Vous êtes sur la page 1sur 3

Université IBN KHALDOUN –TIARET

Faculté des Lettres et des Langues

Département des Lettres et des Langues Étrangères

Filière de français Module : CCL / S1

Niveau : L1

Cours n°2 : Nuance Culture et civilisation

A- La culture :

1-Étymologie : Le mot culture descend du latin "cultura" qui désigne dans son sens littéral le
soin que l'on procure à une terre afin de la rendre fertile et rentable. Ce terme provient à son
tour du verbe "colere" qui signifie "habiter ou cultiver. Dans son sens second, le terme
désigne l'action de cultiver l’esprit et l’enrichir par l'ensemble des connaissances acquises par
un individu. Apparemment, le philosophe romain Cicéron1 fut le premier qui a employé le
terme culture : « Un champ, si fertile soit-il, ne peut être productif sans culture, et c’est la
même chose pour l’âme sans enseignement […] La culture de l’âme (cultura animi), c’est la
philosophie : c’est elle qui extirpe radicalement les vices, met les âmes en état de recevoir les
semences, et, pour ainsi dire, sème ce qui, une fois développé, jettera la plus abondante des
récoltes. »

2- La culture, définition

La notion de culture désigne généralement l’ensemble des connaissances, des valeurs, des
croyances, des traditions, des coutumes ainsi que les différents comportements d’un groupe
humain, en incluant les différentes valeurs morales et intellectuelles qui se transmettent
socialement d’une génération à une autre. C'est à l'anthropologie anglaise qu'on doit la
fondation du concept « culture », précisément à l’anthropologue Edward Burnet Tylor, qui,
depuis le début de son ouvrage Primitive Culture paru en 1871, considérait comme
synonymes les notions de civilisation et culture en affirmant que : « La culture ou la
civilisation, entendue dans son sens ethnographique étendu, est cet ensemble complexe qui
comprend les connaissances, les croyances, l'art, le droit, la morale, les coutumes, et toutes les
autres aptitudes et habitudes qu'acquiert l'homme entant que membre d'une société. ». La
sociologie a tôt adopté le terme culture. Les sociologues américains définissent de façon plus
étroite la notion comme ce qui est commun à un groupe d'individus ainsi tout ce qui unit ce
groupe. A son tour, la philosophie considère culturel tout ce qui est différent de la nature,
c'est-à-dire ce qui est de l'ordre de l'acquis et non de l'inné. Pour l’organisation internationale
l'UNESCO : « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme
l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui
caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts, les lettres et les
sciences, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs,
les traditions et les croyances. » Grosso modo, une culture est à la fois un savoir, un savoir-
faire et un savoir-être. C’est une prise de conscience de la pensée, des relations avec
l’environnement et autrui. Un individu cultivé est une personne sociale non isolée, membre
actif de sa communauté, de l'univers et de l'espèce humaine. Notre culture est notre manière
de vivre qui se voit dans nos comportements quotidiens, nos pratiques sociales, nos langues,
nos traditions, notre histoire et notre façon de discourir et d’exprimer nos pensées. Elle est la
mesure par laquelle sont évalués notre mode de vie et le degré d’évolution de notre société.

B- Civilisation :

1- Étymologie : On doit le premier usage du terme « civilisation » à l’économiste


Mirabeau1 qui l’introduisait dans son œuvre l'Ami des hommes ou Traité sur la
population paru en 1756. Le terme subit ensuite une évolution progressive en
sociologie, en anthropologie et en philosophie. Etymologiquement, le terme est forgé à
partir du mot latin « civis » qui signifie « citoyen » et « civitas » qui signifie « cité»,
plus tard, le terme a donné naissance à « civilis » pour désigner « poli, de mœurs
adéquates» employé pour distinguer les gens des villes de ceux habitant la campagne,
car ces derniers étaient considérés plus proches de l'« état de nature ». Un citoyen
d’une cité est qualifié de « civilisée » s’il respecte les autres citoyens et valorise les
monuments, les objets usuels, les vêtements et les rites de sa ville d’appartenance.

2- Qu’est-ce que la civilisation ?

Dans une pensée diffuse, le sens du terme Civilisation apparait proche de celui de la culture.
Néanmoins, Le Petit Robert considère ce terme comme synonyme de « avancement,
évolution, progrès », il renvoie à « l’ensemble de phénomènes sociaux, religieux, moraux,
esthétiques, scientifiques, techniques qui sont communs à une société ou à un groupe social ».
Le concept civilisation renvoie aux changements qui mènent l’individu en dehors de son état
de nature, en s’opposant à un état primitif nommé barbarie ou sauvagerie. Ces changements,
qu’ils soient durables ou temporaires, définiront le degré de civilité de cette société, ils
deviennent identifiables aux domaines sociaux, religieux, moraux, politiques, artistiques,
intellectuels, scientifiques et techniques... C’est à l'éducation d’assurer ensuite la transmission
des composantes de la civilisation d’une génération à une autre. Une nation civilisée est
souvent définie par sa population, sa morale, sa langue et sa religion, notamment par sa part
de contribution morale et ses inventions artistique et techniques.

3- Quelle est la différence entre la culture et la civilisation ?

La culture n'est qu'un aspect de la civilisation. Il est éventuel pour une culture d'exister loin
de la civilisation, cependant on ne peut imaginer une civilisation sans culture. En outre, une
civilisation ne peut comprendre plus d'une culture. Fernand Braudel écrit : « La notion de
civilisation est au moins double. Elle désigne à la fois des valeurs morales et des valeurs
matérielles. ». Quant à Thomas Mann, civilisation et culture ne sont que des contraires, elles
constituent l'une des diverses manifestations de l'éternelle contrariété cosmique et du jeu
opposé de l'Esprit et de la Nature. C’est ainsi que le concept de civilisation s'applique aux
moyens qui servent les finalités matérielles des hommes, la civilisation est de spécificité
cartésienne, contrairement à la culture qui relève du sensible et du spirituel.
Thèmes de recherche : Les éléments fondateurs de la culture française :

• Valeurs

• Normes

• Institutions

• Langue