Vous êtes sur la page 1sur 4

1

Sources et principes du droit

Liste de questions et mots-clés


(Livre II)

La création et l’interprétation de la loi

Introduction : Les raisons d’un choix

Q. : Pourquoi avoir choisi la « loi » au sens strict comme domaine d’analyse du phénomène
de création et d’interprétation de la norme juridique ?

Q. : La création et l’évaluation de la loi sont des processus itératifs ? En quoi ?

TITRE I : DE L’ÉLABORATION DES OBJECTIFS DE LA LOI À SON ÉNONCÉ

Chapitre 1. Les facteurs influençant la loi

Q. : Qu’entend-t-on par « déterminisme » de la loi ?

Q. : Le gouvernement belge envisage des réductions d’impôts pour les entreprises se lançant
dans la production audiovisuelle. Lister les facteurs qui ont pu jouer dans l’élaboration
d’un projet de loi.

Q. : Les sociologues du droit parlent des « phénomènes juridiques » et de « système


juridique ». Qu’entendent-ils par ces termes.

Q. : L’analyse économique du droit prétend expliquer le droit par l’économie mais également
l’évaluer… Expliquer chaque fois par un exemple !

Q. : À travers la première jurisprudence française et allemande relative à la garantie à


première demande, nous avons montré les limites du déterminisme juridique. En quoi ?
Expliquer !

Q. : Face au fait , le droit est rigide, sélectionne, voire s’oppose au fait ! Expliquer

Q. : « Le droit est à la remorque des faits », dit-on. Qu’en pensez-vous ?

Q. : Le droit est « dialectique ». Signification ?

Mots-clés
- Déterminisme juridique
- Analyse économique du droit
- Sociologie du droit

Chapitre II : De l’opportunité de légiférer


2

Q : Quelles sont les vertus de la loi ?

Q : A partir d’un exemple illustrer les vertus de la loi ?

Q : Comment expliquer l’inflation législative et quels sont les dangers de celle-ci ?

Q : A propos de la loi sur l’adoption par les couples homosexuels, illustrer les vertus de la loi
et / ou ses dangers ?

Q : Quels principes a t’on mis en avant pour enrayer l’inflation législative ? Illustrer chacun
de ces principes par un exemple

Q. : La loi est « subsidiaire » et « proportionnée ». Signification ? En quoi. Montrer que la


subsidiarité de la loi se justifie dans notre conception du droit comme « un » mode de
régulation sociale parmi d’autres !

Q. : Quelles sont les « vertus » de la loi (donner pour chaque vertu, un exemple)

Q. : Comment expliquer l’inflation législative ? F. Ost dit que la multiplication des lois
caractérise les périodes troublées ? Pourquoi ?

• Mots clés :

- subsidiarité
- loi spectacle
- proportionnalité
- inflation législative

.
3

CHAPITRE 3. L’ÉVALUATION DE LA LOI TOUT AU LONG DE SON PARCOURS : LA VALIDITÉ DE LA NORME


JURIDIQUE.
(lecture F. Ost)

Q. : Que veut-on dire lorsqu’on affirme qu’une loi est valide ?

Q. : Les critères de validité d’une loi proposés par F. Ost sont à la fois distincts mais
entretiennent des relations entre eux. Montrer-le !! À partir d’exemples !

Q. : Mme Arena propose que les étudiants du primaire et du secondaire doivent s’inscrire à
l’école la plus proche de leur domicile, à l’exclusion de tout autre établissement. Donner
des arguments qui valideraient la loi et situer-là selon votre opinion sur le schéma de
validité proposé par Fr. Ost.

Q. : Distinguez efficience, efficacité et effectivité d’une loi !!

Q. : Commenter les adages suivants : « Les lois se tiennent en crédit, non parce qu’elles sont
justes, mais parce qu’elles sont lois » (Montaigne)
« À défaut de faire que ce qui est juste soit fort, on a fait que ce qui est fort soit
juste »(Pascal)

Q. : Donner des exemples qui permettent de remettre en cause la validité de la loi interdisant
l’avortement (un exemple par critère)

Q. : Sur quel critère de validité joue l’abrogation par désuétude ? Comment expliquer la
précarité de certaines lois ?

Q. : Le Iuspositivisme s’oppose au Iusnaturalisme . Expliquer !

Q. : Qu’est-ce que la compétence du pouvoir ? Son « autorité » ?

Q. : Critiquer la pyramide kelsénienne !!

Q. : Pourquoi la confusion des critères de validité est-elle dangereuse !!

Mots-clés
- légitimité
- effectivité
- légalité
- abrogation par désuétude ?

CHAPITRE 4. LA RÉDACTION DE LA LOI ! ( CF . ÉGALEMENT LES QUESTIONS DONNÉES POUR LA


PRÉPARATION DU COURS ).

Q. : Distinguer concepts-catégories et qualifications ? Donner un exemple

Q . Comment expliquer l’importance des concepts en droit ? et celle de la qualification ?

Q . Donner des exemples de concepts précis et de concepts flous ?!


4

Q . Les contrats sont unilatéraux, bilatéraux, réels, synallagmatiques, à titre gratuit, onéreux,
… Comment envisager vous ces différentes catégories ? Quel régime appliquer à la vente ?

Q. : Les catégories juridiques sont dites cumulatives ou alternatives ! Signification ?


Conséquences sur le régime juridique

Q. : Vous signez avec votre vendeur un « contrat de licence de programme » pour acquérir
un logiciel de comptabilité Microsoft. Dans quelle(s) catégorie(s) rangez-vous ce
contrat ?

Q. : Pourquoi les définitions « terminologiques » sont typiquement utilisées dans les lois
anglaises ? Quel est le danger de telle définition ?

Q. : Donner un exemple de catégorie résiduaire ! Quel est l’intérêt de cette notion !!

Mots-clés
- catégorie
- concept
- catégorie cumulative, catégorie équivalente
- hybride