Vous êtes sur la page 1sur 2

I ) Contraposée et réciproque d’une propriété ( Rappels de 4ème)

Une propriété s’énonce souvent sous la forme : « Si A alors B ».


La contraposée de cette propriété est alors : « Si non B alors non A ».
La réciproque de cette propriété est alors : « Si B alors A ».

Si une propriété est vraie alors sa contraposée est toujours vraie mais par contre sa
réciproque peut être vraie ou fausse.

Exemples

 On considère la propriété : « Si j’habite en Normandie, alors j’habite en France ».Cette propriété est vraie .

Sa contraposée est : « Si je n’habite pas en France alors je n’habite pas en Normandie ».


Cette contraposée est vraie.

La propriété réciproque est : « Si j’habite en France, alors j’habite en Normandie ».


Cette propriété réciproque est fausse, en effet on peut habiter en France sans habiter en Normandie.

 On considère la propriété : « Si un nombre entier est divisible par 10, alors il est divisible par 2 ».
Cette propriété est vraie ( en effet , un nombre divisible par 10 est pair donc divisible par 2).

Sa contraposée est : « Si un nombre n’est pas divisible pas 2 alors il n’est pas divisible par 10 ».
Cette contraposée est vraie (en effet un nombre pas divisible par 2 est forcément impair donc ne peut
pas se terminer par 0 et n’est donc pas divisible par 10).

La propriété réciproque est : « Si un nombre est divisible par 2, alors il est divisible par 10 ».
Cette propriété réciproque est fausse (en effet 14 est divisible par 2 et n’est pas divisible par 10).

 On considère la propriété : « Si un quadrilatère est un parallélogramme alors ses diagonales se


coupent en leur milieu ». Cette propriété est vraie .
Sa contraposée est : « Si les diagonales d’un quadrilatère ne se coupent pas en leur milieu alors ce
quadrilatère n’est pas un parallélogramme ». Cette contraposée est vraie.

La propriété réciproque est : « Si les diagonales d’un quadrilatère se coupent pas en leur milieu alors
ce quadrilatère est un parallélogramme ». Cette propriété réciproque est vraie.

Dans la séquence 1 de ce chapitre, nous avons vu le théorème de Thalès.

Le théorème de Thalès dit que : « Si les droites sont parallèles alors on a une égalité de quotients ».

La contraposée de ce théorème va donc dire que : « Si les quotients ne sont pas égaux alors les
droites ne sont pas parallèles », cette contraposée, comme toute contraposée, est vraie et sert donc à
démontrer que des droites ne sont pas parallèles.

II ) Contraposée du théorème de Thalès ( qui sert à démontrer que des droites ne sont pas parallèles)

Soient (BM) et (CN) deux droites sécantes en 𝐴,

AM AN MN
si deux des quotients ,
AB AC
et BC
ne sont pas égaux

alors les droites (MN) et (BC) ne sont pas parallèles.


Remarque :

AM AN
La plupart du temps, on utilise plutôt les quotients AB
et AC
( qui seront aussi valables pour la réciproque)

MN
plutôt que BC
( qui n’est pas valable pour la réciproque).

Application :

Soit un triangle EGH tel que GH = 11 cm ; EH = 6,8 cm et GE = 8 cm.


Placer le point F sur la droite (EG) sachant que : F ∉[EG] et que EF = 4,8 cm .
Placer le point I sur la droite (EH) sachant que : I ∉[EH] et que EI = 4,1 cm .
1 ) Faire la figure en vraie grandeur.
2 ) Quelle conjecture peut-on émettre concernant les droites (IF) et (GH) ?
3 ) Cette conjecture est-elle vraie ? Le démontrer.

1)

Refaire la figure en vraie grandeur pour


bien observer la conjecture.

2 ) Il semblerait que les droites (IF) et (GH) soient parallèles.

𝐄𝐈 𝐄𝐅 Ne pas se tromper dans le choix des quotients !!!


3 ) On calcule les quotients et .
𝐄𝐇 𝐄𝐆

EI 4,1 41 EF 4,8 48 8×2×3 3


EH
= 6,8 = 68 et EG
= 8
= 80 = 8 × 2 × 5 = 5 Pour comparer ces quotients, on les écrit sous forme
𝐄𝐈 𝐄𝐅
de fractions irréductibles.
donc 𝐄𝐇
≠ 𝐄𝐆.

On montre que les droites (IF) et (GH) ne sont pas parallèles.


EI EF
Les droites (GF) et (IH) sont sécantes en E et ≠
EH EG

donc les droites (IF) et (GH) ne sont pas parallèles d’après la contraposée du théorème de Thalès.

Remarque : Les droites peuvent sembler parallèles sur la figure car si on calcule les valeurs approchées des
EI EF
quotients, on trouve des valeurs très proches ( EH
≈ 0,603 et EG
= 0,6 ).

Vous aimerez peut-être aussi