Vous êtes sur la page 1sur 28

CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA

POMPE

III. CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA POMPE

III .1- CHOIX DE LA POMPE:

Introduction:

Le choix des pompes est d’une grande importance pour assurer une
circulation satisfaisante durant le forage des puits. Le choix consiste à déterminer à
partir du programme de forage les paramètres principaux nécessaire pour la
remontée des déblais et permettre un bon avancement de l’outil pendant toute la
durée de forage. Et à partir de ces paramètres chercher la pompe correspondante
par toutes les variétés des pompes existantes.

III .1- Le calcul du choix de la pompe :

Le choix de la pompe se fait suivant deux paramètres importants :

1-Le débit max, qu’elle peut atteindre.


2- La puissance maximale, qu’elle peut développer pour atteindre ce débit.
-On calcul la puissance de pompage pour chaque phase de forage.
-On compare la puissance maximale de chaque phase avec la puissance de service
des pompes en place.

A) La puissance mécanique  :

La puissance d’entrée des pompes de forage est suivant la formule suivant :


Pref .Q r
Pm 
 m . t .44750

Pm: la puissance d’entrée des pompes pour fournir P ref et Qr [HP];


Pref : la pression de refoulement en [KPa] ;
Qr : le débit réel mesuré en [L/min] ;
m : Rendement mécanique interne de la pompe ;
t : Rendement mécanique interne de la transmission.

- Calcul des pertes de charge:

a) Les équations de pertes de charge utilisées en forage   :

Introduction  :

Dans une conduite, tout fluide en mouvement perd une partie de son énergie par
dissipation en forces de frottement :

 Frottement interne au fluide dus à sa viscosité ;

 Frottement externe dus à la rugosité des parois de la conduite

Cette partie d’énergie est appelée perte de charge et s’exprime par la différence de
pression du fluide entre deux points de la conduite. Par exemple, la boue de forage

IMC 01 47 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE
en circulation possède au départ une énergie représentée par la pression à la sortie
de la pompe. Cette énergie est entièrement perdue dans le circuit boue puisque, au
retour dans les bassins, la pression de la boue est nulle. La pression à la sortie de la
pompe exprime, dans ce cas, la somme des pertes de charge dans le circuit.

Ces pertes de charge se produisent :

 A l’intérieur des duses de l’outil;


 Dans le circuit de surface ;
 A l’intérieur de la garniture :

 A l’intérieur des tiges de forage ; 


 A l’intérieur de masse-tige ;
 A l’intérieur de tige lourde ;

 A l’intérieur de l’espace annulaire :

 Tubage / tiges ;
 Trou / tiges de forage ;
 Trou / masse-tige ;
 Trou / tige lourde

On prend en considération la perte de charge à l’intérieur de tool-joint des tiges de


forage, tel que la somme des longueurs des tool-joint correspond 5% la somme des
longueurs des tiges, ainsi que le diamètre intérieur du tool-joint égale à (3" ¼).
On néglige la différence du diamètre entre les tool-joint et les tiges de forage dans le
cas du calcul des pertes à l’intérieur de l’espace annulaire,c-à-d ont la même
diamètre extérieur.
D’après le formulaire du foreur et en supposant que le fluide est un modèle de
BINGHAM, nous nous sommes basés sur les équations suivantes :

1) Les pertes de charge aux installations de surface   :

P  N 1 .B Avec B  d 0,8 . 0 , 2
B : Coefficient correspond à la boue en circulation ;
N1 : Coefficient des pertes de charge ;
d : Masse volumique de la boue en[kg/L] ;
µ : Viscosité en [cp] ;

2) Les pertes de charge dans les orifices de trépan   :


d .Q 2
P Avec :
2959,41.C 2 . A 2
Qr : le débit réel mesuré en [L/min] ;
A : aire totale des duses en [in2] ;
C : coefficient d’orifice :
C=0,80 pour les outils sans jet ;
C=0.95 pour les outils à jet;
3) Les pertes de charge à l’intérieur de la garniture   :

Q 1,8 .L.B
P
901,63.D 4,8

IMC 01 48 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE
Avec :
L : longueur en [m] ;
D : diamètre intérieur garniture [in] ;

4) Les pertes de charge dans l’espace annulaire   :

Q 1,8 .L.B
P
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

Avec :
D0 : diamètre extérieur annulaire [in] ;
Di : diamètre intérieur annulaire (extérieur garniture) [in] ;

b) Calcul des pertes de charge pour chaque phase de forage   :

Données de départ  :

Trou foré Diamètre (in) phase Phase  phase


16 “ 12 ¼“ 8 ½“
Profondeur forée (m) 480 1738 682
Tubage Diamètre exter (in) 13 3/8 9 5/8 7
Poids linière (lb/ft) 68,00 47,00 29,00
Diamètre inter (in) 12,415 8,681 6,184
Longueur du tubage (m) 480 2218 682
Paramètre Débit (L/min) 3700 3000 2270
hydraulique
Masse volumique (kg/L)  1,06 1,19 1,09
de forage Viscosité (cp) 65 50 45
Tige de Diamètre exter (in) 5 5 5
forage Diamètre inter (in) 4,276 4,276 4,276
Longueur (m) 222 1932 2615
Tige lourde Diamètre exter (in) 5 5 5
Diamètre inter (in) 3 3 3
Longueur (m) 143 143 114
Masse tige Diamètre exter (in) 8 8 6 1/2
Diamètre inter (in) 2 13/16 2 13/16 2 1/4
Longueur (m) 115 143 171
Trépan Nombre et dimension des 3x18 + 8x14 7x12
duses 1x16

- 1ère Phase : (16 ″)

IMC 01 49 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

 
Tige de
forage
Air

Niveau 480m
max

143m
Niveau Tige
moyen lourde

Niveau
115m
min Masse
tige

Trépan

Figure- III.1 : Phase 1ère de forage

1) Intérieur de la garniture  :

Tool-joint  :

Q1,8 .LTJ .B
PTJ  4 ,8
901,63.DTJ

IMC 01 50 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

La longueur totale des tool-joint égale à 5% de la longueur totale des tiges de forage
pour chaque phase : LTJ= 0,05. 224=11,1m et DTJ=3" ¼=3,25"

11,1  1,060,8  37001,8  650, 2


PTJ 
901,63  3,25 4,8
PTJ  274,69 KPa

Tige de forage :

Q 1,8 .L DP .B
PDP 
901,63.D DP 4,8 LDP=224 – 11.1=210,9m

210,9  1,06 0,8  37001,8  650, 2


PDP 
901,63  4,276 4,8

P DP  1398,48 KPa

Tige lourde :

Q 1,8 .L HW .B
PHW  4 ,8
901,63.D HW
PHW  5196,56 KPa

143  1,06 0,8  37001,8  650, 2


PHW 
901,63  34,8 Masse tige :
Q 1,8 .LDC .B
PDC  4 ,8
901,63.D DC

115  1,06 0 ,8  37001,8  650, 2


PDC 
901,63  2,81254,8
2) Espace annulaire :

PDC  5696,60 KPa Trou / tige de forage :


Q1,8 .LDP .B
PDP 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

222  1,06 0,8  37001,8  65 0, 2


PDP 
706,96(16  5)1,8 (16  5) 3

PDP  6,28 KPa

Trou / tige lourde :

Q 1,8 .LHW .B
PHW 
IMC 01 706,96.( D0  Di ) .( D0  Di )
1,8 3
51 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

143  1,06 0,8  37001,8  65 0, 2


PHW 
706,96(16  5)1,8 (16  5) 3

PHW  4,05 KPa

Trou / masse tige  :

Q1,8 .LDC .B
PDC 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

115  1,06 0,8  37001,8  65 0, 2


PDC 
706,96(16  8)1,8 (16  8) 3

3) Trépan  :
PDC  6,66 KPa
d .Q 2
Pt 
2959,41.C 2 . A 2

1,06  3700 2
Pt  2
   3(18) 2  (16) 2  
2959,41(0,95)  
2
 

4 32 2 
Pt  6124, 63 KPa

4) Equipement de surface  :

Ps  N1  B

N1=378 (cas n°04) est déduite en fonction des équipements de surface dans le
chantier qui correspond au cas n°04 d’après le formulaire du foreur.
PS  378  1,06 0,8  650,2

PS  912,68 KPa

Les pertes de charge totale :

PTOT  1398,48  274,69  5196,56  5696,60  6,28  4,05  6,66 


PTOT  19620,63 KPa
912,68  6124,63

IMC 01 52 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

- 2éme Phase: (12"1/4) 480m

Air 1738m

Niveau
max
Tige de
forage
Niveau
moyen
143m Tige
lourde
Niveau e
min
143m Masse
tige

Trépan
IMC 01 53 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES

ω
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Figure- III.2 : Phase 2 éme de forage

1) Intérieur de la garniture  :

Tool-joint  :

Q1,8 .LTJ .B
PTJ  4 ,8
901,63.DTJ

LTJ= 0,05.1932 = 96,6m et DTJ= 3 ¼“ = 3,25“

96,6  1,19 0,8  30001,8  50 0, 2


PTJ 
901,63  3,25 4,8
PTJ  1705,92 KPa

Tige de forage :

Q 1,8 .L DP .B
PDP 
901,63.D DP 4,8
LDP= 1932 – 96,6 = 1835,4m
1835,4  1,19 0,8  30001,8  50 0, 2
PDP 
901,63  4,276 4,8

PDP  8685,03 KPa

Tige lourde :
Q 1,8 .L HW .B
PHW  4 ,8
901,63.D HW
Masse tige :
143  1,19  3000  50 0, 2
0 ,8 1,8
PHW  Q 1,8 .L DC .B
901,63  3 4,8 PDC  4 ,8
901,63.D DC
IMC 01 54 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
PHW  3608,31 KPa
143  1,19 0,8  30001, 8  50 0, 2
PDC 
901,63  2,8125 4,8
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE
PDC  5054,91 KPa

2) Espace annulaire :

Tubage / tige de forage :

Q 1,8 .LTUB 1 .B
PDP 
706,96.( DTUB 1  Di )1,8 .( DTUB 1  Di ) 3

480  1,190 ,8  30001,8  500 , 2


PDP 
706,96(12,415  5)1,8 (12,415  5) 3
Trou / tige de forage :
PDP  43,35 KPa
Q 1,8 .LHW .B
PDP 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

1452  1,19 0,8  30001,8  50 0, 2


PDP 
706,96(12,25  5)1,8 (12,25  5) 3

PDP  146,01 KPa

Trou / tige  lourde:


Q 1,8 .L DC .B
PHW 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

143  1,19 0,8  30001,8  50 0, 2


PHW  Trou / masse tige  :
706,96(12,25  8)1,8 (12,25  8) 3
Q1,8 .LDC .B
PDC 
PHW  14,38 KPa 706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

143  1,19 0,8  30001,8  50 0, 2


PDC 
706,96(16  8) 1,8 (16  8) 3

PDC  53,49 KPa

3) Trépan  :
d .Q 2
Pt 
2959,41.C 2 . A 2

1,19  3000 2
Pt  2
   8(14) 2 
2959,41(0,95)  
2
2
 
 4  32 
Pt  2772,45 KPa

IMC 01 55 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

4) Equipement de surface  :

Ps  N 1  B

N1=259 (cas n°04) d’après le formulaire du foreur.

PS  259  1,190,8  500,2

PS  650,93 KPa

Les pertes de
charge totale : 2218m
PTOT  8685,03  1705,92  3608,31  5054,91  43,35  146,01  14,38 
53,49  2772,45  650,93

PTOT  22734,78 KPa

Tige de forage 
397m

- 3éme Phase :
(8"1/2 )
682m
114m

Tige lourde 
171m

Masse tige 

Trépan 
IMC 01 56 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES

ω
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Figure- III.3 : Phase 3 éme de forage

1) Intérieur de la garniture  :
Tool-joint  :
Q1,8 .LTJ .B
PTJ  4 ,8
901,63.DTJ

LTJ= 0,05.2615=130,75m et DTJ=3 ¼“=3,25“

130,75  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2


PTJ 
901,63  3,25 4,8

PTJ  1275,86 KPa


IMC 01 57 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Tige de forage :

Q 1,8 .L DP .B
PDP  4 ,8
901,63.D DP
LDP=2315 – 130,75=2484,25m
2484,25  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2
PDP 
901,63  4,276 4 ,8

P DP  6495,55 KPa

Tige lourde :
Q 1,8 .L HW .B
PHW  4 ,8
901,63.D HW
Masse tige :
114  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2 Q 1,8 .LDC .B
PHW  PDC 
901,63  3 4,8 901,63.D DC 4,8 2) Espace annulaire :

P HW  1633,52 KPa Tubage / tige


171  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2
PDC  de forage :
901,63  2,25 4,8
Q 1,8 .LTUB  2 .B
PDC  9748,14 KPa PDP 
706,96.( DTUB  2  Di )1,8 .( DTUB  2  Di ) 3

2218  1,09 0 ,8  22701,8  45 0, 2


PDP 
706,96(8,681  5)1,8 (8,681  5) 3
PDP  1429,18 KPa

Trou / tige de forage :

Q1,8 .LHW .B
PDP 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

397  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2


PDP 
706,96(8,5  5)1,8 (8,5  5) 3

Trou / tige  lourde:


PDP  304,80 KPa
Q 1,8 .LDC .B
PHW 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

IMC 01 58 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

114  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2


PHW 
706,96(8,5  8)1,8 (8,5  8) 3
Trou / masse tige  :
PHW  87,53 KPa Q 1,8 .LDC .B
PDC 
706,96.( D0  Di )1,8 .( D0  Di ) 3

171  1,09 0,8  22701,8  45 0, 2


PDC 
706,96(8,5  6,5)1,8 (8,5  6,5) 3

PDC  682,07 KPa

3) Trépan  :
d .Q 2
Pt 
2959,41.C 2 . A 2

1,09  2270 2
Pt  2
   7(12) 2 
2959,41(0,95)  
2
2
 

 4  32 

Pt  3518,23 KPa

4) Equipement de surface  :
Ps  N 1  B

N1= 161 (cas n°04) d’après le formulaire du foreur.

PS  161 1,090,8  450,2

PS  369,33 KPa

Les pertes de charge totale :

PTOT  6495,55  1275,86  1633,52  9748,14  1429,18  304,80  87,53  PTOT  25544,21 KPa
682,07  3518,23  369,33

Nous citons les pertes de charge dans chaque phase de forage :

IMC 01 59 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE
 1er phase : PTOT= 19620,63 KPa

 2èmephase : PTOT=22734,78 KPa

 3èmephase :PTOT=25544,21 KPa

Ce qui nous faut apparaître que la perte de charge augmente à chaque phase même
que le débit réel diminue, à cause de certains facteurs traités après.

D’après ces résultats nous calculons la puissance mécanique pour chaque phase en
adoptant le rendement interne et le rendement de la transmission (des chaînes)
respectivement égale à 0,9 et 0,95 :

Première phase :

Pref 1 .Qr1 19620,63  3700


Pm1  
 m . t .44750 0,9  0,95  44750

Pm1  1897,38 HP

Deuxième phase  :

Pref 2 .Qr 2 22734,78  3000


Pm 2  
 m . t .44750 0,9  0,95  44750

Pm2  1782,69 HP

Troisième phase  :

Pref 3 .Q3 25544,21  2270


Pm 3  
 m . t .44750 0,9  0,95  44750

Pm3  1515,50 HP

B) Calcul de la puissance hydraulique pour chaque phase   :

Pref .Qr
Phr   Pm . m . t
44750

1) Première phase :

Phr1  1622,26 HP

2) Deuxième phase :

Phr2  1524,2 HP

IMC 01 60 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

3) Troisième phase :

Phr3  1295,76 HP

On désigne le tableau des résultats de calcul :

Q(débit) Puissance hydraulique Puissance mécanique Pression

Phase
[L/mi
n] [HP] [kwat] [HP] [kwat] [Psi] [bar]

16 3700 1622,26 1209.525 1897,38 1414.59 2845,73 196.1558

12"1/4 3000 1524,2 1136.447 1782,69 1328.837 3297,40 227.3201

8"1/2 2270 1295,76 965.6813 1515,50 1129.735 3704,87 255.3818

Le choix de la pompe qui doit répondre aux paramètres exigés (puissance, débit,
pression) par le forage du puit est la pompe triplex du type NATIONAL OIL WEL
12P160 à simple effet .Avec l'utilisation d'un groupe des pompes on pourra assurer
une continuité de la circulation sans arrêt.

III .2- Nombre de pompe dans chaque phase :

- Détermination de nombre de coups par minute pour chaque phase   :

Dans le chantier (ENAFOR .33), la pompe travaille avec un seul chemisage (6")
pour toutes les phases ; ce qui entraîne la variation de nombre de coups par minute
de la pompe.

Première phase  :

1coup 16,68 L (volume/course)

Q1 3700
N1  
Qunitaire 16,68

N1  222 coup
min

Deuxième phase  :

IMC 01 61 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Q2 3000
N2  
Qunitaire 16,68

N 2  180 coup
min

Troisième phase  :
Q3 2270
N2  
Qunitaire 16,68

N 2  137 coup
min

Résultats de nombre de coups par minute pour chaque phase :

Phase 16″ 12″1/4 8″1/2


(Cps/min) 222 180 137

- Mais la vitesse maximal de la pompe est 120 coups/mn; donc il faut diviser le
nombre de coups de chaque phase par l’utilisation de deux pompes installées en
parallèle pour assurer le débit requis.

IMC 01 62 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

III .2- CALCUL DE VERIFICATION DE LA POMPE:

A) calcul hydraulique:

1) Calcul du diamètre de la chemise de chaque phase :

K  Qi
Di 
 c N
Où :

Di : Diamètre intérieur de la chemise [m] ;


K : Coefficient pour les pompes triplex, K= 25,4 ;
Qi : Débit de la boue de chaque phase (m³/s) ;
N : Nombre des coups par minute, n =120 coups/min (Nombre des coups
Maximal de la pompe) ;
C : Course de piston c = 0,3048 m ;
α : Coefficient du débit de la pompe, α = 0,90 ;

Première phase  :

3700
Q1  L / min
2 (Débit de la boue pour une seule pompe)

25,4  1850
D1  60  1000  0,154m  D  154mm
1
0,9  0,3048  120

Deuxième phase  :
3000
Q2  L / min
2 (Débit de la boue pour une seule pompe)

25,4  1500
D2  60  1000  0,139m  D  139mm
2
0,9  0,3048  120

Troisième phase  :
2270
Q3   L / min (Débit de la boue pour une seule pompe)
2

IMC 01 63 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

25,4  1135
D3  60  1000  0,120m  D  120mm
3
0,9  0,3048  120

D’après la plage des diamètres normalisés, on choisit les chemises suivantes :

D1 = 154,2 mm => D1 = 6"¼

D2 = 138,9 mm => D1 = 5"½

D3 =120,8 mm => D3 = 5"½

2) calcul du débit instantané (Première phase)  :

Le débit instantané est calculé en fonction de l’angle de rotation de l’arbre


excentrique.

Le débit instantané du liquide par cylindre est :

Qinst  V  S  

Où :

Q inst : Débit instantané

S : La section maximale de la chemise

α : coefficient du débit, α = 0,90 ÷ 0,95 On prend α = 0,9

β φ
ω

Mécanisme bielle- manivelle


IMC 01 64 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
Figure- III.4 : Mécanisme bielle- manivelle
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

a) Calcul de la vitesse du piston:

sin(   )
V r
cos 

Où :
V : vitesse du piston
2  n
ω: La vitesse angulaire de la manivelle. D'ou : 
60
c
r : Rayon de la manivelle . D'ou : r 
2

C : La course, C= 304.8 mm

Donc:
2  3,14  120
  12.56( rad / s )
60

c 0.305
r   r  0,152m
2 2

Par conséquent, si :
r
  0.2  V  .r. sin 
L
 V  12.56  0.1524 sin 

 V  1.914 sin 

b) Calcul de la section du piston:

 2
S max  D MAX D MAX  154.2mm
4 .

S max 
3.14
4

 154.2  10 3  2
 0,0186m 2

Finalement :
Qinst  V  S max  

Qinst  1.914  0.0186.0.90 sin 

Qinst  0,03204 sin  m


3
 s   32.04 sin   L s 
IMC 01 65 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

- Détermination des débits en fonction de α qui varie de (0 à 2π) pour les trois
pistons.

Angle de rotation (°) Débit instantané (m3/s)

Piston n°1 Piston n°2 Piston n°3

0 0 27.74
30 16.02 16.02
60 27.74 0
90 32.04
120 27.74 0
150 16.02 16.02
180 0 27.74
210 32.04
240 27.74 0
270 16.02 16.02
300 0 27.74
330 32.04
360 0 27.74
30 16.02 16.02
60 27.74 0

IMC 01 66 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Piston 1 Piston 2 Piston 3

Q[m3/s]

27.74

0 60 120 180 240 300 360

0

Figure- III.4 : Graphique du débit instantané

IMC 01 67 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

3) Calcul de l’amortisseur de pulsations   :

Le calcul de l’amortisseur de pulsations est comme suit, le coefficient


d’irrégularité de pression est défini par :

P V  
  
Pmoy Vmoy
Air
Niveau max
Niveau moyen
Niveau min

Figure - III.5 : Amortisseur de pulsations 


Pour l’exploitation normale des pompes munies des amortisseurs de pulsations, il
est nécessaire de déterminer le volume de l’amortisseur assurant la régularité exige
de pression δ ≤ 15%, pour notre cas δ = (0,0095÷0,02), on prend δ=0,011.
V
Vmoy 

L’excès du liquide dans la cloche est :

V  K  S  C

Où :

K : Coefficient de type de la pompe, pour les pompes triplex, K = 0,009 ;

C : La course du piston, C = 304.8 mm=0.305m ;

S = Section transversal du piston :

  Dp2 (D p  154.2mm  0.1542m)


S
4
IMC 01 68 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

3,14  (0.1542) 2
S  0.0186m 2
4

V  0,009  0.0186  0.305  0.000051057 m 3  

Le volume moyen :
V
Vmoy 

0.000051057
Vmoy   0.0046m 3  Vmoy  4.64 L
0,011

3 3
Vréel  Vmoy  ( 4.64)  6.96 L
2 2

-La loi réelle de compression du gaz dans l’amortisseur est polytropique et compte
tenue du remplissage de volume incomplet du volume un excès est nécessaire.

B) calcul mécanique:

Le calcul mécanique de la pompe à boue consiste à la vérification des


dimensions des chemises, des tiges, ainsi que la résistance de ces pièces travaillant
dans des conditions critiques.

1) Calcul de la chemise à l’éclatement :

Le calcul de la chemise consiste à la détermination des dimensions de la


chemise et sa vérification à l’éclatement. Le corps de la chemise est conçue en acier
XC70,

Donc: [  ] = 489,6 N/mm².

- Détermination du diamètre extérieur « Dext » de calcul. Le diamètre extérieur


de la chemise est calculé d’après la formule suivante :

Dext  Dint 
   0,4  Peh  mm
   1,3  Peh
Où :

Dext : Diamètre extérieur de la chemise ; Dext = 185.2mm

Dint : Diamètre intérieur de la chemise ; Dint = 154.2 mm

Peh : Pression d’essai hydraulique:

IMC 01 69 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

Peh  K  Pmax

Où :

Pmax : Pression maximale de service en bars : Pmax=315.5 bars

K : Coefficient de proportionnalité K = (1,2 ÷ 5), on prend K = 3

Donc :

Peh  3  315.5  946.5bars  94.65 N / mm 2

On calcul Dext :
489,6  0,4  94.65
Dext  154.2   184.94mm
489,6  1,3  94.65

Alors on prend :
Dext  184.94mm

Ainsi on déduit l’épaisseur de calcule :

Dextc  Dint c 184.94  154.2


ec    15.37mm
2 2
ec  15.37 mm

Si on prend les données réelles, on tire le déplacement entre les deux


épaisseurs.

Calcul de l’épaisseur réelle :

Dextc  Dint c 185.2  154.2


er    15.5mm
2 2

On a : ec  er

De là, on peut interpréter que notre chemise résiste bien à l’éclatement

2) Calcul de la tige de piston :

Pendant le fonctionnement de la pompe de forage, la tige de piston est


soumise à différents efforts à savoir :

IMC 01 70 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

- Effort de compression

- Effort de flambage de la tige.

a) Effort de compression  :

Fc  Fp  Fƒ
(Newton)

Où :

Fp : Force du piston

Fƒ : Force de frottement du piston

D p2
Fp  Pmax    (N )
4

Pmax  315.5bars  3.155 N / mm 2

D’où :

3.155  3,14  (154.2) 2


Fp   58889.48 N
4

Et :

F f  Pmax  (  D p  L p  f1 )( Newton)

IMC 01 71 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE
Dp : Diamètre du piston ; Dp = 154.2mm

Lp : Longueur du piston ; Lp = 105 mm


ƒ1 : Coefficient de frottement entre la chemise et le piston ƒ 1= (0,06 ÷ 0,3), On
prend ƒ1=0,2
Donc :
F f  3.155  (3,14  154.2  105  0,2)  32079.8N

Par conséquent :

Fcomp  58889.48  32079.8  9096.28 N

Pendant le refoulement, la partie qui subit la compression est l’extrémité filetée des
boulons de la tige sur la crosse, donc la section dangereuse au niveau de ce tronçon
est calculée à la contrainte de compression.
Fcomp
 comp  ,
St

Où :

St : Section de la tige


  Dt2 3,14  (81) 2
Dt =81 mm => St    5150.385mm 2
4 4

S t  5150.385mm 2

Donc:

9096.28
 comp   17.66N / mm 2
5150.385

 comp  17.66 N / mm 2

Pour la vérification de la résistance de la tige du piston à la compression, on


compare la contrainte de compression réelle avec la contrainte admissible :

  comp
KS     comp  K S  r
r
La tige du piston est de nuance 42CD4.

r  1230 N / mm 2 ;   comp  0,36  1230

  comp  442.8 N / mm 2

IMC 01 72 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES


CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

 comp  [ ]comp
Alors : donc la tige résiste bien à la compression.

b) Effort de flambage :

Le calcul consiste à déterminer l’élongation de la tige " λ" et la vérification des


contraintes à celles admissibles.

L

r

Où :

L : Longueur de la tige (L= 520mm)

λ : L’élongation de la tige

r : Rayon de giration qui est déterminé par la formule suivante :

   d t4
r 
St
64

D’où :

 : Moment d’inertie 

dt: Diamètre de la tige.

3,14  (81  10 3 ) 4
  2.11  10 6 m 4
64

  2.11  10 6 m 4

Et :

  Dt2 3,14  (81) 2


St    5150.385mm 2  5.150.10 3 m 2
4 4

Donc :

2.11  10 6
r  0,0020m
5.150  10 3
IMC 01 73 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES
CHAPITRE III CHOIX ET CALCUL DE VERIFICATION DE LA
POMPE

- Détermination de l’élongation "λ" :


L 520  10 3
     26
r 0,020

En comparant λ avec (λlimite) où (λlimite = 105) nous trouvons que (λ < λlimite)

Dans ce cas, on calcule la charge critique (  cr) sous laquelle la tige perd sa stabilité.

 cr  3350  6,2   cr  3350  (6,2  26)  3188.8N / mm 2


 cr  3188.8 N / mm 2

Par comparaison entre (  comp et  cr ) =>  comp <  cr ) .

- Donc on peut conclure que la tige ne subit aucun phénomène de flambage.

C) Conclusion :

Comme conclusion sur le calcul mécanique, on peut dire que les pièces de la
partie hydraulique de la pompe à boue National Oilwell 12P160, résistent aux forces
agissantes sur elle, ce qui élimine tout risque de perturbation des caractéristiques et
des performances de fonctionnement de notre pompe.

IMC 01 74 MEMOIRE DE FIN D'ETUDES