Vous êtes sur la page 1sur 5

École Nationale Polytechnique d’Alger

Département des Classes Préparatoires


Année 2016-2017

Série de TD. 6
Intégrale & Transformation de Fourier

Exercice 1  −x
 e si x > 0
1

Soit f la fonction définie par f ( x ) = si x = 0
 2

0 si x < 0
1. Calculer les coefficients de Fourier de f ;
2. Vérifier, à l’aide du théorème de convergence de Dirichlet, que l’on a :
 −x
Z∞  e si x > 0
1 cos(ωx ) + ω sin(ωx )
dω = α si x = 0
π 1 + ω2
si x < 0

0 β
où α et β sont à déterminer.

Corrigé Exo.1

1. (a) Vérifions les conditions du théorème de Dirichlet. i.e. ;


i. La fonction f est continûment dérivable (lisse par morceaux) sur R+ et R− . En 0, nous avons
f 0 ( x − 0) = 0
f 0 ( x + 0) = lim −e− x = −1
x 7 → >0

R∞
+
ii. La convergence de l’intégrale | f ( x )|dx :
−∞
+∞
Z +∞
Z
| f ( x )|dx = e− x dx = 1 < ∞
−∞ 0
(b) Calculons les coefficients de Fourier de f . Par définition, et en intégrant deux fois par parties ou
bien à l’aide d’une représentation en complexe, on obtient :
1 R∞ 1 R∞ − x 1 1

 A(ω ) = π f ( x ) cos(ωx )dx = e cos(ωx )dx =


−∞ π −∞ π 1 + ω2
1 ∞ 1 ∞ 1 ω
e− x sin(ωx )dx =
R R
 B(ω ) = f ( x ) sin(ωx )dx =


π −∞ π −∞ π 1 + ω2
2. D’après le théorème de convergence et en tenant compte de continuité de la fonction f , on obtient :
f ( x + 0) + f ( x − 0) R∞
= [ A(ω ) cos(ωx ) + B(ω ) sin(ωx )] dω
2 0
1 R∞ cos(ωx ) + ω sin(ωx )
 
= dω = f ( x ), ∀x ∈ R
π0 1 + ω2
1
C’est à dire α = et β = 0.
2

1
Intégrale & Transformation de Fourier Département des Classes Préparatoires

Exercice 2
Établir à l’aide des développements en intégrales de Fourier chacune des relations suivantes :

2 R∞ ω 3
a) sin(ωx )dω = e− x cos( x ), x > 0
π 0 ω4 + 4

 cos( x ) si | x | < π

∞ πω
2 cos( 2 ) 2
R
b) cos(ωx )dω = π
π 0 1 − ω2  0 si | x | >
2

2 R∞ sin(πω )

sin( x ) si 0 < x < π
c) sin(ωx )dω =
π 0 1 − ω2 0 si x > π

Corrigé Exo.2

1. Établissement de la relation (a)


(a) Soit f ( x ) = e− x cos( x ), x > 0, le développement du prolongement impair correspondant à :

A(ω ) = 0
2 R∞ 2 R∞ − x
B(ω ) = f ( x ) sin(ωx )dx = e cos( x ) sin(ωx )dx
π0 π0
1 R∞ − x
= e [sin(1 + ω ) x − sin(1 − ω ) x ] dx
π 0
1−ω

1 1+ω
= − (voir exo. 1)
π 1 + (1 + ω )2 1 + (1 − ω )2
2 ω3
=
π ω4 + 4
puisque

(ω 2 + 2ω + 2)(ω 2 − 2ω + 2) = ω 4 + 4 et (ω 2 − 2ω + 2)(1 + ω ) − (ω 2 + 2ω + 2)(1 − ω ) = 2ω 3

(b) En tenant compte de la continuité de la fonction f , on déduit que

R∞ Z∞
2 ω3
B(ω ) sin(ωx )dω = f ( x ) ⇒ sin(ωx )dω = e− x cos( x ), x > 0
0 π ω4 + 4
0

d’après le théorème de Dirichlet.


2. Établissement de la relation (b)
Supposons que
 cos( x ) si | x | < π

f (x) = 2
π
 0 si | x | >
2
Comme la fonction f est paire, alors on trouve :

B(ω ) =0
2 R∞ 2 R∞ − x
A(ω ) = f ( x ) cos(ωx )dx = e cos( x ) cos(ωx )dx
π0 π0
π
1 R2 − x
= e [cos(1 + ω ) x + cos(1 − ω ) x ] dx
π0

2016-2017 page 2 B. Kebli, O. Kherif


Intégrale & Transformation de Fourier Département des Classes Préparatoires

On peut distinguer deux cas possibles :


π
1 R2 − x 1
ω = 1 ⇒ A(ω ) = e [cos 2x + 1] dx =
π0 π

1 sin(1 + ω ) x sin(1 − ω ) x 2 1 sin(1 + ω ) π2 sin(1 − ω ) π2
  
ω 6= 1 ⇒ A(ω ) = + = +
π 1+ω  1−ω 0 π 1+ω  1−ω
1 1 1 1 sin ( 1 − ω ) π
2
= sin(1 − ω ) π2 + = 2
π 1 + ω 1 − ω π 1 − ω
1 cos( ωπ2 )

=
π 1 − ω2

1 cos( ωπ 2 )
 
A l’aide d’un prolongement par continuité en ω = 1, on A(ω ) = , ∀ω > 0.
π 1 − ω2
De la même manière, la continuité de la fonction f et le théorème de Dirichlet donne :

Z∞  cos( x ) si | x | < π

πω
2 cos( 2 ) 2
cos(ωx )dω = π
π 1 − ω2  0 si | x | >
0 2

3. Établissement de la relation (c) de la même manière. Pour cela, supposons que



sin( x ) si 0 < x < π
f (x) =
0 si x > π

Le développement du prolongement impair de la fonction donne :

A(ω ) = 0
2 R∞ 2 R∞
B(ω ) = f ( x ) sin(ωx )dx = sin( x ) sin(ωx )dx
π0 π0
1 Rπ
= [cos(1 + ω ) x + cos(1 − ω ) x ] dx
π0

 1 si ω = 1
= 2 sin(ωπ )
si ω 6= 1
π 1 − ω2

2 sin(ωπ )
A l’aide d’un prolongement par continuité en ω = 1, on B(ω ) = , ∀ω > 0.
π 1 − ω2
D’après le théorème de Dirichlet, on déduit que :

Z∞ 
2 sin(πω ) sin( x ) si 0 < x < π
sin(ωx )dω =
π 1 − ω2 0 si x > π
0

Exercice 3

1. Calculer la transformée de Fourier de la fonction f donnée par f ( x ) = e−α| x| , α > 0 et x ∈ R.


R∞ cos(ωx )
2. En déduire la valeur de l’intégrale de Laplace de première espèce 2 2

0 α +ω
R∞ dω
3. (a) Trouver à l’aide d’un calcul direct la valeur de l’intégrale ;
0 (1 + ω 2 )2

2016-2017 page 3 B. Kebli, O. Kherif


Intégrale & Transformation de Fourier Département des Classes Préparatoires

(b) Retrouver ce résultat en utilisant la formule de Parseval.

Corrigé Exo.3

1. Remarquons que la fonction f donnée par f ( x ) = e−α| x| , α > 0 et x ∈ R est paire, la transformée de
Fourier de f est donc
+∞ +∞ +∞

Z Z Z
−α| x |
F (ω ) = f ( x )e iωx
dx = e cos(ωx )dx = 2 e−αx cos(ωx )dx =
α2 + ω2
−∞ −∞ 0

2. En tenant compte de la continuité de f , à l’aide de la formule de la transformée inverse de Fourier on


obtient
+∞ +∞
1 1 2α
Z Z
−iωx
f (x) = F (ω )e dω = cos(ωx )dω
2π π α + ω2
2
−∞ 0
Donc, la valeur de l’intégrale de Laplace de première espèce est
Z∞
cos(ωx ) π π −α| x |
2 2
dω = f (x) = e , α > 0 et x ∈ R
α +ω 2α 2α
0

dω R∞
3. (a) A l’aide d’un calcul direct, on évalue l’intégrale I = 2 2
;
0 (1 + ω )
Effectuent le changement de variable ω = tan(t), on obtient
dt 1
dω = et 1 + ω2 =
cos2 (t) cos2 (t)
Ainsi π π
Z2 Z2
1 π
I= cos2 (t)dt = 1 + cos(2t)dt =
2 4
0 0

(b) Retrouvons maintenant le résultat de l’intégrale en utilisant la formule de Parseval :


Par définition, on a
+∞ +∞ +∞ +∞ 2
1 4α2 1
Z Z Z Z
2 2 −2αx
| f ( x )| dx = | F (ω )| dω ⇒ 2 e dx = dω
2π π α + ω2
2
−∞ −∞ 0 0

Posons α = 1, on trouve
+∞ +∞
 
−2αx +∞
(  )
1 − e
Z  Z 
π π π
2 2
dω = 2 e−2x dx = 2 =
(1 + ω ) 4   4 −2 0 4
−∞ 0

Exercice 4


|x|
1− si | x | < 2

1. Calculer la transformée de Fourier de la fonction f définie par f ( x ) = 2
 0 si | x | ≥ 2
R∞ sin2 (ω ) cos(ωx )
2. En déduire la valeur de l’intégrale dω.
0 ω2

2016-2017 page 4 B. Kebli, O. Kherif


Intégrale & Transformation de Fourier Département des Classes Préparatoires

Corrigé Exo.4

1. Remarquons que la fonction f suivante



|x|
1− si | x | < 2

f (x) = 2
 0 si | x | ≥ 2
est paire.
Par définition, la transformée de Fourier de f est donnée par
+∞ Z2 
x
Z
iωx
F (ω ) = f ( x )e dx = 2 1− cos(ωx )dx
2
−∞ 0

On distingue deux cas suivant la valeur de ω ;


2
R2  x2

x
ω = 0 ⇒ F (ω ) = 2 1− dx = 2 x− =2
0 2 4 0
R2  x  sin(ωx ) 1 cos(ωx ) 2
 
x 
ω 6= 0 ⇒ F (ω ) = 2 1− cos(ωx )dx = 2 1 − −
0 2 2 ω 2 ω2 0
1 − cos(2ω ) sin2 (ω )
= =2
ω2 ω2
Par prolongement par continuité en ω = 0

sin2 (ω ) sin2 (ω )
 
lim 2 =2 ⇒ F (ω ) = 2 , ∀ω > 0
ω 7 →0 ω2 ω2

2. Comme f est continue sur R, à l’aide de la formule de la transformée inverse de Fourier de f on trouve
+∞ +∞
1 1 sin2 (ω )
Z Z
−iωx
f (x) = F (ω )e dω = cos(ωx )dω
2π π ω2
−∞ 0

Par suite
Z∞

2
sin (ω ) cos(ωx ) |x|
1 − si | x | < 2

dω = 2
ω2  0 si | x | ≥ 2
0

2016-2017 page 5 B. Kebli, O. Kherif

Vous aimerez peut-être aussi