Vous êtes sur la page 1sur 3

La Référence Offre ses services en de Documents et Cours Magistraux

Situé au Campus I (Ange Raphael), Campus II (Ndogbong), Campus de Logbessou (PK17), Cité des Palmiers et Beedi.
Contacts: 696 378 913 / 682 080 079 / 657 187 206

SOCIOLOGIE POLITIQUE
Vol 6 du Mercredi 09 Décembre 2020

A- LA CONSTRUCTION DU MONOPOLE SELON MAX WEBER (Suite)

La domination légitime se reconnait à partir de trois (03) idéaux types :


- La légitimé légale rationnelle est cette forme de domination qui repose sur la croyance en
la légalité, des règlements et arrêtés et du droit de commander des dirigeants.
- La légitimité traditionnelle c’est cette forme de domination fondé sur la croyance en la
sainteté de traditions valables de tout temps et à la légitimité de ceux qui sont appelé à exercer
l’autorité par ces moyens (le type traditionnel).
- La domination charismatique : elle repose substantiellement sur le caractère essentiellement
héroïque du détenteur du pouvoir politique.

B - LA MISE EN PLACE DU MONOPOLE SELON NORBERT ELIAS

La démarche proposée par cet auteur à partir de l’exemple français relève les éléments
suivants :
- La genèse de l’Etat un processus concurrentiel entre les multiples centres de pouvoir qui
aspirent à l’hégémonie. Ce processus s’inscrit dans le cadre de la crise et de la transformation
de la féodalité laquelle était un mode de domination patrimoniale répandue à l’époque
médiévale (moyen âge).
- La concurrence entre seigneurs disposant d’une force à peu près égale et rivalisant par la
conquête des chances de puissance sociale constitue le mécanisme de formation des monopoles
favorables à l’intervention ou l’émergence de l’Etat.

- L’Etat est constitué par la cristallisation des monopoles. Selon Norbert ELIAS, il s’agit
du monopole militaire et du monopole fiscal.

o Le monopole militaire renvoie à la centralisation de la coercition et au contrôle


étatique de la République en rupture avec l’organisation décentralisée des armées féodales.
Ce monopole établi sur la violence légitime et l’attribut exclusivement au roi.
o Le monopole fiscal : il renvoie à la levée des impôts par la centralisation des taxes
sociales par l’Etat.
La civilisation des mœurs entendue par la modification des comportements sociaux du
fait de l’existence de l’Etat est l’une des dimensions de la monopolisation.

Cours de Sociologie Politique Vol6 1


A la suite de Norbert ELIAS et de Max WEBER, plusieurs auteurs mettent en relief la
relation entre domination et l’Etat. C’est ainsi que Karl MARX va considérer l’Etat comme
l’organe, l’instance de consécration de la domination des classes sociales aisées.
Quant à Pierre BOURDIEU, il organise le monopole à partir de la prépondérance des grandes
écoles telles que l’ENA, Polytechnique.

PARAGRAPHE II : L’INSTITUTIONNALISATION, LA SPECIALISATION ET LE


DEPASSEMENT DE L’ORDRE POLITIQUE

A) L’INSTITUTIONNALISATION DU NOUVEL ORDRE POLITIQUE

L’institutionnalisation du pouvoir politique revêt deux significations essentielles :

- La dépatrimonialisation du pouvoir politique c'est-à-dire la distinction entre la


personne du gouvernant du prince et le pouvoir : Il s’agit ici d’un processus d’extérioration de
détachement du pouvoir par rapport à ses détenteurs. Autrement dit, le pouvoir politique cesse
d’apparaitre comme chose privée. Ainsi, le processus dépatrimonialisation ou dans les termes
de Norbert Elias « socialisation du monopole de domination » conduira à la distinction entre
propriété privée des dirigeants et propriété publique de la collectivité.

- L’apparition d’un Etat de droit au sens Wébérien : il est question un ordre politique au
sein duquel les actes de commandement sont régulés par le droit. L’Etat de droit est donc le
caractère d’une société politique ou la protection des droits fondamentaux des personnes est
garantie par la mise en œuvre d’un ensemble de règles institutionnelles, des normes juridiques
et de procédures juridictionnelles.

1- L’apparition de la bureaucratie

C’est le bras séculier de l’Etat. En d’autres termes, c’est surtout à travers elle que l’Etat
prend possession de la société et matérialise continuellement sa domination quotidienne parce
qu’elle se caractérise par l’absence de partis pris ou de pression partisane (WEBER). La
bureaucratie permet à l’Etat de mener à bien sa mission au service de la collectivité.

Suivant le modèle wébérien, c’est une organisation au sein de laquelle les acteurs
occupent des fonctions liées à leurs compétences structurées suivant une hiérarchie rigide.
Les bureaucrates n’obéissent qu’au devoir objectif de leurs fonctions. A la suite de Max
Weber, Emile DURKHEIM considère la bureaucratie comme étant l’instrument fonctionnel
de l’Etat.
En revanche, Karl Marx en revanche assimile la bureaucratie à un « corps parasite » ou à un
instrument d’extraction des ressources sociales.

Cours de Sociologie Politique Vol6 2


2- Les activités de l’Etat
La spécialisation du pouvoir politique se traduit par trois principales activités :
L’activité extractive de l’Etat : elle renvoie à une forme de rapport entre l’Etat et la
société caractérisée d’une part par l’extraction des ressources humaines (recrutement dans la
fonction publique, élections) ; d’autre part, par l’extraction des ressources matérielles et
fiscales (contrôle des matières premières, de l’impôt).

L’activité dispensatrice de l’Etat : elle est caractérisée par la capacité régulatrice et


distributrice :

- La deuxième renvoie à l’élément par l’Etat des règles du jeu social permettant de
garantir l’ordre. L’Etat est donc garant de la sécurité physique à travers la politique et les
forces du maintien de l’ordre et de la sécurité juridique via les conventions.
- La capacité distributrice consiste aussi en l’octroi des avantages, des postes, des
honneurs, des prestations.

L’activité responsive : l’Etat à la charge des conflits ; ici, le traitement étatique des
conflits sociaux ou politiques s’effectue généralement à partir de trois stratégies :

nier l’existence d’un conflit ;


la négociation ;
la confrontation.

C- VERS LA TRANSCENDANCE DE L’ETAT

Cours de Sociologie Politique Vol6 3