Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 2 

: l'économie subordonnée aux impératifs politiques et


juridique ( 1450-1750)
Introduction :
• De la pensée grecque à la fin du Moyen-Age :
si on regarde dans la Rome Antique on ne trouve pas trop des écrits économiques juste des
écrit de gestion agricole. Après le parcellement de l'empire, il y a une régression de la
civilisation urbaine t émergence de la féodalité avec un système de dépendance entre les
riverains et la vassaux.
• Insertion de l'église dans la société féodale est facilitée par St-Augustin. St augustin nous dit
que l'église ne doit pas s'occuper de la politique . La problématique des églises c'est le salut
des âmes. L'idée est que les princes se soumettent progressivement à la religion catholique.
A partir du 13ème siècle on assiste à une ère de reprise économique lié aux
perfectionnement du labourage d'une augmentation de la population. Et on assiste à la
révolution commerciale qui débute en Italie dans des grandes cités marchandes italienne .
On peut parler de révolution car d'une part c'est la création des banques modernes c'est
l'invention de la comptabilité en partie double ( débit/crédit ) Cette révolution va s'étendre
en Europe du Nord. Les villes s'enrichissent par le commerce court et long courrier.
→ dans les foires qui se multiplient en Europe : bien de 1ère nécessité alors qu'ailleurs c'est
des biens de luxe. Pour faciliter tout ça on invente la lettre de change
• Le 14ème siècle on assiste à un fort déclin démographique dû à la peste et en plus les
guerres qui continuent.
• Au 13ème siècle on redécouvre les travaux d'Aristote. Aristote tente de construire l'état de
façon rationnelle et l'église a une indifférence totale face à l'état. St-Thomas D’Aquin qui
était évêque et acquisiteur il approuve l'idée de la propriété privé. On demande aux
propriétaires d'être généreux avec les pauvres et pour les échanges il développe la doctrine
du juste prix , du juste salaire et du juste profit. Le prix demandé par l'artisan doit juste lui
permettre d'avoir une existence correcte. Toute fois il reprend l'idée d'Aristote que les
échanges et le commerce ne doivent pas trop se développé car pour l'église l'obtention du
gain ne doit pas être une fin pour l'H. Le prêt à intérêt est également condamnable. ( car
l'intérêt rémunère le temps et le temps appartient à Dieu )
• A partir du 15 et 16ème siècle les choses s'accélerent

Section 1 : le mercantilisme ( 1450-1650)

Adam Smith a utilisé ce terme pour dévaloriser les auteurs qui le précédé.
Sous ce terme Il n'y a pas de socle commun ni d'analyses communes
Le mercantilisme concerne une actualité lié aux phases de décollage d'une nation. A chaque fois
qu'une nation européenne a été dans ce processus de décollage on a retrouvé ce terme de
mercantilisme exp : au milieu du 19ème siècle quand l'Allemagne commence sa croissance et
emprunte donc les chemins de la révolution industrielle on observe que les économistes reprennent
les termes de mercantilisme notamment l'économiste LIST qui a dit que pour le développement
industriel il faut d'abord prendre des mesures protectionnistes = protéger les industries naissantes.
Il est préférable d'une croissance qui vient du pays au lieu d'une croissance qui provient de
l'extérieur
Keynes a repris la notion de certains mercantilisme contre la position des classiques.
Il y a une controverse concernant les taux d'intérêt.
Pour les classiques : il faut un taux d'intérêt élevé
D'autre part on verra que certains mercantilistes annoncent des éléments qui seront développés par
des éco néo-classique.
Il y a une unité idéologiste de tout ces auteurs car cela reflète globalement l'idéologie d'une
bourgeoisie ascendante qui s'appuie sur le prince.
La problématique du mercantilisme c'est de répondre à des questions qui concernent la richesse ?
Comment constituer cette richesse ? Comment la nation peut s'enrichir et conserver la richesse
accumulée ?
Il y a 3 grands courants qui se dégagent :
• Le mercantilisme Espagnol, Portugais et Italien : nous dit que l'affût de matériaux
précieux est une richesse pour le pays et qu'au départ il y a une confusion entre richesse
monétaire et richesse réelle
• Le mercantilisme Français nous dit que la richesse c'est plutôt les hommes : c'est le travail
dans l'industrie mais aussi dans l'agriculture.
• Le mercantilisme anglais : met l'accent sur les barrières fiscales : on va s'enrichir si on
arrive à monopoliser le commerce international
Ces 3 types de point de vue s'explique par la réalité économique de ces pays.
Espagne et Portugal qui ont colonisé l'Amérique Latine en en Amérique latine il y a des lingots d'or
La France est le pays le + développé démographiquement donc la population peut être une richesse
pour le pays
Et l'Angleterre mise sur le commerce international comme l'on fait avant eux les pays-bas

I- Le cadre économique, politique et culturel.


1) le cadre économique

Tout d'abord 1492 ( découverte de l'Amérique ) 1500 ( découverte du Brésil )


18 mille tonnes d'argent et 200 tonnes d'argent sont transféré en Espagne entre 1521 et 1660.
Population amérindien : esclavage, épidémies ,
En Espagne et au Portugal mais aussi en France il va y avoir des mécanismes inflationnistes
méconnu auparavant qui va impacter les salaires réels qui vont baisser en moyenne de 50% d'où les
mouvements sociaux. En 1539 , l'édit de Villers-Côterêt interdit tous syndicats.
Au niveau économique, c'est l'importance en Angleterre le mouvement des enclosures( =passage
d'une agriculture communautaire à une agriculture individuelle )
C'est le fait que les ecclésiatiques s'emparent des terres communales. C'est la fin des communs , les
terres vont donc être privatisées. Les moutons sont utilisé pour la laine
→ Le paysan sans terres devient chef d'entreprise
→ Mais pour beaucoup d'entre eux c'est l'exode et comment gérer tout ses paysans sans terres qui
arrivent dans les villes
1ère possibilité : on les enfermes dans des work-houses ( maison de travail) où on faisait travailler
les gens toute la journée dans des conditions de vie misérables
En 1547 on enferme les mendiants domiciliés.
2ème possibilité : on rétablit en Angleterre l'esclavagisme donc ils deviennent esclaves.
3ème possibilité : la pendaison , on les tuent. ( 12 000 pendus )

2) le cadre politique

Guerres incessantes du 15ème au 19ème siècle. Au 17ème siècle seulement 7 ans de paix sur un
siècle.
Mouvement important en Europe : mouvement de centralisation.
Tout les pays deux par deux vont connaître ce mouvement en Europe sauf l'Italie et l'Allemagne.
Ce mouvement s'est fait de manière pacifique → exemple type : l'Irlande.
Si on prend l'exemple de la France ou de l'Angleterre cela c'est fait par des conquêtes territoriales.
Mais comment financer ces conquêtes ?
Ces pays vont emprunter à des grandes villes commerçantes et fleurissantes qui se trouvent à la
périphérie des Empires comme Venise.
Mais du coup pour rembourser les pays comme l'angleterre ou la France vont prendre des mesures
budgétaire ( augmenter les impôts ) → accroissement de la monétarisation économique
– Paradoxalement , s'il faut trouver un acteur qui a accru la monétarisation, c'est l'état.

Pour ces guerres il faut trouver des prétextes : notamment le prétexte de la religion.

3) le cadre culturel
Ce qui est important à l'époque c'est le protestantisme et la valorisation du travail.
Le mouvement de la réforme : Luther et Calvin
C'est la 2nd fois dans l'histoire de l'humanité qui a une remise en causes de ???
La réforme vient également remettre en causes les traditions religieuse en Europe
Luther reprochait bcp de choses au Pape mais notamment le pouvoir oral du Pape. Du coup il
souhaite retrouve la reconfiguration mosaïque et le retour de la loi écrite.
L'allemagne du Nord de traditions protestante avait des taux de croissance plus élevé que chez les
pays catholiques. ( par exp : il regardait les statistiques et il y avait + d'étudiants protestantiste que
catholique)

Dieu a predestiné tout les H a être élus ou gagner ???


Dieu a créer le monde pour son plaisir
Tout H doit travailler à la gloire de démontrer le royaume de Dieu sur Terre
La nature humaine est le pêché
A cela s'ajoute que la paresse , la non envie de travailler serait un indice de non-élection d'autant
que les pasteurs disent de se considérer élu.
C'est psychologiquement difficile si vous êtes protestant pcq vous ne savez pas si vous êtes sauvé.
Lutter et Calvin conseillé aux hommes d'avoir
La réussite serait un signe d'élection.
Calvin supprime la conception du prêt à intérêt

Modification de la conception : découverte dans la physique

Le mercantilisme période de découverte scientifique


La presse serait un indice de la non-élection d'autant que les pasteurs disent se considérer élu.
→ La réussite est un signe d'élection/

Les scientifiques envisageaient toujours une finalité du monde. Le soleil est au centre de l'univers.
Mr Brunot change la donne et démontre que nous vivons dans un monde infini.
Galilée découvre deux lois importantes : - la loi des chutes des corps et le principe d'inertie.
Ce qui est intéressant ce n'est pas ces lois mais les conditions intellectuelle même dans lesquelles il
va présenter ces découverte.
Il refuse de chercher la cause de cette chute. Il donne seulement une définition. Pour lui l'univers est
écrit en langage mathématiques alors que chez Platon c'est Dieu qui est derrière tout . Galilé se
refuse à poser la question du pourquoi et suggère simplement de comprendre le mécanismes mais
pas d'en chercher l'origine. Cela va avoir un impact dans la philosophie de l'époque exp Hops va
vouloir être le Galilée des sciences humaines.
Au 19 ème siècle ça va être la victoire du positivisme.
Si on se demande pq on fait de la méta physique.
Galilée n'a été que réabilité par l'Eglise que longtemps après

B- l'enrichissement ar les métaux précieux : le mercantilisme espagnol , portugais et italie

1) Les attitudes face à ?? Monétaire


Le mercantilisme n'est pas autre qu'un tissu de sophismes protectionnistes imposé à un parlement
pénal par nos marchand entrepreneurs.
→ bcp de mercantiliste ont des positions protectionnistes. Ces sophismes sont fondé sur la croyance
populaire que la richesse réside uniquement dans la monnaie.
Pour bcp d'entre eux cette accumulation de métaux précieux constitue un trésor . Ce qu'on peut dire
c'est qu'ils sont victimes de l'illusion monétaire( = chrysohidonisme )
Chez ces auteurs il y a une confusion entre les plans de la microéconomie et ceux de la
macroéconomie.
Pq cette confusion
La monnaie détenu par un individu sert peut être la mesure de sa richesse . Si on transpose cela au
niveau macroéconomique , on tombe dans l'illusion → paradoxe macroéconomique
La richesse de la communauté n'est pas lié à la masse monétaire globale.
Ceci dit les espagnols se rendent compte du lien existant entre l'augmentation de la quantité en
circulation et la hausse des prix.
L'or afflue du Mexique et du Pérou et tout au long du 16ème cet afflux d'or s'est accompagné d'une
hausse des prix.
L'Espagne va tenter d'empêcher la sortie de l'or accumulé ;
On autorisera l'achat à l'étranger seulement si les étrangers eux même achète dans la nation
1ère conséquence à l'afflux d'or : Hausse des prix donc à une rareté des marchandises
puis à une production insuffisante
→ Dés la fin du 16 ème siècle l'espagne n'est plus une grande puissance d'Europe

2) Jean Bodin et la théorie quantitative de la monnaie

En 1568 écrit le livre «  Réponse au paradoxe de monsieur Malestroit touchant le fait des monnaies
et l'enrichissement de toute chose »
l'objet de la controverse c'est tenter d'expliquer l'augmentation des prix en France
Selon lui cette hausse des prix s'explique par les manipulations monétaire dont les souverains été
coutumiers pour régler leur dette.

Pour Bodin, c'est l'abondance d'or et d'argent.


– La France n'a pas prit part au pillage des mines d'or et d'argent ; mais via le commerce
extérieur et une main d'oeuvre qui travaille en Espagne , elle gagne de l'or et de l'argent.
– Bodin pointe 2 autres causes de cette hausse des prix : la constitution de monopole et le
plaisir de dépenses.

III- l'enrichissement recherché par le travail appliqué à l'agriculture et à l'industrie : le


mercantilisme français

1) les caractéristiques de la France

Les conquêtes coloniales françaises ont commencé au 17ème siècle en Louisiane et au Québec.
L'agriculture est dominante.

– La France est touchée par les guerres de religion. A la fin du 16ème siècle, l'édit de Nantes
prononce la liberté religieuse. Cet édit est révoqué au 17ème parce que les entrepreneurs les
plus dynamiques étaient des protestants. Suite à cette révocation est venue une vague
d'émigration.
– Il n'y a pas de compromis entre la noblesse et la bourgeoisie pour faire démarrer le pays. La
noblesse n'est pas intéressé par l'industrie ; L'Etat va devoir prendre en charge les activités c
car la bourgeoisie était défaillante.
– Le traité de la République. Bodin va traiter la politique d'un état . L'idée qui est assez
mercantiliste c'est de rétablir les droits à l'exportation sur les produits dans les pays étrangers
dans le besoin , prohiber l'exportation de matière première

2) Montchrétien 1561
C'est un bourgeois, auteur, poète et industriel français.
En 1615 il publie le Traité de l'économie politique.
Thème central : comment le roi a intérêt au dvpt économique, source de son enrichissement.

C'est la 1ère fois qu'on parle d'économie politique.


Composé de 4 parties :
• 1ère partie : développement des manufactures
• 2ème : commerce
• 3ème : infrastructures nécessaire au commerce extérieur
• 4ème : prince

Idée : développer les forces productives pour améliorer la main d'oeuvre ; l'état a le rôle de
protection des manufactures.

→ L'homme est né pour vivre en continuel exercice et de passion. Son travail consiste en la richesse
du travail » : cadre utilitariste du travail. Il doit servir à l'expansion de l'agriculture ; au niveau
industriel , l'industrialisation va déclencher un multiplicateur d'emploi.

– La noblesse est dans l'absentéisme : les propriétaires ne sont intéressé par l'agriculture.
→ économie autarcique

On a des auteurs qui sont globalement xénophobes.

Ubérisation des échanges

IV- L'enrichissement obtenu grâce au développement du commerce avec l'étranger : l'exemple de


l'Angleterre

1) Les traits distinctifs de l'Angleterre

La noblesse est appauvrie, la bourgeoisie est ascendante et investie dans l'industrie et l'agriculture.
On privilige l'élevelage pour l'industrie

Atout de l'économie : manœuvre abondante et bon marché. L'exode

2) La contribution de Jeff Haels.

Discours sur la propriété du royaume d'Angleterre :


4 thèmes abordés :
• Constat sur les phénomènes d'enclosures
• Les finances de l'état : «  l'argent c'est le nerf de la guerre »
• Pour s'enrichir il faut développer les industries d'exportations tout en protégeant les
industries naissantes.
• Il y aurait une coïncidence entre les intérêts du prince et les intérêt de ses sujets.

3) La pensée de Thomas Mune


Il est membre du comité directeur de la compagnie des Indes
Auteur de l'enrichissement de l'Angleterre par le commerce international ( 1664 après sa mort )

3 idées :
• tirer un surplus du commerce extérieur : intérêt de l'Etat  a exporter les marchandises à lourd
travail et importer des marchandises à faible travail
• Ajout de la balance commerciale
• Le surplus du commerce est conservé en longue période.

Idée d'une régulation automatique de la balance des comptes.


L'excédent de commerce extérieur entraîne une hausse des prix en longue période et l'afflux des
métaux précieux va tendre à déprimer l'intérêt.
T. Moore pense qu'il faut un taux d'intérêt élevé pour encourager l'épargne
D'autres auteurs, comme J.Locke pensent qu'un taux d'intérêt élevé conduit à une désincitation à
l'épargne.
D'autres s'opposent au mercantilisme

4) L'idéal utopique
– Regard sceptique du mouvement d'industrialisation : auteurs qualités de platoniciens.
Mr Erasme s'en prend aux écrits de Machiavel.

Section 2 : Les critiques du mercantilisme ( 17ème siècle )

Introduction de la section
– Siècle qui est le théâtre des guerres incessantes
Nombreuses découvertes dans la philosophie politiques : courant du positivisme ( héritier lointain
des découvertes de Galilée. Cela va influencée la pensée de Thomas Hobbes c'est la solution
politiques.
Selon lui l'état doit être considérer comme une construction qui ne demande pas de faire appel à une
autorité morale ou religieuse. Tout est artificialiste.
Etat de nature : «  La vie de l'Homme est impossible »

J.Locke Il y a une raison naturelle, une justice et des lois naturelles. Dans l'état de nature l'homme
est déjà tout ce qu'il sera dans le futur
Ce qu'ils veulent sauvegarder c'est le droit de propriété

-Divergence entre Hobbes et Locke. Chez Hobbes, l'échange est avant tout un conflit d'opinion, pas
de critères objectifs de la valeur
Chez Locke , il y a des lois économiques.
→ Le plus moderne est Thomas Hobbes
Les critiques subsistent entre les auteurs français et anglais

I- La pensée économique en G-B

Le mercantilisme au sens large du terme se produit tardivement → Mercantiliste de transition


( Chind et Petty) qui vont co-exister avec les précurseurs des Classiques.( Hitcheson et Mandeville)
W.Petty a tout de même émit l'idée que la valeur d'une marchandise était liée au travail nécessaire à
sa production.
Mandeville est utilitariste : Il considère que la société existe que pour répondre aux besoins des
individus.
Il a influencé A.Smith
→ Société gouvernée par l'individualisme

Cette révolution dans l'imaginaire est porté par des philosophes utilitaristes mais aussi par la classe
moyenne.

1) Le développement des thèses monétaires


J.Locke a écrit considération sur l'intérêt et la valeur de la monnaie ( 1691) Il est considéré comme
un des pères de la théorie quantitative de la monnaie.
Il établit que le niveau des prix est proportionnel à la quantité de monnaie ; il introduit l'idée de la
vitesse de circulation de la monnaie.
Il démontre que la taille absolue du stock de monnaie n'a aucune implication sur la richesse de la
nation.
→ La monnaie n'est qu'un bien quelconque.

-Les activités manufacturières constituent la véritable source de richesses d'un pays. La monnaie
n'est qu'un moyen d'engendrer le développement éco .
→ Le prix de la monnaie est considéré comme un instrument de stimulation des transactions et de la
la production.

Plusieurs positions :
1) Smith considère que l'épargne est fonction du taux d'intérêt.
2) Locke va considéré qu'un taux d'intérêt trop élevé est dissuasif par rapport aux incitations à
l'investissement.
3) Keynes : «  Ces auteurs n'ont jamais ce que le taux d'intérêt tendait à se fier
automatiquement au niveau adéquat ; ils affirment qu'une élévation excessive de l'intérêt
constituaient le principal obstacle au droit de la richesse. Le taux dépendait de la quantité de
monnaie et la préférence pour l'activité »
→ Le taux d'intérêt se fixe de façon naturelle
Le rapport de l'Homme à la monnaie est complexe

La préférence pour l'activité est lié à la possession qui répond a des exigences inconscientes.
→ Taux d'intérêt levé en GB

2) La pensée de William Petty

Il annonce l'idée libérale car il insiste sur la liberté du commerce intérieur et extérieur. Il était
chirurgien, qui s'intéressait a des problèmes éco : pour lui il faut des tableaux statistiques.
– Au niveau de la production, il annonce une théorie de la valeur, il existe un prix naturel qui
oscille autour du coût de production
→ Théorie qui annonce les écrits de Smith

Le coût de production va dépendre du travail et de la terre.


La valeur des choses va dépendre de la quantité de travail dépensée pour leur production.

Il considère le capital comme du travail accumulé.


Il pense aussi qu'il y a des lois naturelles qui régiraient la formation des prix.
– Théorie de la répartition : les capitalistes reçoivent un intérêt ; les propriétaires ont une
rente ; les salariés ont un salaire qui se fixe au minimum de l'existence.
3 variables pour la science éco : le travail, la terre et la production.
L'état a le rôle de supprimer les entraves au commerce extérieur et d'être favorable au Droit de
propriété et d'avoir fiscalité qui vise les biens de luxe.

Il y a un regard très vertical sur la société malgré son libéralisme : on trouve une idée platonicienne
où la classe ouvrière ne serait pas pleinement citoyenne.

II- La pensée économique en France

Section 3 : Les physiocrates

I- Cadre historique et les auteurs

Un des droit naturel le + sacré : le droit de la propriété → droit qui serait donné par dieu et donc
intangible

Chez les physiocrates il y a toujours la présence de Dieu dans ce qui se passe dans le monde
Un ordre naturel on peut opposer un ordre volontaire.
Cet ordre naturel est providentiel cad qu’il est voulu par Dieu pour le bonheur des Hommes.
Cet ordre est aussi essentiel cad il est conforme à l’ordre de nature et si on ne se conforme pas à
cette essentialité la société se réunit elle même.
C’est un ordre qui est connu par l’évidence cad par l’intuition
Les lois positives ne peut être que des déclarations aux lois dites naturelles
Implication :
• Au niveau individuel : L’intérêt général va assurer la compensation des différents intérêts
entre eux
• Le droit de propriété est légitimé par le travail c’est un droit fondamental , c’est la continuité
de l’ordre naturelle droit à la liberté = le laisser faire le laisser passer
Toute entrave à la liberté du commerce de l’industrie serait une atteinte aux droits de l’Homme. La
concurrence permet le jeu des lois naturelles. La concurrence est un bien et le monopole est un mal
• La concurrence permet une production au moindre coût.

Il faut faire attention chez les physiocrates car La liberté des échanges c’est pas trop au profit du
commerce et de l’industrie mais profitable à l’agriculture.
Pour le commerce et l’industrie on a un certains mépris.

III- Les postulats de l’analyste économique

A. Smith a pu écrire que les physiocrate était aveuglé par leur préjugé concernant l’agriculture. Pour
les physiocrate seul l’agriculture est productive. Dans l’agriculture la richesse créée est supérieure à
la richesse consommée. Les activités commerciales et industrielles sont donc stériles.
L’agriculture est la seule classe qui permet de faire vivre deux catégories de personnes les
exploitants et les propriétaires.
A l’inverse l’industrie et le commerce produise autant qu’il consomme
La valeur des biens industriel n’est que la somme des biens agricoles utilisé pour des raisons
d’exploitation

3 grands acteurs dans la société :


IV- Le tableau économique

tentative d’une modélisation macroéconomique d’une économie → tentative d’élaborer un circuit


Ce tableau a inspiré Marx notamment lorsqu’il tente lui même de faire une modélisation
économique de la reproduction capitaliste . Ce tableau est considérer comme l’ancêtre de la
comptabilité.
Recense la distribution annuelle d’une population.

Prolongement de l’ordre naturel de la liberté


pour comprendre il faut partir du K , du K dépensé pour la production

Chapitre 3 : les classiques et les marchés autorégulateur

Vous aimerez peut-être aussi