Vous êtes sur la page 1sur 41

Les désordres affectant les bétons

PLAN
• Les catalogues de désordres existants
• Désordres affectant les bétons coffrés
• Désordres affectant les bétons projetés
• Désordres du second œuvre
• Désordres liés aux incendies
• Désordres affectant les voussoirs

Cycle INSPECTION des OUVRAGES d’ART – module 5 : tunnels – Christian CHOQUET


mardi 3 au jeudi 5 octobre 2006
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
1

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Les catalogues de désordres existants
Bref rappel historique :
• AFTES GT 14 : Catalogue des défauts apparents
des tunnels, complété par une nomenclature des
parties d’ouvrages en tunnels, 1980.
• SNCF : Cotation des OA. Catalogue des avaries.
Livret K « Tunnels », 1996 ?
• CETMEF : Notice sur la surveillance et l’entretien
des tunnels canaux, avec catalogue, 2000.
• CETU : Guide de l’inspection des tunnels routiers,
avec catalogue, 2004.
• AFTES GT 14 : Catalogue des désordres en
ouvrages souterrains, 2005. 2

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Catalogue de l’ AFTES, 1980
• Élaboré par des représentants des grands
gestionnaires de tunnels, et des BE :
• CETU :animateur J. PERA
• ST de l’assainissement de la Ville de Paris
• RATP
• SNCF
• EDF
• Port Autonome de Marseille
• Société du canal de Provence
• SIMECSOL
• MONTCOCOL 3

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Catalogue des avaries, SNCF

• Référence au catalogue de l’AFTES


• Fiches de cotation des ouvrages

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Catalogue des tunnels canaux

• Historique
– Inspection de l’ensemble des tunnels canaux par le
CETU entre 1986 et 1989
– Commande au CETU d’une notice sur la surveillance et
l’entretien, incluant un catalogue des désordres
– En 2000, édition par le CETMEF du document,
constitué de 2 fascicules:
• Fascicule 1 : surveillance, entretien et réparation
• Fascicule 2 : Pathologie

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Catalogue des tunnels canaux

• Présentation des désordres :


En partant du modèle du catalogue AFTES 1980, ajout des champs
suivants:
• Méthodes de diagnostic
• Paramètres à relever
• Défauts associés à rechercher
• Évolution possible
• Risques
• Criticité
• Surveillance
• Remèdes
Et ajout d’une page d’informations complémentaires en texte
libre, illustrée de schémas et de photos

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Guide du CETU

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Contenu du guide
Fascicule amovible

• Terminologie
• Origines des désordres
• Facteurs d’influence
• Les étapes du diagnostic
• Comment conduire une inspection détaillée
• L’aspect réglementaire

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Contenu du guide
Les annexes

1. Logigramme d’organisation de la surveillance des tunnels


2. Éléments d’un cahier des charges type d’inspection détaillée
3. Conditions de sécurité
4. Principes de partition d’un tunnel
5. Conception et codification des levés d’intrados
6. Marquage d’un tunnel
7. L’évaluation IQOA
8. Cadre type de rapport d’inspection détaillée
9. Les différentes parties d’un tunnel au sens de l’inspection
10. Le fonctionnement d’une voûte de tunnel
11. Analyses et caractérisation des matériaux
12. Investigations et essais complémentaires

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Contenu du guide
Le catalogue des désordres

45 fiches regroupées selon les thèmes suivants:


• Désordres dus à l’eau
• Désordres des sections non revêtues
• Désordres communs aux maçonneries et aux bétons
• Désordres spécifiques aux maçonneries
• Désordres spécifiques aux bétons
• Désordres des radiers et chaussées
• Désordres des têtes
• Désordres des structures dédiées à la ventilation
• Désordres des dispositifs d’étanchéité, drainage et assainissement

10

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Le catalogue des désordres du CETU
Exemple de fiche

11

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Le catalogue AFTES 2005

• Élaboré par un sous-groupe du GT 14, animé par G.


RIVALLAIN, SNCF
• Comprenant:
SNCF
RATP
EDF
CETU

12

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Le catalogue AFTES 2005

• Forme et présentation :
• Document informatisé sous forme Web, avec support CD
Rom, permettant l’interactivité et la création de liens
• Mêmes items, et présentation proche de celle du catalogue
CETU. Certaines fiches ont été reprises de ce dernier, du fait
que leur élaboration s’est effectuée durant la même période.
• Plus grand nombre de désordres décrits, car incluant
plusieurs types de réseaux souterrains (en particulier, les
galeries hydrauliques, mais pas les réseaux d’assainissement)
• Le CD Rom est joint aux Recommandations de l’AFTES,
HS n°3 de la revue TOS 2005, publié à l’occasion du Congrès
de Chambéry
13

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les bétons coffré

• Défauts d’aspect
• Fissures de retrait
• Fissures en lunules
• Nids de cailloux
• Désordres affectant les joints de bétonnage
• Écaillage mécanique
• Altération des bétons
• Défauts liés aux armatures

14

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Défauts d’aspects
• Sont le plus souvent la conséquence des procédures de mise en
œuvre. Voir le Guide technique du LCPC concernant tous les types
de parement d’OA.

Faïençage dense

15

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Défauts d’aspects

Bullage (ou soufflage) St Vallier, 26) 16

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Défauts d’aspects

Variations de teinte, dues à l’huile de décoffrage, Les Monts, 73. 17

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Fissures de retrait
• Ce n’est pas un désordre, mais
peut en être le vecteur (venues
d’eau, déformations du profil)
• Exprime la diminution de
volume lors de la prise et du
durcissement du béton
(dessiccation)
• Dans les tunnels, leur
évolution peut se prolonger
pendant de nombreuses années
• Ouvertures < quelques mm
• Pas de désaffleurement

18

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Fissures en lunules
• Rupture provoquée par
l’appui du coffrage sur l’anneau
précédemment coulé
• Parfois associé à un mauvais
clavage à l’about de l’anneau
précédent (prouvé par un son
creux)
• Désaffleurement
• Injection de résine, épinglage
• A surveiller

19

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Nids de cailloux
• Zone de granulats sans fines, parfois cachée par pellicule de laitance (SC).
• Origines : Ségrégation des granulats lors de la coulée sur le coffrage,
vibration mal menée. Alignement selon reprises de gâchées.
• Altération par lessivage des fines par circulations d’eau, chutes de granulats
• BP + TS si extension

20

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres des joints de bétonnage
• Affectent :
• Les lèvres des joints entre anneaux :
épaufrure, écaille, fissure, altération
• Ou le remplissage des joints : ceci est
l’occasion de signaler que le ragréage
des joints creux est une opération
répandue, mais très néfaste car ces
joints se décollent dans le temps, sous
l’action du retrait, et des mouvements
thermiques alternés principalement,
et risquent de tomber
• Les ragréages doivent être sondés
au marteau systématiquement lors des
inspections

Joint ragréé décollé dans le


tunnel de Baza (07)
21

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres des joints de bétonnage (Cas particulier)

Tunnel de St Germain (A14)


22

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Écaillage mécanique

• Rupture par fissure de cisaillement délimitant des écailles


• Contraintes excessives à l’intrados

Tunnel canal de Mauvages (Canal de la Marne au Rhin) 23

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Écaillage mécanique
Schéma du mécanisme d’écaillage

1 – Fissures de traction à l’extrados 2- Fissure de cisaillement à l’intrados


3- La racine de l’écaille cède; l’écaille sonne le creux, elle est instable.

24

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Altération des bétons
Stade précoce : dépôts
d’exsudats calcaires résultant
d’une dissolution interne, ou
efflorescences

Stade ultime : poches meubles,


sans liant. On distingue le coulis
d’injection de voûte qui a
partiellement régénéré l’ancien
béton (T. canal de Ruyaulcourt, 59)
25

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Altération des bétons
Origines :
• Dissolution du liant (action du CO2) ou amollissement
(action des sulfates, chlorures)
• Sous dosage en ciment
• Bétonnage par temps de gel
• Gonflements, soit par sels expansifs tels l’ettringite
(Candlot), soit par alcali-réaction

• A relever en inspection :
les efflorescences de
sulfate de sodium,
indicateur de la présence
de sulfates

26

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Défauts liés aux armatures
Spectre dans le cas d’enrobage insuffisant,
sans éclatement si l’humidité ne peut se
propager (Feuille d’étanchéité extrados)

Fenêtre pratiquée sur zone sonnant le


creux, montrant un défaut de
27
bétonnage
© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation
ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres liés aux armatures

Écaille sur armature dans


un béton récent

Armatures corrodées
apparentes dans le tunnel
canal de Braye (canal de
l’Oise à l’Aisne)

28

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les bétons projetés

Le béton projeté est systématiquement utilisé dans les tunnels


récents pour le soutènement. En général associé à du TS. Il est
souvent masqué par le revêtement définitif en béton coffré.
Les désordres listés ici concernent seulement le BP apparent
constituant le revêtement définitif d’un tunnel (neuf ou réparé)
• Faïençage
• Manque d’enrobage sur le treillis
• Décollement du support (zones sonnant le creux)
• Instabilités

29

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les bétons projetés. Illustrations

Faïençage
Treillis soudé apparent

BP tombé, car projeté


sur schiste humides,
puis soumis au gel
30

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres du second oeuvre

Le second œuvre : plafonds, appuis, cloisons


Les désordres :
• Plafond : fissures de retrait, fissures de rupture dans les
angles des dalles
• Appuis : Éclatements du béton
• Cloisons, suspentes : Fissures obliques de rupture au contact
de la voûte, corrosion des suspentes

31

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres du second œuvre. Illustrations

Écaille tombée sous une


engravure

Épaufrure du talon de dalle

32

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres liés aux incendies
Grande variété d’aspects, selon les types de revêtements, l’élévation de
température et la durée d’exposition : couleur rose à rouge, aspect de terre
cuite, faïençage, écaillage, éclatement, formation de cratères, fusion
superficielle. Les désordres les plus intenses sont souvent situés en voûte,
où la température est la plus élevée.
Évènement très rare, mais dont les conséquences peuvent être très graves si
le foyer n’est pas maîtrisé rapidement.
Risques :
Usagers - tiers: Au début de l’incendie, les risques sont liés au dégagement
de fumées toxiques et opaques . Après l’incendie, en phase de diagnostic,
les risques sont les chutes de débris lors du refroidissement de la voûte (en
particulier sous les cratères et dans les zones écaillées).
Structure : Les risques pour la structure n’apparaissent que si l’incendie a
présenté une puissance et une durée suffisantes. Ils consistent en un
affaiblissement des caractéristiques des matériaux, et de l’épaisseur des
revêtements, pouvant conduire à l’effondrement
33

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres liés aux incendies

Établissement du diagnostic
• Référence : Présentation des techniques de diagnostic de
l’état d’un béton soumis à un incendie. Méthodes d’essai n°
62. LCPC Décembre 2005
• En premier lieu, procéder à une inspection détaillée
• Celle ci permet le classement en zones d’égal niveau de
dégradations
• Ensuite, mesures in situ, non destructives (scléromètre,
auscultation sonique) ou par forages

34

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres liés aux incendies

G la
sale tlisse
s tor
due s outombé e s,
80 ch e
min decâble senpla ce,
600 bétonf aïencédete i
nteor a ngé
etécaillagedelaba sede s pie
droits
GARAGE 21 600
60 20

Suie

épaufr ure
épaufrure d'angle
d'angle Nic he de
N
retournement

PM.
. FRA NCE6545
GARAGE 21

N° 0
Plantes N° 1 Margar ine et farine
et fl eurs Margarine

Ca
mionN°0

35
Tunnel du Mont Blanc, 1999. Relevé d’intrados du CETU
© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation
ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres liés aux incendies. Illustrations

Tunnel sous la Manche

36

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les voussoirs
exemple du tunnel sous la Manche

37

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les voussoirs
exemple du tunnel sous la Manche

Plate forme pour inspection de la voûte 38

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les
voussoirs
exemple du tunnel sous
la Manche

Relevés d’inspections
manuels codifiés, en vue
perspective

39

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les
voussoirs
exemple du tunnel sous
la Manche

Relevés d’inspections au
data-logger

40

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.
Désordres affectant les
voussoirs
exemple du tunnel sous
la Manche

Quelques désordres classiques :


• Humidité à partir des joints
• Fissures liées à la pose de la clé de
l’anneau suivant
• Fissures obliques
• Épaufrures d’angles

41

© Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors de la formation


ne pourra être réalisée qu'avec l'accord exprès de leur auteur.

Vous aimerez peut-être aussi