Vous êtes sur la page 1sur 60

Circuit de chauffage Utilisation rationnelle de l’énergie

Les discussions intensives de ces dernières années à propos de


Pos. 1 Le compresseur élève le niveau de pression du fluide
la protection du climat ont renforcé aux yeux du grand public la
frigorigène circulant dans un circuit fermé. La température du
fluide frigorigène sous forme gazeuse augmente de même. notion d’utilisation rationnelle de l’énergie, d’économie d’énergie
Pos. 2 Un échangeur thermique dans le gaz de chauffage du circuit de et essentiellement, d’utilisation des sources d’énergies
refroidissement permet l’alimentation des différents renouvelables. En particulier, de grands espoirs se portent vers
consommateurs de chaleur à un niveau de température plus
élevé. l’utilisation renforcée des techniques basées sur le CO2 et les
Pos. 3 Production centrale d´eau chaude en mode chauffage avec
énergies renouvelables peu polluantes.
températures de départ plus élevées.
Chauffage solaire et pompe à chaleur
Pos. 4 Alimentation de consommateurs de chaleur complémentaires
via le réservoir tampon et/ou l’échangeur thermique de la La pompe à chaleur est le moyen le plus efficace d’utiliser toute
piscine. l’année pour la production d´eau chaude et le chauffage l’énergie
Pos. 5 La soupape de commutation 4 voies dirige le fluide frigorigène solaire emmagasinée dans l´air extérieur, la terre ou l’eau de la
encore chaud vers le système de chauffage où a lieu le transfert
de chaleur. nappe phréatique. La température de l'énergie thermique
Pos. 6 La chaleur est transférée à l’eau de chauffage dans le stockée dans l'environnement est portée à un niveau plus élevé
condenseur (échangeur thermique). Le fluide frigorigène se à l’aide d’un circuit de refroidissement.
refroidit et se condense.
Pos. 7 L’eau de chauffage circule à travers le ventilo-convecteur et Directive sur les économies d’énergie (allemande)
délivre de la chaleur de façon ciblée à l’air ambiant. Des
ventilateurs intégrés assurent une circulation d’air réglable sur En combinaison avec des systèmes de chauffage à basse
plusieurs vitesses. température, les installations modernes de chauffage à pompe à
Pos. 8 L'eau de chauffage circule dans un chauffage par surface (p. chaleur font appel aux énergies renouvelables à plus de 70 % et
ex. chauffage au sol) qui délivre la chaleur de façon homogène
à l'espace climatisé. répondent entre autres, à l’exigence principale de la directive
Pos. 9 allemande sur les économies d’énergie. Conformément à §3 (3),
La pression du fluide frigorigène s'abaisse dans le détendeur et
le fluide continue de se refroidir. la restriction du besoin d’énergie primaire annuel ne s’applique
qu'aux locaux chauffés au minimum à 70 % par des générateurs
Pos. 10 Un ventilateur aspire l’air extérieur à travers l’évaporateur
froid.
de chaleur travaillant de façon autonome sur la base d’énergies
renouvelables.
Pos. 11 La chaleur naturelle stockée dans l’air extérieur est transférée
au fluide frigorigène via l’évaporateur (échangeur thermique), Une isolation calorifuge améliorée et une technique d’installation
se réchauffe et se vaporise. efficace sont des mesures d’économie d’énergie homologues.
L’architecte et le propriétaire peuvent choisir les mesures à
Circuit de refroidissement
prendre pour réduire le besoin d’énergie primaire annuel.
Pos. 1 Le compresseur élève le niveau de pression du fluide
frigorigène circulant dans un circuit fermé. La température du Chauffage et refroidissement combinés avec
fluide frigorigène sous forme gazeuse augmente de même. pompes à chaleur
Pos. 2 Un échangeur thermique dans le gaz de chauffage du circuit de Les pompes à chaleur pour chauffage et les groupes
refroidissement permet l’utilisation de la chaleur perdue
résultante en mode refroidissement. refroidisseurs travaillent tous les deux avec un circuit réfrigérant.
Pos. 3 Production d´eau chaude efficace en mode refroidissement par
Si les deux systèmes sont combinés, les composants du circuit
utilisation de la chaleur perdue. réfrigérant peuvent être utilisés doublement.
Pos. 4 Utilisation de la chaleur perdue via le réservoir tampon et/ou En mode chauffage, la pompe à chaleur soustrait à
l’échangeur thermique de la piscine. l’environnement l’énergie solaire emmagasinée et « pompe »
Pos. 5 La soupape de commutation 4 voies amène la chaleur celle-ci à un niveau de température plus élevé pour la rendre
résiduelle du fluide frigorigène vers l´air extérieur où a lieu le utile à la production d´eau chaude ou au chauffage. En mode
transfert de chaleur.
refroidissement, le circuit de réfrigération existant est inversé et
Pos. 6 Selon les besoins, un ventilateur aspire de l’air extérieur à
donc, en mesure de générer un niveau de température plus bas
travers le condenseur afin de pouvoir évacuer la chaleur perdue
inutilisée. pour soustraire la chaleur d'un local.
Pos. 7 La chaleur perdue non exploitable est restituée à l’air extérieur
via un condenseur (échangeur thermique). Le fluide frigorigène Planification d’installations de chauffage à pompes
se refroidit et se condense. à chaleur
Pos. 8 La pression du fluide frigorigène s'abaisse dans le détendeur et Le présent « manuel de conduite de projet chauffage et
le fluide continue de se refroidir.
refroidissement » traite en première ligne des particularités du
Pos. 9 Le fluide frigorigène froid soustrait la chaleur à l’eau de refroidissement pour le dimensionnement et le raccordement
chauffage via l’évaporateur (échangeur thermique).
hydraulique.
Pos. 10 L’eau de chauffage refroidie circule à travers le ventilo-
Des informations d’ordre général pour la planification de pompes
convecteur et soustrait la chaleur à l’air ambiant. Des
températures de départ basses provoquent un abaissement au- à chaleur se trouvent dans le Dimplex « Manuel de conduite de
delà du point de condensation et de ce fait, une projet et d’installation de pompes à chaleur pour chauffage er
déshumidification de l’air ambiant. Des ventilateurs intégrés
assurent une circulation d’air réglable sur plusieurs vitesses. production d'eau chaude ».
Pos. 11 Un système de tuyauterie installé dans le sol, les murs ou le
plafond est traversé par l’eau de chauffage refroidie abaissant
ainsi la température en surface de l'élément. Toute la surface
tient lieu d’échangeur thermique qui soustrait la chaleur à
l'espace climatisé. Les températures de départ doivent être
réglées telles qu’aucune condensation ne puisse se produire.

1
Table des matières

Table des matières


Table des matières...................................................................................................................................................2

1 Choix et dimensionnement des pompes à chaleur pour chauffage et refroidissement ..............................4


1.1 Calcul du besoin en chaleur du bâtiment .......................................................................................................................................... 4
1.1.1 Coupures des sociétés de production et de distribution d’électricité ........................................................................................ 4
1.1.2 Chauffage de l'eau chaude sanitaire (ECS) ............................................................................................................................. 4
1.2 Procédé de calcul du besoin en refroidissement du bâtiment........................................................................................................... 5
1.3 Contrôle des limites d’utilisation........................................................................................................................................................ 5
1.3.1 Puissance calorifique maximale de la pompe à chaleur........................................................................................................... 5
1.3.2 Connexion en parallèle de pompes à chaleur .......................................................................................................................... 7
1.3.3 Puissance frigorifique maximale de la pompe à chaleur .......................................................................................................... 7
1.3.4 Mesures de réduction de la charge de refroidissement d’un bâtiment ..................................................................................... 8

2 Génération de la capacité frigorifique ..............................................................................................................9


2.1 Refroidissement passif...................................................................................................................................................................... 9
2.1.1 Refroidissement passif par utilisation de l’eau de la nappe phréatique.................................................................................. 10
2.1.2 Refroidissement passif par utilisation de collecteurs géothermique ....................................................................................... 10
2.1.3 Refroidissement passif par utilisation de sondes géothermiques........................................................................................... 10
2.2 Refroidissement actif....................................................................................................................................................................... 11
2.2.1 Refroidissement actif par utilisation de pompes à chaleur eau glycolée/eau réversibles....................................................... 11
2.2.2 Refroidissement actif par utilisation de pompes à chaleur air/eau réversibles ....................................................................... 11

3 Chauffage et refroidissement avec un système ............................................................................................12


3.1 Mode d'optimisation énergétique .................................................................................................................................................... 12
3.2 Régulation d’un système combiné chauffage et refroidissement.................................................................................................... 12
3.3 Raccordement hydraulique d’un système combiné chauffage et refroidissement .......................................................................... 12
3.4 Charge de refroidissement.............................................................................................................................................................. 12
3.5 Refroidissement dynamique............................................................................................................................................................ 12
3.5.1 Ventilo-convecteurs ................................................................................................................................................................ 13
3.5.2 Refroidissement avec utilisation de systèmes de ventilation.................................................................................................. 13
3.6 Refroidissement par conduites d'eau refroidie................................................................................................................................ 13
3.6.1 Refroidissement par le sol ...................................................................................................................................................... 13
3.6.2 Plafonds réfrigérants............................................................................................................................................................... 14
3.7 Activation thermique des éléments constructifs .............................................................................................................................. 14
3.8 Confort ............................................................................................................................................................................................ 14
3.8.1 Le comportement de régulation thermique de l’être humain .................................................................................................. 14
3.8.2 Température ambiante ........................................................................................................................................................... 14
3.8.3 Taux d’humidité de l’air ambiant ............................................................................................................................................. 15
3.8.4 Circulation de l’air dans l'espace à climatiser ......................................................................................................................... 15

4 Informations sur les pompes à chaleur réversibles ......................................................................................16


4.1 Pompes à chaleur air/eau réversibles pour installation à l’intérieur ................................................................................................ 16
4.2 Pompes à chaleur air/eau réversibles pour installation à l’extérieur ............................................................................................... 17
4.3 Courbes caractéristiques LI 11ASR / LA 11ASR (mode chauffage) ............................................................................................... 18
4.4 Courbes caractéristiques LI 11ASR / LA 11ASR (mode refroidissement) ...................................................................................... 19
4.5 Courbes caractéristiques LI 16ASR / LA 16ASR (mode chauffage) ............................................................................................... 20
4.6 Courbes caractéristiques LI 16ASR / LA 16ASR (mode refroidissement) ...................................................................................... 21
4.7 Dimensions LI 11ASR .................................................................................................................................................................... 22
4.8 Dimensions LI 16ASR .................................................................................................................................................................... 23
4.9 Dimensions LA 11ASR................................................................................................................................................................... 24
4.10 Dimensions LA 16ASR................................................................................................................................................................... 25

5 Informations sur la station de refroidissement passive ...............................................................................26


5.1 Courbes caractéristiques PKS 14 ................................................................................................................................................... 27
5.2 Courbes caractéristiques PKS 25 ................................................................................................................................................... 28
5.3 Dimensions PKS 14 / PKS 25 ......................................................................................................................................................... 29

www.dimplex.de 2
6 Commande et régulation ................................................................................................................................. 30
6.1 Exploitation en réseau du régulateur chauffage et froid et de la station de télécommande ........................................................... 30
6.2 Sonde de température (régulateur de froid) ................................................................................................................................... 30
6.3 Régulation du refroidissement actif ................................................................................................................................................ 31
6.3.1 Pompes à chaleur sans échangeur thermique supplémentaire ............................................................................................. 31
6.3.2 Pompes à chaleur avec échangeur thermique supplémentaire utilisant la chaleur perdue ................................................... 31
6.4 Régulation du refroidissement passif.............................................................................................................................................. 31
6.5 Description du programme refroidissement.................................................................................................................................... 31
6.5.1 Mode de service refroidissement ........................................................................................................................................... 31
6.5.3 Désactivation des circulateurs en mode refroidissement ....................................................................................................... 32
6.5.4 Refroidissement dynamique et refroidissement par eau refroidie .......................................................................................... 32
6.6 Régulation de la température ambiante.......................................................................................................................................... 32
6.6.1 Refroidissement dynamique................................................................................................................................................... 33
6.6.2 Refroidissement par eau refroidie .......................................................................................................................................... 33
6.7 Production d’eau chaude ................................................................................................................................................................ 33
6.7.1 Demande d’eau chaude sans échangeur thermique supplémentaire .................................................................................... 33
6.7.2 Demande d’eau chaude avec échangeur thermique supplémentaire .................................................................................... 33
6.7.3 Utilisation de la chaleur perdue en mode refroidissement ..................................................................................................... 34
6.8 Accessoires spéciaux pour régulateur de froid............................................................................................................................... 34

7 Comparaison des systèmes de refroidissement de pompes à chaleur...................................................... 35


7.1 Pompes à chaleur air/eau à refroidissement actif........................................................................................................................... 35
7.2 Pompes à chaleur eau glycolée/eau à refroidissement actif .......................................................................................................... 35
7.3 Pompes à chaleur eau glycolée/eau à refroidissement passif........................................................................................................ 35
7.4 Pompes à chaleur eau/eau à refroidissement passif...................................................................................................................... 35
7.5 Conclusion ...................................................................................................................................................................................... 36

8 Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement ............................................... 37


8.1 Légende.......................................................................................................................................................................................... 37
8.2 Refroidissement actif ...................................................................................................................................................................... 38
8.3 Refroidissement actif avec production d´eau chaude et utilisation de la chaleur perdue ............................................................... 39
8.4 Refroidissement actif avec circuit de régulation, production d´eau chaude et utilisation de la chaleur perdue.............................. 40
8.5 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau glycolée/eau ................................................................................................. 41
8.6 Refroidissement passif avec production d´eau chaude .................................................................................................................. 42
8.7 Refroidissement passif avec circuit de régulation et production d´eau chaude.............................................................................. 43
8.8 Refroidissement passif avec circuits de chauffage et de refroidissement séparés ........................................................................ 44
8.9 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau glycolée/eau sous forme compacte.............................................................. 46
8.10 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau/eau ............................................................................................................... 47

9 Branchement électrique .................................................................................................................................. 50


9.1 Régulateur de froid pour pompes à chaleur réversibles ................................................................................................................. 50
9.2 Régulateur de froid pour refroidissement passif ............................................................................................................................. 50
9.3 Régulateur de température ambiante chauffage/refroidissement................................................................................................... 50
9.4 Station de climatisation de pièce .................................................................................................................................................... 51
9.5 Surveillance du point de rosée étendu ........................................................................................................................................... 51

10 Annexe .............................................................................................................................................................. 56
10.1 Vocabulaire du refroidissement ...................................................................................................................................................... 56
10.2 Normes et directives importantes ................................................................................................................................................... 58
10.3 Calcul approximatif de la charge de refroidissement pour des pièces individuelles selon le procédé HEA ................................... 59

3
Choix et dimensionnement des pompes à chaleur pour chauffage et refroidissement 1.1.2

1 Choix et dimensionnement des pompes à chaleur pour


chauffage et refroidissement

1.1 Calcul du besoin en chaleur du bâtiment


Le calcul exact du besoin en chaleur horaire maximum 4h Dimensionnement des températures de départ
s’effectue d’après les normes locales. Une estimation du besoin Lors de l’étude du système de distribution de chaleur des
en chaleur est possible à l’aide de la surface habitable à chauffer installations de chauffage à pompe à chaleur, il faudra veiller à
A (m) : reporter le besoin en chaleur requis en cas de températures de
%HVRLQHQFKDOHXU VXUIDFHFKDXIIpH Â EHVRLQHQFKDOHXUVSpF départ les plus basses possible, étant donné que chaque
diminution d’un degré de la température de départ permet une
>N:@ >P@ >N:P@
économie d’énergie d’env. 2,5 % pour le même besoin en
T = 0,03 kW/m2 Maison à basse énergie chaleur de chauffage. Les surfaces de chauffage à grande
selon la directive en matière d'isolation thermique
superficie sont idéales telles le chauffage au sol avec des
T = 0,05 kW/m2 95 ou températures de départ maximales de 35°C.
le standard d’isolation minimum EnEV
dans le cas d’une isolation normale
T = 0,08 kW/m2 de la maison (à partir de 1980 env.)
dans le cas d’une construction ancienne
T = 0,12 kW/m2 sans isolation thermique particulière.

Tab. 1.1: Valeurs spécifiques approximatives de besoin en chaleur

1.1.1 Coupures des sociétés de production et de distribution d’électricité


La plupart des sociétés de production et de distribution Habituellement les coupures ne dépassent pas 4 heures par jour
d’électricité (Energie-Versorgungs-Unternehmen (EVU)) et sont prises en considération avec un facteur de 1,2. Des
proposent des contrats spéciaux qui prévoient un prix de coupures allant jusqu’à 6 heures par jour sont autorisées et sont
l’électricité meilleur marché pour les pompes à chaleur. Pour prises en considération avec un facteur de 1,3.
cela, ces sociétés doivent être en mesure de désactiver et
verrouiller les pompes à chaleur aux moments où la charge du Durée du temps de Facteur de
réseau d´électricité est au plus fort (selon les prescriptions du blocage (totale) dimensionnement
tarif fédéral allemand). 2h 1,1
Pendant les coupures, la pompe à chaleur ne peut assurer le 4h 1,2
chauffage de la maison. C’est pourquoi il est nécessaire de 6h 1,3
produire plus d’énergie pendant les périodes de fonctionnement Tab. 1.2: Facteur de dimensionnement f pour la prise en considération des
des pompes à chaleur. La pompe à chaleur doit donc être temps de blocage
dimensionnée en conséquence, de manière plus puissante.

1.1.2 Chauffage de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Compte tenu d'exigences de confort normales, il faut compter un Conduites de circulation
besoin en eau chaude de pointe de 80 à 100 litres par personne Les conduites de circulation augmentent considérablement, côté
et par jour à une température de l'eau de 45°C. Dans ce cas, la installation, le besoin en chaleur pour le réchauffement d’eau
puissance calorifique à considérer est de 0,2 kW par personne. chaude. Le besoin supplémentaire, à considérer en
Lors du dimensionnement, on devrait prendre en compte un conséquence, dépend de la durée de fonctionnement, de la
nombre potentiel de personnes maximum et considérer en plus longueur des conduites de circulation et de la qualité de
les habitudes particulières des utilisateurs (par ex. whirlpool). l’isolation des conduites. Si l’on ne peut renoncer à un système
Le réglage de la production d´eau chaude s’effectue par le biais de circulation en raison de la longueur des conduites, il est
du gestionnaire de pompe à chaleur qui active en fonction des recommandé d’installer une pompe de circulation qui se mettra
besoins et du mode de fonctionnement une production d´eau uniquement en marche en fonction des besoins grâce à un
chaude optimale. Pour les pompes à chaleur réversibles avec capteur de débit, un palpeur, etc..
échangeur thermique supplémentaire, la chaleur perdue
résultante en mode refroidissement peut être utilisée pour la REMARQUE
production d´eau chaude. Selon la norme EnEV §12 (4) en matière d'économie d'énergie, les
pompes de circulation des installations à eau chaude doivent être
Si une cartouche chauffante électrique est utilisée dans le ballon équipées de dispositifs automatiques de mise en marche et arrêt.
d’eau chaude, celle-ci peut servir à la production d´eau chaude La déperdition de chaleur, rapportée à la surface, de la distribution d’eau
au point de conception (p. ex. -16°C). Dans ce cas, le besoin en potable dépend de la surface utile, du type et de l'implantation de la
énergie du chauffage de l’eau chaude ne doit pas être ajouté au
circulation utilisée. Pour une surface utile de 100 à 150 m2 et une
besoin en énergie pour le chauffage.
distribution à l'intérieur de l'enveloppe thermique, les déperditions
thermiques rapportée à la surface conformément à EnEV s’élèvent à :
„ avec circulation 9,8 [kWh/m2 a]
„ sans circulation 4,2 [kWh/m2 a]

www.dimplex.de 4
1.2

1.2 Procédé de calcul du besoin en refroidissement du bâtiment


Les systèmes de refroidissement sont utilisés pour prévenir une procédés sont trop compliqués pour une application à un cas
surchauffe des pièces en raison de charges thermiques standard.
inopportunes. Le besoin en puissance frigorifique sera donc Pour des objets simples comme les bureaux, cabinets médicaux,
déterminé en première ligne par le climat extérieur, les points de vente ou applications en zone privée, un calcul
exigences vis-à-vis de la climatisation des locaux, les charges approximatif appuyé sur des valeurs empiriques ou le procédé
thermiques internes et externes, ainsi que l’orientation et le type raccourci HEA de l’association professionnelle pour l’utilisation
de construction du bâtiment. et le marketing de l’énergie suffisent.
Les charges internes sont p. ex. la chaleur dégagée par les Ce procédé selon HEA peut être utilisé pour la détermination
appareils, l’éclairage ainsi que les êtres humains. On entend par approximative de la charge de refroidissement de pièces
charges externes la contribution de chaleur due au individuelles. Les valeurs y étant indiquées sont déterminées
rayonnement solaire, les apports thermiques par transmission selon les règles de calcul de charge de refroidissement VDI 2078
des zones tampons autour de l'espace à chauffer ainsi que les (Chap. 1.2 à la p. 5). Une température ambiante de 27°C pour
apports en chaleur provenant de l'introduction de l’air extérieur une température extérieure de 32°C et un service permanent de
plus chaud. l’appareil de refroidissement sont supposés pour le calcul.
Le calcul de la charge de refroidissement des pièces climatisées Le besoin de refroidissement du bâtiment s’obtient à partir de la
s’effectue conformément aux normes locales. En Allemagne, il somme des charges de refroidissement des différentes pièces.
s'agit de la norme VDI 2078 (règles de calcul des charges de Selon le type de bâtiment, un facteur de simultanéité peut
refroidissement VDI). Cette directive présente deux procédés de éventuellement être utilisé du fait que les pièces situées à l’est
calcul (le « procédé en raccourci » et le procédé EDV) ainsi que ou à l’ouest ne doivent pas dissiper les charges de chaleur
des documents supplémentaires pour la détermination de la solaires simultanément.
charge de refroidissement de pièces climatisées et de bâtiments.
Le procédé EDV n’améliore pas ici la précision pour des cas REMARQUE
standard, mais sert plutôt d’extension du domaine d’utilisation En raison de la forte influence du rayonnement solaire et des charges
pour des conditions secondaires arbitraires (protection solaire thermiques internes, une évaluation du besoin en refroidissement n’est
variable, température ambiante etc.). Dans la pratique, ces pas possible via les surfaces à refroidir.

1.3 Contrôle des limites d’utilisation

1.3.1 Puissance calorifique maximale de la pompe à chaleur

1.3.1.1 Mode monovalent


Avec ce mode d’exploitation, la pompe à chaleur couvre seule
toute l’année – à 100% – le besoin en chaleur du bâtiment. De Pompe à chaleur Pompe à chaleur
manière générale, les pompes à chaleur eau/eau ou eau eau glycolée/eau eau/eau
glycolée/eau sont exploitées en mode monovalent. Pour les Température de
départ 35°C 35°C
puissances calorifiques effectives aux températures de départ et maximale
températures minimales des sources de chaleur, veuillez vous Température
10°C eau de la nappe
reporter aux brochures d'informations sur les appareils source de chaleur 0°C eau glycolée
phréatique
correspondantes. minimale
Point de
fonctionnement
pour la
B0 / W35 W10 / W35
détermination de
la capacité
thermique

Tab. 1.3: Exemple de détermination de la capacité thermique

1.3.1.2 Mode mono-énergétique


Les pompes à chaleur air/eau fonctionnent la plupart du temps élevés et plus les coûts d’exploitation encourus chaque année
en mode mono-énergétique. La pompe à chaleur devrait donc sont bas.
couvrir complètement le besoin en chaleur pour des Comme le révèle l’expérience, une puissance de pompe à
températures extérieures allant jusqu’à env. –5 °C (point de chaleur qui coupe la courbe caractéristique de chauffe à une
bivalence). Pour des températures très basses et un besoin en température limite théorique (ou point de bivalence) d’env. –5°C
chaleur élevé, un thermoplongeur électrique est doit être préconisée.
automatiquement activé.
D'après ce calcul, il apparaît que le 2e générateur de chaleur (p.
Le dimensionnement de la puissance de la pompe à chaleur ex. thermoplongeur) participe à 2% selon la norme DIN 4701
influence, notamment dans le cas d’installations mono- T10, dans le cas d’une installation en mode bivalent parallèle.
énergétiques, le montant des investissements et celui des coûts
de chauffage encourus chaque année.
Plus le besoin annuel en énergie de chauffage couvert par la
pompe à chaleur est élevé, plus les coûts d’investissements sont

5
Choix et dimensionnement des pompes à chaleur pour chauffage et refroidissement 1.3.1.3

Exemple à partir de Tab. 1.4 à la p. 6


A un point de bivalence de –5°C, la part de la pompe à chaleur
se monte à env. 98% en mode de fonctionnement bivalent
parallèle (mono-énergétique).

Point de bivalence [°C] -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5


Taux de couverture [-]
1,00 0,99 0,99 0,99 0,99 0,98 0,97 0,96 0,95 0,93 0,90 0,87 0,83 0,77 0,70 0,61
en mode biv.-parall.
Taux de couverture [-]
0,96 0,96 0,95 0,94 0,93 0,91 0,87 0,83 0,78 0,71 0,64 0,55 0,46 0,37 0,28 0,19
en mode biv.-altern.

Tab. 1.4: Taux de couverture de la pompe à chaleur d’une installation en mode mono-énergétique ou bivalent en corrélation avec le point de bivalence et le mode
de fonctionnement (source : tableau 5.3-4 DIN 4701 T10)

Exemple : réduite dans les pièces réservées aux loisirs), on obtient très
Mode de fonctionnement mono-énergétique d’une pompe à souvent un point de bivalence encore plus bas.
chaleur air/eau réversible LA 16ASR avec un thermoplongeur
Dimensionnement du thermoplongeur
installé dans le réservoir tampon, un temps de blocage de 2
heures par jour au maximum et une production centrale d´eau Besoin en chaleur global au jour le plus froid
chaude pour 5 personnes. - capacité thermique de la pompe à chaleur au jour le plus
„ Besoin en chaleur de la maison à chauffer 13,5 kW froid
„ Besoin en chaleur supplémentaire = puissance du chauffage d’appoint électrique
pour la production d´eau chaude 1 kW
Exemple :
(besoin en chaleur + production ECS) x facteur de temps de
blocage N: ± N: N:
= (13,5 kW+ 1 kW) x 1,1 ≈ 16 kW %HVRLQHQ &DSDFLWp 3XLVVDQFHGHV
FKDOHXUGHOD WKHUPLTXHGHOD FDUWRXFKHV
La valeur obtenue (16 kW) correspond à la capacité thermique
PDLVRQj 3$&jƒ& FKDXIIDQWHV
nécessaire de la pompe à chaleur. Celle-ci est reportée en ƒ&
prenant comme base une température extérieure normalisée de Pour l’exemple choisi, la LA 16ASR doit être dimensionnée avec
-16°C par ex. selon EN 12831 dans le diagramme de puissance une puissance électrique des cartouches chauffantes de 7,5 kW.
calorifique de la pompe à chaleur pour la température de départ
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@
choisie (35°C) point 1. 


Le dimensionnement de la pompe à chaleur s’effectue en &RQGLWLRQV
 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJH PK
fonction du besoin en chaleur du bâtiment lié à la température
extérieure. Celui-ci est simplement représenté par une ligne

droite dans le diagramme de puissance calorifique de la pompe. 
Le procédé ici utilisé suppose qu’à partir d’une température

extérieure de 20°C (= température d’arrivée d’air de la pompe à
chaleur), plus aucune puissance calorifique n’est nécessaire

(ligne droite 2).
Le point d’intersection entre la ligne pointillée (point final à 20°C/ 
0 kW) et la courbe de puissance calorifique détermine le point de 


bivalence théorique (-5°C) (point 3). 


 3RLQWGHELYDOHQFH
     
Dans la pratique, en raison des habitudes particulières des jƒ&
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@
utilisateurs (p. ex. chambre à coucher non chauffée, température
Fig. 1.1: Courbe de puissance calorifique pour températures de départ eau
de chauffage de 35°C

1.3.1.3 Mode bivalent parallèle


Dans le cas d’un mode parallèle bivalent (construction engendre d'importantes économies. De plus, le rendement du
ancienne), la pompe à chaleur est combinée à un 2e générateur deuxième générateur de chaleur s’améliore en raison de
de chaleur (p. ex. chaudière au fuel ou à gaz). La régulation de l’élimination des périodes de fonctionnement de courte durée (p.
la pompe à chaleur active en fonction des besoins le 2e ex. chaudière au fuel).
générateur de chaleur si la température extérieure descend en La condition de base d’une installation bivalente est qu´un
dessous d’une certaine valeur réglable (point de bivalence fonctionnement permanent de celle-ci en mode bivalent soit
< 4°C). prévu.
Pour de grosses installations au besoin énergétique élevé, les
pompes à chaleur couvrent avec une puissance calorifique
relativement minime une grosse partie du travail annuel de
chauffe. La puissance calorifique de la pompe à chaleur doit être
dimensionnée telle que la pompe à chaleur puisse couvrir seule
pendant la période transitoire la puissance calorifique. Le
régulateur met en marche en fonction des besoins le deuxième
générateur de chaleur lors d’un besoin accru de chaleur. Le
nombre élevé d’heures de fonctionnement de la pompe à chaleur

www.dimplex.de 6
1.3.2

REMARQUE
L’expérience révèle que l’installation au fuel ou à gaz existante dans les
systèmes bivalents doit être mise hors service au bout de quelques
années pour les raisons les plus diverses dans le domaine de la
rénovation. L’étude devrait donc toujours se faire de manière analogue à
l’installation mono-énergétique (point de bivalence env. -5°C) et le
réservoir tampon devrait être intégré au circuit de départ du chauffage.
Cela facilite grandement le passage ultérieur de l’installation au mode
mono-énergétique.

1.3.2 Connexion en parallèle de pompes à chaleur


Un besoin en chaleur de chauffage plus élevé peut être couvert „ La PAC2 se charge de la production d´eau chaude (p. ex.
via la connexion en parallèle de pompes à chaleur. En fonction pompe à chaleur réversible avec échangeur thermique
de la demande, il est également possible de combiner différents supplémentaire pour la production d´eau chaude).
types de pompes à chaleur (p. ex. pompe à chaleur eau glycolée/ „ Chaque pompe à chaleur (PAC) nécessite sa propre sonde
eau et pompe à chaleur air/eau réversible). Pour de grosses de retour pour le mode chauffage, celle-ci étant montée
installations avec plus de trois pompes à chaleur installées en dans le circuit de retour commun parcouru quel que soit
parallèle, la mise en ou hors service s’effectue fréquemment via l'état de fonctionnement. Pour les pompes à chaleur avec
un système de gestion de charge de hiérarchie supérieure. sonde de retour intégrée, celle-ci doit être montée par le
La connexion en parallèle de deux pompes à chaleur sans client.
régulation de hiérarchie supérieure est possible si les conditions Les durées de fonctionnement réduites de PAC2 sont
suivantes sont respectées : compensées par les durées de fonctionnement supplémentaires
„ Les courbes de chauffage du gestionnaire de pompe à pour la production d´eau chaude et le refroidissement. En mode
chaleur sont à ajuster de telle sorte que la température de mono-énergétique, le thermoplongeur est commandé par le
consigne de retour de la PAC1 soit supérieure d’env. 1K à gestionnaire de la deuxième pompe à chaleur.
celle de la PAC2.

1.3.3 Puissance frigorifique maximale de la pompe à chaleur


Si la puissance frigorifique maximale nécessaire d’un bâtiment Exemple :
est connue (voir également Chap. 1.2 à la p. 5), il faut alors Quelle puissance frigorifique est disponible conformément à la
contrôler si la pompe à chaleur est en mesure de mettre à courbe de puissance de Schéma 1.2 à la p. 7 pour une
disposition cette puissance frigorifique sous les conditions température extérieure max. de 35°C ?
secondaires exigées. Les limites d’utilisation dépendantes du
3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@
type de pompe à chaleur utilisé doivent être particulièrement 

contrôlées.

Pour les systèmes de refroidissement passifs (voir Chap. 2 à la
p. 9), la puissance frigorifique est dépendante du type et du

dimensionnement de la source de froid (p. ex. sonde
géothermique), du flux volumique et de l’échangeur thermique

utilisé (brochures d'informations sur les appareils voir Chap. 5 à 
la p. 26). 
La puissance frigorifique d’une pompe à chaleur air/eau 
réversible dépend en première ligne de la température de départ 

exigée et de celle de l´air extérieur. Plus la température de


départ est élevée et plus la température de l´air extérieur est 

basse, plus la puissance frigorifique de la pompe à chaleur est        


7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@
élevée.
Fig. 1.2: Puissance frigorifique d’une pompe à chaleur réversible (voir
également Chap. 4.6 à la p. 21)
REMARQUE
Le dimensionnement de la pompe à chaleur air/eau réversible doit
Conformément à Schéma 1.2 à la p. 7, on obtient en fonction de
s'effectuer en mode chauffage. Si la puissance frigorifique demandée
la température de départ en mode refroidissement les capacités
dépasse celle de la pompe à chaleur, les points suivants doivent être
contrôlés : frigorifiques suivantes :

Type de pompe à
Temp. départ Cap. frigorif.
chaleur
Air/eau 18°C 14,3 kW
Air/eau 7°C 10,7 kW

7
Choix et dimensionnement des pompes à chaleur pour chauffage et refroidissement 1.3.4

1.3.4 Mesures de réduction de la charge de refroidissement d’un bâtiment


La charge de refroidissement du bâtiment s’obtient à partir de la Si malgré toutes ces possibilités la puissance frigorifique de la
somme des charges de refroidissement des différentes pièces. pompe à chaleur ne suffit pas, les pièces ayant des charges
Si la charge de refroidissement dépasse la puissance frigorifique thermiques élevées peuvent être munies d’appareils de
disponible, les points suivants doivent être contrôlés : climatisation supplémentaires. Pour des raisons énergétiques,
„ La charge de refroidissement peut-elle être réduite par de ces appareils de climatisation ne doivent être utilisés que lorsque
simples modifications au niveau construction (p. ex. volets la pompe à chaleur n’est pas en mesure de couvrir seule le
roulants) besoin en refroidissement global.
„ La même puissance frigorifique pour des températures de
départ plus élevées peut-elle être transmise via un
agrandissement de la surface des échangeurs REMARQUE
„ Les charges de refroidissement maximales calculées sont- En mode refroidissement les pompes à chaleur profitent en règle
elles utilisables de la même façon pour toutes les pièces du générale des tarifs spéciaux des sociétés de production et de distribution
fait que, par exemple, les pièces situées à l’est ou à l’ouest d’électricité (voir Chap. 1.1.1 à la p. 4). Pendant les temps de blocage, le
mode refroidissement doit être assuré par des réservoirs de froid
ne peuvent pas dissiper les charges de chaleur solaires en
appropriés (p. ex. activation thermique des éléments constructifs, voir
même temps
Chap. 3.7 à la p. 14) ou un tarif de courant sans temps de blocage doit être
„ Est-il possible de réduire la charge de refroidissement choisi.
pendant la journée à l’aide d’un refroidissement nocturne
des éléments constructifs (activation thermique).

www.dimplex.de 8
2

2 Génération de la capacité frigorifique

2.1 Refroidissement passif


Avec le refroidissement passif, un niveau de température bas 4) Les sondes géothermiques utilisent le niveau de
déjà existant est transmis au système de chauffage à l’aide d’un température constant des couches terrestres plus profondes
échangeur thermique. Le compresseur de la pompe à chaleur comme source de chaleur pour la production d´eau chaude
n’est pas utilisé, il reste « passif » et reste disponible en mode et comme source de froid pour le refroidissement passif.
refroidissement pour la production d´eau chaude. 5) L’énergie naturelle soustraite par la sonde géothermique est
1) Le compresseur porte le fluide frigorigène circulant en circuit transmise au fluide frigorigène via l’évaporateur (échangeur
fermé à un niveau de température plus élevé. La thermique). Le fluide frigorigène se réchauffe et se vaporise.
température du fluide frigorigène sous forme gazeuse 6) En mode parallèle avec production centrale d´eau chaude et
augmente également. refroidissement passif, les deux systèmes sont séparés
2) La chaleur est transmise à l’eau de chauffage dans le hydrauliquement à l’aide d’une vanne d'inversion.
condenseur (échangeur thermique). Le fluide frigorigène se 7) L’eau de chauffage refroidie circule à travers le ventilo-
refroidit et se volatilise. convecteur et soustrait la chaleur à l’air ambiant
3) La pression du fluide frigorigène s'abaisse dans le (refroidissement dynamique).
détendeur et le fluide continue de se refroidir. 8) Un système de tuyauterie posé dans le sol, les murs ou le
plafond est traversé par l’eau refroidie, abaissant ainsi la
température superficielle de l'élément (système de
refroidissement par eau refroidie).

3RPSHjFKDOHXU 

 






6RO
Fig. 2.1: Circuit de refroidissement passif avec production d’eau chaude parallèle

9
Génération de la capacité frigorifique 2.1.3

2.1.1 Refroidissement passif par utilisation de l’eau de la nappe phréatique


Conformément à la norme VDI 4640, un refroidissement de l’eau En résumé :
de la nappe phréatique est désirée dans la plupart des régions, Un refroidissement passif en utilisant l’eau de la nappe
par ex. par l’intervention d’une pompe à chaleur destinée au phréatique est possible. L’échangeur thermique et les débits
chauffage. Une élévation de la température par refroidissement d’eau doivent être dimensionnés de telle sorte que l’eau
n’est acceptable que dans d'étroites limites. Une température de reversée dans les puits d’absorption ne se réchauffe que de 6K
20°C ne devrait en aucun cas être dépassée en cas de transfert au maximum. D'autre part, il faut respecter les exigences, très
de chaleur à l’eau de la nappe phréatique. D'autre part, la différentes selon les régions, des administrations des eaux
température de l’eau de la nappe phréatique reversée dans les compétentes. Une analyse de l’eau est nécessaire pour contrôler
puits d'absorption ne doit pas varier de plus de 6K. la compatibilité du matériel avec l’échangeur thermique utilisé.

2.1.2 Refroidissement passif par utilisation de collecteurs géothermique


Les collecteurs géothermiques, posés à l'horizontale dans le sol 6XUIDFHWHUUHVWUH
et proches de la surface, ne sont pas en général des sources de           
froid sûres pour le refroidissement passif. Schéma 2.2 à la p. 10
3URIRQGHXU HUQRY
montre la courbe de température annuelle. Elle prouve que les HUPDL
températures à proximité de la surface sont trop élevées pendant HUIpY HUDR€W
l’été pour un refroidissement efficace. Au 1er août, la
température du collecteur sans transfert de chaleur atteint déjà P
plus de 15°C.
La température du collecteur qui se comporte comme un
réservoir d’énergie s'accroît par le transfert de la chaleur perdue.
Une influence défavorable pour la faune et la flore en surface est P
à craindre, voir VDI 4640 feuillet 3, 3.2.

REMARQUE
L’utilisation d’un collecteur géothermique pour le refroidissement peut P ƒF
engendrer un dessèchement du sol tout autour du collecteur. La
rétraction du sol ainsi provoquée engendre une perte de contact entre le
sol et le collecteur et donc, une dégradation du fonctionnement du
chauffage.

Fig. 2.2: Températures du sol proches de la surface en °C pour un sol intact.

2.1.3 Refroidissement passif par utilisation de sondes géothermiques


Les sondes géothermiques utilisent le niveau de température
constant des couches terrestres plus profondes (env. 10°C)
comme source de froid pour le refroidissement. Comme le circuit
est fermé, aucune condition spéciale relative à la législation des 1
eaux ne doit être prise en considération (voir Schéma 2.1 à la p. 5
9). 7
;
Les capacités frigorifiques transmissibles sont normalement
5
suffisantes pour la zone résidentielle puisque le refroidissement ;
n'est utile que quelques jours par an. Lors d’un refroidissement
permament, p. ex. dans le domaine industriel ou en présence de
fortes charges de refroidissement dues aux charges de chaleur 0
internes (p. ex. lumière / personnes / appareils électriques), un
réchauffement graduel de la sonde géothermique peut se
produire et entraîner une diminution de la puissance frigorifique
maximale.

REMARQUE
Si certaines puissances frigorifiques doivent être garanties, ou si le
besoin en refroidissement annuel excède le besoin de chaleur pour le Fig. 2.3: Station de refroidissement passive pour les pompes à chaleur eau
chauffage annuel, la sonde géothermique devra être dimensionnée pour glycolée/eau
le mode chauffage et pour le mode refroidissement. La prise en
considération du réchauffement de la sonde pour un calcul précis de la
puissance ne sera possible qu’à l’aide d’une simulation numérique avec
un logiciel adéquat et de bonnes connaissances géologiques et
hydrogéologiques.

www.dimplex.de 10
2.2

2.2 Refroidissement actif


Les pompes à chaleur destinées au chauffage travaillent avec un température existant est « actif », c-à-d. refroidi par la puissance
circuit réfrigérant qui se laisse inverser par une vanne d'inversion du compresseur de la pompe à chaleur (voir “Circuit de
4 voies. Pour ces pompes à chaleur réversibles, un niveau de refroidissement” à la page 1).

2.2.1 Refroidissement actif par utilisation de pompes à chaleur eau glycolée/eau


réversibles
Un refroidissement actif avec des pompes à chaleur eau augmentation de la puissance frigorifique et fournit des
glycolée/eau réversibles et des sondes géothermiques est températures de départ constantes. La puissance frigorifique
autorisé jusqu’à des températures d’eau glycolée de 21°C dans maximale à disposition pendant une période de refroidissement
la sonde (valeur moyenne hebdomadaire) ou une valeur doit être dimensionnée en conformité avec le refroidissement
maximale de 27°C. Le refroidissement actif permet une passif.

2.2.2 Refroidissement actif par utilisation de pompes à chaleur air/eau réversibles


Les pompes à chaleur air/eau réversibles utilisent l´air extérieur
inépuisable pour chauffer et refroidir. A l’intérieur des limites Température
minimale maximale
d’utilisation, seul un calcul de la charge de refroidissement Air extérieur
maximale est donc nécessaire, et non le calcul du besoin en Chauffage -20°C +35°C
refroidissement global d’une période de refroidissement. Des Refroidissement +15°C +40°C
températures de départ comprises entre 7 et 20°C peuvent être
obtenues à l’aide du circuit réfrigérant de la pompe à chaleur Température
minimale maximale
pour une température extérieure de plus de 15°C et réparties de départ
dans le bâtiment par un système à conduction d’eau. Chauffage +18°C +55°C
Refroidissement +7°C +20°C

3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@ 3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@



&RQGLWLRQV
 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJH PK 

 5HIU
SDU RLGLVVH
5HIU HDX P
RLGLV UHIUR HQW
 VHP LGLH
IDJH HQW
X I G\QD 
& KD PLTX

H



'RPDLQHG¶XWLOLVDWLRQUHIURLGLVVHPHQW
'RPDLQHG¶XWLOLVDWLRQFKDXIIDJH

      
7HPSpUDWXUHDOOHU 7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

Fig. 2.4: Limites d’utilisation d’une pompe à chaleur air/eau réversible

11
Chauffage et refroidissement avec un système 3.5

3 Chauffage et refroidissement avec un système

3.1 Mode d'optimisation énergétique


Parallèlement aux mesures de réduction du besoin en énergie REMARQUE
pour le chauffage agissant sur la construction et la technique Le groupe de refroidissement, ainsi que du système distributeur de froid,
d’installation imposées par les normes locales spécifiques, des doivent être également choisis en tenant compte de l’aspect énergétique,
mesures d’économie d’énergie par protection thermique en c-à-d. des températures de départ en mode chauffage aussi basses
période estivale doivent être également prises. qu'absolument nécessaire et des températures de départ en mode
Cependant, des charges de refroidissement inévitables dans refroidissement aussi élevées que possible.
une pièce peuvent être évacuées par l'introduction d’air refroidi,
Pour les pompes à chaleur réversibles avec échangeur
par refroidissement de l'air à l’aide d’un échangeur thermique
thermique supplémentaire, la chaleur perdue en mode
placé dans la pièce ou par le refroidissement direct de l'élément
refroidissement peut être utilisée pour la production d´eau
constructif.
chaude et l’alimentation d’autres consommateurs de chaleur afin
de réduire la consommation primaire en énergie globale.

3.2 Régulation d’un système combiné chauffage et refroidissement


Le régulateur de la pompe à chaleur - appelé encore Deux niveaux de température différents peuvent être mis à
gestionnaire de pompe à chaleur - est en mesure de commander disposition en mode refroidissement. Températures de retour
un système combiné pour chauffage et refroidissement et de constantes pour le refroidissement dynamique (voir Chap. 3.5 à
répartir vers les consommateurs de chaleur existants la chaleur la p. 12) et températures de départ se rapportant à une pièce de
perdue engendrée en mode refroidissement (p. ex. production référence pour le refroidissement par conduites refroidies (voir
d´eau chaude)(voir Chap. 6 à la p. 30). Chap. 3.6 à la p. 13)

3.3 Raccordement hydraulique d’un système combiné chauffage et


refroidissement
La puissance calorifique générée par la pompe à chaleur est Selon le type de système de distribution de froid, les
transmise en mode chauffage au système de chauffage par températures de départ de l’eau de refroidissement peuvent être
conduction d’eau via des circulateurs. Lors de la commutation en réduites à un minimum d’env. 16°C à 18°C pour des systèmes
mode refroidissement, la capacité frigorifique générée est de refroidissement par surface et env. 8°C pour les ventilo-
transmise via le système de distribution de chaleur prévu convecteurs.
également pour l’eau froide (voir Chap. 8 à la p. 37). La double
utilisation du système de distribution réduit ainsi les coûts ATTENTION !
d’investissements supplémentaires pour le refroidissement. L’isolation thermique d'un système combiné pour chauffage et
refroidissement doit être réalisée telle qu'il n'y ait pas formation
d'humidification en mode refroidissement.

3.4 Charge de refroidissement


La puissance totale du générateur de froid s’obtient à partir de la „ La charge de refroidissement latente est le flux thermique
somme des puissances frigorifiques latentes et sensibles nécessaire pour condenser un débit massique de vapeur à
transmises par le système de refroidissement. La charge de la température ambiante de telle sorte qu'à température
refroidissement est la somme de tous les flux thermiques ambiante constante, le taux d’humidité recherché soit
convectifs qui doivent être évacués pour maintenir la maintenu dans l'espace.
température ambiante désirée dans un espace.
„ La charge de refroidissement sensible est le flux REMARQUE
thermique qui doit être évacué d’un espace à un taux Si les températures de l’eau de refroidissement sont supérieures au point
d’humidité constant pour maintenir la température ambiante de rosée, aucune condensation ne se forme et la charge de
désirée. Elle correspond aux flux thermiques convectifs refroidissement globale correspond à la charge de refroidissement
calculés. sensible.

3.5 Refroidissement dynamique


La puissance frigorifique de systèmes par conduction d’eau est REMARQUE
transmise à l'air ambiant de façon active via un échangeur La climatisation d'un espace présentant des exigences particulières en
thermique. Les températures de départ inférieures au point de matière d’humidité de l’air n’est possible qu’en combinaison avec une
rosée permettent la transmission de capacités frigorifiques installation de ventilation à humidification ou déshumidification active.
élevées par réduction de la chaleur sensible stockée dans l’air
ambiant parallèlement à une déshumidification de l'air par
formation de condensation (chaleur latente).

www.dimplex.de 12
3.5.1

3.5.1 Ventilo-convecteurs
Les ventilo-convecteurs sous forme de coffre, de cassette ou à REMARQUE
montage mural permettent un refroidissement dynamique par un Pour pouvoir garantir le débit d’eau minimal du générateur de froid en
système décentralisé modulaire. Des ventilateurs intégrés toute situation de fonctionnement, il est recommandé de choisir des
assurent une circulation d’air réglable à vitesses multiples, des ventilo-convecteurs avec régulation sur plusieurs niveaux de ventilation
puissances frigorifiques variables et des temps de réaction sans réduction ou blocage du débit d’eau.
courts. Les ventilo-convecteurs, en plus de leur utilisation
comme simple appareil de refroidissement, peuvent être
également utilisés pour un système de chauffage et
refroidissement combiné.
La puissance frigorifique d’un ventilo-convecteur dépend
principalement de sa taille, du volume d’air brassé, de l’humidité
de l’air relative au point de conception et de la température de
départ de l’eau de refroidissement et de l'étalement de
température. Si les exigences de la norme DIN 1946 T2 sont
prises en compte lors du dimensionnement des appareils, des
puissances frigorifiques spécifiques de 30 à 60 W/m2 sont alors
réalisables. Le dimensionnement habituel des appareils à un
niveau de ventilation moyen permet à l’utilisateur de pouvoir
réagir rapidement face à des charges thermiques variables
(ventilation sur niveau rapide).

Fig. 3.1: Ventilo-convecteurs pour chauffage et refroidissement

3.5.2 Refroidissement avec utilisation de systèmes de ventilation


Parallèlement au transport des charges de chaleur, le REMARQUE
renouvellement d’air minimal exigé doit être assuré pendant le Une ventilation permanente avec fenêtre ouverte est à éviter en mode
refroidissement. Dans ce cas, une ventilation contrôlée des refroidissement pour les raisons suivantes :
locaux est un complément judicieux au refroidissement afin de „ Augmentation de la charge de chaleur de la pièce
garantir une circulation d’air définie. „ Puissance frigorifique insuffisante la plupart du temps
L’air introduit peut être réchauffé ou refroidi, si besoin est, par un en particulier lors du refroidissement par conduites d'eau refroidie
registre de chauffage/refroidissement. „ Risque de formation de condensation dans la zone autour de la
fenêtre

3.6 Refroidissement par conduites d'eau refroidie


Le refroidissement par conduites d'eau refroidie est fondé sur (murs par ex.) en fonction du type d’utilisation, du type de
l’absorption de chaleur par les murs, le sol ou le plafond refroidis. construction et de la puissance frigorifique nécessaire.
Les températures du fluide frigorigène sont supérieures au point
de rosée pour éviter la formation de condensats en surface. Les REMARQUE
puissances frigorifiques transmissibles dépendent très fortement Les investissements supplémentaires sont minimes si des systèmes de
des facteurs d’influence extérieurs (p. ex. humidité de l’air). chauffage de surfaces déjà existants (p. ex. chauffage par le sol) sont
Pour ce mode de refroidissement sont utilisées des conduites utilisés pour le refroidissement. Des températures de départ supérieures
au point de rosée préviennent les phénomènes de courant d’air et des
d’eau intégrées aux surfaces cloisonnant l'espace climatisé
différences de température trop élevées par rapport à l’extérieur (sick
building syndrom).

3.6.1 Refroidissement par le sol


Avec des dépenses supplémentaires relativement minimes au ATTENTION !
niveau de la régulation et de la technique d’installation, les Le fabricant doit confirmer si la structure du sol - en particulier celle de la
constructions neuves peuvent être également climatisées chape – est appropriée au refroidissement.
pendant les saisons chaudes à l’aide du chauffage par surfaces.
Selon le « Taschenbuch für Heizung und Klimatechnik » (Livre
sur le chauffage et la technique de climatisation en allemand), la
puissance frigorifique du sol est limitée à une température
ambiante minimale de 21°C à 0,1 m de hauteur selon la norme
DIN 1946 T2 et les gradients verticaux autorisés pour la
température de l’air de 2 K/m.
Il en résulte une puissance frigorifique moyenne d’env. 25 à
35 W/m2. Si le sol reçoit directement les rayons du soleil, aux
alentours de fenêtres basses par exemple, cette valeur peut
s’élever jusqu’à des valeurs de crête de 100 W/m2.

13
Chauffage et refroidissement avec un système 3.8.2

3.6.2 Plafonds réfrigérants


Le plafond réfrigérant est une solution adéquate pour une puissance frigorifique spécifique peut s’élèver selon le système
dissipation de chaleur confortable et puissante. En règle pour des plafonds fermés de 40 à 80 (max. 100 W/m2) et pour
générale, il est conseillé de le combiner à un système de des plafonds ouverts, en raison de leur part convective élevée,
ventilation pour limiter l’humidité de l’air. La puissance d’un
jusqu’à 150W/m2. Une attention toute particulière doit être
plafond réfrigérant dépend de sa forme de construction (fermée,
prêtée lors de la planification et la réalisation de l’installation à la
ouverte ou voile de refroidissement). La surface de
prévention des phénomènes de courant d’air indésirables.
refroidissement absorbe directement par rayonnement et
convection la chaleur sensible de l'espace climatisé. La

3.7 Activation thermique des éléments constructifs


L’activation thermique des éléments constructifs utilise, avec un trop grande inertie. La puissance frigorifique qu’il est possible
effort planifié professionnel, la propriété des volumes d’atteindre pendant une durée d’utilisation restreinte d’env. 10 h
d’emmagasinement non habillés d’un bâtiment d'emmagasiner est d’env. 25 à 40 W/m2. Il se produit alors une atténuation de la
l’énergie thermique et de la redispenser selon les besoins. L’eau courbe de température ambiante. Pour dissiper des charges
circulant dans les conduites prépare la masse de stockage en thermiques plus élevées ou des valeurs de crêtes spontanées, la
béton pour le lendemain de telle sorte qu’une compensation combinaison avec des voiles ou des convecteurs de
énergétique puisse avoir lieu en fonction de la température refroidissement ainsi qu’une installation de ventilation est
ambiante. Une régulation de température ponctuelle, spontanée conseillée.
et rapportée à une seule pièce n’est pas possible à cause de la

3.8 Confort

3.8.1 Le comportement de régulation thermique de l’être humain


L’être humain génère de la chaleur pour le maintien de ses
fonctions corporelles. Cette chaleur résulte de la combustion des Diffusion de
aliments ingérés avec l’oxygène respiré. Plus l’effort du corps Niveau chaleur par
Exemples d’activité
humain est élevé, plus la quantité de chaleur diffusée est élevée. d’activité personne (sensible
Tab. 3.1 à la p. 14 montre la diffusion de chaleur en fonction de et latente)
l’activité pratiquée par la personne. Lors de l’exécution d’activités Activité statique assise (lire et
I 120 W
simples de bureau, un être humain de résistance et de taille écrire par ex.)
moyennes diffuse une chaleur moyenne d’env. 120 watts et pour Travaux simples assis ou
des travaux simples à la maison, au bureau ou dans un atelier II debout, travail en laboratoire, 150 W
machine à écrire
une chaleur d’env. 150 watts ; celle-ci peut s’élever pour des
tâches moyennes à difficiles à plus de 200 watts. III Activités corporelles légères 190 W

Activités corporelles
IV plus de 200 W
moyennes à difficiles

Tab. 3.1: Diffusion de chaleur par personne

3.8.2 Température ambiante


On ne peut pas définir une température ambiante fixe, 20°C par 
exemple, à laquelle l’homme se sent bien. Le confort dépend
d’un grand nombre de facteurs, en particulier de la température
7HPSpUDWXUHDPELDQWHHQƒ&


moyenne de la surface qui entoure la pièce, y compris les
surfaces de chauffage, ainsi que les vêtements et l’activité

exercée. Il faut toujours rapporter ces données de température à
des conditions moyennes bien précises. La température
ambiante jugée confortable dépend fortement de la température

extérieure. La plage de température confortable de l'air ambiant
est représentée dans Schéma 3.2 à la p. 14. En règle générale, 
=RQHGHWHPSpUDWXUH
les températures intérieures em mode de refroidissement ne FRQIRUWDEOH
devraient être inférieures que d’env. 3 à 6°C à la température 
extérieure pour éviter le « choc de froid » lors du passage de
l’extérieur chaud vers l’intérieur froid (sick building). Une 
élévation de la température ambiante maximale autorisée,
dépendante de la température extérieure, engendre une forte 
diminution des performances de crête.             
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQƒ&
Fig. 3.2: Zone de température confortable

www.dimplex.de 14
3.8.3

3.8.3 Taux d’humidité de l’air ambiant


L’humidité de l'air n’est pas ressentie directement pas les êtres 
humains. Ils se sentent relativement à l’aise dans la vaste plage

d’humidité relative comprise entre 35 et 70% environ. La limite $WPRVSKqUHKXPLGH
supérieure d’humidité de l’air est déterminée dans la norme DIN  LQFRQIRUWDEOH

+XPLGLWpUHODWLYHGHO¶DLUHQ>@
1946, feuillet 2, à 11,5 g d’eau par kg d’air sec, l’humidité relative

de l’air ne devant pas dépasser 65 %. Schéma 3.3 à la p. 15
montre en fonction de la température ambiante les valeurs 
d’humidité relatives qui sont ressenties comme confortables. 
FRQIRUWDEOH
Des valeurs d’humidité plus élevées sont tolérées pour des
températures ambiantes basses étant donné que moins 
d’humidité s’évapore au niveau de la surface corporelle et  HQFRUHFRQIRUWDEOH
qu'aucune diffusion de chaleur supplémentaire n’a donc lieu.

Cette diffusion de chaleur supplémentaire est au contraire
désirée pour des températures ambiantes élevées ; des valeurs  $WPRVSKqUHVqFKHLQFRQIRUWDEOH
d’humidité plus basses peuvent donc être acceptées dans ce

cas.
        
7HPSpUDWXUHDPELDQWHWHQ>ƒ&@

Fig. 3.3: Confort en fonction de l’humidité de l’air relative et de la


température ambiante

3.8.4 Circulation de l’air dans l'espace à climatiser


La circulation de l’air exerce également une influence sur le 
sentiment de bien-être de l’être humain. Des vitesses de l’air trop

élevées se ressentent comme courants d’air et sont
particulièrement désagréables si la différence entre la 
9LWHVVHGHO¶DLUHQPV

température de l’air insufflé et celle du corps est trop grande, car 
un échange de chaleur plus élevé se produit alors au niveau du 
corps. Il faut différencier ici entre les différentes parties du corps

sous le courant d’air insufflé. La nuque et les pieds sont
particulièrement sensibles. Il sera donc recommandé de toujours 
amener l’air ventilé vers les personnes par l’avant dans les salles 
de séjour et spécialement dans les salles de conférences. Il faut 
en général éviter des vitesses de l’air de plus de 0,2 m/s dans les

zones où séjournent des personnes. En refroidissement
dynamique (ventilo-convecteurs p. ex.), il faudra veiller à ce que 
l’indice de renouvellement d’air (flux volumique / volume de       
l'espace à climatiser) se situe entre 3 et 5 et qu'il ne dépasse pas
7HPSpUDWXUHDPELDQWHHQƒ&
10.
Fig. 3.4: Zone de confort en fonction de la vitesse de l’air et de la
température ambiante (humidité de l’air relative 30-70 %,
température des surfaces cloisonnant la pièce 19°-23°C)

15
Informations sur les pompes à chaleur réversibles 4.1

4 Informations sur les pompes à chaleur réversibles

4.1 Pompes à chaleur air/eau réversibles pour installation à l’intérieur


Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour chauffage

1 Désignation technique et commerciale LI 11ASR LI 16ASR


2 Forme
2.1 Version réversible réversible
2.2 Type de protection selon EN 60 529 pour app. compact ou élt. de chauffe IP 21 IP 21
2.3 Emplacement en intérieur en intérieur
3 Indications de puissance
3.1 Température - limites d’exploitation :
Départ/retour eau de chauffage 1 °C / °C jusqu’à 55 / à p. de 18 jusqu’à 55 / à p. de 18
Refroidissement, départ °C entre +7 et +20 entre +7 et +20
Air (chauffage) °C entre -20 et +35 entre -20 et +35
Air (refroidissement) °C entre +15 et +40 entre +15 et +40
Etalement temp. eau de chauffage pour A2 / W35 7.5 7.9
3.2 Capacité thermique / coef. puiss. pour A-7 / W35 2 kW / --- 7,1 / 2,9 10,6 / 3,0
pour A2 / W35 2 kW / --- 8,8 / 3,2 12,8 / 3,4
2 8,5 / 2,5 12,0 / 2,5
pour A2 / W50 kW / ---
2 11,3 / 3,8 15,1 / 3,8
pour A7 / W35 kW / ---
pour A10 / W35 2 kW / --- 12,2 / 4,1 16,7 / 4,1
3.3 Puiss. frigorifique / coef. puiss. pour A27 / W8 kW / --- 9,0 / 2,9 13,0 / 2,6
pour A27 / W18 kW / --- 10,9 / 3,3 16,4 / 2,8
pour A35 / W8 kW / --- 7,8 / 2,2 11,1 / 2,1
pour A35 / W18 kW / --- 9,5 / 2,5 14,3 / 2,3
3.4 Niveau de puissance sonore appareil / extérieur dB(A) 55 / 61 57 / 62
3.5 Niveau de pression sonore à 1 m de distance (intérieur) dB(A) 50 52
3.6 Débit d’eau de chauffage avec pression diff. int. m³/h / Pa 1,0 / 3000 1,4 / 4500
3.7 Débit d’air avec pression diff. statique externe m³/h / Pa 2500 / 25 4000 / 25
3.8 Fluide frigorigène ; poids au remplissage total type / kg R404A / 5,9 R404A / 5,7
4 Dimensions, raccordements et poids
4.1 Dimensions de l’appareil H x l x L cm 136 x 75 x 85 157 x 75 x 85
4.2 Raccordements de l’appareil pour le chauffage pouce G 1'' extérieur G 1'' extérieur
4.3 Raccordements de l’échangeur thermique supplémentaire
G 1'' extérieur G 1'' extérieur
(utilisation de la chaleur perdue) pouce
4.4 Conduit d’arrivée et de sortie d’air (dim. int. min.) L x l cm 50 x 50 57 x 57
4.5 Poids de/des unités de transport, emballage compris kg 222 260
5 Branchement électrique
5.1 Tension nominale ; protection par fusibles V/A 400 / 16 400 / 20
5.2 Consommation nominale 2 A2 W35 kW 2.74 3.8
5.3 Courant de démarrage avec démarreur progressif A 23 25
5.4 Courant nominal A2 W35 / cos ϕ A / --- 4,9 / 0,8 6,9 / 0,8
6 Conforme aux dispositions de sécurité européennes 3 3

7 Autres caractéristiques techniques


7.1 Dégivrage automatique automatique
Type de dégivrage inversion de circuit inversion de circuit
Cuve de dégivrage disponible oui (chauffée) oui (chauffée)
4
7.2 Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel oui oui 4
7.3 Niveaux de puissance 1 1
7.4 Régulateur interne / externe externe externe
1. Voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation. D’autres valeurs influentes, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation
sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température de l’air extérieur 2 °C et température départ eau de
chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.

www.dimplex.de 16
4.2

4.2 Pompes à chaleur air/eau réversibles pour installation à l’extérieur


Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour chauffage

1 Désignation technique et commerciale LA 11ASR LA 16ASR


2 Forme
2.1 Version réversible réversible
2.2 Type de protection selon EN 60 529 pour app. compact ou élt. de chauffe IP 24 IP 24
2.3 Emplacement extérieur extérieur
3 Indications de puissance
3.1 Température - limites d’exploitation :
Départ/retour eau de chauffage 1 °C / °C jusqu’à 55 / à p. de 18 jusqu’à 55 / à p. de 18
Refroidissement, départ °C entre +7 et +20 entre +7 et +20
Air (chauffage) °C entre -20 et +35 entre -20 et +35
Air (refroidissement) °C entre +15 et +40 entre +15 et +40
3.2 Etalement temp. eau de chauffage pour A2 / W35 7.5 7.9
3.3 Capacité thermique / coef. puiss. pour A-7 / W35 2 kW / --- 7,1 / 2,9 10,6 / 3,0
pour A2 / W35 2 kW / --- 8,8 / 3,2 12,8 / 3,4
2 8,5 / 2,5 12,0 / 2,5
pour A2 / W50 kW / ---
pour A7 / W35 2 kW / --- 11,3 / 3,8 15,1 / 3,8
pour A10 / W35 2 kW / --- 12,2 / 4,1 16,7 / 4,1
3.4 Puiss. frigorifique / coef. puiss. pour A27 / W8 kW / --- 9,0 / 2,9 13,0 / 2,6
pour A27 / W18 kW / --- 10,9 / 3,3 16,4 / 2,8
pour A35 / W8 kW / --- 7,8 / 2,2 11,1 / 2,1
pour A35 / W18 kW / --- 9,5 / 2,5 14,3 / 2,3
3.5 Niveau de puissance sonore dB(A) 63 64
3.6 Niveau de pression sonore à 10 m de distance
33 34
(côté évac. d’air) dB(A)
3.7 Débit d’eau de chauffage avec pression diff. int. m³/h / Pa 1,0 / 3000 1,4 / 4500
3.8 Débit d’air m³/h / Pa 2500 4000
3.9 Fluide frigorigène ; poids au remplissage total type / kg R404A / 4,7 R404A / 5,7
4 Dimensions, raccordements et poids
4.1 Dimensions de l’appareil H x l x L cm 136 x 136 x 85 157 x 155 x 85
4.2 Raccordements de l’appareil pour le chauffage pouce G 1'' extérieur G 1'' extérieur
4.3 Raccordements de l’échangeur thermique supplémentaire
G 1'' extérieur G 1'' extérieur
(utilisation de la chaleur perdue) pouce
4.4 Poids de/des unités de transport, emballage compris kg 241 289
5 Branchement électrique
5.1 Tension nominale ; protection par fusibles V/A 400 / 16 400 / 20
5.2 Consommation nominale 2 A2 W35 kW 2.74 3.8
5.3 Courant de démarrage avec démarreur progressif A 23 25
5.4 Courant nominal A2 W35 / cos ϕ A / --- 4,9 / 0,8 6,9 / 0,8
6 Conforme aux dispositions de sécurité européennes 3 3

7 Autres caractéristiques techniques


7.1 Dégivrage automatique automatique
Type de dégivrage inversion de circuit inversion de circuit
Cuve de dégivrage disponible oui (chauffée) oui (chauffée)
7.2 Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel oui 4 oui 4
7.3 Niveaux de puissance 1 1
7.4 Régulateur interne / externe externe externe
1. Voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation. D’autres valeurs influentes, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation
sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température de l’air extérieur 2 °C et température départ eau de
chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.

17
Informations sur les pompes à chaleur réversibles 4.3

4.3 Courbes caractéristiques LI 11ASR / LA 11ASR (mode chauffage)


3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@

&RQGLWLRQV
'pELWG
HDXGHFKDXIIDJH PK

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@

&RQGHQVHXU

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@ 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJHHQ >PK@

www.dimplex.de 18
4.4

4.4 Courbes caractéristiques LI 11ASR / LA 11ASR (mode refroidissement)


3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@

&RQGLWLRQV
'pELWG
HDX

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@

&RQGHQVHXU

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH

7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@ 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJHHQ >PK@

19
Informations sur les pompes à chaleur réversibles 4.5

4.5 Courbes caractéristiques LI 16ASR / LA 16ASR (mode chauffage)


3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@



 &RQGLWLRQV 
'pELWG
HDXGHFKDXIIDJH PK








      
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@


 
 
  


 &RQGHQVHXU




 
      
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@


&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
 

  
 
 




 
             
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@ 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJHHQ >PK@

www.dimplex.de 20
4.6

4.6 Courbes caractéristiques LI 16ASR / LA 16ASR (mode refroidissement)


3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@ 7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO
HDXHQ>ƒ&@


 &RQGLWLRQV
'pELWG
HDX PK










       
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@

&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@


 



 


 &RQGHQVHXU




 
       
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@


&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
 

 


 
 

 

 
              
7HPSpUDWXUHG
DGPLVVLRQGHO
DLUHQ>ƒ&@ 'pELWG
HDXGHFKDXIIDJHHQ >PK@

21
4.7
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[

www.dimplex.de
6HQVG
pFRXOHPHQWDLU 6HQVG
pFRXOHPHQWDLU
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH )LOHWDJHH[WpULHXU
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU

(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP

5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
Dimensions LI 11ASR

HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU /LJQHVpOHFWULTXHV

5HWRXUHDXFKDXGH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
Informations sur les pompes à chaleur réversibles

/LJQHGHFRPPDQGH

/LJQHGHFKDUJH

7X\DXHDXGH
FRQGHQVDWLRQ 5DFFRUGHPHQW
FKDXIIDJH

6HQVG
pFRXOHPHQWDLU

&{WpGHFRPPDQGH
4.7

22
23
4.8

[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
4.8

6HQVG
pFRXOHPHQWDLU 6HQVG
pFRXOHPHQWDLU

'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH )LOHWDJHH[WpULHXU
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU

(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
Dimensions LI 16ASR

¡LQWPP

5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU /LJQHVpOHFWULTXHV

5HWRXUHDXFKDXGH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU

/LJQHGHFRPPDQGH

/LJQHGHFKDUJH

7X\DXHDXGH
FRQGHQVDWLRQ 5DFFRUGHPHQW
FKDXIIDJH

6HQVG
pFRXOHPHQWDLU

&{WpGHFRPPDQGH
4.9

www.dimplex.de
6HQVG
pFRXOHPHQWDLU 6HQVG
pFRXOHPHQWDLU

5HWRXUHDXFKDXGH
Dimensions LA 11ASR

(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
Informations sur les pompes à chaleur réversibles

HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU

3ODQGHIRQGDWLRQ

(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
6HQVG
pFRXOHPHQWDLU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
6HQVG
pFRXOHPHQWDLU &{WpGHFRPPDQGH
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXFKDXGH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
/LJQHVpOHFWULTXHV

6RFOH3$& 3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJHpFRXOHPHQWGXFRQGHQVDWFkEOHpOHFWULTXH
4.9

24
25
4.10

6HQVG
pFRXOHPHQWDLU 6HQVG
pFRXOHPHQWDLU
4.10 Dimensions LA 16ASR

5HWRXUHDXFKDXGH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU

3ODQGHIRQGDWLRQ

(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
6HQVG
pFRXOHPHQWDLU 6HQVG
pFRXOHPHQWDLU
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXFKDXGH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
/LJQHVpOHFWULTXHV &{WpGHFRPPDQGH

6RFOH3$& 3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJHpFRXOHPHQWGXFRQGHQVDWFkEOHpOHFWULTXH
Informations sur la station de refroidissement passive 5

5 Informations sur la station de refroidissement passive


Informations sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau pour chauffage

1 Désignation technique et commerciale PKS14 PKS25


2 Forme
2.1 Type de protection selon EN 60 529 IP 20 IP 20
2.2 Emplacement en intérieur en intérieur
3 Indications de puissance
3.1 Température - limites d’exploitation :
Eau de refroidissement °C entre +5 et +40 entre +5 et +40
Eau glycolée (dissipateur thermique) °C entre +2 et +15 entre +2 et +15
Antigel monoéthylène-glycol monoéthylène-glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C) 25% 25%
3.2 Plage de temp. eau de refroidiss. pour B10 / WE20 K 8.2 7.0
Puissance frigorifique pour B5 / WE20 1 kW 19.3 34.8
pour B10 / WE20 1 kW 13 23.7
pour B15 / WE20 1 kW 6.5 7.8
3.3 Débit d’eau refroidiss. lors d’une diff. de pression int. m³/h / Pa 1,3 / 8000 2,9 / 17000
3.4 Débit eau glycolée avec pression diff. int. (dissip. therm.) m³/h / Pa 2,5 / 29800 3,6 / 29000
3.5 Compression libre (pompe niveau 3) Pa 28000 17000
4 Dimensions, raccordements et poids
4.1 Dimensions de l’appareil sans raccordements 2 H x l x L mm 320 x 650 x 400 320 x 650 x 400
4.2 Raccordements de l’appareil pour le chauffage pouce G 1¼" a G 1¼" a
4.3 Raccordements de l’appareil pour la source de chaleur pouce G 1¼" a G 1¼" a
4.4 Poids de/des unités de transport, emballage compris kg 30 32
5 Branchement électrique
5.1 Tension nominale V 230 230
5.2 Tension nominale (pompe niveau 3) Pa 200 200
6 Conforme aux dispositions de sécurité européennes 3 3

7 Autres caractéristiques techniques


7.1 Niveaux de puissance pompe 3 3
7.2 Régulateur interne / externe interne interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation. Ici, B5 / WE20 signifie par ex. : Température de dissipation thermique 5 °C et température de retour eau de
refroidissement (arrivée d’eau) 20 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE

www.dimplex.de 26
5.1

5.1 Courbes caractéristiques PKS 14


3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@



$UULYpHHDXGHUHIURLGLVVHPHQW ƒ&
)OX[YROXPLTXHHDXJO\FROpH PK








 PK

 PK

 PK



       
7HPSpUDWXUHG
HQWUpHG
HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@

3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@ 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@
 



&{WpHDX &{WpHDXGH
 
JO\FROpH UHIURLGLVVHPHQW









 





 





 
           
'pELWG
HDXJO\FROpHHQ >PK@ 'pELWG
HDXGHUHIURLGLVVHPHQW >PK@

27
Informations sur la station de refroidissement passive 5.2

5.2 Courbes caractéristiques PKS 25


3XLVVDQFHGHUHIURLGLVVHPHQWHQ>N:@


 $UULYpHHDXGHUHIURLGLVVHPHQW ƒ&
)OX[YROXPLTXHHDXJO\FROpH PK









 PK

  PK
 PK


       
7HPSpUDWXUHG
HQWUpHG
HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@

3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@ 3HUWHGHSUHVVLRQHQ>3D@
 



 &{WpHDX  &{WpHDXGH
 JO\FROpH  UHIURLGLVVHPHQW

 
 



 



 
 



 
            
'pELWG
HDXJO\FROpHHQ >PK@ 'pELWG
HDXGHUHIURLGLVVHPHQW >PK@

www.dimplex.de 28
29
5.3

5.3

5HWRXUHDXGHUHIURLGLVVHPHQW 'pSDUWHDXGHUHIURLGLVVHPHQW
(QWUpHGDQV3.6 6RUWLHGH3.6
)LOHWDJHH[WpULHXU )LOHWDJHH[WpULHXU
Dimensions PKS 14 / PKS 25

(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
'LDPqWUHH[WpULHXUPP

5HWRXUHDXJO\FROpH 'pSDUWHDXJO\FROpH
(QWUpHGDQV3.6 6RUWLHGH3.6
)LOHWDJHH[WpULHXU )LOHWDJHH[WpULHXU
Commande et régulation 6.2

6 Commande et régulation
2 types de refroidissement sont possibles pour la
génération de la capacité frigorifique :
„ Refroidissement actif par pompe à chaleur réversible
„ Refroidissement passif via un échangeur thermique
Un régulateur de froid doit être disponible en plus du régulateur
de la pompe à chaleur de chauffage pour l'exécution des
fonctions de refroidissement.
„ Les pompes à chaleur réversibles sont livrées, pour le
refroidissement actif, équipées d’un gestionnaire de pompe
à chaleur chauffage / refroidissement. (régulateur chauffage
N1, régulateur froid N2)
„ Pour le refroidissement passif, le régulateur de froid (N6)
Fig. 6.1: Dimensions du gestionnaire de pompe à chaleur mural
doit être raccordé au gestionnaire de pompe à chaleur
chauffage / refroidissement
chauffage (N1).

6.1 Exploitation en réseau du régulateur chauffage et froid et de la station


de télécommande
Les deux régulateurs (chauffage et froid) sont reliés au Le logiciel est compatible si les lettres X et Y sont identiques, p.
connecteur J11 à l’aide d’un conducteur à 3 fils et sont exploités ex.
en réseau. Une adresse de réseau est attribuée à chacun des „ WPM_ K_H41 compatible avec WPM_H_H45
régulateurs. Les adresses de réseau des régulateurs de „ WPM_ K_H41 non compatible avec WPM_H_H31
chauffage et de froid sont prédéfinies.
Le menu « Réseau-Données de service » permet de contrôler
„ Régulateur de chauffage Adresse de réseau 01
si le régulateur de froid a été reconnu.
„ Régulateur de froid Adresse de réseau 02
Sous « Réseau Chauffage / Refroidissement » est indiqué si la
Les adresses des régulateurs sont réglées en usine. Exception : liaison avec le réseau est activée.
régulateur de chauffage pour station de refroidissement passive,
L’interrupteur DIP d’une station de télécommande raccordée doit
voir instructions de montage « Station de refroidissement
être réglé comme suit :
passive ».
La condition requise à une exploitation en réseau correcte est la Station de télécommande
compatibilité des logiciels des régulateurs de chauffage et de
froid. Pas de réseau

„ Logiciel de chauffage WPM_H_ X Y Z


Réseau
„ Logiciel de refroidissement WPM_K_ X Y Z

123456
Fig. 6.2: Réglage de l’interrupteur DIP

6.2 Sonde de température (régulateur de froid)


Toutes les sondes de température raccordées aux régulateurs 

de froid supplémentaires (N2,N6) sont conformes aux courbes 

caractéristiques des sondes présentées. 


9DOHXUGHUpVLVWDQFHHQ>N2KP@

„ Sonde de température ambiante de la station de 

climatisation 


„ Sonde circuit départ en refroidissement passif

„ Sonde circuit retour en refroidissement passif 






          
7HPSpUDWXUHHQ>ƒ&@

Fig. 6.3: Sonde NTC du régulateur de froid

www.dimplex.de 30
6.3

6.3 Régulation du refroidissement actif

6.3.1 Pompes à chaleur sans échangeur thermique supplémentaire


La génération de froid s’effectue de façon active par inversion du Les demandes de chauffe ou de réfrigération sont traitées
fonctionnement de la pompe à chaleur. La commutation du comme suit :
circuit de refroidissement du mode chauffage sur mode „ Eau chaude prioritaire
refroidissement s’effectue via une vanne d'inversion 4 voies. „ Refroidissement prioritaire
„ Eau de piscine
REMARQUE
Lors de la commutation du mode chauffage vers le mode La pompe à chaleur fonctionne comme en mode chauffage pour
refroidissement, la pompe à chaleur est bloquée pendant 10 minutes afin la production d’eau chaude sanitaire ou d’eau de piscine.
que les différentes pressions dans le circuit de refroidissement puissent
s'équilibrer

6.3.2 Pompes à chaleur avec échangeur thermique supplémentaire utilisant la chaleur


perdue
La chaleur perdue se formant pendant le refroidissement peut chauffage – Eau chaude sanitaire ». Le circulateur d’eau
être utlisée pour la production d’eau chaude sanitaire ou d’eau chaude fonctionne pendant le refroidissement aussi longtemps
de piscine via un échangeur thermique supplémentaire dans le que la température de l’eau chaude sanitaire n'excède pas cette
gaz de chauffage, à condition que dans l’option Echangeur limite. Si la température maximale réglée est atteinte, le
thermique soit coché OUI. circulateur d’eau chaude s'arrête et la pompe de piscine est mise
Les demandes de chauffe ou de réfrigération sont traitées en marche (indépendamment de l’entrée thermostat piscine).
comme suit : Les demandes d’eau chaude sanitaire ou d’eau de piscine
„ Refroidissement prioritaire peuvent être traitées s’il n’y a pas de demande de réfrigération.
„ Eau chaude prioritaire En outre, ces fonctions sont arrêtées après une durée continue
de fonctionnement maximale de 60 minutes pour permettre le
„ Eau de piscine
traitement prioritaire d'une éventuelle demande de
L’option « Réglages – Eau chaude sanitaire » permet de régler refroidissement en attente.
la température maximale « Fonctionnement parallèle

6.4 Régulation du refroidissement passif


L’eau de la nappe phréatique et la terre sont en été, à de Refroidissement passif avec sondes
grandes profondeurs, bien plus froides que la température géothermiques
environnante. Un échangeur à plaques installé dans le circuit Retirer le pont A6/ID7
d’eau glycolée ou d’eau de la nappe phréatique transmet la
Pour le refroidissement, un circulateur primaire supplémentaire
capacité frigorifique au circuit de refroidissement/ de chauffage.
de refroidissement (M12) peut être raccordé à la sortie NO6. La
Le compresseur de la pompe à chaleur n’est pas activé et est
sortie du circulateur primaire M11 n’est pas activée en mode
donc disponible pour la production d´eau chaude.
chauffage.
Le fonctionnement parallèle de la production d´eau chaude et du
refroidissement peut être activé sous l’option « Réglages - Eau Refroidissement passif avec l’eau de la nappe
chaude sanitaire - Production d´eau chaude et phréatique
refroidissement parallèle ». Pont A6/ID7 inséré
Une demande de refroidissement commande la pompe primaire
REMARQUE M11, c-à-d. la même pompe primaire est utilisée en mode
Il faut répondre à des exigences spéciales en matière de raccordement
chauffage et refroidissement (pompe de puits pour des pompes
hydraulique pour un fonctionnement parallèle de la production d´eau
chaude et du refroidissement. à chaleur eau/eau p. ex.)

6.5 Description du programme refroidissement

6.5.1 Mode de service refroidissement


Les fonctions pour le refroidissement sont activées Arrêt de la génération de froid
manuellement en tant que mode de service 6 , il n’existe pas de Les restrictions suivantes sont prévues pour des raisons de
commutation automatique entre les modes chauffage et sécurité :
refroidissement. Une commutation externe via l’entrée ID12 est
„ La température de départ descend sous 7 °C
possible.
„ Déclenchement du contrôleur du point de rosée aux endroits
Le mode de service « Refroidissement » ne se laisse activer sensibles du système de refroidissement
que lorsque la fonction de refroidissement (active ou passive) est
„ Atteinte du point de rosée en refroidissement à conduites
validée dans la préconfiguration.
refroidies par eau

31
Commande et régulation 6.6

6.5.2 Activation des fonctions de refroidissement


Le mode refroidissement active des fonctions de régulation „ Le régulateur de froid n’est pas disponible ou la liaison est
spéciales. Ces fonctions de régulation sont traitées par le perturbée
régulateur de froid séparément des autres fonctions de „ Lors des réglages, il a été oublié de mentionner par « Oui »
régulation. si le refroidissement doit être dynamique ou par eau
Les causes suivantes peuvent empêcher l’activation de la refroidie
fonction de refroidissement : Le mode de fonctionnement refroidissement reste alors actif
„ La température extérieure se situe en dessous de 3°C mais la régulation se comporte comme dans le mode de service
(risque de gel) été.
„ La température extérieure se situe en dessous de 15 °C
pour les pompes à chaleur air/eau réversibles

6.5.3 Désactivation des circulateurs en mode refroidissement


Pour une installation de chauffage par pompes à chaleur avec Refroidissement passif
deux circuits de chauffage, le circulateur de chauffage du 1er L’alimentation du système de refroidissement peut s'effectuer
ou du 2e circuit de chauffage peut être désactivée en mode aussi bien par les circulateurs de chauffage (M13) déjà existants
refroidissement. que via un circulateur de refroidissement supplémentaire (M17).
Le circulateur de chauffage du 1er circuit de chauffage (M14) Le circulateur de chauffage est également réglé sur mode
n’est pas activé en mode refroidissement si un refroidissement refroidissement à la livraison.
par eau refroidie uniquement est configuré.
Lors de l’utilisation d’une pompe de refroidissement
Le circulateur de chauffage du 2e circuit de chauffage (M15) supplémentaire (un réseau à quatre fils p. ex.), le circulateur de
n’est pas activé en mode refroidissement si un refroidissement chauffage doit être désactivé en mode refroidissement, en
purement dynamique est configuré. pontant les bornes A5 et ID8 sur le régulateur de froid N6.

REMARQUE
Le circulateur de refroidissement (M17) fonctionne de façon permanente
en mode de fonctionnement « Refroidissement ».

6.5.4 Refroidissement dynamique et refroidissement par eau refroidie


Selon le schéma d’intégration, différentes configurations de „ Combination des modes de refroidissement dynamique
l’installation peuvent être réalisées : et à eau refroidie
„ Refroidissement purement dynamique (ventilo- La régulation s’effectue séparément dans deux circuits de
convecteurs p. ex.) régulation.
La régulation est une régulation à valeur fixe. La La régulation du circuit dynamique est une régulation à
température de consigne du circuit de retour est fixée sous valeur fixe (comme décrit sous Refroidissement
l'option Réglages. dynamique).
„ Refroidissement à eau refroidie uniquement La régulation du refroidissement à eau refroidie s’effectue
(refroidissement par le sol, les murs ou le plafond p. ex.) selon la température ambiante (comme décrit sous
La régulation s’effectue selon la température ambiante. La Refroidissement silencieux) via la commande du mélangeur
température de l'espace à climatiser auquel la station de du 2e circuit de chauffage (circuit de chauffage/
climatisation 1 est raccordée conformément au schéma refroidissement à eau refroidie).
électrique, est prépondérante. La température ambiante Le choix s’effectue sous l’option « Réglages –
désirée est fixée sous l’option Réglages. Refroidissement ».

6.6 Régulation de la température ambiante


Les installations techniques de chauffage sont équipées En mode refroidissement, les thermostats d’ambiance doivent
généralement de dispositifs automatiques pour la régulation de être soit désactivés soit remplacés par d’autres qui conviennent
la température ambiant de chaque pièce. au chauffage et au refroidissement.
En mode chauffage, les thermostats d’ambiance détectent la En mode refroidissement, le comportement du thermostat
température actuelle et ouvrent le dispositif de réglage en cas de d’ambiance est alors inversée, c-à-d. qu'il ouvre le dispositif de
dépassement de la limite inférieure de la température de réglage lors du dépassement de la limite supérieure de la
consigne réglée (servomoteur p. ex.). température de consigne.

www.dimplex.de 32
6.6.1

6.6.1 Refroidissement dynamique


En refroidissement dynamique, la régulation de la température câblés entre eux. La régulation de la température ambiante a lieu
ambiante s’effectue avec des régulateurs de température à des températures de retour constantes par un flux volumique
ambiante chauffage/froid qui se laissent commuter du mode réglable (avec des registres de refroidissement p. ex.) ou à l'aide
chauffage au mode refroidissement via un signal externe mis à de différents niveaux de ventilation (avec des ventilo-
disposition par le régulateur de froid. Le régulateur de froid et le convecteurs p. ex.).
thermostat d’ambiance chauffage/froid doivent dans ce cas être

6.6.2 Refroidissement par eau refroidie


La conception du régulateur de froid offre la possibilité d’un refroidissement s’effectue via un signal mis à disposition par le
refroidissement centralisé, réglé par une pièce de référence, ou régulateur de froid (contact libre de potentiel).
d’un préréglage centralisé avec régulation de pièces
individuelles en aval. Choix de la pièce de référence
La température actuelle et l’humidité sont mesurées dans une
Régulation centralisée pièce de référence via la station de climatisation de pièce et, lors
Si les thermostats d’ambiance sont complètement ouverts en d’un dépassement par excès de la température de consigne
mode refroidissement (manuellement p. ex.), la régulation de la fixée au régulateur de froid, la température de consigne de
température ambiante a lieu de façon centralisée via la départ est abaissée jusqu'à ce que la température ambiante soit
température ambiante de consigne fixée sur le régulateur de atteinte.
froid et les valeurs de mesure de la station de climatisation de la
pièce. Les thermostats d’ambiance doivent être complètement REMARQUE
fermés dans les espaces ne devant pas être climatisés. La station de climatisation doit être accrochée dans la pièce dans laquelle
il faut atteindre en mode refroidissement la température ambiante la plus
Régulation spécifique pour chaque pièce basse (chambre à coucher ou salle de séjour p. ex.).
Différentes températures ambiantes peuvent être réglées en
utilisant des régulateurs de température ambiante chauffage / La puissance frigorifique maximale transmissible dépend
froid qui se laissent commuter du mode chauffage au mode fortement de l’humidité relative de l’air en cas de refroidissement
refroidissement via un signal externe. Le passage des par eau refroidie. Une humidité de l’air élevée réduit la puissance
thermostats d’ambiance du mode chauffage au mode frigorifique maximale, la température de départ ne peut plus être
abaissée quand le point de rosée calculé est atteint.

6.7 Production d’eau chaude


Les surfaces d’échangeur installées dans le ballon d’eau chaude pour des pompes à chaleur air/eau p. exemple. C’est pourquoi
doivent être dimensionnées de telle sorte qu’elles puissent les surfaces d’échangeur du ballon d’eau chaude doivent être
transmettre la puissance calorifique maximale de la pompe à dimensionnées en fonction de la puissance calorifique estivale
chaleur en cas d'étalement de la température inférieur à 10K. La (température extérieure d’env. 25°C).
puissance calorifique augmente avec la température extérieure

6.7.1 Demande d’eau chaude sans échangeur thermique supplémentaire


Si une demande d’eau chaude parvient en mode chauffage, le Quand la température souhaitée pour l’eau chaude est obtenue,
régulateur de pompe à chaleur met alors hors service le le circulateur de chauffage est remis en service et les
circulateur de chauffage (M13) et en service le circulateur d’eau consommateurs de chaleur du système de chauffage sont de
chaude sanitaire (M18). Le départ du circuit de chauffage de la nouveau alimentés par la puissance calorifique de la pompe à
pompe à chaleur est alors séparé en amont du réservoir tampon chaleur.
et dérivé sur l’échangeur de chaleur du ballon d’eau chaude.

6.7.2 Demande d’eau chaude avec échangeur thermique supplémentaire


Pour des pompes à chaleur avec échangeur thermique REMARQUE
supplémentaire, le circulateur d’eau chaude sanitaire fonctionne Pour des pompes à chaleur installées à l’extérieur avec échangeur
également en mode chauffage et refroidissement et utilise la thermique supplémentaire, deux conduites supplémentaires avec
température plus élevée du gaz de chauffage pour la production isolation thermique, en plus du départ et du retour du chauffage, doivent
d´eau chaude (température maximale réglable). En être posées pour pouvoir utiliser la chaleur perdue du sol. Dans des cas
fonctionnement parallèle, environ 10% de la puissance spéciaux, l’utilisation de la chaleur perdue peut être désactivée, la
calorifique peuvent être délivrés à un niveau de température production d´eau chaude a alors lieu comme avec des pompes à chaleur
supérieur. standard.
S’il n’y a aucune demande de chauffage ou de refroidissement
pendant une longue période (pendant la période transitoire p.
ex.), la pompe à chaleur fonctionne uniquement pour la
production d´eau chaude. Dans ce cas, la production d´eau
chaude s’effectue comme décrit dans le Chap. 6.7.1 à la p. 33.

33
Commande et régulation 6.8

6.7.3 Utilisation de la chaleur perdue en mode refroidissement


La chaleur perdue est normalement rejetée vers l’extérieur en est alors évacuée soit par un échangeur thermique de piscine
mode refroidissement. Un échangeur thermique intégré dans le soit par un réservoir tampon. Plusieurs consommateurs de
gaz de chauffage de la pompe à chaleur permet d’utiliser pour la chaleur peuvent être alimentés en même temps lorsqu'un
production d´eau chaude cette chaleur perdue disponible réservoir tampon est utilisé (chauffage par le sol et radiateur de
gratuitement, ayant des températures pouvant atteindre 80°C. salle de bains p.ex.).
D’autres consommateurs d’énergie peuvent être raccordés en
plus au circuit d´eau chaude. REMARQUE
Le circulateur d’eau chaude sanitaire (M18) réchauffe le ballon La chaleur perdue résultante en mode refroidissement est d’abord
d’eau chaude en mode refroidissement jusqu’à la température utilisée pour la production d´eau chaude et ensuite pour l’alimentation
maximale réglée. Il y a ensuite commutation du circulateur d’eau d’autres consommateurs de chaleur ou le stockage temporaire dans un
réservoir tampon. Si la chaleur perdue ne peut plus être complètement
chaude vers le circulateur de la piscine (M19), la chaleur perdue
utilisée, la chaleur résiduelle est alors diffusée dans l’air environnant.

6.8 Accessoires spéciaux pour régulateur de froid


Thermostats d’ambiance commutables Contrôleur du point de rosée
Le régulateur de froid fait commuter via un contact libre de Il est possible de raccorder facultativement jusqu’à cinq sondes
potentiel les thermostats d’ambiance du mode chauffage au de point de rosée au contrôleur du point de rosée. Celles-ci
mode refroidissement. interrompent le mode de refroidissement de l’installation lors de
l’apparition de condensation à des endroits sensibles du
Station de climatisation de pièce système distributeur de froid.
Pour éviter la formation de condensats en refroidissement à eau
refroidie, la température de retour est réglée via la station de
climatisation de la pièce en fonction de la température et de
l’humidité de l’air d’une pièce de référence.

www.dimplex.de 34
7

7 Comparaison des systèmes de refroidissement de pompes à


chaleur
Les pompes à chaleur de chauffage sont principalement utilisées Il faut prendre en compte dans le processus de décision les
pour le chauffage de bâtiments et la production d´eau chaude. différents points suivants :
Comme sources de chaleur sont utilisés l’air, la terre et l’eau de „ Coûts d'aménagement pour la source de froid
la nappe phréatique. Pour des raisons économiques, les pompes „ Régulabilité des températures de départ
à chaleur air/eau sont utilisées de préférence pour le chauffage
„ Températures de départ minimales en mode
des bâtiments.
refroidissement (limite de froid)
Les demandes de refroidissement peuvent être très différentes.
„ Disponibilité de la source de froid en cas de besoins de
D’une part, il existe souvent des installations techniques qui
refroidissement variables
doivent être climatisées toute l’année pour garantir la sécurité de
fonctionnement de réseaux informatiques par exemple. D’autre „ Coûts d’exploitation en mode refroidissement pour pompes
part, le refroidissement nocturne des éléments constructifs et compresseur
(activation thermique) suffit la plupart du temps dans les „ Limites d’utilisation
bâtiments ayant un niveau d’isolation élevé et des apports en
énergie solaire passifs faibles.

7.1 Pompes à chaleur air/eau à refroidissement actif


Source de froid ++ faibles coûts d'aménagement de la source de froid
Régulabilité + bonne régulabilité des températures de départ
Limites de froid + possibilité de basses températures de départ en mode refroidissement
Disponibilité ++ disponibilité assurée de la source de froid en cas de besoins de refroidissement variables
Coûts d’exploitation + coûts d’exploitation en mode refroidissement pour pompes et compresseur, utilisation de la chaleur perdue
Limites d’utilisation O possibilité de refroidissement à partir de températures extérieures supérieures à 15°C

7.2 Pompes à chaleur eau glycolée/eau à refroidissement actif


Source de froid O coûts d'aménagement de la source de froid
Régulabilité + bonne régulabilité des températures de départ
Limites de froid + possibilité de basses températures de départ en mode refroidissement
Disponibilité O la source de froid doit être dimensionnée pour les modes chauffage et refroidissement
Coûts d’exploitation + coûts d’exploitation en mode refroidissement pour pompes et compresseur, utilisation de la chaleur perdue
Limites d’utilisation + Mode chauffage ou refroidissement toute l’année en combinaison avec sondes géothermiques

7.3 Pompes à chaleur eau glycolée/eau à refroidissement passif


Source de froid O coûts d'aménagement de la source de froid
Régulabilité - faible régulabilité des températures de départ
Limites de froid - températures de départ dépendantes de la température des sondes géothermiques
Disponibilité O la source de froid doit être dimensionnée pour les modes chauffage et refroidissement
Coûts d’exploitation ++ coûts d’exploitation minimes en mode refroidissement (uniquement pour les circulateurs d’eau glycolée)
Limites d’utilisation + refroidissement toute l’année en tenant compte de la température de l’eau glycolée

7.4 Pompes à chaleur eau/eau à refroidissement passif


Source de froid O coûts d'aménagement de la source de froid
Régulabilité + températures de départ réglables jusqu’à la température de la source de froid
Limites de froid O températures de départ presque constantes (eau de la nappe phréatique)
Disponibilité + bonne disponibilité de la source de froid si la qualité de l’eau est suffisante
Coûts d’exploitation + coûts d’exploitation minimes en mode refroidissement (uniquement pour la pompe de puits)
Limites d’utilisation + refroidissement toute l’année en tenant compte du réchauffement max. autorisé

35
Comparaison des systèmes de refroidissement de pompes à chaleur 7.5

7.5 Conclusion
Une pompe à chaleur air/eau réversible apporte avec des coûts REMARQUE
d’investissements minimes une climatisation sûre et facielement Lors de la comparaison des coûts d’exploitation, il faut tenir compte du
réglable pour les bâtiments. fait que les pompes à chaleur peuvent également bénéficier, en mode
Les systèmes de refroidissement passifs peuvent, en cas de refroidissement, de tarifs spéciaux de la part des sociétés de production
besoin en refroidissement élevé, compenser selon le domaine et de distribution d’électricité.
d’exploitation les coûts d'aménagement élevés pour la source de
chaleur par des coûts d’exploitation minimes. Ils offrent alors la
possibilité d'une climatisation toute l’année.
Les pompes à chaleur eau glycolée/eau réversibles sont
employées dans le cas où une source de chaleur existante doit
être utilisée pour le refroidissement alors que les températures
de départ sont trop élevées pour un refroidissement passif.

www.dimplex.de 36
8

8 Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et


refroidissement
La distribution de la capacité frigorifique générée s’effectue par équipés d’un contrôleur du point de rosée fourni en tant
un système de distribution thermique prévu également pour l’eau qu’accessoire spécial. Celui-ci stoppe le mode refroidissement
froide. en cas d’apparition d’humidité.
Les températures de départ basses peuvent engendrer la Vous trouverez des informations générales pour l’installation et
formation de condensats. Toutes les conduites et les le raccordement de pompes à chaleur dans le manuel de
distributeurs non encastrés doivent être isolés contre le froid. Les conduite de projet et d’installation pour les pompes à chaleur.
endroits sensibles du système de distribution peuvent être

8.1 Légende
1. Pompe à chaleur 7&
1.1 Pompe à chaleur air/eau Vanne commandée par thermostat
1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
0
1.3 Pompes à chaleur eau/eau Mélangeur 3 voies
1.4 Pompe à chaleur air/eau réversible
1.5 Pompe à chaleur eau glycolée/eau réversible
Mélangeur 4 voies
1.6 Pompe à chaleur eau/eau réversible
0
2. Gestionnaire de pompe à chaleur
3. Réservoir tampon Vase d´expansion
4. Ballon d’eau chaude
5. Echangeur thermique de piscine
Groupe de valves de sécurité
6. Station de refroidissement passive avec régulateur de
7. Chauffage et refroidissement dynamique ou par eau Sonde de température
8. Ventilo-convecteur avec raccordement 4 conducteurs Départ
9. Circuit de refroidissement pur
Retour
10. Circuit de chauffage pur
13. Source de chaleur Consommateur de chaleur
14. Distributeur compact
E9 Cartouche chauffante eau chaude
Robinet d’arrêt
E10 2e générateur de chaleur (2e GC)
E10.1 Thermoplongeur
E10.2 Chaudière à gaz/fuel Robinet d’arrêt avec clapet anti-retour
E10.5 Installation solaire
N1 Régulateur de chauffage Robinet d’arrêt avec purge
N2 Régulateur de froid pour pompes à chaleur réversibles
N3/N4 Stations de climatisation de pièce
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif Circulateur
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement Vanne de trop-plein
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M14 Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
Vanne d'inversion 3 voies avec organe moteur
M15 Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
M16 Circulateur supplémentaire
M17 Circulateur de refroidissement Vanne 2 voies avec organe moteur
M18 Circulateur d’eau chaude
M19 Circulateur d’eau de piscine
R1 Sonde de paroi extérieure REMARQUE
R2 Sonde de retour L’intégration hydraulique suivante est une représentation schématique
R3 Sonde d’eau chaude des composants nécessaires au fonctionnement et sert de référence et
R4 Sonde de retour eau de refroidissement d’aide pour votre propre planification.
R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage Toutefois, ils ne montrent pas tous les dispositifs de sécurité nécessaires
R9 Sonde de départ selon DIN EN 12828, tous les composants pour le maintien constant de la
R11 Sonde de départ eau de refroidissement pression, et éventuellement les valves supplémentaires nécessaires pour
Y5 Vanne de distribution 3 voies les travaux de service et d’entretien.
Y6 Vanne 2 voies
TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique
KW Eau froide
WW Eau chaude
MA Mélangeur ouvert
MZ Mélangeur fermé

37
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.2

8.2 Refroidissement actif


7& 

1% 7
5

11
11
0 

1
(9
1

;;

0 1% 7
111 5
0$0=0

11
0


11

(9
(

5


Fig. 8.1: Schéma d’intégration pour le mode chauffage mono-énergétique des pompes à chaleur réversibles et le refroidissement par eau refroidie

Généralités
Légende
Le refroidissement s’effectue de façon active, lorsque le 1.4 Pompe à chaleur air/eau réversible
compresseur de la pompe à chaleur est en fonctionnement 2 Gestionnaire de pompe à chaleur chauffage/
pendant le mode refroidissement. La chaleur perdue résultante refroidissement
est rejetée vers l’extérieur par le ventilateur. 3 Réservoir tampon
Dans la pompe à chaleur sont montées des sondes de 7 Chauffage / refroidissement dynamique ou par eau
température de départ et de retour qui surveillent le refroidie
E10.1 Thermoplongeur
fonctionnement de celle-ci. Le réglage de précision du
N1 Régulateur de chauffage
refroidissement par eau refroidie s’effectue via la sonde (R5)
N2 Régulateur de froid pour pompes à chaleur
dans le circuit mixte de refroidissement. Le mélangeur n’est pas
réversibles
activé en mode chauffage. M13 Circulateur de chauffage circuit principal
La distribution de la capacité frigorifique s’effectue via le système M15 Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
de distribution de chaleur prévu également pour l’eau froide. R1 Sonde de paroi extérieure
Pour éviter des dépassements de la limite inférieure du point de R2 Sonde de retour
rosée, tous les distributeurs et conduites d’alimentation doivent R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage
être isolés contre le froid. RKS Station de climatisation de pièce
Le circulateur de chauffage doit être dimensionné tel que le débit TC Régulateur de température ambiante
d’eau minimal de la pompe à chaleur (voir Chap. 4 à la p. 16) soit EV Distributeur courant électrique
garanti pour chaque mode de fonctionnement. MA Mélangeur ouvert
MZ Mélangeur fermé

www.dimplex.de 38
8.3

8.3 Refroidissement actif avec production d´eau chaude et utilisation de la


chaleur perdue
7& 

11
0


1
(9
1

;;

1% 7
11
0 5
::


7
1%
5

11

(9 
11
(
(9
.: (

11
0

11 5
0 

Fig. 8.2: Schéma d’intégration pour le mode chauffage mono-énergétique des pompes à chaleur réversibles, le refroidissement dynamique et l’utilisation effective
de la chaleur perdue pour la production d’eau chaude sanitaire et d’eau de piscine.

Généralités
Légende
Pour les pompes à chaleur réversibles avec échangeur 1.4 Pompe à chaleur air/eau réversible
thermique pour l’utilisation de la chaleur perdue, les 2 Gestionnaire de pompe à chaleur chauffage/
consommateurs de chaleur qui doivent être également alimentés refroidissement
pendant le mode refroidissement , comme p. ex. la production 3 Réservoir tampon
d’eau chaude sanitaire et d’eau de piscine, ne sont pas 4 Ballon d’eau chaude
raccordés au circuit de chauffage mais directement à la pompe à 5 Echangeur thermique de piscine
chaleur. 7 Chauffage et refroidissement dynamique
Les deux circuits d’eau ne sont pas reliés dans la pompe à E9 Cartouche chauffante eau chaude
chaleur et doivent donc être équipés séparément de vases E10.1 Thermoplongeur
d'expansion et de vannes de surpression. N1 Régulateur de chauffage
Le circulateur de la piscine peut également être remplacé par un N2 Régulateur de froid pour pompes à chaleur
réservoir tampon de taille indifférente capable de stocker la réversibles
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
chaleur perdue se formant en mode refroidissement.
M14 Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
Pour les pompes à chaleur installées à l’extérieur, deux fois deux M18 Circulateur d’eau chaude
conduites, isolées thermiquement, sont à poser entre la pompe à M19 Circulateur d’eau de piscine
chaleur et le bâtiment. R1 Sonde de paroi extérieure
„ Circuits départ et retour du chauffage R2 Sonde de retour
„ Utilisation de la chaleur perdue (circuits départ et retour) R3 Sonde d’eau chaude
Si en mode refroidissement aucun consommateur de chaleur TC Régulateur de température ambiante
n’est présent, l’utilisation de la chaleur perdue peut être EV Distributeur courant électrique
désactivée sur le régulateur de pompe à chaleur. Dans ce cas, il KW Eau froide
faut laisser les capots plastiques livrés sur les raccords. Une WW Eau chaude
étanchéité résistante à la pression n’est pas autorisée !

39
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.4

8.4 Refroidissement actif avec circuit de régulation, production d´eau


chaude et utilisation de la chaleur perdue
7& 

1%
5 7 7& 

11
11 11 
0 0
1
(9
1
111
0$0=0 ;;
0

1% 7
5
::


7
1%
5

11
11 0
(9
(

.:

11
(9

 (

11
0

11 5
0 

Fig. 8.3: Schéma d’intégration pour le mode chauffage mono-énergétique des pompes à chaleur réversibles, le refroidissement dynamique et par eau refroidie et
l’utilisation effective de la chaleur perdue pour la production d’eau chaude sanitaire et d’eau de piscine.

Généralités
Légende
Découplage hydraulique du générateur et des consommateurs 1.4 Pompe à chaleur air/eau réversible
via un distributeur sans pression différentielle. 2 Gestionnaire de pompe à chaleur chauffage/
refroidissement
Régulation de valeur fixe 3 Réservoir tampon
Le circuit de chauffage/refroidissement pur (refroidissement 4 Ballon d’eau chaude
5 Echangeur thermique de piscine
dynamique) est régulé par la température de retour indiquée par
E9 Cartouche chauffante eau chaude
la sonde installée dans la pompe à chaleur. E10.1 Thermoplongeur
N1 Régulateur de chauffage
Régulation en fonction de la pièce de référence N2 Régulateur de froid pour pompes à chaleur
Lors du refroidissement en eau refroidie, le mélangeur est régulé réversibles
par la température de consigne fixée pour la pièce et la M13 Circulateur de chauffage circuit principal
température réelle et l’humidité de l’air dans la pièce de M14 Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
référence. M15 Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
M16 Circulateur supplémentaire
Pendant le refroidissement, la chaleur perdue résultante peut M18 Circulateur d’eau chaude
être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire ou d’eau M19 Circulateur d’eau de piscine
de piscine. Avec l’option „Réglages – Eau chaude sanitaire“ est R1 Sonde de paroi extérieure
réglée la température maximale „Fonctionnement parallèle R2 Sonde de retour
chauffage – Eau chaude sanitaire“. Le circulateur d’eau chaude R3 Sonde d’eau chaude
fonctionne pendant le refroidissement tant que la température de R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage
l’eau chaude se situe sous cette limite. Si cette limite de RKS Station de climatisation de pièce
TC Régulateur de température ambiante
température est atteinte, le circulateur d’eau chaude s'arrête et la
EV Distributeur courant électrique
pompe de piscine est mise en marche (indépendamment de
KW Eau froide
l’entrée thermostat piscine). Pour la gestion de la chaleur WW Eau chaude
perdue, « OUI » doit avir été coché dans la préconfiguration pour MA Mélangeur ouvert
l’échangeur thermique supplémentaire. MZ Mélangeur fermé

www.dimplex.de 40
8.5

8.5 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau glycolée/eau


7& 

1% 7
5

11
<

11
0 1%
5

 0
(9 1
1


11

11
0

Fig. 8.4: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/eau standard et le refroidissement dynamique ou par eau
refroidie

Généralités
Légende
Le refroidissement s’effectue de façon passive, c-à-d. que le 1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
compresseur de la pompe à chaleur n’est pas en fonctionnement 3 Réservoir tampon
pendant le mode refroidissement. La régulation s’effectue via le 6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
flux volumique d’eau glycolée qui soustrait la chaleur à l’eau de froid N6
chauffage à travers un échangeur thermique. 7 Chauffage et refroidissement dynamique ou par eau
Lors de l’utilisation d’un distributeur compact, une vanne refroidie
14 Distributeur compact
d'inversion 3 voies doit être montée dans le circuit retour entre le
N1 Régulateur de chauffage
distributeur compact et la pompe à chaleur. Le circuit retour peut
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
être directement raccordé au distributeur compact.
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement

M13 Circulateur de chauffage circuit principal
R1 Sonde de paroi extérieure
R2 Sonde de retour
Y5 Vanne de distribution 3 voies

RKS Station de climatisation de pièce
TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique

11
<

1 1




41
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.6

8.6 Refroidissement passif avec production d´eau chaude


7& 

11
0

1% 7
 5

11
<

1%
11 5
<

::

 11 0
7 0 (9 1
1
1%
5
 11

11 11
0

(
.:

Fig. 8.5: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/eau standard, le refroidissement dynamique ou par eau
refroidie et la production d´eau chaude

Généralités
Légende
Le distributeur à 2 voies dans le circuit de départ de chauffage 1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
permet le fonctionnement parallèle du refroidissement passif et 3 Réservoir tampon
de la production d´eau chaude. Si le fonctionnement parallèle 4 Ballon d’eau chaude
n’est pas nécessaire, le distributeur à 2 voies peut être remplacé 6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
par un clapet anti-retour. froid N6
Lors de l’utilisation d’un distributeur compact, un distributeur à 2 7 Chauffage et refroidissement dynamique ou par eau
voies doit être monté dans le circuit de départ de chauffage et refroidie
14 Distributeur compact
une vanne d'inversion 3 voies dans le retour de chauffage.
E9 Cartouche chauffante eau chaude
Le régulateur de pompe à chaleur (N1) et le régulateur de froid N1 Régulateur de chauffage
(N6) sont reliés à l’aide d’un câble à trois fils. Tous les réglages
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
s’effectuent au régulateur de pompe à chaleur.
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement

M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
 R2 Sonde de retour
R3 Sonde d’eau chaude
R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage
Y5 Vanne de distribution 3 voies
Y6 Vanne 3 voies
11
<
11
< RKS Station de climatisation de pièce

TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique
11
KW Eau froide
(
WW Eau chaude
1 1




www.dimplex.de 42
8.7

8.7 Refroidissement passif avec circuit de régulation et production d´eau


chaude
11
0
7& 

1%
5
7

0
11 7&
111 0
0$0=0

11
0

1% 7
5


11
<

1%
5
11
<

::

 0
7 (9 1
1
1%
5
 11

11 11 11
0 0
(
.:

Fig. 8.6: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/eau standard, le refroidissement dynamique et par eau
refroidie et la production d´eau chaude

Généralités
Légende
Le distributeur à 2 voies dans le circuit de départ et la vanne 1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
d'inversion 3 voies dans le retour de chauffage permettent le 3 Réservoir tampon
fonctionnement parallèle du refroidissement et de la production 4 Ballon d’eau chaude
d´eau chaude. Le découplage hydraulique du fonctionnement 6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
parallèle de la pompe à chaleur et de la génération de froid froid N6
requiert des modules de sécurité et des vases d’expansion 7 Chauffage et refroidissement dynamique ou par eau
distincts. refroidie
E9 Cartouche chauffante eau chaude
La génération de froid s’effectue via la mise en ou hors service
N1 Régulateur de chauffage
de la pompe primaire de refroidissement (M12). La distribution
de la capacité frigorifique générée s’effectue via le circulateur de N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
chauffage du circuit principal (M13). M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement
Les circulateurs de chauffage des circuit de chauffage 1 et 2 sont
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
commandés séparément. Un des deux circuits de chauffage
M14 Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
peut alors être bloqué en mode refroidissement.
M15 Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
Régulation à valeur fixe M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
Le circuit de chauffage/refroidissement pur (refroidissement
R2 Sonde de retour
dynamique) est régulé par la température de retour indiquée par
la sonde installée dans la station de refroidissement passive. R3 Sonde d’eau chaude
R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage
Régulation en fonction de la pièce de référence Y5 Vanne de distribution 3 voies
Lors du refroidissement par eau refroidie, le mélangeur est Y6 Vanne 3 voies
régulé par la température de consigne fixée pour la pièce et la RKS Station de climatisation de pièce
température réelle et l’humidité de l’air dans la pièce de TC Régulateur de température ambiante
référence. EV Distributeur courant électrique
KW Eau froide
WW Eau chaude
MA Mélangeur ouvert
MZ Mélangeur fermé

43
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.8

8.8 Refroidissement passif avec circuits de chauffage et de


refroidissement séparés

::

11
 0
7
1%
5

1% 7
11
5

(
 11
0
.:

11
0

1%
5

0

(9 1 1


 11
0

Fig. 8.7: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/eau standard avec chauffage dynamique (actif) et
refroidissement (passif) à l'aide de ventilo-convecteurs à raccordement 4 fils

Généralités
Légende
La séparation hydraulique des circuits de chauffage et de 1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
refroidissement est judicieuse si, pour des systèmes de 3 Réservoir tampon
refroidissement passifs, certaines pièces doivent être 6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
climatisées alors que d’autres sont chauffées, ou si le système froid N6
de chauffage ne doit pas être exploité avec de l’eau refroidie. Le 8 Ventilo-convecteur avec raccordement 4 fils pour
circulateur de refroidissement (M17) fonctionne de façon chauffage et refroidissement
permanente en mode refroidissement. 9 Circuit de refroidissement pur
10 Circuit de chauffage pur
E9 Cartouche chauffante eau chaude
N1 Régulateur de chauffage
N3/N4 Stations de climatisation de pièce
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M17 Circulateur de refroidissement
M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
R2 Sonde de retour
R3 Sonde d’eau chaude
KW Eau froide
WW Eau chaude

www.dimplex.de 44
8.8

 
7& 7&

::

11
0

7
1%
5

1% 7
11
5

(
11
 0
.:

11
0

1%
5

0

(9 1 1

11


 11
0

Fig. 8.8: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/eau standard avec un circuit de chauffage pur et un circuit
de refroidissement dynamique ou par eau refroidie

Généralités
La séparation hydraulique des circuits de chauffage et de
refroidissement est judicieuse si, pour des systèmes de
refroidissement passifs, certaines pièces doivent être
climatisées alors que d’autres sont chauffées, ou si le système
de chauffage ne doit pas être exploité avec de l’eau refroidie. Le
circulateur de refroidissement (M17) fonctionne de façon
permanente en mode refroidissement.

Légende
1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3 Réservoir tampon
6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
froid N6
8 Ventilo-convecteur avec raccordement 4 fils pour
chauffage et refroidissement
9 Circuit de refroidissement pur
10 Circuit de chauffage pur
E9 Cartouche chauffante eau chaude
N1 Régulateur de chauffage
N3/N4 Stations de climatisation de pièce
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M17 Circulateur de refroidissement
M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
R2 Sonde de retour
R3 Sonde d’eau chaude
KW Eau froide
WW Eau chaude

45
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.9

8.9 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau glycolée/eau sous


forme compacte

(9
0

1


11

11
7& <

::

7 1%
 5 1 1% 7
5


0 0


.:
7 5

11
0 % &

&

11
 '
(9
(

Fig. 8.9: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau glycolée/compact, le refroidissement dynamique ou par eau refroidie
et la production d´eau chaude

Généralités
Légende
A Ecoulement des condensats
Pour pouvoir utiliser le circulateur de chauffage montée dans la
B Surpression chauffage/eau glycolée
pompe à chaleur eau glycolée/compact en mode chauffage/
refroidissement, le fonctionnement parallèle de la production C Distributeur/collecteur d'eau glycolée
d´eau chaude et du refroidissement doit être désactivé dans les D Sonde géothermique
réglages du gestionnaire de pompe à chaleur. De plus, les 1.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
contacts ID8 et X2 du régulateur de froid N6 ne doivent pas être 3 Réservoir tampon
pontés (voir Schéma 9.6 à la p. 55). 4 Ballon d’eau chaude
6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
froid N6
E9 Cartouche chauffante eau chaude
E10 2e générateur de chaleur (2e GC)
E10.1 Thermoplongeur
N1 Régulateur de chauffage
N3/N4 Stations de climatisation de pièce
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
M11 Pompe primaire mode chauffage
M12 Pompe primaire mode refroidissement
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M17 Circulateur de refroidissement
M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
R2 Sonde de retour
R3 Sonde d’eau chaude
Y5 Vanne de distribution 3 voies
Y6 Vanne 2 voies
TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique
KW Eau froide
WW Eau chaude

www.dimplex.de 46
8.10

8.10 Refroidissement passif avec pompes à chaleur eau/eau


7& 

1% 7
5

11
<

11
0
1%
5

 1% 1%
5 5
(9 1


1

11

11
0

Fig. 8.10: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau/eau et le refroidissement dynamique ou par eau refroidie

Généralités
Légende
Le refroidissement s’effectue de façon passive, c-à-d. que le (également pour Schéma 8.11 à la p. 48 et
compresseur de la pompe à chaleur n’est pas en fonctionnement Schéma 8.12 à la p. 48)
pendant le mode refroidissement. Sauf pour le circulateur 1.3 Pompes à chaleur eau/eau
primaire, la régulation des pompes à chaleur eau/eau et eau 3 Réservoir tampon
glycolée/eau est identique. Pour les pompes à chaleur eau/eau, 4 Ballon d’eau chaude
la pompe de puits présente est également utilisée pour le 5 Echangeur thermique de piscine
refroidissement. 6 Station de refroidissement passive avec régulateur de
froid N6
Pont A6/ID7 inséré sur le régulateur de froid N6 7 Chauffage et refroidissement dynamique ou par eau
Une demande de refroidissement commande la pompe primaire refroidie
N1 Régulateur de chauffage
M11, c-à-d. que la même pompe primaire est utilisée en mode
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
chauffage et refroidissement (pompe de puits p. ex.).
M11 Pompe primaire mode chauffage / mode
Qualité de l’eau : refroidissement
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
L’eau de la nappe phréatique est d’abord dirigée dans un M14 Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
échangeur thermique qui soustrait la chaleur à l’eau de M15 Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
chauffage en cas de demande de froid. M18 Circulateur d’eau chaude
Il n’y a risque de corrosion si des échangeurs thermiques brasés R1 Sonde de paroi extérieure
au cuivre sont utilisés. Il est recommandé de prendre des R2 Sonde de retour
échangeurs thermiques à plaques, en inox, vissés car ils sont R3 Sonde d’eau chaude
résistants à la corrosion et peuvent être nettoyés si besoin est. R4 Sonde de retour eau de refroidissement
R5 Sonde de température 2e circuit de chauffage
R11 Sonde de départ eau de refroidissement
Y5 Vanne de distribution 3 voies
Y6 Vanne 3 voies
RKS Station de climatisation de pièce
TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique
KW Eau froide
WW Eau chaude
MA Mélangeur ouvert
MZ Mélangeur fermé

47
Raccordement hydraulique pour les modes chauffage et refroidissement 8.10

7& 

11
0

1% 7
 5

11
<

1%
11 5
<

::

11
 0 1% 1%
5 5
7 (9 1
1%
5

11 
1
(

.: 11

11
0

Fig. 8.11: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau/eau, le refroidissement dynamique ou par eau refroidie et la
production d´eau chaude

11
0 7& 

1%
5
7

0
11 7&
0
111
0$0=0

11
0

1% 7
5


11
<

1%
5
11
<

::

11
 0 1% 1%
5 5
7 (9 1
1%
5

11 
1
(

.: 11

11
0

Fig. 8.12: Schéma d’intégration pour le mode chauffage monovalent de pompes à chaleur eau/eau, le refroidissement dynamique ou par eau refroidie et la
production d´eau chaude

www.dimplex.de 48
8.10

 
7&

::

11
0

7
1%
5

1% 7
11 5

(
11
 0
.:

11
0

5
1%
5

(9 1

1%
11 1  5

11
0

Fig. 8.13: Schéma d’intégration pour le fonctionnement monovalent de pompes à chaleur eau/eau avec un circuit de chauffage pur et un circuit de refroidissement
dynamique ou par eau refroidie (passif).

Généralités
Légende
La séparation hydraulique des circuits de chauffage et de 1.3 Pompes à chaleur eau/eau
refroidissement est judicieuse si, pour des systèmes de 3 Réservoir tampon
refroidissement passifs, certaines pièces doivent être 4 Ballon d’eau chaude
climatisées alors que d’autres sont chauffées, ou si le système 8 Ventilo-convecteur avec raccordement 4 fils pour
de chauffage ne doit pas être exploité avec de l’eau refroidie. chauffage et refroidissement
Le circulateur de refroidissement (M17) fonctionne de façon 9 Circuit de refroidissement pur
permanente en mode refroidissement. 10 Circuit de chauffage pur
N1 Régulateur de chauffage
N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
M11 Pompe primaire mode chauffage / mode
refroidissement
M13 Circulateur de chauffage circuit principal
M18 Circulateur d’eau chaude
R1 Sonde de paroi extérieure
R2 Sonde de retour
R3 Sonde d’eau chaude
R4 Sonde de retour eau de refroidissement
R11 Sonde de départ eau de refroidissement
TC Régulateur de température ambiante
EV Distributeur courant électrique
KW Eau froide
WW Eau chaude

49
Branchement électrique 9.3

9 Branchement électrique
Les travaux de branchement électrique du régulateur de REMARQUE
chauffage sont décrits dans le Dimplex Manuel de conduite de L’entrée J7-ID12 sur le régulateur de chauffage N1 peut être utilisée pour
projet et d’installation pour les pompes à chaleur de chauffage et une commutation externe du mode chauffage vers le mode
dans les instructions de montage du gestionnaire de pompe à refroidissement.
chaleur.

9.1 Régulateur de froid pour pompes à chaleur réversibles


En plus des travaux de branchement sur le régulateur de 2) En option, une 2e station de climatisation de pièce (N4)
chauffage N1, les composants suivants sont à brancher au au bornier N2-J3
régulateur de froid N2 : 3) Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage (M14)
1) Station de climatisation de pièce (N3) à la borne N2-N01
au bornier N2-J2 4) Circulateur de la piscine (M19) à la borne N2-N02
5) En option, affichage d’erreurs (H5) à la borne N2-N03

9.2 Régulateur de froid pour refroidissement passif


En plus des travaux de branchement sur le régulateur de 4) Vanne d'inversion (Y5,Y6) pour le découplage hydraulique
chauffage N1, les composants suivants sont à brancher au à la borne N6-N05
régulateur de froid passif N6 : 5) Circulateur de la piscine (M19) à la borne N6-N02
1) Station de climatisation de pièce (N3) 6) En option, affichage d’erreurs (H5)
au bornier N6-J2 à la borne N6-N03
2) En option, une 2e station de climatisation de pièce (N4) 7) En option, circulateur de refroidissement (M17)
au bornier N6-J3 à la borne N6-N04
3) Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage (M14) 8) Circulateur primaire de refroidissement passif (M12) pour
à la borne N6-N01 pompes à chaleur eau glycolée/eau à la borne N6-N06

9.3 Régulateur de température ambiante chauffage/refroidissement


Lors du refroidissement par eau refroidie, la température de „ A partir des distributeurs du circuit de chauffage, il faut poser
départ est régulée de façon centralisée en fonction de la en direction de chaque régulateur de température ambiante
température ambiante et de l’humidité de l’air d’une pièce de un câble à 5 fils (2 fils pour la tension d'alimentation, 2 fils
référence. La température ambiante individuelle souhaitée pour la commutation chauffage / refroidissement, 1 fil pour la
s’obtient par des régulateurs de température ambiante sortie de commutation de l'organe moteur)
commutables (voir Schéma 9.3 à la p. 52). „ A partir des distributeurs du circuit de chauffage, il faut
Pour les domaines d’exploitation suivants, une sonde à amener un câble à 2 fils vers la sortie de relais (N08/C8) du
membrane, raccordée au régulateur de température ambiante, régulateur de froid (N2/N6) par lequel la commutation
doit arrêter le mode refroidissement de la pièce si des automatique a lieu en mode de refroidissement.
condensats se forment sur les surfaces de refroidissement :
„ Systèmes de refroidissement avec recouvrement minime
des conduites de froid (refroidissement convectif par le
plafond p. ex.)
„ Pièces avec forte fluctuation de l’humidité de l’air (salle de
conférences p. ex.)
Une sonde à membrane, qui stoppe le mode refroidissement
d’une pièce en cas de formation de condensats, peut être
raccordée en option au régulateur de température ambiante
chauffage/refroidissement RTK501 disponible comme
accessoire spécial.
Le régulateur de froid pour pompes à chaleur (N2/N6) possède
un contact libre de potentiel (bornier J15) pour la commutation
automatique des thermostats d’ambiance du mode chauffage
vers le mode refroidissement.
„ Etablissement d’une tension d'alimentation 24 V~/50 Hz
vers chaque distributeur du circuit de chauffage pour les
régulateurs de température ambiante et les organes moteur
électrothermiques (24 V~, fermés sans courant) via un
transformateur à installer par le client.

www.dimplex.de 50
9.4

9
×

5pJXODWHXUGH
WHPSpUDWXUHDPELDQWH
FKDXIIDJHIURLG
3KDVHWHQVLRQGHVHUYLFH

0DVVHWHQVLRQGHVHUYLFH
5pJXODWHXUGHIURLG
&KDXIIDJHIURLG VRUWLH 11

1 &
,QYHUVLRQFKDXIIDJHIURLG

(QRSWLRQ

6RQGHSRLQWGHURVpH

U+

9HUVG¶DXWUHVRUJDQHVPRWHXUV
YHLOOHUjODSXLVVDQFHGH
FRPPDQGH

Fig. 9.1: Schéma électrique du régulateur de température ambiante


chauffage/refroidissement

9.4 Station de climatisation de pièce


Pour éviter les formations de condensat en refroidissement par Câble électrique de liaison (5 fils) vers le régulateur de froid.
eau refroidie, la température de départ est réglée via la station de Longueur maximale des conducteurs 30 m, section 1,5 mm. Un
climatisation de pièce en fonction de la température ambiante de câble blindé doit être utilisé si les câbles de charge sont posés
consigne et de la température limite du point de rosée calculée ensemble.
pour une pièce de référence.

9.5 Surveillance du point de rosée étendu


Lors de l’apparition de condensation en des endroits sensibles Dans tous les cas, les câbles doivent être posés séparément des
du système distributeur, la surveillance étendue du point de lignes conduisant la tension.
rosée arrête le mode de refroidissement de toute l’installation et
peut être utilisée pour la surveillance des distributeurs de circuit
de chauffage par exemple.

REMARQUE
La surveillance étendue du point de rosée représente une mise en arrêt
de sécurité qui ne se réinitialise qu'après le séchage complet de la sonde
du point de rosée. 

Contrôleur du point de rosée 

Plusieurs sondes de point de rosée peuvent être raccordées au


1

;;
1
contrôleur du point de rosée si nécessaire. Lors de l’apparition (9

de condensation en des endroits sensibles du système


distributeur de froid, celui-ci interrompt le mode de
refroidissement de toute l’installation. Ligne de raccordement
électrique (3 fils) au régulateur de froid.

Sonde de point de rosée


Le câble de la sonde de point de rosée vers le contrôleur du point Fig. 9.2: Schéma de raccordement électrique pour la régulation de la
température ambiante en refroidissement dynamique via les
de rosée peut être rallongée jusqu’à 20 m avec un « câble thermostats d’ambiance commutables
normal » (2 x 0,75 mm p. ex.) et jusqu’à 150 m avec un câble
blindé (I(Y) STY 2 x 0,8 mm p. ex.).

51
Branchement électrique 9.5

Légende :

N1/N2WPM 2004 R
N1 Régulateur de chauffage
N2 Régulateur de froid
 EV Distributeur électrique
13 Chauffage par surfaces



15 Station de climatisation de pièce
16 Thermostat d’ambiance commutable


17 Distributeur par le sol chauffage /


refroidissement

1

;;
1
(9

Fig. 9.3: Schéma de raccordement électrique pour la régulation de la température ambiante en refroidissement par eau refroidie
via la station de climatisation de pièce et les thermostats d’ambiance commutables

www.dimplex.de 52
9.5

Légende du schéma électrique chauffage et K9 Relais de couplage 230 V/24 V


refroidissement K11* Relais électronique pour télédetection de pannes
A1 Pont EVS (entrée de coupure fournisseur d'énergie) K12* Relais électronique pour circulateur d’eau de piscine
K20* Contacteur du 2e générateur de chaleur
A2 Pont SPR (entrée de coupure configurable)
K21* Contacteur thermoplongeur élect. eau chaude
A4 Pont (panne compresseur) K22* Contacteur contre le blocage de société d'électricité
A5 Cavalier à fil pour fonctionnement parallèle de M13 et M17 K23* Relais auxiliaire pour SPR
à retirer M11* Pompe primaire
A6 Cavalier à fil pour fonctionnement parallèle de M11 et M12 M12* Circulateur primaire passif refroidissement
(à retirer lors d’un fonct. avec PAC eau glyc./eau) M13* Circulateur de chauffage
B2 Pressostat eau glycolée basse pression M14* Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
B3* Thermostat eau chaude M15* Circulateur de chauffage 2e circuit de chauffage
B4* Thermostat eau de piscine M16* Circulateur supplémentaire
E9* Thermoplongeur élect. eau chaude M17* Circulateur de froid
E10* 2e générateur de chaleur (chaudière ou cartouche M18* Circulateur d’eau chaude sanitaire
chauffante élec.) M19* Circulateur de la piscine
M21* Mélangeur circuit principal
F1 Fusible de commande régulateur standard M22* Mélangeur du 2e circuit de chauffage
F2 Fusible pour bornes enfichables
J12 et J13 (N1) / J12 (N2) / transfo N1 Régulateur de chauffage
5x20 / 4,0Aaction retardée N2 Régulateur de froid pour PAC réversibles
F3 Fusible pour bornes enfichables J15 à J18 N3/
5x20 / 4,0Aaction retardée N4* Stations de climatisation de pièces
N5* Contrôleur du point de rosée
H5* Affichage d’erreurs par voyants N6 Régulateur de froid pour refroidissement passif
Bornes enfichables régulateur de chauffage N1 N9* Thermostat d’ambiance (commutable)
J1 Connexion pour l’alimentation en courant de l’unité de N10* Station de télécommande
régulation (24 V AC / 50 Hz) N11* Module à relais
J2 Connexion pour les sondes R1, R2, R3 MA Mélangeur « ouvert »
J3 Entrée pour R7 et R9 via le connecteur MZ Mélangeur « fermé »
ligne de commande X4 R1 Sonde extérieure
J4 Sorties analogiques libres R2 Sonde de retour
J5 Connexion pour les thermostats eau chaude et piscine R3* Sonde d’eau chaude sanitaire
et pour les fonctions de blocage de société d'électricité R4 Sonde de retour eau de refroidissement
J6 Connexion pour les sondes R5, R8 R5 Sonde du 2e circuit de chauffage
J7 Connexion pour signal d´alarme « Basse pression eau R7 Résistance de codage PAC
glycolée » R8 Sonde antigel refroidissement
J8 Entrée/sortie 24 V AC pour commande de la PAC R9 Sonde circuit départ / fin de dégivrage
J9 Prise libre R10* Capteur d’humidité
J10 Prise (6 pôles) pour le raccordement de N10 R11 Sonde circuit départ eau de refroidissement
J11 Connexion pour pLAN
J12 Sorties pour compresseur et ventilateur T1 Transformateur de sécurité 230//24 V AC / 50 VA
J13 jusqu’à J18 230 V AC - Sorties pour la commande X1 Bornier distributeur branchement secteur, N et PE
des composants du système (pompes, mélangeur, X2 Borne du distributeur 24 V AC
thermoplongeur, 2e générateur de chaleur) X3 Borne du distributeur Ground
J1 X4 Connecteur ligne de commande (petite tension)
à J15 Connecteur à bornes sur N6 X5 Borne du distributeur 0 V-V AC
Bornes enfichables régulateur froid N2/N6 X11 Connecteur ligne de commande 230 V AC
J1 Connexion pour l’alimentation en courant de l’unité de Y5* Distributeur à 3 voies (fermé sans courant)
régulation (24 V AC / 50 Hz) Y6* Distributeur à 2 voies (ouvert sans courant)
J2 Entrées analogiques des capteurs d’humidité des stations
de pièce N3/N4
*) Pièces à fournir par le client (disponibles comme accessoires)
J2 Entrées analogiques des capteurs de température des
stations de pièce N3/N4
J4 Sorties analogiques libres
J5 Entrée numérique (24 V AC/DC) pressostat
pression de condensation
J9 Prise libre
J10 Prise libre
J11 Connexion pour pLAN
J12 Sorties (230 V AC) pour M14, M19, H5
J13 Sortie vanne d'inversion 4 voies
J14 Prise libre
J15 Sortie (libre de potentiel) pour commutation
« chauffage /refroidissement »
des thermostats d’ambiance

53
(
+.

Fig. 9.4:
(
;1
1
[[[[[ 0 0 0 0 0 0 0


&DUWRXFKHFKDXIIDQWH
RX 
.

.

www.dimplex.de
0$ 0= 0$ 0=
;

1 ;

)/
Branchement électrique

&
12
&
12
&
1&
&
12
12
12
&
&

&
12
12
12
&

&
12
12
12
&
12
&
1&
12
1&

) / ;
- - - - - - - -
- -
;*

-,'& - - - -* -* -& -* -&


- - - -
) -!
9a
$7 12

,'

%
%
%
,'
,'
,'
,'&

*1'

,'
,'

9*
9*
<
<
<
<
,'
,'
,'
,'
,'
,'
,'&

%
%
%
*1'
9'&
%
%&
%
%&
,'+
,'
,'&
,'
,'+

12 12
- 9$& 9$&

$((*6

*
%

*
   7 

*1'
; . ;
$ $ 6W|
0 
      6W|         
9$& 9$& 5 5 5 ; % 5 5

$PHQƒ
0 %
; 7 3

5

*1'
5
635
;

&RG:3
$ 9$&
+'
1'
1

$((*6
/
9HU
9HU
9HQ
383

:S $ ;

(96
1 .
/LJQHGHFRPPDQGH $ :S

$ 
$ 

$ 

$ 

Schéma électrique du régulateur de pompe à chaleur mural WPM 2004 R chauffage – N1


-&
$

-&
. /LJQHGHFRPPDQGH
9$&
. .

/

/
7

7
7 ))
+ 0 . $
PD[ PD[ ;
9$& : :
;1
$
$7U
$7U

SRO
SRO

(96635!FRQWDFWRXYHUW EORFDJH ; ;

$WWHQWLRQ 1 3( /
&kEOpHQXVLQH
-j-DLQVLTXH;;HW;VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU $UDFFRUGHUVLEHVRLQHVWSDUOHSURSULpWDLUH
5pVHDX9$&+]
9.5

54
9.5

;1  9$& 1
      
) 
-&9$& /
0 0 +
7HQVLRQGHVHUYLFH
1
-12< 9'& 9$&H[WHUQH 3RVLWLRQGHFRQWDFWUHSUpVHQWpVXU-
; 
1HW1IRQFWLRQQHQWHQPRGHFKDXIIDJH

-  -S/$1

5[7[
1 1

5[7[

*1'

12

12

1&
12

12

12
12

12

12

&

&
&

&
&

&

&
- - - -
- -
-

- - - - -


9'&

,'&
*1'

*1'

9*

,'

,'
,'

,'

,'

,'

,'

,'
9*
*

<

<

<

<
%

%

%

%

%

%
*

9$&

-*9$&
;* 

;  -*9$&
-,'3UHVVRVWDWSUHVVLRQFRQGHQV
; 
;
9'&

;
*1'

&kEOpHQXVLQH
$UDFFRUGHUVLEHVRLQHVW 1 1
SDUOHSURSULpWDLUH
* *

QWF QWF
7HPS 7HPS
QWF QWF
5
$WWHQWLRQ 0
+XPLGLWp
0
+XPLGLWp FDSWHXUVPD[
RXW+ RXW+
-j--HWDLQVLTXH;;;HW;
VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU

Fig. 9.5: Schéma électrique du régulateur de pompe à chaleur mural WPM 2004 R refroidissement – N2

,OIDXWUHWLUHUOHSRQW$ VWDWLRQGHUHIURLGLVVHPHQWSDVVLIjODOLYUDLVRQ VLOHIURLGHVWJpQpUpSDUPLVH


HQRXKRUVVHUYLFHGHODSRPSHSULPDLUHGHUHIURLGLVVHPHQW 0 VXSSOpPHQWDLUH
/HSRQW$GRLWrWUHUHWLUpVLOHFLUFXODWHXUGHFKDXIIDJHUDFFRUGpDXUpJXODWHXUGHFKDXIIDJHFLUFXLW
SULQFLSDO 0 ODGLVWULEXWLRQHQPRGHGHFKDXIIDJHHWUHIURLGLVVHPHQW 9$&+]H[WHUQH
1
      

 Y
0 0 0 < < 0
+ Y 3RVLWLRQGHFRQWDFWUHSUpVHQWpVXU-
QF QR 1 1 HW1IRQFWLRQQHQWHQPRGHFKDXIIDJH

S/$1
- 
;
1209
/
5[7[

1 1
5[7[

*1'

12

12

1&
12

12

12
12

12

12

&

&
&

&
&

&

&

7 - - - -


- -  $WWHQWLRQ9$&
) -
$
9$&

9$&

- - - - -
/



9'&

,'&
*1'

*1'

9*

,'

,'
,'

,'

,'

,'

,'

,'
9*
*

<

<

<

<
%

%

%

%

%

%
*

*1'
;
9$&
$ $
)
$7U

-&
$
SRO

$
SRO

;
1 3( /
5

; 9$&
5

5pVHDX 9$&+] ;


9'& ;
*1'

1 1
&kEOpHQXVLQH
$UDFFRUGHUVLEHVRLQHVWSDUOHSURSULpWDLUH 5
* *

QWF QWF
7HPS 7HPS
QWF QWF

0 0
+XPLGLWp +XPLGLWp FDSWHXUVPD[
$WWHQWLRQ
 RXW+ RXW+

-j-HW-DLQVLTXH;VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU

Fig. 9.6: Schéma électrique du régulateur pour refroidissement passif – N6

55
Annexe 10.1

10 Annexe

10.1 Vocabulaire du refroidissement


Besoin en chaleur Contrôleur du point de rosée
Le calcul du besoin en chaleur s’effectue selon la norme DIN Transmetteur de signaux qui interrompt le mode de
4701. Il se compose du besoin en chaleur de transmission et de refroidissement de l’installation à l’apparition de condensation en
renouvellement de l'air. des endroits sensibles du système distributeur de froid.
Le besoin en chaleur décrit la puissance calorifique nécessaire
Déshumidification
pour maintenir une pièce/un local à une température minimale
définie pour un renouvellement d’air également défini. Réduction de l’humidité de l’air absolue.

Capacité calorifique de l’air Enthalpie


La capacité calorifique de l’air est caractérisée par la Du grec enthálpein -> « réchauffer dans ». L’enthalpie est la
température et le taux d’humidité, définie aussi comme enthalpie capacité calorifique d’un milieu porteur, l’air par ex., caractérisée
et exprimée en kJ/kg. par sa température et son taux d’humidité. L’enthalpie spécifique
est exprimée en J/kg.
Chaleur latente
Equilibrage de température
La chaleur latente est la part relative d’humidité (absolue) de la
différence entre les capacités calorifiques des masses d’air Tempérer signifie maintenir une température via un chauffage et/
aspirées et évacuées. ou refroidissement régulé.

Chaleur sensible Flux volumétrique


La chaleur sensible est la différence entre les capacités Le flux volumétrique désigne la quantité d’air ou la puissance de
calorifiques des masses d’air aspirées et évacuées en raison de l’air dans des systèmes de ventilation.
la différence de température.
Indice de dépense d'énergie des installations eP
Littéralement, la désignation n’est pas correcte car la chaleur
L’indice de dépense d'énergie des installations caractérise le
latente est également « perceptible ».
besoin en énergie primaire d’une installation nécessaire pour
Climat de processus couvrir le besoin annuel de chaleur pour le chauffage d’un local.
Cet indice est exprimé sous forme d’un facteur. Il correspond à
Conditions relatives à la production définies de façon spécifique
l’inverse du taux de rendement des composants individuels de
et divergeantes des normes de confort. Selon le type de
l’installation. Plus l’indice de dépense d'énergie des installations
processus, des prescriptions rigoureuses en matière de maintien
est petit, plus le système est efficace. Le calcul de l’indice de
de certaines valeurs de température et d’humidité ou d’un taux
dépense d'énergie des installations est déterminé dans la norme
de poussière peuvent être imposées comme dans les salles
DIN 4701 partie 10.
blanches pour la production de puces électroniques par
exemple. Insatallation RLT
Climatisation Désignation abrégée pour installation technique de ventilation
(RaumLuftTechnische Anlage)
La climatisation est la production de températures définies et de
valeurs d’humidité relatives dans une pièce. Il est souvent Humidité absolue
nécessaire de réchauffer, de rafraîchir ou de (dés)humidifier l'air
L’humidité absolue désigne la teneur en vapeur d'eau contenue
introduit selon les conditions météorologiques.
dans l’air en g/kg (g d’eau par kg d’air sec). Dans l’air se trouve
Condensation toujours une certaine masse d’eau. Cette masse reste constante
pendant le réchauffement ou le refroidissement de l’air et ne
Il existe deux types de condensation :
varie donc pas contrairement à l’humidité relative aussi
a) Déshydratation de l’air par les surfaces environnantes longtemps qu'il n'y a pas d'apport supplémentaire en eau
froides (transpiration p. ex.) ou que l'eau ne soit éliminée (par
b) Liquéfaction du fluide frigorigène pendant le processus de condensation p. ex.).
génération de froid
Dans les deux cas, une substance sous forme gazeuse est Humidité de l’air
refroidie tel qu’elle passe complètement ou partiellement à l’état La teneur en humidité de l’air est définie en fonction de la
liquide. température de l’air comme humidité relative. La température de
la zone de séjour est déterminante, elle est mesurée à 1,50 m au
Confort dessus du sol. La tolérance usuelle est de +/- 5% d’humidité
Le confort est la zone de tolérance définie pour les conditions de relative. Des valeurs glissantes d’humidité relatives sont parfois
l’air ambiant. Le confort est principalement déterminé par la autorisées tout au long de l’année, en été croissantes, en hiver
température ambiante, l’humidité de l’air, la vitesse de l’air et la décroissantes (économe en énergie). Si le climat ambiant doit
température des surfaces entourant la pièce. encore être ressenti comme confortable, l’humidité relative
Le climat de la pièce est ressenti par les personnes comme maximale admissible pour une température ambiante de + 23°C
confortable si ces valeurs se tiennent à l’intérieur de certaines est de 65%, pour + 26°C de 55%. Une valeur d’humidité relative
limites. maximale de 55% est généralement conseillée.

www.dimplex.de 56
10.1

Humidité relative Refroidissement par eau refroidie


L’humidité relative est la teneur en vapeur d'eau dans l’air en Refroidissement via des systèmes de chauffage de surfaces
fonction de la température. selon des températures du fluide frigorigène supérieures au ?
point de rosée pour éviter que l’humidité ne se condense ?
Plafond de refroidissement/chauffage Plafond de refroidissement/chauffage
Des faux-plafonds suspendus sont très souvent montés comme
revêtement dans les locaux commerciaux comme les bureaux, Refroidissement passif
les salles de réunion et de spectacle, les maisons de ventes et L’eau de la nappe phréatique et la terre sont en été, à de
d’exposition, les salles multi-fonction dans les hôpitaux etc.. Ceci grandes profondeurs, bien plus froides que la température
est le domaine d’application typique des plafonds de chauffage/ environnante. Un échangeur à plaques installé dans le circuit
de refroidissement. Les plafonds de refroidissement fonctionnent d’eau glycolée ou d’eau de la nappe phréatique d’une pompe à
selon le principe du refroidissement par eau refroidie, c-à-d. que chaleur de chauffage transmet la capacité frigorifique au circuit
le dépassement de la limite inférieure du point de rosée n’est pas de refroidissement/ de chauffage.
autorisé.
Registre de chauffage/refroidissement
Cette technique permet de réchauffer ou rafraîchir l'air selon la
température de l’eau choisie. En outre, les systèmes de plafond Des registres à tubes nervurés sont utilisés très souvent pour le
remplissent partiellement des fonctions supplémentaires réchauffement/refroidissement de l’air. Ils sont composés de
d’esthétique, d’acoustique et d’éclairage. tubes (généralement en cuivre) avec des lamelles orientables
(généralement en aluminium) qui favorisent le transfert de
La température superficielle du plafond de refroidissement est
chaleur. Dans les conduites circule le médium frigorigène ou
abaissée par l’eau de quelques degrés sous la température
calorifique comme l’eau de chauffage, la vapeur, l’eau froide,
ambiante mais reste constamment au dessus du point de rosée.
l’eau glycolée ou le fluide frigorigène.
Comme la plupart des sources de chaleur dégage la plus grande
Après un registre à refroidissement est installé très souvent un
partie de leur chaleur par rayonnement et fonctionne sans
pare-gouttes qui élimine les gouttes d’eau se formant au
convection forcée, le principe physique de fonctionnement des
refroidissement de l’air en dessous du point de rosée.
plafonds de refroidissement est la solution la plus confortable
pour les bureaux. Régulation
Lors de la dissipation de grandes charges internes de chaleur et Dispositif pour le maintien automatique de conditions
d’une humidité de l’air élevée, les plafonds de refroidissement prédéfinies. Un circuit de régulation typique se compose d’une
présentent cependant en raison de la puissance frigorifique sonde, d’un régulateur et d’une vanne avec organe moteur.
maximale certains désavantages par rapport aux ventilo-
La sonde transmet la valeur réelle au régulateur (la température
convecteurs.
par ex). Le régulateur la compare avec la valeur de consigne
Point de rosée prédéfinie et ouvre ou ferme la vanne de régulation en fonction
de la divergence de la valeur réelle par rapport à la valeur de
Le point de rosée est la température à laquelle un volume d’air
consigne.
doit être refroidi pour que la condensation (déshydratation de
l’air) puisse se former. Une humidité relative de l’air de 100% La valeur d’humidité relative représente le rapport en % entre
règne au point de rosée. Le point de rosée peut se calculer par l’humidité contenue réellement dans l’air et l’humidité maximale
exemple à partir de l’humidité relative et de la température. La possible. Du fait que l’air chaud puisse contenir plus de vapeur
température de l’eau de refroidissement, en refroidissement par d’eau que l’air froid, la valeur de l’humidité relative diminue lors
eau refroidie, se situe en général au dessus du point de rosée et d’un réchauffement de l’air et d’une humidité absolue maintenue
en dessous en refroidissement dynamique. constante.

Rayonnement Renouvellement de l'air par les fenêtres


Le rayonnement est le transport d’énergie d'une surface chaude Echange d’air ambiant contre de l’air extérieur uniquement par
vers une surface froide sans convection, c-à-d. sans une fenêtre ouverte ou basculée, l’échange d’air n’est pas
réchauffement notable des couches d’air intermédiaires. contrôlable.

Refroidissement actif avec pompes à chaleur de Station de climatisation de pièce


chauffage Pour éviter les formations de condensat en refroidissement par
Refroidissement par inversion du fonctionnement d’une pompe à eau refroidie, la température de départ est réglée par la station
chaleur ; la pompe à chaleur peut être utilisée comme machine de climatisation de pièce en fonction du point de rosée.
réfrigérante par inversion du circuit de refroidissement via une
Système de chauffage par surfaces
vanne d'inversion 4 voies.
Des conduites traversées par de l’eau, posés dans le sol, les
Refroidissement dynamique murs ou le plafond, diffusent de façon homogène la puissance
Refroidissement avec les températures du fluide frigorigène en calorifique transférée à l’eau dans l´environnement.
dessous du point de rosée par utilisation de ? ventilo-
convecteurs (convection forcée). Les températures des surfaces
de refroidissement sont nettement inférieures à la température
ambiante et déshumidifient l’air ambiant par ? condensation.

57
Annexe 10.2

Température de l’air Thermostat d’ambiance chauffage / froid


La température de l’air dans la zone de séjour est déterminante. Les thermostats d’ambiance installés dans des pièces qui sont à
Elle est mesurée à 1,50 m de hauteur au dessus du sol. Les la fois chauffées et refroidies doivent disposer d’un système de
tolérances admissibles sont habituellement de +/- 0,5 K pour de commutation capable de commander le comportement de
fortes sollicitations, sinon de +/- 1,0 K. commutation tel qu'un signal multiple soit délivré en présence de
Des valeurs glissantes de la température de l’air ambiant en températures croissantes en mode refroidissement.
fonction de la température extérieure sont autorisées tout au
Ventilation naturelle
long de l’année (économe en énergie).
Ventilation naturelle par les fenêtres ou des puits en utilisant
La plage de température ressentie comme confortable varie en
l’ascendance thermique.
fonction de l’activité corporelle des personnes se trouvant dans
la pièce. Pour des travaux de bureau normaux, elle est optimale En raison des différences de densité des différentes couches
entre + 23° et 24°C si la température des surfaces entourant la d’air chaudes, l’air chaud s’élève et l’air froid descend. Le vent
pièce est à peu près identique que celle de l’air ambiant. Cette extérieur renforce la ventilation naturelle en fonction de sa force
valeur de confort est valable dans le monde entier, de façon et de sa direction.
identique dans les zones chaudes ou plus froides. Le fait qu’en raison des fortes fluctuations de la température et
A partir de températures extérieures d’env. + 26°C et du vent pour des raisons naturelles, les flux volumiques se
supérieures, la température ambiante ressentie comme formant varient énormément et se laissent difficilement
confortable augmente en conséquence. influencer, est désavantageux.

Température superficielle Ventilo-convecteurs


La température superficielle des murs, des plafonds, du sol et Les ventilo-convecteurs servent pour le chauffage et/ou le
des fenêtres influence considérablement la sensation de confort. refroidissement de pièces petites et moyennes, comme les
Elle doit également être prise en compte lors du choix de la bureaux, les salles de réunion, les classes d’école, les salles de
température ambiante de consigne. Des températures séjour, les petites halles, les restaurants etc. Des versions
superficielles à peu près égales à la température ambiante sont spéciales disposent également d’une prise d’air supplémentaire,
optimales. plus rarement d’un échangeur thermique air/air pour assurer la
ventilation de la pièce concernée. Les ventilo-convecteurs ont
une forme plate. Ils se composent d’un ventilateur, d’un
échangeur thermique, d’un filtre et d’un habillage. Les
ventilateurs peuvent être commandés via un variateur à
plusieurs vitesses, un bon ajustement de la puissance de l’air à
chaque condition de fonctionnement est ainsi possible.

10.2 Normes et directives importantes


VDI 2078 : 1996-07 DIN 18017-1 : 1987-02
Calcul de la charge de refroidissement de pièces climatisées Ventilation de salles de bains et des cabinets de toilette sans
(normes de charge de refroidissement VDI) ouverture vers l'extérieur ; conduits individuels d’aération sans
ventilateur
E VDI 2078 feuille 1 : 2002-01
DIN 18017-3 : 1990-08
Calcul de la charge de refroidissement de locaux climatisés avec
refroidissement via les surfaces entourant les pièces Ventilation de salles de bains et des cabinets de toilette sans
ouverture vers l'extérieur, avec ventilateurs
DIN V 4701-10 : 2001-02
DIN EN 13180 : 2002-03
Evaluation énergétique d’installations de chauffage et de
ventilation - partie 10 : chauffage, réchauffement d’eau potable, Ventilation de locaux – conduites d’air - dimensions et exigences
ventilation mécaniques pour conduites d’air flexibles

DIN 4710 : 2003-01 DIN 1946-6 T6 : 1994-09


Données statistiques météorologiques pour le calcul du besoin Technique de ventilation partie 6 : ventilation d’appartements,
en énergie d’installations de chauffage et de ventilation en exigences, réalisation, réception (règles de ventilation VDI)
Allemagne

www.dimplex.de 58
10.3

10.3 Calcul approximatif de la charge de refroidissement pour des pièces


individuelles selon le procédé HEA
Pos Anlage:

Länge Breite Höhe Fläche Volumen


0 Raum
[m] [m] [m] m² m³

Äußere Kühllast
1 Sonneneinstrahlung durch Fenster/Außentüren ungeschützt Minderungsfaktoren Kühllast Kühllast
Rohbaumaß Sonnenschutz
einfach- doppel- Wärme- Fenster/ gesamt
Schutzglas
Orientierung Breite Höhe Fläche verglast verglast verglast Außen- Außentüren
Innenjalou- Markise
m m m² W/m² W/m² W/m² Jalousie Watt Watt
sie
N 65 60 35
NO 80 70 40
O 310 280 155
SO 270 240 135
S 350 300 165 x 0,7 x 0,3 x 0,15
SW 310 280 155
W 320 290 160
NW 250 240 135
Dachfenster 500 380 220
SUMME Fenster / Außentüren 1)
2 Wände (abzügl. Fenster- und Türöffnungen)
Breite Gesch. Höhe Abzug
m² W/m² Watt
m m m²
außen 10
innen 10
SUMME Wände
3 Fußboden zu nicht klimatisierten Räumen
Länge Breite m² W/m² Watt
10
SUMME Fußboden
4 Decke Flachdach Steildach/Decke nicht klimati-
nicht nicht gedämmt sierter
gedämmt Watt
Länge Breite m² gedämmt gedämmt Raum
W/m² W/m²
W/m² W/m² W/m²
60 30 50 25 10
SUMME Decke

Innere Kühllast
5 Beleuchtung Summe Anschlussleistung [Watt]

SUMME Beleuchtung
6 Elektrische Geräte
Anzahl Watt / Gerät Watt
Computer 150
Terminals 75
Drucker 50

SUMME elektrische Geräte


7 Personen gesamt
Anzahl Watt / Pers. Watt
115
SUMME Personen
8 Außenluft
m³ / h W/m³ Watt
Angabe Hersteller 10
SUMME Außenluft

1) Bei verschiedenen Himmelsrichtungen nur den maximalen Wert einsetzen,


GESAMTSUMME KÜHLLAST :
bei benachbarten Himmelsrichtungen beide Werte addieren

59
Annexe 10.3

Informations de base / significations : Position 7 :


Cette technique de calcul prend en compte, en plus des Le nombre de personnes est à multiplier par la valeur
influences décrites, la capacité de stockage de la pièce. Les correspondante. Conformément à la norme VDI 2078, la
valeurs numériques des « normes de charge de refroidissement diffusion de chaleur d’un être humain est supposée comme suit
VDI » VDI 2078 sont prises comme base. (chaleur humaine) :
La condition de base du calcul est une température ambiante de Activité : d'aucune activité corporelle à des travaux simples
27°C pour une température extérieure de 32°C et un service réalisés debout, degré d’activité I à II selon DIN 1946 partie 2,
permanent de l’appareil de refroidissement. température ambiante de 26°C.

Position 0 : Position 8 :
Type de pièce, dimensions libres intérieures, surface et volume Il faut appliquer ici la part de l´air extérieur indiquée par les
de la pièce. fabricants. Le calcul se base sur le fait que le flux volumique de
l´air extérieur ne sera refroidi que de 5 K.
Position 1 :
Charge de refroidissement globale :
Les surfaces vitrées sont à répartir dans toutes les directions
cardinales et doivent être multipliées avec les valeurs Somme des charges de refroidissement individuelles position 1 à
correspondantes. La dimension d’ouverture du mur est 8.
représentée par la surface vitrée (cote de nu). Pour l’addition du
Appareil de climatisation choisi :
calcul de charge de refroidissement, il faut utiliser la direction
cardinale ayant obtenu la valeur maximale. En cas de différents Pour atteindre une température intérieure d’env. 5 K inférieure à
types de fenêtres dans une direction cardinale, il faudra une température extérieure déterminée, la puissance frigorifique
éventuellement ajouter plusieurs valeurs. sensible QK doit être égale ou plus grande que la puissance
frigorifique calculée. Le volume d’air aspiré de l’appareil en m/h
Si des fenêtres se trouvent dans des directions voisines, O et SO
divisé par le volume de la pièce (à la ligne 0) donne l’indice de
p. ex., il faudra alors utiliser la somme de ces deux valeurs.
renouvellement d’air. Des valeurs supérieures à 10 ne sont
Pour des vitres entières de plus de 2 m, les facteurs doivent être acceptables que pour des canalisations d'air conçues de façon
augmentés de 10%. professionnelle et très soigneusement en raison de l'apparition
Des impostes horizontales doivent également être prises en possible de courants d’air.
compte (voir la ligne sur les lucarnes !).
Vocabulaire :
Les facteurs de réduction pour les dispositifs de protection
solaire doivent être pris en compte. La charge de refroidissement est la somme de tous les flux
thermiques convectifs qui doivent être évacués pour maintenir la
Position 2 : température ambiante désirée dans la pièce.
Flux thermique par les murs (charge de refroidissement au La charge de refroidissement sensible est le flux thermique
travers des murs). Pour faciliter le calcul, des valeurs forfaitaires qui doit être évacué d’une pièce à un taux d’humidité constant
représentant les standards de chaleur actuels sont fournies dans pour maintenir une température ambiante désirée et correspond
la norme VDI 2078. Comme la charge de refroidissement n’est donc aux flux thermiques convectifs calculés.
pas influencée de façon déterminante par les cloisons, ces La charge de refroidissement latente est le flux thermique
valeurs peuvent également être utilisées pour des constructions nécessaire pour condenser un débit massique de vapeur à la
anciennes. température ambiante tel que, pour une température ambiante
constante, un taux d’humidité désiré soit maintenu dans la pièce.
Position 3 :
La puissance frigorifique de l’appareil est la somme des
Si la pièce adjacente ou sous-jacente n’est pas climatisée ou
puissances de refroidissement et de chauffage sensibles et
rafraîchie, la valeur correspondante doit être appliquée.
latentes fournies par l’appareil de refroidissement. La puissance
Position 4 : frigorifique sensible d’un appareil est la puissance de
refroidissement fournie par l’appareil pour le refroidissement de
La surface de plafond (toit) moins celle d’éventuelles impostes
l’air sans dépôt d’humidité.
est à multiplier avec les valeurs appropriées.
La puissance frigorifique latente est la puissance de
Position 5 : refroidissement fournie par l’appareil par dépassement de la
La puissance connectée totale des lampes doit être prise en limite inférieure du point de rosée de l’air humide pour évacuer
compte comme chaleur du fait que seulement une partie de la par condensation une partie de la vapeur d’eau contenue dans
puissance connectée est convertie en lumière. Si des ballasts l’air humide. La chaleur d’évaporation de la vapeur d’eau est
pour lampes à décharge se trouvent dans une pièce à refroidir, mise à disposition par l’appareil sous forme d’énergie de
la puissance correspondante de ces derniers doit également être refroidissement pour la condensation.
prise en compte.

Position 6 :
En plus des valeurs prédéfinies, il faut ajouter les puissances
connectées d’appareils exothermiques supplémentaires en
fonctionnement au moment de l’ensoleillement maximal, comme
celles des téléviseurs par ex., des lampes et autres appareils
électroménagers.

www.dimplex.de 60

Vous aimerez peut-être aussi