Vous êtes sur la page 1sur 5

Le Prophète Issa fils de marie ou Jesus (as) dans le coran

Le miracle de la naissance du Prophète Issa (p)


- Le Coran n’a évoqué la naissance d’aucune personne sacrée
comme il l’a fait pour ce qui est de la naissance du Prophète
Issa (p), en tant que Signe parmi les Signes d’Allah. Il l’a fait
surtout dans la Sourate « Maryam » (Marie), où Il a parlé de
Sayyeda Maryam (p) en tant que Sainte et purifiée consacrée à
Allah : ((La femme d’Imrân dit : " Mon Seigneur ! Je te
consacre ce qui est dans mon ventre ; accepte-le comme
mon offrande. Tu es, en vérité, Celui qui entend tout,
l'Omniscient ".Après avoir accouché de sa fille, elle dit : "
Mon Seigneur ! J'ai mis au monde une fille. " Mais Allah
savait bien ce qu'elle avait enfanté : le mâle n'est pas
comme la femelle ! " Je l'ai appelée Maryam et je la mets
sous Ta protection, elle et sa descendance, contre Satan, le
lapidé ". Son Seigneur fit à l'enfant un bel accueil, Il la fit
croître d'une belle croissance et Il la confia à Zacharie.
Chaque fois que Zacharie allait la voir dans le sanctuaire,
il trouvait auprès d'elle une provision et lui demandait : "
O Maryam ! D'où tiens-tu cela ? " Elle répondait : " Cela
vient d’Allah! Allah pourvoit au besoin de qui Il veut sans
faire de compte ".)) [3 : 35, 36, 37].

Les Anges lui apportaient sa nourriture alors qu’elle adorait


Allah ((Et mentionne dans le Livre Marie, comment elle
quitta sa famille et se retira en un lieu situé vers l'Orient.
Elle plaça un voile entre elle et les siens. Nous lui
envoyâmes alors Notre Esprit, qui lui apparut sous la
forme d'un homme de belle prestance.))[19 :16,17] Elle
voulait s’isoler pour adorer Allah, à Lui la Grandeur et le
Gloire, en s’éloignant du bruit des siens. L’Esprit qui lui a été
envoyé est l’Esprit d’Allah, qui est, peut-être, l’Ange Gabriel
qui a pris une forme humaine parfaite. C’était un jeune homme
qui se présentait devant elle. Alors cette Vierge a eu peur. Elle
craignait d’être maltraitée par lui. ((Elle dit : " Je prends
refuge auprès du Miséricordieux contre toi, si tu crains
Allah ! "Il dit : " Je ne suis que l'envoyé de ton Seigneur,
venu pour te donner un garçon pur ".Elle dit : " Comment
aurais-je un garçon ? Aucun mortel ne m'a jamais touchée
et je ne suis pas une dissolue ". Il dit : " Il en est ainsi ; ton
Seigneur a dit : "Cela m'est facile. Et afin que Nous
fassions de lui un signe pour les hommes et une
miséricorde venue de Nous. C'est là un décret
irrévocable" ".)) [19 : 18, 19, 20,21]. C’était un message d’un
autre genre que l’Ange lui apportait. C’était un garçon.
Les exégètes ne s’accordent pas sur la durée de sa grossesse. Il
paraît que cette durée n’était pas longue. Allah connaît mieux
cette durée. ((Les douleurs de l'enfantement la surprirent
auprès d'un tronc de palmier. …)) [19 :23] . Elle s’est sentie
faible comme toute autre femme, surtout qu’elle était seule et
éloignée des siens face à cette expérience d’accouchement
qu’elle n’avait pas connue auparavant. ((" Malheur à moi,
s'écria-t-elle, que ne suis-je déjà morte, totalement oubliée
! ")) [19 :23]. C’était, pour elle, une expérience difficile,
surtout lorsqu’elle aura à expliquer l’affaire aux gens. ((Une
voix venue d'en-dessous d'elle l'appela : " Ne t'afflige pas !
Ton Seigneur a fait jaillir à tes pieds un ruisseau.)) [19
:24]. Certains exégètes disent que c’était Jésus qui l’a appelée,
lui disant de ne pas s’affliger car elle était sous la protection
d’Allah, sous la protection du Seigneur des Cieux et de la
terre. ((Secoue vers toi le tronc du palmier ; il fera tomber
sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange, bois et
rafraîchis tes yeux. Et si tu vois quelque mortel, dis : " J'ai
voué un jeûne au Miséricordieux ; aujourd'hui je ne
parlerai à personne !" ".)) [19 : 25,26]. Le jeûne dont il s’agit
consistait à ne pas parler.

((Elle se rendit ensuite auprès des siens, portant l'enfant.


Ils dirent : " O Maryam ! Tu as fait quelque chose de bien
étrange ! O sœur d'Aaron ! Ton père n'était pas un homme
mauvais et ta mère n'était pas une dissolue ". Elle leur fit
alors un signe en direction du nouveau-né. Ils
s'exclamèrent : " Comment parlerions-nous à un petit
enfant au berceau ? ".)) [19 : 27, 28, 29]. Pour eux, cela
prouvait qu’elle avait eu une relation illégale avec un homme.
Là, le Seigneur a fait articuler Jésus alors qu’il est au berceau.
((Celui-ci dit : " Je suis, en vérité, le serviteur d’Allah.)) [19
:30]. Cette expression est à comparer à ce qui est arrivé plus
tard lorsqu’il sera considéré par les hommes comme une
divinité, ou comme une incarnation d’Allah, idée à laquelle
croient les Chrétiens qui disent : « Notre Seigneur Jésus-Christ
». ((Il m'a donné le Livre et Il a fait de moi un prophète ; Il
m'a béni, en quelque lieu où je me trouve ; Il m'a
recommandé la prière et l'aumône, tant que je vivrai, et la
bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni arrogant, ni
rebelle. Que la Paix soit sur moi le jour où je naquis, le
jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité ". Tel
est Issa, fils de Maryam, Parole de Vérité, sur qui ils
jettent le doute. Il n'appartient pas à Allah de se prendre
un enfant. Qu'Il soit glorifié! Lorsqu'Il a décrété une
chose, Il n'a qu'à lui dire : " Sois ! ", et elle est. [Issa dit :]"
Allah est, en vérité, mon Seigneur et votre Seigneur.
Adorez-le ! Voilà la voie droite ! ")) [19 :30, 31, 32, 33, 34,
35,36]
Voici donc comment a eu lieu la naissance de Jésus (p). Voici
donc ce qu’était la pureté de Sayyeda Maryam (p)

A cette occasion nous pouvons lire la Sourate « Maryam » ou


ce qui est dit au sujet du Prophète Issa (p) et de sa mère (p)
dans la Sourate « la Famille de ‘Imrân ». ((Certes, il en est
d'Issa, auprès d’Allah, comme d'Adam : Allah l'a créé de
terre, puis Il lui a dit : " Sois ! ", et il fut.)) [3 :59]. De cette
manière, nous célébrons son anniversaire tout en nous
attachant à la doctrine islamique qui affirme qu’il est le
Messager d’Allah, à qui Allah, à Lui la Grandeur et le Gloire,
a donné le miracle : ((Pour vous, je crée d'argile comme la
forme d'un oiseau, je souffle en lui, et voici qu'il est oiseau
avec la permission d’Allah. Je guéris l'aveugle et le
lépreux, je ressuscite les morts, avec la permission d’Allah,
et je vous annonce ce que vous mangez et ce que vous
engrangez dans vos maisons. Il y a vraiment là un signe
pour vous, si vous êtes croyants.)) [3 :49]. Allah lui a donné
ces miracles qui ont ridiculisé l’arrogance de ceux qui vivaient
à son époque, et qui ont emmené les apôtres à le croire. ((Issa
dit : " Qui sont mes auxiliaires dans la voie d’Allah ? " Les
apôtres dirent : " Nous sommes les auxiliaires d’Allah ;
nous croyons en Allah !)) ([3 :52]
Le Prophète Issa (p) appelle les croyants à obéir à Allah : son
message est un message d’amour et de miséricorde qui appelle
à combattre l’injustice. Cet amour ne signifie pas la
vulnérabilité ou la faiblesse, sinon, il n’aurait pas appelé à
chasser les voleurs hors du temple, ni à extirper le mal.il aidait
les pauvres et les nécessiteux.
Par ailleurs, la relation entre l’Islam et la Chrétienté se base
sur l’amour mutuel et la fraternité, parce que ces deux
religions proviennent de la même source et partagent les
mêmes valeurs.