Vous êtes sur la page 1sur 3

Christianisme Traditionnel La sanctification

CHAPITRE 23

LA SANCTIFICATION

Comme l’apôtre Paul, tout véritable serviteur de Christ aura soin de prêcher l’Evangile de
telle manière que tous parviennent à vivre une vie agréable à Dieu: “… pour que je sois mi-
nistre du christ Jésus envers les nations, exerçant la sacrificature dans l’évangile de Dieu,
afin que l’offrande des nations soit agréable, étant sanctifiée par l’Esprit Saint” (Rom.
15.16).
Ce thème de la sanctification fait également partie de la prédication du plein Evangile.
Dans Hébreux 12.14 il nous est dit clairement: “Poursuivez la paix avec tous, et la sainteté,
sans laquelle nul ne verra le Seigneur”. C’est une affaire à prendre au sérieux. Il est dit ici de
ceux qui ont cru, qui ont été justifiés, régénérés et qui sont nés de nouveau que sans la sancti-
fication ils ne verront pas le Seigneur. Cela signifie que sans cette sanctification ils n’auront
aucune part à la première résurrection, qu’ils ne seront pas transmués et enlevés pour avoir
part aux noces de l’Agneau. C’est justement cela le but de tous les efforts des croyants. Ils
voudraient Le voir, car c’est alors qu’ils seront transformés à Son image (1 Jean 3.2,3). C’est
à ce moment-là que s’accomplit ce que notre Seigneur a dit dans le sermon sur la montagne:
“Bienheureux ceux qui sont purs de coeur, car c’est eux qui verront Dieu” (Mat. 5.8).
Les rachetés sont exhortés à entrer dans une purification et une sanctification produites
par la Parole et l’Esprit de Dieu, et cela sur le fondement des promesses que Dieu leur a don-
nées et qu’ils croient. Ils s’attendent à les voir se réaliser conformément à ce qui a été dit:
“Ayant donc ces promesses, bien-aimés, purifions-nous nous-mêmes de toutes souillures de
chair et d’esprit, achevant la sainteté dans la crainte de Dieu” (2 Cor. 7.1). Les versets pré-
cédant directement celui-ci nous montrent de quel groupe de personnes il s’agit ici. C’est-à-
dire de personnes au milieu desquelles le Seigneur marche, de personnes qu’Il appelle Son
peuple, de personnes qui sont sorties et se sont séparées de tout ce qui n’est pas d’origine di-
vine. Elles prennent à coeur ce que le Seigneur a dit: “… et ne touchez pas à ce qui est impur,
et moi, je vous recevrai; et je vous serai pour Père, et vous, vous me serez pour fils et pour
filles, dit le Seigneur, le Tout-puissant” (2 Cor. 6.17,18).
Dans le verset que nous venons précisément de citer il est question de deux domaines: de
la souillure de la chair, c’est-à-dire des transgressions coupables que nous commettons dans
notre corps, et du domaine dans lequel nous souillons notre âme et notre esprit. La pleine
sanctification englobe l’homme tout entier. Il nous est dit dans quel but Christ, qui a profon-
dément aimé l’Eglise et s’est donné pour Elle, a fait cela: “… afin qu’il la sanctifiât, en la
purifiant par le lavage d’eau par la Parole; afin que lui se présentât l’assemblée à lui-même,
glorieuse, n’ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu’elle fût sainte et irré-
prochable” (Eph. 5.26,27).
C’est lorsqu’ils seront dans la sanctification, sans reproche et sans faute, que les rachetés
verront leur Rédempteur. En ce qui concerne la sanctification, c’est par le “lavage d’eau par
la Parole” qu’elle s’accomplit. Pour illustrer cela nous pouvons également prendre un exem-
ple bien compréhensible: c’est qu’il ne s’agit pas d’une aspersion mais d’un bain tout entier,
c’est-à-dire qu’il s’agit d’être plongé dans toute la plénitude de la Parole, Laquelle est Esprit
et Vie. L’homme tout entier, âme, esprit et corps, est placé dans les limites tracées par la Pa-
role. Cela signifie que c’est volontairement et avec joie que nous accomplissons la volonté de
Dieu, et non par contrainte. Ce bain dans la Parole nous lave de toute tradition non biblique et
inutile, de toute mauvaise habitude, nous débarrasse de tout fardeau et lien. Notre Seigneur a
dit: “Vous, vous êtes déjà nets, à cause de la Parole que je vous ai dite” (Jean 15.3). C’est par

91
Christianisme Traditionnel La sanctification

la Parole que l’homme reconnaît ce qui n’est pas dans la volonté de Dieu, et qu’il ordonne sa
vie conformément à cela.
La purification et la sanctification par la Parole et par l’Esprit, ne peuvent avoir lieu que
là où l’homme est prêt à croire toute la Parole et est disposé à L’expérimenter. Notre Seigneur
Jésus n’a pas seulement été fait rédemption pour nous, mais aussi justification et sanctifica-
tion (1 Cor. 1.30). La raison nous en est donnée immédiatement après dans le verset suivant:
“… afin que, comme il est écrit, celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur” (1 Cor.
1.31). Il est absolument exclu ici qu’un homme se glorifie lui-même, car rien de ce que nous
sommes capables de faire ne compte, mais seulement ce que Lui a fait en nous. A Lui seul
revient l’honneur et la gloire. “Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le christ
Jésus pour les bonnes oeuvres que Dieu a préparées à l’avance, afin que nous marchions en
elles” (Eph. 2.10). Dieu a pourvu à toutes ces choses. Il a même déjà préparé ce que nous
devons faire, les choses qu’Il exige de nous. Nous n’avons besoin que de les vivre et de mar-
cher en elles.
Jésus met devant nos yeux ce que signifie la véritable sanctification, de quelle manière
elle s’accomplit et Il nous fait savoir qu’Il a déjà pourvu à cela. “Sanctifie-les par la vérité; ta
parole est la vérité … et moi, je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient
sanctifiés par la vérité” (Jean 17.17,19). Une sanctification valable devant Dieu n’est possi-
ble que lorsqu’elle est fondée dans la Parole de Vérité, Laquelle est sainte. Tout propre effort
humain ne peut conduire qu’à une sanctification hypocrite.
Dans les Saintes Ecritures nous trouvons l’expression “saint” employée tout d’abord uni-
quement à l’égard de Dieu, car Lui seul est Saint. Ensuite tout ce qui est issu de Lui est éga-
lement saint. En outre, ce qu’Il revendique pour Lui-même en tant que Saint, Il le sanctifie.
Son peuple est un peuple saint (Ex. 19.6), Ses sacrificateurs sont saints par leur appel et leur
consécration (Lév. 21); sur la lame d’or pur placée sur la tiare du souverain sacrificateur se
trouve écrit: “Sainteté à l’Eternel” (Ex. 28.36). Ce n’est qu’en relation avec Lui que les cho-
ses et les hommes peuvent être sanctifiés, c’est-à-dire ceux qu’Il a mis à part pour Lui et pla-
cés dans le service.
Le prophète Esaïe fit une puissante expérience. Il vit le Seigneur sur Son trône et entendit
les êtres célestes s’écrier: “Saint, saint, saint, est l’Eternel des armées; toute la terre est
pleine de sa gloire!” (Es. 6.3). L’apôtre Jean nous relate quelque chose de semblable lorsqu’il
vit le Seigneur sur Son trône: “… Saint, saint, saint, Seigneur, Dieu, Tout-puissant, celui qui
était, et qui est, et qui vient” (Apoc. 4.8). Le Dieu saint et parfait est Celui qui sanctifie et qui
rend parfait. Il met à part, appelle à Lui, et en tant que Sauveur Il accorde une part de Lui-
même à ceux qu’Il a sauvés. “Car, et celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous
d’un” (Héb. 2.11).
Jésus-Christ, le Sauveur, est appelé le Saint de Dieu parce qu’Il est issu du Dieu Saint. La
nouvelle vie que reçoit de Dieu un homme racheté est en fait la vie de Jésus-Christ avec tou-
tes ses saintes vertus et ses attributs. C’est ainsi que s’accomplit la sanctification selon la pa-
role des Ecritures: “Soyez saints, car moi je suis saint” (1 Pier. 1.16)
Sans cesse Paul salue les croyants en les appelant des saints et des bien-aimés: “… à
l’assemblée de Dieu qui est à Corinthe, aux sanctifiés dans le christ Jésus, saints appelés” (1
Cor. 1.2).
“Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, aux saints et fidèles dans le christ
Jésus, qui sont à Ephèse” (Eph. 1.1).
“Paul et Timothée, esclaves de Jésus Christ, à tous les saints dans le Christ Jésus qui
sont à Philippes, avec les surveillants et les serviteurs: Grâce et paix à vous, de la part de
Dieu notre Père et du seigneur Jésus Christ!” (Phil. 1.1,2).

92
Christianisme Traditionnel La sanctification

“Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, d’entrailles de miséri-
corde, de bonté, d’humilité, de douceur, de longanimité” (Col.3.12).
Auprès de Dieu il n’y a que perfection. Dieu voit par Jésus-Christ la troupe des rachetés
en tant qu’appelés et bien-aimés, purifiés et sanctifiés, comme étant Sa propriété toute particu-
lière. Nous sommes pour Lui, par Sa Sainte présence, un peuple sanctifié. L’apôtre Paul parle
de la sanctification accomplie par l’Esprit qui, par le moyen de la foi en la Vérité, agit pour le
salut de ceux qui ont été élus (2 Thess. 2.13).
Celui qui n’a pas fait l’expérience de Jésus, telle qu’elle a été vécue dans le christianisme
primitif, peut essayer de se mettre à part en pensant qu’il parviendra à la sainteté par une sépa-
ration, et même par l’exercice de pénitences, par des renoncements et des privations de ce
qu’offre la vie de ce monde; tout cela cependant est nul et inexistant devant Dieu! Seul celui
que Dieu a appelé à sortir de ce monde, qu’Il a mis à part, rendu participant de Sa grâce et
dont Il a fait Sa propriété par la nouvelle naissance peut être sanctifié par Lui. Seules des per-
sonnes s’étant pleinement consacrées au Seigneur Lui seront entièrement obéissantes, se lais-
seront pénétrer par la Parole de la Vérité divine et seront sanctifiées. L’homme converti qui, à
cause de cette haute et divine vocation, est destiné à un but divin particulier ne peut plus
prendre part aux plaisirs mondains car il est écrit: “Et le monde s’en va et sa convoitise, mais
celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement” (1 Jean 2.17). Ceci se rapporte à tout
ce que Dieu a commandé ou défendu: aux dix commandements, à toutes les autres prescrip-
tions (Lév. 19.21), à celles qui concernent la vie personnelle, au sermon sur la montagne, aux
évangiles et aux épîtres. L’homme sanctifié par le Seigneur porte en soi-même la Parole, afin
de L’accomplir par la grâce de Dieu et de ne pas La transgresser.
C’est à de telles personnes que Paul adresse cette parole: “Or le Dieu de paix lui-même
vous sanctifie entièrement; et que votre esprit, et votre âme, et votre corps tout entiers, soient
conservés sans reproche en la venue de notre seigneur Jésus Christ. Celui qui vous appelle
est fidèle, qui aussi le fera” (1 Thess. 5.23,24).
Les Saintes Ecritures ne connaissent pas la pratique catholique de la béatitude et de la ca-
nonisation. Elles ne connaissent pas davantage le fait d’invoquer des morts, que l’on a décla-
rés être saints, ou de même se réclamer de patrons protecteurs. Mais ce ne sont que de faux
apaisements. Des millions de personnes se tournent ainsi vers de soi-disant saints qui
n’existent pas. L’Ecriture nous commande de nous tourner directement vers Dieu et non vers
des hommes. Celui qui veut se documenter à ce sujet constatera que, tout particulièrement
dans les religions de l’Extrême-Orient, la croyance superstitieuse dans les ancêtres joue un
très grand rôle. Mais seul le Dieu Bienheureux et Saint peut nous rendre bienheureux et
saints. Celui qui, de son vivant, n’a pas été rendu bienheureux et saint ne le deviendra pas non
plus après sa mort. Là, les prières de ceux qui sont restés ne lui seront alors d’aucune secours
dans ce lieu.
En rapport avec le grand jour à venir, Pierre exhorte ceux qui sont venus à la foi en leur
disant: “Toutes ces choses devant donc se dissoudre, quelles gens devriez-vous être en sainte
conduite et en piété, attendant et hâtant la venue du jour de Dieu, à cause duquel les cieux en
feu seront dissous et les éléments embrasés se fondront” (2 Pier. 3.11,12).
Nous devons mettre l’accent sur le fait que ce n’est pas l’homme qui parvient à atteindre
quelque chose dont il puisse se glorifier. Mais la sanctification est une condition qui nous est
donné par Dieu, que nous approuvons, que nous prenons et que expérimentons. La sanctifica-
tion comme le salut ont été rendus possibles par l’offrande de Jésus-Christ, parce que c’est ce
que Dieu voulait: “C’est par cette volonté que nous avons été sanctifiés, par l’offrande du
corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes” (Héb. 10.10).

93

Vous aimerez peut-être aussi