nombre d’essais cli‑
lamique à gagner une médaille olympi‑ la durée de vie, peut améliorer la qualité
niques et d’études épidémiologiques
que pour le 400 mètres haies aux Jeux de la vie des femmes âgées qui appré‑
réalisés au titre de la recherche sani‑
olympiques de 1984; et Tegla Loroupe cient leur indépendance7.
taire aient exclu les femmes, les don‑
(Kenya), première africaine à gagner Les avantages de l’exercice phy‑
nées disponibles suggèrent que les
un important marathon en 19941. Les sique pour les femmes et les jeunes
femmes tirent de nombreux avantages
femmes ont assumé des fonctions filles handicapées sont également bien
pour leur santé d’un style de vie actif3.
de direction de premier plan dans les établis. On a noté que le sport fournit
Les avantages pour la santé de la par‑
sports, par exemple en qualité de pré‑ un double avantage aux femmes han‑
ticipation des femmes à des activités
sidente ou de secrétaire générale des dicapées en leur permettant d’affirmer
physiques et à des sports sont mainte‑
comités nationaux olympiques. De nant bien établis. La participation à un leur autonomie sur les plans personnel
plus en plus de femmes occupent des sport et à une activité physique peut et collectif8. Outre le fait d’améliorer la
emplois dans tous les domaines du empêcher une myriade de maladies santé, le bien‑être et la qualité de la vie,
sport, y compris comme entraîneurs, non transmissibles, responsables de la participation à une activité physique
managers, responsables et journalis‑ plus de 60 % des décès mondiaux, et à des sports améliore des compé‑
tes sportives. dont plus de 60 % surviennent dans tences telles que l’esprit d’équipe,
Les femmes sont parvenues à ces les pays en développement4. En ce l’établissement d’objectifs, la pour‑
réalisations en dépit de nombreux qui concerne les jeunes filles, elle suite de l’excellence dans l’action et

2
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

d’autres comportements visant des Les avantages de la participation sont spécifiquement destinés. L’accès
réalisations auxquelles les femmes et des femmes pour le sport des femmes à des postes de direction
les jeunes filles handicapées pourraient et pour la société et de prise de décisions est entravé à
ne pas être exposées dans d’autres En plus des avantages pour les fem‑ tous les niveaux, local et international.
contextes9. mes et les jeunes filles proprement di‑ La valeur accordée au sport féminin est
La participation à des sports et des tes, la participation accrue des femmes souvent inférieure, ce qui se traduit par
activités physiques peut également au sport peut promouvoir une évolution l’insuffisance des ressources et des
promouvoir la bonne santé mentale des positive du sport, en fournissant de salaires et des prix moindres. Dans les
femmes de tous les âges, y compris la nouvelles normes, valeurs, attitudes, médias, le sport féminin, outre le fait
gestion de troubles mentaux comme connaissances, capacités et données d’être marginalisé, est souvent pré‑
d’expérience. La contribution des fem‑ senté de manière différente et reflète
la maladie d’Alzheimer10. Elle peut pro‑
mes, en particulier à des postes de di‑ et renforce les stéréotypes sexuels. La
mouvoir le bien‑être psychologique en
rection, peut être source de diversité et violence à l’égard des femmes, leur ex‑
favorisant l’estime de soi, la confiance
de méthodes nouvelles et accroître les ploitation et leur harcèlement dans les
et l’intégration sociale et aider à réduire
talents disponibles dans des domaines sports sont des manifestations des per‑
le stress, l’anxiété, la solitude et la dé‑
comme le management sportif, l’entraî‑ ceptions de la position dominante, de la
pression. Cela est particulièrement im‑
nement et le journalisme sportif. force physique et de la puissance des
portant, car le taux de dépression chez
hommes, qui sont traditionnellement
les femmes est quasiment le double La participation des femmes et des
évoquées dans les sports masculins.
de celui enregistré chez les hommes jeunes filles au sport met en question
dans les pays développés et les pays les stéréotypes sexuels et la discrimi‑ Un certain nombre d’éléments fon‑
en développement11. Les adolescen‑ nation et peut donc être un moyen de damentaux ont été identifiés en vue de
tes sont particulièrement vulnérables favoriser l’égalité entre les sexes et battre en brèche la discrimination entre
à l’anxiété et aux troubles dépressifs l’autonomisation des femmes et des les sexes et l’inégalité des relations en‑
et elles sont nettement plus enclines jeunes filles. En particulier, le fait que tre sexes, d’instaurer un environnement
que les garçons à avoir sérieusement des femmes occupent des fonctions porteur aux fins de l’égalité des sexes
envisagé de se suicider avant l’âge de de dirigeantes dans le sport peut avoir et de la démarginalisation des femmes,
15 ans12. une incidence sur les attitudes concer‑ dans de nombreux domaines, y com‑
nant les capacités des femmes en tant pris celui du sport. Au nombre de ces
Outre des améliorations dans le do‑ éléments, on peut citer l’amélioration
maine de la santé, les femmes et les qu’animatrices et preneuses de déci‑
sions, particulièrement dans des do‑ des capacités des femmes par l’édu‑
jeunes filles peuvent tirer des avanta‑ cation et la santé; leur accessibilité ac‑
maines traditionnellement masculins.
ges sociaux spécifiques de leur parti‑ crue aux possibilités et aux ressources,
La participation des femmes au sport
cipation à des sports et des activités telles que l’emploi et les avoirs écono‑
peut constituer une importante contri‑
physiques. Le sport fournit aux femmes miques, et leur plus grand contrôle sur
bution à la vie publique et au dévelop‑
et aux jeunes filles un autre moyen de ces dernières; la promotion de leur
pement de la collectivité.
participer à la vie sociale et culturelle rôle de participantes et de dirigeantes;
de leur collectivité et favorise la liberté la protection et la promotion de leurs
d’expression, la constitution de réseaux droits de la personne; et leur sécurité,
interpersonnels, offre de nouvelles pos‑ y compris par la protection contre la
sibilités et permet d’accroître l’estime Inégalités et
violence.
de soi. Il accroît également les possibi‑ discrimination :
Le rôle des hommes et des garçons
lités d’enseignement et de développe‑ obstacles à l’encontre
pour ce qui est de mettre en cause
ment d’une gamme de compétences des femmes dans le sport et de modifier le déséquilibre des re‑
essentielles pour la vie quotidienne, Les incidences positives du sport en lations de pouvoir est essentiel. Ces
dont la communication, l’animation, le matière d’égalité entre les sexes et de dernières années, on a mis davantage
travail en équipe et la négociation. démarginalisation des femmes sont bri‑ l’accent sur le rôle positif que les hom‑
Les adultes inactives peuvent amé‑ dées par une discrimination sexiste dans mes et les garçons jouent et peuvent
liorer rapidement leur santé et leur tous les domaines et à tous les niveaux, jouer effectivement pour promouvoir
bien‑être en poursuivant une activité nourrie par le maintien de stéréotypes l’autonomisation des femmes dans de
modérée sur une base régulière. Il n’est concernant les capacités physiques et nombreux secteurs différents, y com‑
pas nécessaire que l’activité physique le rôle social des femmes. Les femmes pris au foyer, dans la collectivité et sur
soit vigoureuse pour être avantageuse sont souvent mises involontairement à le marché du travail. Du fait de la po‑
pour la santé et il n’est jamais trop tard l’écart dans différents types de sports, sition dominante des hommes dans le
pour qu’elle soit profitable13. manifestations et compétitions qui leur monde du sport, leur action en matière

3
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

d’égalité entre les sexes dans ce do‑ dans la Charte internationale de l’édu‑ tion à ces activités ne sont pas seule‑
maine est critique. cation physique et du sport adoptée ment un droit mais peuvent également
La présente publication examine en 1978 par l’Organisation des Nations être utilisés pour promouvoir un certain
le potentiel que présente le sport et Unies pour l’éducation, la science et la nombre d’objectifs de développement
l’éducation physique pour promouvoir culture (UNESCO). La Charte dispose importants en facilitant les principes
l’égalité des sexes et l’autonomisation ce qui suit : « L’exercice effectif des démocratiques, en favorisant le déve‑
des femmes et des jeunes filles. Elle droits de tout homme dépend pour une loppement des capacités d’animation
examine les inégalités et défis persis‑ part essentielle de la possibilité offerte et en encourageant la tolérance et le
tants à la participation égale des fem‑ à chacun et à chacune de développer respect, tout en permettant d’accéder
mes et les avantages pour ces derniè‑ et de préserver librement ses moyens aux possibilités et aux réseaux sociaux.
res, ainsi que les moyens de rectifier physiques, intellectuels et moraux, et, Tous les domaines du développement
la situation. Des exemples de bonnes en conséquence, l’accès de tout être peuvent être influencés par le sport,
pratiques sont présentés dans tous humain à l’éducation physique et au y compris la santé, l’éducation, l’em‑
les domaines. Le rapport énonce des sport devrait être assuré et garanti15. » ploi, l’inclusion sociale, le développe‑
recommandations dans les domaines La Convention relative aux droits ment politique, la paix et la sécurité.
de la recherche, des politiques et des de l’enfant adoptée en 1989 souscrit Le sport peut contribuer à la réa‑
activités opérationnelles. également à la notion selon laquelle le lisation de chacun des objectifs du
sport et l’éducation physique consti‑
Millénaire pour le développement de
tuent un droit de la personne. Aux ter‑
manière spécifique et créatrice. Les
Le cadre de mes du paragraphe 1 de l’article 29,
femmes jouent un rôle intégral dans la
les États parties sont convenus que
l’Organisation réalisation de chaque objectif et cha‑
« l’éducation de l’enfant doit viser à fa‑
que objectif est essentiel pour l’éga‑
des Nations Unies en voriser l’épanouissement de la person‑
lité des sexes et l’autonomisation des
matière de droits de nalité de l’enfant et le développement
femmes.
de ses dons et aptitudes mentales et
l’homme et de sport physiques, dans toute la mesure de En 2002, le Secrétaire général a
aux fins du leurs potentialités16 ». convoqué l’équipe de travail interinsti‑
tutions des Nations Unies sur le sport
développement L’adoption de la Convention des Na‑
tions Unies relative aux droits des per‑ au service du développement et de la
et de la paix paix afin d’encourager une approche
sonnes handicapées en 2006 a marqué
un important pas en avant dans le cadre plus cohérente s’agissant de l’utilisation
des politiques générales du sport à l’in‑ d’initiatives sportives pour atteindre les
« La pratique de l’éducation
tention des personnes handicapées. La objectifs de développement, en parti‑
physique et du sport est un droit
Convention affirme le droit des person‑ culier à l’échelon communautaire, et
fondamental pour tous. »
nes handicapées de participer aux acti‑ pour promouvoir l’utilisation du sport en
UNESCO, Charte internationale tant que mécanisme reconnu du déve‑
vités sportives ordinaires et destinées
de l’éducation physique et du sport,
article premier aux handicapés à tous les niveaux et loppement. Le rapport de l’équipe inte‑
d’avoir accès sur un plan d’égalité à la rinstitutions « Le sport en tant que mé‑
Le droit au sport et à l’activité physique formation, aux ressources, aux lieux où canisme de développement et de paix :
est établi depuis la création de l’Orga‑ se déroulent des activités sportives et sur la voie de la réalisation des objectifs
nisation des Nations Unies. En 1948, aux services. Elle affirme également le du Millénaire pour le développement »
la Déclaration universelle des droits de droit des enfants handicapés de parti‑ fournit un aperçu du rôle croissant que
l’homme a énoncé un cadre de droits et ciper sur la base de l’égalité avec les les activités sportives jouent dans nom‑
de devoirs et reconnu que « toute per‑ autres enfants aux activités récréatives bre de politiques et de programmes de
sonne a droit au repos et aux loisirs » et sportives, y compris dans le sys‑ l’ONU et fait la synthèse des enseigne‑
(article 24); « l’éducation doit viser au tème scolaire17. L’accent particulier mis ments. Il conclut que les programmes
plein développement de la personna‑ sur l’égalité entre femmes, hommes et sportifs doivent être fondés sur le mo‑
lité humaine… » (article 26); et « toute femmes handicapées dans cette nou‑ dèle du « Sport pour tous », et faire en
personne a le droit de prendre part li‑ velle convention bénéficiera aux fem‑ sorte que tous les groupes aient la pos‑
brement à la vie culturelle de la com‑ mes et aux jeunes filles qui participent sibilité de participer, en particulier ceux
munauté… » (article 27)14. à des activités sportives18. qui tirent des bénéfices supplémentai‑
Le sport et l’activité physique ont été Ces dix dernières années, on a com‑ res de leur participation, par exemple
pour la première fois spécifiquement pris de plus en plus que l’accès au sport les femmes, les personnes handica‑
reconnus comme droits de la personne et à l’éducation physique et la participa‑ pées et les jeunes19.

4
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

En 2004, l’Assemblée générale a


adopté sa résolution 58/5, intitulée « Le Le sport et les objectifs du Millénaire
sport en tant que moyen de promouvoir pour le développement
l’éducation, la santé, le développement
et la paix », dans laquelle elle a invité Objectif 1 : Réduire l’extrême pauvreté et la faim. Offrir des possibilités
les gouvernements, l’Organisation des de développement aidera à lutter contre la pauvreté. L’industrie du sport
Nations Unies, les institutions spécia‑ ainsi que l’organisation de manifestations sportives importantes créent des
lisées, selon qu’il conviendra, et les possibilités d’emploi. Le sport fournit les compétences essentielles à une
institutions s’occupant de sport à œu‑ vie productive dans la société. La possibilité d’acquérir ces compétences
vrer collectivement afin que le sport et est souvent plus limitée pour les femmes, ce qui explique que leur accès
l’éducation physique puissent offrir des au sport revêt une importance critique.
possibilités de solidarité et de coopéra‑
tion en vue de favoriser une culture de Objectif 2 : Assurer l’éducation primaire pour tous. Le sport et l’éduca‑
paix, d’égalité sociale et d’égalité des tion physique sont un élément essentiel d’un enseignement de qualité. Ils
sexes et de promouvoir le dialogue et favorisent des valeurs et des compétences positives qui ont des incidences
l’harmonie. Elle a reconnu que le sport immédiates et durables sur les jeunes. Les activités sportives et l’éducation
peut contribuer au développement de physique rendent généralement l’école plus attirante et permettent d’amé‑
la personne et a décidé de proclamer liorer la fréquentation scolaire.
2005 Année internationale du sport et
Objectif 3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des
de l’éducation physique.
femmes. Améliorer l’accès des femmes et des jeunes filles à l’éducation
L’Année internationale visait à amé‑ physique et au sport aide à ce qu’elles aient davantage confiance en el‑
liorer le partage des connaissances les‑mêmes et favorise une meilleure intégration sociale. Associer les jeunes
entre différentes parties prenantes es‑ filles aux garçons à l’occasion d’activités sportives peut contribuer à sur‑
sentielles, à sensibiliser et à créer une monter des préjugés qui contribuent souvent à la vulnérabilité sociale des
situation propice à la mise en œuvre de femmes et des jeunes filles.
davantage de programmes de déve‑
loppement de la personne fondés sur Objectifs 4 et 5 : Réduire la mortalité infantile et améliorer la santé
les sports. Elle a offert une possibilité maternelle. Le sport peut être un moyen d’offrir aux femmes un style de
unique d’utiliser la puissance du sport vie sain et de transmettre d’importants messages concernant une large
pour mobiliser les personnes, les orga‑ gamme de problèmes sanitaires.
nisations et les collectivités locales et
Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies.
attirer des groupes divers dans un en‑
Le sport peut aider à mobiliser des populations qu’il serait difficile d’at‑
vironnement positif et porteur. Pendant
teindre autrement et permettre de disposer de modèles positifs suscepti‑
l’Année internationale, plus de 100 ini‑
bles de transmettre des messages de prévention. Les populations les plus
tiatives internationales et des milliers
vulnérables, dont les femmes et les jeunes filles, réagissent très favora‑
de projets locaux ont été entrepris par
blement aux programmes concernant les sports. Le sport peut également
les gouvernements, le système des
contribuer efficacement à surmonter les préjugés, l’ostracisme social et la
Nations Unies, les organisations non
gouvernementales et le secteur privé. discrimination.
Les médias ont porté une attention Objectif 7 : Assurer un environnement durable. Le sport est idéal pour
sans précédent à la question du sport sensibiliser à la nécessité de préserver l’environnement. L’interdépendance
et de l’éducation physique. La notion entre la pratique régulière de sports en plein air et la protection de l’environ‑
de « Sport pour tous » a été mise en nement est manifeste.
relief et le principe de la non‑discrimi‑
nation a été soutenu en tant que droit Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le dévelop‑
fondamental de la personne. pement. Le sport offre diverses possibilités de partenariats novateurs aux
fins du développement et peut servir de mécanisme pour constituer et pro‑
En 2006, le Secrétaire général Kofi
mouvoir des partenariats entre pays développés et pays en développement
Annan a présenté le Plan d’action des
afin de s’employer à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le déve‑
Nations Unies sur le sport au service
du développement et de la paix, qui loppement.
était inclus dans son rapport intitulé Source  : Adapté de l'Année internationale du sport et de l’éducation phy‑
« Le sport au service de la paix et du sique (2005). A year for sports. Disponible sur le site  : http://www.un.org/
développement : progrès et perspecti‑ sport2005/a_year/mill_goals.htm
ves20 ». Le Plan d’action est une feuille

5
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

de route initiale portant sur une période domaine des sports et de l’éducation men des progrès réalisés dans la mise
de trois ans qui vise à élargir et renfor‑ physique. Des cadres mondiaux et ré‑ en œuvre du Programme d’action de
cer les partenariats ainsi que les pro‑ gionaux normatifs ou d’ordre politique Beijing. Dans la conclusion concertée
grammes et projets relatifs au sport en concernant les femmes, l’égalité des 1999/17 (I) sur les femmes et la santé,
faveur du développement et de la paix, sexes et le sport ont été élaborés. la Commission a demandé aux gou‑
de même que les activités promotion‑ Ces cadres ont établi les bases d’un vernements, au système des Nations
nelles et relatives aux communications. monde sportif juste et équitable pour Unies et à la société civile d’encourager
Le Plan demande que soit élaboré un les hommes et les femmes. Ils ont les femmes à pratiquer régulièrement
cadre mondial en vue de renforcer une également reconnu le pouvoir du sport des activités sportives et récréatives
vision commune, de définir des priori‑ comme catalyseur du développement qui ont une incidence favorable sur la
tés et de sensibiliser le public afin de économique et social. La mise en œu‑ santé, le bien‑être et la forme physique
promouvoir et de mettre en œuvre des vre de ces engagements a débuté dans des femmes tout au long de leur vie et
politiques aisément réplicables concer‑ toutes les régions et s’est traduite par de veiller à ce que les femmes aient les
nant le sport au service du développe‑ des progrès réels et tangibles en ma‑ mêmes possibilités que les hommes
ment et de la paix. Il demande égale‑ tière d’égalité des sexes et d’autonomi‑ de pratiquer le sport, d’utiliser des ins‑
ment de promouvoir des mécanismes sation des femmes et des jeunes filles. tallations sportives et de prendre part
novateurs de financement et des arran‑ Toutefois, elle continue à être entravée aux compétitions22.
gements volontaires, et d’associer les par une discrimination sexiste dans L’examen quinquennal de la mise
organismes sportifs, la société civile, tous les domaines et à tous les niveaux en œuvre de la Déclaration et du Pro‑
les athlètes et le secteur privé. des sports et de l’éducation physique. gramme d’action de Beijing a reconnu
la nécessité d’assurer l’égalité des
sexes dans le domaine des sports et de
Cadres normatifs Processus l’éducation physique. Il a été demandé
et relatifs aux politiques intergouvernementaux aux gouvernements, aux organisations
générales concernant sous l’égide de régionales et internationales, dans le
l’Organisation des système des Nations Unies, de garantir
les femmes, l’égalité des
Nations Unies des chances égales aux femmes et aux
sexes et le sport filles tant dans le contexte des activi‑
Le Programme d’action de Beijing, tés culturelles, récréatives et sportives
adopté à la quatrième Conférence mon‑ qu’en matière de participation aux ac‑
« Les États parties s’engagent diale sur les femmes en 1995, énonce tivités athlétiques et physiques aux ni‑
à prendre toutes les mesures d’importantes recommandations de veaux national, régional et international
appropriées pour éliminer la politique générale concernant les fem‑ (par exemple accès, formation, compé‑
discrimination à l’égard des mes, l’égalité des sexes et le sport. Le tition, rémunération et récompense)23.
femmes dans d’autres domaines de Programme demande que les établis‑
la vie économique et sociale, afin L'idée que les programmes sportifs
sements d’enseignement fournissent
d’assurer, sur la base de l’égalité peuvent être un important moyen de
des équipements récréatifs et sportifs
de l’homme et de la femme, les promouvoir l’égalité entre les sexes
accessibles et établissent des program‑
mêmes droits et en particulier… a continué à faire son chemin, en
mes non sexistes en faveur des filles
le droit de participer aux activités particulier depuis la proclamation de
et des femmes de tous âges dans le
récréatives, aux sports et à tous les l’Année internationale du sport et de
cadre des institutions scolaires et com‑
aspects de la vie culturelle. » l’éducation physique. En 2006, pour la
munautaires, ou renforcent ceux qui
première fois, l’Assemblée générale a
Convention sur l’élimination existent déjà et créent et appuient dans
invité spécifiquement les États Mem‑
de toutes les formes de discrimination les écoles, dans les entreprises et dans
à l’égard des femmes (article 13) bres à lancer des programmes sportifs
les communautés des programmes of‑
pour promouvoir l’égalité des sexes et
Dans le cadre établi relatif aux droits de frant aux petites filles et aux femmes
l’autonomisation des femmes24.
l’homme et au sport au service du dé‑ de tous âges des possibilités de sport,
veloppement et de la paix, un certain de culture physique et de loisirs égales
nombre d’organismes intergouverne‑ à celles qui sont offertes aux hommes
et aux garçons21.
Organes
mentaux des Nations Unies et d’orga‑
des Nations Unies
nismes établis aux termes de traités La Commission de la condition de
ainsi que des organisations internatio‑
créés par traité
la femme, principal organe normatif
nales et régionales ont spécifiquement mondial en matière d’égalité entre les La Convention sur l’élimination de
abordé certains des problèmes critiques sexes, a abordé la question du sport et toutes les formes de discrimination à
en matière d’égalité des sexes dans le de l’éducation physique dans son exa‑ l’égard des femmes (CEDAW) contient

6
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

des obligations contraignantes pour les femmes dans d’autres domaines de la de la culture et des loisirs. Le Comité
États parties concernant l’élimination de vie économique et sociale afin d’assu‑ a en outre souligné que ces mesures
la discrimination à l’égard des femmes rer, sur la base de l’égalité de l’homme devraient, le cas échéant, viser les fem‑
et des filles dans le domaine des sports et de la femme, les mêmes droits et mes soumises à divers types de discri‑
et de l’éducation physique. L’article 10 en particulier le droit de participer aux mination, notamment les femmes des
dispose que les États parties prennent activités récréatives, au sport et à tous zones rurales26.
toutes les mesures appropriées pour les aspects de la vie culturelle25.
éliminer la discrimination à l’égard des Le Comité pour l’élimination de la
femmes afin de leur assurer des droits discrimination à l’égard des femmes Autres cadres
égaux à ceux des hommes en ce qui a également rappelé aux États parties, internationaux et
concerne l’éducation, et en particulier dans sa recommandation générale régionaux concernant
les mêmes possibilités de participer n° 25 concernant les mesures tempo‑ les politiques générales
activement au sport et à l’éducation raires spéciales, que ces mesures, qui D’autres processus ont également
physique. Aux termes de l’article 13, peuvent prendre la forme « de mesures contribué à des cadres mondiaux et ré‑
les États parties s’engagent à prendre positives », d’un traitement préférentiel gionaux de politiques générales concer‑
toutes les mesures appropriées pour ou de contingentements doivent être nant les femmes, l’égalité des sexes et
éliminer la discrimination à l’égard des appliquées dans le domaine des sports, le sport. Au nombre des organismes
internationaux particulièrement actifs
dans ce domaine, on trouve le Conseil
international pour l’éducation physique
Le sport et le Programme d’action de Beijing
et la science du sport, le Comité inter‑
Dans le cadre du secteur critique concernant l’éducation, le Programme national olympique, le Comité interna‑
d’action demande aux gouvernements, aux ministères de l’éducation et tional paralympique et de nombreux
autres institutions scolaires et universitaires de fournir des équipements groupes et réseaux tels que le Groupe
récréatifs et sportifs accessibles et d’établir des programmes non sexis‑ de travail international sur les femmes
tes en faveur des filles et des femmes de tous âges dans le cadre des et le sport, Sport international féminin
institutions scolaires et communautaires, ou de renforcer ceux qui existent et l’International Association of Physical
déjà et d’encourager la promotion des femmes dans tous les domaines Education for Women and Girls.
de l’activité sportive et physique, y compris l’entraînement, la formation et
l’administration, et en tant que participantes aux niveaux national, régional Organismes internationaux
et international.
Le Comité olympique international
En ce qui concerne la santé, le Programme demande aux gouvernements joue un rôle central d’animateur dans
de créer, dans les écoles, dans les entreprises et dans les communautés le domaine du sport et ses politiques
des programmes offrant aux petites filles et aux femmes de tous âges des établissent des normes s’agissant des
possibilités de sport, de culture physique et de loisirs égales à celles qui manifestations et règlements spor‑
sont offertes aux hommes et aux garçons. tifs aux niveaux international, régional
Dans le domaine critique concernant le pouvoir et la prise de décisions, et national. En 1994, le Comité a de‑
le Programme note que le fait que les femmes sont sous‑représentées mandé de modifier la Charte olympique
aux postes de responsabilité dans les arts, la culture, le sport, les médias, de manière à ce qu’elle inclue une réfé‑
l’éducation, les églises et la justice les empêche de jouer un rôle important rence explicite à la nécessité de mesu‑
dans de nombreuses institutions clefs. res concernant les femmes et le sport.
S’agissant de la situation de la petite fille, le Programme demande aux gou‑ Cette demande est prise en compte
vernements et aux organisations internationales et non gouvernementales dans l’actuelle charte, adoptée en
de permettre aux filles de participer à part entière aux activités extrascolai‑ 2004, qui déclare que l’un des rôles du
res comme le sport, le théâtre et autres activités culturelles. Comité consiste à « encourager et sou‑
tenir la promotion des femmes dans le
Source  : Organisation des Nations Unies (1995). Rapport de la qua‑ sport, à tous les niveaux et dans toutes
trième Conférence mondiale sur les femmes (Beijing, 4‑15  septembre 1995)
les structures, dans le but de mettre
New York (publication des Nations Unies, numéro de vente  : 96  IV.13).
Domaine critique  B, L’éducation et la formation des femmes, objectif stratégi‑ en œuvre le principe de l’égalité entre
que B.2, paragraphe  83,  m. Voir domaine critique  C, Les femmes et la santé, hommes et femmes27 ».
objectif stratégique  C.2, paragraphe  107,  f; domaine critique G, Les femmes En 1995, le Comité international
et le pouvoir et la prise de décisions, paragraphe  183, et domaine critique  L, olympique a constitué un groupe de
La fillette, objectif stratégique L.4, paragraphe  280,  d. travail sur les femmes et le sport, qui
est devenu une commission en 2004.

7
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

La Commission femme et sport qui se mière Conférence mondiale de 1994 plus larges concernant la santé, l’éduca‑
réunit une fois par an suit la participa‑ sur les femmes et le sport qui s’est te‑ tion et les droits des femmes28. Cette
tion des femmes aux olympiades ainsi nue à Brighton (Royaume‑Uni) et a été idée a été renforcée dans le Communi‑
que leur représentation aux postes de organisée par le British Sports Council, qué de Montréal, adopté à la troisième
responsabilité. La Commission orga‑ avec le soutien du Comité international Conférence mondiale sur les femmes
nise tous les quatre ans des conféren‑ olympique. À cette conférence, la Dé‑ et le sport qui s’est déroulée à Montréal
ces mondiales du CIO sur la femme et claration de Brighton a été adoptée par (Canada) en 2002, qui a reconnu que la
le sport pour évaluer les progrès réa‑ 280 délégués venus de 82 pays repré‑ réalisation de ces objectifs plus larges
lisés concernant la femme et le sport sentant des gouvernements, des ONG, nécessite la mise en œuvre de diverses
dans le mouvement olympique, définir des comités nationaux olympiques, des mesures, dont des campagnes d’infor‑
les mesures prioritaires et accroître la fédérations sportives et des établisse‑
participation des femmes. ments d’éducation et de recherche na‑
Le Groupe de travail international sur tionaux et internationaux. La Déclaration
les femmes et le sport, organe indé‑ La deuxième Conférence mondiale de Brighton sur
pendant de coordination associant des sur les femmes et le sport s’est tenue les femmes et le sport
organismes publics, vise à faire office à Windhoek (Namibie) en 1998. L’Appel La Déclaration de Brighton sur les
de catalyseur aux fins de la promotion à l’action de Windhoek a réaffirmé les femmes et le sport demande ce
et de l’autonomisation des femmes principes de la Déclaration de Brighton
qui suit :
dans le sport au niveau mondial. Ce et demandé de promouvoir le sport en
groupe a été constitué lors de la pre‑ tant que moyen d’atteindre des objectifs • Égalité dans la société et
dans le sport;
• Installations sportives répon‑
Résolution adoptée par la deuxième Conférence dant aux besoins des fem‑
mondiale du CIO sur la femme et le sport mes;
• Augmentation du nombre
Par cette résolution, adoptée en 2000, la Conférence mondiale demande
des femmes à des postes
au Comité international olympique, aux gouvernements et aux organisations
d’entraîneurs, de conseillers
internationales, y compris aux organismes du système des Nations Unies,
et de responsabilité dans le
d’adopter un certain nombre de stratégies et de prendre un certain nombre
sport;
de mesures, dont les suivantes :
• Programmes d’éducation, de
• Atteindre l’objectif de 20 % de représentation féminine aux postes de formation et de perfectionne‑
responsabilité d’ici à 2005; ment satisfaisant aux normes
• Augmenter les bourses et les stages de formation à l’intention des d’équité entre les sexes;
femmes athlètes, entraîneurs et autres responsables; • Politiques et programmes
• Sensibiliser à l’action positive du Comité pour l’élimination de toutes en matière d’information de
les formes de discrimination à l’égard des femmes portant sur le recherche sur le sport;
développement des activités physiques et du sport pour les jeunes • Affectation de ressources aux
filles et les femmes; athlètes féminines et aux pro‑
• Prier instamment la Commission de la condition de la femme de grammes sportifs féminins;
reconnaître l’importance de l’activité physique et du sport pour l’épa‑ • Intégration de la promotion
nouissement des femmes et des jeunes filles à tous les stades de des questions d’équité des
leur existence; sexes et partage des exem‑
• Sensibiliser à l’importance d’une éducation physique de qualité; ples de bonnes pratiques
• Concevoir des stratégies et des matériels pédagogiques en vue d’ap‑ dans les politiques et pro‑
puyer l’éducation physique des jeunes filles; grammes nationaux et non
• Mettre en œuvre des politiques de lutte contre le harcèlement sexuel gouvernementaux concernant
comportant des codes de conduite; la femme et le sport.
• Collaborer avec les médias de manière à assurer une représentation
plus exacte des sports féminins. Source  : Groupe de travail inter‑
national sur les femmes et le sport
Source : Comité international olympique (2000). Résolution de la deuxième (1994). Déclaration de Brighton sur
Conférence mondiale du CIO sur la femme et le sport, Paris, (France) dis‑ les femmes et le sport. Disponible
ponible sur le site  : http://www.olympic.org/common/asp/download_report. sur le site : http://www.iwg‑gti.
asp?file=en_report_757.pdf&id=757 org

8
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

mation et de promotion et l’intégration sexuel des femmes, des jeunes et des aux activités sportives36. Le défi du Yé‑
du sport dans les projets de développe‑ enfants dans le sport33. men, adopté à la troisième Conférence
ment communautaires29. La quatrième En 2002, la Confédération africaine asiatique qui s’est tenue au Yémen en
Conférence mondiale sur les femmes des sports pour handicapés (CASH) 2005, a souligné qu’il est important de
et le sport, qui s’est tenue en mai 2006 a élaboré une politique concernant la continuer à promouvoir et à développer
à Kumamoto (Japon)30, s’est achevée participation des femmes et des jeunes le rôle des femmes dans les activités
par l’adoption de l’Engagement de Ku‑ filles handicapées aux activités sporti‑ sportives en Asie et demandé à tous
mamoto en matière de collaboration, ves et récréatives. Cette politique vise les gouvernements d’Asie et aux co‑
aux termes duquel les participants se à accroître la participation des femmes mités nationaux olympiques d’élaborer
sont engagés à constituer un réseau et des jeunes filles aux activités sporti‑ des politiques nationales concernant
en collaboration pour réaliser l’égalité ves et récréatives, à tous les niveaux, les femmes et le sport d’ici les jeux
des sexes dans le sport et au moyen afin d’assurer l’égalité des sexes et de‑ asiatiques de Doha de 2006 et d’inclure
du sport31. mande à la Confédération et aux États dans ces politiques un chapitre spécial
qui en sont membres de dispenser aux consacré aux femmes handicapées37.
Organismes régionaux ministres des sports des conseils sur La Fédération des jeux du Com‑
Des organismes régionaux abordent les moyens d’atteindre les objectifs monwealth favorise également le rôle
également les problèmes de l’égalité énoncés dans la politique34. des femmes dans les activités sporti‑
entre les sexes dans le sport. Ainsi, en En 2001, la première Conférence ves, comme participantes et à des pos‑
2005, l’Assemblée parlementaire du asiatique sur les femmes et le sport, tes de responsabilité. Le règlement 6
Conseil de l’Europe a adopté sa recom‑ tenue à Osaka (Japon), a constitué des statuts de mars 2006 stipule que
mandation 1701 sur la discrimination à le Groupe asiatique de travail sur la les Jeux du Commonwealth demeurent
l’encontre des femmes et des jeunes femme et le sport. Ce groupe de travail chef de file en matière de promotion de
filles dans les activités sportives. Dans a élaboré le plan d’action asiatique de l’égalité des sexes et que les program‑
cette recommandation, l’Assemblée 2001 sur les femmes et le sport, qui a mes futurs d’activités sportives com‑
parlementaire invite le Comité des mi‑ cherché à accroître l’égalité des chan‑ porteront une participation et un profil
nistres à mettre en place des actions en ces entre les femmes et les hommes équilibré des hommes et des femmes.
vue de la promotion du sport féminin et entre les jeunes filles et les garçons L’article 17 des statuts dispose éga‑
et à soutenir la pratique du sport par en Asie pour ce qui est de la pleine par‑ lement que hommes et femmes oc‑
les femmes; à valoriser l’éducation phy‑ ticipation aux activités sportives35. La cuperont au moins 20 % des sièges
sique des femmes et des jeunes filles deuxième Conférence asiatique, tenue ou deux postes de représentants au
en milieu scolaire; à mener des cam‑ au Qatar en 2003, a adopté les résolu‑ Conseil d’administration ainsi qu’au
pagnes de sensibilisation à l’intention tions de la Conférence de Doha, qui ont Comité sportif et à tout autre comité et
des responsables dans les domaines encouragé toutes les parties à appuyer commission constitués par le Conseil
du sport, de l’éducation et de la santé; activement la participation des femmes d’administration38.
à soutenir la pratique du sport de haut
niveau par les femmes; à assurer un
La boîte à outils de Montréal :
traitement égal des femmes et des
un manuel en vue du changement
hommes en matière de rémunérations,
de primes et de bonus relatifs à la prati‑ La boîte à outils de Montréal a été conçue à l’intention de la troisième Confé‑
que du sport professionnel; à assurer la rence mondiale sur la femme et le sport; il s’agit d’un manuel de référence
participation accrue des femmes dans contenant 20 outils destinés à aider les militantes en faveur du rôle des fem‑
les instances dirigeantes des sports; mes dans le sport à réaliser des changements. Le manuel comprend des
à procéder à une analyse approfondie outils concernant les activités promotionnelles et la sensibilisation, consis‑
des politiques nationales du sport; à tant par exemple à « élaborer une stratégie de défense de la cause » et à
assurer la collecte de statistiques ven‑ « amener les médias à utiliser un langage non sexiste dans les reportages
tilées selon les sexes; et à assurer une de sport », des outils de changement des organisations, concernant par
couverture médiatique plus forte des exemple « le mandat d’un comité des femmes et du sport » et le « modèle
sports pratiqués par les femmes32. La d’une politique en matière de harcèlement »; des outils d’épanouissement
recommandation demande également personnel concernant les « avantages de l’encadrement » et d’autres outils
de lutter contre le harcèlement et les pour passer à l’action, par exemple « évaluer votre succès ».
abus sexuels dans le milieu sportif, ce Source  : Groupe de travail international Femme et Sport (2002a). La boîte à
qui donne suite à la résolution 3/2000 outils de Montréal – Legs de la Conférence mondiale 2002, Canada. Disponible
du Conseil de l’Europe relative à la pré‑ sur le site  : http://www.canada2002.org/e/toolkit/index.htm
vention du harcèlement et de l’abus

9
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Le sport, mécanisme
La natation, une voie vers l’avenir
d’égalité des sexes
Lors du tsunami qui s’est produit en 2004 en Indonésie, nombre de fem‑
et d’autonomisation
mes et de jeunes filles n’ont pas pu nager, ni grimper sur des toits, en
des femmes haut d’arbres ou en direction d’autres zones sûres. Femmes sans frontières,
et des jeunes filles conjointement avec l’Association autrichienne de natation et la Fédération
autrichienne de sauvetage mettent en œuvre un programme consistant à
offrir des leçons de natation aux jeunes filles et aux femmes vivant dans
« …mes entraîneurs m’ont appris
les régions côtières du sud de l’Inde. Cela, outre le fait de constituer une
à croire en moi …J’étais inspirée
contribution précieuse à leur survie future, renforce leur confiance en el‑
et j’avais acquis de la détermination
les‑mêmes et permet de développer une nouvelle identité et solidarité de
et de la discipline. Le sport
groupe entre les femmes. De plus, cette initiative originale aura pour résultat
permet d’apprendre d’accroître le respect envers les femmes et leur statut social dans leurs
à se connaître soi‑même. » sociétés rurales.
Nawal El Moutawakel, première marocaine
médaillée d’or olympique
Source  : Femmes sans frontières. La natation, une voie vers l’avenir.
(Olympiades de 1984, course de haies)39 Promotion et renforcement du rôle des femmes dans les régions touchées
par le tsunami en Asie du Sud. Programme pilote de Femmes sans frontières
La relation entre l’égalité des sexes concernant la formation en matière de natation. Disponible sur le site  : http://
et le sport ne se limite pas seulement sport.austria.gv.at/Docs/2005/7/8/Women%20Swimming%201%20page%20
à la réalisation d’une égalité en ce qui ok.dochttp://sport.austria.gv.at/Docs/2005/7/8/Women%20Swimming%20
concerne la participation et le traite‑ 1%20page%20ok.doc
ment des femmes en milieu sportif,
mais vise aussi à promouvoir « le sport
aux fins de l’égalité des sexes » ou à compétences en matière de commu‑ d’incarnation positive, peuvent être ac‑
mobiliser le potentiel du sport aux fins nication et respect d’autrui. Les avan‑ quis grâce au plaisir de l’éducation phy‑
de l’autonomisation des femmes et des tages sociaux de la participation à des sique, à des niveaux autodéterminés de
jeunes filles. Le sport est un moyen activités sportives sont jugés particu‑ compétition et à la fourniture d’un appui
précieux de renforcer les capacités des lièrement importants pour les jeunes social par la famille et la collectivité43.
femmes et des jeunes filles et de four‑ filles, étant donné que nombre d’entre La notion d’incarnation positive impli‑
nir des informations sur d’importants elles, particulièrement pendant l’ado‑
que que les femmes et les jeunes filles
problèmes sociaux, tels que la santé, lescence, ont moins de possibilités
ont le droit et la responsabilité de créer
le VIH/sida et les droits des femmes. La d’interaction sociale que les garçons
des styles de vie actifs et sains pour
participation des femmes et des jeunes en dehors du foyer et des structures
préserver leur vitalité. Cela présente
filles aux activités sportives peut éga‑ familiales41. Les femmes et les jeunes
des bienfaits sur les plans psychologi‑
lement permettre de lutter contre les filles acquièrent de nouveaux réseaux
que, émotionnel et médical ainsi que
stéréotypes sexistes et d’éliminer des interpersonnels, développent un sens
d’importants avantages au sens large
de leur identité et ont accès à des nou‑
attitudes et des comportements discri‑ sur les plans économique et social.
velles possibilités, ce qui leur permet
minatoires enracinés. La Française My‑ Cette notion commence par la forme
de participer davantage à la vie scolaire
riam Lamare, championne du monde physique traditionnelle à laquelle sont
et communautaire 42. La participation
de l’Association mondiale de la boxe, ajoutées des stratégies de bien‑être
aux activités sportives permet égale‑
a déclaré : « les coups que je porte se‑ psychosocial et la poursuite de soins
ment aux femmes et aux jeunes filles
couent aussi bien mes adversaires que actifs du corps et de l’esprit. L’incarna‑
de pratiquer leur liberté d’expression
les fondations de notre société40 ». tion positive nécessite un style de vie
et de mouvement et d’accroître leur
estime personnelle et leur confiance. qui incorpore l’affirmation de soi et les
soins personnels, base d’une percep‑
L’autonomisation On a également soutenu que le
tion de son propre corps comme étant
des femmes et des jeunes sport et l’éducation physique peuvent
vigoureux et satisfaisant44.
servir de base à un sens d’« incarnation
filles grâce au sport On peut considérer l’incarnation
positive ». Cette notion va au‑delà de la
Le sport peut être un important mé‑ simple forme physique et incorpore les positive comme un modèle de soins
canisme de démarginalisation sociale avantages psychologiques et la pour‑ personnels qui permet aux femmes de
grâce aux compétences et aux valeurs suite de pratiques spirituelles actives. parvenir à un équilibre entre les soins
qu’il enseigne : travail d’équipe, négo‑ Les avantages psychologiques de l’ac‑ qu’elles dispensent aux autres et le soin
ciation, exercice de responsabilités, tivité physique, essentiels pour un sens qu’elles prennent d’elles‑mêmes. La

10
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

sexuels à risque chez les jeunes filles


L’autonomisation des Afghanes grâce au sport qui participent à des activités sportives
est due en partie au report de l’initia‑
Le réseau des femmes d’Afghanistan regroupe 97 ONG actives dans le tion sexuelle et en partie à des dyna‑
domaine de l’autonomisation des femmes afghanes. Ces ONG s’emploient, miques sociopsychologiques, comme
entre autres, à éliminer les restrictions à la libre circulation des femmes, une meilleure confiance en soi, une
y compris au moyen du sport. Le réseau crée des possibilités permettant identité sexuelle moins stéréotypée
aux filles de participer à des activités sportives dans les écoles, d’être plus et/ou un désir plus affirmé d’éviter les
actives physiquement et d’avoir ainsi davantage de confiance et d’estime grossesses à l’adolescence47.
personnelle. Le réseau sensibilise également les jeunes femmes à leurs
droits et au rôle qu’elles pourraient jouer dans leur famille, leur collectivité
et la nation. Le réseau des femmes d’Afghanistan travaille dans quatre éco‑ Renforcer
les dans deux villes, Jalalabad et Peshawar. Chaque école a une équipe de la confiance des femmes
volley-ball et bénéficie des services d’un entraîneur. Des matchs ont été et leur aptitude à
joués dans les écoles et un match final a opposé des écoles à la fin de 2007. diriger grâce au sport
Au total, 48 jeunes filles ont directement bénéficié du programme. au Pakistan
Source  : Mama Cash (2007). (she's into sports) How sports promote La Pakistan Association of Women
gender‑equity worldwide. Mama Cash. (she changes the world). Disponible Sport, affiliée à l’organisation spor‑
sur le site  :  http://www.mamacash.org/uploads/File/she%20has%20news/
tive nationale, joue un rôle actif pour
publicaties/Shes_into_sports_18‑05‑07_web.pdf.
promouvoir la participation des
femmes aux activités sportives au
plupart des femmes donnent la priorité Promouvoir et décrire les succès des Pakistan. L’Association, estimant
aux besoins d’autrui, ce qui les amène femmes et des jeunes filles ayant des que les sports sont un secteur où
souvent à se négliger. En conséquence, responsabilités dans le monde du sport les femmes peuvent particulière‑
les femmes épuisent leurs ressources constitue une mesure importante pour ment prendre confiance en elles
en temps et en énergie à s’occuper sensibiliser de futures animatrices, les et développer leurs compétences
d’autrui. Pour prendre soin d’elles, il faut encourager et les soutenir. en matière de prise de décisions
que les femmes disposent de temps et et leur aptitude à diriger, organise
Les activités sportives peuvent être
d’espace à des fins personnelles et de des séminaires, des stages et des
l’occasion de dispenser aux femmes et
possibilités permettant une interaction ateliers d’animatrices dans le do‑
aux jeunes filles des renseignements
positive de l’intellect, du corps et de maine des sports afin de favoriser
sur la sexualité et la santé, y compris
l’esprit. L’adoption de l’approche de l’in‑ un échange interculturel d’idées
la santé de la procréation. La participa‑
carnation physique et du concept fon‑ sur le rôle des femmes dans les
tion des jeunes filles au sport peut les
damental de soins actifs qui la carac‑ sports et dans la prise de décisions
rendre davantage conscientes de leur
térise nécessitera que de nombreuses relative aux sports. L’Association
corps, leur faire mieux comprendre
femmes apportent des modifications vise également à sensibiliser aux
leur corps et ses fonctions et que leur
complexes à leur vie quotidienne45. besoins de développement du Pa‑
corps leur appartient et qu’elles méri‑
kistan, en particulier s’agissant des
Le sport peut améliorer le rôle d’ani‑ tent le respect. Une étude de la Wo‑
jeunes femmes.
matrices des femmes et des jeunes men’s Sports Fondation sur le sport
filles et leur participation à la prise de et les grossesses des adolescentes Source  : Oglesby, Carole A.,
décisions. L’acquisition de compéten‑ aux États-Unis a fait apparaître que le en collaboration avec le Groupe
ces utiles en matière de gestion, de de travail international sur les
fait que les adolescentes qui partici‑
femmes et le sport, WomenSport
négociation et de prise de responsabi‑ pent à des activités sportives ressen‑ International, the International
lités permet aux femmes et aux jeunes tent que leur corps leur appartient et Association of Physical Education
filles de prendre l’initiative dans tous le respectent les encourage à différer for Women and Girls, et le Conseil
les domaines de la vie communautaire leur activité sexuelle, ce qui aboutit à international pour l’éducation
ainsi que dans leurs foyers. une réduction des taux de grossesse physique et la science du sport
(2006). Positive Embodiment:
Alors que de plus en plus de femmes chez les adolescentes 46. Les recher‑
Contributions of Sport, Exercise
et de jeunes filles occupent des pos‑ ches portant sur les relations entre les and Physical Recreation to the
tes d’animatrices et de responsabilité, activités sportives et le comportement Life‑long Development of Girls and
leur influence en tant que modèles et sexuel des jeunes filles ont été égale‑ Women. (Exposé rédigé à l’inten‑
mentors encourage davantage de fem‑ ment réalisées par le Wellesley Centers tion de la Division de la promotion
mes et de jeunes filles à participer aux for Women. Ces études démontrent de la femme.)
activités sportives à tous les niveaux. que la diminution des comportements

11
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

peut être utilisé plus efficacement dans


Permettre aux jeunes filles d’être des animatrices le contexte du suivi de la résolution
1325 du Conseil de sécurité.
Plusieurs initiatives sont mises en œuvre pour donner aux jeunes filles la
possibilité d’être animatrices, améliorer leur confiance, leur permettre de La promotion de l’éducation peut
mieux se connaître et renforcer leurs capacités en matière de prise de dé‑ également être facilitée par le sport.
cisions, d’analyses critiques et de négociation. Un projet réalisé au Kenya, Les équipes et organismes sportifs
concernant le football et l’éducation sanitaire par les pairs à l’intention d’ado‑ ainsi que les compétitions locales, na‑
lescentes rurales, emploie des arbitres féminines formées qui remplissent tionales et internationales constituent
leurs fonctions lors de tous les matchs pendant les tournois annuels de une excellente possibilité de fournir des
l’organisation. En Zambie, le projet « Go Sisters! » vise à assurer l’autono‑ informations et des connaissances sur
misation des jeunes filles grâce au sport en leur dispensant une formation l’importance de l’éducation des filles.
pour qu’elles deviennent animatrices, leur fournit des bourses et les associe
Le sport peut en particulier être utile
à tous les niveaux de la prise de décisions.
pour élargir les possibilités d’enseigne‑
Source  : Sports and Development Projects. Sport and Development Official ment à l’intention d’enfants qui n’ont
Website. Disponible sur le site  : www.sportanddev.org/en/projects/index.htm; pas pu aller à l’école ou dont la fréquen‑
et International Association of Physical Education and Sport for Girls and Women
(2005). Newsletter. Novembre. Disponible sur le site : http://www.iapesgw.org/ tation scolaire a été irrégulière.
Newsletters/IAPESGW%20Newsletter%20December%202005.doc Les résultats de la recherche sur les
À Sainte‑Lucie, le programme « Healthy Lifestyles » expose les jeunes filles incidences de l’éducation physique sur
à des compétences sportives dans le cadre de tournois régionaux de netball les résultats scolaires commencent
et en leur dispensant un enseignement concernant un mode de vie sain. à se dégager. Les relations entre le
Des ateliers permettent de renforcer les compétences d’animatrices des développement de la perception, des
jeunes filles et de leur fournir une formation en matière d’établissement connaissances et le développement
des objectifs, de travail d’équipe et de prise de décisions. Le programme moteur sont telles que nombre de per‑
favorise également un mode de vie sain et porte sur des domaines comme sonnes soutiennent que l’activité phy‑
l’exercice, la nutrition, la sexualité, les drogues et l’alcool. sique, comme l’éducation physique et
Source: Secrétariat de la Communauté des Caraïbes. «  Regional Survey le sport, est essentielle à un apprentis‑
of Development through Sport Programmes implemented at the country le‑ sage optimal. Il ressort des conclusions
vel  ». Disponible sur le site  : http://www.caricom.org/jsp/community_organs/ de la recherche que :
regionalsurvey_sportsprogrammes.jsp?menu=cob

Parler aux jeunes filles


L’équipe de travail interinstitutions tion et qui fournissent un environne‑ de la santé de la
des Nations Unies sur le sport au ser‑ ment sûr et porteur pour que les équi‑ procréation
vice du développement et de la paix a pes et organisations encouragent des
constaté que les groupes qui risquent discussions ouvertes à propos du VIH/ Une ONG kenyane, Moving the
le plus de contracter le VIH/sida — les sida et des comportements sexuels50. Goalposts Kilifi, se sert des en‑
femmes et les jeunes, en particulier les traînements et des matchs de
Le sport peut fournir un espace
filles — réagissent très favorablement à football pour organiser une édu‑
critique pour édifier une culture de la
des initiatives concernant les sports48. cation entre les pairs en matière
paix dans les pays sortant d’un conflit.
Il s’agit là d’une conclusion importante, de santé de la procréation. Cette
Parce qu’il rassemble les personnes organisation tient des groupes de
puisque les femmes comptent à pré‑ au‑delà des frontières, des cultures et discussion avec les jeunes filles
sent pour la moitié des séropositifs, des religions, il peut promouvoir la tolé‑ après l’entraînement, animés par
pour près de 60 % des personnes rance et la réconciliation. Les femmes des éducatrices formées, sur
contaminées par toutes les infections peuvent jouer un rôle important dans la des questions telles que la santé
en Afrique et pour 77 % des nouveaux prévention et la résolution des conflits de la procréation, le VIH/sida, la
cas d’infection par VIH constatés parmi ainsi que dans l’instauration de la paix, confiance en soi et la prise de
les jeunes en Afrique49. comme l’a réaffirmé le Conseil de sécu‑ décisions.
Le sport peut contribuer à mettre rité dans sa résolution 132551. Le pou‑
un terme à la propagation du VIH/sida, voir du sport et sa nature participative Source  : Sports and Develop­
ment Projects. Sport and Develop­
notamment grâce aux associations et en font un excellent mécanisme pour ment Official Website. Disponible
aux matchs sportifs qui peuvent être accroître les connaissances, la compré‑ sur le site  : www.sportanddev.org/
le cadre de campagnes d’information hension et la sensibilisation s’agissant en/projects/index.htm.
concernant la prévention et l’informa‑ de la coexistence pacifique. Le sport

12
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

Programmes utilisant le sport comme moyen de Mettre en question


promouvoir la paix, la tolérance et la compréhension les stéréotypes et réduire
En 2003, l’initiative « Sport pour la paix » a été lancée en Côte d’Ivoire la discrimination
pour rassembler plus de 1 600 jeunes, dont un tiers de filles, appartenant Étant donné que le sport était tradi‑
à différents groupes ethniques, politiques et religieux après des années de tionnellement un domaine masculin, la
conflit. participation des femmes et des filles
Source  : Schaub Reisle, Maia (2005), “Sport as tool for peace building”. à des activités sportives met en cause
Dans Tip Sheet. Berne : Direction du développement et de la coopération, une multitude de stéréotypes sexuels,
DDC, Section prévention et transformation des conflits (COPRET). Disponible qui concernent non seulement l’apti‑
sur le site  : http://www.deza.ch/de/Home/Themes/Conflict_prevention_and_ tude physique des femmes mais aussi
transformation/Violence_prevention/ressources/resource_en_92813.pdf
leur rôle dans les communautés locales
Le projet « Kicking for Reconciliation! » organisé au Rwanda par Femmes et dans la société dans son ensemble.
sans frontières vise à fournir un entraînement de football à 160 jeunes filles En mettant en cause directement et
hutu et tutsi, en mettant l’accent sur la confiance en soi, l’affirmation de en éliminant des conceptions erronées
soi et la guérison des traumatismes, de telle sorte que ces jeunes filles quant aux aptitudes des femmes, des
puissent contribuer à l’instauration d’une société pacifique et moderne dans programmes sportifs intégrés aident à
leur pays.
Source : Femmes sans frontières (2005). Rwanda  : Kicking for Reconcilia­
tion! Vienne, Autriche  : Un projet de Femmes sans frontières relatif au football Réduire le stress
à l’intention des filles à Kigali. Disponible sur le site  : http://www.women_wi‑ par l’activité physique
thout_borders.org/projects/underway/18/ des femmes en
Bosnie‑Herzégovine
Des études réalisées aux États‑Unis Le Dr Fadila Ibrahimbegovic‑Gafic
• L’activité physique a des effets
ont également indiqué une relation po‑ (Université de Sarajevo) a évalué
positifs sur l’aptitude à se concen‑ la situation physique et mentale
trer; sitive entre la participation des jeunes
filles à des activités sportives, les at‑ initiale de 70 femmes et organisé
• Un accroissement de l’activité phy‑ un programme d’activités physi‑
titudes positives envers l’éducation et
sique peut permettre d’améliorer ques visant à réduire le stress
l’amélioration des résultats scolaires
les compétences en matière de parmi les femmes de 40 à 55 ans
et universitaires53. Des programmes
solution des problèmes et les résul‑ vivant dans des zones touchées
d’égalité des sexes qui accroissent la
tats scolaires; par la guerre en Bosnie‑Herzégo‑
participation des jeunes filles aux acti‑
• Il existe une corrélation élevée vités sportives peuvent donc avoir des vine. Ce programme, outre qu'il
entre les bons résultats à des tests incidences positives sur les résultats réussit à réduire le stress, a aussi
normalisés et de bons résultats en scolaires et universitaires de ces jeu‑ modifié les attitudes concernant
matière de forme physique52. nes filles. l’exercice physique et ses ef‑
fets sur le rétablissement de la
santé.

Sensibiliser la communauté sportive au VIH/sida Source  : Oglesby, Carole A.,


en collaboration avec le groupe
En 2004, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida de travail international sur les
(ONUSIDA) a signé un mémorandum d’accord avec le Comité internatio‑ femmes et le sport, WomenSport
nal olympique en vue d’associer leurs efforts pour sensibiliser au VIH/sida, International, the International
en particulier la communauté sportive. En conséquence de cette initiative, Association of Physical Education
for Women and Girls et le Conseil
une femme séropositive originaire d’Afrique du Sud, Musa Njoko, une des
international pour l’éducation
premières Sud‑Africaines à divulguer publiquement sa séropositivité, a été physique et la science du sport
désignée par ONUSIDA pour participer au relais de la flamme olympique (2006). Positive Embodiment:
au Cap, en juin 2004 Contributions of Sport, Exercise
and Physical Recreation to the
Source  : Right to Play (2004). Harnessing the Power of Sport for
Life‑long Development of Girls and
Development and Peace. Grèce  : Rapport présenté à la Table ronde d’Athènes
Women. (Exposé établi pour la
le 14  août 2004. Disponible sur le site : http://www.sportanddev.org/data/
Division de la promotion de la
document/document/15.pdf.
femme.)

13
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

réduire la discrimination et à élargir le


rôle prescrit aux femmes54. Une aug‑ Le sport, catalyseur pour la mise en cause
mentation des femmes à des fonctions des stéréotypes sexuels
dirigeantes dans le domaine du sport
pourra également avoir une influence Le Population Council met en œuvre un programme à l’échelon de la col‑
importante sur les attitudes sociales lectivité intitulé « Espaces sûrs pour apprendre, jouer et grandir » dans les
s’agissant des aptitudes des femmes régions rurales de l’Égypte, en agissant par l’intermédiaire d’ONG et de
à diriger dans le domaine de la prise de partenaires des pouvoirs publics; ce projet fournit des espaces protégés,
décisions. comme des écoles ou des centres de jeunes, où les jeunes filles peuvent
se réunir pour suivre un enseignement et avoir des activités récréatives. Ce
La participation des filles à des
programme vise également à mettre en cause les notions traditionnelles de
activités sportives peut avoir des in‑
comportement appropriées selon le sexe, en associant des activités sporti‑
cidences positives considérables sur
ves et récréatives à des activités concernant l’alphabétisation, la préparation
les attitudes des jeunes concernant
à la vie active et la sensibilisation en matière de santé de la procréation.
l’égalité des sexes. Une analyse de la
Mathare Youth Sports Association au Source  : Brady, Martha (2005). “Letting girls play: Using sport to create
Kenya a fait apparaître que les garçons safe spaces and build social assets”. Dans Promoting healthy, safe, and pro‑
de l’Association avaient des stéréoty‑ ductive transitions to adulthood, Exposé n°  1, mai 2005, New York, Population
Council, disponible sur le site  : http://www.popcouncil.org/pdfs/TABriefs/
pes concernant les footballeuses (par
GFD_BRIEF1_SPORTS_update.pdf.

Promouvoir l’éducation exemple ils estimaient que les filles penser dans ce contexte une éducation
des filles par le sport n’apprennent pas vite, sont fragiles et et des informations concernant divers
abandonnent rapidement) mais que le problèmes, dont la violence à l’égard
Un projet de l’UNICEF établit
fait de voir des jeunes filles réussir à des femmes et des filles, et d’éliminer
une relation entre le sport et
jouer au football, qui était auparavant un les attitudes enracinées et les compor‑
l’éducation des filles, compte
domaine masculin, avait commencé à tements stéréotypés. Il peut être parti‑
tenu du fait que le sport, comme
modifier leur conception des rôles et culièrement efficace que des athlètes
l’éducation, peut aider les jeunes
des capacités des filles55. masculins s’expriment à ce sujet, étant
filles à participer à la société sur
Les sports permettent d’atteindre donné qu’ils sont considérés comme
un plan d’égalité. Le 11 octobre
les hommes et les garçons et de com‑ des modèles dans la communauté.
2003, Journée mondiale du foot‑
ball féminin, les bureaux de pays muniquer avec eux s’agissant des sté‑ Des inspiratrices concernant le rôle
de l’UNICEF et les associations réotypes sexuels et de la discrimination des femmes dans le sport, parmi les‑
nationales de la Fédération inter‑ et de la violence sexistes. La large par‑ quelles des athlètes féminines comme
nationale de Football Association ticipation des hommes et des garçons Nellie Kim (Fédération de Russie,
(FIFA) ont œuvré de concert pour aux activités sportives, en tant qu’athlè‑ gymnastique), Mia Hamm (États‑Unis,
mobiliser les efforts aux fins de tes et spectateurs, permet de leur dis‑ football), Takahashi Naoko (Japon,
l’éducation des jeunes filles
grâce au sport. Cette même an‑
née, la FIFA a dédié sa coupe de Entraîner les garçons pour qu’ils deviennent
football féminin à la campagne de des hommes
l’UNICEF « Allez les filles! L’édu‑ Dans le cadre de la campagne « Unis pour les enfants, unis pour la paix »,
cation pour chaque enfant ». « Al‑ associant l’UNICEF et la Fédération internationale de Football Association,
lez les filles ! » a été présenté de un manuel à l’intention des entraîneurs de football « Entraîner les garçons
diverses manières pendant les pour qu’ils deviennent des hommes » a été lancé pendant la Coupe mon‑
tournois, dans des annonces diale de 2006. Reconnaissant que les entraîneurs peuvent avoir un rôle uni‑
dans les stades, des projections que s’agissant des problèmes de violence et de discrimination, en particulier
vidéos, dans les programmes de à l’encontre des femmes et des jeunes filles, ce manuel vise à aider les
matchs et sur des pages Web. entraîneurs à parler aux jeunes athlètes de la tolérance et à leur enseigner
Source  : UNICEF  : Sport, édu‑ que la violence n’est pas l’équivalent de la force.
cation et filles. Disponible sur Source  : Fonds des Nations Unies pour l’enfance (2006). UNICEF and FIFA
le site  : http://www.unicef.org/ partnership for 2006 FIFA World Cup Germany highlights peace and tolerance.
girlseducation/campaign_sport_ Royaume‑Uni. UNICEF News disponible sur le site  :http://www.unicef.org.uk/
education_girls.html. press/news_detail_full_story.asp?news_id=685.

14
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

crimination sexiste dans le sport reflète


Des équipes de football sensibilisent à la violence les stéréotypes sexuels traditionnels et
à l’égard des femmes renforce les inégalités entre les sexes.
On peut restreindre la participation
En 2005, des équipes de football de premier plan de Barranquilla, de Bogotá, des femmes et des jeunes filles aux
de Cali et de Cartagena (Colombie) ont appuyé la Journée du ruban blanc, à sports. Même lorsque la participation
l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination est autorisée, les dynamiques des rela‑
de la violence à l’égard des femmes, en affichant dans leurs stades des tions entre les sexes et des notions de
affiches concernant la campagne, avant les matchs de championnat, afin de virilité et de féminité peuvent entraîner
sensibiliser à toutes les formes de violences à l’égard des femmes. une ségrégation par sexe dans divers
Source  : Bureau des Nations Unies à New York pour le sport au service types de sport et dans l’éducation phy‑
de la paix et du développement (2005). United Nations Sports Bulletin, n°  4, sique. Des inégalités se manifestent
15  juin, New York. Disponible sur le site  : http://www.un.org/sport2005/ également sur le plan de l’accès aux
newsroom/bulletin/united_nations_sport_bulletin_4_15_june_05.pdf ressources, des rémunérations et des
incitations financières ainsi que dans la
représentation des athlètes féminines
et des sports féminins dans les mé‑
marathon), Kirsten Bruhn (Allemagne, dias. On constate également dans le
natation), Hortencia Maria de Fatima Corriger les inégalités sport et dans l’industrie commerciale
Marcari (Brésil, football) et Maria Sha‑ selon le sexe dans du sport l’absence des femmes et des
rapova (Fédération de Russie, tennis), jeunes filles à des postes de responsa‑
le sport
jouent également un rôle essentiel bilité et à des fonctions dirigeantes tout
dans la mise en cause des stéréoty‑
pes. Nawal El Moukawakel (Maroc, « Il est encourageant que les
organismes sportifs et d’éducation
course de haies) reconnaît sa place en Promouvoir des modèles
physique, qu’ils soient publics ou
tant que modèle pour les femmes, en d’identification
volontaires, aient été si nombreux à
particulier pour les musulmanes, et dit en Amérique du Sud
relever le défi de l’égalité entre les
que son principal rôle en tant que mem‑ et dans les Caraïbes
sexes. Cela signifie que de plus en
bre du Comité international olympique plus de jeunes filles et de femmes Le Groupe de travail sur les fem‑
est « d’encourager plus de femmes à pourront disposer des avantages mes et le sport, constitué au
faire du sport dans le monde »56. Se‑ dont les garçons et les hommes Guyana sous l’égide du Ministère
rena Williams, motivée par sa partici‑ bénéficient depuis des années de la culture, de la jeunesse et
pation au Sommet mondial des jeunes et recevoir la part des ressources des sports, a promu des modè‑
dirigeants, tenu à New York du 29 au sociales qui leur revient… Il ne les féminins d’identification dans
31 octobre 2006, a entrepris une mis‑ suffit pas simplement d’accorder le sport pendant la célébration,
sion au Ghana et au Sénégal pour sou‑ aux femmes les programmes dont en 2001, de la Journée internatio‑
ligner le rôle du sport, de la jeunesse les hommes ont bénéficié. Compte nale de la femme. Le Ministère a
tenu de la différence des besoins, organisé une « Fête du sport fé‑
et de l’autonomisation des femmes et
des intérêts et des situations et minin » au cours de laquelle envi‑
des jeunes filles dans la réalisation des
de la diversité de la population ron 300 femmes athlètes ont fait
objectifs du Millénaire pour le dévelop‑
féminine, il faudra une planification la démonstration d’une quinzaine
pement57. de sports. Par ailleurs, le Groupe
rigoureuse fondée sur les besoins
Le sport présente des possibilités et une programmation novatrice. » de travail a également produit un
manifestes de contribuer à l’autonomi‑ M. Bruce Kidd, doyen de la Faculté
programme de télévision mon‑
sation sociale, économique et politique d’éducation et de santé physique, Université trant des femmes dans le sport
des femmes et des jeunes filles, ce qui de Toronto (Canada) et ancien coordonnateur à tous les échelons.
régional du Conseil international pour
a été reconnu par les gouvernements, l’éducation physique et la science du sport Source  : Groupe de travail in‑
le système des Nations Unies, les or‑ pour l’Amérique du Nord (1999). ternational sur les femmes et le
ganisations non gouvernementales et sport (2002), Rapport d’étape sur
Si l’on veut que le sport contribue
d’autres agents. Il reste maintenant à les femmes et le sport 1998‑2002,
pleinement à assurer l’égalité des Bonn (Allemagne). Disponible sur
agir en conséquence et à apporter les sexes et l’autonomisation des femmes le site  : http://www.canada2002.
avantages du sport et de l’éducation et des filles, il convient d’aborder le org/e/progress/worldwide/chap‑
physique aux femmes et aux jeunes problème de l’inégalité entre les sexes ter3_america.htm
filles dans le monde entier. dans les sports. L’existence d’une dis‑

15
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

comme l’exploitation et le harcèlement


des femmes et des filles et la violence Le mini-marathon pakistanais surmonte
à leur égard. les obstacles à l’égard des femmes
La Commission des droits de l’homme du Pakistan et le Comité d’action
Accès et participation conjoint pour les droits de la personne ont organisé un mini‑marathon sym‑
bolique le 21 mai 2005 au Pakistan pour mettre en cause les limites arbitrai‑
Bien que, de tout temps, l’accès res concernant la participation publique des femmes au sport et pour souli‑
des femmes et des filles au sport et gner la montée de la violence à l’égard des femmes. Près de 500 hommes
leur participation aux activités sporti‑ et femmes mûrs pour la plupart ont couru sur une rue de Lahore, bordée par
ves aient fait l’objet de restrictions, des des forces de police, juste une semaine après que la police avait fait usage
progrès graduels ont été réalisés. En de la force pour mettre fin à la première tentative de course mixte.
1900, 19 femmes ont participé, pour la
première fois dans l’histoire, aux jeux Source  : Bureau des Nations Unies pour le sport au service du dévelop‑
pement et de la paix (2005), United Nations Sports Bulletin, n°  4, 15 juin,
olympiques modernes, à Paris, dans
New York. Disponible sur le site  : http://www.un.org/sport2005/newsroom/
seulement trois sports — tennis, golf bulletin/united_nations_sport_bulletin_4_15_june_05.pdf
et croquet58. Lors des Olympiades
tenues en 2004 à Athènes, les fem‑
mes ont concouru dans 26 sports sur nombre d’athlètes, record historique de règlements officiels des compéti‑
un total de 28 et constitué 40,7 % du participation féminine aux Jeux olympi‑ tions internationales et dans les règles
ques59. Ces progrès ont été stimulés des principales installations sporti‑
par des athlètes féminines, ainsi que ves. Le National Golf Club d’Augusta
Législation relative par les pouvoirs publics et des organi‑ (États‑Unis), qui accueille chaque an‑
au sport féminin sations de la société civile qui ont pré‑ née le Masters Tournament, continue
en Hongrie conisé l’égalité des sexes dans le sport à maintenir sa politique selon laquelle
et cherché à résoudre le problème posé seuls des hommes peuvent être mem‑
La loi relative aux sports, promul‑ par les nombreux obstacles physiques bres. Cela a suscité une vigoureuse
guée par le Parlement hongrois et sociaux à l’entière participation des opposition des organisations féminines
en décembre 2000, garantit que femmes et des filles. nationales et des militantes en faveur
hommes et femmes et garçons des droits de la femme60. Toutefois,
et filles ont des possibilités éga‑ Obstacles physiques on constate des progrès dans d’autres
les de choisir des sports et de à la participation des femmes organismes. Ainsi, en 2005, le Royal &
participer à des activités spor‑ et des filles au sport Ancient Club de golf de l’Écosse, qui
tives, de contribuer au dévelop‑ Les femmes continuent à faire a plus de 250 ans et qui est la princi‑
pement du personnel dirigeant l’objet d’une discrimination dans les pale référence dans le monde du golf,
dans le sport et de bénéficier
d’un financement pour mettre en
œuvre différents programmes Le trophée « Femme et Sport » du Comité
sportifs. Cette loi demande éga‑ international olympique
lement à toutes les organisations,
fondations, fédérations et com‑ Le trophée « Femme et Sport » du Comité international olympique, introduit
missions sportives de porter la en 2000, est remis chaque année pour favoriser la promotion de la femme
participation des femmes à 10 % dans le sport et reconnaître les réalisations spectaculaires et les contribu‑
d’ici à novembre 2001, 20 % d’ici tions faites pour développer, encourager et renforcer la participation des
à novembre 2002, 30 % d’ici à femmes et des jeunes filles à tous les niveaux dans le monde sportif. Le
novembre 2003 et 35 % d’ici à trophée mondial pour 2006 a été décerné à la joueuse de tennis profes‑
novembre 2004. sionnelle argentine Gabriela Sabatini. En outre, cinq trophées régionaux ont
été présentés : Albertine Barbosa Andrade (Sénégal/Afrique – cyclisme),
Source  : Groupe de travail in‑ Charmaine Crooks (Canada/Amérique – course à pied), Elisa Lee (Corée/
ternational sur les femmes et le Asie – tennis de table), Dominique Petit (France/Europe – volleyball) et Lor‑
sport (2002), Rapport d’étape sur
raine Mar (Fidji/Océanie – badminton/tennis).
les femmes et le sport 1998‑2002,
Bonn (Allemagne). Disponible sur Source  : Gabriela Sabatini, lauréate du trophée mondial «  Femme et
le site  : http://www.olympic.org/ Sport  » du CIO. Voir site Web officiel du Mouvement olympique. Disponible
uk/organisation/missions/women/ à  :  http://www.olympic.org/uk/organisation/missions/women/full_story_
full_story_uk.asp?id=1748 uk.asp?id=1748.uk/organisation/missions/women/full_story_uk.asp?id=1748

16
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

a levé sa longue interdiction et ouvert


aux femmes l’accès aux championnats Vêtements de sport pour les musulmanes
Open de golf61. Également en 2004,
Professional Bowlers Association (PBA) Des femmes qui jouaient au volley-ball dans un camp abritant des Soma‑
des États‑Unis a permis aux femmes de liens déplacés au Kenya ont fait l’objet de pressions considérables de la
se qualifier pour la tournée des joueurs part de leur communauté, en raison de codes vestimentaires. En réponse,
professionnels de bowling et, en 2006, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a collaboré avec
Kelly Kulick a été la première femme a Nike et d’autres sociétés privées pour concevoir des vêtements de sport
bénéficier d’une dispense pendant la qui soient confortables et pratiques tout en étant conformes aux codes
durée de la saison62. vestimentaires acceptables aux communautés.
Bien que certains obstacles physi‑ Source  : HCR (2005). Designers on a mission: dressing refugee girls for
ques à la participation des femmes aux sports. Disponible sur le site  :  http://www.unhcr.org/cgi bin/texis/vtx/news/
activités sportives soient communs opendoc.htm?tbl=NEWS&page=home&id=42cbed364
dans le monde, dont un manque géné‑
ralisé d’installations et de ressources, bienséance en jouant au tennis à Wim‑ local mais aussi en ce qui concerne la
il est également important de recon‑ bledon en short au lieu d’être en robe participation des musulmanes à des
naître que la participation varie dans le longue comme le voulait la coutume. manifestations internationales. Ainsi,
temps et dans l’espace et que de nom‑ Traditionnellement, les accessoires l’Algérienne Hassiba Boulmerka, qui a
breux obstacles sont liés à un contexte de sport ont été mis au point pour les gagné le 1 500 mètres aux jeux olym‑
donné. Ainsi, en raison de restrictions hommes; ainsi, ce n’est qu’en 1996 piques de 1992 en portant des shorts,
particulières à la mobilité des femmes que Spalding Sports a mis sur le mar‑ a été contrainte à l’exil après les jeux,
dans certains pays, il leur est difficile de ché le premier gant de baseball spé‑ en raison de menaces de mort64. En
participer à des manifestations tenues cifiquement conçu pour une main de revanche, des Iraniennes portant le
dans des lieux publics. femme63. La question des vêtements Hijab ont concouru en kayak aux jeux
Les vêtements de sport ont été un peut également être une entrave lors‑ olympiques de 1996 à Atlanta65. Pour
domaine constant de controverse et de que, en raison de la situation socioéco‑ que les femmes puissent participer à
résistance à la participation des fem‑ nomique, les femmes et les filles n’ont des activités sportives d’une manière
mes aux activités sportives. En 1931, pas les moyens d’acheter des vête‑ qui soit conforme aux codes de l’Islam,
Lili de Alvarez (Espagne) a choqué la ments de sport appropriés. la Fédération islamique des sports
Les vêtements de sport peuvent féminins a créé les jeux islamiques
poser un problème particulier aux mu‑ féminins66. D’après Sarah Hillyer, en‑
Le vêtement traîneuse de l’équipe américaine, ces
sulmanes, dans les cas où les codes
et la participation jeux ont permis à des musulmanes de
religieux leur interdisent de porter des
des filles aux activités s’exprimer et de s’affirmer67. Dans les
vêtements de sport de style occiden‑
sportives pays non musulmans, il peut être dif‑
tal. Cette question constitue une pré‑
« Play Soccer », une ONG qui or‑ occupation non seulement pour les ficile à des musulmanes de participer
ganise des programmes de foot‑ sports communautaires à l’échelon à des activités sportives, en raison de
ball à l’intention des filles et des
garçons en Zambie, reconnaît que
certains enfants ne peuvent par‑ Construire des infrastructures sportives à l’intention
ticiper à ces programmes, faute des femmes en Équateur
de vêtements appropriés. Le pro‑
gramme a donc fourni des shorts En 2000, le Comité équatorien olympique a ouvert le Centre de sport fémi‑
que les enfants, en particulier les nin Juan Antonio Samaranch — centre sportif exclusivement destiné aux
filles, peuvent porter pendant les femmes — qui offre des cours de ping‑pong, de volley-ball, de basket-ball
parties, ce qui leur permet de ne et d’aérobique. Le centre porte le nom de l’ancien président du Comité
plus être simplement spectatri‑ olympique international, en reconnaissance de son attachement à la partici‑
ces mais participantes actives. pation des femmes aux Jeux olympiques et de son rôle en tant que premier
président du comité à nommer une femme au Conseil d’administration.
Source  : Meier (Marianne,
2005), Gender Equity, Sport and Source  : Groupe de travail international sur les femmes et le sport (2002).
Development, Genève (Suisse), Rapport d’étape sur les femmes et le sport, 1998‑2002, Bonn (Allemagne).
Académie suisse pour le déve‑ Disponible sur le site  : http://www.canada2002.org/e/progress/worldwide/
loppement chapter3_america.htm.

17
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

l’absence d’installations séparées pour sport pour tous et accueillent explicite‑ selon lesquelles les femmes doivent
chacun des deux sexes68. ment les femmes et les jeunes filles69. faire preuve de dignité excluent dans
Les obstacles physiques à la partici‑ certains contextes les femmes de cer‑
pation des femmes et des jeunes filles Stéréotypes concernant la taines activités sportives qui présentent
aux activités sportives peuvent être sur‑ participation des femmes et des des traits traditionnellement masculins,
filles aux activités sportives comme les sports de contact (tels que
montés grâce à une approche tenant
compte de leurs préoccupations en ce Les obstacles sociaux sont une le rugby) et les sports « douloureux »
qui concerne le réaménagement des autre entrave à l’accès et à la participa‑ (comme la boxe)70. Les femmes qui
installations existantes, la planification tion des femmes et des filles aux activi‑ s’adonnent à de tels sports peuvent
de nouvelles infrastructures et les règles tés sportives et à l’éducation physique. être affublées d’épithètes négatives,
et règlements régissant les manifesta‑ Certains d’entre eux sont analogues et être accusées, par exemple, d’être
tions et institutions sportives. Ainsi, le dans le monde entier, par exemple « masculines » ou de n’être pas « fé‑
programme des activités ayant lieu dans l’idée selon laquelle les aptitudes phy‑ minines ».
une salle de sport communautaire peut siques des femmes sont moindres et le Le sport fournit des occasions
être modifié pour permettre aux fem‑ partage inégal des tâches ménagères d’aborder la discrimination à laquelle
mes et aux jeunes filles d’y accéder à et des soins aux enfants, ce qui entrave se heurtent des groupes particuliers de
des moments opportuns. Un nouveau la participation des femmes à des acti‑ femmes et de jeunes filles. Ainsi, les
complexe sportif peut être conçu de vités communautaires, dont le sport. femmes et filles handicapées sont fré‑
telle manière que les femmes et les quemment l’objet de multiples formes
Une entrave sociale commune est
jeunes filles soient incitées à participer de discrimination. Un code de silence71
le fait de qualifier le sport de « mas‑
à des activités sportives, par exemple peut semer la crainte de l’homophobie
culin » ou de « féminin », ce qui a des
en prévoyant des vestiaires séparés. et ainsi empêcher des femmes et des
incidences à la fois sur la participation
En outre, des politiques peuvent être jeunes filles de participer pleinement à
des hommes et des femmes et peut
conçues de telle sorte que les installa‑ des activités sportives et d’en tirer des
être difficile à surmonter. Les hommes
tions existantes mettent l’accent sur le bénéfices.
peuvent être qualifiés d’efféminés s’ils
ne participent pas à des activités spor‑ Certaines personnalités sportives
tives et les femmes sont souvent diri‑ de premier plan mettent en cause des
Le hockey sur glace à gées vers des sports « esthétiques », notions traditionnelles de ce qu’est
l’intention des femmes tels que la gymnastique ou le patinage, une athlète femme. Myriam Lamare
et des jeunes filles qui font appel à des caractéristiques (France), championne du monde de
dans l’Himalaya perçues comme « féminines ». Des l’Association mondiale de la boxe, dis‑
Un film récent, « Thin Ice », dé‑ normes acceptées de comportement sipe les mythes entourant la participa‑
crit les efforts déployés par des
femmes et des filles pour jouer
au hockey sur glace dans l’Hima‑ Étude des attitudes envers la participation des
laya. Elles n’étaient pas incitées femmes et des jeunes filles à des activités
à le faire, puisqu’il s’agit tradition‑ sportives en Inde
nellement d’un sport masculin. Le Indira Gandhi Institute of Physical Education and Sports Sciences a réa‑
Les femmes ont créé leur propre lisé une étude dans les zones rurales et urbaines de l’Inde concernant les
équipe féminine de hockey sur attitudes des parents, des enseignants et des entraîneurs s'agissant de la
glace, qui réunit des jeunes filles participation des femmes à des activités sportives. Il ressort des conclu‑
appartenant à différents groupes sions que des politiques sont nécessaires à l’échelon local pour appuyer et
et milieux. Les femmes et les protéger la participation des femmes à des activités sportives et qu’il est en
jeunes filles préparent leur terrain particulier nécessaire de déployer des efforts pour éliminer les conceptions
sur glace et fabriquent leurs pa‑ erronées concernant la participation des femmes aux activités sportives et
tins. Elles ont réussi à mettre en les incidences du sport sur la santé des femmes.
cause de nombreux stéréotypes
concernant ce sport. Source  : Oglesby, Carole A., en collaboration avec le Groupe de travail
international sur les femmes et le sport, WomenSport International, the
Source : Håkan Berthas, Frederik International Association of Physical Education for Women and Girls et le
Gertten & Margarete Jangard (2007). Conseil international pour l’éducation physique et la science du sport (2006).
Thin Ice, film de WG Film/Sveriges Positive Embodiment: Contributions of Sport, Exercise and Physical Recreation
Television. Suède. to the Life‑long Development of Girls and Women (exposé établi à l’intention
de la Division de la promotion de la femme).

18
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

tion des femmes à des sports « dou‑ Les stéréotypes peuvent avoir des de la Commission femme et sport du
loureux ». À l’occasion de la Journée incidences profondes sur les attitudes Comité international olympique qui
internationale de la femme en 2006, des hommes envers les femmes et promeut l’idée selon laquelle « le sport
elle a déclaré : « Une femme qui sait leur rôle dans le sport. Les attitudes est un droit que l’on acquiert à la nais‑
boxer est une femme qui sait se battre des parents sont particulièrement im‑ sance… il appartient à tous les êtres
— capable aussi bien de donner la vie portantes pour promouvoir la partici‑ humains »74.
que de la défendre, au sens propre du pation des jeunes filles aux activités
Les attitudes historiques et l’ab‑
terme. Je suis à la fois forte et fémi‑ sportives. Si certains pères s’oppo‑
sence de stéréotypes sexuels dans le
nine, vulnérable et active »72. sent vigoureusement à la participation
sport ont été reconnues comme un
de leur fille, d’autres l’acceptent gra‑
facteur important du succès remarqua‑
duellement, comme Rajkumar Singh,
La Commission sur ble des athlètes féminines chinoises
pauvre fermier de l’État indien du Bihar
les femmes et le sport dans les compétitions internationales.
qui admet : « Au début, j’avais beau‑
en Équateur Ces attitudes se reflètent dans le fait
coup de doutes. Mais aujourd’hui, je
que le Gouvernement chinois accorde
suis fier d’être père de deux filles qui
La Commission sur les femmes la priorité au sport féminin d’élite.
jouent au football dans des équipes
et le sport, constituée par le Dans le même temps, les femmes
nationales…73 ».
Comité équatorien olympique sont sous‑représentées à des postes
en 1998, tente d’influer sur les Les attitudes des femmes et des
d’administrateur, d’entraîneur et autres
attitudes sociales en favorisant jeunes filles envers le sport peuvent
postes de responsabilité concernant le
les activités d’enseignement également être restrictives. Les fem‑
sport en Chine75.
concernant le rôle des femmes et mes et les jeunes filles peuvent n’avoir
pas compris la valeur intrinsèque du Les stéréotypes concernant les fem‑
leur situation dans le sport. Les
sport et sa contribution au dévelop‑ mes et les filles et les rôles tradition‑
activités de la Commission sont
pement et au bien‑être personnel, ni nellement assignés aux divers sexes
notamment les suivantes :
avoir saisi leurs droits et leur potentiel se manifestent également dans les
• Fournir une aide financière dans ce domaine. Les femmes et les cultures organisationnelles des orga‑
spéciale pour la promotion du jeunes filles peuvent avoir également nismes sportifs — les normes, valeurs,
sport féminin; intériorisé les perceptions négatives dynamiques du pouvoir et pratiques qui
• Offrir des cours d’information concernant la participation des femmes sous‑tendent le mode de fonctionne‑
aux activités sportives. Des militantes ment de ces institutions. Cela a souvent
pour débattre de l’avenir des
tentent de modifier cette manière de pour conséquence l’affectation inégale
femmes dans le sport;
voir, dont Anita DeFrantz, présidente de ressources physiques au sport fémi‑
• Organiser des conférences et
d’autres manifestations pour
accroître la participation des Sensibiliser à la participation des femmes aux activités
femmes aux activités spor‑ sportives dans les communautés locales
tives;
• Créer des réseaux régionaux En Lituanie, l’Association nationale des femmes et du sport a mis à profit
et locaux qui encouragent les les manifestations d’athlétisme pour sensibiliser le public à la question des
femmes à participer au sport; femmes et du sport et a lancé des journées sportives féminines pour dé‑
montrer que les femmes sont disposées et aptes à coordonner des compé‑
• Entreprendre des recherches
titions et des cérémonies sportives. Au Bengale occidental, des ONG locales
et recueillir des données sur
à l’échelon de la collectivité ont élaboré un projet en vue de sensibiliser
la participation des femmes
au développement des activités relatives au sport et à la santé à l’échelon
aux activités sportives en vue communautaire, par le biais de campagnes locales et d’une formation à l’in‑
de suivre et de maintenir les tention des femmes. Ce projet a également porté sur la mise en place d’une
progrès. infrastructure de base permettant la participation des jeunes filles à des
Source  : Groupe de travail in‑
sports communautaires (comme des terrains de jeux et des gymnases) et
ternational sur les femmes et le sur l’établissement d’une base de données sur les sports communautaires
sport (2002). Rapport d’étape sur à l’intention des jeunes filles.
les femmes et le sport, 1998‑2002, Source  : Groupe de travail international sur les femmes et le sport (2002).
Bonn (Allemagne). Disponible sur Rapport d’étape sur les femmes et le sport 1998‑2002, Bonn (Allemagne).
le site  : http://www.canada2002. Disponible sur le site  : http://www.canada2002.org/e/progress/worldwide/
org/e/progress/worldwide/chap‑ chapter3_america.htm
ter3_america.htm

19
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Modifier les normes et Favoriser la participation aux activités sportives


les stéréotypes sexuels en Malaisie
La Mathare Youth Sports Asso‑ La Women’s Sports and Fitness Foundation de Malaisie est une ONG créée
ciation au Kenya a suivi au début en 1995 pour assurer l’autonomisation des femmes grâce au sport et aux
des normes dans la répartition du activités physiques. La fondation a lancé, conjointement avec le Ministère
travail en matière d’organisation, du sport, les jeux nationaux féminins qui se tiennent tous les deux ans
par exemple charger les jeunes (2005 et 2007). Les participantes aux deuxièmes jeux nationaux féminins
filles de laver les maillots de foot‑ ont concouru dans 12 sports. Cinq mille athlètes et responsables ont assisté
ball et de prendre soin des jeunes à ces jeux. Grâce au programme bien géré de la fondation, des femmes de
enfants, alors que les garçons tous âges et de toutes conditions ont la possibilité de participer à une large
s’occupaient de l’équipement de gamme d’activités, allant du sport pour tous à des sports de haut niveau.
sport et de l’entretien. À la suite En outre, la fondation organise une formation à l’entraînement à l’intention
d’une série d’ateliers de formation des femmes dans tout le pays et de nombreuses femmes occupent des
concernant la prise en compte de postes rémunérés d’entraîneurs.
l’égalité des sexes, l’organisation Source  : Women’s Sports and Fitness Foundation in Malaysia. Disponible
a fait des efforts concertés pour sur le site Web  : http://www.wsffm.com/index.php
redéfinir les responsabilités des
garçons et des filles et partager
équitablement les tâches.
Ce type de pratique est également Des attitudes stéréotypées concer‑
Source  : Brady, Martha (2005). courant à l’échelon des collectivités. nant la valeur des sports féminins ali‑
Letting girls play: Using sport to Une étude relative à une initiative mentent également l’inégalité s’agis‑
create safe spaces and build so‑ concernant la jeunesse et le sport réali‑ sant des salaires, des prix et d’autres
cial assets. Dans Promoting heal‑ sée par la Mathare Youth Sports Asso‑ incitations financières. Ainsi, le sa‑
thy, safe, and productive transi‑
ciation au Kenya a fait apparaître que les laire moyen des membres de la Wo‑
tions to adulthood, Exposé n° 1,
mai 2005. New York: Population garçons avaient la priorité dans l’accès men’s National Basketball Association
Council. Disponible sur le site  : aux possibilités et aux ressources, par (WNBA) des États‑Unis ne représente
http://www.popcouncil.org/pdfs/ exemple les préférences en matière de que 2 % du salaire moyen à la National
TABriefs/GFD_BRIEF1_SPORTS_ calendriers et de terrains de sport. Pour Basketball Association (NBA), entière‑
update.pdf rectifier ces pratiques, une analyse por‑ ment masculine77. En outre, bien que
tant sur tous les domaines des activités les récompenses financières soient
d’une organisation et tenant compte de égales dans de nombreuses compé‑
nin. Les ressources sont souvent moin‑ l’égalité des sexes peut aider à détermi‑ titions internationales, dont le tournoi
dres ou de moins bonne qualité que ner les attitudes et les comportements de Roland Garros, l’Australian Open, le
celles fournies aux sportifs hommes profondément enracinés qui consti‑ tournoi de Wimbledon ainsi que le Ten‑
et les équipes masculines ont souvent tuent une discrimination à l’égard des nis Open des États‑Unis, des récom‑
la priorité lorsque les ressources, par femmes et des jeunes filles. penses différentes continuent d’être
exemple le matériel ou les terrains, sont
partagées. Ainsi, les finales du simple
messieurs et du simple dames du
championnat de tennis de Wimbledon Évolution des récompenses financières accordées à
doivent en principe se tenir toutes les Wimbledon, de 2004 à 2006 (en livres sterling)
deux sur le Centre Court, principal court
Augmen­ Augmen­
du championnat. Toutefois, lorsque les 2006 2005 tation 2004 tation
matchs sont joués simultanément, en Gagnant du simple messieurs 655 000 630 000 4% 602.500 4,6%
conséquence de retards dus à la mé‑ Gagnante du simple dames 625 000 600 000 4% 560.500 7,0%
téo ou d’autres facteurs, c’est le simple Gagnants du double messieurs 220 690 218 500 1% 215.000 1,4%
dames qui sera inévitablement relégué
Gagnantes du double dames 205 280 203 250 1% 200.000 1,6%
au Court No. 1. Les organisateurs du
Gagnants des doubles mixtes 90 000 90 000 — 90.000 —
tournoi de Wimbledon cherchent à ce
que les matchs les plus intéressants Source  : 2007 Wimbledon Prize Money. Wimbledon, Site Web officiel.
soient joués sur les courts qui peuvent Disponible à  :  http://www.wimbledon.org/en_GB/about/guide/prizemoney.html
accueillir le plus de spectateurs76.

20
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

accordées aux hommes et aux femmes Le sport et l’éducation physique


dans d’autres championnats. En 2007, pendant l’existence Droit à la maternité
pour la première fois, une récompense En dépit de toutes les preuves indi‑ pour les sportives
financière égale a été offerte à Wimble‑ quant les avantages d’un style de vie polonaises
don aux gagnants des matchs simple actif, notamment de l’éducation physi‑
dames et simple messieurs78. La Pologne, reconnaissant que
que et du sport, pour les femmes et la majorité écrasante des spor‑
Les patronages et les financements les jeunes filles, le pourcentage des tives abandonnait toute activité
commerciaux constituent une partie im‑ femmes qui se décrivent comme étant après avoir donné naissance à
portante des émoluments et de l’évo‑ physiquement actives demeure faible. un enfant, a introduit une dispo‑
lution des carrières des athlètes profes‑ Aussi puissants que soient les motifs sition relative à la lutte contre la
sionnels. En général, c’est un domaine et la motivation en matière d’activité discrimination dans la loi relative
où les femmes reçoivent beaucoup physique, les obstacles auxquels se au sport de 2005. Aux termes de
moins d’appuis que leurs homologues heurtent les femmes peuvent être in‑ cette disposition, les sportives
masculins, mais on enregistre certains surmontables. Ils concernent, entre perçoivent l’intégralité de leur
progrès. La star de tennis russe Maria autres, les perceptions traditionnelles traitement pendant la durée de
Sharapova a signé des contrats avec selon lesquelles les femmes ne doivent leur grossesse et la moitié de leur
Nike, Canon et Motorola et a amassé pas être en sueur et avoir une mus‑ traitement pendant les six mois
une fortune de quelque 18,2 millions culature bien dessinée, l’absence de suivant la naissance.
de dollars, ce qui en fait l’athlète fémi‑ modèles culturellement pertinents, le
Source  : Allocution liminaire de
nine la mieux rémunérée au monde79. manque d’installations offrant des équi‑ Mme Joanna Klunk‑Rostkowska,
Cette tendance se reflète dans la liste pements et des programmes adaptés sous‑secrétaire d’État au Ministère
des athlètes les mieux rémunérés en aux femmes, le manque de temps en du travail et de la politique sociale
2006, établie par Forbes, qui compte raison du travail et des responsabilités de la République de Pologne, au
familiales, des préoccupations au sujet Comité pour l’élimination de la
cinq femmes parmi les 25 premiers80.
de la sécurité et le manque d’aisance discrimination à l’égard des fem‑
On reconnaîtra vraisemblablement da‑ mes, lors de sa trente‑septième
vantage les femmes comme des spor‑ en raison de l’apparence physique et session, le 16  janvier 2007.
tives de premier plan à mesure qu’elles des doutes quant aux capacités81.
seront plus nombreuses à obtenir des Les femmes rencontrent des problè‑
appuis financiers élevés. mes spécifiques en matière d’accès et de participation au sport et à l’activité
physique pendant les diverses étapes de
leur existence. Si l’on comprend de plus
Le sport et les femmes mûres en plus dans de nombreuses parties du
monde que les femmes mûres doivent
Le Gouvernement égyptien a favorisé la participation des femmes mûres au
participer à des activités physiques et
sport et aux activités physiques en créant 37 centres sportifs pour les fem‑
sportives pour vivre plus longtemps et
mes de plus de 35 ans. Dans chaque centre, près de 150 femmes jouent
vivre mieux, nombre d’entre elles conti‑
au basket-ball, au volley-ball, au tennis de table et participent à d’autres
nuent à mener une vie sédentaire. Les
formes d’activités récréatives. En Chine, de nombreuses femmes mûres
stratégies visant à remédier à cet état
se rendent dans des parcs pour participer à des exercices en groupe, allant
de choses doivent identifier et chercher
du tai-chi aux danses de salon. Grâce à ces activités, les femmes peuvent
à surmonter les obstacles particuliers
améliorer leur santé et leur forme physique, tout en constituant des réseaux
que les femmes mûres rencontrent; il
sociaux. Ces réseaux sont de plus en plus importants en raison de l’évolu‑
faut aussi concevoir des programmes
tion de la démographie et des structures familiales — traditionnellement,
adaptés à leurs besoins et à leurs prio‑
les personnes âgées vivaient avec leurs enfants alors qu’aujourd’hui 23 %
rités spécifiques82. Pour les femmes
des personnes âgées vivent seules.
mûres, le manque de connaissances
Source  : Oglesby, Carole A., en collaboration avec le Groupe de travail quant aux bienfaits du sport et de l’acti‑
international sur les femmes et le sport, WomenSport International, the vité physique constitue un obstacle im‑
International Association of Physical Education for Women and Girls et le
portant à leur participation accrue, tout
Conseil international pour l’éducation physique et la science du sport (2006).
Positive Embodiment: Contributions of Sport, Exercise and Physical Recreation comme les stéréotypes concernant les
to the Life‑long Development of Girls and Women. (Exposé établi à l’inten‑ personnes âgées, l’inadéquation des
tion de la Division de la promotion de la femme); et «  China’s break‑dancing infrastructures communautaires et des
grandmother  ». Dans BBC News, 10 avril 2005. Disponible sur le site  : http:// programmes sportifs ainsi que des ma‑
news.bbc.co.uk/2/hi/asia‑pacific/4424789.stm ladies et des pathologies qui ont des
incidences sur la mobilité et l’agilité.

21
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Pour les femmes en âge de pro‑ milieux culturels, le début de la mens‑ manque d’énergie, bouleversement du
créer, des problèmes particuliers se truation peut constituer une entrave à la cycle menstruel entraînant une dimi‑
posent concernant la grossesse et la participation scolaire des adolescentes nution des œstrogènes et autres hor‑
naissance. Lors d’une réunion nationale et, de même, à leur participation aux mones, faible densité osseuse et ac‑
sur le sport et la grossesse tenue en activités sportives et à l’éducation phy‑ croissement du risque d’ostéoporose.
Australie en 2001, il a été noté que les sique. En Afrique subsaharienne, les Le schéma « alimentation anarchique,
bienfaits liés au maintien de l’activité et chercheurs ont constaté l’absentéisme bouleversement du cycle menstruel
à la poursuite des activités sportives à scolaire d’un nombre considérable de et ostéoporose » a été dénommé « la
un certain niveau pendant la grossesse jeunes filles en raison du manque de triade de l’athlète féminine »88.
dépassent de loin les risques poten‑ produits sanitaires, de toilettes propres Cette pathologie a été examinée
tiels. Les experts ont également noté et destinées uniquement aux filles ainsi de près par le Groupe de travail sur
que les organismes sportifs peuvent que d’eau pour se laver les mains84. les femmes et le sport de la Commis‑
prendre plusieurs mesures précises Des estimations de l’UNICEF font ap‑ sion médicale du Comité international
pour exonérer leur responsabilité, par paraître qu'une fille africaine sur dix soit olympique. La Commission a noté qu’il
exemple en avertissant les sportives manque l’école pendant ses règles, soit incombe aux médecins des équipes
enceintes du fait que leur participation abandonne complètement ses études, de veiller à la santé et à la sécurité des
peut entraîner des risques; ils peuvent faute d’installations sanitaires85. athlètes en éduquant les athlètes, les
également dégager leur responsabilité L’importance considérable accordée entraîneurs et les parents; en recon‑
auprès de celles qui souhaitent pour‑ au corps dans le sport, y compris dans naissant les symptômes des troubles
suivre leur activité sportive et obtenir le contexte de la promotion sexualisée de l’alimentation; en empêchant les
qu’elles renoncent à percevoir des des athlètes femmes, peut conduire à activités qui imposent aux athlètes de
dommages‑intérêts. Dans la plupart une représentation erronée du corps, perdre du poids; et en dispensant un
des circonstances, la loi australienne de en particulier parmi les adolescentes86. traitement adéquat pour les patholo‑
1984 relative à la discrimination entre La pression exercée pour atteindre des gies associées à la triade89. Women­
les sexes signifie dans la pratique que objectifs irréalistes en matière de poids Sport International a également été ac‑
les responsables sportifs ne peuvent ou de graisse corporelle peut inciter à tive dans ce domaine et a désigné une
pas interdire aux femmes enceintes suivre des régimes excessifs, qui peu‑ équipe spéciale en vue de dispenser
de continuer à participer aux activités vent à leur tour entraîner de graves ma‑ aux athlètes et à ceux qui sont respon‑
sportives. Néanmoins, dans la plupart ladies, telles que l’anorexie ou la bouli‑ sables de leur bien‑être une éducation
des pays, il est fréquent que les fem‑ mie. Selon le sport, on estime que 15 quant aux dangers de la triade90.
mes enceintes ou qui ont accouché à 62 % des femmes ont des compor‑
ne participent plus à des compétitions Les programmes sportifs devraient
tements alimentaires restrictifs, qui ne
sportives professionnelles83. également tenir compte des besoins
répondent pas nécessairement aux cri‑
spécifiques des jeunes filles. Les en‑
Les relations existant entre les tères stricts établis pour la boulimie ou
seignements tirés d’une série d’activi‑
sports et le corps posent des problè‑ l’anorexie87. Une alimentation anarchi‑
tés sportives menées sous l’égide du
mes particuliers aux adolescentes et que peut avoir diverses incidences sur
Population Council suggèrent qu’il faut
aux jeunes femmes. Dans certains la santé et les résultats d’un athlète :
prendre un certain nombre de mesu‑
res pour concevoir avec succès un pro‑
Le Titre IX et l’égalité des sexes dans le sport gramme sportif à l’intention des jeunes
filles :
Le Titre IX dispose que les femmes doivent jouir de possibilités équitables
de participer aux activités sportives; que les athlètes femmes doivent re‑ • Adopter une approche axée sur
cevoir des bourses au titre de leurs compétences athlétiques, en rapport les jeunes filles. Apprendre direc‑
avec leur participation; que les athlètes femmes doivent bénéficier d’un tement auprès d’elles quels sont
traitement égal, par exemple s’agissant de la fourniture d’équipement et de leurs besoins et leurs intérêts et
matériel, de l’organisation du calendrier des matchs et des entraînements, chercher à obtenir leurs proposi‑
de l’entraînement et des installations sportives, de l’accès à une assistance tions au sujet de la conception et
pédagogique, à la publicité et aux promotions et s’agissant du recrutement de la portée des programmes. Il
des étudiantes athlètes. Le Titre IX a également augmenté les traitements est nécessaire de reconnaître la
des entraîneurs d’équipes féminines. charge de travail des jeunes filles et
Source  : The National Collegiate Athletic Association. Site Web officiel. leurs limites en matière de temps
Disponible sur le site  : http://www1.ncaa.org/membership/ed_outreach/gen‑ disponible et d’examiner sérieuse‑
der_equity/faq.html ment les moyens de résoudre ces
problèmes.

22
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

les équipes féminines tout autant que


Le basket-ball en Afghanistan les équipes masculines. Ces décisions
ont toutefois fait l’objet de réactions
Le projet « Le basket pour les jeunes filles » a été créé en Afghanistan en mitigées. Certaines cheerleaders ne
2001 pour introduire le basket-ball comme activité de loisir éducative dans manifestent guère d’enthousiasme
les écoles de filles en Afghanistan et pour suivre cette activité. Pour célébrer pour appuyer les équipes féminines,
l’Année internationale du sport et de l’éducation physique, la Division des souvent parce que la nécessité de res‑
sports de la Chancellerie fédérale autrichienne, en partenariat avec l’ONG pecter la décision a accru leur charge
Women without Borders, a mis en œuvre des programmes sportifs en tant
de travail et parce qu’elles ne sont plus
que mécanisme de coopération aux fins du développement en fournissant
envoyées à des jeux à l’extérieur. Cer‑
des terrains, des uniformes et du matériel à deux écoles de filles de Kaboul.
tains membres des équipes sportives
Un manuel de formation et une brochure relative à l’autonomisation par le
féminines ne sont également pas satis‑
sport élaborés par Women without Borders ont été mis à l’essai et utilisés
faites au motif qu’elles n’ont pas besoin
dans la pratique et 500 jeunes filles ont eu la possibilité de pratiquer le bas‑
de cheerleaders pendant leurs parties
ket-ball, de participer à des matchs et de suivre une formation en équipe.
ou n’en veulent pas95.
Source  : Organisation des Nations Unies (2006), Le sport pour un monde
meilleur. Rapport de l’Année internationale du sport et de l’éducation physique L’éducation physique
2005, Genève. dans les écoles
Pour toutes les jeunes filles et jeu‑
En dépit d’une augmentation rapide nes femmes, l’accès à l’éducation phy‑
• Créer des espaces réservés aux jeu‑
du pourcentage des filles pratiquant sique dans les écoles peut jouer un rôle
nes filles, à l’abri des dangers physi‑
des activités sportives dans les établis‑ important en promouvant leur partici‑
ques et émotionnels, dans lesquels
sements du secondaire après l’adoption pation aux activités sportives. Pendant
les jeunes filles peuvent s’exprimer
du Titre IX, le pourcentage des athlètes les années 70, 80 et 90, on a consacré
sans être entravées par la domina‑
féminines a augmenté très lentement moins de temps à l’éducation physique
tion ou l’autorité masculine.
depuis la fin des années 70. En 1978, dans les programmes d’enseignement,
• Obtenir l’autorisation des parents
les jeunes filles représentaient 32 % dans le monde entier, on a diminué les
ou de la collectivité pour que les ressources financières, physiques et
des athlètes, pourcentage qui n’a aug‑
jeunes filles participent aux acti‑ humaines affectées à cette activité et
menté que de cinq points de pourcen‑
vités sportives avant de lancer l’éducation physique a été considérée
tage, pour atteindre 37 % en 1993. Si
un programme, ce qui permettra comme un sujet secondaire. Depuis le
cette tendance se poursuit, il faudra at‑
aux jeunes filles d’être mieux en Sommet mondial de Berlin sur l’éduca‑
tendre 2033 pour parvenir à la parité92.
mesure d’y participer. tion physique, en novembre 1999, on a
Au niveau du premier cycle universi‑
• Recruter des entraîneurs et des arbi‑ constaté des améliorations considéra‑
taire, les femmes représentent 54 %
tres féminins. La constitution d’un des étudiants mais seulement 43 % bles dans l’éducation physique en mi‑
réservoir de dirigeantes féminines des athlètes. Les activités athlétiques lieu scolaire dans les pays développés
est une tâche urgente dans la plupart universitaires masculines continuent à mais malheureusement peu de chan‑
des pays en développement. bénéficier de davantage de crédits que gements dans les pays en développe‑
• Identifier un petit nombre de ques‑ les activités féminines, qu’il s’agisse de ment96.
tions de santé essentielles qui doi‑ bourses, de recrutement, du traitement L’inclusion de l’éducation physique
vent être abordées et concevoir un des directeurs de l’entraînement et des dans les programmes d’enseignement
programme d’éducation sanitaire frais généraux93. Bien que la loi stipule officiels ne favorise pas nécessaire‑
simple les concernant91. que les écoles qui enfreignent le Titre IX ment l’activité physique des jeunes
La promulgation du Titre IX en 1972, ne bénéficieront plus d’un financement filles, parce que l’éducation physique
loi fédérale interdisant la discrimination fédéral, cette disposition n’a jamais été fournie peut être largement biaisée
sexuelle dans les programmes d’édu‑ appliquée depuis que la loi est entrée en faveur des garçons, sur le plan des
cation et dans les activités se dérou‑ en vigueur. Bien au contraire, il a fallu types d’activité, des styles d’enseigne‑
lant dans tout établissement financé entamer des recours et menacer de ment et des ressources disponibles.
au moyen de fonds fédéraux, a eu des faire des procès pour faire appliquer le Ainsi, dans certains pays, l’éducation
incidences significatives sur la partici‑ Titre IX94. physique est facultative pour les filles
pation aux activités sportives des jeu‑ C’est en conséquence de recours et nombre d’entre elles choisissent de
nes filles et des jeunes femmes de l’en‑ qu’il a été récemment décidé sur le ne pas y participer, situation aggravée
seignement secondaire ou étudiantes territoire des États‑Unis que les équi‑ par le manque d’installations, comme
à l’université. pes de cheerleaders doivent soutenir des vestiaires pour les filles97.

23
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

En plus de politiques visant à pro‑


mouvoir le droit à l’éducation physique, L’équipe cambodgienne féminine
il est nécessaire de faire en sorte que les de course en chaise roulante
politiques et les programmes relatifs à
l’éducation physique en milieu scolaire L’équipe féminine de course en chaise roulante de Battambang, créée en
2007 dans le cadre d’une collaboration entre la Ligue nationale de volley-
prennent pleinement en compte les
ball du Cambodge (handisport), le Centre de rééducation de Battambang du
problèmes d’égalité des sexes. Ainsi,
Comité international de la Croix‑Rouge et Women Sport International, est
en plus de favoriser un accroissement
la première de ce type au Cambodge. La Ligue de volley-ball du Cambodge
de la participation des filles et des jeu‑ (handisport) constituera davantage d’équipes féminines dans des villes de
nes femmes, il conviendrait de décou‑ province en 2008. L’équipe féminine de course en chaise roulante de Bat‑
rager les stéréotypes traditionnels et la tambang a été la première équipe entièrement féminine qui a participé au
ségrégation fondée sur le sexe dans le Grand Prix ANZ Royal‑Ligue cambodgienne de course en chaise roulante.
sport et l’éducation physique. Garçons L’équipe de cinq membres s’est entraînée pour participer à la compétition
et filles doivent être incités à évoluer de deuxième série ANZ Royal‑Ligue de volley-ball du Cambodge (handi­
au‑delà du classement traditionnel des sport) en septembre 2007.
La collaboration entre la Ligue de volleyball du Cambodge (handisport)
et ANZ Royal, filiale cambodgienne de l’une des principales entreprises
L’autodéfense à australiennes, démontre qu’un partenariat à long terme entre les organis‑
l’intention des femmes mes sportifs locaux et le monde des entreprises peut être un moyen effi‑
et des jeunes filles cace d’assurer un développement sportif durable. Ce programme témoigne
handicapées également du fait que le sport présente une utilité exceptionnelle en tant
International Training Advice and que catalyseur de l’évolution sociale dans les pays qui sortent d’un conflit,
Research (ITAR) a organisé de alors que des problèmes tels que la culture de la violence, la faiblesse de la
nombreux stages d’autodéfense cohésion sociale, un chômage élevé, le mécontentement de la jeunesse et
en Europe et aux États‑Unis à un taux élevé de handicaps dans la population peuvent compromettre les
l’intention de femmes et de jeu‑ efforts de stabilité.
nes filles handicapées. Ces sta‑ Source  : ANZ Royal CNVLD Wheelie Grand Prix Welcomes First All
ges visent à démarginaliser les Female Team (2007). Ligue nationale de volleyball du Cambodge (handisport).
femmes et les jeunes filles han‑ Disponible sur le site  : http://www.standupcambodia.org/blog/?p=1062
dicapées grâce aux activités phy‑
siques et comprennent des cours
spécifiques destinés à la forma‑ différents types de sport comme étant sources et aux activités se traduit dans
tion d'entraîneurs féminins dans masculins (comme le rugby) ou fémi‑ de nombreux pays par d’importantes
le domaine des arts martiaux et nins (comme le netball) et à avoir une disparités en matière de santé entre
de l’autodéfense. Women Win gamme diverses d’activités physiques. les femmes et les jeunes filles handi‑
— un fonds sportif féminin des Pour ce faire, il convient d’élaborer des capées et celles qui ne souffrent pas de
Pays‑Bas — finance un projet politiques et des programmes en vue handicaps. Une récente étude réalisée
de formation d’enseignants en de sensibiliser les élèves, les parents aux États‑Unis indique que 93 % des
Malaisie, destiné aux femmes et et le personnel, d’accroître le nombre femmes souffrant de handicaps phy‑
aux jeunes filles handicapées, en de femmes enseignant l’éducation siques n’ont aucune activité physique,
collaboration avec la Women’s contre 43 % des femmes non handica‑
physique, de dispenser à tous les en‑
Sports and Fitness Foundation pées. Cette étude indique également
seignants une formation concernant
Malaysia. La formation est dis‑ que l’on constate trois à quatre fois
l’égalité entre les sexes et d’allouer des
pensée par une enseignante en plus de maladies chroniques, telles que
ressources suffisantes.
arts martiaux dont le classement l’arthrite, le diabète et l’hypertension
est élevé et qui utilise une chaise chez les personnes handicapées98. Les
Le sport et les femmes
roulante. sports de loisir, en plus d’avoir des inci‑
handicapées
Source  : Lydia la Rivière‑Zijdel, dences positives sur l’état de santé gé‑
La participation des femmes et des néral des femmes et des jeunes filles
ceinture noire de karaté 3e degré,
ceinture noire d'aïkido 1er  degré jeunes filles handicapées à l’éducation handicapées contribuent à leur autono‑
et enseignante d’autodéfense. physique et au sport s’est accrue ces misation99. La participation des fem‑
Women Win. Disponible sur le dernières années mais reste inférieure mes et des jeunes filles handicapées
site  : http://www.womenwin.org. à celle des femmes et jeunes filles non au sport met en cause non seulement
handicapées. L’accès limité aux res‑ les stéréotypes sexuels mais aussi les

24
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

préjugés quant aux handicaps et à leurs


conséquences. Promotion des femmes à des postes de responsabilité
Le faible taux de participation des dans le Mouvement paralympique
femmes handicapées illustre en par‑
Le Comité paralympique international organise des sommets régionaux et
tie la double discrimination à laquelle
des stages de formation nationaux consacrés aux femmes à des postes
ces dernières se heurtent, en tant que
de responsabilité dans le sport, dans toutes les régions, pour promouvoir
personnes handicapées et en tant que
la pleine participation des femmes handicapées et reconnaître leur droit
femmes. En effet, elles doivent af‑ d’avoir des responsabilités dans le Mouvement paralympique. Il a élaboré un
fronter des obstacles plus importants plan d’action sur l’égalité des sexes dans le sport paralympique et demande
sur le plan physique et sur le plan de de prendre des engagements en vue de faciliter la participation accrue des
la communication : absence d’accès à jeunes filles et des femmes. Des sommets relatifs à la nomination de fem‑
des installations appropriées et à des mes à des postes de responsabilité ont été organisés en Afrique — en
aides technologiques (chaises rou‑ Tanzanie (2005), au Kenya (2006) et au Niger (2006). Un sommet régional
lantes de sport, prothèses, matériaux pilote pour l’Asie s’est tenu à Téhéran (Iran) en 2004. Le premier sommet
spéciaux pour femmes aveugles tels européen s’est tenu à Bonn en 2007.
que tandems, balles équipées de son‑
Source  : Comité international paralympique. Developing Female Leaders
nerie et interprétation en langage des Within the Paralympic Movement, Bonn (Allemagne). Disponible sur le
signes)100. Il existe une corrélation en‑ site  : http://www.paralympic.org/release/Main_Sections_Menu/Development/
tre le manque d’équipement et d’ins‑ Development_Programmes/WIS/index.html
tallations d’entraînement adéquates
et les attitudes négatives envers les
femmes et les jeunes filles handica‑ domaine des sports et de l’exercice
pées101. Pour réduire la marginalisation aux femmes handicapées et que les
Promotion de des femmes et des jeunes filles handi‑ possibilités existantes doivent être plus
la participation des capées, il convient que les initiatives et accessibles et mieux adaptées 103.
femmes aux Jeux les programmes sportifs aux échelons L’absence de recherches et de don‑
paralympiques local, national et international prennent nées sur les femmes handicapées et le
en compte leurs besoins spécifiques, sport entrave les efforts visant à élabo‑
Le Département sportif tech‑
par exemple en matière d’infrastructu‑ rer des programmes et des initiatives
nique du Comité international
res accessibles et d’équipements de tenant compte de leurs besoins et de
paralympique a favorisé la parti‑
sport adaptés. leurs priorités. Il est difficile d’évaluer la
cipation des femmes aux Jeux
paralympiques de 2000 à Sydney Il convient de veiller, dans le cadre situation mondiale des femmes et des
en mettant l’accent sur les fem‑ d’interventions pratiques, que les em‑ jeunes filles handicapées dans le sport,
mes dans la distribution des invi‑ placements, les installations et le ma‑ qu’il s’agisse des loisirs ou de la com‑
tations, en accroissant le nombre tériel soient accessibles aux femmes pétition104. Il faudrait étudier davantage
des manifestations et des disci‑ et aux jeunes filles souffrant de toutes les incidences qu’a le sport sur l’auto‑
plines à l’intention des femmes sortes de handicaps; ainsi, il faut faire nomisation des femmes et des jeunes
et en sensibilisant les directions en sorte que les utilisatrices de chai‑ filles handicapées. Il convient d’accor‑
des comités paralympiques na‑ ses roulantes puissent accéder aux bâ‑ der la priorité à l’accroissement de la re‑
tionaux aux questions relatives à timents, aux vestiaires, aux installations cherche et de la collecte des données.
la participation des femmes aux sanitaires et aux lieux d’activité ou de Les projets relatifs au sport béné‑
activités sportives. réunion; que les sourdes ou mal enten‑ ficiant d’un financement extérieur et
dantes puissent avoir accès à des inter‑ destinés aux personnes handicapées
Source  : Comité paralympi‑
prètes en langage des signes; que les dans les pays en développement n’at‑
que international. (2006). IPC wo‑
men in sport leadership toolkit: aveugles ou mal voyantes puissent avoir teignent pas toujours les femmes et les
Increasing opportunities for wo‑ un accès tactile et que les activités ou jeunes filles handicapées. Ces projets
men in Paralympic sport, Bonn images visuelles leur soient décrites102; ne prêtent souvent pas suffisamment
(Allemagne). Disponible sur le et que les femmes et jeunes filles ayant d’attention à l’égalité des sexes et,
site  : http://www.paralympic.org/ des difficultés d’apprentissage puissent en conséquence, les hommes et les
release/Main_Sections_Menu/ accéder à des milieux sportifs sûrs et garçons handicapés en bénéficient da‑
IPC/Organization/Standing_
C o m m i tt e e s / C o m m i s s i o n _
adaptés. Guthrie et Castelnuovo (2001) vantage que les femmes et les jeunes
Women_Sport/WISC.html constatent que pour bénéficier le plus filles. Les programmes relatifs au dé‑
au plus grand nombre, il convient d’of‑ veloppement des sports dans les pays
frir davantage de possibilités dans le en développement devraient intégrer

25
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Le Comité paralympique internatio‑


Objectifs relatifs à la participation nal a reconnu qu’il a donné la priorité
des femmes en matière de prise de décisions à la participation sportive des femmes
dans les domaines sportifs handicapées au niveau d'élite et qu’il
faut faire davantage pour accroître la
On a pu constater des progrès dans le rôle de direction des femmes au Co‑ participation et l’accès aux niveaux po‑
mité international olympique, en 1997, lorsque Anita DeFrantz est devenue pulaire et des loisirs, ce qui permettra
la première vice‑présidente du conseil d’administration du Comité interna‑ ultérieurement à davantage de femmes
tional olympique et Nawal El Moutawakel, qui avait été nommée ministre handicapées de participer à des com‑
des sports et de la jeunesse cette même année au Maroc, est devenue la pétitions internationales110. Améliorer
première musulmane élue membre du Comité international olympique. la participation à la base peut permet‑
Source  : Promotion of women sports leaders (2007). Site Web officiel du tre aux femmes et jeunes filles handica‑
Mouvement olympique. Disponible sur le site  :  http://www.olympic.org/uk/ pées de profiter, à l’échelon local, des
organisation/missions/women/activities/leaders_uk.asp bienfaits du sport et de l’éducation phy‑
sique, d’améliorer leur santé physique
et mentale, de développer leurs aptitu‑
des perspectives d’égalité des sexes En 2005, deux sommets ont été orga‑
des sociales, de construire des réseaux
et prendre en compte les handicaps de nisés pour la région Afrique au Niger et sociaux et d’accroître leurs possibilités
telle sorte qu’ils atteignent les femmes en Tanzanie, qui ont permis d’établir un d’éducation et d’emploi.
et les jeunes filles handicapées105. plan d’action régional visant à incorpo‑
S’agissant de la participation des rer effectivement les femmes dans les
femmes handicapées aux compétitions sports paralympiques107. En décem‑ Les femmes a des
internationales, 47 % des pays qui ont bre 2004, le premier Sommet régional fonctions dirigeantes
participé aux Jeux paralympiques de du réseau pour le Moyen‑Orient a été et à des postes de
1996 n’ont pas présenté d’athlètes fé‑ organisé par le Comité national para‑
responsabilité
minines, alors que 13 % des pays n’ont lympique de l’Iran. À cette occasion,
pas présenté d’athlètes féminines aux un plan d’action régional a été élaboré Dans le monde, la participation des
Jeux olympiques. En 2004, un taux re‑ qui offrira de nouvelles possibilités aux femmes à des fonctions dirigeantes
cord de participation de 31 % aux Jeux femmes et aux jeunes filles de la région et à des postes de responsabilité de‑
d’été paralympiques d’Athènes a été dans le domaine des sports paralym‑ meure limitée dans les sports et les
enregistré pour les femmes, mais ce piques108. organismes sportifs. Les femmes sont
taux était inférieur à celui de la partici‑ sous‑représentées à tous les niveaux,
Le Comité paralympique interna‑
pation des femmes aux Jeux olympi‑ qu’il s’agisse d’entraînement, de ges‑
tional fixe des objectifs concernant le
tion et d’activités sportives commer‑
ques de 2004 (40 %)106. pourcentage d’athlètes masculins et ciales et des médias ou bien des orga‑
Le Comité des femmes et du sport féminins au cours des Jeux paralym‑ nes de prise de décisions aux niveaux
du Comité paralympique international piques de Beijing de 2008, soit 65 % local, national, régional et international,
fournit des avis et des services consul‑ d’hommes et 35 % de femmes. Ce dont le Comité international olympique.
tatifs sur l’égalité des sexes dans les pourcentage total de participation est Pour citer un exemple, en République
sports paralympiques. Le rôle du Co‑ également ventilé par catégories de tchèque, les femmes ne représentent
mité est de promouvoir la pleine parti‑ sport. Les objectifs de participation que 8 % (soit 33 femmes) de tous les
cipation des femmes et des filles à tous pour les hommes et les femmes sont membres des conseils d’administration
les niveaux des sports paralympiques, actuellement égaux dans deux discipli‑ des fédérations sportives tchèques; du‑
d’identifier les obstacles à la partici‑ nes — le volley-ball assis et l’escrime rant les 105 années d’existence du Co‑
pation, de faire des recommandations en fauteuil roulant. Toutefois, la ségré‑ mité olympique tchèque, seules trois
concernant les politiques générales en gation traditionnelle entre sexes dans le femmes ont été membres du conseil
vue de surmonter ces obstacles et de sport apparaît dans d’autres disciplines. d’administration et seulement 21 %
superviser la mise en œuvre des initia‑ Ainsi, aucun pourcentage d’athlètes fé‑ des athlètes féminines sont entraînées
tives. minines n’a été fixé dans le football et le par une femme111.
Le Comité supervise également le pourcentage d’athlètes masculins dans Les enseignements tirés des efforts
réseau Femmes dans les sports para‑ le judo est près du double de celui des visant à accroître la participation des
lympiques, qui vise à mobiliser la com‑ athlètes femmes. Les compétitions femmes à la prise de décisions politi‑
munauté paralympique mondiale en vue équestres sont la seule discipline où ques démontre que nombre des acquis
d’accroître l’accès des femmes et des les pourcentages de participantes fémi‑ peuvent être attribués à des mesures
jeunes filles aux sports paralympiques. nines sont plus élevés109. de discrimination positive, comme des

26
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

contingents, établis aux termes de sta‑


tuts, en vertu de la législation ou dans Le sport, moyen de promouvoir l’accès des femmes à
le cadre de mesures spéciales tempo‑ des fonctions dirigeantes dans tous les domaines
raires. Les objectifs permettent d’obte‑
nir des résultats; toutefois, pour qu’ils L’UNESCO et le Sony Ericsson Women’s Tennis Association Tour ont an‑
soient efficaces, ils doivent s’assortir noncé un important partenariat mondial en 2006 qui a marqué un nouveau
d’incitations ainsi que de sanctions en niveau d’engagement pour sensibiliser aux questions d’égalité des sexes
et faire progresser le rôle d’animatrices des femmes dans tous les secteurs
cas de non‑respect.
de la société. Les activités prévues comprennent un fonds pour les femmes
En 1997, dans le cadre de sa politi‑ et les fonctions dirigeantes, la nomination, à l’échelon mondial, de promo‑
que relative aux femmes et au sport, teurs de l’égalité entre les sexes, des programmes de tutorats, de bourses
le Comité international olympique a fixé scolaires et universitaires, ainsi que la sensibilisation et l’appel de fonds à
des objectifs visant à accroître le nom‑ l’occasion de tournois, galas et conférences du Sony Ericsson WTA Tour
bre de femmes occupant des postes et de l’UNESCO. La grande joueuse de tennis Venus Williams, première
de responsabilité et des postes admi‑ promotrice mondiale de l’égalité des sexes, a constaté que « notre objectif
nistratifs dans le Mouvement olympi‑ est de permettre aux femmes et aux filles du monde entier de savoir qu’il
que. Avant le 31 décembre 2005, les n’y a pas de limites et d’apporter notre contribution aux programmes qui
comités olympiques nationaux, les fé‑ fournissent de vraies opportunités de succès aux femmes dans tout ce
dérations sportives internationales et qu’elles ont envie d’entreprendre ».
les organismes sportifs membres du
Source  : UNESCO (2006). «  L’UNESCO et le Sony Ericsson WTA Tour
Mouvement olympique ont dû établir annoncent un partenariat mondial pour faire progresser l’égalité entre les
que 20 % des postes de responsabilité sexes.  » Communiqué de presse. 12  novembre. Disponible sur le site  : http://
seraient occupés par des femmes. portal.unesco.org/en/ev.php_URL_ID=35640&URL_DO=DO_TOPIC&URL_
Une étude réalisée en janvier 2004 SECTION=201.html
par le Comité international olympique
et l’Institut of Sport & Leisure Policy piques avaient atteint les objectifs fixés. une en Océanie. L’Afrique est à la tête
de l’Université Loughborough a fait En décembre 2005, on comptait neuf du mouvement en ce qui concerne la
apparaître que l’introduction d’objec‑ promotion des femmes à des fonctions
femmes présidentes de comités olym‑
tifs au Comité international olympique dirigeantes et, en 2005, le Comité na‑
piques nationaux, cinq en Afrique, trois
avait eu des incidences positives sur le tional olympique de la Zambie est de‑
pourcentage des femmes siégeant aux en Europe et une dans les Amériques;
venu le deuxième du monde à élire des
conseils d’administration des comités 14 femmes secrétaires générales : qua‑
femmes aux postes de président et
nationaux olympiques. Soixante‑deux tre en Europe, quatre dans les Améri‑ de secrétaire général112. L’étude a re‑
pour cent des comités nationaux olym‑ ques, trois en Afrique, deux en Asie et connu qu’il est critique de ne pas consi‑
dérer les objectifs comme des plafonds
concernant la participation des femmes
Promotion de la participation des femmes à des
mais plutôt comme des minima en ma‑
fonctions dirigeantes dans les stratégies nationales
tière de représentation des femmes.
relatives aux femmes et au sport
L’étude a constaté que la participa‑
Les femmes et le sport en Afrique du Sud, stratégie nationale lancée en tion des femmes à ces comités avait
1996, vise à permettre aux femmes de participer activement à tous les permis d’influer sur les débats de poli‑
domaines du sport et des loisirs. En particulier, elle assigne aux organismes
tique générale en cours concernant les
publics et non‑gouvernementaux d’Afrique du Sud l’objectif de promouvoir
femmes et le sport et les secrétaires
une culture où toutes les jeunes filles et les femmes ont des chances éga‑
généraux des divers comités olym‑
les, un accès égal et un appui égal s’agissant des sports et des loisirs à tous
piques nationaux ont indiqué que les
les niveaux et à tous les postes, en tant que dirigeantes, administratrices,
femmes étaient parmi les membres les
entraîneuses, responsables et participantes.
plus actifs des comités exécutifs. Les
Source  : Oglesby, Carole A., en collaboration avec le Groupe de travail femmes membres des comités ont,
international sur les femmes et le sport, WomenSport International, the quant à elles, évoqué les avantages
International Association of Physical Education for Women and Girls et le
ci‑après : accroissement de l’influence
Conseil international des sciences du sport et de l’éducation physique (2006).
Positive Embodiment: Contributions of Sport, Exercise and Physical Recreation des femmes dans les comités olympi‑
to the Life‑long Development of Girls and Women. (Exposé élaboré à l’inten‑ ques nationaux, de la participation des
tion de la Division de la promotion de la femme.) femmes à la formation à des postes
de direction, du nombre de femmes

27
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Comité olympique des États‑Unis et


Les femmes et l’entraînement l’Organisation internationale du Travail
a comporté des programmes concer‑
L’Association canadienne des entraîneurs a lancé la campagne intitulée nant les domaines ci‑après : promotion
« Des entraîneures » en février 2006, pour porter de 5 à 10 % le pour‑ du progrès socioéconomique grâce à la
centage des entraîneures au niveau communautaire en trois ans. Dans le perspective des femmes dirigeantes;
cadre de cette initiative, des femmes recevront une formation de qualité à rôle des médias dans la perception des
l’entraînement dans certains sports, dans le cadre du programme national femmes par la société; et facilitation de
de certification des entraîneurs. L’Association canadienne des entraîneurs la nomination de femmes à des fonc‑
prévoit que le programme s’étendra à au moins 15 sports supplémentaires tions dirigeantes, de telle sorte que cela
et à un nombre bien plus élevé de communautés au cours de la deuxième ait une incidence sur la société115.
année et que le nombre de sports et de communautés concernés s’accroî‑
La conférence a particulièrement
tra encore la troisième année.
mis l’accent sur l’importance pour
Source  : «  L’Association canadienne des entraîneurs lance une campagne l’éducation du rôle joué par les fem‑
de trois ans pour augmenter le nombre d’entraîneures au niveau communau‑ mes, comme moyen d’atteindre les
taire.  » Dans Canada Sports News Online, 7 février 2006. Disponible sur le
jeunes dans la collectivité. Les modè‑
site  : http://www.canadiansport.ca/news/news_view_e.cfm?id=9449&search
=&show=&month=&year=&search_where les positifs sont reconnus comme un
moyen utile d’accroître la participation
des femmes et des jeunes filles au
nommées dans d’autres comités et de olympique a souligné la nécessité pour sport et aux fonctions dirigeantes dans
la place des femmes dans le sport en les hommes et les femmes d’œuvrer le domaine des sports. Un parrainage
général113. de concert pour atteindre les objectifs de longue durée est également impor‑
fixés en matière de participation des tant, car l’encouragement et l’appui
L’étude a fait apparaître un certain
femmes à des fonctions dirigeantes moral fourni dans le cadre de relations
nombre d’obstacles à la participation
dans les sports114. Cette coopération de cet ordre sont des facteurs‑clés
des femmes à des fonctions dirigean‑
peut contribuer à ce que la participa‑ permettant un environnement porteur
tes et de responsabilité, y compris le
tion accrue des femmes à la prise de aux fins d’une participation accrue des
problème que pose la proposition de
décisions dans les activités sportives femmes aux sports.
candidatures féminines et l’élection de
femmes par des fédérations nationales soit avantageuse tant pour ces derniè‑
dont les représentants sont majoritaire‑ res que pour les hommes, notamment
ment et traditionnellement masculins. en ce qui concerne la diversification Possibilités d’emploi
En outre, les objectifs sont limités à une des réservoirs de talents, qu’il s’agisse Un environnement porteur est éga‑
seule partie de la structure de prise de d’entraîneurs, de dirigeants, d’adminis‑ lement nécessaire pour améliorer l’ac‑
décisions du Mouvement olympique, trateurs et d’autres responsables. cès des femmes à des emplois dans
à savoir les comités nationaux olympi‑ La participation des femmes à des le domaine du sport. Il existe une large
ques et il faut faire davantage pour pro‑ fonctions dirigeantes et de responsabi‑ gamme de possibilités d’emploi dans
mouvoir la participation des femmes à lité dans le sport a été étudiée à un cer‑ ce secteur, en tant qu’entraîneures,
tous les niveaux. On a également pris tain nombre de réunions et de confé‑ directrices, administratrices sportives,
conscience du fait que la réalisation des rences internationales et régionales. responsables, professeures d’éduca‑
objectifs n’entraînera pas nécessaire‑ Le Comité international paralympique tion physique, thérapeutes, journalistes
ment des modifications des politiques aborde régulièrement cette question et éditrices. L’industrie commerciale
en faveur de la participation accrue des dans ses sommets régionaux consa‑ du sport offre également des emplois
femmes à la prise de décisions. crés aux femmes et aux fonctions di‑ dans des domaines comme la commer‑
Un certain nombre d’autres métho‑ rigeantes dans les sports, qui ont été cialisation et l’utilisation des marques.
des, en plus des objectifs et des contin‑ organisés au Moyen‑Orient, en Afrique La participation des femmes dans tous
gents, sont importantes pour promou‑ et en Europe. En octobre 2005, une ces secteurs d’emplois liés au sport est
voir la participation des femmes et des conférence intitulée « Le changement faible. Elle ne correspond pas au taux
jeunes filles à des fonctions dirigean‑ social grâce aux femmes occupant des d’emploi féminin dans le monde actuel;
tes et de responsabilité, notamment fonctions dirigeantes dans le sport » en effet, les femmes constituent plus
la formation et la reconnaissance des a été organisée aux États‑Unis, dans de 40 % de la main‑d’œuvre dans le
réalisations. Le rôle d’animateur des le cadre de l’Année internationale du monde entier116.
hommes à cet égard est critique. Anita sport et de l’éducation physique. Cette De nombreux obstacles persistent
DeFrantz, présidente de la Commission conférence, tenue à l’Université d’État en matière de possibilités d’emplois
femme et sport du Comité international de Kennesaw, en association avec le équitables, y compris les stéréotypes

28
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

concernant les femmes et le sport.


On a pu en voir un récent exemple aux Fournir des compétences en vue d’une carrière
États‑Unis dans les remarques péjora‑ dans le sport international
tives faites par un célèbre commenta‑
teur des New York Mets au sujet de la Le deuxième séminaire concernant les dirigeants dans le sport, organisé à
présence de femmes dans les abris des l’intention des femmes par l’Académie internationale des sciences et tech‑
joueurs de base-ball : « Je ne dirai pas niques du sport, s’est déroulé en juin 2006 à Lausanne (Suisse). Cinquante
que la place des femmes est à la cui‑ et une femmes de 38 nationalités ont participé à ce programme éducatif de
sine, mais elles n’ont rien à faire dans quatre jours destiné à permettre aux femmes occupant des fonctions de di‑
les abris de base-ball ». Cette remarque rigeantes dans le domaine des sports de bien comprendre les compétences
nécessaires pour que leur carrière soit couronnée de succès dans les sports
a eu en quelque sorte un résultat posi‑
internationaux. Ce séminaire comprenait des ateliers et des conférences
tif, du fait des critiques qu’elle a susci‑
sur la commercialisation, le patronage sportif et les médias, la gestion des
tées de la part de nombreux secteurs;
projets, la communication, le travail en équipe et l’animation.
il a été prêté attention au fait que la
femme concernée était la première à Source  : Académie internationale des sciences et des techniques du sport.
être employée à temps complet dans la Site Web  : http://www.aists.org/events.htm
salle d’entraînement d’une importante
équipe de baseball.
l’emploi des femmes dans le secteur demeurent marginalisées dans les mé‑
Au Canada, plus de 95 % des en‑ des sports. Elle a choisi pour thème de dias sportifs, branche d’activité qui re‑
traîneurs, dont le nombre est évalué à la célébration de la Journée internatio‑ présente plusieurs milliards de dollars
1,2 million, remplissent leurs fonctions nale de la femme de 2006 « La femme de chiffre d’affaires; si de nombreux
au niveau communautaire. Alors que dans le sport » et tenu des débats afin championnats aux échelons local, na‑
le nombre de femmes jouant au soft‑ d’étudier les problèmes relatifs à l’éga‑ tional et international concernent aussi
ball, au hockey et au football augmente lité entre les sexes en matière d’emploi bien les hommes que les femmes, les
considérablement à ce niveau, on es‑ dans le domaine des sports119. manifestations masculines dominent
time que moins de 5 % des entraîneurs invariablement dans les médias et bé‑
Dans certains pays, des progrès ont
sont des femmes117. néficient de davantage d’attention aux
été enregistrés par voie juridique en
Un certain nombre d’initiatives sont vue d’éliminer certains obstacles en‑ échelons local et mondial. Ainsi, aux
en cours pour encourager et promou‑ travant les carrières des femmes dans États‑Unis, en 2004, le rapport en ma‑
voir l’activité des femmes dans tous des domaines sportifs. Ainsi, en 1978, tière de couverture des manifestations
les secteurs de l’industrie des sports. Melissa Ludtke de Sports Illustrated, sportives masculines et féminines était
Sur le plan des politiques, la Déclara‑ publication sportive des États‑Unis de 95 pour une à la télévision et de 90
tion de Brighton demande aux orga‑ hautement réputée, a fait un procès à pour une dans la presse écrite121.
nismes sportifs et aux organismes l’issue duquel un juge de tribunal d’ar‑ En Australie, une étude réalisée en
connexes d’élaborer des politiques et rondissement des États‑Unis a établi 1996 par la Commission australienne
des programmes et de concevoir des que les journalistes hommes et fem‑ des sports a fait apparaître que les
structures qui entraîneront une aug‑ mes devaient bénéficier du même ac‑ reportages consacrés aux sports fé‑
mentation du nombre de femmes aux cès aux athlètes, même si cela signifiait minins ne représentaient que 2 % des
postes d’entraîneures, de conseillères, entrer dans les vestiaires alors que les reportages sportifs totaux à la télévi‑
de décisionnaires, d’officielles, de ges‑ athlètes s’habillent120. sion, 1,4 % à la radio et 6,8 % dans
tionnaires et de personnel de soutien les revues sportives. Le pourcentage
à tous les niveaux, en portant une at‑ des reportages consacrés aux sports
tention particulière au recrutement, à la Les sports féminins féminins dans la presse écrite était
formation et au maintien en poste du et les médias plus élevé, soit 10,7 %122. Lorsque le
personnel118. Conseil pour les femmes du Premier
Le Comité international olympique, La discrimination à l’égard des fem‑ Ministre d’Australie-Méridionale a fait
en collaboration avec Solidarité olym‑ mes en ce qui concerne les emplois établir des recherches analogues en
pique, a mis sur pied un programme relatifs au sport se manifeste égale‑ 2006, il s’est avéré que les reportages
de séminaires régionaux destinés aux ment dans la représentation inégale dans la presse écrite consacrés aux
femmes dirigeantes, entraîneures, offi‑ des femmes dans les médias spor‑ femmes ne représentaient plus que
cielles techniques et journalistes aux ni‑ tifs; la peinture négative des femmes 4,1 % du total, en dépit de la tenue,
veaux national et international. L’Orga‑ athlètes et des sports féminins consti‑ pendant la période considérée, d’un
nisation internationale du Travail (OIT) tue un problème persistant. En outre, certain nombre de manifestations spor‑
s’est également attachée à promouvoir les manifestations sportives féminines tives féminines de haut niveau123.

29
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Frank Deford, grand reporter à Sports nue d’être influencée par des stéréo‑
Illustrated a fait valoir que les reporta‑ types sexuels, qui renforcent les ima‑ Promouvoir les femmes
ges sportifs sont établis en fonction ges traditionnelles des hommes et des dans les médias sportifs
des désirs des lecteurs. Il maintient que femmes. De nombreuses études ont
peu de reportages sont consacrés aux par exemple fait apparaître que, dans Le Ministère hongrois de la jeu‑
sports féminins parce que les femmes les médias, on appelle souvent les nesse et des sports a financé
n’appuient pas les athlètes féminines femmes des « filles », quel que soit des programmes de promotion
autant que les hommes soutiennent leur âge, et ont décrit leurs attributs des femmes dans le sport, repré‑
les athlètes masculins124. Toutefois, physiques et leurs réactions émotion‑ sentés par un logo spécial et le
la Women’s Sports Foundation a noté nelles souvent de manière à souligner slogan « Garder la forme ». Dans
qu’il n’existe aucune preuve indiquant leur faiblesse, leur passivité et leur insi‑ le cadre de ce programme, des
que les femmes ne s’intéressent pas gnifiance128. Ces stéréotypes sexistes chroniques hebdomadaires sur
aux sports autant que les hommes125. peuvent avoir une influence puissante les sportives paraissent dans un
sur les perceptions et les attitudes de quotidien, des articles sont pu‑
Frank Deford a également suggéré
la jeune génération envers les femmes bliés dans des revues de sport
que, bien que certaines athlètes fé‑
et envers l’égalité des sexes. Dans ce et une émission télévisée hebdo‑
minines puissent mobiliser l’attention,
contexte, les résultats d’une enquête madaire sur la santé et le mode
tel n’est pas le cas des manifestations
relative aux images spécifiques des de vie est diffusée. Le Ministère
sportives féminines en équipe, parce
deux sexes dans Sports Illustrated a également produit un program‑
que les hommes ne peuvent pas conce‑
for Kids sont particulièrement décou‑ me de 30 minutes sur l’histoire
voir que des femmes les représentent,
rageants. Cette étude démontre que des femmes dans les sports pour
ce qui est le cas quand des supporters
la télévision nationale.
s’associent étroitement d’un point de les stéréotypes masculins et féminins
vue identitaire avec une équipe univer‑ continuent à dominer le magazine, Source  : Groupe de travail in‑
sitaire ou professionnelle. Il a recom‑ alors même que des progrès ont été ternational sur les femmes et le
mandé de changer la date des principa‑ réalisés en matière d’égalité entre les sport (2002). Rapport d’étape sur
sexes dans le sport et que l’acceptation les femmes et le sport 1998‑2002,
les manifestations sportives féminines,
Bonn (Allemagne). Disponible sur
comme les championnats universitai‑ culturelle et ce qu’on attend des fem‑ le site  : http://www.canada2002.
res de basket-ball aux États‑Unis, pour mes dans le sport ont évolué129. org/e/progress/worldwide/chap‑
qu’elles ne soient pas en concurrence La couverture, la commercialisation ter3_america.htm
avec des manifestations masculines126. et la promotion des sports féminins
La Women’s National Basketball Asso‑ sont souvent hautement sexualisées.
ciation a déjà décidé que les matchs se Sport Foundation aux États‑Unis, dit
La valeur de l’athlète féminine est sou‑
tiendraient en été127. que la culture des médias sportifs est
vent déterminée en fonction de son
de décider ce qui se vend et que ces
La représentation dans les médias type corporel, de sa beauté et de son
médias ne sont pas désireux de vendre
des sports masculins et féminins dif‑ sex-appeal plutôt que sur la base de
d’authentiques réalisations athlétiques
fère notablement. La couverture des ses qualités d’athlète. Donna Lopiano,
des femmes130.
sports féminins dans les médias conti‑ ancienne présidente de la Women’s
Cette approche, parfois imposée aux
athlètes féminines, peut également être
Les médias sportifs et les stéréotypes utilisée volontairement comme straté‑
gie pour obtenir des reportages dans
L’Australie, l’Italie, l’Islande, la Lituanie et la Norvège ont pris part à un projet les médias. Ainsi, en 2000, l’équipe
de recherche transeuropéen intitulé « Les médias sportifs et les stéréo­ féminine de football australien, les Ma‑
types : hommes et femmes dans le sport et les médias » en vue d’étudier tildas, a lancé un calendrier de nus pour
les analogies et les différences dans les représentations des femmes et des susciter de la publicité et se faire mieux
hommes dans le sport. Cette initiative vise à promouvoir le changement connaître du public131. Tirer parti de leur
des stéréotypes sexuels dans les sports en sensibilisant des groupes cibles beauté permet aux athlètes féminines
influents aux incidences de la représentation des athlètes masculins et fé‑ de gagner plus d’argent et de s’attirer
minins, particulièrement dans les médias, et à la manière dont les images le patronage de davantage de sociétés;
traditionnelles des femmes et des hommes sont créées et persistent. on fait toutefois valoir que la sexualisa‑
Source  : Année internationale du sport et de l’éducation physique de tion accrue des athlètes féminines di‑
l’ONU (2005). Projet autrichien. Disponible sur le site  : http://sport.aus‑ minue la valeur de leurs réalisations et
tria.gv.at/Docs/2005/7/8/UN%20Year%20of%20Sport%20&%20Physical%20 renforce l’image des femmes en tant
Education%20Austrian%20Projects.doc?wai=true qu’objets sexuels, ce qui est nuisible
pour toutes les femmes132.

30
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

Les athlètes masculins tirent égale‑ portance de la violence et du harcè‑ culins. Ainsi, une des participantes au
ment parti de la commercialisation de lement dans le sport : 40 à 50 % des programme de la Mathare Youth Sport
l’industrie du sport comme le démon‑ athlètes femmes interrogées au Ca‑ Association au Kenya a noté « quand j’ai
trent les collections de vêtements des nada et 27 % en Australie ont fait état commencé à jouer pour la MYSA, mon
stars masculines du sport, comme Björn de harcèlement136. Une étude relative père disait que le football n’était pas
Borg (Suède) et Ian Thorpe (Australie). aux athlètes australiens a fait apparaî‑ un sport de filles et me battait. Aussi,
Toutefois, Mme Mary Jo Kane, directrice tre que 31 % des femmes et 21 % des quand je voulais aller jouer, ma mère me
du Tucker Center for Research on Girls hommes ont indiqué qu’ils avaient été protégeait en disant qu’elle m’avait en‑
and Women in Sport de l’Université du victimes d’abus sexuels à un moment voyée quelque part141 ». Ces attitudes
Minnesota, a noté que le nombre d’ima‑ donné dans leur existence. Sur ce pour‑ peuvent parfois être modifiées lorsque
ges sexuelles d’athlètes masculins est centage, 41 % des femmes et 29 % les activités sportives se déroulent en
nettement inférieur au nombre d’ima‑ des hommes avaient fait l’objet d’abus milieu scolaire, plutôt que dans d’autres
ges décrivant les hommes simplement sexuels dans le milieu sportif137. Un pro‑ installations, parce que les parents peu‑
comme de grands athlètes, ce qui n’est jet de recherche norvégien mené sous vent considérer que les écoles sont des
pas le cas pour les femmes133. Les rè‑ l’égide du Comité norvégien olympique environnements plus sûrs pour que leur
glements officiels peuvent également de 1995 à 2000 a conclu que 28 % des fille pratique un sport.
contribuer à sexualiser les athlètes athlètes femmes avaient fait l’objet de Le harcèlement verbal et physique
féminines, car ils exigent parfois que harcèlements sexuels dans un contexte des entraîneurs et des responsables,
les femmes portent des uniformes qui sportif. Cette étude a également mon‑ comme des remarques méprisantes
révèlent les formes, même si cela ne tré que les athlètes femmes avaient été et des regards ou des attouchements
répond à aucun objet fonctionnel. On a harcelées sexuellement par des fem‑ inappropriés constituent une préoccu‑
appelé cela la « sexploitation »134. mes (15 %) et par des hommes (45 %), pation particulière. Une étude menée
La promotion et la popularisation des dans le milieu sportif ou ailleurs138. Les en République tchèque a fait apparaître
sports féminins nécessitent une aug‑ jeunes athlètes sont particulièrement que 45 % des athlètes femmes avaient
mentation de la couverture dans les mé‑ vulnérables. Aux États‑Unis, 31 % des été l’objet d’un harcèlement sexuel de
dias ainsi qu’une importante améliora‑ affaires de harcèlement concernent des la part d’une personne dans le milieu
tion de l’ampleur, de la profondeur et de adolescentes et, au Danemark, 25 % sportif, dont 27 % du fait d’un entraî‑
la qualité des médias sportifs féminins, des sportives de moins de 18 ans ont neur142. Au Canada, 21,8 % des athlè‑
comme demandé dans l’appel à l’action fait état de harcèlement ou connaissent tes femmes interrogées ont fait état de
de Windhoek. Une peinture non discrimi‑ une proche qui a été victime d’un har‑ relations avec une figure d’autorité spor‑
natoire des athlètes féminines dans les cèlement139. tive, 23 % d’entre elles avaient moins
médias sportifs et la commercialisation, Les femmes et les jeunes filles peu‑ de 16 ans et 8 % se sentaient tenues
non seulement fournirait des modèles vent faire l’objet d’un harcèlement ver‑ d’avoir ce type de relations143. Une en‑
positifs, mais encouragerait davantage bal, y compris de nature sexuelle, du quête réalisée pendant un marathon au
de femmes et de jeunes filles à devenir fait d’autres athlètes, d’entraîneurs, de Mexique a fait apparaître que 71 % des
athlètes et pourrait également inciter da‑ responsables, de spectateurs, de leur 150 personnes interrogées avaient été
vantage de femmes à consommer des famille ou de membres de la collecti‑ victimes de harcèlement dans le sport
médias sportifs et d’autres produits; vité. Ainsi, les jeunes filles qui ont joué ou connaissaient une personne qui en
cela aurait également une influence po‑ au football dans le cadre du programme avait été victime. Parmi celles‑ci, 67 %
sitive sur les stéréotypes sexuels et la de la Mathare Youth Sports Association ont indiqué que l’auteur du harcèlement
sexualisation des femmes dans tous les au Kenya ont fait état des sarcasmes était l’entraîneur et 92 % ont déclaré
domaines de la société. des garçons qui les taquinaient alors que le harcèlement s’est déroulé dans
qu’elles se promenaient dans la collec‑ une installation sportive ou sur le lieu
tivité et du fait qu’elle risquaient d’être de travail144.
La violence à l’égard des harcelées par les garçons des rues qui La violence, l’exploitation et les sévi‑
femmes, leur exploitation se trouvaient à proximité du terrain140. ces en milieu sportif préoccupent tou‑
et le harcèlement sexuel Le risque de violence et de harcè‑ tes les femmes, et pas seulement les
Une autre conséquence de la sexua‑ lement peut résulter de la résistance femmes athlètes. La notion de virilité
lisation des femmes athlètes est l’ac‑ des hommes à la mise en cause de fondée sur la dominance des hommes,
croissement du harcèlement, de l’ex‑ limites spécifiques selon les sexes et leur force et leur puissance physique
ploitation et de la violence à l’égard à l’affirmation de l’indépendance des qui est traditionnellement renforcée
des femmes135. Des études réalisées femmes, ou peut survenir parce que les par le sport masculin peut se traduire
dans un certain nombre de pays don‑ femmes participent à des sports tradi‑ par de la violence à l’égard de toutes
nent certaines indications quant à l’im‑ tionnellement considérés comme mas‑ les femmes. Ces notions de virilité peu‑

31
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

vent contribuer à l’accroissement des nisation et les fonds nécessaires pour La prévention de la violence, du har‑
niveaux de violence sexuelle du fait faire la traite d’un nombre considérable cèlement et de l’exploitation dans le
d’athlètes masculins. Toutefois, de tel‑ de femmes dans un pays pour une ma‑ sport est abordée graduellement aux
les conduites, déplorables, ne semblent nifestation de courte durée constitue‑ niveaux politique et opérationnel. Ainsi,
pas avoir d’incidence sur la popularité raient un investissement trop élevé, la recommandation sur la discrimination
des stars sportives hommes, comme compte particulièrement tenu d’une à l’encontre des femmes et des jeunes
l’a reconnu Frank Deford le commenta‑ importante présence policière146. En filles dans les activités sportives adop‑
teur sportif aux États‑Unis : revanche Interpol a constaté que les tée par l’Assemblée parlementaire du
« Il semble qu’il ne se passe guère réseaux de prostitution constituent Conseil de l’Europe en 2005 demande
des organismes spécifiques pour tirer de combattre l’abus sexuel dans les
de semaines sans qu’un sportif pro‑
activités sportives150. Cette recom‑
fessionnel ou une étoile sportive uni‑ parti des importantes manifestations
mandation faisait suite à la résolution
versitaire soit arrêté du fait d’une ac‑ sportives et qu’une augmentation de la
adoptée en 2000 par le Conseil de l’Eu‑
cusation de brutalité à l’égard d’une prostitution a été constatée pendant la
rope relative à la prévention du harcèle‑
femme. Il est difficile de donner une Coupe des confédérations de la Fédé‑
ment et de l’abus sexuels des femmes,
explication simple, mais cette ten‑ ration internationale de Football Asso‑
des jeunes et des enfants dans le sport
dance regrettable peut certainement ciation en 2005147. (3/2000), dans laquelle les ministres
être imputée en partie au fait que Un projet de recherche de l’Organi‑ européens responsables du sport ont
les athlètes reçoivent tant et qu’on
sation internationale pour les migrations décidé d’engager des recherches sur
leur pardonne tant, depuis leur plus
sur le trafic et la Coupe du monde de ce phénomène, d’élaborer une politi‑
jeune âge, qu’ils estiment avoir des
2006 a fait apparaître que, bien que l’on que nationale et ont suggéré des me‑
prérogatives du type de celles que
ne dispose que de données limitées, sures à prendre151.
l’on trouvaient jadis seulement dans
toutes les informations disponibles in‑ La Commission exécutive du Co‑
les familles royales. Après un certain
diquent qu’il n’y a pas eu augmentation mité international olympique a adopté
temps, il est difficile de croire que
du trafic pendant et après la Coupe du une déclaration de consensus sur le
quelqu’un refusera vos avances, en
monde. Les campagnes de prévention harcèlement et les abus sexuels dans
particulier une femme. Cependant,
menées par le Gouvernement allemand le sport en février 2007. Ce document a
si on se plaint beaucoup de la vio‑
et les ONG internationales et locales été établi par un groupe d’experts et de
lence des athlètes à l’égard des fem‑
ainsi que l’attention accrue prêtée par la chercheurs lors d’un séminaire tenu à
mes, celle-ci n'a pas eu d'incidences
police peuvent avoir eu des incidences Lausanne en octobre 2006. La Déclara‑
sur la popularité d’un sport quelcon‑
positives en la matière. Ainsi, un certain tion définit les problèmes, identifie les
que, en particulier dans le cadre de
nombre d’initiatives ont été mises en facteurs de risque et fournit des lignes
la National Basketball Association,
œuvre, dont des lignes directes mul‑ directrices en matière de prévention et
où il semble que l’on relève le plus
tilingues, des abris pour les victimes de résolution. L’objectif est d’améliorer
grand nombre de cas de conduites
du trafic, des activités de vulgarisation la santé et la protection des athlètes par
répréhensibles? Jusqu’à preuve du
la promotion de politiques préventives
contraire, on peut continuer à suppo‑ destinées aux femmes dans leur pays
efficaces et de sensibiliser davantage
ser que la manière dont les athlètes d’origine. L’étude a également noté que
toutes les parties prenantes et acteurs
professionnels traitent les femmes les caractéristiques de la communauté
en matière de sport à ces problèmes.
n’entre simplement pas en ligne des supporters et le cadre général de la
Les recommandations sont notamment
de compte, aussi longtemps qu’ils Coupe du monde de 2006 ont joué un
les suivantes :
traitent les sports que nous aimons rôle important, car on a compté parmi
avec respect et sérieux145. » les supporters de nombreuses familles • Adopter des politiques et des pro‑
La relation entre les manifestations avec enfants148. Malheureusement, cédures conformes aux disposi‑
sportives internationales et la prosti‑ des tentatives d’empêcher les trafics tions internationales en matière
tution et le recours au trafic d’êtres d’êtres humains dans ce contexte peu‑ d’éthique et de droits de la per‑
humains pour répondre à la demande vent aboutir à une discrimination accrue sonne, applicables à tous;
constituent une autre préoccupation re‑ à l’égard des femmes, comme l’illustre • Favoriser des débats ouverts au
lative à l’exploitation des femmes dans la proposition tendant à imposer des sujet du harcèlement sexuel, de
un contexte sportif. Si la relation entre exigences spéciales en matière de visa l’homophobie et de l’exploitation
les manifestations sportives et le trafic aux femmes originaires de pays non des femmes et des hommes dans
d’être humains est souvent établie, une membres de l’Union européenne, à le sport;
représentante de Ban Ying, ONG qui titre de mesures pour lutter contre le • Assurer un équilibre équitable des
fournit une assistance aux prostituées trafic des femmes aux fins de la prosti‑ hommes et des femmes dans tous
d’Asie du Sud‑Est, indique que l’orga‑ tution lors de la Coupe du monde149. les rôles et des styles de direction

32
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

démocratiques pour lutter contre ments sportifs sont tous d’importants visant à tenir compte de l’égalité des
les abus du pouvoir; critères pour accroître la sécurité des hommes et des femmes et d’initiatives
• Promouvoir un sport libre de harcè‑ femmes et des jeunes filles lorsqu’elles destinées spécifiquement aux femmes.
lement par des programmes d’édu‑ participent à des activités sportives, en Toutefois, l’ampleur du problème de la
cation et de formation à l’intention particulier lorsque les entraînements discrimination à l’égard des femmes et
ou les compétitions s’achèvent après des jeunes filles dans les activités spor‑
de tous ceux qui participent au
la tombée de la nuit. De nouveaux ef‑ tives exige des mesures renforcées et
sport;
forts devraient porter sur la recherche, il convient d’intensifier et d’élargir des
• Suivre activement l’efficacité de
la sensibilisation et les activités pro‑ stratégies et des programmes.
toutes les initiatives de lutte contre
motionnelles; l’adoption de politiques
le harcèlement; La prise en compte de l’égalité entre
et de procédures ne se prêtant pas au
• Effectuer des recherches concer‑ hommes et femmes dans les activités
harcèlement; la promotion des femmes
nant les expériences des hommes, sportives est essentielle et nécessite
à des postes d’entraîneurs, de direction
des femmes, des garçons et des que les organismes sportifs identifient
ou à tout autre poste de responsabilité;
jeunes filles en matière d’abus et et prennent explicitement en compte
et l’accès à des voies de recours153.
de brimades dans le sport; l’égalité entre hommes et femmes
L’impunité ne saurait perpétuer le ha‑
• Faire en sorte que les athlètes dans tous leurs domaines d’activité, par
rassement, l’exploitation et la violence
participent activement à la prise exemple l’élaboration des politiques, la
à l’égard des femmes et des jeunes
planification, les procédures budgétai‑
de décisions à tous les niveaux des filles dans le sport.
res, la mise en valeur des ressources
activités sportives152.
humaines, y compris le recrutement, la
Un groupe d’experts spécialisés promotion, la fidélisation du personnel
dans le domaine des femmes et L’avenir : conclusions et et la formation ainsi que la recherche
du sport — Kari Fasting (Norvège), recommandations et les statistiques. La prise en compte
Celia Brackenridge (Royaume‑Uni), de l’égalité entre hommes et femmes
Sandi Kirby (Canada) et Trisha Leahy dans toutes les politiques et tous les
(Hong Kong) — a également été chargé Une gamme d’acteurs prennent des programmes sportifs exigera de mieux
par le Centre de recherche Innocenti mesures pour résoudre les problèmes comprendre les obstacles que les
de l’UNICEF à Florence d’élaborer une posés par la discrimination et les iné‑ femmes et les jeunes filles peuvent
synthèse sur la violence à l’égard des galités dans les activités sportives, rencontrer pour accéder aux activités
enfants dans le sport. y compris les pouvoirs publics, le sys‑ sportives et à l’activité physique, y
Il reste encore beaucoup à faire pour tème des Nations Unies, les organis‑ participer et en bénéficier, et identifier
lutter contre l’exploitation, le harcèle‑ mes sportifs et les ONG. Les stratégies les moyens de les surmonter. Ainsi, au
ment et la violence à l’égard des fem‑ communes concernent la sensibilisa‑ nombre des stratégies de changement
mes dans le sport. Ainsi, des moyens tion et les activités promotionnelles, utiles, on peut citer la mise en place
de transport bon marché et fiables, des ainsi que l’élaboration de politiques et de ressources et d’une infrastructure
horaires appropriés pour les manifesta‑ de programmes dans un objectif d’éga‑ physique appropriées, l’élaboration
tions sportives et la sûreté des emplace‑ lité des sexes, au moyen de méthodes de règles et règlements équitables, la
sensibilisation quant aux avantages du
sport et aux capacités des femmes et
Lutter contre le harcèlement et la violence des jeunes filles.
des entraîneurs à l’égard des femmes
Toutefois, il est important d’avoir à
WomenSport International encourage tous les organismes sportifs à établir l’esprit que la prise en compte de l’éga‑
des codes d’éthique et de conduite à l’intention des entraîneurs; à favoriser lité entre hommes et femmes n’élimine
un climat de débat ouvert au sujet du harcèlement et des abus sexuels; à pas la nécessité d’activités destinées
développer l’autonomie des athlètes dans toute la mesure possible; à faire spécifiquement aux femmes et aux
figurer les questions de harcèlement et d’abus sexuels dans les program‑ jeunes filles. Les ressources, les res‑
mes d’éducation des entraîneurs; à introduire des mécanismes de plaintes ponsabilités et le pouvoir ne sont pas
et de médiation; et à adopter des procédures de sélection rigoureuses pour répartis équitablement entre femmes
la nomination de tout le personnel. et jeunes filles et hommes et garçons.
Source  : Women Sport International (WSI) Task Forces. The Sexual Eu égard à l’importance des écarts en‑
Harassment Task Force: Brochure on Sexual Harassment and Abuse in Sport. tre les sexes dans de nombreuses acti‑
Women Sport International, États‑Unis. Disponible sur le site  : http://www. vités sportives, il faudra, pour remédier
sportsbiz.bz/womensportinternational/taskforces/harassment_brochure.htm au problème, recourir à la discrimination
positive et élaborer des programmes

33
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

spécifiquement destinés aux femmes de l’autre, fournir un appui spécifique, d’installations adaptées aux deux sexes
et aux jeunes filles pendant une cer‑ le cas échéant. Cela est essentiel pour et aux handicapés, tenant compte de
taine période. que les femmes et les jeunes filles han‑ la nécessité de vestiaires sûrs, dotés
Les bases d’un cadre d’action ration‑ dicapées participent pleinement aux d’un éclairage satisfaisant et desservis
nel aux fins de la promotion de l’éga‑ sports de loisir et de compétition, en par des moyens de transport adaptés.
lité des sexes et de l’autonomisation tirent profit et acquièrent de l’autono‑ Les initiatives doivent aborder un cer‑
des femmes dans les activités spor‑ mie à cette occasion. tain nombre de problèmes essentiels,
tives sont déjà en place. Les organes S’agissant de la participation des tels que les stéréotypes sexuels, les
aux niveaux international, régional et femmes à la prise de décisions, il ne relations de pouvoir entre entraîneur
national, en particulier le mouvement faut pas se limiter à accroître le nombre et athlète ainsi que la relation entre les
des femmes et du sport, ont déployé de femmes occupant des postes de manifestations sportives internationa‑
d’importants efforts pour fournir des responsabilités mais améliorer l’effica‑ les et la prostitution et le risque du tra‑
recommandations précises de politique cité et les incidences de la participation fic d’être humains à cette occasion.
générale en vue d’éliminer les désé‑ des femmes, en leur donnant un plus Un certain nombre d’autres domai‑
quilibres que les femmes et les jeunes grand rôle dans l’élaboration des politi‑ nes critiques nécessitent une attention
filles rencontrent dans leur participation ques, dans l’affectation des ressources accrue. Il convient de renforcer sensi‑
aux sports, quel que soit le domaine ou et dans la mise au point et la gestion blement le contrôle et l’évaluation de
le niveau. Ces organes se sont égale‑ des programmes. Il conviendrait d’éva‑ l’incidence des initiatives, par exemple
ment employés à accélérer le change‑ luer l’accès des femmes aux possibili‑ au moyen d’objectifs et de quotas. Des
ment, en particulier au moyen d’activi‑ tés de promotion dans les organismes données fiables et comparables sont
tés promotionnelles, de la recherche et sportifs et d’identifier et de fournir des nécessaires, en tant que mécanisme
de la collecte de données, du suivi des mécanismes d’appui en vue d’accroître de promotion et de sensibilisation et
activités et de l’indication des progrès ces possibilités. Il importe également comme moyen pour améliorer l’effi‑
réalisés. Toutefois, ce cadre peut être d’évaluer à intervalles réguliers les in‑ cacité du suivi et des rapports concer‑
nettement renforcé et élargi dans un cidences des mesures de discrimina‑ nant la mise en œuvre des politiques et
certain nombre de domaines, y compris tion positive et d’ajuster les stratégies des programmes. Il faudrait chercher à
par l’affectation de ressources compte en conséquence. En outre, il convient améliorer la diffusion des données et
tenu de l’égalité des sexes, la fixation d’établir des bases de données sur des statistiques, y compris dans les
d’objectifs plus élevés s’agissant de la les femmes occupant des fonctions médias. Il convient de prendre des ini‑
participation des femmes à des postes dirigeantes dans le sport, à l’intention tiatives pour constituer une solide base
de responsabilité et à des fonctions de ceux qui cherchent des candidates de données sur les stratégies qui ont
dirigeantes et le suivi de la réalisation à des postes de responsabilités. En fait leurs preuves et les pratiques pro‑
de ces objectifs; et l’élaboration et la l’absence de telles bases de données, metteuses en vue d’accroître la partici‑
mise en œuvre de politiques et de co‑ les organismes peuvent continuer à pation des femmes et des jeunes filles
des de conduite concernant la violence, prétendre qu’aucune femme dotée aux activités sportives et de promou‑
l’exploitation et le harcèlement dans le des compétences ou de l’expérience voir le sport aux fins de l’égalité des
sport. Il faut également, à tous les ni‑ nécessaires ne souhaite occuper des sexes.
veaux, des plans d’action qui fournis‑ postes clés. Il est essentiel d’adopter des stra‑
sent des directives concrètes sur les Il convient de prendre des initiatives tégies visant à lutter contre la manière
mesures à prendre et les personnes qui visent à lutter contre toutes les for‑ souvent inadéquate et négative dont
qui doivent les prendre, assortis de mes de violence, d’exploitation et de le sport féminin est décrit dans les
calendriers, d’objectifs concrets, d’in‑ harcèlement à divers niveaux, y com‑ médias. Il convient de s’employer non
cidences en matière de ressources et pris dans les familles, les écoles, les seulement à accroître le nombre des re‑
de dispositions relatives au contrôle et équipes sportives et les communautés portages mais à en améliorer la qualité
à l’établissement de rapports. et lors de compétitions locales, natio‑ et le style. Les efforts peuvent, entre
Il est nécessaire d’adopter une op‑ nales, régionales et internationales. Il autres, viser à réduire la représentation,
tique double en ce qui concerne les faudrait avoir la volonté de créer des la commercialisation et la promotion
sports et les femmes et les jeunes environnements sûrs et porteurs pour sexualisées du sport féminin et à modi‑
filles handicapées : il faut, d’une part, que les femmes et les jeunes filles fier les stéréotypes sexuels dominants
faire en sorte que les problèmes des puissent participer à des activités spor‑ pour refléter les progrès en matière
femmes et des jeunes filles handica‑ tives. Ainsi, pour améliorer la sécurité d’égalité des sexes dans le sport.
pées soient systématiquement pris en et la sûreté, il faudra prêter attention Les exemples de sportives et la
compte dans tous les aspects des po‑ à l’emplacement des installations, à mise au point de mécanismes de tu‑
litiques et des programmes sportifs et, un horaire approprié, à la conception torats constituent d’importantes stra‑

34
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

tégies. Les modèles dont il faut s’ins‑ les avantages qu’elles en tirent. Parmi fonctions de direction, y compris dans
pirer et l’appui ne sont pas seulement ces acteurs, on trouve les pouvoirs et les médias. Les hommes doivent être
nécessaires pour les jeunes filles et les organismes publics ainsi que les or‑ incités à jouer un rôle d’appui plus vi‑
femmes. Il existe également un be‑ ganismes sportifs aux niveaux local, sible. Il est également essentiel d’as‑
soin critique d’athlètes, d’entraîneurs, national et international, les établisse‑ surer un suivi pour garantir l’efficacité
de journalistes et d’autres animateurs ments de recherche et de formation, du programme de formation fourni aux
hommes, sensibles à l’égalité des les organisations et réseaux féminins femmes et aux hommes.
sexes, qui pourraient servir de source de même que les organismes de dé‑ D’autres alliés critiques pourraient
d’inspiration aux garçons et aux jeunes veloppement. Il faudrait également ob‑ également être identifiés, par exemple
hommes et leur fournir un appui. tenir la participation active des particu‑ dans les parlements, ainsi que dans les
Un changement organisationnel est liers qui s’occupent de la promotion et mécanismes nationaux mis en place
particulièrement important, y compris de la réalisation des activités sportives pour favoriser l’égalité des sexes et
en ce qui concerne la culture des orga‑ ainsi que de la recherche et de l’établis‑ l’autonomisation des femmes, comme
nisations, leurs valeurs, normes, règles sement de rapports à leur sujet ou qui les ministères de la femme, les com‑
et procédures. Les aspects pratiques ont une quelconque influence sur les missions sur l’égalité des sexes et les
des modifications en matière d’orga‑ activités sportives — par exemple les médiateurs.
nisation, comme l’établissement de entraîneurs, les dirigeants, d’autres res‑ L’Année internationale du sport et
calendriers appropriés et la fourniture ponsables, les journalistes et les athlè‑ de l’éducation physique en 2005 a sus‑
de services de garderie, peuvent être tes eux‑mêmes. Un important défi, que cité une attention considérable envers
critiques pour la pleine participation des l’on n’a pas suffisamment cherché à re‑ la question du sport et du développe‑
femmes. Étant donné que les femmes lever, consiste à déterminer les moyens ment dans le monde entier. Il est main‑
sont actuellement faiblement représen‑ de développer la responsabilisation de tenant temps de tirer profit de l’impul‑
tées dans les organisations sportives, il ces acteurs essentiels. sion créée par l’Année internationale
incombe essentiellement aux hommes Les hommes et les jeunes garçons et d’assurer l’intégration systématique
ayant des fonctions dirigeantes de pro‑ devraient également faire l’objet d’une et efficace d’une perspective d’égalité
mouvoir et de maintenir la modification formation relative à l’égalité des sexes des sexes dans tous les domaines et à
organisationnelle nécessaire. dans le sport et à l’autonomisation des tous les niveaux des activités sportives.
Toute une gamme d’acteurs de‑ femmes et des jeunes filles. Le mou‑ Tous les acteurs clés doivent réaliser
vraient collaborer pour promouvoir l’ac‑ vement sur les femmes et le sport de‑ des efforts concertés pour progresser
croissement de l’accès et de la partici‑ vrait identifier des alliés critiques parmi en matière d’égalité des sexes dans le
pation des femmes et des jeunes filles les hommes athlètes, entraîneurs, diri‑ sport et d’autonomisation des femmes
à tous les domaines sportifs ainsi que geants ou ceux qui occupent d’autres et des jeunes filles grâce au sport.

35
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

9 Oglesby, Carole A., et al. (2006), advance sport participation of women


Notes
op. cit. and girls with disabilities: A response
1 History of Women in Sports Time‑ 10 Organisation mondiale de la santé from the International Working Group
line, 1930‑1959 and 1990‑1997. Dis‑ (2007c). Physical activity and older on Women and Sport ». Dans Sport
ponible sur le site  : www.northnet. people: For people of all ages, physi‑ in the United Nations Convention on
org/stlawrenceaauw/timelne3.htm et cal activity improves the quality of life the rights of persons with disabilities.
www.northnet.org/stlawrenceaauw/ in many ways. Genève (Suisse). Dis‑ Groupe de travail international sur les
timelne6.htm ponible sur le site : http://www.who. personnes handicapées et le sport
2 History of Women in Sports Timeline, int/moveforhealth/advocacy/informa‑ Boston (États‑Unis) : Northeastern
1899. Disponible sur le site : www. tion_sheets/elderly/en/index.html University.
northnet.org/stlawrenceaauw/timeline. 11 Ibid. 19 Équipe de travail interinstitutions des
htm 12 Bailey, Richard, I. Wellard et H. Dis‑ Nations Unies sur le sport au ser‑
3 Oglesby, Carole A., en collaboration more (2004). Girls’ participation in vice du développement et de la paix
avec le Groupe de travail international physical activities and sports: Bene‑ (2003), op. cit.
sur les femmes et le sport, the Inter‑ fits, patterns, influences and ways 20 Organisation des Nations Unies
national Association of Physical Educa‑ forward. Centre for Physical Edu‑ (2006b). Le sport au service du déve‑
tion for Women and Girls, le Conseil cation and Sport Research. United loppement et de la paix : progrès et
international pour l’éducation physique Kingdom: Canterbury Christ Church perspectives. Rapport du Secrétaire
et la science du sport (2006). « Positive University College. Disponible sur le général (A/61/373). New York.
Embodiment: Contributions of Sport, site : http://www.icsspe.org/portal/ 21 Organisation des Nations Unies
Exercise and Physical Recreation to download/Girls.pdf?PHPSESSID=00 (1995). Rapport de la quatrième
the Life‑long Development of Girls 2ba9b543c789519ae82d8eaf0862b8 Conférence mondiale sur les fem‑
and Women », exposé rédigé pour la 13 Darlison, E. (1998). Gender, sport, mes Beijing, 4‑15 septembre 1995.
Division de la promotion de la femme physical activity and social develop‑ New York (Publication des Nations
de l’Organisation des Nations Unies. ment. Document non publié, Paris, Unies, numéro de vente : F.96.IV.13).
4 Organisation mondiale de la santé UNESCO. Cité dans : Oglesby, Carole Voir Domaine critique B, Éducation et
A., et al. (2006), op. cit. formation des femmes, objectif stra‑
(2007a). Why move for health. Genève
(Suisse). Disponible sur le site : http:// 14 Assemblée générale des Nations tégique B.2., par. 83(m) et Domaine
www.who.int/moveforhealth/en/ Unies (1948). Déclaration universelle critique C, les femmes et la santé,
des droits de l’homme. Adoptée par objectif stratégique C.2., par. 107(f).
5 Organisation mondiale de la santé
l’Assemblée générale dans sa résolu‑ 22 Commission de la condition de la
(2007b). Women and Physical Acti‑
tion 217 A (III) du 10 décembre 1948. femme (1999). Rapport sur les tra‑
vity. Genève (Suisse). Disponible sur
New York. vaux de la quarante‑troisième ses‑
le site : http://www.who.int/movefo‑
15 Organisation des Nations Unies pour sion de la Commission. (E/1999/27‑
rhealth/advocacy/information_sheets/
l’éducation, la science et la culture E/CN.6/1999/10). New York. Disponible
woman/en/index.html
(1978). Charte internationale de l’édu‑ sur le site : http://www.un.org/women­
6 Équipe de travail interinstitutions des
cation physique et du sport. Adoptée watch/daw/csw/43sess.htm#official
Nations Unies sur le sport au service par la Conférence générale à sa ving‑ 23 Organisation des Nations Unies
du développement et de la paix (2003). tième session, le 21 novembre 1978. (2000a). Nouvelles mesures et ini‑
Sport as a tool for development and Paris (France). tiatives pour la mise en œuvre de la
peace: Towards Achieving the Uni‑ 16 Organisation des Nations Unies Déclaration et du Programme d’action
ted Nations Millennium Development (1989). Convention relative aux droits de Beijing. Résolution adoptée par
Goals. New York. Disponible sur le de l’enfant. Adoptée par l’Assemblée l’Assemblée générale à sa vingt‑troi‑
site : http://www.un.org/sport2005/ générale dans sa résolution 44/25 du sième session extraordinaire, (A/
7 Oglesby, Carole A., et al. (2006), 20 novembre 1989. New York. RES/S‑23/3), par. 95(h). New York.
op. cit. 17 Organisation des Nations Unies Disponible sur le site  : http://www.
8 Guthrie, S. R., et S. Castelnuovo (2006a). Convention relative aux droits un.org/womenwatch/daw/followup/
(2001) “Disability management among des personnes handicapées. Adop‑ reports.htm
women with physical impairments: tée par l’Assemblée générale dans 24 Organisation des Nations Unies
The contribution of physical activity”. sa résolution 61/106 du 13 décembre (2006c) : Le sport, moyen de promou‑
Dans Sociology of Sport Journal, 18 2006. New York. voir l’éducation, la santé, le dévelop‑
(2001):16‑17, cité dans Oglesby, Carole 18 La Rivière‑Zijdel, Lydia (2007). « The pement et la paix. Résolution 61/10
A., et al. (2006), op. cit. Convention as an instrument to adoptée par l’Assemblée générale le

36
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

3 novembre 2006. New York. Dispo‑ (France) : Assemblée parlementaire, 41 Équipe de travail interinstitutions des
nible sur le site : http://www.un.org/ deuxième partie de la session de Nations Unies sur le sport au ser‑
Depts/dhl/resguide/r60.htm 2005. Disponible sur le site : http:// vice du développement et de la paix
25 Organisation des Nations Unies assembly.coe.int/Documents/Adop‑ (2003), op. cit.
(1979). Convention sur l’élimination tedText/ta05/EREC1701.htm 42 Ibid.
de toutes les formes de discrimina‑ 33 Conseil de l’Europe (2000). Résolu‑ 43 Oglesby, Carole A., et al., (2006),
tion à l’égard des femmes. Adoptée tion relative à la prévention du har‑ op. cit.
par l’Assemblée générale le 18 octo‑ cèlement et de l’abus sexuel des 44 Ibid.
bre 1979, New York. femmes, des jeunes et des enfants
45 Ibid.
26 Recommandation générale n° 25 dans le sport. Bratislava (Slovaquie),
concernant le premier paragraphe neuvième Conférence des minis‑ 46 S abo, Don, K. Miller, M. Farrell,
de l’article 4 de la Convention sur tres européens. Disponible sur le G. Barnes et M. Melnick (1998). The
l’élimination de toutes les formes de site : http://www.coe.int/t/dg4/sport/ Women‘s Sports Foundation report:
discrimination à l’égard des femmes, Resources/texts/spres00.3_en.asp Sport and teen pregnancy. East Mea‑
portant sur les mesures temporaires 34 Confédération africaine des sports dow, New York : Women‘s Sports
spéciales, par. 38. pour handicapés (2002). Politique : Foundation
27 Comité international olympique participation des femmes et des 47 Erkut, Sumru, et A. Tracy (2005),
(2004). Charte olympique. Lausan‑ jeunes filles aux activités sporti‑ Sports as Protective of Girls’ High‑Risk
ne, (Suisse). Disponible sur le site  : ves et récréatives. Disponible sur le Sexual Behavior 2000‑2005. Wel‑
http://multimedia.olympic.org/pdf/ site : www.iwg‑gti.org/e/archives/ lesley, MA: Wellesley Centers for
en_report_122.pdf ASCOD%20Policy.pdf Women, Wellesley College. Disponi‑
28 Groupe de travail international sur 35 Groupe intérim asiatique de travail ble sur le site : http://www.wcwonline.
la femme et le sport (1998). L’Appel sur les femmes et le sport (2001). org/joomla/index.php?option=com_c
à l’action de Windhoek. Namibie. Asian Women and Sport Action Plan ontent&task=view&id=678&Itemid=
Disponible sur le site  : http://www. 2001, 15  décembre 2001, Osaka 54
iwg‑gti.org/e/windhoek/call.htm (Japon). Disponible sur le site : http:// 48 Équipe de travail interinstitutions des
29 Groupe de travail international sur www.jws.or.jp/ae/actionplan_eng.pdf Nations Unies sur le sport au ser‑
la Femme et le Sport (2002b). Le 36 Deuxième Conférence asiatique sur vice du développement et de la paix
Communiqué de Montréal. Canada. (2003), op. cit.
les femmes et le sport (2003). Réso‑
Disponible sur le site : http://www. lutions de la Conférence de Doha, 49 O rganisation des Nations Unies
canada2002.org/e/communique/ adoptées le 20 décembre 2003 à (2006d). Déclaration d’engagement
index.htm Doha (Qatar). Disponible sur le site : sur le VIH/sida, cinq ans plus tard. Rap‑
30 La Directrice de la Division des Nations http://www.sportanddev.org/data/ port du Secrétaire général (A/67/136),
Unies pour la promotion de la femme, document/document/49.pdf New York, par. 12.
Carolyn Hannan, a prononcé une allo‑ 37 Troisième Conférence asiatique sur 50 Équipe de travail interinstitutions des
cution d’ouverture intitulée « Challen‑ Nations Unies sur le sport au ser‑
les femmes et le sport (2005). The
ging the gender order ». Quatrième vice du développement et de la paix
Yemen challenge, Sanaa (Yémen),
Conférence mondiale sur la femme et (2003), op. cit.
11‑12 mai. Disponible sur le site :
le sport, Kumamoto (Japon), 11‑14 mai
http://www.sportanddev.org/data/ 51 Organisation des Nations Unies
2006. Disponible sur le site : www.
document/document/41.doc (2000b). Résolution 1325 (2000)
un.org/womenwatch/daw
38 Fédération des jeux du Common­ adoptée par le Conseil de sécurité le
31 Bureau des Nations Unies à New York
wealth (2006). Statut. Royaume‑Uni. 31 octobre 2000 à New York. Dispo‑
pour le sport au service de la paix
Disponible sur le site : http://www. nible sur le site : http://www.un.org/
et du développement (2005). Uni‑
thecgf.com/about/constitution.pdf events/res_1325e.pdf
ted Nations Sport Bulletin, n° 4, 15
39 Organisation internationale du Travail 52 Oglesby, Carole A., et al. (2006),
juin, New York. Disponible sur le
site : http://www.un.org/sport2005/ (2006). « Le BIT célèbre la Journée op. cit.
newsroom/bulletin/united_nations_ internationale de la femme. Des 53 Bailey, R., I. Wellar et H. Dismore
sport_bulletin_4_15_june_05.pdf championnes pressent les femmes (2004), op. cit.
32 Conseil de l’Europe (2000). Résolu‑ d’intensifier le combat pour la justice 54 Équipe de travail interinstitutions des
tion sur la discrimination à l’encontre sociale  ». Communiqué de presse Nations Unies sur le sport au ser‑
des femmes et des jeunes filles dans ILO/06/8, 8 mars 2006. vice du développement et de la paix
les activités sportives, Strasbourg 40 Ibid. (2003), op. cit.

37
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

55 Brady, Martha (2005). “Letting girls 63 History of Women in Sports Time‑ pulsury heteosexuality: a case study
play: Using sport to create safe spa‑ line, 1900‑1929 et 1930‑1959 et of Women’s Rugby Union.” Interna‑
ces and build social assets”. Dans 1990‑1997. Disponible sur le site : tional Review for the Sociology of
Promoting healthy, safe, and produc‑ www.northnet.org/stlawrenceaauw/ Sport, vol. 34, n° 3.
tive transitions to adulthood, Exposé timelne2.htm et www.northnet.org/ 72 Organisation internationale du Travail.
n° 1, mai 2005. New York: Population stlawrenceaauw/timelne3.htm et « Le BIT célèbre la Journée internatio‑
Council. Disponible sur le site : http:// www.northnet.org/stlawrenceaauw/
nale de la femme. Des championnes
www.popcouncil.org/pdfs/TABriefs/ timelne6.htm
pressent les femmes d’intensifier le
GFD_BRIEF1_SPORTS_update.pdf 64 Murray, Sarah (2002). Unveiling Myths: combat pour la justice sociale ». Com‑
56 Mouvement olympique (2004). Muslim Women and Sport. New York: muniqué de presse ILO/06/8, 8 mars
«  Femmes et sport  ». Dans Revue Women’s Sports Foundation. Consul‑ 2006.
olympique, février. Lausanne (Suisse). ter : http://www.womenssportsfoun‑
73 ”Bihar’s football crazy girls”, BBC
Consulter  : http://www.olympic.org/ dation.org/cgi‑bin/iowa/issues/part/
News, 26 juin 2006. Disponible sur le
common/asp/download_report.asp? article.html?record=863
site : http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/
file=en_report_792.pdf&id=792 65 Ibid.
south_asia/5094308.stm
57 Organisation des Nations Unies 66 Islamic Federation of Women Sport.
74 Le Mouvement olympique (2004),
(2007). United Nations Sports Bulletin, Voir : http://www.ifws.org/English/
op. cit.
n° 24, 15 janvier 2007. Disponible sur Default.aspx?page=AsasName
le site : http://www.un.org/sport2005/ 75 Riordan, James (2000). “Chinese
67 “Objectives of Women Islamic
newsroom/un_sport_bulletin.html Women and Sport Success, Sexuali‑
Games Met, American Coach”,
58 History of Women in Sports Time­line, ty, Suspicion”, Dans Women in Sport
28  septembre 2005. Disponible sur
1900‑1929. Disponible sur le site : and Physical Activity Journal. 31 mars
le site : http://www.chnpress.com/
www.northnet.org/stlawrenceaauw/ 2000, vol. 9, n° 1.
news/?Section=1&id=1251
timelne2.htm 76 Provisional Programme of Play. Wim‑
68 Women’s Sports Foundation (2006).
59 Mouvement olympique. Women and “Muslim women in sport: A minority bledon. Site Web officiel. Disponible
sport in the Olympic Games. Dispo‑ within a minority”, WSF Factsheet. sur le site : http://www.wimbledon.
nible sur le site : http://www.olympic. Décembre 2006. org/en_GB/about/guide/schedule.html
org/uk/organisation/missions/women/ 69 Oglesby, Carole A., et al., op. cit. 77 www.pay‑equity.org/PDFs/sports­
activities/women_uk.asp professional.pdf (tiré de OIT : « Facts
70 Meier, Marianne (2005). Gender Equi‑
60 Shapiro, Leonard (2006). Burk Still Is on Women at Work », mars 2006).
ty, Sport and Development. Suisse :
Pressuring Augusta National, jeudi 6 Académie suisse pour le développe‑ 78 Information communiquée par Johan‑
avril. États‑Unis: Washington Post. ment. na Adriaanse. Groupe de travail inter‑
Voir : http://www.washingtonpost.com/ national sur les femmes et le sport.
71 Mennesson, C., et J. Clement (2003).
wp‑dyn/content/article/2006/04/05/
“Homosociability and Homosexua‑ 79 ”The World’s Best-Paid Athle‑
AR2006040502281.html
lity: The Case of Soccer Played by tes”, 22 mars 2006. Disponible sur
61 Bureau international du Travail (2006)
Women”. Dans International Review le site : http://www.forbes.com/
« Les femmes dans le monde du for the Sociology of Sport, 2003, business/2006/03/22/woods‑sha‑
sport : des chances égales  ? ». 38, 3 sept., 311‑330; Plymire, Darcy, rapova‑nike_cx_lr_0322athletes_2.
Genève : Travail. Le magazine de et P.  Forman (2001). “Speaking of html
l’OIT, n° 56. Disponible sur le site : Cheryl Miller: Interrogating the Les‑ 80 Lacey, Rose (2006). Sports Busi‑
http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/ bian Taboo on a Women’s Basket‑
public/‑‑‑dgreports/‑‑‑dcomm/docu‑ ness, The World’s Best‑Paid Athle‑
ball Newsgroup”. National Women’s
ments/publication/dwcms_080599. tes. 3 mars. New York: Forbes.com.
Studies Association Journal; Elling,
pdf Consulter : http://www.forbes.com/
Agnes, P. De Knop et A. Knoppers,
62 Juliet business/2006/03/22/woods‑sha‑
Macur (2006). “Woman (2000). “The Social Integrative Mea‑
rapova‑nike_cx_lr_0322athletes_2.
Breaks the Pin Barrier In Making ning of Sport: A Critical and Compara‑
html
the Pro Bowlers Tour”. Dans The tive Analysis of Policy and Practice in
New York Times, 15 juin 2006. the Netherlands.” Sociology of sport 81 Chrisler, J. C. et J. M. Lamont (2002).
Disponible sur le site : http://www. journal. 18.4: et A. De Jong (13 avril ”Can exercise contribute to the goals
nytimes.com/2006/06/15/sports/ 2005). “Female athletes face lesbian of feminist therapy?” Dans Women
othersports/15bowler.html?ex=1308 stereotypes”. Daily Bruin; UCLA ; et & Therapy, 25(2) 2002, p. 9‑22, cité
024000&en=7a2d3dcf68138dc8&ei Wright, Jan, et C. Gill. “Sport, the dans  : Oglesby, Carole A., et al.
=5088&partner=rssnyt&emc=rss media and the construction of com‑ (2006), op. cit.

38
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

82 Oglesby, Carole A., et al. (2006), for the World Health Organization, ties for women in Paralympic sport.
op. cit. Organisation mondiale de la santé. Bonn (Allemagne): IPC. Disponible sur
83 Australian Sports Commission (2001). Disponible sur le site : http://www. le site : http://www.paralympic.org/
icsspe.org/portal/download/PEworld‑ release/Main_Sections_Menu/IPC/
Pregnancy in Sport — Forum Outco‑ Organization/Standing_Committees/
mes, 1er août. Sydney (Australie): wide.pdf
Commission_Women_Sport/WISC.
Wentworth Rydges. Disponible sur 97 Ibid.
html
le site : http://www.ausport.gov.au/ 98 United States Centers for Disease 107 Pour les rapports, consulter le site :
women/forum.asp Control and Prevention (2001). Data www.paralympic.org/release/Main_
84 “Another School Barrier for African on Disability Health Disparities, Heal‑ Sections_Menu/IPC/Organization/
Girls: No Toilet”. Dans The New York thy People 2010 Fact Sheet. Dispo‑ Standing_Committees/Commission_
Times, 23 décembre 2005. Disponi‑ nible sur le site : www.cdc.gov. Cité Women_Sport/WISC.html
ble sur le site : http://www.ausport. dans Oglesby, Carole A., et al. (2006), 108 “IPC Celebrates International Women’s
gov.au/women/fssex.asp op. cit. Day 2005“, 8 mars 2005. Disponible
99 La Rivière‑Zijdel, Lydia (2006). Dis‑ sur le site : http://www.paralympic.org/
85 Ibid.
covering and Harnessing Changes: release/Main_Sections_Menu/Media/
86 Australian Sports Commission. Press_Releases/2005_03_08_a.html
Paradigms of Change. Kuala Lumpur:
Women & Sport — Issues. Disponi‑ South-East Asia Women in Sports 109 Comité paralympique international,
ble sur le site : http://www.ausport. conference; et La Rivière‑Zijdel, Lydia op. cit.
gov.au/women/fssex.asp (2007). Weerbaarheid krijgen we niet 110 Ibid.
87 Oglesby, Carole A., et al. (2006), in onze opvoeding aangeleerd. Dans 111 Fasting, Kari et Nadezda Knorre
op. cit. De weerbare sporter, Wieldraayer et
(2005). Women in Sport in the Czech
al., Deventer: daM Publications
88 Comité international olympique, Com‑ Republic: The Experiences of Female
100 Comité paralympique international Athletes. Prague, République tchè‑
mission médicale, Groupe de travail
(2001). Women and sport progress que : École norvégienne des scien‑
sur les femmes et le sport (2005). report. Bonn (Allemagne). Disponible ces des sports et Comité olympique
Position Stand on the Female Athlete sur le site : http://www.paralympic. tchèque.
Triad. Indianapolis (États‑Unis) : Ame‑ org/release/Main_Sections_Menu/ 112 Comité international olympique
rican Colleges of Sports Medicine. News/Current_Affairs/2001_10_31_a.
(2005). Africa sets the pace in the pro‑
Disponible sur le site : http://multime‑ html
motion of women in sport. Site Web
dia.olympic.org/pdf/en_report_917. 101 La Rivière‑Zijdel, Lydia (2007). “The officiel du Mouvement olympique.
pdf Convention as an instrument to Disponible sur le site : http://www.
89 Ibid. advance sport participation of women olympic.org/uk/organisation/missions/
and girls with disabilities: A response women/full_story_uk.asp?id=1582
90 Oglesby, Carole A., et al. (2006),
from the International Working Group 113 Comité international olympique et the
op. cit. on Women and Sport”. Dans Sport
Institute of Sport and Leisure Policy
91 Ibid. in the United Nations Convention on
(2004). Femmes et fonctions dirigean‑
the rights of persons with disabilities,
92 Feminist Majority Foundation (1995). tes dans le Mouvement olympique.
International Disability in Sport Wor‑
“Empowering Women in Sports”. Loughborough, Royaume‑Uni : Uni‑
king Group, Northeastern University
Dans Empowering Women Series, versité de Loughborough. Disponible
102 Oglesby, Carole. A., et al. (2006), sur le site : http://multimedia.olympic.
n°  4. États‑Unis. Disponible sur op. cit. org/pdf/en_report_994.pdf
le site : http://www.feminist.org/
103 Guthrie, S. R., et S. Castelnuovo 114 Le Mouvement olympique (2004),
research/sports/sports2.html
(2001). “Disability management op. cit.
93 Feminist Majority Foundation. “Gen‑ among women with physical impair‑ 115 Kennesaw State University (2005).
der Equity in Athletics and Sports“. ments: The contribution of physical
International Summit: Effecting
Disponible sur le site : http://www. activity”. Dans Sociology of Sport
social change through women’s lea‑
feminist.org/sports/titleIXfactsheet. Journal, 18 (2001):16‑17, cité dans
dership in sports. Disponible sur
asp Oglesby, Carole A., et al., (2006),
le site : http://www.kennesaw.edu/
op. cit.
94 Ibid. sport2005/index.shtml
104 Oglesby, Carole A., et al.. (2006),
95 “Equal cheers for boys and girls draw 116 Organisation internationale du Travail.
op. cit.
some boos“. Dans The New York « Le BIT célèbre la Journée internatio‑
105 Communication avec Lydia la Riviè‑
nale de la femme. Des championnes
Times, 14 janvier 2007. re‑Zijdel. pressent les femmes d’intensifier le
96 Hardman, Kenneth (2004). An Update 106 Comité paralympique international combat pour la justice sociale ». Com‑
on the Status of Physical Education in (2006). IPC women in sport lea‑ muniqué de presse ILO/06/8, 8 mars
Schools Worldwide: Technical Report dership toolkit: Increasing opportuni‑ 2006. Genève.

39
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

117 « L’Association canadienne des 17 mars. Disponible sur le site : http:// 140 White, Anita, et D. Scoretz, (2002),
entraîneurs lance une campagne de images.si.com/2004/writers/frank_ De Windhoek à Montreal : Rap‑
trois ans pour augmenter le nombre deford/03/17/viewpoint/index.html port d’étape sur les femmes et le
d’entraîneures au niveau communau‑ 127 Information communiquée par Carole sport, 1998‑2002. Gare centrale de
taire ». Dans Canada Sports News A. Oglesby. Tokyo‑Chiyoda. Japon  : Groupe de
Online, 7 février 2006. Disponible sur travail international sur les femmes et
128 Phillips, Murray G. (1996). An illusory
le site : http://www.canadiansport.ca/ le sport, Secrétariat du groupe. Dispo‑
news/news_view_e.cfm?id=9449&se image: A report on the media coverage nible sur le site : http://www.sportde‑
arch=&show=&month=&year=&sear and portrayal of women’s sport. Aus‑ velopment.org.uk/html/women_pro‑
chwhere tralie : publications de la Commission gress_report_2002.html
australienne des sports; et Dianne
118 Groupe de travail international sur la 141 Ibid.
Jones (2004). “Half the Story? Olym‑
femme et le sport (1994). La Décla‑ 142 Fasting, Kari et Nadezda Knorre
pic Women on ABC News Online“.
ration de Brighton sur les femmes et (2005), op. cit.
International Australia incorporating
le sport : les femmes, le sport et le 143 Bradley Reus, Charlotte (2006), op. cit.
Culture and Policy (110), p. 132‑146
défi du changement. Disponible sur le
129 Lynn, Susan (2002). “Selling Girls p.3
site : http://www.iwg‑gti.org
Short: Advertising and Gender Images 144 Ibid.
119 Comité international olympique
in Sports Illustrated for Kids“. Dans 145 Deford, Frank (2003). Commentaire
(2005). Activités d’appui. Site officiel
Women in Sport and Physical Activity à “Morning Edition“. National Public
du Mouvement olympique. Disponi‑
Journal, automne 2002, vol. 11, n° 2. Radio. 23 juillet. Disponible sur le
ble sur le site : http://www.olympic.
Virginie : National Association for Girls site : http://www.npr.org/templates/
org/uk/organisation/missions/women/
activities/activities_uk.asp and Women in Sports. p.77. story/story.php?storyId=1354651
120 History of Women in Sports Time­line, 130 Huang, Thomas (2004). “August 146 “Berlin, capital of football and prostitu‑
1960‑1979. Disponible sur le site : 2004 Olympian Too Sexy for their tion“. Dans Guardian Weekly, 19 mars
www.northnet.org/stlawrenceaauw/ Own Good? Dallas Morning News, 2006
timelne4.htm 22 août 2004. Disponible sur le site : 147 Smee, Jess (2006). Society: For‑
http://www.womenssportsfounda‑ ced Prostitution Shadows World
121 Ms. Magazine, Été 2004, vol. 14, n° 2,
tion.org/cgi‑bin/iowa/issues/media/ Cup, Berlin: Inter Press Service
p.  54. Tiré de OIT (2006), Facts on
article.html?record=1064 IPS, 13 juin 2006. Disponible sur
Women at Work (2006).
131 Commission australienne des sports. le site : http://ipsnews.net/news.
122 Phillips, Murray G. (1996). An illusory
Women and Sport Issues: Sexploi‑ asp?idnews=33590
image: A report on the media cove‑
tation. Disponible sur le site : http:// 148 Hennig, J., et al. (2006). Trafficking in
rage and portrayal of women’s sport.
www.ausport.gov.au/women/fssex. human beings and the 2006 World
Australie : Publications de la Commis‑
asp Cup in Germany: Draft Report. Bureau
sion sportive australienne.
132 Huang, Thomas (2004), op. cit. international pour les migrations. Voir
123 Mickan, Pat. Proof Committee Han‑
133 Ibid. également: No Rise in Human Traffic‑
sard, 4 August 2006. Australie :
king in Germany Due to World Cup, 15
South Australian Premier’s Council for 134 Commission australienne des sports.
juillet 2006. Voir : http://www.human‑
Women. Disponible sur le site : http:// Women and Sport Issues: Sexploi‑ trafficking.org/updates/382
www.aph.gov.au/senate/committee/ tation. Disponible sur le site : http://
ecita_ctte/womeninsport/report/c06. 149 « Row over special visas for women
www.ausport.gov.au/women/fssex.
pdf for World Cup », Indo Asian News
asp
124 “Women’s sports takes a hit when Service, 10 mars 2006. Disponible
135 Ibid.
sur le site : http://in.sports.yahoo.
Wie faces the men”, Dans Sports 136 Bradley Reus, Charlotte (2006). Abu‑ com/060310/43/62wno.html
Illustrated, 20 juillet 2005. Disponible
so en el deporte. Mexico : Asociación 150 Conseil de l’Europe (2005), op. cit.
sur le site : http://sportsillustrated.cnn.
Civil Deporte, Mujer y Salud, p. 3. 151 Conseil de l’Europe (2005), op. cit.
com/2005/writers/frank_deford/07/20/
michelle.wie/ 137 Oglesby, Carole A., et al. (2006),
152 WomenSport International, Sexual
125 “Q & A: Media Coverage of Women’s op. cit.
Harassment and abuse of girls and
Sports“. Voir : http://www.womenss‑ 138 Fasting, Kari (2005). Research on women in sport, WSI Position State‑
portsfoundation.org/cgi‑bin/iowa/ sexual harassment and abuse in ment. États‑Unis; WomenSport Inter‑
issues/media/article.html?record=965 sport. Disponible sur le site : http:// national. Voir : http://www.sportsbiz.
126 Deford, Frank (2004). “Timing is eve‑ www.idrottsforum.org/articles/fasting/ bz/womensportinternational/archives/
rything: The women’s NCAA tourna‑ fasting050405.pdf index.htm#IOCConcensus
ment should be moved to February“, 139 Bradley Reus, Charlotte (2006). 153 Oglesby, Carole A., et al. (2006),
Dans Sports Illustrated, réseau CNN, op. cit. op. cit.

40
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

un.org/sport2005/newsroom/bulle‑ té sur les travaux de sa quinzième ses‑


Références
tin/un_sport_bulletin_20.pdf sion (A/51/38). New York. Consulter :
Bailey, Richard, I. Wellard et H. Dismore -------------- (2007). United Nations Sports http://www.un.org/esa/gopher‑data/
(2004). Girls’ participation in physical Bulletin, n° 24, 15 janvier 2007. ga/cedaw/15/report/9611934E.EN
activities and sports: Benefits, pat‑ New York. Consulter : http://www. Commission australienne des sports
terns, influences and ways forward. un.org/sport2005/newsroom/un_ (2001). Pregnancy in Sport — Forum
Centre for Physical Education and sport_bulletin.html Outcomes. Sydney. Disponible sur
Sport Research. Royaume‑Uni: Can‑ le site : http://www.ausport.gov.au/
Bureau international du Travail (2006).
terbury Christ Church University Col‑ women/forum.asp
« Les femmes dans le monde du
lege. Disponible sur le site : http:// sport : des chances égales ? » Commission de la condition de la femme
www.icsspe.org/portal/download/ Genève : Travail, le magazine de (1998). Rapport de la Commission de
Girls.pdf?PHPSESSID=002ba9b543 l’OIT, n° 56. Disponible sur le site : la condition de la femme sur les tra‑
c789519ae82d8eaf0862b8 http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/ vaux de sa quarante‑deuxième ses‑
Bradley Reus, Charlotte (2006). Abuso public/‑‑‑dgreports/‑‑‑dcomm/docu‑ sion (E/CN.6/1998/12‑E/1998/27).
en el deporte. Mexico : Asociación ments/publication/dwcms_080599. New York. Disponible sur le site :
Civil Deporte, Mujer y Salud. pdf http://www.un.org/documents/eco‑
Brady, Martha (2005). “Letting girls Comité international olympique (2000). soc/docs/1998/e1998‑27.htm
play: Using sport to create safe spa‑ Résolution de la deuxième Confé‑ -------------- (1999). Rapport de la Commis‑
ces and build social assets”. Dans rence mondiale du CIO sur la femme sion de la condition de la femme
Promoting healthy, safe, and produc‑ et le sport. Paris (France). Disponi‑ sur les travaux de sa quarante-
tive transitions to adulthood, Exposé ble sur le site : http://www.olympic. troisième session (E/1999/27‑E/
n° 1, mai 2005. New York: Population org/common/asp/download_report. CN.6/1999/10). New York. Consulter :
Council. Disponible sur le site : http:// asp?file=en_report_757.pdf&id=757 http://www.un.org/womenwatch/
www.popcouncil.org/pdfs/TABriefs/ -------------- (2004). Charte olympique. daw/csw/43sess.htm#official
GFD_BRIEF1_SPORTS_update.pdf Lausanne (Suisse). Consulter : Commonwealth Games Federation
-------------- et B.K. Arjmand (2002). Letting http://multimedia.olympic.org/pdf/ (2006). Constitution. Royaume‑Uni.
Girls Play: The Mathare Youth Asso‑ en_report_122.pdf Disponible sur le site : http://www.
ciation’s Football Program for Girls. -------------- et Institute of Sport and Lei‑ thecgf.com/about/constitution.pdf
New York: The Population Council Inc. sure Policy, (2004). Femmes et fonc‑ Confédération africaine des sports pour
Disponible sur le site : http://www. tions dirigeantes dans le Mouvement handicapés (2002). Policy: Women
popcouncil.org/pdfs/girlsplay.pdf olympique. Royaume‑Uni : Lough‑ and Girls Participation in Sport and
borough University. Disponible sur Recreation. Le Caire. Disponible sur
Bureau de l’Année internationale du
le site : http://multimedia.olympic. le site : www.iwg‑gti.org/e/archives/
sport et de l’éducation physique
org/pdf/en_report_994.pdf ASCOD%20Policy.pdf
L’Année internationale du sport et
de l’éducation physique. New York. Comité international paralympique Conseil de l’Europe (2000). Résolu‑
Disponible sur le site : http://www. (2001). Rapport d’étape sur les fem‑ tion relative à la prévention du har‑
un.org/sport2005/ mes et le sport. Bonn (Allemagne). cèlement et de l’abus sexuels des
Disponible sur le site : http://www. femmes, des jeunes et des enfants
Bureau des Nations Unies pour le sport paralympic.org/release/Main_Sec‑ dans le sport. Bratislava (Slovaquie) :
au service de la paix et du déve‑ tions_Menu/News/Current_Affairs/ neuvième Conférence des ministres
loppement (2005). United Nations 2001_10_31_a.html européens responsables du sport.
Sports Bulletin, n° 14, 22 décembre.
-------------- (2006). IPC women in sport Disponible sur le site : http://www.
New York. Consulter : http://www.
leadership toolkit: Increasing oppor‑ coe.int/t/dg4/sport/Resources/texts/
un.org/sport2005/newsroom/bulletin/
tunities for women in Paralympic spres00.3_en.asp
un_sport_bulletin_14.pdf
sport. Bonn (Allemagne). Disponible -------------- (2005). Recommandation
-------------- (2005). United Nations Sports sur le site : http://www.paralympic. 1701: Discrimination à l'encontre des
Bulletin, n° 4, 15 juin. New York. Con­ org/release/Main_Sections_Menu/ femmes et des jeunes filles dans
sulter : http://www.un.org/sport2005/ IPC/Organization/Standing_Commit‑ les activités sportives. Strasbourg
newsroom/bulletin/united_nations_ tees/Commission_Women_Sport/ (France). Assemblée parlementaire,
sport_bulletin_4_15_june_05.pdf WISC.html deuxième partie de la session de
-------------- (2006). United Nations Sports Comité sur l’élimination de toutes les 2005. Disponible sur le site : http://
Bulletin, n° 20, 26 juin. New York. formes de discrimination à l’égard assembly.coe.int/Documents/Adop‑
Disponible sur le site : http://www. des femmes (1996). Rapport du Comi‑ tedText/ta05/EREC1701.htm

41
La femme en l'an 2000 et au-delà Décembre 2007

Deford, Frank (2004). « Timing is eve‑ Groupe de travail international sur les Kessler Bodiang C., et al. (2005). Le
rything: The women’s NCAA tour‑ femmes et le sport (1994). La Décla‑ sport au service du développe‑
nament should be moved to Februa‑ ration de Brighton sur les femmes et ment et de la paix. Genève (Suisse).
ry”. Dans Sports Illustrated, site du le sport : les femmes, le sport et le Direction du développement et de la
réseau CNN, 17 mars. Consulter : défi du changement. Royaume­Uni. coopération. Disponible sur le site :
http://images.si.com/2004/writers/ Consulter : http://www. iwg‑gti.org/e/ http://www.magglingen2005.org/
frank_deford/03/17/viewpoint/index. brighton/index.htm#top1 index.cfm?id=117
html -------------- (1998). L’appel à l’action de Klein, Michael (2004). “Work and Play:
Deuxième Conférence asiatique sur les Windhoek. (Namibie) : Conférence International Evidence of Gender
femmes et le sport (2003). Résolu‑ mondiale sur les femmes et le sport. Equality in Employment and Sports”.
tions de la Conférence de Doha, Disponible sur le site : http://www. Dans Journal of Sports Economics,
adoptées le 20 décembre 2003. iwg‑gti.org/e/windhoek/call.htm vol. 5, n° 3. Medford, Massachus‑
Doha (Qatar). Disponible sur le site : -------------- (2002a). La boîte à outils de setts (États‑Unis) : Université Tufts.
http://www.sportanddev.org/data/ Montréal. Legs de la Conférence Disponible sur le site : http://jse.
document/document/49.pdf mondiale de 2002. Canada : Groupe sagepub.com/cgi/reprint/5/3/227
Équipe de travail interinstitutions des de travail international sur les fem‑
Kluka, Darlene A., C. Melling et D. Sco‑
Nations Unies sur le sport au ser‑ mes et le sport. Disponible sur le
retz (ed.). (2000). Women, Sport and
vice du développement et de la paix site : http://www.canada2002.org/e/
Physical Activity: Sharing Good Prac‑
(2003). Le sport au service du déve‑ toolkit/introduction/index.htm
tice. Berlin, (Allemagne). Conseil
loppement et de la paix : vers la réa‑ -------------- (2002b). Le communiqué de international pour l’éducation physi‑
lisation des objectifs du Millénaire Montréal (Canada). Disponible sur le que et la science du sport.
pour le développement. New York. site : http://www.canada2002.org/e/
Disponible sur le site : http://www. communique/index.htm La Rivière‑Zijdel, Lydia (2007). “The
un.org/sport2005/ Convention as an instrument to
-------------- (2002c). Rapport d’étape sur
advance sport participation of
Fasting, Kari (2005). Research on les femmes et le sport 1998‑2002.
women and girls with disabilities:
sexual harassment and abuse in Bonn (Allemagne). Consulter : http://
Réponse du Groupe de travail inter‑
sport. Oslo (Norvège) : Institutt for www.canada2002.org/e/progress/
national sur les femmes et le sport“.
Samfunnsfag, Norges idrettshøgs‑ worldwide/chapter3_america.htm
Dans Sport in the United Nations
kole. Disponible sur le site : http:// Hardman, Kenneth (2004). An Update Convention on the rights of persons
www.idrottsforum.org/articles/fasting/ on the Status of Physical Educa‑ with disabilities, Groupe de travail
fasting050405.pdf tion in Schools Worldwide: Rapport
international sur le handicap dans le
-------------- et Nadezda Knorre (2005). technique établi pour l’Organisation
sport. Boston (États‑Unis) : Univer‑
Women in Sport in the Czech Repu‑ mondiale de la santé. Genève (Suis‑
sité Northeaster.
blic: The Experiences of Female Ath‑ se). Disponible sur le site : http://
letes. Prague (République tchèque) : www.icsspe.org/portal/download/ Lynn, Susan (2002). “Selling Girls Short:
École norvégienne de la science des PEworldwide.pdf Advertising and Gender Images in
sports et Comité tchèque olympi‑ Sports Illustrated for Kids”. Dans
Interim Asian Women and Sport Wor‑
que. Women in Sport and Physical Acti‑
king Group (2001). Asian Women and
vity Journal, automne 2002, vol. 11,
Feminist Majority Foundation (1995). Sport Action Plan 2001, 15 décem‑
bre 2001. Osaka (Japon). Disponible n° 2. Virginie (États‑Unis) : National
“Empowering Women in Sports”.
sur le site : http://www.jws.or.jp/ae/ Association for Girls and Women in
Dans Empowering Women Series,
actionplan_eng.pdf Sports.
n°  4. États‑Unis. Disponible sur
le site : http://www.feminist.org/ International Association of Physi‑ Meier, Marianne (2005). Gender Equi‑
research/sports/sports2.html cal Education and Sport for Girls ty, Sport and Development. Genève
Groupe de travail de la Commission and Women (2005). Newsletter. (Suisse) : Académie suisse du déve‑
médicale du Comité internatio‑ Royaume‑Uni. Disponible sur le site : loppement.
nal olympique sur la femme et le http://www.iapesgw.org/Newslet‑ Mickan, Pat. (2006). Proof Committee
sport (2005). Position Stand on the ters/IAPESGW%20Newsletter%20 Hansard. 4 août. Australie : South
Female Athlete Triad. Indianapolis December%202005.doc Australian Premier’s Council for
(États‑Unis) : American College of Jones, Dianne (2004). Half the Women. Disponible sur le site :
Sports Medicine. Disponible sur le Story: Olympic Women on ABC http://www.aph.gov.au/senate/com‑
site : http://multimedia.olympic.org/ News Online. Australie: Media mittee/ecita_ctte/womeninsport/
pdf/en_report_917.pdf International. report/c06.pdf

42
Décembre 2007 La femme en l'an 2000 et au-delà

Moaveni, Azadeh (2006). “Goals of Free‑ S‑23/3). New York. Disponible sur le (1978). Charte internationale de
dom”. 4 juin. Téhéran: TIME Europe, site : http://www.un.org/womenwatch/ l’éducation physique et du sport.
vol. 167, n° 24. Disponible sur le daw/followup/reports.htm Adoptée par la Conférence générale
site : http://www.time.com/time/ -------------- (2000b). Résolution 1325 à sa vingtième session, 21 novem‑
printout/0,8816,1200728,00.html (2000) du Conseil de sécurité, adop‑ bre 1978. Paris (France).
Mouvement olympique (2004). « Fem‑ tée par le Conseil de sécurité le 31 Organisation mondiale de la santé
mes et sport ». Dans Revue olym‑ octobre 2000 (New York). Disponi‑ (2004). Stratégie mondiale pour l’ali‑
pique. Février. Lausanne (Suisse). ble sur le site : http://www.un.org/ mentation, l’exercice physique et la
Disponible sur le site : http://www. events/res_1325e.pdf santé. Genève (Suisse). Disponible
olympic.org/uk/utilities/reports/level2_ -------------- (2003). Le sport en tant que sur le site : http://www.who.int/diet‑
uk.asp?HEAD2=110&HEAD1=15 moyen de promouvoir l’éducation, physicalactivity/strategy/eb11344/en/
Murray, Sarah (2002). Unveiling Myths: la santé, le développement et la -------------- (2007a). Why move for health.
Muslim Women and Sport. New paix. Résolution 58/5, adoptée par Genève (Suisse). Consulter : http://
York: Women’s Sports Foundation. l’Assemblée générale le 3 novembre www.who.int/moveforhealth/en/
Consulter : http://www.womenss‑ 2003. New York. Disponible sur le
-------------- (2007b). Physical activity and
portsfoundation.org/cgi‑bin/iowa/ site : http://www.un.org/Depts/dhl/
older people: For people of all ages,
issues/part/article.html?record=863 resguide/r58.htm
physical activity improves the qua‑
Oglesby, Carole A., en collaboration -------------- (2006a). Convention relative
lity of life in many ways. Genève
avec le Groupe de travail international aux droits des personnes handi‑
(Suisse). Disponible sur le site :
sur les femmes et le sport, Women­ capées. Adoptée par l’Assemblée
http://www.who.int/moveforhealth/
Sport International, the International générale dans sa résolution 61/106
advocacy/information_sheets/elder‑
Association of Physical Education for du 13 décembre 2006 New York.
ly/en/index.html
Women and Girls et le Conseil inter‑ -------------- (2006b). Le sport au service
Phillips, Murray G. (1996). An illusory
national pour l’éducation physique et de la paix et du développement :
image: A report on the media cove‑
la science du sport (2006). Positive les perspectives d’avenir. Rapport
rage and portrayal of women’s sport.
Embodiment: Contributions of Sport, du Secrétaire général (A/61/373).
Exercise and Physical Recreation to Australie : Publications de la Com‑
New York.
the Life‑long Development of Girls mission australienne des sports.
-------------- (2006c), Le sport, moyen de
and Women. (Exposé rédigé à l’in‑ promouvoir l’éducation, la santé, le Right to Play (2004). Harnessing the
tention de la Division de la promo‑ développement et la paix. Résolution Power of Sport for Development
tion de la femme). 60/9, adoptée par l’Assemblée géné‑ and Peace. Grèce : Exposé présenté
Organisation des Nations Unies (1948). rale le 3 novembre 2006. New York. à la Table ronde d’Athènes le 14 août
Déclaration universelle des droits de Disponible sur le site : http://www. 2004. Disponible sur le site : http://
l’homme. Adoptée et proclamée par un.org/Depts/dhl/resguide/r60.htm www.sportanddev.org/data/docu‑
l’Assemblée générale dans sa réso‑ ment/document/15.pdf
--------------(2006d). Déclaration d’engage‑
lution 217 A (III), du 10 décembre ment sur le VIH/sida : cinq ans plus Riordan, James (2000). “Chinese Women
1948. New York. tard. Rapport du Secrétaire général and Sport Success, Sexuality, Sus‑
-------------- (1989). Convention relative (A/60/736). New York. picion”, Dans Women in Sport and
aux droits de l’enfant. Adoptée par -------------- (2006e). Pour un monde Physical Activity Journal. États‑Unis :
l’Assemblée générale dans sa réso‑ meilleur : Rapport sur l’Année inter‑ 31 mars 2000, vol. 9, n° 1.
lution 44/25 du 20 novembre 1989. nationale du sport et de l’éducation Sabo, Don, K. Miller, M. Farrell,
New York. physique 2005. Genève (Suisse). G.  Barnes et M. Melnick (1998).
-------------- (1995). Rapport de la quatrième Bureau du Conseiller spécial du The Women‘s Sports Foundation
Conférence mondiale sur les fem‑ Secrétaire général pour le sport au report: Sport and teen pregnancy.
mes, Beijing, 4‑15 septembre 1995. service du développement et de la États‑Unis : Women ‘s Sports Foun‑
New York (Publication des Nations paix. dation.
Unies, numéro de vente 96.IV.13). -------------- 1979). Convention sur l’élimi‑ Secrétariat de la Communauté des
-------------- (2000a). Nouvelles mesures et nation de toutes les formes de dis‑ Caraibes (2003). Regional Survey
initiatives pour la mise en œuvre de crimination à l’égard des femmes. of Development through Sport
la Déclaration et du Programme d’ac‑ Adoptée par l’Assemblée générale Programmes implemented at the
tion de Beijing. Document issu de la le 18 octobre 1979 New York. country level. Georgetown, Guyana :
vingt‑troisième session extraordinaire Organisation des Nations Unies pour Secrétariat de la CARICOM. Consul‑
de l’Assemblée générale (A/RES/ l’éducation, la science et la culture ter : http://www.caricom.org/jsp/

43
La femme en l'an 2000 et au-delà
et au-delà Décembre 2007
Décembre 2007

community_organs/regionalsurvey_ UNICEF News. Consulter : http:// A minority within a minority ».


sportsprogrammes.jsp?menu=cob www.unicef.org.uk/press/news_ Royaume‑Uni : WSF Factsheet.
Troisième Conférence asiatique sur detail_full_story.asp?news_id=685 Décembre 2006. Voir : http://
les femmes et le sport (2005). The White, Anita, et D. Scoretz (2002). www.wsf.org.uk/documents/Mus‑
Yemen Challenge. Sanaa (Yémen). De Windhoek à Montreal, Rap‑ lim_women_in_Sport.pdf
11‑12 mai. Disponible sur le site : port d’étape sur les femmes et le Women without Borders (2005).
http://www.sportanddev.org/data/ sport 1998‑2002. Gare centrale de Rwanda: Kicking for Reconciliation!
document/document/41.doc Tokyo‑Chiyoda. (Japon) : Disponible Vienne (Autriche). Projet de Women
UNICEF (Fonds des Nations Unies sur- le site : http://www.sportdeve‑ without Borders relatif à l’enseigne‑
pour l’enfance) (2006). UNICEF lopment.org.uk/html/women_pro‑ ment du football aux jeunes filles,
and FIFA partnership for 2006 FIFA gress_report_2002.html réalisé à Kigali. Voir : http://www.
World Cup Germany highlights pea‑ Women and Sport Foundation women‑without‑borders.org/projects/
ce and tolerance. Royaume‑Uni : (2006). « Muslim women in sport: underway/18/

44
Publications

Mettre fin à la violence à l’égard des femmes :


des paroles aux actes :
étude du Secrétaire général
Cette étude considère que la violence à l’égard des femmes est une forme de discrimination
et une violation des droits fondamentaux. Elle estime que cette violence est grave et existe
partout dans le monde, est à l’origine de misères cachées pour les femmes, nuit aux familles
à toutes les générations, appauvrit les communautés et renforce d’autres formes de violence
dans toutes les sociétés.
L’étude est consciente des activités menées depuis la base par des organisations et des
mouvements de femmes partout dans le monde : c’est grâce à ces activités que la violence
à l’égard des femmes est passée du domaine privé à l’attention publique et est devenue la
responsabilité de l’État. L’étude analyse les causes, les formes et les conséquences de la
violence à l’égard des femmes, examine les données disponibles et souligne que les États
ont l’obligation de s’employer à résoudre ce problème. Tout en décrivant des pratiques pro‑
metteuses en matière de droits, de fourniture de services aux victimes et de prévention,
l’étude note également les défis qui restent à relever pour mettre un terme à la violence à
l’égard des femmes.
L’étude présente un programme de mesures à prendre par différents acteurs aux échelons
local, national et international. Ces mesures doivent prendre entre autres les formes suivan‑
tes : démonstration de volonté politique; allocation de ressources; mécanismes institutionnels
solides propres à élaborer et à mettre en œuvre des méthodes globales de prévention et
d’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes. Le respect des droits
de la femme et la promotion de l’égalité entre les sexes revêtent une importance cruciale
aux fins de cet objectif.
L’étude est disponible en anglais, espagnole et français.

Numéro de vente : 06.IV.8  •  ISBN: 978-92-1-230258-4  •  Prix: 38 dollars É.-U.

La Convention sur l’élimination de toutes les formes


de discrimination à l’égard des femmes
et son protocole facultatif
Manuel à l’intention des parlementaires

Ce Manuel, établi par la Division de la promotion de la femme du Département des affaires


économiques et sociales du Secrétariat des Nations Unies, en collaboration avec l’Union
interparlementaire, présente de manière complète un aspect instructif de la Convention sur
l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et son protocole
facultatif. Le Manuel présente l’arrière‑plan et la teneur de la Convention ainsi que de son
protocole facultatif et décrit le rôle du Comité sur l’élimination de la discrimination à l’égard
des femmes, qui assure l’application au niveau national. Il fournit des exemples de bonnes
pratiques et dresse un tableau général de ce que les parlementaires peuvent faire pour assurer
une application effective de la Convention et encourager l’utilisation du Protocole facultatif.
Il propose également des instruments modèles et du matériel de référence pour faciliter
l’œuvre des législateurs.
Le Manuel est disponible en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol, en français et en
russe.

Numéro de vente : F.03.IV.5  •  IBSN 92‑1‑230244‑0  •  Prix : 18,95 dollars É.‑U.


Publications

Étude mondiale sur le rôle des femmes


dans le développement
Publication phare du Département des affaires économiques et sociales du Secrétariat des
Nations Unies, l'Étude mondiale sur le rôle des femmes dans le développement 2004 traite
des principales questions liées aux femmes et aux migrations internationales. Les migrations
de femmes ont toujours été une composante importante des migrations internationales.
Pour comprendre les causes et les conséquences des migrations internationales, il est indis‑
pensable de les replacer dans le contexte de l’égalité entre les sexes, même s’il est difficile
d’évaluer entièrement toutes les incidences des migrations internationales par manque de
données à leur sujet. Les femmes migrantes contribuent au développement économique
de leur pays de destination ainsi que de leur pays d’origine en rapatriant une partie de leur
salaire, en acquérant des compétences nouvelles et en contribuant à l’éducation et aux ap‑
titudes de la génération suivante. Les femmes migrent souvent officiellement en tant que
personnes à charge d’autres migrants ou pour aller se marier à l’étranger. Divers instruments
internationaux énumèrent expressément ou de manière générale les droits des migrants.
Dans de nombreux pays, les lois sur l’émigration et l’immigration volontaires comportent
des dispositions discriminatoires qui nuisent à la protection des migrantes. Les femmes et
les fillettes réfugiées rencontrent des problèmes particuliers qui nuisent à leur protection juri‑
dique et physique. La traite des personnes qui sont contraintes à se prostituer ou à travailler
de force est l’une des activités criminelles internationales qui se développe le plus et elle
menace de plus en plus la communauté internationale. Les migrations internationales ont une
influence sur les rôles des hommes et ceux des femmes et les possibilités qui s’offrent aux
femmes dans les pays de destination. Certains pays ont des lois qui sont particulièrement
défavorables aux migrantes de même qu’à leurs ressortissantes qui épousent des étrangers.
Les migrations peuvent avoir des incidences profondes sur la santé et le bien‑être tant des
migrantes que des épouses qui restent au pays. L’Étude mondiale sur le rôle des femmes
dans le développement 2004 analyse les questions essentielles concernant la migration de la
main‑d’œuvre, la formation et la réunion des familles, les droits des migrantes, des réfugiées
et des personnes déplacées, ainsi que la traite des femmes et des fillettes. Elle présente des
recommandations dont l’application améliorerait la situation des migrantes, des réfugiées et
des femmes victimes de la traite.

Numéro de vente : F.04.IV.4  •  ISBN 92‑1‑230257-2  •  Prix : 19,95 dollars É.‑U.


Commande de publications

Toutes les commandes d’Amérique du Nord, Toutes les commandes d’Europe, d’Afrique et
d’Amérique latine, des Caraïbes ainsi que de l’Asie du Moyen‑Orient doivent être envoyées
et du Pacifique doivent être envoyées à l’adresse suivante :
à l’adresse suivante :
Publications des Nations Unies
Publications des Nations Unies
Bureau de vente et librairie
Bureau DC2‑853, 2 UN Plaza
CH‑1211, Genève 10, Suisse
New York, NY 10017, États‑Unis d’Amérique
Téléphone : 41 (22) 917‑2614
Téléphone : (1‑212) 963‑8302
Numéro vert : (1‑800) 253‑9646 (pour l’Amérique Télécopie : 44 (22) 917‑0027
du Nord seulement) Courriel : unpubli@unorg.ch
Télécopie : (1‑212) 963‑3489
Courriel : publications@un.org

Numéros antérieurs de Femmes en l'an 2000 et au-delà Le présent numéro de

Femmes en l’an 2000 et au‑delà


Les numéros antérieurs peuvent être téléchargés de
a été établi
http://www.un.org/womenwatch/daw/public/w2000.html
en collaboration

avec Carole A. Oglesby,


Égalité des sexes et autonomisation des femmes par les technologies
de l’information et des communications (septembre 2005) le Groupe de travail

international sur les

Les femmes et l’eau (février 2005) femmes et le sport et

WomenSports International.
De la manière de rendre plus sûr un environnement Il a été revu par Johanna
dangereux (avril 2004)
Adriaanse, Karl Fasting

Femmes, nationalité et citoyenneté (juin 2003) et Lydia la Riviere‑Zijdel

Étude sur le vieillissement des femmes (mars 2002)

Les veuves, des femmes ignorées, vouées à la solitude


ou à l’exclusion (avril 2002)

Integrating a gender perspective into United Nations


human rights work (décembre 1998)

Sexual Violence and Armed Conflict: United Nations Response


(avril 1998)

Women and decision-making (1997)


La couverture est adaptée de
“Sprite”, 1997,
Women and the Information Revolution (1996)
d'Edwina Sandys

The role of women in United Nations peace-keeping (1995)


Division de la promotion de la femme
Département des affaires économiques et sociales
du Secrétariat des Nations Unies

Sources d'information sur Internet


Division de la promotion de la femme : http://www.un.org/womenwatch/daw/daw/

Bilan et évaluation : http://www.un.org/womenwatch/daw/Review/

Commission de la condition de la femme : http://www.un.org/womenwatch/daw/csw/


Convention sur l'élimination de toutes les
formes de discrimination à l'égard des femmes : http://www.un.org/womenwatch/daw/cedaw/index.html

Information sur les pays : http://www.un.org/womenwatch/daw/country/

Réunions et documentation : http://www.un.org/womenwatch/daw/documents/index.html

Publications : http://www.un.org/womenwatch/daw/public/index.html

Femmes en l'an 2000 et au-delà : http://www.un.org/womenwatch/daw/public/w2000.html

Nouvelles : http://www.un.org/womenwatch/daw/news/index.html

Calendrier : http://www.un.org/womenwatch/asp/calendar/index.asp

Division de la promotion de la femme


Département des affaires économiques et sociales
Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies
2 United Nations Plaza
DC2, 12e étage
New York, NY 10017
États-Unis d'Amérique
Site Web : http://www.un.org/womenwatch/daw
Courriel : daw@un.org

Publié par la Division de la promotion de la femme du Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies
Imprimé par la section de la reproduction sur du papier recyclé  •  07-61710 — Mai 2008 — IM

Vous aimerez peut-être aussi