Vous êtes sur la page 1sur 11

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


UNIVERSITE MOHAMED KHIDER BISKRA

FACULTÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE


DÉPARTEMENT DE CHIMIE INDUSTRIELLE

Génie chimique

TP

Analyse granulométrique par


tamisage

Présenté par  Dirigé par 

 Hocine Bari Dr

 Sami bassa

Année universitaire 2020/2021


.
Partie théorique

1-Introduction:
L’analyse granulométrique du sol, complétée par d’autres analyses de
caractérisation du sol (pH, matière organique, CEC,…), et des observations
de terrain (pierrosité, profondeur exploitable, état d’assainissement…),
permet de caractériser le sol et de comprendre son fonctionnement.
La répartition des différentes fractions granulométriques permet de classer le
sol dans une classe de texture, qui définit certains paramètres de
comportement physiques, de rétention en eau utile, de capacité à stocker les
éléments fertilisants, de risques de pertes par lessivage…
Certaines équations ou abaques, basées sur la granulométrie, permettent
d’estimer des potentiels ou des risques (par exemple de calculer l’indice de
battance).
2- Principe de l’essai
-L'essai consiste à fractionner au moyen d'une série de tamis un matériau en
plusieurs classes granulaires de tailles décroissantes .
-Les masses des différents refus et tamisats sont rapportées à la masse initiale
du matériau. Les pourcentages ainsi obtenus sont exploités sous forme
graphique .
3-Matériaux utilisés
- un échantillon de sable
- -poids=300g
4- Mode opératoire :
-monter la colonne de tamis dans l’ordre décroissant de l’ouverture des
mailles en ajoutant le couvercle et le fond
-verser le matériau sec dans la colonne de tamis
-agiter mécaniquement cette colonne(10 min)
- reprendre un à un les tamis en commençant par celui qui a la plus
grande ouverture, en adaptant un fond et un couvercle
- agiter manuellement chaque tamis jusqu’à ce que le refus du tamis ne
varie pas de plus de 1% en masse par minute de tamisage
verser le tamisat recueilli dans le fond sur le tamis immédiatement
inférieur
-déterminer ainsi la masse du refus de chaque tamis
- poursuivre l’opération jusqu’à déterminer la masse du refus contenu
dans le fond de la colonne de tamis
- vérifier la validité de l’analyse granulométrique
(différence entre la somme des masses de refus et de tamisats et de la masse
initiale…)
5-Analyse granulométrique par tamisage :
Granularité: Distribution dimensionnelle des grains (état). Granulométrie:
Etude de la granularité.
Tamisât: Partie de l'échantillon passé a travers les mailles du tamis.
Refus: Partie de l'échantillon qui n'est pas passée à travers les mailles du tamis.
Refus cumulé: C'est la somme de tous les refus, celui du tamis lui même plus
tous les refus des tamis de maille plus grande. Il peut être exprimé en gramme
ou en % de refus cumulés

la série de tamis:

Soit à effectuer l’essai granulométrique sur un sable. Prenons un échantillon du


sable
pesant 350 g. Au regard des dimensions du sable on utilisera la série de tamis :
0.180mm ; 0.250mm ; 0.355mm; 0.500mm ; 0.750mm

Le but du TP :
Déterminer les porportions des particules solides de différenter tailles qui
constituant le sol
Partie pratique*

1-compléter la tableau :

Procédée utilisé : tamisage par voie séche

Masse séche totale : 298.83g mi=300g


Tamis (µm) Masse de refus Masse de refus Refus cumulés en Tamisat cumulés
(RI) (g) cumulés (RI) (g) % en %
750 14 14 4.66 95.34
500 5.5 19.5 6.50 93.50
355 20.77 40.27 13.42 86.58
250 112.6 152.87 50.96 49.04
180 56.84 209.71 69.90 30.10
<180 89.12 298.83 99.61 0.30

• refus sur un tamis la quantité de matériau qui est retenue

• tamisat (ou passant) : la quantité de matériau qui passe à travers le tamis.

Refus cumulé : Σ cumulée de chaque tamis.

% refus : % refus = (refus cumulé*100)/ Σ refus cumulé.

% tamisat : 100 - % refus.


Exemple:

% refus=(14*100)/1000=4.66%

% Tamisat=100-4.66=95.34%

2- d apres le tableau on peut tracer notre courbe granulometrique

courbe granulometrique

Grave
100 sable

80
Tam isat(% )

60

40

20

0
100 200 300 400 500 600 700 800
Tamis(µm)

Courbe granulométrie :: représontation du pourcentage massique p des


différents tamisats en fonction de la dimension nominale d’ouverture des tamis
* Sables car la classe granulaire entre 006.3et1 mm

3-déterminer les different diamétre :

(D10=70mm ; D30=195mm ; D60=350mm).

-détermination les coefficients:


1-d’uniformité :
Cu=D60/D10 =5 

2-courbure:
CC=D230/D10*D60 =1.552.

4-Calcule la masse volumique de refus (tamis 4) :

Alors : ρ =m/vs

mpy vide=36.52 g
mp+me= 86.3 g (1)
mpy+mS +m=89.76 g (2)

1 et 2 m=89.76-86.3=3.46g
alors ρ =m/vs

ρ=3.46 g/cm3
TP 02
1-Le but de l’essai 
Cet essai, est utilisé de manière courante pour évalué la propreté des
sables utilises pour la composition du béton. L’essai consiste a séparer les
particules fines contenues dans le sol des éléments sableux plus grossiers, une
procédure normalisée permet de définir un coefficient d’équivalent de sable qui
quantifie la propreté du sable.
2-Principe:
Nous avons préparée une solution de (25g de Na Cl+500ml d’eau distille),
L’essai consiste à verser un échantillon de sable100g et une petite quantité de
solution floculant préparé 100ml dans une éprouvette graduée 250ml et d’agiter
de façon à détacher les revêtements argileux des particules de sable de
l’échantillon (agitée manuellement). On complète alors le sable en utilisant le
reste de solution floculant afin de faire remonter les particules fines en
suspension au-dessus du sable.
Après20 min, les hauteurs des produits sont mesurées. L’équivalent de sable est
le rapport hauteur du sable sur hauteur totale, exprimé en pourcentage.
On déduit l’équivalent de sable
ES= H2/H1*100
-Equivalent de sable ES.
-Hauteur H1 sable propre + éléments fines.
-Hauteur H2 sable propre seulement.
Selon que la hauteur H2 est mesurée visuellement
3-Détermination de l’équivalente de sable:

1. Détermination de H1 et H2 (sédimentaire):

Soit H1 la hauteur mesurée avec un réglet entre le fond de l’éprouvette et la


limite des floculats.
Soit H2 la hauteur qui est mesurée en introduisant l éprouvette graduée et en
mesurant la distance entre le dessus du manchon et la face inférieure de la tête
de éprouvette graduée.

Résultats :
Les résultats de l’essai sont donnés comme suit:
Visuellement on lit :

Equivalent de sable
Prise N° 1 2
Hauteur h1(cm) 55 58
Hauteur au piston h2 96 118
(cm)
ES (%) 57.26 % 49.15 %

Calculer la valeur de l’équivalent de sable moyen:

D’après la relation
ES (%) = 100*H2/H1
D’après la relation Avec ES l’équivalent de sable on obtient :
A-N : ES =55/96*100=57.26

Classification de sable:
D'après les résultats obtenus on classe le sable comme suivant

SE Nature et qualité du sable

SE<60 Sable argileux - Risque de retrait ou de gonflement, à


rejeter pour des bétons de qualité

60 ≤SE<70 Sable légèrement argileux - de propreté admissible


pour béton de qualité quand ou ne craint
pas particulièrement de retrait
70 ≤SE <80 Sable propre - à faible pourcentage de fines argileuses
Convenant Parfaitement pour les
bétons de haute qualité.
SE>80 Sable très propre - l'absence presque totale de fines
argileuses risque d'entraîner un défaut
de plasticité du béton qu'il faudra rattraper par une
augmentation du dosage en eau.

Donc après les résultats de ES (70 ≤SE <80) on conclut Sable propre - à faible
pourcentage de fines argileuses Convenant Parfaitement pour les bétons de
haute qualité.

CONCLUSION
Le sable est un élément qui joue un rôle très important dans la composition des
différents types de béton, pour ca il est conseille d’être sélectif concernant la
qualité du sable qui va avec le béton, et qui répond aux caractéristiques requises,
pour ce la on doit déterminer l’équivalent de chaque type de sable dans les
laboratoires avant l’utilisation aux chantiers après les expérimentales appliquée
sur le sable on trouvée (70<ES<80) donc la qualité de sable est Bienne et
propre a faible pourcentage de fines argileux convenant parfaitement pour les
béton de haute qualité.

Vous aimerez peut-être aussi