Vous êtes sur la page 1sur 6

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE POPULAIRE

MINISTER DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE


SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE MOHAMED SEDDIK BEN YAHIA .JIJEL


Faculté des sciences et de la technologie
Département : Electrotechnique
Module :TP ELNP

Thème :
Redresseur P1

Présenté par :
 Kara Nadir
 Kriba Saqr
 Hannouf Daoud

Groupe : 04
TP01 : Electronique de puissance Redresseur P1

TP: 01
Redresseur P1

Sommaire
Introduction…………………………………………………………………………...3
Redresseur P1 non commandé ……………………………………………………….4
Redresseur P1 commandé…………………………………………………………….5
Conclusion……………………………………………………………………………5

2
TP01 : Electronique de puissance Redresseur P1

Introduction :
Un redresseur, également appelé convertisseur alternatif/continu, est un convertisseur destiné
à alimenter une charge qui nécessite de l'être par une tension et un courant tous deux les plus
continus possibles, à partir d'une source de tension alternative. L'alimentation est, la plupart
du temps, un générateur de tension.
Il est un redresseur supprimant les alternances négatives et conservant les alternances
positives d’une entrée monophasée. La fréquence en sortie du redresseur est alors égale à la
fréquence d'entrée.

Les redresseurs non commandés, essentiellement réalisés à partir de diodes, sont utilisés
lorsque la tension de sortie n'a pas besoin d'être ajustée.
Les redresseurs commandés dont la tension de sortie peut être variable comportent des
thyristors ou des ensembles de diodes et de thyristors.

Ce travaille il est dans le but de réaliser un circuit de redressement à base de diode (P1 non
commandé) ou à base de thyristors (P1 commandé). Et l’analyse du comportement de
redresseur est effectuée avec deux charges différentes (charge résistive).

3
TP01 : Electronique de puissance Redresseur P1

I- Redresseur P1 non commandé :


I-1 Débit sur une charge résistive (R = 270 Ω) :
On considère le circuit de la figure suivante fig(01).

Fig(01) : Schéma de redresseur mono-alternance

On utilise une charge résistive :


Après l’analyse le circuit de fig(01) dans le logiciel PHACON on trouve :
1) On peut dire sur l’allure du courant et de tension de sortie que
Vs=Ve et Is=Ie
I et V en phase ( la charge résistive)

2) On Calcule la valeur moyenne de la tension redressée :


La loi des mailles donne : V(t)= Vs+VD
On a , Vm=Vmax =145v
Et on a alors, en supposant que VD (t) est nulle lorsque la diode conduit :
T
 pour 0 < t < Vs (t)= V(t)= Vm sin Ɵ
2
T
 pour <t<T Vs (t)= 0
2
la valeur moyenne de la tension Vs(t) est donc :
T
T 2
Vs(t)moy = 1 ∫ Vs ( t ) dt= 1 ∫ Vm sin Ɵ d Ɵ
T 0 T 0
π
1 −Vm
¿ ∫ sin Ɵ dƟ= [cos π −cos 0 ]
2π 0 2π

4
TP01 : Electronique de puissance Redresseur P1

Vm 145
Vs(t)moy ¿ = ¿ 46.15 v
π π

 comparaison :
Les résultats de valeur moyenne de la tension redressée théoriquement et les mesure en
pratique sont presque mais sont pas les même.
Théoriquement : 46.15v
Pratiquement : 45v

II- Redresseur P1 commandé :


II-1 Débit sur une charge résistive (R = 270 Ω) :
On réalise le même montage de la fig(01) et on remplace la diode par un thyristor
Et dans le même logicielle on fixe l’angle d’attaque α à 0° puis à 30°

1) Dans le cas de l’angle de commande α =0 ° la tension de sortie et le courant de sortie


sont les même par rapport le montage non commandé précédent
Le thyristor s'amorce avec un retard à l'amorçage compris entre 0 et π. Une fois
amorcé, il se comporte comme une diode.
2) Lorsque l’angle d’attaque varie on remarque que le thyristor est passant.

Conclusion :
Une diode en série avec la charge permet de redresser la tension aux bornes de la charge.
Le thyristor s'amorce avec un retard à l'amorçage compris entre 0 et π. Une fois amorcé, il se
comporte comme une diode.

5
TP01 : Electronique de puissance Redresseur P1