Vous êtes sur la page 1sur 8

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009, pp.

6-13
© EDUCI 2009

S. ILBOUDO 1 CRIBLAGE PHYTOCHIMIQUE ET EVALUATION DE


M. OUEDRAOGO1* LA TOXICITE AIGUE DE PISOLITHUS TINCTORIUS
N. SOME 2 (BASIDIOMYCÈTE)
M. OUEDRAOGO1
M. OUEDRAOGO3
P.I. GUISSOU1,2

RESUME

Le but de notre étude était de réaliser 50% (DL50) de 5437 mg/kg. Les Doses
un criblage des groupes phytochimiques susceptibles de tuer 1% (DL 1) et 99%
de Pisolithus tinctorius, champignon (DL99) des lapins ont été respectivement
macroscopique des régions tropicales et de 4555 et de 6437 mg/kg, d’où un
subtropicales connu pour ses propriétés Indice de Sécurité (IS) de 1,4. L’extrait
antitumorales et antimicrobiennes, puis méthanolique de Pisolithus tinctorius est
d’évaluer la toxicité générale aiguë de donc faiblement toxique ; toutefois avec
son extrait méthanolique. Les réactions un indice de sécurité faible. Des études
de caractérisation phytochimique ont sur les propriétés pharmacologiques de
mis en évidence des huiles essentielles, certains groupes chimiques contenus
des caroténoïdes, des tanins, des dans l’extrait méthanolique s’avèrent donc
saponosides, des stérols et triterpènes, nécessaires.
et des hétérosides cardiotoniques dans
Mots-clés : Pisolithus tinctorius Pers.
ce champignon macroscopique. L’étude
(Basidiomycète) ; Phytochimie ; Toxicité
de toxicité générale aiguë menée chez le
aiguë.
lapin a montré que l’extrait méthanolique
de Pisolithus tinctorius a eu une dose létale

1- Laboratoire de Toxicologie et de Pharmacologie, Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé


(UFR/SDS), Université de Ouagadougou, Burkina Faso.
2- Département de Médecine et Pharmacopée Traditionnelle/Pharmacie, Institut de Recherche en Sciences de
la Santé (IRSS), Burkina Faso.
3- Centre National de Recherche Scientifique et Technique (CNRST), Ouagadougou
*
Auteur Correspondant : Moustapha Ouédraogo, 03 BP 7021 Ouagadougou, UFR/SDS, Université de Ouaga-
dougou, Burkina Faso. Téléphone portable: (00226) 70 23 83 91 - Télécopie : (00226) 50 33 06 08/Email :
moustapha_ouedraogo@univ-ouaga.bf
SUMMARY
The aim of our study was to doses likely to kill 1% (LD1) and 99% (LD99)
carry out phytochemical screening of of rabbits were respectively 4555 and 6437
Pisolithustinctorius, mushroom of the mg/kg, that is to say a Safety Index (SI) equal
tropical and subtropical areas known for to 1.4. Therefore, the methanolic extract of
its antitumor and antimicrobic properties, Pisolithus tinctorius is weakly poisonous,
then to assess the acute toxicity of its although its safety index is low. Therefore,
methanolic extract. Phytochemical revealed studies of the pharmacological properties
the presence of essential oils, carotenoids, of some chemical groups contained in the
tannins, saponins, sterols and triterpenes, methanolic extract are necessary.
and cardiac glycosides in this mushroom.
Key words : Pisolithus tinctorius Pers.
An acute toxicity assessment with rabbits
(Basidiomycete); Phytochemistry; acute
revealed that the lethal dose 50% (LD50) of
toxicity.
its methanolic extract was 5437 mg/kg. The

INTRODUCTION
Pisolithus tinctorius Pers. (Basidiomycète) la présente étude est de réaliser un criblage
est un macromycète ubiquitaire des des groupes chimiques de Pisolithus
régions tropicales et subtropicales. Il tinctorius et d’évaluer la toxicité aiguë de
forme des ectomycorhizes en association son extrait méthanolique.
avec des végétaux supérieurs appartenant
généralement à la famille des Myrtaceae, MATERIEL ET METHODES
Mimosaceae, Pinaceae, Fagaceae, et des
Caesalpiniaceae [Zamuner 2005]. MATERIEL FONGIQUE
En tant que champignon mycorhizien, Le matériel fongique, constitué des
Pisolithus tinctorius est couramment utilisé carpophores de Pisolithus tinctorius, a été
pour la création de forêts artificielles, car récolté dans une plantation d’eucalyptus
pouvant stimuler la croissance de certaines située à 35 Km de la capitale du Burkina
espèces d’arbres tels que l’eucalyptus, Faso (Ouagadougou). La récolte a été
le pin et l’acacia [Duponnois 1999]. Des faite en août 2008. L’espèce récoltée a
extraits de Pisolithus tinctorius possèdent été identifiée au Laboratoire de Biologie
des propriétés antitumorales in vitro et in et d’Ecologie végétales de l’Université de
vivo [Montenegro 2004 ; Montenegro et Ouagadougou. Un herbier y a été déposé.
al., 2008] et antimicrobiennes [Tsantrizos
1991]. Des extraits aqueux d’autres LES ANIMAUX
macromycètes sont utilisés en médecine Des lapins mâles, pesant environ 1,5 kg,
traditionnelle africaine pour traiter ont été utilisés pour les études de la toxicité
des maladies tels que les hépatites, de l’extrait méthanolique. Ils ont été élevés
l’hypertension, les arthrites, les bronchites à l’animalerie de l’Institut de Recherche en
et les cancers [Walleyn et Rammeloo, Sciences de la Santé de Ouagadougou. La
1991 ; Guissou, 2005]. Pisolithus tinctorius température ambiante a varié entre 25 et
pourrait donc être une source importante 30 °C, avec une humidité relative de 70%.
pour la recherche de nouvelles molécules La photopériode a été de 12/24 heures. Les
bioactives. Cependant, des données sur lapins ont été alimentés avec du tourteau
sa composition chimique et sa toxicité de blé et ont reçu l’eau de ville à volonté.
générale ne sont pas disponibles. Le but de
8

METHODES D’EXTRACTION - Caractérisation des caroténoïdes :


réaction de Carr-Price
Extraction par épuisement
Au résidu sec de l’extrait au
successif pour le criblage
dichlorométhane, deux à trois gouttes de
phytochimique
trichlorure d’antimoine saturé dans du
Cinquante grammes de poudre de chloroforme ont été ajoutées. La présence
Pisolithus tinctorius ont été macérés de caroténoïdes est révélée par la formation
(pendant 24 heures) dans un ballon d’une coloration bleue intense ou bleu
contenant 500 mL de dichlorométhane. verdâtre.
Le marc a été soumis à une nouvelle
extraction avec un mélange méthanol/ eau - Caractérisation des stérols
(80/ 20). Le marc issu de cette extraction a et triterpènes : réaction de
été soumis à une autre extraction avec de Libermann-Burchard.
l’eau. Les trois extraits ainsi obtenus ont
Le résidu sec de l’extrait au
été utilisés pour y rechercher des groupes
dichlorométhane a été dissous dans 0,5
de substances phytochimiques.
mL d’anhydride acétique et 0,5 mL de
chloroforme (contenus dans des tubes à
Hydrolyse acide de l’extrait
essai) ; 2 mL d’acide sulfurique concentré
méthanolique
ont été coulés au fond du tube. La
A 25 mL de l’extrait méthanolique, 15 formation d’un anneau rouge-brun ou
mL d’acide chlorhydrique (10%) ont été violet au point de contact des deux liquides
ajoutés et chauffés à reflux pendant 30 avec un surnageant qui devient vert ou
min. Après refroidissement, l’hydrolysat violet indique la présence de stérols et/ou
a été soumis à une extraction avec du triterpènes.
dichlorométhane. La phase organique
a été utilisée pour caractériser les - Caractérisation des alcaloïdes
génines des anthracénosides, des dérivés bases : tests de Draggendorf et
coumariniques, des glycosides stéroliques de Mayer
(saponines ou cardiotoniques) et des
Quatre millilitres de l’extrait au
flavonosides.
dichlorométhane ont été évaporés à sec
dans un tube à essai. Le résidu a été ensuite
CARACTERISATION PHYTOCHIMIQUE
dissous dans 2 mL d’acide chlorhydrique ;
Elle a été faite selon les méthodes puis on y a ajouté trois gouttes des réactifs
décrites par Ciulei (1982) adaptées par de Draggendorf ou de Mayer. L’apparition
notre laboratoire. d’un précipité rouge orangé en présence du
réactif de Draggendorf indique la présence de
- Caractérisation qualitative des composés aminés. L’apparition d’un précipité
huiles essentielles jaune blanchâtre ou d’une opalescence en
Dix millilitres de l’extrait au présence du réactif de Mayer témoigne de la
dichlorométhane ont été évaporés à sec. présence d’alcaloïdes bases.
Le résidu a été ensuite dissous dans 3 mL
- Caractérisation des coumarines
d’éthanol. Puis, la solution a été évaporée à
sec de nouveau. La sensation d’une odeur Au résidu sec de l’extrait au
parfumée indique la présence d’huiles dichlorométhane, 2 mL d’eau distillée
essentielles. chaude ont été ajoutés ; puis le tout a
été agité. Après refroidissement, 0,5 mL
d’ammoniaque ont été ajoutés. L’apparition

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.
9

d’une fluorescence intense bleu verdâtre min. La persistance de mousse d’au moins
ou violette sous la lumière UV (λ = 254 1 cm pendant 15 min. indique la présence
nm et λ = 366 nm) indique la présence de de saponosides.
coumarines.
ETUDE DE LA TOXICITÉ AIGUË DE
- Caractérisation des tanins et L’EXTRAIT MÉTHANOLIQUE
polyphénols
Les lapins ont été répartis en six
L’extrait méthanolique (1 mL) a été groupes de cinq et mis à jeun pendant 24
additionné à 2 mL d’eau et à 3 gouttes heures. Ces groupes ont reçu respectivement
de chlorure de ferrique. L’apparition par voie orale de l’eau distillée (= solvant
d’une coloration bleue noirâtre ou verte de dissolution des extraits méthanoliques
noirâtre indique la présence de tanins ou secs), des solutions de l’extrait aux doses
de polyphénols. respectives de 4500, 5000, 5500, 6000 et
6500 mg/kg de poids corporel. Les lapins
- Caractérisation qualitative des ont été ensuite observés durant les deux
anthracénosides premières heures suivant l’administration
des extraits. Puis, ils ont reçu l’eau et
A 4 mL de l’extrait méthanolique
l’alimentation ad libitum. L’observation des
hydrolysé, 2 mL de solution ammoniacale
animaux s’est poursuivie pendant 14 jours
ont été additionnés. Une coloration rouge
à la recherche d’éventuels signes de toxicité
cerise indique la présence d’aglycones
retardée. Ils ont aussi été pesés pour suivre
anthracénosiques.
l’évolution de leur poids. Le dénombrement
- Caractérisation qualitative des des morts a été effectué aux 3ème et 14ème
hétérosides cardiotoniques jour après l’administration des extraits.
(Réaction de Keddee) La dose létale 50% (DL 50), les DL 99
Un millilitre de l’extrait méthanolique et DL 01 ont été déterminées selon la
hydrolysé a été évaporé à sec et dissous méthode graphique de Trevan [Wepierre,
dans 1 mL de méthanol. Un millilitre 1977] . Le rapport DL99/DL1 a été calculé
d’acide 3,5-dinitrobenzoïque (à 1% dans afin d’évaluer l’indice de sécurité (IS) de
l’éthanol) et 2 mL d’hydroxyde de potassium l’extrait.
(1 N) ont été ajoutés. L’apparition d’une
ANALYSE STATISTIQUE
coloration rouge violette furtive après
chauffage indique la présence d’hétérosides L’analyse statistique a été réalisée à
cardiotoniques. l’aide du logiciel GraphPad Prism 4.0
(San Diego, USA). La comparaison des
- Caractérisation qualitative des moyennes des poids des lapins avant
saponosides : test de mousses administration et après administration de
Deux millilitres d’extrait aqueux dilué à l’extrait méthanolique a été faite à l’aide du
moitié dans l’eau distillée dans un tube à test apparié de Wilcoxon au risque de 5%.
essai ont été agités en continue pendant 15

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.
10

RESULTATS
CRIBLAGE PHYTOCHIMIQUE précédaient la mort des animaux. Cette
mort ne survenait qu’entre 48 et 72 heures
Les réactions de caractérisation ont
après l’administration des extraits. Tous
permis de mettre en évidence quelques
les animaux ayant ingéré au moins 4500
groupes chimiques dans les extraits de
mg/kg de l’extrait ont perdu du poids
Pisolithus tinctorius (Tableau I).
(Tableau II).
ETUDE DE LA TOXICITÉ AIGUË DE
Détermination de la dose létale
L’EXTRAIT MÉTHANOLIQUE
50% (DL 50) et de l’indice de
Toxidrome sécurité

Les signes d’intoxication observés chez La DL 50 déterminée graphiquement


les lapins ont été essentiellement : une (Figure 1) a été égale à 5500 mg/kg.
diarrhée qui survenait 48 heures suivant La méthode de calcul nous a permis de
l’administration unique des extraits. Cette déterminer une DL 50 de 5437 mg/kg.
diarrhée ne persistait jamais au delà du Les DL1 et DL99 ont été respectivement de
5ème jour. Une polypnée et des convulsions 4555 et de 6437 mg/kg, d’où un Indice de
sécurité (IS) de 1,4.

Tableau I : Composition phytochimique de Pisolithus tinctorius après épuisement avec des solvants
de polarité croissante.
Solvant d’extraction
Groupes chimiques
Dichlorométhane Méthanol Eau distillée
Huiles essentielles +
Stérols et triterpènes +
Caroténoïdes +
Alcaloïdes bases -
Coumarines -
Tanins + +
Saponosides + +
Hétérosides cardiotoniques + +
Alcaloïdes sels - -
Anthracénosides - -
Flavonoïdes - -
+ : présence ; - : absence

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.
11

Tableau II : Evolution du poids des lapins en fonction des doses de l’extrait méthanolique de
Pisolithus tinctorius pendant 14 jours suivant une administration unique (par voie orale) de
l’extrait.
Poids (gramme) des lapins selon les jours
(moyenne± écart-type)
Doses d’extrait Avant
1 jour 2 jours 3 jours 10 jours 14 jours
(mg/kg) l’administration

0 1454 1409 1432 1444 1459 1469


±127 ±212 ±166 ±171 ±168 ±171

4500 1422* 1388 1369 1309 1103 1083


±144 ±150 ±148 ±174 ±161 ±150

5000 1365* 1334 1286 1220 1176 1152


±135 ±136 ±115 ±132 ±64 ±61

5500 1421* 1354 1262 1197 936 885


±147 ±144 ±121 ±130 ±55 ± 70

6000 1450* 1385 1293 1053 833 765


±230 ±221 ±273 ±15 ±65 ±53

6500 1403* 1279 - - - -


±199 ±117

- : mort de tous les lapins du lot

100
Pourcentage de mortalité

75

50

25

0
1000 DL50 10000
Doses d'extrait méthanolique (mg/kg)

Figure : Courbe de toxicité aiguë d’extrait méthanolique de Pisolithus tinctorius chez le lapin (voie
orale).

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.
12

DISCUSSION
Les carpophores de Pisolithus tinctorius les enzymes digestives [Kumar et Sing,
contiennent des huiles essentielles, des 1984]. Il en résulte alors une inhibition
caroténoïdes, des stérols, des triterpènes, de l’absorption des nutriments complexés
des tanins, des saponosides, et des ainsi que la baisse de l’activité des enzymes
hétérosides cardiotoniques. Ces groupes digestives avec pour conséquence une
phytochimiques sont réputés doués de réduction du rendement nutritionnel.
multiples propriétés pharmacologiques L’action de ces composés peut se maintenir
[Nacoulma , 1996]. jusqu’à 15 jours après l’ingestion du
produit qui les contient [FAO, 1992].
En raison de leur pouvoir irritant
sur le tractus intestinal [Gee 1996], les La létalité provoquée par l’extrait
saponosides contenus dans l’extrait méthanolique de Pisolithus tinctorius a
méthanolique de Pisolithus tinctorius été de survenue tardive (entre 48 et 72
pourraient être responsables de la diarrhée heures après administration). La valeur de
constatée chez les lapins. La diarrhée la DL50 déterminée par calcul (5437 mg/
(provocant une perte d’eau, d’électrolytes, et kg) a été très proche de celle déterminée
une baisse de l’absorption des nutriments) graphiquement (5500 mg/kg). Ce qui
pourrait expliquer l’amaigrissement des confirme la fiabilité des méthodes de
animaux. Cependant, cet amaigrissement détermination. L’extrait méthanolique
progressif pendant au moins 14 jours de Pisolithus tinctorius peut donc être
malgré l’arrêt de la diarrhée avant le classé comme faiblement toxique selon
cinquième jour laisse supposer qu’il l’échelle de toxicité de Hodge et Sterner
existe d’autres raisons. En effet, les [1943]. Cependant, son indice de sécurité
tanins peuvent, en interagissant avec les est faible (IS = 1,4). Il est donc peu
aliments consommés, induire une baisse maniable. Ceci pourrait s’expliquer par
du poids des lapins traités. Ce sont des la présence dans l’extrait d’hétérosides
composés phénoliques ayant le pouvoir de cardiotoniques. Ces derniers sont réputés
former des complexes indigestibles avec avoir une marge thérapeutique-toxique
des éléments nutritifs des aliments, ou étroite [Centre belge d’information
avec les protéines de l’organisme comme pharmacothérapeutique, 2008].

CONCLUSION
Le criblage phytochimique des faiblement toxique. Cependant, son indice
carpophores de Pisolithus tinctorius a de sécurité est faible. Des études sur les
révélé la présence d’huiles essentielles, de propriétés pharmacologiques de certains
caroténoïdes, de tanins, de saponosides, groupes chimiques contenus dans l’extrait
de stérols et triterpènes, et d’hétérosides méthanolique s’avèrent dignes d’intérêt.
cardiotoniques. L’extrait méthanolique est

REFERENCES

Centre belge d’information pharmacothérapeutique. Duponnois R, et Ba AA. (1999) Growth stimulation


(2008) Répertoire commenté des médicaments 2008. of Acacia mangium Wild by Pisolithus sp. in some
Bruxelles : Bogaert. 442 p. Senegalese soils. For Ecol Manage; 119: 209-15.
Ciulei I. (1982) Pratical manuals on the industrial Food and Agriculture Organization of the United
utilization of chemical and aromatic plants. Methodology Nations (FAO). (1992) Legume trees and other
for analysis of vegetable drugs. Bucharest: Ed. fodder trees as protein sources for livestock. Rome.
Ministry of chemical industry. 67 p. A Speedy & P.Puglisse 52 p.

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.
13

Gee JM, Wortley GM, Johnson IT et al. (1996) Effect of Montenegro RC, Jimenez PC, Farias RAF et al. (2004)
saponins and glycoalkaloids on the permeability Cytotoxic activity of pisosterol, a triterpene
and viability of mammalian intestinal cells and isolated from Pisolithus tinctorius (Mich.: Pers.)
on the integrity of tissue preparations in vitro. Coker & Couch. Z Naturfors C.; 59: 519-22.
Toxicol In Vitro ; 10: 117–28. Nacoulma OG. (1996) Plantes médicinales et
Guissou KML (2005) Les macromycètes du Burkina pratiques médicales traditionnelles au Burkina
Faso : Inventaire, Ethnomycologie, valeur Faso. Cas du Plateau central. 366 p. Thèse de
nutritionnelle et thérapeutique de quelques Doctorat es Sciences Naturelles, Université de
espèces. 186 p. Thèse de Doctorat Unique, Ouagadougou.
Sciences Biologiques Appliquées, Option Tsantrizos YS, Kope HH, Fortin JA et Ogilvie KK.
Biologie et Ecologie Végétales, Université de (1991) Antifungal antibiotics from Pisolithus
Ouagadougou. tinctorius. Phytochemistry; 30: 1113-8.
Hodge HC et Sterner JH. (1943) Determination Walleyn R et Rammeloo J. (1994) The poisonous
of substance acute toxicity by LD50. American and useful fungi of Africa south of the Sahara:
Industrial Hygien Association ; 10 : 93. a literature survey. Scripta Botanica Belgica ; 10:
Kumar R et Sing M. (1984) Tannins: their adverse 1-56.
role in ruminant nutrition. Journal of Agriculture Wepierre J. (1977) Abrégé de Pharmacodynamie
and Food Chemistry ; 32: 447-453. générale. Paris, New York, Milan: Masson, , 191 p.
Montenegro RC, Farias RAF, Pereira MRP, et al. Zamuner MLM, Cortez AGD, Filho BPD, Lima
(2008) Antitumor activity of pisosterol in mice MIS et Rodrigues-Filho E. (2005) Lanostane
bearing with S18 tumor. Biol Pharm Bull.; 31: Triterpenes from the Fungus Pisolithus tinctorius.
454-7. J. Braz. Chem. Soc.; 16: 863-7.

J. sci. pharm. biol., Vol.10, n°2 - 2009


S. ILBOUDO & al. : Criblage phytochimique et évaluation de la toxicité aiguë de...
© EDUCI 2009.

Vous aimerez peut-être aussi