Vous êtes sur la page 1sur 21

Les origines de l’amélioration des plantes

Sources classiques de
1ers hybrideurs la variation biologique
Knight, qui constituent le
Louis de
Herbert, matériau de l’évolution
Domestication Vilmorin
Sageret
MUTATION

-10 000 1700 1800 1900 RECOMBINAISON

Sexualité Redécouverte
Sédentarisation des des lois de
végétaux Mendel
Hybridations Liaison
interspécifiques génétique
systématiques Morgan
Linné
Les sources classiques de la variation
biologique : la mutation et la recombinaison

MUTATION RECOMBINAISON
Marquage moléculaire
Micropropagation
Transgénèse
Haplodiploïdisation
Hybridation somatique
Polyploïdisation
Hybridation interspécifique
Mutagenèse
Production d’hybrides F1

Hybridation puis
sélection généalogique

1ère stratégie: sélection des 2ème stratégie: combiner des


variations, spontanées ou caractères dans une perspective
provoquées, et les exploiter de construction de génotype.
autant que possible.
Exploitation et création de mutants
Exploitation des mutants naturels

Les mutations spontanées constituent la base de la variabilité génétique


exploitée par tous les sélectionneurs

A quoi sont dues les mutations ?


• Présence d’agents mutagènes naturellement présents,
• Disfonctionnement des protéines impliquées dans la réparation et
réplication de l’ADN,
• Insertion de transposons et de rétrotransposons.

Quelques exemples de mutations naturelles importantes


1865, mutation « pois ridé » (Mendel). Voir TD 1
1872, première variété de haricot avec des grains restant verdâtres
(flageolet).
1930, mutation permettant d’ajouter l’orangé à la palette de couleur de la
rose.
1948, mutation monogerme chez la betterave.
1986, afila, mutation exploitée dans la variété de pois Solara.
Exploitation et création de mutants
(mutation monogerme – betterave)

Betterave multigerme (fleurs soudées) Betterave monogerme

Savitsky, 1948

GROS PROBLEMES
Hilleshög créé la première
Difficultés de semis (utilisation de variété monogerme en 1966.
semoirs impossible) ‘MonoHill’
Grosse quantité de semence
Nécessité de démariage – travail
pénible – très coûteux en mains Presque 100% du marché
d’oeuvre

Disparition de 90% des


entreprises semencières
Exploitation et création de mutants
(mutation afila – pois)
normal af af et st

Vrilles

Folioles Bractée
Gros travail de
physiologie végétale
pour savoir quelle doit
Stipules être la morphologie de la
plante pour avoir un bon
rendement

Rendement moyen Rendement bon Rendement mauvais

Foliole : - capacité photosynthétique très moyenne


– occulte la lumière pour les stipules
Stipule : - capacité photosynthétique excellente
– colonise le sol, lutte contre les mauvaises herbes
Exploitation et création de mutants
(Résistance au Phylloxera – Vigne)
1847 épidémie
Femelle Femelle d’oïdium – import de
gallicole radicole vignes américaines

Arrivé des Etats-


Unis en 1861
1900 : vignoble
européen dévasté

Catastrophe
économique

Femelle ailée sexupare Espèce américaine


Forme sexué Vin piètre qualité

Greffage sur espèce


américaine

Problèmes de
1973, Fercal chloroses
Croisement
interspécifiques
Exploitation et création de mutants
(Autres)

Ne pas oublier
• le nanisme (blé), (Voir TD révolution verte)
• le caractère 00 (colza), (voir cours colza)
• la résistance au curly-top et rhizomanie ( betterave),
• etc…

Les mutations causent une diversité génétique qui est à la base du


travail du sélectionneur mais diversité quelquefois réduite,…

Cas des espèces créées par l’Homme récemment,…

La variabilité intervariétale dans un pays est réduite (maïs, betterave, blé, …)

Nécessité de faire des prospections


Création
de
Disparition d’écosystèmes, instabilité politique, conférences de Rio nouveaux
mutants
Exploitation et création de mutants

Mutagenèse artificielle

- Découverte des radiations ionisantes au début du 20ème siècle.


- 1927: Les altérations (mutations) provoquées par les radiations sont héritables.
- Diversification des agents mutagènes
Physique: Rayons γ, Rayons X, Ultraviolets,…
Chimique: EMS,...
Variation somaclonale et sélection in vitro.
Impact de la mutagenèse sur l’amélioration
des plantes
Quelques variétés issues de mutagenèse artificielle

Pamplemousse Couleur rouge de la pulpe 1984, Ruby Red


Aspermie 1970, Star Ruby
Cerisier Autofertilité 1985, Stella
Riz Qualité du grain 1970, Delta
Forsythia Port compact 1985, « Courtalyn », Weekend
Weigela Feuillage panaché 1979, « Courtatom », couleur ...

Quelques mutations très répandues


- Denso, conférant un semi-nanisme, probablement présente dans plus de 150 variétés
d’orge à brasserie.
- Mutation riche en acide oléique chez le tournesol, obtenue en 1976 par Soldanov est
retrouvée dans toutes les variétés riches en acide oléique inscrites en France et aux USA.
- Œillet ‘William Sim’ créé en 1938 :qualité de fleur et productivité.
- Résistance aux Imidazolinones (céréales) et au chlorsulfuron (endive).

2252 variétés recensées par la FAO/IAEA en 2000.


Stratégie basique – facile à réaliser (donc essayée souvent) – énorme
travail de tri après (peu de réussite) – regain d’intérêt (TILLING)
Polyploïdisation (Auto)
La polyploïdisation est un phénomène se caractérisant par une multiplication
du stock chromosomique qui peut se produire de manière naturelle du fait
de la rencontre de gamètes non réduits.

Plantes naturellement autopolyploïdes

Exemple de plantes autotétraploïdes:


dactyle,
luzerne,
poireau,
pomme de terre.

Un nombre sans doute important de plantes aujourd’hui considérées


comme diploïdes sont probablement d’anciens autotétraploïdes.
Proportion de plantes cultivées polyploides >>> Proportion de plantes sauvages polyploides

Augmentation de la vigueur
Augmentation de la taille des tissus végétatifs
Plus grande variété allélique
Divergence fonctionnelle des gènes dupliqués
Diminution de la fertilité
Sélection plus difficile
Polyploïdisation (Auto)

La polyploïdisation induite

- 1937, Blakeslee découvre l’action de la colchicine : il devient possible d’induire


des polyploïdisations chez de nombreuses espèces.
- Découverte d’autres agents mitoclasiques (ether, NO2,…).
Impact de la polyploïdisation sur
l’amélioration des plantes

Quelques variétés issues de polyploïdisation induite

1951, Kihara réalise des pastèques triploïdes. Voir TD 3


1965, Réveille 1ère variété de ray-grass anglais tétraploïde.
1966, Tétri 1ère variété de trèfle violet tétraploïde.
1968, Monohill, une des premières betteraves triploïdes.
1985, Courtalor «Carnaval» variété de weigela triploïde.

Autre utilisation de la polyploïdisation

La polyploïdisation est une méthode nécessaire à la réussite de très nombreux croisements


interspécifiques.

1) La polyploïdisation a été utilisée principalement chez les plantes fourragères


et ornementales.
2) La triploïdie est une stratégie de choix pour introduire une apyrénie.
3) La polyploidisation est utile pour les croisements interspécifiques.
4) 2002 1ère autorisation de consommation d’huître triploïde.
Haplodiploïdisation
Une plante haploïde est un individu possédant un nombre gamétique de chromosomes.
Haplodiploïdisation = Haploïdisation + doublement (spontanée ou induit)

Androgenèse Gynogenèse

Culture Culture de Gynogenèse Culture


d’anthère microspore in situ d’Ovule
(visite chez
Seminis)
isolée

Croisements Pollinisation avec


interspécifiques du pollen irradié
Haplodiploïdisation
Haplodiploïdisation

Bouton floral dont les


microspores présentent Cette culture d'anthères a produit des cals
un stade uninucléé tardif et des embryons androgénétiques
permettant la culture
d'anthères AIB - BAP - CHARBON ACTIF
PRETRAITEMENT AU FROID BOURGEONS (2°C)
PUIS AU CHAUD DES ANTHERES (35°C)
les embryons manifestent un blocage d'organogenèse très
difficile à lever. Il existe un effet très marqué du
génotype sur l'androgenèse. Tous les génotypes
appartenant à la famille des "Delicious Rouge" ont produit
des embryons alors que tous ceux appartenant à la famille
de 'Golden Delicious' n'ont produit que des cals.

Cette méthode a permis l'obtention de 4 plantes


haploïdes in vitro (BOUVIER, 1993).
Haplodiploïdisation

Haploïdisation spontanée

- polyembryonie (ex: asperge), androgenèse in situ (ex: tabac) et gynogenèse in situ (ex: maïs).

Androgenèse

- Culture d’anthères (1964) : Datura, Tabac ...


- Culture de microspores isolées (1973) : Datura, Riz, Colza, Orge, Blé, Pomme de terre, Maïs,...

Gynogenèse

- Culture d’ovaires/ovules (1976) : Orge, Blé, Tabac, Riz, Gerbera, Maïs, Betterave, Tournesol,...
- Croisements interspécifiques (1964) : Pomme de terre, Orge, Melon, Blé, Luzerne, Allium, ...
- Utilisation de pollen irradié (1983) : Orge, Blé, Pétunia, Melon, Carotte, Concombre, Chou,...

De gros efforts de recherche ont été consentis

En 1980, des méthodes d’androgenèse avaient donné des résultats sur 153 espèces différentes !
Haplodiploïdisation

• Dans le cas des variétés population, 80 % du rendement est assuré par


20% des plantes.
• L’asperge est une plante dioïque (xx, xy)
• La parthénogenèse fonctionne bien chez l’asperge.
• Cycle graine à graine 4 ans.
• L’asperge est une plante pérenne
• Il existe un fort effet hétérosis (rendement , précocité, calibre,…)
• Les pieds mâles sont plus productifs que les pieds femelles.
• Les pieds supermales (yy) sont viables.

PROPOSER UN MINI-PROGRAMME DE SELECTION


Haplodiploïdisation

Grosse diversité : 80% des plants assurés par


XX asperge femelle 20% des plantes
Les plantes mâles sont plus productives que les
XY asperge mâle plantes femelles
L’hétérosis est très fort chez l’asperge
Excellent
individu mâle
IDEE
XY Faire des variétés en :
1) utilisant comme parents les lignées les plus productives.
Haploidisation 2) Qui soient de type hybride F1.
3) Qui soient entièrement mâle.

X Y
YY (supermale) X XX (femelle)
Doublement
colchicine

XX YY XY Hybride F1 (100% mâle)


Impact de l’haplodiploïdisation sur
l’amélioration des plantes
Principale utilisation de l’haplodiploïdisation
Fixation du matériel génétique:
- PLUS RAPIDE
- PLUS COMPLETE
- PERMETTANT LE CONTOURNEMENT DES PROBLEMES DE CONSANGUINITE

Quelques exemples de variétés obtenues par haplodiploïdisation

Années 50, DEKALB 640, variété hybride double de maïs avec 3 parents haploïdes doublés.
Années 70, Maris Haplona, variété de colza.
1974, F211, variété japonaise de tabac.
1978, Lunghua 1, variété chinoise de riz.
1980, Mingo, variété canadienne d’orge.
1987, Florin, variété française de blé.
1989, Adria et Mégal, variétés d’aubergine.
1990, Andréas, variété d’asperge hybride F1 100% mâle.
1995, Osir, variété de piment.

L’haplodiploïdisation est utilisée en routine par certaines sociétés pour améliorer


les espèces citées ci-dessus notamment.
Micropropagation
Micropropagation = Extension des techniques classiques de division de touffes, de
bouturage, de marcottage et de greffage

Micropropagation

La micropropagation sensu stricto est une multiplication clonale in vitro qui s’appuie sur :
- la production de bourgeons axillaires sur des tissus contenant déjà un méristème.
- la production de bourgeons axillaires après induction de la formation de méristèmes adventifs.
- l’embryogenèse somatique.
- la régénération d’une plante à partir d’une cellule ou d’un protoplaste.

Vers la mise au point de la multiplication végétative in vitro

1939, Gautheret réalise une culture indéfinie de cambium.


1952, Morel et Martin réalisent le premier assainissement par culture de méristème de dahlia.
1958, Reinert et Stewart obtiennent les premiers embryons somatiques de carotte.
1960, Morel réalise la première multiplication végétative in vitro de l’orchidée.

En 1988, plus de 450 espèces pouvaient être micropropagées


Impact des méthodes de micropropagation
sur l’amélioration des plantes
Multiplication d’un génotype à l’identique

- Microbouturage : séquoia, divers pins, eucalyptus, peuplier, merisier, framboisier,


vigne, gerbera, chrysanthème, porte-greffes d’arbres fruitiers,…
- Embryogenèse somatique : caféier, pins, mélèzes, épicéas, douglas, palmier à huile,...

Malgré de nombreux efforts : pas de semences artificielles, pb des variants


somaclonaux

Sélection sanitaire

- Culture de méristèmes: pomme de terre, artichaut, dahlia, vigne, ail, fraisier,…


- Thermothérapie: pêcher, agrumes, Allium,...
- Microgreffage : agrumes,…

Sauvetage d’embryons

- Résolution des problèmes de dormance pour réaliser des générations accélérées


(tournesol),
-Réussite d’un certain nombre de croisements interspécifiques.

Amélioration des plantes

Variétés clonales, variétés hybride de clones, parents d’hybride F1

Vous aimerez peut-être aussi