Vous êtes sur la page 1sur 172

Communications

Numériques 1

FIP-SETI-2A
Daniel Roviras CNAM
2018-2019 (v15)

Communications numériques 1, D. Roviras 1


Plan du cours

7 séances de cours de 3h30 : 24h30


➢ 16h30 cours
➢ 8h00 TD

4 séances de TP de 4h00 : 16h00

Communications numériques 1, D. Roviras 2


Plan du cours
Chapitre 1 : Introduction, Architecture générale d’une chaîne de
transmission, Introduction à la normalisation
Chapitre 2 : Multiplexage fréquentiel et temporel, Modulateur et
symboles, Formule de la Capacité du canal
Chapitre 3 : Architecture d’un récepteur numérique, exemples de prises
de décisions, Estimateurs MAP et ML
Chapitre 4 : Performances d’une transmission numérique en l’absence
d’Interférence Inter Symbole (ISI)
Chapitre 5 : Filtrage adapté, Performance d’une transmission numérique
optimale sans ISI
Chapitre 6 : Canal de transmission et ISI, Critère de Nyquist
Chapitre 7 : Chaîne de transmission globale avec filtres de Nyquist en
racine de cosinus surélevés, Performance dans le cas d’une chaîne avec ISI
Chapitre 8 : Codes en bande de base
Communications numériques 1, D. Roviras 3
Chapitre I

• Introduction
• Architecture générale d’une chaîne
de transmission
• Introduction à la normalisation

Communications numériques 1, D. Roviras 4


INTRODUCTION - Historique

1837: Samuel Morse propose un système de transmission de lettres de


l'alphabet-» Télégraphe. Codage des lettres par des points et des
traits de longueurs différentes (correspondant à des durées
différentes) Optimisation du temps de transmission
-»Théorie de l'information
1865: 1ère conférence de l'Union Télégraphique Internationale-»
développement des télécommunications sur le plan international,
Normalisation
1870: Transmissions télégraphiques longues distances (plusieurs
milliers de km)
1874: Invention du multiplexage temporel par BAUDOT
1876: Graham Bell dépose un brevet de système électrique de
transmission du son (pour applications dans le domaine de
la surdité)-» Téléphone
1891: Premier autocommutateur téléphonique
Communications numériques 1, D. Roviras 5
INTRODUCTION - Historique

1901: MARCONI, Radio, télégraphie sans fils (TSF)


1907:Invention de la Triode: Amplification analogique-» Téléphonie
longue distance
1928: NYQUIST: Théorie de l'échantillonnage
1936: Invention du Pulse Code Modulation (PCM) par REEVES
-»Transmission numériques
1947: Création de l'UNION INTERNATIONALE des
TELECOMMUNICATIONS (UIT) afin de réglementer les
télécommunications internationales
1948: Invention du transistor: Développement de l'électronique des
télécommunications
1948: SHANNON: Théorie de la capacité du canal

Communications numériques 1, D. Roviras 6


INTRODUCTION - Historique

1962: Premier satellite pour télécommunications (orbite basse):


TELSTAR 1, Premier câble 1.544 Mb/s (USA,Bell)
1965: Premier Satellite géostationnaire de télécommunications:
EARLY BIRD (Organisation INTELSAT)
1966:Premières Fibres optiques à faibles pertes --» vers les hauts
débits numériques
1970: Autocommutateurs numériques (Platon CNET)
1980: MINITEL
1988: RNIS (ISDN): Réseau Numérique à Intégration de Services
(Numéris de France Télécom)
1999: GSM : Global System for Mobile Communications (2G)
1995: Démocratisation du réseau Internet
2004: UMTS Universal Mobile Telecommunication System (3G)
2010: Internet mobile, WiFi, vers la 4G….
2013: 4G….
Communications numériques 1, D. Roviras 7
Le cours de
communications
numériques 1
dans les FIP « Systèmes
électroniques »
Communications numériques 1, D. Roviras 8
Architecture générale d’une chaîne de transmission

Codeur Codeur
Source Modulateur
source Canal

Canal

Démodulateur
Utilisation Décodeur Décodeur
Récepteur
du signal source Canal
Numérique

Codage Codage
source canal Communications
Numériques 1 et 2
Théorie de l’information
Communications numériques 1, D. Roviras 9
Organismes de Normalisation
Internationale:
• UIT / ITU: Union Internationale des
Télécommunications (http://www.itu.ch/)

Régionales:
• ETSI: European Telecommunication Standard
Institute (http://www.etsi.fr/)

• ANSI Comitee T1: American National Standard


Institute, comitee T1 on Telecommunications

• TTC: Japanese Telecommunications Technology


Comitee
Communications numériques 1, D. Roviras 10
Normalisation Internationale : UIT

UIT:
Organisation sous l'égide des Nations Unies crée en 1947

Les membres:
• Chaque état membre des UN peut être représenté (en
général par l'opérateur historique)
• Constructeurs,
• Opérateur de réseaux,
• Prestataires de services,
• Organisations scientifiques et industrielles

Communications numériques 1, D. Roviras 11


Normalisation Internationale UIT: avant 1993
Comité Consultatif International Télégraphique et Téléphonique CCITT:
Transmissions par fils, équipements de modulation et multiplexage
Commutation, Réseaux de Télégraphe, Téléphone,données
Comité Consultatif International des Radiocommunications: CCIR
Radiodiffusion (son et image), Faisceaux Hertziens
Télécommunications par satellites

Normalisation Internationale UIT: après 1993


IUT-T: Telecommunication standardisation sector
• Reprend les secteurs d'activité du CCITT
• Plusieurs "Study Groups (15 SGs)

IUT-R: Radiocommunication sector


• Reprend les secteurs d'activité du CCIR et IFRB
Communications numériques 1, D. Roviras 12
Normalisation Régionale : ETSI

ETSI:
Organisation créée en 1988 sous l'égide de l'Union Européenne
Les membres:
The European Telecommunications Standards Institute (ETSI) is a non-
profit making organization whose mission is to determine and produce
the telecommunications standards that will be used for decades to
come. It is an open forum that unites 490 members from 34 countries,
representing Administrations, network operators, manufacturers,
service providers, and users. Any European organization proving an
interest in promoting European telecommunications standards has the
right to represent that interest in ETSI and thus to directly influence the
standards making process.

Communications numériques 1, D. Roviras 13


Normalisation Régionale : Committee T1

Committee T1: http://www.t1.org/

Committee T1 has six technical subcommittees

Established in February 1984, Committee T1 develops technical


standards and reports regarding interconnection and
interoperability of telecommunications networks at interfaces with
end-user systems, carriers, information and enhanced-service
providers, and customer premises equipment (CPE). Committee
T1-Telecommunications is sponsored by the Alliance for
Telecommunications Industry Solutions (ATIS) and is accredited by
the American National Standards Institute (ANSI).

Communications numériques 1, D. Roviras 14


Chapitre II
• Multiplexage fréquentiel et temporel
• Modulateur et symboles
• Capacité du canal (Shannon 1948)

Communications numériques 1, D. Roviras 15


Eléments sur le
multiplexage

Communications numériques 1, D. Roviras 16


Multiplexage fréquentiel et temporel
Bande

3
2
1
Bc

Temps
Bc/n
Bande

1 2 3
Temps
T/3 T/3 T/3
T
Communications numériques 1, D. Roviras 17
Annulation d’écho

Em. A Em. B
Canal de transmission
Rec. A Rec. B

Deux sens de transmission:


• Multiplexage fréquentiel :FDD (Freq. Div. Duplex)
• Multiplexage temporel : TDD
• Annulation d’écho : Annuler le signal de retour venant de
l’émetteur proche

Communications numériques 1, D. Roviras 18


Annulation d’écho, principe

Em. A Em. B

Synthèse du Signal Canal de Signal Synthèse du


transmission
Signal d’écho d’écho d’écho Signal d’écho

- + + -
Rec. A + + + + + + Rec. B
+ +

Annuleur d’écho

Communications numériques 1, D. Roviras 19


Annulation d’écho, exemple

x(t) : signal émis


Synthèse de l’écho : v(t)

G
Em: MICRO
R1 R2

- v(t)
+ y(t) = r(t) + x(t).R2/ZL
y(t)= utile + écho
Rec : ECOUTEUR
ZE 1 1

ligne 2F

r(t) : signal utile

Communications numériques 1, D. Roviras 20


Les signaux émis :
Conversion des bits en
symboles

Communications numériques 1, D. Roviras 21


Modulateur et symboles

Db Modulateur Ds
ou CANAL
Codeur de
Ligne

Symbole: Signal électrique de durée Ts


Avec M symboles un symbole code Log2(M) bits

Db=Ds.Log2(M)
Communications numériques 1, D. Roviras 22
Modulateur et symboles en bande de base, M=2

Bits: 0 1 1 0 1
Ts
NRZ
2 niveaux

RZ

Biphase

???
v0(t) v1(t)

Communications numériques 1, D. Roviras 23


Modulateur et symboles en bande de base, M=4
Bits: 01 00 01 10 11

NRZ Ts
4 niveaux

4 PPM

Communications numériques 1, D. Roviras 24


Modulateur et symboles sur fréquence porteuse

Symbole numéro i : Si(t)=Ai cos(2p fi t + fi)

Pour définir un symbole on peut jouer sur les paramètres


amplitude (Ai) fréquence (fi) phase (fi) ou sur une combinaison
de ces paramètres.

Un symbole est représenté par un vecteur dans le diagramme de


Fresnel (cos/sin ou I/Q):

Si(t) = Ai cos(fi).cos(2p fi t) - Ai sin(fi).sin(2p fi t)


Si(t) = Ii(t). cos(2p fi t) - Qi(t) . sin(2p fi t)

Communications numériques 1, D. Roviras 25


Modulateur et symboles sur fréquence porteuse

Q(t)
S1(t)
S2(t) S1(t)
S2(t)

I(t)
S3(t) S4(t)
S3(t) S4(t)

Diagramme de Diagramme de
Fresnel avec vecteurs constellation

Communications numériques 1, D. Roviras 26


Modulateur et symboles sur fréquence porteuse

2-ASK=OOK M- ASK
0 Ap 0 V 2V 3V

2-PSK=BPSK 4-PSK=QPSK 8-PSK


MDP-2 MDP-4 MDP-8

Communications numériques 1, D. Roviras 27


Modulateur et symboles sur fréquence porteuse

Répartir les symboles


sur le plan IQ et non
plus sur un cercle:
Augmentation de la
distance entre deux
symboles
16-PSK 16-QAM

16-QAM 32-QAM
MAQ-16 MAQ-32

La suite en Communications numériques 2 ….


Communications numériques 1, D. Roviras 28
Capacité du canal (Shannon 1948)

Emetteur Canal Ps Récepteur


Bits Démodulateur
Codage canal
émis AWGN Récepteur
Modulateur Pn Décodage canal
Bande B
Ps = puissance du signal reçu, Pn = puissance du bruit reçu
SNR= Ps/Pn

C  B. log 2 1  SNR  (bits/sec)


La suite en Théorie de l’information ….
Communications numériques 1, D. Roviras 29
Capacité du canal (Shannon 1948)

C  B. log 2 1  SNR  (bits/sec)


Canal passe-bas

-B 0 +B f
Canal passe-bande

+B 0 +B f

Exemple : SNRdB = 40dB, B = 3100Hz


C = 3100*log2(1+104) = 3100*Ln(1+104)/Ln(2) = 41 kbps
Communications numériques 1, D. Roviras 30
Chapitre III
• Architecture d’un récepteur numérique
• Exemple de prises de décision
• Estimateurs MAP et ML

Communications numériques 1, D. Roviras 31


Architecture d'un récepteur numérique

REC
t t

Objectif: Ts
-» Prendre des décisions sur les symboles reçus
-» Prendre une décision tous les instants Ts
-» Faire le moins d'erreurs possible

Besoins:
-» Retrouver le rythme des symboles
-» Prendre des décisions tous les Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 32


Architecture d'un récepteur numérique, bande de base

Codeur Bits Ds
modulateur Canal
canal Db
Règle
Tb de
codage Ts

Suite de
Décisions
Suite de
bits symboles
reçus bk reçus Sk

k.Ts

Reconstitution Horloge Symboles (Ts)

Communications numériques 1, D. Roviras 33


Architecture d'un récepteur numérique, bande de base

Codeur Bits Ds
modulateur Canal
canal Db
Règle
TEB : Taux
Tb d’Erreur
de TES : Taux
sur les Bits codage Ts d’Erreur sur les
BER : Bit Error Rate Symboles

Décisions
SER : Symbol
Suite de Suite de Error Rate
bits symboles
reçus bk reçus Sk

k.Ts
Opération simple
en général Reconstitution Horloge Symboles (Ts)

Communications numériques 1, D. Roviras 34


Architecture d'un récepteur numérique, fréquence porteuse

Bits vers Transposition Ds


Codeur Bits Canal
canal Db symboles fréquence

Tb Ts
Règle de codage

Suite de
Décisions Transposition
Suite de
bits symboles fréquence
reçus bk reçus Sk
Ts
k.Ts
Reconstitution Horloge Reconstitution
Symboles (Ts) porteuse
Communications numériques 1, D. Roviras 35
Architecture d'un récepteur numérique, fréquence porteuse

Bits vers Transposition Ds


Codeur Bits Canal
canal Db symboles fréquence

Tb Ts
Règle de codage

Suite de
Décisions Transposition
Suite de
bits symboles fréquence
reçus bk reçus Sk
Ts
k.Ts
Reconstitution Horloge Reconstitution
Symboles (Ts) porteuse
Communications numériques 1, D. Roviras 36
La suite en Communications numériques 2 ….
Exemple de récepteur numérique : Signal NRZ rectangulaire

• Modulateur de type NRZ avec M=2

• Canal AWGN [C(f)=1, bruit additif gaussien]

• Dessiner le signal reçu

• Comment prendre des décisions ?

Communications numériques 1, D. Roviras 37


Exemple de récepteur numérique : Signal triangulaire
• Modulateur avec M=2 et mise en forme triangulaire
1 0 1 1 0 0

t
• Canal AWGN [C(f)=1, bruit additif gaussien]

• Dessiner le signal reçu

• Où prendre des décisions ?

• Comment prendre des décisions ?

Communications numériques 1, D. Roviras 38


Programme Matlab: symboles.m
Signal reçu
3

-1

-2

-3
0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 5000

Communications numériques 1, D. Roviras 39


Exemple de récepteur numérique : M=4
Bits 01 10 11 01 00 11
émis
Signal
émis

Signal
reçu

Décisions

S1 S2 S1 S1 S0 S3
Règle de
codage

Bits
Communications numériques 1, D. Roviras 40
reçus 01 10 01 01 00 11
Exemple de récepteur numérique : M=4

➢ Exemple de modulateur et de récepteur


numérique avec M=4 symboles

➢ Illustration Matlab : symboles.m

Lancement Matlab: programme « symboles.m »

Communications numériques 1, D. Roviras 41


Exemple de récepteur numérique : M=4
M=4 symboles
S1 (b) S2(r) S3 (c) S4 (k)

0.5

-0.5

-1

-1.5
10 20 30 40 50 60 70 80

Communications numériques 1, D. Roviras 42


Exemple de récepteur numérique : M=4
M=4 symboles
Bits (k) Signal émis (b)

-1

-2

200 400 600 800 1000 1200

Communications numériques 1, D. Roviras 43


Exemple de récepteur numérique : M=4
M=4 symboles
Signal émis (b) Signal reçu (r)

1.5

0.5

-0.5

-1

-1.5

100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100

Communications numériques 1, D. Roviras 44


Exemple de récepteur numérique : M=4
M=4 symboles
1.5
1.4

1.2
1

0.5
0.8

0.6
0

0.4

-0.5
0.2

0
-1

-0.2

-1.5
-0.4 0 10 20 30 40 50 60 70 80
0 10 20 30 40 50 60 70 80

1.4 1.5

1.2
1

0.5
0.8

0.6
0

0.4

-0.5
0.2

0
-1

-0.2

-1.5
-0.4 0 10 20 30 40 50 60 70 80
0 10 20 30 40 50 60 70 80

Communications numériques 1, D. Roviras 45


Exemple de récepteur numérique : M=4
M=4 symboles
1.6
1.5

1.4

1.2 1

1
0.5
0.8

0.6
0

0.4

-0.5
0.2

0
-1

-0.2

-0.4 -1.5
0 10 20 30 40 50 60 70 80 0 10 20 30 40 50 60 70 80

1.6
1.5

1.4

1.2 1

0.5
0.8

0.6
0

0.4

-0.5
0.2

0
-1

-0.2

-0.4 -1.5
0 10 20 30 40 50 60 70 80 0 10 20 30 40 50 60 70 80

Communications numériques 1, D. Roviras 46


Exemple de récepteur numérique : 8-PSK
Modulateur 8-PSK (mise en forme rectangulaire de I(t) et Q(t)

I(t)
Conversion
Suite 8-PSK
de la suite
binaire
binaire +
(Db)
en signaux
cos(wo.t)
- Canal
sin(wo.t)
I/Q

Q(t)
Règle
de
codage

Communications numériques 1, D. Roviras 47


Exemple de récepteur numérique : 8-PSK
4 VALEURS POUR I(t)
Règle
de
codage
011 001
+cos(p/8)

4 VALEURS POUR Q(t)


010 p/4 000
+cos(3.p/8)

110 100 -cos(3.p/8)

111 101 -cos(p/8)

CONSTELLATION POUR 8-PSK


Communications numériques 1, D. Roviras 48
Exemple de récepteur numérique : 8-PSK
SIGNAL D'ENTREE
0 0 1 1 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 0 0 0 1 1 1 0 0

I(t)

Q(t)
t

Codage I/Q pour 8-PSK


Communications numériques 1, D. Roviras 49
Exemple de récepteur numérique : 8-PSK

Q(t)
t

Qa(t)
t

INSTANTS DE DECISION
Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 50


Exemple de récepteur numérique : 8-PSK

Test de la distance entre le

coordonnées (Ie,Qe) et les


points de la constellation
le
DEMODULATEUR I/Q

point reçu de
Suite de
symboles Règle Suite de
de bits reçus
8-PSK codage
Qe

récupération
horloge k.Ts
Symboles (Ts)

Récepteur 8-PSK
Communications numériques 1, D. Roviras 51
Rappels/introduction
aux signaux aléatoires

Communications numériques 1, D. Roviras 52


Récepteur optimal
Décision MAP

Communications numériques 1, D. Roviras 53


Récepteur optimal MAP

M symboles ei (t) rk (t)


C(f) Décisions
e1, e2,.... eM
n(t)
ei (t) peut être représenté par un vecteur de dimension N dans une
base de signaux {si } de dimension N
e i  ai1.s1  ai 2 .s2  ....aiN .s N
rk  ei  nk kème observation reçue
 ai1   n1   ai1  n1 
a   n  a  n  Exemple:
 i2   2   i2 2 
rk   .    .    . .  Modulation 16-QAM
 .   .   . .  M=16,
a  n  a  n  N=2: les composantes I(t)
 iN   N   iN N 
et Q(t)
Communications numériques 1, D. Roviras 54
Récepteur optimal MAP
Le récepteur optimal MAP (Maximum A Posteriori) doit
choisir, à chaque instant de prise de décision, le symbole émis ei
qui a la plus grande probabilité d'avoir été émis, connaissant le
signal reçu (l’observation).
rk  signal reçu à l' instant k.Ts  observatio n
Objectif : trouver ei qui maximise p(ei /rk reçu)

P(ei émis).p r (rk /e i émis)


P(ei /rk reçu) =
p r (rk )
 Il faut connaitre P(ei )
P(ei ) = Probabilité d' émission du symbole ei
 Il faut connaitrep r (rk / e i émis)
p r (rk / ei émis)  Densité de probabilité du bruit

Communications numériques 1, D. Roviras 55


Récepteur optimal MAP
Le récepteur MAP cherche ei qui maximise
P(ei émis).pr (rk /e i émis)
p r (rk / ei émis)  p n (rk - ei / ei émis)
Dans le cas où le bruit et les
symboles sont indépendants : p r (rk / ei émis)  p n (rk - ei )

Exemple: n(t) bruit gaussien

pr(a/ei) pn(a)

b ei b-ei 0
Communications numériques 1, D. Roviras 56
Récepteur optimal MAP

Cas d’un bruit additif gaussien dont toutes les composantes sont
indépendantes, de moyenne nulle et de même variance 2
1 1 i= N 2
2  i
p n (u)  .exp(- . u )

2.p . 2 N /2
 2. i =1
1 1
p n (u) 
2
.exp(- . u )

2.p . 2 N /2
 2. 2

MaxP(ei émis).p r (rk /e i émis)   MaxP(ei ).pn (rk - ei ) 


 1 1 2 
Max P(ei ). .exp(- . rk - ei ) 
 
2.p . 2 N /2
 2. 2

  1 1 2 

Max  Ln P(ei ). .exp(- . rk - ei ) 
  
2.p . 2
N /

2
2. 2 


Communications numériques 1, D. Roviras 57


Récepteur optimal MAP
  1 1 2 


Max  Ln P(ei ). .exp(- 
. rk - e i )  

 
 
2.p . 2 N /2
 2. 2 

   
Max  Ln P(ei )  + Ln 
1  1 2
. rk - e i 


 
 2.p . 
2 N /2 
 2.  2


 1 
 Minimum  
2
. r - e Ln ( P(e )) 
 2.
k i i

2

Choisir le symbole ei qui minimise :


rk - ei  2. .Ln(P(ei ))
2 2

Distance Euclidienne entre rk et ei


Communications numériques 1, D. Roviras 58
Récepteur ML
Si les probabilités des différents symboles sont
égales il suffit de choisir le symbole ei qui est le
plus proche, en distance Euclidienne, de
l’observation rk
On parle alors de détecteur suivant le
Maximum de Vraisemblance (ML Maximum
Likelihood)

Pour réaliser le récepteur ML il suffit de


connaître la statistique du bruit additif
Communications numériques 1, D. Roviras 59
Comparaison récepteur ML / MAP

MAP ML
optimal sous optimal

identiques si symboles identiques si symboles


équiprobables équiprobables
Statistique du bruit connue Statistique du bruit connue
Probabilité d'émission des
symboles connue
Maximise Maximise
p(ei/rk reçu) p(rk/ei émis)

Utilisé en pratique Très utilisé en pratique

Communications numériques 1, D. Roviras 60


ML, Exemple, Bruit discret
x(t) 0 0,1
x(t) +
y(t) y(k) 1 0,9
n(t) n(t) 0 0,5
1 0,5

Observations Val. Proba.


yk
0 Pr oba y  0 / x  0  0,5 Pr oba y  0 / x  1  0
On choisit x = 0

2 Pr oba y  2 / x  0  0 Pr oba y  2 / x  1  0.5


On choisit x = 1

1 Pr oba  y  1 / x  0  0.5 Pr oba  y  1 / x  1  0.5


On choisit x = 1 ou 0

Communications numériques 1, D. Roviras 61


MAP, Exemple, Bruit discret
0 p = 0,1 0 p = 0,5
x(t) {1 (1-p) = 0,9 n(t) { 1 (1-p) = 0,5
yk
Pr oba x  0 / y k  0 
0.5. 0.1
0 0.5 .0.1
=1

Pr oba x  1 / y k  0  0
On choisit x = 0

2 Pr oba x  0 / y k  2  0

Pr oba x  1 / y k  2 
0.5. 0.9
1
0.5 .0.9
On choisit x = 1

Pr oba x  0 / y k  1 
0.5. 0.1
1 0.1 .0.5  0.9 .0.5
= 0.1

Pr oba x  1 / y k  2 
0.5. 0.9
 0.9
0.5
On choisit x = 1
Communications numériques 1, D. Roviras 62
MAP, Exemple, Bruit continu
+1 p=0.9 Gaussien centré
x(t)
{ -1 (1-p)=0.1 n(t) { variance 2

p(a/x=-1).Proba(-1) p(a/x=+1).Proba(+1)

-1 +1 a

Zone de décision de -1 Zone de décision de +1

Communications numériques 1, D. Roviras 63


Chapitre IV
• Performance d’une transmission
numérique en bande de base en
l’absence d’interférence inter
symbole (ISI)

Communications numériques 1, D. Roviras 64


TD1
Exercices 1, 2, 4, 5

Communications numériques 1, D. Roviras 65


Notion d’Interférence
Inter Symboles (ISI)

Communications numériques 1, D. Roviras 66


Transmissions Numériques: Filtres de mise en forme

NRZ 2 niveaux V1 et V2
0 0 0 1 1 1 0
0 0 0 1 1 1 0
V2
1
h(t) V1
0 Ts
Ts

NRZ 4 niveaux V1, V2, V3, V4


0 0 0 1 1 1 1 0
0 0 0 1 1 1 1 0
V4
V4 1 V3
V3 h(t)
0 Ts
V2 V2
V1 V1
Ts

AM I entre +V, 0, -V

0 0 0 1 1 1 1 0 0 0 0 1 1 1 1 0
1
h(t)
0 Ts
Ts
Communications numériques 1, D. Roviras 67
Transmissions Numériques: Filtres de mise en forme

• Le signal émis par le modulateur est une suite de symboles de


période élémentaire Ts

• Les symboles ont des formes variées (rectangulaires ou autres) et


ces formes sont données par le filtre de mise en forme

• Tout signal émis par un modulateur bande de base peut, en général,


s’écrire sous la forme:


 

s(t )   S k .h(t  k .Ts )   S k . (t  k .Ts ) * h(t )
k 0  k 0 
Les symboles Sk sont choisis dans un alphabet à M symboles
Communications numériques 1, D. Roviras 68
Transmissions Numériques: Filtres de la chaîne de transmission


 S . (t  k.Ts )
k 0
k
Mise en Filtre de
Récepteur
Numérique
Canal
forme réception
Décisions
h(t) hC(t) + hR(t)
t
n(t)

to+k.Ts

Pas d’ISI : La valeur du signal lors la prise de décision du symbole numéro p


dépend seulement du pème symbole émis (Sp) et non des autres symboles

Les valeurs prises par le signal lors des prises de décision sont donc limitées à un
nombre égal à M (M = taille de l’alphabet des symboles)

Exemple : ISI avec un canal hc(t)=(t)+0.5 (t+Ts)

Communications numériques 1, D. Roviras 69


Transmissions Numériques: Illustration de l'ISI
zone de dépassement
Symbole émis Ts sur le symbole suivant
Ts Symbole
reçu
t

Instants de prise de décision


Communications numériques 1, D. Roviras 70
Notion de diagramme de
l’oeil

Communications numériques 1, D. Roviras 71


Transmissions Numériques Diagramme de l'œil, principe
Résultat de la réponse du canal
à un rectangle

2.Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 72


Transmissions Numériques Diagramme de l'œil, principe

a
b

-a- Immunité au bruit

-b- Immunité à la gigue de phase dans la


récupération d'horloge des symboles
Communications numériques 1, D. Roviras 73
Transmissions Numériques Diagramme de l'œil

Bit émis
T

Réponse impulsionnelle t
du canal

NRZ de période T
Filtre passe-bas du 1er ordre
Prises
de
décision fc=1/T

Communications numériques 1, D. Roviras 74


Transmissions Numériques Diagramme de l'œil

Bit émis

Réponse impulsionnelle t
du canal

NRZ de période T
Filtre passe-bas du 1er ordre
Prises
de
décision fc=1/(2.T)

Communications numériques 1, D. Roviras 75


Transmissions Numériques Diagramme de l'œil

Bit émis

Réponse impulsionnelle
du canal t

Prises NRZ de période T


de Filtre passe-bas du 1er ordre
décision

fc=1/(4.T)

Communications numériques 1, D. Roviras 76


Transmissions Numériques Diagramme de l'œil
Bit émis

Réponse impulsionnelle t
du canal

NRZ de période T
Filtre passe-bas du 1er ordre
Prises
de
décision fc=1/(10.T)

Communications numériques 1, D. Roviras 77


TD1
Exercice 3

Communications numériques 1, D. Roviras 78


Calcul du TEB en
l’absence d’ISI

Communications numériques 1, D. Roviras 79


Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)
Suite binaire
Décisions
101 Modulateur CANAL

k.Ts

Sans bruit Avec bruit

Instant de prise de décision


Communications numériques 1, D. Roviras 80
Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)

-» Pas d'ISI (sans bruit) Niveau V1-» 1 émis


Niveau V0-» 0 émis

Niveaux proches de V1-» 1 émis


-» Bruit introduit par canal
Niveaux proches de V0-» 0 émis

-» Amplitudes aux instants de prise de décision


Densité de probabilité

V0 V1
Communications numériques 1, D. Roviras 81
Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)
Fixer un seuil de décision: Règle de décision MAP

Erreur / 1 est émis V0 Seuil V1 Erreur / 0 est émis

SEUIL OPTIMAL:
CROISEMENT DES DEUX COURBES

V0 Seuil V1
Communications numériques 1, D. Roviras 82
Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)
-» Statistique du Bruit?
Cas particulier: Bruit Gaussien
1    x  V0 2 
Courbe V0: p. exp  
2p  0 
 2 0
2

1   x  V1 2 
Courbe V1: (1  p ). 2p  exp  2 2 
0  0 

 p   02 V  V0
Seuil Optimal: Ln    1
 1  p  V1  V0 2

p =Proba. émettre 0 ------ Vo+no(t)


1-p =Proba. émettre 1 ------ V1+no(t)
o =Ecart type du bruit no(t)
Communications numériques 1, D. Roviras 83
Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)


TEB   Courbe V1   Courbe V0
S

 S

S V1
1   u2   1   u2 
TEB  (1  p)  0
exp  du  p S V0 exp  du
 2p  2  0 2p  2 

 V1  S   S  V0 
TEB  (1  p)Q   pQ 
 0   0 

S = Seuil Optimal 0 = écart type du Bruit

Communications numériques 1, D. Roviras 84


Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)
Loi Normale réduite Q(z)

p( z ) 
1  1 2
exp   z 
2. p  2  2.27 e-2

 3.17 e-5
Q( z )   p(u). du
z

9.87 e-10

1.28 e-12
0 2 4 6 7 z

Communications numériques 1, D. Roviras 85


Fonction Q(z) et erfc(z)
Relations entre Q(z) et erfc(z)


1  1 2
Q( z )  .  exp   u .du
2.p z  2 

erfc ( z ) 
2

.  exp  v 2 .dv 
p z

1  z 
Q( z )  .erfc 
2  2

Communications numériques 1, D. Roviras 86


Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)

-» Symboles équiprobables, p=(1-p)=0.5

-» Bruit Gaussien, 

-» V1 et V0= Niveaux aux instants de prise de décision (si pas


de bruit)

V1  V0 
TEB  Q    Distance 
 2  TEB  Q 
V1  V0
 2. 
SeuilOptimal  (si M=2 et symboles équiprobables)
2

Communications numériques 1, D. Roviras 87


Transmissions Numériques: Taux d'Erreur de Bit (TEB)

1) ISI ?

2) Amplitudes aux Instants de prise de décision (équiprobabilité)

3) Calcul du seuil optimal (récepteur MAP)

4) Statistique du bruit: Gaussien?

5) Calculer la distance entre les niveaux à la prise de décision

6) Calculer l'écart type du bruit affectant le signal aux instants


d'échantillonnage

Communications numériques 1, D. Roviras 88


Transmissions Numériques: Taux d'Erreur Symbole (TES)
Exemple: NRZ à 4 niveaux

V4
V3
V2
V1 t
10 11 01 00
Amplitudes à l'échantillonnage

V1 V2 V3 V4
+
TES sur le symbole V2
Codage GRAY= Minimise le TEB
Communications numériques 1, D. Roviras 89
Transmissions Numériques: Taux d'Erreur Symbole (TES)

V1 V2 V3 V4
00 01 11 10 Codage GRAY

• Un symbole code log2(M) bits


• Si on fait une erreur sur un symbole on se trompe (avec une
probabilité proche de 1) avec le ou les symboles directement
adjacents
• On commet donc une erreur sur un seul bit parmi les log2(M)
bits qui sont codés par le symbole

1
TEB  TES
log 2( M )
Communications numériques 1, D. Roviras 90
TD2

Communications numériques 1, D. Roviras 91


Chapitre V
• Filtrage adapté
• Performance optimale d’une
transmission numérique sans ISI

Communications numériques 1, D. Roviras 92


Transmissions Numériques: Filtre adapté

x(t) h hC + e(t) s(t)

Mise en forme Canal n(t) Filtre


Sn(f) Adapté
p(t)
s(t)= [x(t)*p(t)*e(t)] + n1(t) = Signal + Bruit filtré

Objectif du filtre adapté:


 Minimiser le TEB/TES
 Minimiser Q(distance(to)/2.n1) [si pas d’ISI et prise de décision en to]
 Maximiser distance(to)/n1
 la distance(to) est proportionnelle à : [p(t)*e(t)] t=to
 n1 est la variance du bruit filtré par e(t)

 Maximiser [p(t)*e(t)] t=to/ n1

Communications numériques 1, D. Roviras 93


Transmissions Numériques: Filtre adapté

Objectif du filtre adapté:


 Maximiser [p(t)*e(t)] t=to/ n1= s(to)/n1
 Maximiser [s(to)]2/n12 = SNRt=to

 2

 S ( f ). exp(2pjfto )
1 2
s(to)  TF [ S ( f )]t to 
2


 
 n21   S n1 ( f )df   S n ( f ). E ( f ) df
2

 

 2

s(to)
2  P( f ).E ( f ). exp(2pjfto )


 n21 

S
2
n ( f ). E ( f ) df

Communications numériques 1, D. Roviras 94
Transmissions Numériques: Filtre adapté
 2  

 A( f ).B( f ).df   A( f ) df .  B( f ) df Egalité si : A( f )  K .B( f )*


2 2

  

 2

s (to)
2  P( f ).E ( f ). exp(2pjfto )

A(f)  E(f). Sn(f)
 P( f )
 n21  B(f)  . exp(2pjfto )
 Sn ( f ). E ( f ) df
2
Sn(f)


 2
 2 
P( f )
 P( f ).E ( f ). exp(2pjfto )  Sn( f ) 
2
df . E ( f ) .Sn( f )df


 

 Sn ( f ). E ( f ) df  Sn ( f ). E ( f ) df
2 2

 
*

 P( f ) 
2 2
s (to) P( f )
 . exp(2pjfto ) 
 n21
  Sn( f ) df Egalité atteinte si : E(f). Sn(f)  K .
 Sn(f) 
 
Communications numériques 1, D. Roviras 95
Transmissions Numériques: Filtre adapté

*
 P( f ) 
E(f). Sn(f)  K . . exp(2pjfto ) 
 Sn(f) 
 

P ( f )*
E( f )  K. . exp(2pjfto )
Sn( f )

Expression générale du filtre adapté

Communications numériques 1, D. Roviras 96


Transmissions Numériques: Filtre adapté bruit blanc

E( f )  P*( f )  exp2 pjft 0 


e(t) p*t 0  t  pt 0  t

p( t )* e( t )   p( t) p* t 0  t  t dt

2
p( t 0 )* e( t 0 )  
 t
p( ) dt  énergie (p(t))

 S
  
énergie de p( t ) 2

 N t  t 2n
0
1

N0
 
S énergie de p ( t ) où = DSP du bruit n(t) avant le
   2
 N t  t N 0 /2 filtre adapté
0

BRUIT BLANC !!
Communications numériques 1, D. Roviras 97
Transmissions Numériques: Filtre adapté bruit blanc

+ r(t)
p(t) + e(t) s(t)
+

p(t) n(t)
Filtre adapté:
0 TS e(t)=p(to-t)
e(t) pour to=Ts

s(t )  r ( t )* e( t )   e( t )r ( t  t ) dt
0 TS
r(t-t)
e(t) r(t-t) e(t)

t=Ts/2 t= 0.9 . Ts
BRUIT
CommunicationsBLANC !!
numériques 1, D. Roviras 98
Transmissions Numériques: Filtre adapté bruit blanc

p(t)
T
h2 h3 h4
h1
hn Coefficient filtre

T
E(f)= Filtre
r(kT) T T T adapté

h1 h2 hn-1 hn
+

Sortie
BRUIT BLANC !!
Communications numériques 1, D. Roviras 99
Transmissions Numériques: Filtre adapté bruit blanc
+V p(t)
-V

+ n(t)(BB)
p(t)+n(t)

1
  pt   n(t )dt
t
e( t ) E(f) s(t ) 
t TS
0 Ts

Ts s(t)

Communications numériques 1, D. Roviras 100


Transmissions Numériques : Filtre adapté à deux symboles
Bit Symbole émis
0 --------> s0(t) 0<t<Ts
1 --------> s1(t) 0<t<Ts
+
Suite binaire Codeur + e(t)
+
n(t)
Objectif: Calculer e(t) de façon à minimiser le TEB
s0(t)
V0 V0(t) MinimiserTEB
0 Ts 
s1(t) e(t) to
 V0  V1 
Maximiser  
0 V1 V1(t)  2 n1 
0 Ts 

Communications numériques 1, D. Roviras 101


Transmissions Numériques : Filtre adapté à deux symboles

Maximiser  

V0 t 0   V1 t 0   V0  V1 t 0 

 s (t )  s (t ) * e(t )t  t 
0 1 0

 2 n1  2 n1 2 n1

Calculer e(t ) adapté à s0 (t )  s1 (t )

E ( f )  K.
 S ( f )  S ( f )
0 1
*

.exp  2.p . j. f . t 0 
Sn ( f )
Filtre adapté aux deux symboles s0(t) et s1(t)

Communications numériques 1, D. Roviras 102


Chapitre VI
• Canal de transmission
• ISI
• Critère de Nyquist

Communications numériques 1, D. Roviras 103


Transmissions Numériques: Filtres de la chaîne de transmission

he(t)

Récepteur
Mise en Canal Filtre de Numérique
1 0 1 0 forme réception
h(t) hC(t) + hR(t) Décision
t
n(t)

Diagramme de l'œil

2 valeurs distinctes: pas d'ISI


Communications numériques 1, D. Roviras 104
Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist

Mise en forme Canal Egaliseur


y(t)
a(t) h(t) hC(t) hR(t)

he (t)

Décisions
a (t )   s  (t  nTs )
n  
n


y (t )  a (t ) * he(t )   s he(t  nTs )
n  
n


y (k )  y (to  kTs )   s he(to  kTs  nTs )
n  
n
y(k)

y (k )  sk .he(to)   s he(to  (k  n)Ts )  Info utile  ISI
n
n   , n  k

Info. ISI
utile Communications numériques 1, D. Roviras 105
Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist

Mise en forme Canal Egaliseur

h(t) hC(t) hR(t) y(t)

he (t)
0, k  0
1er Critère: he ( kTs )  
1, k  0

k
Cas général: H e ( f ) *   ( f  )  Ts
k Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 106


Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist
he(t)
1

-3.Ts -2.Ts -Ts 0 Ts 2.Ts 3.Ts t


|He(f)|
Ts

Ts/2

f
0 1/2.Ts 1/Ts

Phase(He(f))

f
0

Instants d'échantillonnage en t=k.Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 107


Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist
he(t)
1

to

-3.Ts -2.Ts -Ts 0 Ts 2.Ts 3.Ts


t
|He(f)|
Ts

Ts/2

1/2.Ts
f
0 1/Ts

Phase(He(f))

f
0
Pente:2.p.to

Instants d'échantillonnage en t=k.Ts + to

Communications numériques 1, D. Roviras 108


Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist

Filtres à support spectral égal à [-1/2.Ts, +1/2.Ts]:

Ds  Ds max  2.B
1
He ( f )  Ts f 
2Ts

Filtres à support spectral égal à [-1/Ts, +1/Ts]:

1 1
He ( f )  He ( f  )  Ts 0 f 
Ts Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 109


Transmissions Numériques: 1er Critère de Nyquist

Fonction vérifiant le 1er Critère de Nyquist,


Support spectral [-1/Ts, +1/Ts]

|He(f)|

Symétrie impaire par


Ts rapport à f=Ds/2 et
Ts/2 en amplitude

Ts/2

1/2. (1/Ts) 1/Ts f

Communications numériques 1, D. Roviras 110


Transmissions Numériques: Filtre en RCF
Filtres de Nyquist à coupure cosinusoïdale
(Raised Cosine roll off Filters)
|He(f)|
Ts

Ts/2

1/2.Ts fc 1/Ts f

1
fc 
2Ts
a  Facteur d arrondi = Roll off factor
1
2Ts

Communications numériques 1, D. Roviras 111


Transmissions Numériques: Filtre en RCF

Filtres de Nyquist: Raised Cosine roll off Filters


fc  1
2.Ts
a = coefficient d’arrondi= Roll off factor
1
2.Ts
fc=(1+a)/(2.Ts)
sin(pt / Ts ) cos(apt / Ts )
rcf (t ) 
pt / Ts 1  (2at / Ts ) 2
RCF(f) = 1
Ts 0 f   fc
Ts
RCF(f) = Ts   pT  1 a    1
 1 cos  s . f    fc  f  fc
2   a  2 .Ts    Ts
RCF(f) = fc < f
0

Communications numériques 1, D. Roviras 112


Transmissions Numériques: Filtre en RCF

Réponses impulsionnelles 1 he(t)


0.8

0.6
a=0 a=0.5 a=1
0.4

0.2

t
-0.2

-0.4

Communications numériques 1, D. Roviras 113


Transmissions Numériques: Filtre en RCF

Transmittances |He(f)|
1.Ts
a=0

a=0.5
0.8
a=1
0.6

0.4

0.2

0 1/4.Ts 1/2.Ts 1/Ts f


Communications numériques 1, D. Roviras 114
Transmissions Numériques: Filtre en RCF

a=0

Communications numériques 1, D. Roviras 115


Transmissions Numériques: Filtre en RCF

a=0.5

Communications numériques 1, D. Roviras 116


Transmissions Numériques: Filtre en RCF

a=1

Communications numériques 1, D. Roviras 117


Transmissions Numériques: Choix du filtre en RCF

On choisira le filtre en cosinus surélevé avec le


roll off le plus grand possible :

-1- Plus facile à réaliser car les pentes sont plus


faibles si le roll off est grand

-2- Moins sensible à la gigue de phase lorsque le


roll off est grand

Communications numériques 1, D. Roviras 118


Interprétation de la capacité du canal (Shannon 1948)

Emetteur Canal Ps Récepteur


Bits Démodulateur
Codage canal
émis AWGN Récepteur
Modulateur Pn Décodage canal
Bande B

C  B. log 2 1  SNR  (bits/sec)


• Nyquist : Ds max= 2.B
Plus la bande passante est grande plus le débit symbole peut
être important (dépendance de C avec B)

• TEB=Q[distance/2.]=f(SNR)
Plus le SNR est grand plus on pourra avoir un nombre M de
symboles grand et donc un grand débit binaire
Communications numériques 1, D. Roviras 119
Interprétation de la capacité du canal (Shannon 1948)
Comment s’approcher de la limite de Shannon ?

• On utilise des codes correcteurs d’erreurs

• La redondance introduite par le codeur canal impose de transporter plus de


bits (débit brut) que le débit utile

• Pour transporter ce débit brut on utilise plus de symboles qu’avec une


modulation non codée

• On fait donc plus d’erreurs car la distance entre symboles devient plus
faible à SNR=cte

• La capacité de correction du code permet de compenser la baisse du TEB

• On se rapproche de la limite de Shannon …..

La suite en théorie denumériques


Communications l’information
1, D. Roviras …. 120
Chapitre VII
• Chaîne de transmission globale
avec filtres de Nyquist en racine
de cosinus surélevés
• Performance dans le cas d’une
chaîne avec ISI

Communications numériques 1, D. Roviras 121


Transmissions Numériques: Filtre adapté et ISI, bruit blanc

h(t) hC(t) hR(t) s(t)


+
ou e(t)
Mise en forme Canal n(t) Filtre
Sn(f) Adapté

Nyquist: H(f). HC(f).E(f)=RCF(f)

Filtre Adapté: E(f)=H*(f). HC*(f).exp(-2.p.j.f.to)

Communications numériques 1, D. Roviras 122


Transmissions Numériques: Filtre adapté et ISI, bruit blanc

E( f )  RCF ( f )

RCF ( f )
H( f ) 
HC ( f )

Phase(RCF(f))= -2.p.f.to

Phase(H(f))+Phase(HC(f))+Phase(E(f))= -2.p.f.to

Communications numériques 1, D. Roviras 123


• TEB et TES avec ISI (voir
exercices, TD3)

• Correction de l’ISI :
Egalisation (Transmissions
Numériques 2)

Communications numériques 1, D. Roviras 124


Chapitre VIII

Codes en
Bande de Base
• Contraintes imposées aux codes
• NRZ, RZ, Biphase, Miller
• AMI, HDB3, 4B3T, CMI
Communications numériques 1, D. Roviras 125
Codages en bande de Base: Objectifs

Forme du spectre

Récupération aisée du
rythme des symboles

Donner des indications au


récepteur
Communications numériques 1, D. Roviras 126
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Forme du spectre

Calcul de la densité
spectrale de puissance de
signaux aléatoires
numériques
Communications numériques 1, D. Roviras 127
Signaux aléatoires
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Modulations PAM, PSK, QAM

Les modulations PAM, PSK, QAM ont toutes la même forme :

 j 2pf c t 
M-PAM/ASK st   Re  An g t  nTs e  An  A m , m  0,1,, M  1
n 

 
 
j n
M-PSK st   Re  e g t  nTs e j 2pf ct  e j n  e j m , m  0,1,, M  1
n 

M-QAM
 j 2pf c t 
 
j n
st   Re  An e g t  nTs e  An e j n  Am e j m , m  0,1,, M  1
n 

Communications numériques 1, D. Roviras 128


Calcul de la DSP d’un signal modulé

Génération PAM/PSK/QAM

GENERATION v(t) TRANSPOSITION


Bits s(t)
SIGNAL PASSE-BAS EN FREQUENCE

a  t kT 
k
k b  n  t  nTs 
A e j n


cos 2pfct 
n

Re
Paquet
Mapping
Bits Log2(M)
 Anexp(jn) g(t) s(t)
bits
Im

sin2pfct 
Communications numériques 1, D. Roviras 129
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Calcul de la PSD de s(t) en deux étapes

• Calcul de la PSD du signal passe-bas v(t).


• Calcul de la PSD du signal passe-bande s(t).
Sv(f)
 
st   Re  An e j n g t  nTs e j 2pf ct 
n 
 
 Re vt e j 2pf ct Ss(f)
vt    An e j n g t  nTs 
n

S s  f   Sv  f  f c   S v  f  f c 
1
Communications numériques 1,4D. Roviras 130
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Calcul de la PSD de v(t)

Sv  f   Sa  f  G f 
2
a(t) g(t) v(t)

at    An e j n  t  nTs  vt    An e j n g t  nTs 


n n

Signal passe-bas v(t) : résultat du filtrage des symboles a(t)


par un filtre de RI g(t).
Calcul en deux étapes :
• Calcul de la PSD des symboles a(t).
• Prise en compte du filtre de mise en forme g(t)
Communications numériques 1, D. Roviras 131
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Proakis, Digital Coms


PSD des symboles a(t) 4ème Ed. pp. 202-207

 a2 2 a2  2 
 k 
Sa  f       m
Ts

Ts

k 1
 '
a k cos 2 p fk Ts 
T
a
2    f  
k    Ts 
s

Moyenne ma  E a n  n 
  E a n  ma
2
a
2
 n Variance
 k  
' 
E a n  ma  a n  k  ma 
*
n, k

a
a 2

Fonction d’autocorrélation normalisée


des symboles (centrés)
Communications numériques 1, D. Roviras 132
Calcul de la DSP d’un signal modulé

Commentaires

 a2 2 a2  2 
 k 
Sa  f       m
Ts

Ts

k 1
 '
a k cos 2 p fk Ts 
T
a
2    f  
k    Ts 
s

1 2

• Terme 1 nul si symboles indépendants.


• Terme 2 nul si symboles équi-répartis autour
de 0
Communications numériques 1, D. Roviras 133
Calcul de la DSP d’un signal modulé

PSD du signal passe-bas v(t) et du signal passe-bande s(t)

2

2
2 2  2 
k   k 
Sv  f   G f   G  f   a k  cos 2p fk Ts 
m
 G     f  
a 2 a 2 ' a
2
Ts Ts k 1 Ts k    Ts   Ts 

PSD Composantes
Continue Spectrales
Discrètes

S s  f   Sv  f  f c   S v  f  f c 
1
4
Communications numériques 1, D. Roviras 134
Codages en bande de Base: Spectre
Forme du spectre
- Largeur de bande
- Existence de Basses Fréquences

objectif: Adapter le signal Bande de Base au support de


transmission

Exemple: Supports filaires

- Transformateurs
G
- Répéteurs à liaisons capacitives

-» Pas de BF dans la DSP des codes bandes de base utilisés

Communications numériques 1, D. Roviras 135


Codages en bande de Base: Exemple d'un canal passe-haut

Problèmes posés par un canal passe-haut


x(t) Canal y(t)
x(t)

y(t)

Diagramme de l'oeil fermé:

SOLUTION: Ne pas avoir de longues périodes avec le même niveau


d'amplitude: t

 
x(u ) du doit rester faible
Communications numériques 1, D. Roviras 136
Codages en bande de Base: Exemple d'un canal passe-haut

Signal NRZ de débit Db, Passe-haut avec Fc=Db/100

Communications numériques 1, D. Roviras 137


Codages en bande de Base: Exemple d'un canal passe-haut

Signal NRZ de débit Db, Passe-haut avec Fc=Db/20

Communications numériques 1, D. Roviras 138


Codages en bande de Base: Somme digitale glissante
Notion de Somme Digitale Glissante:

x (t )   ak  rectt  kT 
k 0

t  nT  n 
 x(u)du    ak . T
k  0 

n
SDG(n)   ak
k 0

SDG(n) doit rester faible pour que le code résiste aux canaux
de type passe-haut

Communications numériques 1, D. Roviras 139


Codages en bande de Base: Récupération d'horloge

Récupération du rythme des symboles

L'information "Horloge des symboles" est contenue


dans les transitions du code bande de base

Objectif: Avoir un codage présentant suffisamment de


transitions

-» Beaucoup de transitions dans le code utilisé

Communications numériques 1, D. Roviras 140


Codes en bande de base: NRZ

1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

DSP du NRZ
0.5

0.4
NRZ
0.3

0.2

0.1

0
1/T 2/T
Communications numériques 1, D. Roviras 141
Codes en bande de base: NRZ, RZ

NRZ entre V1 et V2 de Débit=1/T


2
 sin( . f .T ) 
SNRZ ( f )  x .T .
2
  x 2 . ( f )
 . f .T 
x  1 / 2.V 1  1 / 2.V 2
x 2  1 / 2.V 12  1 / 2.V 2 2  x 2
RZ entre 0 et +V de Débit=1/T
V 2 .T T V 2 
V 2
2.k  1
S RZ ( f )  . sin c ( f . )  . ( f )   2
2
. ( f  )
  4.p .(2.k  1)
2
16 2 16 T

Raies en f= 0, +1/T,-1/T,+3/T,-3/T,+5/T,-5/T....

Communications numériques 1, D. Roviras 142


Codes en bande de base: RZ

1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

DSP du NRZ (rouge) et du RZ (bleu)


0.5

0.4
NRZ
0.3

0.2

0.1 RZ
0
1/T 2/T
Communications numériques 1, D. Roviras 143
Codes en bande de base: Biphase

1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

DSP du NRZ (rouge) et du Biphase (bleu)

0.5 NRZ
0.4 Biphase
0.3
0.2
0.1
0
1/T 2/T
Communications numériques 1, D. Roviras 144
Codes en bande de base: Biphase, Miller

Biphase entre +V et -V de Débit=1/T


sin 4
(p . f . T / 2)
S Biphase ( f )  V . T .
2
(p . f . T / 2) 2

Miller entre +V et -V de Débit=1/T


1  4.cos( p . f . T )  4.cos 2
(p . f . T )  4.cos 3
(p . f . T ) .sin c 2 (p . f . T / 2)
SMiller ( f )  V 2 . T .
1  8.cos2 (p . f . T )  32.cos4 (p . f . T )

Maximum de la DSP en f=2/(5.T)

Communications numériques 1, D. Roviras 145


Codes en bande de base: Miller
1 0 0 0 0 0 1 1 1 0
Biphase

Miller

DSP du NRZ (rouge) et du Miller (bleu)


2.5

1.5 Miller
1
NRZ
0.5

1/T 2/T
Communications numériques 1, D. Roviras 146
Codes en bande de base: AMI

1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

DSP du NRZ (rouge) et du AMI (bleu)

0.5
0.4 AMI
0.3
0.2 NRZ
0.1
0
1/T 2/T

Communications numériques 1, D. Roviras 147


Codes en bande de base: AMI, Duobinaire, Bipolaire entrelacé d'ordre 2

AMI entre +V et -V de Débit=1/T

S AMI ( f )  V 2 . T .sin 2 (p . f . T ).sin c 2 ( f . T )

Duobinaire entre +V et -V de Débit=1/T

S Duobin ( f )  V 2 . T .sin c 2 (2. f . T )

Bipolaire entrelacé d'ordre 2 entre +V et -V de Débit=1/T

S Bip _ ordre2 ( f )  V 2 . T .sin 2 (2. p . f . T ).sin c 2 ( f . T )

Communications numériques 1, D. Roviras 148


Codes en bande de base: Duobinaire
1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

Nombre impair de "1"

DSP du NRZ (rouge) et du Duobinaire (bleu)


1

Duobinaire

0.5

NRZ
0

1/2.T 1/T
Communications numériques 1, D. Roviras 149
Codes en bande de base: Bipolaire Entrelacé d'ordre 2

1 0 0 0 0 0 1 1 1 0

DSP du NRZ (rouge) et du Bipolaire Entrelacé d'ordre 2 (bleu)


1
0.9
0.8 Bipolaire entrelacé d'ordre 2
0.7
0.6
0.5
0.4
0.3 NRZ
0.2
0.1
0
1/2.T 1/T
Communications numériques 1, D. Roviras 150
Codes en bande de base
1

0.9
Miller
0.8

0.7

0.6

0.5 NRZ

0.4

0.3
Biphase
0.2
RZ
0.1

0
1/T 2/T
Communications numériques 1, D. Roviras 151
Codes en bande de base
1

0.9 Duobinaire

0.8

0.7 Bipolaire entrelacé


0.6

0.5 AMI
0.4

0.3 NRZ
0.2

0.1

0
1/2.T 1/T
Communications numériques 1, D. Roviras 152
Codes en bande de base

10
0
Biphase
Miller
-1
10 RZ

-2
10
NRZ
-3
10

-4
10

-5
10
1/T 2/T

Communications numériques 1, D. Roviras 153


Codes en bande de base

NRZ Bipolaire entrelacé


-1
10 Duobinaire
AMI
-2
10

-3
10

-4
10

-5
10
1/2.T 1/T
Communications numériques 1, D. Roviras 154
Codes en bande de base
1 0 0 0 0 0 1 1 1 0
NRZ

RZ

Biphase

Miller

AMI

Duobianire

Bipolaire
entrelacé

Communications numériques 1, D. Roviras 155


Codes en bande de base: HDB3
AMI avec longues suites de 0 ---» Pas de transitions

Objectif: Rajouter des transitions ---» HDBn (n=3 pour HDB3)

Si plus de n=3 bits à 0 ---» Ajouter des transitions à +V ou -V

Pour dissocier un 0 codé par +V ou -V


d'un "vrai" 1 ---» Viol de polarité

Soucis: Garder la SDG la plus faible possible

Règle:
quadruplet "0000" codé par "B00V"
avec B=-SDG et V=Viol

Communications numériques 1, D. Roviras 156


Codes en bande de base: HDB3
1 0 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1

SDG(t)

HDB3 B=0 car SDG=0


Viol
Viol

B=+V car SDG=-V

Communications numériques 1, D. Roviras 157


Codes en bande de base: xByT

Rendement d'un code= (Nbr. Bits codés par symbole)/Lb(M)


avec M= Nombre de symboles

AMI a un rendement de 1/Lb(3)=63%

Objectif: Augmenter le rendement du code AMI---» xByT


x éléments binaires sont codés par y éléments ternaires

Rendement code xByT=x/Lb(3y)=x/(y.Lb(3))=0.63. x /y

Code 4B3T, rendement= 0.63 . 4/3 = 84%

Soucis: Garder la SDG la plus faible possible


Communications numériques 1, D. Roviras 158
Codes en bande de base: 4B3T

4 Eléments binaires= 16 quadruplets


3 Eléments ternaires = 27 possibilités de triplets
7 triplets à SDG nulle:
+V0-V -V0+V 0+V-V 0-V+V +V-V0 -V+V0 000

"000" interdit car pas de transition ---» Reconstitution d'horloge


(16 quadruplets à coder)-(6 triplets à SDG=0)=10
---» 10 quadruplets restent à coder
Choix du codage des 10 quadruplets restant dans les 20
triplets restant. Pas de bijection car SDG doit être bornée.
2 alphabets selon la valeur de la SDG

Communications numériques 1, D. Roviras 159


Codes en bande de base: 4B3T, règle de codage
SDG Choix si Choix si SDG Choix si Choix si
Quadru Triplets SDG<0 SDG> -1 Quadru Triplets SDG<0 SDG> -1
plets plets
0000 0 +V 0 -V +V 0 -V 1000 +1 / -1 +V+V-V -V-V+V

0001 0 -V +V 0 -V +V 0 1001 +1 / -1 -V+V+V +V-V-V

0010 0 0 -V +V 0 -V +V 1010 +1 / -1 +V-V+V -V+V-V


0011 0 +V -V 0 +V -V 0 1011 +1 / -1 +V 0 0 -V 0 0

0100 +2 / -2 +V +V 0 -V -V 0 1100 +1 / -1 0 +V 0 0 -V 0

0101 +2 / -2 0 +V +V 0 -V -V 1101 +1 / -1 0 0 +V 0 0 -V
0110 +2 / -2 +V 0 +V -V 0 -V 1110 0 0 +V -V 0 +V -V

0111 +3 / -3 +V+V+V -V-V-V 1111 0 -V 0 +V -V 0 +V

Communications numériques 1, D. Roviras 160


Codes en bande de base: Autres types de Codes

Codes du type xByQ


x éléments binaires codés par y éléments quaternaires
Exemple: 2B1Q, code de ligne à l'interface "U" du
RNIS

Codes du type xByB


x éléments binaires codés par y éléments binaires
Exemple: 1B2B= CMI, code de ligne pour liaisons fibre
optique
"0" codé par -V+V
"1" codé par "+V+V" ou par "-V-V"
Communications numériques 1, D. Roviras 161
Codes en bande de base: Spectre HDB3

SHDB3(f)

1/2.Ts 1/Ts f
Communications numériques 1, D. Roviras 162
Codes en bande de base: Spectre 4B3T

S4B3T(f)

1/10.Ts 1/Ts f
Communications numériques 1, D. Roviras 163
Codes en bande de base: Spectre 1B2B = CMI

SCMI(f)

1/T 2/T f
Communications numériques 1, D. Roviras 164
Fonction Q(z)

Annexe:
Fonction Q(z)
Communications numériques 1, D. Roviras 165
Fonction Q(z)
0
Q(z) 10

-2
10

-4
10


1 u2 -6


10
Q( z)  .exp(  ). du
z 2.p 2 -8
10

-10
10

-12
10

-14
10

-16
10
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
z
Communications numériques 1, D. Roviras 166
Fonction Q(z)
z Q(z)
0.00 5.000e-001 z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z)
0.01 4.960e-001 0.21 4.168e-001 0.41 3.409e-001 0.61 2.709e-001 0.81 2.090e-001
0.02 4.920e-001 0.22 4.129e-001 0.42 3.372e-001 0.62 2.676e-001 0.82 2.061e-001
0.03 4.880e-001 0.23 4.090e-001 0.43 3.336e-001 0.63 2.643e-001 0.83 2.033e-001
0.04 4.840e-001 0.24 4.052e-001 0.44 3.300e-001 0.64 2.611e-001 0.84 2.005e-001
0.05 4.801e-001 0.25 4.013e-001 0.45 3.264e-001 0.65 2.578e-001 0.85 1.977e-001
0.06 4.761e-001 0.26 3.974e-001 0.46 3.228e-001 0.66 2.546e-001 0.86 1.949e-001
0.07 4.721e-001 0.27 3.936e-001 0.47 3.192e-001 0.67 2.514e-001 0.87 1.922e-001
0.08 4.681e-001 0.28 3.897e-001 0.48 3.156e-001 0.68 2.483e-001 0.88 1.894e-001
0.09 4.641e-001 0.29 3.859e-001 0.49 3.121e-001 0.69 2.451e-001 0.89 1.867e-001
0.10 4.602e-001 0.30 3.821e-001 0.50 3.085e-001 0.70 2.420e-001 0.90 1.841e-001
0.11 4.562e-001 0.31 3.783e-001 0.51 3.050e-001 0.71 2.389e-001 0.91 1.814e-001
0.12 4.522e-001 0.32 3.745e-001 0.52 3.015e-001 0.72 2.358e-001 0.92 1.788e-001
0.13 4.483e-001 0.33 3.707e-001 0.53 2.981e-001 0.73 2.327e-001 0.93 1.762e-001
0.14 4.443e-001 0.34 3.669e-001 0.54 2.946e-001 0.74 2.296e-001 0.94 1.736e-001
0.15 4.404e-001 0.35 3.632e-001 0.55 2.912e-001 0.75 2.266e-001 0.95 1.711e-001
0.16 4.364e-001 0.36 3.594e-001 0.56 2.877e-001 0.76 2.236e-001 0.96 1.685e-001
0.17 4.325e-001 0.37 3.557e-001 0.57 2.843e-001 0.77 2.206e-001 0.97 1.660e-001
0.18 4.286e-001 0.38 3.520e-001 0.58 2.810e-001 0.78 2.177e-001 0.98 1.635e-001
0.19 4.247e-001 0.39 3.483e-001 0.59 2.776e-001 0.79 2.148e-001 0.99 1.611e-001
0.20 4.207e-001 0.40 3.446e-001 0.60 2.743e-001 0.80 2.119e-001 1.00 1.587e-001

Communications numériques 1, D. Roviras 167


Fonction Q(z)
z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z)
1.01 1.562e-001 1.21 1.131e-001 1.41 7.927e-002 1.61 5.370e-002 1.81 3.515e-002
1.02 1.539e-001 1.22 1.112e-001 1.42 7.780e-002 1.62 5.262e-002 1.82 3.438e-002
1.03 1.515e-001 1.23 1.093e-001 1.43 7.636e-002 1.63 5.155e-002 1.83 3.362e-002
1.04 1.492e-001 1.24 1.075e-001 1.44 7.493e-002 1.64 5.050e-002 1.84 3.288e-002
1.05 1.469e-001 1.25 1.056e-001 1.45 7.353e-002 1.65 4.947e-002 1.85 3.216e-002
1.06 1.446e-001 1.26 1.038e-001 1.46 7.215e-002 1.66 4.846e-002 1.86 3.144e-002
1.07 1.423e-001 1.27 1.020e-001 1.47 7.078e-002 1.67 4.746e-002 1.87 3.074e-002
1.08 1.401e-001 1.28 1.003e-001 1.48 6.944e-002 1.68 4.648e-002 1.88 3.005e-002
1.09 1.379e-001 1.29 9.853e-002 1.49 6.811e-002 1.69 4.551e-002 1.89 2.938e-002
1.10 1.357e-001 1.30 9.680e-002 1.50 6.681e-002 1.70 4.457e-002 1.90 2.872e-002
1.11 1.335e-001 1.31 9.510e-002 1.51 6.552e-002 1.71 4.363e-002 1.91 2.807e-002
1.12 1.314e-001 1.32 9.342e-002 1.52 6.426e-002 1.72 4.272e-002 1.92 2.743e-002
1.13 1.292e-001 1.33 9.176e-002 1.53 6.301e-002 1.73 4.182e-002 1.93 2.680e-002
1.14 1.271e-001 1.34 9.012e-002 1.54 6.178e-002 1.74 4.093e-002 1.94 2.619e-002
1.15 1.251e-001 1.35 8.851e-002 1.55 6.057e-002 1.75 4.006e-002 1.95 2.559e-002
1.16 1.230e-001 1.36 8.691e-002 1.56 5.938e-002 1.76 3.920e-002 1.96 2.500e-002
1.17 1.210e-001 1.37 8.534e-002 1.57 5.821e-002 1.77 3.836e-002 1.97 2.442e-002
1.18 1.190e-001 1.38 8.379e-002 1.58 5.705e-002 1.78 3.754e-002 1.98 2.385e-002
1.19 1.170e-001 1.39 8.226e-002 1.59 5.592e-002 1.79 3.673e-002 1.99 2.330e-002
1.20 1.151e-001 1.40 8.076e-002 1.60 5.480e-002 1.80 3.593e-002 2.00 2.275e-002

Communications numériques 1, D. Roviras 168


Fonction Q(z)
z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z)
2.01 2.222e-002 2.21 1.355e-002 2.41 7.976e-003 2.61 4.527e-003 2.81 2.477e-003
2.02 2.169e-002 2.22 1.321e-002 2.42 7.760e-003 2.62 4.396e-003 2.82 2.401e-003
2.03 2.118e-002 2.23 1.287e-002 2.43 7.549e-003 2.63 4.269e-003 2.83 2.327e-003
2.04 2.068e-002 2.24 1.255e-002 2.44 7.344e-003 2.64 4.145e-003 2.84 2.256e-003
2.05 2.018e-002 2.25 1.222e-002 2.45 7.143e-003 2.65 4.025e-003 2.85 2.186e-003
2.06 1.970e-002 2.26 1.191e-002 2.46 6.947e-003 2.66 3.907e-003 2.86 2.118e-003
2.07 1.923e-002 2.27 1.160e-002 2.47 6.756e-003 2.67 3.793e-003 2.87 2.052e-003
2.08 1.876e-002 2.28 1.130e-002 2.48 6.569e-003 2.68 3.681e-003 2.88 1.988e-003
2.09 1.831e-002 2.29 1.101e-002 2.49 6.387e-003 2.69 3.573e-003 2.89 1.926e-003
2.10 1.786e-002 2.30 1.072e-002 2.50 6.210e-003 2.70 3.467e-003 2.90 1.866e-003
2.11 1.743e-002 2.31 1.044e-002 2.51 6.037e-003 2.71 3.364e-003 2.91 1.807e-003
2.12 1.700e-002 2.32 1.017e-002 2.52 5.868e-003 2.72 3.264e-003 2.92 1.750e-003
2.13 1.659e-002 2.33 9.903e-003 2.53 5.703e-003 2.73 3.167e-003 2.93 1.695e-003
2.14 1.618e-002 2.34 9.642e-003 2.54 5.543e-003 2.74 3.072e-003 2.94 1.641e-003
2.15 1.578e-002 2.35 9.387e-003 2.55 5.386e-003 2.75 2.980e-003 2.95 1.589e-003
2.16 1.539e-002 2.36 9.137e-003 2.56 5.234e-003 2.76 2.890e-003 2.96 1.538e-003
2.17 1.500e-002 2.37 8.894e-003 2.57 5.085e-003 2.77 2.803e-003 2.97 1.489e-003
2.18 1.463e-002 2.38 8.656e-003 2.58 4.940e-003 2.78 2.718e-003 2.98 1.441e-003
2.19 1.426e-002 2.39 8.424e-003 2.59 4.799e-003 2.79 2.635e-003 2.99 1.395e-003
2.20 1.390e-002 2.40 8.198e-003 2.60 4.661e-003 2.80 2.555e-003 3.00 1.350e-003

Communications numériques 1, D. Roviras 169


Fonction Q(z)
z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z) z Q(z)
3.01 1.306e-003 3.21 6.637e-004 3.41 3.248e-004 3.61 1.531e-004 3.81 6.948e-005
3.02 1.264e-003 3.22 6.410e-004 3.42 3.131e-004 3.62 1.473e-004 3.82 6.673e-005
3.03 1.223e-003 3.23 6.190e-004 3.43 3.018e-004 3.63 1.417e-004 3.83 6.407e-005
3.04 1.183e-003 3.24 5.976e-004 3.44 2.909e-004 3.64 1.363e-004 3.84 6.152e-005
3.05 1.144e-003 3.25 5.770e-004 3.45 2.803e-004 3.65 1.311e-004 3.85 5.906e-005
3.06 1.107e-003 3.26 5.571e-004 3.46 2.701e-004 3.66 1.261e-004 3.86 5.669e-005
3.07 1.070e-003 3.27 5.377e-004 3.47 2.602e-004 3.67 1.213e-004 3.87 5.442e-005
3.08 1.035e-003 3.28 5.190e-004 3.48 2.507e-004 3.68 1.166e-004 3.88 5.223e-005
3.09 1.001e-003 3.29 5.009e-004 3.49 2.415e-004 3.69 1.121e-004 3.89 5.012e-005
3.10 9.676e-004 3.30 4.834e-004 3.50 2.326e-004 3.70 1.078e-004 3.90 4.810e-005
3.11 9.354e-004 3.31 4.665e-004 3.51 2.241e-004 3.71 1.036e-004 3.91 4.615e-005
3.12 9.043e-004 3.32 4.501e-004 3.52 2.158e-004 3.72 9.961e-005 3.92 4.427e-005
3.13 8.740e-004 3.33 4.342e-004 3.53 2.078e-004 3.73 9.574e-005 3.93 4.247e-005
3.14 8.447e-004 3.34 4.189e-004 3.54 2.001e-004 3.74 9.201e-005 3.94 4.074e-005
3.15 8.164e-004 3.35 4.041e-004 3.55 1.926e-004 3.75 8.842e-005 3.95 3.908e-005
3.16 7.888e-004 3.36 3.897e-004 3.56 1.854e-004 3.76 8.496e-005 3.96 3.747e-005
3.17 7.622e-004 3.37 3.758e-004 3.57 1.785e-004 3.77 8.162e-005 3.97 3.594e-005
3.18 7.364e-004 3.38 3.624e-004 3.58 1.718e-004 3.78 7.841e-005 3.98 3.446e-005
3.19 7.114e-004 3.39 3.495e-004 3.59 1.653e-004 3.79 7.532e-005 3.99 3.304e-005
3.20 6.871e-004 3.40 3.369e-004 3.60 1.591e-004 3.80 7.235e-005 4.00 3.167e-005

Communications numériques 1, D. Roviras 170


Fonction Q(z)
z Q(z) z Q(z) z Q(z)
4.05 2.561e-005 5.05 2.209e-007 6.10 5.303e-010
4.10 2.066e-005 5.10 1.698e-007 6.20 2.823e-010
4.15 1.662e-005 5.15 1.302e-007 6.30 1.488e-010
4.20 1.335e-005 5.20 9.964e-008 6.40 7.769e-011
4.25 1.069e-005 5.25 7.605e-008 6.50 4.016e-011
4.30 8.540e-006 5.30 5.790e-008 6.60 2.056e-011
4.35 6.807e-006 5.35 4.398e-008 6.70 1.042e-011
4.40 5.413e-006 5.40 3.332e-008 6.80 5.231e-012
4.45 4.294e-006 5.45 2.518e-008 6.90 2.600e-012
4.50 3.398e-006 5.50 1.899e-008 7.00 1.280e-012
4.55 2.682e-006 5.55 1.428e-008 8.00 6.661e-016
4.60 2.112e-006 5.60 1.072e-008 9.00 1.10 e-019
4.65 1.660e-006 5.65 8.022e-009 10.0 7.62 e-024
4.70 1.301e-006 5.70 5.990e-009
4.75 1.017e-006 5.75 4.462e-009
4.80 7.933e-007 5.80 3.316e-009
4.85 6.173e-007 5.85 2.458e-009
4.90 4.792e-007 5.90 1.818e-009
4.95 3.711e-007 5.95 1.341e-009
5.00 2.867e-007 6.00 9.866e-010

Communications numériques 1, D. Roviras 171


Bibliographie
• Digital Communications, J. Proakis, Mc Graw-Hill, 4th
edition,2001

• Systèmes de Télécommunications, P.G. Fontoliet, Dunod, 1983

• L.W. Couch, Digital and analog communication systems, Mc


Millan, 1994, 4éme édition

• Digital Communication, Lee, Messerschmitt, Kluwer


Academic Publisher, Boston, 1988

Communications numériques 1, D. Roviras 172

Vous aimerez peut-être aussi