Vous êtes sur la page 1sur 9

1

Recette de la pâte à
écrire

Mister

Œuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

En lecture libre sur Atramenta.net

2
Recette de la pâte à écrire pour
obtenir un ouvrage de fiction
savoureux

Pour préparer la base d’un bon texte, il vous faudra


– Du scotch
Préférez le ruban collant à la bouteille ambrée
– Des photos
Dont vous aurez au préalable supprimé les légendes
– Un arc
Vérifiez que la corde est bien tendue et le bois
souple
– Une seule flèche
Vous savez tirer, non ?
– Des champignons indéracinables
De ceux qui s’étirent sans se casser
– Des tulipes
En fleur, en verre, en ce que vous voulez mais aussi
belles que rigides
– De la vaseline
Le liant ni trop gras ni trop sec
– Un balai
Indispensable
– Une grande poubelle
Encore plus grande que ce à quoi vous pensez

3
– Pour la garniture, le café, incontournable !
L’aspirine, aussi, peut être utile.

Comment utiliser les ingrédients :

Le scotch
C’est votre page turner. Mettez-en partout ! Entre
les mots, entre les groupes de mots, entre les phrases,
entre les paragraphes et les chapitres, tout le long de
l’intrigue en colmatant les fissures, aux entournures
de vos personnages, etc. N’hésitez pas, tout doit se
tenir et coller le lecteur dans le fond de son fauteuil,
avec 3 G s’il le faut ! Toute histoire commencée doit
être une histoire lue !
Comment savoir si un scotch est de bonne qualité ?
Faites le test du café. Avant de commencer une
lecture, servez-vous un café bien chaud. Puis lisez.
Arrivé à la fin du récit, regardez votre tasse de café.
Si vous avez une tasse remplie à ras bord de café
froid, c’est que le scotch était de super bonne qualité.
Si la tasse est vide et a été remplie plusieurs fois
depuis le début de la lecture, c’est que le scotch avait
trop d’alcool pour être efficace.

Les photos
Tout texte parfait est fourré de Chodontel. Et la
recette du Chodontel est la clé de tout bon texte qui
se respecte ! Pas facile à réussir, même par un pro,
mais avec un peu d’attention et beaucoup de travail,
c’est possible.
Pour faire simple, le Chodontel, ce sont les photos
sans les légendes. Rappelez-vous le célèbre slogan :
« le poids des mots, le choc des photos » ! Eh bien,
dans le cas du Chodontel, le poids des mots n’est là
que pour mettre des couleurs sur les photos noir et
blanc. Et rien d’autre. Pas de légende, ni dans le sens

4
explication des références, ni dans le sens conte à
dormir debout. Des mots, le lecteur ne doit percevoir
qu’une image, car comme chacun le sait, une image
vaut mieux que mille discours à endormir tout un
poulailler industriel !
Avec un peu de dextérité et beaucoup de relectures,
vous en apprendrez le tour de main. Regardez ce qui
se pratique chez les concurrents et exercez-vous à
faire mieux. Une génoise, tout le monde sait faire.
Mais seule votre imagination et votre savoir-faire la
transformeront en un moka unique et délicieux. Le
Chodontel1 est la crème au beurre qui transforme une
pâtisserie ménagère en un produit de luxe.

L’arc
L’arme de prédilection pour tirer le meilleur d’une
idée de base. Si vous pouvez vous le permettre,
préférez un compound, plus perfectionné et donnant
de bons résultats. Votre arc doit à la fois être le
support narratif de votre histoire et votre instrument
de défense face aux attaques incessantes de votre ego
démoralisateur.
Ne négligez pas le plan de travail : il doit être
nickel. Passez le temps qu’il faudra avant de
commencer votre roman et travaillez au corps votre
histoire. Les enchaînements, les retours en arrière, les
actions et réactions, tout doit être clair comme de
l’eau de source.
Autre point important, vérifiez la bonne tenue de la
corde de votre arc. Si vous n’êtes pas en forme, si le
sport n’est pas votre loisir préféré, maintenez tout de
même une bonne hygiène de vie et n’allez pas croire
que vos neurones iront danser la polka si vous refusez
de les aérer !
Autour de votre plan de travail, réunissez tous les
1 Show – Don’t tell

5
ustensiles qui vous seront indispensables par la suite.
Rappelez-vous qu’un bon ouvrier sait s’entourer de
bons outils. Tout doit être fonctionnel.

La flèche
Inutile de remplir le carquois de toutes vos flèches
préférées, un seul but à la fois et l’histoire sera bien
narrée. Vous pouvez bien sûr encocher plusieurs
flèches sur la corde tendue de votre arc, mais je doute
qu’ainsi vous soyez capable d’atteindre une seule
cible. Inutile de vider vos réserves, les flèches laissées
de côté pourront être employées lors de prochaines
visées.
Choisissez avec soin LA flèche que vous utiliserez.
Vérifiez l’empennage, qu’on y trouve vos plus belles
plumes, les plus efficaces à fendre l’air et à stabiliser
le jet.
Une flèche parfaite est à la fois souple et rigide. Vue
au ralenti, dans sa trajectoire, on la voit se tortiller
dans sa course sans perdre ni de sa vélocité, ni de sa
précision.

Les champignons
Les plus adaptés à la réalisation de la recette sont
ces fameux champignons indéracinables du fond de
sauce, qui ne peuvent s’éparpiller et que l’on peut
étirer comme du caoutchouc sans qu’ils perdent leur
saveur salée-sucrée. Vous pourrez ainsi en faire des
nœuds, des longueurs, des ressorts qui
accompagneront votre arc sans en déformer la
structure.
Je vous conseille de les présenter sous forme de
glaçage et de les couper de manière à montrer un
miroir déformant. Ne taillez pas trop finement les
champignons, votre effet miroir ne doit pas être
confondu avec le réel. Respectez les goûts de vos

6
lecteurs. S’ils ont l’impression de se prendre une
vérité en pleine tronche, ils abandonneront leur part,
alors que si vous leur présentez une vérité légèrement
déformée, ils ne se sentiront pas personnellement
agressés et admireront le travail d’orfèvre. Vos
miroirs doivent avant tout offrir la possibilité d’une
dégustation dont la digestion reste légère. C’est ainsi
qu’un lecteur en puisera la fine saveur et améliorera
son palais.

Les tulipes
De la décoration, me lancerez-vous, méprisant !
Certes, mais déguster directement dans la paume
d’une main non soignée met-il en valeur le travail
effectué par le chef ? Alors, cueillez les tulipes dès
l’aube afin que leur parfum embaume votre chef-
d’œuvre et ne laissez orpheline aucune des variétés
connues : Tipo, Orto, Cintax, Akor, etc. Toutes sont
belles, et si l’une venait à manquer dans votre
bouquet, les autres se terniraient.

La vaseline
J’ai testé pour vous tous les liants du marché.
Aucun ne lie si bien, avec autant de douceur et sans
ostentation les paragraphes racoleurs, que la vaseline
utilisée à température ambiante.
Je vous déconseille l’huile, trop fluide et trop
parfumée. De même, le beurre ou le saindoux
pommadent sans laisser transparaitre les messages.
L’eau, trop transparente et sans épaisseur, est trop
sèche. La vaseline est ce qui convient le mieux pour
incorporer les pensées sans les écraser.

Le balai et la poubelle
Nous y voilà ! La merveille vous semble terminée et
vous croyez avoir correctement travaillé votre

7
appareil. Mais regardez de plus près… De vilains
grumeaux viennent détériorer la courbe parfaite de
votre arc. Certaines tulipes se sont fanées sous les
réarrangements. Vos champignons n’inspirent pas
confiance. Et que dire des photos floues et du scotch
qui se décolle !
Une seule solution : nettoyez ! N’hésitez pas à
dégarnir votre superbe gâteau. Trop chargé, il
apparait indigeste. La cuisine moderne est à la
légèreté, ne l’oubliez pas ! Mieux vaut un gros
sacrifice en cuisine qu’un fiasco inoubliable en salle.

Passage sur le grill


Donc, si vous avez tout compris, vous aurez soin de
toujours avoir à portée de main du scotch sans alcool,
du Chodontel prêt à l’emploi, un arc et sa flèche
clipsée sur la corde, les fameux champignons miroirs,
une brassée de tulipes de la meilleure tenue et une
réserve de vaseline. Et je ne parle ni du balai, ni de la
poubelle, indispensables à l’hygiène de vos écrits.
Avec tout ça, vous êtes parés pour réussir un
Goncourt. Pour la chance, je vous laisse carte blanche.

Et n’oubliez pas le café !

8
FIN

Merci pour votre lecture.

Vous pouvez maintenant :


• Donner votre avis à propos de cette œuvre
• Découvrir d’autres œuvres du même auteur
• Découvrir d’autres oeuvres dans notre
catalogue « Vie pratique »

Ou tout simplement nous rendre visite :


www.atramenta.net

Suivez-nous sur Facebook :


https://www.facebook.com/atramenta.net