Vous êtes sur la page 1sur 26

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 17 février 2011

EN PAGE 5
Lettre ouverte de
Abdelhamid Mehri au
président Bouteflika
N° 6178 - Vingt et unième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

TROUBLES EN LIBYE ALLIANCE PRÉSIDENTIELLE


TIRS GROUPÉS SUR
«L’ENNEMI DE L’EXTÉRIEUR»
● Ahmed Ouyahia a annoncé, hier,
la levée de l’état d’urgence avant fin février
● Il a souligné l’impératif d’apporter
les solutions adéquates aux problèmes de la jeunesse.
e secrétaire général du Rassemble- nant le logement, l’emploi et la gestion
L ment national démocratique
(RND), Ahmed Ouyahia, a annoncé,
de l’administration», a souligné
M. Ouyahia à l’ouverture de la réu-
hier, que la levée de l’état d’urgence nion de l’Alliance présidentielle. Il a
interviendra avant fin février, avec indiqué qu’il ne fallait pas ignorer les
l’annonce de plusieurs décisions événements en cours dans les pays
importantes. «La levée de l’état d’ur- arabes et islamiques. Il a souligné
gence interviendra avant la fin du l’impératif d’apporter les solutions
mois en cours parallèlement à l’an- adéquates aux problèmes de la jeunes-
nonce de plusieurs décisions concer- se algérienne. M. M. (Suite page 3)

FRONT SOCIAL
LE MALAISE
SE GÉNÉRALISE
El Gueddafi ● Le front social
bouillonne. Grèves
en cascade,
rassemblements,
émeutes, appels à

ébranlé des marches,


notamment celle du
19 février à Alger…
Les actions de
protestation se
multiplient et
touchent plusieurs
secteurs
● Au pouvoir névralgiques. Le
malaise est profond.
depuis 42 ans, (Lire en pages 3, 4 et 6)
«le roi des rois
PÉNURIE D’ANESTHÉSIANTS
d’Afrique»,
El Gueddafi, a LES INTERVENTIONS
du mal à maîtriser CHIRURGICALES COMPROMISES
ses sujets. ■ Les établissements
PHOTO : AFP

Lire en pages 10 et 11 de santé publique


sont aujourd’hui
dans l’incapicité
■ BAHREÏN ■ YÉMEN ■ SYRIE de prendre en
Les manifestants Des heurts font Les appels charge les patients
qui affluent de
réclament une un mort et une à une «journée de différentes régions
monarchie dizaine de blessés colère» à Damas du pays.
constitutionnelle à Sanaa se multiplient Lire en page 7
PUBLICITÉ
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 2

L’ACTUALITÉ

LUIS MARTINEZ. Directeur de recherche à Sciences-po CERI

«Pour changer le système, il faut un


partenaire et si possible le plus puissant»
Luis Martinez est chercheur au Centre d’études et de recherches internationales de du Président. Tout simplement Simple stratégie ou réelle
Sciences-po Paris, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient. Violence de la rente parce que chacun est convaincu perte d’influence ?
pétrolière est son dernier ouvrage paru aux éditions Presses de sciences-po, 2010. que c’est le «système» qu’il faut C’est très difficile de ré-
changer et non la personne qui pondre à cette question. Nous
Propos recueillis par mécontentement profond du pays ne débouche préside la nation. n’avons plus les moyens de me-
Nadjia Bouzeghrane pour l’instant que sur un sentiment de désenchan- Si les manifestations et surer l’influence politique des
tement et d’amertume. Après la guerre civile la marches publiques ne sont pas islamistes en Algérie.
«L’Algérie ne sera ni la Tunisie ni l’Egypte», scène politique a été dévitalisée : syndicats et suffisantes pour provoquer le La révolution démocra-
a déclaré lundi le ministre des Affaires étran- partis se sont réfugiés dans la défense de leurs changement que revendiquent tique en Tunisie est-elle bien
gères algérien sur Europe 1. Partagez-vous privilèges, abandonnant le plus grand nombre. les Algériens, quel serait alors engagée ?
cette analyse ? En quoi l’Algérie se distingue- Les ajustements cosmétiques permettent d’em- le moyen d’y parvenir ? Le passage de la révolution
rait-elle de l’un et de l’autre pays ? pêcher la formation des conditions d’une révolte, Pour changer le système il à l’instauration d’un régime dé-
Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir po- ils ne règlent pas les problèmes. L’Algérie est faut un partenaire et, si possi- PHOTO :D. R. mocratique nécessite des insti-
litique de l’Algérie, en revanche nous savons confrontée à une vague qui la dépasse : après le ble, le plus puissant. C’est parce tutions démocratiques. Tant que
depuis la révolution tunisienne que des surprises nationalisme des années cinquante et l’islamisme que l’armée en Tunisie a décidé de soutenir les la Tunisie ne sera pas dotée d’institutions dé-
politiques sont possibles comme le départ de Ben des années quatre-vingt, les revendications dé- manifestants que Ben Ali est parti. Si l’armée mocratiques, sa transition demeure incertaine.
Ali. Je comprends qu’aucun ministre des Affaires mocratiques constituent l’idéologie dominante. tunisienne décide de soutenir un processus dé- A l’agenda électoral s’ajoute la séparation des
étrangères de la région ne souhaite expérimenter La démocratie, un Etat de droit, apparaissent mocratique, elle jouera un rôle de passeur et de pouvoirs afin d’instaurer un Etat de droit. C’est
ce que la Tunisie et l’Egypte ont vécu. L’Algérie comme la solution aux problèmes de la pauvreté, garant. Lorsque l’Algérie est entrée en transition un processus qui prendra au moins 10 ans.
est-elle immunisée ? Je ne pense pas. Il me sem- de la lutte contre la corruption, de l’instauration en 1990, l’armée a joué le jeu de l’ouverture po- Qu’en est-il de la transition démocratique
ble que l’Algérie est confrontée à des problèmes de la justice. La démocratie ne résout pas tous litique mais la surprise électorale du FIS a boule- en Egypte ? L’armée tiendra-t-elle ses enga-
structurels (corruption, faiblesse des institutions, les problèmes, loin de là, mais elle contribue de versé la donne. L’incertitude était trop forte pour gements ?
sentiment d’appauvrissement, etc.) et conjonc- façon pacifique à trouver les réponses les plus continuer à jouer, on sait la suite. Aujourd’hui Pour l’instant la situation égyptienne res-
turels (flambée des prix, chômage des jeunes) consensuelles. Pour une armée, la gestion des sans l’armée, il ne peut y avoir aucun changement semble à celle de l’Algérie à la fin des années
semblables à ceux observés dans ces deux pays. demandes sociales est plus facile dans une démo- politique conséquent en Algérie car au final c’est quatre-vingt : «le peuple» veut un autre régime,
Si les conditions de la révolte sont là, la situation cratie que dans un régime autoritaire, il suffit de elle qui devra gérer la situation si la transition l’armée sacrifie un président et son parti, le
permettant le basculement fait défaut. Il reste à voir la Turquie d’aujourd’hui ! échouait à nouveau. Pour l’armée, la transition PND, afin de le calmer. L’armée égyptienne est-
la construire. Et en Algérie cela sera plus diffi- Le régime algérien a-t-il réellement pris la c’est un processus effrayant car elle ne le maîtrise elle disposée à aller au-delà ? A-t-elle confiance
cile pour les forces démocratiques dans la me- mesure du ras-le-bol des Algériens et du rejet pas, elle ne sait pas sur quoi il peut déboucher. dans les manifestants ? Elle peut craindre un
sure où une partie de la population peut craindre qu’il suscite ? Aussi, il faut lui donner des garanties. L’armée scénario à l’algérienne, les Frères musulmans
qu’une confrontation politique avec le régime ne C’est la grande inquiétude. Le régime a sou- algérienne est-elle prête aujourd’hui à soutenir s’immiscent dans la transition et remportent
débouche à nouveau sur une logique de violence. vent fait preuve, dans le passé, de myopie. Son des reformes politiques structurelles ? Si l’armée la mise. Elle peut considérer également que
L’Egypte et la Tunisie n’ont pas connu de guerre raidissement est de mauvais augure. En effet, égyptienne et l’armée tunisienne ouvrent le bal c’est moment fondateur qui l’amène à décider,
civile, l’Algérie oui. C’est un facteur qui peut les revendications portent sur l’instauration d’un démocratique, cela pourra influencer l’armée al- comme l’armée turque, que la transition démo-
inhiber une partie du peuple. L’engagement du Etat de droit, elles sont portées par des organi- gérienne sans quoi elle sera associée à des pays cratique est une très bonne chose et que cela ne
plus grand nombre ne se fera que si les forces dé- sations politiques et des défenseurs des droits comme la Syrie… En revanche si l’armée égyp- compromet pas ses activités commerciales, loin
mocratiques parviennent à créer un mouvement humains qui ne menacent pas, physiquement, les tienne et l’armée tunisienne mettent un terme à la s’en faut !
de contestation pacifique fondée sur un moment dignitaires du régime. Il sera très difficile pour le transition, le problème sera résolu pour quelque Diriez-vous que c’est le printemps arabe?
fondateur. La dénonciation du régime ne suffira gouvernement de tenir une telle ligne de défense temps. Quels en sont les effets sur la région et sur
pas, c’était le combat des années quatre-vingt. Le : les forces démocrates ont dans la communauté La Coordination nationale pour le chan- ses rapports avec le reste du monde, notam-
régime dispose de moyens très important pour af- internationale une légitimité que les opposants gement et la démocratie est-elle en mesure de ment avec les pays occidentaux ?
fronter une révolte, en particulier une rente pétro- islamistes du FIS n’avaient pas. provoquer une dynamique qui s’étendrait à La révolte au nom de la démocratie est une
lière qui le protège des pressions internationales. Pourquoi est-ce plus difficile en Algérie tout le pays ? leçon donnée par les sociétés arabes à la fois à
A la différence de la Tunisie et de l’Egypte, l’Al- qu’en Tunisie ou en Egypte de faire sortir En Tunisie, c’est un mouvement de révolte tous ceux qui désespéraient de voir dans quelle
gérie ne dépend pas de l’industrie du tourisme, massivement les Algériens dans la rue alors spontanée parti des petites villes du Sud récu- léthargie politique les sociétés s’étaient engon-
des IDE, ni des revenus du Canal de Suez. Son qu’ils sont unanimes à dénoncer et à rejeter péré à Tunis à la suite d’un travail de politisation cées et à tous ceux qui croyaient qu’il ne pou-
armée ne reçoit pas d’aide financière des USA. un pouvoir politique inique, népotique et cor- exemplaire. Je veux dire par là qu’il est difficile vait y avoir de contestation qu’islamiste. Le
En somme le régime a les moyens de résister. rompu ? de créer les conditions de succès d’une révolte. monde arabe aspire à la démocratie comme le
La levée de l’Etat d’urgence n’est-elle pas Plusieurs raisons. La première est que l’Al- La situation politique, sociale et économique reste du monde. Il lui faut trouver les moyens de
un peu tardive ? Suffira-t-elle à calmer le gérie a vu de très fortes mobilisations à la fin est à même de produire ces conditions mais construire pacifiquement les voies permettant
profond mécontentement des Algériens alors des années quatre-vingt qui ont provoqué la fin il manque le moment fondateur qui permet le de transformer les régimes autoritaires : d’autres
qu’elle ne constitue qu’une de leurs revendi- de l’Etat-FLN et la mise en résidence surveillée basculement dans la révolte. La répression peut l’ont fait avant lui, de l’Amérique latine à l’Eu-
cations ? du président Chadli Bendjedid. Cela n’a pas pour provoquer la révolte mais les forces de l’ordre rope centrale, les dictatures se sont fissurées.
Non, c’est insuffisant mais c’est un ajuste- autant modifié la nature autocratique du régime. semblent avoir fait de grands progrès, elles Pour les Etats-Unis et l’Union européenne, c’est
ment nécessaire. Il sera de plus en plus difficile Il y a sans doute un sentiment de doute sur le matraquent mais évitent les tirs à balles réel- une surprise car ils considéraient comme robus-
pour l’Algérie d’échapper à la comparaison avec pouvoir de transformation des mobilisations. Dé- les… La CNCD peut provoquer une dynamique tes ces régimes et susceptibles d’être renversés
la Tunisie et l’Egypte. Si ces deux pays enclen- noncer le régime ne suffit pas pour mobiliser : en de mobilisation mais pour cela il faudrait que seulement par des islamistes. Le monde arabe
chent un processus, sûrement long, de transition Tunisie et en Egypte, la crispation s’est faite sur converge vers elle un cercle plus large que celui a pendant longtemps fait figure d’exception, en
vers une démocratie, le gouvernement algérien les deux présidents. Je doute qu’en Algérie, on des démocrates. raison de son autoritarisme ; grâce à la Tunisie
aura beaucoup de mal à justifier sa politique. Le puisse mobiliser fortement si l’on exige le départ Les dirigeants de l’ex-FIS font profil bas. et à l’Egypte, il est devenu normal. N. B.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 3

L’ACTUALITÉ

EN GRÈVE ILLIMITÉE DEPUIS HIER AGENTS DE LA


PROTECTION
Les greffiers paralysent CIVILE
Protestation
plusieurs tribunaux et cours
es greffiers ont entamé, hier, un
à partir
du 27 février
L mouvement de grève illimitée,
créant une paralysie des activi-
tés au niveau de nombreux tribunaux, D
ans un communiqué
du bureau national du
Syndicat des agents de
cours et administrations judiciaires de la Protection civile affilié à
plusieurs wilayas dont Biskra, Guelma, l’UGTA, parvenu à la rédac-
Bordj Bou Arréridj, Tébessa, Batna, tion, il est mentionné : «Suite
Boumerdès, Alger, et Blida. Spontané, au refus constant de la direc-
ce débrayage, qui a surpris plus d’un, a tion générale de la Protection
été déclenché pour protester contre les civile du principe du dialogue
conditions socioprofessionnelles, qua- dans le cadre de la prise en
lifiées «d’indignes» par les greffiers. charge professionnelle et so-
Rassemblés à la sortie entre autres ciale des travailleurs, soumis
des tribunaux de Sidi M’hamed, El par l’APN, il a été décidé de
Harrach, Hussein Dey, Baïnem, mais recourir, à partir du 27 février
également au hall de la cour d’Alger, 2011, à un mouvement de pro-
ils réclament tous «un salaire décent», testation dans l’ensemble des
«un statut à la hauteur» de leur mis- structures jusqu’à aboutisse-
sion, et «l’amélioration du cadre de ment des revendications.» Par-
vie» et le «respect» de leur fonction, et mi elles figurent l’annulation
surtout le départ des responsables du des sanctions administratives
syndicat des greffiers, jugés «inactif». et des poursuites judiciaires
Des revendications qu’ils estiment «vi- arbitraires contre des syndica-
tales» et pour lesquelles ils comptent listes de l’UGTA en raison de
«aller jusqu’au bout». C’est en tout cas leur «activisme syndical».
projet de statut actuellement en niveau été augmentés. Nous touchons à peine La colère monte d’un cran, lorsque
les avis que nous avons récoltés hier, Le communiqué cite en par-
du ministère. «Il n’y a que des sanc- 16 000 DA et les plus anciens d’entre un émissaire du procureur général,
auprès de bon nombre d’entre eux ticulier les syndicalistes de la
tions qui nous attendent. Nous n’avons nous ne dépassent pas les 22 000 DA. près la cour d’Alger, vient leur an-
rencontrés sur leurs lieux de travail.
pas droit à l’erreur et le volume de tra- Est-ce digne d’une corporation aussi noncer la nouvelle. «Le procureur wilaya de Béjaïa qui ont été
«Après 32 ans de service, mon salaire
vail que nous faisons dépasse large- importante que la nôtre ? Nous inter- général vous demande de désigner mis en arrêt de travail et leurs
ne dépasse pas les 22 000 DA, alors
ment celui des magistrats. Pourtant, il pellons publiquement le président de six représentants pour vous annon- salaires suspendus depuis plus
que les magistrats ont été augmentés à
y a un monde qui sépare nos salaires et la République, en tant que premier cer ce que le ministre s’est engagé à de 3 ans. La direction générale
trois reprises. Pourtant, il y a une quin-
ceux des magistrats. Nous voulons ré- magistrat, pour qu’il mette un terme faire», leur dit-il. «Nous remercions refuse de les réintégrer en dépit
zaine d’années, la différence entre les
habiliter notre profession à travers une à cette injustice. Les promesses, c’est le procureur général, mais nous ne du jugement de justice. Il y a
deux catégories ne dépassait pas les
fiche de paie décente et à la hauteur de fini, nous n’y croyons plus…», lance voulons plus de promesses. Nous ne aussi le cas du SG de la section
2000 DA. Ce sont les greffiers qui font
notre mission…», souligne un greffier un greffier de la cour d’Alger. reprendrons le travail qu’après avoir d’Oran, radié de la Protection
la procédure. Sans nous aucun procès
de la cour d’Alger. Un autre s’insurge Un de ses collègues enchaîne : «Cela reçu du concret…», répondent-ils. civile alors qu’il n’a commis
ne peut avoir lieu», déclare une gref-
contre le fait que les salaires de cette fait 30 ans que je suis toujours un Ils affirment que leur mouvement de aucune erreur professionnelle.
fière du tribunal de Sidi M’hamed, qui
catégorie professionnelle soient les commis-greffier. Les promotions nous protestation «se poursuivra» et «tou- Le SG de la section syndicale
dit être à quelques années de la retrai-
seuls à ne pas avoir connu de hausse, ne les connaissons pas. Nous stagnons chera toutes les autres juridictions» au d’El Bayadh a été muté arbi-
te. Plus jeunes, ses collègues d’autres
alors que «les enseignants, les poli- à la même catégorie durant toute no- niveau national jusqu’à ce que leurs trairement à Oran à cause de
juridictions abondent dans le même
ciers, les militaires, les médecins, les tre carrière. Nous voulons un statut revendications soient prises en charge. sa participation réglementaire
sens, tout en dénonçant le contenu du
professeurs d’université, etc., ont tous digne de la profession.» Salima Tlemçani à la conférence nationale. Le
chargé de l’organisation au
ALLIANCE PRÉSIDENTIELLE niveau de la section syndicale
de Tipaza a été, lui aussi, muté
arbitrairement à Blida à cause
Tirs groupés sur «l’ennemi de l’extérieur» de son activisme syndical.
Le communiqué insiste pour
Suite de la page 1 qui emploient la politique du deux poids deux mesu- attention à leurs ordres», a-t-il martelé, soulignant dire qu’il y a urgence à per-
res veulent amener nos pays à adopter des positions que «les Algériens sont libres dans leur pays et n’ac- mettre aux travailleurs d’exer-
es partis de l’Alliance présidentielle ont condam- qu’ils considèrent démocratiques», a-t-il dit. M. ceptent d’ordre de quiconque».
L né, hier, l’ingérence étrangère dans les affaires in-
ternes de l’Algérie. A cet égard, le secrétaire général
Belkhadem a appelé a être «plus vigilant face à ce
qui nous vient de l’extérieur».
Le président du Mouvement de la société pour la
paix (MSP), Bouguerra Soltani, a rappelé, pour
cer leur droit syndical et de
rendre public le contenu du
document final du projet de
du parti du Front de libération nationale (FLN), Ab- De son côté, le secrétaire général du Rassemblement sa part, que «l’Algérie a versé dans les années loi fondamentale et du sys-
delaziz Belkhadem, a affirmé, lors d’une réunion de national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a 1990 un lourd tribut et n’est nullement disposée tème de compensation, qui ont
coordination des partis de l’Alliance présidentielle, rappelé que dans les années 1990 alors que «l’Algérie aujourd’hui à payer des frais supplémentaires pour été confectionnés en excluant
que plusieurs Etats voient actuellement en les pays était au plus mal et que les Algériens étaient en proie faire plaisir à certains surenchérisseurs». «Elle jouit l’UGTA, et d’ouvrir un large
arabes «un terrain d’expérimentation de modèles de aux tueries, personne ne s’est manifesté». «Qu’ils de sa propre expérience dans la gestion des crises», débat avec le partenaire social.
démocratie qu’ils veulent leur imposer». «Ces Etats n’attendent pas que nous prêtions une quelconque a-t-il ajouté. M. M. K. B.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 4

L’ACTUALITÉ
LA GRÈVE DES PARAMÉDICAUX SE POURSUIT

Les infirmiers s’insurgent


contre Ould Abbès
● Les infirmiers se plaignent des conditions de travail jugées catastrophiques.
uld Abbès dégage», «Promul- comprendre que les infirmiers ont eux voulons des responsables compétents

O guez notre statut», «Statut et


dignité», ce sont là les slogans
scandés par le personnel paramédical
aussi le droit de se révolter et d’exiger
l’amélioration de leur conditions de
travail», note un syndicaliste. Les
à la tête des services. L’administration
n’est pas à notre écoute, elle est plutôt
du côté de la tutelle», s’insurge un
depuis le 8 février dernier, date de infirmiers expliquent qu’ils sont au infirmier. Selon les paramédicaux
l’entame de leur action de protestation chevet des malades à longueur de jour- que nous avons interrogés, la nouvelle
illimitée. Depuis cette date, les hôpi- née, qu’ils travaillent sous pression et grille des salaires n’a rien changé à
taux et les polycliniques du secteur pu- dans des conditions catastrophiques : leur situation. «Si on a recours a des
blic fonctionnent au ralenti, mais cela «Nous préparons les cures de chimio- grèves, c’est que rien n’a été appli-
ne semble pas inquiéter nos responsa- thérapie, nous assurons les gardes, qué», nous dit-on.
bles en haut lieu. Les pouvoirs publics, nous accompagnons les cancéreux en A propos du statut des paramédicaux,
à leur tête le ministre de la Santé et de phase terminale… et nous sommes le porte-parole du SAP souligne que
la Réforme hospitalière, n’ont pas dai- les plus mal lotis. M. Ould Abbès «le projet de statut dont a fait part
gné se rapprocher de ces travailleurs, ne devrait pas nous sous-estimer», le ministre et déposé à la Fonction
s’inquiéter de leurs préoccupations et s’énerve une infirmière. Scandalisé publique… ne peut aboutir et est sans
tenter de trouver des solutions au fond par les déclarations du ministre de la aucune valeur», dès lors que ledit pro-

PHOTO : H. LYÈS
des problèmes posés. Ould Abbès ne Santé, un autre paramédical rappelle à jet n’avait pas ce que le syndicat ap-
fait que multiplier les communiqués qui veut l’entendre que les infirmiers pelle «l’ancrage juridique», puisqu’il
incendiaires, irritant ainsi les grévis- ne sont pas des robots ni des minables. n’était pas appuyé par le protocole
tes. Face à l’indifférence et au mépris Dans les jardins de l’hôpital Musta- d’accord LMD liant les ministères de
affichés a leurs encontre, les paramé- Exaspération des paramédicaux face au manque de considération de la tutelle pha, tout y passe. Chacun y va de son la Santé et de l’Enseignement supé-
dicaux ont opté pour la poursuite de commentaire. rieur, ni par le décret sur la formation
leur mouvement de protestation tout sommes des techniciens supérieurs, des praticiens et infirmiers mort lors des paramédicaux.
en promettant sa radicalisation dans le nous assistons les chirurgiens dans les des inondations de Bab El Oued. Le POUVOIR D’ACHAT ÉRODÉ Les infirmiers tiennent enfin à dé-
cas ou la tutelle continue à se confiner blocs opératoires, les praticiens lors ras-le-bol est palpable. «Malgré les «Nous subissons, en plus de la pres- cliner toute responsabilité quant aux
dans son mutisme. des consultations. Notre tâche ne se sanctions qui ont touché certains de sion, toutes les insultes du monde, s’il risques d’enlisement de la situation et
limite pas à la réception des dossiers nos collègues et les pressions exer- y a un petit problème dans les services que toute «la campagne médiatique
MANQUE DE CONSIDÉRATION des malades», fulmine une infirmière. cées sur nous par l’administration, c’est le paramédical qui paye. Alors menée tambour battant pour casser
Rencontrés dans les différents hôpi- Dans la cour de l’ancien hôpital nous tenons bon. Nous avons appris que les salaires que l’on nous donne la dynamique du SAP a échoué et a eu
taux (CHU Mustapha, ex-Maillot, Maillot (Debaghine actuellement), que des grévistes ont été rétrogradés c’est à peine s’ils nous permettent l’effet inverse». «Les paramédicaux
Belfort, Kouba...), les infirmiers pen- les infirmiers – leur blouse blanche et d’autres ont été destinataires de de survivre», s’indigne un infirmer sont la cheville ouvrière de tous les
sent qu’ils ne sont même pas considé- porte une petite inscription : «para- réquisitions les obligeant à demeurer qui rappelle à Ould Abbès qu’avec services, le ministre doit comprendre
rés comme des diplômés d’Etat mais médical en grève» – discutent de leurs dans leurs services respectifs. Cela est 25000 DA on ne peut pas subvenir cela comme il doit savoir que nous
comme de simple «farmli». Ce mot problèmes. Pour rendre visible leur contraire aux lois de la République», aux besoins d’une famille modeste, ne renoncerons pas à notre grève si
est vomi par les fonctionnaires de ce mouvement, ils ont marché hier dans lance un infirmier, qui s’interroge sur notamment avec la cherté de la vie. nos revendications ne sont pas pri-
corps. «Si vous saviez comme les para- l’enceinte de l’hôpital avant de s’arrê- le droit à la grève et sur l’exercice de «Nous ne demandons pas la charité, ses concrètement en charge», note
médicaux ont horreur de ce mot. Nous ter devant la stèle érigée à la mémoire l’activité syndicale ! «Ould Abbès doit nous voulons un salaire digne et nous M. Ghachi, du SAP. Nabila Amir

INTENDANTS ANNABA
DE L’ÉDUCATION DÉCÈS
Les demandeurs La famille Sbaâ annonce avec regret et
Sit-in le 28 février d’emploi reviennent amertume le décès, à l’âge de 77 ans, de
ABDELKADER SBAÂ
à Alger à la charge le 16 février 2001.
L’inhumation aura lieu aujourd’hui à midi, au
cimetière Sid Ahmed Benali, à Mascara.

L escidentintendants de l’éducation dé-


de réinvestir le terrain de
pond pas à leurs missions et à leurs
compétences. Ainsi, ils réclament Ea-t-onncore une fois, le siège de la wilaya de Annaba a été,
hier, la cible de plusieurs dizaines de jeunes chômeurs,
constaté sur place.
«A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons.»
la protestation. Ils vont observer un une révision de la classification et
sit-in le 28 février devant le minis- du système de notation. Comme ils Ils sont revenus à la charge pour revendiquer un poste de
tère de l’Education nationale pour refusent de prendre en charge les travail parmi les 7000 emplois annoncés par le wali de
exiger la satisfaction de leurs reven- tâches supplémentaires sans contre- Annaba. Bien que dans le calme, ce rassemblement a été CONDOLÉANCES
dications exprimées depuis plus de partie en termes d’indemnités, non accueilli par une forte présence des forces antiémeute ap-
trois ans. Parmi ces revendications, incluses dans le statut particulier. pelées pour parer à toute éventualité. D’autant plus que ces Le directeur et l’ensemble du personnel
il y a la classification qui ne corres- M. A. O. mêmes protestataires ont été à l’origine d’une émeute il y a d’El Watan, très affectés par le décès du père
quelques jours. de leur collègue K. Smail, Abdelkader Sbaâ,
Selon les représentants des jeunes sans emploi reçus par le
lui présentent, ainsi qu’à sa famille, leurs plus
La BEA et la BNA nous écrivent wali, ce dernier leur a expliqué la nouvelle organisation qui
permet aux candidats de bénéficier d’un travail qu’assurent sincères condoléances et l’assurent, en cette
En réaction à l’article consacré aux «Placements des avoirs de Sonatrach les différents dispositifs d’insertion professionnelle. «Le douloureuse circonstance, de leur profonde
à l’étranger», publié dans notre édition du 15 février 2011, les services de wali nous a informé que la direction de l’action sociale sympathie.
presse de la BEA et de la BNA précisent que Mohamed Loukal et Seghir (DAS) et la Tabacoop ont été retenues pour accueillir les Que Dieu le Tout-Puissant accueille le défunt en
Benbouzid n’étaient pas responsables des banques citées, au moment diplômés universitaires et les techniciens supérieurs (TS) Son Vaste Paradis.
des éventuels faits survenus en 2003. Ces deux responsables ont été dans le cadre du dispositif du programme d’insertion des
nommés respectivement PDG de la BEA et PDG de la BNA durant l’année diplômés (PID) et le dispositif d’aide à l’insertion profes-
2005, nous précise-t-on. sionnelle (DAIP)», ont-ils ajouté. M.-F. G.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 5

L’ACTUALITÉ
ABDELHAMID MEHRI. ANCIEN SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU FLN

Au frère Abdelaziz Bouteflika,


président de la République
Par Abdelhamid Mehri ou conjoncturelles, les conditions de cialistes intéressés par un secteur
l’explosion sont réunies. A ces fac- spécifique de l’activité nationale. Ils
e m’adresse à vous par cette teurs communs s’ajoute le fait que la auront la charge de procéder à une

J lettre dans un contexte particu-


lièrement délicat et dangereux
en étant conscient que seuls les
majorité des Algériens considère que
le régime politique, chez nous, n’est
pas fidèle aux principes de la Révo-
évaluation objective de ce qui a été
accompli depuis l’indépendance,
d’en identifier les forces et les fai-
liens de fraternité et les principes lution algérienne et à ses orientations blesses et de tracer des perspectives
qui nous ont rassemblés durant la et ne répond pas à la soif d’intégrité, pour son développement.
période de la lutte pour la liberté de de liberté, de démocratie et de jus- 3 - Des amicales de solidarité contre
notre pays et son indépendance me tice sociale pour laquelle le peuple la corruption, qui auront pour mis-
donnent cet honneur ; c’est aussi ma algérien a sacrifié des centaines de sion d’édifier un barrage contre la
conviction que ces liens demeurent milliers de ses enfants. généralisation de la corruption en
le dénominateur sur lequel peuvent De ce qui précède, il apparaît que sensibilisant les larges catégories
se rencontrer les bonnes volontés la question centrale, qui exige un sociales susceptibles d’être les vic-
au service de notre pays et du bon- effort national global et organisé, est times des corrompus. Il s’agit de les
heur de notre peuple. J’ai privilégié celle de la mise en place d’un régime amener à une position ferme contre
cette voie ouverte pour m’adresser à réellement démocratique, capable la corruption en adoptant le slogan
vous car vous occupez une position de résoudre les problèmes du pays «nous ne payerons rien en dehors de
principale et prioritaire. Néanmoins, et de le préparer à relever les défis ce que prévoit la loi». Cette mobili-
vous n’êtes par le seul concerné par de l’avenir. Un régime démocratique sation sociale interviendra en appui
le contenu de la lettre ni la seule qui libère les larges catégories socia- à des mesures administratives et
partie appelée à traiter des questions les du cercle de l’exclusion et de la légales contre la corruption.
qu’elle soulève. J’ai tenu, dans cette marginalisation pour les faire entrer Les centaines d’initiatives qui peu-
lettre, à faire preuve de la franchise dans une citoyenneté responsable vent éclore de cet appel et se mul-
qui prévalait dans les délibérations PHOTO : H. LYÈS et active. Il en découle également tiplier, sans être dictées par le haut,
des instances dirigeantes de la Révo- que le changement ne viendra pas seront comme des bougies qui éclai-
lution algérienne et qui était, même d’une décision du sommet, isolée du rent la voie du véritable changement
si elle dépassait parfois les limites du mouvement de la société et de ses pacifique et traduisent les orienta-
raisonnable, certainement préférable interactions. Il est, au contraire, né- tions du peuple et ses aspirations.
au silence complice ou à l’assenti- Abdelhamid Mehri cessaire de faire mûrir le processus
ment dénué de conviction. de changement et de le consolider Trois – Etablir des ponts pour le
l’action politique, de réduire la base festants, chez nous, n’ont formulé par les initiatives multiples prove- dialogue et la concertation les plus
Monsieur le Président, sociale du régime et de réduire le aucune revendication politique. L’as- nant, en toute liberté, des différentes larges avec les forces politiques pour
Vous êtes aujourd’hui au sommet cercle de décision à son sommet. pect le plus incongru de cette lecture catégories de la société. préparer un congrès national général
d’un régime politique dont la mise en Outre le fait qu’il est fondé sur l’ex- et de cette analyse est qu’il renvoie à Le peuple algérien – qui a pris en qui aura pour mission :
place n’est pas de votre seule respon- clusion, le régime a hérité de métho- l’image d’un médecin qui attendrait charge, de manière consciente et 1 - D’établir l’évaluation critique
sabilité. C’est un régime à l’édifi- des et de pratiques secrétées par les de ses malades la prescription d’un loyale, la révolution quand elle a été et globale du système de gouver-
cation duquel a participé quiconque conditions difficiles de la lutte de la remède ! Cette lecture erronée de la jetée dans ses bras et en a assumé nance et de ses pratiques durant ses
a assumé une part de responsabilité Libération et les a adoptées dans la part de plusieurs parties – avec des la responsabilité avec abnégation différentes étapes, depuis l’indépen-
publique depuis l’indépendance, que conduite des affaires publiques après intentions sournoises de la part de et patience – est apte, du fait de sa dance, et déterminer les tâches, les
ce soit par son opinion, son travail l’indépendance. Il s’est nourri éga- certaines autres parties – a empêché, profonde expérience, à prendre en moyens et les étapes pour jeter les
ou son silence. Mais aujourd’hui, de lement d’emprunts et d’adaptations fort regrettablement, que les vérita- charge l’exigence du changement bases d’un système démocratique et
par votre position, vous assumez, et qui n’ont pas été façonnées par le bles enseignements soient tirés des démocratique pacifique du régime et de l’Etat de droit.
avec vous tous ceux qui participent libre débat ni affinées, durant leurs évènements d’Octobre 1988. Elles à l’accompagner vers les rivages de 2 - Prendre les mesures nécessai-
à la prise de décision, une grande évolutions, par une évaluation ob- ont permis aux adversaires du chan- la stabilité et de la sécurité. res pour sortir le pays, définitive-
responsabilité dans la prolongation jective qui a été le grand absent dans gement, à cette époque, d’œuvrer Ce changement souhaité nécessite, ment, de la spirale de violence qu’il
de la vie de ce régime qui, depuis des l’expérience du pouvoir en Algérie. méthodiquement au blocage des selon moi, de commencer simultané- connaît depuis vingt ans. La crise,
années, est bien plus marqué par ses Plutôt qu’une évaluation critique voies menant à la solution juste qui ment par les actions suivantes. dont les effets continuent à marquer
aspects négatifs que positifs. Il est objective du régime politique, on a consiste à assurer le passage vers un la scène politique, est la somme
devenu, en outre, inapte à résoudre préféré les campagnes de glorifica- système politique réellement démo- Un – Accélérer la suppression et la d’erreurs commises aussi bien par
les épineux problèmes de notre pays tion et de dénonciation taillées sur cratique. levée des obstacles et des entraves des mouvements islamiques que par
qui sont multiples et complexes, et mesure pour des personnes et par Cela a fait perdre au pays, à mon qui inhibent la liberté d’expression les autorités de l’Etat dans leur traite-
encore moins à le préparer efficace- l’attribution de couleurs à des dé- avis, une opportunité précieuse de ou la restreignent. Réunir les condi- ment. Il est impossible de résoudre la
ment aux défis de l’avenir qui sont cennies, de sorte à masquer la nature renouveler et de consolider sa mar- tions nécessaires permettant aux or- crise en traitant la moitié de celle-ci
encore plus ardus et plus graves. du régime, ses pratiques et sa vraie che vers le progrès et le développe- ganisations et aux initiatives sociales et en occultant l’autre moitié.
Le système de gouvernement installé couleur qui ne change pas malgré le ment. Cette interprétation erronée des jeunes de la nation, ses étudiants, 3 - Etablir une plateforme nationale
à l’indépendance s’est fondé, à mon changement d’hommes. s’étend également aux évènements ses cadres et ses élites des différents sur les perspectives du développe-
avis, sur une analyse erronée des exi- Les voix qui revendiquent le chan- qui se déroulent dans des pays pro- secteurs et disciplines, d’exercer ment global et sur la préparation
gences de la phase de la construction gement de ce régime, qui sont sou- ches, comme la Tunisie et l’Egypte. leur droit naturel et constitutionnel du pays à faire face aux évolutions
de l’Etat national. Certains dirigeants cieuses qu’il advienne dans un cli- Cette lecture insiste sur les différen- à exprimer, par tous les voies et imposées par les changements mon-
de la Révolution avaient opté, dans le mat de paix et de libre débat, sont ces afin de rejeter les enseignements moyens légaux, leurs critiques, leurs diaux.
contexte de la crise que le pays a nombreuses. Les signes qui alertent qui en découlent. Pourtant, ce qui est aspirations, leurs opinions et leurs 4 - Etablir une plateforme nationale
connue en 1962, pour une concep- sur le caractère impératif d’un tel commun à l’Algérie et à ces pays ne propositions. sur les fondements de la politique
tion politique d’exclusion pour faire changement sont visibles depuis des se limite pas à la vague tragique de étrangère nationale et ses lignes gé-
face à la phase de la construction années. Ils se sont encore accumulés recours au suicide par le feu, il est Deux – Appeler à la multiplication nérales et, en premier lieu, identifier
plutôt qu’une stratégie de rassemble- ces derniers mois d’une manière telle encore plus profond et plus grave. des initiatives populaires émanant les mesures permettant la réalisation
ment énoncée par la déclaration du qu’il est impossible de les ignorer ou Ce qui est commun est la nature de la société et soutenant la demande de l’union entre les pays du Ma-
1er Novembre 1954. Pourtant, cette de reporter la réponse. même des régimes ! Les systèmes de changement pacifique autour des ghreb.
stratégie avait prévalu, en dépit des Les évènements qui surviennent de pouvoir en Egypte, en Tunisie et axes et des modalités suivants :
divergences et des difficultés, dans la continuellement chez nous et qui en Algérie se prévalent tous d’une 1 - Des séminaires de dialogue Frère Président,
conduite des affaires, de la Révolu- adviennent autour de nous depuis façade démocratique clinquante et rassemblant, à différents niveaux et L’Algérie doit célébrer bientôt le
tion jusqu’à l’indépendance. des mois évoquent ceux que le pays empêchent, en pratique et par de dans la diversité des courants intel- cinquantième anniversaire de son
L’exclusion est devenue, à la suite a vécus en Octobre 1988 et des faits multiples moyens, de très larges lectuels et politiques, des citoyens indépendance. Le temps qui nous sé-
de ce choix, le trait dominant de la graves qui en ont découlé, de crise et catégories de citoyens de participer engagés qui rejettent la violence et pare de cette grandiose occasion est
gestion politique et de la manière de drames dont le peuple continue effectivement à la gestion des affai- l’exclusion politique et qui œuvrent suffisant, selon moi, pour parvenir
de traiter les divergences d’opinion. encore à avaler certaines des plus res du pays. Cette marginalisation à identifier les similarités et les pré- à un accord entre Algériens pour le
Les cercles et groupes politiques amères potions. Les choses se sont et cette exclusion nourrissent en occupations communes permettant changement pacifique souhaité. Le
qui étaient choisis au début du mois aggravées, chez nous, par le fait permanence le ressentiment et la la jonction des volontés et des efforts meilleur des présents à faire à nos
étaient susceptibles d’exclusion et que le discours officiel, à des ni- colère. Elles alimentent la conviction pour la réussite du changement paci- glorieux martyrs est que l’on célè-
de marginalisation à la fin du même veaux responsables, fait une lecture que tout ce qui est lié au régime ou fique souhaité. bre l’anniversaire de l’indépendance
mois. Ces pratiques, qui ont conta- erronée – sciemment ou non – des émane de lui leur est étranger ou hos- 2 - Des groupes d’évaluation re- avec un peuple algérien fier de son
miné même certains partis de l’op- réalités. Il en minimise l’importance tile. Quand s’ajoute à ce terreau de groupant, à des niveaux différents, passé et rassuré sur son avenir.
position, ont eu pour effet de pousser et en nie les grandes significations la colère le poids des difficultés éco- les représentants de divers courants Avec ma considération et mes saluta-
des milliers de militants à renoncer à politiques au prétexte que les mani- nomiques, qu’elles soient durables intellectuels et politiques, des spé- tions fraternelles. A. M.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 6

L’ACTUALITÉ
LA PROTESTATION À L’UNIVERSITÉ PREND M’SILA
UNE DIMENSION NATIONALE
Menace des
Des centaines d’étudiants campent universitaires
devant le ministère de tutelle L
es étudiants du pôle universitaire
Mohamed Boudiaf de M’sila ont menacé,
hier, de descendre dans la rue.
Les 2000 étudiants des facultés de
● Des étudiants d’Oran, de Boumerdès et de Blida ont participé au rassemblement tenu hier devant le technologie et science et l’Institut de la
ministère de l’Enseignement supérieur ● Les négociations entre les contestataires et leur tutelle ont gestion des techniques urbaines (GTU)
concernés directement par les dispositions du
débouché sur de simples promesses. décret de la discorde ont procédé au gel des
activités administratives et pédagogiques de
a tension s’accentue dans

L les universités. Des étu-


diants de Boumerdès, de
Blida, d’Oran et d’autres wi-
plusieurs départements paralysant totalement
le pôle universitaire.
Outre les aléas de ce décret pour les étudiants
des sciences et de technologie, les étudiants
layas ont rejoint la protestation de l’Institut de la gestion des techniques
des écoles nationales. urbaines (GTU), vivent un véritable calvaire,
Ils ont répondu massivement par le fait, nous dira un étudiant de 4e année,
à l’appel au rassemblement de la non-reconnaissance du diplôme
contre le décret n°10-315. Les d’ingéniorat en urbanisme, gestion de la ville,
étudiants des écoles nationales aménagements urbains…, et ce, après avoir
étaient, certes, les premiers peiné pendant 5 longues années d’études.
à organiser un rassemblement Plusieurs fois, les titulaires de ce
devant leur tutelle, la semaine diplôme ont été empêchés de passer des
dernière. concours ayant trait à la filière, notamment à
Mais depuis, la contestation Oran et Biskra. S. Ghellab
s’est propagée telle une traînée
de poudre, prenant une dimen-
sion nationale. De nombreuses
universités ont été paralysées.
TIZI OUZOU

PHOTO : M. SALIM
«Nous sommes en contact avec
38 universités», a assuré un
délégué. «S’il n’y a pas de
Le mouvement
changement dans l’attitude de
la tutelle, nous allons essayer
d’inclure tous les étudiants»,
se durcit
Rassemblement des étudiants devant le ministère de l’Enseignement supérieur
es étudiants des facultés de génie électrique
a suggéré un étudiant de Bou-
merdès. Et d’ajouter : «Nous
ministère. Nous attendons la ré- participer au rassemblement promis de trouver une solution
L et informatique, génie de la construction,
sciences agronomiques et biologiques ainsi que
ne portons aucune atteinte aux
diplômes de LMD. Mais la va- ponse», a déclaré un étudiant de prévu demain», a déclaré un qui va arranger tout le monde», le département d’architecture de l’université
lorisation de leurs diplômes ne Boumerdès. Bien qu’au départ autre délégué, tout en affirmant a déclaré un délégué de l’ENS- Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou maintiennent
doit pas se faire au détriment ils n’étaient pas au courant du que l’Université des sciences et SEA contacté hier par télé- leur mouvement de grève pour exiger l’abro-
des nôtres.» rassemblement prévu, les huit techniques d’Oran et l’Institut phone. Si les recteurs ont prévu gation du décret présidentiel n°10-315 du 13
délégués de l’Institut de mainte- de télécommunications sont pa- une rencontre aujourd’hui, les décembre 2010 portant grille des niveaux de
UNE NUIT À LA BELLE ÉTOILE nance et de sécurité industrielle ralysés. Les délégués de l’Ecole étudiants, quant à eux, restent qualification.
Une centaine d’étudiants – de de l’université d’Oran n’ont pas nationale supérieure des statis- méfiants et s’interrogent sur Les cours et les TD ont été gelés depuis jeudi
Boumerdès essentiellement – a manqué de marquer leur pré- tiques et de l’économie appli- le but d’une telle réunion. Ils dernier pour dénoncer encore une fois la
décidé de rester devant le mi- sence, brandissant une bande- quées (ENSSEA) ont également déplorent également l’absence «dévalorisation des diplômes d’ingénieur».
nistère jusqu’à la satisfaction role portant le nom de leur ins- adhéré à cette action qui vise à des médias publics, notamment L’on apprend, par ailleurs, qu’une délégation de
de leurs revendications, dont titut. «Nous sommes venus pour faire pression sur la tutelle afin l’ENTV. «C’est un événement représentants des étudiants de l’université de
l’annulation du décret n°10- négocier, mais comme nous qu’elle réponde à leurs revendi- national. Toutes les universités Tizi Ouzou qui contestent le décret en question
315. «Les étudiants ont décidé sommes tombés au bon moment. cations. protestent, je ne vois pas pour- a été reçue lundi dernier par le secrétaire
de passer la nuit ici, s’il n’y a Nous voulons exprimer, nous Le ministère s’est contenté de quoi la Télévision algérienne ne général du ministère de l’Enseignement
pas de réponse favorable à nos aussi, notre rejet de ce dé- faire des promesses aux délé- couvre pas ces mouvements», supérieur et de la Recherche scientifique.
doléances. Nous avons déjà cret. Nous allons contacter nos gués des étudiants reçus dans regrette un étudiant de Boumer- Mais leurs revendications n’ont pas été
déposé une lettre au niveau du collègues afin qu’ils viennent la journée d’hier. «On nous a dès. Djedjiga Rahmani satisfaites, a-t-on appris encore.
La coordination locale des étudiants était en
réunion hier après-midi au niveau du
BOUMERDÈS département des sciences agronomiques pour
débattre des suites à donner à leur mouvement
de protestation. Djemâa Timzouert
Poursuite de la grève illimitée CONSTANTINE
e mouvement de grève enclenché par teur précise que les étudiants des spécialités de diverses universités du pays, n’ont pas
L les étudiants des facultés de l’université
M’hamed Bougara de Boumerdès (UMBB),
hydrocarbures, biologie, génie électrique et
génie mécanique ont tous désigné des dé-
répondu favorablement à leur revendication.
Ce qui accentué la colère des protestataires,
Les post-gradués
s’est poursuivi hier pour la 5e journée consé- légués qui sont allés à Alger, lundi dernier, qui disent avoir désigné des délégués qui
cutive. Les protestataires se disent décidés
à aller jusqu’au bout pour faire valoir leurs
pour transmettre leurs doléances aux respon-
sables du ministère. Mais ces derniers, qui
vont rallier la capitale pour prendre part au
rassemblement qui se tiendra devant le siège
haussent le ton
revendications. Hier, ils ont bloqué toutes les les ont reçus avec d’autres étudiants venus du ministère aujourd’hui. R. Koubabi es étudiants inscrits en post-graduation
facultés pour réclamer l’annulation du décret L (magistère et doctorat) organisent,
10-315 du 13 décembre 2010 qui dévalue
leurs diplômes. BÉJAÏA aujourd’hui, un sit-in de protestation devant le
rectorat central de l’université Mentouri de
«Même les étudiants du système LMD nous Constantine.
soutiennent et ont boycotté les études depuis
samedi dernier en signe de solidarité avec
nous», se réjouit Zoheir, étudiant en 5e année
L’université fermée Ce mouvement fait suite à la protestation
déclenchée au niveau national, après la réunion
tenue la semaine passée avec les représentants
biologie. Et d’ajouter : «Le ministère n’a Des étudiants de l’université réclament l’annulation. «L’université du ministère de l’Enseignement supérieur.
répondu qu’aux étudiants des écoles supé- Abderahmane Mira de Béjaïa, qui ont restera fermée jusqu’à l’annulation de ce Les étudiants ont demandé l’abrogation pure et
rieures, alors qu’il y a des milliers d’autres fermé dimanche dernier les trois facultés décret», nous affirme une étudiante du simple de ce décret et l’établissement d’une
étudiants du système classique qui sont du campus de Targa Ouzemmour, sont campus de Targa Ouzemmour. équivalence pour le diplôme de magistère par
concernés par le décret en question.» «Ce passés à une autre forme de protestation. «Une dizaine de nos représentants sont un décret officiel du ministère de tutelle.
décret nous interdit de poursuivre des études A la première heure de la matinée, ils ont partis à Alger pour se concerter et «Pourquoi le ministère tient toujours
de magistère à partir de cette année, alors bloqué les deux accès au campus en coordonner leurs actions avec des à nous mépriser par ces procédures», ont-ils
qu’il reste encore quatre ou cinq promotions continuité à leur mouvement de colère qui délégués d’autres universités, notamment annoncé.
qui poursuivent leurs études dans le cadre de a atteint hier l’autre campus se trouvant à de Boumerdès et d’Oran», nous informe Notons que les ingénieurs prendront aussi part
l’ancien système. Nous, nous demandons le Aboudaou. un étudiant qui précise que cette à cette manifestation pour exiger
maintien du magistère ou notre intégration Les étudiants protestent, pour rappel, coordination se fait en dehors du cadre de l’officialisation de leurs diplômes
en doctorat LMD», réclame un étudiant en 4e contre le décret présidentiel n°10-315 qui la nouvelle Union des grandes écoles d’ingénieur d’Etat après avoir délivré les
année géologie pétrolière. Notre interlocu- «dévalorise» leurs diplômes et dont ils d’ingénieurs. K. M. diplômes sans la mention «Etat». Ratiba B.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 7

L’ACTUALITÉ
POINT DE VUE PLUSIEURS INTERVENTIONS CHIRURGICALES
Lettre au ministère ANNULÉES OU REPORTÉES DANS LES HÔPITAUX

de l’Enseignement
supérieur
Pénurie d’anesthésiants
L
es enseignants de l’Ecole nationale polytechnique, à l’écoute
de la gronde qui s’enfle chaque jour en provenance de tous les
horizons bouchés par les réformes chaotiques engagées par la
et de médicaments
u moment où l’on prône la
tutelle, ne peuvent se résoudre à l’idée de voir leurs étudiants et fu-
turs étudiants devenir les otages d’un entêtement qui leur confisque
leur avenir. Messieurs les responsables du secteur de l’enseignement
supérieur, les résultats des réformes que vous avez entreprises, au
A réforme hospitalière pour
garantir le droit à la santé
pour chaque citoyen, la situa-
tion se détériore de plus en plus
mépris de toutes les analyses et mises en garde des professionnels du dans les établissements de santé
domaine, ne souffrent plus d’ambiguïté. Tous les indicateurs sont au publique. Des patients et des pra-
rouge et le moment est venu de faire un premier bilan et d’éviter une ticiens vivent actuellement une
fuite en avant qui pourrait s’avérer irréparable. situation des plus désastreuses
1- Le système LMD, imposé dans la précipitation, est largement que le secteur n’a pas connue
contesté par ceux-là même qui sont censés l’appliquer et par les depuis des années. Outre les
étudiants qui l’ont subi. délais des rendez-vous étalés
Ces derniers sont conscients qu’au-delà de la troncature, souvent in- sur des mois, voire des années,
cohérente, des contenus pédagogiques, aucun des objectifs assignés il est aujourd’hui malheureux de
à ce système n’a été atteint (autonomie des étudiants, mobilité, visi- constater que des centaines de
bilité, flexibilité des formations, possibilité de parcours personnali- patients se voient renvoyés chez
sés...) Les étudiants sortis avec un niveau L3 (licence académique) eux en raison de la déprogram-
et frustrés de n’avoir pas pu poursuivre leurs études peinent à trouver mation de certains gestes opéra-
un emploi, et ceux titulaires d’un M2 (master) se bousculent pour toires pour manque de produits
décrocher une hypothétique inscription en doctorat. Les titulaires anesthésiants.
d’un Master (bac+5) se voient classés à la catégorie 14 au même «J’attends mon opération de-
titre qu’un Magister (bac+7 au minimum), alors que les titulaires de puis plus de six mois. Et voilà
diplômes délivrés par les établissements d’excellence sont relégués qu’aujourd’hui, on me dit que
à la catégorie 13. Ceci ne peut être perçu que comme un subterfuge c’est encore reporté à une autre
et une tromperie qui masque mal la volonté de leur décerner «un lot date. Mon cancer n’attend pas.
de consolation » pour formation tronquée et sans débouchés. Je n’ai pas les moyens d’aller spécialisés, en l’occurrence les Le manque de vaccin pédiatrique verra aucune pénurie ou rup-
2- Nos meilleurs bacheliers (plus de 16 de moyenne au bac), en tout dans une clinique privée, il me urgences et la réanimation sont illustre bien la situation. Une ture de stock des médicaments».
cas tous ceux qui rêvaient de devenir ingénieurs, ont été contraints à reste donc qu’à attendre la aussi un des problèmes auxquels rupture qui s’éternise et non sans Les raisons de ces ruptures sont
un passage forcé par des classes préparatoires expérimentales que mort», s’indigne un sexagénaire font face les Algériens. risque de conséquences graves pourtant connues de tous. A
vous avez prématurément, et avant même leur existence, labellisées rencontré à l’hôpital de Bab El sur la santé des Algériens. Dans commencer par les difficultés
Oued où il est traité pour un can- VACCINS INTROUVABLES les officines, certains généri- rencontrées par la PCH et l’Ins-
«pôles d’excellence».
En guise d’excellence, la «crème estudiantine» a eu droit, au mieux cer de la prostate. Quelles soient Combien de citoyens évacués ques ne sont plus sur les étals. titut Pasteur (pour les vaccins)
à un encadrement majoritairement composé de vacataires souvent «lourdes» ou «légères», toutes en urgence pour un infarctus du «Certains produits ont prati- dans l’ouverture de lettre de
inexpérimentés et au pire à une exhortation, par presse interposée, à les opérations inscrites dans le myocarde, un accident vasculaire quement disparu de ma liste. On crédit imposée par la Loi de
aller convaincre des enseignants des écoles à les prendre en charge. cadre du froid sont annulées et cérébral (AVC) ou simplement ne parle pas de ceux interdits finances complémentaire 2009.
L’«élite nationale» est ainsi sommée de «mendier» elle-même son reportées à des dates ultérieures. pour une hypertension artérielle à l’importation, mais ceux qui Une décision du gouvernement
encadrement et pourquoi pas de «quémander» dans les établisse- La même situation est vécue finissent par décéder après avoir sont censés être fabriqués loca- qui a sérieusement perturbé le
ments nationaux les travaux pratiques que leur école «labellisée» sur tout le territoire national. fait le tour de tous les hôpitaux lement. Regardez ma liste, il y au secteur de la santé notamment
par des mots, n’est pas en mesure de leur assurer. L’activité opératoire est ainsi ré- de la capitale ? Le mal doit être moins une centaine de produits le marché du médicament mais
Et comme si toutes ces «maltraitances» ne suffisaient pas, cette duite, sauf lorsqu’il s’agit d’une encore plus grave à l’intérieur du qui me manquent. J’essaye de sans pour autant envisager des
élite gonflée des qualificatifs les plus pompeux et promise aux ave- urgence. pays. Les hôpitaux publics sont voir avec mes collègues s’il leur solutions intermédiaires.
nirs les plus radieux se voit , à l’issue de cinq années de formation «Il y a quelques mois, les ser- aujourd’hui dans l’incapacité de reste quelques boîtes en vain, Par ailleurs, le blocage des pro-
d’excellence et après avoir passé avec succès l’écueil du concours vices de chirurgie assuraient prendre en charge tous les pa- nous sommes tous dans la même grammes à l’importation décidé
d’accès aux grandes écoles (d’excellence elles aussi, bien entendu) jusqu’à six malades par jour, tients qui affluent de toutes les situation. Les patients souffrent par le ministre de la Santé, Dja-
déclassée à la catégorie 13, soit en dessous des titulaires d’un Master actuellement les chirurgiens régions du pays. énormément et leurs traitements mel Ould Abbès, dès sa prise de
(bac+5 également) qui n’auront subi ni autant de «mots» ni autant chôment», nous confie une Pis, la rupture de stocks des sont perturbés, surtout les ma- fonction, est également une des
de «maux». Les étudiants actuels des écoles hors université qui source proche des milieux hos- médicaments s’aggrave de plus lades chroniques», nous confie conséquences de la perturbation
auront passé les sélections les plus sévères ne sont pas épargnés, pitaliers avant de préciser que en plus. Il en est de même une pharmacienne. du marché national du médica-
non plus, par ce déclassement. Es-ce possible, par l’effet perfide les quantités de ces produits mis pour certains équipements né- ment.
à la disposition des hôpitaux est cessaires pour la réalisation de DYSFONCTIONNEMENT La signature des programmes
d’une alchimie destructrice, que nous soyons contraints de voir nos
très insuffisante par rapport au certains examens spécifiques Les pouvoirs publics refusent est conditionnée par l’obligation
meilleurs bacheliers emprunter, par la force, la voie d’une formation
nombre de malades nécessitant (réactifs, poche, etc.). La couver- d’admettre un tel dysfonction- d’investir faite aux opérateurs
qui débouche sur la précarité ? Les heureux lauréats de l’excellence
une intervention chirurgicale. ture vaccinale, contre les mala- nement et ne cessent de faire des de pharmacie. Pourtant, de nom-
sacrifieront-ils leurs distinctions, en connaissance de cause ? Ou
«Seulement 200 ampoules sont dies transmissibles par laquelle promesses pour mettre fin aux breux importateurs, qui n’ont
bien serons-nous, à terme, dans l’obligation de mettre la clé sous le
fournies par mois par la PCH l’Algérie s’est distinguée dans pénuries qui, pourtant, perdu- pas honoré cette clause du cahier
paillasson, faute de candidats à l’«humiliation» ?
pour les établissements. Ce qui la performance du système de rent dans le temps. Le ministre des charges, ont pu avoir leurs
3- Nous notons, avec surprise, qu’aucun des textes et décrets relatifs
reste insignifiant», ajoute notre santé, durant des années, semble de la Santé, Djamel Ould Abbès programmes d’importation.
aux réformes de l’enseignement supérieur et notamment aux écoles
source. Le manque de services aussi perdre de son envergure. a déclaré que l’année 2011 «ne Djamila Kourta
hors université, n’utilisent le mot «ingénieur». Cette formation est-
elle évacuée du paysage algérien ? L’Algérie n’a-t-elle plus besoin
d’ingénieurs ? Peut-on croire et doit-on accepter que l’on sacrifie la MOBILISATION DES ALGÉRIENS À PARIS
formation d’ingénieur, qui assure le fonctionnement de l’industrie
nationale, pour sauver, de l’échec, le système LMD ? Quelle mission
est encore dévolue à notre Ecole qui se voit, non seulement déman-
La solidarité avec la CNCD s’organise
telée par la suppression récente de son socle (tronc commun), très aisant suite à l’appel de la Coordination la réussite des actions de la coordination la lutte en Algérie pour le changement et la
affaiblie par le gel injustifié de son fer de lance, à savoir ses écoles
doctorales et toutes ses post-graduations, et maintenant carrément
F nationale pour le changement et la dé-
mocratie en Algérie (CNCD) à une marche
France. «Les moyens dont nous disposons
sont bien en deçà des objectifs politiques que
démocratie» appelle à un rassemblement ce
vendredi à 18h30 à la Fontaine des Innocents
menacée de disparition par la dévalorisation, par décret présidentiel, à Alger samedi 19 février, la CNCD coordi- nous nous sommes tracé. Les associations à Paris. «Après les manifestations du 12
du diplôme qu’elle délivre ? nation France appelle à un rassemblement le et les partis ont jusque-là travaillé de façon février dernier, plusieurs rassemblements
Devant le danger imminent qui pèse sur notre école, sur la formation même jour à 14h, place de la République à dispersée mais les premiers pas franchis sont prévus à travers l’Algérie, les 18 et 19
d’ingénieur en général et les conséquences dramatiques sur le déve- Paris. «Un mouvement populaire s’organise ensemble sont déjà prometteurs et la mobi- février», dans un communiqué rendu publli-
loppement technologique de la nation, nous, enseignants de l’Ecole en Algérie, il n’y a pas de raison que l’im- lisation qui prévaut au niveau de la CNCD que hier. N. B.
nationale polytechnique, demandons : migration, qui a toujours été présente dans coordination France donnera une plus gran- Contact: cncd.cfr
1- Le retrait immédiat de tous les textes et décrets à l’origine de cette les moments les plus décisifs de l’histoire de de efficacité au travail politique», estime
situation ; 2 - un décret spécifique aux écoles hors université; l’Algérie, ne soit pas au diapason de cette pour sa part Fewzi Benhabib, responsa-
3- des mesures urgentes pour préserver l’intégrité de notre école ; mobilisation», dont l’objectif est d’«en finir ble du PLD immigration et coanimateur
4- la prise en charge sérieuse des élèves des classes préparatoires. avec un système sclérosé», affirme Youcef de la CNCD coordination France. Et de
Les enseignants de l’ENP sont prêts à se mobiliser pour accueillir Merrouche, délégué aux relations exté- rappeler que le choix de l’horaire calé
les élèves des classes préparatoires dans les plus brefs délais avant rieures du RCD et un des animateurs de la sur celui de la marche d’Alger a permis
que leur avenir ne soit définitivement compromis. L’heure n’étant CNCD coordination France. aux participants du rassemblement pari-
pas à l’autosatisfaction, nous demandons qu’un débat impliquant Et de signaler que depuis le 12 février, la sien du 12 février de «vivre en temps réel
tous les intervenants soit ouvert immédiatement pour permettre une CNCD France a reçu de nombreux appels et toutes ses péripéties, particulièrement
prise en charge efficiente des problèmes auxquels fait face l’ensei- messages d’Algériens de France, annonçant les faits saillants ainsi que toutes les
gnement supérieur et définir un projet cohérent et en harmonie avec leur soutien au rassemblement de samedi 19 tentatives policières de vouloir étouffer
les réalités et les besoins du pays. février et leur volonté d’y participer, d’autres dans l’œuf cette marche». De son côté le
Conseil national des enseignants de l’ENP ont proposé de contribuer concrètement à «Collectif d’Algérien(ne)s de soutien à
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 8 El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 9

L’ACTUALITÉ L’ACTUALITÉ
TIZI OUZOU SCANDALE DE L’AFFAIRE LIÉE À L’AUTOROUTE EST-OUEST
Les auteurs
des derniers
kidnappings
Une affaire d’Etat qui
● Le dossier juridique de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest va de rebondissement en rebondissement,
s’achemine vers un acte isolé
●●●
sadeur Ghrieb, nommé récemment
impliquant certains et mettant en liberté d’autres ● Se rejetant la balle, les belligérants se confondent dans l’organe de lutte contre la cor-
sous les verrous en déclarations et accusations, niant à chaque fois leur implication dans cette affaire. ruption. Deux jeunes femmes ont été
entendues comme témoins dans cette
uit personnes, auteurs des derniers affaire du fait que leurs noms ont été

H kidnappings et vols de véhicules en


Kabylie, ont été arrêtées, la semaine
dernière, par la gendarmerie, a indiqué le
cités. Selon le dossier judiciaire, leurs
comptes à l’étranger auraient reçu les
virements de commissions versées au
Une portion de l’autoroute Est-Ouest
livrée à la circulation

procureur général, lors d’un point de presse mari de l’une d’elles, à savoir Salim
animé hier au niveau de la cour de justice de Tizi Hamdan. Dans la foulée, Addou aurait
Ouzou. Cinq mis en cause sont originaires de aussi révélé que dans le contrat de
Fréha, un d’Aghribs et un autre de Mekla, tandis suivi et de contrôle du tronçon Est de PHOTOS : H. LYÈS
que le huitième élément du groupe, chef du l’autoroute, il est intervenu au profit
gang, a été interpellé à Akbou, alors que trois de la société italienne Inco, grâce
autres, deux de Fréha et un de Bouhinoune, sont au chef de cabinet du ministre des groupe Alstom-Pizarotti représentent
toujours en fuite. Ils sont, entre autres, derrière Travaux publics, Ferrache Belkacem la moitié de ce qui a été conclu. Als-
la tentative de rapt qui avait ciblé, le 14 (inculpé) auquel il dit avoir remis tom a exigé un moyen plus légal pour
novembre 2010 à Aghribs, le propriétaire d’une une somme de 500 000 DA, les frais transférer les commissions du fait que
entreprise de travaux publics, Hend Slimana. Ce de ses vacances en Turquie, et ce, en l’entreprise était en examen en Suisse.
dernier atteint de deux balles tirées par les attendant le versement du reste de sa Même scénario pour le marché de
ravisseurs avait succombé à ses blessures trois commission, devant être défalqué du téléphérique de Oued Koreich. Addou
jours plus tard, alors que son cousin Omar a été montant de 300 000 dollars qu’il aurait a affirmé avoir reçu des informations
enlevé puis relâché après une grande perçu. Il a reconnu avoir été sollicité sur le projet de Hamdan, qu’il a mis
mobilisation citoyenne. Le procureur général a pour arbitrer un conflit opposant le à la disposition d’une société suisse
également expliqué que ce gang a dressé son Groupement mixte des travaux publics en contrepartie de 240 000 euros. La
premier faux barrage, en mars 2010, avec des (GMTP) composé de l’italienne Pi- part revenue à Hamdan aurait été de
armes factices, sur la route d’Ighoulal, dans la zarotti et de deux autres entreprises, à 11 millions de dinars. Il va parler de
commune d’Adekar. Selon le premier l’ANA, relatif à la demande du groupe posant Khaier à Alstom. Celle-ci s’est dinars pour les deux premières et de dinars, grâce à Hamdan qu’il l’avait nombreuses autres sociétés auprès
Construction d’un ouvrage d’art entrant dans le tracé de l’autoroute
responsable de la police judiciaire, les membres d’augmenter les honoraires estimés opposée à l’association de Khaier au 34,5 milliards de dinars pour la troi- demandée à leur ambassade à Alger. desquelles il a négocié d’importantes
du gang en question ont perpétré aussi des e dossier de l’autoroute Est- et de la japonaise Coojal se rejoi- tion de l’autoroute. Il aurait révélé 2009. Pourtant, il est cité comme projet. Mieux, Addou Sid Ahmed a sième. Addou a déclaré avoir reçu, en Avec cette liste, Addou a négocié la
actes en dehors de la Kabylie. Ils ont blessé par
balle un commerçant au marché hebdomadaire
de Biskra, le 6 janvier dernier. A l’issue de ce
L Ouest ne cesse d’étonner.
D’abord par la mise en liberté
provisoire de Adou Sid Ahmed,
gnent pour orienter l’affaire vers
Mohamed Khelladi en tant que
représentant de l’Etat. D’ailleurs,
devant les officiers du DRS et le
juge d’instruction avoir été chargé
par M. Ghoul d’aller en France
expert auprès de Chakib Khelil, du
défunt Ali Tounsi, de Tayeb Belaïz
et de nombreuses institutions du
entre 10 et 12 millions d’euros. Une
mission qu’il va accomplir avec l’aide
de Aït Kaci Boudjemâa, un conseiller
proche d’un certain Khata, membre du
affirmé avoir rencontré le patron de
l’italienne Astaldi, en 2007, à la même
période où il a fait connaissance avec
mars 2009, 115 000 euros versés par
Pizarotti sur le compte de son épouse à
BNP Paribas. Il a révélé que Hamdan
commission d’obtention du marché
(arrêtée à 1%) avec Alstom Isolux
Corsan en faisant jouer ses connais-
commissions en contrepartie de l’ob-
tention de marchés, entre autres IPF
Planege (société portugaise), Razel
(française), CMC et Pizarotti (italien-
coup de filet qui a abouti à l’arrestation de cette celui qui avait impliqué Salim la seule plainte qui existe dans le pour prendre attache avec le res- pays. conseil d’administration de la Société Hamdan. Ce dernier lui aurait fait état n’a pu obtenir sa commission, qui de- sances au sein de Alstom. En février nes). C’est dire que les aveux de Ad-
bande de malfaiteurs, les éléments de la Hamdan, directeur de la planifi- dossier est celle déposée par le mi- ponsable de Egis-route à Paris, Selon Addou Tadj Eddine (oncle de gestion des ports. En contrepartie de projets non encore rendus publics vait être transférée en novembre 2009. 2009, le groupe obtient le marché. Ad- dou sont très graves même si, quelque
gendarmerie ont réussi à récupérer deux cation au ministère des Transports nistre contre lui en tant que direc- du nom de Kiza, pour lui signifier paternel de Sid Ahmed), actuel- de ce service, une commission de 5% dans le domaine des transports, no- Selon lui, il aurait obtenu en 2007 la dou reconnaît avoir remis à Hamdan part, il y a une volonté avérée de les
kalachnikov et quatre chargeurs, un PA, sept (en détention), mais aussi par les teur de l’ANA. Elle a été déposée qu’il devait payer les commis- lement en détention, les commis- du montant du marché aurait été remi- tamment ceux du tramway, du chemin liste des sociétés espagnoles intéres- 12 millions de dinars, mais ce dernier vider de toute leur substance.
appareils de la téléphonie mobile et deux déclarations de Ammar Ghoul, plus de six mois après l’éclatement sions. Ce dernier, toujours selon sions que Kouidri aurait remises à se aux concernés, soit 500 000 euros, de fer ainsi que ceux de l’Entreprise sées par la réalisation du tramway affirme que les sommes perçues par Salima Tlemçani
véhicules ainsi qu’une somme de 700 millions ainsi que des patrons des entrepri- du scandale (juste après les accu- Addou, lui aurait révélé que cel- M. Ghoul auraient permis à Egis dont 30% versés à Addou et le reste de navigation aérienne (ENA) et de d’Oran, d’un montant de 38 milliards Addou de Alstom Isolux Corsan et du
de centimes. Ils ont mis sous scellé aussi une ses chinoise Citic-CRCC et japo- sations de Khelladi portées à son les-ci avaient déjà été remises à un de décrocher le marché de maîtrise partagé entre Khata et Aït Kaci. la ligne ferroviaire rapide (LGV 123).
coopérative immobilière à Fréha. Le procureur naise Coojal. Ils tirent leur épingle encontre) dans le but de discréditer certain Tayeb Kouidri, richissime d’œuvre d’un montant de 60 mil- Une mine d’informations qu’il a mon-
général n’a pas donné plus de détails sur les du jeu et enfoncent l’ex-directeur ses révélations fracassantes sur le homme d’affaires algérien qui a lions d’euros. Ce que le ministre a UN DOSSIER ET nayées auprès de nombreuses entre-
autres kidnappings dans la région.
Hafid Azzouzi
des nouveaux projets de l’Agence
nationale des autoroutes (ANA),
scandale. Cette nouvelle tournure
vise en réalité à extirper du dos-
des liens de parenté par alliance
avec un militaire haut gradé.
démenti dans sa déposition écrite
au juge d’instruction. Il a même
PLUSIEURS SCANDALES
En outre, c’est toujours Addou qui
prises, notamment italiennes. Dans le
but de mieux négocier la commission
Citic-CRCC, un groupe public qui réalise
CNRC
Mohamed Khelladi. Celui qui a
fait éclater l’affaire et impliqué
sier les noms de personnalités et
ministres cités lors des auditions L’ÉNIGMATIQUE DISPARITION
D’UN ÉLÉMENT-CLÉ
récusé les déclarations de Khelladi
selon lesquelles l’Algérie a payé
a révélé que dans le cadre de la
réalisation du tramway des villes
avec Alstom, il lui aurait remis la liste
des sociétés italiennes intéressées par un chiffre d’affaires de 80 milliards de dollars
Amar Ghoul. de l’enquête préliminaire et de la 8 millions de dollars le kilomètre de Constantine et d’Oran, il s’est la réalisation du tramway de Constan-
Auditionné par écrit en tant que première étape de l’instruction. Et DU DOSSIER d’autoroute sans équipement, alors rapproché du PDG de la société fran- tine d’un montant de 34 milliards de Le PDG de Citic-CRCC a fait état de nombreuses informations sur son groupe. Composé de deux grandes sociétés
Hausse témoin, le ministre des Travaux pu- la récente mise en liberté de Ad- L’homme en question est une vé- qu’ailleurs la même distance équi- çaise Alstom, par l’intermédiaire d’un dinars et transmise par leur ambassade appartenant au gouvernement chinois, agissant dans les domaines du bâtiment, des travaux publics, de la
finance, des banques, des hydrocarbures, de l’énergie, de la construction d’engins de travaux publics et dans les
blics, Amar Ghoul, a décliné toute dou Sid Ahmed, après 13 mois de ritable énigme. Il a quitté préci- pée ne dépasse pas le montant de homme d’affaires, Hallab Khaier, en à Alger au ministère des Transports
des radiations responsabilité dans le scandale
qui a éclaboussé son département
détention, ne peut qu’obéir à cette
logique, surtout lorsqu’on sait que
pitamment le pays, quarante-huit
heures après l’arrestation de Me-
6 millions de dollars.
C’est ce même Addou, libéré par
lui promettant une commission de
15% de celle qui lui sera versée. Mais
à la demande de ce dernier. Quelque
temps plus tard, Alstom et Pizarotti se
télécommunications, le groupe est classé parmi les cinq plus importantes entreprises au monde avec un capital
de 80 milliards de dollars et un chiffre d’affaires du même montant. Il emploie 300 000 travailleurs et a des
volontaires en qualifiant les propos de celui
qui l’a incriminé, à savoir Mo-
la mesure a été décidée par le juge
sans qu’une demande en ce sens
jdoub Chani, en septembre 2009.
Il vit actuellement entre Paris et
le juge, qui va donner des infor-
mations sur les commissions qu’il
en dépit du fait qu’Alstom ait obtenu
le marché, Addou dit ne pas avoir reçu
présentent comme un groupe, à côté
de Impreglio, et obtiennent le marché
marchés dans de nombreux pays, ce qui a nécessité le recrutement de nombreux experts de différentes
nationalités. Le marché de l’autoroute Est-Ouest est suivi directement par la société mère de Pékin. Sa réalisation
lus de 100 000 radiations volontaires du hamed Khelladi, ex-directeur de n’ait été introduite par sa défense. Genève où il a des résidences. Les aurait obtenues auprès de sociétés sa part à cause d’un contentieux op- avec respectivement 35 milliards de a coûté la vie à 30 Chinois. S. T.
P fichier national du registre du commerce ont
été enregistrées à la fin janvier 2011, selon un
l’ANA, de
«rumeurs et propos mensongers»
Ce qui est extrêmement rare chez
les magistrats algériens. Addou,
commissions rogatoires transmises
aux officiers de police judiciaire
étrangères en contrepartie des mar-
chés dans le secteur des transports,
bilan du Centre national du registre du visant à «nuire» à sa «réputation». faut-il le rappeler, avait fait des du Département du renseignement et ce, grâce à l’aide présumée de
commerce (CNRC) cité par APS. Ce qui
représente une progression de 224% des
Il l’a carrément enfoncé en affir-
mant qu’il prenait des décisions
révélations très graves à propos du
rôle d’intermédiaire qu’il aurait
et de la sécurité (DRS), dépendant
du ministère de la Défense, pour sa
Hamdane Salim Rachid, directeur
de la planification et de la coordi- LE PDG DE CITIC-CRCC : «NOUS N’AVONS JAMAIS DÉSIGNÉ
sans l’en informer. En fait, les joué entre des sociétés françaises convocation, sont revenues sans ré- nation (actuellement en détention)
radiations du RC enregistré depuis le 15 juillet
2010, date de l’entrée en vigueur d’une mesure
de facilitation destinée à l’assainissement des
déclarations de Ghoul et celles des
patrons de la chinoise Citic-CRCC
(Egis-route) et M. Ghoul pour
l’obtention de marchés de réalisa-
sultat. Sa villa, située à Hydra (Al-
ger) est fermée depuis septembre
gendre de l’ex-ambas
●●●
DE REPRÉSENTANT ALGÉRIEN À ALGER»
e PDG du groupe Citic-CRCC (constitué de deux sociétés 11 millions de dinars que l’homme d’affaires affirme avoir il lui a conseillé de couper tout contact avec Sacha et d’oublier
fichiers du RC. Le CNRC impute la hausse du
nombre des commerçants ou entreprises à L publiques) affirme avoir obtenu la réalisation des tronçons reçue de la part l’ancien PDG, qu’il n’a jamais entendu parler le projet. A cette occasion, il l’informe qu’un conseil intermi-
vouloir radier leurs registres du commerce et
cesser leurs activités à «la mise en œuvre du
LE PDG DE COOJAL : «UN MILLION du Centre jusqu’à la frontière marocaine, sur 528 km, pour
un montant de 5,620 milliards de dollars, à la suite d’un avis
d’appel d’offres international lancé par le gouvernement algé-
de ce virement, précisant qu’aucun document en possession du
groupe ne le prouve. Les mêmes propos sont tenus au sujet du
montant de 30 millions de dollars que Chani a reconnu avoir
nistériel consacré au projet de l’autoroute Est-Ouest devant
réunir les ministres des Affaires étrangères Ahmed Bejaoui, des
Travaux publics Amar Ghoul, de l’Energie Chakib Khelil et lui-
nouveau dispositif de facilitation des radiations
des registres du commerce des commerçants et
des sociétés commerciales». Plus de 30 000
DE DOLLARS POUR LES TRAVAUX rien. Il souligne l’importance du projet réalisé, d’après lui selon
les normes internationales, en dépit des nombreux problèmes
perçu dans le cadre du marché de l’autoroute. Le PDG rappelle
que l’homme d’affaires a rejoint le groupe dans le cadre du
même en tant que ministre des Finances, va avoir lieu, précisant
que les Chinois, Pierre Falcon et Sacha y ont été conviés. La
auxquels la société a été confrontée tels que les aléas techni- recrutement d’experts à travers le monde. Il était chargé des réunion aurait eu lieu en absence de Chakib Khelil et de Bena-
radiations ont été effectuées à la demande des
opérateurs économiques concernés entre
le 15 juillet 2009 et le 31 janvier 2010, ajoute le
SUPPLÉMENTAIRES» ques, le climat, la géologie et aussi le manque de financement.
Pour ce dernier point, le PDG explique qu’il a fallu faire un
projets en Angola, au Gabon, aux Emirats arabes unis et à
Shanghai. «Il n’a aucune relation avec l’autoroute Est-Ouest
chenhou, qui voyaient mal la présence d’étrangers à un conseil
interministériel.
e directeur général du groupe Coojal rappelle contrat qui le lie à l’ANA et que les téléphones en bénéficiait, précisant toutefois que les frais de
CNRC. Prévue par la loi de finances
complémentaire 2009, la nouvelle mesure exige L que sa société a obtenu la réalisation du tron-
çon Est de l’autoroute sur 399 km, de Bordj Bou
ont été demandés par un écrit de l’ex-directeur
des nouveaux projets, qui tantôt l’expliquait
loyer, de communications et l’achat de véhicules
ainsi que du gasoil étaient inscrits au chapitre des
prêt de 1 milliard de dollars auprès de la société mère, à Pékin,
pour payer les travailleurs et résoudre la crise. Une aide obtenue
en Algérie et n’a jamais été désigné pour intercéder auprès
des autorités au profit de la Citic.» Tout comme d’ailleurs
Amar Ghoul dément ces affirmations, les qualifiant de men-
songes, et a précisé que les conseils interministériels sont tous
des opérateurs concernés de présenter grâce au gouvernement chinois du fait que ce dernier accordait pour Pierre Falcon, qui avait la mainmise sur «le marché des présidés par le chef du gouvernement.
l’attestation de situation fiscale délivrée par les Arréridj jusqu’à la frontière tunisienne, pour un comme faisant partie d’une clause liée aux tra- travaux supplémentaires. Ils étaient censés être beaucoup d’importance au projet qui a fait travailler 30 000 affaires» en Algérie grâce à ses connaissances parmi les hautes Le PDG de Citic reconnaît avoir pris en charge le loyer du siège
services des impôts au lieu de l’extrait de rôle montant de 341 milliards de dinars, c’est-à-dire vaux supplémentaires, tantôt à une autre, relative honorés par la direction des nouveaux projets, Algériens. Il surprend en parlant de Mejdoub Chani, celui par personnalités de l’Etat, surtout les ministres. de la direction des nouveaux projets de l’ANA ainsi que son
apuré, souligne le CNRC. S’agissant des près de 4 milliards de dollars. Il reconnaît que aux mesures d’accompagnement, sachant que mais celle-ci a toujours accusé des retards, a qui le scandale est arrivé. Il a déclaré que la société qu’il dirige n’a aucun contrat avec équipement en mobilier de bureau et en moyens de télécom-
opérateurs ayant radié leur registre du Coojal a mis à la disposition de la direction de ces clauses obligent le maître d’œuvre à pren- noté le DG de Coojal. Celui-ci souligne qu’à la Cet homme d’affaires algérien, actuellement en détention, Pierre Falcon ni avec Bousaïd Nasreddine, connu sous le munication et la location de logements au profit des cadres
commerce, ils peuvent, en vertu de cette nouveaux projets dépendant de l’Agence natio- dre en charge ces équipements ou ces services. demande de Khelladi, le groupe japonais a offert agissait en tant que représentant de Citic-CRCC en Algé- pseudonyme de Sacha, un Franco-Algérien interdit d’entrée du même service, dans le cadre du contrat programme, après
mesure, de se faire immatriculer et exercer une nale des autoroutes (ANA) que dirigeait Moha- Mieux, le patron de Coojal va jusqu’à affirmer près de 50 PC portables à la direction qu’il cha- rie. Pourtant, le patron de ce groupe dément tout contrat de en Algérie et qui jouait lui aussi le rôle d’intermédiaire dans demande écrite de Khelladi. Il en est de même pour l’achat de
nouvelle activité commerciale «sans condition med Khelladi (actuellement en détention), 50 li- que parfois, l’ex- directeur des nouveaux projets peaute, destinés, selon sa correspondance, aux représentation ou de conseil avec qui que ce soit, en Chine ou les affaires en contrepartie de fortes commissions. Le nom véhicules et l’acquisition de téléphones mobiles. Au sujet du
particulière». gnes et des téléphones mobiles et 10 à 15 voitures le sollicitait verbalement, sans aucun écrit, mais cadres nouvellement recrutés, et a meublé à ses en Algérie. Il révèle cependant que Chani a été recruté par Ci- de ce dernier avait été cité par Chani, affirmant qu’il l’avait choix des sociétés de sous-traitance, le PDG nie toute injonc-
Le nombre d’opérateurs économiques inscrits et bus, précisant avoir loué 5 à 6 logements à que «toutes ses demandes de mise à disposition frais les logements loués. A la question de savoir tic-CRCC Internationale de Pékin en tant qu’expert parmi tant rencontré à Paris sur recommandation de l’ancien ministre des tion d’une quelconque autorité et souligne qu’il est assujetti à
au registre du commerce s’élevait à 1,41 million Alger et 4 autres à Constantine au profit de la ont été accompagnées de bordereaux d’envoi». si toutes ces dépenses, qui ont atteint près d’un d’autres. Il n’a donc aucune relation avec Citic-CRCC Algérie Finances, Abdelatif Benachenhou, pour solliciter son aide pour l’accord de la direction des nouveaux projets, c’est-à-dire Mo-
à fin septembre 2010, soit une hausse de 4,59% même direction, qui a bénéficié de la construc- Pour ce qui est de la location de logements, il million de dollars, ont été honorées par la direc- et à aucun moment, la société n’a été instruite pour lui virer des l’ouverture d’une banque d’investissement avec des capitaux hamed Khelladi, auquel le groupe a assuré une prise en charge
par rapport à fin 2009 (1,35 million), selon les tion d’un bâtiment avec un logement de fonction. a affirmé que Coojal signait le contrat avec le tion des nouveaux projets, le patron de Coojal est fonds, que ce soit en Algérie ou à l’étranger. étrangers. Trois semaines après cette prise de contact, Chani en Chine pour des soins, pour lui et sa famille, «dans un cadre
chiffres fournis par le CNRC. H. L. Il précise que cette structure était prévue par le propriétaire, en lieu et place de la direction qui catégorique : aucune facture n’a été payée. S. T. Le PDG de Citic-CRCC déclare, à propos de la somme de affirme que le ministre lui a demandé de le rejoindre à Paris où humanitaire». S. T.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 10

L’ÉVÉNEMENT
DES CENTAINES DE PERSONNES ONT BRAVÉ L’INTERDIT EN LIBYE SYRIE
Appels à une
El Gueddafi ébranlé «journée de
● Des affrontements entre manifestants et agents des forces de l’ordre ont fait 38 blessés à Benghazi
● De jeunes Libyens ont scandé des slogans hostiles au régime
colère» à Damas
ébut février, un appel à une «journée de la
● Appel à une «journée de la colère» aujourd’hui.
le régime de Tripoli a enclenché la
chasse aux meneurs pour étouffer
des prisonniers tués en 1996, de
«saboteurs».
D colère» à Damas, lancé sur facebook, alors
censuré, a rassemblé plus de 12 000 soutiens
en ligne, mais ne s’est pas traduit par des manifes-
tations dans les rues. Ribal Al Assad, cousin du pré-
la révolte, notamment dans la ré- sident syrien Bachar Al Assad et opposant en exil, a
gion frondeuse de Benghazi. JEUDI DE L’ANGOISSE
estimé que la Syrie risquait une révolution comme en
A l’heure où nous mettons sous Bien que l’avocat ait été libéré, Tunisie ou en Eypte si elle ne se réformait pas. «Nous
presse, rien n’a filtré de ce pays les manifestants «auxquels se espérons que les ‘dirigeants’ en Syrie sont un peu plus
où les journalistes étrangers sont sont jointes des personnes munies intelligents que leurs homologues parce que je pense
persona non grata. d’armes blanches et de cocktails qu’ils sentent la pression, ils sentent ce qui s’est passé
Mouamar El Gueddafi qui règne Molotov» ont marché jusqu’au en Tunisie et en Egypte (...). Nous avons appelé à un
sur la Libye depuis 42 ans, craint centre-ville où «ils ont incendié et changement, sinon ce seront eux qui seront changés»,
que les révoltions tunisienne et endommagé des voitures, essayé a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin
égyptienne ne contaminent son de détériorer des biens publics, dans le cadre du Congrès européen de la police. Les
«royaume». Après avoir perdu bloqué la route et jeté des pier- dirigeant syriens sont «désormais obligés d’écouter»
deux frères de combat — contre res», selon Quryna. Signe aussi les aspirations populaires, ils «sentent l’effervence
la démocratie —, Moubarak et que cet incident n’était qu’une dans tout le Proche-Orient», a-t-il ajouté. Selon lui, le
Ben Ali, le Guide se retrouve seul étincelle : des sources concordan- fait que depuis le 9 février les Syriens peuvent, pour la
dans une région qui subit un lifting tes rapportent, selon les agences, première fois depuis 2007, accéder directement aux
démocratique à grande eau. que des slogans hostiles au ré- sites facebook ou YouTube sans devoir recourir à des
gime ont été scandés. On pouvait programmes pour contourner la censure, est un signe
DOYEN DES DICTATEURS entendre notamment «Benghazi que les autorités de Damas sont prêtes à certaines
Hier, dans une première réac- réveille-toi c’est le jour que tu concessions.
tion, l’Union européenne a appelé attendais», «Le sang des martyrs Mais ces changements ne sont qu’un premier pas qui
Tripoli à autoriser «l’expression n’est pas versé en vain», ou en- doit être suivis d’autres, selon Ribal Al Assad, qui est
libre» et à éviter «toute violence». core «Le peuple veut faire tomber président de l’Organisation pour la démocratie et la
«Nous appelons les autorités à la corruption». A ces appels, les liberté en Syrie, basée à Londres. «Nous préférerions
écouter tous les gens qui par- pro-Gueddafi ont répondu par que les ‘dirigeants syriens’ écoutent le peuple, les voix
ticipent aux protestations et ce une contre-manifestation qui s’est du peuple dans le Proche-Orient et qu’ils commen-
que la société civile dit, et à terminé par un corps à corps.
PHOTO : DR

cent à voir qu’ils doivent changer le plus vite possi-


permettre l’expression libre», a Parallèlement, le régime sort son ble», a-t-il dit. «Nous ne voulons pas d’une révolution
souligné Maja Kocijancik, porte- artillerie propagandiste sous for- en Syrie, nous voulons une transition pacifique», a t-il
parole de la haute représentante me de «marches spontanées» dans précisé. «En Syrie, il y a beaucoup de minorités, de
Le guide de la Révolution se retrouve seul
de l’UE aux Affaires étrangères, les principales villes de Libye, no- communautés», a-t-il expliqué. «N’importe quel inci-
e «royaume» de Mouammar croyait pacifiée depuis 1969, le Catherine Ashton. Les comités tamment à Benghazi, Syrte (est),

L El Gueddafi est loin d’être


un havre de paix où ses «su-
jets» de citoyens lui obéissent au
Guide perd son sang-froid et en-
voie ses flics «corriger» les fau-
teurs de troubles de Benghazi, si-
révolutionnaires, épine dorsale du
régime libyen dirigé, ont prévenu
hier qu’ils ne permettraient pas
Sebha (sud) et Tripoli, selon des
images de la télévision d’Etat.
Un défilé en couleur à la gloi-
dent — appeler à la révolution, par exemple — n’est
pas forcément sage car vous ne pouvez pas calculer ce
qui va en sortir», a-t-il ajouté.
Le père de Ribal Al Assad, Rifaat, était le frère de l’an-
doigt et à l’œil. En tout cas pas à tuée à 1000 km de Tripoli. Premier à des groupes «activant la nuit re d’El Gueddafi que la chaîne cien président Hafez al Assad et un soutien du régime
Benghazi, la deuxième ville de Li- bilan : une quarantaine de blessés. de piller les acquis du peuple d’Al-Jamahiriya a retransmis en avant de s’en faire écarter.
bye où des centaines de personnes Entre temps, le feu prend un menacer la sécurité du citoyen et direct. Mais ces images risquent
ont bravé l’interdit, dans la nuit peu partout, d’après des sources la stabilité du pays». C’est à peu de n’être qu’un écran de fumée.
de mardi à mercredi, pour crier concordantes. La faute à un jeune près la même littérature distillée L’appel à une «journée de colère»
leur colère dans la rue. C’est une Libyen qui a appelé via facebook par les clans Moubarak et Ben
Ali pour justifier les interventions
lancé pour aujourd’hui pourrait ne
pas amuser le Guide, si habitué à
FRONT POLISARIO
première dans un pays aussi givré ses compatriotes à un «jeudi de
que la Corée du Nord. «La liberté
d’expression, d’association et de
la protestation» contre le régime
d’El Gueddafi. De violents affron-
musclées, à savoir que ces ma-
nifestations sont dirigées contre
l’ivresse des foules qui le vénèrent
de gré ou de force. Aussi, plus de La réunion avec
réunion était toujours fortement tements ont eu lieu entre les mani- les peuples et non les régimes. 200 signataires et des organisa-
restreinte et les autorités ne to-
lèrent pratiquement pas la dissi-
festants qui agitaient des drapeaux
verts et les agents des forces de
La presse libyenne s’est mise elle
aussi au service du Guide. Le
tions d’opposition libyennes ba-
sées à l’étranger ont souligné «le
le Parti socialiste
dence», souligne le rapport 2010
d’Amnesty International.
l’ordre. Une source hospitalière
à Benghazi a confirmé à l’AFP
journal Quryna a qualifié les ma-
nifestants rassemblés pour récla-
droit du peuple libyen d’exprimer
son opinion» et appelé le colonel espagnol annulée
Ebranlé par cet accès d’adréna- plusieurs blessés parmi les mani- mer la libération de l’avocat Fethi Kadhafi et sa famille à quitter le
e Front Polisario a décidé d’annuler une réunion
line inattendu dans sa Libye qu’il festants. Sans doute pris de cours, Tarbel, représentant des familles pouvoir. Hassan Moali
Lpouvoir)
avec le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, au
en raison de son refus de discuter de la tenue
ZOOM SUR LA LIBYE d’un référendum d’autodétermination au Sahara
Le colonel relâche ses islamistes occidental, a rapporté hier l’APS, citant l’agence de
Population : 6,3 millions office de gouvernement. presse sahraouie SPS. «Les déclarations publiques
d’habitants. Le pays compte Economie : la Libye, accusée La Libye a libéré 110 islamistes du Groupe islamique de combat de Marcelino Iglesias (secrétaire chargé de l’organi-
un million et demi d’immigrés, de soutenir le terrorisme, a été libyen (GICL), portant à plus de 360 le total des «prisonniers que) dans lesquelles il a exprimé son malaise devant
essentiellement africains, soit près soumise à partir de 1992 à des politiques» relâchés depuis mars 2010, a annoncé la Ligue l’intention du Front Polisario d’aborder le principe
de 20% de la population totale. sanctions internationales (embargo libyenne des droits de l’Homme. «110 prisonniers du GICL, dont
Capitale : Tripoli. Benghazi est la aérien et militaire renforcé en 1993 de référendum d’autodétermination, estimant qu’elle
deuxième ville du pays, à 1000 km par des sanctions économiques
trois dirigeants du groupe, vont être libérés aujourd’hui», a contrarie les désirs du PSOE, sont pour le moins sur-
à l’est de Tripoli. et financières). Celles-ci ont été indiqué Mohamed Torniche à des journalistes dans l’enceinte prenantes», a affirmé le représentant du Front Polisa-
Histoire/régime : colonie levées définitivement en 2003. de la prison d’Abou Salim à Tripoli. La libération de ces rio en Espagne, Bouchraya Beyoun, cité par SPS.
italienne en 1912, la Libye devient Pétrole : Membre de l’OPEP, la islamistes intervient à la veille d’une «journée de colère» M. Beyoun est membre d’une délégation sahraouie
indépendante en 1951, avec à sa Libye est l’un des principaux libyenne prévue jeudi, selon des appels lancés sur facebook. de haut niveau dirigée par le ministre des Affaires
tête le roi Mohammad Idriss Al producteurs pétroliers en Afrique, Mais M. Torniche a précisé qu’il s’agisait «d’une échéance étrangères, Mohamed Ould Salek, qui se trouve à
Senoussi (d’origine algérienne). avec 1,8 million de barils par jour. arrêtée depuis plusieurs mois» et qu’il n’y avait pas «de Madrid pour des entretiens avec les principaux partis
Celui-ci est déposé le 1er septembre Ses réserves sont évaluées à rapport avec une quelconque autre question». politiques espagnols. Le Front Polisario et le PSOE
1969 par le colonel Mouammar El 42 milliards de barils. Depuis mars 2010, la Libye a libéré plus de 250 prisonniers de
Gueddafi. Gaz : réserves estimées à
avaient convenu, début janvier, de tenir une réunion
différents groupes islamistes parmi lesquels une quarantaine bilatérale de haut niveau pour traiter des relations bila-
En 1977, El Gueddafi proclame 1,5 milliard de mètres cubes. Le
la «Jamahiriya arabe populaire pays, qui a entrepris depuis la levée du Gicl, dont trois ex-dirigeants, Abdelhakim Belhaj, l’émir térales et de la situation au Sahara occidental.
et socialiste» (République des de l’embargo une série de réformes du groupe, Khaled Chrif, le chef militaire, et Sami Saadi, Le Front Polisario a estimé que son «attachement au
masses), qui confère au peuple pour libéraliser l’économie, a l’idéologue. Selon la Ligue libyenne des droits de l’homme, principe d’un référendum d’autodétermination juste
le «pouvoir direct», après avoir, enregistré une croissance de 10,3% «les personnes libérées avaient achevé le programme de et transparent» pour mettre fin au conflit avec le Ma-
en 1976, exposé ses théories en 2010. Il a accordé ces dernières réhabilitation visant à la renonciation à la violence et la roc et parachever le processus de décolonisation du
politiques dans son Livre vert. Bien années des contrats d’équipement réinsertion des prisonniers dans la société libyenne». Ce Sahara occidental, «ne devait surprendre personne»,
que n’ayant officiellement aucun à de nombreuses sociétés programme avait été initié par Seïf Al Islam, fils du colonel, d’autant plus que cette position est celle «unanime-
rôle dans la gestion des affaires multinationales. avec l’aide d’un dignitaire religieux, Ali Sallabi. ment réaffirmée» par la Chambre des députés, le
de l’Etat, le colonel El Gueddafi PNB/habitant : 9714 dollars en Le GICL avait réaffirmé en 2007 sa détermination à renverser
reste la clé de voûte d’un système 2009 (Banque mondiale). Sénat et les Parlements régionaux espagnols.
politique basé sur les «comités Défense : 76 000 hommes, dont
le régime de Mouammar El Gueddafi et de le remplacer par Quant à la justification avancée par le PSOE, à savoir
populaires». La plus haute autorité 50 000 pour l’armée de terre. un Etat islamique radical, avant d’annoncer la même année le rapprochement des positions entre le Front Poli-
politique est le Congrès général du Milice du peuple (réservistes) : son ralliement au réseau d’Al Qaîda. Il était dirigé depuis sario et le Maroc, il a rappelé que ce rapprochement
peuple (CGP), qui chapeaute les environ 40 000 hommes selon l’Asie centrale par Abou Laith Al Libi, un des tout premiers «relève de la compétence de l’envoyé personnel du se-
assemblées populaires et fait office l’Institut international des études lieutenants d’Oussama ben Laden, tué en février 2008 dans les crétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental,
de Parlement. Le CPG fait aussi stratégiques (IISS, 2010). zones tribales du Pakistan. R. I. Christopher Ross».
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 11

L’ÉVÉNEMENT
LES MANIFESTANTS RÉCLAMENT UNE MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE

Le royaume tangue au Bahreïn


● Malgré les excuses officielles du ministre de l’Intérieur suite à l’assassinat de deux jeunes par la police, la rue ne décolère pas.
es milliers de personnes étaient firmé Amer Abdallah, un lycéen de 14 ne pas vouloir la chute du régime ni

D rassemblées, hier, sur une place


de Manama pour réclamer des
réformes dans ce petit royaume du
ans. «Nous réclamons la libération des
détenus et la démission du Premier
ministre», membre de la dynastie
l’instauration d’un Etat religieux sur
le modèle iranien. Le chef du mouve-
ment Al Wefaq (18 élus sur 40 sièges
Golfe, où l’opposition chiite a appelé régnante des Al Khalifa, a affirmé à l’Assemblée) qui avait annoncé la
à une «véritable» monarchie consti- Hussein Attiya, 29 ans, un autre mani- veille son boycott du Parlement, a
tutionnelle. Le ministre de l’Intérieur, festant ayant dormi sur la place. Selon annoncé que sept groupes de l’op-
cheikh Rached ben Abdallah Al Kha- des images de la télévision officielle, position chiite, libérale et de gauche
lifa, a présenté des excuses à la po- des partisans du régime ont parallèle- organiseraient samedi à Manama «une
pulation après la mort de deux jeunes ment défilé à Manama. marche de soutien» avec les protes-
chiites dans la dispersion de manifes- tataires campant place de la Perle.
tations lundi et mardi, et annoncé l’ar- DEUX CRIMES Avant eux, les internautes ont appelé à
restation des responsables présumés ET UN LÈSE-MAJESTÉ une journée de manifestation demain,
de leur mort au sein de la police. Les Mahouz, une banlieue chiite de Ma- après la prière hebdomadaire. Cheikh
Etats-Unis se sont dits «très préoccu- nama, plus de 2000 personnes, cer- Salmane a invité le gouvernement à
pés» par la violence lors des protes- taines scandant «Le peuple veut la «engager le dialogue» avec l’opposi-
tations dans le royaume, siège de la chute du régime», ont participé aux tion sur des réformes à réaliser «selon

PHOTO : DR
Ve Flotte, appelant à la retenue, alors funérailles de Fadel Salman Matrouk, un calendrier précis». L’ONU et des
que des appels ont été lancés pour des tué par balle lors de la dispersion ONG ont appelé Manama à renoncer
manifestations vendredi et samedi. d’un rassemblement mardi lors des à un «usage excessif de la force»
Le mouvement de contestation a été Manama a connu ses premières contestations populaires obsèques de l’autre manifestant mort contre les manifestants pacifiques.
déclenché lundi à l’initiative d’inter- la veille. Le roi, cheikh Hamad ben Bahreïn (1,2 million d’habitants dont
nautes qui ont appelé sur facebook à l’emploi, des services sociaux comme à la hâte. La place a été rebaptisée Issa Al Khalifa, a déploré ces morts et 54% d’étrangers) fait figure de parent
des manifestations pour réclamer des l’habitat et des services publics four- «place Tahrir» (Libération), à l’instar annoncé une commission d’enquête. pauvre à côté des autres monarchies
réformes politiques et sociales, dans nis à leurs villages. Sur la place de la de celle du Caire qui a été l’épicentre Lors d’une conférence de presse, le pétrolières de la région, ses réserves
la foulée des soulèvements en Tunisie Perle, dans le centre de Manama, des du soulèvement populaire qui a chassé chef de l’opposition chiite, cheikh Ali de pétrole s’étant pratiquement taries.
et en Egypte. C’est surtout la minorité milliers de personnes ont rejoint, après du pouvoir le président Hosni Mouba- Salmane, a réclamé «un Etat démo- Entre 1994 et 1999, il a été le théâtre
chiite dans cet archipel de 741 km2 leur travail dans l’après-midi, des cen- rak. «J’ai passé la nuit ici, je vais aller cratique, une monarchie constitution- de violences animées par des chiites
gouverné par une dynastie sunnite, taines de manifestants qui y avaient à l’école et revenir y camper jusqu’à nelle dans laquelle le gouvernement qui avaient fait une quarantaine de
qui s’estime discriminée au niveau de passé la nuit sous des tentes érigées la réalisation de nos demandes», a af- serait élu par le peuple», mais assuré morts. R. I.

NOUVELLES TECHNOLOGIES
LA RUE ARABE GRONDE DANS LE MONDE ARABE
e vent de contestation des régimes danie», relève ainsi Khaled Al Dhakil, pro- dépendamment des résultats des élections. Il
L autoritaires qui souffle sur le Moyen-
Orient et a provoqué la chute des présidents
fesseur saoudien de sciences politiques. Cet
universitaire cite entre autres ingrédients
a en même temps précisé qu’il ne réclamait
pas «un Etat religieux» et qu’il n’y avait «pas
me
M Clinton appelle
tunisien Zine El Abidine Ben Ali et égyptien le déficit démocratique, la corruption, le de place à Bahreïn pour la wilayat al Faqih»
Hosni Moubarak a gagné hier la Libye après
avoir touché Bahreïn, le Yémen et l’Iran où
la situation reste tendue. La police libyenne
népotisme et l’incapacité des régimes à se
renouveler dans un monde changeant.
où les religieux dirigent le pays, comme en
Iran. L’AENI a pris le train de la contestation
en marche n’ayant pas participé aux pre-
au respect de la
a dispersé par la force dans la nuit de mardi
à mercredi un sit-in contre le pouvoir à
MENACE SUR LES MONARCHIES
A Manama, des milliers de Bahreïnis ont
mières manifestations. Ce phénomène de
partis de l’opposition dépassés par l’ampleur
liberté de connexion
Benghazi (est), une intervention suivie de pris part hier aux obsèques d’un manifestant de la contestation a été observé en Tunisie,
ans un discours prononcé mardi à l’université George Washing-
manifestations en faveur du dirigeant libyen
Mouammar El Gueddafi dans plusieurs vil-
tué la veille par les forces de sécurité, alors
que d’autres campaient sur une place du
en Egypte et au Yémen. «La contestation
est le fait d’une nouvelle génération qui ne
D ton (USA), à l’occasion d’une conférence de deux jours inti-
tulée «Les droits dans le cyberespace : les défis dans un monde en
les du pays, selon la presse libyenne. centre-ville pour réclamer des réformes. défend pas l’Islam, ne brûle pas de drapeaux
réseau», la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a indiqué
Quelque 38 personnes ont été blessées dans Petit archipel du Golfe, cette monarchie à américains», relève la sociologue libanaise
que «les Etats-Unis appuient la liberté de connexion pour les peu-
des heurts à Benghazi, deuxième ville du majorité chiite gouvernée depuis le XVIIIe Dalal Bizri, qui estime que les mouvements
ples du monde entier».
pays, à 1000 km à l’est de Tripoli entre siècle par une élite sunnite s’est certes enga- islamistes se trouvent dépassés. Au Yémen,
La responsable de la diplomatie américaine a, dans ce contexte, fait
des manifestants et les forces de l’ordre, a gée dans des réformes politiques, mais elles où le départ du président Ali Abdallah Saleh
savoir que l’Administration Obama «exhorte les autres pays à en
indiqué hier l’hôpital local, à la veille d’une sont jugées aujourd’hui insuffisantes par est réclamé par de jeunes manifestants, l’op-
faire autant (...)». «Prises toutes ensemble, les libertés d’expression,
«journée de colère» prévue jeudi, suite à l’opposition. Le chef de l’opposition chiite, position parlementaire, y compris islamiste,
de réunion et d’association en ligne forment ce que j’ai baptisé la
des appels lancés sur facebook. Selon des cheikh Ali Salmane, a donné hier un contenu hésite à rejoindre le mouvement.
liberté de connexion. Les Etats-Unis appuient cette liberté pour
sites arabes d’information, les manifestants politique à la contestation en réclamant une En Iran, théâtre il y a un an, des premières
les peuples du monde entier et nous avons exhorté les autres pays
de Benghazi ont scandé des slogans contre «véritable monarchie constitutionnelle» où contestations, des milliers de personnes ont
à en faire autant (...)», a-t-elle soutenu devant un panel formé de
le régime : «Benghazi, réveille-toi, c’est le le Premier ministre serait «élu par le peu- manifesté lundi dans le centre de Téhéran
représentants d’associations de la société civile arabe et asiatique. A
jour que tu attendais», «Le sang des martyrs ple». Cheikh Salmane, chef du mouvement à l’appel des chefs de l’opposition malgré
la question de savoir «si l’Internet est une force de libération ou de
n’est pas versé en vain», ou encore «Le peu- Al Wefaq – ou Association de l’entente na- l’interdiction des autorités. Le pouvoir a
répression», Mme Clinton a soutenu que ce débat, «comme les événe-
ple veut faire tomber la corruption». «Tous tionale islamique (AENI) –, qui a 18 élus sur répliqué en appelant à une manifestation de-
ments en Iran, en Egypte et ailleurs l’ont montré, est en grande partie
les ingrédients des situations tunisienne et 40 sièges à l’Assemblée, conteste ainsi au main contre la «sédition», cherchant appa-
hors de propos». «L’Internet n’est en soi ni bon ni mauvais. Il est les
égyptienne se retrouvent au Yémen, à Ba- roi, cheikh Hamad Ben Salmane Al Thani, remment à étouffer la contestation comme
deux. Et il n’est ni l’un ni l’autre. Ce qui compte, c’est ce que font les
hreïn, et au-delà en Libye, en Syrie et en Jor- le droit de nommer le Premier ministre in- il l’a fait il y a un an. R. I.
gens quand ils sont en ligne et les principes qui doivent nous guider
quand on se rassemble dans le cyberespace. Cette question devient
de plus en plus urgente chaque jour (...)», a-t-elle expliqué dans son
Un mort et une dizaine de blessés au Yémen discours dont un résumé a été diffusé, hier, par le service de presse
de l’ambassade des Etats-Unis à Alger. Dans le même ordre d’idées,
Des centaines de jeunes manifestants ont riposté en lançant des pierres sur leurs partisans du CPG. «Les agissements des Hillary Clinton a insisté sur l’idée que les Etats-Unis sont «convain-
été dispersés à coups de gourdin, hier à agresseurs, qui les ont ensuite poursuivis casseurs du CPG ne nous dissuaderont cus qu’un Internet libre favorise la paix, le progrès et la prospérité à
Sanaa, par des partisans du président jusque sur le campus, où la police a tiré pas de continuer notre révolution long terme». Elle a prévenu, par ailleurs, qu’«un Internet verrouillé
Ali Abdallah Saleh, dont le départ a été des coups de feu en l’air pour disperser pacifique», a affirmé à l’AFP M. Massoud. et fracturé, dont différents gouvernements peuvent bloquer des acti-
réclamé aussi au Sud où un manifestant les deux camps. Au moins dix étudiants L’opposition parlementaire, qui a décidé vités ou changer les règles comme bon leur semble, où l’expression
a été tué. Pour la quatrième journée ont été blessés, a indiqué à l’AFP le chef de reprendre le dialogue avec le régime, est censurée ou punie et où la vie privée n’existe pas, peut entraver
consécutive, des étudiants ont tenté de de l’Union des étudiants de l’université, est restée à l’écart de la contestation.
marcher sur le palais présidentiel, sur la Radwan Massoud. Des centaines de A Aden, grande ville du sud, un
des occasions de progrès et de paix et décourager l’innovation et
place Sabiine, dans la capitale yéménite, juges se sont rassemblés à Sanaa pour manifestant a été tué et trois autres ont l’entrepreneuriat». La presse ainsi que plusieurs représentants de la
avant d’être sauvagement pourchassés réclamer «l’indépendance du pouvoir été blessés lors d’affrontements entre société civile algérienne – parmi lesquels figuraient notamment le
par des partisans de M. Saleh, au pouvoir judiciaire» et la démission des membres les forces de sécurité et des centaines professeur Khiati de la Forem et le président des scouts algériens, M.
depuis 32 ans dans ce pays pauvre et du Conseil supérieur judiciaire, dont le de manifestants réclamant le départ de Benbraham – ont pu ainsi suivre les interventions nombreuses qui
instable du sud de la péninsule arabique. ministre de la Justice. Les juges, venus M. Saleh, selon une source médicale. ont marqué cette conférence internationale.
Les pro-régime, armés de gourdins, de de différentes régions du Yémen, ont Les manifestants ont pris d’assaut le Les présents ont même été invités à débattre de la situation de la
poignards et de pierres se sont acharnés également demandé une hausse de leurs siège de la municipalité, dans le quartier société civile algérienne. Rebondissant d’ailleurs sur l’intervention
sur les étudiants dès que ces derniers salaires, a-t-on constaté sur place. La de Mansoura, et mis le feu à quatre d’un militants chinois des droits de l’homme qui demandait aux
sont sortis de l’université en scandant veille, quelque 3000 manifestants, la voitures. La police a tiré pour disperser responsables américains d’être, à l’avenir, plus fermes avec Pékin
«Le peuple veut la chute du régime», plupart des étudiants, avaient déjà tenté les manifestants, qui ont riposté sur les questions des libertés, un représentant de l’ambassade améri-
selon un correspondant de l’AFP sur de se diriger vers le palais présidentiel en lui lançant des pierres, selon un caine à Alger a, à son tour, voulu savoir si la société civile algérienne
place. Les étudiants – des centaines – ont avant d’être brutalement dispersés par les correspondant de l’AFP. R. I. attend aussi la même chose de son pays. Zine Cherfaoui
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 12

PORTRAIT
HOCINE LAHOUEL. (1917-1995) Il a tenu tête à Messali et critiqué Boumediène

Patriote sincère, libre comme le vent !


«La soif n’a point de crépuscule et, Tout pouvoir excessif meurt par son excès même
dès qu’elle se fait sentir, il y a
S’il n’y avait pas d’injustice, on ignorerait
malaise, anxiété, et cette anxiété est jusqu’au nom de la justice !
affreuse quand on n’a pas l’espoir
de se désaltérer.» Connaître le passé est une manière de s’en libérer
Brillat Savarin
Par Hamid Tahri
Parti au poste de chef de Wilaya de Constan-
’attrait du danger est au fond tine. «Hocine n’a jamais cessé de militer pour la

L
de toutes les grandes passions. cause nationale depuis les années trente. Hormis
Hocine en sait un bout, lui qui, à ses qualités de militant sérieux et organisé, il
peine adolescent, s’était voué corps s’est toujours distingué par son don d’orateur
et âme au triomphe de l’idéal indé- brillant. Il a été arrêté à plusieurs reprises par
pendantiste. les forces coloniales, condamné et interné dans
C’est lui qui dans le feu de l’action, les camps de concentration. Il apparaît comme
bravant les périls, avait eu cette réflexion ô com- un héros de la cause nationale aux côtés de
bien édifiante : «Je ne veux pas que ma vie ait un Debaghine, Mezerna, Mostefaï, Sid Ali
sens pour moi, il faut qu’elle en ait pour autrui.» Abdelhamid, Asselah, Taleb, Chentouf... Il res-
Ainsi était Hocine Lahouel, grande figure du na- tera à jamais une figure marquante de la lutte de
tionalisme radical incarné par l’Etoile nord-afri- Libération nationale.»
caine, le PPA, le PPA-MTLD et enfin le FLN. Réda Bestandji, 81 ans, doyen des Scouts mu-
«Pour avoir été longtemps son proche com- sulmans, militant de la cause nationale, a connu
pagnon, je ne crois pas céder ici à la louange Lahouel au lendemain des massacres de Mai
facile mais témoigner de sa foi, de son courage 1945. «J’étais étudiant et il était l’un des prin-
politique et de sa totale abnégation partout où cipaux responsables du MTLD. Je le croisais
ses responsabilités l’avaient requis. Par son souvent à la Place de Chartres au siège du
patriotisme sans concession, ses vertus militan- Parti. Lorsqu’il y avait des réunions publiques
tes et ses qualités humaines, il s’était en effet ou des élections, il prenait la parole, et de quelle
hissé au niveau des meilleurs, ceux qui avaient manière ! C’était un tribun, un orateur né. On
donné au PPA sa dimension et son souffle, qui sentait dans son discours enthousiaste le militant
avaient durablement enraciné sa crédibilité au sincère et dévoué. Puis, je l’ai de nouveau revu
sein des masses», confie le vieux militant Sid Ali chez un coiffeur à Alger, au milieu des années
Abdelhamid, 90 ans. 1970. Je me souviens lui avoir fait le reproche
Occulté par tous les régimes en place depuis de ne pas écrire ses mémoires comme le font ses

PHOTO : D. R.
1962, Hocine a eu un écho disproportionné par semblables. Surtout lui, qui avait beaucoup à
rapport à son riche parcours de militant «sincère, dire du fait des postes-clés qu’il a occupés. Je me
libre comme le vent». rappelle très bien de sa réponse cinglante : ‘‘Le
temps, m’avait-il rétorqué, n’est pas à la parole,
PRISE DE CONSCIENCE PRÉCOCE mais à l’action’’.»
Deuxième personnage après Messali, Hocine a
entièrement consacré sa vie à la libération de la convoqué par le commissaire de la ville pour ses connue pour les rigueurs de son régime. Il en ADVERSAIRE DE BOUMEDIÈNE
patrie. Il activa au FLN et se retira de la politique «idées subversives». Sa famille quitte Skikda sortira à la faveur de l’amnistie générale, décré- Lorsqu’il s’est élevé contre Boumediène, celui-ci
bien avant l’indépendance — ce qui ne l’empê- pour Alger en 1933, où Hocine fréquente le grou- tée en avril 1946. Lahouel reprend sa place à la en représailles l’a privé de son salaire, le plon-
cha pas de rester fidèle à ses idéaux sans jamais pe de l’Etoile nord-africaine chez Hadj Smaïn, direction du PPA dissous depuis 1939. Ses di- geant dans le besoin, car il n’avait pas d’autres
verser dans la compromission. coiffeur à La Casbah, Ahmed Mezerna, traminot, vergences avec le Zaïm sont un secret de polichi- ressources. Lorsque j’ai évoqué son cas à Ben
Lorsque la scission du PPA-MTLD était consom- Brahim Gherafa, épicier, Mestoul, serrurier, Ho- nelle. Hocine sera parmi ceux qui préconiseront Bella, alors en résidence surveillée à Bologhine,
mée au début de 1954, Lahouel, alors secrétaire cine Mokri, taxieur... la création de l’OS. l’ancien Président a proposé son aide à Lahouel.
général du parti, prit nettement ses distances avec Mais je n’ai pas osé en faire part à Hocine, car je
le Zaïm pour devenir le chef de file des centra- DE PRISON EN PRISON AMI DE BEN KHEDDA savais qu’il aurait refusé. «J’ai eu l’honneur et le
listes. En mars de la même année, il prit part à Grâce à son dynamisme, Hocine est propulsé «Hocine, note Benkhedda, a marqué de son plaisir d’assurer sa défense devant les magistrats
la naissance du CRUA, en étant également res- coordinateur des cellules et se trouve être le empreinte un des grands moments de l’histoire et les juridictions répressives coloniales qu’il
ponsable de la revue Le Patriote. Le 25 octobre premier permanent du Parti, cadre salarié voué du Mouvement national. Trois traits de caractère affrontait avec sérénité et parfois avec une ironie
1954, Lahouel, accompagné de M’hamed Yazid, entièrement à l’action militante. dominent chez lui : le don de soi ; adolescent, il frisant le mépris», confie Me Amar Bentoumi,
fut chargé par le Comité central de se rendre au Le 3 août 1937, il est arrêté et incarcéré à quitte les bancs du lycée de Skikda pour se lancer qui suggère que Lahouel «doit figurer en bonne
Caire pour négocier avec les officiels égyptiens Serkadji et condamné par le tribunal d’Alger dans la bataille de la libération de la patrie ; le place dans l’histoire de l’Algérie qu’il aima avec
l’aide à apporter à la Révolution algérienne. pour avoir réclamé l’indépendance de l’Algérie respect des principes, notamment le principe passion et qu’il ne cessa de servir en toutes cir-
Mais Lahouel n’a jamais admis le rôle ambigu en vertu du décret Rainier. Libéré en août 1939, de la direction collégiale ; en 1946 au mois de constances contre vents et marées». «Un homme
et plein d’arrière-pensées des services secrets Hocine et ses camarades sont de nouveau har- novembre, le comité central du PPA avait décidé illustre, un grand fils de l’Algérie disparaît en
égyptiens et de leur chef, Fethi Dib, qui n’avait celés au déclenchement de la Seconde Guerre. la participation aux élections à l’Assemblée na- 1995 dans l’anonymat le plus total. Quelle in-
choisi qu’un seul interlocuteur en la personne de Hocine fera la connaissance de tous les camps de tionale française. Lahouel s’y était opposé et il justice ?», regrette le professeur et moudjahid
Ben Bella. Lahouel vint alors à critiquer ouver- déportation du sud oranais. De là, il envoie des était le seul.» «Pourtant, poursuit Benkhedda, au Messaoud Djennas, qui est convaincu que l’his-
tement les agissements de Ben Bella et en fit articles à L’Action algérienne, journal clandestin cours de la campagne électorale, il laissa de côté toire, ce grand juge implacable, est là et finira
part aux membres de la délégation extérieure. créé et animé par le groupe Taleb à Alger. Hocine son point de vue et ses sentiments personnels et bien par restituer à chacun la part qui lui revient.
«Si vous êtes des révolutionnaires, la Révolution est de nouveau poursuivi et condamné à 20 ans défendit publiquement avec chaleur le point de Dans le Manifeste de mars 1976, Hocine
exige que les contacts avec les autres parties de travaux forcés. A l’annonce du verdict et avec vue de la majorité. L’union nationale était sa Lahouel, cosignataire aux côtés de Ben Khedda,
ne soient pas l’œuvre d’une personne mais de son sourire narquois, Lahouel, debout, lance à devise. Il était convaincu que, sans elle, l’indé- Kheireddine et Ferhat Abbas, s’élève contre «le
deux, de trois au moins. Ces contacts avec les l’adresse du juge : «Monsieur le président, je pendance était une chimère.» pouvoir personnel qui nous a conduit progres-
parties ne doivent pas se limiter aux seuls servi- pense que d’ici-là la France sera partie !» On Chergui Brahim, 88 ans, ancien moudjahid, sivement à la même condition de sujets sans
ces spéciaux.» Cette attitude courageuse valut à était à 17 ans de l’indépendance. Mais Lahouel a fait la connaissance de Lahouel en 1953 à liberté et sans dignité. Cette subordination est
Hocine une mise à l’écart qui ne l’affectera pas est envoyé à la prison centrale de Lambèse, l’époque où Brahim avait été désigné par le une insulte à la nature même de l’homme et de
outre mesure, puisqu’il fera savoir qu’il n’est pas l’Algérien en particulier. Elle est une atteinte à
avide de pouvoir en déclarant notamment : «Les sa personnalité. Les quatre vétérans de la lutte
responsabilités que j’ai dû assumer dans le cadre PARCOURS de libération appellent les Algériens à lutter afin
du Mouvement national m’ont été rigoureuse- d’é
d’élire par le peuple, librement consulté, une
ment imposées. En 1930, nous avions un rêve à Né le 17 décembre 1917 à Skikda. Il rejoint Novembre 1954, il engage des tractations As
Assemblée nationale constituante et souveraine.
la dimension de l’histoire. Le rêve s’est réalisé l’Etoile nord-africaine alors qu’il effectue ses avec le FLN qu’il rejoint en janvier 1955. De mettre fin au système totalitaire actuel et
132 ans après.» Son ami Benyoucef Benkhedda, études au collège Luciani de Skikda. Désigné Après une période de représentation du FLN éle
élever des barrières légales contre toute velléité
avec qui il a cosigné aux côtés de Mohamed premier permanent de l’Etoile nord-africaine dans les pays musulmans, il se retire de la de ce genre. D’établir les libertés d’expression
Kheiredine et Ferhat Abbas un appel contre à Alger. Rédacteur du journal El Ouma, scène politique et décline tous les postes et de pensée pour lesquelles le peuple algérien a
l’autoritarisme de Boumediène en 1976, a dressé secrétaire du PPA. Emprisonné à plusieurs proposés. Il est directeur d’une société tan
tant combattu. D’œuvrer pour un Maghreb uni,
un portrait plein de reconnaissance de celui qui reprises. Il participe à la création de l’OS nationale dès 1965. En mars 1976, il est isl
islamique et fraternel».
est né en 1917 à Skikda et qui a été profondément (Organisation Spéciale). Secrétaire général cosignataire avec Ben Khedda, Abbas et Ce
Cet appel, dont un extrait ci-dessus a valu aux
marqué dans sa tendre jeunesse par la guerre du du MTLD, Lahouel est un des principaux Kheireddine d’un texte contre la politique de qu
quatre signataires du document la mise en rési-
Rif marocain, conduite par le héros Abdelkrim leaders de la tendance centraliste qui livre Houari Boumediène. Il décède le 8 avril 1995 de
dence surveillée, la nationalisation de leurs biens
El Khatabi et par les fêtes du centenaire de l’oc- bataille contre Messali. Il fonde La Nation dans la discrétion et est inhumé selon sa et suppression du salaire pour Lahouel, alors
cupation française de l’Algérie (1930). Elève au algérienne. Au Caire, avant et après le 1er volonté dans sa ville natale, Skikda. dir
directeur d’une société nationale. H. T.
collège Luciani de Skikda, à 13 ans déjà il est htahri@elwatan.com
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 13

ALGER INFO
DES INTERVENANTS SUR LA VOIRIE DÉNONCÉS HYDRA
LES
500 mètres de gros pavés volés BALCONS
MENACENT
es quelques pavés qui subsistent dans certaines
RUINE
L rues d’Alger disparaissent chaque jour. Certains
intervenants sur la voirie, peu scrupuleux, sont
soupçonnés de dérober ces carreaux. De gros pavés,
Cela fait plusieurs mois que
les balcons des immeubles
arrachés suite à des travaux de réhabilitation du réseau de la cité Sellier, sis à
de gaz, ont été ainsi volés rue Debbih Cherif, à La Hydra, menacent ruine.
Casbah. «Nos balcons menacent
«Au lieu de remettre les pavés à leur place, des sous- ruine chaque jour que
traitants de Sonelgaz qui ont activé à cet endroit en Dieu fait. Ils se détachent
ont subtilisé une importante quantité. Une benne et inquiètent les riverains.
portant le logo de la société a été chargée de pavés Des véhicules ont été
arrachés sur 500 mètres, du n°3 au n°73 de la rue saccagés et des piétons ont
failli perdre la vie à cause
Debbih Cherif, côté gauche», assurent des riverains
de ces balcons», affirment
de cette rue qui sépare les communes d’Alger-Centre les riverains.
et de La Casbah. «Sonelgaz a affirmé que la benne a «Des chérubins en route
été vendue à un privé. Mais des voisins ont pris des vers leurs écoles ont failli
photos du véhicule avec le sigle visible sur la tôle», perdre la vie à cause d’une
nous indique-t-on, en faisant remarquer que la police partie d’un balcon qui
a été alertée. s’est détachée», ajoutent-

PHOTO : H. LYES
A Sonelgaz, on rejette catégoriquement ces accusa- ils. Nos interlocuteurs
tions. «Les agents ont travaillé normalement, sans affirment avoir rédigé des
toucher aux pavés. S’ils n’ont pas été remis à leur lettres à toutes les parties.
place, c’est que les ouvriers n’ont pas la technique «Nous avons exposé notre
nécessaire pour le faire», affirme Khaled Hadjij, chef problème aux différents
de division exploitation gaz à la direction de Beloui- Des pavés du centre-ville ont disparu responsables, que ce soit
zdad. Des doigts accusateurs se tournent également pouvait pas trouver meilleur ornement. Les pavés longtemps. Il a fallu plusieurs autres couches», au niveau de notre APC ou
vers d’autres intervenants sur la voirie. «Des agents bien agencés peuvent résister plusieurs années aux constate un riverain irrité par des travaux qui ont à la daïra de Bir Mourad
d’Asrout ont été aperçus par des riverains en train de aléas du temps», relève-t-on. Cette manière de faire défiguré cette rue de l’ex-Belcourt. Deux ruelles, à Raïs», ajoutent nos vis-à-
charger trois camions», signale le responsable. Faux, a eu des conséquences sur les rues. Les chaussées Alger-Centre, ont été transformées en piétonnières. vis. «Personne ne semble
rétorquent les agents de cet EPIC de la wilaya en où ces blocs ont été arrachés se sont affaissées avec Mal entretenues, ces rues ouvertes en grande pompe se soucier de notre cas.
charge de l’assainissement des routes. Les résidants le temps. «Rue Rouchaï Boualem, à Belouizdad, du temps du défunt gouvernorat du Grand-Alger Les responsables de l’APC,
affirment qu’un commerce s’est constitué : «Le mètre les travaux menés par la société italienne Astaldi offrent un aspect lugubre et rebutant. prêts à prendre en charge
de pavé est cédé à 6000 DA. C’est un commerce lucra- cet épineux problème,
pour transférer les eaux de la station du Hamma A l’APC de Sidi M’hamed, des ruelles revêtues de se sont heurtés au refus
tif», nous affirme un résidant de La Casbah. ont provoqué de gros dégâts. Les pavés qui se trou- carreaux ont été aménagées, mais furent vite aban- des services de la wilaya
vaient sous le bitume ont été arrachés. La couche données à la saleté et à certains jeunes qui en font d’autoriser une telle
LES PAVÉS VOLÉS PAR DES NABABS de goudron que l’entrepreneur a mise n’a pas tenu leur point d’attache. Nadir Iddir opération.
Alger ne dispose plus que de quelques portions de Certes, nous sommes
rues pavées, à La Casbah, à proximité du terminus les propriétaires des
de la gare, sur la rampe Magenta, à certains endroits
du boulevard Hassiba Ben Bouali ou encore sur une Le métier de paveur a disparu habitations, mais nous
ne pouvons supporter, à
ruelle de la Grande-Poste qui fait la jonction entre nous seuls, ce projet. Nous
les rues Larbi Ben M’hidi et Ben Boulaïd. Le vol de La Société de distribution d’Alger (SDA), filiale de arrachés sans être remis à leur place, une dizaine sommes même prêts à
pavés battait son plein durant les années de l’après- Sonelgaz, éprouve des difficultés pour rénover de jours après le début des travaux. «Une portion contribuer financièrement
son réseau de distribution de gaz au centre de seulement a été remise à sa place, mais de quelle
indépendance. Ne pouvant entretenir les rues, les pour mettre un terme à
la capitale. «Il ne reste que 70 km à réhabiliter, manière ! Le pavé a disparu, je n’en trouve pas la cette situation», affirment-
autorités locales ont décidé d’arracher des pavés, mais les travaux n’ont pu reprendre en raison de moindre trace. J’espère que la société ne compte
qui ont trouvé le chemin de villas cossues des hau- ils.
la non-livraison des arrêtés de voirie. Raison : pas mettre une couche de béton à cet endroit», Considérée comme
teurs ou ont carrément disparu sous une couche de non-remise en état des chaussées et dégradation soupire un riverain de la rue d’Isly.
bitume. Un ministre de la République, profitant de une commune riche,
des pavés», indique-t-on au niveau de l’APC Les opérateurs rencontrent des difficultés pour la certains résidants de la
son statut, a ordonné à des responsables locaux de d’Alger-Centre. remise en place des pavés. «Le métier de paveur a
dépaver certaines rues et d’acheminer les blocs ar- municipalité de Hydra
Plus «chanceux», le sous-traitant de Seaal a disparu, nos agents avaient ce savoir-faire. Seuls vivent le calvaire, en dépit
rachés vers sa villa, à Hydra. «Une partie de la villa entamé récemment des travaux de rénovation du deux vieux ouvriers paveurs de l’EPIC Asrout
de ce responsable a été décorée avec ces carreaux des efforts consentis par
réseau d’AEP du centre d’Alger. Mais le résultat activent toujours à La Casbah, où le pavé est carré les responsables de la
ramenés d’un peu partout, du centre d’Alger. Le semble similaire à celui rencontré par la SDA : (10x10)», assure Khaled Hadjij, chef de la division commune pour améliorer la
nabab, qui n’est plus dans les mêmes fonctions, ne les pavés, en face de la Grande-Poste, ont été exploitation gaz à la direction de Belouizdad. N. I. situation. N. K.

SUR LE VIF 24 HEURES


REVENDICATION RUE HASSIBA BEN BOUALI: revoient l’aménagement de également la malveillance
VIRAGE DANGEREUX la route au niveau de ce des préposés aux guichets.
virage, mais nos multiples «J’ai appelé à plusieurs
Un dangereux virage à la rue démarches sont restées sans reprises le service chargé
Hassiba Ben Bouali, à suite», nous assure-t-on. De des rendez-vous, mais il n’y
hauteur de l’hôtel Sofitel, est l’avis de ces habitants, il avait personne au bout du fil.
à l’origine de plusieurs faudrait au moins renforcer J’ai tenté durant 15 jours.
accidents de la circulation. la signalisation en amont du Rien. En me présentant aux
Pas plus tard que dans la virage. guichets où j’ai signalé ce
soirée d’avant-hier, un problème, on m’a dit que les
véhicule en sortant dudit rendez-vous se font
virage a percuté de plein CIRCONSCRIPTION uniquement par téléphone»,
fouet un mur. Heureusement ADMINISTRATIVE raconte un citoyen qui
que le jeune conducteur, qui DE ROUIBA : LENTEURS assure que les gens qui ont
roulait à vive allure, s’en est BUREAUCRATIQUES des rendez-vous urgents ne
sorti avec quelques savent plus à quel saint se
égratignures. Le nombre Des citoyens se plaignent vouer, malgré les assurances
important d’accidents à cet des lenteurs des hautes autorités.
endroit vient du fait que les bureaucratiques au niveau
taxis s’arrêtent au milieu du de la wilaya déléguée de HORAIRES DES PRIERES
tournant pour prendre les Rouiba. Pour se faire délivrer
clients qui sortent de l’hôtel un passeport, il faut attendre Fedjr 06h15
Sofitel. S’ajoute à cela plusieurs jours, nous assure- Dohr 13h02
PHOTO : M. SALIM

l’inclinaison du virage qui t-on. Ce constat serait


souvent surprend les néanmoins de moindre Asser 15h59
conducteurs au dernier gravité si les autres aspects Maghreb 18h24
moment. Selon les riverains, de la gestion au sein de cette Icha 19h44
cette situation dure depuis administration étaient dans
maintenant plusieurs les normes, mais ce n’est
Les étudiants ont trouvé un bon support pour leurs années. «Nous avons nullement le cas, car à ces
sollicité l’intervention des lenteurs et tracasseries
revendications. pouvoirs publics afin qu’ils bureaucratiques s’ajoute
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 13

CONSTANTINE INFO
ALORS QUE LA TOXICOMANIE FAIT RAGE DANS LA SOCIÉTÉ LE PARKING ZAÂMOUCHE
OUVERT OFFICIELLEMENT
La prise en charge des victimes A près des travaux ayant duré plus de dix ans, et coûté près de
700 MDA (millions), partagés entre l’APC de Constantine
et la wilaya, le mastodonte de l’avenue des Frères Zaâmouche a
été ouvert officiellement hier. D’une capacité de 532 places, la

demeure défaillante structure qui sera gérée par un privé pour un montant annuel de
12 MDA après mise en adjudication, offrira à la ville de réelles
possibilités pour faire face à l’épineux problème du stationnement,
notamment au centre-ville. L’on saura à cette occasion qu’une
nouvelle réorganisation sera mise en place dans les prochains jours
● Sous l’effet de produits hallucinogènes, certains toxicomanes en viennent avec interdiction de garer les voitures sur les principales artères,
à commettre les pires actes de violence. notamment celles Belouizdad, Larbi Ben M’hidi, Didouche Mou-
rad et Aouati Mostefa. A noter que suivant un cahier des charges
our transcender le mal-être, le établi par l’APC, les tarifs de stationnement ont été fixés à 30 DA

P sentiment de rejet, l’échec sco-


laire, la pauvreté, le chômage…
ils se droguent. Parfois c’est juste pour
l’heure avec une augmentation de 5DA pour chaque demi-heure
supplémentaire, avec la possibilité d’opter pour un abonnement
mensuel pour les stationnements de nuit. Des tarifs qui ne sem-
faire comme le copain, par mimétisme, blent pas arranger tous les automobilistes, surtout que les gardiens
avec, au bout, la dépendance, puis rapi- de parkings, qu’ils soient organisés ou non, proposent des prix net-
dement le marasme. Ils prennent tout et tement inférieurs. S. A.
n’importe quoi: alcool, psychotropes,
benzodiazépines (diazépam et rivotril),
cannabis, solvants, tabac… ils ont entre ASSOCIATION D’ALPHA-
14 et 45 ans; toutes les couches sociales
sont touchées par le fléau. Des familles BÉTISATION IQRA
sont désarticulées, aux abois, perdues à
cause d’un membre ayant plongé dans DES COURS D’INFORMATIQUE
la toxicomanie. Selon des riverains, les
stupéfiants sont vendus au vu et su de POUR LES APPRENANTS
tous dans les cités-dortoirs et aux abords
n nouvel atelier d’informatique vient d’être installé à l’initia-
des établissements scolaires. Il n’y a
quasiment aucune alternative face à l’ab- U tive de l’association Iqra, en collaboration avec le centre de
formation et d’enseignement professionnel, dont les élèves béné-
sence effarante de structures idoines. «Il

PHOTO: D.R.
est difficile d’estimer la population de ficieront désormais d’une formation en informatique. Ce sont les
toxicomanes en Algérie, et encore moins enseignants mêmes d’Iqra qui en seront chargés. Les bénéficiaires
dans les régions, pour des raisons multi- seront ceux qui auront réussi leur première épreuve scolaire. A la
ples: absence de banques de données épi- fin de cette formation, ils seront titulaires d’un diplôme signé par
Faute d’un centre approprié, des centaines de cas sont orientés en psychiatrie
démiologiques, contexte géographique le centre de formation, ce qui leur facilitera par la suite l’accès à
–territoire étendu et manque de moyens donné des comprimés, et depuis, j’ai plus d’une séance d’écoute de 20 à 30 l’emploi. En parallèle, l’association a ouvert un atelier de couture,
de contrôle-contexte de crise économique volé pour avoir ma dose. Je n’ai aucun mn par semaine du patient, nous prenons qui dispensera également un diplôme. A titre informatif, selon son
et politique des années 1990 avec exacer- espoir en cette société: j’ai été poussée également en charge les membres de la président, Djamel Bouhadjar, l’association Iqra a vu l’inscription,
bation de la violence, celle terroriste no- à la prostitution, personne ne m’a donné famille; mais honnêtement, la plupart cette année, de 7000 personnes, dont 80% sont des femmes. « No-
tamment, incitation à la consommation, une chance de faire des études et de m’en des malades abandonnent en cours de tre seul souci est d’arriver à faire sortir les gens de leurs foyers et
sans compter la banalisation du phéno- sortir. La drogue est partout, et en prison, traitement et récidivent. Les cas de gué- de les orienter vers notre établissement », a-t-il indiqué. O. S. M.
mène», explique le Pr. Zohra Boudraâ on peut aussi s’en procurer, il faut juste rison sont rares, car nous n’avons pas les
du service de médecine légale du CHU
Benbadis. Selon des statistiques établies
payer.» Fouad, 40 ans, est alcoolique.
Il habite un trou à rats dans le vieux
moyens qu’il faut pour cela: un personnel
vraiment qualifié et les infrastructures
EL KHROUB
entre 1998 et 2005, et aimablement li-
vrées à notre attention par cette dernière,
Constantine. Sa femme n’en pouvant
plus de subir sa violence (il lui a brisé la
d’accueil pour les toxicomanes.» Pour
l’heure, le seul moyen de lutte contre ce
LES TRAVAILLEURS DE L’EPCA
dans la seule commune de Constantine,
ils étaient autour de 1400 drogués des
mâchoire), a pris leurs deux enfants et l’a
quitté. En l’absence de centre approprié,
fléau, demeure la prévention. Celle-ci
s’effectue à travers la sensibilisation,
REVIENNENT À LA CHARGE
deux sexes -avec une prévalence mascu- il a été orienté en psychiatrie pour une notamment par le biais des médias. Le es travailleurs de l’entreprise publique communale d’assainis-
line. Qu’en est-il aujourd’hui? Ce chiffre
aurait doublé, voire triplé. Pour les psy-
cure de désintoxication. Deux séjours
avec les malades mentaux n’ont fait que
président de l’association des psycho-
logues, le Dr Aziz Kabouche, organise
L sement de la ville d’El Khroub ( EPCA) sont revenus hier à la
charge en lançant un mouvement de protestation pour dénoncer
chiatres, psychothérapeutes, praticiens le plonger encore dans l’enfer de l’alcool régulièrement des conférences dans ce la situation dans laquelle ils se trouvent. Dans un communiqué
et médecins légistes, le fléau a atteint un et des stupéfiants. Le bureau d’aide psy- sens, particulièrement à l’attention des parvenu à notre rédaction, les employés réclament la révision à la
seuil effrayant, surtout que la dépendance chologique, du CHU Benbadis, reçoit parents, mais au vu de l’ampleur du mal hausse de leur grille des salaires, ne dépassant pas dans la plupart
génère des problèmes graves, d’ordre non seulement les personnes en détresse qui est bel et bien en train de gagner de des cas les 16000 DA. «Nous exigeons que le statut de l’entreprise
familial, financier, moral, judiciaire. La psychologique, mais aussi des toxicoma- larges pans de la société, nos élus ont soit clairement affiché, car nous voulons être fixés sur notre situa-
drogue est ainsi responsable d’un ou de nes. Un jeune psychologue y exerçant, le devoir d’agir, et rapidement. A titre tion et de quel secteur nous dépendons», lit-on dans le communi-
plusieurs problèmes à la fois. Elle mène nous confie: «Dans la majorité des cas, informatif, sur le plan réglementaire et lé- qué dans lequel les protestataires réclament la permanisation des
inéluctablement à la violence sous toutes ce sont des adolescents en échec scolaire gislatif, des décisions ont été prises mais travailleurs contractuels et l’amélioration des conditions de travail
ses formes: le vol, l’agression, le viol, le en manque affectif grave, dont les pa- jamais appliquées. «La loi n° 04 18 du 25 à travers le renouvellement du parc et des équipements, dont l’âge
crime et le suicide. rents sont démissionnaires; il y a trop de décembre 2004 relative à la prévention de la majorité a dépassé deux décennies. S. A.
tabous, et notre société se voile la face; et à la répression de l’usage et du trafic
UN FLÉAU QUI RONGE LA SOCIÉTÉ les pères ne se rapprochent pas de leurs illicite de stupéfiants et de substances
Ecoutons, à ce propos, le témoignage poi-
gnant de la jeune Lamia B., 22 ans, deux
enfants, la plupart ne savent que punir,
au lieu de dialoguer ; le jeune toxicomane
psychotropes montre qu’on veut punir et
soigner à la fois; il est urgent de mettre
L’ORCHESTRE DE SONELGAZ,
fois mère-célibataire: «Je suis orpheline
de mère, et mon père s’est remarié. Sa
est seul, sa famille l’abandonne ; quand il
arrive chez nous, il est presque toujours
en place une stratégie adaptée et efficace
pour lutter contre ce mal qui tue nos jeu-
EL INCHIRAH, FÊTE
femme ne m’a jamais aimée; à l’âge de
15 ans j’ai fréquenté un garçon qui m’a
suicidaire; à notre niveau, il y a une prise
en charge médico-psycho-sociale; en
nes», conclut le Pr. Zohra Boudraâ.
Farida Hamadou
SES 30 ANS
’école de musique andalouse El Inchirah de Sonelgaz fêtera
L ses trente ans d’existence, ce vendredi, par un concert qu’elle
Des journées pour le cinéma offrira au public constantinois au théâtre régional (TRC). Ayant vu
le jour en 1979, elle ne cesse, depuis, de grandir et de gagner en no-

à Malek Haddad toriété grâce au talent et au sérieux de la cinquantaine de musiciens


qui la composent. Tous férus de musique arabo-andalouse, et plus
particulièrement de malouf constantinois, ils jouent en virtuoses de
a direction de la culture chid Bouchareb. Deux courts- Yanis Koussim et Dar El Aa-
L de la wilaya de Constan-
tine organisera, du 26 au 28
métrages sont également à
l’affiche: Le dernier passager
djaza de Yahya Mezahem. La
direction de la culture rendra,
plusieurs instruments et chantent la qacida, ou poème lyrique, dans
le plus pur style académique. Actuellement, cette école dispense
une formation artistique à des jeunes mélomanes qui concourent
du mois en cours, des journées de Mouness Khemmar, lauréat à cette occasion, hommage à ainsi à perpétuer cet art ancestral qu’est le genre malouf. L’orches-
cinématographiques au palais du prix de la Perle noire du deux grands artistes algériens: tre El Inchirah a également participé à plusieurs manifestations tel-
de la culture Malek Haddad. festival d’Abu Dhabi, et Ga- Chafia Boudraâ et le regretté les, entre autres, la rencontre internationale des jeunes musiciens en
Parmi les longs métrages qui ragouz de Abdennour Zehzah. Larbi Zekal. 2005 à Grenoble et Layali el malouf de 2006 à 2010. La première
seront projetés à l’intention Il est également prévu la pré- A noter que les cinéphiles place qu’il a remportée au festival national de hawzi à Tlemcen, en
des amateurs du 7ème art, l’on sentation de films réalisés ré- constantinois n’ont pas connu 2009, lui a permis de participer au festival international de la musi-
peut citer Anakhil Aldjarihe cemment, à l’instar de Essaha ce genre de manifestations de- que andalouse et des musiques classiques qui s’est tenu à Alger en
(les palmiers blessés), réa- de Dahmane Ouzid, et des puis des années faute de salles
PHOTO: D.R.

décembre de la même année. Et le must, diraient beaucoup, c’est


lisé par le Tunisien Abdelatif courts- métrages, ElDjinn de de cinéma. que cette école dispose d’un orchestre féminin qui pratique le ma-
Benamar et Hors-la-loi de Ra- Yasmine Chouikh, Khouya de O. S. Merrouche louf, chant et instruments, avec une rare élégance. F. H.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 13

ORAN INFO
LOCAUX PROFESSIONNELS INITIÉS EN 2005 FISCALITÉ
11 500 FRAUDEURS
Une commission pour accélérer RECENSÉS
lus d’un tiers des contribuables ne s’acquittent pas de leurs

la distribution P impôts, selon des sources de l’administration fiscale. Le


nombre de fraudeurs ou signataires de transactions sans factures
avoisine les 11.500 personnes, ce qui est un «chiffre alarmant»
● Nombreux sont les locaux qui ont été achevés et demeurent désertés selon les services des impôts qui attirent l’attention sur l’am-
pleur du phénomène. L’administration fiscale avait mis en place
par les bénéficiaires pour absence de commodité et non-raccordement au réseau dès 2007 un fichier national des fraudeurs (FNF) pour contenir
d’électricité et/ou au réseau d’alimentation en eau potable. la progression «inquiétante» de l’évasion fiscale qui touche
35% des activités commerciales de la wilaya. En 2010, près de
a réalisation des locaux à usage n’ont pas encore démarré. Des instruc- projets, l’opération 100 locaux par com-

L professionnel destinés aux jeunes


a connu de nombreux problèmes.
L’opération «100 locaux par commune»
tions ont été données pour le raccorde-
ment aux réseaux d’eau et d’électricité
de l’ensemble des locaux. Nombreux sont
mune saluée au départ par les jeunes a
été décriée pour cause de bureaucratie et
de la lourdeur du dossier des demandes.
5.000 commerçants exerçant à Oran ont été traduits en justice
pour évasion fiscale. «Les fraudeurs ne sont pas seulement des
petits commerçants de détails, mais on trouve dans la liste noire
du fisc de grands bonnets de la région», commente la même
lancée en 2005, suite aux instructions du les locaux qui ont été achevés et demeu- Rappelons que, sur les 2.800 locaux, source. En outre, 1.800 points de vente et de distribution en
président de la République et après six rent désertés par les bénéficiaires pour 1595 locaux ont été distribués. Ces gros ont été épinglés par les brigades du fisc, indique-t-on. Les
ans, n’a pas été achevée. Sur les 2.800 absence de commodité et non-raccor- locaux ont été attribués exclusivement créances détenues auprès de ces fraudeurs sont estimées à quel-
locaux effectués à la wilaya d’Oran, 205 dement au réseau d’électricité et/ou au à des jeunes maîtrisant un savoir-faire que 100 milliards de centimes. Rafika A.
sont en cours de construction alors que les réseau d’alimentation en eau potable. et jouissant d’une qualification profes-
travaux de réalisation de 800 autres sont sionnelle après une étude minutieuse de
en voie de lancement, dont 200 à Bir El
Djir, 360 à Aïn El Turk, 210 à Sidi Chami
QUALIFICATION PROFESSIONNELLE
Aussi, les présidents des APC ont été ins-
toutes les demandes d’acquisition dépo-
sées par des milliers de souscripteurs à
«ORAN PROPRETÉ»
et 30 à Es-Sénia. Le retard de la réalisa-
tion est dû au retard de choix de terrains.
truits pour distribuer les locaux achevés
dans les meilleurs délais. Décidée par
Oran. Ces locaux à usage professionnel
et artisanal sont destinés aux chômeurs
FIN DU CONFLIT
Ainsi, une commission de wilaya a été le chef de l’Etat, dans le but de régler le entrepreneurs âgés de 18 à 50 ans, ayant
installée pour lever toutes les contraintes problème, maintes fois soulevé par les engagé un projet de micro-investissement
et permettre la distribution des locaux jeunes entrepreneurs dans le cadre de par le biais de l’un des dispositifs d’aide à
achevés et accélérer les travaux de ceux l’Ansej, quant à la cherté de la location, l’emploi en vigueur en la matière.
qui sont en cours de construction ou qui qui a remis en cause bon nombre de Cherifa K.

APC D’ORAN

PHOTO : DR
Un nouveau secrétaire général installé
e secrétaire général de la mairie d’Oran, M.Abdelkader Kadri, l’exécutif n’a pas manqué de fustiger aussi bien les présidents
L vient d’être relevé de ses fonctions pour être remplacé par
M.Benaoumeur Fekha, a-t-on annoncé. L’actuel maire d’Oran,
d’APC que les chefs de daïras, jugés trop laxistes à son goût. A
en juger par le mécontentement affiché par le wali, lors de ses
Le ramassage des ordures a repris avec la satisfaction des
revendications des travailleurs
M.Zineddine Hassam, a déclaré qu’il reconnaissait les compéten- visites d’inspection dans différentes daïras et communes relevant e conflit opposant la direction générale de l’entreprise Pu-
ces et les efforts fournis par le fonctionnaire démis mais le jugeait
plutôt «dépassé» par les évènements. Il lui est reproché d’avoir
de la wilaya d’Oran, le limogeage du SG de la mairie d’Oran n’est
que le premier d’une liste que certains prévoient assez longue.
L blique Oran Propreté et les 35 travailleurs grévistes a pris fin
hier par la satisfaction de pas moins de 90% des revendications
sombré quelque peu dans une certaine routine qui ne serait plus D’autres têtes devraient tomber dans les jours ou semaines à venir, a-t-on appris de source autorisée.
permise et qui s’était traduite, a-t-on dit, dans le retard constaté prévoient certaines sources proches de la wilaya selon lesquelles La demande du versement immédiat des primes qui faisait
dans le lancement de pas moins de 14 projets d’équipements des noms de personnes actuellement en poste ne seraient à la hau- partie des principales revendications contenues dans leur
inscrits dans le cadre du plan de développement de la commune teur des tâches qui leurs sont confiées. Le «nettoyage par le vide», plateforme et la prise en charge sanitaire particulière des per-
d’Oran. Le SG limogé avait été mis à l’index par l’actuel wali selon un proche de la wilaya, pourrait toucher plusieurs responsa- sonnels ayant un contact permanent avec la salubrité ont été
d’Oran, lors de la réunion tenue dimanche dernier, où le chef de bles à différents niveaux de la hiérarchie. A.Yacine entièrement satisfaites, ajoute notre source. C’est le directeur
de l’environnement et un représentant du cabinet du wali qui
EN BREF ont été chargés de dialoguer avec les grévistes au nombre de 35
selon notre source. Il faut rappeler que les protestataires qui font
partie des 402 travailleurs que compte cette EPIC avaient fermé
VIEUX BÂTI : LES HABITANTS DE POURSUITE DU MOUVEMENT DE années de leurs charges locatives,
le passage menant au parc roulant de cette dernière, empêchant
L’IMMEUBLE DE LA RUE TOULA PROTESTATION DES ÉTUDIANTS EN causent un important préjudice
la sortie des camions de sortir effectuer leur tournée de ramas-
INQUIETS INGÉNIORAT financier à la collectivité locale. B. A.
sage des ordures ménagères. B. Issam
Malgré les différents rapports délivrés Le mouvement de protestation des
par les services de l’urbanisme et des étudiants ingénieurs contre DAR EL QODS ÉDITE «LA REGENCIA DE
différents délégués du Secteur Urbain l’instauration du Décret présidentiel ARGEL EN EL SIGLO XVIII» MCO
de Sidi El Bachir ainsi que les demandes n°10-315 s’est poursuivi hier. Un nouveau
de logements déposées depuis 1995,
certains habitants, en famille, avec des
En effet, ils étaient plusieurs dizaines
d’étudiants à se masser devant le
manuel,
intitulé «la
LES JOUEURS MENACENT
personnes âgées ainsi que des enfants,
qui occupent l’immeuble privé
siège de l’IGMO et de l’USTO en
bloquant l’entrée de ces
Regencia
de Argel en
DE NE PAS JOUER CONTRE
menaçant ruine au 8 Rue Toula Ali Allal à
M’dina J’dida, vivent chaque jour le
établissements. Brandissant
banderoles et pancartes, ils entendent
el siglo
XVIII (18)»,
L’USMH
calvaire de voir l’édifice s’effondrer sur ainsi réclamer une classification au écrit par le es joueurs, las d’attendre leurs dus non honorés, sont décidés
leur tête. Devant cette situation, les
habitants, surtout les personnes âgées
même titre que les diplômés du LMD.
Il faut signaler que ce mouvement, qui
Dr. Ismet
Terki
L à aller au bout de leurs convictions, c’est-à-dire de ne point
effectuer le déplacement sur Alger afin de croiser le fer avec
et les malades, demandent, pour une a été largement suivi, a totalement Hassaine, l’USMH. Une menace qui a créé un vent de panique chez les
énième fois, l’aide des autorités locales paralysé les étudiants des autres enseignant Hamraoua et plus principalement à leur tête Mehiaoui qui a
pour statuer sur leur cas et leur assurer filières, notamment ceux en pleine d’espagnol décidé cette fois-ci de sortir de son mutisme qui n’a que trop
leur relogement. T. K. période d’examen. H. S. à duré. Il a décidé de recevoir tous les joueurs ce mercredi afin de
l’Université ne pas pénaliser le club. Au cas où les joueurs décident de faire
BIR EL DJIR : LANCEMENT DES TRAVAUX LANCEMENT D’UNE OPÉRATION DE d’Oran, l’impasse sur le match d’El Harrach, il y aura la défalcation de
D’AEP ET D’ASSAINISSEMENT RECENSEMENT DES BIENS vient d’être trois points doublée d’une lourde amende.
Une série de travaux d’Alimentation en COMMUNAUX publié par Dar El Qods. Il s’agit d’une A l’heure où nous mettons sous presse, rien n’a encore filtré
eau potable (AEP) et d’assainissement à Une vaste opération de recensement présentation et d’une traduction d’un sur les tenants et aboutissants de cette affaire qui, à la longue,
travers plusieurs sites de la commune de du sommier des biens immobiliers manuscrit espagnol et d’une commence à empoisonner la bonne marche du MCO comme
Bir El Djir ont été lancés récemment, relevant de la commune sera entamée traduction espagnole de la l’a si bien spécifié le driver oranais qui n’est autre que Chérif
indique-t-on, ce mercredi, auprès du dans les prochains jours, a-t-on appris Bibliothèque Nationale de Madrid, El Ouazzani: «Vraiment, je suis dans l’embarras avec ce
vice-président chargé de l’urbanisme. Un de sources autorisées proches de la rédigé en 1770 par le rédempteur de problème financier. Le comble est que je ne peux pas dire à un
montant de plus de 100 millions de DA a mairie d’Oran. l’Ordre des Trinitaires, Alonso Cano, joueur de se surpasser alors qu’il pense à son dû qu’il n’a pas
été alloué à cet effet. Il s’agit de travaux L’objectif de cette opération vise la envoyé spécial de la Couronne encaissé. Je suis dépassé par tous ces avatars. Mon souhait
d’assainissement dans les localités de récupération de l’ensemble des biens d’Espagne à Alger. Cette nouvelle c’est de voir le plus tôt possible cette problématique financière
Nedjaria, Sidi El Bachir (2ème Tranche) et immobiliers détournés de leur chronique espagnole, qui est restée trouver une issue favorable pour le bien de tout le club. C’est
les 179 lots de Haï Nour. Pour l’AEP, les vocation et en particulier les salles de longtemps à l’ombre, nous fournit de tout ce que j’ai à dire». Espérons que, cette fois-ci, les arriérés
travaux, qui ont été entamés pour un cinéma exploitées illégalement par précieuses informations sur la des joueurs soient payés afin que ces derniers fassent le dépla-
montant de 13 millions de dinars certains élus, syndicalistes voire Régence d’Alger au XVIIIème siècle, cement à Lavigerie pour le grand soulagement de la nombreuse
(Première tranche), ont porté sur le même par des particuliers. plus concrètement sous le galerie hamraouie qui, pour l’instant, appréhende beaucoup la
branchement au réseau des 850 Ces pseudos-locataires, qui ne gouvernement du Dey Mohamed Ben menace des joueurs qui peut pénaliser grandement le club le
logements sociaux de Sidi El Bachir. T. K. s’acquittent plus depuis plusieurs Othman Pacha (1766- 1791). B. L. plus populaire de l’Ouest. B. Halim
El Watan - Jeudi 17février 2011 - 14

RÉGION CENTRE

EMPLOI DES JEUNES À TIPASA KOLÉA

La bureaucratie, Une zone


d’activité livrée
principal obstacle à elle-même
● L’administration peine à contenir le flot des demandeurs d’emploi.
es dernières pluies qui se sont abattues dans la wilaya de Ti-

L pasa ont été catastrophiques pour la zone d’activité de Koléa.


Des investisseurs avaient acheté leurs lots de terrain auprès de
l’ex-EPLF de Tipasa, tandis que des individus plus «rusés» avaient
préféré vendre leurs lots de terrain à d’autres investisseurs. Dès que
la pluie tombe abandonnement, l’activité des opérateurs s’arrête en
raison de l’impraticabilité de l’axe routier principal. Le directeur de
l’industrie et des mines (DIM) et le directeur de la petite et moyenne
entreprise (DPME) de la wilaya de Tipasa ne se sentent pas respon-
sables de ce qui se passe dans cette zone. Ils estiment que celui qui
avait encaissé l’argent de la vente de ces lots devra répondre aux
préoccupations des investisseurs. «Tant que les passations de consi-
gne n’ont pas eu lieu, nous déclare le DIM de Tipasa, c’est toujours
l’EPLF qui est chargé de la gestion de ce dossier». Contacté par
nos soins, le responsable de l’ENPI de Tipasa, déclare, «l’ex-EPLF
n’a pas été consulté par la wilaya de Tipasa sur le choix du terrain.
Celui-ci est inondable. Notre entreprise a exécuté les ordres, elle a
conçu le lotissement, elle a morcelé le terrain et a vendu tous les
lots. Néanmoins, nous avons dernièrement investi 5 millions de di-
nars pour effectuer des aménagements en amont, qui se sont avérés
insuffisants, mais les crues de l’Oued Mazafran inondent la route».
Dans cette cacophonie, tous les intervenants s’accordent à évoquer
la Société de gestion immobilière (SGI), seul organisme habilité à
gérer les problèmes récurrents de ces zones d’activité. Pendant tout
ce temps, la Zone d’activité de Koléa demeure livrée à elle-même,
’antenne de l’Ansej de Tipasa est moyenne 300 dossiers chaque jour», ajou- «Je dois vous avouer qu’au sujet de la

L soudainement devenue une destina-


tion incontournable pour des milliers
de jeunes en quête d’une voie, qui les
te-t-il. A la suite des nouvelles mesures
prises par le gouvernement, des jeunes
filles et garçons affluent par centaines pour
Casnos, cela marche bien, alors que je
m’apprête à envoyer 1000 autres dossiers à
la CNAS, et nos bureaux sont constamment
d’ailleurs, au même titre que celle de Fouka et de Hadjout. M. H.

KHEMIS MILIANA
mène vers des horizons meilleurs. Entre le déposer leurs dossiers notamment dans la pris d’assaut par ces jeunes. Je comprends
discours politique et la réalité du terrain,
l’écart est important. Cet état des lieux
filière du transport, dans le but d’acquérir
des véhicules de transport de marchandises
l’attitude de nos jeunes, mais je dois
me conformer à la réglementation pour Que reste-t-il de
amène les jeunes à ne plus croire en la mise ou des véhicules de transport de voyageurs. faire passer les dossiers en commission»,
en application des belles phrases des déci-
deurs. Les jeunes se plaignent des lourdeurs
«C’est le secteur qui accapare le plus grand
taux des dossiers déposés, nous confirme
conclut-il. L’antenne Ansej de Tipasa man-
que terriblement d’effectif pour faire face
l’Institut technique
bureaucratiques, et les institutions se rejet- le directeur de l’Ansej de Tipasa, viendront au flux des jeunes. «J’ai assez d’espace»,
tent la responsabilité.
L’Ansej de la wilaya de Tipasa avait enre-
ensuite celui des prestations de services et
du bâtiment», enchaine-t-il.
nous indique le responsable. Contacté par
nos soins, le directeur de la CNAS de Koléa
des grandes cultures ?
gistré au 31 décembre dernier, le dépôt de L’Ansej de Tipasa se plaint en revanche du affirme que ses services travaillent nor- ’Institut technique des grandes cultures (ITGC)situé à Khemis
14 191 dossiers. Cependant, 2300 dossiers
seulement avaient bénéficié du finance-
temps mis par la CNAS pour répondre à ses
courriers. C’est intolérable pour l’adminis-
malement. «Suite aux dernières directives
de notre tutelle, déclare le directeur de la
L miliana sur la RN14 vit, depuis l 2005, une situation difficile
selon son directeur, Ahmed Chadouli. Pour rappel, une partie de
ment de l’Ansej depuis 1998. A titre indica- tration et insupportable pour les jeunes. Les CNAS, nous avons consacré une journée cette structure, annexée au centre universitaire mitoyen, a influé
tif, croyant aux promesses et aux discours, dossiers sont transmis depuis l’Ansej à la pour traiter les dossiers de l’Ansej», ajou- négativement sur les activités de la station expérimentale, a indiqué
2100 jeunes se sont précipités pour déposer CNAS de Koléa par borderaux. te-t-il. «Vous savez qu’il y a des milliers le même intervenant. Depuis, ces activités sont en baisse pour plu-
leurs dossiers durant les deux premières «Déjà presque 800 dossiers se trouvent d’autres personnes qui demandent ces attes- sieurs raisons. Aussi, l’ITGC est amputé, depuis 2005, d’une par-
semaines du mois en cours. «Nous nous dans les bureaux de la CNAS depuis plus tations, nous fonctionnons avec les moyens tie de sa chaîne de conditionnement et de ses hangars. Pour pallier
sommes organisés ici à Tipasa pour recevoir de 10 jours», explique le responsable de dont nous disposons, mais je suis heureux un tant soit peu ces désagréments, cet organisme a trouvé refuge
les dossiers dans la matinée et les traiter l’Ansej de Tipasa, les jeunes sont pressés que les médias nous permettent d’interve- auprès des fermes pilotes situées quelques mètres plus loin dans la
dans l’après-midi, déclare le directeur de de voir leurs dossiers complétés par les at- nir, car nous travaillons dans la transparence commune voisine de Bir Ould Khelifa. Les recherches, pour l’amé-
l’Ansej de Tipasa, nous récupérons en testations de non affiliation à CNAS. totale et faisons tout ce que nous pouvons lioration et le développement de plus d’une dizaine de variétés de
pour éviter ces lenteurs», conclut-il. Par semences de céréaliculture, ont lieu au niveau de ces deux fermes,
UN LABORATOIRE D’HYGIÈNE ailleurs, des jeunes qui veulent acquérir des
embarcations n’arrivent plus à supporter
mais sur une superficie réduite de 30 ha. En échange, l’ITGC
assure le suivi technique et l’encadrement. Quant aux opérations
ET D’ANALYSES la situation dans laquelle ils se trouvent. de conditionnement, elles sont effectuées au niveau de la CCLS
ou hors wilaya, dans la ville de Tiaret, précise la même source. Il
L’Ansej rejette leurs dossiers, car il leur ai
La grande bâtisse érigée au niveau du chef-lieu de la wilaya est disproportionnée exigé de présenter dans leur dossier l’auto- arrive aussi que des opérations se fassent manuellement, quand
par rapport à sa fonction, en l’occurrence un centre de transfusion sanguine, selon risation d’acquisition d’un bateau de pêche les quantités à traiter sont réduites, explique le responsable. En
les affirmations du wali de Tipasa. Le décret de création de ce centre régional de délivrée par la commission du ministère de outre, ce dernier fera remarquer que l’éparpillement des différentes
transfusion sanguine à Tipasa existe. L’arrêté de fonctionnement de cette la Pêche et des Ressources halieutiques à interventions en termes de recherche ainsi que le déplacement du
importante structure du secteur de la santé n’y est pas. Par conséquent Alger. Les jeunes devront fournir un autre matériel d’une ferme à une autre, et de la CCLS au siège constituent
l’infrastructure est non opérationnelle. Néanmoins ; le chef de l’exécutif aura dossier qu’ils déposeront au niveau de la des entraves à la réalisation des missions de cet organisme dont
décidé d’introduire les consultations spécialisées (bactériologie, parasitologie, direction de la pêche de la wilaya. Celle-ci le personnel s’occupe en plus de l’encadrement des multiplica-
microbiologie), en plus du service de transfusion sanguine. Mais le plus important, le transmet par la suite à Alger. En dépit teurs en coordination avec les services de la DSA. Par ailleurs, la
est la création d’un laboratoire d’hygiène de wilaya au niveau de ce centre. Le de tous les discours officiels mielleux, la réduction de la superficie des terres ne permet pas de prendre en
laboratoire d’analyses des eaux de baignade, d’aliments, physico-chimique et des colère des jeunes ne cesse de grandir au charge le développement d’autres variétés dans la filière et celle des
eaux potables sera transféré dans cette bâtisse construite pour 78 millions de milieu des méandres des montagnes «bu- légumineuses notamment. Le directeur pose la question de savoir
dinars. Pour l’équiper, l’Etat devra affecter, selon les responsables de la wilaya, une reaucratiques». Quant aux banques, elles quand et qui construira la future station de recherche, sachant que
somme de 100 millions de dinars. Le secteur de la santé dans la wilaya de Tipasa demeurent sceptiques, car les promoteurs sa délocalisation était prévue depuis des années. L’ITGC retrouvera
s’est enrichi de plusieurs infrastructures depuis 2005. Néanmoins, le déficit en chanceux qui remboursent leurs crédits sont t-il son rayonnement d’antan ? D’aucuns l’espèrent, à l’heure où il
moyens humains est criant, alors que beaucoup de centres attendent les décrets de très rares, selon un chef d’agence d’une n’est question que de sécurité alimentaire, particulièrement dans le
création, mais qui ne disposent pas de postes budgétaires. M. H. banque publique. M’hamed H domaine de la céréaliculture. Aziza L.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 14

RÉGION EST
SITUATION SANITAIRE À OUM EL BOUAGHI CITÉ ADJENAK
À EL MILIA (JIJEL)
Recrudescence inquiétante Des citoyens stoppent
les travaux de
bitumage de la route
de la tuberculose D
es citoyens se sont interposés, avant-hier, pour
stopper les travaux de bitumage de la route, en
cours d’aménagement à la cité Adjenak, non loin du
centre-ville d’El Milia. Des dizaines de résidants de cette
● Les causes de la propagation de cette maladie sont toujours là : la pauvreté, le manque d’hygiène
cité, la plus ancienne et l’une des plus peuplées de la ville,
et l’insalubrité des habitations. ont, en effet, bloqué le chantier de l’entreprise chargée de
cette opération pour protester contre la qualité des travaux.
u’elles soient pulmonaires ou ex-

Q tra-pulmonaires, les tuberculoses


connaissent une recrudescence dans la
wilaya d’Oum El Bouaghi. Pourtant, on s’était
«Nous voulons que la route soit décapée avant d’être
bitumée, car nous avons constaté que la pose du bitume
se fait d’une mauvaise manière sur l’ancienne couche de
goudron», soutiennent des citoyens rencontrés sur les lieux.
félicité durant les années 1980 de leur quasi- Ces derniers ont également fait savoir qu’ils revendiquent
éradication; l’on n’avait enregistré à cette l’aménagement des trottoirs et des réseaux d’évacuation
époque que quelques rares cas, dont les causes des eaux pluviales, ainsi que la mise en place de l’éclairage
sont la pauvreté, le manque d’hygiène et l’in- public avant toute opération de bitumage ; 40 millions de
salubrité des habitations. En 2010, les services dinars est le coût de l’opération lancée au mois de juillet
de santé de la wilaya ont dépisté 250 cas de dernier pour la réfection, dans un délai de 6 mois, de la rue
tuberculose pulmonaire et extra-pulmonaire, de Collo, traversant le quartier populaire de Adjenak sur un
ce qui inquiète les services publics, sachant parcours de plus d’un kilomètre. Arrivés au stade du bitu-
que la prise en charge des malades est des mage, les travaux de réfection de ce tronçon routier ont sou-
plus onéreuses. Nous apprenons, par ailleurs, levé l’ire des habitants, qui ont stoppé net cette opération
durant la même période, qu’on avait diagnos- sur un parcours de 300 m. Des représentants de la cité ont
tiqué 118 cas d’hépatite virale, dont 50 de type été reçus, mercredi, à la daïra pour discuter des revendica-
C. Comparativement à 2009, cette pathologie tions des riverains. Zouikri A.
a connu une certaine régression, passant de
89 à 50 cas. Il n’empêche que cette maladie
GARDES COMMUNAUX

PHOTO: D.R.
requiert des soins aussi longs que coûteux.
L’autre pathologie qui ne semble pas reculer,
est la brucellose. Les services d’hygiène ont DE SKIKDA
dépisté 115 cas à travers les 29 communes La prise en charge des malades requiert des soins longs et coûteux
de la wilaya. Pourtant, des campagnes ont été Rassemblement devant
menées tambour battant par tous les services sanitaires, lesquelles sont au nombre de 5». d’un laboratoire de microscopie. L’autre
concernés à l’effet de mettre en garde les Les résultats enregistrés sont-ils positifs ? «En volet du programme consiste en une enquête le siège de la wilaya
citoyens contre la consommation de lait cru. 2010, nous n’avons enregistré que 14 cas de à mener dans l’entourage du malade, afin de
lus de 200 gardes communaux se sont rassemblés
Concernant la méningite, purulente ou non,
l’on a enregistré 26 cas. Pour la leishmaniose,
il y a eu 10 cas. Ce qui est positif, c’est qu’au
rechute et 4 décès. Tous les autres ont été dé-
clarés guéris», a-t-elle répondu. Concernant
les objectifs que s’est assignés le secteur pour
lui éviter la contagion.» L’autre maladie qui
cause des ravages, est l’hépatite, notamment
de types B et C. Notre interlocutrice précisera
P hier matin devant le siège de la wilaya de Skikda pour
demander une audience au wali afin d’exposer un ensem-
cours de cette même année, l’on n’a signalé venir à bout de ce terrible fléau, elle dira ceci: ainsi : «Nous nous référons à l’instruction mi- ble de doléances d’ordre socioprofessionnel. N’étant pas
aucun cas de fièvre typhoïde, comme ce fut le «Le premier objectif consiste à en réduire nistérielle du 2 novembre 2010 pour assurer parvenus à accéder au siège de la wilaya, ils ont alors com-
cas par le passé. Peut-on dire pour autant que la morbidité et la mortalité. Le programme une prise en charge adéquate des malades au mencé à scander des slogans avant que le chef de cabinet
cette maladie hydrique soit complètement éra- comporte aussi la vaccination (BCG), ainsi niveau des services spécialisés de l’EPH dont n’intervienne pour leur demander de déléguer un groupe
diquée ? Selon le Dr Djebaïli, chef de service que l’identification des cas de tuberculose ils dépendent; il y a ensuite une surveillance afin d’exposer leurs doléances aux premier magistrat de
de la prévention, «en 2010, il a été enregistré à macroscopie positive existante dans la so- médicale régulière assurée par un accompa- la wilaya. Les gardes communaux de Skikda, qui se sont
280 cas de tuberculose dont 132 de type ciété. Les cas de tuberculose avérés sont, gnement et un soutien psychologique adapté joints au mouvement de protestation national en exprimant
pulmonaire, en 2009 282 et en 2008 un peu comme avancé plus haut, traités au niveau des pour les malades. De même, ils sont soumis à leur totale adhésion aux revendications présentées par
moins». Elle ajoutera que «tous les malades unités de contrôle de tuberculose et maladies des examens de contrôle réguliers.» l’ensemble de leur corps, ont tenu, par la même occasion,
ont été pris en charge par les infrastructures respiratoires (UCTMR), lesquels disposent L. Baâziz à dénoncer la situation sociale difficile qu’ils subissent.
«On n’a pas perçu nos salaires voilà déjà deux mois et nous
PUBLICITÉ entendons défendre nos droits pour percevoir l’intégralité
des heures supplémentaires que nous avons cumulées en
APPEL A CANDIDATURE AÏN BEÏDA servant le pays », ont-ils déclaré. Khider Ouahab
Important Groupe dans la fabrication et la distribution de produits
pharmaceutiques d’envergure nationale Un handicapé BATNA
RECRUTE SON DIRECTEUR CENTRAL DES FINANCES menace de Un jeune tente de
Profil : Le candidat doit réunir les conditions minimales suivantes : se suicider s’immoler à Aïn Touta
• Être diplômé (licence et plus) dans les filières économiques, financières
Hier, à 9h30, Z. Lakhdar, un jeune a commune de Aïn Touta a retenu son souffle hier ma-
et comptables.
• Être âgé de 50 ans au plus.
homme de 34 ans, handicapé moteur,
a menacé de se jeter du haut du siège
L tin, lorsque le fameux «Bazaka», considéré comme un
marginal, est monté sur le toit de l’enceinte abritant l’état
• Disposer d’une expérience minimale de dix (10) ans dans un poste d’encadrement
supérieur dans une entité importante.
de l’APC de Aïn Beïda. Il exigeait des civil de l’APC, avec à la main un jerrican plein d’essence
• Maîtriser les concepts liés au SCF.
autorités une prise en charge menaçant les autorités de s’immoler au cas où l’Ansej ne
• Disposer d’un sens de responsabilité, de compétence conférant une autorité
financière, sachant que sa pension reviendrait pas sur sa décision. Se voyant refuser l’octroi
morale probante, de capacité de management d’une équipe dynamique.
lui a été suspendue. Il a fallu d’un crédit de l’agence à cause, semble-t-il, de son casier
• Disposer d’une curiosité positive et de capacités réelles d’amélioration et
l’intervention des responsables judiciaire, et ne trouvant personne pour l’écouter, il a choisi
d’adaptation permanentes (finances, informatique, gestion,…).
de la municipalité, qui lui ont promis la menace du suicide comme la seule voie de recours qui
• Maîtriser l’outil informatique.
le règlement prochain de sa situation, puisse attirer l’attention sur son cas. La tentative d’un po-
• Être dégagé de toute obligation.
pour faire revenir le jeune homme licier, qui l’a rejoint sur le toit, afin de le dissuader, a été
• Résider à Constantine ou environs proches.
à de meilleurs sentiments. vaine. Il a fallu l’intervention du premier adjoint au maire.
Prière transmettre lettre de motivation et CV détaillé avec photo récente à l’adresse Par ailleurs, deux cas similaires de Ce dernier a fini par le convaincre en lui faisant la promesse
institutissaf@gmail.com tentative de suicide ont été que le président de l’APC s’engagera en personne à traiter
enregistrés lundi passé. L. B. son cas. Lounes Gribissa
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 14

RÉGION OUEST
MOSTAGANEM MASCARA RELIZANE
Une amende
198 familles relogées
de deux millions
pour les vingt
harraga
Conflit d’intérêt à Ouled Sid El Hadj
ent quatre-vingt dix-huit familles vivant sous des tentes ou

Le tribunal correctionnel de
Sidi Ali vient de condamner à Hachem C dans des habitations précaires, sont concernées par l’opé-
ration de recasement entamée aujourd’hui. Cette fois-ci,
les démunis ont été affectés à la cité des 500 logements sociaux
vingt harraga à une amende édifiés dans le territoire de la commune de Bendaoud, à quelques
de deux millions de centimes ● Les habitants du douar Hachem veulent récupérer la terre agricole kilomètres du chef-lieu de la wilaya. Très heureuse, une mère cou-
chacun pour émigration attribuée dans le cadre d’une EAC pour en faire un cimetière vant quatre enfants a déclaré : «Ce n’est qu’à partir d’aujourd’hui
clandestine. Lors de municipal. que je vais me considérer comme une personne vivante». En dépit
l’audience, les postulants à de cette opération de déménagement, le siège de la wilaya est,
l’émigration clandestine ont rappelons-le, quotidiennement investi par des dizaines de familles
évoqué la malvie et le réclamant un logement décent. Cela dit, le wali de Relizane,
problème du chômage auquel usant des ondes de la radio locale, a affirmé que les services des
ils sont exposés. Signalons différentes daïras s’attèleront à revoir, au peigne fin, les listes des
qu’après un mois de bénéficiaires des 2000 unités de logements sociaux réalisés et
détention dans un centre réceptionnés sur le territoire de la wilaya. «Avril prochain sera la
situé à la ville espagnole date butoir des attributions», dit-il. Le même responsable s’est
d’Alicante, ces émigrés engagé à affecter ce quota aux vrais cas sociaux. «Je veillerai sur
clandestins, dont deux l’opération et je suis décidé à combattre les dépassements et la po-
lycéens et un collégien, ont litique du passe-droit ou toute autre tractation s’opérant dans les
été expulsés par les autorités coulisses», a-t-il averti. Cette déclaration vient au moment où la
espagnoles et refoulés vers population d’Oued Djemaâ, où il a été construit 50 unités, affirme
Mostaganem, via le port que la liste renferme des bénéficiaires n’ayant aucun rapport avec
d’Oran. A. T. le social. «L’on ne peut admettre l’existence de «Haykala» (EAI ou
EAC), des commerçants, des trabendistes ou des fortunés même
s’ils n’ont jamais bénéficié de logement», a tenu à souligner un
Quatre

PHOTO : DR
postulant, en ajoutant : «tous ces cas ont les moyens de recourir à
kilogrammes d’autres formules de logements pour s’offrir un toit mais nous, les
démunis, on n’a que cette solution». Issac B.
de kif saisis Les accusés affirment être détenteurs d’actes administratifs régularisant leur situation
Deux individus, âgés d’une es habitants du douar dont les fruits nous permettent tants. Cela n’a pas convaincu AÏN TÉMOUCHENT
trentaine d’années, ont été
arrêtés en flagrant délit, en
possession de quatre
D Khenaïthia, à Hachem,
à 40 km de Mascara,
insistent sur la réalisation d’un
de vivre et de subvenir aux be-
soins de nos familles». Il ajou-
te : «notre situation est légale.
certaines personnes qui in-
sistent sur la parcelle de terre
agricole que nous exploitons».
La mendicité innove
igne des temps, la mendicité ne se pratique plus la main tendue
kilogrammes de kif sous
forme de quarante
plaquettes. C’est suite à une
cimetière sur une terre agrico-
le, fertile et productive, attri-
Nous sommes détenteurs d’un
acte administratif délivré par
Notons que cette aire, objet
du différend, est située loin du S accompagnée des habituelles paroles de circonstances. C’est la
découverte faite à Témouchent, au hasard de la fréquentation d’un
buée à trois fellahs sous forme la direction des domaines qui cimetière et, pour s’y rendre,
fouille corporelle sur les deux d’une Exploitation agricole nous permet d’exploiter cette la réalisation d’un ouvrage café. Une jeune femme, port altier, habillée de noir et chevelure
mis en cause, connus par les collective (EAC). Ils leur re- richesse». d’art est nécessaire. Étant bien voilée, a innové en la matière. Elle est entrée d’un pas décidé dans
services de sécurité, que la prochent d’avoir squatté cette au fait du sujet, des sources, ce café où nulle femme ne met les pieds. La surprise s’exprime sur
marchandise a été superficie sur laquelle devrait FINS TRIBALES qui ont requis l’anonymat, ont le visage de toutes les personnes attablées. La jeune femme se met
découverte. Présentés devant être réalisé le futur cimetière. Quant au sujet du cimetière mis à l’index certains élus et à déposer sur chaque table occupée un papillon de 3x3cm avec un
le tribunal, les deux Des accusations que rejettent dit M’na Selma qui est saturé, autres personnes de Hachem petit texte imprimé. D’aucuns ont pensé in petto à un quelconque
récidivistes ont été placés en bloc les attributaires que un autre agriculteur dira: «une qui, semble-t-il, «exploitent appel à manifester ou autre. Les uns et les autres s’interrogent du
sous mandat de dépôt pour nous avons rencontrés, lundi, alternative a été trouvée pour cette affaire à des fins tribales, regard. Puis, après un coup d’œil au papillon, le texte se révèle
possession et lors de notre déplacement sur cette situation. Une semaine politiques et électorales». être une brève supplique appelant à un secours financier. La jeune
commercialisation de ce lieu litigieux. Interrogé sur avant son décès, un habitant Pour plus d’information sur femme et sa famille, y est-il indiqué, sont dans un besoin pressant
stupéfiants. A. T. les dessous de cette affaire, du douar Boussela Saïd a cette affaire, nous avons de- d’aide pour subvenir à leurs besoins. Le temps que la clientèle ait
l’un des fellahs, Abdelkader légué une parcelle de terre mi- mandé une audience avec le réalisé, la jeune femme repasse, récupérant un à un ses papillons
et les pièces de monnaie qu’on lui remettait. La quémandeuse, par
SIDI BEL ABBÈS Zaoui, nous dira: «ces gens
veulent coûte que coûte nous
toyenne au cimetière en vue de
son extension. Actuellement, le
président de l’APC de Ha-
chem, M.Khanata Kadour, son silence, son attitude digne et résolue, imposait le respect. Nul
Suspension déposséder de cet acquis sur terrain est utilisé, comme lieu mais il n’a pas daigné nous doute que, d’après ses manières, sa démarche et le procédé utilisé,
il s’agissait d’une universitaire au chômage ou à tout le moins sans
lequel nous avons investi et d’enterrement, par les habi- recevoir. A. Souag
du directeur travail depuis la fin de ses études. Le lendemain et les jours sui-
vants, elle n’est réapparue dans aucun café de la ville. C’était une
de la CNAS
CHLEF quêteuse occasionnelle M. Kali
Le directeur de la CNAS de
Sidi Bel Abbès vient d’être
suspendu de ses fonctions Le comité régional des céréales SAÏDA
consécutivement à une Manque de liquidités
décision émanant de la
tutelle. En attendant le
se réunit à la poste
remplacement de l’ex- e comité régional interprofessionnel des bonification et de tarification applicables aux
responsable, l’intérim est L céréales, regroupant sept wilayas de l’ouest, céréales. Sur ce point, les participants ont pro- es détenteurs de chèques CCP sont confrontés aux problèmes
assuré, pour le moment, par
le sous-directeur chargé des
s’est réuni lundi à l’Hôtel El Warchniss de
Chlef. Y ont pris part les cadres du secteur, les
posé une révision à la hausse de la bonification
pour les producteurs et multiplicateurs de cé-
L de manque de liquidités et n’arrivent à encaisser leurs payes
que deux ou trois jours plus tard. Les explications fournies par les
prestations sociales. directeurs des CCLS, les multiplicateurs de se- réales en fonction du rendement et des résultats agents ont trait à l’augmentation des salaires. Les retraités, estimés
Il est à signaler qu’une mences, les exploitants des minoteries et les pré- obtenus à chaque campagne moissons-battages. à 22000 dans la wilaya, font le pied de grue durant toute la journée
commission d’enquête avait sidents des associations des boulangeries. Selon Dans ce cadre, ils ont insisté sur le respect de et repartent bredouilles car les bureaux de poste n’ont pas été suf-
été dépêchée, il y a quelque le directeur de la CCLS de la wilaya de Chlef, l’itinéraire technique et l’adaptation aux nou- fisamment alimentés. Cette situation, qui a tendance à devenir un
temps, à Sidi Bel Abbès où Djillali Belaïb, la rencontre a permis d’étudier velles exigences de cette culture stratégique. En fait habituel, a irrité les fonctionnaires. Déjà, la veille du Mawlid
elle a passé au crible un certain nombre de points intéressant la fi- somme, la réunion a été utile à plus d’un titre Ennabaoui, les usagers au niveau de la grande poste, qui ont at-
diverses questions lière. Il s’agit de la campagne labours-semailles dans la mesure où elle a été l’occasion, pour les tendu durant toute la matinée, ont bloqué l’avenue principale. Il a
touchant aux conditions de 2010-2011, de la campagne d’irrigation et de la membres du CRIC, de débattre de questions es- fallu l’intervention d’une quinzaine de policiers pour les disperser.
gestion et de fonction- fertilisation des céréales et du décret exécutif sentielles liées au développement de la filière. Heureusement que les fonds sont arrivés à temps et que les esprits
nement de la CNAS. M. H. 88-152 du 27 juillet 1988 fixant les barèmes de A. Yechkour surchauffés se sont assagis. S. A.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 15

KABYLIE INFO
WILAYA DE BOUIRA ATH VOUALI
SERVICE MINIMUM
Immobilisme à Aït Laâziz À LA SALLE DE SOINS
e dispensaire de la localité Ath Vouali, commune d’Ath
● La commune accuse un manque flagrant d’infrastructures sportives ● Les villageois attendent
l’affectation d’opérations de développement.
La quelques
Mansour, souffre du manque de personnel. Ouvert il y
années, cette structure sanitaire n’arrive tou-
jours pas à satisfaire les besoins de la population. Un mé-
a commune d’Ath Laa- decin, un chirurgien dentiste et un infirmier sont les trois

L ziz, un conglomérat d’une


trentaine de villages ren-
fermant 15000 habitants et si-
fonctionnaires qui assurent le fonctionnement du centre
de soins, ouvert seulement durant les matinées. Les vil-
lageois n’ont de cesse de dénoncer cette situation, notam-
tuée au nord de la wilaya de ment pour son emplacement où cette structure n’arrange-
Bouira, rencontre toutes les rait pas la population locale. «À cause de l’endroit où le
peines du monde pour amorcer centre a été implanté, nous sommes obligés de parcourir
son décollage développemen- de longues distances et, pour d’autres cas, contraints de
tal. Dans tous les secteurs, louer des taxis clandestins», a dit un habitant du village.
cette région, déjà suffisam- Cette situation oblige des malades à se rabattre sur les
ment déshéritée, subit encore établissements sanitaires situés dans d’autres localités rien
les conséquences des antago- que pour une simple consultation. De ce fait, le secteur de
nismes animant l’esprit de ses la santé de la wilaya fonctionne mal. Les villageois inter-
élus locaux. pellent les responsables concernés afin qu’ils prennent les
Ces derniers, issus de diffé- mesures nécessaires et y remédier. M. Azzoug
rentes obédiences, s’adonnent

PHOTO: EL WATAN
en effet à une rivalité partisane
sans se soucier du devenir de
leur municipalité, ni de la po-
LYCÉE SANS
pulation qui les avait élus. De
ce fait, le sort d’Ath Laâziz
Aucune perspective n’est offerte aux jeunes
CHAUFFAGE
reste tributaire de leur bon lusieurs établissements scolaires de la commune
vouloir. Touchés de plein fouet
par le chômage, les jeunes, qui aire de jeu, mais celle-ci est, à même de la diriger vers un ges Imbarkken, Ivoughardha-
P d’Ath Laâziz, au nord de Bouira, affichent un manque
de conditions pour leur fonctionnement. Le cas du nou-
constituent dans la commune ce jour encore, inachevée. Son meilleur sort», dira à ce sujet nen, Ihambarken, Thivaouanini veau lycée de Malla est édifiant. En effet, en cette période
une forte majorité, n’ont aucu- coût, évalué à un milliard de Said, un jeune homme qui a et Laghoual, pour ne citer que hivernale, rares sont les salles de cours qui disposent de
ne alternative et végètent ainsi à centimes. Or, à ce prix, pense- réussi, malgré tout à s’extirper ceux-là, ne sont en fait que moyens de chauffage. Réagissant à cette situation, près de
longueur de journées dans leurs rait le plus optimiste des villa- de la morosité de cette région des pistes alors que celle de 500 lycéens avaient observé un arrêt des cours la semaine
villages respectifs. geois d’Ath Laâziz, l’on aurait en obtenant, au chef-lieu de Chekouh, pourtant réalisée il y écoulée pour exiger l’installation du chauffage.
L’inexistence d’organismes pu réaliser un stade de football, wilaya, un travail respectable, a de cela une année, se dégrade «Depuis l’ouverture de ce lycée, nous demandions la
pourvoyeurs d’emplois et l’ab- avec toutes ses commodités. ainsi qu’un diplôme supérieur de jour en jour, avec notamment dotation de ses classes en moyens de chauffage, mais en
sence d’un espace culturel, Il faut rappeler qu’au début des dans les arts martiaux. «Ce les intempéries, conjuguées à la vain», diront des parents d’élèves. Ces derniers dénoncent
sportif ou d’autres loisirs, ac- années 2000, un projet de réa- que j’ai réussi à faire, je l’ai mauvaise qualité de leur revête- l’attitude des responsables de la direction de l’éducation,
centue, en cette frange de la lisation, à Ikassarien, un autre eu seul. Néanmoins, beaucoup ment. Pour ce qui est de l’AEP en qualifiant les conditions dans lesquels étudient leurs
société, un marasme inégalé important village de la muni- de jeunes de la région n’ont (alimentation en eau potable), enfants de «honteuses». «Nous gelons de froid, et nous ne
la poussant à nourrir de pires cipalité, d’un stade communal, pas eu cette chance, et si j’étais les citoyens d’Ath Lâaziz s’en pouvons plus nous concentrer dans de telles conditions»,
appréhensions. avait avorté. resté à Ath Lâaziz, j’aurais subi plaignent du manque criant, répètent les élèves.
Ath Laâziz souffre énormé- Il aurait coûté la bagatelle de 2 le même sort», ajoute-t-il. Pour «non pas à cause de l’absence Les lycéens expliquent qu’a chaque averse de pluie, des
ment de l’absence de terrain milliards de centimes. «Notre tous ces problèmes se posant de sources ou de nappes phréa- infiltrations d’eaux pluviales envahissent les classes. Cela
de football digne de ce nom, de commune est l’une des plus pour la commune d’Ath Laâ- tiques mais par manque d’une complique davantage leurs conditions de scolarité. En
salle omnisports, d’un centre anciennes de la wilaya de ziz, viennent se greffer d’autres réelle volonté des responsables attendant la réaction des responsables de la DE, les élèves
culturel ou même d’une salle de Bouira, mais comparativement encore, comme les voies d’ac- locaux pour la doter d’un ré- continuent de subir la rigueur de l’hiver. A. F.
jeux. Mâala, un des importants à d’autres, plus récentes, elle cès aux différentes localités. seau AEP», estiment des ci-
villages de cette commune, est dépourvue de toutes les A titre d’exemple, les chemins toyens de la région.
avait certes bénéficié d’une structures et infrastructures à communaux menant aux villa- B. Mechoub
LE CHANTIER DES 32
SOUR EL-GHOZLANE LOGEMENTS PIÉTINE
e projet des 32 logements sociaux participatifs (LSP),
Lchef-lieu
Institut paramédical en projet
e premier institut supérieur de la formation paramédicale sera algérienne d’assurance), jouxtant cette école, et qui seront ainsi
implanté dans le quartier Aïn Graouche, à l’est du
de la wilaya, accuse un grand retard. La cadence
des travaux est décidément réduite à celle d’une tortue. Il
faut relever que le projet en question a démarré au mois
L réalisé dans la ville de Sour El Ghozlane. C’est en tout cas
ce qu’a dit le ministre de la santé et de la population, M. Djamel
récupérés. Sept autres instituts supérieurs paramédicaux et trois
écoles pour la formation de sages-femmes seront également réali-
de novembre 2009 et ce, pour un délai de 12 mois. Cepen-
dant, l’entreprise n’a pas honoré ses engagements pour
Ould Abbas, lors de sa récente visite dans la localité. Le ministre sés dans d’autres régions du pays, apprend-on par ailleurs. livrer les 32 logements à temps. Compte tenu du rythme
a affirmé devant les étudiants paramédicaux que «cet institut sera La question qui se pose est de savoir si les autres daïras seront dont sont menés actuellement les travaux, les bénéficiai-
le premier du genre à l’échelle nationale».En fait, c’est l’école concernées par d’autres projets relevant du secteur de la santé et res risquent d’attendre encore des années. D’ailleurs,
régionale paramédicale, déjà existante, qui va être reconvertie en d’envergure régionale, car pour l’heure, sur la douzaine de daïras certains attributaires ont exprimé leur inquiétude quant à
grande école après son extension sur une superficie de 2500 m2, que compte la wilaya de Bouira, peu d’entre elles en profitent, l’achèvement des travaux au cours de cette année, et ce,
ainsi que sur les anciens locaux d’archives de la SAA (Société souvent au détriment d’autres. B. M. malgré les nouveaux délais fixés pour mai 2011 par l’en-
treprise réalisatrice du projet.
En même temps, les autorités concernées ont été interpel-
lées pour qu’elles veillent à ce que les clauses du cahier

Stage technique pour les athlètes des charges soient respectées. L’on avoue, concernant la
formule LSP à Bouira, que les retards accusés quant à
l’achèvement de ces logements sont énormes. Le nombre
des requêtes et de sit-in de citoyens réclamant la remise
n stage technique en taekwondo a eu a débuté en Algérie depuis le 12 janvier d’améliorer leurs techniques, surtout que
U lieu du 29 janvier au 05 février 2011
dans la wilaya de Bouira. La manifestation
2011. «Ils ont débuté avec l’équipe natio-
nale du taekwondo à Alger, puis à Biskra
la Corée du sud est le pays d’origine de la
discipline. Avec notre expérience, nous fe-
des clés et l’achèvement rapide des travaux, démontrent à
quel point la situation est tendue, s’agissant du logement.
En effet, c’est devenu courant, un projet qui devrait, en
sportive, à laquelle ont pris part plusieurs et c’est au tour des sportifs de Bouira de rons progresser sensiblement le taekwondo principe, être livré en deux ans, met, dans la plupart des
athlètes de toutes catégories ainsi que des profiter de cette nouvelle expérience», en Algérie». cas, jusqu’à 4 ou 5 années. Ali Cherarak
entraîneurs, s’est déroulée à la salle omnis- explique le représentant de l’ATF, M. Be- L’engouement des jeunes vers cette disci-
ports de la ville. lakab Raouf. pline à Bouira est évident. Preuve en est
En matière d’objectif, ce genre de rencon- Ce programme de formation a été initié par les 62 médailles et une coupe d’Algérie, El Watan
tre permet aux sportifs d’acquérir plus de la Fédération Algérienne de Taekwondo remportées par les sections de la wilaya
connaissances dans la discipline. «L’ob- (ATF), en collaboration avec l’associa- qui occupent la deuxième place dans le
jectif du stage est surtout le développement
du taekwondo au niveau de la wilaya de
tion World Friends Korea, sous la tutelle
des ministères sud-coréens du sport, du
classement à l’échelle nationale, notam-
ment lors de la récente compétition de Bureau de BOUIRA
Bouira, mais aussi d’étendre la pratique de tourisme et de la culture. M. Park SANG Taekwondo. Pour les quatre sud-coréens,
cette discipline vers d’autres communes», CHEOL, 5ème Dan de grade et spécialiste l’aventure se poursuivra pendant 50 jours Pour toutes vos annonces publicitaires :
souligne Laouari Azzedine, président de la en cet art de combat, a indiqué que «le ni- à travers plusieurs wilayas, notamment à Lotissement N° 1
ligue de Taekwondo à Bouira. Cette forma- veau des athlètes algériens est moyen. Ce Bordj Bou Arréridj, Annaba, El Taref et 4e étage (face gare routière) Centre-ville Bouira
tion, encadrée par des experts sud-coréens, genre de manifestations va leur permettre Batna. Salima. B. Tél./Fax : 026 94 36 16
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 15

SÉTIF INFO
CHU SAÂDNA ABDENNOUR L’ÉQUIPE DE BASKET BALL
DE L’USS QUALIFIÉE
Les toubibs dénoncent les AU PLAY-OFF
L e cinq majeur de l’Union Sportive sétifienne (USS) vient,

mauvaises conditions de travail


à six journées de la fin du championnat de Basket Ball
(national I B), de se qualifier au play-off. En dépit du manque
de moyens, le nerf de la guerre s’entend, les protégés d’Ad-
beslem Djarroudi, ont réalisé un parcours sans faute. Pour
l’illustration, en 12 rounds, le cinq sétifien, formé essentiel-
● Pour les praticiens, il est inadmissible qu’un établissement d’une telle envergure fonctionne lement de joueurs du cru, a gagné 11 manches. Les gars de
avec des moyens dérisoires l’USS qui mettent désormais le cap sur le play-off, un passage
es maîtres-assistants, do- malheureusement trouvé aucun obligé pour l’excellence, attendent un soutien financier, faut-

L cents et professeurs du
centre hospitalo-universi-
taire (CHU) Saâdna Abdenour
écho. Et dire que les patients
pâtissent à cause de ces innom-
brables manques qui affectent
il-le rappeler. «Les garçons qui ont consenti d’énormes efforts
et sacrifices, ont plus que jamais besoin d’encouragements.
Je profite de l’opportunité pour lancer un appel aux autorités
locales et aux opérateurs économiques de la région pour
de Sétif, faisant face à moult considérablement le rendement
problèmes socio- profession- des équipes». Et d’ajouter: venir en aide à cette jeune formation, en mesure de procurer
nels, maintiennent la pression, «Trouvez-vous normal que le de la joie aux adeptes de la balle au panier, très nombreux à
d’autant plus que les difficultés SAMU du CHU de Sétif, en Sétif »,dira le coach des unionistes. K. B.
soulevées ces derniers temps charge de la couverture sani-
ne sont toujours pas réglées. A
cet effet, une assemblée géné-
taire de la deuxième wilaya du
pays en nombre d’habitants, OULED RABEH

PHOTO: ARCHIVES/ EL WATAN


rale s’est tenue, hier, au niveau
de l’auditorium de la direction
fonctionne avec une équipe
restreinte et uniquement deux LE DÉSARROI
des activités pédagogique et
médicales (DAPM) de l’éta-
ambulances, alors que celui
de Batna tourne avec plus de DE LA POPULATION
blissement. dix véhicules et une armada
es villageois de Ouled Rabeh, relevant de la commune de
Les hospitalo-universitaires
ont, durant leur conclave, dé-
de médecins et de paramédi-
caux?» Notre interloccuteur L Bir El Arch, semblent pris dans le cercle de l’abandon et
de l’isolement. L’eau potable fait défaut dans cette région et
battu des questions du loge- dénonce le manque de contacts
ment, de la future loi sanitaire humains entre praticiens et le forage, creusé en 2005, ne répond plus aux besoins de la
Le problème du logement a fait fuir de nombreux spécialistes population. L’état de la route est des plus déplorables. Les
et des mauvaises conditions administration du CHU, ainsi
de travail. «Il est vrai que le qui ont laissé un grand vide déclarant: «Nous profitons de qu’avec les autorités locales. travaux du chemin reliant les différentes mechtas au chef-lieu
problème relatif au désistement dans beaucoup de services. la rencontre pour éplucher les «Pour constater dans quelles de commune, ne sont toujours pas terminés, ce qui dissuade
des logements de fonction est Contrairement à l’université, différents points relatifs à la conditions les malades sont les transporteurs. Ce fait s’est répercuté sur le quotidien de la
en voie de règlement, mais la le CHU n’a bénéficié d’aucun future loi sanitaire. Avant cela, pris en charge, je voudrais population, en particulier les écoliers qui trouvent moult dif-
question des nouvelles attribu- logement depuis quatre ou cinq nous devons, une fois de plus, bien accueillir un responsable ficultés pour rejoindre leurs classes. B. A.
tions demeure posée. La direc- ans», précise le docteur Hama- mettre sur le tapis les déplo- au service, au delà de 19 h»,
tion du CHU qui compte ouvrir
plus de 106 postes budgétaires
douche président du syndicat
des maîtres-assistants. Le pro-
rables conditions de travail.
Les problèmes de gants, de fil
conclu le chirurgien qui n’a pas
raté l’occasion pour lancer un
AÏN AZEL
ne doit pas négliger le facteur
logement, à l’origine du dé-
fesseur Soualili, représentant
des docents et des professeurs,
chirurgical et bien d’autres,
sont toujours posés. Notre
S.O.S., sachant que le CHU va
de mal en pis.
UN HÔPITAL SANS
part de nombreux spécialistes, abonde dans le même sens en dernier cri de détresse n’a Kamel Beniaiche SPÉCIALISTES
HARKAT EL BIR (TAYA) L ’hôpital Youssef Yaâlaoui de Aïn Azel, l’une des structures
les plus importantes de la région sud de la wilaya, est dé-
La mechta du bout du monde pourvu de médecins spécialistes, notamment en anesthésie,
gynécologie, orthopédie et radiologie. Ce manque qui ne date
pas d’aujourd’hui, embarrasse les patients, venant même de
arkat El Bir, relevant de la commune de Taya, à l’extrême sud vers Beïda Bordj, distante de plus de 18 km, la moitié du chemin
H de la wilaya de Sétif, est un douar faisant partie de ce lot de
petites mechtas éparses livrées à elles mêmes et vivant entre le
se fait à pied jusqu’à la route nationale, située à une douzaine de
kilomètres. Les enfants se rendent à l’école à pied, même dans les
Batna et de M’Sila. Selon nos sources, les affectations du
ministère de la Santé sont à l’origine du désistement de la plus
marteau et l’enclume, entre les promesses et l’oubli. Cette localité moments les plus difficiles de l’hiver, un véritable calvaire auquel part des médecins, qui se sont vu nommés dans des régions
semble appartenir à une autre époque ou tout simplement plonger ils se sont habitués, nous dira un autre habitant dont la fille a, tout lointaines. Pour de nombreux professionnels de la santé, la
dans une autre dimension. Le silence pesant qui plane sur ses simplement, abandonné sa scolarité. Selon la population, rien n’a tutelle doit confier un tel dossier aux directions de la santé et
habitants les inscrit en faux avec le vacarme et le bruit incessant été fait par les responsables concernés pour sortir la mechta de les charger du dispatching des praticiens Benhocine A.
des voitures longeant la RN77 Sétif-Batna. Pour ces gens, leur iso- son isolement. En réponse à leurs revendications, les plaignants
lement est total en raison du manque de transport dû à l’état de la
route. « Les quelque automobilistes qui s’aventurent sur ce chemin
n’ont eu que des promesses qui sont restées vaines et ce, depuis
plus d’une décennie. «Nous avons frappé à toutes les portes rien EL EULMA
ne reviennent plus jamais à la mechta», nous affirment certains que pour une rénovation du tronçon routier devenu avec le temps
citoyens. Pour se rendre au chef-lieu de commune, les résidants un véritable bourbier, mais rien n’a été fait», précise un ancien du L’ANEM PRISE D’ASSAUT
devront parcourir le chemin à pied ou parfois à dos d’âne, même si douar. «En attendant que l’Etat se rappelle de nous, nous prenons
la distance n’est que d’une dizaine de kilomètres. «Pour d’autres, notre mal en patience» note un vieux qui a passé le plus clair de PAR LES DEMANDEURS
les plus téméraires, ils se rendent de l’autre côté de la commune son temps à effectuer ce trajet à pied. L. Bourdim
D’EMPLOI
BRÈVES vant même l’ouverture du service, des chaînes intermina-
QUAND LES PÉTARDS DÉFIENT
L’INTERDICTION
de 480 survêtements ont été offerts
à ces enfants qui étaient aux anges.
de peintres et d’agents de nettoiement
sont, à cet effet, à pied d’œuvre.
A bles se forment le long du mur du siège de l’ANEM, situé
à la cité de l’abattoir. Ils sont des dizaines, voire des centaines
Des millions de pétards N’étant pas à court d’idées, les Des moyens matériels importants sont, de jeunes en quête d’un pathétique emploi. A l’ouverture, les
de différents calibres initiateurs de cette belle action à l’occasion, mobilisés pour embellir les bureaux sont totalement submergés par les demandeurs d’un
ont été écoulés durant persistent et signent en déclarant: lieux. Mieux encore, les équipes ont été poste de travail que certains désespèrent d’en trouver, à force
les fêtes du Mawlid «La réussite de l’opération, appuyée par réquisitionnées mardi, jour du Mouloud, d’aller et revenir vainement sur les lieux.
Ennabaoui. Contrairement certains bienfaiteurs de la wilaya, nous supposé férié. La photo étaye et illustre Les quelques bancs mis en place s’avèrent très insuffisants
à l’année dernière, les vendeurs motive à honorer la jeune fille orpheline bien nos propos. L. Bentayeb tout, d’ailleurs, comme le siège qui n’arrive plus à contenir
des pétards qui se sont installés du milieu rural, le 8 mars coïncidant avec tout ce monde. A l’extérieur, comme à l’intérieur, les jeunes
aux abords des souks et marchés du la Journée mondiale de la femme. 3 MORTS DANS DEUX ACCIDENTS munis du carton bleu attendent leur tour pour une éventuelle
chef-lieu Le collectif pense à organiser une À AÏN OULMÈNE affectation.
de wilaya et au niveau des espaces colonie de vacances pour 300 orphelins La collision entre un véhicule léger, de Les agents chargés de canaliser les demandes de recrutement
commerciaux de la région, n’ont pas été qui se seront illustrés durant l’année marque Renault Clio, et un camion, a fait par rapport à l’offre, en dépit de leur bonne volonté, n’arrivent
inquiétés par les forces de l’ordre. scolaire », souligne Aïssa Djirar, le deux morts, lundi, sur le CW141. Agés à pas à satisfaire tous ces jeunes. Evidemment en cette période
En dépit donc de l’interdiction de la président de la coopérative culturelle. peine de 22 et 26 ans, les deux jeunes de dèche, les offres d’emploi sont insignifiantes au vu de la
vente de ces produits prohibés, les K. B. qui étaient à bord de la Clio sont morts demande de plus en plus grandissante. Le chômage galopant
spécialistes d’une telle filière ont réalisé sur le champ. Le décès de ces autres n’épargne personne, qualifiés ou non, ils sont tous dans le
de très bonnes affaires. K. B. L’ÉTAT CIVIL BICHONNÉ victimes du terrorisme de la route, issues même pétrin. En attendant leur tour, des petits groupes se
Afin de plaire et impressionner le chef de la même famille et originaires de forment à l’extérieur, et le sujet principal de leurs conversa-
LES ORPHELINS À L’HONNEUR de l’exécutif qui devra visiter dans les Aïn Oulmène, à 32 km au Sud de Sétif, tions reste le travail qui n’arrive toujours pas. Certains, las
La coopérative culturelle Selsabil de prochains jours le service de l’état civil a consterné les habitants de d’espérer une embauche, après avoir vainement cherché, ne
Sétif a, à l’occasion de la célébration du de la municipalité du chef-lieu de wilaya, l’agglomération qui ont été bouleversés, comprennent pas l’indifférence affichée à leur égard par les
Mawlid Ennabaoui, organisé, mardi, une les responsables de l’hôtel de ville le même jour, par la fin tragique d’une entreprises, lesquelles ne font rien pour soulager un tant soi
grande réception à l’honneur de 140 ont retroussé les manches et travaillent vieille dame écrasée par un fourgon de peu leur détresse. A El Eulma et dans d’autres localités, les
orphelins des différents coins de la d’arrache-pied depuis le début type G5, non loin de l’hôpital de la ville. postes d’emploi arrivent au compte-gouttes malgré les dispo-
wilaya. Durant la cérémonie, pas moins de la semaine en cours. Des équipes Chaïma B. sitions prises par l’Etat. L. B.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 15

TIARET INFO
DÉVELOPPEMENT RURAL UNIVERSITÉ
LE PÔLE DES SCIENCES
Contestation sur fond HUMAINES BLOQUÉ

d’injustices
● Dans d’autres régions, le diktat de certains maquignons, qui ont pignon sur rue, a fini
par faire sortir de leur réserve légendaire beaucoup d’agriculteurs.

PHOTO : DR
lusieurs habitants de localités rura- riches de la wilaya, la mauvaise gestion terre agricole (EAI) avec acte adminis-

P les de la wilaya sont mécontents et


ne s’embarrassent plus de scrupu-
les pour s’exprimer, parfois de manière
des réserves steppiques dont le pacage
et les labours illicites reste la pomme de
discorde éternelle. À Tousnina, une ville
tratif, a-t-il averti. «j’ai été expulsé de ma
parcelle de terre et de mon logement sur
injonction d’un officier de police, venu
véhémente, sur les dures conditions de qui regorge d’eau, les protestataires, qui accompagner le nouveau propriétaire
vie qu’ils endurent. Une situation para- bloquent le siège de la mairie depuis une sans la présence d’un huissier. Et sans Université de Tiaret
doxale dans une région agropastorale qui semaine, évoquent eux aussi «le triba- décision de justice», a-t-il écrit dans une
a englouti des sommes faramineuses de- lisme et la partialité dans la conduite correspondance au ministre de la Justice. ne centaine de jeunes bacheliers ont bloqué, hier, l’entrée
puis le PNDA (plan national de dévelop-
pement agricole) au PPDRI (programme
de certains programmes voire le clienté-
lisme et l’arrogance du P/APC».
«Expulsé sur la base d’un faux document
(un acte de vente établi sur la base d’un
U du pôle des sciences humaines et la faculté des lettres en
signe de protestation contre «la non-reconnaissance au droit
de développement rural intégré) où les extrait de naissance et d’un désistement d’inscription» alors que bon nombre d’entre eux se sont déjà
chiffres avancés ne corroborent malheu- DÉPOSSESSION ÉHONTÉE tout aussi faux en mon absence), la jus- inscrits. Conditions d’inscription appliquées pour celles et ceux
reusement pas avec la donne locale. De- Dans d’autres régions, le diktat de cer- tice de mon pays saisie tarde à sévir. Il ya dont le BAC n’excède pas cinq ans ainsi que pour les diplômés
puis Feidja à Sidi Abderahmane en pas- tains maquignons, qui ont pignon sur pourtant arnaque, faux et usage de faux de l’université. Hier, le doyen, contacté, a déclaré «n’avoir pas
sant par Tousnina, Hamadia, Rechaiga, rue, a fini par faire sortir de leur réserve dans cette affaire. J’ai frappé à toutes encore trouvé de solution» et était «en réunion». A. F.
Mahdia jusqu’à Tiaret tout est matière légendaire beaucoup d’agriculteurs. les portes, saisi les autorités locales en
à contestation sur fond d’injustices et D’autres affaires sont, malheureusement, amont et en aval mais mes requêtes n’ont
de passe-droits flagrants. À l’origine de venues se greffer dans un monde impi- jamais abouti», ajoute-t-il peiné et un GARDE COMMUNALE
cette grogne, la partialité, le tribalisme et toyable où règnent les plus forts. L’af- dossier chargé sous les bras avant de ren-
la cupidité de certains élus.
Certaines institutions ne sont, malheureu-
faire dite de «M.Benamara Mohamed»,
dépossédé de sa terre d’une manière
chérir: «Je ne suis qu’un simple paysan
mais je sais discerner entre le bien et le
SIT-IN DEVANT LA WILAYA
es dizaines de gardes communaux, venant de différentes
sement, pas exemptes de reproches tantôt
par le silence tantôt par le favoritisme.
éhontée, reste une autre illustration de la
«hogra» qu’endurent les autochtones de
mal (…) Alors, au nom de l’État de droit,
rétablissez-moi dans mes droits». D localités, ont observé, hier matin, un sit-in devant le siège
de la wilaya pour protester contre leurs conditions socioprofes-
À Feidja, l’une des communes les plus la région. Propriétaire d’une parcelle de A. Fawzi
sionnelles qu’ils jugent «déplorables». Une délégation de sept
personnes, parmi la corporation, aurait été reçue par le chef
PRODUITS CARNÉS de cabinet du wali où les revendications lui ont été soumises.
Les protestataires évoquent, entre autres, «la non-perception
d’indemnités avec effet rétroactif» et font état, comme pour les
Réhabilitation des abattoirs revendications nationales brandies par certains de leurs pairs
à l’échelle du pays, du «paiement d’heures supplémentaires».
ne opération de réhabilitation des anciens abattoirs, situés à de réels désagréments aux riverains. Une opération menée à pas Certains, sous le sceau de l’anonymat, évoquent «le statut de
U la cité dite Frigo à Tiaret, est menée depuis quelques jours
pour redonner son lustre à une infrastructure vieillotte décriée
de charge par l’entreprise Belhocine Mohamed qui a été jusqu’à
travailler avec deux équipes pour être dans les délais impartis.
cette corporation» appelée à se redéployer ou à se diluer dans
d’autres institutions. A. F.
par tout le monde. Doté d’une enveloppe de six millions de di- Cela va aussi permettre aux travailleurs et vétérinaires du seul
nars, le projet devrait toucher depuis la plate-forme, qui s’étale
sur une superficie de plus de 1000 m2, jusqu’à la rénovation des
abattoir dont dispose le chef-lieu d’être prêt dans les plus brefs
délais sachant le massacre actuellement en cours dans le marché
VILLAGE BENACEUR
dépendances, la pose de faïence, vitrerie et boiserie, entre autres.
Sans oublier les réseaux d’assainissement et d’AEP qui causaient
de la consommation des viandes, touché par l’abattage clandestin
et les conséquences indubitables sur la santé publique. A. F.
INCENDIE DANS LE DÉPÔT
DES SAISIES
LOGEMENTS SQUATTÉS À SOUGUEUR L e dépôt des saisies implanté au village Benaceur, en plein
cœur de la ville de Tiaret, a été dévasté par le feu dans la nuit
de lundi à mardi aux environs de 22 heures. L’incendie, d’ori-
La wilaya dément gine inconnue, se serait déclaré dans les anciens bureaux puis
s’est répandu sur la partie réservée pour le stockage des produits
saisis. En raison de la nature inflammable des produits emma-
a wilaya, à travers un communiqué sit-in observé par quatre personnes de la avaient déjà établi la liste des bénéficiai-
L officiel, vient de démentir l’infor-
mation relative au squat de logements
cité «Oued» dite «Kosovo» en début de
semaine et que la police avait fait avorter
res du programme RHP qui concerne la
réalisation de 400 unités. L’impatience
gasinés, le feu s’est rapidement propagé malgré l’intervention
rapide de la protection civile. Tout porte à croire que l’incendie
reste d’origine criminelle car ce dépôt a été pillé en marge des
sociaux de type RHP (résorption de l’ha- sans heurts. C’est, d’ailleurs, «grâce au des uns, ajoutée à la surenchère des derniers évènements que la région a connus sans qu’aucun
bitat précaire) en cours d’achèvement professionnalisme des policiers et à leur autres, a fait monter la pression en dé- bilan ne soit communiqué. Nous n’avons pu, hélas, en savoir
à Sougueur, 26 km au sud du chef-lieu sens du devoir que nous avons quitté ces pit d’un dialogue amorcé, la semaine der- plus ni de la teneur du procès-verbal de la protection civile ni
de wilaya de Tiaret, par des dizaines de logements», font savoir les gens de Sou- nière, avec les protestataires sur initiative de la version de la police tant ces services se murent dans un si-
citoyens. Une tentative qui a ponctué le gueur. Notons que les autorités locales du chef de l’exécutif local. A. F. lence inquiétant dès lors qu’il s’agit de rapporter l’info en toute
objectivité. En temps voulu. Le contraire n’étonne pas et pour
cause. La wilaya, par le bais de la cellule de communication,
EN BREF vient d’ailleurs de pondre un communiqué pour «reprocher aux
correspondants d’avoir produit des contrevérités sur le squat de
GARE ROUTIÈRE : GESTION de toilettage. Sa a visé une salle de prière Frenda, 50 km à l’ouest de logements sociaux à Sougueur» tout en les «priant de se rappro-
CONFIÉE À UN PRIVÉ réhabilitation donnera, aménagée par les résidants Tiaret, vient d’être écroué cher de qui de droit pour bien les informer». A. F.
La gestion de l’ancienne gare nécessairement, un plus à de la nouvelle cité dite 220 par le magistrat instructeur
routière, située route de l’activité liée aux transports logements, à la sortie est de près le tribunal de la même
Frenda, à la sortie ouest de la concernés par des projets la ville. Bien que fourvoyé ville après qu’il eut été Courrier de la semaine
ville a été confiée à un grandioses dont la remise en dans des scandales avec à la accusé par son épouse
particulier. Cession finalisée marche du train. A. F. clef l’emprisonnement de «d’actes contraires à la
en application d’une son ex-directeur, il y a nature sur l’un de ses Cité des 700 logements : À quand la
opération d’adjudication et
pour laquelle devra
CULTE : PLUSIEURS SALLES
FERMÉES
quelques semaines, le
secteur des affaires
enfants».
Une affaire d’atteinte aux
réparation de l’étanchéité ?
s’astreindre le locataire Certaines salles de prière, religieuses à Tiaret reste mœurs qui intervient au Par le bais de la présente, je viens, M.le directeur de l’OPGI,
selon les clauses contenues situées dans des quartiers concerné par un important moment où une plainte a été attirer votre attention sur notre calvaire qui continue de per-
dans le cahier des charges. populaires mais qui ne programme de réalisations déposée par des habitants durer dans ce grand ensemble immobilier qu’est la cité des
Cette infrastructure répondent pas aux normes dont le plus important reste de Haï Bellazreg auprès de 700 logements. Las des attentes et des promesses des services
publique, qui date des de sécurité ni d’urbanisme, le pôle cultuel et islamique la deuxième sûreté urbaine concernés pour procéder aux réparations nécessaires, s’agissant
années 1970, est tombée en ont été fermées ces derniers en voie d’achèvement. A. F. faisant état «de des travaux d’étanchéité, je vois, impuissant, mon appartement
désuétude en dépit du trafic, temps. Salles de prière, proxénétisme et d’exercice péricliter sous les ruissellements des eaux d’infiltration. Situa-
notamment vers les wilayas communément qualifiées MAUX SOCIAUX : UN PÈRE illégal de la prostitution à tion plusieurs fois signalée sans une suite notable. Nonobstant
de l’ouest qu’elle connaît. de «moussala» gérées d’une DE FAMILLE ÉCROUÉ À l’intérieur d’une les dépenses engagées pour colmater les brèches, nous vous
Offrant toutes les manière aléatoire sans imam FRENDA POUR PÉDOPHILIE habitation». réitérons notre appel pressant pour une prise en charge réelle et
commodités, cette gare a ni même association dûment Un père de famille, qui Ainsi, dix personnes ont été prompte.
besoin aussi d’une opération agréée. La dernière décision réside avec sa famille à arrêtées. A. F. Rachid Mohammedi . Bt-13B n° 09 cité des 700lgts Tiaret
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 17

C U LT U R E

LANCEMENT NATIONAL DE «TLEMCEN, CAPITALE DE LA CULTURE ISLAMIQUE»

Sur les traces festives du Mechouar zianide


● La célébration du Mawlid Ennaboui a été le point de départ de «Tlemcen, capitale de la culture islamique», une manifestation qui
durera une année, avec la participation d’une quarantaine de pays.
Tlemcen deux villes sont les seules en Al- des pétards remonte à l’époque
De notre envoyé spécial gérie à garder cette tradition qui, ottomane. C’était le mode préféré
par le passé, existait dans tout le des Janissaires qui ont reproduit des

L
a pluie de février s’est pays. Des processions des gestes festifs présents dans les
invitée à l’ouverture confréries Aïssaoua de Tlemcen, profondeurs de l’Asie. En soirée,
nationale de la ma- Annaba, Constantine, Sidi Blal de l’ambiance de l’Ahelil avec Bnat El
nifestation «Tlemcen, Saïda, Sidi Bel Abbès et Diwan Maghra de Timimoun est presque
capitale de la culture Dzaïr se sont mêlées aux joueurs de venue rappeler ce lien histori-
islamique», mardi 14, zorna et aux bruits du baroud. La que, encore peu connu, entre les
jour de la célébration du Mawlid célébration du Mawlid a été instaurée Zianides et les tribus zénètes.
Ennabaoui. Dans la matinée, le à Tlemcen par le roi Abou Hamou Le spectacle, que des jeunes ont
Mausolée de Sidi Boumediène, Moussa II, après onze ans de siège découvert pour la première fois,
nettoyé à la dernière minute, a été Mérinide. Le roi Abou Hamou a ré- a plu aux présents. Autant que les
visité par Khalida Toumi, mi- gné sur Tlemcen à partir de 1352. Et chants féminins des Zefenetes de
nistre de la Culture, et un groupe c’est à partir de Tlemcen que la Kenadsa (Béchar). Menées par Lalla

PHOTO : B. SOUHIL.
d’artistes. Le wali, Abdelwahab date de naissance du Prophète sera Fatma, les chanteuses, qui sillon-
Nouri, s’est illustré par son absence. célébrée dans l’ensemble du Maghreb nent ksour et villages de la Saoura,
Une défection incompréhensible. et du Sahara, puis au Moyen-Orient sont présentes dans toutes les fê-
Se peut-il qu’un commis de l’Etat grâce aux Fatimides, les fon- tes. Basés sur les percussions et les
sabote une activité défendue par l’Al- dateurs du Caire. Intitulée «Si le poèmes, leurs chants ressemblent à
gérie ? Des malentendus avec la La ville de Tlemcen renoue avec l’activité culturelle Mouloud m’était conté», une expo- ceux des Khalate de Kabylie ou des
ministre de la Culture peuvent-ils fatimide, qui célébrait la naissance du Tlemcen a célébré à sa manière El sition organisée à la Maison de la Messamaâ d’Alger et de Blida. Lalla
expliquer la fuite en avant ? Il y Prophète (QSSSL) dans la matinée à Mawlid dans les mosquées. Elle s’est culture de Tlemcen restitue le dé- Fatma, 72 ans, puise tant dans le
a beaucoup de retard dans l’exé- travers une tournée dans les mos- appuyée également sur les zaouias but de la célébration de cette fête hebdaoui que dans le reggani.
cution des projets pour une quées. «Des actes culturels qui font Alaouia et Belkaïdia, fort présentes religieuse. Cela commence au Mé- Les textes, non encore écrits, sont
manifestation culturelle qui aurait partie du patrimoine immatériel. dans la région. «Lecture du Coran, chouar du temps de la dynastie zianide transmis par voix orale. Lakhoua-
dû commencer au début de l’année. Nous n’avons rien fait lundi soir. Madih puis dourous. Le programme jusqu’au fameux Sbou de Timimoun ne de Maâtkas font, eux, dans les
Des retards imputables, en grande C’est par respect à nos familles. Le nocturne se poursuit jusqu’au dans le Gourara (là ou le sultan Abou chants religieux masculins sans
partie, à l’incroyable bureaucratie dîner du Mawlid est important. De lever du soleil. Il y a aussi des Hamou Moussa II a fui vers 1372, aucun instrument. Tout est construit
qui règne à la wilaya de Tlemcen. Le la même importance que le dî- déplacements entre mosquées, ceux chassé par les Mérinides). Les sur les variations des voix, une
maître de l’andalou, Ahmed Serri, ner de Noël pour les chrétiens», a appartenant à différentes zaouias. familles d’At Ba Hamou des des particularités de l’art lyrique
a prêté sa voix, accompagné d’une expliqué Khalida Toumi. Elle C’est une particularité de Tlemcen», Ksour Touat Gourara seraient des kabyle. El Ferda de Béchar, qui
chorale, à un chant religieux inspiré a rappelé qu’El Mawlid est nous a expliqué Omar Benaïcha. descendants de ce roi tlemcénien. ne sont plus à présenter, et les
de la tradition algéroise du M’dih particulièrement célébré dans les vil- El M’Nara de Cherchell et de Mi- Même si des précisions manquent Aïssaoua de Annaba et de Constan-
matinal au mausolée de Sidi lages de la Kabylie, dans le Sud liana étaient présentes, dans encore aux objets exposés, on ap- tine ont donné une autre chaleur à une
Abderrahmane. «Sbah el mouloud» et dans les grandes villes. La nuit l’après-midi, à la placette du Mechouar, prend à travers cette exposition que soiréehivernaleparticulièrementfroide.
est une tradition datant de l’époque du lundi, la zaouia El Hibria de en plein cœur de Tlemcen. Ces l’utilisation des feux d’artifice et Fayçal Métaoui

VU À LA TÉLÉ

Le temps des lampistes Par A. Merad

Q
uand il reste à l’Unique que des expé- de la démocratie et de la liberté d’opinion qui ne de la contestation, dénonce avec la plus grande se contenter du triste rôle de baromètre de la
dients datant des années de plomb pour sont jamais démentis, n’ont réussi à peser sur vigueur le parti pris flagrant de la Télévision République», écrit-il. M. Zenati affirme encore
faire face à la situation nouvelle créée le comportement suicidaire des décideurs du algérienne «qui a tordu les faits et occulté la «qu’en décrétant que la marche du 12 février est
par la lame de fond qui secoue actuellement les boulevard des Martyrs. De deux choses l’une : réalité». L’ancien président de la LADDH accuse celle des archs et en accusant les organisateurs
régimes totalitaires dans le monde arabe et qui ou ces recommandations pourtant très officielles l’Unique de pratiquer honteusement la politique d’être à la solde de l’Union européenne, notre
évidemment n’épargne pas l’Algérie, c’est qu’il sont purement virtuelles et donc prises juste pour de l’intoxication et de la manipulation. Pour lui, lambertiste use d’une technique idéologique de
n’y a plus aucun espoir de voir cette «boîte» se la galerie, ou bien alors c’est cette tête pensante la Télévision nationale ne saurait être autre chose dissuasion chère aux dictatures des années 1970
réconcilier avec elle-même pour s’affranchir de l’Unique qui, en voulant être plus royaliste que la télé des Algériens et des Algériennes et et qui consiste à brandir le spectre de l’ennemi
des pesanteurs idéologiques qui la maintiennent que le roi, s’avère plus que jamais atteinte d’une non celle du pouvoir. Dans cette course frénéti- intérieur et extérieur».
dans un état de soumission perpétuel au pouvoir maladie incurable, un égocentrisme dangereux que dans laquelle se sont engagés les courtisans La patronne du PT en a pris pour son grade, mais
malgré les recommandations venues d’en haut qui peut, face à la somme d’imprévus, lui coû- de tous bords pour prendre la défense systémati- va-t-elle pour autant se résoudre à changer d’atti-
invitant les médias lourds à être plus «ouverts» ter très cher. Au moment donc où les Algériens que du régime en place, le rôle que s’est attribué tude en fonction de l’évolution des événements,
sur les événements. attendaient de voir les initiateurs de la dernière Louisa Hanoune est certainement le plus insolent elle qui a demandé au président de la République
On pensait que l’instruction du premier magis- marche populaire organisée à Alger, pour exiger qui puisse être dans une conjoncture politique de parler au peuple lorsque la rue grondait ?
trat du pays, incitant la Télévision et les radios un changement du régime, marche violemment effervescente qui incite plutôt à de la modéra- Rien n’est moins sûr, mais dans l’affaire, c’est
d’Etat à une plus grande liberté d’expression en réprimée par un impressionnant service de sé- tion, voire à plus de circonspection. Celle qu’on l’Unique qui mérite tous les affronts pour la par-
direction notamment de l’opposition politique curité, venir à l’écran exposer les arguments de appelait il n’y a pas si longtemps la passionnaria tialité tendancieuse de ses communications. Le
jusque-là complètement muselée, allait servir leurs revendications et expliquer comment les semble avoir définitivement choisi son camp en jeu est d’autant plus dangereux aujourd’hui qu’il
de quitus au petit écran national pour se mettre à choses se sont réellement déroulées à la place du se mettant carrément du côté des gouvernants. participe d’une action d’intox, d’avance vouée
jour et donc commencer à assurer correctement 1er Mai, ils eurent droit aux discours récurrents La télé lui accorde aisément de la place pour à l’échec. Les responsables de l’Unique qui ont
et véritablement sa mission de service public. des sempiternels lampistes du pouvoir qu’on sort vilipender la contestation qui vient de la rue, et une chance de réhabiliter la vocation première
Peine perdue, car ni les tentatives du ministre de à chaque occasion des pochettes surprises pour c’est fort pertinemment que l’ancien député FFS, du petit écran ne pourront pas dire demain qu’ils
la Communication pour essayer de profession- taper sur l’opposition et qui, à force de faire dans Djamal Zenati, lui a répondu au détour d’une ne savaient pas. Sur une chaîne d’info continue
naliser le travail des journalistes, ni la démarche, le mensonge et l’invective, finissent par devenir interview accordée à notre journal en des termes française, un journaliste de la télévision d’Etat
bien que tardive, du président de la République franchement ridicules aux yeux de l’opinion très pointus : «L’ancienne militante acharnée tunisienne a demandé pardon au peuple pour
à lâcher du lest en matière de communication publique. C’est au demeurant à juste titre que de la révolution internationaliste a apparem- avoir sous-estimé le cours de la révolution qui a
pour se prémunir des signes de révolte en faveur Ali Yahia Abdennour, l’une des figures de proue ment revu très à la baisse ses ambitions pour emporté Ben Ali. A. M.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 23

JEUX - DÉTENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Similitudes 2.Jeune étourdi. Quinze sur 15 N° 2817
Mots Croisés N°2817
Avant patres. Bas de gamme 3.Bosse dur. Réunion d'étoilés.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
Posture de yoga 4.Note. Exclusion 5.Armée médiévale. C'est-
à-dire. Morceau chanté par une seule personne. Pouffe 6. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Médicament liquide. Assemblée 7.Lettre. Rendit sain. 2
I
Feuilleté. Premier veto 8.Article espagnol. Evincée 9.Arme II
blanche. Angoisse 10.Explosif. Réfléchi. Vieux camp. Possède 3
III
11.Lac de Lombardie. Tuer 12.Chose latine. Item. Lac des 4 IV
Pyrénées 13.Mèche rebelle. Pronom. Plante grasse. Début
5 V
d'adieu 14.Bêtise. Droit du premier 15.Disposée. Moitiés d'an-
née. 6 VI
VERTICALEMENT : 1.Retour en arrière 2.Eléments de VII
7
construction. Etalon au golf 3.Pronom. Ecrémage. De la même VIII
mère 4.Sport de massifs. Agent de liaison. Chef œuvre. Héros 8
IX
de S.-F. 5.Maladies contagieuses. Titre féodal 6.Manganèse. 9 X
Outil de dessin. Courbée. Mesure itinéraire 7.Etre grand
10 HORIZONTALEMENT
ouvert. Cougouar. Lettre grecque. Avant la matière 8.
Camélidés. Plat italien 9.Contracté. Livre saint. Réfléchi. 11 I- Malveillantes. II- Qui s’applique à tous les cas. III- Aérien-
ne - Changement de timbre. IV- Bon vouloir - Restaurant à
Mémoire vive 10.Partie de poulet. Déforme 11.Ragoût de 12 étoiles. V- Attaquer. VI- Un cours que l’on peut sauter - Dis-
haricots. Indique une soustraction 12.Fromage. Comme un convenir. VII- Athée - Un vrai gouffre. VIII- Rigueur.
13 IX- Marque la matière - Œuf de pou . X- Réactivées.
ver. Musique. Catégorique 13.Fondateur de l'Oratoire italien.
Moitié de roi. Strontium 14.Renforce une affirmation. Fils 14 VERTICALEMENT
d'Apollon. Petite patronne. Résine de pharmacie 15.Drame 1- Propager. 2- Personne exaltée. 3- Pays d’Afrique - Papillon
15 attrapé en ville. 4- Plante des prés - A un rang indéterminé.
jaune. Etais en tête. Apres.
5- Arbre fruitier. 6- Une sacrée époque - Réfléchi - Grain de
SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENT : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.SIGNIFICATIVE 2.ARROGANTS. DICTE 3.NO. chapelet. 7- Vieilles manies - Etre digne de. 8- Distancer -
1.SANGUINOLENTE 2.IRONT. OUIRAIENT 3.GR. ENREGISTRE RUT. ESCADRON 4.GNOME. UNIR. EIRE 5.UT. ELAGUERAS 6. Segment d’ADN. 9- Envoyés à la chambre - Pas manifesté -
Règle. 10- Etre du présent - Tranches de temps.
4.NORMES. LU. TOI 5.IGUE. TUE. NOTE 6.FAT. EASTMAN. NE 7.IN. ESTAMINET. NEF 7.NON. US. RALENT 8.OURLET. ET. TU. PR 9.
ULM. OIES. NA 8.CTENAIRE. ASTI 9.ASSIGNATION. TAS 10.CRUEL. LIEU. MO. ISE. RAD 10.ERG. MAISONNEES 11.NAIT. NE. NOTRE
SNOB. CE 11.IDA. ETETENT. RUS 12.VIDER. NU. ERS 13.ECRIANT. 12.TISON. SA. SLIP 13.EETION. ST. LOI 14.NR. TENTACULE 15. SOLUTION N° 2816
REELLES 14.TORSE. PAS. IO 15.GENE. FARD. EPICE. STERE. AISES. SUE.
HORIZONTALEMENT
I- ROTTWEILER. II- EPREINTES. III- FIA - ASTI.
Biffe Tout N° 2817 ALACRITE - ASSAUT - BANDITISME - IV- RADICALE. V- ACE - HALER. VI- CERF -
RISEE. VII- TE - RE - NU. VIII- ESPERANTO. IX-
BLAGUEUR - CANTON - CASCADEUR - ALIGNE. X- RA - EN - ETUI.
F I T A N I G A M I A G E M E RÈGLE DU JEU
DANGER - DAURADE - EDIT - EVITER -
E R E T O U C H E N R R O T E Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
FAILLITE - FRATERNITE - GEANT - GRIEF -
P T R E G N A D A I U L I M L liste que vous retrouverez 1- REFRACTEUR. 2- OPIACEES. 3- TRADER - PA.
dans la grille, en utilisant HALEINE - HIER - IMAGINATIF - LIGAMENT - 4- TE - FRELE. 5- WINCH - ERIN. 6- EN - AAR - AG.
T P I R E T I V E T L N R A E MOLLET - MOUSSON - NAIN - NIRVANA - 7- ITALLIENNE. 8- LESEES - TET. 9- EST - RENO.
tous les sens possibles. Les
N R N R N B R F U E R O N B N 10- IF - EU - GI.
lettres qui n'auront pas été NUIT - ORDURE - ORME - PASSIONNEL -
E E O N C I A S T E R G O L N cochées serviront à former PRETOIRE - REMISSION - RETOUCHE -
M T T A N A T N T O E E S A O le mot défini ci dessous. SUTURE - TERMITE - TRIVIAL Fléchés Express N° 2817
A O N I F R L A D P I A S G I
dessein nations arbre à phobie de
G I A N I A R A E I H N U U S DÉFINITION réfléchi glands rues agent de
I R C V L F I E A T T T O E S action acide ouverture de liaison
Collection d'armes d’arracher
L E I T I D E L R S I I M U A nucléique grincement la bouche
(8 lettres)
D A U R A D E N L U S M S R P
L E N I E L A H U I D A R M I Solution Biffe Tout
C A S C A D E U R I T R U E E précédent :
N O I S S I M E R E T E O T T dock
CEREMONIE
habituer
En vous aidant de la définition du mot encadré, com-
Tout Codé N° 2817
plétez la grille, puis reportez les lettres correspon-
à la mer

Définition dant aux bons numéros dans les cases ci-dessous et symbole
du mot encadré vous découvrirez le nom d’un personnage célèbre.
Garnir abondamment, remplir de.
col des
1 2 3 4 5 6 1 7 2 3 2 8 9 concepts
Alpe

2 10 5 6 7 9 5 6 11 12 2 13
P tribunal des
criminels
11 14 1 15 13 1 1 11 7 5 15 de guerre

5 8 9 14 1 13 5 14 3 4 réfléchi
temps des poisson
en couche
glaces
1 16 12 13 15 2 8 15 13 2 6 17 très violent
X
3 1 7 6 4 2 9 13 7 2 tour
symbolique
14 1 14 12 12 14 15 14 16 1
bon pour
9 3 14 18 2 7 14 1 2 8 2 le service cœur de
feuilletées
hirondelle bébé
2 9 14 10 2 14 4 16 1 6 7 de mer
personnel

6 1 18 2 8 9 14 19 7 2 grand
tonneau
1 13 2 9 14 15 19 2 7 2 7 fin de
verbe article de
négation
recueil Tolède
1 13 15 19 14 1 16
de lois
4 5 19 1 13 8 18 2 1 défunt
tel un ver
depuis peu
SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : REPRISE - DIANE KRUGER
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENTS :
caducités
HORIZONTALEMENT : PERDITION / TORCHONS / SA / ETEND / MUTEE / UT / COR / AIR /
RITES / RI / APN / SURES / HEP / NA / CORIANDRE /PLAIES / GENEE / NIS / RUSAT / NE
VERTICALEMENT : METAMORPHOSER / RO / URINER / NU / ADRET / PIPES / ICTERES /
ALEA / ATHEE / SUNNA / ION / RADIN / CONDUIRE / REIN / NS / TRISTESSE. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 25

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT LA MONTÉE DES SERVICES MOBILES Découverte
Des joueurs de l’EN «A’» d’une
boycottent la presse
Pour des raisons inconnues, plusieurs joueurs de
Les smartphones ont la cote canalisation
datant de
l’équipe nationale «A’» actuellement au Soudan, où
ils participent à la phase finale du Championnat
d’Afrique des nations, ont boycotté les journalistes de
au Congrès de Barcelone la période
byzantine
L
la presse nationale présents à Khartoum. a mobilité et la communication
Le droit à l’information comme stipulé dans le sans fil envahissent les objets Une canalisation
règlement de la FIFA a été bafoué par des joueurs, en du quotidien, les services à la d’eau potable datant
panne certainement de communication. Des «probablement» de
santé et la gestion de la maison. Les
situations pareilles doivent être sanctionnées par qui la période byzantine
exemples d’applications foisonnent vient d’être découverte
de droit, car il n’est pas normal de tolérer des au Mobile World Congress de Bar-
attitudes qui frisent le ridicule. Grassement payés, «en bon état» dans la
celone. La mobilité est cette fois bel localité d’Oum Ali (35
ces joueurs sont aussi en devoir de se plier aux et bien sortie du téléphone. Malgré
règlements en vigueur qui précisent km de Tébessa), a-t-on
toute son intelligence embarquée, le appris du responsable
que : «L’entraîneur et les joueurs doivent participer smartphone se fait simple relais de de l’antenne locale
aux activités médiatiques d’après-match.» Une zone communication pour les objets du de l’Office national
mixte a été instituée dans ce cadre, que le presse quotidien. Les experts participant à de gestion et
respecte scrupuleusement ce Forum prévoient une croissance d’exploitation des biens
exponentielle de la demande en nou- culturels protégés.
Un sifflet pour chaque velles applications et en contenus
innovants sur le mobile dans la région
Cette conduite qui
contient encore de l’eau
manifestant MENA et en Asie durant les trois potable a été construite

PHOTO : D. R.
prochaines années et ce, en raison des en brique pleine et
Pour exprimer leur rejet du système, certains en pierre. Découverte
membres de la Coordination nationale pour le améliorations et des innovations sur
les réseaux de télécommunications fortuitement lors de
changement et la démocratie (CNCD) semblent avoir terrassements effectués
trouvé le moyen idéal pour à la fois se faire entendre mobiles, les équipements et les nou-
veaux services mobiles. dans le cadre de
et éviter les coups de matraque des éléments des l’Internet pour finalement aboutir sur des smartphones reste très lucratif à travaux de protection
services de sécurité. Selon des sources proches de Le bureau d’études et de recherches un téléphone multifonctions, comme double titre.
Nielsen a élaboré quelques prévisions de la ville contre les
l’organisation qui rassemble de nombreux acteurs de l’iPhone, le Blackberry, le Windows Premièrement, parce que les clients inondations (aussitôt
la société, ceux-ci ont en effet préconisé à ce que qui démontrent, qu’à la fin de l’année Phone.A en croire les récentes études qui troquent leur mobile traditionnel stoppés à cet endroit),
samedi prochain, jour de la nouvelle marche de la en cours, les ventes de smartphones, sur ces téléphones mobiles, ce per- pour un smartphone passent sur un cette canalisation
CNCD, chaque manifestant soit muni d’un sifflet. sur le marché américain, dépasse- fectionnement des usages suscite un forfait plus cher. desservait en eau
Ainsi, ces acteurs ont préconisé à ce que la population ront celles des téléphones dotés de engouement auprès des consomma- Deuxièmement, c’est un moyen de potable plusieurs
ne s’arrête de siffler que lorsque le pouvoir fera caractéristiques et d’options précises. teurs. Une incroyable vitesse d’adop- retenir les clients. SFR le sait bien : en villages et cités
réellement ses bagages. L’idée étant bien de dire, de Les marchés européen, asiatique et tion et d’adaptation de la société au 2008, il avait perdu près de 150 000 antiques de la région,
manière toute symbolique, que le peuple ne joue plus moyen-oriental, connaîtront, quant à téléphone mobile. Il touche quasi- clients au profit d’Orange, alors seul a indiqué la même
et que le moment est venu de siffler la fin de la partie. eux, une augmentation de la demande ment toute la population. Les écrans opérateur autorisé à vendre l’iPhone, source, notant qu’une
Et dire que l’on reproche aux Algériens de ne pas avoir sur les applications et les contenus mission sera dépêchée
sont aussi de plus en plus grands. Une avant qu’une décision de justice ne
suffisamment d’imagination… nouveaux utilisables via le mobile. du ministère de la
sophistication qui n’a pas rebuté le vienne casser cette exclusivité.
Lors du dernier trimestre 2010, il consommateur. Toute cette évolution se rapproche Culture pour établir
L’imprimerie officielle s’est vendu dans le monde davantage
de smartphones que d’ordinateurs
En quoi ces portables de nouvelle
génération changent-ils notre vie ? Ils
de la formule attribuée à Bill Gates :
«l’information au bout des doigts».
avec plus d’exactitude
la datation de ce
«finance» un licenciement ! Les statistiques d’IDC sont sans
appel : 100,9 millions de téléphones
sont un lien avec les proches, mais ils Elle permet de repousser les limites
vestige. Quatre sites
archéologiques datant
abusif intelligents contre 92,1 millions de
permettent aussi de gérer, d’organiser
son quotidien personnel et profes-
de l’intelligence, d’aller plus vite
dans la compréhension du monde, de
des périodes romaine
PC. En 20 ans, le téléphone a connu et byzantine avaient
A l’heure où la gestion rationnelles des deniers sionnel, d’avoir un accès immédiat se connecter individuellement à tous été découverts aussi
publics revient comme un leitmotiv dans le discours une fulgurante évolution. Du simple à l’information, de consommer de les savoirs et d’approcher d’un peu
texto, on est passé au coup de fil, dans cette région durant
des nos responsable, à l’imprimerie éponyme on ne plus en plus par des achats sur le net plus près la vérité... ces deux dernières
semble pas faire cas de cet impératif. Pour cause, cet puis à l’appareil photo, à la vidéo, à et même de se déplacer. Le marché Kamel Benelkadi années, a-t-on rappelé,
établissement public qui a limogé abusivement un de soulignant que la région
ses cadres depuis 2006, préfère payer 5000 DA/jour d’Oum Ali dispose d’un
au lieu de réintégrer l’employé en question. Pour CRI DE DÉTRESSE important potentiel
avoir refusé d’appliquer un premier jugement de archéologique composé
justice rendu le 23 mars 2008, l’imprimerie officielle
vient d’être condamnée à verser 5000 dinars chaque
jour à compter de la date de notification de la
décision, à savoir le 7 octobre dernier. Sa direction a
La vue d’un bébé en jeu d’une cinquantaine
de sites dont l’huilerie
romaine de Berzguene,
construite sur deux
’est un véritable cri de dé- conclu ne rien pouvoir faire pour tion. Pourquoi «cette fois ?», tout
même demandé à la justice, en vain, d’indemniser le
cadre au lieu de le réintégrer dans son poste.
L’imprimerie officielle s’acharne ainsi à mettre dehors
coûte que coûte le jeune cadre au mépris de la loi.
c tresse que lance aux autorités
médicales concernées, et en
priorité au ministre de la Santé, un
sauver le bébé. C’était, à l’évidence,
une condamnation en règle que les
parents refusaient d’accepter.
simplement parce que la première
prise en charge de trois jours (…)
délivrée pour une admission à l’hô-
niveaux.

Souffrances
citoyen algérien, en l’occurrence
M. Aïssaoui Kamel, pour essayer de
C’est donc pour tenter l’impossible
qu’ils se sont résolus à acheminer
pital Necker, en dépit du refus des
parents d’aller dans cet établisse-
d’une fillette
Médias lourds : quelle sauver d’une probable cécité sa pe- le bébé vers la fondation Rothschild ment, n’a servi à rien. Une fillette, âgée de
ouverture ! tite fille, un bébé né prématurément.
En fait, c’est en direction particuliè-
où ce dernier a été admis d’urgence.
Les parents ne pouvaient espérer
L’opération subie par la petite fillet-
te a été, soulignons-le, entièrement
trois ans et demi, est en
train de dépérir à
Le président Bouteflika a parlé de l’ouverture des rement des responsables de la CNAS meilleur résultat de leur obstination aux frais des Aïssaoui, une facture l’hôpital de Sétif.
médias lourds. Avant lui, le ministre de la que ce dernier s’adresse de nouveau puisque, grâce à la promptitude des assez lourde que la CNAS à ce jour Victime d’une grave
Communication a évoqué une prochaine introduction pour les sensibiliser sur la gravité du chirurgiens de la fondation sus- refuse systématiquement de couvrir. brûlure à l’eau chaude,
des débats politiques à la radio et la télévision. Mais cas de sa petite fille qui doit impéra- nommée, ils ont pu constater un Un refus qui reste incompréhen- elle a besoin d’une prise
dans la pratique, l’appel officiel à l’ouverture est tivement retourner au mois de mars réel et salutaire rétablissement de la sible aux yeux des parents dans la en charge par des
interprété différemment. Sinon, comment expliquer la prochain à la fondation Rothschild vision de leur bébé. mesure où le dossier du bébé a reçu médecins spécialistes.
décision des responsables de la radio nationale de de Paris pour un contrôle ophtal- Un vrai miracle qui n’était cepen- l’aval de toutes les commissions A cet effet, trois
supprimer de la grille des programmes de la Chaîne I correspondances par
mologique vital, suite à l’opération dant qu’un début dans le processus spécialisées au niveau du ministère
l’émission «Maqha Essahafa» qui est un espace de fax ont été adressées à
des deux yeux qu’elle a déjà subie de guérison définitive qui demande et des hôpitaux algériens pour un la clinique des brûlés de
libre débat, qui permet aux journalistes de la presse d’urgence dans cet établissement et encore une autre intervention et transfert d’urgence à l’étranger. Il
nationale de débattre en toute liberté des sujets l’avenue Pasteur, à
qui a donné des résultats plus que un autre contrôle. D’où cet appel faut que l’on sache, pour terminer, Alger, mais sont restées
d’actualité nationale. Une émission qui a pourtant un
prometteurs. Il faut rappeler que le pressant du papa en direction de que le bébé n’est pas venu au monde sans réponse, indiquent
large public. Est-ce un simple excès de zèle de la part
des responsables de la radio nationale, ou une bébé avait été envoyé une première la CNAS pour faire admettre le aveugle. des responsables de
volonté délibérée d’interdire toute expression libre fois avec une prise en charge médi- nourrisson dans le même établisse- Née prématurément avec une sœur l’hôpital de Sétif. Les
dans les médias lourds ? Il est à souligner également cale de… trois jours accordée par la ment hospitalier, en l’occurrence la jumelle, la petite fille a été mise parents ne savent plus
que l’émission «Invité de la rédaction» de la Chaîne III même CNAS, mais dans une autre Fondation Rothschild de Paris, mais en couveuse dans un hôpital de la où s’adresser et lancent
n’est jamais ouverte à l’opposition. Une liste d’une structure, à savoir l’hôpital Necker avec cette fois une prise en charge banlieue d’Alger. Suite à une négli- un appel de détresse
dizaine d’invités repasse tour à tour l’antenne depuis où les médecins se sont déclarés in- conséquente à la mesure des espoirs gence, elle a perdu la vue alors que pour venir au secours de
le début de l’émission. compétents en la matière et ont vite suscités par la première interven- sa sœur n’a pas survécu. A. M. leur fillette.

Site web : http://www.elwatan.com E-mail :


El Watan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan
Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar -
Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprime- Les manuscrits, photographies ou tout autre
Édité par la SPA “El Watan Presse”
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. rie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : à la rédaction ne seront pas rendus et ne
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. feront l’objet
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 26

SPORTS
LIGUE DES CHAMPIONS D’EUROPE GOAL-BALL
L’EN au
Tottenham surprend tournoi de
Manchester
l’AC Milan chez lui chahuté par son public, qui conspuait tête arrêtée d’un superbe plongeon
L
a sélection nationale algérien-
ne de goal-ball, composée de
quatre joueurs, prend part du
ses mauvais choix. Le jeune Brésilien par Heurelho Gomes (60’). Avant ce
a alors partagé le front de l’attaque avec coup d’accélérateur milanais, Totten- 14 au 20 de ce mois au traditionnel
Zlatan Ibrahimovic. Mais aucun n’était ham avait plutôt dominé le début de tournoi de Manchester en Angle-
dans un grand jour et ils n’ont pas match. Aaron Lennon, dangereux sur terre, qui a été délocalisé cette an-
pesé sur l’axe William Gallas-Michael son côté droit, a plusieurs fois mis la née à Sheffield. Il y a lieu de noter
Dawson. Un but a été refusé à Ibra pour panique dans la défense et fait passer qu’une équipe de goal-ball doit être
une poussette sur un défenseur dans le une sale soirée à Luca Antonini. Le composée de six éléments, mais
temps additionnel (90’+3). Milan a aussi perdu tôt son gardien, pour cause de problèmes financiers,
Christian Abbiati, blessé aux cervi- la Fédération algérienne handisport
ABBIATI À L’HÔPITAL cales en retombant et remplacé par a été contrainte de revoir à la baisse
Le ton est encore monté d’un cran Marco Amelia (17’). Abbiati a été éva- son effectif.
PHOTO : D. R.

après un tacle les deux pieds décollés cué vers un hôpital pour des examens. Huit nations participent à cette
de Mathieu Flamini sur Vedran Cor- Harry Redknapp aussi avait des bles- compétition, il s’agit du pays or-
luka (55’), qui méritait sans doute un sés, et a dû composer sans son joyau, ganisateur, de l’Allemagne, de la
carton rouge (le Croate est sorti bles- Gareth Bale, qui avait signé, ici-même, Grèce, de la Turquie, de la Slovénie,
Robinho n’a rien pu faire devant la rigoureuse défense de Tottenham
sé), mais l’arbitre français, Stéphane un triplé retentissant contre l’Inter en de la Suède, de l’Espagne et de
ottenham a pris une option sur les grand match à San Siro, où il s’est déjà l’Algérie. Il faut souligner que les

T quarts de finale de la Ligue des


champions en battant l’AC Milan
à San Siro (1-0), sur une contre-attaque
incliné contre la Juventus Turin et l’AS
Rome (en coupe et en championnat).
Le match a vraiment commencé en se-
Lannoy, n’a donné qu’un jaune. Mario
Yepes, titulaire grâce au décalage de
Thiago Silva au milieu de terrain,
a failli marquer deux fois, d’abord
poules (pour une défaite 4-3), et avec
Luka Modric diminué par une appen-
dicite et entré pour les 20 dernières
minutes. S’ils sont là au retour, Milan
cinq derniers pays cités sont quali-
fiés pour les Jeux mondiaux d’An-
talya en Turquie qui se dérouleront
du 1er au 11 avril 2011. L’entraî-
éclair récompensant son état d’esprit conde période, quand Pato a remplacé sur une tête qui prenait le chemin de va vraiment devoir se surpasser pour se
offensif autant qu’elle sanctionnait un Clarence Seedorf peu inspiré et la lucarne (50’), puis sur une autre qualifier. AFP neur national, Bettahrat Mohamed
l’atonie des Rossoneri. Une remon- nous précisera : «Notre objectif est
tée de balle supersonique d’Aaron d’améliorer la qualité de jeu aussi
Lennon, qui a servi Peter Crouch seul
face au gardien (80’), a offert une
Record pour Raul, ballottage favorable pour Schalke bien au plan collectif qu’individuel.
Ce sera un bon test pour nous avant
victoire méritée aux Spurs pour leur L’attaquant espagnol Raul a permis à Schalke de le mercredi 9 mars à la Veltins-Arena. Avant ce but, la compétition mondiale.» Rete-
première participation à la C1. Le feu ramener le nul (1-1) de Valence en égalisant en seconde Valence avait logiquement ouvert le score par Soldado, nons que lors de l’édition de 2010
d’artifice annoncé entre deux équipes période, devenant ainsi le meilleur buteur de l’histoire auteur de son 6e but de la saison en C1, qui avait nos représentants se sont classés
très offensives n’a pas eu lieu. Sous la des coupes européennes avec 71 buts, mardi, en 8es devancé le gardien allemand Neuer pour reprendre un deuxièmes à ce même tournoi.
pluie glacée de San Siro, seul le défen- de finale aller de la Ligue des champions, au stade bon centre venu de la gauche du Français Mathieu (17’). Enfin, nous saurons que le prochain
seur Mario Yepes s’est créé deux gros- Mestalla. L’ancienne idole du Real Madrid, qui avait Les Espagnols, qui pourront s’en vouloir d’avoir gâché stage de l’équipe nationale est fixé
ses occasions de but (50’, 60’) pour les rejoint Gelsenkirchen l’été dernier après 16 saisons plusieurs occasions, notamment par Aduriz (34’, 53’, du 17 au 29 mars prochains en
siens. Il faudra proposer autre chose à au sein du club merengue, a égalisé contre le cours du 78’) ou Banega (48’), devront impérativement marquer Pologne, avant que les athlètes ne
Londres dans trois semaines. Leader jeu (64’), marquant son 69e but en C1 et placé Schalke lors du match retour pour espérer se qualifier pour les rallient la Turquie afin de prendre
de la Serie A, Milan, a encore raté un en ballottage favorable avant le match retour prévu quarts de finale. AFP part aux Jeux mondiaux. S.R.O.
El Watan - Jeudi 17 février 2011 - 27

SPORTS
CHAN 2011. ALGÉRIE – AFRIQUE DU SUD MOULOUDIA D’ALGER
Le Doyen patine
■ Ligue 1 - 14e J
Samedi (14h30)
Les Verts se L
e Mouloudia fait du surplace après sa défaite face aux «ar-
tistes» harrachis, en restant scotché à la peu reluisante 11e
place. Les camarades de Zeddam, qui, pourtant, évoluaient,
WAT - CABBA
USMH - MCO
MCS - ASK
préparent à huis clos non seulement au complet, mais aussi en supériorité numérique, ont
complètement raté leur sortie et compromettent quelque peu leurs
chances dans la course au titre, quand bien même le championnat est
encore long, voire pénible. Face à un adversaire volontaire à souhait,
bien concentré et très déterminé, les Mouloudéens paraissaient faire
USMB - MCA de la figuration, car incapables de créer le moindre danger, comme le
JSK - MCEE reconnaît leur coach qui ne comprenait pas l’attitude de ses joueurs,
USMA - ASO (reporté) «pourtant habitués à de plus fortes pressions et un adversaire autre-
ment plus entreprenant et devant un public hostile plus important».
ESS - USMAn (reporté)
Et de préciser : «On n’a pas assez joué et pour preuve, lorsque des
JSMB - CRB (reporté) opportunités de but se sont offertes à nous, nous n’avons pas su
donner la balle qui convient et faire le décalage approprié.» Ainsi,
■ Ligue 2 – 15e j ce sont trois points qui partent en fumée, avec comme conséquence
l’installation du doute après la lueur d’espoir en Ligue des champions.
Demain (15 h) A propos de la crise qui secoue le vieux club algérois suite à la va-
cance du poste de PDG de la SSPA, nous avons été destinataires d’un
ESM - ASMO communiqué, qui nous apprend que le conseil d’administration s’est
réuni hier en session extraordinaire et qu’il a arrêté un certain nombre
CAB - SAM de dispositions relatives à l’organigramme de la SSPA sous tous ses
USB - ABM aspects, et à l’appel de «partenaires puissants disposant de moyens

PHOTO : EL WATAN
NAHD - CSC financiers conséquents». Par ailleurs, le CA «considère que la pré-
sence active dans ses rangs de Rachid Marif s’avère incontournable et
JSMS - USMBA hautement souhaitable, il lui réitère son attachement sans réserve et sa
PAC - MSPB totale confiance et lui souhaite de continuer à participer de manière
OM - CRT accrue à l’action de rénovation et de réhabilitation» du MCA. A. R.
MOC – RCK Les Verts prêts pour le rendez-vous de demain
vingt-quatre heures du se contentera d’un point de faudrait d’abord passer l’écueil ES MOSTAGANEM
■ DNA – 13e j
Demain (15 h) A rendez-vous continen-
tal contre l’Afrique
du Sud, la bande à Abdelhak
presse ce matin à l’hôtel Le Co-
ral à Khartoum pour faire l’état
des lieux de l’équipe.
des Sud-Africains qui ont sur-
pris tous les observateurs par
leur jeu chatoyant, résolument
La résurrection
Benchikha effectue sa dernière Le sélectionneur national a tourné vers l’offensive, comme n savait que la rencontre face au SAM était très difficile pour les
Centre-Est séance d’entraînement au sta-
de international de Khartoum
axé son travail sur la récu-
pération et l’Algérie compte
en témoigne la moyenne de
buts inscrits par match (2 buts
O deux équipes, mais l’ESM a réussi à engranger le point du nul
et reprendre confiance en prévision de la suite du parcours. En effet,
Hamra - NARBR
pour mettre en place le schéma un jour de repos de plus que par match, ndlr). Le milieu après une entame ratée de championnat, contrairement aux saisons
EC - MCM tactique à adopter lors de la son adversaire, ainsi que sur de terrain ententiste, Khaled précédentes, les dirigeants mostaganémois ont tenté de redresser la
USMK - WRM rencontre. Le onze algérien qui le volet psychologique pour Lemmouchia, parle de chances barre au mercato pour repartir du bon pied. Six recrues au total, à
ABS - ASAM connaîtra le retour de Laïfaoui libérer les joueurs afin que ces égales. «C’est du 50/50. Ils savoir Chellali, Laroussi, Zerouali, Meguenni, Henni et Zitouni sont
et Meftah va prendre très au sé- derniers puissent se transcen- ont une bonne attaque et nous venues renforcer le groupe qui souffrait surtout dans le compartiment
NCM - MOB rieux le rendez-vous de demain der et bousculer cette équipe avons une bonne défense», a-t- offensif. Les années auparavant, l’Espérance jouait les premiers rôles
ESG - USMAB (15h, heure algérienne) dans sud-africaine réputée pour son il déclaré à propos du match, malgré les problèmes que vivaient les joueurs ; l’on se rappelle des
USMS - JSD (14h30) l’espoir de passer l’écueil des jeu offensif à outrance. Il a avant d’avouer que les joueurs grèves qu’ils observaient pour réclamer leur dû, mais les résultats
Sud-Africains qui ont annoncé organisé une séance vidéo avec sont hyper motivés pour rele- étaient largement supérieurs à ceux enregistrés cette saison, ce qui a
Centre-Ouest la couleur dès le premier tour les joueurs pour décortiquer ver le défi et passer le cap des suscité moult interrogations chez les supporters qui attendaient da-
avec trois victoires en autant de le jeu de l’équipe de Simon quarts de finale. vantage cette saison. Si on jette un coup d’œil à l’effectif, l’on revient
JSMC - RCBOR matches. Ngomane, qui a récemment Enfin, selon les échos par- à ce qu’avait déclaré l’ancien entraîneur Mustapha Heddane, qui avait
IRBMa - WAB Le sélectionneur national qui fêté son 47e anniversaire. L’Al- venus du Soudan, le comité déploré le départ de six titulaires, à l’image de Touaoula, Madouni,
USR - ZAST n’a pas tari d’éloges sur son gérie, qui participe pour la pre- d’organisation du Champion- Medjahed, Elargi, Kechaïri et Kebaïli, affirmant «qu’il faut du temps
adversaire prépare ce match mière fois à cette récente com- nat d’Afrique des Nations sous pour combler le vide laissé». Côté administration, le mercato a été
JSSa - RCR loin des feux de la rampe. Il pétition réservée aux joueurs la présidence de Issa Hayatou réussi et le titre reste un objectif légitime, alors que l’entraîneur ne veut
IST - USMMH a décidé de programmer les locaux, compte aller loin dans s’est réuni hier à l’hôtel Bordj pas précipiter les choses, expliquant que l’amélioration du classement
OMA - WAM deux dernières séances (hier son aventure. Staff technique Al-Fateh à Khartoum pour faire du club reste en lui-même un objectif. Entre ceci et cela, les supporters
et aujourd’hui) à huis clos. Il et joueurs parlent d’une place le point du premier tour et pré- ne demandent qu’à voir leur club fétiche en première Ligue profes-
Exempt : CRB – Aïn Turck a également annulé la zone en finale, à défaut de remporter parer les quarts qui débuteront sionnelle. Ainsi, pourront-ils espérer le retour au devant de la scène.
mixte, prévue hier. Benchikha le titre. Mais pour y arriver, il demain. S. M. On le saura ce week-end face à l’ASMO. A. Taoui

KHALED LEMMOUCHIA. MILIEU DE TERRAIN DE L’EN

«Ça va être du 50-50»


e milieu international algérien, s’attend à un match difficile contre un adversaire tenant, on partira à égalité avec toutes les autres
L Khaled Lemmouchia, a estimé que les sélec-
tions algérienne et sud-africaine partiront à chan-
qui a laissé une bonne impression lors de ses trois
premières sorties. «C’est un match à élimination
équipes. Je pense qu’on a la qualité pour passer
en demi-finale», a expliqué Lemmouchia avec
ces égales vendredi à 15h au stade de Khartoum, directe, on n’a plus droit à l’erreur. Ce sera diffi- optimisme. Interrogé sur leur adversaire sud-afri-
à l’occasion du quart de finale du Championnat cile pour les deux équipes. Il va falloir bien pré- cain, auteur d’un parcours impressionnant lors
d’Afrique des nations CHAN-2O11. «Je pense parer cette rencontre sur le plan psychologique. de la phase de poules, avec trois victoires en trois
PHOTO : D. R.

que ce sera un match équilibré, ça va être du On a bénéficié de vingt-quatre heures de repos rencontres et surtout une moyenne de deux buts
50-50, où chaque détail aura son importance. de plus que les Sud-Africains, il faut bien se repo- inscrits par match, le sociétaire de l’Entente est
On a peut-être un petit avantage, dans le sens ser pour être prêts le jour du match», a souligné persuadé que ce sera un «sacré client» pas facile
où on joue sur le terrain de Khartoum. On aura l’infatigable milieu du terrain des Verts. «Il règne à manier. «Elle ne s’est pas qualifiée par hasard
plus de repères qu’eux, mais sur un match tout une excellente ambiance au sein du groupe. On en quart de finale. Elle a de grandes qualités, vu leur dernier match face au Zimbabwe, c’est
est possible. J’espère qu’on sera prêts le jour J», avait un peu de pression lors des deux derniers surtout offensivement. Nous aussi on a pas mal une bonne équipe qui joue bien au ballon», a
a déclaré Lemmouchia. Le joueur de l’ES Sétif matches pour passer la phase de poules. Main- de qualités, surtout défensivement. Nous avons ajouté Lemmouchia. APS

ALGER 15° ORAN 11°
15° CONSTANTINE 12°
2° ILLIZI 10°
29°

El Watan
Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 17 février 2011


COMMENTAIRE

Contre-feux
Par Omar Berbiche
ontrairement aux autres régimes arabes

C confrontés à l’épreuve du feu de la


contestation de la rue – lesquels, dans une
vaine tentative de renverser la vapeur, n’ont
pas hésité à mobiliser les partis au pouvoir et leur
clientèle pour montrer que la confiance populaire
leur est toujours acquise – le pouvoir, en Algérie,
n’a pas encore jugé nécessaire, en l’état actuel des
choses, de sortir cette carte de sa manche. Après
Ben Ali en Tunisie, Moubarak et ses baltaguia de
sinistre réputation en Egypte, Ali Abdellah Saleh au
Yémen, c’est au tour du dirigeant libyen Mouammar
El Gueddafi – qui fait face depuis trois jours à un
mécontentement populaire à Benghazi, violemment
réprimé – de faire sortir ses sympathisants dans la
rue. On a vu les conséquences qu’un tel acte plus
qu’irresponsable, criminel, a engendré sur la paix
L’ARPT VEUT ASSAINIR LE SECTEUR DES TÉLÉCOMS civile partout où cette méthode des contre-feux propre
aux régimes faibles a été utilisée pour tenter d’éteindre
les incendies qui se sont déclarés chez eux.

Retrait d’exploitation En Algérie, on n’en est pas encore là. Le pouvoir


semble gérer avec un certain sang-froid la contestation
dans sa formulation politique telle que portée par la
Coordination nationale pour le changement et la

à 34 ISP
’Autorité de régulation de présente décision ne établies et surtout des technologies. L’Etat a en-
démocratie (CNDC). Rassuré sans doute – pour
l’heure, du moins – par le niveau actuel de mobilisation
de l’opposition. Pour le moment, le pouvoir n’a pas
encore éprouvé le besoin de s’engager dans la bataille

L la poste et des télécommu-


nications (ARPT) a décidé
de retirer définitivement les auto-
préjudicie pas au
droit de l’ARPT
de recouvrer,
appliquées dans
les relations
des ISP avec
couragé certaines activités mais
pas assez celle-là. De 1993, date
de l’entrée de l’Algérie dans «le
décisive de la rue. Il préfère en découdre avec le
mouvement de contestation plutôt par d’autres moyens,
plus «soft» politiquement parlant. Par des déclarations
risations d’exploitation de servi- auprès des ju- le secteur des club internet», à 1997, l’utilisa- et commentaires des responsables de partis politiques
ces internet à 34 ISP, selon une ridictions com- télécoms, tion du réseau était réservé à des de la majorité, mais aussi de l’opposition ou qui s’en
décision mise en ligne hier sur le pétentes, les les jeux institutions spécialisées. Le dé- réclament, tout en jouant le rôle de porteur d’eau du
site web du régulateur. Elle est créances qui lui d’influen- veloppement d’internet dans le pouvoir, de la presse publique ainsi que des journaux
motivée par «le non-paiement restent dues par ce inévita- pays était alors figé. En décem-
par les sociétés des redevances les sociétés mis en bles dans de bre 1997, l’accès au réseau a été
privés proches du pouvoir. C’est par ces canaux
annuelles et/ou des frais de ges- cause. Elles sont tenues tels contextes. étendu aux particuliers. détournés que le pouvoir gère, pour le moment, la
tion des numéros», en dépit de de restituer à l’ARPT Les ISP ont pourtant Rappelons qu’une convention contestation aussi bien au plan intérieur que pour les
lettres de rappel. Les mises en les originaux de toutes contribué à la démo- de partenariat a été signée il y besoins de la consommation internationale. Comme
demeure notifiées par l’ARPT les autorisations. cratisation d’internet a quelques années entre Algé- on l’a vu encore ces dernières heures, lorsqu’il
n’ont pas débloqué la situation. L’origine de cette situa- en Algérie. Par cette dé- rie Télécom et l’Association fallait répondre aux déclarations des Américains et
Les providers en question sont tion de crise est, selon cision, l’ARPT veut as- algérienne des fournisseurs de de certaines capitales européennes qui ont exprimé
issus de différentes régions du les providers, à chercher sainir et exercer son autorité services internet (AAFSI). Dans leur indignation face à la répression policière de la
pays. Subséquemment aux re- dans les pratiques discrimina- dans un domaine qui a besoin de ce cadre, des ristournes entre 20 manifestation, samedi dernier, de la CNCD et appelé
traits des autorisations, les auto- toires, les coûts d’exploitation plus d’ordre. Si 80 entreprises et 35% ont été accordées aux les autorités algériennes «à la retenue». Alors que
risations d’extension par l’ins- exorbitants consécutifs aux prix ont reçu l’agrément des auto- fournisseurs de services internet l’on attendait des autorités algériennes une réaction
tallation de nouveaux points de de monopole imposés aux ISP, rités, en fait, seules 10 ont été (ISP). Mais cela n’a pas pu re-
présence délivrées à ces sociétés, l’absence de visibilité et de rè- opérationnelles. La législation mettre en activité tous les ISP. ferme, connaissant la susceptibilité du pouvoir sur
leur sont également retirées. La gles transparentes, reconnues, n’a pas suivi le développement Kamel Benelkadi cette question de la souveraineté nationale, les rares
déclarations de réprobation faites sur ces mises
ENSEIGNEMENT en garde de l’étranger sont venues du Parti des
travailleurs (PT).
Mais si le mouvement de contestation monte en
TÉMOIGNAGE
GRÈVE LA SEMAINE cadence dans les prochains jours, il n’est pas exclu
de voir les manifestations de soutien à Bouteflika de
Face-à-face : la parole
à «l’antiémeute»
PROCHAINE AU MAROC la part des partis, des associations avec, en première
■ La Coordination des public qui ont organisé une ligne, les zaouïas et des personnalités évoluant dans le
et aux jeunes. docteurs de l’enseignement grève de trois jours, à l’appel giron du pouvoir, investir avec force la scène publique
scolaire marocaine observera de trois organisations syndi- et politique avec les moyens et la logistique de l’Etat.
ENTRETIEN une grève de trois jours à cales, a indiqué le quotidien Jouer la carte de la confrontation des Algériens contre
Nassera Dutour : partir de mercredi prochain Le Soir échos. Les initiateurs d’autres Algériens est un exercice dangereux, surtout
«Ne pas décevoir suivie d’un sit-in devant le de cette grève, à savoir dans un pays où la violence tient lieu de culture
les jeunes» ministère de l’Education en l’Union marocaine du travail politique. Gageons que le faux pas de samedi dernier
raison de la non-concrétisa- (UMT), l’Union nationale du où les Algériens ont découvert, à une échelle réduite
ENQUÊTE tion des engagements pris travail au Maroc (UNTM) et certes, les baltaguia bien de chez nous, ne se répétera
Paramédicaux : par la tutelle. Ce débrayage la Confédération démocrati-
fait suite au mouvement ob- que du travail (CDT), avaient
pas. Ils n’étaient qu’un petit groupe avec, pour
rien ne va plus servé la semaine dernière par annoncé qu’ils prévoyaient toute arme, leurs slogans pro-Bouteflika. Mais
les fonctionnaires marocains un autre mouvement de pro- attention ! Les chevaux et les chameaux peuvent ne pas
des écoles de l’enseignement testation en mars prochain. être loin…
PUBLICITÉ