Vous êtes sur la page 1sur 10

LE CYCLE MATHEMATIQUE

Fiche Méthode

BAC
Limite et Continuité

Sousse - Nabeul - Bardo - Sfax

23390248 - 29862815

www.takiacademy.com
contact@takiacademy.com
LE CYCLE MATHEMATIQUE

Fiche Méthode

BAC
Limite et Continuité

www.TakiAcademy.com
Un résumé de: Continuité et limites

Théo rème (continuité et limite)

Soit f une définie sur un intervalle de centre un réel x 0 . On a :


f est continue en x 0 lim f x f x0 .
x x0
f est continue en x 0 lim f x lim f x f x0 .
x x0 x x0

Théo rème (continuité des fonctions de base)

Toute fonction polynôme est continue sur IR.


Toute fonction rationnelle est continue sur son domaine de définition.
Les fonctions x cos ax b et x sin ax b , a et b sont deux
réels, sont continues sur IR.

Théo rème (opérations sur les fonctions continues)

Soient f et g deux fonctions continues en un réel a, n un entier naturel et


un réel. On a :
f, |f| et f n sont continues en a.
g
si de plus f a 0 alors 1 , et 1n sont continues en a.
f f f
f g et f g sont continues en a.
si de plus f est positive au voisinage de a alors f est continue en a.

Théo rème (Opérations sur les limites)

Soient f et g deux fonctions, x 0 IR , , L IR et L IR.


lim f lim g lim f g
lim f lim g lim f g x0 x0 x0
x0 x0 x0
L L L L
L L L L
L L 0 on applique la
L regle des signes)

0 F.I.

on applique la
F.I.
regle des signes)

Page : 1
Un résumé de: Continuité et limites

f
lim f lim g lim
x0 x0 x0 f
L IR L IR L
L
L IR 0
lim f lim |f| lim |f|
on applique la x0 x0 x0
L IR
regle des signes) L |L| |L|

L 0 0 on applique la
regle des signes)

0 0 F.I.

F.I.

Théo rème

La limite d’une fonction polynôme à l’infini est la même que celle de


son monome du plus haut degré.
Si P et Q sont deux polynomes alors R P est une fonction rationnelle
Q
a xn
et lim R lim avec ax n est le monome du plus haut degré de P
b xm
et b x m est celui de Q.

Théo rème

Soit f une fonction définie au voisinage de et désignons par C f la


courbe représentative de f dans un repère O, i , j .

Page : 2
Un résumé de: Continuité et limites

Lim f

Lim f a IR Lim f

fx fx fx
Lim x 0 Lim x Lim x a IR
x x x

D :y=a est une


asymptote
horizontale à
Cf au voisi- Lim f x ax b IR Lim f x ax
nage de +∞. x x
Exemple :fig 1

Cf admet une
branche Cf admet une
parabolique branche para-
infinie de bolique infinie D :y=ax+b
direction celle de direction est une Cf admet une
O, i celle de (y’Oy) asymptote branche
de (x’Ox) au
au voisinage oblique parabolique
vois. de +∞.
de +∞. à Cf au infinie de
Exemple : fig2
Exemple : fig3 voisinage direction celle
de +∞. de D :y=ax au
Exp : fig 4 vois. de +∞.
Exemple : fig5
Cf
Cf
D:y a
j
j
O i
fig 1 O i fig 4

Cf
j

O
i
fig 3

Remarque : on fait une recheche analogue pour le comportement de la


courbe au voisinage de

Page : 3
Un résumé de: Continuité et limites

Théo rème (vue en 3 ème année)

Soit f une fonction de courbe C f dans un repère cartésien du plan.


Si a est un réel et lim f alors la droite d’équation x a est une
a
asymptote à C f .
Si lim f b IR alors alors la droite d’équation y b est une
asymptote à C f .
Si lim f x ax b 0 avec a, b IR 2 alors la droite
d’équation y ax b est une asymptote à C f ..

Définition (Composée de deux fonctions)

Soient f une fonction définie sur un ensemble I et g une fonction définie


sur un ensemble J tel que x I; f x J.
La fonction notée g f, définie sur I par g f x g f x , est appelée
fonction composée de f et g.

Théo rème (Continuité d’une fonction composée)

Soient f une fonction définie sur un intervalle ouvert I et g une fonction


définie sur un intervalle ouvert J tel que x I; f x J. Soit a I.
Si f est continue en a et g est continue en f a alors g f est continue en a.
f est continue sur I
Si alors g f est
g est continue sur un ensemble contenant f I
continue sur I.

Théo rème (Changement de variable dans une limite)

Soient f et g deux fonctions; a, b et c trois éléments de IR , .


Si lim f x b et lim g x c alors lim g f x c.
x a x b x a

Théo rème

Soit f une fonction définie sur un intervalle ouvert I, sauf peut-être


en un réel a de I et admettant pour limite L en a.
Si f x 0; x I\ a alors L 0.
Si f x 0; x I\ a alors L 0.

Page : 4
Un résumé de: Continuité et limites

Théo rème

Soient f, g et h deux fonctions définies sur un intervalle I, sauf peut-être


en un réel a de I.
Si f x g x , x a, lim f L et lim g L alors L L .
a a
Si f x gx , x a et lim g alors lim f
a a
Si f x gx , x a et lim g alors lim f
a a
Si h x fx gx , x a, lim h lim g L alors lim f L
a a a
Remarque : Les resultats des deux théorèmes précédents restent valables
lorsqu’on considère des limites à l’infini, àdroite et à gauche en a.

Théo rème (Image d’un intervalle)

L’image d’un intervalle par une fonction continue est un intervalle.


L’image d’un intervalle fermé par une fonction continue est un intervalle
est un inervalle fermé.

Théo rème (rappel)

(T.V.I.:théorème des valeurs intermédiaires)


Si f est une fonction continue sur un intervalle a, b et k un réel entre
f a et f b alors l’équation f x k admet au moins une solution
dans a, b .
Un cas particulier: Si f a fb 0 alors l’équation f x 0
admet au moins une solution dans a, b .

Théo rème

Si f est une fonction continue sur un intervalle I et elle ne s’annule en


aucun point de I alors f garde un signe constant sur I.

Théo rème (existence et unicité)

Si f est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle


a, b et k un réel entre f a et f b alors l’équation f x k admet une
seule solution dans a, b .

Théo rème (l’image d’un intervalle fermé)

L’image d’un intervalle fermé borné a, b par une fonction continue f est
un intervalle fermé borné m, M avec m est le minimum de f sur a, b

Page : 5
Un résumé de: Continuité et limites

et M est son maximum sur a, b .

Théo rème (Admis)

Soit f une fonction définie sur un intervalle de type a, b b fini ou infini)


Si la fonction f est croissante et majorée alors lim f existe et
b
appartient à IR.
Si la fonction f est croissante et non majorée alors lim f .
b
Si la fonction f est décroissante et non minorée alors lim f .
b
Si la fonction f est décroissante et minorée alors lim f existe et
b
appartient à IR.

Théo rème (Admis)

Soit f une fonction définie et continue sur un intervalle I.


a et b sont deux réels. On a:
I Si f est strictement sur I Si f est strictement sur I
I a, b fI f a ,f b fI f b ,f a

I a, b fI f a , lim f fI lim f, f a
b b

I a, fI f a , lim f fI lim f, f a

I a, b fI lim f, f b fI f b , lim f
a a

I , b fI lim f, f b fI f b , lim f

I a, b fI lim f, lim f fI lim f, lim f


a b b a

I , fI lim f, lim f fI lim f, lim f

Page : 6
www.TakiAcademy.com