Vous êtes sur la page 1sur 8

TD 2 : entrepôt ou plateforme

Une société de grande distribution possède un réseau de distribution composé de 2 types de


magasin : de hypermarchés (60% du CA et 5% en nombre) et des magasins de proximité
(nombre Total de 900 magasin ou hyper). Ils sont principalement situés dans les régions nord
(20% du CA), parisiennes (25% du CA), Est (15% du CA), lyonnaise (20% du CA) et sud de
la France. On donne en annexe la répartition du chiffre d’affaire ( 3000 ME) par région et par
type de magasin. Actuellement ces magasins sont alimentés à partir de 2 entrepôts. Un en
région parisienne (P 60%) et l’autre en Lyon (L). Chaque entrepôt alimente les magasins les
plus proches (voir les distances moyennes en annexe). On admet que les fournisseurs les plus
importants (20% du total des 500 fournisseurs) alimentent les entrepôts à concurrence de 75%
du chiffre d’affaire et que les plus petits fournisseurs (40% des fournisseurs) livrent 5% du
chiffre d’affaire, les autres sont les fournisseurs moyens. Les approvisionnements en
prévenance des fournisseurs important s’effectuent par EDI, ils coûtent environ 30 E par
approvisionnement. Les autres approvisionnements coûtent 150 E. le coût d’immobilisation
est évalue à 10% par an
1- pouvez vous dire si la fréquence uniforme d’approvisionnement (indépendante du
fournisseur et des entrepôts) vous parait pertinent sur la base du critère du coût de gestion
(approvisionnement plus immobilisation du stock). Que proposeriez-vous
2- si on adopte votre proposition, quel serait le stock moyen exprimé en kE et en jours de
consommation (couverture) , sachant qu’on néglige l’impact du stock de sécurité
3- la direction générale voudrait tester deux scénarios :
S1 : livrer directement tout les magasins à partir d’un seul des deux entrepôts
S2 : Fermer l’un des entrepôts mais utiliser une plateforme d’éclatement a la place
Comparer qualitativement les avantages et les inconvénients du scénario S1 par rapport
à la situation actuelle S0. Les avantages et les inconvénients de S2 par rapport à S1
4- Si on adopte S1 ou S2 choisir, sur la base de critère simples, l’emplacement de l’entrepôt
5- le coût total actuel de transport de distribution est de 36 ME à partir de P et de 30 ME à
partir de L. le coût unitaire c(d,t)=(0.30 d + 60 )  . d : distance,  coefficient liée au volume
ou tonnage de la livraison au magasin. Quel est donc dans ces conditions, le coût de
transport du scénario S1

CA 3000 ME Nombre Dist


moy Dist moy de
Région hyp proxim Tot hyp proxim
Total de L(km)
er ité al er ité P(km)
60
5%
%
Nord 20% 200 700
RP 25% 50 500
Est 15% 400 450
Lyon 20% 500 50
Sud 800 300
France 900
Ratios : 1 palette = 500 Kg=3 000 E, capacité d’un camion = 33 palettes, 6 jours ouvrables /
semaine , 300 j /an,

Solution TD 2 :
CA (ME) : 3000 ME Dist Nombre Dist
moy moy
Région
hyper proximité Total hyper proximité Total de de
P(km) L(km)
60% 40% 5% 95%
Nord 20% 360 240 600,2 9 171 180 200 700
RP 25% 450 300 750,25 11,25 213,75 225 50 500
Est 15% 270 180 450,15 6,75 128,25 135 400 450
Lyon 20% 360 240 600,2 9 171 180 500 50
Sud 20% 360 240 600,2 9 171 180 800 300
France 100% 1 800 1 200 3 000 45 855 900

GF MF PF Il faut tout d’abord faire le schéma des flux exprimés en


PARIS 60% 1350 360 90 1800 MF. le tableau des flux croisés entre types de
LYON 40% 900 240 60 1200 fournisseurs, gros ( GF), moyen (MF), petit (PF) et les
entrepôts Paris et Lyon peut être donné dans le tableau
3000 2250 600 150 3000
suivant :
75% 20% 5%

GF MF PF

240
1 350 900 360 90
Schéma 60

des flux

en MF
1 800 MF Paris Lyon 1 200 MF

Nord R Paris Est R Lyon Sud


450 240
360 180 270 240 360
360
240 300

Proximité. Hyper
Type de fournisseur Nombre Paris Lyon Total

1 350
GF flux total en MF 100 = 900 2 250
13 500=1350/100*1000
GF flux / fournisseur en KF 20%*500 9 000 22 500
1000KF=1MF

MF flux total en MF 200 = 360 240 600

MF flux / fournisseur en KF 40%*500 1 800 1 200 3 000

PF flux total en MF 200 = 90 60 150

PF flux / fournisseur en KF 40%*500 450 300 750

Total 500 1 800 1 200 3 000

A l’aide du modèle de Wilson, on peut calculer la période optimale, exprimée en jours (on compte
300 jours d’activité), par la formule classique : T= 2 C pf / CA f . i * 300 . Cpf : coût de passation en

KE, pour le fournisseur f, Caf est le chiffre d’affaire annuel en kE, i : taux d’immobilisation annuel
(10%)

Exemple pour les gros fournisseurs livrant sur paris Cpf = 0.03 kE, Caf= 13 500 kE, donc T=
2 x0.03 / 13500x0.1 * 300 = 2 jours.. pour chaque type de flux la période en jours est donc :

Type de fournisseur Nombre Paris Lyon

GF 100 2 2.5

MF 200 12 15

PF 200 24 30

On constate donc que sur la base du critère du coût de gestion (approvisionnement plus
immobilisation du stock, Model de Wilson) les fournisseurs importants doivent approvisionner
environ 3 fois par semaine, les moyens tous les 15 jours et les petits une fois par mois. ce qui est
tout à fait logique

2- calcul du stock moyen :

pour un gros fournisseur livrant Paris, son chiffre d’affaire pour 2 jours est de 13 500 / 300 * 2 = 90
kF. Le stock, moyen est donc de 45 kF pour cet entrepôt et cette famille de produit. Pour les 2
entrepôts et les différents fournisseurs, le stock moyen en kE est :

Périodicité Périodicité
Type de Paris
Nombre en jour en jour
fournisseur (CA/periodicité kF)
Paris Lyon

GF 100 2,0 2,4 90


MF 200 12,2 15,0 73
PF 200 24,5 30,0 37
Total 500 200

Paris (CA
Lyon (CA moyen
Type de Périodicité moyen pour
Nombre pour total
fournisseur en jour total
fournisseur)
fournisseur)
GF 100 2 4 500 3 674
MF 200 12 7 348 6 000
PF 200 24 3 674 3 000
Total 500 15 523 12 674

couverture 2,8 28 197

Soit un stock moyen de 28 197 kF donc une couverture moyenne de 28 197 / 3 000 000 * 300 =
2.55 jours de stock (3 000 000 kF = 3 000 MF ), ce qui est faible. Ceci est dû a la part important des
gros fournisseurs qui réalisent 75 % du flux
Périodicité Lyon
Périodicité en Paris (CA/periodicité
Type de fournisseur Nombre en jour (CA/periodicité par
jour Lyon par camion)
Paris camion)
GF 100 2,0 2,4 0,9 0,7
MF 200 12,2 15,0 0,7 0,6
PF 200 24,5 30,0 0,4 0,3

Il faut donc prévoir de négocier la livraison ‘’franco’’ pour chercher un transporteur et améliorer le
taux de remplissage. (partenariat entres GF et transporteur pour avoir un tarif du camion complet )

Pour les petit fournisseurs la périodicité est plus longue et donc on massifie les livraisons ce qui peut
se négocier également (partenariat entres MF et PF pour améliorer le taux de remplissage et par
suite reduire les frais de transport )

3- les point fort de chaque scénarios sont les suivants : + avantage, - inconvénient

S0, 2 S1, 1 S2, 1 entrepôt + 1


Caractéristiques
entrepôts entrepôt plateforme

Coût de stock
- + +
Coût de transport
++ - +
aval
+ +
Conditions d’achat
+
Qualité de service
+
Sécurité
- + +
Coût d’exploitation
++ +
Facilité de gestion

4- Si on considère que le tonnage livrée dans une région est proportionnelle au chiffre d’affaires de
cette région, l’entrepôt parisien livre 60 % du tonnage. Il faudrait déplacer cette importante
activité sur Lyon si celui-ci était choisi. D’autre part, on peut estimer un indicateur proportionnel


5
au tonnage kilométrique lié aux livraisons au départ d’un entrepôt par r 1
p r K r où pr et Kr

sont resp. le poids et la distance à l’entrepôt de la région r. Pour paris, on a donc : 0.2 * 200 +
0.25 * 50 + ….37 250. pour Lyon : 0.2 * 700 + 0.25 * 500 + … 40 2500 soit un gain de 8% a
l’avantage de Paris. C’est donc cet entrepôt que l’on conserve

Région Dist moy Dist moy


de P(km) de L(km)

Choisir
Choisir Paris Lyon
Nord 20% 200 700 40 140
RP 25% 50 500 12,5 125
Est 15% 400 450 60 67,5
Lyon 20% 500 50 100 10
Sud 20% 800 300 160 60
France 100% 372,5 402,5 8,1 %

5- A structure de demande fixée, seule la variation de distance modifie le coût de livraison. Le


rapport des coûts de livraison d’un magasin situé à dp kilomètres de Paris et à dl kilomètre de
C (d p , t ) (0.30 d p  60)  t 0.30 d p  60
Lyon est :   . Si les livraisons s’effectuent de
C (d L , t ) (0.30 d L  60)  t 0.30 d L  60
l’entrepôt de paris, le coût de livraison sur la région nord et sur paris reste inchangé, seul le coût
de livraison sur les clients livrés initialement par Lyon est a estimé.

Dist moy Dist moy


Région
de P(km) de L(km)

Choisir Paris
Nord 20% 200 700
RP 25% 50 500
Est 15% 400 450 0.92
Lyon 20% 500 50 2,8
Sud 20% 800 300 2
0.30* 500  60
a- sur Lyon, le coefficient d’augmentation est :  2.8
0.30* 50  60

0.30* 800  60
b- sur la région sud, le coefficient d’augmentation est : 2
0.30* 300  60

c- calculons les coûts initiaux de distribution à partir de Lyon. En supposant que la structure de
distribution est identique :

Soit Qt : Quantité total du distributeur Lyon, Qe, Ql et Qs : quantités envoyées par le Distributteur
de Lyon au région Est, Lyon et Sud

Le cout de transport de Lyon = 30 ME = CTe + CTl + CTs

CTe = ( 0.3 * 450 + 60 ) * Qe CTl = ( 0.3 * 50 + 60 ) * Ql CTs = ( 0.3 * 300 + 60 ) * Qs

30 ME = ( 0.3 * 450 + 60 ) * 0.13 * Qt +( 0.3 * 50 + 60 ) * 0.435 * Qt +( 0.3 * 300 + 60 ) * 0.435 * Qt = 123.2 Qt, Qt =
0.244 ME

Est Lyon Sud


Activité 6% 20% 20% Total
13,0% 43,5% 43,5% 100 %
Qe = 0.13 * Qt Ql = 0.435 * Qt Qs = 0.435 * Qt

Alors : Qe = 0.13 * Qt Ql = 0.435 * Qt Qs = 0.435 * Qt

CTe = ( 0.3 * 450 + 60 ) * 0.13 * 0.244 ME = 6 ME

CTl = ( 0.3 * 50 + 60 ) * 0. 435 * 0.244 ME = 8 ME

CTs = ( 0.3 * 300 + 60 ) * 0. 435 * 0.244 ME = 16 ME

les 30 MF se répartissent en 8 MF pour livrer Lyon, 16 MF pour livrer le sud et 6 MF pour livrer
l’Est

d- à partir de Paris le coût de livraison sur Lyon sera donc de 8 MF * 2.8 = 22.4 MF, sur le sud
de 16 MF * 2 = 32 MF , sur l’Est de - 6 MF * 0.9 = - 5.4 MF ;

soit un coût globale de transport de 36 + 22.4 + 32 – 5.4 = 85 MF au lieu de 36 ME. C’est une
augmentation importante du transport (+ 49 ME) contre des immobilisations de 3.4 ME ( 28 097 KF
* 0.1 * 300 / 365 )
c’est donc le scénario S2 qu’il convient d’adopter