Vous êtes sur la page 1sur 4

Conclusion de mémoire : comment la rédiger ?

Votre mémoire doit se terminer par une conclusion percutante, car certains examinateurs ne lisent
que la conclusion et l’introduction des mémoires. La conclusion d’une mémoire se construit en
réponse à l’introduction. La conclusion de mémoire suit la structure suivante :
1. Rappel de la problématique.
2. Résultats de recherche et réponses aux questions de recherche.
3. Ouverture.
Comment écrire une conclusion de mémoire ?

La conclusion doit être une réponse à la question posée. Vous devez reprendre vos
recommandations et mettre l’accent sur la solution trouvée.
Elle doit récapituler les acquis, mais c’est l’occasion aussi d’"ouvrir", d’élargir la
problématique, vers des questions surgissant du travail mais qui ne peuvent être réglées à ce
moment et dans ce contexte. Elle permet également d’émettre une opinion sur la pertinence de la
méthodologie choisie ou encore de la fiabilité des résultats obtenus. Par exemple, un commentaire
de l'auteur lui-même, ou d'un critique, une anecdote significative peuvent avoir leur place. Il faut
reconnaître que la conclusion de mémoire est relativement plus courte que celle de l’introduction
qui peut occuper plusieurs pages.
Comment finir une conclusion ?
1. Rédiger une phrase d'introduction. Rédiger une phrase ou quelques mots sur le thème traité dans le
dossier pour débuter la conclusion.
2. Reprendre les temps forts du développement. Rappeler en quelques phrases les arguments
principaux et souligner leur articulation logique. ...
3. Introduire une ouverture.

Identifier les informations pertinentes de la conclusion de mémoire


Pour réussir la conclusion de mémoire, on doit se poser les bonnes questions telles que :
 Quelle est la finalité du travail de recherche ? Est-elle incluse dans la conclusion ?

 Que peut-on déduire du travail de recherche ? Faut-il faire une ouverture ?


Même si la conclusion reprend l’essentiel de ce qui a été dit, elle est loin d’être un simple résumé.
En effet, il faut insister sur les principaux résultats de l’étude et en tirer une réflexion globale.
La conclusion devra également contenir une appréciation concernant la méthodologie et les apports
théoriques, expliquer les limites de la recherche et éventuellement, soulever d’autres
questionnements qui pourront faire l’objet d’une autre recherche. C’est ce qu’on appelle faire une
ouverture.
39
Conclusion de mémoire : comment la rédiger ?
Quelles informations mettre dans une conclusion de mémoire ?

1. La problématique
Le but d’une conclusion de mémoire est de répondre à la question centrale de recherche ou
problématique énoncée en introduction. Commencez donc par réintroduire votre problématique au
début de la conclusion de votre mémoire.
2. Les réponses à la problématique
Il vous faut tirer les conclusions de vos résultats de recherches, ce que vous avez utilisés dans le
développement du mémoire.
Utilisez seulement les résultats les plus importants pour répondre à votre problématique. Insistez
donc sur les principaux résultats de vos recherches et tirez-en une réflexion globale.
3. Une ouverture
Dans votre conclusion de mémoire, il faut terminer par une ouverture. Vous pouvez ouvrir le lecteur
sur une limite de votre travail, un fait d’actualité qui relance le débat ou une observation qui
questionne un autre sujet de votre thème.
3. Après la rédaction du mémoire
Dès lors que l’on termine de rédiger un mémoire, de nouvelles questions se posent.
Quelle mise en page choisir ?
Comment préparer la soutenance ? Voici les différents éléments de cette dernière étape :
 La mise en page du mémoire.
 La relecture et la correction du document.
 Comment imprimer son mémoire.
 Préparer la soutenance du mémoire.

La mise en page d’un mémoire


 Le texte doit être justifié (parfaitement aligné à gauche et à droite).
 N’oubliez pas qu’un paragraphe commence par un alinéa/indentation (entre 0,5 et 1 cm).
 Les notes de bas de page sont d’une taille inférieure au corps du texte. Par exemple, pour
un texte en Times 12, les notes de bas de page seront en Times New Roman de taille 10.
 Il est impératif de garder la même police tout au long du mémoire, y compris pour les titres.
 Le choix de la rédaction sur le recto de la feuille est recommandé, sauf en cas de thèse
volumineuse.
Les chapitres
Il est d’usage de commencer chaque grande partie ou chapitre sur une nouvelle page.
Cela permet au lecteur de mieux se repérer.

40
Conclusion de mémoire : comment la rédiger ?
Relecture - Correction
La relecture renvoie au moyen utilisé (relire), alors que la correction renvoie au résultat (corriger).
Parfois, il arrive que des fautes nous échappent et un regard nouveau permet de les relever.
Le relecteur a pour objectif de lire le document et d’essayer de le comprendre. Il se positionne
comme un lecteur lambda (commun) qui ne connaît pas le sujet et essaie de comprendre
l’argumentation de l’étudiant.
En termes de correction, le correcteur s’attache à peaufiner la forme linguistique du document pour
en faciliter la compréhension.
Il s’agit notamment de la correction des fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison, de
ponctuation, de syntaxe, de formulation et de style.
Faire relire et corriger son document par une autre personne est un passage obligé qui permet
d’éviter de mauvaises surprises le jour de la soutenance.
La relecture et correction vous permettent aussi d’obtenir un avis extérieur sur votre travail !

Comment imprimer son mémoire


Il vous faut désormais imprimer votre mémoire : la remise du document se fait au format papier !
Les fichiers au format PDF ont un avantage de taille : on ne peut plus les modifier et la mise en
page reste fixe.
Avant d’imprimer votre mémoire, pensez donc à le convertir en PDF. Ainsi, il ne subira aucune
modification lors de l’impression.
En général, il faut prévoir au moins trois versions imprimées :
 une version pour votre directeur de mémoire ;
 une version pour votre jury (ou plus si vous avez plusieurs examinateurs) ;
 un exemplaire pour vous.
Il est préférable d’imprimer le mémoire en recto et non en recto/verso ?

Préparer la soutenance du mémoire.


Il faut aborder des grands axes comme :
1. le choix du sujet ;
2. la problématique et questionnements ;
3. les moyens de recherche ;
4. les réponses à apporter ;
5. des propositions d'ouverture du sujet ;
6. les apports du travail de recherche

41
Conclusion de mémoire : comment la rédiger ?
Activités

42
Conclusion de mémoire : comment la rédiger ?