Vous êtes sur la page 1sur 23

Histoire de l’architecture en Algérie 1 (HAA 1)

(XIXème et XXème siècles)

– Cours 5 –
Chapitre 1 : Architectures Vernaculaires en Algérie (2/2)
Village soufi

Dr. Bencherif M.
Faculté d’architecture et d’urbanisme
meriama60@yahoo.fr

Université Constantine 3 2018/2019. Semestre 1


Histoire de l’architecture en Algérie 1 (HAA 1)
(XIXème et XXème siècles)
- Cours 5 -
Chapitre 1 : Architectures Vernaculaires en Algérie (2/2)
Village soufi

Dr. Bencherif M.
Faculté d’architecture et d’urbanisme
meriama60@yahoo.fr

Etudiants concernés
Faculté/Institut Département Niveau Spécialité

Architecture et urbanisme Architecture Master 1 Architecture

Université Constantine 3 2018/2019. Semestre 1


Le Souf

En approchant de la ville, on cherche en vain


l’oasis, on n’aperçoit que les panaches des
palmiers qui émergent de fosses où ils sont
enfouis. Au lieu de monter l’eau du sous-sol, les
soufis ont préféré descendre le palmier près de la
nappe souterraine, ici peu profonde, de façon
que les racines aillent elles-mêmes chercher l’eau
nécessaire.

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 3


Système d’exploitation agricole dans le Souf

Plan et coupe d’un Ghout


Ils ont donc creusé dans le sable des entonnoirs de plusieurs mètres de profondeur, les ghouts, jusqu’à la nappe
humide. Mais le vent est un ennemi sournois. Au moindre souffle, il entraîne au fond les grains de sable. Pour lutter
contre l’enlisement des palmiers, on consolide le ghout par des haies de palmes.

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 4


El Oued, la «Ville aux mille coupoles»

0 100 100 100 m

Vieux noyau urbain

Nouveau quartier

Ghout (avec palmiers)

Ghout ennoyé (palmiers morts)

Ghout-poubelle

Ghout remblayé et urbanisé

Cimetière

Plan de la ville

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 5


Différentes vues de la ville

Les maisons n'ont pas de terrasses mais sont plutôt coiffées de coupoles.

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 6


Le Souk : début des années 60 jusqu’à aujourd’hui

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 7


Les artères ombragées

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 8


Impasses

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 9


Plans de maison traditionnelle soufie, rurale et villageoise

rurale villageoise

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 10


La maison soufie: répétition d’un module de base

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 11


Toiture en voutes et en coupoles

C’est à l’aide des célèbres roses des sables que le soufi voûte sa maison,
remplaçant la terrasse traditionnelle. Une sorte de module de construction :
la coupole, couvre toutes les maisons. De deux mètres de diamètre environ,
elle est construite sans cintre, avec des moyens rudimentaires. Si ce n’est pas
une voûte en berceau, il suffit d’aligner deux, trois ou plusieurs coupoles pour
obtenirlalongueurde lapiècedésirée.
Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 12
Pourquoi la coupole ?

Un rôle climatique: circulation d’air à travers la coupole

La coupole n’est pas seulement un legs matériel ingénieux adopté par les ancêtres rien que
pour la décoration, mais un mode architectural basé sur des normes et des techniques, usant
de matériaux de construction locaux, dont la pierre et le gypse, pour répondre aux spécificités
dumilieusaharienhostile,avectoutessescaractéristiquesclimatiqueset socioculturelles.

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 13


Arcades et Sabat dans une maison villageoise à Guemar

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 14


Les édifices religieux: un minaret typique

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 15


La coupole omniprésente dans toutes les constructions

Ecole des garçons


Hôtel Transatlantique

Hôtel du Souf

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 16


Les matériaux utilisés

Le plâtre, matériau de faible résistance est utilisé au Souf, où la pluviométrie est faible. Par
ailleurs, la couleur blanche, associée à la forme du toit, permet une faible absorption des
rayons solaires, en plus de la réflexion maximale de ceux-ci.
Quant à l’étanchéité, le mode constructif adopté ne permet, ni à l’eau, ni au sable de se
tasser au-dessus du toit, du fait de la forme et de l’état de surface des coupoles et des
voûtes.
Ainsi, l'utilisation des matériaux locaux (gypse et plâtre) et de techniques appropriées
(arcades, voûtes et coupoles) ont conduit à une architecture qui n'a son pareil nulle part
au Sahara. Isabelle Eberhardt (franco-russe 1877- 1904), a vanté la «ville aux milles
coupoles ».

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 17


L’architecture contemporaine à El Oued

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 18


La cité El Menyaoui à El Oued

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 19


La cité El Menyaoui

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 20


Les bâtiments privés

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 21


El oued: De l’ancien au Nouveau

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 22


Eléments bibliographiques
BATAILLON J.C, (1987): le Souf, étude de géographie humaine, Ed. E.N.A.L, Alger, 140p.
BATAILLON J.-C., (1960) : Ressources et vie de relation au Sahara : l'exemple du Souf, AG n°375, pp.493-507.
BERQUE J., (1974): Maghreb, Histoire et sociétés. Ed. DUCULOT-SNED.
BISSON J., (2004): "Mythes et réalités d'un désert convoité: le Sahara", Ed. L’Harmattan, Paris, 480p.
BOURDIEU, P., (1970): Sociologie de l'Algérie, P.U.F /(Coll. Que sais-je ?) , Paris.
COLLECTIF, (1974): L’architecture algérienne. Ed. Ministère de l’information et de la culture, Alger, 115p.
COTE M., (1993) : L’Algérie ou l’espace retourné, Ed. MEDIA –PLUS, Constantine, 362p.
COTE M., (1996 a): Algérie, espace et société. Ed. Masson/Armand Collin, collection U, Paris, 253p.
COTE M., (1996 b): Pays, paysages, paysan d'Algérie. Ed. CNRS, Paris, 281p.
COTE M., (2006): Si le Souf m’était conté, comment se fait et se défait un payasage, Ed. Média-Plus, Constantine
DYBOWSKI J., (1891) : Les oasis sahariennes, La Géographie, n° 143, 27 août.
KATEB K., (2003) : "Population et organisation de l’espace en Algérie" in L’espace géographique, Tome 32 N°4,
Octobre à Décembre, pp 289-384.
NADJAH A., (1971): Le Souf des oasis, Ed. Maison du livre, Alger, 174 p.
PACINO, F., (1979) : L’habitat traditionnel en Algérie, la maison et les matériaux de construction, Alger, 202p.

Mémoire et thèses
BENCHERIF M., (1996) : La ville saharienne, de la tradition à l’innovation, mémoire de Magister, Constantine, (s/d J.L.
Izard), 327p
ECHALLIER J.-C., (1968): Essai sur l'habitat sédentaire traditionnel au Sahara algérien, Institut d'Urbanisme de
l'Université de Paris.
ELM E., (1966): Evolution de l'art urbain dans le Sahara algérien. Institut d'urbanisme de l'université de Paris

Université Constantine 3 © Dr Bencherif M. 23

Vous aimerez peut-être aussi